Page 2

EDITO

Générosité Nous savons tous qu’une bonne vue est vitale pour bien vivre, apprendre, progresser, s’ouvrir au monde et le découvrir. Or, il y a 2,5 milliards de pauvres qui ont des problèmes de vue. Face à cette triste réalité, la société Essilor, numéro 1 mondial de l’optique ophtalmique, a décidé de relever les manches en développant plusieurs programmes dont Eye Mitra.

Depuis 2013, à l’initiative d’Hubert Sagnières, PDG de l’entreprise, Eye Mitra (qui veut dire « amis des yeux » en hindi) vise à former 10.000 jeunes opticiens chargés d’apporter des soins visuels et des équipements aux habitants des zones reculées de l’Inde à l’horizon 2020. A ce jour, 24 millions de personnes dans une dizaine de pays ont déjà eu accès à ces soins et à leur première paire de lunettes vendue moins de 4 dollars. Pour Hubert Sagnières, être leader mondial de l’optique implique un fort engagement social suggérant en conséquence de devenir leader mondial de l’éthique. Alors en lieu et place du « charity business » prôné par de grandes et petites entreprises, utile certes, le PDG préfère le concept de « social business » qui invite à ne pas assister purement et simplement les populations, mais à leur rendre leur dignité par des actions participatives. En effet, plutôt que de donner du poisson à des populations qui ont faim, il est préférable de leur fournir une canne à pêche qui assurera leur autonomie alimentaire… L’Inde ne compte qu’un optométriste pour 25.000 habitants et 500 millions de personnes ont des problèmes de vue : la tâche est immense mais pas insurmontable pour tous les « amis des yeux ».

Image Cover : Lunettes solaires CAROLINE ABRAM modèle Delicate Sun © Caroline Abram

2

Juin 2018

MO #77 Fashion/Eyewear  

A new perspective on the world of Fashion and optics - Un nouveau point de vue sur le monde.

MO #77 Fashion/Eyewear  

A new perspective on the world of Fashion and optics - Un nouveau point de vue sur le monde.