Page 1

BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

BEG Ingénierie, un quinquagénaire des plus actifs Du coup, le chiffre d’affaires, de 70,8 millions d’euros en 2015, est passé à 90 millions € cette année, avec un bilan approchant les 45 millions. BEG totalise déjà 125 millions d’euros de commandes pour l’an prochain ! « Il n’y a pas de crise, sauf pour la construction de bureaux », commente le dirigeant, fier d’être passé dans le camp, trop clairsemé en France, des ETI (entreprises de taille intermédiaire).

L’entreprise d’Orléans-La Source, leader dans la construction de centres commerciaux, prévoit un chiffre d’affaires en forte hausse, grâce aux projets logistiques. L’entreprise d’Orléans-La Source BEG Ingénierie a fêté ses 50 ans, cette année, à Paris, dynamisée par une conjoncture favorable. Cependant, le PDG, Hugues Golzio, 58 ans, est à la fois enthousiaste et prudent. L’activité est florissante et nécessite des recrutements, mais le dirigeant se souvient de la crise du bâtiment, fin 2009. Celle-ci s’était traduite par seize licenciements. BEG s’est créé en 1966 pour construire les premiers hypermarchés Carrefour. Auchan, le groupe Apsys (à la tête d’une surface commerciale de 24 ha, à Poznan, en Pologne !) ou Unibail (qui projette un centre de 75.000 m2 à Toulouse) figurent aussi parmi les clients réguliers de l’entreprise orléanaise. Au total, BEG a réalisé 5 millions de mètres carrés de surfaces commerciales, en France et à l’étranger ! En 2009, le commerce représentait le plus gros de son activité, mais les commandes se sont raréfiées et un gros client polonais a fait faux bond. Il a fallu faire appel à des investisseurs, autour de la Sofimac en 2009, puis, de BNP Développement et Bpifrance en 2013. Hugues Golzio demeure cependant l’actionnaire principal, aux côtés de Jean-Eric Cartry.

Caudalie à Gidy Aujourd’hui, l’entreprise s’est diversifiée, grâce à la logistique et à la montée en puissance des opérations « clé en main » : BEG prend tout le projet en charge, ce qui génère davantage de trésorerie. Et ce, grâce, encore, à la grande distribution (notamment Leclerc et Intermarché) qui ouvre des plateformes logistiques automatisées. Pour les hypers, les drive, et pourquoi pas de la livraison aux particuliers. « L’idée est de transformer les centres commerciaux en lieu d’exposition des produits avant achat sur Internet, incluant des services, voire des lieux de travail ! », explique Hugues Golzio. Le clé en main a généré 75 millions € de chiffre d’affaires en 2016. « Nous avons

> Hugues Golzio, le PDG.

l’avantage, sur nos concurrents, de posséder un bureau d’études intégré et de contribuer au process », renchérit le PDG. L’entreprise construit aussi, cette année, un entrepôt frigorique pour Stef, à Poupry-Artenay, la future plate-forme de Sarenza en Seine-et-Marne, et, bientôt, les futurs locaux de Caudalie à Gidy. Douze autres projets sont d’ores et déjà programmés.

BEG est devenu une ETI L’activité maîtrise d’oeuvre (BEG n’est pas responsable des prix et des délais, mais gère tous les corps de métiers : de l’architecture aux certifications, en passant par l’électricité, les fluides...) représente 15 millions € d’activité, dont près de la moitié à l’étranger. Si la mode des très grandes surfaces bat de l’aile, Hugues Golzio constate que le commerce s’adapte : ouverture de « retail parks », projets en hyper centre (comme l’extension de Place d’Arc à Orléans). BEG a ainsi une cinquantaine de projets à venir.

En bref

Export. BEG est très présent à l'export, avec une centaine de salariés dans les bureaux de Russie, Pologne, Ukraine, Roumanie, Italie, Algérie et Maroc. Des salariés travaillent également au Sénégal et en Côte d'Ivoire. « Nous suivons les donneurs d'ordre français, les grands de la grande distribution », explique le PDG. Salariés. 210 salariés, dont 110 en France, dont 38 au bureau d'études et 12 au service architecture. Plus huit collaborateurs à recruter.

Des réalisations. La place du

Martroi et la Zac de la Charpenterie à Orléans. Shiseido à Ormes. Prelocentre à Saint-Cyr-en-Val et les nouveaux magasins italiens Grand Frais. Plate-forme Sarenza à Réau (Seine-et-Marne). Amazon à Saran...

> BEG a construit la plate-forme de distribution des magasins Grand Frais, Prelocentre, à Saint-Cyr-en-Val ( photo Sophie CARLES ).

- 62 -


Ok top 200 2016 page62  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you