Issuu on Google+

IMPRIMERIE ARTS GRAPHIQUES BOIS PAPIER

L’emballage carton subit les aléas de l’export électrique Bluecar, capable de résister à 400 kilos et à une chute de 1,20 m. Le carton, livré avec sangles et palette, est prêt à l’emploi. Un autre emballage permet de transporter et de monter des scanners très fragiles. Un autre, entièrement compartimenté pour les analyses sanguines, permet un gain de temps et de place. L’usine assemble aussi les cartons d’emballage des vélos électriques de La Poste, ou des caisses inviolables, pour Dior. « On ne vend pas que du carton : on vend aussi du service ! », s’enorgueillit le dirigeant.

DS Smith Packaging Larousse, à Tigy, doit compenser la perte de clients automobiles, dans les pays émergents, en diversifiant son activité et en proposant des emballages toujours plus techniques. Tigy, à 30 km d’Orléans, abrite une usine appartenant à l’un des deux (*) grands de l’emballage carton : DS Smith Packaging. Ce géant britannique a racheté cette entité, immatriculée en 1956, à M. Larousse, en 1992. Le bâtiment, de 10.000 m2, a été reconstruit en 2002. Alexandre Printanier, le directeur de 45 ans, a déjà opéré des changements dans cette usine de découpe, transformation, conception et assemblage d’emballages multi-matériaux (carton, bois, plastique, acier, mousse...). En juillet, après avoir fermé un de ses sites, en Espagne, il espère désormais unir le deuxième site de Tigy et celui de La Ferté-Saint-Cyr (Loiret-Cher). Alexandre Printanier gère aussi deux ateliers délocalisés chez des clients, au Havre (Normandie) et à Douai (Hautsde-France). Soit une centaine de salariés au total. Restera encore à régler la circulation des quelque 40 poids-lourds qui doivent emprunter, au quotidien, une petite voie publique.

Trois sites dans le Loiret ! Ces derniers livrent toutes sortes de clients, surtout dans la région. Il faut dire que le territoire français est bien couvert par DS Smith, qui compte trois usines dans le Loiret, avec Neuville-aux-Bois (racheté à SCA en 2012) et Coullons (DS Smith Chouanard, spécialisé dans le papier). À l’arrivée d’Alexandre Printanier, en 2011, 50 % de l’activité reposait sur deux gros clients, dont Gefco, dans l’automobile. Un secteur qu’Alexandre Printanier voit décroître, avec les difficultés au Brésil, l’embargo russe (« Nous sommes restés avec 500.000€ de stock pour Nissan sur les bras »), la moindre croissance en Chine... « Nos cartons servent surtout à exporter les produits de nos clients. » Du coup, le chiffre d’affaires habituel, autour de 20 millions d’euros, est descendu à 16,8 millions en 2015.

(*) Avec Smurfit Kappa.

> Des emballages conçus pour contenir des produits techniques.

> Une usine de 10.000 mètres carrés qui commence à se sentir à l’étroit.

Aussi, le directeur a dû augmenter la part du médical, du technologique, des équipements... Ou de l’aéronautique : « Ce marché est porteur, mais ce ne sont pas du tout les mêmes volumes que l’automobile! ». L’automobile génère encore 45 % du chiffre d’affaires, suivi par les ascensoristes, également en perte de vitesse.

Pour la batterie de la Bluecar... L’usine mise aussi sur son bureau d’études, pour imaginer des produits répondant aux problématiques de ses clients. Conception en 3D, table de prototypage de 7 mètres de long, appareils de mesures... Le site de Tigy est équipé et dépose des brevets. À ainsi été conçu un carton (environ 100 € l’unité) pour la batterie de la voiture - 54 -

7

L’entreprise possède une grande table de prototypage de 7 m de long.


Ok top 200 2016 page54