Issuu on Google+

AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE

Le salon Innov-Agri touché par la crise agricole secteur agricole miné par les difficultés : des inondations printanières dévastatrices à une moisson estivale catastrophique.

Un village accompagnement L’édition 2016 du salon international Innov-Agri se déroulait début septembre, à Outarville, en pleine crise agricole. Comme attendu, le contexte pesant s’est ressenti jusque dans les allées du rendez-vous qui a, cependant, accueilli près de 70.000 spectateurs.

Au détour d’un stand, le président de la chambre d’agriculture du Loiret, Michel Masson, ne cachait pas son inquiétude quant à l’avenir de plusieurs centaines d’exploitations agricoles loirétaines. Pour la première fois, les organisateurs avaient même établi « un village accompagnement » pour permettre aux agriculteurs dans le besoin d’échanger, en toute quié-

gique a bénéficié d’une plus grande surface passant de 50 m2 en 2014 à 1.600 m2 cette année. De quoi permettre d’accueillir, dans les meilleures conditions possibles, la quinzaine de conférences programmées sur les trois jours pour un public toujours plus nombreux à assister à ces rendez-vous. Des échanges, des rencontres, des démonstrations qui ont, dans tous les cas, permis aux visiteurs de projeter de futurs investissements, pour ainsi pour mieux rebondir.

> Les visiteurs ont profité du salon Innov-Agri pour assister à des démonstrations de nouvelles machines agricoles.

L’œil aiguisé de certains habitués ne les avait pas trompés. Les allées du salon Innov-Agri, premier salon en plein air d’Europe qui se déroulait du 6 au 8 septembre, à Outarville, étaient moins denses que les années précédentes (le rendez-vous a lieu tous les ans en alternance à Outarville et Ondes, en Haute-Garonne). Cette année, près de 70.000 visiteurs sont venus assister aux démonstrations des nouveaux tracteurs, moissonneuses et autres semoirs des plus grandes enseignes spécialisées, alors que la moyenne habituelle s’établit autour de 80.000 visiteurs. La faute à un

tude et confidentialité, avec des conseillers sur les questions de gestion, de réglementations, d’accompagnements financier et psychologique... Selon les organisateurs, « quelques dizaines d’exploitants » ont testé ce nouveau service.

Vitrine des innovations Mais comme pour prendre le contre-pied à cette morosité ambiante, le salon a voulu, plus que jamais, mettre en exergue l’innovation. L’innovation des matériels, des techniques culturales ou encore de la gestion des exploitations. Le village agroécolo- 46 -

70.000

Cette année, le salon Innov-Agri a enregistré une fréquentation de près de 70.000 visiteurs.


Ok top 200 2016 page46