Issuu on Google+

INNOVATION RECHERCHE

Des entreprises compétitives grâce aux nouvelles technologies entreprises régionales à bien orienter leurs futurs investissements et à formaliser une stratégie de développement », résume Alban Marché, directeur de l’industrie, des services et du développement international pour le compte de la Région.

L’année dernière, les entreprises de la région Centre-Val de Loire ont eu la possibilité d’obtenir une aide de la région pour mener un diagnostic sur leurs compétences et les moyens d’opérer leur développement technologique. La mutation technologique s’opère en région Centre-Val de Loire. L’an passé, la collectivité a lancé son premier appel à projets Industrie du Futur (ex-Usine du futur, version Arnaud Montebourg, ancien ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique) pour accompagner les entreprises régionales à repenser leur stratégie de développement. « L’esprit de cet appel à projets consiste à aider les

Pérenniser l’emploi dans la région Sur la cinquantaine de candidatures déposées, 35 ont été sélectionnées pour bénéficier d’un diagnostic réalisé par des consultants expérimentés. Le financement était, en partie, pris en charge par la Région (50 à 70 % de prise en charge selon la taille de l’entreprise). Objectif de l’opération : déterminer les atouts des entreprises mais aussi leurs points faibles, ainsi que leur marge d’évolution. « Nous amenons les entrepreneurs à avoir une approche multi-facettes. Il faut penser à l’homme d’un côté - comment améliorer ses conditions de travail, accentuer sa forte valeur ajoutée, favoriser la cobotique (synergie entre l’homme et le robot), renforcer le dialogue social – et appréhender le respect de l’en139148

vironnement. Le tout pour améliorer la compétitivité, la réactivité de réponse aux clients et, ainsi, pérenniser l’entreprise et l’emploi », schématise-t-il. La majorité des entreprises sélectionnées lors de ce premier appel à projets évolue dans le domaine de la sous-traitance industrielle.

Coups de pouce financiers La phase de consultation achevée, les établissements intégrés au dispositif affinent actuellement leur projet et ont la possibilité de mobiliser des solutions de financement pour le réaliser. Notamment via les divers contrats d’appui (CAP) proposés par la Région ou encore en souscrivant un prêt Industrie du futur auprès de la région et Bpifrance. Des dispositifs qui pourront compléter leur plan de financement bancaire. L’enveloppe globale régionale, pour financer ces dispositifs CAP, dépasse les 15 millions d’euros. Si, aujourd’hui, un deuxième appel à projets n’est pas encore d’actualité, au regard du succès rencontré par l’opération, la Région réfléchit déjà à l’amélioration du dispositif. Avec un éventuel programme qui comprendrait un appel à projets industrie du futur, le développement d’une approche collective (comme la location partagée de machines) ou encore le déploiement d’ambassadeurs de l’industrie du futur sur le territoire régional.

Les projets “Innovation”

Découvrez l'offre de formation sur

www.cfa-univ.fr

02 47 36 76 32 - 32 -

En parallèle du plan « Industrie du futur », la Région mène aussi des appels à projets dits d’Innovation. Pour cette troisième année, 180 dossiers ont été présentés par des entreprises régionales. Soit le double du nombre déposé lors de la première édition. Mené avec le partenariat de Bpifrance, ce programme représente un investissement de 10 millions d’euros pour la région, plus 8 millions d’euros financés par les fonds Feder (fonds européen de développement économique régional).


Ok top 200 2016 page32