Page 1

Numéro s p é c i a l - Été 2 0 1 9 - 2 0 D h

DIOR

DÉFILÉ CROISIÈRE

ÉTÉ 2019

NUMÉRO SPÉCIAL

NOS COUPS DE COEUR SHOPPING SORTIES RESTO MODE DÉCO


2 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


En couverture : Dior Cruise Collection 2020

Shtatto

Chabi Chic

les Marisiènnes

SOMMAIRE

Jardin Majorelle

6. DIOR CRUISE COLLECTION 2020 12. NOUVELLES TABLES Bab Ourika

16. NOUVEAUX LIEUX 20. LES JOURNÉES PISCINE 32. DAR EL BACHA 44. PLACE DES EPICES

Le petit Cornichon

52. PLACE DES FERBLANTIERS 58. GUÉLIZ 72. MAJORELLE

Some

84. SIDI GHANEM MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 3


MADAME À MARRAKECH NUMÉRO SPÉCIAL ÉTÉ 2019 Dépôt Légal : 2012Pe0104 Issn : 2028-9243 Impression : IDEALE DIRECTRICE DE LA PUBLICATION Aurore CHAFFANGEON aurore@madameamarrakech.com REDACTRICE EN CHEF Catherine VIDÉMONT DIRECTEUR ARTISTIQUE Tarik JABRANE pour KRAFT STUDIO

édito En ce début juin, toujours la même question : « Et toi, tu pars où cet été ? ». Horizons lointains pour certains, beaucoup plus proches pour d’autres. Des destinations choisies. Ou pas… Depuis début mai, impossible d’obtenir un rendezvous dans quel que consulat européen que ce soit avant le mois de septembre pour une demande de visa Schengen. Marocains vous êtes nés, au Maroc vous passerez l’été. Ou tout du moins, pas en Europe. A l’heure de boucler nos valises, nous réalisons la chance que nous avons de pouvoir circuler librement, de franchir les frontières sans restriction. Un droit teinté du goût amer de l’injustice.

Aurore Chaffangeon Directrice de la Publication

DIRECTION COMMERCIALE Kenza KADIRI PHOTOGRAPHE Alexandre CHAPLIER RÉVISION Claudine GILLES ASSISTANTE DE DIRECTION Maria AIT SOUSSI

4 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Marrakech Golf City Résidence Loubane Tél. : 06 71 82 88 88 www.madameamarrakech.com


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 5


DIOR Cruise 2020 Collection

© Getty Images

DIOR CRUISE 2020 C’est à Marrakech que Dior a choisi de présenter son défilé Croisière 2020. Dans cette collection, l’Afrique y est sublimée par la réinterprétation du travail du wax. C’est aussi au talent des artisans du Maroc que la directrice artistique a fait appel pour magnifier l’événement. Ou quand l’art, la culture et la création rapprochent les femmes.

6 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


© Raphael Dautigny

Depuis plusieurs mois, la rumeur enflait mais rien ne filtrait. Il se disait que Dior préparait son prochain défilé à Marrakech. Toutes les supputations entendues alors n’étaient à la hauteur de l’événement à venir. En ouverture des festivités : un dîner donné dans l’enceinte du palais de la Bahia, sublime palais du 19e siècle. Pour l’occasion, des créations d’Yves Saint Laurent - premier successeur de Christian Dior à la fin des années 50 - furent exposées dans l’enceinte même du riad principal, entre zelliges, bois peints et sculptés. Parmi elles, Marrakech, un manteau en laine ivoire dessiné pour la maison en 1960. Le dîner, orchestré par le Royal Mansour et le chef aux trois étoiles Yannick Alliéno himself, réunit près de 600 convives dans l’immense cour de réception du palais, habillée de bleu Majorelle et d’une multitude de lanternes pour l’occasion. Côté vaisselle, c’est au céramiste Serghini qu’il a été fait appel pour reproduire de superbes motifs signés Dior. Difficile de faire plus grandiose après… Et pourtant ! En ce soir du 29 avril, le ciel se fait menaçant au dessus du palais Badi. De lourds nuages venus comme en renfort pour donner à l’événement une intensité quasi dramatique. C’est en silence que les invités longent les © Raphael Dautigny

MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 7


hauts murs en pisé, encadrés de braseros rougeoyants avant d’accéder à une vue plongeante sur l’esplanade et ses bassins où flottent des milliers de bougies. Saisissant de beauté. Côté sénographie, Maria Grazia Chiuri, la directrice artistique de Dior, a collaboré avec Sumano, une association qui vise à perpétuer la tradition artisanale des femmes dans le Rif, au nord du Maroc. Parmi ces savoir-faire, le tissage et les teintures végétales comme en témoignent les coussins des banquettes, le long du cat walk. Au coucher du soleil, c’est dans un clair-obscur élaboré qu’apparaissent les silhouettes - 113 au total - sur les rythmes entêtants des percussions, fûtes et ghaïtas des musiciens de Jajouka. 8 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Maria Grazia Chiuri a toujours eu à cœur de nouer des échanges créatifs avec les cultures africaines. Son souhait à travers cette collection : dialoguer avec le territoire et l’imaginaire du Maroc, point de rencontre entre la Méditerranée, l’Europe et l’Afrique, et destination rêvée des artistes, poètes, écrivains et éternels aventuriers. Pour elle, ce défilé illustre également l’idée d’un terrain d’entente, un « common ground » – comme l’évoque la philosophe féministe Naomi Zack – dans lequel, malgré toutes les différences, les échanges entre femmes peuvent se concrétiser par des réflexions et des actions. Son inspiration, c’est dans le wax qu’elle la trouve. Il est le tissu de la rencontre des cultures. Maria Grazia Chiuri a


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 9


ainsi collaboré avec l’usine et le studio d’Uniwax, en Côte d’Ivoire, pour réinterpréter les codes Dior en les intégrant à la trame du tissu, dans une édition spéciale. C’est ainsi que de nouvelles toiles de Jouy, revisitées par le wax, voient le jour, déclinant différents paysages ou réinventant les motifs des tarots. D’autres pièces emblématiques du vestiaire Dior se parent de motifs imaginés par l’artiste afro-américaine Mickaelene Thomas. Le styliste Pathé Ouédraogo, alias Pathé O’, considéré comme l’un des plus grands stylistes africains qui habilla, entre autres Nelson Mandela a accepté de réaliser une chemise exclusive pour la collection. Les facettes caribéennes de l’Afrique 10 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

s’expriment dans les broderies et le travail de crochet de la britannique d’origine jamaïcaine Grace Wales Bonner - prix LVMH 2016 - comme dans les chapeaux et turbans de Stephen Jones, chapelier de Dior. Au final : 26 minutes de défilé - ce qui en fait le défilé Croisière le plus long de toute l’histoire de la maison - et la sensation d’avoir vécu un événement exceptionnel. Pour rester dans ce rêve éveillé, Diana Ross donna le coup d’envoi d’une after-party endiablée interprétant, entre autres, « I Will Survive ». Certes, nous avons survécu mais il y a des retours à la réalité plus difficiles que d’autres…


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 11


NOUVELLES TABLES

+ 61

Qu’il est mignon ce petit restaurant avec ses couleurs tendres… Mais c’est par la carte que vous allez vous faire surprendre. Dans vos assiettes, de vraies saveurs comme on en goûte que trop rarement ! Le seuil passé, on craque pour la déco girly, la blancheur de la salle, les quelques touches de vieux roses et de verts clairs, les luminaires en cuivre à l’esprit 70… A l’origine de ce projet : Cassy, une Australienne (d’où le nom, +61, indicatif téléphonique de l’Australie) qui avait envie de retrouver à Marrakech la cuisine de sa terre natale. Une cuisine de saison où la qualité du produit fait toute la différence. Associée à Sébastien du Nomad café - dont la réputation n’est plus à faire -, ils ont recruté un chef australien pour donner naissance à ces plats si riches en saveurs. A la carte : grissini noix de cajou amalou, ricotta maison et poivrons rouges, croquette de poisson salé, salade de poulet rôti, entrecôte sandwich et compotée d’aubergine, chou-fleur rôti… Attention, les accompagnements changent très régulièrement en fonction des saisons et surtout des arrivages. Pour finir : tarte à la frangipane, gâteau de polenta prunes et crème au gingembre, lamington chocolat noix de coco… Côté prix, comptez entre 60 et 120 Dh pour les entrées, de 100 à 130 Dh pour les plats et de 30 à 75 Dh pour les desserts. Ouvert midis et soirs. Fermé le dimanche. 96 rue Mohamed El Beqal, Guéliz 05 24 20 70 20

Arva

Après Aman Venise et Aman Tokyo, c’est au tour d’Amanjena Marrakech de lancer le concept Arva, une philosophie culinaire qui rend hommage au patrimoine gastronomique de l’Italie. Le cadre ? Un patio arboré d’oliviers, des colonnes de marbre clair, un sol en bejmat, le tout éclairé tout en délicatesse par des lustres en maillechort, dans le très chic et élégant hôtel Amanjena, là même où nombre de beautifull people ont leurs habitudes. Arva tire son origine du latin «terres cultivées». Son concept : partager le plaisir de saveurs simples et audacieuses. Né d’une passion partagée des deux chefs italiens, Stefano Artosin et Andrea Torre, pour l’héritage culinaire de leur pays, Arva souligne l’ingéniosité et la créativité nécessaires pour savourer des goûts puissants et délicats en sélectionnant des ingrédients simples et frais cultivés dans le respect de l’environnement. Résultat : des plats audacieux créés dans un esprit de partage. A Marrakech, c’est le chef Lorenzo Buccarini qui interprète le menu d’Arva en s’inspirant du terroir local. C’est ainsi que naissent de mélanges subtiles de saveurs tels la salade de betteraves, prunes rôties, fromage de chèvre et radis ; le bar grillé accompagné d’un choux fleur à la crème de pois chiche et salade verte entière ; la truite au safran de Tilouine ; les ravioli façon cacio e pepe au fromage et au poivre. En dessert, cheese cake et coulis de fruits rouges. Notre préféré ? Le tiramisu, évidemment ! Antipasti de 160 à 280 Dh, plats de 280 à 400 Dh, pâtes de 180 à 280 Dh. Amanjena - Km 12, route de Ouarzazate - 05 24 39 90 00 12 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 13


NOUVELLES TABLES

Royal Golf Marrakech

On se souvient de l’ancien club house du Royal Golf… Pourvu d’un charme désuet, il était l’institution du dimanche où l’on venait se régaler d’huîtres et d’oursins à l’ombre des arbres centenaires. C’est donc avec une certaine appréhension que nous nous apprêtions à découvrir le nouveau restaurant du « Royal » comme le nomment les initiés. C’est à la droite du trou numéro 1 qu’a été érigée une succession de maisons créoles aux varangues aériennes. La plus grande abrite le restaurant. La salle principale inspirée des clubs anglais de Louisiane ou des Caraïbes carreaux de ciment en damiers noirs et blancs, bars en bois se faisant face, fauteuils en cannage sombre, ventilateurs…- mène à la terrasse, abritée du soleil grâce à sa varangue de bois blanc. Côté déco, elle est aussi minimaliste qu’élégante : au sol, des carreaux de ciment aux gris dégradés, un mobilier en rotin et, pour rehausser le tout, de grands pots où s’épanouissent bananiers, palmiers et fougères. A perte de vue, du vert, et, en toile de fond, l’Atlas enveloppé de son manteau blanc. A la carte, une cuisine simple composée de produits bio et saisonniers fournis par les Domaines agricoles : salade de quinoa comme un taboulé, ceviché de saumon, club sandwich poulet et crispi de boeuf fumé, pizza blanche aux palourdes et calamars, bar à la plancha accompagné d’une salade d’aubergines marinées, brochettes de kefta, tartare de boeuf… Et, pour terminer, une délicieuse tarte au citron. A moins de ne préférer le baba punché au rhum, la pana-cotta et son coulis de framboise ou le crumble de pomme et poire. Côté prix : entrées de 80 à 130 Dh, sandwiches de 100 à 150 Dh, pizzas 120 Dh, plats de 110 à 290 Dh, desserts 70 Dh. Brunch le dimanche : 450 Dh. Ouvert tous les jours de 7h45 à 18h30 Ancienne route de Ouarzazate 05 24 40 78 57 14 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 15


NOUVEAUX LIEUX

Palais Ronsard

Dernier-né des hôtels de luxe, le Palais Ronsard n’a pas fini de faire parler de lui… Connu avant son ouverture comme « l’hôtel d’Adriana Karembeu », il a installé son sérieux en obtenant, alors qu’il était encore en phase de finition, l’affiliation Relais & Châteaux. Puis on a appris que la décoration avait été confiée au talentueux Gil Dez et les cuisines au chef étoilé Xavier Mathieu. A cet instant, on se dit que l’hôtel joue dans la cour des grands. Mais nous étions loin d’imaginer à quel point ! Il nous faudra passer l’élégant portail en fer ciselé pour prendre la mesure du projet. Une allée entourée d’oliviers et de vases Médicis en terracotta donnent le ton… Nous voici transportés en Toscane, au siècle passé. D’inspiration italienne, le petit palais qui se dresse devant nous mêle influences Art déco et touches orientales. Au centre du hall d’entrée de l’hôtel, part un escalier à double volée, encadré de peintures représentant des gardes turques. A l’étage et dans chacune des ailes de la maison, vingt-deux chambres et suites. Dans le jardin - trois hectares soigneusement plantés au coeur de la palmeraie - six suites avec leur bassin privé, une petite rivière qui vient finir sa course dans un étang de nénuphars et un potager où tables et chaises attendent que l’on vienne s’y installer. C’est à Gil Dez qu’Adriana et son mari, Aram Ohanian, 16 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

font appel pour imaginer ce petit palais. Le décorateur n’en est pas à son coup d’essai. On lui doit la Villa Gallici à Aix en Provence, le Baglioni Luna à Venise, des boutiques pour Chanel (à New-York et Los Angeles)… Né à Casablanca à la belle époque de l’Art déco, l’homme est resté nostalgique de cette architecture. Quand le couple lui demande de penser pour eux le Palais Ronsard, c’est à ses souvenirs d’enfance que Gil Dez se fait fidèle. Il y a donc de l’Art déco, un peu d’Oriental, du baroque, de la Toscane… Le décorateur s’amuse de ce joyeux melting pot qu’il définit comme « baroquain ». Pour les couleurs - très présentes dans toutes les pièces -, il s’inspire du Palais d’Eté de Saint Pétersbourg. Sa touche personnelle ? Les oiseaux. Il y en a partout. Dessinés dans les salles de bain et les chambres, imprimés sur les abat-jours, posés sur les cheminées, dressés au-dessus des lampes, immobiles et majestueux au milieu des bassins… Quand on lui pose la question de cette récurrence, Gil Dez parle de leurs chants qui envahissent la propriété, de leur symbolique liée à la liberté. Et, presque gêné, finit par avouer : « c’est mon côté rêveur et romantique qui a pris le dessus ». Un bien joli rêve éveillé… Chambre double à partir de 3 000 Dh. Palais Ronsard - Abyad, Palmeraie - 05 24 29 86 00


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 17


NOUVEAUX LIEUX

Oasis Lodges

Une envie de campagne à moins de 15 mn du centre ville ? Oasis Lodges, dernier-né des hôtels à Marrakech, va révolutionner votre façon de voyager… Son concept : proposer des hébergements individuels en architecture de terre, inspirés des lodges africains, ouverts sur des jardins privatifs. Selon que vous passiez des vacances en amoureux ou en famille, vous pourrez opter pour un lodge d’une, deux ou trois chambres. Côté déco, c’est aux artisans du Maroc qu’il a été fait appel pour réaliser les lampes à trépied, les chaises en cuir, les tables basses en bois ou encore ces ravissantes têtes de lit sérigraphiées. Mélange d’Afrique noire et d’univers berbère - on aime le mixte nattes mauritaniennes et tapis Beni Ouraine -, chaque lodge dispose également d’élégants ventilateurs au plafond et d’une climatisation individuelle pour chaque pièce. Notre coin préféré ? Le hamac sous l’olivier ! Si 18 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

jamais l’envie vous prenait de vous en extraire, sachez que vous bénéficiez d’un accès illimité au parc Oasiria mitoyen. Autour de la piscine calme, vous pourrez venir vous restaurer ou piquer une tête, pendant que vos enfants s’éclateront aux toboggans. Il vous reste encore un peu de courage ? Oasis Lodges a pensé à tout. Du vol en montgolfière à l’escapade en sidecar en passant par une journée dans la vallée de l’Ourika, au lac Lalla Takerkouste, sur le plateau du Kik ou encore aux cascades d’Ouzoud, l’établissement s’occupe de tout. Votre seule préoccupation : faire le tri dans la liste de vos envies. Un vrai service sur-mesure pour un séjour d’exception ! Chambre double à partir de 2 690 Dh. Lodge deux chambres à partir de 3 990 Dh. Oasis Lodges - Km 4,5 route d’Amizmiz - 05 24 36 85 40


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 19


20

LES JOURNÉES PISCINE Envie d’une journée farniente en mode palace, à la campagne ou dans un endroit de charme ? Notre sélection d’adresses pour piquer une tête, en version chic ou décontractée.

20 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 21


LES JOURNÉES PISCINE Chic et urbain

Es Saadi Marrakech resort

Le Palace du Es Saadi Marrakech Resort nous ouvre les portes de sa piscine lagon... Au cœur d’un parc de 8 hectares, une des plus grandes piscines de la ville - 2 400 m2 ! - nous tend les bras pour une journée farniente comme on les aime. Celles qui auront le courage de s’extirper des merveilleux transats coquillages apprécieront la fraîcheur du lagon, à moins d’aller flâner dans les allées arborées du parc. Pour le déjeuner, rendez-vous au restaurant Lagon & Jardin. On aime son bar à salades bio qui nous permet de composer sa salade « comme à la maison » ! Les amateurs de mélanges légers et gourmands peuvent choisir parmi des légumes crus ou cuits, céréales, condiments, herbes fraîches, cultivés dans le verger et potager bio de la famille, situés dans la vallée de l’Ourika. Un repas slow food, riche en fibres et en « smart food » qui boostent l’organisme tels que la spiruline, micro-algue extrêmement riche en protéines, ou encore les graines de lin, très riches en Oméga 3 pour préserver son cœur et favoriser un renouvellement cellulaire de qualité. En accompagnement, choisissez un jus ou smoothies détox ! Le plus : La parenthèse bien-être offerte au spa du palace et son parcours pour se vider de tout stress. C’est également l’occasion de découvrir ce sublime espace de 3 000 m2, caractérisé par sa grande piscine enroulée autour d’un eucalyptus centenaire. Day Pass : 500 Dh l’accès piscine avec boisson à l’Island Bar ; 800 Dh avec déjeuner au Lagon & Jardin, accès piscine et parcours bien-être du spa ; 1 500 Dh avec 50 mn de massage en plus. Rue Ibrahim El Mazini, Hivernage 05 24 33 74 00 22 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Fairmont Royal Palm

Une journée de détente aux accents gourmets... c’est ce que propose le Fairmont Royal Palm, autour de son impressionnante piscine chauffée de 2 000 m2. Entre le bleu de l’eau, le vert de la végétation luxuriante et l’Atlas en toile de fond, vous ne pouvez rêver cadre plus reposant. Attablez-vous ensuite au restaurant l’Olivier, à l’ombre des arbres centenaires, pour découvrir une cuisine de marché. Le plus : Le Fairmont Royal Palm fait du séjour des familles une priorité, c’est pourquoi le Kids Club mérite à lui seul la visite ! Initiation à la zumba, tournoi de tennis, match de badminton, cours de danse orientale, mini foot et jeux en plein air, concours de peinture, bricolage, préparation de déguisements, atelier perlage, soirées karaoke ou disco, soirée marocaine ou cinéma… Les enfants vont adorer leur séjour ! Summer Day Pass (jusqu’au 30 septembre) : piscine et déjeuner (entrée, plat ou plat, dessert), 550 Dh. Day Pass Kids Club (3 à 12 ans) : 300 Dh repas et boissons compris. Km 12 route d’Amizmiz - 05 24 48 78 00


Royal Mansour

Sofitel Marrakech

Sun bed, lits à baldaquin, hammacs, fat bed en version maxi et deux piscines : une à 20° et une chauffée à 30°... Cuisine légère et ensoleillée au healthly bar ou servie « au lit »... Déjeuner diététique, équilibré et méditerranéen avec un hommage à l’huile d’olive ! Et aussi, jeu d’échecs géant, jeux de société, service iPod, café littéraire, art gallery... Une journée où il n’y a pas de place pour l’ennui ! Le plus : L’Ultimate Pool Lounge, une magnifique piscine à débordement de laquelle on admire les montagnes de l’Atlas et les remparts de Marrakech. Un moment unique et hors du temps à apprécier autour de cocktails fruités et colorés. Day Pass piscine : 400 Dh. Accès Ultimate Pool Lounge : 500 Dh, 400 Dh pour les clients internes. Rue Haroun Errachid, Hivernage - 05 24 42 56 00

Oasis au coeur de la ville, Le Jardin du Royal Mansour s’étend sur un hectare et demi. Imaginé par le paysagiste espagnol Luis Vallejo - l’homme n’a rien de moins à son CV que la responsabilité de ceux de l’Alhambra, à Grenade - il nous offre un patchwork végétal géométrique qui permet une déambulation le long des allées d’où exhale le parfum des fleurs d’oranger et, le soir venu, celui des galants de nuit. Au bout du jardin surgit une bien belle découverte : sept charmants pavillons à l’architecture épurée s’articulent autour d’une piscine de trente mètres de long sur vingt mètres de large. Les nomades d’une journée peuvent venir s’y reposer, recevoir des amis autour d’un déjeuner ou tout simplement se détendre en famille. Le plus : C’est au restaurant Le Jardin que Yannick Alléno a ouvert le quatrième restaurant du palace. A la seule évocation de son nom, nos papilles frétillent. Membre du club très fermé des trois étoilés Michelin - obtenues au Meurice et dernièrement au 1947 à Courchevel -, le chef est aux commandes des cuisines du Royal Mansour depuis huit ans. Cette fois-ci, il puise son inspiration dans les récits de voyage d’Ibn Battuta qui, en revenant d’Asie au 16e siècle, ramena avec lui un nouveau combustible : le charbon de roche. C’est ce feu nouveau qu’exploite Yannick Alléno pour un diptyque ancestral du cuit et du cru. Vous l’aurez compris, c’est une expérience unique que vous offre le Royal Mansour… Day Pass (menu découverte au Jardin et transat) : 1 500 Dh - Day Pass avec privatisation d’un pavillon avec déjeuner : 3 500 Dh pour deux personnes, 5 500 Dh pour quatre. Transat et accès piscine : 700 Dh. Rue Abou Abbas El Sebti - 05 29 80 80 80 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 23


LES JOURNÉES PISCINE Chic et urbain

Selman Marrakech

Les Jardins de la Médina

Ancienne demeure princière d’agrément, c’est probablement le plus grand riad de la médina, doté de tout le confort d’un hôtel de luxe. Situé dans le noble quartier, très accessible, de la Kasbah, il jouxte les plus fameux sites historiques de la médina. Tapis depuis plus d’un siècle entre les murs historiques du Palais royal, rien ne laisse soupçonner son existence tant que le seuil n’en est pas franchi. La composition de ce jardin de près de 3 000 m2 y est subtile, entre le sauvage et le construit. Une allée de bejmat jalonnée de bigaradiers et de fleurs fend le jardin jusqu’à la façade restaurée d’un pavillon d’origine où la famille royale recevait ses hôtes. Le plus : La cuisine de Sanaa Gamasse ! C’est à elle que l’on doit la carte si alléchante composée à la fois d’une cuisine du terroir et d’échappées belles vers la cuisine exotique ou française. Day Pass : 400 Dh avec déjeuner à la carte (entrée, plat et dessert). Journée détente : 650 Dh avec déjeuner à la carte et massage signature de 50 mn. 21 Derb Chtouka, Kasbah - 05 24 38 18 51 24 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Sa piscine longiligne de 80 mètres, ses écuries, ses pavillons, son parc manucuré, architecture princière, décors orientaux, longues perspectives et jeux de symétrie, foisonnement d’œuvres d’art… l’empreinte de Jacques Garcia ne saurait échapper au regard averti. Le Selman Marrakech est lui aussi accessible pour une journée pas comme les autres. Le Chillin’pass comprend un déjeuner composé d’une entrée et d’un plat ou d’un plat et d’un dessert avec boisson rafraîchissante et un bed autour de la piscine chauffée, accessible dès 9h du matin et jusqu’au coucher du soleil ! A noter : tous les midis (sauf les dimanches), jusqu’au 2 mai, le Selman Marrakech organise une garden party au Pavillon. Au programme : buffets à thème et parade de pur-sang arabes pour vivre un moment magique. L’après-midi se prolonge en douceur au bord de la piscine… Le plus : Inspiré du palais et des célèbres écuries Moulay Ismaël de Meknès, le Selman Marrakech a été conçu comme une résidence privée dotée d’un haras de pur-sang arabes laissés en liberté dans les paddocks. Un spectacle qui ravira les enfants (et les grands !), en plus du kids club qui leur est réservé. Ils vont adorer leur journée ! Chillin’pass : 690 Dh avec un déjeuner (entrée/ plat ou plat/dessert) au Pavillon. - 50% pour les moins de 12 ans. Kids club gratuit. Km 5, route d’Amizmiz - 05 24 45 96 00


Four Seasons

Mandarin Oriental

20 hectares pour seulement 63 clefs - 54 villas privées et 9 suites -, ici le luxe se veut avant tout spatial. Dernier-né des palaces de Marrakech, le Mandarin Oriental joue également la carte de la sobriété. Sublimé, l’artisanat marocain se fait alors discret quand il s’agit de laisser place à la lumière. Influencés par la Medersa Ben Youssef, les architectes d’intérieur Dorothée Boissier et Patrick Gilles ont imaginé une entrée où dominent de façon géométrique le noir et le blanc. Colonnes et linteaux de bois foncé, calepinages de marbre tels des zelliges, au sol mais également aux murs, veillent sur un bassin élégamment doré. Nul besoin de trop en faire, la perspective sur les jardins et les bassins extérieurs ravissent les yeux des visiteurs. Pensé telle une maison refuge, le palace répond à trois mots : luxe voyageur et décontracté. En profiter le temps d’une journée ? C’est possible grâce aux différentes formules mises en place par le palace et destinées à la clientèle extérieure. Le plus : Son spa ! Ce petit bijou architectural de 1 800 m2 puise son inspiration dans l’histoire andalouse la plus prospère. Si les cinq éléments se veulent présents, c’est la lumière qui tient ici une place primordiale. Autour de la piscine intérieure de 73 m2, de la salle de yoga, de fitness ou encore de relaxation, des baies vitrées - parfois ornées de moucharabiehs pour plus de discrétion - laissent à voir un jardin luxuriant aux parterres multicolores. Day Pass : 750 Dh avec un accès piscine et déjeuner (entrée/plat/ dessert, bouteille d’eau servie en bord de piscine). Grab & Swim : 350 Dh avec petites bouchées et un cocktail Signature avec accès piscine (tous les jours de 15h à 20h sauf les vendredis) Route du Golf Royal 05 24 29 88 88

Inspiré de la médina voisine, le Four Seasons Resort Marrakech propose une vision moderne de l’architecture maure traditionnelle. Il se compose de pavillons ornés de détails sculptés à la main, qui s’étendent sur un domaine magnifiquement ensoleillé, rythmé par des piscines, des jardins, des sentiers, des bassins d’agrément et des fontaines. Les bâtiments sont volontairement bas pour ne pas gêner la vue sur les cimes enneigées de l’Atlas et les jardins de la Menara que l’on aperçoit derrière les palmiers. Cette élégante oasis compte plusieurs riads reliés entre eux par des arcades et des patios, où sont réparties les 139 chambres et suites, s’ouvrant sur un balcon ou une terrasse avec vue sur les montagnes, les jardins de la Menara ou de l’hôtel. Le plus : ce lieu privilégié et préservé séduira les amateurs de soleil et d’intimité. 16 hectares en centre ville… le luxe ! Day Pass : 800 Dh avec accès piscine et déjeuner au restaurant Azzera (entrée, plat et dessert). Avenue de La Ménara - 05 24 35 92 00

MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 25


LES JOURNÉES PISCINE A la campagne

Oasiria

Beldi Country Club

On ne présente plus le Beldi, adresse chouchou des Parisiens en mal de soleil... Ses longues piscines bordées d’oliviers, son ambiance chic et champêtre à la fois, ses déjeuners fins et savoureux... Les enfants se voient réserver deux des quatre piscines rien que pour eux - mais aussi pour préserver la tranquillité des couples -, des cours de poterie à l’Atelier du Beldi, une initiation à la préparation du pain avec le boulanger dans le four traditionnel, des cours de cuisine, une visite du potager au système d’arrosage à l’ancienne avec des petits canaux et bassins très rigolos... Les grands jouissent d’un lieu aux airs de Provence où spa, boutiques et terrain de pétanque inspirent des journées de déconnexion totale ! Le plus : Une deuxième grande piscine de 30 mètres qui, en plus de nous réserver de jolis espaces privatifs, offre une vue unique sur la roseraie. Les amateurs de pétanque ne manqueront pas non plus d’apprécier les trois nouveaux terrains, au coeur du jardin. Day Pass : 390 Dh avec déjeuner au restaurant de la piscine (entrée, plat et dessert). Km 6, route du barrage - 05 24 38 39 50 26 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Piscines, plages, dunes et palmiers... prête à plonger dans un décor de carte postale ? Rendezvous à Oasiria ! Sur dix hectares, il déploie son parc arboré constellé de fleurs, ses dunes de sable et ses attractions par dizaines : toboggans, tubes aquatiques, piscine à vagues - la plus grande d’Afrique -, pieuvre géante, bateau pirate et Rio tranquille, Aquaroc (un mur d’escalade de 25 mètres de long)… Envie de buller paisiblement ? L’adresse a eu la délicieuse idée d’aménager un espace avec piscine chauffée, en retrait des attractions, au vert d’un jardin planté d’oliviers. Et quand on a des enfants, on fait comment pour goûter à cette tranquillité ? Pendant que les petits font les fous dans le lagon, la piscine à vagues ou les toboggans sous la surveillance de maîtres nageurs, les parents peuvent profiter du lieu en toute sérénité. Notre astuce ? Privatiser un des lodges pour se sentir encore un peu plus comme à la maison… Le plus : Nouveauté de la saison, le Club des moussaillons. Le principe ? Proposer des ateliers encadrés par des professionnels de la petite enfance, pour les 6-12 ans. Adulte : 250 Dh. Résident à Marrakech : 200 Dh. Enfant : 150 Dh. Kids club : à partir de 100 Dh la journée. Km 4, route d’Amizmiz - 05 24 38 04 38


Les Deux Tours

On a forcément les yeux qui brillent en pénétrant pour la première fois dans cet hôtel de caractère dessiné par l’architecte Charles Boccara. La beauté est partout, dans la floraison de couleurs et d’odeurs du parc botanique, dans le dédale des patios et des jardins andalous, au cœur du potager bio qui alimente la cuisine du chef, derrière les murs de terre ocre qui dissimulent les cabines de massage à ciel ouvert, sous le lit à baldaquin qui trône au milieu du jardin, parfait pour un tête à tête amoureux… Après ça, la piscine de 28 mètres (chauffée !) ne sera plus qu’un argument parmi d’autres. Le plus : L’esprit kids friendly du lieu. Non seulement le personnel est aux petits soins mais le lieu se prête à ce que vos enfants ne voient pas passer le temps. Petites rigoles qui courent au milieu des arbres centenaires, bassins emplis de tortues qui viennent mendier des morceaux de pain, petite ferme au fond du jardin, balancelles accrochées aux branches… Les petits (et les grands !) ont mille et une raisons de s’émerveiller. Déjeuner (entrée, plat ou plat, dessert à la carte) / piscine : 380 Dh. Même formule avec le transport A / R sur Marrakech : 490 Dh. Douar Abiad, Palmeraie 05 24 32 95 25 / 26

Jnane Tihihit

Jnane Tihihit est l’une des adresses préférées des familles ! A quelques kilomètres du lac Lalla Takerkoust, chacun y trouve son bonheur : les enfants visitent la ferme, jouent dans le bassin d’irrigation et se régalent d’une cuisine 100% « home made ». Les parents profitent de la fraîcheur du jardin et d’un service féminin discret. Un bon bol d’air à la campagne qu’on apprécie particulièrement en cette saison ! Après un déjeuner sous les oliviers (composé entre 80 et 100% de produits maison), on va à la rencontre des animaux de la ferme : veaux, vaches, chèvres, chevaux, oies, lapins, canards, ânes, cochons... Ils sont 400 au total ! Les cavaliers un peu confirmés auront même la possibilité de partir à cheval dans les environs. Quant aux gourmands, direction la boutique pour y retrouver une partie des produits de la ferme : fromages de chèvre et de vache, confitures, sirops, huile d’olive, fruits et légumes en fonction de la saison… Vous pourrez même repartir avec une belle couverture tissée maison, réalisée à partir de la laine des moutons de la ferme. Le plus : Sa fromagerie ! Depuis quelques semaines, Jnane Tihihit a ouvert une fromagerie ultra moderne qui exploite le lait des vaches et des chèvres de la ferme. Fromages frais, affinés, mi-affinés, aromatisés aux herbes ou au poivre… Après avoir observé leur fabrication, vous pourrez repartir avec. Déjeuner (menu au choix à la carte) ) et accès piscine : 250 Dh sur réservation. Enfants de 3 à 12 ans : 150 Dh. Douar Makhfamane, Lalla Takerkoust - 05 24 38 73 52 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 27


LES JOURNÉES PISCINE A la campagne

Berber Lodge

Un désert de pierres, une piste vallonnée, une kasbah de terre, un petit village berbère… Et derrière un mur de pisé, une adresse que l’on voudrait garder jalousement. Loin de la ville - mais pas trop - et des hôtels standardisés, Berber Lodge se classe dans la catégorie des lieux d’exception. Pourtant, il ne règne ici ni luxe ostentatoire ni chef étoilé, juste une bonne dose de bon goût, d’élégance et de savoir recevoir. Planté d’oliviers, agrémenté d’anciens jardins, il s’étend sur deux hectares tournés vers l’Atlas. En son coeur : un hameau central - qui fait office de parties communes pour dîner, prendre un verre… - où viennent se greffer neuf maisonnettes, toutes agrémentées d’une terrasse ou d’un jardin privatif. Sa singularité ? Son architecture. Briques de terre, plafonds en roseaux, en tronc de palmiers et d’eucalyptus… C’est aux artisans de la région qu’a été fait appel pour réaliser ce projet dans la plus pure tradition berbère. Le plus : Son excellente table ! Ici, le menu est unique (possibilité de s’adapter aux végans et végétariens) réservé à quelques happy few puisque l’établissement n’accepte que peu de clients extérieurs pour préserver le calme des lieux. Réservation indispensable. Day Pass : 350 Dh, déjeuner et piscine. Tigmiza Fermé en juillet. Cette adresse confidentielle de la palmeraie a plus d’un tour dans son sac ! Oumnas, km 24, route d’Amizmiz Comme sa sublime piscine dotée de cascades et d’un bar dans l’eau… Son 06 62 04 90 43 restaurant, Le Colisée, au coeur des jardins - imaginés par le paysagiste Daniel Berger - se présente comme un réel écrin de fraîcheur. Autour de la piscine ou sous le dôme de la grande salle à manger vous goûterez à une cuisine de saison. Les enfants ne sont pas en reste puisqu’un espace jeux a été pensé pour eux. Ou l’assurance de passer un bon moment pour les petits (mais aussi les grands !) Le plus : une équipe aux petits soins pour que vous passiez un excellent moment dans un lieu devenu incontournable. Day Pass : 370 Dh avec accès piscine et déjeuner (entrée, plat et dessert) Route de Bab Atlas, Palmeraie - 05 24 39 37 00 28 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


Kasbah Bab Ourika

En direction de la vallée de l’Ourika, tournez à gauche à Tnine Ourika et empruntez une piste qui vous conduira sur un plateau surplombant la vallée à 360°. Le panorama est spectaculaire du haut de ce point de vue où a été construite la Kasbah Bab Ourika. Au sein de son architecture berbère typique, les séjours se vivent sur un mode convivial, l’immense terrasse étant le cœur de vie de l’hôtel du petit-déjeuner au coucher du soleil… Avant d’y arriver, on traverse le lieu à l’ambiance beldi chic, au milieu d’objets chinés - vieilles malles, poste de téléphone d’un autre âge, meubles Art déco, sublimes tapis anciens…-. Une escapade pour faire le plein de quiétude et de nature, sur un air romantique... Mais aussi un point de départ stratégique pour de somptueuses balades dans la vallée. Le plus : Les repas se composent des produits du marché, avant ou après lesquels une promenade le long de l’oued s’impose. Day Pass : 440 Dh, déjeuner et accès piscine. Tnine Ourika - 06 61 63 42 34

Palais Namaskar

Dans ce jardin extraordinaire rafraîchi de cascades et de miroirs aquatiques, tous les ingrédients sont réunis - selon les préceptes feng shui pour faire le plein d’énergie positive. Autour de la piscine, le restaurant La Table est un sanctuaire propice à la détente en plein air, proposant une belle sélection de plats frais et sains, du poisson frais de la prise du jour au grill et d’autres plats méditerranéens légers. Le plus : L’immense jardin et tous ses petits recoins aménagés en salons privés qui nous offrent le sentiment d’être seule au monde. Adepte des beaux endroits zen et plein de charme, ce lieu a été créé pour vous. Day Pass : 600 Dh avec déjeuner (entrée + plat ou plat + dessert) et accès piscine, du lundi au samedi. Bab Atlas, route de Fès 05 24 29 98 00

MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 29


LES JOURNÉES PISCINE A la campagne

Le Domaine de La Roseraie

Cet hôtel familial a vu le jour à la fin des années 60 quand un homme, alors directeur de La Mamounia - sa plus grande époque ! - tomba amoureux de ces 22 hectares, démissionna du palace pour donner vie à ce charmant domaine. Aujourd’hui, on y déjeune sur une grande terrasse en pierre suspendue au-dessus d’un oued, avant de profiter de sa piscine, bien sûr, mais également de son parc naturel, des balades balisées - à pied ou à cheval - ou encore des terrains de tennis. Des salons-cheminées aux fauteuils club surannés, une quarantaine de chambresbungalows dissimulées dans une immense roseraie, une ambiance de maison de famille bourgeoise : voilà qui augure des séjours chics et décontractés comme on les aime ! Le barrage de Ouirgane et la vallée offrent un cadre idyllique aux amoureux de nature. Le plus : son spa, sa piscine intérieure sous les arbres centenaires et les soins prodigués par de vrais professionnels. Hammam, massages, soins du visage et du corps viennent étoffer l’attrait de cette grande maison qui fait la joie des familles et des couples depuis une cinquantaine d’années ! Déjeuner (entrée et plat du jour ou plat du jour et dessert) / piscine : 380 Dh Km 60, route de Taroudant, Ouirgane 05 24 43 91 28

30 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

La Vie en Rose

C’est dans une charmante maison de famille qui vous serez reçus. Au coeur d’un domaine ombragé de cinq hectares, il fait bon profiter des journées d’été. Les plus courageux pourront partir se balader à cheval puisque la demeure possède une belle écurie qui ravira petits et grands. Venez avec vos enfants… vous ne les verrez pas ! En plus des chevaux et des poneys, la Vie en Rose c’est aussi des trampolines, des balançoires, des terrains de tennis… Autre gage de tranquillité ? La maison n’accepte pas plus de 25 personnes. Le plus : sa jolie cabane sur pilotis ! Prolongez le plaisir de la journée et restez dormir avec votre amoureux dans cette chambre tout confort, au milieu des arbres. A partir de 70 euros la nuit. Déjeuner entrée, plat et dessert /piscine : 200 Dh la semaine, 250 Dh le dimanche. Km 14 route de l’Ourika - 06 93 08 17 36


Jnane Tamsna

Au coeur de la Palmeraie, Jnane Tamsna fait partie de ces demeures d’exception où règne une ambiance à la fois élégante et apaisante. Née de l’imagination d’un couple, Meryanne Loum Martin, sénégalo-antillaise, passionnée d’architecture et de décoration, autrefois avocate à Paris, et Gary Martin, américain, ethnobotaniste (parmi d’autres talents), elle a hérité de bien belles ondes. Sublime propriété aux murs jaunes qu’affectionnent amoureux de nature et de bon goût - c’est d’ailleurs ici que l’actrice Naomi Watts a choisi de fêter son anniversaire l’année dernière -, elle vous ouvre ses portes le temps d’une journée pour profiter de l’une des cinq piscines, dont deux chauffées à l’année, et de la table d’hôtes aux menus modifiés tous les jours. A savoir : ces menus s’adaptent à toutes les restrictions alimentaires et allergies en proposant des options végétariennes, vegan, sans-gluten… Le plus : La nouvelle boutique imaginée par Meryanne Loum Martin où elle a rassemblé des objets chinés et ses propres créations. On y trouve des plaids réalisés à partir de tissus sénégalais, des vases en albâtre, des poufs en paille, des couvertures en cachemire rapportées d’Inde, des photophores en verre et cuivre, des poteries de Tamegroute, des sandales en cuir et tissus africains, des bijoux en pâte de verre, des sacs en daim au joli pompon assorti… Notre coup de coeur ? Les vestes coupées dans de la wax aux broderies et passementeries 100 % marocaines. Attenant à la boutique, tel un office, le café EthnoBotanica vous offre de déguster le Bloom Coffee, d’origine du Nouveau Mexique, torréfié sur place. Mais pas seulement… L’espace a été conçu pour mettre en avant des produits locaux, issus de coopératives ou de petites entreprises familiales. Couscous, figues, noix, amandes, algues cosmétiques et alimentaires, safran, légumes et fruits du jardin… Ici, tout est bio. On y trouve également de la vaisselle, de la vannerie, des produits cosmétiques The Moroccans et Nectarome, des glaces Gelato’Art… Day Pass : 485 Dh avec déjeuner (menu du jour) et accès piscine. Douar Abiad, Palmeraie - 05 24 32 84 84 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 31


32 DAR EL BACHA Sans doute l’un des quartiers les plus élégants de la médina, Dar El Bacha (« Maison du Pacha ») porte le nom de la résidence de l’ancien pacha de Marrakech, le pacha Glaoui. Quartier des antiquaires, il concentre également de nombreux musées et de jolies boutiques de créateurs. Vous pourrez facilement y déambuler deux jours durant sans voir le temps passer !

32 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


BLAO U I MAISON

par Carole et Mustapha Blaoui

NOUVEL ESPACE HOME ET LIFESTYLE Km 6,5 route d’Amizmiz - Marrakech - + 212 (0) 5 24 386 327 -

@maison.blaoui


DAR EL BACHA A faire / A voir

Le Jardin Secret

Dar El Bacha, Musée des confluences

Résidence de Thami el Glaoui, nommé pacha de Marrakech en 1912 par le Sultan Moulay Youssef, le palais était fermé depuis des décennies. Portes de cèdre sculptées, vitraux multicolores, zelliges et stucs ciselés, dédales de couloirs richement ornés… ce joyau architectural a été confié en 2015 à la Fondation Nationale des Musées (FNM) et rénové grâce à de généreux sponsors. Il voit enfin ses portes s’ouvrir au grand public l’année dernière. Baptisé Musée des Confluences, il a conservé la collection de milliers d’objets que Patti Birch comptait présenter ici. Cette collectionneuse passionnée avait pour projet de transformer Dar El Bacha en Musée des Arts et d’y exposer sa riche collection d’objets - datés de 5 000 ans avant Jésus Christ jusqu’à nos jours - rassemblés aux quatre coins du monde. Décédée en 2007, le projet ne verra pas le jour. L’exposition proposée en ce moment, « Voyages de Patti Birch : passions et collections », ne présente qu’une infime partie de la collection puisque seuls deux cents objets - sur des milliers - sont exposés à travers cinq sections : l’art islamique, l’art asiatique, l’art africain, l’art précolombien et le patrimoine judéo-marocain. Mais ce sera surtout l’occasion de découvrir (ou de redécouvrir) ce sublime palais dont on ne se lasse pas. Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi Entrée : 60 Dh - 30 Dh pour les Marocains et résidents. Gratuit le vendredi pour les Marocains et résidents. 34 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Improbable… C’est le premier adjectif qui vient à l’esprit quand, derrière des murs aveugles, en plein coeur de la médina, vous découvrez ce jardin de plusieurs milliers de mètres carrés. Abandonné des décennies durant, il est à présent accessible au grand public. Huit ans auront été nécessaires pour donner vie à ce jardin, érigé dans la plus pure tradition musulmane. A l’intersection des allées, la fontaine s’affirme comme le centre vivant du jardin. Deux allées, couvertes de zelliges, délimitent quatre parterres irrigués. Au Jardin Secret, l’eau est acheminée par un système de khettara, un système hydraulique vieux de plus d’un siècle. Avant d’accéder au jardin islamique, prenez le temps de vous attarder dans la première partie du palais où des plantes exotiques vous ouvrent le chemin jusqu’au pavillon central. Sur la terrasse en hauteur, vous aurez tout le loisir de le contempler et de vous régaler de plats simples : salades, pizzas et sandwiches. Ouvert tous les jours - Entrée : 50 Dh 121 rue Mouassine - 05 24 39 00 40


La Maison de la Photographie

Photographies, plaques de verre, cartes postales… les clichés exposés à la Maison de la photographie dressent un panorama complet de l’histoire de la photo au Maroc de 1862 à 1950. L’ensemble illustre de manière chronologique et thématique l’histoire, la culture, l’ethnologie, la vie quotidienne, le peuple de ce passionnant pays. Derrière cette remarquable collection privée se cachent deux amoureux de la photo, Patrick Manac’h et Hamid Mergani, réunis par une ambition commune, celle de créer un lien entre les deux rives de la Méditerranée en restituant au Maroc une partie de son histoire. Parmi les thématiques majeures, citons le monde berbère, Tanger et Tétouan au 19e, le fameux « grand tour» - long voyage à travers l’Europe entrepris par les jeunes aristocrates au 17e siècle… A noter que tous les clichés sont originaux. Ouvert tous les jours de 9h30 à 19h Entrée : 50 Dh. 46 rue Souk Ahal Fassi, 05 24 38 57 21

The Orientalist Museum

Eugène Delacroix, Henri Pontoy, Jacques Majorelle, José Cruz Herrera, Edwin Lord Weeks, Mariano Bertuchi… Aucun de ces peintres n’a échappé à la fièvre orientaliste du début de 19e siècle qui s’empare de toute l’Europe. Orientalistes… A travers leurs pinceaux, c’est un Maroc sublimé, souvent fantasmé que tous ces peintres ont décrit. Un Maroc d’un autre temps que fait revivre The Orientalist Museum. Non seulement en présentant les oeuvres de ces peintres de renom mais en les accompagnant d’objets du quotidien qu’ils représentent. Derrière ce très beau projet : Nabil El Mallouki. Bien connu du monde des arts, co-propriétaire de la Matisse Art Gallery, l’homme a fait l’acquisition de ce riad de la fin du 17e siècle avec l’ambition de l’ouvrir au grand public après une restauration dans les règles de l’art. Des mois de travaux auront été nécessaires pour faire apparaitre plafonds peints, stucs aux pigments multicolores et boiseries d’époque. Résultat : un écrin d’exception pour des toiles de maître. Des oeuvres qu’accompagnent des objets d’époque pour raconter l’histoire du Maroc depuis les Phéniciens. Une visite qui se termine sur la terrasse, avec vue sur l’une des plus anciennes mosquées de Marrakech : la mosquée Ousta et son minaret dressé ici depuis le 16e siècle. On sirote son verre de thé, on se régale de pâtisseries marocaines… Ouvert tous les jours de 9h à 19h - Entrée : 60 Dh. Derb Khamssi, n°5, Qaet Bennahid, (à côté de la Maison de la Photographie) 05 24 44 73 79 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 35


DAR EL BACHA Se faire chouchouter

Les Bains du Lotus

Le Bain Bleu

Les Bains du Lotus

Les Bains d’Orient

Dans ce riad entièrement voué au bien-être, on se laisse aller au rêve et à la détente. A la carte, toute une palette de rituels : bains et massages nés de la rencontre des traditions ancestrales et de la cosmétique marocaine. On y va pour se faire la peau douce avec un hammam gommage au savon noir, un masque embellisseur à l’argile suivi d’une hydratation du corps et d’un soin pour les cheveux à l’huile d’argan. Hammam traditionnel (30 mn) 250 Dh. Hammam gommage et soin (50 mn), 350 Dh. 214 Arset Aouzal - 05 24 38 76 79 36 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Au coeur du riad Lotus Perle magnifique demeure Art déco -, viennent d’ouvrir Les Bains du Lotus, véritable temple du bienêtre en plein coeur de la médina. Du hammam avec bain à vapeur, accompagné de rituels traditionnels marocains, aux dernières tendances thérapeutiques, vous profiterez du savoir-faire des masseuses, thérapeutes et esthéticiennes professionnelles. Pour la vue et la détente, direction la terrasse et son solarium à l’abri des regards. Un petit creux ? Des plats healthy, des jus détox et des tisanes, le tout fait maison, vous attendent après (ou avant) vos soins. Soins du visage (1h), à partir de 350 Dh. Hammam (30 mn) : 190 Dh. Massages à partir de 200 Dh. 103 Derb Zemrane, Dar El Bacha 05 24 37 54 60

Niché au fond d’un derb du quartier Mouassine, Le Bain bleu joue la carte de la volupté orientale : murs de tadellakt gris, bejmat, suspensions en cuivre ciselé, plafonds coiffés de rosaces, portes délicatement ouvragées... Dans un décor teinté d’avant-garde et de tradition orientale, le rituel du bain aux senteurs enivrantes d’eucalyptus, de pamplemousse, de fleur d’oranger ou de rose s’enrichit d’un gommage traditionnel, d’un masque au ghassoul ou d’un enveloppement aux algues. Et comme un plaisir ne vient jamais seul, l’expérience s’achève invariablement dans le jacuzzi. A noter que l’adresse a fait du bain de la future mariée un soin emblématique. Dans les vapeurs parfumées du hammam, soins et mise en beauté rythme le cérémonial emmené par des chants traditionnels. Hammam gommage à partir de 200 Dh les 30 mn. 32 Derb Chorfa Lakbir, Mouassine 05 24 38 38 04


MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 37


DAR EL BACHA Shopping

Max & Jan

Norya Ayron

Des vêtements à l’influence orientale revus et corrigés pour être portés tous les jours et partout dans le monde... Norya Ayron a imaginé une mode simplissime, faite de coupes et de matières souples qui rendent le quotidien élégant et tellement confortable. Sa petite échoppe en mezzanine ouverte sur le restaurant Le Jardin reçoit depuis son ouverture des stars internationales - Sharon Stone est fan de la marque ! - et des quidams en quête de tenues fluides et pièces uniques. Un must ! Le Jardin, 32 souk el Jeld, Sidi Abdelaziz - 06 61 29 59 90 38 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

On ne présente plus Max & Jan… En 10 ans, les créations de Maximilien Scharl et Jan Pauwels ont séduit les modeuses en quête d’ethnique chic. Généreux par nature et amoureux de ce que l’artisanat marocain peut produire de raffiné, les deux hommes avaient déjà ouvert une partie de leur espace aux autres créateurs. Mais ce n’était pas suffisant… Depuis l’année dernière, ce sont plus de 1 200 m2 qui leur sont consacrés. Installé sous les voûtes d’un ancien palais, le concept store réunit les parfums d’intérieur Héritage Berbère, les cosmétiques The Moroccans, les créations tissées (avec un vrai métier à tisser et son maâlem sur place) signées Marrakshi Life, les petits bonhommes tarbouchés en céramique signés Tig, les tee-shirts de Monk (à qui l’on doit le superbe dromadaire taggé à l’entrée)… Côté mode, il y a en a pour tous les goûts et tous les budgets. De la petite tunique de plage à 350 Dh jusqu’à la veste très travaillée et richement ornée à plus de 10 000Dh. Mention spéciale aux sandales : à pompons fluos, en passementerie multicolore ou en cuir plus sobre… Indispensables à votre dressing de l’été ! Et parce que toutes ces émotions esthétiques donnent faim, on fait une pause au restaurant, dans le patio central ou sur le toit terrasse. Tables en carreaux de ciment colorés, chaises en pailles et boucharouettes, parasols en tissus africains… le cadre ressemble à la carte : goût et simplicité. Une cuisine bio qui fait la part belle aux produits locaux pour des plats marocains, évidemment, mais pas seulement ! Ouvert tous les jours de 9h à 19h30 - 14 rue Amsefah, Sidi Abdelaziz 05 24 37 55 70


Mustapha Blaoui

Nul ne peut prétendre connaître Marrakech s’il n’a passé la petite porte en bois qui mène à l’antre de Mustapha Blaoui. Lieu de rencontre des beautiful people, elle regorge des plus beaux objets de l’artisanat marocain, façonnés avec soin, à la main, par les meilleurs maâlems du pays. Depuis plus de 50 ans, Mustapha Blaoui chine tapis, luminaires, céramiques, objets de décoration… qui trouveront leur place dans les plus belles demeures de Marrakech et d’ailleurs. Les palaces de la ville - La Mammounia, Selman Marrakech, Royal Palm, Dar Ghizlaine, Palais Namasakar…- ne s’y sont pas trompés : c’est à lui qu’ils se sont adressés pour apporter la touche de raffinement dont lui seul à le secret. Passez cette petite porte et laissez-vous charmer… Arset Aouzal, 144 Bab Doukkala 05 24 38 52 40

Kitan

Jolie découverte en médina que cette petite boutique de vêtements imaginés par Mai Yamazak, jeune créatrice d’origine japonaise. On y trouve des vestes taillées dans des tissus en laine de djellabas ou d’Ouzbékistan, des chemisiers à fines rayures brodées sur le col, de longs manteaux en lainage… Leur point commun ? Des coupes très structurées et ajustées. Un souci de longueur ou une commande urgente ? L’atelier se trouve à quelques pas de là. Côté prix : vestes autour de 700 Dh, chemises à partir de 600 Dh. Derb Smara Kandil, N°11, Sidi Abdelaziz - 06 64 62 39 69

Valérie Barkowski

La célèbre créatrice Valérie Barkoswki a ouvert l’année dernière une boutique, quartier Dar el Bacha, à deux pas du non moins célèbre antiquaire et bazariste, Mustapha Blaoui. Linge de lit, linge de table, linge de bain, sacs, babouches et accessoires en cuir… Tout y est joliment mis en scène dans un décor sobre et chic. On craque pour les parures de lit délicatement brodées, les oreillers gris anthracite sur lesquels sont inscrits « where do you want to spend eternity ? » et les merveilleuses babouches au cuir délicat. Mais ceci n’est qu’un infime aperçu de ses jolies créations… Arset Aouzel, 142 Dar Bacha - 06 24 49 40 01 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 39


DAR EL BACHA Où déjeuner ? Riad El Fenn

Maison d’hôte de Vanessa Branson (soeur de Richard…), le Riad El Fenn est également accessible à la clientèle extérieure pour déjeuner, dîner ou prendre un verre. Composé de quatre maisons restaurées avec soin, l’ensemble ménage quantité de recoins, en jardins ou en terrasses. Vous pourrez également accompagner votre déjeuner d’un plongeon dans l’une de ses deux piscines en marbre de Carrare, d’une séance beauté dans son spa-hammam, d’un brin de lecture dans sa bibliothèque ultra cosy, ou encore d’un visionnage de DVD dans son petit cinéma privé, intime à souhait, où l’on vous servira collation et drinks - pas plus chers qu’ailleurs. Une vraie bonne adresse, luxueuse ma non tropo, à la convivialité toute marrakchie. Menu du midi : 350 Dh 2 derb Moulay Abdallah ben Hezzian, Bab el Ksour - 05 24 44 12 10

© Kasia Gatkowska

La Terrasse des épices

C’est le rendez-vous ensoleillé des shoppers enfiévrés ! En plein cœur des souks, et surtout situé juste au-dessus du Souk Chérifia qui réunit des enseignes de créateurs, La Terrasse des épices est connue des badauds à l’international ! Installé sur son immense terrasse - certainement la plus belle de la médina -, on commande une grillade, un tagine d’agneau ou de lotte, une salade méditerranéenne, un sandwich… et on fait un petit tour par sa pâtisserie traditionnelle au rez-de-chaussée avant de partir ! Addition moyenne : 200 Dh. 15, Souk Chérifia, Sidi Abdelaziz 05 24 37 59 04

Le Jardin

Au croisement de Dar El Bacha et de Riad Laarouss se cache un riad du XVIIe siècle qui s’inspire joliment des tendances sixties. Par une petite porte en bois, on pénètre dans un immense patio entièrement tapissé de carreaux verts, blotti dans une végétation rafraîchissante. La cuisine balance entre influences marocaines et classiques internationaux : couscous, tagines, pastilla, mais aussi salade césar, hamburgers, poissons grillés, pâtes… Et surtout, ne tentez pas de résister à la crème brûlée à la fleur d’oranger ! Addition moyenne : 200 Dh. 32, souk El jeld, Sidi Abdelaziz - 05 24 37 82 95 40 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


Où dîner ?

Lotus Privilège

© Sife El Amine

Spectacle et gastronomie, c’est ce que vous propose le Lotus Privilège. Dans cet élégant riad du 19e siècle, vous goûterez à une cuisine marocaine traditionnelle, à moins de ne préférer les plats revisités ou végétariens. Côté ambiance, c’est un spectacle digne des Mille et Une Nuits qui vous attend ! Artistes araboandalous, danse orientale, gnaoua, acrobaties… viendront rythmer votre dîner. Belle soirée garantie ! Menu : 450 Dh. A la carte, entrées entre 130 et 150 Dh, plats entre 250 et 320 Dh, desserts entre 80 et 140 Dh. 9, Derb Sidi Ali Benhamdouch, Dar El Bacha 05 24 38 73 18 / 06 61 99 79 19

Dar Moha

Qui n’a pas entendu parler de son talent légendaire, de sa cuisine hors pair ? S’offrir le luxe d’un dîner à Dar Moha, c’est avoir le plaisir de goûter au charme des lieux : une bulle de tranquillité à l’orée de la médina, au vert d’un joli patio percé d’une piscine en zelliges. Pour la petite histoire, c’est à Pierre Balmain qu’appartenait autrefois la maison. Dans l’assiette, d’exquises saveurs nous flattent le palais : pastilla de pigeon à la cannelle, couscous de foie gras à l’huile d’argan, tajine de loup de mer et sa mosaïque de légumes, chakhchoukha aux pommes et safran, couscous de melon au miel de thym… Toujours de subtiles compositions mêlant avantgarde et tradition culinaire. Menu : 530 Dh. 81 rue Dar El Bacha - 05 24 38 64 00

Dar Zellij

Adresse gastronomique réputée, Dar Zellij est avant tout un riad d’exception du 17e siècle admirablement restauré par son propriétaire Abdellatif Aït Ben Abdellah. C’est dans cette parenthèse hors du temps, que vous vous régalerez de pastillas, tajines, couscous… dans la plus pure des traditions marocaines ! Menu entre 350 et 760 Dh. Possibilité de dîner à la carte. 1 Kaasour, Sidi Ben Slimane - 05 24 38 26 27 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 41


DAR EL BACHA Où dormir ?

Riad May By Jil d’Hostun

Riad Tarabel

Entièrement repensé et plus sublime que jamais, Tarabel fait partie de ces lieux hors du temps, comme habités par les souvenirs d’une époque révolue. Ouvert en 2007, à l’entrée de Dar El Bacha, le lieu a gagné au fil du temps en volume et en confort, il a également gagné en bien-être avec l’ouverture d’un spa. Pas moins de quatre riads composent la demeure, laquelle assume avec superbe ses influences coloniales et second Empire. Sur fond d’architecture arabo andalouse, s’accumulent photos anciennes, gravures, peintures, miroirs ornés et meubles de famille comme autant de leçons de bon goût. Dans le patio, c’est le salon d’hiver et ses imposantes peintures en trompe-l’œil qui ouvrent le bal. Partout ailleurs sont disposés des objets chinés en Europe, tels ces fauteuils en rotin style Emmanuelle qui nostalgisent l’ensemble. Chambre double à partir de 2000 Dh. Massages à partir de 800 Dh, hammam à partir de 400 Dh. 8, Derb Sraghna, Dar El Bacha - 05 24 39 17 06 / 06 61 98 97 82

Jil d’Hostun, vous connaissez ? Ce sont c e s c h a r m a n t s s a u t o ir s a u x p a p illo n s reconnaissables entre mille, montés sur des perles fines, en bois vitrifié ou en verre, agrémentés de pompons en passementerie. Depuis 9 ans, leur créatrice, Christine Cachat travaille avec les artisans de Marrakech. D’où l’idée d’acquérir un riad pour en faire son pied à terre quand elle vient. Mais pas seulement… Pour notre plus grand bonheur, Riad May by Jil d’Hostun est également ouvert à la location en exclusivité ou au minimum de 3 chambres. Sa source d’inspiration ? Ses bijoux, bien évidemment. Chaque chambre - 5 au total - correspond à une thématique de la marque : denim, multico, léopard, black opale ou encore chanvre. A la disposition des clients : un sautoir Jil d’Hostun, à porter sans modération tout au long du séjour. Vous ne pouvez plus vous en passer ? Une grande partie de la collection est à retrouver dans la petite boutique du riad. Location de 3 chambres 2 700 Dh par nuit, 4 chambres : 3 300 Dh, 5 chambre 4 000 Dh. 10 Derb Ajama, quartier Riad Laarous 06 41 95 09 27 / 07 67 13 00 70 Whatsapp : 00 33 6 60 84 25 33

Dar Touyir et Dar Tibibt

Dormir dans un joli riad sans frime ni chichi, c’est ce que proposent ces deux maisonnettes mitoyennes de plus de 120 ans rénovées par l’architecte Quentin Wilbaux, au cœur du quartier Bab Doukala. Les cinq chambres à l’exotisme sobre et confortable plantent le décor. Ici pas de déco tape à l’œil, juste un sens de la simplicité et de l’accueil parfaitement maîtrisé. Côté assiette on peut compter sur une cuisine marocaine délicieuse et inventive. Le plus ? La possibilité de prendre un cours de cuisine version citadine, version rurale berbère ou version cuisine de rue. A partir de 650 Dh la chambre double. 132, Derb Dekkak, Bab Doukkala 05 24 38 73 52 / 06 70 96 59 70 42 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


44

PLACE DES ÉPICES Appelée également Rahba Ladima, c’est sur cette place, au coeur des souks, qu’étaient autrefois vendus les esclaves. Aujourd’hui, ce sont surtout des chapeaux, des paniers et bien entendu des épices que vous y trouverez. Place très animée, elle offre un spectacle dont on ne se lasse pas. Sans aucun doute l’un de nos endroits préférés en médina.


PLACE DES ÉPICES A faire / A voir

Un escape game

Amateurs d’énigmes et d’adrénaline, vous allez adorer Escape the Médina, le premier escape game à ouvrir dans un riad, à quelques encablures de la place des épices. Le principe ? Par équipe de 2 à 6, vous avez une heure pour mener à bien votre mission, enfermés dans une pièce aux décors plus que réalistes. Pour cela, il vous faudra résoudre des énigmes et trouver des passages secrets en surveillant le décompte des minutes. Trois défis au choix : Sauvez Shérazade empoisonnée par la principale concubine du Sultan, Shérazade risque la mort si vous ne trouvez pas l’antidote -, Le 7e voyage de Sinbad - embarqué à bord d’un bateau, il vous faut découvrir trois objets cachés -, L’homme qui en savait trop - chasse au trésor dans les ruelles de la médina pour retrouver le petit Hank kidnappé. 200 Dh par personne. 150 Dh pour les moins de 25 ans et les familles, hors weekends et avant 19h. 53 derb N’Khal, (près de la place des épices) - 05 24 38 11 47

Le Musée Mouassine

Rénover un riad du 17e siècle pour l’ouvrir au grand public, lui faire découvrir ce joyau architectural et la richesse des arts du Maroc en général, tel est l’objectif de ce très beau musée. Plâtres peints à l’intérieur et à l’extérieur, plafonds et auvents de bois peints, zelliges… de nombreux éléments étaient intacts. Il ne restait qu’à restituer les parties manquantes. Trois mots d’ordre : utiliser les techniques anciennes, faire appel à un savoir-faire ancestral et recourir aux matériaux traditionnels. La plus belle réalisation réside dans la restauration de la douiria, l’appartement de réception, d’où on accède par un escalier indépendant. Véritable musée des arts décoratifs du Maroc, on y découvre divers styles qui ont inspiré plus d’un artiste à travers les décennies. A découvrir jusqu’au 31 décembre, une exposition sur la vie quotidienne au Maroc. Ouvert tous les jours sauf le vendredi, de 10h à 18h. Entrée : 30 Dh 4, Derb el Hammam, quartier Mouassine 05 24 37 77 92 46 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


Prendre un cours de cuisine

S’initier aux secrets de la cuisine marocaine dans un très beau riad, c’est ce que vous proposent les ateliers Lotus Chef. En petits groupes ou en solo, vous apprendrez à utiliser les ingrédients traditionnels pour confectionner, une fois chez vous, un vrai repas élaboré dans la plus pure tradition de la cuisine familiale. Vous serez également initié à l’élaboration de plats typiques marocains tels que le couscous, le tagine, ou encore le pain marocain. Cours de 3 heures : 550 Dh. Lotus Chef - 22, Fhal Zefriti, quartier Ksour 05 24 44 14 06 / 06 61 62 69 44

Le Musée Boucharouite

C’est dans un charmant petit riad du 18e siècle que le Musée Boucharouite accueille les visiteurs pour une pause hors du temps. Dédié à toutes les formes d’art populaire, le musée est principalement articulé autour des tapis Boucharouites et Zindekh, joyaux de créativité tissés ou brodés par des femmes marocaines, artistes «sans le savoir», à partir du recyclage de leurs effets personnels. A voir jusqu’au 14 juillet, L’âme du fil, un hommage photographique aux brodeuses et tisserandes marocaines réalisé par Ly Lagazelle. Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 9h30 à 18h. Entrée : 40 Dh. Azbeste, 107 derb El Cadi - 05 24 38 38 87

Riad Yima

A deux pas de la place des épices, le riad Yima de Hassan Hajjaj reproduit fidèlement l’univers de détournement des images de la société de consommation de l’artiste. Tout y est coloré, impertinent, à cette nuance près que chez Hajjaj l’humour n’est jamais féroce. Babouches estampillées Vuitton, djellabas sérigraphiées, bidons de peinture-tabourets, panneaux de signalisation-tables basses… Ses créations post-modernes reflètent un regard critique plein de tendresse pour la culture populaire marocaine. Ouvert du lundi au samedi de 10 h à 18 h et le dimanche sur rendez-vous. 52 derb Aarjane, Rahba Lkdima - 05 24 39 19 87 06 67 23 09 95 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 47


PLACE DES ÉPICES Shopping Art.Ouarzazate

Envie d’une veste, d’un manteau ou d’une robe très original ? Une seule adresse : Art. Ouarzazate. Ici, le cuir est certifié Eco (sans acide de tannerie ni teinture chimique) et la fourrure récupérée des armoires de grands-mères. On craque pour les petits gilets en canevas et tissus précieux (eux aussi chinés dans des placards sans âge) à la fourrure tournée vers l’intérieur. Un conseil : prévoyez de passer du temps dans l’antre de ce créateur de génie. Il vous faudra d’abord tout essayer avant de mettre un temps fou à vous décider... pour finalement opter pour l’option princesse : choisir son cuir, son tissu, ses galons. Du sur-mesure comme il ne s’en fait plus ! 15 rue Rahba Kedima - 06 48 58 48 33

Chez le Berbère

Le succès des tapis Boucharouite et Beni Ouraine est tel qu’on les voit sur tous les blogs déco. Résultat, ils s’arrachent à prix d’or sur les sites spécialisés. Spécificité des tribus rurales du Maroc, les boucharouites sont tissés à la main par les femmes berbères à partir de tissus recyclés. Chiffons, bouts de coton, fibres de laine, nylon ou matières synthétiques forment des œuvres uniques aux couleurs vives qu’on érige en totem déco au sol comme au mur. Quant aux Beni Ouraine, ce sont ces jolis tapis en laine blanc cassé, relevés de lignes géométriques noires, roses, bleues ou encore grises. Au souk des tapis, nous avons notre adresse : Chez le Berbère ! Avec Mohamed, pas de surprise, vous paierez le prix juste. Souk des tapis, numéro 7 - 06 59 96 96 45

Coopérative des tisserands

Ah les fameuses pompom blankets, elles nous font de l’oeil sur les magazines lifestyle avec leurs jolis pompons de laine… Entièrement tissées à la main et teintées artisanalement, elles sont parfaites pour réconforter son chez soi, en dessus de lit ou en jeté de canapé. A la coopérative artisanale, vous trouverez une multitude de modèles à des prix plus que corrects. Coopérative artisanale Ennahda - 47 souk Esstailia 06 73 14 06 50 / 06 72 86 17 12

48 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


Où dormir ?

Riad Danka

Bloom

Passez le seuil, et préparez-vous au coup de foudre… Nulle ne saurait résister à tous ces modèles de sacs aux déclinaisons étourdissantes de fantaisies bien tempérées. Chez Bloom, depuis le choix du cuir, de la couleur, du format, des anses, jusqu’aux finitions de tressage et de broderie, tout n’est que délicatesse. Ajoutez à cela un emplacement idéal : rien de moins que la jolie Place des épices. Comme les échoppes voisines, la boutique ne dispose que d’un petit espace : 12 m2, tout en élégance et en féminité. Bloom, c’est une marque qui se veut atemporelle. Classiques par leurs formes, leurs qualités de cuir et de coutures, les sacs ont chacun leur petite poésie, haute en couleur. Place des épices - 06 65 73 62 72

Riad Danka, c’est un peu notre adresse chouchou… En premier lieu, on aime sa situation géographique. A deux pas de la charmante place des épices, il permet de sillonner les souks de long en large et en travers en étant au centre de tout. En second, on aime sa déco à la fois chic et épurée qui joue avec élégance sur les blancs, les gris et les noirs. Mais ce que l’on préfère avant tout, c’est l’accueil des propriétaires, Lilian et Carl. Bons plans, petites adresses, conseils avisés… Ils vous concocteront un séjour sur-mesure ! A partir de 1 200 Dh la chambre double. 141 Derb Arjane, Rahba Lakdima 05 24 44 04 04 / 06 69 75 33 99

Sissi Morocco

Le terrain de jeu favori de Sissi Morocco ? Les coussins ! Chacun est conçu et serigraphié - des visages des femmes berbères, reproductions de cartes postales anciennes - avec l’attention que l’on pourrait porter à une composition artistique. Les poufs, plaids ainsi que les accessoires de mode - pochettes et sacs en hommage aux femmes berbères, étoles et tuniques brodées main - font aussi partie des jolies créations de la marque. A découvrir dans la petite boutique, sur la place des épices. Place des épices (entre le Nomad et le Café des épices) - 06 23 31 36 52

MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 49


PLACE DES ÉPICES Où déjeuner ? Shtatto

Imaginez un lieu où trouver les créateurs les plus talentueux du Maroc, prendre un café ou déjeuner, admirer une vue à 360 sur toute la médina… Bienvenue à Shtatto ! Ancienne fabrique de tamis (les shtattos), elle avait pour particularité d’être exploitée par des juifs pour tamiser la farine casher. C’est ici également que travaillaient les parents de Tahar. Son idée, exploiter ce lieu à la particularité unique : une terrasse tellement haute que rien ne vient obstruer la vue sur des kilomètres. Pour cela, il s’entoure de créatifs. En premier, Anne Favier pour la déco (c’est à elle que l’on doit La Terrasse des Epices et Le Jardin). On aime les parasols géométriques et horizontaux en paille que l’on bouge avec le soleil, les banquettes vertes ombragées de palmiers et de bananiers, les petites tables octogonales, le bar mi-paille, mi-ciment brossé. A la carte : des jus faits maison, des salades et des sandwichs. Mais ce que l’on aime surtout, ce sont les boutiques ouvertes à chacun des niveaux par des créateurs de talent. Au rez-de-chaussée, on trouve l’univers kitch et ludique de Hassan Hajjaj (dont les tee-shirts sont portés par les serveurs et le patron himself sur la terrasse). Au premier étage, le créateur Amine Bendriouich et ses invités (Saïd Mahrouf, Yassine Mourabite, New Tanger, Whare, bijoux Alama, Vida Vintage…), face à Lup31 (des objets du quotidien détournés par Ludovic Petit). Quant au deuxième étage, il se partage entre le coiffeur Nature et les sacs signés Nassire. Addition moyenne : 150 Dh. 81, Derb Nkhal, Rahba Lakdima (place des épices) - 05 24 37 55 38

Le Café des épices

Pas d’effets déco, juste un parti pris d’authenticité pour ce café que le Tout-Marrakech adore. Aux beaux jours, on s’installe sur la petite terrasse, avec vue sur la très pittoresque place des épices. Et quand la chaleur devient trop oppressante, on reste sous la climatisation du rezde-chaussée, et on se repait d’un sandwich ou d’un tagine avant de retourner flâner. Un lieu incontournable ! Addition moyenne : 120 Dh. 75, place des épices 05 24 39 17 70 50 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Le Nomad

Au détour d’une ruelle, près de la Place des Epices, on a tout de suite envie de s’arrêter un bon moment au Nomad. Trois étages à la déco sobre, quelques touches rétro, des carrelages noirs et blancs, des fauteuils en osier, des coussins en kilim… De 11h à 23h, chaque jour, on peut tester une cuisine actuelle aux inspirations marocaines. Mezzés et pain maison au yaourt, croquettes aux courgettes et au fromage, tartelette aux sardines et à la tapenade… Côté marocain, on savoure les brochettes d’agneau et de poulet aux épices, les tagines et le green couscous. En dessert, on se laisse tenter par une poire pochée et sa boule de glace… ou simplement par un café au comptoir noir et blanc sur la terrasse. Le soir, à la lumière des guirlandes en osier, une clientèle cosmopolite se retrouve autour d’un bon repas, la si vivante Place des épices en contrebas. Addition moyenne :200 Dh. Derb Aarjan, Place des épices 05 24 38 16 09


Riad à louer en exclusivité �� Derb Ajama - Quartier Riad Laarous - Médina Tél.: + 212 (0) 6 41 95 09 27 /+ 212 (0) 7 67 13 00 70 Whatsapp : + 33 (0) 6 60 84 25 33


52

PLACE DES FERBLANTIERS Accolée au quartier du Mellah - quartier occupé autrefois par les juifs qui a conservé de cette époque une charmante synagogue tout de blanc et de bleu, ouverte à la visite - la place des Ferblantiers offre un joli point de départ pour sillonner ce quartier si vivant. Bien évidemment, on ne manquera ni la visite du Palais de la Bahia, ni celle du Palais Badi (où s’est déroulé le défilé Croisière de Dior) mais pas que…


PLACE DES FERBLANTIERS Shopping

Hanout, deuxième

Fashion addict, retenez ce nom : Hanout. Depuis des années, nous sommes fans de ses boots en imprimés kilim, ses pulls en patchwork de cuir et ses blousons frangés, sexy à souhait… Après une première boutique rue Mouassine, Hanout nous fait le plaisir d’ouvrir une seconde boutique, toujours en médina. Plus couture, toujours dans un esprit bohème chic, la collection revisite certains classiques marocains, en détourne d’autres, pour des looks toujours plus pointus. 15 Riad Zitoun Jdid - 06 48 12 97 38

Laly

Du rouge, du bleu, du jaune… C’est une explosion de couleurs qui s’offre à vous à peine le pas de la porte franchi. Ouverte il y a quelques semaines dans la rue qui mène au Café de France, la boutique contraste par sa sobriété. Parquet, étagère en bois, luminaires en cuivre… Il fallait bien un écrin aussi chic pour accueillir ces si jolis habits. Créée en 2015 par Badra Benjelloun, Laly revendique un vestiaire urbain aux subtiles références marocaines, distillées avec parcimonie sur du prêt-à-porter et des accessoires. « Moroccan spirit on trendy and casual pieces » scande la marque. Pour vous en convaincre, jetez un oeil sur son Instagram : les photos défilent tel un lookbook aux airs d’édito mode au background baroque mêlé à des pièces structurées et à des accessoires fantasques. Côté matière, les tissus sont chinés à Paris et en Italie, du côté de Côme. Les regards avertis reconnaîtront des soieries Hermès, Prada ou encore Givenchy… ici, on ne lésine pas sur la qualité ! Ni avec la tendance. Imprimés de saison, pantalons 7/8, combinaisons fluides, manteaux droits flirtant avec le masculin… On craque ! 104 Hay Kennaria Essouika (près du Café de France) - 06 61 99 14 21 54 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Wafl Design

Wafl Design ? C’est une petite boutique trendy qui vient d’ouvrir dans le quartier du Mellah. On y trouve le travail décalé de Monk, ses affiches pleines d’humour, ses mugs détournés et, surtout, ses tee-shirts que l’on adore ! Notre préféré : « Yves Saint Quoi ? » inscrit en rose fluo… Vous pourrez également craquer pour les deux C enlacés de Chanel sous-titrés d’un « Choukrane », le logo de Coca-Cola détourné en « Cous-Cous »… A essayer sur du bon son grâce à la participation des Djs et vinyles experts, Bon esprit Maroc by Wolf & Disaster. 126 rue Riad Zitoun Lakdim


Akéwa

Vous aimez la couleur, les jolies coupes et les influences africaines ? Vous ne pourrez que trouver votre bonheur chez Akéwa, charmante petite boutique ouverte depuis peu, près de la place des Ferblantiers. Bombers, kimonos, chemises col marguerite, sweets brodés, sacs à main ou de voyage, sleepers… tous ont été taillés dans des tissus africains importés du Mali, du Sénégal, de Guinée, de Mauritanie ou encore de RDC. Leur point commun : être unique ! Notre coup de coeur ? Les tee-shirts et les sweets imprimés d’un « No one is illegal », « Human right for all » ou encore « Refugee’s got talent ». On aime aussi les jolies sandales en raphia et en wax. A adopter sans modération avec l’arrivée des beaux jours. Face à toutes ces jolies créations, on se demande qui se cache derrière… La réponse : François, un Francogabonais qui a fait ses armes au studio Thierry Mugler, chez Raniero Gattinoni puis chez Balenciaga. Ceci explique cela… En vente également au concept store Max & Jan et à la boutique du musée du MACAAL. Riad Zitoun (en face du riad Koulchi Zine) 06 29 77 26 52

Kaftan Queen

Après le Guéliz, Kaftan Queen ouvre une deuxième boutique, cette fois-ci en médina. C’est l’occasion de dénicher la jolie gandoura, la petite tunique ou la veste brodée dont vous rêviez, et surtout, sans vous ruiner ! A découvrir également la collection pour petite fille avec ses capes, ses tee-shirts et ses chapeaux, le tout made in Marrakech, évidemment ! Angle Riad Zitoun Jedid (en face de la place des Ferblantiers) - 05 24 37 51 32

Gypsy Queens

Couleurs, bonne humeur et belles matières, vous êtes chez Gypsy Queens. Murs orange et rose indien, étagères dorées, lustres en cristal… le ton est donné ! L’esprit bohème chic se retrouve dans toutes les créations de cette marque récemment installée à Marrakech. Gandouras, kimonos, pantalons, tuniques, foulards… les tissus sont chinés un peu partout dans le monde au gré des voyages de la créatrice, les pièces sont assemblées au Maroc où les savoir-faire locaux enrichissent les matières de cette petite touche artisanale qu’on adore. Des pompons, du sfiffa, des broderies, juste ce qu’il faut ! Coup de cœur pour les bottes en cuir brodées. Le plus… chaque paire est unique! On aime les grands cabas en tissus militaire aux finitions cuir avec plein de poches ultra pratiques à l’intérieur. Vous pouvez également retrouver toute la collection Gypsy Queens à Sidi Ghanem, dans son nouveau showroom, au numéro 437 ! 52 Riad Zitoun Lakdim - 06 97 87 81 48 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 55


PLACE DES FERBLANTIERS A voir

Dar Si Saïd Musée du tapis et du tissage

Zelliges colorés, portes de cèdre peintes de délicats motifs floraux, dentelles de plâtre sculpté, fontaines en marbre, jardins luxuriants… le palais Dar Si Saïd déploie, sur 2 800 m2, un sublime témoignage architectural de la fin du 19e siècle. Depuis 1932, le musée a accumulé un important fonds de collection dédié à l’art de vivre et à l’artisanat traditionnel. Mais ça, c’était avant que la Fondation Nationale des Musées ne s’y intéresse… Pour Mehdi Qotbi, président de la Fondation : « A travers ce musée, la FNM concrétise l’un des volets majeurs de sa stratégie : réhabiliter nos musées afin de les rendre plus accueillants et plus attractifs pour inciter les Marocains à découvrir leur propre patrimoine tout en enrichissant la palette des offres touristiques de nos destinations ». Après plusieurs mois de rénovation, Dar Si Saïd devient Musée national du Tissage et du Tapis. Son objectif : mettre en avant cet art ancestral tout en gardant intact l’esprit du lieu. De l’Oriental au Moyen Atlas en passant par le Haouz, les tapis du Maroc possèdent leur propre identité en fonction des régions. Pièces après pièces, l’art du tissage n’aura plus de secrets pour vous ! Arrivés aux portes du magnifique jardin, c’est un nouvel univers qui s’offre à vous : celui du tissage. Rural ou citadin, l’authenticité de ce savoir-faire se manifeste à la fois dans les supports utilisés (velours, soie, brocart, cuir...) que dans les produits obtenus (caftans, sacs, babouches, handira, jellaba...). Cette collection est complétée par une collection de bijoux, d’accessoires d’apparat féminin, d’armes, d’objets du quotidien... qui permet de présenter le tissage dans son contexte. A découvrir également dans les pièces somptueuses du palais : des reproductions d’oeuvres d’artistes marocains (Mahi Binebine, Abderrahim Yamou, Abdelkrim Ouazzani, Farid Belkahia, Mohamed Melehi..) reproduites sur tapis par la manufacture Tuftart. Ou comment ancrer encore un peu plus dans le présent cet art ancestral. Ouvert tous les jours de 10h à 18h - Fermé le mardi. Entrée : 20 Dh, gratuit pour les moins de 12 ans et pour les nationaux et résidents au Maroc le vendredi. Dar Si Saïd - 8 rue de la Bahia, Riad Zitoun Jdid - 05 24 38 95 64 56 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


Riad Lamzia

Où déjeuner ? La Famille

Quelle jolie découverte que ce petit restaurant/boutique ! Le cadre tout d’abord : un joli jardin sur deux niveaux aux arches blanchies à la chaux et au sol gris en ciment brossé. Ici et là fleurissent orangers, bougainvilliers et jasmins. C’est un peu la campagne en plein coeur de la médina. Côté cuisine, une carte végétarienne (et savoureuse !) qui change tous les jours en fonction du marché : dips servi avec du pain zaatar, pizzeta, salades, pâtes… Et des desserts à tomber ! Côté boutique, on craque pour les bijoux signés Stéphanie Jewels. Boucles d’oreilles grappe, bagues grelot, bracelets multi chaînes et autres colliers pampilles… Ici, pas de parures de dames, rien que de la discrétion, de la pureté, de la légèreté. Mais ce n’est pas tout ! En plus de ces jolis bijoux on trouve toutes sortes d’objets, plus craquants les uns que les autres : des paniers en osier, des chemins de table en verres beldis, des bougeoirs en laiton, de la vaisselle, des tapis en paille et cuir… On parie que vous n’en partirez pas les mains vides ? Addition moyenne : 150 Dh. Réservation indispensable. 34 Derb Jdid - 05 24 38 52 95

Le Tanjia

Où dîner ? Le Tanjia

C’est l’endroit rêvé pour un tête-àtête ! Avec sa déco tout en clair obscur qui mêle le bois, le cuir et le cuivre ciselé, ses petits plats rondement menés et son show de danseuses orientales… l’adresse, campée dans un riad adossé à la place des Ferblantiers, compte parmi les plus courtisées de la ville. Commencez par une épatante sélection de salades marocaines puis enchaînez par la tanjia marrakchia fondante à souhait ou l’épaule d’agneau caramélisée. Notre best à la carte, le menu dégustation : fines salades, briouates, sélection de cinq tagines et desserts révèlent toute l’étendue des saveurs marocaines. A croquer en amoureux, à la lueur des bougies et des lumières tamisées… Addition moyenne, 300 Dh 14, Derb J’did (place des Ferblantiers) 05 24 38 38 36

Où dormir ?

Riad Lamzia

Coup de coeur pour ce riad à quelques centaines de mètres de la place Jemaâ El Fna. Ce qu’on aime ? Sa déco qui allie, avec beaucoup de goût, artisanat marocain et design contemporain. On craque pour ce mélange des genres qui voit flirter les tissus aux motifs camouflage avec des poufs en boucharouite, les oeuvres de street art signées Kouka ou encore Reso avec la traditionnelle fontaine de zelliges. Un dernier argument pour vous convaincre ? Son prix. A partir de 530 Dh la chambre double, avec petit déjeuner Quartier Dabachi, Derb El Hajra 06 61 97 84 75 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 57


58

LE GUÉLIZ

Comptoir des Mines Galerie

Quartier relativement récent, le Guéliz vient de l’idée du Maréchal Lyautey - alors résident général du protectorat français - qui, à partir de 1912, imagine une ville nouvelle qui répondrait aux critères d’urbanisme européen. Il en confie la mission à Henri Prost architecte le plus en vue du moment, vainqueur en 1902 du prix de Rome - et à Jean-Claude Forestier - paysagiste de la ville de Paris, Grand Prix de l’exposition de Barcelone en 1929. Le but ? Respecter les Marocains qui vivent en médina, ne pas s’immiscer dans leur culture pour éviter tout conflit et offrir aux nouveaux arrivants européens - un cadre de vie fonctionnel. Un siècle plus tard, le Guéliz est devenu un quartier plein de vie où se côtoient jolies boutiques, galeries d’art et restaurants aux multiples influences.


LE GUÉLIZ A voir / A faire

Le MACMA

Si la photographie a émergé au Maghreb, aux alentours de 1850, le Maroc est resté longtemps une terre fermée à cette technique de l’image. Sa production d’images de la vie quotidienne a donc été peu formelle et spontanée. Cette exposition du Musée d’Art et ce Culture Marrakech (MACMA) présente une collection de photographies assez incroyable. Répartis en huit chapitres/ salles, ces clichés révèlent à la fois une réalité quasi immuable, mais aussi une liberté par rapport aux sujets traités, croissant au fur et à mesure de la découverte du pays par les Occidentaux. Et pour mieux signifier ce lien intime des photographes avec ce pays merveilleux, le MACMA offre en perspective, les objets réels que l’on découvre sur la majorité des clichés exposés : pièces d’artisanat, de décoration, mobilier, mais aussi parures, broderies et tissages, céramiques et armurerie d’époque, tous issus de ses propres collections. A voir jusqu’en février 2020. 61, Rue de Yougoslavie, Passage Ghandouri, Guéliz 05 24 44 73 79 / 06 61 63 29 93 60 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Le Comptoir des Mines Galerie

Imaginez un immeuble années 30 conservé en l’état où l’art régnerait… Bienvenue au Comptoir des Mines Galerie. Investi depuis peu, et en intégralité - soit une quinzaine d’appartements Art déco - par Art Holding Morocco, première structure du marché de l’art marocain, l’immeuble reflète par son architecture simple et pleine d’allure l’esprit du Guéliz. Aujourd’hui, ce sont les artistes du Maroc, et d’ailleurs, qui se l’approprient au fil des mois. Son ambition : faire rayonner l’art contemporain marocain. Le Comptoir des Mines est un centre d’art hybride, où l’on retrouve les codes de la galerie et des institutions plus formelles. C’est un vrai travail d’accompagnement qui est fait ici pour permettre aux artistes de produire des oeuvres fidèles à leurs ambitions. Ne manquez pas de vous rendre au deuxième étage pour découvrir l’univers d’Hassan Hajjaj. C’est tout un appartement que l’artiste s’est approprié autour d’un projet intitulé « Mi Casa Su Casa ». Fidèle à son univers artistique de détournement des images de la société de consommation, l’artiste nous fait assoir sur des banquettes / caisses Coca Cola, devant une table / panneau publicitaire pour les cafés Samar ou Gaouar, à la lumière d’une lanterne / boites de concentré de tomate Zakia… Ses créations post-modernes reflètent un regard critique plein de tendresse pour la culture populaire marocaine. Avec beaucoup d’humour et de fraîcheur, Hassan Hajjaj détourne ces images familières pour créer un underground cosmopolite dont il est très jeune familier. Angle rue de la Liberté et rue de Yougoslavie, Guéliz 06 88 14 60 74 / 06 63 01 01 91


LIEU CONVIVIAL OUVERT À TOUS ! On y vient pour son accueil chaleureux, sa terrasse au panoramique exceptionnel avec vue sur la Koutoubia et l’Atlas, à l’entrée de la place Jemaa El Fna. Ici, la cuisine est faite par des mères de famille. Au menu : salades marocaines, tajine d’agneau, sardines grillées, tajine de poulet, plats végétariens et également hamburgers maison pour les plus petits. 28 rue Koutoubia - 00 212 (0) 6 49 07 14 98 (réservation conseillée)


LE GUÉLIZ Concept Stores

Le Grand Socco

Lila Store

Accolée au corner de design floral Yassab, au rezde-chaussée du Radisson Blu, la boutique Lila Store convoque une sélection de jeunes marques locales. On trouve là un peu de tout, soigneusement disposé sur des étagères de bois qui habillent l’espace de part et d’autre. L’ensemble fait la part belle aux labels en vogue. Des petits accessoires mode (Tote bags Lalla de Moulati, babouches Owl, sacs en toile de jute Markosh, pochettes Kif Kif ) à la petite déco (Côté bougie, céramique Chabi Chic, design lumineux signé Twinkle Family) en passant par l’épicerie fine (Chamita, Dima terroir)… Au rayon beauté, ce sont les gammes de cosmétiques Argalista et The Moroccans, formulées à base d’huile d’argan et d’huile de figue de barbarie, qui tiennent la vedette. De quoi repartir avec une valise pleine de souvenirs. Radisson Blu - Carré Eden, 166 / 176 avenue Mohammed V - 05 25 07 70 00 62 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

D’un goût averti, Mounia Berger a sélectionné pour sa boutique quelques créateurs pointus. Maroc n’Roll et Jamin Puech pour leurs sacs, La Costa del Algadon pour sa lingerie streetwear polyvalente, Yvonne S pour ses robes hippie chic, Fabienne Jouvin pour ses céramiques… On y trouve également des bougies, des bijoux, du savon d’Alep, des parfums d’ambiance naturels, et encore d’autres merveilles ! Mais perso, c’est pour les tchamirs que nous craquons. Pas n’importe lesquels… De ces chemises blanches d’intérieur, Mounia Berger en a fait un vêtement mode des plus élégants. Son secret ? Les tailler dans des cotons d’Egypte ou de la broderie anglaise avant de les remettre entre les mains de brodeuses pour des finitions au fil de soie d’une très grande finesse. Sa touche personnelle ? Des coupons de tissus japonais cousus aux manches ou encore en ourlet pour un effet coloré ultra chic. Dernier détail : quelques boutons akkad dorés au niveau du col, cousus tels une griffe de fabrique toute personnelle. Avec un peu d’imagination et beaucoup de talent, Mounia Berger s’est lancée dans une bien belle entreprise : celle de rendre au tchamir ses lettres de noblesse. Traditionnellement porté en intérieur, il s’exhibe joliment en extérieur grâce à Mounia. Une jolie paire de boots, un petit blouson… c’est le look de l’hiver à adopter ! Dès les beaux jours, stilettos aux pieds, c’est à toutes les grandes occasions qu’il nous accompagne. On parie que vous allez craquer ? 39 rue Mohamed El Beqal, Guéliz - 05 24 43 01 08


Some Slow Concept

Atelier 44

A l’Atelier 44, on vient shopper, se faire masser, embellir ses mains et ses pieds, le tout sans se ruiner ! Le cadre ? Un plateau de marbre clair autour duquel se font face six fauteuils aux couleurs acidulées, un bar en carreaux de ciment sur lequel trônent des dizaines de vernis multicolores, un vaisselier en bois rouge recyclé en écrin aux bijoux berbères et de créateurs, des portants qu’épousent gandouras, tuniques de plage et petites robes, des sacs en wax sur lesquels veillent de jolies gouaches féminines… Côté mode, l’Atelier 44 donne carte blanche à une sélection de créateurs qui, tous les mois, laissent la place à de nouveaux. Des tuniques faciles à porter et à petits prix comme aux créations plus pointues signées Art/c et Karim Tassi, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Un doute ? Meriem et Ouafae se transforment en personal shopper pour vous aider à trouver la pièce qui colle parfaitement à votre morphologie, l’accessoire qui manquait pour terminer votre look. En cabine, deux options : opter pour des soins orientaux avec les produits Marisa Berenson et Maison d’Asa, ou plutôt occidentaux avec Phytomer. Votre coeur balance ? Avant de vous décider, un diagnostic complet de votre peau vous sera offert pour vous aider à trouver un programme de soins qui vous convient vraiment. Côté prix, on se laisse tenter sans hésiter ! Epilation demi-jambe, 60 Dh ; aisselles, 35 Dh ; soins du visage à partir de 300 Dh ; massages à partir de 350 Dh ; pose vernis, 40 Dh ; manucure + pédicure, 280 Dh. 44 rue Tariq Bnou Ziad, Guéliz - 05 24 20 14 89

Quelle jolie découverte que cette villa année 30, au coeur du Guéliz, transformée en concept store. Son nom ? Some Slow Concept. Pourquoi slow ? Parce que passer le pas de la porte, c’est accepter de prendre son temps. Le temps de chiner, de lever les yeux, de s’attarder sur chacune des créations réparties sur deux étages… Mais c’est également prendre la mesure du temps qui a été nécessaire aux artisans pour réaliser ces petites merveilles que l’on aurait toutes, sans exception, envie d’emporter. Céramique, vaisselle en bois, luminaires, petit mobilier, sacs… Des créations, pour la plupart, signées no.M et Casabeldi. Mais Some, c’est également une petite librairie - on y trouve les jolies publications des Editions Sarrazines & Co -, une épicerie fine et un cocoon souk pour faire le plein de tapis, coussins et nattes d’extérieur. Notre coup de coeur ? Le Basket Bar ! On choisit la forme de son panier, la longueur et la couleur de l’anse en cuir, le petit pompon en passementerie qu’on préfère… Et on repart avec son panier personnalisé ! Puisque la devise de la maison est de prendre son temps, on s’attable dans le petit jardin, sous les arbres fruitiers, pour un déjeuner healty. Et on craque pour les sets de table en haïks multicolores qu’on shoppe avant de partir. 76 boulevard Mansour Eddahbi, Guéliz 05 24 43 33 72 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 63


LE GUÉLIZ Accessoires et prêt-à-porter

Fadila El Gadi

Vous ne connaissez pas les créations de Fadila el Gadi ? Soit vous vivez sur une autre planète, soit vous avez été déconnectée du monde fashion quelques années… Depuis les ateliers de broderie de son enfance, à Salé, la créatrice est parvenue à s’imposer sur les podiums internationaux de la mode avec une conception simple et exigeante du vêtement : à coupe moderne et confortable, broderie d’exception digne du raffinement des siècles passés. Une approche très contemporaine et cosmopolite du luxe marocain. La discrétion de ses coupes, franches et confortables, met en éclat la pureté de ses exceptionnelles broderies et passementeries. Ajoutez-y quelques-uns de ses nombreux accessoires et vous trouverez dans sa toute nouvelle boutique du Guéliz, Passage Ghandouri, l’inspiration d’une garde-robe de femme fatale à l’élégance d’un personnage de pouvoir. Passage Gandouri, rue de Yougoslavie, Guéliz 05 24 44 92 33 64 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Galerie de Velasco

Velasco… Pour les anciens marrakchis, ce nom est associé au célèbre antiquaire qui officia longtemps à La Mamounia. De cet âge d’or, il subsiste une boutique sur le boulevard Hassan II où nombre de ses trésors attendent acquéreurs. Mais pas seulement… A l’étage, la jeune styliste Sana Redwani y propose une très belle collection de caftans, de gandouras, de tuniques et de jolies vestes en velours de soie aux doublures colorées, le tout brodé main bien évidemment. Côté accessoires, colliers anciens et pochettes brodées viendront terminer votre tenue pour un effet des plus chic. 4 avenue Hassan II, Guéliz - 05 24 43 03 27


Michèle Baconnier

Le 961

Une robe qui brille, couverte de strass, façon star libanaise ? Direction Marrakech Plazza et la boutique 961. Que les adeptes des tenues plus sobres se rassurent, elles y trouveront également leur bonheur. Dans ce bel espace 100% couture, spacieux et lumineux, de jolies robes de soirées, inspirées des grands créateurs - Balmain, Dolce Gabbana, Hervé Léger, Elisabetta Franchi… -, n’attendent que vous. A accessoiriser avec des minaudières strassées, des boucles en cristal Swarovski et des escarpins aux talons vertigineux pour un effet encore plus glamour. Marrakech Plazza, Place du 16 novembre, Guéliz 05 24 42 11 44

Manteaux en brocards, robes scintillantes, parures de vermeil… Dans cette jolie boutique du centre du Guéliz, vous ne trouverez que des pièces uniques chinées ou imaginées en Inde par Michèle Baconnier herself. « Ce que j’aime, c’est trouver des robes d’apparat indiennes ou pakistanaises, brodées de fil d’or ou d’argent, que je retravaille au goût européen. J’ai une passion pour les suzani, ces magnifiques pièces de tissus que brodent les femmes, en Ouzbékistan, pour les offrir aux hommes en présent de mariage. En Inde, je déniche des pages de motifs de baski anciens que je fais imprimer, à l’ancienne, au tampon, sur des voiles de coton dont je fais des paréos et toutes sortes de robes. Je travaille aussi les saris, toujours produits en petite quantité. C’est ça, ma façon de voir la mode : peu de personnes porteront la même robe ». Sa boutique propose également une belle collection de cachemires : pulls, robes, cardigans, capes, plaids, écharpes ornées de broderies et de paillettes pour un effet chic en soirée. Côté bijoux, son inspiration n’est pas en reste. Ses collections de bagues, bracelets, boucles d’oreilles et colliers n’emploient que de belles pierres montées sur vermeil ou argent : cristal, améthystes, perles, tourmalines, opales, pyrites, turquoises, topazes roses, vertes ou fumées, rubis, corail… 12 rue du Vieux Marrakchi, Guéliz - 05 24 44 91 78 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 65


LE GUÉLIZ Accessoires et prêt-à-porter

Les Marisiennes

Quand deux amies d’enfance, l’une à Marrakech, la seconde à Paris, décident de s’associer, le nom est tout trouvé, ce sera Les Marrisiennes. Le concept : une marque de vêtements contemporains avec la petite touche marocaine qu’on aime. Leur idée : proposer des vêtements contemporains aux coupes modernes avec, pour faire la différence, un petit détail marocain. Côté imprimés, ils sont dessinés par un bureau de style à Paris et tissés en Italie. Le modèle phare ? La veste boy, chic et décontractée, à la doublure imprimée zelliges et rosaces, à assortir - ou pas - avec un pantalon d’homme à la coupe classique sur lequel de jolies broderies auront été apposées, à la ceinture et sur les poches. On trouvera également des robes cache-coeur inspirées des années 40 / 50, des robes chemises aux tissus imprimés, des chemises cintrées un brin rétro, des chemises XXL genre piquées à son mec mais ajustées aux épaules, des tee-shirts au fil lurex argenté passé dans la trame et brodés aux manches et aux poches, des combinaisons brodées dans le dos… Rue Mohamed el Beqal (face à la galerie Birkemeyer), Guéliz - 05 24 45 85 45 66 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Lalla

Les créations de Laetitia Trouillet ne cessent de faire craquer les fashions addict d’ici et d’ailleurs… Dans sa charmante boutique du Guéliz, la créatrice au goût exquis et dénicheuse de pièces follement tendances, a soigné la mise en scène autant que le concept : sur les tables tréteaux, murs blancs et mobilier rétro, des pochettes et besaces en cuir impression python effet patchwork, signées Lalla - pochettes du soir, trousses plates, oversized, besaces et porte-monnaie - côtoient de petites séries d’accessoires vintage chinés ici et là, de jolis livres, des colliers signés Parme Marin… 35, boulevard Mansour Eddahbi, Guéliz 05 24 44 72 23


Marrakine

A la recherche d’un joli tapis pour meubler votre intérieur ? Marrakine aura forcément la pièce qu’il vous faut ! Ouverte depuis quelques semaines seulement, la boutique, au coeur du Guéliz, regorge de petits trésors chinés par Alix aux quatre coins du Maroc, dans les souks mais également les coopératives. Boucharouet, Beni Ouraine, Azilal, Kilim… vous ne trouverez ici que des tapis de qualité, choisis par la jeune femme pour leur originalité. Pesés, mesurés, nettoyés et baptisés (Arlequin, Fluor, Sudoku, Pétrole, Gouache, White Spirit…), ils ont tous fait l’objet d’un coup de coeur de la part d’Alix. Et on comprend pourquoi ! 5-7 rue de Yougoslavie, Guéliz - 06 75 95 78 29

Adresses déco

Balzatex

Linge de lit, linge de table et linge de bain, le tout décliné dans une cinquantaine de coloris… c’est ce que propose depuis des années la célèbre enseigne Balzatex. Depuis des années, nous sommes fan de ses serviettes éponges façon fouta, fines et moelleuses, idéales pour le bain et surtout en bord de piscine. Seule vraie problématique : se décider pour la couleur… Jeune maman, vous adorerez la collection entièrement pensée pour bébé : burnous, bavoirs, édredons, serviettes à langer, tapis d’éveil convertible en sac à jouets… autant d’articles doux et pratiques à inscrire sur une liste de naissance ! A savoir : que ce soit à la création, à la direction ou en boutique, l’équipe est essentiellement féminine… Chez Balzatex, les femmes ont le choix de travailler dans les ateliers ou de chez elles. Premières priorités : leurs enfants, leur éducation et le financement de leurs études. La deuxième : la valorisation du travail artisanal. C’est ainsi que vous trouverez, cousus sur les parures de bain et de lit, des petits boutons ou pompons de passementerie faits à la main. 33 avenue Moulay Hassen Ier, centre commercial Kawkab 05 24 43 15 84

Autour de la Table

A toutes celles qui aiment la jolie vaisselle et qui ne veulent pas se ruiner, cette nouvelle adresse est pour vous. Autour de la Table propose des services originaux - coup de coeur pour celui aux motifs zelliges dessiné par Fadoua Berrada -, des ménagères, des vases, des saladiers, des corbeilles à fruits, des bonbonnières, des théières... Mention spéciale pour la marque Baci Milano avec ses carafes en plexi et ses ravissants diffuseurs de parfum. Rue Khalid Ben Oualid, (perpendiculaire à Yacoub El Mansour), Guéliz - 05 25 08 39 91 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 67


LE GUÉLIZ Se faire chouchouter

Botanika

Botanika, c’est toute une gamme de cosmétiques imaginée à partir des rituels de la beauté marocaine. Son ambition : créer des produits innovants à partir d’actifs naturels. Sa base : l’huile d’argan - véritable élixir de jeunesse concentré en vitamine E - et l’extrait de feuilles d’arganier - excellent actif riche en flavonoïdes qui agit sur les premières rides -, sans paraben ni dérivés pétrochimiques. Fabriquée par le laboratoire Ircos, à Marrakech, la gamme est incroyablement efficaces - nous avons testé ! - et son packaging absolument craquant. Pour vous en convaincre, rendez-vous à la petite boutique du Guéliz (face au restaurant italien Vita Nova) pour un soin du corps ou du visage. Vous en sortirez conquise ! Soin hydratant (1h) : 350 Dh, massage relaxant ou tonifiant (1h) : 300 Dh. 57 rue Ibn Aïcha, Guéliz - 05 24 45 83 38

Grand Socco Spa

C’est la nouvelle adresse girly du Guéliz ! Onglerie, massages, épilation, hammam… on vient s’y faire chouchouter dans un cadre tout mignon aux nuances rose bonbon. Côté mains et pieds, c’est la marque OPI qui est représentée ; pour les soins, Yon-Ka et Marokissime sont en vedette. Envie d’une touche originale ? Grand Socco Spa dispose d’un large choix de motifs à réaliser au henné. Un henné 100% naturel, avec zéro produit chimique. Vos soins terminés, il vous reste à franchir la porte d’à côté pour découvrir l’univers du Grand Socco by Mounia Berger, un joli concept store plein de petites merveilles. Manucure à partir de 140 Dh, pédicure à partir de 170 Dh, henné à partir de 90 Dh. 39 rue Mohamed El Beqal, Guéliz 05 24 43 01 08 68 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Caudalie

Née du pouvoir anti-oxydant des polyphénols de vigne et du raisin, Caudalie développe depuis plus de vingt ans des cosmétiques à base d’extraits de vigne et d’actifs naturels. De Premier Cru, son anti-âge absolu, à Resveratol (Lift), pour protéger et régénérer sa peau, en passant par Vinoperfect, pour lutter contre les taches ou encore VinoSource, pour une hydratation parfaite, toutes ces petites merveilles d’innovation sont à retrouver dans la jolie boutique du Guéliz. Luxe suprême ? Prendre du temps pour s’offrir l’un de leur soin. Notre préféré ? Le Modelage Divin à l’huile Thé des Vignes dopée en polyphénols de pépins de raisin, formulée à base d’huiles d’argan, de sésame, de pépins de raisin et d’hibiscus. Idéal pour se relaxer, le massage s’accompagne de longs mouvements fluides qui enveloppent le corps pour mieux libérer les tensions. Le décolleté d’abord, puis les bras, les jambes, le dos… Chaque partie du corps est enduite d’huile chaude puis termine lovée dans une serviette chaude. Modelage Divin, 600 Dh (50 mn). 6 rue de la Liberté, Guéliz - 05 24 45 85 00


Où déjeuner ? Zushi

C’est sans conteste notre adresse préférée pour manger asiatique, que ce soit thaï ou japonais. Ce petit restaurant, situé face à la gare ferroviaire, joue la carte de la simplicité. La déco, sans grande prétention mais toute en élégance mêle les tons de gris et de blanc, relevés au fond de la salle par de larges bandes dorées. Si le cadre séduit, c’est avant tout pour la carte qu’on vient y déjeuner. Plats thaï et sushis nous invitent à un joli voyage culinaire. La dernière bonne nouvelle arrive à la fin avec l’addition : des prix tout doux qui donnent envie de revenir encore et encore. Menus du midi : à partir de 89 Dh - Livraison à domicile. Boulevard Mohammed VI - 05 24 20 18 85

Gaïa

Kechmara

Le Kechmara c’est un peu le lieu où tout Marrakech se donne rendez-vous pour un café ou un déjeuner sur le pouce. Dans une ambiance seventies avec chaises Pantone et petites tables rondes assorties, on aime profiter de l’atmosphère détendue du lieu pour un déjeuner que l’on sait d’avance gourmand. Ici, la qualité et la présentation de l’assiette sont inversement proportionnels au prix. Pour résumer : on se régale sans se ruiner. S’il ne fait pas trop chaud, vous pourrez également profiter de la belle terrasse ombragée sur le toit. Le risque : ne pas avoir envie d’en partir… Menu (entrée, plat, dessert ou café gourmand) : 160 Dh. 3 rue de la Liberté, Guéliz - 05 24 42 25 32

Une petite salle aux tons pastel, des tables en bois, des chaises en vannerie ou en fer forgé peintes en vert d’eau, rose layette ou orange clair, des suspensions de plantes vertes, des cagettes recyclées en étagères… Bienvenue dans l’univers éco-trendy de Gaïa ! Ici, tout est 100% bio et végétarien. A l’origine du projet, Julie - végétarienne elle-même, passée par les cuisines de Philippe Etchebest - et Mounir, dans la restauration depuis une quinzaine d’années - il a travaillé pour les frères Costes, au Palais de Tokyo, au Centquatre… A eux deux, ils ont imaginé une carte à la fois végétarienne et vegan, goûteuse et bio. On y trouve des tartines au fromage et aux légumes de saison, un buddha bowl composé de falafels, de légumes et de fruits, des tartes, des pâtes, des wraps et, en dessert, un pain perdu à la coco et fleur d’oranger, un carrot cake, une mousse au chocolat…à moins que vous ne vous laissiez tenter par un café gourmand. Entrées de 35 à 45 Dh, plats de 45 à 70 Dh, desserts de 30 à 40 Dh. 100 rue Mohamed el Beqal, (en face de la galerie Birkmeyer), Guéliz - 05 24 43 81 18 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 69


LE GUÉLIZ Où dîner ? Le Petit Cornichon

Bois clair, tons bleus et jaunes, portraits d’animaux habillés façon Renaissance… Ce lieu ne ressemble à nul autre. Et on adore ! Côté cuisine, le chef, Manaf El Bloul, a officié au gastro du Royal Mansour et Erwann Lance, le propriétaire des lieux, est passé par la même maison. Attendez-vous donc à profiter d’une carte et d’un service en mode palace, l’esprit guindé en moins. A la carte, carpaccio de céleri et dés de foie gras sautés au Xérès, homard bleu et petits légumes au wasabi, déclinaison de céviche, bar infusé à la sardine fumée et artichaut à la grecque, gambas grillées au charbon, poulet fermier teriyaki… Menu dégustation à 390 ou 490 Dh. 27 rue Moulay Ali, Guéliz - 05 24 42 12 51

Le Grand Café de la Poste

Ambiance rétro chic en diable pour ce lieu hors du temps semblable ou presque à celui qu’il était au début du siècle. Ancien café, hôtel et relais postal, le Grand Café de la Poste revendique sa nostalgie pour les années 30 : fauteuils club et canapés en cuir, banquettes en velours, cartes postales du début du siècle... A la carte, des classiques de la cuisine française, façon bistrot. En dessert ? Pain perdu, gâteau coulant au chocolat, tarte fine aux pommes, soufflé au Grand Marnier et éclair au chocolat XXL. Addition moyenne : 400 Dh. Angle bd El Mansour Eddahbi et Mohammed V, Guéliz - 05 24 43 30 38 70 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

La Trattoria

C’est un lieu romantique à souhait qui nous accueille au bord de sa piscine, entre bananiers, palmiers et yuccas. Un véritable paradis végétal en plein Guéliz, caché dans une villa Art déco. On y savoure une cuisine italienne raffinée comme on aime avec carpaccio de poulpe, tartare de saumon aux fruits confits, linguinis à l’encre de seiche, filet de loup au citron et pistache, tiramisu et glaces maison… La dolce vita, la vraie ! Entrées de 120 à 140 Dh, plats autour de 220 Dh, pâtes de 130 à 150 Dh. 179, rue Mohamed el Beqal, Guéliz - 05 24 43 26 41


Où dormir ?

Le Radisson Blu

198 chambres et suites, 750 m2 de spa, 3 000 m2 de patio arboré… Le tout quasi invisible de l’extérieur. Et pour cause ! Le Radisson Blu s’est posé au-dessus du Carré Eden et de ses boutiques. Côté architecture, les clefs ont été données à Karim El Achak, épaulé pour l’agencement par les designers Lotfi Sidi et Meriem Benkirane. Résultat : un ensemble urbain à la déco bien marocaine. On craque pour les photos de scènes du quotidien qui apportent couleur et poésie dans les chambres et les couloirs. Notre coup de coeur ? Les espaces de vie, imaginés par l’architecte Imaad Rahmouni. Tout commence au rez-de-chaussée, côté boulevard Mohammed V. Passée la grande porte carrousel, à droite de la réception, un fleuriste a investi le lieu et propose de ravissants bouquets et compositions. Deux étages plus haut, le restaurant Lila et le Lila Bar vous attendent. Entre alcôves, bibliothèque et cheminée, l’ambiance se veut chaleureuse et conviviale. En journée, il fait bon se prélasser dans le grand patio. Plantes grasses et exotiques, bassin, piscine aquarium chauffée… On s’y donne des rendez-vous boulot, on y déjeune et petit-déjeune avec les copines, on y prend un verre en fin de journée… Et on se dit que la vie audessus de la ville est parfois bien douce. Chambre double à partir de 1 300 Dh. 166 -176 avenue Mohamed V, Guéliz 05 25 07 70 00

Le Bab Hôtel

Un total look contemporain dans un ancien bâtiment, c’est le parti pris du Bab Hôtel. Le lieu combine fonctionnalité et convivialité, avant-gardisme et esthétisme. Un sens du design qui va de pair avec le savoir-faire des artisans marocains : tapis en chute de cuir, cactus en métal, poufs et suspensions en plastique arc-en-ciel, bar et miroirs en os de chameau… Du créatif et de l’inattendu. Même esprit de modernité dans les 27 chambres et suites toutes de blanc vêtues. Espaces fluides, accessoires high-tech, confort spacieux, matériaux nobles… Tout concourt à faire du Bab une halte urbaine à prix raisonnable. Chambre à partir de 800 Dh. Angle rue Mohamed El Beqal et bd Mansour Eddahbi 05 24 43 52 50 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 71


72

QUARTIER MAJORELLE Ce n’est certes pas le quartier le plus sexy de la ville… Et pourtant, vous ne pourrez pas venir à Marrakech sans faire un détour par le Jardin Majorelle et le tout nouveau musée Yves Saint Laurent. Tout autour de cette bulle d’esthétisme, de jolies boutiques ont ouvert leur porte. Ou la promesse de passer une belle journée !


DÉCOUVREZ NOTRE NOUVEL HÔTEL, VÉRITABLE OASIS AU CŒUR DE MARRAKECH LODGE 1 CHAMBRE 55 m2 POUR 2 PERSONNES À PARTIR DE 2 690 DHS LA NUIT

LODGE 2 CHAMBRES 105 m2 POUR 4 PERSONNES À PARTIR DE 3 990 DHS LA NUIT

LODGE 3 CHAMBRES 120 m2 POUR 6 PERSONNES À PARTIR DE 4 990 DHS LA NUIT PETIT-DÉJEUNER ET ACCÈS AU PARC AQUATIQUE OASIRIA INCLUS.

WWW.OASISLODGES.NET INFOS ET RÉSERVATIONS AU 05 24 36 85 40 / OASISLODGESMARRAKECH@GMAIL.COM OASIS LODGES, KM 4 ROUTE D’AMIZMIZ 40000 MARRAKECH

MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 73


QUARTIER MAJORELLE A voir / A faire

© NicolasMatheus

Le Jardin Majorelle

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé découvrent le Jardin Majorelle en 1966, au cours de leur premier séjour à Marrakech. « Très vite nous devînmes familiers de ce jardin, il n’était guère de jours sans que nous nous y rendions. Il était ouvert au public mais il n’y avait presque personne. Nous fûmes séduits par cette oasis où les couleurs de Matisse se mêlent à celles de la nature (…) Aussi, quand nous avons appris que ce jardin allait être vendu et remplacé par un hôtel, nous fîmes l’impossible pour arrêter ce projet. C’est ainsi qu’un jour nous devînmes propriétaires du jardin et de la villa. Au cours des années, nous avons redonné vie au jardin. » (Yves Saint Laurent, Une passion marocaine de Pierre Bergé). C’est en 1980 que Yves Saint Laurent et Pierre Bergé achètent le jardin Majorelle et le sauvent ainsi d’un projet de complexe hôtelier qui signifiait sa complète disparition. Le jardin, qui se déploie aujourd’hui sur un peu moins d’un demi-hectare, se découvre selon un parcours prédéfini. Entres arbres, cactées et plantes exotiques, la promenade laisse voir les différentes architectures, dont la villaatelier du peintre Majorelle, toutes rehaussées de couleurs vives dominées par le bleu Majorelle entre bassins, chemins d’eau et fontaines qui en font un havre de fraîcheur. Ouvert tous jours de 8h à 18h. Entrée : 70 Dh. Marocains et résidents étrangers au Maroc : 40 Dh. 74 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

La Villa Oasis

Quand Pierre Bergé et Yves Saint Laurent se portent acquéreurs du Jardin Majorelle, ils décident d’habiter la villa de l’artiste, rebaptisée Villa Oasis. Ils n’imaginent pas alors la place que cette maison va prendre dans leur vie… En 2010, Pierre Bergé déclarait à Paris Match : « Tout, dans la Villa Oasis, où je suis seul aujourd’hui, me rappelle notre vie. Cette maison, nous l’avons faite ensemble, nous n’aurions jamais pu l’un sans l’autre. » C’est à l’architecte américain Bill Willis et au décorateur français Jacques Granges qu’ils font appel pour la rénover et la restaurer. Le jardin, composé d’une myriade d’allées larges et longues, allant de et à la maison dans toutes les directions, a été restauré et replanté par le paysagiste américain Madison Cox. On y trouve, entre autres essences, orangers, bananiers, palmiers, cactus, jasmins de nuit, daturas, géraniums et bougainvillées. Ouvert du vendredi au lundi de 10h à 16h. Entrée comprise avec celle du Jardin Majorelle.


Musée Berbère

Bois de cèdre, écrans didactiques, salle octogonale plafonnée d’étoiles scintillantes et jonchée de sable du désert : le Musée berbère a été conçu pour accueillir la collection d’art berbère de Pierre Bergé, dans l’enceinte même du Jardin Majorelle. Le collectif d’anthropologues qui en a assuré la conception réunit Ahmed Skounti (Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine), Romain Simenel (IRD), Marie-Rose Rabaté, spécialiste des rites, des bijoux et des tissages vestimentaires du Sud marocain ainsi que Salima Naji, également architecte. Le musée est de petite taille : 200 m2 divisé en trois salles pour six cents objets. Après un court hommage rendu au peintre Jacques Majorelle, qui lui-même avait fait de ce monde berbère un thème majeur de son inspiration, et une brève présentation de la répartition géographique des populations, une première salle thématique expose les objets du quotidien : sacoches et souliers en cuir, vannerie et tissage, coffres et clés en bois, outils de semence, battoirs, mortiers, mesures, écuelles, meules, marteaux à sucre, théières, terre cuite du Rif, céramique émaillé. Une vitrine entièrement consacrée au sacré présente planchettes à Coran, photographies de fqihs enseignant aux enfants, vieux manuscrits, mains de Fatmas, poupée de procession rituelle pour implorer la pluie et même objets de la liturgie juive. La salle octogonale scintillante d’étoiles n’expose que des bijoux, harmonieusement présentés dans des vitrines ou sur des bustes de femmes. Dans la dernière salle, quinze mannequins illustrent la variété des costumes berbères, aussi bien rifains que Aït Atta, Aït Ouaouzguit, Ida ou Kensous, Zemmour, Aït Oumalou et Beni Sbih. Ouvert tous jours de 8h à 18h. Entrée : 30 Dh. Marocains et résidents étrangers au Maroc : 10 Dh. S’acquitter également du ticket d’entrée au Jardin Majorelle.

MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 75


QUARTIER MAJORELLE A voir / A faire

Musée Yves Saint Laurent « Au Maroc, j’ai compris que mon propre chromatisme était celui des zelliges, des zouacs, des djellabas et des caftans. Les audaces qui sont depuis les miennes, je les dois à ce pays, à la violence des accords, à l’insolence des mélanges, à l’ardeur des inventions. Cette culture est devenue la mienne, mais je ne me suis pas contenté de l’importer, je l’ai annexée, transformée, adaptée » témoigne Yves Saint Laurent en 1983. Le musée qui lui est dédié ne pouvait mieux lui correspondre. La façade, tel un assemblage de cubes, habillée d’un calepinage de briques de Tétouan, s’ouvre sur une cour lisse, tout en rondeurs, jusqu’à la jonction avec le sol. A l’extérieur, la trame d’un tissu en relief. A l’intérieur, la doublure, 76 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

brillante et soyeuse. Au centre, telle une griffe, trois lettres enlacées : YSL. C’est dans l’univers d’Yves Saint Laurent, de ses défilés et de ses croquis, que se sont plongés les architectes Karl Fournier et Olivier Marty, du Studio KO. Premier pas dans cet univers, la salle d’exposition Yves Saint Laurent et un tête à tête avec celle qui symbolise encore aujourd’hui la mode dans les années 60 : la robe Mondrian. Puis, tout n’est que succession de merveilles… cinquante modèles articulés autour de sept thématiques : le masculin/féminin, le noir, l’Afrique et le Maroc, les voyages imaginaires, les jardins et l’art. En fond sonore, la voix du créateur, celle de Maria Callas et d’autres qui composaient son univers.


© Eric Ossart

Exposition Desert Design

Autre temps fort du musée : la galerie des photographies qui s’ouvre avec une dizaine de clichés signés André Rau. Clichés réalisés en 1992 pour le magazine Elle et qui mettent en scène Catherine Deneuve, à Marrakech, habillée par Yves Saint Laurent. On poursuit la visite par le foyer, un espace d’exposition qui présente des croquis, des dessins et des photographies du travail d’Yves Saint Laurent réalisé pour le théâtre, le cinéma, le music hall et les ballets. On s’arrête à l’Auditorium Pierre Bergé, bijou d’architecture avec ses murs entièrement revêtus d’un calepinage de bois, où des projections nous immergent encore un peu plus dans l’univers Yves Saint Laurent. Puis vient la fin de la visite… Alors pour faire durer le plaisir, on fait un crochet par la librairie - inspirée de la première boutique de prêt-à-porter Saint Laurent rive gauche - et on fait le plein de livres relatifs au couturier mais également au Maroc et au monde berbère. On emporte avec soi une affiche ou une carte postale LOVE. Car certaines passions sont éternelles…

La salle d’exposition temporaire du Musée Yves Saint Laurent accueille cet été une trentaine de tapis contemporains tissés par les Aït Khebbach, tribu qui se déploie aux confins du sud-est marocain, aux portes du Sahara. Le réemploi des matières, la vivacité des couleurs comme la modernité des motifs témoignent de la créativité remarquable des tisseuses berbères qui contraste avec l’environnement austère et minimal dans lequel elles évoluent. Cette exposition, intitulée Desert Design, révèle le talent rare de ces femmes tisserandes, tout en invitant à une évasion spatiotemporelle dans un paysage aux mille richesses. Elle est aussi un voyage où les textiles Aït Khebbach racontent, à travers une toile de motifs et un cri de couleurs, de modernité et de liberté d’expression, la genèse d’un style tribal résolument contemporain. Elle fait écho au regard patrimonial que porte déjà le musée berbère, au cœur du Jardin Majorelle, à travers ses collections de tapis Amazigh. Du 16 juin au 8 octobre Ouvert tous les jours sauf le mercredi, de 10h à 18h - Tarif : 100 Dh, 60 Dh pour les Marocains et résidents étrangers au Maroc. Rue Yves Saint Laurent 05 24 29 86 86 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 77


QUARTIER MAJORELLE Shopping

Boutique Jardin Majorelle

Du bleu - Majorelle évidemment -, du vert - assorti au jardin -, des arabesques de zelliges, des alcôves à l’effet miroir… voici l’écrin, à la fois intime et joyeux, de petites merveilles façonnées à la main par plus d’une centaine d’artisans. A la tête de cet univers, Stephen Di Renza. Passé par les plus grandes maisons de la mode et de la production, aux Etats-Unis, en Europe et en Asie, il croise la route d’Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé. C’est alors que ce dernier lui confie une mission : prendre la direction artistique de la boutique du Jardin Majorelle. Son objectif : mettre en avant le savoir-faire des artisans du Maroc et les richesses de son patrimoine. C’est ainsi qu’à Azzemour, il déniche des brodeuses dont les motifs s’inspirent de l’époque phénicienne. Le cuir d’Autruche vient d’un élevage à Rabat, celui d’agneau de Fès, tout comme la laine organique. Pour les bijoux, Stephen a l’idée de faire appel à une famille de bijoutiers de Tiznit qui lui dénichent des pièces de bijoux en argent anciens. De sacs entiers de petites pièces, il sélectionne celles qui seront montées avec des perles de lapis lazuli, de saphir, d’onyx, d’émeraude, de rubis ou encore de jade. Les pierres plus grosses, il les enserre dans des coffres d’argent, montées sur des cordons de passementerie multicolore. Quant au cuir, à la qualité exceptionnelle, il le fait broder, travailler sous forme de patchwork ou encore découper. Au final des sacs - mais également des babouches - d’une finesse remarquable. Côté prêtà-porter, c’est toute une collection taillée dans de la soie et du shantung qui a été imaginée pour habiller les élégantes du monde entier. Dernier détail, et non des moindres, derrière toutes ces merveilles, se cachent plus d’une centaine de petites mains au savoir-faire inestimable. Un héritage que Stephen compte bien faire perdurer. La première de ses priorités : faire travailler les coopératives et favoriser les petites entreprises familiales. Un bel esprit… à l’image des ses créations. Jardin Majorelle, rue Yves Saint Laurent 05 24 31 30 47 78 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Anitan

Du classique Beni Ouraine noir et blanc au plus original Azilal dans les tons fluo, le choix de tapis est large chez Anitan ! Impossible de ne pas craquer pour une de ces pièces chinées à travers le Maroc ou confectionnées par une coopérative de femmes à Imouzzar, dans le Moyen Atlas. On y trouve également des poteries réalisées dans cette même coopérative, des coussins, des plaids et des couvertures en laine, des foutas en coton brodés de la région de Tanger / Tétouan, des petits ustensiles pour le bain… Une jolie sélection que l’on se verrait bien tout emporter. Rue Yves Saint Laurent - 05 24 33 23 42


33 Majorelle

Benchaâbane Parfumeur

Personnalité bien connue à Marrakech, Abderrazak Benchaâbane possède plus d’une corde à son arc… Docteur d’Etat en écologie végétale et ethnobotaniste, on lui doit la restauration du Jardin Majorelle. Son autre passion : les parfums. Il y a quelques mois, il a ouvert au coeur de la médina un charmant musée dédié, justement, aux parfums. Les siens, il les commercialise sous la marque « Les Parfums du soleil ». Notre préféré ? Côté Jardin, le dernier parfum de la collection Le Jardin des Splendides. Notes de tête fraîches et fruitées et notes de coeur fleuries - néroli, iris et jasmin -, associées à la vanille, à la fève tonka, au patchouli et au musc… Il va vous ensorceler ! Eau de parfum 50 ml : 850 Dh 5 rue Yves Saint Laurent 06 71 15 92 91

Attention… boutique dangereuse ! On ne peut pénétrer au 33 Majorelle sans en sortir les bras chargés. Répartie sur plus de 200 m2, la boutique regorge de merveilles… Une quarantaine de créateurs du Maroc s’y volent la vedette. On y trouve des cosmétiques de grande qualité, des bijoux, des sacs, du mobilier, du linge et accessoires de maison, des objets de décoration, des vêtements pour femmes, hommes ou enfants, des accessoires de plage et de hammam, de la papeterie et des gadgets, des chapeaux, des huiles alimentaires, des accessoires pour chiens, toutes sortes d’écharpes et de plaids, des pochettes, des bougies… Plutôt que d’exposer des gammes thématiques, elle met en avant l’univers artistique de chaque créateur, grâce à une succession de corners personnalisés le long desquels se promener en toute fluidité, en prenant son temps. Le rezde-chaussée expose les articles accessibles à toutes les bourses. Le premier étage est réservé aux créations haut de gamme. Notre coup de coeur du moment (les créations sont renouvelées très régulièrement) : les lampesampoules montées sur des souches de bois signées Esprit Métal. On aime également les poufs d’inspiration Beni Ouaraine de Niya et les charmantes vestes joliment brodées de passementerie d’Au Fil de Tanger. L’objet tendance ? La plaque de rue Yves Saint Laurent, bien évidemment ! Rue Yves Saint Laurent 05 24 31 41 95 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 79


QUARTIER MAJORELLE Shopping

Soufiane Zarib

Les Sens de Marrakech

Quelle heureuse nouvelle que d’apprendre l’ouverture d’une boutique Les Sens de Marrakech en face du Jardin Majorelle ! Bien sûr, on était déjà fan de sa grande soeur au quartier industriel de Sidi Ghanem. Mais pouvoir venir faire son shopping cosméto en centre ville, on adore ! Créée il y a maintenant près de quinze ans, l’enseigne joue aujourd’hui dans la cour des grands. En témoignent ses 300 points de vente en France et ses nombreuses boutiques à travers le monde - Emirats Arabes Unis, Sénégal, Jordanie, Qatar, Arabie Saoudite, Roumanie…-. Son succès, c’est, d’abord, à la très grande qualité de ses produits qu’elle le doit. Ses trois maîtres mots : traçabilité, sécurité et naturalité. Elaborés dans leur laboratoire à partir de produits 100 % naturels - huile d’argan, huile de pépins de figuier de barbarie, extrait de dattes…- à la traçabilité irréprochable, les soins sont ensuite envoyés en France pour y être soumis à une contre-expertise qui en garantit la qualité. Notre coup de coeur : la crème Ages et Merveilles. Ce soin anti-âge fait des miracles… Composée d’huile de pépins de figues de barbarie, d’acide hyaluronique et de cinq super hydratants, cette crème préserve et défend votre peau grâce à sa richesse en acides gras, freine le vieillissement de vos cellules et diminue la profondeur de vos rides. Son plus : sa texture moelleuse qui la rend ultra agréable à appliquer. On aime son joli packaging en zelliges ajourés. 495 Dh les 50 ml. 11 rue Yves Saint Laurent - 05 24 31 45 18 80 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Soufiane, c’est un peu le vendeur de tapis des stars… Que ce soit dans son riad, quartier Laarouss, ou dans sa petite boutique de la place des épices, c’est le Tout-Paris qui y défile. Mais il lui manquait une adresse en ville… C’est désormais chose faite avec cet élégant espace, face au musée Yves Saint Laurent. Vous y découvrirez ses dernières créations assez gigantesques (7 mètres sur 5) réalisées dans ses ateliers à la montagne, façon Beni Ouraine mais totalement réinventées côté couleurs et motifs, ainsi que des pièces exceptionnelles chinées au gré du temps. 2 rue Houdhoud - 06 61 85 34 87

Emile Garcin

Coup de foudre pour Marrakech ou projet longuement muri… Vous avez décidé de vous offrir la maison, l’appartement ou le riad de vos rêves. Spécialiste de l’immobilier de luxe et de prestige, l’agence Emile Garcin est là pour vous orienter et vous proposer parmi ses nombreux biens celui qui correspond à votre envie. Professionnalisme garanti ! 6 rue Houdhoud - 06 61 23 03 05


The Moroccans

Maroc’n Roll

« Les femmes en pull sur leur jupe, montées sur des mobylettes cassées, voilà ce qui me touche. » A la fois rock et très marocaines les créations de Robert Merloz s’inspirent de ce Maroc qu’il affectionne. Styliste de nombreuses années pour Yves Saint Laurent avant de voyager de par le monde – Brésil, Madagascar… -, Robert a posé ses valises à Marrakech il y a maintenant six ans. Le temps pour lui de développer sa marque, d’affiner son concept. Après une première ouverture rue des Vieux Marrakchis, Maroc’n Roll s’est installé depuis peu face au musée Yves Saint Laurent. Jeans brodés à Tazart, sacs en cuir cloutés à la main, chemises anciennes customisées, gandouras aux motifs zelliges, pulls en cachemire agrémentés de fines broderies ou de dessins originaux… On craque pour ce mélange de matières et de styles. « Je ne cherche pas à suivre la tendance. Mes créations ressemblent un peu à une cuisine du marché : c’est que je trouve et ce qui m’entoure qui m’inspirent. » Une adresse comme on les aime… 6 rue Houdhoud - 05 24 30 98 40

The Moroccans ? C’est un nouvel espace qui présente toute la gamme cosméto du même nom, mais pas seulement… On y trouve une sélection pointue de créateurs du Maroc et d’objets déco des plus tendances. A l’origine du projet, Mohcyn et Mouad. Le premier est architecte d’intérieur, le second possède une ferme familiale sur la route d’Essaouira. L’idée : mettre en commun leurs compétences et celles des coopératives autour de la ferme. Pour cela, ils s’appuient sur un travail sérieux en laboratoire, font certifier bio l’huile d’argan et de figue de barbarie, imaginent un packaging sobre et élégant sur lequel apparaît, doré à chaud, The Moroccans décliné également en calligraphie koufie. Côté gamme, elle s’étend des élixirs huile d’argan et figue de barbarie, aux eaux florales de rose et d’oranger, en passant par les sublimateurs corps et cheveux, les gommages au sel, au sucre et à la graine de figue de barbarie sans oublier les essentiels du hammam. Dans la boutique, on y trouve toute leur gamme cosméto, mais pas seulement. A l’étage, on peut faire ses emplettes de petits gâteaux sucrés et salés, d’huile d’olive, issus de la ferme, craquer pour un tissu vintage à prix doux, un pouf en boucharouette… Mais c’est au sous-sol que vous découvrirez bien des merveilles… Consacré à la création marocaine, l’espace présente des pièces uniques de stylistes en vogue. Angle avenue du 11 janvier et rue Yves Saint Laurent - 01 93 90 00 00 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 81


QUARTIER MAJORELLE Où déjeuner ?

Le Studio Le 16 Kawa

Un petit creux ? Direction le 16 Kawa pour une pause gourmande. Au choix : la terrasse ou bien l’intérieur, dans les murs du concept store 33 Majorelle, au milieu de jolis objets à vendre. Ici, on se régale d’une carte aussi healthy que divertissante avec des jus de fruits et de légumes frais, des soupes, des salades, des quiches, des sandwichs, quelques plats marocains (couscous végétarien, tajine de poulet au citron, méchoui parmentier…). En dessert, on craque pour les douceurs du 16 Café : tarte citron meringuée, mousse trois chocolats, cookies, financier… On prend le temps de régaler nos papilles dans un joli décor. Menu express (plat du jour + café et macaron) : 120 Dh. Rue Yves Saint Laurent - 05 24 31 00 16 82 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

C’est une bien jolie table qui a vu le jour au coeur du musée Yves Saint Laurent.… Mobilier en osier, tables et chaises extérieures jaunes safran, bassin aux zelliges vert d’eau entouré de monstera, de strelitzias géantes, de papyrus et de philodendrons… on se plonge avec délice dans cet univers paisible inspiré du studio de création d’Yves Saint Laurent. Géré par le 16 Café - sa réputation n’est plus à faire -, cette paisible halte gourmande propose salades marocaines, carpaccio de boeuf, burrata, salade Caesar, couscous, ravioli maison, risotto au homard, wok de boeuf, sushis, pain perdu, tarte citron meringuée, soufflé au chocolat… Et toute une variété de glaces, de sorbets et de jus de fruits frais pour une pause gourmande dans l’aprèsmidi. Entées et salades : de 60 à 120 Dh, plats : de 110 à 220 Dh, desserts : 100 Dh. Musée Yves Saint Laurent, rue Yves Saint Laurent 05 24 29 86 86


84

SIDI GHANEM Entre usines de conditionnement et unités de fabrication en gros, le quartier industriel de Sidi Ghanem abrite également de jolies adresses de créateurs où trouver votre bonheur. Déco, prêt-à-porter, accessoires, mobilier, produits de beauté… suivez le guide !


SIDI GHANEM Shopping

Magasin Général

Héritage Berbère

Une note boisée, un soupçon de musc, quelques gouttes de poivre noir… A vous d’imaginer le parfum qui collera le mieux à la peau de votre amoureux grâce à Héritage Berbère qui met à votre disposition des dizaines de petits flacons d’huiles essentielles à assembler selon votre nez. C’est Marie-Jeanne qui vous accompagnera pendant plus d’une heure, le temps de trouver le bon assemblage. A la fin, vous en sortirez avec un flacon en verre à l’étiquette personnalisée. Bien entendu, la composition de votre parfum sera précieusement gardée pour pouvoir le reproduire aussi souvent que vous le souhaitez. Pour les plus pressées, Héritage Berbère propose une quarantaine d’eaux de parfums homme, femme et mixtes, en plus de sa grande gamme destinée aux intérieurs. Parfum sur mesure : 750 Dh les 100ml. Eau de parfum : à partir de 350 Dh. Eau de toilette : 150 Dh. 366 Sidi Ghanem (face au Magasin Général) - 05 24 20 00 24 86 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Verres en cristal ou finement ciselés, malles de voyage en cuir ou en métal du milieu du siècle dernier, boîtes de rangement retro, jeux de croquet ou de baggamon des années 30, coussins en crochet, vieilles cartes et photos du Maroc… Au Magasin Général, vous comblerez tout amoureux des vieux objets. Spécialisé dans les antiquités de la fin 19e au début 20e, le magasin dispose également d’un large choix de meubles, de lampes et de vaisselle chinés en Belgique, en France et en Angleterre. 175 Sidi Ghanem - 05 24 35 85 35

OWL

Tuniques et kimonos aux couleurs tendance, babouches - on adore les zébrées fourrées en mouton et les imprimés façon Gucci -, pochettes tissées et perlées, sautoirs en pierres semi-précieuses, bougies parfumées, paniers à pompons, tuniques brodées aux motifs fleuris pour petites filles… Toutes ces merveilles, signées Isabelle Fontaine, sont à découvrir dans sa boutique de Sidi Ghanem. Mention spéciale également pour sa jolie collection destinée aux enfants. 238 ZI Sidi Ghanem - 05 24 20 54 04 / 06 70 71 78 28


Coucou Chamelle

Azilal, Mrirt, Mguild, Beni Ouarain, Zanafi, Marmoucha, Ourika, Boucharouett… C’est dans les montagnes du Maroc que, depuis plus de 20 ans, Stéphane chine ses tapis. Autrefois destinés à l’export, ils vous attendent depuis peu dans un nouveau show room qu’on adore : Coucou Chamelle. Vous y trouverez également des tapis plus récents, ainsi que des créations toute personnelles, comme ces Beni Ouarain bordés d’un tissage Zanafi, noué à ras en version XXL. Vous pourrez aussi passer commande d’un modèle sur-mesure (jusqu’à 3 mètres sur 5) ou demander à Stéphane de vous dénicher le tapis de vos rêves. On garde le meilleur pour la fin : les prix sont plus que corrects ! Mais Coucou Chamelle, ce n’est pas que des tapis… Vieux objets du quotidien détournés, vaisselle, luminaires en vannerie, salon en palettes dont les coussins ont été réalisés à partir de couvertures colorées, chaise Butterfly en boucharouette, bed façon balancelle beldi… Il règne ici un esprit bohème chic made in Morocco qui devrait vous faire craquer ! 533 Sidi Ghanem (entre les Maîtres du pain et Magasin Général) - 06 51 77 34 07

Stella H

Des lignes fluides, faciles à porter, colorées… les créations Stella H font craquer les adeptes de petites séries et d’exclusivité. Depuis plus de 10 ans, c’est à Marrakech qu’Estelle chine de jolis cotons qu’elle décline en longues robes à l’esprit très bohème chic. Côté accessoires, on est fan de tous ses sacs imaginés à partir de haïks - tissus à carreaux très colorés dans lesquels les femmes du Sud s’enroulent -, déclinés en cabas aux anses en cuir et en besaces en raphia, à porter en bandoulière. Robe, à partir de 980 Dh, sac à partir de 1 100 Dh, besace 750 Dh. 220 Sidi Ghanem - 06 61 20 03 14

Attitude

Attitude, c’est un tout nouveau show room ouvert à deux pas de Coucou Chamelle. Au mur des carrés de couleur rouge, jaune et bleu entrecoupés de lignes noires, en clin d’oeil à Mondrian. Ce qu’on y trouve ? Des créations signées Lup31 - lustres en vannerie, pochettes, dessous de plats aux images orientalistes, jolies boîtes… -, du prêt-àporter traditionnel marocain Authentic Marrakech, des coussins colorés et des sacs en cuir tressé Hadaya, du linge de maison Balzatex, des bijoux du Burundi, des meubles Decoriente, de la vaisselle en verre, des petits miroirs, des tabourets en boucharouet, des fauteuils en coton tissé, des poufs colorés, des colliers berbères, de magnifiques béliers en bronze et laine de mouton signés Pierre Lalanne, des sculptures quasi grandeur réelle d’hommes africains en perles et coquillages… Bref, c’est un peu la caverne d’Ali Baba version marocaine chic et trendy. A découvrir ! 532 Sidi Ghanem (à côté de Coucou Chamelle) 06 67 20 87 84 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 87


SIDI GHANEM Shopping

Chabi Chic

Des petites tasses à café en céramique bordées d’or 14 carats sur un joli plateau, ça fait toujours son effet ! Surtout quand ces tasses se déclinent dans différentes collections - la Granito et ses petits points de couleurs, à rayures verticales pour l’Ourika ou à empreintes en relief - à mixer en fonction de ses goûts et ses envies. Chez Chabi Chic, le choix est infini ! Mais il serait réducteur de s’arrêter là… Dans ce grand et joli show room, on trouve de la vaisselle façon grand-mère revisitée -, du petit mobilier, des objets déco… Une autre idée cadeau : le kit à thé, composé de deux verres beldi entourés de raphia, d’une théière et de petits pains de sucres individuels emballés dans des sachets en papier. A moins que vous ne craquiez sur les petites pochettes aux écritures colorées. Les messages : What’s up la gazelle, Yes we can inch Allah, Boussa from Marrakesh… Tasses à café : autour de 80 Dh, petits plateaux : autour de 200 Dh, kit à thé : 390 Dh, pochettes : 100 Dh. 322 Sidi Ghanem - 05 24 35 65 60 88 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019

Les Sens de Marrakech

On vous le dit tout de suite : Les Sens de Marrakech, c’est, côté beauté, notre marque chouchou. Ses trois maîtres mots : traçabilité, sécurité et naturalité. Elaborés dans leur laboratoire à partir de produits 100 % naturels - huile d’argan, huile de pépins de figuier de barbarie, extrait de dattes…à la traçabilité irréprochable, les soins sont ensuite envoyés en France pour y être soumis à une contre-expertise qui en garantit la qualité. Grand plus : c’est aux nouvelles technologies que les Sens de Marrakech font appel pour améliorer les performances de leurs produits. Capteurs d’eau, absorbeurs de gras, acide hyaluronique, c a p t eu r s d ’ h y d r a t a t i o n , m i c r o s p h è r e s matissantes… La preuve que l’on peut être à la fois naturel et moderne ! 17 Sidi Ghanem 05 24 33 69 91


Côté Bougie

Côté Bougie, c’est la petite marque qui n’a rien à envier aux plus grandes, que ce soit pour la diversité de ses collections artisanales au design contemporain (sous cloche, en rafia, dinanderie, oeuf craquelé, akkad, sabra…), de ses senteurs (ambre, fleur d’oranger, oriental, verveine, jasmin, figuier, thé vert, cèdre de l’Atlas…) ou encore de sa faculté à toujours se renouveler. Si on craque pour Soy Candle, une collection de bougies écoresponsables à la cire 100% végétale (cire naturelle de soja sans OGM), aux mèches 100% coton dans des verres 100% recyclés, on a un petit penchant pour sa collection extérieure qui illumine terrasses et jardins en ces belles nuits d’été. 457 Sidi Ghanem - 05 24 33 57 64

Virginie Darling

Arzen

Quand la dinanderie s’associe au travail d’orfèvre ? Cela donne naissance à des créations on ne peut plus délicates signées Arzen… Dans ce bel espace de Sidi Ghanem, vous ne pourrez que dénicher l’objet délicat que vous cherchiez pour faire plaisir à une personne très raffinée. Acier, inox, cuivre, maillechort, laiton… les métaux y sont travaillés à la main, dans la pure tradition de l’artisanat marocain, selon des lignes contemporaines. Envie d’assister au process de fabrication ? Il vous suffit de pousser une porte pour vous retrouver dans l’atelier où officie la dizaine d’artisans. Les matériaux et les dimensions peuvent aussi s’adapter à vos désirs dans l’instant, ou presque. - A partir de 450 Dh. 327 Sidi Ghanem - 06 61 10 87 07

Finitions dignes des plus grandes maisons, cuir et matières déclinés à l’envi, modèles hyper trendy… On craque pour les sacs Virginie Darling ! Il y a Elena, la clutch - sac pochette -, à la fois sophistiquée et passe-partout à porter à la main, en bandoulière ou à glisser dans un grand sac à main. Côté best-seller, on opte pour le cabas Annie. En laine de djellabas et pampilles, en lin ou en toile de jute teintée qui se ferme par un maxi pompon en cuir végétal. La nouveauté ? Le Baby Love. En cuir ultra souple, il se porte contre soi, à l’épaule ou en bandoulière, comme un doudou réconfortant. Pour faire un cadeau sans se tromper, on opte pour le Microbag Z, une petite pochette en cuir pour contenir l’essentiel déclinée en huit couleurs. Une idée ultra originale ? La trousse à bijoux version pochette de voyage avec un compartiment zippé pour les bracelets, un feuillet de cuir perforé pour boucles d’oreilles, un porte bagues et chaînes… Elle se ferme grâce à un lacet de cuir, terminé par un pompon coloré. On adore ! Baby Love : 2 600 Dh, Microbag Z : 700 Dh, pochette à bijoux : 650 Dh. 437 Sidi Ghanem - 06 00 54 22 04 MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019 - 89


SIDI GHANEM Où déjeuner ?

Le Figuier

En virée shopping à Sidi Ghanem ? Ne manquez pas de faire une pause gourmande au Figuier. D’abord pour le cadre : une grande terrasse en bois, un mobilier joliment rétro et, notre coin préféré, un salon tout de jaune vêtu sous un figuier. A la carte : des petits-déjeuners copieux à prix doux, pour le midi, des salades pleines de saveurs - celle du Figuier : lardons croustillants, gésiers confits au miel, chutney figues, ou encore celle à la romaine avec oeuf mi-cuit, escalope de volaille grillée minute -, et des plats originaux comme le rigatoni al dente, dans l’esprit d’une carbonara, blanc de dinde fumé, crème de poivrons verts. Petits-déjeuners : de 30 à 60 Dh, déjeuner : autour de 130 Dh. 61, Sidi Ghanem - 07 66 91 33 41

Le Zinc

Le Zinc propose tous les midis un menu du marché. Une ardoise annonce les plats du jour, parmi lesquels s’immiscent toujours un poisson et une viande à la mode bistro, et des suggestions d’entrées et de desserts gourmands. Une ambiance de brasserie parisienne idéale pour faire une pause pendant votre journée shopping dans le quartier industriel. Un conseil : pensez à réserver votre table ! Menu : de 185 à 250 Dh. 517 Sidi Ghanem - 05 24 33 59 69 90 - MADAME À MARRAKECH - Spécial été 2019


• Entrées à moitié prix avec le Pass Saison. • Tarifs réservés aux marrakchis. • Nouveau Kids Club pour les 6/12 ans ouvert de 10h à 17h30. Réservez en ligne sur

www.oasiria.com

Tél. : +212 (0) 6 20 04 97 84 Km 4, route d’Amizmiz Chrifia – Marrakech info@oasiria.com


Profile for yassine.attigui

Madame à Marrakech. Numéro spécial - Été 2019.  

Madame à Marrakech. Numéro spécial - Été 2019.  

Profile for mme2019
Advertisement