Page 1

Septembre 2010

2

Le semestriel des SAONE-ET-LOIRE

La politique des boucsboucs-émissaires L’exercice télévisuel du chef de l’Etat, au cours de juillet dernier, n’a guère surpris, tant dans son contenu que sur la forme. En pleine « affaire Woerth », le Président a tenté de faire croire « circulez, y’a rien à voir ! ». Tout juste a-t-il concédé le réel conflit d’intérêt entre le cumul du poste de trésorier de l’UMP et celui de ministre de la République – qui plus est des finances. En réalité, cet épisode apparaît être d’une grande gravité. Il révèle soupçons au plus haut sommet du pouvoir, loin de l’Etat impartial que Nicolas Sarkozy, alors candidat, appelait de ses voeux. Tristes résultats aujourd’hui ; c’est un engagement non tenu à ranger auprès de dizaines d’autres. La parade, à droite, pour ne pas rendre d’explications : la politique des boucs-émissaires ! Une affaire Woerth ? Montée de toute pièce par une justice et des médias (encore) indépendants. Et tant pis si de lourdes menaces planent sur la liberté de presse et l’indépendance de l’instruction ! Les Français ne sont pas dupes de cette supercherie. Alors, quoi de mieux que la peur ? Elle y a un rôle dans la vie politique, comme levier du pouvoir. Je vous invite d’ailleurs à la lecture de La peur, histoire d’une idée politique de Corey Robin (chez Armand Colin). La peur de l’autre, de l’étranger : la droite sait habilement s’en servir, elle s’en est emparée cet été pour imposer un climat sécuritaire aux relents nauséabonds. Sans vergogne, gens de couleur, Roms, tous sont honteusement visés jusqu’à ce que les plus hautes instances telles que Responsable de publication

Néanmoins, la rentrée sera avant tout sociale. Sarkozy pourra pointer la crise comme autre bouc-émissaire, toujours est-il qu’il porte une très lourde responsabilité sur la situation de délitement dans laquelle se trouve notre pays. La réforme des retraites, telle qu’elle est présentée dans sa version la plus injuste et inefficace, est à l’image de la politique générale du Gouvernement. La mobilisation, ce mois de septembre, devra être à la hauteur. Dans ce contexte, la Gauche doit être au rendez-vous. C’est ce que s’efforcera de faire le mouvement des jeunes socialistes en Saône-et-Loire. Dresser un diagnostic de la situation, être force de propositions et au coeur de l’action. C’est précisément l’objet du rendez-vous le 2 octobre prochain ouvert à tous. Nous comptons vraiment sur vous et vous y attendons nombreux ! (tous les détails en pages centrales). Bonne rentrée !

Jérémy Pinto Saône--etAnimateur Fédéral des Jeunes Socialistes de Saône et-Loire

- Bulletin d’abonnement -

Jérémy PINTO

Ont participé à ce numéro Elodie, Nisrine, Jérémy

l’ONU s’en alerte ! L’UMP a, en réalité, bien du mal à dissimuler ses multiples échecs, et notamment en matière de sécurité. Les jeunes socialistes exigent le retour d’une réelle police de proximité et demandent de renoncer à la baisse annoncée des effectifs de police.

0 Je souhaite recevoir uniquement ce journal par courriel : ………………………………………………………………

Contacts Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire 57, rue Gloriette - 71100 Chalon h contact@mjs71.net a 03.85.90.98.90

Imprimé par nos soins Diffusion à près de 500 exemplaires

www.mjs71.net

0 Je souhaite continuer à recevoir ce journal par courrier postal

Je soutiens l’activité des jeunes socialistes de SaôneSaône-etet-Loire en leur faisant un don* : 0 10¤

0 20¤

0 50¤

0 Autre : …………………….¤

* chèque à l’ordre de MJS 71

Renvoyer avec votre chèque à : MJS 71 - 57, rue Gloriette 71100 Chalon


Le samedi 2 octobre 2010, à ChalonChalon-sursur-Saône,

Nos troisièmes rencontres Pour la troisième année consécutive, le Mouvement des Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire reconduit cette forme d’assises ouvertes dans notre département. Après une première édition du « Festival Populaire » très réussie en 2008 à Montceau (les 40 ans de mai 1968), puis une autre l’an dernier au Creusot (toutes les formes de discriminations), c’est à une nouvelle formule que nous convions cette année à Chalon-sur-Saône. Avec, en fil rouge, des questionnements sur le futur des jeunes générations: trois ateliers thématiques viendront rythmer la journée du 2 octobre, ouverte à toutes et tous, adhérents, sympathisants et partenaires de l’ensemble de la gauche. Conscients que la famille de la gauche porte le progrès social, profondément européens et réformistes, les jeunes socialistes de Saône-et-Loire prônent un projet ambitieux mais réaliste, une culture de gouvernement où le dialogue social et le partage des responsabilités soient au coeur de l’action publique. Nous croyons à la concertation. Mais, sur l’ensemble des chantiers qui engagent l’avenir du pays, la concertation n’est que simulacre, preuve en est encore avec la réforme des retraites. Toutes les générations sont concernées. Pourtant, peut-on préparer sereinement le futur sans que les aspirations de la jeunesse soient entendues ? Dans chacun des grands sujets d’avenir, relatifs à l’enseignement, à l’emploi, et bien d’autres, ce qui est engagé est prétendument fait « au nom des jeunes ». C’est à un dialogue entre toutes les générations que vous invite ce rendez-vous. A travers 3 ateliers (l’Europe, la santé, l’évolution des pratiques festives), c’est l’horizon des jeunes générations que nous interrogeons, comme la trajectoire vers laquelle le projet de gauche doit nous mener.

Journée d’échanges et de débats

Un nouvel horizon pour les jeunes générations

Samedi 2 octobre ChalonChalon-sursur-Saône Salle du « Clos Bourguignon » Avenue Monnot— Monnot—Direction Le Colysée

Et en clôture… ApéroApéro-mix ! Les riches échanges se termineront à 18h30 par un « apéroapéro-mix » convivial ouvert à toutes et tous (friandises offertes !). L’animation sera notamment assurée par le guitariste Morad Cheboud et un groupe de jambé !

! x u e r b m Venez no

S’inscrire au banquet avec de nombreux élus dont Pierre Moscovici Déjeuner à 12h30, suite au premier atelier. Buffet au tarif individuel de 12 euros.

Crudités, chiffonnade de jambon cru, terrine de foie de volaille, terrine de noix de St Jacques, rosbif braisé rôti de porc, fromage blanc à la crème, tarte accompagnée de son café (boisson non comprise). Inscription obligatoire avant le 22 septembre. Renvoyer ce coupon avec paiement par chèque adressé au MJS 71. NOM : ……………………………………………………………. Téléphone : ………………………………………………. Nb de repas : …………… x 12¤ = …………...¤ E-mail : …………………………………………………………………. @…………………………………………………………….

MJS 71— 71—57 rue Gloriette— Gloriette—71100 Chalon

h contact@mjs71.net

a 06.61.50.61.93


citoyennes et conviviales Atelier 1/ Une ambition européenne renouvelée (11h00) L’Europe ouvre indéniablement des perspectives pour toutes les générations et apparaît être l’horizon politique vers lequel, plus que jamais, nous devons tendre : c’est, en effet, l’échelon pertinent pour nombre de politiques publiques essentielles. Pourtant, force est de constater, qu’aujourd’hui, l’Union Européenne fonctionne mal et semble souvent être en décalage avec l’attente des populations. Les étapes devant nous sont multiples : une intégration européenne plus aboutie, une harmonisation sociale et fiscale par le haut, une parole internationale entendue… Autant d’ambitions que doit porter la gauche !

Pierre Moscovici, Député, ancien Ministre des Affaires Européennes Fabien Chevalier, Président national de l’association « Sauvons l’Europe »

Atelier 2/ Une ambition sanitaire et de protection sociale réaffirmée (14h30) L’offre de soins et le système de protection sociale, acquis de longues luttes, souffrent de graves attaques, entre autres déremboursements et franchises médicales. L’accès aux soins est de moins en moins assuré, avec des inégalités de 2 ordres. La précarité surtout, avec des personnes contraintes de renoncer à se faire soigner faute de moyens : dans notre pays, 1/4 des étudiants sont dans cette dramatique situation ! Puis, territoriale aussi avec le démantèlement de centres hospitaliers et la désertification médicale. Autant de sujets sur laquelle la gauche doit réaffirmer ses combats de justice sociale et d’égalité !

Christian Paul, Député, Président du « Laboratoire des idées » du parti socialiste Christophe Sirugue, Député-Maire de Chalon-sur-Saône

Atelier 3/ Une ambition assumée : pour une gestion publique de la fête (16h30) La fête, ou l’évolution des pratiques festives, peut interroger : l’exemple du phénomène « apéro facebook » peut apparaître un révélateur singulier. La rue doit être considérée comme un espace de libres expressions, qu’elles soient artistiques, culturelles ou politiques ; c’est la raison pour laquelle le rôle des fêtes au sein des espaces urbains reste fondamental. La tendance est à la limitation des responsabilités publiques. C’est ainsi que les fêtes se privatisent. Nous serions plutôt favorables à ce que la sphère publique réinvestisse le champ de la fête et que ce débat soit sereinement ouvert.

Najat VallaudVallaud-Belkacem, Secrétaire nationale PS aux questions de société Christophe Moreau, Sociologue, chercheur à Rennes 2


Jeunesse : regards croisés d’élues et militantes du mjs Outre l’instigateur de débats d’idées, le Mouvement des Jeunes Socialistes est aussi une vraie école de formation politique. Quelques uns de ses membres sont élus. Nisrine ZAIBI est trésorière fédérale du MJS 71 et vicePrésidente de la région Bourgogne en charge de la jeunesse. Elodie VENDRAMINI est conseillère municipale de Montceau, déléguée à la jeunesse. Pour « Ere Progressiste », elles se livrent au jeu du « regards croisés ». Elodie VENDRAMINI : "François PATRIAT t'a confié la responsabilité de VP en charge de la jeunesse, sachant que cette VP n'existait pas dans le précédent mandat, comment cela s'ests'est-il mis en place ?" Nisrine ZAIBI : La jeunesse est apparue unanimement comme une priorité politique. Plusieurs expérimentations ont déjà été menées dans le mandat précédent avec différentes entrées : les bourses, la mobilité (TER), l’accès aux loisirs et à la culture, la formation et l’emploi…. L’enjeu aujourd’hui, pour François PATRIAT, est que chaque jeune bourguignon bénéficie, en toute équité, des nombreuses aides. La région est présente dans leur quotidien et nous voulons qu’ils le sachent, d’où le besoin d’identifier clairement cette délégation qu’est la jeunesse. E.V: "La jeunesse recouvre de larges domaines : comment la transversalité estest-elle organisée ?" N.Z : La priorité « jeunesse » suppose une réflexion globale, impliquant une réorganisation transversale des modes de travail des services, la création de conditions de réels débats avec les jeunes, l’évaluation des expérimentations réalisées et la mise en visibilité des actions. C’est ce à quoi je m’attèle depuis plusieurs mois. E.V : "Quels sont les nouveaux projets qui seront mis en place par le conseil régional ?" N.Z : Près de la moitié du budget de la région est consacré à la jeunesse bourguignonne. Une multitude de dispositifs existe (gratuité des manuels scolaires, chéquier Access, bourse, réductions..). Ce que nous voulons c’est répondre aux attentes de nos jeunes en difficulté. Nous comptons mettre en place une aide au permis de conduire, une aide au logement, un « chèque santé » qui permettrait au jeune d’accéder gratuitement aux soins, un titre de transport unique qui a déjà vu le jour avec Chalon, des festivals régionaux, un guichet unique… D’autres projets sont en cours de réflexion, cela concerne l’accès à l’emploi qui est le souci majeur des jeunes.

E.V : "En plus des aides directes, quels projets menés par les collectivités peuvent être soutenus par la région afin de mener une politique forte aux différents échelons ?" N.Z : Depuis l’arrivée de François Patriat, le CR est reconnu comme étant un partenaire financier fort et présent dans les projets des collectivités territoriales. Il n’en sera peut-être plus de même dans les mois à venir du fait de la réforme territoriale. Toutefois, nous nous efforçons de garder notre dynamisme. Nous soutenons l’économie bourguignonne, nous aménageons notre territoire, nous entretenons nos lycées et nous continuons à maintenir nos compétences dites « non obligatoires ». Toute collectivité peut demander une aide financière à la région, la pertinence du projet sera étudiée par nos élus et nos services qui évalueront ensuite le montant de l’aide qui lui sera octroyé. E.V : "Comment se situe la Bourgogne par rapport aux autres régions quant au développement de la politique jeunesse ?" N.Z : La Bourgogne est la région la mieux gérée de France d’après le magazine « L’Express ». Elle fut la seule à financer l’intégralité des emplois tremplins et à mettre en place la gratuité intégrale des manuels scolaires. Même si la Jeunesse est une priorité politique, elle n’est toujours pas pour autant une compétence dite « obligatoire ». Pour répondre à ta question, chaque région a sa propre spécificité, il est donc très compliqué de comparer. Chaque région dispose de son propre budget. Il est par exemple 5 à 6 fois plus important en Rhône Alpes qu’en Bourgogne. Ce qui n’est pas anormal, proportionnellement au nombre d’habitants. Chaque région a sa propre méthode de travail, certaines ont une direction Jeunesse à part entière d’autres ont mis en place un comité de pilotage avec un référent dans chaque service. E.V : "Comment articulesarticules-tu ton mandat avec ton implication au sein du MJS de SaôneSaône-etet-Loire ; y trouvestrouves-tu aussi des énergies et une vraie « boites à idées » ? N.Z : Jusqu’à présent, j’arrive à peu près à m’organiser. On trouve toujours du temps à consacrer aux engagements que l’on prend. Quand on veut, on peut. Telle est ma devise pour avancer. Si j’ai adhéré au mouvement, c’est parce que je crois en la jeunesse, j’aime le débat et les échanges d’idées. Je crois d’ailleurs que l’animation fédérale l’impulse plutôt bien en Saône-et-Loire. Ce qui me plais aussi, c’est rencontrer de nouvelles personnes. Le MJS est une véritable boite à idées, qui sait parfois inspirer nos aînés sur bien des sujets. Etre au MJS c’est se former politiquement, comprendre le monde politique. Notre organisation m’enrichie intellectuellement, j’en suis totalement ravie.

Ere progressiste 2  

Le 2ème numéro du magazine MJS 71

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you