Issuu on Google+

Au fil des jours

À Rebrousse - Poil

Nouvelle campagne d'affichage de l'UMP: sur les traces du Front National... Elles sont apparues ces dernières semaines sur les panneaux d’affichage de l’agglomération nantaise. Elles? Les nouvelles affiches de l’UMP. Des affiches scandaleuses qui nous rappellent les bonnes vieilles campagnes d’affichages du Front National. Pourquoi? Parce que ces affiches sont là seulement pour dénigrer les socialistes et les traiter de menteurs sur deux sujets: la retraite à 60 ans et la sécurité. On est bien en train de constater que l’UMP est dos au mur pour utiliser de tels messages sur ses affiches car toutes ses idées politiques sont inaudibles pour les Français qui en ont marre de 9 années de mensonges…

que le pouvoir en place aimerait tant revoir les émeutes de 2005 dans les quartiers… Voici les affiches en question collées en grande partie par les jeunes populaires (enfin peut-on aujourd’hui être jeune et populaire?…) A un an et demi de l’élection présidentielle, l’UMP passe un message clair aux Français, « on n'a pas de programme mais on crachera sur les autres partis ». Bon boulot comme certains diraient…

Alors on utilise la bonne vieille méthode populiste «PS menteur, que des candidats, pas d’idées et pas de programme», il est vraiment affligeant de voir le parti actuellement au pouvoir se réduire à devoir utiliser de tels messages et d’exacerber la haine envers des Socialistes qui au contraire proposent aux Français une autre alternative que le clientélisme et le rejet des autres (par exemple sur http://www.partisocialiste.fr/lepspropose/). C’est réellement à se demander si l’UMP et le FN n’ont pas la même agence de communication. En effet, il y a une vraie volonté de vouloir faire peur aux français. Il est sûr

Retrouvez d'autres articles sur le site jeunes-socialistes44.fr

4

Qu'est ce que le MJS ? Le MJS est une organisation politique de jeunesse et d'éducation populaire. Autonome du Parti Socialiste, nous définissons nous - mêmes notre orientation politique et nos représentants. Le MJS est le mouvement de tous les jeunes qui souhaitent transformer la société et construire un autre avenir à gauche. De nombreux combats sont devant nous, rejoins - nous !

Nous contacter : Tu as entre 15 et 29 ans, tu souhaites adhérer ou rencontrer un responsable du MJS ? Envois tes Nom, Prénom, Adresse, Téléphone, Mail à : mjs44@hotmail.com ou 02 40 20 63 03 / 06 33 02 30 11

À REBROUSSE ­ POIL N°3 Mars / Avril 2011 - Le journal des Jeunes Socialistes de Loire - Atlantique Mobilisation pour faire Éditorial gagner l'énergie solidaire! Les élections cantonales, fixées au 20 et 27 mars 2011, approchent à grands pas. Dans chacun des 29 cantons renouvelables de Loire-Atlantique, les équipes de campagne des candidat-e-s socialistes sont fin prêtes pour affronter le premier rendez-vous électoral après le mouvement social sur les retraites. Elles sont effectivement l'occasion pour la gauche d'adresser un message clair à Nicolas Sarkozy et à son gouvernement. Or, nous le savons, les élections cantonales sont souvent considérées comme des élections de second ordre, donc propices à une forte abstention. Il s'agit donc de notre premier adversaire, d'autant plus que cette fois, elles ne seront pas couplées avec une autre élection, comme en 2004 avec les régionales et en 2008 avec les municipales. Le Mouvement des Jeunes Socialistes de LoireAtlantique a donc décidé de s'engager pleinement aux côtés des candidates et des candidats du Parti Socialiste, emmenés par Philippe Grosvalet. Dans les quatre coins du département, notamment à Nantes, à Saint-Nazaire, à Saint-Herblain, mais aussi à Pornic, Orvault, Carquefou, Vertou, ou Clisson, nous serons prêts à apporter notre soutien dans les diverses opérations de la campagne électorale fondée sur

l'énergie solidaire. Nous devrons être présents sur le terrain pour sensibiliser la population sur les actions du Conseil Général de Loire-Atlantique dans leur quotidien et sur le travail accompli par la majorité de gauche depuis 2004, sous l'impulsion de Patrick Mareschal. Car, nous le savons bien, la droite ne nous fera aucun cadeau. Alors qu'elle présente un bilan catastrophique au niveau national, et cumulant même les maladresses ces derniers temps, que ce soit sur le plan diplomatique et sur la justice, elle détournera sans doute le débat et misera, comme elle l'a fait lors de la campagne des régionales, sur son fond de commerce, l'insécurité. De même, comme ils l'ont clairement indiqué, les Verts de Loire-Atlantique ont décidé de faire cavalier seul, n'ayant apparemment pas encore fait clairement le choix entre d'un côté le développement et l'innovation, et de l'autre le repli sur soi et la décroissance, oubliant au passage les accords conlus qui leur ont permis d'acSOMMAIRE céder à des responsabip. 1 : Édito lités. Mobilisation pour faire

Mouvement des Jeunes Socialistes - Fédération de Loire - Atlantique 1, Allée des Tanneurs - 44 000 NANTES mjs44@hotmail.fr - jeunes-socialistes44.fr

gagner l'énergie solidaire ! p. 2 : Santé : Un silence de mort autour de la médecine du travail p. 3 : Culture: Chronique d'une mort annoncée: la culture menacée par la réforme territoriale p. 4 : Au fil des jours: Nouvelle campagne d'affichage de l'UMP: sur les traces du Front National 1


Santé

À Rebrousse - Poil

Un silence de mort autour de la médecine du travail Faire table rase de l’esprit de Mai 68 ! Tel a été et tel est encore le mot d’ordre de notre cher Président. Il semblerait qu’il envisage aussi de faire table rase sur l’esprit de l’Après guerre et la solidarité naissant des accords de la Résistance. Notre médecine du travail en est un bel exemple : créée par les lois de sécurité sociale de 1946, elle suit aujourd’hui 16 millions de salariés du privé. Son rôle, initialement préventif, consiste à éviter les risques d’accidents pour les salariés, prévenir des dangers et des atteintes à la santé des travailleurs. 6 874 médecins du travail tentent de faire au mieux pour la santé des travailleurs, femmes et hommes physiquement et mentalement abîmés. La médecine du travail n’est pas généraliste, ce sont des spécialistes concentrés sur la connaissance des postes, des atmosphères, des rythmes de travail, des risques psychosociaux au travail. Ils travaillent avec les ergonomes afin de limiter les TMS (Troubles musculo-squelettiques) en augmentation ces dernières années. Certes on constate de moins en moins d’accidents graves au sein des entreprises, mais quels sont les chiffres des salariés atteints de TMS ? Combien de salariés se retrouvent en situation d’arrêt maladie pour dépression liée au travail et à son environnement ? La médecine du travail permet de limiter ces situations de non retour. Son rôle est d’écouter les salariés, leur mal-être. Les médecins du travail sont autorisés à donner des conseils médicaux aux employeurs afin de limiter les risques. Ils tentent de trouver des améliorations pour éviter que certains ne viennent au travail à reculons. Comment expliquer la montée en flèche du nombre d’arrêts maladie ? La seule réponse que notre gouvernement donne c’est encore de la répression ! On va vers une augmentation des contrôles pour éviter les fraudes à la sécu, contrôles parfois effectués par des organismes privés, gracieusement rémunérés. L’Etat se voile la face sur la bonne santé présumée des salariés et ce n’est pas en mettant au point un questionnaire autour d’une cinquantaine de questions (comme à France Telecom) que le malaise va

2

s’estomper ! Toujours la même tactique, toujours le même bourrage de crâne du patronat et de la Droite : la médecine du travail ne sert à rien ! La médecine du travail est en voie de disparition ! A force de le répéter, ça fini par rentrer ! Déboutés par le Conseil Constitutionnel lors de la réforme des retraites, la Droite trouve un subterfuge pour réussir à faire passer son amendement sur la suppression pure et simple de ce corps de médecins. Après trois ans de négociations internes, de tractages médiatiques, et de fausses allusions, il semblerait que le patronat français ait gagné la bataille ! Toujours sous l’excuse de la modernisation pour mieux servir les salariés, Parisot et Cie, ont trouvé une oreille attentive en la personne de Xavier Bertrand. Selon L'article L 4121-1 du Code du travail, il est à la charge de l'employeur l'obligation de veiller à la santé physique et mentale des salariés. Il reprend le I de l'article L 230-2 et impose à l'employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces obligations sont essentielles dans le rapport entre le salarié et l’employeur, juridique déséquilibré. C’est bien aux patrons de payer les conséquences des risques qu’ils font courir à leurs salariés. Et ce n’est certainement pas à eux de contrôler la façon dont ces risques sont pris en charge, combattus et soignés ! Sachant accessoirement que l’entreprise n’a aucun intérêt à déclarer des accidents du travail puisque cette dernière se voit affecter chaque année par la CRAM, le taux d’AT calculé notamment en fonction de l’activité de l’entreprise. La nouvelle proposition de loi de la majorité parlementaire ne consiste ni plus ni moins à demander aux dealers d’organiser la prévention contre la drogue ! Après tout comme dirait l’autre, la vie est précaire, l’amour est précaire, pourquoi le travail ne le serait il pas ? Signez la pétition ! www.NON-MORT-MEDECINE-TRAVAIL.NET

À Rebrousse - Poil

Chronique d'une mort annoncée: la culture menacée par la réforme territoriale Malgré une bonne fréquentation des salles et des festivals en 2010, le monde de la culture est inquiet, certains parlent même de crise pour le secteur. La loi de réforme des collectivités territoriales votée le 17 novembre dernier par le Parlement, est une véritable menace pour le secteur. Pour cause, cette loi qui intervient dans un contexte de réduction des dépenses publiques à tous les niveaux, prévoit la suppression de la clause de compétence générale qui permet aux collectivités locales d'intervenir ensemble dans le domaine culturel. En clair, aucun projet ne pourra bénéficier d'un cumul de subventions Région/Département. De plus, le remplacement des 6000 conseillers régionaux et généraux par les 3000 conseillers territoriaux risque de désorganiser totalement les différentes composantes territoriales avec lesquelles les petites entreprises culturelles travaillent depuis plus de trente ans. De surcroît, la suppression de la taxe professionnelle représente une perte de revenus considérable qui obligerait les départements et régions à se recentrer sur leurs missions prioritaires, à savoir la solidarité et l'emploi pour les premiers, l'éducation et les transports pour les seconds, tout en délaissant certains secteurs comme la

culture. Cependant, le budget alloué à la culture représente environ 1 % du budget général de l'État, l'aide des collectivités locales est donc essentielle à la pérennisation de la vie culturelle en France. Pour information, les communes dépensent chaque année pour la culture 7 milliards d'euros, les départements 1,2 milliards et les régions 900 millions soit les ¾ du budget du Ministère de la Culture.

Enfin, les acteurs politiques et les sociologues présagent le développement d'une inégalité culturelle sur le territoire. En effet, seule l'intervention du Conseil Général permet aux villes moyennes et zones rurales d'avoir une politique culturelle. La centralisation de la culture autour des grandes agglomérations rendrait alors difficile le travail des petites salles et des artistes (et plus particulièrement celui des jeunes artistes) dont la précarité est croissante ces dernières années.

À Rebrousse Poil, le journal des Jeunes Socialistes de Loire - Atlantique réalisé grâce à des polices et des logiciels libres.

Culture

Agenda Mars - Samedi 5 au Lundi 7 mars : •Les 44 heures du Droit des femmes - Lundi 7 mars : •Ouverture de la campagne officielle des élections cantonales - Mercredi 16 mars: •Meeting départemental à la Salle de l'Odyssée, à Orvault, en présence de Bertrand Delanoë, Maire de Paris. - Dimanche 20 mars : •Premier tour des élections cantonales -Dimanche 27 mars : •Deuxième tour des élections cantonales Avril - Samedi 2 avril : •Convention Nationale du Mouvement des Jeunes Socialistes, à Paris -Lundi 4 avril : •Forum des Tanneurs Education, jeunesse:une priorité pour la gauche, avec Bruno Julliard, Secrétaire national du PS à l'Education, ancien Président de l'UNEF, et en présence de Dominique Raimbourg. 20h30 au siège du PS de Loire-Atlantique.

3


A rebrousse poil Mars-Avril v2