Issuu on Google+

Chers camarades, vous trouverez ci-dessous la liste et le plan d’action fédéral que mon équipe et moi même sommes heureux et honorés de vous proposer :

Liste proposée au vote des militants – Congrès 2013 – Bureau fédéral Animatrice fédérale : Marine Raffini Secrétaire fédéral : Mickaël Ollier Trésorier fédéral : Guillaume Dulhoste Collectif fédéral Angéline Monteiro Arnaud Deprez Responsables d’équipe (suppléants) Dax : Emma Henry Mont-de-Marsan : Cédric Tremblais Comité de coordination régionale Valentin Lesfauries Cécile Gloria Bruno Cassen


Plan d’action fédéral – Congrès 2013 -

Pour mener à bien notre mandat, nous vous proposons d’organiser notre engagement autour de trois lignes de force : la formation, l’échange et la communication. Former Parce que nous entrons dans une période de campagnes municipales puis européennes, la formation est une priorité. Les militants doivent avoir les moyens de se battre pour les valeurs auxquelles nous croyons. Cela passe par des formations aux porte à porte, à la prise de parole et à l’approfondissement de thématiques durant nos assemblées. Pour ce faire, nous mettrons en place un « guide du militant », appui théorique auquel chaque militant pourra se référer. Notre objectif est que chaque militant puisse s’investir et obtenir des responsabilités dans notre fédération. Pour cela, nous devons être présent sur tout le territoire : créer une équipe sur la côte et à Morcenx permettra de développer cette démarche participative. En outre, dans la continuité du mandat précédent mené par Gladys Luque, nous souhaitons développer un pôle lycéen/étudiant et un pôle jeune actif qui permettront à chaque militant de s’engager et de se retrouver dans notre mouvement. Des comités de réflexions seront mis en place afin de cerner au mieux les attentes de chaque jeune suivant sa situation. Notre action militante ne sera que plus efficace si nous connaissons les préoccupations du jeune à qui l’on s’adresse. Notre fédération est déjà un modèle en terme d’égalité femmes-hommes, et nous devons perdurer dans cette voie. Partager Si nous revendiquons notre appartenance au courant Transformer à Gauche, chaque militant doit avoir la possibilité de connaître les différentes sensibilités de notre mouvement. Cependant, le débat au sein même de notre courant est à favoriser, car l’échange d’idées est toujours source de richesse.


De plus, développer nos relations avec l’Espagne est une chance dont il faut profiter. Partager nos valeurs avec des camarades étrangers ne peut être qu’enrichissant, c’est pourquoi nous avons l’ambition de créer un jumelage entre les Landes et l’Espagne. En cette période de campagnes électorales, nos bonnes relations avec le parti socialiste local doivent être maintenues. En tant que jeunes socialistes, nous souhaitons être une force de propositions. Aussi nous soutiendrons activement nos camarades engagés sur une liste socialiste. Nous militerons dans chaque ville landaise où la gauche est menacée, et plus particulièrement encore dans celles où le Front National est présent. Motivés par la refondation de l’Union Nationale des Lycéens dans le département, nous souhaitons approfondir nos relations avec les organismes de jeunesse présents dans les Landes, qu’ils soient des associations ou des syndicats. Ensemble, nous serons plus fort pour faire entendre la voix d’une jeunesse engagée. Communiquer La création du site internet jeunessocialisteslandais.fr est un outil de communication à privilégier. En effet, il permet à chaque jeune qui le souhaite de découvrir nos convictions, notre mouvement et nos actions. Mais il doit également permettre à chaque militant de s’exprimer. Nous resterons actif sur Facebook et Twitter. Parce que chaque jeune landais a le droit à la parole, qu’il partage les convictions de notre famille politique ou non, nous mettrons en place un espace « initiatives jeunes en Landes » sur le site internet. En effet, en donnant la possibilité à qui le souhaite de proposer des idées ou des projets pour sa commune, son canton ou son département et en portant les meilleurs de ces projets auprès des instances municipales, cantonales ou départementales, nous pourrons faire s’impliquer les jeunes dans la politique locale et leur faire découvrir nos convictions et notre engagement politique. C’est en nous efforçant d’être présent sur les médias locaux que notre mouvement pourra se renforcer. Pour cela, nous proposerons à un groupe de militants de surveiller l’actualité des médias au jour le jour : grâce à ce suivi, nous pourrons riposter plus efficacement. Enfin, notre présence sur le terrain est indispensable à notre visibilité. Nous continuerons les actions devant les lycées, les foyers de jeunes travailleurs, sur les marchés et en centre-ville, nous continuerons le porte à porte dans les résidences étudiantes ainsi qu’à tout événement susceptible d’accueillir des jeunes et nous développerons de nouvelles formes d’actions, du café-débat aux votations citoyennes.



Plan d'action congrès fédéral