Issuu on Google+

MJC Bréquigny : 15, avenue George Graff 35200 RENNES E-mail : jeunesse@mjcbrequigny.com Tél : 02 99 86 95 95

Dossier Artistique


Alternatives Spectacle chorégraphique

Et si la danse Hip Hop participait à faire « tomber » les représentations sur les questions de genre ? Les relations masculin-féminin sont bien souvent le théâtre complexe qui unit, éloigne, rassemble, déchire, oppose ou bien encore différencie les sexes et laisse sous jacente la question des genres. Chacun d’entre nous empreinte à un, ou plusieurs moments dans sa vie, ce chemin qui nous transporte, qui nous passionne, qui nous rend triste. Toutes ces émotions qui sont parfois indéfinissables et qui dépendent du ressenti de chacun. Mais peut-on se contenter de parler des relations hommes-femmes comme une approche uniquement sexuelle ? Ces rencontres ne sont-elles pas avant tout une conjonction unique entre 2 ou plusieurs êtres, que symbolise l’ALTERITE ?

ALTERNATIVES est un spectacle de danses hip-hop tout public aux influences contemporaines, d’une durée de 55 minutes. Par ce projet la MJC Bréquigny tente une nouvelle aventure et signe ici une première production. Elle accompagne le projet , chorégraphié par les jeunes danseurs(ses) de la troupe, soutenu par Bruce Chiefare (danseur et chorégraphe rennais) et orchestré par Véronique DURUPT (accompagnement dramaturgique et artistique). Les danseurs(ses) y traduisent leur vision de l’altérité, au travers d’une création à la fois « dramatique », joyeuse, profonde et problématique, interrogeant ainsi les relations entre les êtres, dans la vie de tous les jours. Ce spectacle singulier, bouleverse les clichés et propose par des mouvements harmonieux et sensibles, une symbiose des danseurs. Il devient témoignage de respect et de compréhension quant aux particularités qui nous différencient tous les uns les autres. Il exclut, de ce fait, une « normalisation » des individus, mais révèle, au contraire, le métissage des cultures, intrinsèque à notre condition d’humain.


Cette création, véritable source d’énergie, met en scène les danseurs et les danseuses, qui se jouent de l’altérité avec un humour et une sincérité déconcertante. Ils explorent la thématique de la relation aux autres, affirmant leur personnalité, leurs caractéristiques individuelles et leurs différences, tout en aspirant à un mode d’expression commun : la danse. Les danses hip-hop, en évolution constante, sont, et ce, peu importe leurs formes artistiques, une expression populaire … Cette création est soutenue par le pôle culture de la région Bretagne, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, la Ville de Rennes et de nombreux autres partenaires du domaine culturel et socioculturel.

Positionnement politique de la MJC BrEquigny : «Le sigle MJC est parlant. : «Maison des Jeunes et de la Culture». Nous revendiquons notre appartenance au monde de l’Education Populaire, et assumons notre mission d’animateurs socio-culturels. Il n’est pas question pour nous de polémiquer autour de la notion de culture dite « élitiste », mais notre principale force ne réside t-elle pas dans le fait que nous soyons en capacité de faire la synthèse de nos missions , • de développement du lien social, • de côtoyer et d’échanger avec les artistes, les jeunes et le « tout public », • d’encourager l’émergence des talents amateurs ou en voie de professionnalisation, • de maîtriser toutes les étapes de la mise en place d’un projet, • d’inclure la notion de « médiation culturelle ». et cela sur un territoire identifié ? Notre réponse est affirmative et évolutive, car notre travail se veut complémentaire et permet aux danseurs et danseuses, une construction identitaire et un cheminement personnel en lien direct avec la Culture. C’est avec beaucoup d’humilité, que les acteurs de cette aventure signent cette première création, un spectacle caressant les sphères semi professionnelles, où les amateurs sont des plus talentueux. Ainsi, ALTERNATIVES a pour ambition de rayonner à l’échelle locale, départementale et régionale, voir nationale.» Jean-Luc Dussort et Benoît Bauchy, Initiateurs du projet


La culture Hip-hop et ses danses : Le Hip-hop est tout d’abord une culture urbaine qui rassemble plusieurs disciplines telles que : la danse, le DJing, le rap (MCing), le graffiti et le beatboxing, ainsi que plusieurs valeurs et codes.

Les origines de cette culture prennent sources en Afrique. En effet les Afro américains ont pour héritages un lourd passé d’esclavagisme. Depuis le milieu du XIXème date de la fin « officielle » de l’esclavage, les afro américains se battent pour défendre leurs droits de citoyen et surtout leurs droit d’Etre humain. Dans les années 60 c’est l’apothéose ! Un climat social très tendu entre communauté noire et communauté blanche laisse naître plusieurs évènements tels que le discours de Martin Luther King, « I have a dream… », l’intervention de Rosa Park… James Brown initiateur de la culture funk laisse émerger un nouveau style de danse : « Le locking ». C’est dans l’émission « Soul train » que le public se déchaine sur les tubs funk de l’époque. Cet élan musical fait naître par la suite le P-Funk, le Disco-Funk, la House Music, le New Jack, le Hip-hop.... Cette évolution instrumentale entraîne la naissance de nouvelles danses : Le Popping, le Break dance, la House dance, le Hip-hop… La culture et les danses évoluent constamment. On peut voir aujourd’hui en France, apparaître des propositions de créations chorégraphiques de danses hip-hop (ce qui n’est pas le cas aux EU). L’ouverture de la danse institutionnelle à la danse urbaine à permis de faire bouger les codes. Ces danses hip-hop gardent toujours une dimension dit « underground » néanmoins elles entrent peu à peu dans la légitimité du grand public en tant que proposition artistique.


La Piece Distribution : Danseurs et Chorégraphes: Samira Beloeil-Izem Jérémy Deshoux Christelle Dubois Farouk Fila Axel Guilleray Elsa Morineaux Clémentine Nirennold Rachel Olier Anne-Sophie Rousselot Accompagnement pédagogique – éducatif et logistique : Benoît Bauchy (Animateur socioculturel MJC Bréquigny) Jean Luc Dussort (Coordinateur MJC Brequigny) Samira Beloeil-Izem (En service civique à la MJC Bréquigny.). Accompagnement mise en scène: Véronique Durupt. Accompagnement chorégraphique : Bruce Chiefare. Mixage et création de la bande son : Sylvain Le Moulec (Régisseur technique MJC Bréquigny.) Création lumière : Mathias Herard. Création Costume : Christelle Dubois. Réalisation vidéo du clip : Luc Chiefare, placecliche.com Graphisme affiche / illustrations et conception du recueil graphique: Anatole Wiener, wieneranatole@gmail.com Conception, graphisme et mise en page dossier de presse : Anne Cattaneo (Chargée de communication à la MJC Bréquigny.) Samira Beloeil-Izem (En service civique à la MJC Bréquigny.). Photographies : Mozpic’s Communication : Anne Cattaneo A l’initiative du projet : Jean-Luc Dussort (Coordinateur à la MJC de Bréquigny.) Benoît Bauchy (Animateur socioculturel à la MJC de Bréquigny). Spectacle Tout public* – Durée : 55 min * Certaines scènes peuvent cependant heurter la sensibilité des plus jeunes.


Qui est Qui ? Les Danseurs :

Les danseurs et danseuses, âgés de 17 à 33 ans, ont tous débuté la danse depuis plusieurs années. Certains d’entre-eux pratiquent au travers de différentes associations ou groupes, tels que La tête dans les Baskets et YG’s. Le fait que chacun, soit issu de styles de danse différents (modern-jazz, classique, claquettes, etc.), apporte un metissage des techniques, qui appuie le propos du spectacle.Chacun exprime son style (de la House dance, au funkstyle (locking, popping, hip-hop) avec technique, émotion et aisance dans les mouvement. Les danses se rencontrent, se mélangent, s’unissent. L’Equipe Artistique : Véronique Durupt : Dramaturgie et accompagnement à la mise en scène du spectacle. Comédienne, metteur en scène / compagnie Dokan Théâtre Formée au théâtre gestuel, elle se partage actuellement entre la dramaturgie, la mise en scène et la performance dans le cadre du Dokan théâtre et auprès de compagnies complices. « Dans les différents spectacles que j’ai pu jouer et mettre en scène, je me suis toujours située comme une exploratrice de nouveaux terrains d’aventures. D’abord dans la rencontre des univers des artistes avec lesquels je travaille, danseurs, marionnettistes, acteurs, musiciens, plasticiens mais aussi dans la posture de mener à bien une expédition faite de surprises, de découvertes, de cueillettes en tous genres. Nous avons besoin d’être émus, emportés par ce que nous semons, découvrons puis de construire ensemble. Je cherche donc avec les artistes, sur scène, le chemin qui nous mène à des paysages intérieurs, intenses, nécessaires... Celui qui nous y mène, de façon naturelle, organique, est le corps. Sa musicalité, son souffle nous appelle. Il s’agit dans un second temps, d’interroger toutes les modalités d’écriture qu’il offre à l’artiste pour se faire passeur d’univers, de forces de vie, de désirs, d’aspirations parfois violentes et sauvages … Dans ces explorations diverses, la danse des âmes et des corps, la poésie viennent à nous autant que nous venons à elles et s’inscrivent dans des thématiques liées à notre monde actuel. » «Des « ils « et des « elles », Interroger les relations hommes femmes, sans pour autant effacer les différences ou mettre en avant nos ressemblances. « On nait fille ou garçon, ou on le devient ? » Traquer et Casser les clichés, désintérioriser les représentations culturelles du masculin et du féminin, les modèles qui enferment, pour respirer, pour découvrir non pas seulement la « fille » ou « le garçon », mais » l’autre, cet être que je ne connais pas, celui ou celle qui est Autre. Au delà des genres, questionner l’altérité et par voie de conséquence notre unicité,


par la danse, donc par le corps et la genèse du mouvement : l’émotion, l’élan vital, le désir … Se transformer en explorateur, partir à la découverte de cette terre inconnue, où il fait bon de ne pas parler la même langue. Au delà des mots, les sens, l’intuition, l’intime … Quoi de mieux que la danse pour apprendre à accorder nos pas, marcher à contre temps ou encore se marcher sur les pieds ? L’engagement artistique et la générosité sensible de ces jeunes danseurs et danseuses de Hip hop, breakeurs, debout … m’invitent à penser que deux entités (masculin / féminin) existent en chacun de nous et que toutes danses sont en mesure de les intérioriser et de les révéler, de les partager. Pendant un an, j’ai accompagné ce projet artistique avec dix danseurs hip-hop : 6 femmes, 4 hommes. Bousculant et enrichissant nos expériences artistiques mutuelles, ils, elles ont signé leurs chorégraphies de leurs styles, de leur nécessité artistique et personnelle. Je les ai seulement « orchestrés » et guidés vers le chemin d’une création collective, nommée « Alternatives ». J’ai découvert des femmes, des hommes, de jeunes artistes engagé(e)s, sensibles, qui se donnent, doutent, essaient, cherchent, qui vivent leur danse comme ils respirent, comme dans la vraie vie… Merci à eux.

Bruce Chiefare : Accompagnement chorégraphique d’Alternatives, Danseur et chorégraphe. http://www.youtube.com/watch?v=G-jGfmjqV48 Bruce Chiefare est un danseur originaire de Rennes. Il commence la danse en 1997, en se spécialisant essentiellement dans le Breakdance. Très vite il participe à divers événements à Rennes et en Bretagne. Il est appelé ensuite à participer au Championnat de France de Breakdance, en 2001 à Paris, où il remporte le titre. Il est invité à différentes compétitions (battle), en France et dans l’ensemble de l’Europe. Il intègre la troupe de breakdance championne du monde au "Battle of the year 2001» : le Wanted Posse. Il continue à affiner son style, pour ensuite remporter plusieurs titres internationaux, en représentant la France (Los Angeles, Corée, Japon, Angleterre). C’est en 2006, qu’il commence à intégrer des créations chorégraphiques, auprès notamment de la Cie Hamalians, et qu’il s’approprie la scène, et renouvelle une gestuelle originale. Il participe à plusieurs créations, puis collabore avec d’autres compagnies professionnelles telles que trafic de styles, Déséquilibres, Régis Obadia, Ethadam, Kafig, Accrorap, S’poart … Aujourd’hui, Bruce participe toujours activement à divers projets chorégraphiques. Il participe à des événements de danse en tant que Jury et poursuit son parcours de danseur hip hop à travers diverses expériences chorégraphiques et rencontres.


Remerciements à Sébastien Lefrançois : Durant les temps de création, les danseurs, l’équipe artistique et pédagogique ont eu la chance d’accueillir Sébastien Lefrançois, chorégraphe de la compagnie de danses Hip-hop « Cie Trafic de styles ». Il a communiqué sa passion de la scène ainsi que son expérience afin de faire avancer les danseurs dans l’interprétation et la gestuelle d’Alternatives, mais aussi pour leur parcours personnel de danseur.

Diffusion Equipe : - 9 danseurs, - 1 Accompagnement pédagogique (Administrateur), - 1 Régisseur (lumière et son).

Conditions financières : Un devis détaillé vous sera envoyé sur demande. Accompagnement pedagogique des questions de genres et des relations: hommes / femmes

Nos Actions : L’accompagnement pédagogique éducatif qui pourra prendre la forme d’échange. Selon les lieux de diffusion, une discussion avec le public pourra être organisée à la fin du spectacle. Les jeunes danseurs pourront ainsi faire partager leur parcours mais aussi l’évolution de leur point de vue sur les relations filles garçons et échanger avec le public. Lors de cet échange, l’accompagnement de Véronique Durupt et de l’animateur socioculturel viendra renforcer les arguments liés aux messages que proposent la création et permettra à la salle de pouvoir aller plus loin dans la discussion et la réflexion. Un guide pédagogique permettra l’adaptation du discours, pour aborder la thématique en fonction des tranches d’âges du public.


Alternatives

Spectacle chorégraphique de danses Hip-hop MJC Bréquigny : 15, avenue George Graff 35200 RENNES E-mail : jeunesse@mjcbrequigny.com Tél : 02 99 86 95 95 www.mjcbrequigny.com www.facebook.com/MJCBREQUIGNY


"Alternatives"_dosiier artistique