Issuu on Google+

PROMOTION SANTÉ JEUNES

CARNET DE N°Ø1 MISSION


SOMMAIRE

Fait à la Mission Innovation

Conseil général du Val d’Oise

INTRODUCTION IMMERSION ATELIERS BILAN


INTRODUCTION

4 / CARNET DE MISSION


CONSTATS Le département du Val-d’Oise se caractérise par sa jeunesse. 400 000 jeunes de moins de 25 ans y sont domiciliés, soit 36 % de la population. Pour répondre aux besoins de cette population en matière de santé, un grand nombre d’acteurs institutionnels et associatifs du territoire mettent à leur disposition des dispositifs de promotion de la santé de qualité. Pour autant, les études tendent à montrer que la situation des jeunes Valdoisiens au regard de leur santé demeure préoccupante (troubles somatiques (vue et dents notamment), suicides, grossesses non désirées, accès aux soins et aux droits…).

QUATRE THEMATIQUES PRIORITAIRES → La santé mentale → La vie affective et sexuelle → Les addictions → La nutrition

OBJECTIFS DE LA DEMARCHE → Articuler de manière lisible et cohérente les dispositifs et les acteurs et fluidifier le passage d’un dispositif à l’autre, → Rendre plus accessible l’offre en direction des jeunes et veiller à l’équité d’accès sur tous les territoires, → S’intéresser à tous les lieux, physiques ou virtuels, d’interaction entre les acteurs et les jeunes.

ETAPES DE LA DEMARCHE • Immersion (mai à septembre 2012) pour rencontrer les acteurs, dessiner le paysage de la promotion de la santé en Val-d’Oise, et recueillir des premières pistes d’amélioration. • Ateliers (10 et 12 octobre 2012) pour partager et compléter les constats de la phase d’immersion, identifier collectivement des pistes d’amélioration, les consolider et préfigurer les expérimentations. • Expérimentations (2013) pour tester, en conditions réelles, certaines idées.

PROMOTION SANTÉ JEUNES / 5


PR MAGNYEN-VEXIN

LA ROCHE GUYON

Conseil général

AUVERS SUR-OIS

CERGY

Centres Départementaux de Dépistage et de Soins Centres de Planification CODES Associations du champ de la promotion de la santé Maisons des ados (ou équivalent) Associations de Prévention spécialisée Missions locales Institutionnels Ateliers santé ville

IMMERSION

Les professionnels qui ont accepté de participer à la phase d’immersion et/ ou aux ateliers se répartissent sur tout le département et appartiennent à différents types de structures : - Centres départementaux de dépistage et de soins - Centres de planification - CODES et Cellule Education à la santé du Conseil général - Caisse primaire d’assurance maladie - Pass’Age – Maison des adolescents - Associations (ANPAA, EDVO, Maison de la Solidarité…) - Missions Locales 6 / CARNET DE MISSION

AR


PROMOTION DE LA SANTÉ DES JEUNES ROFESSIONNELS RENCONTRÉS LORS DE LA PHASE D'IMMERSION

PERSAN

L'ISLE-ADAM

SSE

SARCELLES

ROISSYEN-FRANCE

RGENTEUIL GeoFLA® ©IGN – Paris 2009 Autorisation n° 2009-CINO33-148 – Reproduction interdite Conseil général du Val-d'Oise - Mission Innovation MARS 2013

- Associations de prévention spécialisée - Espace Dynamique d’Insertion - Ateliers santé ville et quelques services municipaux (Cergy, Villiers-leBel, Eragny, Argenteuil, Gonesse…) - Club de sport (Entente Cergy Athlétisme) La phase d’immersion s’est appuyée sur des sessions d’observation au cœur du quotidien des professionnels de la santé et de la jeunesse qui ont bien voulu accueillir l’équipe composée de deux designers et d’un sociologue.

PROMOTION SANTÉ JEUNES / 7


IMMERSION

Elle a également été alimentée par des entretiens individuels et collectifs avec les professionnels et les jeunes. L’équipe chargée de l’immersion a conçu un outil spécifique : le Portrait robot. Cet outil, construit au fil des rencontres avec chacun des professionnels, a permis simultanément d’alimenter les échanges avec les professionnels et de rendre compte de la place de la structure dans le paysage de la promotion de la santé à destination des jeunes (Missions principales, forces et faiblesses, partenaires, pistes d’amélioration, initiatives remarquables…). Les portraits robots concernant les structures rencontrées sont disponibles sur demande.

8 / CARNET DE MISSION


Les enseignements de la phase d’immersion ont permis d’identifier les thèmes ayant ensuite servi de support aux débats qui ont ouvert les ateliers créatifs. Ces thèmes sont les suivants : - L’accueil, lieu, physique ou virtuel, qui matérialise souvent le premier contact entre les jeunes et la structure - L’orientation des jeunes vers d’autres structures et la coopération entre professionnels ou comment développer l’inter-connaissance des professionnels (de la santé et de la jeunesse) et des dispositifs pour mieux guider les jeunes qui sollicitent l’un ou l’autre d’entre eux ? PROMOTION SANTÉ JEUNES / 9


IMMERSION

- La promotion du dispositif ou comment faire connaître sa structure et/ou son dispositif auprès des autres professionnels et des usagers ? - Le repérage ou la détection des problèmes de santé des usagers, une fonction de sentinelle qui préoccupe bon nombre de professionnels de la santé et de la jeunesse - L’information et la sensibilisation ou comment diffuser des connaissances et des messages de santé qui atteignent leur cible ?

10 / CARNET DE MISSION


- Le suivi et l’accompagnement à plus long terme en lien avec une « fidélisation » difficile du public jeune - La question de la prise en charge et des soins Pour chacun de ces thèmes, l’immersion a fait émerger des constats et identifié quelques pistes d’amélioration qui ont ensuite été débattues, confirmées ou infirmées lors des ateliers. L’immersion a également permis d’esquisser quelques profils récurrents ou typiques de jeunes usagers qui ont servi de support pour maquetter des parcours santé. PROMOTION SANTÉ JEUNES / 11


ATELIERS

50 personnes ont assisté aux ateliers du futur qui se sont déroulés les 10 et 12 octobre 2012, dont une vingtaine de jeunes Valdoisiens. Les professionnels présents représentaient des structures et des dispositifs variés (CPAM, associations du champ de la santé, Associations de prévention spécialisée, Missions locales, Espaces dynamiques d’insertion, Ateliers santé ville, Conseil général, …). Ces ateliers participatifs se sont déroulés en 2 temps : - une première journée de brainstorming visant à partager, confirmer ou infirmer et compléter les enseignements de la phase d’immersion 14 / CARNET DE MISSION


- une seconde journée de « maquettage » des parcours de santé idéaux de quatre profils-types de jeunes visant à ébaucher les premières expérimentations Ces ateliers ont été riches d’échanges et d’inspirations pour tous les acteurs présents, qu’il s’agisse des professionnels de la jeunesse, de la santé ou des jeunes eux-mêmes.

PROMOTION SANTÉ JEUNES / 15


ATELIERS

A l’issue de la première journée, 6 chantiers se sont esquissés :

Chantier 1 : Ancrer les services dans le quotidien des jeunes Les participants se sont accordés sur le constat d’une difficulté globale d’accès aux structures de santé. Cette difficulté est la conséquence d’une méconnaissance des professionnels et des dispositifs de la part des jeunes.

16 / CARNET DE MISSION


Parmi les pistes de travail identifiées figurent notamment : - le développement de « points d’accroche » hors santé pour que les professionnels de santé aillent là où les jeunes se trouvent et pas l’inverse - le développement de lieux d’accueil non étiquetés « santé » qui couplent les actions de prévention, les possibilités de rencontrer des professionnels de santé mais sont aussi des lieux de rencontres et d’échanges sur d’autres thématiques (emploi, formation,...) PROMOTION SANTÉ JEUNES / 17


Chantier 2 : Co-construire, avec les jeunes, les services et les outils Le constat de base partagé par les participants est celui d’une grande quantité de brochures et de supports d’information qui n’atteignent pas toujours leur cible. Parmi les pistes de travail identifiées figurent notamment : - la conception locale et participative des outils de communication avec les jeunes (lettre de la santé, brochure, concours de vidéos…) - la nécessité d’intégrer des témoignages dans les messages de prévention - les jeunes ambassadeurs d’une structure qui pourraient être médiateurs entre les professionnels et les jeunes

Chantier 3 : Simplifier à tous les niveaux Les constats à l’origine de ce chantier sont sensiblement les mêmes que ceux du chantier 1 : méconnaissance des lieux de soins mais aussi des modalités de prise en charge (financière notamment). Parmi les pistes de travail identifiées figurent notamment : - la mise en œuvre d’un label simplifiant l’accès à l’information et aux dispositifs de promotion de la santé (Site internet répertoriant des liens labellisés, Appli smartphone…) - la mise en œuvre d’un numéro de téléphone unique et gratuit, plate-forme de renseignement globale (santé, addiction, vie affective…) - la simplification des connaissances diffusées et de la compréhension des lieux (toutes les structures dans les pages jaunes, dénomination des lieux attrayante et explicite…) - rendre lisible les coûts de prise en charge (soins gratuits, remboursés ou nécessitant une complémentaire)

Chantier 4 : Tisser un maillage santé autour du jeune Le constat à l’origine de ce chantier est celui d’un relatif cloisonnement entre les professionnels, notamment entre les professionnels de la santé et de la jeunesse, de difficultés à partager l’information et d’une méconnaissance des missions précises de chacun. Parmi les pistes de travail identifiées figurent notamment : - la formalisation de temps d’échange entre professionnels pour mieux connecter les professionnels de santé entre eux mais aussi les 18 / CARNET DE MISSION


professionnels de la jeunesse, du social… et établir un lien plus fort entre les différents interlocuteurs pour une meilleure orientation des jeunes (celui qui oriente connaît la structure où il oriente) - la réalisation d’un référentiel des lieux et dispositifs du territoire (répertoire mis à jour…) - la formation des professionnels sur les dispositifs

Chantier 5 : Développer des services accueillants Les participants font état de besoins des usagers apparemment contradictoires en matière d’accueil : besoin d’anonymat et de confidentialité mais aussi d’un accueil personnalisé, besoin d’un lieu accueillant et chaleureux mais aussi d’un lieu impersonnel et médical. Parmi les pistes de travail identifiées figurent notamment : - sensibiliser les services pour adapter l’accueil aux pratiques des jeunes (possibilité de les accueillir en groupe, rappel des rendez-vous par sms…) - diffuser des messages positifs tournés vers des solutions plutôt que des messages culpabilisants - former les agents à l’accueil et personnaliser l’accueil (pour « apprendre du jeune »)

Chantier 6 : S’adapter au rapport au temps des jeunes Les participants s’accordent à souligner une ambivalence chez les jeunes entre le temps nécessaire à établir une relation de confiance et l’urgence, l’hyper-réactivité attendue des professionnels dans certaines situations ainsi que la tendance des jeunes à attendre le dernier moment et l’absentéisme assez fréquent aux rendez-vous. Parmi les pistes de travail identifiées figurent notamment : - le travail sur le long terme de connaissance des professionnels et des structures - imaginer des « circuits » spécifiques en cas de besoins ponctuels d’hyper-réactivité face à une situation (jeune près à « faire le pas » pour une consultation psy…)

PROMOTION SANTÉ JEUNES / 19


PROMOTION SANTÉ JEUNES

Boites à idées et expérimentations pressenties

BILAN

Le « maquettage » des parcours de santé idéaux de la seconde journée d’atelier a permis d’approfondir un certain nombre d’idées. Parmi ces idées, les propositions suivantes ont été identifiées comme des expérimentations possibles : - Un annuaire dynamique pour faciliter les contacts entre professionnels (skype…) Chantiers 4 et 6 - Un comité de sélection des brochures Chantiers 4, 3 et 2 - Des cartes de visite pour remplacer les brochures par un contact direct Chantiers 3 et 4 - Un numéro unique des questions de santé Chantiers 3 et 4 - Des textos de rappel des rendez-vous Chantiers 6 et 5 - Un animateur en résidence Chantiers 1 et 2 - Un stand de testing Chantiers 1 et 5 Ces 7 expérimentations s’inscrivent dans le cadre plus large de l’expérimentation d’un label « santé » et de l’ébauche des premiers éléments de son cahier des charges éventuel. 20 / CARNET DE MISSION


PROMOTION SANTÉ JEUNES / 21


EXPÉRIMENTATIONS

Il s’agit maintenant d’engager le changement en testant, grandeur nature, des outils et méthodes simples pouvant améliorer la visibilité des structures de santé et le recours aux services qu’elles proposent aux jeunes Valdoisiens. Les expérimentations ont été lancées au printemps 2013 lors d’un atelier au cours duquel le Conseil général et ses partenaires ont pu s’approprier chacune des sept expérimentations, constituer les équipes qui seront amenées à les porter au cours des prochains mois, jeter les premiers jalons de calendrier et enclencher la dynamique.

22 / CARNET DE MISSION


La prochaine étape est fixée à décembre fin 2013. Il s’agira alors de tirer les enseignement de chacune des expérimentations et de définir l’opportunité de les généraliser, de les abandonner ou de les réorienter.

PROMOTION SANTÉ JEUNES / 23


24 / CARNET DE MISSION


PROMOTION SANTÉ JEUNES / 25


A la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Val-d’Oise (CPAM) A la Caisse Régionale d’Assurance Maladie d’Ile-de-France (CRAMIF) A l’Agence régionale de la Santé (ARS) A la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale du Val-d’Oise (DSDEN) Aux Ateliers santé ville et services municipaux des communes de Cergy, Villiers-le-Bel, Eragny, Argenteuil, Sarcelles, et Gonesse A Pass’Age – Maison des Adolescents (Cergy), Ecoute Ado (Beaumontsur-Oise) et Espace Ressource Parents-Ados (Garges-lès-Gonesse) Aux associations ANPAA, EDVO, Maison de la Solidarité Aux Missions Locales de Cergy, de Taverny, de la Vallée de Montmorency, à la Mission Intercommunale Jeunesse d’Argenteuil, aux Missions Locales Milnovoise, Val-d’Oise Est, et Seinoise

MERCI

Aux Associations de prévention spécialisée ADPJ, ADSEA, Aiguillage, APS, Berges, Contact, IMAJ, La Bulle, OPEJ et VALDOCCO Aux Espaces Dynamiques d’Insertion Au club Entente Cergy Athlétisme Au Comité départemental d’Education à la santé (CODES95) Aux Centres départementaux de dépistage et de soins, aux Centres de planification familiale, à la Cellule Education à la santé, à l’Atelier de Restitution du Patrimoine et d’Ethnologie, à la Direction de la Prévention et de la Santé, à la Direction de la Jeunesse, de la Prévention et de la Sécurité, à la Direction de l’Education et du Sport du Conseil général du Val-d’Oise

26 / CARNET DE MISSION


Fait à la Mission Innovation Conseil général du Val d’Oise

PROMOTION SANTÉ JEUNES / 27


Conseil g énéral du Val d'Oise H ôtel du D épartement 2, avenue du Parc 95032 Cergy-Pontoise cedex

tél. 01 34 25 30 30 fax. 01 34 25 33 00 www.valdoise.fr information@valdoise.fr


Promotion Sante Jeunes - Synthese