Page 1

ART’O Mag #6 EDITORIAL INTERVIEW AGENDA EXPOSITIONS LITTERATURE VOYAGE MUSIQUE SKETCHBOOK

AUTOMNE 2016

1 l’Association Les ART’Ochtones - Monaco Le magazine de


2

#sommaire


ART’O Mag #6 P. 5 - É DITORIA

P. 6 - 1 1 - INTER V

L - MIR ABEL

LE

IEW - M AT E O M ORNAR

P. 1 2 13 - AG ENDA

P. 1 4 - 1 7 - EXP O. ADN À L’ A R T ELIER

P. 1 8 - 1 9 - POÉ SIE - M ARC D’A P. 2 0 - 2 NGELO

7 - CAR NET DE V O YA G E #TOKYO P. 2 8 - 3

1 - SKE TCHBO OK - MA RILOU

P. 3 2 - 3 3 - EXP O. MIRA BELLE

P. 3 4 - 3 5 - MUS IQUE DONA F P. 3 6 - 3 LOR

7 - EXP O. FLOR ENCE D UET - S Y LV I E H P. 3 8 - 3 AMOU

9 - LA P ETITE C HRONIQ UE DE N .A.D

P. 4 0 - 4 2 - EN B REF…

3


4

#ĂŠditorial


Le soleil se fait timide ce soir, quelques feuilles cramoisies, ça et là, parsèment le jardin telle une palette d’ocres flamboyants, comme autant de légers coups de pinceaux chargés de précieux pigments. Chaque matin, la palette se fait plus grande. Chaque soir, le soleil rougit comme une jeune fille timide sur les montagnes encore émeraude. L’air est plus frais et incite à regagner l’atelier les yeux pleins de rêves.

Le présomptueux artiste tel un Don Quichotte maladroit, muni de ridicules instruments de tous poils, joue les apprenti sorciers, tente l’impossible,: figer le vent sur les feuillages, capturer les couleurs subtiles d’un arc-en-ciel, saisir d’un coup de pinceau la lumière d’un matin après la pluie…

Mais pourquoi cette soif sans cesse renouvelée ? Pourquoi se besoin qui prend aux tripes ? Ouvrir les portes de l’atelier c’est simplement respirer, malgré l’odeur âcre des peintures et des vernis…

C’est enfin la rentrée avec son lot de bonnes résolutions : travailler moins tard, être raisonnable et moins se fatiguer. Faire de longues poses pour que mains, poignets et jambes se reposent un peu. Travailler ses croquis, prendre des notes, …

L’atelier est fin prêt et rangé, toiles accrochées, couleurs bien alignées et pinceaux propres… Il est grand temps que la pagaille s’y installe !

Je vous souhaite, chers amis, chers artistes, un bel automne.

La sixième édition de votre ART’O Mag vient de paraitre ! Une passerelle entre vous et nous.

Murielle VELAY-MICHEL alias MiraBelle

Peintre - Sculpteur

Présidente - Fondatrice

Association Les ART’Ochtones

5


MATEO MORNAR 
 SCULPTEUR

BIO EXPRESS

#interview

Matéo Mornar, est né en Croatie en 1946. Il arrive en France avec ses parents à l'âge de 10 ans.

A 18 ans, il entre à l'ESAM (Ecole supérieure des Arts Modernes) à Paris où il apprend la sculpture, le graphisme et la décoration.

Pendant 20 ans, il exerce dans la création graphique et la décoration, tout en travaillant la sculpture.

C'est en 1990 qu'il décide de s’y consacrer totalement.

Il expose dans sa région (Monaco, Nice, Cannes…) puis sa notoriété lui ouvre les portes de l'étranger et des grandes capitales (Paris, Zurich, New York...)

En 1997, il ouvre une école de sculpture, souhaitant faire connaitre à des jeunes et des moins jeunes sa passion et susciter peut-être de futures vocations.

Toujours à la recherche de nouvelles formes et techniques et après avoir pendant des années travaillé la rondeur de femmes épanouies, il développe les formes "cubiques" .

w

w

w 6

.

m

o

r

n

a

r .

c

o

m


L’artiste se lance depuis quelques années dans des projets de réalisations monumentales où l’art est vecteur de paix dans le monde.

A 60 ans, c’est un artiste heureux, épanoui, à l’écart des projecteurs et des médias, loin des profiteurs qui ont fait tant de mal à l’art en général et aux artistes en particuliers.

L’artiste a la chance d’être suivi et aidé par de vrais collectionneurs et amateurs avertis. Il est l’un des rares sculpteurs qui vit et travaille très simplement dans son atelier et se donne entièrement aux autres pour leur transmettre sa passion.

Pour cela l'acquisition d’un Mornar doit rester un geste fort dans le temps, conforme à l’idée que l’on se fait de l’artiste et de son travail, où l’émotion du cœur doit primer sur l’investissement, car un Mornar, c’est pour la vie.

7


Christ MatĂŠriel : bronze Mesures: 130 x 120 x 50 cm Poids: 60 kg

8


6 QUESTIONS - 1 ARTISTE par

1.

M

MiraBelle

Comment s’est passée ta rencontre avec la sculpture ?

MM Après avoir fait des études en graphisme et décoration, j'ai travaillé en tant qu'indépendant toute ma vie.

J'ai commencé à faire de la décoration, des agencements et pour me différencier des concurrents je présentais mes projets en volume à l'échelle avec le maximum de détails à un tel point que 9 fois sur 10 les clients choisissaient mes idées. Au bout de 20 ans j’ai voulu me faire plaisir, faire du volume et de la sculpture.

2.

M Dis-m’en plus sur ton "grand plongeon" en tant que sculpteur professionnel.

MM Très vite, dès les premières créations, j'ai eu la chance de rencontrer un architecte qui a aimé mon travail et m’a tout m'acheté.

J'ai fait quelques petites expositions dans des manifestations monégasques. Là aussi, j'ai commencé à vendre et, de plus en plus, à créer dans mon atelier.

Pour vivre ma passion de l’art, j’ai laissé derrière moi beaucoup de choses et gâché ma vie de famille. Mais j’ai la chance d’avoir deux enfants qui ont toujours cru en moi. Quand je partirai ils seront les garants, j’allais dire de ma postérité, ce qui serait un peu prétentieux, mais après tout j’avoue : je suis mégalomane et j’assume !

La notoriété, je pense que cela date vraiment d’il y a six ou sept ans. J’ai pris conscience qu’on considérait mon travail quand j’ai commencé à exposer à l’étranger.

On aime les gens qui osent et j’ai toujours osé ! Etre reconnu m’a permis de réaliser ce que je ne pouvais pas réaliser faute de moyens. Quand on doit assurer le quotidien, on a tendance à faire des choses qui vont plaire, alors que le propre de l’artiste est au contraire se remettre en question, de prendre des risques. Etre connu me permet de trouver de nouvelles formes, de nouvelles techniques, de nouvelles expressions sans être obsédé par l’idée de plaire pour survivre ni de faire des concessions…

Vivre de mon art me donne même la possibilité de me payer le luxe de "me casser la gueule" avec une idée à risques. Je peux ainsi évoluer parce que je suis libre !

3.

M Ton sujet de prédilection, tant dans tes dessins qu’en sculpture, ce sont les femmes. Vénus toutes en rondeurs, souples et audacieuses… Une image de la mère nourricière ? "Ta" femme idéale ?

MM J'aime les femmes et forcément beaucoup de mes sculptures reflètent cette passion de toujours.

9


"Sur la main"

MatĂŠriel: bronze Mesures: 87 x 74 x 30 cm Poids: 50 kg

10


4.

M J’ai eu la joie d’apprendre la sculpture-modelage auprès de toi… Ce furent de magnifiques moments de partage et de convivialité. Je connais également ton engagement auprès des jeunes en difficulté. Ce don d’amour, cette générosité se ressentent bien évidemment dans ton travail.

MM Je suis très attaché à la transmission, c'est ainsi qu'aujourd'hui, je continue à donner des cours, dans mon atelier monégasque du Quai Antoine 1er, plusieurs fois par semaine ; des cours hyper sérieux, dans la joie et la bonne humeur

Je consacre deux après-midi par semaine à de jeunes défavorisés. C’est pour moi un rôle essentiel que d’essayer, par la passion, de sortir des jeunes d’une mauvaise pente. On s’aperçoit alors qu’à travers l’art tout est possible.

J’ai un autre rêve : monter une fondation pour aider les jeunes à s’en sortir, par la sculpture, mais aussi par l’ébénisterie, les métiers manuels, des métiers qui sont des arts dévalorisés par la pensée démagogique qui pousse la jeunesse à décrocher des Bac +10 qui conduisent dans la rue ! Ce ne sera pas une école pour faire du fric…

5.

J’aimerais que tu nous expliques l’origine de ton engagement auprès de la Fondations Albert II… En quoi consiste-t-il ? MM Je travaille avec la Fondation Albert II tout naturellement .

6.

J'ai eu la chance de connaitre le Prince Rainier qui aimait mon travail, et le Prince Albert, dont je suis très fier d'être l’ami, me suit et m'encourage dans mes recherches et mes projets.

Il est difficile d’aborder toutes les facettes de Mateo Mornar en quelques lignes. Alors pour conclure, revenons à ton travail, à ta passion. Je crois savoir que tes projets te portent vers d’autres horizons et au travers de sculptures monumentales…

MM L'architecture est une de mes passions. Je travaille à des maquettes de sculptures monumentales de plus de 250 m de haut (jusqu'à 700m aujourd'hui) dans lesquelles les gens circuleront, habiteront… L’art doit faire partie de notre vie. Pour ces projets technologiques et artistiques qui peuvent sembler fous, je me suis tourné tout naturellement vers les Emirats, ces pays qui peuvent donner les moyens aux artistes qui ont des idées originales de les exprimer sans contraintes.

Un jour tout s’effondre, c’est la crise, nous y sommes... C’est alors que l’homme se souvient que seul l’Art est éternel. Il faut trouver une super idée dans ce monde désaxé et matérialiste, sinon on est tous morts !  Aujourd’hui le credo c’est "j’ai de l’argent je le fais fructifier !". C’est ce à quoi mène la cupidité, l’avidité de l’argent pour l’argent. Souvenons-nous de cette période magnifique où les gens fortunés sauvaient un château qu’on allait détruire.

Un jour tout d’effondre, il n’y a que les choses profondes dont on a vraiment besoin.

11


SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE

Isabelle DE TOYTOT - Céramiste Exposition Artistes du Mondes

22 25 septembre 2016 - Cannes

2016

#agenda

w w w . i s a b e l l e d e t o y t o t . c o m

Florence DUET - Sculpteur Eze Village, France

19 au 27 Septembre, de 11h à 18 h

TribuHouse Art Galery, Genève, Suisse

30 septembre au 15 octobre 2016 Salon d’Automne - Paris 12 - 16 octobre 2016 w w w . f l o r e n c e d u e t . c o m

Charles FRANCH-GUERRA - Photographe EXPOSITION PERMANENTE, L’ARTelier - Monaco

www.frenchy02.deviantart.com

12


MIRABELLE - Murielle VELAY-MICHEL - Peintre - Sculpteur EXPOSITION PERMANENTE - Eklektik Gallery &

E sp a ce F ashio n for F lo o r - Mo naco

EXPOSITION PERMANENTE - ART Gallery Il Cesello

Florence - Italie

EXPOSITION PERMANENTE - Etude d’avocat Frank Michel - Monaco

EXPOSITION A D N - 8 juin/12 décembre 2016 - L’ARTelier - Monaco

w w w . m i r a b e l l e a r t . c o m

TOM - Thierry DE MASSIA - Peintre - Sculpteur - Compositeur - Ecrivain EXPOSITION A D N - 8 juin/12 décembre 2016 - L’ARTelier - Monaco

w w w. j a m e n d o . c o m - t h i e r r y - d e - m a s s i a

TCHOBA - Joël TCHOBANIAN - Concepteur visuel EXPOSITION PERMANENTE - Le Mystic - Monaco

EXPOSITION A D N - 8 juin/12 décembre 2016 - L’ARTelier - Monaco

w

w

w .

t

c

h

o

b

a

.

c

13

o

m


#exposition

L’Exposition se poursuit à

L’ARTelier

A très bientôt !

14


Après quatre semaines à la Galerie l’Entrepôt - Monaco, l’exposition se poursuit à l’ARTelier et propose les dernières créations de l’artiste peintre-sculpteur MIRABELLE (Murielle Velay-Michel) et de TCHOBA (Joël Tchobanian), concepteur visuel.

MIRABELLE proposera une série d’une quinzaine d’oeuvres, sur toile et sur papier d’art dénommée "Matrice - Le Voyage intérieur", ainsi que quelques créations non encore exposées.

L’artiste souhaite "offrir l'essence même de la vie, un focus poétique sur notre nature profonde, notre ADN, à celui qui regarde, à celui qui ressentira…"

MIRABELLE présentera également une toute nouvelle série d’une dizaine sculptures en bronze sur le thème du "Corps en Mouvement".

TCHOBA exposera des dessins traités numériquement, imprimés sur plexiglas et aluminium ; "traces" d’un monde mystérieux où ni le temps, ni l’espace n’ont d’importance : juste un moment autour d’un infini où les choses sont absconses, où seules des sensations se transmettent."

TOM proposera une série de sculptures en bois flotté, en fil de fer et en pierre taillée… "alchimie improbable, mais finalement si évidente d’un ADN complexe". Les oeuvres sont exposées jusqu’au 20 décembre 2016, à l’ARTelier, siège de l’Association les ART’Ochtones, 5 Allée Guillaume Apollinaire, Les Jacarandas,

Bloc B4, La Condamine, Monaco.

Visites sur rendez-vous du lundi au vendredi, de 11h à 19h.

Contacts :

MIRABELLE : 06 07 93 27 16

mirabelleart@hotmail.fr

TCHOBA: 06 40 62 45 85

jtchoba@gmail.com

TOM : 06 83 85 64 29

tdemassia@me.com

15


16


17


MARC D’ANGELO
 É C R I VA I N , P O È T E , JOURNALISTE, COMPOSITEUR

#poésie

BIO EXPRESS Né en 1963 à Menton, Marc D’Angelo vit et travaille dans la banlieue parisienne.

Il publie, en 2009, un essai consacré à "L’ Étoile de Bethléem et la comète de Halley".

J o u r n a l i s t e indépendant au magazine Nexus, il se spécialise dans l’égyptologie alternative, avec notamment une étude remarquée sur la géométrie de la Grande Pyramide.

Il a publié en 2015 "Une idylle", un poème e n p r o s e , e t " J a m a i s a t t e i n t e " , une nouvelle. En 2016, c'est la parution, longtemps différée, du roman "Gamètes".

De même La vie ultérieure, publié dans la revue précédente des Art’Ochtones, A une madone moderne est construit comme une paraphrase à partir d'une oeuvre antérieure...

www.lulu.com/marcdangelo 18


A une madone moderne˝ Je veux bâtir pour toi, Madone, ma maîtresse,

Une statue de sons au ciel de l'allégresse

Et composer, si Dieu m'accorde Sa faveur,

Loin du plaisir trompeur et des vaines ferveurs,

Une mélodie d'or et d'azur émaillée

Qui fêtera le temps du coeur émerveillé.

Avec des notes bleues, reflets d'un pur cristal,

Savamment orchestrées dans un rythme oriental,

Je ferai pour ta gloire une large couronne

Et dans mon sacerdoce, ô céleste Madone,

Je puiserai la force du Frère et du Maçon

Pour construire une forme de neuve chanson

Qui de ton grand mérite entonnera les charmes

Et fera sur tes joues couler de nobles larmes.

Ta robe ce sera mon désir sublimé,

Lumineux, mon désir pour toujours allumé

Aux sommets de l'Esprit, aux raisons de la Gnose,

Epanoui sur sa Croix comme une étrange rose.

Je te ferai, de mon vieux coeur reconverti,

Depuis les temps anciens, dans un autre parti,

Un allié permanent, disponible et fidèle,

Ayant foi dans le Christ et Hermès pour modèle

Et qui, sachant que Femme n'est jamais atteinte,

Ne te donnera plus que de chastes étreintes.

Si je ne parviens pas, à cause de mon corps,

Dans le sein du cosmos à trouver un accord,

Je dirai au serpent, mon puissant serviteur

De redoubler d'ardeur pour chercher les hauteurs

Et recevoir les dons de la sainte sagesse :

Le salut et la vie et la paix et l'ivresse.

Tu pourras regarder, brûlant comme un soleil

L'effet de ma vigueur, maintenue en éveil,

Devant tes yeux profonds de nouvelle vestale,

Quand dans le ciel d'été brilleront les étoiles...

Et, comme tout en nous se réjouit et respire

L'Amour resplendissant qui étend son empire

Aux domaines lointains, dans des hymnes radieux,

Nous irons de concert rendre grâces à Dieu...

Enfin, pour compléter ton office de Muse,

Réprouvant les motifs d'autrefois qui infusent

De ténébreux remords dans les pensées de l'homme

Interdit de séjour au Jardin du Royaume,

Je garderai mon sel et suivant les volutes

De la clé de sol, pour enchanter ta flûte,

J'investirai chacun des degrés de la gamme

Du pouvoir singulier des rayons de la flamme

Emanée des projets sacrés du Créateur,

Tel un démiurge fier de servir le Seigneur,

Et je réunirai le do, le ré, le mi,

Le fa, le sol, le la, le si, nos chers amis ;

Je te les offrirai, comme une pieuse image,

Pour adoucir ton cœur et pour te rendre hommage.

M19arc D’Angelo


T OK YO LE PLAISIR DE LA RE-DÉCOUVERTE par MiraBelle

S’il est une destination qui séduit tout créateur, c’est bien le Japon, et plus particulièrement Tokyo.

J’y ai séjourné plusieurs fois, mais je n’avais semble-t-il pas encore tout vu, du moins pas tout regardé…

#voyage

Tokyo est une ville étonnante et pleine de contrastes, nul ne le contestera. Certains quartiers sont de vraies palettes de couleurs où j’aime puiser l’inspiration.

Ikebana, papiers colorés, poupées de chiffon, art du bonsaï,… et bien évidement peinture, calligraphie, sculpture, céramique, etc. Partout le regard rencontre une forme d’art.

J’ai également un faible pour le design et les stylistes nippons… En opposition à l’art traditionnel très coloré, les créations contemporaines laissent la place aux formes épurées et aux palettes de couleurs sobres.

Le besoin de reconstruire après la Seconde Guerre mondiale provoqua une grande stimulation auprès des architectes nippons et les immeubles contemporains se classent parmi les plus fameux du monde en termes de technologie et de conception de la forme.

L’art des jardins est également une source intarissable d’inspiration pour le visiteur. Les jardins japonais ne sont pas des jardins d’agrément mais des jardins de contemplation conçus comme de véritables tableaux.

Et puis, il y a de réelles oeuvres d’art vivantes que l’on découvre dans chaque rue ; ce sont ces jeunes gens dont l’identité s’affirme par le vêtement : les Cosplay.

20


21


#voyage

Les Japonais ont écrit avec un pinceau plutôt qu'avec un stylo jusqu'à l'époque moderne et leur familiarité avec ces techniques les ont rendus particulièrement sensibles aux valeurs picturales.

Avec la montée de la culture populaire pendant la période Edo, un type d'estampes nommé ukiyo-e devint un art majeur. Ses techniques furent perfectionnées par la suite, ce qui permit de produire des "impressions-couleur" des choses de tous les jours, du livre d'école à la pornographie.

La sculpture japonaise fut un moyen d'expression artistique moins prisé ; la plus grande partie des créations est liée à la religion et son utilisation décline en même temps que l'importance donnée à la tradition bouddhiste.

Les céramiques japonaises, représentent l'un des premiers artefacts de cette civilisation, et se classent parmi les plus fameuses du monde.

En architecture, les Japonais ont une préférence marquée pour les matériaux naturels et les interactions entre les espaces intérieurs et extérieurs.

L'art japonais est caractérisé par des oppositions esthétiques, au cours des siècles l’exubérance étant suivie par un style discipliné et extrêmement raffiné.

Pour exemple, en architecture, deux structures du XVIe siècle diamétralement opposées  : le palais de Katsura est un exercice de simplicité mettant l'accent sur les matériaux naturels et bruts, et montre une affinité pour la beauté non recherchée  ; le mausolée du Tōshō-gū à Nikkō (photo ci-dessous) est une structure symétrique rigide recouverte de gravures en relief colorées.

L'art japonais, valorisé non seulement par sa simplicité, mais également par son exubérance colorée, a considérablement influencé la peinture occidentale du XIXe siècle "le japonisme" et l'architecture occidentale du XXème siècle.

22


23


#voyage

Cosplay

Le terme Cosplay, "Kosupure", a été construit à partir de deux mots anglais : les mots "costume" et "play". La pratique des "cosplayers" consiste à se déguiser et jouer le rôle d'un personnage ; la plupart des déguisements sont ceux de personnages de manga. L'art du Cosplay est de ressembler le plus possible à un personnage que l'on s'est fixé, par le maquillage et les costumes, les accessoires, le discours, la gestuelle... Les fans font souvent leurs costumes euxmêmes. Au Japon, le Cosplay est, chez les jeunes, une habitude et une fin en soi. Les gens du même esprit se rassemblent pour voir d'autres costumes, montrer leurs créations sophistiquées, souvent unique, prendre beaucoup de photos, et éventuellement participent à des concours. Les "Cosplay Cafés"s ont des établissements où le personnel (et parfois les visiteurs) se déguise en personnages d'anime et de manga. Le quartier d'Akihabara à Tokyo compte un grand nombre de cafés Cosplay. Le plus célèbre et le plus attendu des évenements par les cosplayers et fan de Cosplay est certainement le Comiket. Il se déroule deux fois l’an, en été et en hiver. Il attire des centaines de milliers d'otaku et des milliers de cosplayers qui se rassemblent sur le toit du centre d’exposition.

24


25


Manga

#voyage

On ne peut évoquer la création artistique au Japon sans aborder le phénomène manga.

Le mot japonais «manga» souvent traduit littéralement par «image dérisoire » ou «  dessin non abouti  », est composé de «  ga  », qui désigne la représentation graphique, et «  man  », «  involontaire  », «  divertissant  », mais aussi «  exagérer  » (qui peut être interprété comme caricature). Ainsi on pourrait aussi bien traduire ce mot par « dessin au trait libre », « esquisse au gré de la fantaisie ».

Le terme devient courant à la fin du XVIIe siècle avec la publication d'ouvrages tels que Mankaku zuihitsu (1771) de Kankei Suzuki, Shiji no yukikai (1798) de Kyōden Santō ou Manga hyakujo (1814) de Minwa Aikawa. Également en 1814, Hokusai, futur peintre de La Grande Vague de Kanagawa, donne à ses recueils d’estampes le titre Hokusai manga.

Il ne prend le sens précis de «bande dessinée» qu'au cours du XXe siècle, avec l'introduction de celle-ci au Japon. Lorsqu'elle y devient très populaire, après 1945 et grâce à Osamu Tezuka, le terme s'impose pour finir par ne plus désigner qu’elle.

Le manga trouve ses prémices dans la peinture narrative à l'époque de Nara (710 à 794), avec l'apparition des premiers rouleaux peints : les emakimono. Ces œuvres associaient des peintures à des textes calligraphiés : récit d'une histoire que l'on découvrait au fur et à mesure que se déroulait le rouleau. Le premier des emakimono était la copie d'une œuvre chinoise et marquait une nette séparation entre le texte et la peinture. Pourtant, durant l'époque de Heian (794 à 1185) apparaissent les premiers emakimono de goût japonais. Ces derniers faisaient souvent intervenir de courts textes explicatifs après de longues scènes peintes. Les Chōjū-giga, « caricatures de la faune  », sont constitués uniquement de dessins à l'encre. Cette priorité accordée à l’image, qui assure seule la narration, est aujourd'hui une des caractéristiques les plus importantes du manga.

Lors de la période Edo (1600 à 1868), les estampes étaient d'abord destinées à l'illustration de livres. Très vite le rapport de force s'inversa et l'on vit l'apparition de « livres à lire  » en opposition avec les « livres à regarder », les kusazōshi.

Puis vint la disparition relative des écrits complémentaires et la naissance de l'estampe « indépendante » en une seule illustration, qui est la forme la plus fréquente de l’ukiyo-e. C'est d'ailleurs Katsushika Hokusai (1760-1849), le fondateur de l'estampe de paysage, qui donna son nom au manga, nommant ainsi ses célèbres caricatures, les Hokusai Manga, qu'il publia de 1814 à 1834 à Nagoya.

Enfin, et notamment dans le manga de type shōjo, l'Art nouveau occupe une place prépondérante parmi les influences des mangaka, tout en sachant que ce mouvement a été provoqué en partie par le japonisme en Europe, à la suite de la découverte des estampes par les occidentaux. 26


Souvent, les séries à succès sont adaptées en anime, sous forme de séries télévisées mais aussi de jeux vidéo. Mais parfois, ce sont les animes qui sont utilisés pour créer des bandes dessinées, soit simplement inspirées de la version animée (comme c'est le cas pour Neon Genesis Evangelion), soit directement copiées à partir des images animées. Pour cela, on met en page des images extraites de l'œuvre souhaitée, sur lesquelles on ajoute du dialogue : les animekomikkusu (Anime comics).

De nombreux mangas ont aussi été adaptés en drama (série télévisée), dont certains sont très populaires.

Associés aux mangas, on trouve les artbooks, recueils d'illustrations en couleur et d'images originales, incluant parfois des histoires courtes. Les produits dérivés sont de plus en plus nombreux : figurines, cahiers, calendriers, porte-clés, peluches, habits, costumes, accessoires,  etc. De quoi rendre dingue notre MariLou !

On trouve également des jeux de rôle développant un riche univers post-apocalyptique ou de fantasy tels que Mekton Z, Anima, Final Fantasy et Manga BoyZ.

27


marilou

Step by Step Croquis originaux réalisés sur palette Surface Pro 4

28


29


30


31


Mirabelle expose chez EKLEKTIK GALLERY & Les oeuvres de MiraBelle sont exposées à Monte-Carlo, EKLEKTIK Gallery - Boulevard des Moulins.

E

O XP

SI

TI

O

N

-

VE

N

TE

PE

RM

AN

EN

TE

Collection "Fruits défendus" - MiraBelle

#exposition

L’artiste y présente, en exclusivité, une série de bronzes d’art numérotés baptisée "Fruits défendus", également présentées, depuis le mois de septembre, chez Fashion For Floors.

Dernière "entrée" au catalogue : "Ève", sculpture en bronze, patiné brun, montée sur tige et socle en métal vieilli.

32


FASHION FOR FLOORS Deux espaces dédiés à la création fondés par Kamyar Moghadam

MONTE-CARLO - Automne - Hiver 2016 Eklektik Gallery : 19 Boulevard des Moulins - * 377 - 97 98 30 00

Fashion For Floors : 39 Boulevard des Moulins - * 377 - 92 16 12 16

33


DONA FLOR 
 AUTEUR, COMPOSITEUR, INTERPRÈTE, PROFESSEUR DE CHANT

#coupdecoeur

BY MIRABELLE

Dona Flor c'est une "sacré bonne femme"… Une présence étonnante, forte et fragile, une bombe sur scène… J’ai découvert Dona et ses fantastiques musiciens - Bea Alunni (piano), Marc Giacommoni (guitare), Franck Le Donne (basse) et Cédric Le Donne (batterie) - lors d’une soirée à La Notte Bleue à Monaco. Et depuis son dernier cd m’accompagne tous les jours à l’atelier…

Dona Flor c’est une bonne dose de Jazz, un soupçon d'Afrique, une pointe de World, une pincée de Classique et beaucoup, vraiment beaucoup d’énergie.

Gamine Dona chantait ses poèmes au collège au lieu de les réciter ; à 12 ans, elle écrivait son premier roman… C’est dire si la fibre artistique l’habitait déjà…

L’artiste a "grandi" à l'opéra de Nice, où ses parents, m é l o m a n e s , l ' e m m e n a i e n t régulièrement.

Pas de télévision à la maison, mais des disques, des bouquins, des jeux, et la radio…

Sa rencontre avec le Brésil dans les années 80 est une évidence. Dona Flor travaille ensuite avec des musiciens de la région, et bien que très jeune, elle finit par trouver sa place dans le paysage musical azuréen.

w w w . d o n a f l o r - i n c . c o m 34


Dona Flor monte alors sa propre formation de jazz brésilien : "Dona Flor & ses maris" en référence au roman de Jorge Amado et entame une carrière professionnelle, sur de grandes scènes, où quelques années auparavant, elle avait pu écouter des interprètes de renom comme Ella Fitzgerald, Gilberto Gil, Ivan Lins…

Sa générosité et son incroyable énergie, sa joie communicative et son grand talent d'interprète la portent aujourd'hui à concilier une carrière d'auteur, compositeur, interprète, à diriger une école de chant : la "Loft Academy", mais aussi à organiser des évènements comme des tremplins vocaux et tout récemment à animer une chronique sur deux radios du web : "Le Brésil dans tous ses états".

Contact :

ladyflower06@gmail.com

Sorti en juin 2016 et produit par la Note bleue productions, le nouveau cd de Dona Flor Quartet est en vente : sur Itunes ,  Amazon  et lors  des prochains concerts et, bien évidemment, à la Note Bleue - Monaco.

35


EXPOSITION

DOUBLE JEUX

F LORENCE DUET - S YLVIE HAMOU

#exposition

30 SEPTEMBRE - 15 OCTOBRE 2016 GENEVE - S UISSE

C’est en Suisse que notre ART’O Florence Duet à choisi de partager son art aux côtés de son amie peintre Genevoise Sylvie Hamou.


 Florence présente des oeuvres fortes et sensuelles en albâtre, stéatite, pierres marbrières de la Sine, serpentine, marbre, pierre du Luberon...
 Sylvie Hamou propose des travaux très colorés. Ses Influences : les Antipodes, mettant en scène des inspirations d’art primitif, qui puise son énergie dans l’architecture et le design urbain. Un "double jeu" qui ne devrait pas laisser indifférent !

36


37


N.A.D

#petitechronique

LECTRICE

BIO EXPRESS

Mais qui se cache derrière cette boulimique de lecture et tout particulièrement de thrillers policiers ?

N.A.D, et vous n’en saurez pas plus…

Par contre, vous saurez tout, absolument tout sur les romans qui l’ont faite frissonner. Et c’est déjà pas si mal.

38


La vérité sur l'affaire Harry Québert de Joël DICHER, toute une histoire et quelle histoire !

Marcus Goldman, écrivain en mal d'inspiration pour son second livre, part se ressourcer chez son mentor et ami Harry Québert dans une petite ville du New Hampshire. De retour à New York, Marcus apprend qu'Harry a été arrêté pour le meurtre de Nola Kellergan, 15 ans, disparue depuis 33 ans.

Qui a tué Nola, jeune adolescente éperdument amoureuse d'Harry ? Et Harry fou d'amour pour elle malgré leur différence d'âge, comment aurait-il pu ?

Marcus décide donc d'enquêter, malgré le silence des habitants d'Aurora.

Tant de personnes pourraient l'avoir tuée, alors pourquoi Harry qui l'aimait tant ?

J'ai eu un plaisir fou à tourner ces pages, livre inclassable, on ne veut plus le lâcher tant il est passionnant d'enquêter avec Marcus.

Ce livre plein de rebondissements est mon coup de coeur de l'année, une véritable petite pépite.

Tiens ! Maintenant que j'y pense, Joël Dicker, l'auteur, vous raconte la vie de Marcus Goldman dans "Le livre des Baltimore".

Alors si j'étais vous...

39


C ARNET DE ROUTE POUR UNE N UIT B LANCHE M ONACO Inspirations artistiques autour de la première Nuit Blanche de Monaco en collaboration avec la Direction des Affaires Culturelles de la Principauté.

Crédits photos : Tchobanian Joël & Julie Franch

Textes : Tchobanian Joël e& Thierry de Massia

Dessins, photo montage, digital art : Tchobanian Joël

Graphisme & Mise en page : Thierry de Massia

#enbref

https://issuu.com/tchoba/nuitblanche

40


L’ATELIER DU MERCREDI, DU PLAISIR EN COULEURS L’ARTELIER - MONACO

A très bientôt !

Mirabelle

41

#enbref

Quand nous avons créé l’Association Les ART’Ochtones, en 2012, avec Tchoba, nous souhaitions un espace de création moderne et raffiné où nous pourrions nous exprimer et transmettre nos passions dans la sérénité et la bonne humeur : L’ARTelier "L’Atelier du mercredi" se déroule au sein même de nos locaux ; il permet d’aborder la création en accompagnant une démarche personnelle qui ne nécessite aucun don ni qualification, car chaque individu est naturellement un créateur. Ici peindre est un jeu. Nous sommes volontairement loin des contraintes scolaires qui ponctuent notamment les apprentissages des enfants. Ici "on dépasse et on déborde" si on le souhaite, on utilise le pinceau mais on peut se "salir les mains",…on prend à tout âge, puisque l’atelier est ouvert à tous, plaisir à faire ce que l’on fait, à tracer, à choisir telle où telle couleur… La démarche n’est pas de produire une oeuvre, mais de s’épanouir en peignant d’abord pour soi. Les ateliers se déroulent dans le calme afin de favoriser la concentration, par petits groupes (6 personnes maxi), tous âges confondus. Les participants se retrouvent de manière conviviale autour d’une grande table où sont mis à leur disposition les couleurs et les supports. Chaque intervenant choisira librement son sujet, la taille de sa feuille de papier, s’il préfère peindre à plat où sur un chevalet, debout où assis… Mon rôle : encourager l’acte de peindre, mettre à l’aise chacun, accompagner sans imposer, susciter le "lâcher prise" et l’expérimentation tout en assurant la bonne tenue du pinceau, en dispensant des r e c o m m a n d a t i o n s essentiellement techniques, dans le respect du matériel. Un matériel de qualité est fourni (peinture à l’eau, pinceaux, papier Arches, tabliers, masques de protection, gants…) ainsi qu’un rafraîchissement, qui sera pris, tous ensemble, en fin de séance.


P AS SI " TIMBRÉ " QUE ÇA LE T CHOBA ! M ONACO

#enbref

Auteur-compositeur-interprète, pianiste et poète, Léo Ferré une figure incontournable de la chanson française. Né le 24 août 1916 à Monaco, il s’intéresse très tôt à la musique et intègre la chorale de la maîtrise de la Cathédrale de Monaco comme soprano. Celui que l'on résume trop à sa carrière de chanteur était avant tout un compositeur dont le bonheur suprême était de conduire un orchestre. Mais le compositeur était aussi un poète de premier plan, un interprète dont la voix pénétrait au plus profond de chacun d'une seule vibration faite d'amour et de révolte.

Dessin : Joël TCHOBANIAN

Gravure : Pierre ALBUISSON

Impression : Taille-douce 2 couleurs

Format du timbre : 30 x 40,85 mm horizontal

42


43


L’ A R T E L I E R

RESPONSABLES DE PUBLICATION Murielle VELAY-MICHEL Joël TCHOBANIAN

A ssociation L es ART’O chtones

OUVERT DU LUNDI AU VENDREDI de 10 h à 19 h sur rendez-vous

5,

ALLÉE

G UILLAUME A POLLINAIRE - L ES J ACARANDAS - M ONACO

B LOC B4 - 3 ÈME ÉTAGE

C ONTACT : 06 07 93 27 16

E MAIL : ARTOCHTONES @ GMAIL . COM

www.artochtones-monaco.com

REDACTION MAQUETTE MISE EN PAGE Murielle VELAY-MICHEL

ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO : Dona Flor Mateo MORNAR Marc D’ANGELO Marie-Lys MICHEL N.A.D

MiraBelleArt&Design@

PHOTOGRAPHIE Archives ART’O Charles FRANCH GUERRA Marie-Lys MICHEL

COUVERTURE GRAPHISME MIRABELLE-Art&Design©

44

ART'O Mag #6 - Automne 2016  

Le magazine de l'Association Les ART'Ochtones Collectif d'artistes visuels de Monaco

ART'O Mag #6 - Automne 2016  

Le magazine de l'Association Les ART'Ochtones Collectif d'artistes visuels de Monaco

Advertisement