Page 1

tom'S

CITY MAGAZINE LUXEMBOURG · dezember'11

Tom Leick’s acting career has taken a backseat as he focuses on his job as production administrator for the city’s two theatres. Tom Leick met sa carriÈre d’acteur entre parenthÈses pour se consacrer à son nouveau rôle d’administrateur de production des deux théâtres de la ville.

T

T

om Leick thinks he has the best job in the theatre in Luxembourg. As production administrator at the Théâtres de la Ville de Luxem bourg, he is an integral part of the team that has helped make the Grand Théâtre such a success, as director Frank Feitler’s ambitious plans to attract high calibre international productions and also co-produce original material have borne fruit. As part of his commitment to the job, Tom has given up full-time acting, after a career that spanned more than 10 years. But has been rewarded in so many other ways. “I have discovered a completely new world, he says. Acting was my dream, but it took someone like Frank, who had a vision for this theatre and could see this path for me, to make that leap. I feel very lucky.” Q

www.citymag.lu 

om Leick ne pouvait rêver mieux : il vous dira qu’il a la meilleure place au sein du théâtre à Luxembourg. Le nouvel administrateur de pro duction des Théâtres de la Ville de Luxembourg a intégré l’équipe responsable du succès du Grand Théâtre, puisque la vision ambitieuse de Frank Feitler pour attirer des productions internationales de haut niveau et coproduire des projets originaux a porté ses fruits. Pour se consacrer pleinement à sa nouvelle fonction, Tom a relégué au second plan sa carrière d’acteur à laquelle il s'est consacré pendant plus de 10 ans. Mais le jeu en valait la chandelle. « J’ai découvert un autre monde, dit-il. Jouer était ma passion, mais sans Frank qui avait une véritable vision pour ce théâtre et qui m’a fait confiance, je n’aurais pas fait le saut. J’ai vraiment eu de la chance. » Q

N Duncan Roberts  O Julien Becker

read page 08

tom’s  city magazine luxembourg


Hermès, artisan contemporain depuis 1837.

Hermès. 13, rue Philippe II. Luxembourg. Tél. (352) 220 981. Hermes.com


03 Local elections

Ennert Ons... Entre Nous/Between us

Le nouveau bourgmestre, Xavier Bettel, fait part de ses plans pour la capitale. New city mayor Xavier Bettel discusses plans for the capital.

Sommaire La Ville de Luxembourg s‘est dotée d’un nouveau collÈge Échevinal pour les six annÉes À venir. Quelles sont les ambitions du nouveau bourgmestre pendant son mandat ? The Ville de Luxembourg has a new College of Aldermen for the next six years. What ambitions does the new mayor have for his tenure? NDuncan Roberts  ODavid Laurent / Wide

Quelle est votre vision personnelle de la ville ? La Ville s’agrandit et nous devons planifier cette croissance. Parler de « vision » ici, dans la perspective d’un développement continu, c’est envisager les défis à relever – en termes de transport, d’infrastructures pour les personnes âgées ou les enfants, et sur le plan technique. Puisqu’il est impossible de mettre un terme à cette évolution naturelle de la Ville, il nous faut, par conséquent, trouver le juste équilibre. Notre priorité est de préserver la qualité de vie urbaine. La Ville doit croître harmonieusement, conserver une cohésion sociale et éviter l’embourgeoisement, afin que chacun se sente bien dans son quartier. Nous souhaitons voir la Ville poursuivre une croissance positive comme elle l’a fait au cours de ces 30 dernières années.

dans l’accord de coalition, vous vous dÉclarez en faveur de plus de transparence. Comment ceci se manifestera-t-il ? La transparence est essentielle à mes yeux. Nous ne pouvons pas dire aux citoyens que nous sommes là pour eux sans les prendre en compte. Nous mettrons en place sur Internet un système permettant à toute personne qui contacte un service municipal par écrit de connaître son correspondant et de suivre toutes les étapes du traitement de sa requête. Les rapports des différentes commissions seront rendus publics et, pour la première fois, nous avons confié la présidence de deux commissions à l’opposition, qui jouera ainsi un rôle plus important qu’avant. En outre, les réunions du conseil seront retransmises en direct sur Internet.

Quels sont vos objectifs d’ici votre fin de mandat, en 2017 ? Nous voulons réussir à réaliser tous les points de notre programme de coalition, c’est la raison pour laquelle il a été élaboré. Nous avons un mandat pour diriger cette Ville pendant les six prochaines années, et nous travaillons en équipe. J’ai beaucoup contribué au programme, mais je ne suis pas un solitaire. Personne n’a l’exclusivité d’une bonne politique. Si l’un des six membres du collège échevinal propose une bonne idée, celle-ci devient une idée collective. Quant à moi, je serai là aussi bien dans les bons que dans les mauvais moments. Je m’y engage. Q

www.citymag.lu

Contents

stories

The city is growing, and we need to plan for that. So the vision is to say that if the city continues to develop as it has, what challenges does that bring with it – whether it is in terms of transport, infrastructure for the elderly or children, technical. We can’t block the natural development of the city, but have to find the right balance. What is important for us is to preserve the quality of life in the city. It must grow harmoniously in terms of social cohesion, without gentrification, so that people in different neighbourhoods feel good where they are. We want to see the city continue to grow positively as it has over the last 30 years.

In the coalition agreement you say you want more transparency. How will that manifest itself? Transparency is very important to me. We can’t tell people we are there for them, without acknowledging them. We will introduce a tracking system so that anyone who writes a letter to the city can see via internet who is handling that letter and at what stage it is in the procedure. Reports by the various commissions will be made public – and for the first time we have given the opposition presidency of two commissions, allowing them to play a greater role than previously. In addition, council meetings will be broadcast live via internet.

What do you hope to achieve by 2017 when your current mandate expires? We want to have achieved everything in the coalition programme, that’s why it is there. We have a mandate to lead the city for the next six years, and we are working as a team. I had lots of input in the programme, but I am not a loner. Nobody has exclusivity on good policy. If any of the six members of the college of aldermen has a good idea it is an idea from the college. But I will be there when things go well, and also when things are not going well. And I stand by that. Q

City memos 15 en bref 18

04

What is your personal vision for the city?

Administration communale Continuer à déve lopper la capitale Les nouveaux projets de l‘administration communale pour les six prochaines années. Prix Luxembourgeois 06 d’Architecture Quatre projets de la capitale figurent au palmarÈs Bazar de la Croix-Rouge 07 Aide aux familles du luxembourg — Politique les adieux du bourgmestre

08

Cover face

Tom Leick

Faces

10 Nigel Sharplin

Shopping Ouvertures le dimanche — Parking credit card payment extended

Student housing 12 keeping pace Design 14 Rewarding innova tion in retail — Charity Toys for Tots under way

Winterlights Illuminating the City

Faces

20 Michael Bergman and Berglind Sigurdardottir

— Quartier européen Du vert pour le nouveau Secrétariat du Parlement européen

regulars

Viewfinder 16 From the Mudam At your service 22 Toys Stores Communities 24 Poland city guide 26 At second glance 29 Czech Embassy They Luxembourg 30 Robyn Orlin

tom's  city magazine luxembourg


04 Administration communale

Continuer à développer la capitale Continuing to develop the capital

Le nouveau collège échevinal et les négociateurs des deux partis signent l’accord de coalition. The new college of aldermen and negotiators from both parties sign the coalition accord.

Le nouveau bourgmestre Xavier Bettel et le premier échevin François Bausch ont dÉvoilÉ les nouveaux projets de l’administration communale pour les six prochaines annÉes. Mayor elect Xavier Bettel and deputy mayor elect François Bausch have unveiled the new city administration’s plans for the next six years. NDUNCAN ROBERTs  ODAVID LAURENT / WIDE

L

e 9 novembre, le parti démocratique (DP) et les Verts (Déi Gréng) de la capitale ont signé un accord de coalition qui orientera leurs politiques communes pour la Ville durant la période législative 2011-2017. L’accord est composé de 15 chapitres qui traitent des domaines les plus importants : de l’urbanisme aux finances en passant par la culture, les sports, l’égalité entre hommes et femmes, la politique en faveur des enfants, l’environnement et les espaces verts. À l’instar de l’administration précédente, le nouveau collège échevinal souhaite donner la priorité au logement et à la mobilité, mais il veut aussi faire preuve de transparence, simplifier et accélérer les procédures administratives. Par exemple, Xavier Bettel a annoncé un projet visant à diffuser les réunions du conseil en direct sur Internet, et un autre qui étudiera la possibilité de créer des comités de quartier permettant aux habitants de faire entendre leur voix d’une manière plus officielle. L’administration a également l’intention de créer un système de numéro de suivi pour les demandes de permis de construire, ce qui permettra aux demandeurs de voir précisément à quel stade en est leur dossier.

Urbanisme En termes d’urbanisme, la priorité sera d’impliquer les habitants et de les informer sur les projets de grande envergure ; il est ainsi prévu d’exposer des maquettes de projets architecturaux et de proposer des stands d’information sur place lors du lancement de chantiers importants. Les actions en matière d’urbanisme auront pour but d’amé-

tom's  city magazine luxembourg

liorer la qualité de vie des piétons et de veiller à ce qu’une importance particulière soit accordée aux espaces verts et aux jardins publics. L’idée de construire un restaurant à la Kinnekswiss, dans le parc de la Ville, et de rénover la station de bus Charly’s Gare n’est qu’une des pistes étudiées pour améliorer la qualité de vie et offrir aux habitants des espaces de rencontre publics. La nouvelle administration souhaite également travailler en étroite collaboration avec les communes voisines, ainsi qu’avec les autres villes de la région, afin d’améliorer la coordination des transports publics et d’autres projets communs.

MobilitÉ L’importance accordée à la question du logement est soulignée par le fait que quatre conseillers communaux ont été chargés de différents aspects de la politique en la matière. Le bourgmestre a déclaré qu’il veillerait à ce que les futurs projets ne soient pas trop éloignés du centre-ville. Mais la principale difficulté, selon Xavier Bettel, est de fournir des logements abordables aux jeunes familles, pour éviter que celles-ci ne quittent la ville. À cet égard, la Ville prévoit de construire des logements qui seraient en location avec option d’achat au bout de 10 ans. Un bureau spécial consacré au logement, qui fournira aux habitants toutes sortes d’informations pratiques, sera également mis en place au Bierger-Center. La Ville évaluera par la suite le succès du projet « Vivre sans voiture » au Limpertsberg, afin de déterminer l’intérêt qu’il pourrait y avoir à adapter ce projet expérimental à d’autres quartiers.

Les habitants qui n’ont pas de voiture seront heureux d’apprendre qu’un projet de covoiturage avance à grands pas. Mais il y a aussi de bonnes nouvelles pour ceux qui ont une voiture. La Ville prévoit de créer des places « Park & Shop » dans certaines rues, qui permettraient aux automobilistes de stationner gratuitement jusqu’à 30 minutes pour faire un saut dans un magasin ou à la pharmacie par exemple. Mais la Ville souhaite surtout mettre l’accent sur ce que l’on appelle la « mobilité douce », c’est-à-dire les cyclistes et les piétons. Cela pourrait supposer des feux de signalisation plus favorables aux piétons, et une amélioration de la sécurité et du confort des cyclistes. La politique relative à la famille et à la jeunesse occupe également une place importante, et prévoit notamment de créer davantage de centres pour les jeunes et d’étudier la possibilité de transformer la Schluechthaus de Hollerich (qui abrite actuellement un skate park et le Service des sports de la Ville) en un espace de rencontre et de culture pour les jeunes, avec des studios de musique et d’autres installations. D’autres bâtiments anciens, les Rotondes, à Bonnevoie, pourraient aussi être rénovés, c’est en tout cas le souhait de la nouvelle administration. Cette dernière voudrait que le gouvernement national utilise les Rotondes pour abriter un marché couvert semblable à celui de Covent Garden ou à ceux qui existent dans de nombreuses villes françaises. Q

J www.vdl.lu

www.citymag.lu


05 Collège échevinal

Composition

2.

1.

3. 1. Xavier Bettel : le nouveau bourgmestre souhaite une administration communale plus transparente. Xavier Bettel: the new mayor wants the city administration to be more transparent.

4.

2. Lydie Polfer reste en charge des affaires culturelles. Lydie Polfer retains the culture portfolio. 3. François Bausch continuera à œuvrer pour la mobilité douce. François Bausch will continue to focus on soft mobility. 4. Colette Mart et Viviane Loschetter pendant la conférence de presse. Colette Mart and Viviane Loschetter at the coalition press conference.

Xavier Bettel : bourgmestre, administration générale, communication, urbanisme, tourisme et commerce, sécurité mayor, general administration, communication, urban development, tourism and retail, security François Bausch : 1er échevin, mobilité, transports en commun, finances deputy mayor, mobility, public transport, finance Lydie Polfer : affaires culturelles, urbanisme, immobilier, topographie cultural affairs, urban development, property and topography Simone Beissel (photo) : infrastructures et nouvelles constructions, services de secours, sports et loisirs infrastructure and new construction, rescue services, sports and leisure Viviane Loschetter : politique sociale, jeunesse, personnes âgées, logement, environnement social policy, youth, the elderly, housing, environment Colette Mart : éducation, égalité entre hommes et femmes education, gender diversity J www.vdl.lu

O

n 9 November the capital city’s Demokrate sch Partei and Déi Gréng signed a coalition agreement that will guide their common policies for the city during the 2011-2017 legislative period. The agreement is divided into 15 chapters that tackle the most important areas of policy, from urban development and finances to culture and sports, from gender issues and children’s policy to the environment and green spaces. Like the previous administration, the new collège échevinal wants to focus on housing and mobility, but is also keen to be transparent and to simplify and speed up administrative procedures. For instance, Xavier Bettel announced plans to broadcast council meetings via live stream on the Internet and to look into the possibility of creating neighbourhood committees allowing residents to have more of an official voice. The administration also plans to introduce a tracking number system for planning permission applications, allowing applicants to see at exactly what stage their dossier is at.

Urban planning In terms of urban planning, emphasis will also be placed on involving and informing residents of major developments, with plans to exhibit models of architecture projects and to provide on-the-spot info stands whenever a significant construction site is opened. Planning will focus on improving quality of life for pedestrians and ensuring that green parks and public spaces are given pro­minence. Ideas to build a restaurant at the Kinnekswiss in the city park and revamping

www.citymag.lu

« Garder à la Ville son rôle dynamique de moteur économique et de centre commercial du pays et de la Grande Région. » “To maintain the City’s dynamic role as an economic driver and commercial centre of the country and the Greater Region.” Coalition agreement

the Charly’s Gare bus station are just some of the initiatives that could improve quality of life and provide residents with public meeting places. The new administration also wants to work closely with neighbouring communes as well as other cities in the region to improve coordination of public transport and other common projects. The importance of housing is underlined by the fact that four aldermen and women have been given responsibility for various aspects of housing policy. The mayor says he wants to ensure that future projects are not geographically too far apart. But the main challenge, as Xavier Bettel recognizes, is to provide affordable housing for young families to stop them moving out of the city. To this end the city plans to build housing that would be made available for rent with a purchase option after ten years. A special housing bureau, providing residents with all sorts of practical information, will also be established at the Bierger-Center. The Ville will also later measure the success of the Vivre sans voiture project in Limpertsberg to assess whether the experimental project could be adapted to other neighbourhoods.

be on what is called “soft mobility” – that is to say cyclists and pedestrians. That could include making traffic lights more favourable to pedestrians and also improving safety and comfort for cyclists. Family and youth policy is also important, and includes plans to create more youth centres and analyse the viability of turning the Hollerich Schluechthaus (currently home to a skatepark and the city’s sports service) into a meeting and cultural centre for the young, replete with music studios and other facilities. Other old buildings, the Rotondes in Bonnevoie, could also be up for a revamp if the new administration has its way. It would like the national government to use the Rotondes to house a covered market like that in Covent Garden or many French cities. Q

Mobility Residents without cars will also be pleased to hear that plans for a Car sharing project are also moving ahead. But for those who do have a car, there is more good news. The city plans to introduce Park & Shop spaces in certain streets that would allow drivers to park for 30 minutes or less for free while they pop in to a shop or pharmacy, for example. But much of the city’s emphasis will

tom's  city magazine luxembourg


06 Prix Luxembourgeois d’Architecture

Quatre projets de la capitale au palmarÈs Four capital projects among the winners

2.

1.

Cette annÉe, le Prix Luxembourgeois d’Architecture a récompensÉ six projets, dont quatre concernent la ville de Luxembourg. The annual Luxembourg architecture prize this year rewarded six projects, four of which are in Luxembourg City. NDuncan Roberts  ODavid laurent / wide

L

a 6e édition du plus grand prix d’architecture du Luxem bourg, qui s’est tenue début novembre, a été la plus ambi tieuse à ce jour. Le prix a non seulement inclus de nouvelles catégories (architecture paysagiste et architecture d’intérieur, ouvrages d’art et structures), mais la compétition a également été ouverte au public grâce à un vote en ligne. Le jury était composé d’experts en architecture locaux et internationaux et présidé par Kai-Uwe Bergmann, du bureau BIG basé à Copenhague. Parmi les autres membres figuraient Florent Cenni, architecte chez Zoom architecture à Bruxelles ; GG Kirchner de Remerschen, architecte et éditeur de la revue d’architecture adato ; Bart Lootsma, professeur d’architecture à l’Université du Luxembourg et à l’Université d’Innsbruck ; Pierre-Alexandre Marchevet, architecte paysagiste chez OKRA, à Utrecht ; Jean-François Blassel, architecte et ingénieur à l’agence RFR, à Paris ; et Ursula Witry, architecte chez Witry&Witry architecture urbanisme à Echternach. Au total, 154 projets ont été soumis au jury. Les meilleurs ont été présélectionnés dans une liste de cinq projets pour chacune des quatre catégories et ont été départagés par le vote du public en ligne, en collaboration avec RTL. Le prix du public ainsi que le prix du jury pour les ouvrages d’art et structures ont été attribués à la gare Belval-Université, conçue par l’agence Jim Clemes. Le prix d’architecture a été décerné à la fois au nouveau château d’eau de Leudelange (SchemelWirtz Architectes) et à l’extension et la rénovation de la Villa Vauban, conçues par Diane Heirend & Philippe Schmit Architectes. Le jury a souligné pour ce projet la « sensibilité exprimée dans l’utilisation des matériaux » et le confort et le charme séduisants du bâtiment. La Villa Vauban était l’un des quatre projets de la capitale récompensés lors de la cérémonie de remise des prix. Le Musée ArcelorMittal, conçu par Moreno Architecture & Associés dans l’ancien siège social du groupe sidérurgique, avenue de la Liberté, a remporté le prix de l’architecture d’intérieur pour son « impact émotionnel et visuel fort » et son adaptabilité à des fonctions différentes. L’architecte paysagiste parisien Michel Desvigne a également obtenu une récompense pour sa requalification du parc Draï Eechelen, situé près de la place de l’Europe et du Mudam au Kirchberg. Le jury a loué le sens du détail du projet, et la capacité de mettre en valeur les différentes caractéristiques architecturales, historiques et géographiques du quartier. En parlant d’espaces publics, le jury a décerné un prix spécial au Kyosk du Parc central, près de la Coque, conçu par Polaris Architects, le désignant comme un exemple parfait de ce que Le Corbusier appelait « l’acoustique visuelle » et un design sobre mais fonctionnel qui en fait un point de rencontre stratégique dans le parc. Q

tom's  city magazine luxembourg

T

he sixth edition of Luxembourg’s premier prize for architecture, held early November, was the most ambitious yet. Not only did the prize include new categories – landscape architecture, and interior architecture as well as engineering projects and structures – the competition also opened up to the public, via an online vote. The jury was comprised of local and international architecture experts presided by Kai-Uwe Bergmann, architect with Copenhagen based BIG architects. Other members included Florent Cenni, architect with Zoom architecture in Brussels ; GG Kirchner, architect and editor of the adato architecture magazine from Remerschen; Bart Lootsma, professor of architecture at the University of Luxembourg and University of Innsbruck; Pierre-Alexandre Marchevet landscape architect with OKRA in Utrecht ; Jean-François Blassel architect and engineer with Agence RFR in Paris ; and Ursula Witry architect with Witry&Witry architecture urbanisme in Echternach. A total of 154 projects were submitted for the jury’s consideration. They were whittled down to a short-list of five projects in each of the four categories for the public vote, which was conducted online with broadcaster RTL. The winner of the public prize, and also of the engineering project/structure prize from the jury, was the railway station at Esch-Belval-University designed by the Jim Clemes agency. The architecture prize itself was shared between the new Chateau d’eau in Leudelange (SchemelWirtz Architectes) and the Villa Vauban extension and refurbishing designed by Diane Heirend & Philippe Schmit Architectes. The jury cited the latter’s “sensibility in use of materials” and the seductive comfort and charm of the building. The Villa Vauban was just one of four capital city projects rewarded at the prize giving ceremony. The Musée ArcelorMittal by Moreno Architecture & Associés in the headquarters of the steel maker on avenue de la Liberté won the interior architecture prize for its “emotional and strong visual impact” and adaptability to different functions. Parisian landscape architect Michel Desvigne also won a prize for his redesign of the Parc Draï Eechelen near the place de l’Europe and Mudam in Kirchberg. The jury praised the project’s sense of detail and ability to highlight the different architectural, historical and geographical aspects of the area. And talking of public spaces, the jury also awarded a special prize to Polaris Architects’ Kyosk in Central Parc near the Coque, which it said was a prime example of what Corbusier called “visual acoustics”, and was a simple but functional design that acted as a strategic meeting point in the park. Q

3. 1. Le projet de Michel Desvigne pour le Parc Draï Eechelen a obtenu le prix de l’architecture paysagiste. Michel Desvigne’s Parc Draï Eechelen won the landscape architecture prize. 2. L’extension de la Villa Vauban, par Diane Heirend & Philippe Schmit Architectes, a été plébiscitée pour sa sensibilité. The Villa Vauban extension by Diane Heirend & Philippe Schmit Architectes was praised for its sensibility. 3. Le Kyosk de Polaris Architects a obtenu le prix spécial du jury pour son design sobre et fonctionnel. Polaris Architects’ Kyosk was awarded a special jury prize for its simple and functional design.

J www.fondarch.lu

www.citymag.lu


07 Bazar de la Croix-Rouge

Aide aux familles du luxembourg Helping local families

Le bazar annuel de la Croix-Rouge a eu lieu le dimanche 13 novembre à la Halle Victor Hugo. On Sunday 13 November the Red Cross held its annual bazaar at the Victor Hugo Hall. N Duncan Roberts  O Luc Deflorenne

L

e Bazar annuel de la Croix-Rouge, qui se tient généralement à la mi novembre, est un moment fort avant l’Avent. Le 13 novembre, la tradition a été respectée grâce aux 300 bénévoles des sections de la Ville de Luxembourg, Esch-sur-Alzette et Rumelange, qui ont accueilli les visiteurs à la Halle Victor Hugo du Limpertsberg. Le Bazar a lieu sous le Haut Patronage de la Grande-Duchesse MariaTeresa, présidente de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Lors de sa visite, tôt dans la matinée, la Grande-Duchesse a discuté avec les bénévoles puis s’est promenée entre les 30 stands qui regorgeaient de cadeaux pour les fêtes et autres. Elle est venue accompagnée du bourgmestre Paul Helminger, de la ministre des Classes moyennes et du Tourisme Françoise Hetto-Gaasch et du ministre du Développement durable et des Infrastructures Claude Wiseler. Les recettes du Bazar, soutenu par la Banque de Luxembourg, sont versées à la campagne de fin d’année de la Croix-Rouge en faveur des familles luxembourgeoises en difficulté. L’argent sert à acheter des articles de base (draps, ustensiles de cuisine) à de jeunes adultes résidant dans les logements pour personnes en détresse, ainsi qu’à acheter, rénover ou louer des maisons dans le cadre de ce projet, à financer des activités de thérapie familiale ainsi que le service téléphonique d’écoute aux familles de la Croix-Rouge. Q he annual Red Cross bazaar is one of the highlights of the pre-Advent period, traditionally held in mid-November. This year’s event was no different as some 300 volunteers from the organization’s Luxembourg City, Esch-Alzette and Rumelange sections gathered at the Victor Hugo Hall in Limpertsberg to welcome visitors on 13 November. Among the guests was Grand Duchess Maria-Theresa, in her capacity as president of the Luxembourg Red Cross. The Grand Duchess visited the bazaar early in the morning and spent time chatting with volunteers and browsing some of the 30 stands selling seasonal gifts and other items. The Grand Duchess was accompanied by city mayor Paul Helminger, minister of tourism and small- and medium-size business Françoise Hetto-Gaasch and minister for sustainable development and infrastructure Claude Wiseler. Receipts from the Bazaar, which is supported by Banque de Luxembourg, go towards the Red Cross’s end of year campaign to help families in conflict situations in Luxembourg. The Red Cross uses the money to buy essentials such as bed linen and kitchen utensils for young people living in the perspective sheltered housing project, to buy, renovate or rent houses as part of the project, to help pay for family activities that are part of therapy and to finance its family help line. Q

T

J www.croix-rouge.lu

Politique

Les adieux du bourgmestre Mayor’s farewell Paul Helminger était d’humeur joviale. Paul Helminger was in jovial mood.

N Duncan Roberts  O Charles Caratini

Le samedi 19 novembre, à l’occasion du marché qui se tenait place Guillaume II, Paul Helminger a invité les gens de la ville à venir prendre un verre. Le 24 novembre a officiellement marqué le départ de l’ancien bourgmestre, lorsque le nouveau collège échevinal est entré en fonction avec Xavier Bettel à sa tête. M. Helminger était d’humeur joviale. Des centaines de personnes sont venues lui témoigner leur sympathie. Q Paul Helminger hosted a drink for the people of the city at the Saturday market in the place Guillaume II on 19 November. The former mayor officially stepped down on 24 November, when the new college of aldermen was sworn in to office with Xavier Bettel as the mayor. Helminger was in jovial mood as he met hundreds of well-wishers. Q

www.citymag.lu

tom's  city magazine luxembourg


08

theatre

Mastering a new craft G

iving up full-time acting to commit to his role as production administrator was a life-changing decision for Tom Leick, but one that he has not regretted. Studying concurrently for an MBA and tackling the complex job has given him a new perspective on life. “It has confirmed what I always thought, that I was never a one-track pony. I never wanted to be just an actor, an artist.” After all, he says, acting is a very insecure profession and you never know what is round the corner. “It all makes sense. What was initially a back-up plan is now my living.” Acting had always been a dream and one that Tom managed to follow despite initial scepticism from his parents. Tom’s mother had been an actress, so it was in his genes and he says his father eventually realised that resistance was futile. He made a deal to finish school before venturing forth, but after completing his BAC Tom started a laundry business with his partner at the time. “It was literally like My Beautiful Laundrette,” Tom jokes now. He had studied drama and diction at the city’s conservatoire, but it was only when he ended up in London working for AT&T that he thought “you’re in the capital of theatre, now is the time to become an actor.” He says that he had nothing to lose by trying, but that nobody was more surprised than him when he won a place at the Drama Centre. He returned to Luxembourg after nine years of living in London because he was receiving regular work in the Grand Duchy’s theatres from the likes of Marc Olinger at the Théâtre des Capucins and Frank Hoffmann at the Théâtre National. “I never regretted coming back… even though London was an experience that was so fundamental to my life and opened so many doors.” He considers himself lucky to have been able to live off acting for some ten years, but when the opportunity to work with Frank Feitler at the Grand Théâtre arose, Tom jumped at the chance. Feitler wanted some assistance for the big international projects he was staging, such as Robert Wilson’s Two Lips and Dancers and Space and Deborah Warner’s Julius Caesar from the Barbican. “Frank started here with literally nothing, there was no production office. With the type of work he wanted to present, the scale of the productions he was willing to co-produce, he needed a team of people and I was the first to come into his mind.” What he calls his second career has been enhanced by taking an MBA at Sacred Heart University in Luxembourg. It was a move that Frank Feitler encouraged. Tom says he had learned a lot on the job, but wanted to develop his management skills because he was dealing with very complex productions that involved everything from contractual negotiation to logistics. He has thoroughly enjoyed the course and what he has learned; and learned about himself – he even reads The Economist. “One should never underestimate what one is capable of. Other people put you in boxes, but sometimes we put ourselves in boxes.” However, Tom says he has not become jaded by the business side of the theatre. With his background rooted in performance he says he still knows the nervousness of actors and the excitement of the audience. Indeed, when he does have the opportunity to sit in the audience he now realises fully how much theatre is team work. It is a sense of ensemble that was drilled in to him at drama school; that actors were just as much craftsmen as the carpenter who built the set, the lighting guy on the rig...“You really get the satisfaction and thrill thinking that we all worked together to make it happen.” Q

 LIRE PAGE 01

E

n passant du rôle d’acteur à celui d’administrateur de production, Tom Leick a changé de vie mais il ne regrette pas sa décision. Il prépare actuellement un MBA tout en assumant ses nouvelles fonctions complexes et porte dès lors un autre regard sur la vie. « J’ai toujours su que j’avais plusieurs cordes à mon arc, et j’en ai la confirmation. Je n’ai jamais voulu être uniquement acteur, artiste. » Après tout, ditil, le métier de comédien est loin d’offrir une quelconque sécurité. On ne sait jamais ce qui peut arriver. « Tout se tient. Mon plan de secours initial est aujourd’hui mon gagne-pain. » Tom avait réussi à poursuivre son rêve de toujours – être acteur – malgré le scepticisme de ses parents. Mais sa mère avait été comédienne, c’était donc dans dans ses gènes et son père finit par réaliser qu’il était vain de résister. Il exigea néanmoins que son fils termine ses études. Le baccalauréat en poche, Tom ouvrit d’abord une laverie automatique avec son partenaire de l’époque. « Un vrai remake de My Beautiful Laundrette », se souvient-il gaiement. Il étudia l’art dramatique et la diction au conservatoire, mais ce n’est qu’une fois à Londres, où il travailla chez AT&T, qu’il prit conscience « [d’être] dans la capitale du théâtre, et qu’il était temps de devenir acteur ». Il n’avait rien à perdre à tenter sa chance, mais il fut le premier surpris d’être accepté au Drama Centre. Après neuf ans de vie londonienne, il décida de revenir à Luxembourg en raison de la fréquence de ses engagements dans les théâtres locaux, Marc Olinger l’appelant au Théâtre des Capucins et Frank Hoffmann au Théâtre National, notamment. « Je n’ai jamais regretté ce retour…même si l’expérience de Londres a marqué ma vie à jamais et m’a ouvert tant de portes. » Heureux d’avoir pu vivre de sa passion pendant une dizaine d’années, il n’hésita pas une seconde lorsque Frank Feitler lui proposa de collaborer au Grand Théâtre. Feitler voulait un assistant pour les projets internationaux qu’il mettait en scène, comme Two Lips and Dancers and Space de Robert Wilson et Julius Caesar de Deborah Warner, une reprise de la production du Barbican. « Frank a débuté ici avec rien, littéralement, même pas un bureau de production. Pour le genre d’œuvres et de travail qu’il souhaitait présenter, et l’envergure des projets qu’il voulait coproduire, il lui fallait une équipe. Il a tout de suite pensé à moi. » Pour commencer sa seconde carrière, comme il dit, avec les meilleurs atouts, il prépare un master de gestion à la Sacred Heart University à Luxembourg – avec la bénédiction de Frank Feitler. S’il apprend énormément sur le terrain, Tom souhaite développer ses compétences en gestion afin de pouvoir traiter tous les aspects des productions très complexes auxquelles il a affaire, des négociations de contrats à la logistique. Il s’est passionné pour le sujet et a beaucoup appris sur la gestion et sur lui-même : aujourd’hui, il lit même The Economist. « Il ne faut jamais sous-estimer ce dont on est capable. Les autres vous rangent dans des petites boîtes, mais parfois nous nous y enfermons nous-mêmes. » Tom n’est pas encore blasé par le côté administratif du théâtre. Avec son expérience des planches, il n’a rien oublié du trac de l’acteur ou de l’enthousiasme du public. Aujourd’hui, quand il a l’occasion de passer du côté du public, il réalise pleinement combien le théâtre est un travail d’équipe. Ce sens de l’ensemble lui a été inculqué aux cours d’art dramatique. Les acteurs sont des artisans au même titre que le charpentier qui fabrique les décors ou l’éclairagiste... « Au final, c’est une satisfaction et une grande émotion de penser que le résultat est le fruit de notre travail à tous. » Q

“One should never underestimate what one is capable of.”

tom's  city magazine luxembourg

« Il ne faut jamais sous-estimer ce dont on est capable. » tom leick

J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Les rendez-vous culturels de la Villa Vauban à ne pas manquer ! dans le cadre de l’exposition L’art à tout prix. Jean-Pierre Pescatore (1793 – 1855), un collectionneur bourgeois à Paris au temps de Louis-Philippe 18.11.2011 > 04.03.2012

Date

09.12.2011 Heures 18h00

Coup de cœur ou investissement ? Le collectionneur et le marché de l’art, hier et aujourd’hui

Soirée conférences

Lors de cette soirée, un spécialiste de Sotheby’s, un représentant de la famille de collectionneurs Grässlin ainsi qu’un professionnel du monde des finances vous emmènent dans les coulisses du marché de l’art.

Louis Aimé Grosclaude (1784 – 1869), Portrait en pied de Jean-Pierre Pescatore, 1844, © Villa Vauban

20.01.2012 Heures 18h00 Date

La folie des orchidées Pascal Sauvêtre, adjoint au chef des serres du Jardin du Luxembourg

Conférence

à Paris, vous fera découvrir l’histoire de la collection d’orchidées de Jean-Pierre Pescatore dans son contexte socio-historique.

Simon Saint-Jean (1808 – 1860), Tableau de fleurs, 1851, © Villa Vauban

Datum Wann

10.02.2012 18.00 Uhr

Thematische Führung Auguste De Bay (1804 – 1865), Portrait de Madame Félix Crucy (extrait), 1865, © Musée des Beaux-Art, Nantes, photo: C. Clos

24.02.2012 Heures 18h00

« Bourgeois Fashion » Kleidung und Mode in Gemälden des 19. Jahrhunderts Auf Leinwand festgehaltene Bekleidungsformen werden von Ralf Schmitt, Modedesigner und Dozent an der Fachhochschule Trier detailliert vorgestellt und analysiert.

Date

Château Giscours, un grand cru du Médoc

Conférence-dégustation

Découvrez l’histoire du domaine viticole Château Giscours, Margaux Grand Cru Classé et dégustez quelques grands millésimes. (réservation obligatoire T : 4796-4900)

Château Giscours près de Bordeaux


10 Shopping

Ouvertures le dimanche

Rugby

Kiwi is a veteran Red Lion

Sunday openings

Nigel Sharplin loves his sport and recently became Luxembourg’s most capped rugby player. Nigel Sharplin aime le ballon ovale et est rÉcemment devenu le joueur de rugby le plus capÉ du Luxembourg !

NDuncan Roberts  ODavid Laurent / Wide (archives)

Les boutiques de la Ville de Luxembourg seront ouvertes trois dimanches de suite avant Noël : les 4, 11 et 18 décembre, les magasins ouvriront leurs portes l’après-midi. En outre, en coopération avec le ministère du Développement durable et des Infrastructures, les bus de la Ville de Luxembourg seront gratuits et le P&R Bouillon sera également ouvert. Q Shops in Luxembourg City will be open on three consecutive Sundays in the lead up to Christmas. Stores will open in the afternoon on 4, 11 and 18 December. In addition, in cooperation with the ministry of sustainable development and infrastructure, all buses operated by the Ville de Luxembourg will be free of charge on those afternoons and the P&R Bouillon will also be open. Q J www.cityshopping.lu

Parking

Nigel Sharplin – most capped player. Joueur le plus capé. NDuncan Roberts  Ojulien becker

paiement par carte de crédit étendu

Like any New Zealander worth his salt, Nigel Sharplin grew up playing rugby. It is simply part of the country’s sporting culture. “I started when I was about five. Everyone plays rugby, even those who eventually switch to football – which was a big no, no when I was young.” He arrived in Luxembourg in 1997 while his brother Daniel was the squash pro at Top Squash. Nigel had also played squash on the South Island circuit in New Zealand and actually given up rugby to focus on his game. He even coached some children’s courses at the Sandweiler club when he first arrived, but soon found out it was not really his thing. He now works as an analyst for JP Morgan Asset Management. He returned to playing rugby and was asked to play for the Luxembourg national team just weeks after arriving in the Grand Duchy. “They hadn’t even seen me play, but thought that because I was from New Zealand I must be good. The eligibility rules were different then, and didn’t require long-term residency.” He hadn’t really trained for some time and so turned down that first opportunity against Sweden, but made his international debut for Luxembourg just a few months later against Bulgaria. A regular with Rugby Club Luxembourg, he has since played for the Red Lions a further 37 times, making him the country’s most capped player to date. Q Comme tout Néo-Zélandais qui se respecte, Nigel Sharplin a grandi en jouant au rugby. Ce sport fait tout simplement partie de la culture sportive du pays. « J’ai commencé à pratiquer cette activité vers cinq ans. Tout le monde manie le ballon ovale, même ceux qui finissent par se tourner vers le football ; une situation qui n’était pas du tout, mais alors pas du tout envisageable lorsque j’étais plus jeune. » Il est arrivé au Luxembourg en 1997. Son frère Daniel pratiquait alors le squash en tant que professionnel à Top Squash. Une activité à laquelle Nigel s’adonnait également au South Island circuit en Nouvelle-Zélande et pour laquelle il avait arrêté le rugby afin de se se concentrer sur son jeu. Après son arrivée, Nigel a même entraîné des enfants au club Sandweiler, mais il s’est rapidement rendu compte que ce n’était pas sa tasse de thé. Il travaille désormais en tant qu’analyste chez JP Morgan Asset Management. Il a repris le rugby et quelques semaines après son arrivée au Grand-Duché, il a reçu une proposition pour intégrer l’équipe nationale du Luxembourg. « Ils ne m’avaient même pas vu sur le terrain. Selon eux, je devais être doué pour la simple et bonne raison que j’étais Néo-Zélandais. Les règles d’éligibilité n’étaient pas les mêmes, un engagement sur le long terme n’était pas requis. » Il ne s’était pas vraiment entraîné depuis un bon moment. Par conséquent, il ne saisit pas la première opportunité qui s’offrit à lui face à la Suède. En revanche, il fit ses premiers pas en sélection pour le Luxembourg face à la Bulgarie quelques mois plus tard. Habitué du Rugby Club Luxembourg, il a également joué 37 autres fois pour les Red Lions, ce qui fait de lui le joueur le plus capé du pays à ce jour. Q

Suite à l’abandon du système de paiement MiniCash fin octobre, la Ville de Luxembourg a dû reconfigurer nombre de ses horodateurs. Les horodateurs récemment calibrés accepteront Visa et MasterCard. Ce système de paiement ne sera toutefois opérationnel que dans les secteurs les plus fréquentés du centre-ville et dans les zones d’activités commerciales. Q Following the suspension of the MiniCash payment system at the end of October, the Ville de Luxembourg has been busy reconfigurating many of its parking metres. The newly calibrated metres will accept Visa and MasterCard payments from drivers. However, the new payment system will only be in operation in the most frequently used central areas of the city and commercial activity zones. Q

J www.rugby.lu

J www.vdl.lu

tom's  city magazine luxembourg

Credit card payment extended

NDuncan Roberts  ODavid Laurent / Wide

www.citymag.lu


Échangez votre vieux tÉlÉviseur pour une expÉrience image merveilleusement supÉrieure Échangez votre vieux téléviseur et profitez d’une réduction sur reprise* allant jusqu’à 1.000 € à l’achat d’un BeoVision 7 ou BeoVision 10 * BeoVision 10 Avec ces enceintes et amplificateurs intégrés d’une qualité supérieure, le BeoVision 10 reste fidèle à la tradition Bang & Olufsen qui vous offre une qualité de son inégalée. Le BeoVision 10 est un téléviseur full HD avec écran à rétro-éclairage LED et équipé des toutes dernières technologies pour une image supérieure. Rendez-vous chez votre revendeur Bang & Olufsen pour échanger votre vieux téléviseur pour un appareil incroyable.

Bang & Olufsen Luxembourg 251, Rue de Beggen, Luxembourg Tel.: 26 09 43 46

Scala 85 Avenue de la Gare, Esch Sur Alzette Tel.: 52 53 08 85

Offre valable jusqu’au 31 décembre 2011, offre non-cumulable avec d’autres offres. Réduction sur reprise TTC*.

bang-olufsen.com


12

Student housing

Keeping pace Faire face

1.

2. Photo: University of Luxembourg

The city and University of Luxembourg are working to increase official and private housing options for students. La ville et l’universitÉ du Luxembourg s’attellent à accroÎtre l’offre publique et privÉe de logements pour les Étudiants. N Aaron Grunwald  O Luc Deflorenne

W

ith the University of Luxembourg growing at a rapid pace, the city’s need for student housing continues to steadily rise and officials are working to keep pace. The winter semester saw 5,700 students enrolled at the university, up eight percent from the year before, and more than half come from abroad. Students face a unique challenge in Luxembourg, as they compete in the short-term housing market with European institutions and financial sector firms, who at any given time have hundreds of employees here for temporary assignments and training sessions, explains Marc Rousseau, the university’s housing coordinator. Naturally “everybody would like to live in the centre of the city.” At the same time, given that the institution is still fairly new, Luxembourg does not have the same student housing culture as, for example, university towns in the UK where families have had a tradition of renting out spare rooms for generations, notes Rousseau. In Luxembourg, students pay an average of 450 to 500 euro per month in rent to share a flat on the private market, according to Rousseau. University housing runs between 350 and 586 euro per month, but includes all charges (including internet access). In October the Ville de Luxembourg inaugurated a new 1.65 million euro building in the Grund that can accommodate 17 students. A couple of weeks later the city’s new coalition government announced its objective of creating more student friendly housing, to ensure students feel welcome and continue to live in the capital. For its part, the university currently manages 20 student resident halls in the city, which can house more than 300 students. It will add four new buildings to its roster in 2012 alone and the total number of rooms is expected to grow to 600 nationally by 2013, says Rousseau. Yet official residence halls are only part of the solution. The city and university are encouraging families with an empty bedroom to open their homes to students. One challenge for Rousseau’s office is screening out those who may actually be looking for an au pair on the cheap, and on the other side individuals posing as students but not actually enrolled at the university, he says. For many empty-nesters, however, it could be an opportunity to cover some family expenses while helping a young person during their studies. Q

3. 1. Marc Rousseau’s office helps students with both public and private housing options. Le service de Marc Rousseau aide les étudiants à se retrouver dans l’offre publique et privée de logements. 2. In October the city opened its latest student residence hall in the Grund. En octobre, la Ville a ouvert sa dernière résidence pour étudiants au Grund. 3. The growing number of university students face a competitive housing market in Luxembourg. Le nombre croissant d’étudiants doit faire face à une concurrence sur le marché du logement à Luxembourg.

F

ace à l’essor rapide de l’Université du Luxembourg, le besoin en logements pour étudiants ne cesse de croître et les responsables s’efforcent d’y répondre. Avec 5 700 inscriptions au premier semestre, l’université voit progresser de 8 % sa population étudiante par rapport à l’an dernier, et plus de la moitié vient de l’étranger. À Luxembourg, la situation est particulière, explique Marc Rousseau, coordinateur du logement étudiant à l’université. Sur le marché du logement à court terme, les étudiants sont en concurrence avec des centaines d’employés d’institutions européennes et d’entreprises du secteur financier, résidents temporaires en mission ou en formation. À l’évidence, « tout le monde voudrait habiter au centre-ville ». Par ailleurs, l’institution étant récente, Luxembourg n’a pas la même culture du logement étudiant que des villes universitaires du Royaume-Uni, par exemple, où la tradition veut que certaines familles louent leurs chambres libres aux étudiants depuis plusieurs générations, remarque Marc Rousseau. Selon ce dernier, à Luxembourg, un étudiant débourse en moyenne 450 à 500 euros par mois en colocation sur le marché privé. Le loyer mensuel en résidence universitaire oscille entre 350 et 586 euros, charges comprises (dont l’accès à Internet). En octobre, la Ville de Luxembourg a inauguré au Grund une nouvelle résidence pour 17 étudiants (coût de la réalisation : 1,65 million d’euros). Quelques semaines plus tard, la nouvelle coalition de la Ville annonçait son intention de créer davantage de logements accessibles aux étudiants afin qu’ils se sentent intégrés et continuent à vivre dans la capitale. Pour sa part, l’université gère actuellement 20 résidences pour étudiants en ville, qui peuvent accueillir plus de 300 étudiants. Quatre nouveaux bâtiments sont prévus pour 2012, et le nombre de chambres devrait passer à 600 sur tout le territoire national d’ici 2013, ajoute Marc Rousseau. Cependant, les résidences universitaires ne représentent qu’une partie de la solution. La Ville et l’université encouragent les familles disposant d’une chambre libre à ouvrir leurs portes aux étudiants. Le service de Marc Rousseau aura donc pour tâche d’écarter, d’une part, les gens à la recherche de jeunes au pair bon marché, et, d’autre part, les pseudo-étudiants inscrits à aucun cursus universitaire. Accueillir un jeune étudiant permettrait à ceux dont les enfants ont quitté le nid familial de faire une bonne action – sans oublier l’aspect financier non négligeable. Q

J www.uni.lu

tom's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


MUDAM BOUTIQUE DESIGN, CRÉATION, ACCESSOIRE ÉDITION, ENFANT

Entrée libre. Ouvert tous les jours sauf le mardi. Nocturne le mercredi, jeudi et vendredi jusqu’à 20h. Colliers : 1 & 2 Cailles de luxe. 3 Cheri Messerli. 4 Anne Thomas. 5 MarieBerte. Objets : 6 Qualy. 7 Ilmgold. 8 Coming B. Photo © Jessica Theis – Blue Box Design

2011_11_City_Mag.indd 1 ad01vector.pdf 1 18/11/2011 09:54:26

C

M

Y

CM

MY

CY

CMY

K

11/14/11 3:27 PM


14 Design

Rewarding innovation in retail L’innovation dans les commerces récompensée Following the success of last year’s inaugural competition, the UCVL has launched a second edition of Commerce Design Luxembourg. Suite au succès du concours Commerce Design Luxembourg, inauguré l’année dernière, l’UCVL remet le couvert avec cette deuxiÈme édition. NDuncan Roberts  OOlivier Minaire (archives)

B

ased on an initiative launched in Montreal in 1995, Commerce Design Luxembourg is a competition that seeks to reward, and encourage, innovative and aesthetic design in the retail and hotel, restaurant and café trade. Organised by the Union Commerciale de la Ville de Luxembourg for the first time in 2010, the competition was an instant hit and highlighted some of the efforts made by retailers and designers alike in the capital city, such as Robert Hornung’s design for wine shop In Vino Gildas (pictured). The second edition will once again reward honour between 10 and 20 projects chosen from entries by a seven-strong jury presided by architect Stefano Moreno. The winners will be announced in April next year and will be incorporated into a marketing campaign to promote the Commerce Design project. Entries can be submitted up until 17 February, 2012. All types of retail service open to the public, from shops and boutiques to cafés and restaurants, from hairdressers to bakers, can enter. Services with limited public access, such as dental surgeries or lawyer’s practices, are not eligible. The only condition is that they must have invested in, and completed, the design, refurbishment or renovation of their premises between 16 February 2009 and 17 February 2012. Following a prize-giving ceremony in April, the winning designs will be put to a public vote to select the winner of the Coup de cœur du public, which will be revealed in June 2012. The Ville de Luxembourg and the Ville de Montréal are among the partners of the project. Q

J www.cityshopping.lu

P

renant comme exemple une initiative lancée à Mon tréal en 1995, Commerce Design Luxembourg est un concours qui vise à récompenser et à encourager un design novateur et esthétique dans les commerces, hôtels, restaurants et cafés. Organisé par l’Union Commerciale de la Ville de Luxembourg pour la première fois en 2010, le concours a remporté un succès immédiat et a mis en avant les efforts déployés dans la capitale tant par les commerçants que par les designers, à l’instar de l’aménagement par Robert Hornung de la vinothèque In Vino Gildas (photo). Lors de cette deuxième édition, un jury, composé de sept professionnels et présidé par l’architecte Stefano Moreno, récompensera à nouveau entre 10 et 20 projets parmi les candidatures. Les lauréats seront annoncés en avril prochain et partici

peront à une campagne marketing visant à promouvoir le projet Commerce Design. L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 17 février 2012 et s’adresse à tous les types de commerces accessibles au grand public : des boutiques aux grands magasins en passant par les cafés, restaurants, coiffeurs, boulangers, etc. Les espaces de services offrant un accès limité au public, tels que les cabinets de dentistes ou d’avocats ne sont pas admissibles. Pour pouvoir participer, les candidats doivent avoir réalisé les travaux de rénovation ou d’aménagement de leur espace entre le 16 février 2009 et le 17 février 2012. Après la cérémonie de remise des prix en avril 2012, les projets lauréats seront soumis à un vote du public. Le coup de cœur du public sera révélé en juin. La Ville de Luxembourg et la Ville de Montréal comptent parmi les partenaires de l’initiative. Q

Charity

Toys for Tots under way Toys for Tots : une opération bien lancée ! AWCL’s Toys for Tots committee and Staff Sergeant Joshua George at the wish tree in St. George’s School. Le comité de l‘AWCL chargé de la collecte et le sergent-chef Joshua George devant l‘arbre à souhaits de la St. George’s School.

NDuncan Roberts  OLuc Deflorenne

The American Women’s Club Luxembourg (AWCL) has been organising a pre-Christmas Toys for Tots charity drive every year since 1996. The club is helped in its efforts by private sponsors which host “wish trees”, allowing employees and customers to donate money to buy toys for disadvantaged children. The US Marines at the US embassy then deliver the toys shortly before St. Nicholas Day. Q Depuis 1996, l’American Women’s Club Luxem­ bourg (AWCL) organise chaque année avant Noël la campagne de bienfaisance Toys for Tots. Les efforts déployés par le club sont soutenus par des sponsors privés qui accueillent des « arbres à souhaits ». Les employés et les clients peuvent ainsi faire des dons qui permettront d’acheter des jouets pour des enfants défavorisés. Les Marines des États-Unis, basés à l’ambassade américaine, seront ensuite chargés de livrer ces jouets peu avant la Saint-Nicolas. Q J www.awcl.lu

tom's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


15

City memos Sephora, la chaîne de distribution de parfums et de cosmétiques, ouvre une nouvelle enseigne avenue de la Gare. The latest branch of beauty retailer Sephora to open in the city is located on avenue de la Gare. J www.sephora.fr

Au 4, rue de la Loge, se situe le Waistuff Restaurant Kniddelkinnek, un restaurant qui a fait des quenelles et de la cuisine luxembourgeoise sa spécialité. Waistuff Restaurant Kniddelkinnek at 4 rue de la Loge specialises in quenelles and Luxembourg cuisine. J www.kniddelkinnek.lu

Située 36-38, Grand-Rue, Adequation est une nouvelle boutique de vêtements et d’accessoires pour femmes qui propose des marques telles que Aventure des Toiles, Et Compagnie et Marius Fabre. Adequation at 36-38 Grand-Rue is a new women’s fashion and accessory boutique that carries brands such as Aventure des Toiles, Et Compagnie and Marius Fabre. J Follow Adequation on Facebook

Huit chambres pour personnes âgées sont disponibles à la résidence Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte (Le Konvikstgaart), pour un séjour de courte durée, et pour une occupation simple ou double. Eight short stay apartments, for single or double occupancy, are available for senior citizens in the Konvikstgaart. J www.konviktsgaart.lu

Situé 1, Grand-Rue, Side Bar est un nouveau bar branché à la déco contemporaine. Spécialité de la maison : les cocktails. Side Bar at 1 Grand-Rue is a new trendy bar with contemporary deco. Cocktails are a speciality. J Suivez Side Bar sur Facebook

Kinou est une agence de garde d’enfants offrant tous les services personnalisés. Dirigée par Hayet Hadji (photo) et Sylvie Papier, Kinou vous aide à trouver la nounou qui s’occupera parfaitement de vos bambins jusqu’à 12 ans. Kinou is a comprehensive and personalised nanny agency run by Hayet Hadji (photo) and partner Sylvie Papier which helps find carers to look after children aged up to 12. J www.kinou.lu Dans la Grand-Rue, la pharmacie Goedert a fait l’objet d’impressionnantes transformations. Pharmacie Goedert on the Grand-Rue has undergone an amazing transformation.

Conçu par Stefano Moreno, White House est un nouveau bar lounge à l’ambiance décontractée qui vous propose sa cuisine jusqu’à 1 h du matin. L’établissement est situé 17b, rue des Bains, à proximité du club éponyme. White House, designed by Stefano Moreno, is a new lounge bar serving food until 1 a.m. It is located at 17b, rue des Bains. J www.white.lu

www.citymag.lu

Mercedes-Benz Luxembourg a ouvert les portes d’un nouveau « Fleet Centre » dans le bâtiment de la banque Havilland, au Kirchberg. Le centre accueille également un Daimlers cafébar. Mercedes-Benz Luxembourg has opened a new fleet centre in the Havilland Bank building in Kirchberg. The centre also incorporates a Daimlers cafébar. J www.mercedes-benz.lu

Le marché organisé deux fois par semaine sur la place Guillaume II (les mercredis et samedis matins) propose toujours aux passants des produits frais et locaux. The bi-weekly market on the Place Guillaume II continues to offer shoppers fresh local produce every Wednesday and Saturday morning.

tom's  city magazine luxembourg

Photos : Olivier Minaire ; Mercedes_Benz ; Luc Deflorenne ; David Laurent/Wide (archives) ; Julien Becker ; Cayambe ; Charles Caratini

Le Konrad Café & Bar (7, rue du Nord) propose sandwichs, soupes, quiches et gâteaux. L’établissement vous propose à présent un espace bar ouvert jusqu’à 1 h du matin. Konrad Café & Bar at 7 rue du Nord serves sandwiches, soups, quiches and cakes and is now also open until 1 a.m as a bar. J www.konradcafe.com


Viewfinder

From Mudam Du haut du Mudam Nduncan roberts  Oandrés lejona

Andrés Lejona this month shoots a view from the Musée d‘art moderne grand-duc jean (mudam) across the alzette valley to the upper city. Ce mois-ci, Andrés Lejona nous offre, depuis le musée d’art moderne grand-duc jean (Mudam), une vue imprenable sur la vallée de l’Alzette et, au loin, la ville haute.

Cathedral Notre Dame

Clausen The winding rue Jules Wilhelm that leads down the southern slopes of the Kirchberg to Clausen is one of the nicest drives in the city. La rue Jules Wilhelm, serpentant le long des versants sud du Kirchberg jusqu’à Clausen, est une des plus belles de la ville.

The city’s principal place of worship for Catholics is a noteworthy example of late gothic architecture but also has many Renaissance elements. Lieu de culte principal pour les catholiques de la ville de Luxembourg, cet édifice religieux constitue un exemple remarquable d’architecture gothique tardive présentant également de nombreux éléments de style Renaissance.


Forum Royal The most prominent tower block in the city houses government ministries and private offices and shops. La tour la plus importante de la ville abrite des ministères, des bureaux privés et des magasins.

Fondation Pescatore One of the oldest retirement homes in the city, originally built in 1892. Une des plus anciennes maisons de repos de la ville, fondée en 1892.

Draï Eechelen The distinctive “three acorns” are so-called because of the sculptures that sit atop of the turrets on this part of the Fort Thüngen fortress, which dates from the early 18th century. Le site caractéristique des « trois glands » doit son nom aux sculptures situées au sommet des tourelles de cette partie du fort Thüngen. Cette forteresse date du début du 18e siècle.

Mudam Opened in 2006, the art museum designed by IM Pei has attracted top class exhibitions and been praised for its innovative programme of educational and cultural events. Inauguré en 2006, ce musée d’art conçu par I.M. Pei a attiré des expositions de renom et a été salué pour son programme innovant en matière d’événements pédagogiques et culturels.


18 Winterlights

illuminating the city Photo: Adventscirus

illuminer la ville

2.

1.

3. 1. The Marché de Noël is a great place to soak up the festive atmosphere with friends and family. Le marché de Noël est l’endroit idéal pour s’imprégner de l’atmosphère festive, en famille ou entre amis. 2. The Adventscircus provides entertainment on the Glacis. L’Adventscircus anime le Glacis. 3. Illuminations use low energy light bulbs. Les illuminations utilisent des ampoules à basse consommation d’énergie.

tom's  city magazine luxembourg

Luxembourg City’s annual programme of social and cultural EVENT HELPS create a truly festive atmosphere during December. Le programme annuel d’ÉvÉnements socio-culturels de la Ville de Luxembourg contribue À la crÉation d’une atmosphÈre festive EN dÉcembre. NDuncan Roberts  OVille de Luxembourg / Andrés Lejona

T

he Ville de Luxembourg’s Winterlights programme is an eclectic mix of concerts, circus, markets and parades that celebrates the best of the festive season. It also literally lights up the city with street illuminations and, the climax, a fireworks display on New Year’s Eve. If one event epitomises the festive season in the capital city it is the ever popular Marché de Noël on the place d’Armes. The market, which takes place underneath a giant Christmas tree, features a number of “chalets” selling a variety of food and drink as well as gift items and Christmas decorations. It is a great place to meet friends for lunch or for a snack and a drink after work and to soak up the festive atmosphere. This year, the market has been extended until 1 January and will open every day (apart from Christmas Day, 25 December) from 10.30 a.m. to 8 p.m. Live music by a range of groups will entertain the crowds on Friday evenings and Saturday and Sunday afternoons. A smaller Marché Saint-Nicolas is also held on the place de Paris, but visitors to either market should not miss out on a Glühwain (mulled wine), the Gromperekichelcher (fried potato cakes), or the traditional Bouneschlupp, a hearty bean soup. Two big events take place on the first two Sundays of the month. At 2 p.m. on the afternoon of 4 December the traditional Cortège SaintNicolas starts off from the station and stops off at the Clinique Ste. Thérèse, the circus on the Glacis and the Marché-aux-Poissons before arriving at the place Guillaume II. A concert by Big Band Spectrum takes place at 3.30 p.m. to entertain the crowds waiting for St. Nicolas’s arrival on the Knuedler. A week later, December 11, the Christmas Parade (www.christmas.lu) marches up avenue

de la Liberté to the Gëlle Fra on boulevard Roosevelt between 5 and 7.30 p.m. The parade features some 550 participants and nine music groups, and two stages at the Rousegärtchen and the Gëlle Fra will also host family entertainment. The Adventscircus on the Glacis from 1 to 18 December (see City Agenda page 24) is another annual tradition that delights young and old alike. Winterlights has become more environmentally friendly over the years. The illuminations throughout the city use low-energy bulbs and electricity from renewable sources, reducing electricity use by 97%. In addition, drinks are served in ceramic mugs or glasses that can be reused and the stall holders have all made other efforts to reduce the amount of waste material they produce. Q

L

e festival Winterlights proposé par la Ville de Luxembourg est un mélange éclectique de concerts, de cirque, de marchés et de cortèges en tous genres qui illumine la saison des fêtes et – littéralement – la ville, car les rues brillent de mille feux. L’apothéose ? Le lancer de feu d’artifice à la Saint-Sylvestre. L’événement phare est incontestablement le très populaire Marché de Noël sur la place d’Armes. Dominé par un sapin de Noël géant, le marché est formé par un village de plusieurs « chalets » qui proposent boissons et plats divers ainsi que des articles pour offrir et des décorations de Noël. C’est l’endroit idéal pour déjeuner entre amis ou grignoter après le travail tout en s’imprégnant de l’atmosphère festive. Cette année, le marché se poursuivra jusqu’au 1er janvier et sera ouvert tous les jours (sauf le jour de Noël, le 25 décembre) de 10 h 30 à 20 h. Plusieurs groupes de musique assureront l’ambiance

musicale le vendredi soir ainsi que le samedi et le dimanche après-midi. Le Marché Saint-Nicolas, place de Paris, est plus petit, mais dans les deux cas, les visiteurs doivent absolument goûter au Glühwain (vin chaud), aux Gromperekichelcher (galettes de pommes de terre frites), ou à la traditionnelle et roborative Bouneschlupp (soupe aux haricots). Les deux premiers dimanches du mois sont chargés. Le 4 déc­embre, à 14 h, le traditionnel Cortège Saint-Nicolas partira de la gare pour rejoindre la place Guillaume II, en s’arrê­tant à la Clinique Ste-Thérèse, au cirque du Glacis et au Marché-aux-Poissons. À 15 h 30, le Big Band Spectrum donnera un concert pour le plus grand plaisir de la foule impatiente de voir arriver SaintNicolas sur le Knuedler. La semaine suivante, le 11 décembre, le Défilé de Noël (www.christmas.lu) remontera l’avenue de la Liberté jusqu’à la Gëlle Fra, boulevard Roosevelt, entre 17 h et 19 h 30. Avec 550 parti­ cipants et neuf groupes musicaux, le divertissement sera au rendez-vous ! Au Rousegärtchen et à la Gëlle Fra, deux podiums accueilleront des activités ludiques et familiales. L’Adventscircus implanté au Glacis du 1er au 18 décembre (voir le City Agenda, page 24) constitue une autre tradition annuelle pour la plus grande joie des petits et des grands. Winterlights poursuit sa démarche respectueuse de l’environnement. Toutes les illuminations de la Ville utilisent des ampoules à basse consommation et l’électricité est issue de sources d’énergie renouvelables, soit une réduction de la consommation électrique de 97 %. Les boissons sont servies dans des verres ou des tasses réutilisables. Tous les exposants et les forains ont déployé des efforts pour réduire leur volume de déchets. Q J www.winterlights.lu

www.citymag.lu


2,5 MIL ZEITUN LIOUNEN GS A R T IKELEN A MENG ER HAN D App B n mbur L elux gensia um iP a

eluxe

d

iPad is a trademark of Apple Inc., registered in the U.S. and other countries.

02746_BNL_ANN_APP_265x192.indd 1

Vinissimo.indd 1

28/10/11 14:13

22.11.2011 17:16:06 Uhr


20 Art

Diverse programme Michael Bergman and Berglind Sigurdardottir have opened a cosy new art gallery in Hollerich. Michael Bergman et Berglind Sigurdardottir ont ouvert À HOLLERICH une galerie d’art qui rime avec intimitÉ et nouveautÉ. NDuncan Roberts  OLuc Deflorenne

Michael Bergman and Berglind Sigurdardottir – established in Hollerich. Établis à Hollerich.

The Bergman Berglind gallery, in a old high-ceilinged Hollerich house, is named after its two owners. Couple Michael Bergman and Berglind Sigurdardottir have long had an interest in art, and Berglind has had exhibitions of her own at locations in Luxembourg. But the gallery is not some sort of vanity project and will not host her own work. “It is aimed at promoting artists starting their career who have a recognised potential to develop in the future.” To this end they are working closely with the Helga Maria Bischoff Gallery in Berlin. The first show was of young Russian artist Yulia Kazaova. Michael and Berglind say Hollerich’s atmosphere reflects the gallery’s ambition. “It features an interesting mix of a still active industrial area in the middle of the city, carefully restored houses with pretty gardens, trendy bars, cultural locations and creative small businesses.” Q Située dans une ancienne maison à hauts plafonds de Hollerich, la galerie Bergman Berglind doit son nom au couple de propriétaires. Michael Bergman et Berglind Sigurdardottir s’intéressent à l’art depuis longtemps, et Berglind a déjà exposé dans divers lieux de Luxembourg. Mais la nouvelle galerie ne représente pas un projet vaniteux et ne présentera pas ses propres œuvres. « Le but est de promouvoir des artistes en début de carrière avec un fort potentiel d’évolution. » Dans cette perspective, les galeristes travaillent en étroite collaboration avec la galerie Helga Maria Bischoff de Berlin. La première exposition a mis en valeur la jeune artiste russe Yulia Kazaova. Michael et Berglind ont trouvé à Hollerich une ambiance appropriée à leur projet. « C’est un mélange intéressant de zone industrielle encore active en pleine ville, de maisons restaurées avec soin avec de jolis jardins, de bars branchés, de lieux culturels et de petites entreprises créatives. » Q Jwww.bergmanberglind.com

Quartier européen

Du vert pour le nouveau Secrétariat du Parlement européen New EP secretariat will be green Ce nouveau bâtiment sera équipé de panneaux solaires, de puits géothermiques et d’un système de traitement de l’eau de pluie. The new building will feature solar panels, geothermal wells and a rainwater recovery system.

tom's  city magazine luxembourg

NDuncan Roberts  UHeinle, Wischer und partner

Les premiers travaux ont débuté au nouveau siège administratif du Parlement européen, le Secrétariat général, qui est en construction près du bâtiment Konrad Adenauer au Kirchberg. Ce nouveau bâtiment, l’un des plus grands « projets zéro énergie d’Europe », entend obtenir une évaluation « excellente » dans le cadre de la certification environnementale BREEAM, soit le niveau de notation le plus élevé accordé par l’organisme basé au Royaume-Uni. Le bâtiment pourra accueillir environ 3 000 personnes. Q Preliminary work has begun on the new administrative headquarters of the European Parliament – the General Secretariat – which is being built around the existing Konrad Adenauer building in Kirchberg. The new building, one of the largest “zero energy projects in Europe”, aims to win an “excellent” BREEAM rating, the highest score given by the UK-based agency. It will eventually house around 3,000 staff. Q

www.citymag.lu


Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat, Luxembourg, établissement public autonome, 1, Place de Metz, L-2954 Luxembourg, R.C.S. Luxembourg B 30775

PR I VAT E BA N K I N G

Need one fear the international financial turmoil

Better choose the protection offered by one of the world’s 10 safest banks.

The financial reference magazine “Global Finance” ranks BCEE as the 8th safest bank worldwide. With its excellent Aaa and Aa+ ratings, BCEE is Luxembourg’s best rated bank and is, thus, perfectly suited to manage your capital and to offer you customised Private Banking services. Locate your nearest BCEE Financial Centre on www.bcee.lu or call (+352) 4015-4040.

BCEE Private Banking: Your fortune deserves attention Äert Liewen. Är Bank.


22

Le royaume de la bonne humeur Where good moods reign

CE MOIS-CI, NOTRE GUIDE DES COMMERCES ET SERVICES DE QUALITÉ DE LA CAPITALE EST CONSACRÉ AUX MAGASINS DE JOUETS. OUR REGULAR GUIDE TO QUALITY SHOPS AND SERVICES IN THE CAPITAL CITY THIS MONTH FOCUSES ON TOY STORES. N Wendy Winn  O Julien Becker

I

l y a peu de temps encore, Xavier Willems aurait joué avec les objets de son magasin. Mais, comme le dit lui-même ce jeune homme de 24 ans, De neie Spillbuttek « n’a pas de limite d’âge. Ce qui compte, c’est d’être curieux. Ici, tout le monde peut trouver son bonheur, des bébés jusqu’aux personnes âgées : cela va des peluches à accrocher au berceau jusqu’aux cuisines en bois en passant par les maquettes de bateaux très élaborées. » Xavier Willems, qui a déjà effectué son service militaire et travaillé pendant quatre ans dans l’ancien magasin de ses parents, se dit « passionné » par son travail, même si celui-ci « m’oblige à me réveiller et à me préparer pour le travail à peu près à l’heure où les jeunes de mon âge rentrent de sortie ».

Attentif à la satisfaction des clients Ses amis de son âge « l’encouragent et le respectent » en tant qu’homme d’affaires dédié, déclare-t-il, mais comme l’indique le mot « de neie » (le nouveau) dans le nom du magasin, Xavier Willems a bousculé les habitudes de la génération précédente et a changé certaines choses. « Je suis beaucoup plus orienté clientèle », dit-il. Il veille à ce que les clients soient bien accueillis et reçoivent le conseil nécessaire pour trouver ce qu’ils cherchent parmi les trois niveaux du magasin. Et cette assistance peut être donnée en luxembourgeois, allemand, français, anglais, espagnol et italien…

Fabriqué en Europe « C’est un travail fantastique parce que tous les gens qui entrent ici sont de bonne humeur, dit-il. Et nous souhaitons que nos clients le restent et soient aussi satisfaits chez eux que dans notre magasin : c’est la raison pour laquelle nous insistons sur la sécurité et sur la qualité. Nous préférons les étiquettes ‘Fabriqué en Europe’, et en particulier ‘Fabriqué en Allemagne’, parce que nous savons d’où viennent les marchandises et ce XAVIER WILLEMS, De neie Spillbuttek

Faites découvrir à vos bambins de 0 à 8 ans la magie des couleurs, des tissus et des formes de ce paradis pour enfants. Le magasin Erny, situé près du palais, au centre-ville, s’adresse aux plus jeunes qui adorent la princesse Lillifee, le Capt’n Sharky, les articles Haba, DK, Coppenrath ou Spiegelburg, et d’autres marques de jouets pour enfants de grande qualité. « Erny est le petit frère d’Ernster, qui existe depuis plus de 120 ans », explique Annick Ernster-Jaaques. Et comme la plupart des enfants dont les aînés aiment lire, Erny possède également de très beaux livres.

Ce magasin situé dans une ruelle de Bonnevoie sera une découverte pour beaucoup d’entre vous ; il existe pourtant depuis plus de 15 ans et est depuis 10 ans entre les mains expertes de sa propriétaire, Marthe Bernard. « Nous avons environ 15 000 articles en stock », se félicite Marthe, mais il y a une chose que vous ne trouverez pas ici : les jeux de guerre ou les fusils. « Je n’aime pas ça », déclare cette mère de trois enfants. Ce qu’elle aime, en revanche, ce sont les jeux et les jouets non toxiques et de haute qualité, de science et de bricolage… et les livres. « Je choisis les livres moi-même, un par un, en me basant sur la qualité de l’histoire et des illustrations. » Marthe Bernard, Ars Libri

tom's  city magazine luxembourg

This store in a back street in Bonnevoie will be a discovery for many, yet it’s been around for more than 15 years, the last decade in the capable hands of owner Marthe Bernard. “We stock some 15,000 articles”, says Bernard, but one thing you won’t find here are any war games or guns. “I don’t like those,” the mother of three says. What she does like is nontoxic, high quality toys and games, science and kid’s crafts... and books. “I pick the books one by one myself, on the basis of if they tell a good story and have good illustrations.”

Annick Ernster-Jaaques, Erny Ernster

Let your little ones from newborn to eight discover all the colours, textures and shapes in the world in this pedagogic paradise. The Erny store near the palace in the city centre caters to the younger ones, who delight in Princess Lillifee, Capt’n Sharky, Haba, DK, Coppenrath, Spiegelburg and other quality brands of children’s toys. “Erny is the petit of Ernster, which has been in existence for more than 120 years,” says Annick Ernster-Jaaques. And like most youngsters of parents of very avid readers, Erny too has lots of beautiful books.

www.citymag.lu


23 De neie Spillbuttek 12, rue Louvigny G 31 41 83 J www.spillbuttek.lu

Ars Libri 27, rue Jean-Baptiste Gellé (Bonnevoie) G 40 83 50 J www.arslibri.lu

Erny Ernster 4, rue de la Reine G 22 50 77 280 J www.erny.lu

qu’elles contiennent ; nous savons que les couleurs et les matériaux sont sûrs et non toxiques. » La famille de Xavier gère le Spillbuttek depuis six ans, mais le magasin est présent dans le centre-ville depuis plus de 20 ans. Depuis tout ce temps, il attire à la fois les habitants de la région, les étrangers et les touristes, si bien qu’il y a un très grand choix de marques. Xavier est particulièrement fier de distribuer la marque Moulin Roty, notamment, et évoque aussi un nouvel article pour Noël. « Carrera vient de sortir un circuit avec Cars 2 », explique-t-il. Nul doute qu’un tel cadeau en enchantera plus d’un lorsque le Père Noël le déposera sous le sapin. Q

Domino 6, rue Louvigny G 46 68 81 J www.domino.lu

Lassner Sports & Fun 3, rue de la Reine G 22 95 96 J www.lassner.lu

I

t wasn’t all that long ago Xavier Willems would have been playing with the things he sells, but then again, the 24-year-old says that De neie Spillbuttek “has no age limit. It’s a question of interest. There’s something here for everyone from babies to the elderly, from soft toys for the crib and wooden kitchens to complicated ship models.” With military service and four years working at what used to be his parents’ shop behind him, Willems says that he is “passionate” about his work, even though it means “I am waking up and getting ready for work at about the same time my peers are getting in after a night out.”

Oriented toward customer service Friends his age “encourage and respect” him for being such a dedicated businessman, he says, but as “de neie” (the new) in the shop’s name implies, Willems himself has challenged the previous generation and subsequently made some changes. “I am much more oriented toward customer service,” he says, and he ensures that customers are greeted and given assistance while looking around the store’s three floors. And that assistance can be given in Luxembourgish, German, French, English, Spanish and Italian...

Made in Europe

« De neie Spillbuttek n’a pas de limite d’âge. Ce qui compte, c’est d’être curieux. »

“It’s a wonderful job because everyone who comes in is in a good mood,” he says. “And we want our customers to stay in a good mood and be just as happy at home as they are while in the shop, which is why we insist on safety and quality. We prefer Made in Europe labels, and particularly Made in Germany, because we know where things come from and what they contain; we know that the colours and materials are safe and non-toxic.” Willems’ family have run the Spillbuttek for 6 years, but it’s existed in the city centre for over 20. In that time, the shop has drawn in both locals and foreigners as well as tourists, so there are a lot of different brands to choose from. Willems is especially proud to carry Moulin Roty, for example, and also mentions a new item that’s just arrived for Christmas. “Carrera has just come out with a race track featuring Cars 2,” he says. Now that’s certain to put a smile on a few faces when Santa Claus leaves that beneath the tree. Q

“De neie Spillbuttek has no age limit. It’s a question of interest.”

Ce magasin remonte à l’époque lointaine où il n’y avait ni LEGO ni Barbie. Lassner a vu le jour en 1860, c’était alors un magasin de cadeaux ; mais en 1930, la boutique a commencé à proposer les articles qui composent aujourd’hui l’ensemble du stock. Depuis, des générations de clients sont passées par ici pour dénicher des jeux de société, des trains miniatures, des maquettes, des poupées et bien d’autres choses encore. « Les articles de cirque sont une de nos spécialités, précise Pierre Simones, le propriétaire, et nous avons aussi des cerfs-volants et des trains Maerklin parmi les articles que nous proposons. Vous reconnaîtrez facilement les articles qui se vendent bien : ce sont ceux dont le stock est le plus important ! », ajoute-t-il en souriant.

Domino est comme un cadeau emballé : on ne peut pas dire ce qu’il y a dedans. « De l’extérieur, on ne se rend pas compte de la taille du magasin, déclare la gérante, Christiane Schmitt. Nous disposons de quatre étages, avec des cadeaux, des jouets, et des articles de décoration pour tous, de 0 à 99 ans. Ici, il n’y a pas que des cadeaux pour les enfants. Si vous recherchez un cadeau, quel qu’il soit, vous êtes certain de le trouver ici ! » Et les articles sont fréquemment renouvelés. « Je voyage beaucoup et rapporte des objets du monde entier, confie Christiane Schmitt. Nos clients sont très cosmopolites, et ils recherchent des choses nouvelles et inhabituelles. »

Christiane Schmitt, Domino

www.citymag.lu

Like a wrapped-up present itself, you can’t tell what’s really inside Dominos. “You can’t see from the outside how large it is here,” says manager Christiane Schmitt. “We have 4 floors, with gifts, toys and decorative items for everyone age 0 to 99. You needn’t be looking for a children’s gift. If you need any sort of present, you’ll surely find something here!” And it constantly changes as well. “I travel a lot and bring back things from all over,” Schmitt says. “Our customers are very cosmopolitan and they expect the unusual and the new.”

Pierre Simones, Lassner Sports & Fun

This store goes way back to the time when no LEGO or Barbie existed. Lassner started off as a giftware store back in 1860, but in 1930 started carrying the items that have since taken over the entire stock. Since then, generations of shoppers have come here to find quality board games, train sets, models, dolls and more. “A specialty of ours are circus items,” points out owner Pierre Simones, “and we carry kites and Maerklin trains, among other things. You can see what’s popular by what we stock the most of!” he says, smiling.

tom's  city magazine luxembourg


24

Finland

Russia

Norway

Sweden

Latvia

Denmark

m therlands Belgium xembourg France

Lithuania

Belarus Germany

Poland Ukraine Czechia Slovakia

Austria

SWITZERLAND

Romania Croatia Bosnia.Hercegovina Serbia Italy Montenegro Bulgaria dorra Macedonia Albania Balearics Sardegna Islands Poland Greece Sicilia Malta Tunisia

Algeria

Kazakhstan

Moldova

Mongolia

Hungary

Georgia Armenia Azerbaijan

Uzbekistan Turkmenistan

Polish All Stars Turkey

Syria Cyprus Lebanon Palestine Israel Jordan

étoiles polonaises Libya

Egypt

Saudi Arabia

Kuwait

China

Pakistan

Bright, enthusiastic and making a difference in the Duchy.Qatar Le talent et l’enthousiasme d'une communauté qui se démarque au Grand-Duché. U. A. E.

Nepal India

Niger here is a Polish tradition where “star-carriers”, Chad holding lanterns and singing carols, Sudan light

Myanmar

L

a tradition polonaise veut que des « porteurs d’étoiles » et chantant Yemen Etreatenant des lanternes the way for the Star Man to bring gifts on des chants de Noël éclairent le chemin de la a Christmas Eve. Of the millions of Poles living « bonne étoile », qui apporte les cadeaux la veille Djibouti outside their country, many are determined to de Noël. Parmi les millions de Polonais qui vivent bring the light into their adopted communities hors de leur pays natal, un grand nombre d’entre Somalia Nigeria Ethiopia in true Polonia spirit. Magosha Bilska is bring- eux sont déterminés à apporter de la lumière dans Cent.toAfr. Rep.tennis courts leurs communautés d’adoption, fidèles en cela à ing her talents not only the local where, of the fifty amateur clubs of the Fédéra- l’état d’esprit polonais. Magosha Bilska apporte Cameroon Benin tion Luxembourgeoise de Tennis, she is consis- son talent, non seulement sur les courts de tennis Guinea tently ranked at the top. Magosha is also locaux où elle se classe régulièrement au plus haut Uganda Congo go passionate about art – wielding an artist’s brush niveau Kenya de la Fédération Luxembourgeoise de Congo Gabon as often as a tennis racket. (ex-Zaire) “I trained veryRwanda hard Tennis (qui compte 50 clubs amateurs), mais aussi when I was young but eventually had to decide Burundigrâce à sa passion pour l’art, car elle manie le pinwhether or not to try for pro status. In the end, I ceau aussi souvent que la raquette de tennis. Tanzania chose art over tennis.” « Quand j’étais plus jeune, je me suis beaucoup entraîAngola née, et il y a eu un moment où j’ai dû décider si je Sporting Family tentais ou non de passer professionnelle. Au bout du Zambia Magosha knows firsthand the demands of compte, j’ai choisi l’art plutôt que le tennis. » professional athletics. Her mother represented famille de sportifs Poland on an international basketball team, UneMalawi eventually moving to Luxembourg to play on Magosha est bien placée pour connaître les exiits national team. “She is still a terrific shooter!” gences des sports professionnels. Sa mère représenMagosha’s father was a professional handball tait les couleurs de la Pologne Madagascar au sein d’une équipe player and sports teacher in Gdansk. “They de basket internationale, avant de venir au LuxemZimbabwe both inspired me, even though I chose a different bourg pour jouer dans l’équipe nationale. « Elle sport. I love tennis for the individual discipline it Mozambique marque toujours des paniers incroyables ! » Le père Botswana demands.” At eighteen, Magosha decided to de Magosha était, quant à lui, joueur de handball Namibia transfer that same discipline into her studies at Swaziland professionnel et professeur de sport à Gdansk. the University of Strasbourg. After completing « Ils ont tous les deux été une source d’inspiration, Lesotho in South Africa an art degree, she is now inspiring students même si j’ai choisi un autre sport. J’adore le tennis classes at a private lycée. “It’s a challenge to en raison de la discipline individuelle qu’il exige. » teach students basic art techniques while still À 18 ans, Magosha décida d’utiliser cette même feeding their own freedom of expression.” When discipline dans le cadre de ses études à l’université she is not in the classroom or on the local ten- de Strasbourg. Après avoir obtenu un diplôme en nis court, Magosha is travelling – absorbing art, elle inspire désormais les élèves du lycée privé landscapes for her own art projects. Although dans lequel elle exerce. « C’est difficile d’enseigner her goal is to “see the world” she still returns to aux élèves les techniques de base de l’art tout en les Gdansk to experience “the hisencourageant à développer leur tory as well as the welcoming propre liberté d’expression. » character of the people.” Lorsqu’elle n’est pas en classe ou sur un court de tennis des environs, Magosha voyage, en s’inspirant de paysages qui viendront enrichir ses propres projets artis« Au bout du compte, tiques. Même si elle a envie de j’ai choisi l’art « voir le monde entier », elle plutôt que le tennis. » retourne encore à Gdansk pour Magosha Bilska « son histoire et pour l'hospitalité des gens ».

Bhutan

Bangladesh

Oman

NDeborah Fulton-Anderson  OAndrés lejona

T

Tajikistan

Afghanistan

Iran

Iraq

Kyrgyzstan

Laos

Thailand Cambodia Vietnam Sri Lanka Malaysia Singapore Indonesia

“In the end I chose art over tennis.”

tom's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


25 Language lessons

Where culture happens East meets West Un lieu de culture

Lorsque l’Est s’invite à l’Ouest

Artur Sosna, Director, Berlitz Language Center, Luxembourg. Directeur, école de langues Berlitz, Luxembourg.

Hanna Karczewska, Owner, Ancien Cinéma. Propriétaire, Ancien Cinéma.

Radek Lipka, Program director, CinEast Festival. Directeur du programme, festival CinEast.

Hanna and her husband Maciej are proof that the entrepreneurial spirit can still turn dreams into reality. With more creative energy than experience, they have “reanimated” a 200-year old building that is at once an art gallery, a jazz club, a children’s workshop and, echoing its origins, a cinema. “The community has embraced the idea of a cultural venue. Since opening four years ago, we’ve offered Ancien Cinéma as a platform to any creative idea!” This runs the gamut from private parties and rock concerts to quiet evenings on an overstuffed chair, watching a classic movie and sipping an espresso. Hanna et son mari Maciej sont la preuve qu’un esprit audacieux peut encore transformer les rêves en réalité. Avec davantage d’énergie créative que d’expérience, ils ont « redonné vie » à un bâtiment de 200 ans qui est devenu à la fois une galerie d’art, un club de jazz, un atelier pour enfants et, faisant écho à ses origines, un cinéma. « La population a bien accueilli l’idée d’un espace culturel. Depuis l’ouverture, il y a quatre ans, nous avons fait de l’Ancien Cinéma une plate-forme pour toutes les idées créatives ! » L’endroit se prête aussi bien à des fêtes privées et à des concerts de rock qu’à des soirées tranquilles passées dans un fauteuil capitonné, à regarder un classique du cinéma tout en sirotant un expresso.

As a film buff and ace organizer, Radek Lipka has expanded the focus of the CinEast festival. “We now include works from six central and eastern European countries.” It’s not only about film. “There is also fantastic live music – world-renowned jazz musicians like Tomasz Stanko and rock bands like Kult and Nasekomix.” Radek and his team from Polska.lu will no doubt bring the 5th edition of the festival in 2012. In the interim, Radek specializes in sport-tourism. “AlpySport arranges tours in t he French Alps – from skiing to mountaineering.” Inspirational film shown on the website, of course. Radek Lipka, cinéphile et organisateur hors pair, a encore enrichi la programmation du festival CinEast. « Nous proposons désormais des films en provenance de six pays d’Europe centrale et orientale. » Et il n’y a pas que des films. « Un excellent programme de musique live est également proposé, avec des musiciens de jazz de renommée internationale comme Tomasz Stanko, et des groupes de rock comme Kult et Nasekomix. » Radek et toute l’équipe de Polska.lu organiseront sans nul doute la cinquième édition du festival en 2012. En attendant, Radek s’est spécialisé dans le tourisme sportif. « AlpySport organise des excursions dans les Alpes françaises (ski et alpinisme). » Des images impressionnantes sont évidemment disponibles sur le site web.

Cours de langue

About poland Population: 38,441,588 (July 2011 est.) Capital: Warsaw Government: Republic National Day: Constitution Day, 3 May (1791) Chief of State: President Bronislaw Komorowski Head of Government: Prime Minister Donald Tusk 159 nationalities live in Luxembourg, including 904 Poles. 159 nationalités vivent à Luxembourg dont 904 Polonais.

Magosha Bilska, art teacher and tennis enthusiast. Professeur d’art et passionnée de tennis.

Artur Sosna is the exuberant face of Berlitz language training. “For its size, Luxembourg’s language requirements are enormous!” This dynamic has been successful for both Artur and Berlitz – from business professionals needing a second language in short order to residents hoping to pass the Luxembourg language exam for nationality. “What we sell is a reality.” Fifteen schools offer a variety of options: corporate classes, youth “sport and language camps” and even virtual class­ rooms. “One-on-one is still the fastest way to learn. Immersion plus a method.” Mandarin Chinese, anyone? Artur Sosna est l'énergique porte-parole de l'école de langues Berlitz. « Pour un pays de cette taille, les besoins en langues sont énormes au Luxembourg ! » Cette dynamique a profité à Artur et à Berlitz, dont les clients sont aussi bien des hommes d’affaires qui doivent maîtriser rapidement une deuxième langue que des résidents espérant réussir le test de luxembourgeois en vue d'obtenir la nationalité. « Nous vendons quelque chose de concret. » Les quinze écoles proposent de nombreuses options : des cours destinés aux entreprises, des « camps sportifs et linguistiques » pour les jeunes, et même des classes virtuelles. « Les cours particuliers restent la méthode d’apprentissage la plus rapide. L’immersion est associée à une méthode. » Alors, si le mandarin vous tente...

J www.anciencinema.lu

J www.alpysport.com, www.cineast.lu

J www.berlitz.lu

ts INFORMALuTxION urg embo dor FacMORE a in s s d a n mb ola

FOR y of P urg A iecki, embo ss Emba rtosz Jałow L-2356 Lux 4 a 7 H.E. B ulvermühle : 26 68 75 P x a e F u r / , 2 2 6 00 3 Tel.: 2 EXPRESSIONS Yes! Tak! o! days! N up? ! Nie i? What’s Happy Holi c ! e Jak l go urlopu e Udan

www.citymag.lu

tom's  city magazine luxembourg


Services & shopping

2

USEFUL SERVICES & SHOPPING

FIND THE RELEVANT CITY AUTHORITY, A USEFUL ADDRESS OR SPORTS FACILITIES. PLUS A GUIDE TO CITY SHOPS. Vous trouverez ci-dessous les services municipaux, adresses utiles, établissements sportifs, ainsi qu’un guide shopping. USEFUL ADDRESSES ADRESSES UTILES

BIERGER-CENTER 1 Centre Hamilius, 51, boulevard Royal, Adresse postale L-2090 Luxembourg Lu-ve : 8-17h G 47 96 22 00 T 26 27 09 99 Population register (registration, deregistration, changes of address), certificates, electoral list registration, identity cards, passports, registration for EU nationals, registration for third country cards, naturalization, birth certificate copies, legalization of signatures, parental authorizations, declaration of guardianship, certified copies, Chèque-Service Accueil, residential parking vignettes, dog registration, payment of commune bills etc. Registre de la population (inscriptions, radiations, changements d’adresse), certificats, inscriptions sur listes électorales, cartes d’identité, passeports, attestations d’enregistrement pour ressortissants UE, demande de cartes pour ressortissants pays tiers, naturalisations, copies actes de naissance, légalisations de signatures, autorisations parentales, déclarations de prise en charge, copies conformes, adhésions ChèqueService Accueil, vignettes de stationnement résidentiel, déclarations de chiens, paiements de factures communales, etc. J bierger-center@vdl.lu, www.vdl.lu

G 47 96 25 83 (Hotline : 691 98 24 63)

The Sport for All programme provides a wide range of sports activities. Registration takes place all year round. Le programme Sports pour tous propose une large gamme d’activités sportives. Inscription tout au long de l’année. Rens. : Service des sports de la Ville de Luxembourg J www.vdl.lu

2 Bonnevoie 30, rue Sigismond Bassin de natation Lu, ve, sa : 8-20h30, ma, je : 7-20h30, di : 8-12h Sauna Dames Lu, ve, sa : 8-11h30, ma, je : 14h30-20h Sauna Hommes Ma, je : 8-11h30 Sauna mixte Lu, sa : 11h30-20h, ma, je, ve : 11h30-14h30, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 34 71

3 Centre aquatique d’Coque 2, rue Léon Hengen (Kirchberg) Lu : 12-22h, ma-ve : 8-22h, sa-di : 10-18h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 43 60 60-1

4 Centre de relaxation aquatique Badanstalt 12, rue des Bains (Centre) Bassin de natation Ma-ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Sauna Dames Ma : 8-11h, me : 8-12h, je : 14h30-21h30 Sauna Hommes Je : 8-11h Sauna Mixte Ma : 11-21h30, me : 12-21h30, je : 11-14h30, ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 25 50

19

Archives municipales Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Pour les extraits des registres de l’état civil : Lu-ve : 8h30-11h30, 13h30-16h Pour les recherches historiques et généalogiques : Lu-ve : uniquement sur rendez-vous G 47 96 26 76 T 47 36 53

Office Social 24, Côte d’Eich Lu-ve : 8h30-11h30, 14-16h Late night licences and public entertainment taxes Nuits blanches et taxe sur les amusements publics Lu-ve : 8h30-11h Deprivation assistance Aide aux démunis G 47 96 24 70 T 46 92 01

12 Archives nationales de Luxembourg Plateau du Saint-Esprit Lu-ve : 9-11h45, 13-17h45, sa : 9-11h45 G 24 78 66 60 T 47 46 92 J archives.nationales@an.etat.lu www.anlux.lu

13

SPORT FOR ALL SPORTS POUR TOUS

SWIMMING POOLS PISCINES

11

ICE SKATING & SKATEBOARD PATINOIRE & SKATE 5 Patinoire de Kockelscheuer 42, route de Bettembourg Lu : 16-22h, ma-je : 12-22h, ve : 12-23h, sa-di : 10-23h G 46 74 65

6 Skate Park Hollerich Rue de l’Abattoir Lu-je : 11-22h, ve-sa : 11-23h, di : 11-20h G 44 83 47

TENNIS 7 Bambësch – Tennis Spora Allée des Présidents Lu, ma, je : 10-12h, 14h-16h, ve : 10-13h G 46 15 51 Sur réservation J www.tennisspora.lu

Bibliothèque Municipale Cité 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J www.vdl.lu

14 CAPEL – Centre d’animation pédagogique et de loisirs 4-12, rue de l’École Lu-di : 8-17h G 47 96 24 42 / 32 73 J www.vdl.lu

15 Centre d’information européen – Maison de l’Europe 7, rue du Marché-aux-Herbes Lu : 13-17h, ma-ve : 9-18h, sa : 11-16h G 43 01 37 83-3 Information, documents, personalised assistance, conferences, debates, exhibitions, group visits Information, documentation, assistance personnalisée, conférences, débats, expositions, visites de groupe J comm-rep-lux-info@ec.europa.eu

11 État Civil Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Lu-ve : 8-17h, sa : 9h30-11h30 Births, deaths, marriages, affidavits, registered copies Naissances, mariages, décès, légalisation de signatures, copies conformes G 47 96 26 30 T 47 36 53

8

Impositions communales 43, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-11h30, 13h30-16h30 G 47 96 26 84 T 22 91 36

Belair – Tennis Club Stade Boulevard Napoléon Ier Sans réservation, jusqu’à 22h G 45 16 10 J www.tcstade.lu

10 Bonnevoie – Tennis Club 115, rue Anatole France G 49 65 95 J www.tcbonnevoie.com

Cultunue, restaurapnatge 36 ve on Find tings ar lis and b Agenda rants y restau of Cit z les bars, age 36 e p v Retrou de loisir à la x et lieu genda yA du Cit

20 Recette Communale 3, rue du Laboratoire Lu-ve : 8h30-11h45 G 47 96 20 20 T 22 03 36 Payment of bills Encaissement des factures

TRANSPORT TRANSPORTS 21 MOBILITEITSZENTRAL Gare centrale Lu-ve : 7-19h, sa-di et jours fériés : 10-18h G 24 65 24 65 Information and advice on the whole range of public transport service and alternative means of transport to the private car, such as ‘soft mobility’ Renseignements et conseils sur l’offre des services de transports publics et sur les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle, comme la mobilité douce J www.mobiliteit.lu

1

Taxis Taxis Colux : G 48 22 33 Benelux Taxis : G 80 02 51 51 City Taxis : G 48 00 58

by Ackermann

Tout pour la future maman et pour les enfants de 0 à 12 ans

AéROPORT Arrivals/departures/info G 24 64 0 J www.luxairport.lu

Liste de naissance online

Ventes et réservations G 24 56 42 42 J callcenter@luxair.lu

MARKETS Marchés

www.lapino.lu

GALERIE BEAUMONT 56, GRAND RUE LUXEMBOURG

kids and the city maison relais 2, rue du Nord Lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 G 26 26 29 59 J www.kidsandthecity.lu

3

MARCHé DE BONNEVOIE In front of the parish church Devant l’Église paroissiale Me : 7-12h AdvSOON64x97.indd 1

13/10/11 09:39

The Ultimate Spa

18 LEO (Luxembourg Energy Office) 9, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-17h G 26 39 48 48 T 26 20 24 24 For all your energy supply requirements Pour toutes vos démarches en matière de fourniture énergétique J www.leoenergy.lu

MARCHé DU GLACIS Glacis 3rd Sunday of every month 3e dimanche du mois : 10-17h

Soins visage Massages corps aux effets revitalisants, relaxants et rajeunissants.

24 MARCHéS HEBDOMADAIRES AUX PRODUITS FRAIS DU PAYS Place Guillaume II et place de Paris Me, sa : 7-13h30 Some 55 stall holders provide a wide range of fresh products such as fruit, vegetables, organic farm produce, flowers, fish, roast chickens Quelque 55 marchands et jardiniers offrent une grande diversité de produits frais tels que fruits, légumes, produits de l’agriculture biologique, fleurs, poissons, poulets grillés

486A, r. de Longwy - L-1940 Luxembourg Tél.: +352 27 44 99 00

63, AVENUE DE LA GARE LUXEMBOURG

23 17

9

out

22 16

Belair – Tennis Club des Arquebusiers Val Sainte-Croix G 44 50 37

oing re & g

PARCEL-STATION

HOWALD BASCHARAGE WINDHOF MERSCH MUNSBACH

C=98 M=100 Y=36 K=53

C=0 M=60 Y=100 K=0

C=85 M=20 Y=85 K=7

C=0 M=65 Y=100 K=16

C=0 M=35 Y=60 K=0

Un service de RT-Log SA

WWW.BPM.LU

98, Boulevard de la Pétrusse | L-2320 Luxembourg T: (+352) 26 12 13 | www.yoake.lu

_2_yoake_cityMag.indd 1

04.11.2011 16:34:26 Uhr


3

7 14

23

MAISONS I APPARTEMENTS I BUREAUX ACHAT I VENTE I LOCATION ASSURANCES I CONSEIL ImmoBILIeR BRICKS Solu tion s Immobilièr e s 4-6, rue Pépin-le-Bref - Luxembourg Paul Fabeck I T : 26 44 11 61 info@bricks.lu I www.bricks.lu

4

8

19

1

9

17 13 15

1

4

4 24

18

6

11 16 12

2

3

5

20

24

8 1

21 6 5

1, rue Auguste-Charles L-1326 Luxembourg-Bonnevoie

6 5

Tel : 29 02 91 Fax : 29 02 89

7 10

Lundi à vendredi - 8 : 00/18 : 30 Samedi - 8 : 00/16 : 00 Ann_Monceau_CityMagazine_F.pdf

22

1

22/10/09

2

11:24

6

7

carte mullebutz.indd 1

VOTRE MAISON OU APPARTEMENT N’EST TOUJOURS PAS VENDU ? Tous les parfums du monde pour toutes les circonstances : baptêmes, mariages, réceptions.

au 26 64 99 99 (Luxembourg Ville) au 26 90 45 45 (Ettelbrück-Diekirch)

Hammam Soins Esthétique

www.remax.lu Prendre soin de soi, par les soins, En s’octroyant quelques parenthèses Bien être pour se sentir bien … Et encore mieux avec les autres.

Tél. 49 15 54 Fax 49 15 94 Lundi au samedi 8h00 à 19h00 non-stop Dimanche et jours fériés 9h00 à 13h00

Massages Sauna

APPELLEZ VOTRE AGENCE RE/MAX

Service de livraison à domicile et internationale.

104, rue de Hollerich Luxembourg 83, av. du Dix Septembre Luxembourg

8

24.08.2011 11:43:02 Uhr

Spa Suite 23 Premier réseau mondial de l’immobilier Mardi 10h-19h Mercredi au vendredi 10h-20h30 Samedi 10h-18h

Remax_citymag.indd 1

18.01.2011 15:51:45 Uhr

Spa_Suite_23.indd 1

42, rue Glesener L-1630 Luxembourg Tél : 26296345 www.suite23.lu

22.11.2011 15:16:06 Uhr


28 Click & find

Trouver un bus sur le site de la Ville de Luxembourg

OURS

Erratum

Finding a bus time on the Ville de Luxembourg website

City Mag Octobre

4. Sélectionnez « Les 25 lignes » et la ligne de votre bus Select “Les 25 lignes” and the number of your bus route

City Mag Novembre

Dans l’article « Xavier Bettel – nouveau bourgmestre de la Ville » (page 6), nous avons omis de citer les quatre conseillers LSAP du conseil communal. Nous présentons nos excuses pour cette omission. Pour rappel, le nouveau conseil communal se compose de 10 représentants du parti démocratique (DP), cinq du parti des Verts (Déi Gréng), cinq du parti chrétien social (CSV), quatre du parti socialiste (LSAP), deux du parti de gauche (Déi Lénk) et un de l’ADR. In our article “Xavier Bettel – nouveau bourgmestre de la Ville“ (page 6) we omitted to list the four councillors the LSAP now has on the city council. We apologise for this omission. As a reminder, the city council is now made up of ten representatives from the Democratic Party (DP), five from the Green party (Déi Gréng), five from the Christians Social Party (CSV), four from the Socialist Party (LSAP) two from the Left party (Déi Lénk) and one from the ADR.

Free subscription

Abonnement gratuit Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg) For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg) Envoyez vos coordonnées par mail à / Send an email with your name and full address to: citymag@vdl.lu Ou téléphonez au 47 96 41 14 Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. :

L’ancien groupe Facebook de City Mag a été supprimé conformément à la nouvelle politique du réseau social. Une nouvelle page Facebook City Mag est ouverte : City Mag’s old Facebook group has closed down in line with the social network’s new policy. A new City Mag Facebook page has now been opened at: J www.facebook.com/CityMagLuxembourg

IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / Swift BCEELULL.

010 · si l s2

est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg COMITÉ DE RÉDACTION / EDITORIAL COMMITTEE Duncan Roberts, Mike Koedinger, Geraldine Knudson, Christiane Sietzen, Pascale Kauffman RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu Journaliste : Duncan Roberts (-55)

J duncan.roberts@citymag.lu Coordinatrice : Deborah Lambolez (-56)

J deborah.lambolez@maisonmoderne.lu Correction : Sarah Lambolez, Cynthia Schreiber Suivi de production : Rudy Lafontaine PHOTOGRAPHIE Julien Becker, Charles Caratini, Éric Chenal / Blitz, Luc Deflorenne, David Laurent /Wide, Andrés Lejona, Olivier Minaire

COLLABORATIONS / CONTRIBUTORS Elvire Bastendorff, Lisbeth Owen, Deborah Fulton-Anderson, Aaron Grunwald, Wendy Winn

page Facebook City Mag

Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published during the year to MM Publishing S.A.:

En couverturE : Tom Leick Photographie : Julien Becker

cartographie / cartography monopolka Sàrl

City Mag news

City Mag à l'étranger / abroad :

i g n aWa r d

3. Sélectionnez « Horaires, lignes et trajets » Click “Horaires, lignes et trajets”

r aWa r d ·

Es

2. Cliquez sur « Mobilité » et sélectionnez « Autobus » Click “Mobilité” and select “Autobus”

vE

ropEan d

1. Consultez / Visit www.vdl.lu

GOOD DESIGN AWARD 2010 Eu

Dans notre article intitulé « At Second Glance: Poignant Remembrance » (page 29), les mots anglais « concentration camps in Poland » ont été rendus par erreur en français par « des camps de concentration polonais ». Il est évident que les Polonais ne géraient en aucun cas les camps de concentration imposés par les occupants nazis lors de la Seconde Guerre mondiale et dans lesquels périrent tant de Polonais. Nous présentons nos excuses pour cette regrettable erreur. In our article “At Second Glance: Poignant Remembrance“ (page 29), the phrase “concentration camps in Poland” was mistakenly translated as “des camps de concentration polonais”. It is clearly not the case that the Poles ran the concentration camps inflicted on them by the Nazi occupiers during WWII and in which so many Polish people died. We apologise for any upset this mistake may have cause.

Traduction / Translation Architext S.A. PUBLICITÉ / ADVERTISING

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu GRAPHISME / layout

G 27 62 12 62 J design@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

Directeur : Guido Kröger Direction artistique : Vera Capinha Heliodoro, Maxime Pintadu

Fresh print

Mise en page : Stéphanie Poras (coordination), Tae Eun Kim Robbin Gross, Jan Hanrion, Zoë Mondloch

PUBLICATIONS NOW AVAILABLE at THE BIERGER-CENTER publications disponibles au bierger-center

Impression / PRINT Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr. Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an / published 11 times a year Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286

Info-Services Dépliant Français / Deutsch Éditions VDL

Écologique

20 pages Français / Deutsch Éditions VDL

Conseils en énergie

24 pages Français / Deutsch Éditions VDL

S.d.S SportWochen

28 pages Deutsch / Français Éditions VDL

two ways to receive the Ville de Luxembourg’s publications:

Guide pour personnes 60+ 140 pages Français Éditions VDL

Vel'OH!

Brochure English Éditions VDL

Sports pour tous

46 pages Français / Deutsch Éditions VDL

Carnet Culture Jeunes Carnet de bons Français Éditions VDL

1. Visit the Bierger-Center (Centre Hamilius, 51, boulevard Royal) and ask for the publication you want 2. Download online at http://publications.vdl.lu

dEUX FAçONS DE RECEVOIR LES PUBLICATIONS DE LA VILLE : 1. Rendez-vous au Bierger-Center (Centre Hamilius, 51, boulevard Royal) et demandez votre publication 2. Téléchargez-les en ligne sur http://publications.vdl.lu

All publications are available free of charge!

Toutes les publications sont disponibles gratuitement !

tom's  city magazine luxembourg

© Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

www.citymag.lu


29

European The former Werner family home now Czech embassy near the Glacis. L’ancienne maison familiale des Werner près du Glacis abrite aujourd’hui l’ambassade de la République tchèque.

FActs

raus orge T e G t c : hite ert. 1915 built by arc gène Rupp u e E s t u e o H gn er el ma minist for ste 001: prime r e 2 m r 1955 home of fo Family erner. W operty Pierre the pr s y : u 3 b 0 lic 20 Repub mily. Czech e Werner fa pens. h from t ry 2006: y officially o a s s u Febr ech emba z New C

The family home of former prime minister and “grandfather” of Europe Pierre Werner has a fitting new role as the Czech embassy. La rÉsidence de l’ancien premier ministre et « grand-pÈre » de l’Europe, Pierre Werner, abrite désormais l’ambassade de la république tchèque. Une nouvelle affectation à la hauteur de son prestige. N Aaron Grunwald  ODavid laurent / Wide

I

n the 1890s and 1910s Eugène Ruppert was one of the first Western engineers to help build modern steel mills in China. The Luxembourger grew wealthy in the process, and in 1915 architect Georges Traus built a stately manor for him next to what is now the Grand Théâtre. After his death, the house was bought by the then finance and defence minister, Pierre Werner. Pierre Werner became Prime Minister in 1959, a post he held for 15 years and then a second time for five. He is perhaps best known abroad for the “Werner Plan,” the result of a 1970s European Economic Community study that he led. The plan laid the foundations for the Maastricht Treaty, and ultimately for the European Economic and Monetary Union and the creation of the euro. After his death in 2002, Werner’s children decided to sell the Limpertsberg home. When the Czech Republic joined the European Union in 2003, it decided to open an embassy in all other member states where it was not already present (with the exception of Malta) as a sign of its European solidarity and integration, explains the Czech ambassador to Luxembourg, Vít Korselt. It took three years to renovate the home, which is an official national monument. Today the original Chinese-influenced decorative metalwork can still be seen alongside a modern interior and new reception and conference rooms. Images from the family’s personal photo album – including Werner with everyone from Chairman Mao and John F. Kennedy to the Grand Duke Henri and Jean-Claude Juncker – adorn the embassy’s walls. Korselt is pleased that the Czechs are “still in touch with the family.” Some of Werner’s children regularly attend embassy events, such as its national day reception and exhibition openings. While his predecessor was only looking for an “appropriate and central location,” it was merely good fortune that the republic was able to acquire a building steeped in recent European history, says the ambassador. Having such an address “is a plus for us.” Q

www.citymag.lu

A

u tournant des 19e et 20e siècles, l’ingénieur luxembourgeois Eugène Ruppert fut un pionnier de la construction d’usines sidérurgiques modernes en Chine. L’entreprise assura sa fortune et en 1915, il se fit construire une imposante demeure par l’architecte Georges Traus, à côté de ce qui devint le Grand Théâtre. Après sa mort, elle fut rachetée par le ministre des Finances et de la Défense de l’époque, Pierre Werner. Deux fois Premier ministre (1959-1974 et 1979-1984), Pierre Werner est surtout connu à l’étranger pour le « Plan Werner », résultat d’une étude sur la Communauté économique européenne effectuée sous son égide dans les années 70. Ce plan a posé les bases du traité de Maastricht et, par là même, de l’Union économique et monétaire européenne et de la création de l’euro. Après sa mort, en 2002, ses enfants décidèrent de vendre la maison du Limpertsberg. À son entrée dans l’Union européenne en 2003, la République tchèque décida d’ouvrit une ambassade dans tous les États membres où il n’y en avait pas encore (à l’exception de Malte), en signe de solidarité et d’intégration à l’Europe, explique l’ambassadeur tchèque au Luxembourg, Vít Korselt. Trois ans furent nécessaires à la restauration du bâtiment qui fait partie du patrimoine national. Les ferronneries décoratives originelles de style chinois, toujours présentes, côtoient un intérieur moderne et de nouvelles salles de réception et de conférence. Aux murs, des photos d’archives personnelles témoignent de la carrière de Pierre Werner et le montrent en compagnie de personnalités telles que Mao Tsé-toung, John F. Kennedy, le Grand-Duc Henri ou encore Jean-Claude Juncker. Vít Korselt se félicite que les Tchèques soient « toujours en contact avec la famille ». Certains enfants Werner participent régulièrement aux manifestations de l’ambassade, comme la fête nationale tchèque ou les vernissages d’expositions. Alors que son prédécesseur cherchait « un endroit approprié et central », c’est en fin de compte un heureux hasard qui a permis l’acquisition d’un bâtiment aussi fortement ancré dans l’histoire européenne contemporaine, ajoute l’ambassadeur. Cette adresse « est un plus pour nous ». Q

tom's  city magazine luxembourg


30

Robyn luxembourg This month: robyn orlin

This month City Mag talks to renowned choreographer Robyn Orlin who was in Luxembourg for the sixth time in November for the world premiere of her new piece, Venus… Ce mois-ci, City Mag rencontre la cÉlÈbre chorÉgraphe Robyn Orlin À l’occasion de son sixième sÉjour À Luxembourg en novembre pour la premiÈre mondiale de sa nouvelle piÈce : Venus…

Born in South Africa to a Lithuanian father and Polish mother who emigrated during the Second World War, Robyn Orlin went to study dance in London in the 1970s and later visual arts in Chicago. She has won awards for her work including the Laurence Olivier Award for “Outstanding Achievement in Dance” in 2003. She now works chiefly in France (and was made a Knight of the Ordre national du Mérite in 2009) and has a knack for creating pieces with lengthy, complex but witty titles. Née en Afrique du Sud d’un père lituanien et d’une mère polonaise émigrés pendant la Seconde Guerre mondiale, Robyn Orlin a étudié la danse à Londres dans les années 1970, puis les arts visuels à Chicago. Son travail a été récompensé par de nombreux prix dont le Laurence Olivier Award pour la « meilleure révélation en danse » en 2003. Aujourd’hui, elle travaille surtout en France (elle a été élevée au rang de Chevalier de l’Ordre national du Mérite en 2009) et crée volontiers des pièces aux titres à rallonge, sibyllins mais pleins d’esprit.

N Duncan Roberts (interview)   O David Laurent/ Wide

A

B

lot of people are asking me why the world premiere of Venus… eaucoup de gens me demandent pourquoi la première mondiale was in Luxembourg. And I don’t know why they are so surprised. de Venus... a lieu à Luxembourg. J’ignore la raison pour laquelle ils For me, it’s a privilege. I mean the Grand Théâtre is one of my main sont si surpris. Pour moi, c’est un privilège. Le Grand Théâtre est un de co-producers and I feel I have a home here in Luxembourg. So why not. mes principaux coproducteurs et je me sens chez moi, à Luxembourg. Alors I think a lot of very important artists come to Luxembourg. I can’t ma réponse est : pourquoi pas ici ? remember which was the first piece I brought here. I think it was the Aids Je pense que Luxembourg accueille de nombreux grands artistes. Je ne me piece [We must eat our suckers with the wrappers on]. The thing about this souviens pas de la première pièce que j’ai présentée ici. Je crois que c’était le theatre is that the technicians are so fantastic, the administration is so projet sur le sida [We must eat our suckers with the wrappers on]. Dans ce théâfantastic. There is no pretension. They are open and generous, which is my tre, les techniciens sont fabuleux, tout comme l’administration. Il n’y aucune first memory of being here. I just love being here and I feel that I have a prétention. Ma première impression fut l’ouverture et la générosité de tous. conversation with the audience, with the public. J’adore être ici et je sens vraiment passer un dialogue entre moi et le public. I became the thorn in the side of audiences in South Africa, and some of Je suis devenue la bête noire du public en Afrique du Sud, et cela me colle that has stuck. But I love it when people like my pieces. I get quite upset encore à la peau. Mais je suis heureuse lorsque mon travail est reconnu. Par when people walk out; and they do walk out. It’s ok if they don’t like contre, je suis très contrariée lorsqu’ ils se lèvent et s’en vont, ce qui arrive. Bon, something to walk out as long as they do it quietly – I’m glad s’ils sont discrets, je peux comprendre qu’ils s’en aillent : au moins, they have an opinion and that the piece speaks to them ils ont une opinion et ne sont pas indifférents au spectacle. A that strongly. J’espère que le public sortira après avoir vu Venus... avec l’enGrand Théâtre 1, rond-point Schuman I hope people will leave Venus... trying to read up a little bit vie d’en savoir un peu plus sur le sujet, de réfléchir à l’histoire du Limpertsberg more about it and to think, to reflect on the history of colonicolonialisme et ses implications, et à notre regard européen G 47 96 39 00 alism, the implications of it. And how we as Europeans – and actuel – et je me considère comme une Européenne maintenant J www.theatres.lu I see myself as a European now that I am living here – are still que je vis ici – sur l’Afrique. Hotel Meliá looking at Africa. Où suis-je « chez moi » ? Je me pose cette question en permaLuxembourg Where my home is is a question I ask myself all the time. nence. Je ressens le besoin d’un « chez moi » mais mon « chez 1, Park Dräi Eechelen I feel I need a home, but my home is inside of me. Berlin is not moi » est à l’intérieur de moi-même. Ce n’est pas Berlin parce Kirchberg my home, because I don’t work in Germany – which is maybe que je ne travaille pas en Allemagne, sans doute parce que je G 27 333 1 www.melia-luxembourg. because I work in France all the time. n’arrête pas de travailler en France. com I don’t have time to appreciate the cities I work in, especially Je n’ai pas le temps de flâner dans les villes dans lesquelles je this time working towards a premier – if I am lucky I get lunch travaille, encore moins cette fois, avec la préparation de la preP and bring it to the theatre or have time to get to the pharmacy. mière. Avec un peu de chance, je trouve le temps de m’acheter à Brasserie Schuman 1, rond-point Schuman But I like Luxembourg, I love the fact that people speak manger pour le déjeuner avant de retourner au théâtre ou de faire Limpertsberg French, German and English and I feel that people in the city un saut à la pharmacie. Mais j’aime Luxembourg, j’aime le fait que G 24 61 85 44 are very friendly. I love the Portuguese area, love it. Q J www.brasserie-schuman. tout le monde parle français, anglais et allemand, et je trouve les com gens très aimables. J’adore le quartier portugais, vraiment. Q

tom's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


plan K

Bienvenue chez l’Ambassadeur La Commission de Promotion des Vins & Crémants de Luxembourg a décerné à plusieurs restaurants le titre d’Ambassadeur Vins et Crémants de Luxembourg. Cette distinction fait de son titulaire un représentant officiel des vins et crémants luxembourgeois et atteste de son engagement à vous conseiller une large gamme de crus issus des vignobles de la Moselle luxembourgeoise. Laissez-vous guider par les conseils de votre hôte et découvrez les merveilleux vins et crémants luxembourgeois. Vous trouverez la liste des Ambassadeurs Vins et Crémants de Luxembourg sur www.vins-cremants.lu

Avec la participation de :

EuroToques


iPhone 4S l’iPhone le plus sidérant

iPhone 4S noir ou blanc 16GB

59

à la souscription de l’abonnement Hello Europe iPhone 50 à 50 €/mois sur 24 mois prix promotionnel valable jusqu’au 31.12.2011

orange.lu


tom's

ember'11 DEZ g r u uxembo Cit y ma g azine L


dezember'11 CITY agenda LUXEMBOURG

danse / opéra

Ballets Trockadero 08 de Monte Carlo E 29, 30 & 31/12 I grand théâtre

théâtre

musiques actuelles Musique classique

jeune public

événements

expositions

cinéma

La longue et 04 heureuse vie de M. et Mme Toudoux E 09, 10 & 11/12 I théâtre des capucins

Keren Ann E 08/12 I den Atelier

Traffo_ 20 Chrëschtdeeg E 26-30/12 I Carrérotondes & grand théâtre

Adventscircus 24 E 01-18/12 I Champs du Glacis

Sous nos pieds… 26 EJusqu’au 02/09/12 I MNHA

Hysteria E 16/12 I Utopolis

12

Martha Argerich 18 E 05/12 I Philharmonie

cinémathèque

32

Soirée spéciale Méliès E 12/12 I Cinémathèque

34


Edito

03

Rendez-Vous du mois Photo: Sascha Vaughan

Highlights of the month

Photo: Gilles Destexhe

Le spectacle coloré et grandiose des Ballets Trockadero de Monte Carlo permettra de finir 2011 en beauté. The Ballets Trockadero de Monte Carlo provide a colourful and spectacular climax to 2011.

Le programme Traffo Chrëschtdeeg ravit petits et grands. Traffo’s Chrëschtdeeg programme is a delight for young and old alike.

Une version raccourcie de la tétralogie de Wagner est présentée au Grand Théâtre. A shortened version of Wagner’s Ring Cycle is staged at the Grand Théâtre.

T

he end of the year brings with it a host of cultural opportunities to suit all tastes and ages. Above all, December is a month in which colourful spectacle takes centre stage. At the Grand Théâtre the four parts of Wagner’s Ring Cycle, played over three days in a shortened version adapted by Jonathan Dove and Graham Vick, will provide opera fans with a rare opportunity to dive into The Rhine Gold, The Valkyrie, Siegfried, and Twilight of the Gods. The theatre also rounds off the year with a truly vibrant show when the all-male troupe from the Ballets Trockadero de Monte Carlo brings its camp but reverent spectacle to Luxembourg for the first time. Meanwhile, over at the Capucins, Myriam Muller and Jules Werner celebrate the colourful world of Georges Feydeau’s farce theatre in La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux. British company Complicite brings renowned director Simon McBurney’s adaptation of Mikhail Bulgakov’s satirical novel The Master and Margarita to the Grand Théâtre for what promises to be a stunning piece of theatre. But kids are not forgotten during this festive season, and CarréRotondes and the Grand Théâtre are once again staging the Traffo_Chrëschtdeeg programme featuring a host of shows that will appeal to young and old alike. The annual big top event on the Glacis, the Adventscircus is also aimed at audiences of all ages. The circus is part of the Ville de Luxembourg’s WinterLights programme which features the traditional Christmas market, a St. Nicholas cortege and Xmas Parade as well as a series of free concerts on the place d’Armes – allowing everyone to truly celebrate the spirit of the festive season. Q

L

a fin d’année apporte de nombreuses occa sions de se cultiver, pour tous les goûts et tous les âges. Le mois de décembre est avant tout marqué par des spectacles hauts en couleur. Au Grand Théâtre, les quatre parties de la tétralogie de Wagner, présentées pendant trois jours dans une version raccourcie adaptée par Jonathan Dove et Graham Vick, offriront aux amateurs d’opéra une occasion privilégiée de s’immerger dans l’univers de L’Or du Rhin, de La Walkyrie, de Siegfried et du Crépuscule des Dieux. Le théâtre termine l’année avec le spectacle dynamique des Ballets Trockadero de Monte Carlo, une troupe entièrement masculine, qui présentera pour la première fois au Luxembourg son spectacle à la fois humble et extravagant. Aux Capucins, Myriam Muller et Jules Werner rendent hommage à l’univers coloré du théâtre de boulevard de Georges Feydeau dans La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux. La troupe britannique Complicite propose au Grand Théâtre le roman satirique de Mikhaïl Boulgakov, the master and margarita, adapté par le célèbre metteur en scène Simon McBurney : un grand moment de théâtre en perspective. Mais en cette période de fêtes, les enfants n’ont pas été oubliés, le CarréRotondes et le Grand Théâtre proposent à nouveau le programme Traffo_Chrëschtdeeg, avec une multitude de spectacles qui plairont aux petits comme aux grands. Le grand évènement annuel du Glacis, l’Adventscircus est aussi destiné à un public de tous âges. Le cirque fait partie du programme WinterLights de la Ville de Luxembourg, qui propose le traditionnel marché de Noël, le défilé de Saint-Nicolas, la Christmas Parade, ainsi qu’une série de concerts gratuits sur la place d’Armes, pour permettre à tous de célébrer les festivités de fin d’année. Q

Le mois de décembre est avant tout marqué par des spectacles hauts en couleur. Above all, December is a month in which colourful spectacle takes centre stage.

25. 11 01.01.12

www.citymag.lu

Photo: Olivier Minaire

NDuncan roberts  OPHILIPPE STIRNWEISS

Le marché de Noël de la place d’Armes est au centre des festivités de fin d’année. The Christmas Market on the place d’Armes is a focal point for the festive season.

City Agenda indique les événements gratuits du mois. City Agenda highlights events where entry is free.

dezember'11  city agenda luxembourg


04 Georges Feydeau / Myriam Muller et Jules Werner

La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux

Une traversée de la vie du couple à travers l’évolution de ses sentiments, ses tracas et ses plaisirs à partir de l’écriture aiguisée, précise et humoristique de Georges Feydeau. A journey through the life of a couple, exploring their emotions, troubles and pleasures, based on the finely drawn, humorous writings of Georges Feydeau. NElvire bastendorff  OBohumil Kostohryz

L

a création de Myriam Muller et de Jules Werner – comédiens et metteurs en scène très actifs au Luxembourg et dont les pièces remportent toujours un vif succès – s’inspire de quatre petites pièces de Georges Feydeau : Amour et Piano, On va faire la cocotte, Léonie est en avance et On purge bébé. L’œuvre de Georges Feydeau, trop souvent et trop rapidement cataloguée comme théâtre de boulevard – style théâtral relativement déprécié – mérite, bien au contraire, une lecture précise, éveillée, débarrassée des a priori et des artifices. Les écrits de Feydeau livrent ses points de vue critiques sur les comportements de la société bourgeoise avec un esprit délicieux, d’une drôlerie et d’une légèreté sans équivalent. C’est par amour du texte, de ses subtilités et de ses finesses, par l’élaboration de situations dramaturgiques complexes et enchevêtrées, et de vifs passages d’une atmosphère à une autre, que Myriam Muller et Jules Werner s’emparent de ces petits bijoux théâtraux pour dessiner la vie du couple Toudoux, qui traverse le temps, voit ses sentiments évoluer et se surprend à affronter les changements et les surprises que la vie lui réserve. Pas un instant de la pièce ne laisse place à l’ennui ou aux longueurs, et l’autodérision et le rire du public sont fortement sollicités. Outre le foisonnement des situations, les quiproquos hilarants, c’est une farandole de personnages qui défilent sous les yeux du public, interprétés par une dynamique et joyeuse équipe de comédiens qui accompagne avec plaisir et professionnalisme les deux metteurs en scène. Q

« Quel intérêt de monter Feydeau aujourd’hui ? Une simple réponse : c’est diablement drôle ! Dans ce cabaret burlesque, huit comédiens joueront et chanteront les quatre saisons d’un couple. »

25. 11 01.01.12

dezember'11  city agenda luxembourg

T

his creation by Myriam Muller and Jules Werner – actors and directors highly active in Luxembourg, whose pieces consistently enjoy resounding success – is inspired by four short pieces by Georges Feydeau: Amour et Piano, On va faire la cocotte, Léonie est en avance and On purge bébé. However, the work of Georges Feydeau, too often and too rapidly labelled “Boulevard Theatre” – a relatively undervalued style of theatre – deserves a precise, open-minded interpetation, free of preconceptions and artifice. The writings of Feydeau deliver critical takes on the behaviour of bourgeois society in a delicious spirit, with unequalled drollery and subtlety. With a true love of the text, in its delicacy and subtlety, creating intricately entangled dramatic situations and sharp transitions from one atmosphere to another, Myriam Muller and Jules Werner take possession of these theatrical jewels to portray the life of the Toudoux couple in the form of a journey through time, portraying the evolution of their emotions and the changes and surprises life has in store for them. At no time does the piece leave room for boredom or tedium. The public’s capacity for selfmockery and laughter are pleasurably stretched. In addition to the proliferation of situations and hilarious misunderstandings, a succession of characters is paraded before the eyes of the audience, interpreted by a dynamic and joyful team of actors, working with the two directors with pleasure and professionalism. Q

“What is the benefit of staging Feydeau today? The response is simple: it is devilishly funny! In this burlesque cabaret, eight comedians sing and play the four seasons of a couple.” Myriam Muller et Jules Werner (metteurs en scène)

Création E 09 & 10/12 H 20:00 E 11/12 H 17:00 S En français I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Théâtre

Une aventure sur l’eau

Théâtre contemporain et poésie

Cabarenert

Willy Russell / Frédéric Frenay

Douglas Rintoul / Tena Štivicic

La pièce des compagnies Jucam & Indig’eau est un récit visuel et théâtral qui aborde l’eau à travers ses mystères ancestraux, son apparente fragilité, sa force irréductible. De son usage courant aux profondeurs abyssales des océans, aux déserts de glace, le spectacle éveille l’absolu besoin de préservation de cet élément naturel essentiel. D’Opféierung vun den Ensemblen Jucam & Indig’eau ass eng visuell Theatererzielung, déi d’Thema vum Waasser usprecht: seng ural Geheimnisser, seng scheinbar Zerbriechlechkeet, seng Kraaft déi net ënnerzekréien ass. Dës Opféierung, vun der dagdeeglecher Benotzung vum Waasser vun den Ofgrënn am déiwen Ozean bis zu den Äiswüsten, erënnert un d’absolut Noutwendegkeet fir dëst wichtegt Naturelement ze conservéieren.

Comédiens et musiciens interprètent les écrits de Ian de Toffoli, poète en résidence au TNL. À l’instar de la nouvelle littéraire, chaque texte concentre significations et émotions. Dialogues et résonances entre les saynètes se construisent tout au long de la pièce façonnant d’autres sens, sollicitant une écoute assidue et une capacité d’imagination. Actors and musicians interpret the writings of Ian de Toffoli, poet in residence at the TNL. Using the short story literary form, each text focuses on meanings and emotions. Dialogues and resonances between the short pieces are built up as the play develops, fashioning other meanings, calling for assiduous listening and a capacity for imagination.

Wat heescht dat do dann lo? Mee, déi Grouss... aus der Politik a Wiirtschaft... verstoppen se sech net och hannert Wieder? Nei Wieder, déi kee Mensch versteet, als Mëttel fir Problemer ze léisen, fir Inkompetenz, Onwëssen, Machtlosegkeet an Ofhängechkeet ze verstoppen? Abbee, dat kënne mir och... em eis schéissen... mat Wieder! Qu’est-ce que cela veut bien dire ? Mais, les grands, ceux de la politique et du monde des affaires... ne se cacheraient-ils pas derrière des mots ? De nouveaux mots que personne ne comprend, qui servent à résoudre des problèmes afin de cacher leur incompétence, leur ignorance, leur impuissance et leur dépendance ? Eh bien, cela, nous en sommes également capables… lancer des mots… dans toutes les directions !

En plus de la crise financière mondiale actuelle, il existe celle plus intime, plus dissimulée : la crise de l’identité. Shirley Valentine est le modèle parfait de cette traversée de l’existence dont soudain le sens semble s’échapper, les enjeux disparaître et le futur s’embrumer. Un voyage loin de chez soi est parfois un remède inespéré… Apart from the current world financial crisis, there is a more intimate, hidden crisis: the crisis of identity. Shirley Valentine is the perfect embodiment of a life from which all meaning, all sense of challenge suddenly disappears and whose future becomes clouded. A journey far from home sometimes brings a remedy unhoped for.

Following his success at the Théâtre des Capucins with Closer, Douglas Rintoul presents a play based on the writings of Tena Štivicic which explores individual and collective identities in today’s world. Journeys, the human capacity to adapt and interconnections between cultures deliver the image of a fluctuating and dynamic reality. Suite à son succès au Théâtre des Capucins avec Closer, Douglas Rintoul présente une pièce basée sur les écrits de Tena Štivicic qui traite des identités individuelles et collectives dans le monde d’aujourd’hui. Déplacements, capacités d’adaptation des êtres et interconnexions des cultures livrent l’image d’une réalité fluctuante et dynamique.

Nascente

Photos : Vincenzo Cardile, Zbigniew Kotkiewicz, Cabarenert, Frédéric Frenay, Pat Wengler

05

Microdrames

Elauter Poppenetti Shirley Valentine Invisible

Création E 16/12 H 20:00 I Théâtre National du Luxembourg J www.tnl.lu

Théâtre, musique, vidéo et atelier E 03/12 H 14:30 S En français H 18:00 S En luxembourgeois I opderschmelz J www.opderschmelz.lu

Comédie contemporaine, création E 01, 02 & 03/12 H 20:30 S En français I Théâtre Ouvert Luxembourg J www.tol.lu

Cabaret E 14, 15, 16 & 17/12 H 20:00 E 18/12 H 17:00 S Op Lëtzebuergesch I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Contemporary theatre E 01/12 H 20:00 S 19:30 Introduction to the play by Jeanine Goedert. In English I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

Simon McBurney / Mikhail Bulgakov

Photo: Joris-Jan Bos

The Master and Margarita

One of the most important literary works in the 20th century. Une œuvre littéraire des plus importantes du 20e siècle.

Simon McBurney, director of Complicite, presents his latest creation in Luxembourg. McBurney is an innovator in productions for the stage who has attracted huge international recognition. This production employs virtuosic methods including the visual arts, plastic arts, acoustic creation and use of actors. The encounter between the spirit, precision and eccentricity of the director and the work of Mikhail Bulgakov, sparkling with humour and fantasy in the face of a bleak austere world, introducing the irrational and the mystical to a civilised yet mindless society, is a great theatrical moment which brings new life and faith to the production.

Simon McBurney, directeur de Complicite, présente sa dernière création à Luxembourg. Très singulier dans le domaine des arts de la scène, la démarche de McBurney ouvre le territoire des arts scéniques à des pratiques virtuoses dans le domaine des arts visuels, des arts plastiques, de la création sonore et du jeu des acteurs qui lui valent une immense reconnaissance internationale. La rencontre entre l’esprit, la précision, l’excentricité du metteur en scène et l’œuvre de Mikhail Bulgakov, foisonnante d’humour et de fantaisie face à un monde austère et triste, introduisant l’irrationnel et le mystique dans une société abêtissante et policée, est un très grand moment théâtral qui redonne vie et foi en la création.

Contemporary theatre, new production E 15 & 16/12 H 20:00 S 19:30 Introduction to the play by Jeanine Goedert. In English with French and German surtitles I Grand Théâtre J www.theater.lu

www.citymag.lu

Danse

Ballet du Grand Théâtre général : Tobias Richter de Genève Directeur Directeur du Ballet : Philippe Cohen La Nuit Transfigurée Arnold Schönberg (durée 30 min.) Requiem (durée 36 min.)

ME 14 DEC 11

20:00

Réservations: Par téléphone: +352 - 54 03 87 ou +352 - 54 09 16 de 14 à 18 heures Par fax : +352 - 54 73 83 650 La caisse du Théâtre (rue de l’Alzette) est ouverte du mardi au samedi de 14.00 à 18.00 heures. Par courriel : reservation@theatre.villeesch.lu Par Internet : http://www.theatre.esch.lu


06

Théâtre

La secte du bonheur

Das höchst interessante Vehikel der Schöpfung…

Un homme seul est pris dans les filets d’un « gourou-magicien », sorte de dictateur du bonheur absolu… La Compagnie des Chapeliers créé ici une pièce qui allie l’univers du clown à celui du théâtre dramatique : une pièce qui plonge le public dans le monde illusoire des rêves et des croyances et dénonce des manipulations bien réelles. A lone man is ensnared by a "gurumagician", a kind of dictator of absolute happiness… The Compagnie des Chapeliers here creates a play which allies the world of the clown with dramatic theatre: a play which plunges the public into the illusory world of dreams and beliefs and denounces instances of manipulation which are all too real.

Das noch ganz junge Ensemble Paticka bietet drei Tage lang künstlerische Darbietungen, um die Öffentlichkeit über die aktuelle Aids-Lage in Europa, über Behandlungsformen und Prävention zu informieren. Es ist ein aufrichtiges Schauspiel, das voller Kunst und Weitblick die Realität dieser Viruskrankheit zeigt, die die ganze Welt betrifft. La toute jeune association Paticka organise des événements artistiques pendant trois jours pour informer le grand public sur la situation actuelle de l’épidémie du sida en Europe, sur les thérapies et la prévention. C’est un spectacle très honnête qui aborde la réalité de ce virus qui concerne tout le monde, avec art et clairvoyance.

Théâtre contemporain E 07, 09 & 10/12 H 20:00 S En français I Théâtre du Centaure J www.theatrecentaure.lu

Theater E 03/12 H 20:00 S Auf Deutsch I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Welt-Aids-Tag

Mémorandum théâtral

Didier Aubert

L’art est la question

Eine Gesellschaftskomödie von Elfriede Jelinek

Recueil d’interviews, de correspondances, d’extraits de presse interprété par Irina Fedotova qui retrace la lutte de la journaliste Anna Politkovskaïa pour la défense des droits de l’homme et sa couverture du conflit tchétchène dénonçant la violence du pouvoir de Poutine… Assassinée en 2006, c’est un hommage poignant qui lui est rendu. A collection of interviews, correspondence, and press articles interpreted by Irina Fedotova, who traces the struggle of the journalist Anna Politkovskaïa in her defence of human rights and her coverage of the Chechen conflict denouncing the violence of the Putin regime… She was murdered in 2006. The play is a poignant tribute to her.

La conférence prend parfois la forme d’une performance artistique – pratique de plus en plus courante. C’est ainsi que Didier Aubert, professeur d’université, invite plusieurs artistes à s’emparer des textes de Hans Bellmer, Sarah Kane, Barbara Kruger et Jean Dubuffet pour illustrer ses théories sur le rapport entre création et douleur. At times, a lecture takes the form of an artistic performance – a practice which has become increasingly common. This is the case for Didier Aubert, a university professor who invites a number of artists to take texts by Hans Bellmer, Sarah Kane, Barbara Kruger and Jean Dubuffet to illustrate his theories on the relationship between creation and pain.

Nach Babel liest André Jung das Stück von Jelinek Winterreise, eine sarkastische Komödie, die aus der Aktualität schöpft, um die Welt von heute humorvoll zu beschreiben und sie vielleicht etwas erträglicher zu machen. Dieser Text aus dem Jahr 2011 ist ein literarischer Glücksgriff, ein virtuoses Spiel mit der Sprache und von außerordentlicher gedanklicher Klarheit. Après Babel, André Jung lit la pièce de Jelinek Winterreise, une comédie caustique puisant dans l’actualité pour décrire avec humour le monde d’aujourd’hui, le rendant peut-être plus vivable. Ce texte, daté de 2011, est un véritable bonheur littéraire, un jeu virtuose avec la langue, d’une clarté d’esprit hors du commun.

Théâtre politique et débat E 10/12 H 20:00 S Dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’homme. En français J www.ccrn.lu

Lecture, danse, vidéo, musique, conférence E 01/12 H 19:00 S En français I Mudam J www.mudam.lu

Lesung E 14 & 15/12 H 20:00 S Auf Deutsch I Kasemattentheater J www.kasemattentheater.lu

Femme non-rééducable

Franz Wittenbrink

Winterreise

Jean-Paul Sartre / Anne Simon

La putain respectueuse

Photo : Oliver Fantitsch

Nacht-tankstelle

Photo : Bohumil Kostohryz

Photos : Christine Vannier, Paticka, Bohumil Kostohryz, Les patries imaginaires, Lex Weyer

La Compagnie des Chapeliers

Ein Erleben des Miteinander, zugleich komisch und bewegend. Authentique moment de partage, à la fois drôle et émouvant.

Franz Wittenbrink hat das Talent, Personen treffend zu beschreiben, ihre Charakterzüge und Temperament zu erfassen. Alles spielt sich in einer Tankstelle um die Ecke am Weihnachtsabend ab. In dieser Nacht, in der man so gern zur Wehmut neigt, finden sich einsame Nachtschwärmer, Junge und Alte, Zugereiste und Alteingesessene, Christen oder Andersgläubige und tauschen in ein paar Stunden ihre traurig anmutende persönliche Geschichte aus. Musik und Gesang – eine Mischung aus Volks- und Kirchenliedern, Rock und Pop – drücken die Gefühle aus und geben die Geschichten in ihrer Tönung und Intensität sowie den Gemütszustand der Personen wider.

Franz Wittenbrink a le don de dépeindre avec talent les personnages, d’en saisir les traits de caractère et de tempérament. Tout se déroule dans une station essence de quartier la nuit de Noël. Lors de cette nuit particulièrement propice à la nostalgie, les noctambules solitaires, jeunes ou âgés, nouveaux arrivants ou résidents depuis longtemps dans le secteur, chrétiens ou de confessions autres se retrouvent, échangent durant quelques heures leurs histoires personnelles teintées de tristesse. Entremêlant chants populaires, airs religieux, rock et pop, la musique et le chant sont les vecteurs des sentiments et reflètent les couleurs et les intensités des biographies et des états d’âme des personnages.

Musiktheater E 13 & 14/12 H 20:00 S Auf Deutsch I Grand Théâtre J www.theatres.lu

dezember'11  city agenda luxembourg

Une œuvre poignante traitant d’une société fondée sur des valeurs perverses de bien et de mal. A poignant work dealing with a society founded on perverse values of good and evil.

Après le succès de la pièce lors de la saison passée, le Théâtre National du Luxembourg propose de nouvelles représentations. Anne Simon a créé sa mise en scène à partir de différentes versions du texte rédigé par Sartre et a choisi de donner à La Putain respectueuse les dimensions dramatiques d’un polar qui exalte judicieusement violence, cynisme et bassesse des personnages. Lizzie, jeune femme victime, incarne toute la complexité de s’extraire de son propre conditionnement social et comportemental. Irrespect, hostilité envers l’autre – et envers soi-même – sont des réalités relationnelles abordées sans tabou et que les comédiens incarnent avec talent et sentiments.

After the success of this play last season, the Théâtre National du Luxem­bourg is staging new performances. Anne Simon has created her production based on different versions of the text written by Sartre and has chosen to give La Putain respectueuse the dramatic dimensions of a thriller which skilfully glorifies the violence, cynicism and baseness of the characters. Lizzie, the young female victim, embodies the complexity of the attempt to escape her social and behavioural conditioning. Lack of respect, hostility towards others – and oneself – are relational realities which are approached without taboos, portrayed by the actors with talent and feeling.

Théâtre contemporain, reprise E 10, 11, 12, 14 & 15/12 H 20:00 S En français I Théâtre National du Luxembourg J www.tnl.lu

www.citymag.lu


Théâtre

07

Agenda 01

jeudi thursday

19:00 MANY SPOKEN WORDS : L’art est la question

mais encore à varier (au cinéma) vous reçoit dans son univers... mystique ! LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

03

samedi saturday

14:30 & 18:00 NASCENTE

Distribution : Didier Aubert (concept), Perrine Maurin (mise en scène), Lino Tonelotto (artiste plasticien), avec la participation de Jean-Marc Desmond et Pénélope Parrau. Mudam

20:00 Invisible

A journey into a world in flux. Transport / Tena Stivicic. Director: Douglas Rintoul. Choreographer: Darren Johnston. Designed by Hayley Grindle. Lighting design: Katharine Williams. Dramaturgy: Synne Berndt. Sound designer: Emma Laxton. 19:30: Introduction to the play with Jeanine Goedert.   Théâtre des Capucins

Ohne Rolf

"Ohne Rolf" nous montre le reflet de notre culture de communication, le tout avec agilité, absurdité, réflexion et second degré. Le jeune duo surprend par une forme de spectacle de cabaret complètement nouvelle. Spectacle en langue allemande. Trifolion ECHTERNACH

POÉSIE & MUSIQUE AFRICAINES

Trois poètes africains à l’honneur. Toujours avides de découvertes et de partage en matière de poésie, le Centre culturel Kulturfabrik, le Printemps des poètes-Luxembourg et la Fédération Européenne des Maisons de Poésie organisent une soirée poésie et musique dédiée à trois poètes francophones d’origine africaine : Nimrod, Tanella Boni et Gabriel Okoundji. L’accompagnement musical sera assuré par le musicien malien Adama Sanogo. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 Shirley Valentine

Mise en scène : Frédéric Frenay. Décor & costumes : Jeanny Kratochwil. Avec Véronique Fauconnet. TOL

02

vendredi friday

20:30 Shirley Valentine cf. 01/12 TOL

21:30 LA GRAND MESSE de MERRY

Prix du Jury du Printemps du Rire. Communion, miracle, quête et mariage, tout est revisité par un Merri, curé fou, personnage complètement déjanté qui fait un tabac à Paris depuis de nombreuses années et officie pour la première fois au GrandDuché ! Un très grand artiste (1m95) à la fois humoriste, auteur, comédien, animateur, metteur en scéne, bête de scène, musicien, chanteur, chauffeur de salle (pas plombier mais un peu zingué), peintre (efficace pour les plafonds), électricien... cet enfant de la balle au parcours déjà riche

www.citymag.lu

Une aventure sur l’eau, entre arts et science. Une pièce de Renata Neskovska et Fränz Hausemer. Mise en scène : Renata Neskovska. Distribution : Edson Pires Domingos (Nommo), Nilton Martins (Pit),Fränz Hausemer (Miri, le Vieux). Scénographie : Sophie Maurer. Création vidéo : François Lejault. Musiques et univers sonore : Fränz Hausemer. Création lumières : Nico Tremblay. Costumes : Steffy Fisch. opderschmelz DUDELANGE

20:30 GUSTAVE PARKING

Gustave Parking est un clownphilosophe moderne qui utilise des objets simples pour y puiser le rire sain. LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

08

jeudi thursday

20:00 MAKADAMMEN

Théa Engel, Susy Lentz, Monique Mille, Maggy Molitor. Musek a musikalesch Begleedung: Netty Glesener. Texter: Roland Gelhausen, Josiane Kartheiser, Maggy Molitor. Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

manderscheid. ein stillleben

10

samedi saturday

20:00 Femme nonrééducable

Mémorandum théâtral sur Anna Politkovskaïa dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’homme. De Stefano Massini. Mise en scène : Charles Muller. Avec Irina Fedotova. Abbaye de Neumünster

IMPROLABO Saison 2

Spectacle d’improvisation théâtrale. Café-théâtre Rocas

La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux cf. 03/12 Théâtre des Capucins

La putain respectueuse

20:00 Das höchst interessante Vehikel des Schöpfung

Adaptation libre d’après les pièces de Georges Feydeau qui symbolisent les "quatre saisons d’un couple" : le printemps de la rencontre amoureuse avec "Amour et piano", l’été des amours charnelles et des corps brûlants de désir avec "On va faire la cocotte", l’automne de l’arrivée d’un enfant avec "Léonie est en avance", et l’hiver de l’usure du couple avec "On purge bébé". Avec Olivier Foubert, Denis Jousselin, Sophie Langevin, Véronique Mangenot, Valéry Planque, Isabelle Sueur, Jules Werner. Mise en scène : Myriam Muller & Jules Werner. Assistants : Antoine Krieps & Cecilia Guichart. Scénographie : Jeanny Kratochwil. Costumes : Caroline Koener. Lumières : Philippe Lacombe. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 Shirley Valentine cf. 01/12 TOL

22:30 LA GRAND MESSE de MERRY cf. 02/12 LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

Uraufführung. Guy Rewenigs literarische Hommage an seinen verstorbenen Freund, den Schriftsteller Roger Manderscheid, ist die melancholisch-groteske Geschichte eines Rentnerpaares, das Tag für Tag die Welt betrachtet, in der es sich immer weniger wiederfindet. Regie: Frank Hoffmann. Szenografie: Anne Simon. Kostüme: Denise Schumann. Dramaturgie: Andreas Wagner. Mit: Annette Schlechter und Serge Tonon. TNL

Our Town / Luxembored?

Die für den Jugendkarlspreis 2011 nominierte StudentenTheatergruppe edudrame der Universität Luxemburg, geleitet von Conrad Doberauer, Mila Mulas und Marlene Schick-Witte, lädt bereits zum zweiten Projekt ins Théâtre d’Esch ein, sodass den Studenten im Rahmen einer Kooperation Platz für Spielfreude, Kreativität, Entfaltung und Professionalisierung geboten wird. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

vendredi 09 friday

20:00 Kriminacht Das Grauen von Frauen

19:30 AU MENU DE l’ACTU

La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux

dimanche 04 sunday

17:00 La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux cf. 03/12 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

lundi 05 monday

Revue de presse mensuelle de Claude Frisoni. Abbaye de Neumünster

cf. 03/12 Théâtre des Capucins

07

cf. 07/12 Théâtre du Centaure

mercredi wednesday 20:00 LA SECTE DU BONHEUR

De Camille Raséra. Avec Elsa Rauchs, Camille Raséra, Margot Réminiac, Nicolas Guillemot. Théâtre du Centaure

cf. 08/12 TNL

Nacht-Tankstelle

Mit Victoria Fleer, Peter Franke, George Meyer-Goll, Marion Martienzen, Tim Reingruber, Rolf Claussen, Anne Weber. Regie: Franz Wittenbrink. Bühne: Raimund Bauer. Kostüme: Nini Von Selzam. Musikalische Leitung: Franz Wittenbrink, Matthias Stötzel. Grand Théâtre

20:30 Die Welt erschaffen wie neu Atert Lycée Redange-Theatergrupp. L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

14

Die Stadt Luxemburg und das Cid-femmes laden zu ihrer 5. Kriminacht ein. Dieses Jahr schrecken die mörderischen Schwestern auch vor Lametta und Tannengrün nicht zurück. Mitten im Advent präsentieren sie hinterhältige Weihnachtsmänner, radikale Schmückwettkämpfe und tiefe Abgründe familiärer Innigkeit! Die drei Krimiautorinnen Ulla Lessmann, Gabi Neumayer und Myriane Angelowski präsentieren spannende Krimigeschichten – garantiert nicht besinnlich... Bibliothèque Cid-femmes

20:00 manderscheid. ein stillleben

mercredi wednesday

"Oder Alles ist denkwürdig simpel". Abbaye de Neumünster

La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux

13

mardi tuesday

LA SECTE DU BONHEUR

21:30 LA GRAND MESSE de MERRY cf. 02/12 LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

Mise en scène : Anne Simon. Décors et costumes : Jasna Bosnjak. Assistant à la mise en scène : Jérôme Konen. Maquillage : Joël Seiller. Avec Valérie Bodson, Christophe Linéré, Marco Lorenzini, Pitt Simon, Serge Wolf. TNL

LA SECTE DU BONHEUR

cf. 07/12 Théâtre du Centaure

22:30 LA GRAND MESSE de MERRY cf. 02/12 LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

dimanche 11 sunday

17:00 La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux cf. 03/12 Théâtre des Capucins

20:00 La putain respectueuse cf. 10/12 TNL

Toutou

Den Alex huet den Toutou, säin Hond verluer, wéi en owes mat em spazéiere gangen ass. D’Jessica, seng Fra, ass verzweifelt a schrekclech rosen iwwert dem Alex seng Noléissegkeet. Wat ass wiirklech geschitt? A Wat fir eng Kriis huet den Alex lo ausgeléist? Regie: Roger Seimetz. Dekoren: Romain Ohrendorf. Mat: Danielle Wenner, Claude Fritz, Marcel Hamilius. Iwwersetzung: Marcel Hamilius. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

lundi 12 monday

20:00 La putain respectueuse cf. 10/12 TNL

20:00 elauter Poppenetti

Et spillen: Monique Melsen, Marcel Heintz, Al Ginter, Karin Seywert. Texter: Rol Gelhausen, Jhemp Hoscheit, Al Ginter, Claudine Muno, Lucien Czuga. Musek: Paul Dahm a Camille Nanquette. Regie: Guy Geimer. Technik: Marc Georges. Dekoren: Anouk Schiltz. Kostümer: Sylvie Hamus a Cristina Kneip. Abbaye de Neumünster

20:00 La putain respectueuse cf. 10/12 TNL

Anderson. Sound: Gareth Fry. Projection: Finn Ross. Costume: Christina Cunningham. Grand Théâtre

winterreise

samedi 17 saturday

20:00 elauter Poppenetti

Nacht-Tankstelle

cf. 14/12 Kasemattentheater

cf. 14/12 Abbaye de Neumünster

winterreise

20:30 NOVECENTO: PIANISTE

22:30 LA GRAND MESSE de MERRY

cf. 13/12 Grand Théâtre

Von Elfriede Jelinek. Mit André Jung. Kasemattentheater

cf. 14/12 Théâtre du Centaure

20:30 NOVECENTO: PIANISTE

Alessandro Baricco. Mise en scène : Valérie Bodson. Mise en lumières : Dana Caimente. Avec Fabrizio Leva. Théâtre du Centaure

vendredi 16 friday

20:00 elauter Poppenetti cf. 14/12 Abbaye de Neumünster

microdrames

15

jeudi thursday

20:00 elauter Poppenetti cf. 14/12 Abbaye de Neumünster

La putain respectueuse cf. 10/12 TNL

the master and margarita

Création. Avec Sophie Langevin, Raoul Schlechter, Luc Schiltz. Musique : Sid Mysore, Jamie Reinert. TNL

the master and margarita cf. 15/12 Grand Théâtre

20:30 NOVECENTO : PIANISTE

dimanche 18 sunday

17:00 elauter Poppenetti cf. 14/12 Abbaye de Neumünster

samedi 31 saturday

19:30 RÉVEILLON NOUVEL AN Dîner de gala, spectacle de qualité alliant humour, magie et club réservé à nos clients exclusivement. LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

cf. 14/12 Théâtre du Centaure

21:30 LA GRAND MESSE de MERRY From the novel by Mikhail Bulgakov. Director: Simon McBurney. Design: Es Devlin. Lighting: Paul

cf. 02/12 LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

cf. 02/12 LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net Insc luri :o0.5/12 p . w ww n janvier Éditio


08

Festivités de fin d’année

ballets Trockadero de Monte Carlo F

or the last three evenings of the year, the Grand Théâtre has invited artists from the Ballets Trockadero de Monte Carlo to perform. In the tradition of the Ballets Russes, 16 performers of the highest technical standard will dance the classical choreography of: Act two of Swan Lake, Pas de deux Go for Barocco and Paquita. The performance has all the aesthetics of ballet dance, from décor to the tutu, to make-up and a smile at just the right moment – with one exception: the female ballerinas are... all male. The singularity of the Ballets Trockadero lies in this astonishing shift from the theatre of transvestites to classical ballet, blended with the sexual liberation of the 1970s, predominantly in the United States. While the novel amusement provided by the community of gay artists was the starting point for this artistic form, the history of Ballets Trockadero shows the point to which the company has pushed the creation to a sensational level of excellence, which has charmed professionals and the public the world over. The challenge for the dancers is to acquire the grace and movement techniques singular to the female body, achieved through arduous training: each man must be capable of dancing on points and executing turns and fouettés as well as any female dancer. Discipline, team spirit and an innate sense of comedy are the hallmarks of these performances, which never sink into vulgar pastiche or facile mockery, but extol refinement, delicacy tinged with the burlesque and a dazzling sense of fantasy. Starting with this performance – as one can imagine, even more extravagant than usual – New Year’s Eve appears set to be especially entertaining and frenzied. Ever-attentive to its public, in the Brasserie Schuman the Grand Théâtre offers an elegant and delicate New Year’s Eve dinner: the flavours of fruits of the season will be blended with foie gras, rosemary, the sweetness of honey… The spiced chocolate dessert will be a superb discovery. For vegetarians, a special menu is on offer. In order to prolong the festivities late into the night, lovers of dance will be able to express themselves on the dance floor … Q

Un véritable spectacle de danse classique qui s’amuse des stéréotypes avec élégance et grâce et qui inaugure une soirée de Réveillon insolite invitant aux excentricités de la fête. A true spectacle of ballet dance, playing on stereotypes with elegance and grace, ushering in a New Year’s Eve out of the ordinary, with an invitation to the eccentricities of the festivities. N elvire bastendorff  O sascha vaughan

P

our les trois dernières soirées de l’année, le Grand Théâtre a convié les artistes des Ballets Trockadero de Monte Carlo. Dans la lignée des Ballets Russes, 16 interprètes du plus haut niveau technique dansent des chorégraphies classiques : l’acte deux du Lac des Cygnes, Pas de deux Go for Barocco et Paquita. Le spectacle revêt toute l’esthétique de la danse classique, du décor aux tutus en passant par les maquillages et les sourires de circonstance – à un détail près : les danseuses sont... des danseurs. La singularité des Ballets Trockadero réside dans cet étonnant décalage issu du théâtre de travestis, de la danse classique, mêlés à la libération sexuelle des années 70, principalement aux ÉtatsUnis. Si l’amusement de la communauté d’artistes gays fut le point de départ de cette forme artistique, l’histoire des Ballets Trockadero montre à quel point la compagnie a poussé la création à un niveau d’excellence impressionnant lui permettant de séduire professionnels et publics du monde entier. L’exercice consistant pour les danseurs à

dezember'11  city agenda luxembourg

posséder la grâce et la technique de mouvements dédiés au corps féminin nécessite un entraînement difficile, chaque homme devant être capable de danser sur pointe et de réaliser des tours et des fouettés au même titre que les ballerines. La discipline, l’esprit d’équipe et le sens inné de la comédie caractérisent ces spectacles qui ne sombrent jamais dans le vulgaire pastiche ou la moquerie facile mais exaltent le raffinement, la délicatesse teintée de burlesque et la fantaisie éblouissante. Débutant par ce spectacle – dont on peut déjà imaginer que la représentation sera encore plus extravagante que de coutume – la soirée du réveillon s’annonce particulièrement amusante et délirante. Le Grand Théâtre, toujours attentif à son public, prévoit avec la Brasserie Schuman un dîner de la Saint-Sylvestre recherché et délicat : saveurs de fruits de saison se mêleront au foie gras, au romarin, à la douceur du miel… le dessert chocolaté et épicé sera aussi une superbe découverte. Et pour les végétariens, un menu spécial est aussi proposé. Afin de prolonger la fête tard dans la nuit, tous les amateurs des plaisirs de la danse peuvent s’exprimer sur la piste… Q

« Cette année encore, le Grand Théâtre vous convie le 31 décembre 2011 à une soirée inscrite sous le signe de la fête. » “This year once again, the Grand Théâtre invites you to an evening of festivities on 31 December 2011.” Grand Théâtre

Danse « classique » et Saint-Sylvestre E 29 & 30/12 H 20:00 E 31/12 H 19:30 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Danse / opÉra

Andrej Hermlin

Agenda

Ballet du Grand Théâtre de Genève

Christmas in Swing

La Nuit transfigurée et Requiem

02

vendredi friday

20:00 Das Rheingold

De Jonathan Dove et Graham Vickin. Grand Théâtre

03

Weihnachtsrevue E 16/12 H 20:00 S Auf Deutsch I CAPe J www.cape.lu

Sur les compositions La Nuit transfigurée d’Arnold Schönberg et Requiem de Gabriel Fauré, les danseurs du Ballet du Grand Théâtre de Genève déploient leur virtuosité technique et artistique pour deux œuvres très émouvantes autour de thèmes majeurs : l’amour, le dialogue entre la vie et la mort, le jeu entre la lumière et l’obscurité. With Arnold Schönberg’s The Transfigured Night and Gabriel Fauré’s Requiem, the dancers of the Ballet du Grand Théâtre de Genève display their technical and artistic virtuosity in two highly moving works centred around major themes: love, the dialogue between life and death, the play between dark and light.

07

mercredi wednesday 20:00 Cynthia Loemij & Mark Lorimer

De Jonathan Dove et Graham Vickin. Grand Théâtre

21:00 Siegfried

De Jonathan Dove et Graham Vickin. Grand Théâtre

dimanche 04 sunday

17:00 Götterdämmerung De Jonathan Dove et Graham Vickin. Grand Théâtre

Danse néoclassique E 14/12 H 20:00 I Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette J www.esch.lu

20:00 Les Ballets Trockadero de Monte Carlo

cf. 29/12 Grand Théâtre

20:00 Les Ballets Trockadero de Monte Carlo

samedi 31 saturday

"To intimate". Création en novembre 2011 au Kaaitheater (Bruxelles). Created and danced by Mark Lorimer & Cynthia Loemij. Musician: Thomas Luks. Set: Herman Sorgeloos. Costumes: Anne-Catherine Kunz. Lighting design: Clive Mitchell. Dramaturgy: Marianne van Kerkhoven. Grand Théâtre

14

mercredi wednesday 20:00 Ballet du Grand théâtre de Genève

Chorégraphie : Francesco Ventriglia. Musique : Arnold Schönberg. Lumières : Rémi Nicolas. Scéno-

Cynthia Loemij & Mark Lorimer

vendredi 30 friday

jeudi 29 thursday

15:00 Die Walküre

Banannefabrik

Marius Petipa. Music: Ludwig Minkus. Staged by Elena Kunikova. Costumes & Decor: Mike Gonzales. Lighting: Kip Marsh. Grand Théâtre

samedi saturday

19:00 Le 3 du TROIS

graphie et costumes : Francesco Ventriglia. Un dialogue entre la vie et la mort, entre la lumière et les ténèbres, sur la base du "Requiem" de Gabriel Fauré. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Dans leurs tutus et sur leurs pointes, quelques-uns des plus grands solistes de l’école russe, notamment Svetlana Lofatkina, Irina Kolesterolikova, Nina Immobilashvili, Mikhaïl Mypansarov, Innokenti Smoktumuchsky. "Le Lac des Cygnes" (Act 2) : choreography after Lev Ivanovich Ivanov. Music: Pyotr Ilyich Tchaikovsky. Costumes: Mike Gonzales. Decor: Jason Courson. Lighting: Kip Marsh. "Pas de deux Go for Barocco": choreography after Peter Anastos. Music: J.S. Bach. Costumes: Mike Gonzales. Lighting: Kip Marsh. "Paquita": choreography after

19:30 Les Ballets Trockadero de Monte Carlo cf. 29/12 Grand Théâtre

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve t ive Inscr rio.n/1e2 u l p . 5 wwwn janvier : 0 Éditio

Richard Wagner

Ring saga

Photo : Thierry de Mey

To intimate

Photo : Philippe Stirnweiss

Photos : GTG / Vincent Lepresle, D.R.

Eine Revue, die das Publikum in eine etwas antiquierte Atmosphäre, jedoch mit dem besonderen Charme der dreißiger, vierziger und fünfziger Jahre in Amerika eintauchen lässt. Die Inszenierung mit alten Mikrophonen, Originalinstrumenten und -kostümen verbreitet eine angenehme und festliche Unbekümmertheit. Ein erfrischender Abend. Une revue qui plonge le public dans l’atmosphère quelque peu surannée, mais au charme si particulier, des années 30, 40 et 50 américaines. Se dégage d’une mise en scène constituée de micros, d’instruments d’époque et de tenues vestimentaires d’origine, une agréable et très festive insouciance. Une soirée revigorante.

Un spectacle sur la permanente ambiguïté du langage corporel. A performance which explores the permanent ambiguity of the body’s language.

C’est en puisant leur inspiration dans les gestes, signes que nos corps communiquent de façon inconsciente, spontanée, désordonnée, que Cynthia Loemij & Mark Lorimer ont conçu leur toute première création. Danseurs de la compagnie Rosas d’Anne Teresa De Keersmaeker, ils en ont hérité la sensibilité musicale qui s’exprime ici par la présence du violoncelliste Thomas Luks interprétant les Onze caprices de Joseph Marie Clément dall’ Abaco dont la partition de la fin du 19e siècle ne donne que très peu d’indices pour son exécution. Les deux danseurs-chorégraphes cherchent la possibilité d’une écriture limpide éclairant le sens des mouvements mais le langage fluctuant, mouvant, du corps se révèle une quête infinie de sens.

Drawing their inspiration from movements and gestures communicated unconsciously, spontaneously and chaotically, Cynthia Loemij & Mark Lorimer have come up with their very first creation. Dancers in the Rosas Company of Anne Teresa De Keersmaeker, they have inherited her musical sensitivity, here expressed by the cellist Thomas Luks, performing the Onze caprices by Joseph Marie Clément dall’Abaco, the score for which, produced in the late 19th century, offers sparse clues to its execution. The two dancers/choreographers search for a limpid interpretation, casting light on the meaning of movements, but the fluctuating and surging language of the body reveals an infinite quest for meaning.

Danse contemporaine E 07/12 H 20:00 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu

09

Eine Einladung, das Werk Wagners unter optimalen Bedingungen zu erleben. Une invitation à vivre l’œuvre de Wagner dans des conditions optimales.

Mit der größten Achtung vor der Kunstauffassung von Wagner präsentiert Antoine Gindt die vier Werke der Tetralogie an drei Tagen. In der Version von Jonathan Dove und des Dramaturgen Graham Vick, einer Adaption des Originalwerks für ein kleineres Orchester, die neun Stunden dauert, ist die ursprüngliche Dimension und Gewaltigkeit erhalten, sowohl in Form und Inhalt der Erzählung, als auch in der Fülle der Darstellung, Musik und Inszenierung. Das „Bühnenfestspiel“ wendet sich an die Liebhaber des Komponisten und Dichters, sowie an ein breiteres Publikum, das erstaunt sein wird, wie sehr die wagnerischen Themen in unsere Zeit passen.

Dans le plus grand respect de l’art tel que le concevait Wagner, le metteur en scène Antoine Gindt propose les quatre œuvres de la Tétralogie sur trois jours. La version de Jonathan Dove et du dramaturge Graham Vick de l’œuvre originale, adaptée pour un orchestre plus réduit dont la durée est de neuf heures, conserve toutes ses dimensions initiales et sa grandeur exceptionnelle tant dans sa forme et son contenu narratifs que dans ses démesures théâtrales, musicales et scéniques. Le « festival scénique » s’adresse aux amateurs du compositeur et poète ainsi qu’à un public moins spécialisé qui sera étonné de la surprenante résonance des thèmes wagnériens avec notre époque.

Zeitgenössischer Tanz Das Rheingold E 02/12 H 20:00 Die Walküre E 03/12 H 15:00 Siegfried E 03/12 H 21:00 Götterdämmerung E 04/12 H 17:00 S Auf Deutsch mit französischen Untertiteln. I Grand Théâtre J www.theatres.lu

dezember'11  city agenda luxembourg


10

exploration du monde

Les Chemins de Compostelle

Agenda jeudi 01 thursday

17:30 La sidérurgie et l’essor industriel italien : le cas d’Ansaldo

19:30 Votre corps a des choses à vous dire

Université du Luxembourg – Campus Kirchberg

18:30 Städte und Gemeinden in der sozialen Verantwortung: Vom Verwalten zum Gestalten

In der wohlfahrtsstaatlichen Entwicklung in Luxemburg spielten die Städte und Gemeinden seit der Nachrkriegszeit eine eher untergeordnete Rolle. Berufs­ ständische und gewerkschaftliche Interessenvertretung, das Krisenmanagement der Stahlkrise sowie die subsidiarisch organisierten Sozialdienste durch konventionnierte Wohlfahrtsverbände entlasteten kommunale Entscheidungsträger bis in die neunziger Jahre weitestgehend von der „lokalen” sozialen Frage. In den zurückliegenden zehn Jahren haben Städte und Gemeinden jedoch zunehmend eine aktive Rolle in der Sozialpolitik angestrebt und übernommen, nicht zuletzt unter dem Druck der stärkeren Nachfrage an Kindertagesbetreuung sowie die des anhaltenden Bevölkerungszuwachses. Inwiefern können Städte und Gemeinden zu einer nachhaltigen Sozialentwicklung beitragen und diese durch kommunalpolitische Maßnahmen positiv beeinflussen? Auch die Forderung nach sozialem Zusammenhalt wirft die Frage auf, inwiefern das Soziale gestaltbar ist, was möglich und machbar ist für kommunale Entscheidungsträger. MHVL

vendredi 02 friday

À la croisée du corps, des émotions et de l’esprit, la thérapie psychocorporelle envisage l’être humain dans sa globalité, incluant tous les aspects de sa personnalité et de sa réalité. Elle se distingue des autres formes de thérapie par la place essentielle qu’elle donne au corps dans le processus de guérison. La conférence se propose d’aborder les fondements historiques et théoriques de cette méthode ainsi que de donner aux participants un aperçu de sa mise en pratique. Pour ceux qui le souhaitent, la conférence sera relayée, le lendemain, par un séminaire de thérapie psychocorporelle. Abbaye de Neumünster

03

samedi saturday

09:00 échanges industriels italoluxembourgeois

Activités minières et sidérurgiques au Piémont et dans la Vallée d’Aoste (fin du 19e siècle – milieu du 20e siècle). MHVL

18:00 Der „neue Adel”?

20:00 Exploration du monde : Les chemins de Compostelle

„Das bürgerliche Portrait in der französischen Kunst des 19. Jahrhunderts”. Im Laufe des 18. Jahrhunderts wächst die Bedeutung des Bürgertums politisch und gesellschaftlich. Diese einflussreiche Gesellschaftsschicht nimmt auch einen ungebremsten Einfluss auf die Kunst der Zeit. Man sammelte nicht mehr bloß, sondern gab selbst Kunstwerke in Auftrag. Im 19. Jh. unterstreicht das gemalte Porträt das Selbstwertgefühl der gehobenen Klassen. Beim großbürgerlichen Porträt wurde der soziale Rang durch eine (oftmals) idealisierte Darstellung der Persönlichkeit und exquisite Kleidung betont. Die Führung soll bestimmte Entwicklungen in der Porträtmalerei vom Herrscherporträt zur bürgerlichen Selbstinszenierung am Beispiel ausgewählter Werke der Ausstellung illustrieren und dadurch einen Einblick in die Entwicklung einer der faszinierendsten Kunstformen geben. Villa Vauban

dimanche 04 sunday

Film présenté par Alain de la Porte. Conservatoire de Musique

lundi 05 monday

10:00 60e anniversaire de la signature du traité CECA

Le CVCE (Centre Virtuel de la Connaissance sur l’Europe) et ses partenaires organisent un séminaire trinational marquant le 60e anniversaire de la signature du traité CECA. Il s’agit, à travers les interventions de spécialistes des questions européennes, de revenir sur les mécanismes et le mode de fonctionnement des institutions communautaires en remontant à l’origine de leur création pour ainsi déterminer comment les institutions de la CECA ont servi de matrices aux institutions actuelles de l’Union européenne. CVCE SANEM

dezember'11  city agenda luxembourg

18:30 Von Herz­ fuSSballern, RumpelfüSSlern und Zauberern auf dem Platz

Stereotype bzw. Automatismen in der Fußball-Berichterstattung imaginieren Nationalmannschaften als individuelle Subjekte mit einem mehr oder weniger festen Charakter, der dann in jedem einzelnen Vertreter und letztlich in allen (nicht nur fußballerischen) Handlungen aller Vertreter einer Nation wiederzuerkennen ist. Solche Zuschreibungen von Nationalcharakteren referieren jedoch nicht auf wirkliche Subjekte und ihre tatsächlichen Eigenschaften, sondern sind vielmehr stets Konstrukte, sind imaginierte Formen des Nationalen. Der Vortrag zeichnet die Grund­ linien des Systems der FußballNationalstereotype vorwiegend aus Perspektive der deutschen Medien nach, um dann am Beispiel der WM 2010 nach Irritationen in den Zuschreibungen nationaler Eigenschaften zu fragen, die sich dann ergeben, wenn eine Mannschaft mit dem Merkmal spielfreudig plötzlich nur noch mauert, oder ein frankophoner Afrikaner für England oder ein italienisch sprechender Schweizer für Frankreich spielen, aber beide in der deutschen Bundesliga unter Vertrag stehen. Vortrag von Prof. Dr. Rolf Parr (Universität Duisburg-Essen) in deutscher Sprache (ca. 60’). Pause mit Fingerfood. Es wird der Dokumentarfilm „Deutschland. Ein Sommermärchen” (2006) gezeigt. Cinémathèque

19:00 Stimulation cérébrale profonde : de la neurologie à la psychiatrie ?

Conférence avec Paul Krack (Professeur des UniversitésPracticien Hospitalier / Université de Grenoble / France). Cercle Cité

20:00 Exploration du Monde : Les chemins de Compostelle cf. 04/12 Conservatoire de Musique

06

mardi tuesday 18:30 Das Institut Pierre Werner trifft Andrzej Stasiuk

Der polnische Schriftsteller Andrzej Stasiuk, einer der wichtigsten europäischen Gegenwartsautoren, liest aus seinem neuen Roman „Taksim” und unterhält sich in aller Vertrautheit mit seiner deutschen Übersetzerin Renate Schmidgall. In Polnisch und Deutsch mit Projektion des französischen Textes. Abbaye de Neumünster

18:30 Literarische Idole. Unverwüstlich? Unsterblich?

Mit Dr. Günnewig. Liebe Eltern, Erkennen Sie einige Idole Ihrer Kindheit? Erinnern Sie sich an diese lebendigen Begleiter, die Ihnen in den Schlaf folgten? Furchtlos wie Alice, edelmütig wie Lederstrumpf, gewitzt wie Tom Sawyer, klug wie Sherlock Holmes... Berühmte Illustratoren haben sich von den Geschichten berühmter Autoren inspirieren lassen. Cercle Cité

L.A. Raeven – Beyond the Image

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

19:30 Mudam Akademie I

« 03. Ready-made, Dada, Surréalisme, Nouvelle objectivité ». En luxembourgeois. opderschmelz Dudelange

07

mercredi wednesday 18:30 public forum CarréRotondes

08

jeudi thursday

18:30 Mudam Akademie I

« 03. Ready-made, Dada, Surréalisme, Nouvelle objectivité ». En français. Mudam

19:00 Planet+ « interfaces »

Depuis 1997, le bureau d’architecture et d’urbanisme Planet+ basé au Luxembourg a réalisé un travail d’envergure axé sur une notion cruciale : la jonction. Boris Jäger, Max von Roesgen et Christoph Rosenberg mettent l’accent sur des interfaces liant les fonctions, l’espace et le temps. Jonction, communication, interaction – les interfaces ont une place primordiale dans notre vie quotidienne et jouent un rôle significatif dans la qualité des projets architecturaux du bureau Planet+. Cette conférence leur donnera l’occasion de se focaliser sur certains d’entre eux. En langue allemande. Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie

19:30 L’art des temps modernes, Kant

Cours / conférence animé par le philosophe Paul François. École d’art contemporain

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net c Ins luri :o0.5/12 p . w ww n janvier Éditio

vendredi 09 friday

13

mardi tuesday

18:00 Coup de cŒur ou investissement ? Le collectionneur et le marché de l’art, hier et aujourd’hui

20:00 AUTOUR DE LYONEL TROUILLOT

Important homme d’affaires, Jean-Pierre Pescatore était également grand amateur et collectionneur d’œuvres d’artistes renommés. À la fin de sa vie, il décida de partager sa passion en léguant sa collection à sa ville natale. Dans la même optique philanthropique, de nombreux collectionneurs rendent, aujourd’hui encore, leur collection accessible au grand public en créant des espaces d’exposition privés. Amateurs d’art, mécènes ou investisseurs perspicaces, les collectionneurs se sont de tout temps approvisionnés sur un marché de l’art qui, en déterminant la cote des artistes, a forcément influencé les goûts et les politiques d’acquisition. Lors de cette soirée, différents spécialistes proposeront leurs points de vue sur la passion de collectionner et l’investissement dans l’art : un collaborateur de la maison aux enchères, Sotheby’s retracera l’historique de l’évolution du marché de l’art depuis le 19e siècle ; un représentant de la famille Grässlin propriétaire du Kunstraum Grässlin à St Georgen, en Allemagne, se penchera sur la question des motivations des collectionneurs d’art ; un professionnel du monde des finances vous révélera les secrets de l’art comme placement rentable. Collectionner de 1800 à nos jours : évolution du marché de l’art. Villa Vauban

dimanche 11 sunday

16:00 Historische Spielzeugwelten aus dem Erzgebirge Le Dr Frank Kretzschmar, historien de l’art, conservateur des monuments historiques, vous invite à un après-midi dans l’histoire des jouets fabriqués dans les monts Métallifères. Musée A Possen / Musée folklorique et viticole /  Musée de jouets BECH-KLEINMACHER

lundi 12 monday

Romancier et poète, grande voix d’Haïti. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

jeudi 15 thursday

18:30 Arenen der Armut in Luxemburg

Menschen, die in Armut leben (müssen), (müssen) täglich kämpfen. Sie kämpfen, um ihren Lebensunterhalt zu bestreiten, um Lebensmittel und Lebenschancen, um Anerkennung ihrer sozialen Rechte, um den Erhalt ihrer Würde. Mögen Sozialpolitik und gesellschaftliche Diskurse über Sozialreformen virtuelle Kämpfe gegen die Armut sein, so sind Kinderarmut, Arbeitslosigkeit und Obdachlosigkeit zweifelsohne reale, erfahrene oder erfahrbare Situationen, in denen Menschen gegen das Abrutschen in Armut ankämpfen, gegen gesellschaftlichen Ausschluss und gegen den Verlust von Eigenständigkeit und privaten Freiheitsräumen. MHVL

Conférence avec Véronique Feipel (PhD in Physical Therapy and Rehabilitation ULB / Professor of Functional Anatomy / Faculty for Motor Sciences / Université Libre de Bruxelles / Belgique). Cercle Cité

Le voyage du pèlerin E 04 & 05/12 H 20:00 S En français I Conservatoire de Musique J www.cml.lu

Mudam Akademie II « 03. Marcel Duchamp ». En luxembourgeois. Mudam

Networking with Minister nicolas Schmit

les mardis de l’art

L.A. Raeven

Minister Schmit will discuss "The Highly Qualified: Attracting Talent to Luxembourg". Hôtel Meliá

lundi 19 monday

19:00 du mélo au western spaghetti

19:00 Three-dimensional assessment of cervical spine motion and kinaesthesia

Le film d’Alain de la Porte met en exergue les chemins empruntés par des millions de pèlerins à destination de la cathédrale de Saint-Jacquesde-Compostelle. Le pèlerinage de Compostelle figure au troisième rang des pèlerinages chrétiens (après Rome et Jérusalem). On observe depuis ces dernières années un regain de popularité de ce voyage. Certains sites de l’itinéraire sont d’ailleurs inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Alain de la Porte’s film highlights the routes taken by millions of pilgrims to the cathedral at Santiago de Compostela. The way of St. James is one of the most important Christian pilgrimages after those to Rome and Jerusalem and has found renewed popularity in recent years and parts of the route are now under UNESCO World Heritage protection.

Tous les genres du cinéma en10 leçons. Leçon 3 : Le biopic. « Of glorious and terrible lives : Pourquoi mettre la vie d’un personnage célèbre à l’écran ? » par Martin Barnier. Ciné-conférence en français ponctuée d’extraits de films (60’). Martin Barnier est professeur en Histoire du cinéma à l’Université Lumière-Lyon 2. Il a dirigé avec Rémi Fontanel l’un des rares ouvrages sur la biographie filmée ou « biopic » : « Les biopics du pouvoir politique de l’Antiquité au XIXe siècle – Hommes et femmes de pouvoir à l’écran », Lyon, Aléas éditeur, 2010. Interlude gastronomique glass & finger food. Puis projection du film : « La reine Christine » (1933) Cinémathèque

A discussion with the film maker and artists follows this screening of the documentary Beyond the Image about twin sisters Liesbeth and Angelique Raeven, who work together as an artistic duo. Lisa Boersta’s film uses home movies, observational footage and excerpts from films and performances to give her audience insight into the pair and their creative process. Un débat alimenté par la réalisatrice et les artistes aura lieu suite à la projection du documentaire intitulé Beyond the Image avec Liesbeth et Angelique Raeven, deux sœurs jumelles qui forment un duo artistique. Pour le réaliser, Lisa Boersta a eu recours à des films d’amateur, des séquences d’observation ainsi qu’à des extraits de films et de représentations. Son objectif est de plonger les spectateurs dans la vie et dans le processus créatif de ce tandem. Documentary and discussion E 06/12 H 18:30 S In English I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

www.citymag.lu


WIND Gordini Maintenant pour �

17.650 TVAc

GRAND MODUS Expression TCE 100 Maintenant pour �

(2)

• Sellerie Cuir Gordini • Volant cuir avec partie supérieure bleue et bandes blanches • Bandes Sport en blanc ou gris enthracite • Sièges chauffants • Pommeau de levier de vitesses métal siglé Gordini • Radio mono-CD MP3, avec commande au volant • Jantes alu 17’’ à facettes bleues et diamantées • Contrôle dynamique de conduite ESP avec système antipatinnage ASR • Roue de secours

13.135 TVAc

(2)

- € 1.000 TVAc

- € 1.000 TVAc

PRIME

CLIO GRANDTOUR Exception TCE 100

MÉGANE BERLINE Privilège dCi 110

Maintenant pour �

Maintenant pour �

13.390 TVAc

(2)

• Peinture métallisée • Conditionnement d’air automatique • Sellerie mixte tissu/ cuir • Vitres électriques à l’avant et à l’arrière • Rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants • Radio mono-CD MP3, commande au volant • Jantes alu 16’’ • Système de navigation intégré Carminat TomTom Live

PRIME

• Peinture métallisée • Conditionnement d’air automatique • Sellerie mixte tissu/cuir • Vitres électriques à l’avant et à l’arrière • Rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants • Radio mono-CD MP3, commande au volant • Jantes alu 16’’

DE DÉSTOCKAGE (1)

- € 500 TVAc

18.490 TVAc

DE DÉSTOCKAGE (1)

(2)

- € 1.000 TVAc

• Peinture métallisée • Conditionnement d’air automatique bi-zone • Sellerie mixte tissu/cuir • Carte Renault démarrage mains libres • Rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants • Jantes alu 17’’• Système d’aide au stationnement arrière • Système Bose Energy Efficient Series : 9HP, amplificateur, Plug & Music + Kit mains-libres Bluetooth

PRIME

DE DÉSTOCKAGE (1)

PRIME

DE DÉSTOCKAGE (1)

MÉGANE COUPÉ-CABRIOLET Privilège dCi 130

GRAND SCÉNIC DYNAMIQUE Energy dCi 130 7 p.

Maintenant pour �

Maintenant pour �

27.755 TVAc

(2)

• Carminat TomTom • Carte SD Europe • Radio mono-CD Sound by Arkamys, Plug & Music, Kit mains-libres • Système d’aide au stationnement arrière • Sièges et panneaux de portes en cuir • Sièges avant chauffants • Peinture métalisée • Jantes alu 17’’

- € 1.500 TVAc

21.100 TVAc

(2)

- € 1.500 TVAc

• Peinture métallisée • Carte Renault démarrage mains libres • Conditionnement d’air automatique • Sellerie mixte tissu/cuir • Vitres électriques à l’avant et à l’arrière • Rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants • Radio mono-CD MP3, commande au volant • Jantes alu 16’’• Régulateur limiteur de vitesse • Système de navigation intégré Carminat TomTom Live

PRIME

DE DÉSTOCKAGE (1)

PRIME

DE DÉSTOCKAGE (1)

EN DÉCEMBRE, GRANDE VENTE DE VÉHICULES DE STOCK

3,4 - 5,1 L/100 KM. 90 - 135 G CO2 /KM. www.renault.lu

(1) Offres uniquement valables pour les particuliers du 01/12/2011 au 31/12/2011. Tous les prix sont TVA incluse et valent jusqu’à épuisement du stock. Tous ces véhicules sont équipés d’options. Les images et les spécifications techniques ne sont pas contraignantes. (2) Y compris prime de recyclage pour la destruction de votre ancien véhicule hors d’usage (VHU).

RENAULT LUXEMBOURG RENAULT BEGGEN RENAULT DIEKIRCH RENAULT ESCH-SUR-ALZETTE GARAGE THOMMES GARAGE SCHNEIDERS GARAGE DE L’EST 2 Rue Robert Stümper L-2557 LUXEMBOURG 40.30.40.1

GARAGE FELTEN

Weicherdange - Tél.: 92.16.12

182 Rue de Beggen L-1220 BEGGEN 43.52.32.1

GARAGE REINERT Petange - Tél.: 50.37.87

26 Route d’Ettelbrück L-9230 DIEKIRCH 80.88.80.1

GARAGE GELZ

Steinfort - Tél.: 39.00.47

Rue Jos Kieffer L-4176 ESCH-SUR-ALZETTE 57.29.76.1

GARAGE SCHILTZ

Buderscheid - Tél.: 26.88.90.75

92 Op der Strooss L-7650 HEFFINGEN 87.81.15.1

GARAGE KAUTEN

Beckerich - Tél.: 23.62.13.67

17 Rue de Luxembourg L-6450 ECHTERNACH 72.90.45.1

GARAGE THOMMES GARAGE RECH Mersch - Tél.: 26.32.39

Zone artisanale et commerciale L-6131 JUNGLINSTER 788.22.21

Esch/Alzette - Tél.: 54.34.34

SERVICE AUTOMOBILE Capellen - Tél.: 30.93.41

� 399 À PARTIR DE SEULEMENT

POUR PLUS DE DÉTAILS ET PRENDRE RENDEZ-VOUS : www.renault.lu (rubrique après-vente). *Offre valable à particuliers jusqu’à épuisement des stocks, pour 4 roues complètes 175/65 R14 82T Kleber pour Twingo.


12

Keren Ann

compellingly audacious K

eren Ann Zeidel fait partie de ces « enfants du monde » pour qui la créativité est un don naturel. Elle est née et a passé sa petite enfance en Israël aux côtés de son père russo-israélien qui a été sculpteur puis homme d’affaires et de sa mère néerlandaise. Mais la famille s’est ensuite installée en France, et Keren Ann elle-même séjourne régulièrement à New York, Paris et Tel Aviv. Mais son travail avec l’Orchestre Symphonique d’Islande et sa collaboration avec Bardi Johannsson (dans le rôle de Lady dans Lady and Bird) ont fait croire, à ses débuts, qu’elle était islandaise. Cela fait environ quatre ans que son dernier album éponyme a fait connaître Keren Ann à un public plus large. Malgré ses très bonnes critiques, cet album ne lui a pas permis de se démarquer de la cohorte de chanteuses soul qui sont apparues dans la lignée d’Amy Winehouse et de Joss Stone. Comme l’a fait remarquer Matthew Horton, qui travaille pour la BBC, elle « aurait pu ne jamais se démarquer des autres chanteuses-compositrices ; l’album était bon mais jouait surtout la carte de la séduction avec ses arrangements délicats et sa voix tremblante. » Son dernier opus, 101, a obtenu de bonnes critiques pour son originalité et son audace. Étonnamment, il s’agit de son sixième album solo (mais seulement son quatrième en anglais). 101 est beaucoup plus pop et plus mélodique que ses albums précédents, mais les paroles restent empreintes d’une certaine mélancolie. Lors d’un entretien pour le journal The Observer, Keren Ann a déclaré que les chansons parlaient« d’amour, de séparation, de détachement, d’attachement. Ce sont toujours des choses vécues, mais je raconte tout cela sous forme d’histoire pour que le tout soit plus amusant. Le plus important quand on écrit, c’est d’être honnête par rapport à ce que l’on exprime. » L’écoute du single ‘My Name Is Trouble’ ou du dernier titre de l’album, ‘101’, donne assurément matière à réflexion, et fera sourire tous ceux qui apprécient l’humour noir et qui ont une conscience aiguë de l’intensité et l’absurdité de la vie et de l’amour. Comme le déclare Horton, « 101 est un mélange d’excentricité, d’audace et d’émotion qui s’impose à nous ; c’est une œuvre qui s’apprécie à tout moment. » Q

Once described as “Norah Jones for Velvet Underground fans”, Keren Ann comes to Luxembourg on the back of her most original record to date. On l’a dÉcrite comme « la Norah Jones des fans de Velvet Underground » : Keren Ann vient prÉsenter au Luxembourg son opus le plus original À ce jour. NDuncan Roberts

K

eren Ann Zeidel is one of those children of the world who seem to find creativity so natural. She was born and spent her early childhood in Israel with her RussianIsraeli sculptor-turned-businessman father and a Dutch mother. But the family then settled in France and Keren Ann herself now spends time regularly in New York, Paris and Tel Aviv. But her association with the Icelandic Symphony Orchestra and collaboration as Lady & Bird with Bardi Johannsson led many to think she was from Iceland when she first came to public attention. It is some four years since her last, eponymously titled album broke Keren Ann to a wider audience. Despite receiving critical acclaim, that album did not make her stand out from the crowd of female torch-soul singers that followed in the wake of the success of Amy Winehouse and Joss Stone. As the BBC’s Matthew Horton put it, she “risked fading into the ranks of female

dezember'11  city agenda luxembourg

singer-songwriters; the album was strong but preferred to beguile with delicate arrangements and her tremulous voice.” Latest album, 101, has received favourable reviews for its originality and boldness. Surprisingly, it is her sixth solo long-player (though only her fourth in English). 101 is much more poppy and melodic than her previous output, but the lyrics still retain a sense of melancholy. She says in an interview in The Observer that the songs are about “love, loss, detachment, attachment. It will always be something I went through but I will use a narrative to make it more fun. The most important thing when you write is to be honest about what you’re saying.” Certainly a listen to lead single ‘My Name Is Trouble’ or the album’s closing track ‘101’ provides food for thought and will bring a smile to the face of anyone who appreciates dark humour and the intensity and absurdity of life and love. As Horton says, “101 blends the quirky, the audacious and the touching to confident effect, emerging as a fine listen for all seasons.” Q

“[The album] 101 features lyrically sophisticated songs brought to life with a staggering array of instrumentation.” « [L'album] 101 contient des chansons raffinées mises en valeur par une orchestration d’une richesse incroyable. » Elizabeth Day (The Observer)

Singer-songwriter E 08/12 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

www.citymag.lu


Musiques Actuelles

Voices International

The Horrors

Christmas selection

Femi Kuti and Positive Force

80s pomp revamped

Two of Voices International’s traditional season of December church concerts this year are in the capital city, at the Saint-Jean Church in the Grund on 2 December at 8 p.m. and at the Bonnevoie church on 10 December at 7.45 p.m. Other dates are at churches in Ellange, Saarbrücken and Koerich. Entrance is free, but a collection will be made for charity. Cette année, deux des cinq concerts traditionnels organisés par Voices International dans des églises au mois de décembre auront lieu dans la capitale, à l’église Saint-Jean du Grund le 2 décembre à 20 h, et à l’église de Bonnevoie le 10 décembre à 19 h 45. D’autres dates sont prévues dans des églises d’Ellange, de Sarrebruck et de Koerich. L’entrée est gratuite, mais une quête sera effectuée pour des associations caritatives. Seasonal song E 02-11/12 H 19:45 or 20:00 I Various locations J www.voicesinternational.lu

13

Authentic aggression

Hailed by some critics as one of the best current bands in the UK, The Horrors make its Luxembourg debut with a show on the back of this year’s Skying album. Less experimental than the Mercury Prize nominated Primary Colours, several songs from the new collection hark back to the melodic rock of the 1980s made by the like of Simple Minds and Psychedelic Furs. Salué par certains critiques comme l’un des meilleurs groupes actuels du Royaume-Uni, The Horrors fait ses débuts sur la scène luxembourgeoise avec un concert destiné à promouvoir son album Skying, sorti cette année. Plusieurs chansons de ce nouvel opus, moins expérimental que Primary Colours, qui a été nominé pour le Mercury Prize, font penser au rock mélodique des années 80, incarné par des groupes tels que Simple Minds et Psychedelic Furs.

Honey For Petzi

Swiss veterans

Singer and saxophonist Femi Kuti is the most influential musician, and a leading political voice, in his native Nigeria. The son of the great Fela Kuti, Femi has continued his father’s legacy and taken the afrobeat sound further into the mainstream while at the same time retaining its authenticity and aggression – especially with latest album Africa for Africa. Le chanteur et saxophoniste Femi Kuti est le musicien le plus influent, mais aussi une figure politique de premier plan, dans son Nigeria natal. Fils du grand Fela Kuti, Femi a suivi les traces de son père et fait connaître le son afrobeat à un large public, tout en lui conservant son authenticité et son agressivité, en particulier avec son dernier album, Africa for Africa.

Veteran of the Swiss post-rock indie scene, Honey for Petzi has been going since 1995 and has released eight albums, including 2001’s well-received Heal All Monsters produced by none other than Steve Albini. Latest recording, General Thoughts and Tastes, takes the band into a more experimental sphere, sometimes even veering into math-rock territory. Vétéran de la scène post-rock indie suisse, Honey for Petzi existe depuis 1995 et a sorti huit albums, notamment Heal All Monsters, produit en 2001 par le grand Steve Albini et qui a été très bien accueilli. Dernier enregistrement en date, General Thoughts and Tastes emmène le groupe dans une sphère plus expérimentale, explorant même parfois le territoire math rock.

Afrobeat E 18/12 H 20:30 I Rockhal (Esch-Belval) J www.rockhal.lu

Indie pop E 10/12 H 21:00 I d :qliq J www.dqliq.com

Rock E 12/12 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

Smashing Pumpkins

From the teargarden

Billy Corgan – new album and special edition re-issues. Un nouvel album et des rééditions spéciales.

Once labelled the next Nirvana, Smashing Pumpkins never quite reached the status or had the influence enjoyed by Kurt Cobain’s band. Nevertheless, Billy Corgan and cohorts did enjoy phenomenal success and now return to Luxembourg after a triumphant 2007 show at den Atelier. The current tour celebrates the release of new album Oceania, part of its ambitious Teargarden by Kaleidyscope project. Expect tracks from that release plus old favourites such as ‘Tonight, Tonight, Tonight’ or the exceptional lo-fi anthem ‘1979’ as well as tracks from the band’s first two albums, Gish and Siamese Dream, which have just been reissued as special editions aimed at collectors.

Surnommés autrefois les prochains Nirvana, les Smashing Pumpkins n’ont jamais égalé la carrure ou l’influence du groupe de Kurt Cobain. Billy Corgan et ses acolytes ont néanmoins bénéficié d’un succès phénoménal, et sont de retour aujourd’hui au Luxembourg, après leur concert triomphal à l’Atelier en 2007. La tournée actuelle coïncide avec la sortie du nouvel album, Oceania, qui fait partie de l’ambitieux projet Teargarden by Kaleidyscope. Sont attendus des extraits de cet album ainsi que des classiques tels que ‘Tonight, Tonight, Tonight’ ou le fabuleux hymne lo-fi intitulé ‘1979’, sans oublier des chansons issues des deux premiers opus du groupe, Gish et Siamese Dream, qui viennent de ressortir sous la forme d’éditions spéciales destinées aux collectionneurs.

Alternative rock E 03/12 H 20:00 I Rockhal (Esch-Belval) J www.atelier.lu

www.citymag.lu

13_Rockhal.indd 1

22.11.2011 17:00:10 Uhr


14

Musiques Actuelles

Ensemble Noise Watchers Unlimited

Ship of Heaven

Guthrie Govan

FM Belfast

The experimental and music research group Noise Watchers Unlimited brings together an ensemble to perform George Crumb’s Vox Balaenae for three masked players of electric flute, electric cello, and amplified piano. It is described by one critic as “a remarkably powerful feat of avant-garde American music.” This concert is part of the Rainy Days Festival. Le groupe de musique expérimentale Noise Watchers Unlimited réunit un ensemble composé de trois musiciens masqués qui interprètent Vox Balaenae de George Crumb à la flûte électrique, au violoncelle électrique et au piano amplifié. Un critique le décrit comme « une expression remarquablement puissante de la musique d’avant-garde américaine ». Ce concert fait partie du festival Rainy Days.

Blending traditional church music with blues, jazz, and even Norwegian folk music, Ship of Heaven features guitarist Knud Reiersrud and organist-composer Iver Kleive (photo). Reiersrud is a keen explorer of different music and has used Middle Eastern oud in his recordings and has played with Five Blind Boys of Alabama and Mariachi Los Camperos de Nati Cano among others. Mêlant musique religieuse traditionnelle et blues, jazz, et même musique folk norvégienne, Ship of Heaven est composé du guitariste Knud Reiersrud et de l’organiste compositeur Iver Kleive (photo). Knud aime particulièrement explorer différentes musiques : il a utilisé l’oud, instrument traditionnel du Moyen-Orient, dans ses enregistrements et a joué, entre autres, avec Five Blind Boys of Alabama et Mariachi Los Camperos de Nati Cano.

A former member of 1980s supergroup Asia (he joined for 2001’s Aura album) and electronic dance group The Young Punx, Guthrie Govan is clearly a guitarist who can adapt to any genre – he even played for Dizzee Rascal live on stage. But he seems most at home in the blues-rock genre, as evidenced by his amazing composition ‘Wonderful Slippy Thing’. Ancien membre du « supergroupe » des années 1980 Asia (il a rejoint le groupe sur l’album Aura, en 2001) et du groupe de danse électronique The Young Punx, Guthrie Govan est un vrai guitariste qui peut s’adapter à n’importe quel genre musical : il a même joué en concert avec Dizzee Rascal. Mais le blues-rock est le genre qui lui convient apparemment le mieux, comme le prouve le fabuleux ‘Wonderful Slippy Thing’.

Although they apparently formed FM Belfast as a sort of joke, Lóa Hlín Hjálmtýsdóttir and Árni Rúnar Hlöðversson now say the group is what they call a “labour of love.” Joined by Árni Vilhjálmsson and Örvar Þóreyjarson Smárason, the Icelandic band has been winning fans and critical acclaim for its infectiously sunny, catchy and twisted electronic pop anthems. Même si FM Belfast semble avoir démarré comme un canular imaginé par Lóa Hlín Hjálmtýsdóttir et Árni Rúnar Hlöðversson, le groupe représente aujourd’hui pour eux ce qu’ils appellent un « vrai travail d’amour ». Avec l’arrivée d’Árni Vilhjálmsson et d’Örvar Þóreyjarson Smárason, le groupe islandais a séduit les fans et la critique avec ses refrains électroniques joyeux et accrocheurs.

Blues-rock E 04/12 H 20:00 I Kulturfabrik J www.kulturfabrik.lu

Electro-pop E 05/12 H 21:00 I Exit07 (CarréRotondes) J www.rotondes.lu

Photo: Wade Zimmermann

Whale sounds

Experimental sounds E 03/12 H 22:00 I Philharmonie (Espace Découverte) J www.philharmonie.lu

The Church

Guitar hero

Labour of love

World music E 17/12 H 21:00 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Herman Dune

William Fitzsimmons

Herman Dune – former Peel favourites. John Peel les adorait.

William Fitzsimmons – personal resuscitation. Une résurrection personnelle.

Upbeat delights

French outfit Herman Dune’s new album Strange Moosic sees the duo play delightfully upbeat folk-pop with apparently whimsical lyrics about life and how to live it, but which are actually warm and precise about the human condition. Imagine Jonathan Richman meeting Belle and Sebastian. Once a darling of the late, great John Peel – for whose show the band recorded several sessions – Herman Dune started out as a trio (and featured an umlaut on the “ü”) whose members shared the Herman Düne surname. Oh, and the band’s videos and artwork feature a blue Yeti who can be seen opposite dreamboat actor Jon Hamm in the promo to single to ‘Tell Me Something I Don’t Know’. Folk-pop E 09/12 H 21:00 I Exit07 (CarréRotondes) J www.rotondes.lu

dezember'11  city agenda luxembourg

Heal thyself

Dans son nouvel album, Strange Moosic, le duo français Herman Dune propose une folk-pop délicieusement joyeuse, avec des paroles qui semblent cocasses sur la vie et notre façon de l’aborder, mais qui sont finalement chaleureuses et dressent un portrait pertinent de la condition humaine. Ce groupe ressemble à un croisement entre Jonathan Richman et Belle and Sebastian. Herman Dune faisait partie des artistes fétiches du brillant John Peel (aujourd’hui disparu). Le groupe a d’ailleurs enregistré plusieurs sessions pour son émission. Herman Dune était au départ un trio (avec un tréma sur le « u ») dont les membres portaient tous le nom de Herman Düne. Dernière chose : les vidéos et les pochettes de disque du groupe montrent un yéti bleu que l’on peut voir aux côtés de l’acteur Jon Hamm dans le clip du single ‘Tell Me Something I Don’t Know’.

With his latest album, Gold In The Shadow, William Fitzsimmons has garnered new acclaim from critics and audiences alike. The multi-instrumentalist and singersongwriter was raised with music in his blood – both his parents were blind and used music as a means of communication. Since becoming a recording artist, Fitzsimmons has made four studio albums of varying degrees of intimacy, filled with deeply personal and confessional songs – he describes himself as “equal parts songwriter and psychotherapist”. Gold In The Shadow is, though, a more optimistic and outward looking collection of songs focused on what he calls “personal resuscitation” and healing.

Avec son dernier album, Gold In The Shadow, William Fitzsimmons a de nouveau reçu un excellent accueil de la part de la critique mais également du public. Ce multi-instrumentaliste et auteur-compositeur-interprète a la musique dans le sang : ses deux parents étaient aveugles et utilisaient la musique comme un moyen de communication. Depuis ses débuts en tant qu’artiste, William a sorti quatre albums studio, tous plus ou moins intimes, remplis de chansons à caractère très personnel dans lesquelles il se livre beaucoup – il se décrit comme « un compositeur-psychothérapeute, à parts égales ». Gold In The Shadow est, quant à lui, un recueil de chansons plus optimistes et moins nombrilistes sur ce qu’il appelle « la résurrection personnelle » et la guérison.

Folk-pop E 06/12 H 20:00 I den Atelier J www.Atelier.lu

www.citymag.lu


Musiques Actuelles

15

Agenda 01

jeudi thursday

19:30 Ciné-Concert

"Faust" de F. W. Murnau. Église Sacré-Cœur, Luxembourg-Gare

20:00 THE EIGHTH PLAGUE TOUR WITH MACHINE HEAD

"This will no doubt be the heaviest show you’re going to see this year", states Machine Head frontman and guitarist Robb Flynn. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 Danielle Hennicot – Michel Clees L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

21:30 REMO CAVALLINI

Remo is the blues guitarist from

Luxembourg. Nowadays in charge of the Bluesschoul Déifferdeng and totally into his blues, Remo played many successful luxembourgish bands in the twenty past years. LiquID

02

20:00 Concert de bienfaisance pour la lutte contre le SIDA

20:30 Your Song – Elton John Tribute L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

12:30 Concert de Midi de Timna Brauer et Elias Meiri

Pour terminer par des chansons cette première partie de la Saison culturelle israélienne, avant les fêtes de fin d’année, nous proposons un récital original, revisitant le répertoire de ces grands poètes que furent Brel et Brassens, interprété par la voix magnifique de Timna Brauer, chanteuse israélienne d’origine yéménite. Cercle Cité

Le début du concert sera assuré par le groupe Spack-o-mat, de la musique faite maison avec des instruments acoustiques et des textes qui font rire et réfléchir en même temps. Le groupe X-pression, avec leurs danseuses dynamiques, nous fera vivre des moments forts avec son spectacle de danse contemporaine. La deuxième partie de la soirée se poursuivra avec la musique de Daniel Depienne. Émotions assurées aussi avec Daniel Balthasar. Conservatoire de Musique

RAMMSTEIN

20:00 Giving talks

Johannes Kreidler fait travailler pour lui des compositeurs de pays aux bas salaires, joue avec les messages subliminaux de la publicité, met le salaire de PDG en musique, joue l’intégrale des symphonies de Beethoven en une seule seconde, montre la différence entre Heavy Metal, Florida Death Metal et Symphonic Electric Metal, et développe un classique de la sound art en essayant de distraire le performer. Un talkshow musical satirique (plus proche de Schlingensief que de Letterman) avec les United Instruments of Lucilin. Philharmonie

The machinery of Rammstein Live is hauling across the whole of Europe and bringing the essence of 16 years to the stage. With a completely new show, a new stage design and with Rammstein’s greatest hits. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Voices International – Christmastime is here

Voices International, chœur basé à Luxembourg, va interpréter son répertoire de Noël 2011. Direction par le chef de chœur Thomas Raoult. Église St-Jean, Luxembourg-Grund

samedi saturday

19:00 Music as emotion

On le connaissait en tant que DJ, on découvrira son côté producteur grâce à ce premier EP sorti sur le label Chez.Kito.Kat Records. Exit07_CarréRotondes

Le compositeur Trond Reinholdtsen développe un "néo-dadaïsme" bluffant ou montre dans "Music as Emotion" comment les conseils d’une psychologue l’ont aidé à composer une musique plus émotionnelle. Les compositeurs des deux œuvres en création pour ce concert, Nicolaus A. Huber et Clemens Gadenstätter montrent aussi que lors d’une soirée avec l’ensemble norvégien asamisimasa, on ne doit pas nécessairement s’attendre à un concert conventionnel, mais surtout à un concert très communicatif. Philharmonie

22:00 Modes of interference

20:00 THE SMASHING PUMPKINS

21:00 KUSTON BEATER EP RELEASE

vendredi friday

03

L’intelligence collective – ou comment les musiciens communiquent. D’une hypercommunication dangereusement rapide (chaque musicien peut à tout moment et en un seul clic changer du tout au tout les indications de jeu) à un autisme radical, incompatible avec la musique de chambre (chaque musicien porte un casque) – quatre "modes d’interférence" différents, avec Stefan Prins (lauréat 2010 du Kranichsteiner Musikpreis) et le jeune quatuor anversois de guitares électriques, Zwerm. Philharmonie

Expect a most glamourous set – including the band’s greatest hits – by one of the most flamboyant alternative acts in rock music! Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Voices International – Christmastime is here cf. 02/12 Église d’Ellange ellange

22:00 Voice of the whale

Ensemble Noise Watchers Unlimited. George Crumb : "Vox Balaenae" for three masked

players: electric flute, electric cello, and amplified piano. Philharmonie

dimanche 04 sunday

11:30 apéro’s jazz

Boris Schmidt / Jacques Pirotton Abbaye de Neumünster

16:30 Chrëschdag an der Welt

20:00 GUTHRIE GOVAN

La Kulturfabrik vous donne rendez-vous pour le concert de Guthrie Govan, guitariste shred hors pair. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

lundi 05 monday

21:00 FM BELFAST

Centre culturel de Munsbach MUNSBACH

This show will be the opening show for our Sharp9 festival ‘11 edition. We are happy to welcome a young local talent Jerome Klein and have him to perform with an international artist like Da Romeo from Bruxelles. LiquID

17:00 Ensemble Vocal du Luxembourg Church Classics 2011 Église du Fousbann DIFFERDANGE

19:00 Sprechstunde / Consultation (D/F/E)

On devrait rendre régulièrement visite à son percussionniste, pianiste ou dramaturge traitant, ne serait-ce que préventivement. Ça ne peut pas faire de mal non plus de faire examiner sa musique dans un studio électronique. En clôture de Rainy Days 2011, vous pouvez consulter personnellement, entre autres, les musiciens de l’ensemble recherche lors d’un entretien ou d’un concert individuel. (D/F/EN) Philharmonie

21:30 JEROME KLEIN

Humour potache sur nappes de synthés en collision avec des boîtes à rythmes censés maintenir nos pieds sur la piste de danse. Exit07_CarréRotondes

n ent o ur ev ts sur o y t i n subm z vos eve ive r c . s o ne2t In i r u l p 1 . wwwn janvier : 05/ Éditio

Friendly Fires

Lack of restraint

Marc Ferrante Jeux de mains

© Marc Ferrante

25.11. 2011 - 5.1.2012

Friendly Fires – sensualists. Des artistes sensuels.

bunker palace.com

Friendly Fires, qui fait partie de ces groupes électro-indie dont les concerts reproduisent, en mieux, l’énergie de leurs disques, est encensé par la critique et par ses fans pour sa musique joyeuse et débridée, depuis la sortie du single ‘Paris’, il y a environ quatre ans. Pitchfork les décrit comme « des artistes sensuels qui excellent lorsqu’ils peuvent s’exprimer sans retenue ». Leur deuxième album de cette année, Pala, est un chefd’œuvre euphorique et passionné de dance-pop inspirée que Lou Thomas, de la BBC, a qualifié d’ « album vibrant, génial ». Le premier concert du groupe au Luxembourg aura lieu à la KuFa, à Esch, avec en première partie le groupe Totally Enormous Extinct Dinosaurs, du Royaume-Uni, et le groupe local Hal Flavin.

réalisation :

One of those electro-indie outfits whose live show more than matches the energy of its records, Friendly Fires has been winning acclaim from critics and fans for its no-holds barred, joyous sounds ever since releasing single ‘Paris’ some four years ago. Pitchfork says “they’re sensualists who excel under a lack of restraint.” This year’s second album, Pala is a euphoric, passionate masterpiece of great dance pop that the BBC’s Lou Thomas called a “terrific, clattering celebration of an album”. The band’s Luxembourg debut comes at the KuFa in Esch with support from the superbly named Totally Enormous Extinct Dinosaurs from the UK and local band Hal Flavin.

Electro-pop E 17/12 H 20:00 I Kulturfabrik J www.kulturfabrik.lu www.centredart-dudelange.lu

www.citymag.lu


16

Musiques Actuelles

Agenda 06

mardi tuesday 20:00 William Fitzsimmons

21:30 LUXEMBOURG CONSERVATORY JAZZ COMBOS

Singer / Songwriter den Atelier

20:30 CHANNEL ZERO

Souvent considérés comme les "Metallica de la Belgique", les quatre hard-rockers bruxellois présenteront leur premier album après la réunification. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Danielle Hennicot – Michel Clees L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

SPASSOV MEETS GRILO

Suite à une brève rencontre à l’occasion de la Biennale de Flamenco des Pays-Bas, l’exceptionnel danseur de flamenco Joaquín Grilo et le virtuose de la flûte bulgare Teodosii Spassov, ont decidé de réunir leurs immenses talents afin de présenter une création aussi improbable que concluante. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

21:30 Caraib to Jazz Quartet

The students of the Jazz Department from Luxembourg’s Conservatory will present us their work in progress in the presence of their teachers Gast Waltzing, David Laborier and Romain Heck. LiquID

Centre culturel Schungfabrik TETANGE

08

GALA NIGHT: ANGEL AT MY TABLE and E-MINOR

jeudi thursday

19:00 Marly Marques Trio

20:00 gala de noël – sos villages d’enfants monde

Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Rafael Frühbeck de Burgos, direction. Claudio Bohórquez, violoncelle. Turina : "La oración del torero op. 34". Lalo : "Concerto en ré mineur (d-moll)" pour violoncelle et orchestre. Turina : "Danzas fantásticas op. 22". De Falla : "El sombrero de tres picos. Suites N° 1 & 2". Philharmonie

nom de dona

07

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM: Make a Wish

Carme Canela. Abbaye de Neumünster

20:30 Serge Tonnar Legotrip

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

21:30 BLUESSCHOUL DIFFERDENG COMBOS LiquID

vendredi 09 friday

12:30 Concert de midi – Percussion Performance Fabrike Solo © J.C. Massinon / Mudam Luxembourg

Pour les fêtes, faites-vous plaisir ! Durant cette période les wednesdays@mudam deviennent votre wishlist. Tel un juke box, notre ordinateur est la source qui émet vos chansons préférées, sans censure ni fil conducteur. Téléchargez vos 10 chansons préférées (mp3 ou m4a) sur www.mudam.lu/wishlist et nous les programmons durant les mercredis des mois de décembre et de janvier. Mudam

20:00 Tonsee – Musik aus nachwachsenden Rohstoffen

Création acoustique présentée par l’ensemble d’artistes Liquid Penguin Ensemble und Gäste avec Monika Bagdonaite (viole), Dirk Rothbrust (percussions), Stefan Scheib (contrabasse), Katharina Bihler (voix). Philharmonie

Concert de Noël

Par les Chorales Amitié Bertrange et Ste Cécile Strasse. ARCA Bertrange BERTRANGE

Fabrice Richard explore en solo l’univers de la percussion. Cercle Cité

21:00 HERMAN DUNE

Tête de proue du mouvement anti-folk par opposition aux troubadours pleurnicheurs, Herman Dune trempe sa musique dans un peu de rêverie et de surréalisme. Exit07_CarréRotondes

Loaded with lush guitars, catchy melodies and unique vocals, Angel At My Table produces a fresh, harmoniously modulated and distinctive powerpop sound. Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

ROOTS INTENTION CREW

RIC fête ses 10 ans à la Kulturfabrik ! La tournée 2011 a célébré la sortie de leur quatrième album "Aboriginal", salué par la presse et les professionnels, admiratifs de la capacité du groupe à mélanger avec brio différents univers musicaux tout en conservant leurs racines Reggae, Ragga, Flamenco et Salsa. De nombreux artistes présents sur leur trois albums seront invités sur scène. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Centre sportif SCHIFFLANGE

20:30 WE KNEW JOHN DOE RELEASE PARTY

20h30: Rude Revelation, 21h30: Miles to Perdition, 22h30: We knew John Doe. Founded in August 2010, We knew John Doe are playing an aggressive music combining the styles of Melodic Death Metal bands and Metalcore bands. Their music occasionally slips into softer genres, to build up contrasts and prevent their music from being too monotone. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

21:00 honey for petzi Post-rock / indie d:qliq

22:00 LAWYERS GUNS N MONEY / POL SAID

dezember'11  city agenda luxembourg

L'Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

21:30 MG BLUESBAND LiquID

16

Voices International – Christmastime is here

Le festival Bang Your Head qui a su s’imposer sur la scène métal du Luxembourg et de toute la Grande Région, fêtera son 6e anniversaire. Au programme : Heaven Shall Burn, Adept, Abstract Raptue, More Than a Thousand, Curse of society, Retrace My Fragments. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

cf. 02/12 Église de Koerich koerich

lundi monday

Garage Rock den Atelier

13

mardi tuesday 20:00 Vijay Iyer Solo

En 2010, il a été nommé Musicien de l’année aux JJA Jazz Awards – un pianiste visionnaire en récital solo. Philharmonie

21:30 IMABESSA

Volonté de trois musiciens de toujours aller plus loin dans le partage d’une musique accessible à tous. L’esthétique se veut diversifiée : du swing au funk, pimentée de blues, de rock et d’improvisations maîtrisées. LiquID

14

mercredi wednesday 18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM: Make a Wish cf. 07/12 Mudam

20:30 SELAH SUE

Mélange entre rock électrique, hip-hop organique et soul-funk, le premier album de Selah Sue, révélation musicale de l’année, enchaîne un succès étourdissant sur la scène belge et internationale. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

15

jeudi thursday

18:30 Renaud Garcia-Fons

"La Línea Del Sur". Renaud Garcia-Fons, 5 string double bass. David Venitucci, accordion. Kiko Ruiz, flamenco guitar. Pascal Rollando, percussion. Philharmonie

Kulturhaus Niederanven NIEDERANVEN On this closing night for the Sharp9 festival 2011, we’ll be very happy to welcome two young very promising rock bands from Luxembourg: Pol Said and Lawyers Guns N’ Money. LiquID

20:30 JB Hadrot Trio

Le concert hommage le plus fidèle et authentique jamais rendu à ABBA. Centre national sportif & culturel, d’Coque

19:00 Audition de Noël

samedi 10 saturday

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

17:00 ABBA MANIA

Wanterconcert

20:30 Lëtzebuerger Lidderowend

Luxembourg Little Big Band Abbaye de Neumünster

20:00 The Horrors

LiquID

Spectacle de Noël. Orchestre préparatoire du Conservatoire, direction Guy Goethals.    Conservatoire de Musique

dimanche sunday

11:30 apéro’s jazz

12

21:30 BIG DAVE

15:00 Le Grand Calumet de la Paix

11

The Seven Hotel et Restaurant le Pavillon ESCH-SUR-ALZETTE

Singer / Songwriter den Atelier

mercredi wednesday

cf. 02/12 Église paroissiale de Bonnevoie

20:00 Chrëscht Soirée

Keren Ann

Quatre jeunes musiciens originaires des Antilles s’associent pour mettre en commun leur talent et leur réelle envie de s’affirmer dans le paysage musical caribéen et international. LiquID

19:45 Voices International – Christmastime is here

20:00 Night of the Proms

Pop Meets Classic. Night of the Proms est un événement musical unique en son genre en Europe. L’encadrement musical est assuré par l’orchestre symphonique Il Novecento, dirigé par Robert Groslot. À l’affiche : Seal, Alison Moyet, Nile Rodgers, Stanfour, Div4s, John Miles. Centre national sportif & culturel, d’Coque

vendredi friday

19:00 BANG YOUR HEAD 6

20:00 Christmas in Swing Grande revue de Noël. CAPe ETTELBRUCK

20:30 Brassens par Julien Arpetti L'Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

17

samedi saturday

20:00 FRIENDLY FIRES

La musique de Friendly Fires est un mélange efficace d’électro, de pop et de disco. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 Mem

L'Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

21:00 Ship of heaven

Sensations fortes assurées avec ce duo d’enfer, venu tout droit de Norvège : Knud Reiersrud (guitariste de blues, auteur-chanteurinterprète, etc.) et Iver Kleive (virtuose de l’orgue, musicien d’église, compositeur, etc.). Une vraie première au Grand Auditorium : peu avant Noël, ces deux musiciens de légende associent l’orgue de la Philharmonie à la guitare blues. Philharmonie

23:00 80’s party XMAS edition den Atelier

dimanche 18 sunday

11:30 apéro’s jazz

Sonny Troupé Quartet Abbaye de Neumünster

17:00 Trio Delux (Church Classics 2011) Église et Bureau Oberkorn DIFFERDANGE

20:30 FEMI KUTI AND THE POSITIVE FORCE

Apôtre du rythme, ambassadeur musical de la justice, chanteur et saxophoniste, Femi Kuti est sans aucun doute l’une des voix musi-

cales et politiques les pus influentes de son pays natal du Nigeria. L’artiste a acheminé l’afrobeat vers le 21e siècle. Découvrez-le avec son groupe The Positive Force sur la scène de la Rockhal. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

lundi 19 monday

20:30 Luma Luma meets De Läb L'Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20

mardi tuesday 21:30 LiquID JAZZ HOUSEBAND

Our Houseband formed by local superstars David Laborier on guitar, Romain Heck on bass and Jeff Herr on drums is back this month to present us a different aspect of the jazz they like! LiquID

21

mercredi wednesday

Agenda Appel Aux Organisateurs et producteurs Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

www.plurio.net avant les dates limites indiquées ci-dessous.

DEADLines édition janvier : jusqu’au 05/12 édition février : jusqu’au 06/01 édition mars : jusqu’au 06/02

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM: Make a Wish cf. 07/12 Mudam

jeudi 22 thursday

21:30 LATA GOUVEIA LiquID

samedi 24 saturday

17:00 Concert de Noël Église de Walferdange WALFERDANGE

27

mardi tuesday 21:30 ALPHA GOOSE

Alpha Goose is the new project of young Luxembourgish bassist Stefano Agostini. LiquID

28

mercredi wednesday 18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM: Make a Wish cf. 07/12 Mudam

21:30 THE JACOB CONSPIRACY LiquID

jeudi 29 thursday

21:30 LiquID BLUES HOUSEBAND

The LiquID Blues Houseband was formed in 2009 by some of the top blues musicians around as a collective of musicians to animate LiquID’s jam sessions, in the pure US blues jam sessions tradition. LiquID

les ous t z e r ouv Retr ments su n e o n évé l e v e n t s t Al Find rio.ne

www

.plu

www.citymag.lu


Emmanuel Krivine, directeur musical Orchestre en résidence à la Philharmonie

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE LUXEMBOURG

VOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS ........................................................................................................

DÉCEMBRE 2011

JULIA FISCHER Photo : Decca / Uwe Arens

........................................................................................................

DIM 11.12.11, 11H

ME 14.12.11, 19H

JE 15.12.11, 20H & VE 16.12.11, 20H

CONCERT-APÉRITIF, AMIS DE L’OPL

« DATING: SIBELIUS »

EMMANUEL KRIVINE / JULIA FISCHER / MARIE-ELISABETH HECKER / MARTIN HELMCHEN

Salle de musique de chambre, Philharmonie Fabian Perdichizzi violon, Ilia Laporev violoncelle, Catherine Beynon harpe JACQUES IBERT • Trio pour violon, violoncelle et harpe CLAUDE DEBUSSY • Sonate pour violoncelle et piano (arr. pour violoncelle et harpe : Catherine Beynon)

Grand Auditorium, Philharmonie Emmanuel Krivine direction Nicole Max, Tom Leick présentation JEAN SIBELIUS • Symphonie N°2 en ré majeur (D-Dur) op. 43 En français, deutsche Untertitel, English subtitles

Grand Auditorium, Philharmonie Emmanuel Krivine direction Julia Fischer violon Marie-Elisabeth Hecker violoncelle Martin Helmchen piano LUDWIG VAN BEETHOVEN • Konzert für Violine, Violoncello, Klavier und Orchester C-Dur (ut majeur) op. 56 « Tripelkonzert »

CAMILLE SAINT-SAËNS • Fantaisie en la majeur (A-Dur) pour violon et harpe op. 124

JEAN SIBELIUS • Symphonie N°2 en ré majeur (D-Dur) op. 43

MAURICE RAVEL • Sonate pour violon et violoncelle en ut majeur (C-Dur) Billetterie : Luxembourg Ticket, (+352) 47 08 95-1, www.luxembourgticket.lu

INFORMATION & BILLETTERIE: WWW.OPL.LU, PHILHARMONIE, (+352) 26 32 26 32, WWW.PHILHARMONIE.LU MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BIZART

Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques


18

Soirées de Luxembourg

Martha Argerich T

Libre comme l’air, Martha Argerich possède une aura à nulle autre pareille. Martha Argerich is free like the wind and has an aura unlike that of anyone else. N Lisbeth Owen

D

eux génies de l’instrument sont réunis dans le Concerto pour piano, trompette et orchestre de Chostakovitch : la grande Martha Argerich au piano et l’incroyable trompettiste David Guerrier, accompagnés du Verbier Festival Chamber Orchestra dirigé par son directeur musical, le Hongrois Takács-Nagy. Chostakovitch a composé deux concertos pour piano et orchestre, celui joué à la Philharmonie Luxembourg est le premier en ut mineur (op. 35), œuvre de jeunesse, en quatre mouvements, créée à Leningrad en 1933 par le compositeur comme pianiste. L’orchestre est limité aux cordes, la trompette joue un rôle concertant auxiliaire avec des interventions épisodiques. Au clavier, la dernière pianiste de légende, souvent qualifiée de « sauvage et rebelle » : Martha Argerich. Née à Buenos Aires le 5 juin 1941, elle rêvait de devenir médecin. Sa mère, une femme passionnée au tempérament volcanique, diplomate de son état, occupait ses loisirs à soutenir et aider les musiciens, surtout les pianistes. Rien d’étonnant à ce que sa progéniture ait été sommée de se consacrer exclusivement à la musique et surtout à cet instrument. Elle est suivie par les meilleurs pédagogues, tous éminents pianistes : son compatriote Scaramuzza, le Viennois Gulda, le Russe Magaloff et l’Italien Michelangeli qui ne la considèrent pas comme leur élève car il ne faisait aucun doute qu’elle possédait déjà ce mélange de facilité insolente et de feu intérieur qui font les plus grands. À 16 ans

dezember'11  city agenda luxembourg

elle est propulsée sur la scène internationale. En 1960, elle enregistre son premier disque pour Deutsche Grammophon avec au programme Chopin, Brahms, Prokofiev et Ravel. « Cet enregistrement éclata, pour oser employer une métaphore guerrière, comme une bombe dans le milieu musical », écrit le critique allemand Peter Cossé. Voulant alors garder sa liberté et son exigence, refusant de transiger avec des contraintes, Martha Argerich se retire pour réapparaître à l’âge de 24 ans, auréolée du 1er prix du fameux concours Chopin de Varsovie. C’est de là que date le vrai départ de sa carrière. Son succès ne se démentira jamais. Aujourd’hui, la plus forte personnalité du monde musical est aussi celle qui refuse le plus obstinément le culte de la personnalité. Elle a limité son répertoire de concertos, elle ne donne plus de récitals depuis plus de 20 ans et n’accorde jamais d’interviews. Pour sa part, le jeune trompettiste français David Guerrier est considéré comme le meilleur trompettiste au monde. À 20 ans, il est nommé « meilleur soliste instrumental » aux Victoires de la Musique Classique 2004. Ce surdoué a plus d’une corde à son arc, et pour cause : le trompettiste virtuose est également corniste émérite. Et les deux techniques s’entendent comme chien et chat ! Il faut également parler de son parcours phénoménal, au cours duquel David Guerrier n’a cessé de remporter des batailles de premiers prix. Fidèles à leur mission, les Soirées de Luxembourg présentent, une fois encore, un programme éclectique avec des interprètes de haut vol. Q

« Dois-je jouer comme un petit cochon ou comme un cheval fou ? » “Should I play like a little pig or a crazy horse?” Martha Argerich (Le Monde la Musique, mai 2001)

wo instrumental geniuses are brought together in Concerto for piano, trumpet and orchestra by Shostakovich: the great Martha Argerich on piano and the incredible trumpeter David Guerrier, accompanied by Verbier Festival Chamber Orchestra under the direction of its musical director, the Hungarian Takács-Nagy. Shostakovich composed two concertos for piano and orchestra, and the one played at the Philharmonie is the first in C Minor (op. 35), a work from his youth, in four movements, composed in Leningrad in 1933 by the composer as a pianist. The orchestra is limited to the string section, the trumpet plays an auxiliary role with sporadic entrances. On the piano, the last of the legendary pianists, often described as “wild and a rebel”: Martha Argerich. Born in Buenos Aires on 5th June 1941, she dreamed of becoming a doctor. Her mother, a passionate woman with a volcanic disposition, was a diplomat and spent her free time supporting and helping musicians, pianists in particular. It is hardly surprising that her offspring was summoned to dedicate herself exclusively to music, and especially to the piano. She had the benefit of the best teachers, all distinguished pianists: her compatriot Scaramuzza, the Viennese Gulda, the Russian Magaloff and the Italian Michelangeli, none of whom consider her their student because there was no doubt that she already possessed the mix of brazen ease and inner fire that produce the greatest. At the age of 16, she was propelled onto the international scene. In 1960, she recorded her first disc for Deutsche Grammophon with a programme of Chopin, Brahms, Prokofiev and Ravel. “This recording exploded, to use a war-fuelled metaphor, like a bomb in musical circles”, wrote German critic Peter Cossé. Wishing to maintain her freedom and high standards, refusing to compromise with constraints, Martha Argerich then withdrew only to reappear at 24 years of age, crowned with 1st prize at Warsaw’s famous Chopin competition. This is the moment that marks the true takeoff of her career. Her success will never again be questioned. Today, the strongest personality of the musical world is the same person who most stubbornly refutes the cult of personality. She has limited her concerto repertoire; she hasn’t given a recital in over 20 years and never agrees to an interview. As for David Guerrier, this young French trumpeter is considered the best trumpeter in the world. Aged 20, he was named “best instrumental soloist” at the 2004 Victoires de la Musique Classique award ceremony. This talented musician has more than one string to his bow, and for good reason: the master trumpeter is an equally outstanding horn player, two techniques that get along like cats and dogs! It is also important to mention his phenomenal career, in the course of which David Guerrier has never stopped winning battles for first prize. True to their mission, Soirées de Luxembourg once again present an eclectic programme of high-flying artists. Q

Concert classique E 05/12 H 20:00 I Philharmonie – Grand auditorium J www.philharmonie.lu

www.citymag.lu


Musique classique

récital de piano

Grigory Sokolov

Agenda 01

jeudi thursday

19:00 concert de l’avent

Élèves de Goulnora Soultanova et d’Elisabeth Zasman. Abbaye de Neumünster

Interprète hors pair, le pianiste russe Grigory Sokolov donnera son précieux récital avec des œuvres de Jean-Sébastien Bach, grand maître du baroque, et Brahms, maître du clavier allemand, dans le Grand Auditorium. Familier de la Philharmonie, Grigory Sokolov fascine son auditoire par la profondeur de son approche, provoquant un « recueillement de cathédrale », qui transporte le public vers les sommets de la musique. An exceptional artist, the Russian pianist Grigory Sokolov will give his magnificent recital with the works of Johann Sebastian Bach, the grand master of Baroque, and Brahms, the German master pianist, in the Grand Auditorium. Well-known to the Philharmonie, Grigory Sokolov fascinates his audience with the depth of his approach, producing a "cathedral-like meditation", which transports the public to musical heights. Musique classique E 09/12 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.philharmonie.lu

19:30 Ciné-Concert

"Faust" de F. W. Murnau. Église Sacré-Coeur, Luxembourg-Gare

02

vendredi friday

20:00 Voices International – Christmastime is here

Voices International, chœur basé à Luxembourg, va interpréter son répertoire de Noël 2011. Direction par le chef de chœur Thomas Raoult. Église St-Jean, Luxembourg-Grund

03

samedi saturday

16:00 KIDS GO CHRISTMAS

Dieses Konzert ist eine Fortsetzung der bereits zur Tradition gewordenen Konzerte von Projekten mit jungen Schülern aus verschiedenen Klassen. Conservatoire de Musique

Voices International – Christmastime is here cf. 02/12 Église d’Ellange ellange

une distribution de rêve

Julia Fischer, violon et les autres…

Avec le lauréat du concours Reine Elisabeth 2010. CAPe ETTELBRUCK

Photo : Decca Uwe Arens

Concert de la Fanfare Municipale Luxembourg-Bonnevoie. Direction : Claude Weber. Soliste euphonium : Véronique Biver. Et l’Harmonie Municipale Rollingergrund (direction : Roland Schiltz). Centre Culturel Bonnevoie

www.citymag.lu

Orchestre Philharmonique du Luxembourg E 15 & 16/12 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.opl.lu

20:00 Trio Estrella

Haosing Liang, violon. Anik Schwall, violoncelle. Valérie Knabe, piano. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

lundi 05 monday

20:00 Concert de Noël du ChŒur de l’Université du Luxembourg Dirigé par Julia Pruy. Le chœur accueillera cette année comme "special guest" le chœur de l’Académie Sibelius de Helsinki en Finlande sous la direction de Timo Nuoranne. Église Protestante de Luxembourg

Verbier Festival Chamber Orchestra / Takács-Nagy / Argerich / Guerrier

Verbier Festival Chamber Orchestra. Gábor Takács-Nagy, direction. Martha Argerich, piano. David Guerrier, trompette. Ludwig van Beethoven : "Streichquartett N° 11 f-moll (fa mineur) op. 95" ("Quartetto serioso", arr. Gustav Mahler). Dmitri Chostakovitch : "Concerto pour piano, trompette et orchestre à cordes en ut mineur (c-moll) op. 35". Antonín Dvorák : "Sérénade en mi majeur (E-Dur) op. 22" pour orchestre à cordes. Philharmonie

06

04

dimanche sunday

17:00 Frauenliebe und -leben

Konzert Actart im Rahmen der Ausstellung "Joseph Probst – 100e anniversaire". F. Schubert: "Sonate en la min D537" (3 mvts). R. Schumann: "Frauenliebe und -leben". F. Mendelssohn: "Trio N°1 en ré mineur" (4 mvts). Interpreten: Michèle Kerschenmeyer (Klavier), Philippe Koch (Geige), Claude Giampellegrini (Cello), Patricia Frères (Soprano). Cercle Cité

Church Classics Église du Fousbann DIFFERDANGE

Kantatenkonzert

Konzert mit Kantaten von Johann Sebastian Bach: "Kantate Nr. 190: Singet dem Herrn ein neues Lied", "Kantate Nr. 171: Gott, wie dein Name, so ist auch dein Ruhm", "Kantate Nr. 140: Wachet auf, ruft uns die Stimme", "Kantate Nr. 63: Christen ätzet diesen Tag". Église paroissiale de Cessange

(Clavierübung II)". J. Brahms : "Variationen und Fuge über ein Thema von Händel op. 24", "Drei Intermezzi op. 117". Backstage 19h : "Emmanuel Pelaprat : Bach et les goûts réunis" (F). Philharmonie

à cordes en ut majeur (C-Dur) op. 30 N° 6 G324" ("La Musica Notturna delle strade di Madrid"). Piotr Ilitch Tchaïkovski : "Sérénade pour cordes en ut majeur (C-Dur) op. 48". Philharmonie

10

Philharmonie Grand-Ducale et Municipale d’Ettelbruck

samedi saturday

19:45 Voices International – Christmastime is here cf. 02/12 Église paroissiale de Bonnevoie

20:00 HARMONIE MUNICIPALE DUDELANGE GALA 2011 opderschmelz DUDELANGE

Sesto Senso

Das Streichorchester Sesto Senso unter der Leitung von Rossano Mancino spielt "Der Tod und das Mädchen" von Franz Schubert, "Serenade op. 20" von Edward Elgar und "Adagio" von Benedetto Marcello. Église Protestante de Luxembourg

Philharmonie Grand-Ducale et Municipale d’Ettelbruck CAPe ETTELBRUCK

11

mardi tuesday

20:00 Camerata 2

11:00 Concert-apéritif

20:00 Orchestre Philharmonique du Luxembourg

Wanterconcert

Très rares sont les concertos écrits pour ces trois instruments : le violon, le piano et le violoncelle. En 1804, Beethoven est l’un des premiers à s’y essayer, réussissant un coup de maître qui permet aujourd’hui de réunir autour de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg et de son chef Emmanuel Krivine, trois solistes d’exception : Julia Fischer au violon, Marie-Elisabeth Hecker au violoncelle et Martin Helmchen au piano, pour une musique échangée avec bonheur. It is very rare to find concertos written for the three instruments that are violin, piano and cello. In 1804, Beethoven was among the first to try his hand at it, pulling off a master stroke as a result of which today the Luxembourg Philharmonic Orchestra and its conductor Emmanuel Krivine can bring together these three exceptional soloists, Julia Fischer on violin, Marie-Elisabeth Hecker on cello and Martin Helmchen on piano, for a delightful musical exchange.

19

Renaud Capuçon, violon. Frank Braley, piano. Ludwig van Beethoven : "Sonates pour violon et piano nos 4 op. 23, 3 op. 12 et 9 op. 47". Philharmonie

07

mercredi wednesday 20:00 KammerMusekVeräin Lëtzebuerg CAPe ETTELBRUCK

jeudi 08 thursday

20:00 Soirée concertante avec les étudiants de la division supérieure W. A. Mozart : "Der Schauspieldirektor (Ouverture)". Fr. J. Haydn : "Concerto en do maj. pour violon". M. Haydn : "Concertino en ré maj. pour cor". L. v. Beethoven : "Concerto n°1 en do maj. pour piano". W. A. Mozart : "Concerto n° 2 en ré maj. pour flûte". F. Krommer : "Concerto en mi b maj. pour clarinette". C. Saint-Saëns : "Concerto en la min. pour violoncelle". Ensemble Estro Armonico. Direction : Fernand Jung.    Conservatoire de Musique

vendredi 09 friday

20:00 Grigory Sokolov

Grigory Sokolov, piano. J. S. Bach : "Concerto nach italienischem Gusto (Concerto italien) BWV 971 (Clavierübung II)", "Ouvertüre nach französischer Art (Ouverture française) BWV 831

dimanche sunday

Fabian Perdichizzi, violon. Ilia Laporev, violoncelle. Catherine Beynon, harpe. Jacques Ibert : "Trio pour violon, violoncelle et harpe". Claude Debussy : "Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur (d-moll)" (arr. pour violoncelle et harpe par Catherine Beynon). C. SaintSaëns : "Fantaisie en la majeur (A-Dur) pour violon et harpe op. 124". M. Ravel : "Sonate pour violon et violoncelle". Philharmonie

15:00 Concert de bienfaisance

Concert de bienfaisance dans le cadre du Winterlights 2011 avec la participation de l’orchestre d’harmonie de la Musique Militaire Grand-Ducale. Direction : Capt. Jean-Marie Thoss, ChefAdjoint de la Musique Militaire Grand-Ducale. Programme : G.F. Händel, M. Haydn, G. Bizet, etc. Église Sacré-Cœur, Luxembourg-Gare

15:30 HARMONIE MUNICIPALE DUDELANGE GALA 2011 opderschmelz DUDELANGE

17:00 Concert spirituel

Chorale Municipale Sängerfreed, Bettembourg et l’orchestre Estro Armonico. Direction : Nancy Back-Kelsen. W. A. Mozart : "Messe du Couronnement". D. Buxtehude : "Das neu geborne Kindelein". G. Ph. Telemann : "In dulce jubilo". F. Mendelssohn Bartholdy : "Vom Himmel hoch". Église de Bettembourg BETTEMBOURG

oCL / brochot

Orchestre de Chambre du Luxembourg. Nicolas Brochot, direction. Wolfgang A. Mozart : "Serenata notturna D-Dur (ré majeur) KV 239". Antonín Dvorák : "Sérénade en mi majeur (E-Dur) op. 22". Luigi Boccherini : "Quintette

cf. 10/12 CAPe ETTELBRUCK

Trio à Clavier

Weinmeister, alto. Tanja Tetzlaff, violoncelle. J. Haydn : "Streichquartett C-Dur (ut majeur) op. 20 N° 2 Hob. III:32". Alban Berg : "Lyrische Suite für Streichquartett". L. van Beethoven : "Streichquartett N° 15 a-moll (la mineur) op. 132". Philharmonie

jeudi 15 thursday

20:00 à la venue de Noël

Château de Bourglinster BOURGLINSTER

Voices International – Christmastime is here cf. 02/12 Église de Koerich koerich

Wachet auf, ruft uns die Stimme Chorale St. Cécile Wiltz. Église Notre-Dame Wiltz WILTZ

20:00 Duo Tal

Duo Tal & Groethuysen & Leipziger Streichquartett. Programm: Felix Mendelsohn. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

lundi 12 monday

20:00 Rencontres SEL B-II

Alexander Kaganovsky, violoncelle. Richard Siegel, clavecin. Orchestre Solistes Européens, Luxembourg. Christoph König, direction. J. S. Bach : "Concerto brandebourgeois n°1 en fa majeur BWV 1046", "Concerto brandebourgeois n°5 en ré majeur BWV 1050". Aulis Sallinen : "Musique de chambre n°3 pour violoncelle et cordes op. 58 : Les Danses Nocturnes de Don Juan Quichotte". J. S. Bach : "Concerto brandebourgeois n°2 en fa majeur BWV 1047". Philharmonie

13

mardi tuesday 20:00 Concert ActArt Appassionato

Mikaihl Glinka : "Trio pathétique en ré min. pour clarinette, basson et piano". C. Saint-Saens : "Tarantelle op. 6 pour flûte, clarinette et piano". Gustav Holst : "Quintette à vent en La Maj. op. 14 pour flûte, hautbois, clarinette, cor et basson". Anton Rubinstein : "Quintette en Fa Maj. op. 55 pour flûte, clarinette, cor, basson et piano". Interprètes : Carlo Jans (flûte), Emmanuel Teutsch (hautbois), Marcel Lallemang (clarinette), Carlo Pettinger (cor). Robert Lohr (basson), Serge Bausch (piano). Cercle Cité

14

mercredi wednesday 19:00 Dating: Sibelius

OPL : Emmanuel Krivine, direction. Nicole Max, Tom Leick : présentation. Jean Sibelius : "Symphonie N° 2 en ré majeur (D-Dur) op. 43". Philharmonie

20:00 European Union Baroque Orchestra Dir. Alexis Kossenko, Flöte. Trifolion ECHTERNACH

Tetzlaff Quartett

Christian Tetzlaff, violon. Elisabeth Kufferath, violon. Hanna

Les Amis du Chant, Luxembourg. Direction de François Theis. Encadrement musical par un ensemble instrumental et par Laurent Felten aux grands orgues. Conservatoire de Musique

OPL / Krivine / Fischer / Hecker / Helmchen

OPL : Emmanuel Krivine, direction. Julia Fischer, violon. MarieElisabeth Hecker, violoncelle. Martin Helmchen, piano. L. van Beethoven : "Konzert für Violine, Violoncello, Klavier und Orchester C-Dur (ut majeur) op. 56 ("Tripelkonzert"). Jean Sibelius : "Symphonie N° 2 en ré majeur (D-Dur) op. 43". Philharmonie

vendredi 16 friday

20:00 Karl Jenkins

"Stella natalis" est une œuvre en 12 mouvements célébrant différents aspects de la période de Noël. Chorale Municipale Uelzecht & Estro Armonico. Direction : Jeff Speres. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

OPL / Krivine / Fischer / Hecker / Helmchen cf. 15/12 Philharmonie

samedi 17 saturday

20:00 CONCERT DE NOËL Harmonie Forge du Sud. opderschmelz DUDELANGE

dimanche 18 sunday

17:00 Church Classics Église d’Oberkorn DIFFERDANGE

Ensembles Vocaux du CMNord CAPe ETTELBRUCK

vendredi 23 friday

12:30 Récital Elena Prokina & Quatuor à cordes Lecuit

Vania Lecuit, violon. Judith Lecuit, violoncelle. Anastasia Milka, violon. Petar Mladenovic, alto. Église Protestante, Luxembourg

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e t iv r Insc rio.n/1e2 u l p . 5 wwwn janvier : 0 Éditio

dezember'11  city agenda luxembourg


20 Atelier « Sur le fil » : créations réalisées lors de l’atelier d’arts plastiques autour de l’œuvre de Conrad Shawcross au Mudam – Luxembourg.

Traffo_Chrëschtdeeg

Féerie, plaisirs et émotions pour petits et grands Photo : Jeanine Unsen

Une fabuleuse programmation très variée, ouverte sur la diversité des arts de la scène, sur les créations locales et internationales, qui ravira aussi bien les jeunes adultes, les parents et les grands-parents. Eng wonnerbar a villsäiteg Programmatioun, déi d’diversitéit vun der Bühnekonscht mat lokalen an internationalen Créatiounen verbënnt an esouwuel déi Kleng wéi déi Grouss, d’Elteren wéi d’Grousselteren begeeschtert. Nelvire bastendorff

E

n cette période festive où les enfants sont à l’honneur et pour la quatrième année, Traffo et le Grand Théâtre s’associent pour présenter des spectacles de courte durée dédiés aux plus jeunes. Toutes les sensibilités sont représentées, les spectacles sont donnés dans des langues différentes et mélangent le théâtre, le chant, la musique, le conte, le cirque… Les journées débutent avec deux productions luxembourgeoises. Nach e Kuerf voller Geschichten… – que les enfants peuvent apprécier dès l’âge de cinq ans – est un florilège de courtes histoires venues du monde entier, des temps lointains aux plus actuels, jalonnées de délicieuses surprises que Betsy Dentzer conte avec passion, accompagnée par la musique de Luc Hemmer ; Der kleine König Dezember narre la rencontre entre le petit roi Décembre et un homme plutôt triste. L’esprit joyeux et espiègle du petit roi déteint sur l’homme, qui apprend alors à apprécier la vie et ses petits bonheurs. Un autre roi, beaucoup plus grand que Décembre mais très désœuvré, fait son apparition dans Der König ohne Reich. Son histoire est rocambolesque : imaginez un roi qui ne règne sur rien, sur personne, à qui il ne reste que sa couronne… Le public est entraîné dans la recherche du royaume perdu et d’une chanson à laquelle il semble très attaché. Sur le chemin, un chat noir, animal bien mystérieux et étrangement attachant, se joint à l’aventure. Pour les amateurs de spectacles sans paroles, Coulisses est un hommage des corps et des objets au monde magique et prodigieux du cirque. Mouvements incroyables, animation de l’inanimé, imagination débordante et virtuosité des interprètes produisent la sensation d’un voyage vers l’irréel. Le Grand Théâtre reçoit Anziehsachen, pièce destinée aux tout petits, puisque dès l’âge de deux ans, les enfants peuvent assister aux représentations. Les airs de l’opéra baroque The Fairy Queen de Henry Purcell sont interprétés par un duo de chanteurs qui changent de vêtements, se métamorphosant en différents personnages, créant ainsi une multitude de situations amusantes. La fameuse histoire du petit chaperon rouge est revisitée par Daniel Tanson et son équipe d’artistes, créant un spectacle musical très dépouillé, à la frontière du conte et du théâtre d’objet qui puise son inspiration dans le théâtre japonais. Une œuvre, donnée en luxembourgeois et en français, d’une délicatesse extrême qui n’en diminue pas pour autant la naïveté et la gentillesse du petit chaperon et la perverse manipulation du grand méchant loup. Q

Photo : Guillaume Cloup

Photo : Traffo

Photo : Bekir Aysan

Photo : Gilles Destexhe

dezember'11  city agenda luxembourg

A

n dëser festlecher Zäit wou d’Kanner zu Éiere kommen, setze sech dëst Joer vir d’véierte Kéier den Traffo an de Groussen Theater zesummen fir denen Jéngsten ënnert eis Opféierungen vu kuerzer Dauer ze presentéieren. All Goût kënnt op seng Käschten, d’Opféierungen kommen a verschiddene Sproochen a bidden vun allem: Theater, Gesank, Musek, Märecher, Zirkus… D’Serie fänkt un mat zwou Lëtzebuerger Produktiounen. Nach e Kuerf voller Geschichten… – déi de Kanner vu fënnef Joer un gefällt – ass e Sammelsurium vu kuerze Geschichten aus der ganzer Welt, vu ganz fréier bis haut, voll schéiner Iwwerraschungen, déi d’Betsy Dentzer mat Leidenschaft erzielt, a mat musikalescher Begleedung vum Luc Hemmer ; Der kleine König Dezember erzielt d’Begéinen tëschent dem klenge Kinnek Dezember an engem zimlech traurege Mann. Dem klenge Kinnek säi lëschtegen a verspillte Geescht fierwt op dem Mann säi Gemitt of, den elo ufänkt d’Liewen an déi kleng Momenter vu Freed gär ze hunn. En aneren Kinnek, vill méi grouss wéi den Dezember, mais deen näischt ze dinn huet, kënnt an Der König ohne Reich op d’Bühn. Deem seng Geschicht kann ee bal net gleewen: stellt iech emol e Kinnek vir, deen iwwert keen an näischt regéiert, deen ausser senger Kroun näischt méi am Liewen huet… D’Publikum geet mat him op d’Sich nom verluerene Kinnekräich an no engem Lidd dat dem Kinnek allerhand wichteg soll sinn. Ënnerwee kënnt eng schwaarz misteriéis an zimlech unhänglech Kaz bei sie a begleet se an hirem Abenteuer. Fir d’Liebhaber vun ongeschwatenem Theater ass Coulisses en Hommage vu Kierperen a Objeten un dem Zirkus seng erstaunlech Zauberwelt. Onerwaarte Bewegungen, Animatioun vum Onbeweegten, Fantasie ouni Grenzen a Virtuositéit vun den Schauspiller vermëttelen d’Gefill vun enger Rees an d’Onwierklechkeet. Am Groussen Theater gëtt Anziehsachen opgefouert, e Stéck vir déi ganz kleng, well scho vun zwee Joer un kënnen d’Kanner do derbäi sinn. D’Melodien vum Henry Purcell senger The Fairy Queen gëtt vun enger Koppel Sänger virgedroen, déi ëmmer erëm anescht ugedoe sinn, sech a verschidde Personnagen verwandelen on esou eng grouss Zuel un lëschtegen Situatiounen schafen. Déi berühmte Geschicht vum Rotkäppchen gëtt vum Daniel Tanson a senger Künstleréquipe nei crééiert. Et ass elo e musikalescht ganz ausgeschafftent Wierk, iergendwou tëschent engem Mäerchen an dem Sachtheater, dee seng Inspiratioun aus dem japaneschen Theater hëlt. E Wierk, dat op Lëtzebuergesch a Franséisch presentéiert gett, vun extremer Feinheet, wou trotzdem dem klenge Rotkäppchen seng Naivitéit a Frëndlechkeet an dem grousse béise Wollef seng pervers Manipulatiounen net verluer ginn. Q

Théâtre, musique, danse, conte E 26-30/12 I CarréRotondes & Grand Théâtre J www.rotondes.lu, www.theater.lu

www.citymag.lu


Jeune Public

saxitude

la compagnie des chapeliers

Stop motion

Contes d’un hiver russe

yves robert

Un quatuor à cordes accompagne pantins, ourson, lapin et autres animaux en peluche animés par Dan Tanson. Les compositions de György Ligeti, de Salvatore Sciarrino et de György Kurtág sont d’une telle expressivité que leurs sonorités se marient à merveille aux histoires tendres et amusantes de tous ces étranges et charmants personnages. Ein Streichquartett begleitet in diesem Stück Puppen, Bär, Hase und andere Plüschtiere, gespielt von Dan Tanson. Die Klänge der ausdrucksstarken Kompositionen von György Ligeti, Salvatore Sciarrino und György Kurtág verschmelzen wunderschön mit den zarten, lustigen Geschichten der seltsamen und bezaubernden Figuren.

S’inspirant des dessins, des photographies et des collages du duo d’artistes Aline Bouvy & John Gillis, Neckel Scholtus, animatrice d’ateliers pour enfants et adolescents vous accompagne dans la réalisation d’un film collectif. Toutes les fantaisies audiovisuelles sont possibles et les créations de ces deux journées seront gravées sur un DVD. Drawing inspiration from the drawings, photographs and collages of two artists, Aline Bouvy & John Gillis, Neckel Scholtus, who organises workshops for children and adolescents, takes you through the production of a collectively produced film. Every audiovisual fantasy is possible and works created over the two days will be burnt onto a DVD.

Nina et Tania ont préparé une fête mais les invités se font attendre… Que cela ne tienne, elles vont animer ce moment avec passion, racontant des histoires et convoquant leurs souvenirs d’enfance. Créé d’après Le miracle des choux de Ludmila Oulitskaïa, le spectacle exalte de belles valeurs humaines, entre rires et légère nostalgie. Nina and Tania have prepared a feast, but the guests haven’t arrived… Never mind, they brighten up the moment with passion, telling stories and summoning up childhood memories. Based on The Miracle of cabbages by Ludmila Oulitskaïa, this performance extols the best of human values, amid laughter and subtle nostalgia.

Drôle, aux dialogues délicieux et joué de manière admirable, La Guerre des boutons a marqué toute une génération d’enfants des années 60 en France. Et si vous souhaitez entendre la fameuse réplique de Petit Gibus, « Ben, mon vieux, si j’aurais su, j’aurais pas venu… », n’hésitez pas un instant, ce film a gardé toute sa fraîcheur ! La Guerre des boutons is fun, with sublime dialogue and excellent acting. This film marked an entire generation of children in the 1960s in France. So if you want to hear the famous reply of Petit Gibus, “Ben, mon vieux, si j’aurais su, j’aurais pas venu...”, do not hesitate for a minute, this film is still as good as ever!

Un conte d’hiver en musique E 10/12 H 11:00 (F), 15:00 (F) & 17:00 (D) S Cycle Philou pour enfants de 5 à 9 ans I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Atelier de vacances E 21 & 22/12 H 14:30 R 3h I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Théâtre contemporain E 03, 04, 08,10 & 11/12 H 15:00 S En français I Théâtre du Centaure J www.theatrecentaure.lu

Cycle Cinéma Paradiso E 11/12 S En français I Cinémathèque J www.cinematheque.lu

Photos: Ken Barthelmey, Philharmonie Luxembourg, Neckel Scholtus, Christine Vannier Savignac

Nino de Sopranino prix junge ohren preis berlin 2009 a seng Famill Wanja

D’Saxophonen sinn eng grouss Famill mat vielfältegem Klang a ville Klangfaarwen. D’Kanner entdecken se duerch e Geschichtenzielert, den se opfuerdert, bekannt Melodien ze spillen, vun der klassescher Musek iwwert den Jazz bis hin zu zäitgenösseschen Compositiounen : de Pink Panther oder dem Ravel säi Bolero – ënnert anerem – mëschen sech ënnert d’Créatiounen vum Roby Arend. Les saxophones forment une grande famille aux sonorités et aux timbres très variés. Les enfants les découvrent grâce à un conteur qui les incite à jouer des airs célèbres, de la musique classique à la création contemporaine en passant par le jazz : la Panthère Rose ou le Boléro de Ravel – entre autres – se mêlent aux créations de Roby Arend. Märchen a Musek E 04/12 H 17:00 S Vu 4 Joer un. Op Lëtzebuergesch I CAPe J www.cape.lu

21

video

La Guerre des boutons

TRAFFO_KADO TRAFFO SOUS LE SAPIN : OFFREz à vOS PROCHES LES COUPS DE CœURS DE LA SAISON 11/12.

Pour les fêtes de fin d’année, offrez un moment de partage unique. Faites votre choix parmi ces spectacles à découvrir en famille : DER KÖNIG OHNE REICH Théâtre et musique live | Déc. 2011 | 7-99 ans COULISSES Cirque | Déc. 2011 | 8-99 ans MON GéANT Théâtre | Jan. 2012 | 7-99 ans (SUPER) HAMLET Ciné-spectacle | Fév. 2012 | 10-99 ans UNE BELLE, UNE BÊTE Théâtre visuel | Mars 2012 | 9-99 ans DIE GOLDENE GANS Objekttheater und Schauspiel | Mai 2012 | 6-99 Jahre TARIFS

5€ � 26 ans/Jahre | 10€ > 26 ans/Jahre INFOS + RéSERvATIONS

www.traffo.lu | traffo@rotondes.lu | +352 2662 2007

www.citymag.lu


22

Jeune Public

Agenda LUXEMBOURG Abbaye de Neumünster De verléiften Hues

Inspirée du livre pour enfants de Claudine Muno, Albena PetrovicVratchanska nous propose un spectacle qui regroupe tous les éléments d’un travail pédagogique pour de jeunes artistes. Les 05 & 06/12 – 18h

CarréRotondes THEATERWERKSTATT 9-12 ans : tous les jeudis. Jusqu’au 15/12

Le tasche delle mamme

Le 01/12 – 15h, le 03/12 – 17h, le 04/12 – 11h & 15h

PLAYGIRLS GAMEBOYS

no a si wäerte staune wat een aus Buschtawen alles kann erbauen! 6-12 Joer. Le 03/12 – 15h (L)

Atelier sculpture

E Kuerf aus Stréi, gefëllt mat deene gelungensten Zaubersaachen an... Geschichte vu klenge Wonner a groussen Zaubereien, gesammelt uechter d’ganz Welt. Le 26/12 – 15h, le 27/12 – 11h

DER KÖNIG OHNE REICH / LE ROI SANS ROYAUME Le CarréRotondes se transforme en ludothèque ! Plongez dans le monde du jeu, laissez-vous emporter par les multiples espaces conviviaux et récréatifs, venez jouer dans une atmosphère détendue autour d’un cocktail sans alcool et un encas. Jeux de société, jeux géants en bois, etc., le plaisir sera au rendez-vous ! Le 10/12 – 14h

Traffo se réjouit d’accueillir pour la 4e fois l’édition luxembourgeoise de ce concours théâtral qu’est Scènes à deux. Introduction et atelier : 12-19 ans. Durée : 4h. Le 10/12 – 14h

COULISSES

Une heure sous la lumière, une vie dans le décor. Le cirque c’est leur quotidien, ils en connaissent les codes, le langage... enfin presque. Dans les coulisses, les comédiens se croisent et s’observent. Corps et objets s’animent, construisant un monde irréel qui s’invite sur scène. L’imprévu s’impose, la fantaisie surgit et les circassiens s’extirpent de ces situations pour rattraper le fil du spectacle. Drôle ! À découvrir ! Le 29/12 – 19h, le 30/12 – 17h

Casino Luxembourg — Forum d’art contemporain Wat gelift?

Wat steet do? Wat sinn dat fir Zeechen? Ass dat net en U, en A oder e Q? Hei huet ee sech ameséiert an alles op d’Kopp gehäit. Villäicht e groussen Architekt? Op alle Fall maachen d’Kanner him et

BEATBOX

Inspiréiert vum Jani Ruscica sengem Wierk „Batbox/Beatbox” (2007), weisen de Gilles Corbi (vun de Läb) an de Sascha Di Giambattista (Giamba) haut wéi ee selwer „battle” kann. Um Programm stinn nieft dem Jani Ruscica sengem Video, e bësse Geschicht an Theorie, Klang, Rhythmus, Musek a vill beatboxen. Wie wëll ka sech ophuele loossen a kritt dann nom Workshop seng éischt Maxi-Cd heem geschéckt. Le 20/12 – 14h

Stop Motion

Le 27/12 – 15h (D) & 18h (F)

SCÈNES À DEUX

La Libreria Italiana invite les jeunes lecteurs à rencontrer l’écrivain Alessandro Marcigliano, qui va lire des extraits de ses livres "Le tasche delle mamme", "I cuochi innamorati" et "Il cavalier Martin della Bisaccia". 2-10 ans. Inscription : libreriaitaliana.lu@gmail.com. Le 17/12 – 16h

Le 26/12 – 11h

NACH E KUERF VOLLER GESCHICHTEN

AU PIED LEVÉ

Neujahrsreigen

Lustige Spiele, spannende Wett­ bewerbe, Gedichte, kleine Theaterstücke, ungewöhnliche Improvisationen werden vorgetragen von den Teilnehmern des russischen Sprachkurs, unter der Leitung von Meri Blumkina. Der russische Weihnachtsmann Ded Moros und seine Enkelin Sneguroschka verteilen Geschenke. Le 11/12 – 14h

der kleine könig dezember

Inspirés par l’œuvre de Sofie Haesaerts, les enfants créent par assemblage de matériaux de récupération d’ustensiles quotidiens une sculpture. Ces objets perdent ainsi leur fonction initiale, sont placés dans un environnement de leur choix et reçoivent même un nouveau titre de leur part. 6-12 ans. Durée : 2h. Le 10/12 – 15h (F)

Kuck mol am Kalenner

Nee, net am Adventskalenner, mä an engem Kalenner passend zur Ausstellung am Casino Luxembourg! No enger Visite mécht jidderee säi Joreskalenner 2012 mat verschiddene Biller am Zesummenhang mat deene Wierker déi de Kanner besonnesch gutt gefall hunn. 6-12 Joer. Le 17/12 – 15h (L)

Chavirage

au pied levé

Circolo Eugenio Curiel C’est Comment Noël Ailleurs ?

Noël, hier et aujourd’hui

Spectacle musical interactif. Le 11/12

Conservatoire de Musique Musicroissant – Les Salonnards 3-10 ans. Le 04/12 – 10h30

Der Nussknacker

Ballet Classique de Paris präsentiert Peter Tschaikowskys weltberühmtes Ballettmärchen für die ganze Familie „Der Nussknacker” in einer kindgerechten, unterhaltsamen Aufführung mit Erzähler! Bereits für Kinder ab 4 Jahre. Le 16/12 – 17h

Photo : Chavirage

L’histoire du Chaperon rouge est présentée dans sa forme la plus condensée et dépouillée. Elle est racontée et mise en scène de façon presque minimaliste. Paroles, musique et quelques objets soigneusement choisis tissent un univers suggestif. Les sources d’inspiration sont les techniques de narration utilisées dans le théâtre japonais traditionnel. Le 29/12 – 15h & 17h (L), le 30/12 – 11h (L) & 15h (F)

Spectacle de danse E 01/12 H 15:00 E 03/12 H 17:00 E 04/12 H 11:00 & 15:00 I CarréRotondes J www.rotondes.lu

dezember'11  city agenda luxembourg

6-12 ans. Durée : 2h. Les 13, 20 & 27/12 – 14h30

Ateliers pour les tout petits : 4-6 ans. Durée : 2h. Les 20 & 21/12 – 14h30

natur musée Latimeria

Mir erfuerschen de besonnesche Fësch, deen Marjorie Latimer am Joer 1938 op engem Maart a Südafrika entdeckt huet. Panda-Club. 6-8 Joer. Les 08, 13 & 15/12 – 14h30

Logik

ROTKÄPPCHEN /  CHAPERON ROUGE

A performance which would delight Jacques Prévert, who wrote that feet were highly intelligent… Not only intelligent, but funny, mischievous, nimble. They can even raise themselves from the ground, make each toe dance. We also discover that they have individual temperaments: some are timid, others exuberant, even cheeky. Feet and footwear in every form, every size, every material, parade before our eyes in a fascinating comic ballet. The female dancers of the Chavirage company are extraordinary, capable of the most incredible postures and acrobatics with their feet…

6-12 ans. Durée : 2h. Les 01, 08, 15, 22, 29/12 – 14h30

Arthème : Un livre illustré

2-5 ans. Pas de connaissances linguistiques requises. Durée : 30 min. Le 26/12 – 15h & 17h, les 27 & 28/12 – 11h & 15h

Un spectacle qui ravirait Jacques Prévert qui écrivait que les pieds étaient très intelligents… Non seulement ils le sont, mais en plus ils sont drôles, espiègles et agiles. Ils parviennent même à se soulever du sol, à faire danser chacun de leurs doigts et on découvre qu’ils ont tous leur tempérament : parfois ils sont timides, d’autres fois ils sont très exubérants, voire même effrontés. Pieds et chaussures de toutes formes, de toutes tailles et matières défilent sous nos yeux tel un ballet comique et fascinant. Les danseuses de la compagnie Chavirage sont extraordinaires, capables d’effectuer postures et acrobaties, chaussées des façons les plus rocambolesques…

Musée national d’histoire et d’art Archéothème : Bourse romaine

6-12 Joer. Les 21 & 22/12 – 14h30

grand théâtre anziehsachen

Un principe très simple pour un spectacle facétieux, malicieux et très habile. A very simple principle which makes for a facetious, malicious and skilful performance.

Entdecke die Ausstellungen mit uns und bekomme dein eigenes Diplom mit dem du dann Familie und Freunde durch das Museum führen kannst. (D/L/EN) Jusqu’au 22/12 – 14h30

istituto italiano di cultura LES SAMEDIS DE L’ART POUR LES ENFANTS

« Histoire à trou : j’illustre une histoire au travers des différentes œuvres d’art. » À partir d’une histoire « La longue nuit de David Fin », les enfants découvrent différentes œuvres d’art contemporain. Il devront illustrer et compléter certaines parties de l’histoire avec des textes ou des dessins. 7-12 ans. Le 03/12 – 14h30

Mudam MUDAMINI WORKSHOPS : Squelettique Mudam te propose un atelier en rapport avec l’exposition « Mondes inventés, Mondes habités ». De la conception à l’œuvre finie, tu découvriras le travail de Theo Jansen en mettant la main à la pâte. (L/F/D/EN) Du 08 au 15/12 – 14h30

MUDAMINI GUIDES

Während den Ferien kannst du im Mudam Kunst vermitteln!

Mir maache knëffeleg Gedoldsspiller. Bass du gutt am Knobelen a Rätselen, da kanns du dech hei testen! Panda-Club. 9-10 Joer. Les 13 & 15/12 – 14h30

Mad Lab: 3D-Chrëscht­ beemchen

Passend fir d’Chrëschtdeeg léiden a bastele mir e 3D-Chrëschtbeemche mat ville klenge Luten, déi blénken. Hei léiers du awer och verschidden elektronesch Baudeeler kennen. Science-Club. 11-13 Joer. Le 15/12 – 15h

Zellfabrik

Déieren a Planzen bestinn aus Zellen. Wat sinn d’Ënnerscheeder tëschent enger Déieren- a Planzenzell; aus wat fir Deeler besteet eng Zell a wat fir Aufgaben hunn déi eenzel Deeler? Science-Club. 11-13 Joer. Le 17/12 – 9h30

Déieren am Wanter

Waat machen d’Déieren dobaussen an de Bëscher an op de Felder eigentlech de ganze Wanter iwwer? Gi si an d’Vakanz an d’Sonn oder bleiwen se héi a schlofe sech eemol zerguttstert aus? Mir kucken ons déi Geschicht eemol méi genee un. Panda-Club. 6-8 Joer. Les 20, 21 & 22/12 – 14h30

Mikroskopie

Enner dem Mikroskop gesäis du: deng eegen Zellen, Champignonen, Waasserfléi an aner MikroBéischten. Science-Club.11-13 Joer. Le 20/12 – 14h30

Roud Lëscht

Verschidden Déieren a Planzen ginn et net méi dacks op der Welt! Verschiddener fënnt ee just an enger Géigend! Mir maachen e Spill, wou mir vill vun dëse seelenen Aarte kenneléieren. Panda-Club. 9-10 Joer. Le 22/12 – 14h30

Freedefeier Chimie

An dësem Atelier entdecke mir all d’Geheimnisser vun der Chimie, déi hanner de Wonnerkäerzen an dem Freedefeier stiechen. Mir wäerten eis eege Wonnerkäerz an ee klenge Feierwierkskierper maachen. Esou kanns du Chrëschtdag a Silvester esou richteg feieren! Science-Club. Le 27/12 – 14h (13-15 Joer), le 28/12 – 9h30 (11-13 Joer)

Fossiliefälscher

Ural Fossilien fonkelnei; mat eiser Method géisse mir aus Gips e

kostbaart aalt Fossil; dir kënnt äert Fossil natierlech mat heem huelen. Panda-Club. Les 27 & 28/12 – 14h30 (9-10 Joer), le 29/12 – 14h (11-13 Joer)

MARnach cube 521 Der Zauberer von Oss

Hexekichen

Selwer Experimenter man, wou et knuppt a sténkt. Panda-Club. 6-8 Joer. Les 27 & 28/12 – 14h30

Physik doheem

Selwer Experimenter man fir ze verstoen wat grouss Wëssenschaftler wéi Einstein, Newton a Bernouilli erausfonnt hunn. Panda-Club. 9-10 Joer. Les 29 & 30/12 – 14h30

Philharmonie Australian Chamber Orchestra / Tognetti / Fröst Cycle iPhil : 13-17 ans. Backstage 19h : „Musica Surfica”, Dokumentarfilm über ein musikalisches Surfprojekt mit dem Australian Chamber Orchestra (E/D). Le 07/12 – 20h

Wanja

Un conte d’hiver en musique. Marieke Berendsen, violon. Marianne van Campenhout, violon. Florian Peelman, alto. Michel Boulanger, conception, violoncelle. Dan Tanson, jeu, narration. Ela Baumann, mise en scène. Carmen Van Nyvelseel, scénographie, costumes, poupées et objets. Jean-Lou Caglar, lumières. Le 10/12 – 11h & 15h (F), 17h (D), le 11/12 – 11h, 15h & 17h (D)

Théâtre du centaure contes d’un hiver russe

Eine pfiffige Bühnenversion des Kinderbuchklassikers, gepaart mit viel Musik. Ab 6 Jahren. Le 04/12 – 16h

Perisade

Ein orientalisches MärchenMusical für Groß und Klein. Le 10/12 – 20h, le 11/12 – 18h

MAMER Accumalux Wéi ensteet eng Batterie?

Wéi fonktionéiert eng Batterie? Aus wat besteet eng Batterie? Wéi gëtt eng Batterie gebaut? Op all dës Froe kriss du bei der Visite vun Accumalux eng Äntwert. Science-Club. 15-18 Joer. Le 20/12 – 14h30

Kinneksbond, Centre culturel Mamer Reineke Fuchs Kinderoper nach Johann Wolfgang von Goethe in 12 Gesängen. Le 04/12 – 17h

MERSCH

Avec Elsa Rauchs, Camille Raséra. Les 03, 04, 08, 10 & 11/12 – 15h

Mierscher Kulturhaus Der kleine König Dezember

BECH-KLEINMACHER

SCHREIF- AN ERZIELATELIER

Musée « A Possen » Krëschtdaag an der Welt Avec Ragga. Workshop pour tous de 4-99 ans. Le 03/12 – 14h

ECHTERNACH Trifolion SimsalaGrimm À partir de 4 ans. Le 04/12 – 15h (D)

ETTELBRUCK CAPe Nino de Sopranino a seng Famill Concert de jazz pour jeunes. Les 04 & 05/12

Le 11/12 – 16h

9-12 Joer. Les 20 & 21/12 – 14h

ROSPORT Musée Tudor Bricole ton arbre de noël À partir de 8 ans. Le 11/12 – 14h

WILTZ Centre Oasis Atelier de Noël Le 05/12 – 14h

Centre socioculturel régional Prabbeli Nach e Kuerf voller Geschichten... Le 15/12 – 15h

GREVENMACHER Kulturhuef KIDSLAB : Tourni-apin

Chrëschtmärercher fir Kanner Le 16/12 – 15h

3-99 ans. (L/D/F/EN) Le 11/12 – 14h

Box-Hôtel

4-10 ans. (L/D/F/EN) Le 20/12 – 9h

Scrapbooking 6-14 ans. (D/F) Le 22/12 – 9h

HOSINGEN Housen (Naturparkhaus) Chrëschtdeko Mir maachen eng raffinéiert a faarweg Dekoratioun fir de Chrëschtbeemchen aus Schoofswoll. Panda-Club. 6-8 Joer. Le 08/12 – 14h30

t on even your ents sur t i subm z vos ev t ive Inscr rio.n/1e2 u l p . wwwn janvier : 05 Éditio

www.citymag.lu


LES THÉÂTRES DE LA VILLE DE LUXEMBOURG

RÉVEILLON DE LA SAINT SYLVESTRE AU GRAND THÉÂTRE UNE FÊTE POUR CONCLURE UN MOIS DE FÊTES LE 31 DÉCEMBRE 2011, LE DERNIER JOUR DE L’AN, LE GRAND THÉÂTRE « SE MET SUR SON 31 » 

© SASCHA VAUGHAN

A 19H30, DÉBUT DES FESTIVITÉS AVEC LA REPRÉSENTATION DES CULTISSIMES BALLETS TROCKADERO DE MONTE CARLO DANS LA GRANDE SALLE DU THÉÂTRE : UN FLAMBOYANT FEU D’ARTIFICE MÊLANT HUMOUR ET PRÉCISION CLASSIQUE.   APRÈS LA REPRÉSENTATION, DANS LE FOYER DU THÉÂTRE, L’ÉQUIPE DE LA BRASSERIE SCHUMAN VOUS ACCUEILLERA AVEC UN VERRE DE BIENVENUE ET VOUS CONCOCTERA UN SUCCULENT MENU, AGRÉMENTÉ DE MUSIQUE.

AUTRES REPRÉSENTATIONS DES BALLETS TROCKADERO DE MONTE CARLO AU GRAND THÉÂTRE: LES 29 ET 30 DÉCEMBRE 2011 À 20H00

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS POUR LE SPECTACLE ET LE MENU AUPRÈS DE LUXEMBOURG TICKET / 1, ROND-POINT SCHUMAN / L-2525 LUXEMBOURG / TÉL. +352/47 08 95 1 PRIX DE LA REPRÉSENTATION : ADULTES 25€, 20€, 15€ / JEUNES 8€ PRIX DU MENU : ADULTES 70€, ENFANTS (-12 ANS) 35€ (BOISSONS NON INCLUSES)


24

euro racing show

Kriminacht Grauen von Frauen

The annual Euro Racing Show coincides with the end of the motor racing season and allows visitors to get a glimpse of some powerful and outrageous vehicles from Formula 1, WRC, Moto GP and more. The event also includes an exhibition of classic cars, a live show featuring drivers performing stunts and drifting and a Top Tuning event that attracts vehicles from all over Europe. L’Euro Racing Show annuel est le traditionnel événement de clôture de la saison des sports moteurs. Une occasion unique d’admirer de près quelques puissants bolides du circuit de Formule 1, WRC, Moto GP et autres. Parallèlement à cet événement sont organisés une exposition de voitures classiques, un spectacle live pendant lequel des pilotes s’affronteront dans des acrobaties et drifts, ainsi qu’un événement Top Tuning qui rassemble des véhicules en provenance de toute l’Europe.

Bei der 5. Kriminacht des Cidfemmes schrecken die mörderischen Schwestern auch vor Lametta und Tannengrün nicht zurück. Mitten im Advent präsentieren sie hinterhältige Weihnachtsmänner, radikale Schmückwettkämpfe und tiefe Abgründe familiärer Innigkeit! Die drei Krimiautorinnen Ulla Lessmann, Gabi Neumayer und Myriane Angelowski präsentieren spannende Krimigeschichten garantiert nicht besinnlich… The fifth Crime Night hosted by Cidfemmes has no qualms about the festive season – the murderous sisters incorporate sneaky Father Christmases, radical tree decorating contests and the deep abyss of familiar intimacy into their stories. Three crime authors – Ulla Lessmann, Gabi Neumayer und Myriane Angelowski – will read from their works.

Motor sports E 09-11/12 H 13:00-20:00 (Ven), 10:0020:00 (Sam),10:00-19:00 (Dim) I Luxexpo J www.euro-racing-show.com

Public readings E 09/12 H 20:00 I Bibliothek Cid-femmes (rue Beck) J www.cid-femmes.lu

Meet@uni.lu

Troc’n’Brol

La septième édition de la plate-forme de recrutement « meet@uni.lu » 2011 donne l’opportunité aux étudiants d’universités de rencontrer des repré­sentants des sociétés leaders de la Grande Région et de découvrir les opportunités de carrière qui s’offrent à eux. Ils pourront également rencontrer des responsables RH et poser leur candidature pour un stage, voire un poste permanent. The seventh career platform event of its kind, meet@uni.lu 2011 provides university students with a chance to meet representatives of leading companies from the greater region and to learn about career opportunities. Students will also get to talk to HR managers and have a chance to apply for internships or even a permanent position.

Exit07 has the solution to finding that unusual Christmas gift – an alternative arts auction. Artists will display their work and visitors, and other artists, can make offers for a particular piece using Post-It notes – the offer can be an exchange of services or art works, hard cash... offers that have been accepted are announced at the end of the evening. Exit07 a trouvé la solution au problème du cadeau de Noël original : des enchères d’œuvres d’art d’un genre nouveau. Des artistes exposent leurs œuvres. Les visiteurs, et les autres artistes, font une offre par voie de Post-It : échange de services ou d’œuvres d’art, espèces sonnantes et trébuchantes... Les offres acceptées seront annoncées à la fin de la soirée.

Get the drift

Loisirs familiaux

Photo : Euro Racing Show

La magie de l’Avent

Opportunités de carrière

Pour la sixiÈme fois dÉjÀ, le cirque de l’avent plantera son chapiteau au Glacis. For the sixth time, the adventscircus will set up its big top on the glacis.

L

es acrobates, jongleurs, clowns et magiciens couronnés par divers prix envahiront la piste du grand chapiteau du Cirque Luxembourgeois de l’Avent pendant les trois premières semaines de décembre. Ce cirque d’avant Noël, dont le programme change chaque année, fait partie intégrante de la tradition saisonnière festive de Luxembourg. Le cirque de cette année promet une « combinaison fascinante d’arts de la scène et de théâtre de variété ». Avec cette troupe sur la piste, les membres du public retiendront leur souffle, pousseront des cris de joie, se laisseront étonner et hurleront de rire. Les spectacles, mettant en scène les acrobates les plus téméraires, des animaux à la grâce inimitable et des clowns farceurs, sans oublier les mystères de l’illusion, sont accompagnés de la meilleure technologie sonore pour garantir au public un moment inoubliable. Le spectacle est accessible à tous, puisqu’il s’agit d’un spectacle muet, et est agrémenté « d’une larme d’exotisme et d’un souffle d’érotisme ». Les institutions, sociétés ou écoles peuvent demander un spectacle spécial à partir de 500 personnes ou plus chaque après-midi, ainsi que les lundis et mercredis soirs. Des tarifs spéciaux sont réservés aux groupes de plus de 30 personnes qui assistent aux spectacles programmés. Q

dezember'11  city agenda luxembourg

Alternative Xmas auction

A

ward winning acrobats, jugglers, clowns and magicians take to the ring under the big top at the Luxemburger Adventscircus during the first three weeks of December. A pre-Christmas circus has become part of the festive season’s tradition in Luxembourg, but the show itself changes every year. This year’s circus promises to deliver “a fascinating combination of showmanship and variety theatre.” The circus troupe will give audiences plenty to make them gasp in amazement, shriek with excitement, swoon with wonder and cry with laughter. Exhibitions of daring acrobatics, graceful animals, slapstick clowning and mysterious illusion are all accompanied by the very latest in modern sound technology to guarantee audiences a good time. The show is accessible to all (there is no spoken word) and is laced with “a shot of the exotic and a hint of eroticism.” Institutions, businesses or schools can apply for a special show for audiences of 500 people and more on any show day afternoon or on Monday and Wednesday evenings. Special rates for groups over 30 to the scheduled shows can also be provided. Q

Spectacle de cirque E 01-18/12 H 16:00 & 20:00 (Mar, Jeu & Sam), 18:00 (Ven), 14:30 & 18:00 (Dim) I Champ du glacis J www.luxemburger-adventscircus.eu

Photos : Luxexpo, Exit07

N Duncan Roberts O Adventscircus

Fest der Liebe?

Salon de l’étudiant E 15/12 H 10:0016:00 I Luxexpo J www.luxexpo.lu

Art exchange E 15/12 H 18:00-22:00 I Exit07 J www.rotondes.lu

www.citymag.lu


événements

25

Agenda LUXEMBOURG Bibliothèque Cid-femmes Kriminacht Das Grauen von Frauen

Die drei Krimiautorinnen Ulla Lessmann, Gabi Neumayer und Myriane Angelowski präsentieren spannende Krimigeschichten – garantiert nicht besinnlich... Le 09/12 – 20h

CarréRotondes troc’n’brol

Noël en Provence

Avec ses 250 m2 de superficie et ses 300 santons et automates, c’est une réalisation unique, la plus grande crèche du monde qui, à l’occasion de ces fêtes de Noël, sera présentée pour la première fois au Luxembourg. Jusqu’au 15/01/12

Le 31/12

Centre-Ville de Luxembourg ouvertures dominicales Les 04, 11 & 18/12

Cortège St-Nicolas

Comme chaque année, St-Nicolas rendra visite aux enfants de la Ville de Luxembourg. www.winterlights.lu Le 06/12

christmas parade Le 11/12

Marché de Noël www.winterlights.lu Jusqu’au 01/01/12

d’coque Gymmotion

„Spirit” ist die einzigartige Mischung verschiedener Sphären an Bewegungsarten, die alle in eine schillernde, farbenfrohe Geschichte eingebunden sind. Power Tumbling, Handstand­ akrobatik, Team Gym, Turnen, Mini-Trampolin, Rhythmische Sportgymnastik, Sportakrobatik, Live Entertainment, Artistik, Cyr, Livemusik, uvm. Le 09/12 – 20h

El Cafetin de Buenos Aires Dîner de charité Pour son traditionnel Charity dinner de décembre, The Network, réseau de femmes professionnelles à Luxembourg, a choisi cette année de soutenir l’Association Little Plus qui soutient l’accès à l’éducation pour les filles dans les pays émergents et notamment au Cambodge. Comme chaque année le principe du dîner est celui d’une vente aux enchères silencieuse dont les bénéfices seront reversés à l’association. Inscription obligatoire. Le 07/12

Glacis Luxemburger Adventscircus 2011

LUXEXPO Salon Automobile de véhicules d’occasion indoor

Du 25 au 27/12

www.citymag.lu

Maison Relais Veräinshaus Widdem Chrëschtfeier Le 16/12

Musée de la Distillerie Brennereifest

Fort du succès de son 1er salon de véhicules d’occasion en 2010, Luxauto.Lu a décidé de réitérer l’événement en organisant à nouveau le grand Salon de l’occasion indoor. Plus de 210 véhicules d’occasion, de grandes marques, seront réunis dans les halls 2 et 3 de Luxexpo. Quads, motos, autos, seront proposés à l’abri de la météo de décembre, certifiés et garantis par des professionnels du secteur. L’équipe de Luxauto et les vendeurs des différents garages seront présents pour répondre aux questions des visiteurs et les conseiller. Du 09 au 11/12

Mat Maart vu regionale Produiten. Le 17/12

KOCKELSCHEUER d’Haus vun der Natur asbl Adventsmaart im Haus vun der Natur

Salon de recrutement. Le 15/12 – 10-16h

philharmonie gala de noël – sos villages d’enfants monde Le 08/12 – 20h

place de paris Marché de st-nicolas

Musée A Possen / Musée folklorique et viticole / Musée de jouets Chrëschtmaart

Le musée et la Wäistuff "A Possen" vous invitent pour un weekend dans le cadre de prénuit sur leur marché de noël traditionel. Visitez le musée, buvez un vin chaud dans l’atmosphère intime de la Wäistuff et flânez autour des différents étals. Des ateliers pour tous seront organisés. Du 10 au 11/12

BETTBORN Centre culturel et Hall sportif Op der Fabrik Marché d’Hiver Le 04/12

Auf dem Adventsmaart von natur&ëmwelt im Haus vun der Natur in Kockelscheuer ist für jeden Naturliebhaber etwas zu finden. Neben einem großen Angebot an Naturspielen für Kinder und die richtige Ausrüstung, um draußen die Abenteuer der Natur zu entdecken, werden auch eine Menge Sach- und Fachbücher zu Naturthemen angeboten. Daneben gibt viele kleine Geschenkideen rund um das Thema Vogelschutz. Jusqu’au 23/12

08/12 Tramsmusek (16h30) 09/12 St George’s International School (18h) 10/12 Harmonie Mun. Hollerich

(12h) | Ensemble Brillante (14h) | Chorale Sang & Klang Pfaffenthal (16h) | Harmonie Municipale Luxembourg-Eich (18h)

11/12 International School of Luxembourg (14h) | Chorale Sandweiler (16h) | Knabenchor aus Minsk (18h)

donven (12h) | Fanfare “La Réunion” Hueschtert (14h) | Olivio Pagliarini Jazz Quintett (16h)

18/12 Fanfare Ste Cécile Everlange (14h) | Chorale Ste Odile Sélange (16h) | Musikverein Saarburg (18h) 19/12 Barnsley Metropolitan Band (12h) | Fanfare Municipale Neudorf-Weimershof (18h) 21/12 Fanfare Royale Grand-Ducale Lëtzebuerg (17h) | Chorale Princesse Marie-Astrid Mondercange (18h) 22/12 Chorale Prélude Habbye-la-Vieille (18h)

Kinneksbond soirée de gala

24/12 Newa Kosaken Chor (12h) | Olivio Pagliarini Jazz Quintett (14h)

Le 31/12 – 20h30

MERSCH Centre national de littérature – La Maison Servais Remise solennelle des distinctions

La remise solennelle des distinctions aux lauréats du 32e Concours littéraire national luxembourgeois aura lieu en présence de Madame Octavie Modert, ministre de la Culture. Le 08/12 – 19h

27/12 Saxitude (15h) 28/12 Ben H. & Emmy (15h) 29/12 Ensemble Blue Night

(15h)

30/12 Les Gavroches (15h) | Singers Unlimited (18h) 31/12 Ensemble Blue Night (15h) | Ben H. & Emmy (22h) 01/01 Wiener Quartet (15h)

SCHENGEN Château de Schengen Marché de Noël Du 11 au 18/12

Château de Vianden Magie d’un noël féerique

Zone Piétonne Kreschtshopping

WILTZ

Marché de Noël

Château de Wiltz Liichtwochen 2011

Du 09 au 18/12

07/12 The Christmas Band

Les 09 & 10/12

Place Festival Marché de St-Nicolas

Cortège de St-Nicolas : 15h. Le 04/12

Marché de Noël Médiéval du 09.12.-18.12.2011

(18h)

23/12 Ensemble Brillante (18h)

Les 10 & 11/12

centre-ville marché de noël médiéval

04/12 Chorale Assemblée de Dieu (14h) | Singers Unlimited (16h) | Fanfare Concordia Beckerich (18h)

Mamer

DIEKIRCH

dudelange

03/12 Les Cors Flingueurs (12h) | Russische Seele (14h) | Les Chœurs de l’ATSO d’Aumetz (16h) | Chorale Beggener Karmëschen (18h)

17/12 Fanfare Mosella Nieder-

VIANDEN

Le 17/12

02/12 Chorale Ste-Cécile Roodt-Syre (18h)

Blech (18h30)

Place de la Libération Chrëstmaart

Le 11/12

Technique Privé Emile Metz (18h)

16/12 Q Brass (17h) | 5tet Alles

www.winterlights.lu Jusqu’au 24/12

BECH-KLEINMACHER

Place d’armes 01/12 Metzeband du Lycée

14/12 Chorale Princesse Marie-Astrid Mondercange (18h)

meet@uni.lu

Le 11/12

Home Sacré-Coeur vins et crémants

Le 26/12

KEHLEN

CLERVAUX

Cirque traditionnel et spectacles modernes avec beaucoup d’humour. Du 01 au 18/12 – 16h & 20h (Ma, je & sa), 18h (Ve), 14h30 & 18h (Di)

Caves BernardMassard Bal

KAYL

Le 15/12 – 18h

catclub New Year’s Eve

GREVENMACHER

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve e t iv r Insc rio.n/1e2 u l p . wwwn janvier : 05 Éditio

Venez flâner sur le marché de Noël et découvrez mille et une idées de cadeaux dans les chalets typiques et sur notre marché médiéval. Tous les jours, concerts sur la christmas stage et animation dans le village médiéval avec magicien, raconteur de contes, oiseaux exotiques et musique médiévale. Concerts avec entre autres Ron Stevens Gospel singers, Sandy&Rol, Saxitude - quartett de saxophone, Crazy Bleiser, Cynthia Knoch, ... Les dimanches à partir de 15.00 cortège « Santa’s coming to town » avec visite du Père Noël. Ouverture officielle vendredi 09.12. à 18.00hrs Heures d’ouverture : samedi 14.00-21.00 /// dimanche 14.00-19.00 /// du lundi au vendredi 16.00-20.00 Les commerces de Dudelange vous ouvrent leurs portes de 14.00-18.00hrs les dimanches 11 et 18 décembre 2011 www.dudelange.lu /// www.sitd.lu /// www.fcad.lu


26

› L’archéologie au Luxembourg 1995-2010

Sous nos pieds mise en scène par Claudia Gornik, muséographe renommée de Cologne, l’exposition Sous nos pieds est un état des lieux de toute première importance de la richesse historique et préhistorique du Grand-Duché. Designed by Claudia Gornik, the famous museograph from Cologne, Sous nos pieds is a supremely important inventory of the historical and prehistoric wealth of the Grand Duchy. NELVIRE BASTENDORFf  OMNHA, Fouilles à Altwies

D

epuis 1995, année où le Musée national d’histoire et d’art avait présenté pour la première fois les richesses archéologiques du Luxembourg, il n’y avait pas eu de manifestation aussi complète et riche sur ce thème au Grand-Duché que celle proposée aujourd’hui. Si le MNHA a toujours consacré ses espaces aux découvertes archéologiques, c’était sans commune mesure avec cette nouvelle exposition qui témoigne de la vivacité des recherches actuelles des archéologues, des difficultés rencontrées, de la richesse du terrain et des évolutions techniques récentes de la discipline. Consacrée aux métiers d’archéologue et de restaurateur d’objets anciens, la première partie de l’exposition propose un parcours documenté et chronologique des différentes étapes des travaux. Projections d’images, reconstitutions et mises en scène ponctuent l’itinéraire d’un objet jus­ qu’à sa mise en dépôt. Le public peut découvrir deux types de fouilles pratiquées à Luxembourg, les premières sont dites « d’urgence » – sur des durées très courtes –, elles doivent être accomplies avant la mise en place d’un chantier destiné à une nouvelle construction. L’évolution de l’urba­ nisme au Luxembourg ces dernières années influence fortement les pratiques scientifiques des archéologues, leur donnant peu de temps pour des analyses minutieuses de terrain. Le second type de fouilles, à la vocation d’analyses et de recherches approfondies, se concentre en des abris, des grottes ou sous les roches : le Mullerthal en est un exemple fameux. Afin de saisir tous les enjeux historiques, phi­ losophiques et sociologiques de l’évolution de l’espèce humaine, la seconde partie met l’accent sur les différents modes de vie, les activités, les croyances et les pratiques funéraires des hommes, illustrés par des pièces récemment mises au jour. Chaque objet est replacé dans son contexte et invite les visiteurs à rencontrer les chasseurs du Mésolithique sous un abri-sous-roche à Hersberg ou les métallurgistes du Moyen-Âge au Genoeserbusch ou encore à s’approcher d’un marché aux alentours du temple gallo-romain « OktavMäertchen » et du « Royaume des morts » où sont disposées les sépultures d’une femme et d’un enfant de l’âge du cuivre à Altwies. L’exposition se termine par un retour à l’histoire de la ville de Luxembourg, axée sur les monastères du plateau du Saint-Esprit et du Knuedler. La traversée dans le temps et la rencontre avec nos ancêtres, abordées à travers le prisme de la science archéologique et de ses toutes dernières avancées, permettent d’établir des liens, des relations et des filiations entre aujourd’hui et les nombreux siècles qui nous précèdent. D’un grand intérêt pour tous les publics, car l’archéologie découvre ce qui est caché, l’exposition éclaire nos origines et aide à mieux percevoir et mettre en perspective le présent. Q

S

25. 11 – 01.01.12

dezember'11  city agenda luxembourg

ince 1995, the year in which the Musée national d’histoire et d’art first presented the archaeological wealth of Luxembourg, we have not seen as comprehensive and rich a manifestation on this theme in the Grand Duchy as that today on show. Although the MNHA has always devoted space to archaeological discoveries, this new exhibition, a testimony to the vibrancy of the research currently undertaken by archaeologists, the difficulties encountered, the richness of the terrain and recent technological advances in this area, is unparalleled. Dedicated to the expertise of the archaeologists and restorers of ancient objects, the first part of the exhibition presents a chronological, well-documented journey through the various stages of the works undertaken. Projected images, reconstructions and presentations mark the different stages in the journey of an object until it is placed in storage. The public will be able to discover two types of digs carried out in Luxembourg, the first characterised as “emergency” – carried out over a very brief timescale – have to be completed before a new construction site can be set up. Developments in town planning in Luxembourg in recent years have impacted strongly on the scientific practices employed by archaeologists, allowing them scant time for fastidious analyses of the soil. The second type of dig, geared to in-depth research and analysis, focuses on caves and rock shelters: Mullerthal provides a famous example. In order to grasp the historical, philosophical, and sociological challenges of the evolution of the human species, the accent in the second part of the exhibition is on the different ways of life, activities, beliefs and burial practices of men, illustrated by pieces recently brought to light. Each object is placed in its original context: visitors are invited to encounter the hunters of the Mesolithic age in a rock shelter at Hersberg or metalworkers in the Middle Ages at Genoeserbusch or to approach a market near the “Oktav-Mäertchen” Gallo-Roman temple and the “Kingdom of the dead”, containing the tombs of a Copper Age woman and child at Altwies. The exhibition concludes with a return to the history of the city of Luxembourg, focusing on the monasteries at Plateau du Saint-Esprit and Knuedler. This journey through time and encounters with our ancestors, viewed through the prism of archaeological science and its latest advances, makes it possible to establish links, relationships and lines of descent between the present-day and the many centuries which have gone before us. The exhibition is of great interest to all sectors of the public because archaeology is about discovering what has been hidden. The exhibition also casts light on our origins and helps us acquire a better perception of, and perspective on, the present. Q

« L’archéologie est l’enseignement de notre propre passé – elle analyse l’héritage de gens qui ont respiré, transpiré, aimé, haï et vécu comme nous. » “Archaeology is a lesson in our past – it analyses the heritage of the people who breathed, sweated, loved, hated and lived like us.” Angelika Franz (journaliste scientifique)

Exposition historique E Jusqu’au 02/09/12 I Musée National d’Histoire et d’Art J www.mnha.public.lu

www.citymag.lu


Expositions

Armand Strainchamps

Conversation entre arts actuels et passés

Christian Aschman / aica Luxembourg

Images et voyages

graphisme et politique

Armand Strainchamps produit une œuvre d’envergure qui se prête autant aux façades des bâtiments qu’aux espaces plus classiques d’exposition. Les paysages urbains, les personnages, sont des thèmes que l’artiste explore par un traité pictural qui met en exergue le tracé et la couleur. Ses tout derniers travaux sont présentés à Dudelange. Armand Strainchamps produces a far-reaching work which lends itself to the facades of buildings as well as more conventional exhibition spaces. Urban landscapes, characters are themes explored by the artist through a pictorial treatise which emphasises line and colour. His latest works are on show at Dudelange.

Par le biais des émotions, une sélection de peintures de la collection de la Villa Vauban et de photographies contemporaines des fonds du CNA dialoguent. Le choix et la mise en espace sensible des œuvres – notables tant dans leur dimension conceptuelle que formelle –, invoquent l’intime et la fragilité de ce sujet atemporel. Through the medium of the emotions, a dialogue is set up between a selection of paintings from the Villa Vauban and contemporary photographs from the CNA collection. The choice and sensitive presentation of these works – remarkable in their conceptual and formal dimensions – invoke the intimacy and fragility of this timeless subject.

Christian Aschman, invité pour cette 20e exposition, fait du Kiosk, petit module architectural vitré situé à l’entrée du Pont Adolphe, le sujet de son intervention photographique. Entre le bâtiment et sa représentation s’instaure un dialogue formel et conceptuel sur l’histoire du lieu, sur ses fonctions et sur son devenir incertain. Christian Aschman, a guest exhibitor at this 20th exhibition, makes the Kiosk, a small glass architectural module located at the entrance to Pont Adolphe, the subject of his photographic presentation. Between the building and its representation a formal and conceptual dialogue is instigated on the history of the place, its function and uncertain future.

Les lauréats des bourses d’aide à la création du CNA et « Regards sans limites » présentent leurs travaux qui abordent de diverses manières la lisière entre réel et imaginaire, la notion de marge, la construction du récit photographique ou la subjectivité de la représentation des territoires. Une dialectique du voyage et de la découverte. The beneficiaries of subsidies from CNA and “Regards sans limites” present their works, which operate in different ways: the boundary between the real and imaginary, the notion of margin, construction of the photographic narration, the subjectivity of the representation of territories. A dialectic of journey and discovery.

La construction de l’Union européenne est ponctuée par de grands moments politiques nécessitant des campagnes de communication auprès des différentes populations. L’exposition présente, à travers les créations graphiques des designers européens, les volontés des responsables de l’Union ainsi que celles de leurs détracteurs et opposants. The building of the European Union has been punctuated by major political moments calling for campaigns of communication among the different populations. Through the graphic creations of European designers, this exhibition presents the wishes of the people responsible for the Union and their detractors and opponents.

Art contemporain E Jusqu’au 05/01/12 I Centre d’art Dominique Lang J www.centredart-dudelange.lu

Peinture et photographie E Jusqu’au 07/05/12 I Villa Vauban J www.villavauban.lu

Photographie et architecture E Jusqu’au 06/12 I Place de Bruxelles / Pont Adolphe J www.aica-luxembourg.lu

Photographie contemporaine E Jusqu’au 12/02/12 I Centre national de l’audiovisuel Display01 J www.cna.public.lu

Exposition historique E Jusqu’au 26/03/12 I  Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg J www.mhvl.lu

Émotions

Kiosque MPK

Marita Liulia

Fremd Gang

Europe à l’affiche

Peinture

Joseph Probst

Photo : Marita Liulia

Choosing my religion + Tarot

Photo : Joseph Probst

Photos  : Armand Strainchamps, C. Weber, Christian Aschman, Gast Bouschet et Nadine Hilbert, MHVL

Peinture

27

Une des rares artistes œuvrant dans les arts numériques. One of the rare artists working in the digital arts.

Pionnière dans la diffusion des arts numériques et des nouveaux outils technologiques de l’image, Marita Liulia expose et produit depuis des années des expositions et des éditions qui traitent du féminin, du masculin et de leurs clichés sociaux et esthétiques connexes sous forme d’installations, de performances, de projets interactifs… Le Cloître accueille deux de ses dernières créations. Choosing my religion, qui a été exposée au Kiasma (musée d’art contemporain en Finlande), consiste en un travail photographique où elle se met en scène à travers des postures et des attitudes que les religions associent uniquement aux hommes. Tarot est un jeu élaboré autour des archétypes humains et des signes prémonitoires de l’existence.

A pioneer in the diffusion of the digital arts and new technological imaging tools, Marita Liulia has for many years presented and produced exhibitions and works which deal with the feminine, the masculine and associated social and aesthetic clichés in the form of installations, performances, interactive projects… The Cloître accommodates two of her latest creations. Choosing my religion, exhibited at the Kiasma (museum of contemporary art in Finland) is a photographic work in which she portrays herself through the postures and attitudes uniquely associated with men in religion. Tarot is an elaborate play on human archetypes and premonitory signs of existence.

Une démarche picturale liée aux questions esthétiques de la peinture du 20e siècle. A pictural journey associated with the aesthetics issues of painting in the 20th century.

Pour le centenaire de la naissance de Joseph Probst, le MNHA et le Cercle Cité organisent deux expositions complémentaires du peintre. Le MNHA se concentre sur les œuvres de sa collection enrichie de prêts de la famille de l’artiste, tandis que l’exposition au Ratskeller du Cercle met en évidence une période bien spécifique de la carrière de Joseph Probst, à savoir les œuvres réalisées entre 1980-1984 et inspirées des poèmes et des lieder du romantisme allemand et notamment la Winterreise de Schubert. Dans les deux lieux d’exposition, le public peut également découvrir une vingtaine de céramiques réalisées par l’épouse de l’artiste, la céramiste Colette Probst-Wurth (1928-2008).

To mark the centenary of the birth of Joseph Probst, the MNHA and Cercle Cité are organising two complementary exhibitions. The MNHA focuses on works in its collection enriched by loans from the artist’s family whereas the exhibition at the Cercle’s Ratskeller highlights a very specific period of Joseph Probst’s career, for instance works created between 1980 and 1984 and inspired by poems and Lieder of the German romanticism and most notably Franz Schubert’s Winterreise. Both exhibitions also feature some twenty ceramics by the artist’s wife, ceramicist Colette ProbstWurth (1928-2008).

Expositions monographiques E Jusqu’au 25/03/12 I MNHA J www.mnha.public.lu E Jusqu’au 29/01/12 I Cercle Cité J www.cerclecite.lu

Arts numériques E Jusqu’au 15/01/12 I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu 

www.citymag.lu

dezember'11  city agenda luxembourg


28

Expositions

Exposition collective

Artistes et inventions

Photos  : Jani Ruscica, Robert & Shana ParkeHarrison, MNHNL, Rémi Villaggi, Marc Ferrante

Found in Translation, chapter L

Mondes inventés, Les secrets de la couleur mondes habités Haut en couleurs

L’exposition explore la polysémie du terme « translation ». Déplacements de signes, de codes, de supports et traversées des médias et des techniques sont autant de processus sensibles qui œuvrent à l’encontre des idées reçues sur l’art, sur le monde, sur des esthétiques courantes. Des visions inédites pour esprits curieux et avides de stimulations. This exhibition explores the polysemy of the term “translation”. Shifts in signs, codes and media, intersections of medium and technique, sensitive processes which work against received ideas on art, the world, the accepted aesthetics. Original presentations for curious minds eager for stimulation. Art contemporain E Jusqu’au 08/01/12 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Les artistes produisent des univers peuplés de machines spectaculaires, d’inventions judicieuses qui, malgré leur a priori fantaisie, se construisent sur des savoirs techniques et technologiques pointus et souvent visionnaires. Ces mondes créatifs et stimulants sont créés par des virtuoses des mouvements et des flux des corps dans l’espace. Artists produce universes peopled with spectacular machines, clever inventions which, in spite of their a priori fantasy, are built on technical and technological knowledge which is astute and frequently visionary. These creative and stimulating worlds are created by virtuosos of movement, and the flow of bodies in space.

Des maniements rusés de phénomènes colorés par les animaux jusqu’à ses usages dans le marketing, l’exposition explicite enjeux et fonctions de la couleur. Dans un esprit muséal qui aborde les phénomènes physiques et scientifiques sous des angles à la fois ludiques et didactiques, chacun apprend avec plaisir et facilité. From clever manipulation of the phenomena of colour in animals, to the use of colour in marketing, the exhibition clarifies the challenges and functions of colour. Adopting an approach to physical and scientific phenomena at once playful and didactic, this exhibition presents information in a pleasurable easily-assimilated way.

Art contemporain E Jusqu’au 15/01/12 I Mudam J www.mudam.lu

Exposition scientifique E Jusqu’au 26/02/12 I Musée National d’Histoire Naturelle J www.mnhn.lu

Collection Jean-Pierre Pescatore

Marc Ferrante

Art et utopie

Un ensemble d’images lumineuses, évanescentes, réalisées à partir de radiographies. Avec la complicité de scientifiques et de radiologues, Marc Ferrante éclaire l’obscurité de notre corps, transforme, métamorphose la main, ce membre agile, en des séries de formes surprenantes, légères. L’œuvre procure le sentiment d’une troublante étrangeté. A series of luminous, evanescent images based on radiography. In collaboration with scientists and radiologists, Marc Ferrante throws light on the obscurity of our body, transforms, and metamorphoses that nimble member, the hand, in a series of surprising, yet subtle, forms. This work is disturbing in its strangeness.

En agitateurs des certitudes, en transformateurs de la réalité, les artistes regardent à travers le prisme du rêve et teintent par l’à-propos de leurs esprits critiques le monde tel qu’il a été, tel qu’il est et tel qu’il se profile. Faisant vaciller les normes et modèles établis, les œuvres ouvrent les champs des possibles inattendus et inédits. Disturbing certainties, transforming reality, these artists look through the prism of the dream, through the filter of their critical minds, presenting the world as it has been, as it is and as it is might become. Casting doubt on established standards and models, these works suggest novel and unexpected possibilities.

Jeux de mains

I’ve dreamt about

Art contemporain E Jusqu’au 05/01/12 I Centre d’art Nei Liicht J www.centredart-dudelange.lu

Art contemporain E Jusqu’au 04/03/12 I Mudam J www.mudam.lu

Du réel et de la fiction

Realfictions

L’exposition dépeint un portrait de la société de cette époque. The exhibition presents a portrait of the society of the time.

Banquier luxembourgeois installé à Paris, Jean-Pierre Pescatore est un éminent collectionneur amoureux des arts et des lettres de la première moitié du 19e siècle. Sa collection, léguée à la Ville de Luxembourg, résonne ici avec des œuvres maîtresses issues de grands musées parisiens : le Musée Carnavalet, le Petit Palais et le Louvre. Plus que le portrait d’un homme, l’exposition propose celui d’une époque marquée par de grands changements politiques et économiques et par le foisonnement des créations picturales et littéraires, notamment à travers les salons artistiques. Critiques, artistes et collectionneurs y esquissent les valeurs sociales et marchandes de l’art occidental, prépondérantes aux 19e, 20e et tout début du 21e siècle.

A Luxembourg banker based in Paris, JeanPierre Pescatore was an eminent collector and connoisseur of arts and letters in the first half of the 19th century. His collection, bequeathed to the city of Luxembourg, here resonates with masterpieces from the great Parisian museums: the Musée Carnavalet, Petit Palais and Louvre. More than the portrait of a man, the exhibition portrays an era marked by major political and economic changes and a proliferation of pictorial and literary creation, in particular art exhibitions. Critics, artists and collectors sketch out the social and commercial values of Western art preponderant in the 19th, 20th and early 21st centuries.

Photo : Marc Guillaume

Photo : Musée Carnavalet, Paris

L’art à tout prix

Comment l’art d’aujourd’hui aborde et redéfinit la frontière entre réel et fiction. How art today approaches and redefines the frontier between reality and fiction.

S’appuyant sur Hal Foster, Slavoj Zizek et Jacinto Lageira dont les écrits analysent les relations complexes et paradoxales qui se tissent entre les notions de réel et de fiction au regard du monde et de ses représentations, le curateur Didier Damiani convoque des œuvres d’artistes du Luxembourg et de créateurs internationaux. La création artistique contemporaine, par l’usage des nouvelles technologies, par un regard critique sur la prédominance de la médiatisation des événements, est un territoire exemplaire de l’imbrication troublante entre réel et fiction qui, de fait, conduit non seulement à repenser leurs définitions, mais à inventer de nouveaux paradigmes.

Drawing on the work of Hal Foster, Slavoj Zizek and Jacinto Lageira, whose writings analyse the complex paradoxical relationships interwoven between the notions of reality and fiction in the eyes of the world and its representations, curator Didier Damiani brings together the works of Luxem­bourg and international creative artists. Casting a critical eye at the widespread media coverage of events and the contribution of new technologies, contemporary artistic creation is a territory exemplifying the disturbing overlap between reality and fiction, resulting not only in a rethink of definitions, but the invention of new paradigms.

Art contemporain E  Jusqu’au 17/02/12 I Galerie l’Indépendance, Dexia BIL

L’art au temps de Louis-Philippe Ier E Jusqu’au 05/03/12 I Villa Vauban Jwww.villavauban.lu

dezember'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Expositions

Architecture au LuxembourG

histoire et société

Sixième édition des nominés en architecture, architecture d’intérieur, ouvrages d’art et paysagisme. Le jury professionnel a choisi cinq projets par domaine, le sixième prix étant réservé au choix du public. Un événement qui dresse un panorama de la création du bâti en plein essor, attachée au progrès et à l’amélioration du cadre de vie. Sixth edition of the nominees in architecture, interior design, structural design and landscaping. Five projects per category were chosen by a panel of professionals, with a sixth prize left to the choice of the public. An event that is an overview of creativeness in building, an expanding sector linked to progress and to improvement of the living environment.

À l’encontre des idées reçues et se confrontant à une réalité que les sociétés occidentales préfèrent, a priori, dissimuler, l’exposition constituée de documents visuels, de traces sonores et d’archives éclaire sur l’évolution de la pauvreté au Grand-Duché. Les photographies réalisées aujourd’hui à Luxembourg sont remarquables. Challenging received ideas and confronting a reality largely ignored by Western societies, this exhibition, consisting of visual documents, sound, media and archives, casts light on the evolution of poverty in the Grand Duchy. The contemporary photographs taken in Luxembourg are remarkable.

Photos  : Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie , C. Weber

Prix d’Architecture 2011

Projets d’architecture E Jusqu’au 17/12 I Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie J www.fondarch.lu

29

Pauvre Luxembourg ?

Exposition historique E Jusqu’au 29/04/12 I Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg J www.mhvl.lu 

Karina Bisch & Nicolas Chardon

Cache-cache & Damiers

Photo : Nicolas Chardon

City Magazine.indd 1

Deux démarches qui s’emparent des langages plastiques du modernisme. Two initiatives which make use of the plastic languages of modernism.

Déconstruisant, décomposant les codes théoriques et formels de l’art moderne en vue de l’élaboration d’un langage spécifique propre à l’art d’aujourd’hui, les deux artistes français, chacun à leur façon, traversent des pratiques qui vont de la peinture à la sculpture en passant par la performance, l’installation… Leurs approches et l’intérêt porté à une création qui se réfléchit les ont menés à créer « Baba », une « école expérimentale et ponctuelle » structurellement légère, qui, à huis clos, a proposé pour la première fois en 2011, un cycle de rencontres avec différents artistes fondé sur l’expérimentation et l’expérience. Une démarche notable et rare, qui renforce les enjeux de leurs œuvres et de leurs implications.

Deconstructing, breaking down the theoretical and formal codes of modern art to formulate a language specific to art today, these two French artists take us, each in their own way, through the forms, from painting to sculpture, through performance, installation… The approaches they adopted and the interest generated by a creation which reverberates have led them to create “Baba”, an “one-off experimental school”, lightweight in structure, presenting for the first time in 2011, behind closed doors, a cycle of encounters with different artists founded on experimentation and experience. A rare and remarkable initiative which intensifies the challenges of their works and implications.

Peinture contemporaine E Jusqu’au 07/01/12 I Galerie Nosbaum & Reding Art Contemporain J www.nosbaumreding.lu

www.citymag.lu

14/03/11 10:35:47


30

Expositions

Agenda MUSÉes Luxembourg Project room @ aquarium

Wannes Goetschalckx

Photo : Yann Tonnar

Artiste en résidence E Jusqu’au 08/01/12 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Rencontre avec la scène artistique

les permanences de l’InfoLab Thème du mois : les monographies. Du 03/12 au 07/01/12

MONDES INVENTÉS, MONDES HABITÉS

Zesummen as besser © Robert & Shana ParkeHarrison

Artistes : David Altmejd, Chris Burden, Vija Celmins, Björn Dahlem, León Ferrari, Vincent Ganivet, Paul Granjon, Theo Jansen, Bodys Isek Kingelez, Paul Laffoley, Isa Melsheimer, Miguel Palma, Panamarenko, Robert & Shana ParkeHarrison, Nancy Rubins, Conrad Shawcross, Roman Signer, Jan Svankmajer. Jusqu’au 15/01/12

I’VE DREAMT ABOUT. COLLECTION MUDAM

L’exposition s’articule en cinq domaines thématiques, combinant objets, photographies, art, films, citations de textes et illustrations sonores pour aboutir à une dramaturgie intermédiale sophistiquée. Jusqu’au 29/04/12

Musée national d’histoire et d’art Joseph Probst (1911-1997)

L’exposition s’intéresse aux collections bourgeoises du 19e siècle à travers la figure de Jean-Pierre Pescatore. Une sélection d’œuvres d’artistes majeurs, parmi lesquels Gustave Courbet, Eugène Delacroix et Jean-François Millet, permettra d’illustrer les différents courants dans la peinture du 19e siècle, de l’orientalisme et de la peinture d’histoire à l’école de Barbizon. Jusqu’au 04/03/12

Émotions. Reflets dans la peinture et la photographie

Pour la seconde résidence d’artiste en 2011, le Casino Luxembourg accueille le Belge Wannes Goetschalckx. Jusqu’au 08/01/12

Found in Translation, chapter L

Artistes : Lara Almarcegui, Wojciech Bakowski, Pierre Bismuth, Aline Bouvy & John Gillis, Lucia Bru, Francisco Camacho, Ludovic Chemarin copyright, Koenraad Dedobbeleer, Edith Dekyndt, Simona Denicolai and Ivo Provoost, Agnès Geoffray, gerlach & koop, Sofie Haesaerts, Saskia Holmkvist, Hedwig Houben, Ann-Veronica Janssens, Ermias Kifleyesus, Gabriel Kuri, Jani Ruscica, Simon Starling, Pieter Vermeersch, Freek Wambacq, etc. Jusqu’au 08/01/12

Visites commentées régulières

Photo : Tom Sanford

instituTIONS Abbaye de Neumünster

© Chad McCail

Artistes : Vyacheslav Akhunov, Michael Ashkin, Chto Delat? / What is to be done?, Julien Grossmann, Steven C. Harvey, Filip Markiewicz, David Maljkovic, Chad McCail, Yves Netzhammer, Paulo Nozolino, Sven Johne, Miguel Palma, Philippe Parreno, Michel Paysant, Pavel Pepperstein, Nikolay Polissky, François Roche / R&Sie(n), Fernando Sánchez Castillo, Tomás Saraceno, Judith Walgenbach, etc. Jusqu’au 04/03/12

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg Europe à l’affiche

Cette exposition présente des exemples d’affiches politiques des 60 dernières années et provenant de différents pays de l’Union européenne, parmi lesquelles la fameuse série de 1950 faisant la promotion du plan Marshall. Jusqu’au 26/03/12

Visites guidées

dezember'11  city agenda luxembourg

L’art à tout prix

LUXEMBOURG

Clash

Peinture contemporaine E Jusqu’au 31/12 I Galerie Nordine Zidoun J www.galeriezidoun.com

Villa Vauban

Um Menschen darzustellen, die aus fremden Ländern nach Luxemburg gezogen sind, haben 4 Schulklassen eine Fotoreportage in diversen exotischen Läden, Restaurants oder auch beim Friseur gemacht. Jusqu’au 02/12

Jean-Benoît Dominicy Jusqu’au 21/12

Men’s Art

Wannes Goetschalckx

Tom Sanford

Véritable pamphlet pictural de la société américaine, dénonçant le grotesque des personnages politiques, le sentiment de surpuissance économique sur fond de crise financière et de campagne pour les élections présidentielles. Une œuvre drôle, grinçante, qui aborde les troubles et les malaises d’une société plus fragile qu’il n’y paraissait… A true pictorial lampoon on American society, denouncing the grotesque in political figures, surplus economic power against the backdrop of the financial crisis and presidential election campaign. A droll, sardonic work which portrays the troubles and malaise of a society more fragile than it appears…

Armes Luxemburg?

casino luxembourg — forum d’art contemporain

Chaque premier samedi du mois, le Casino Luxembourg propose à des artistes de présenter leur travail au public, et à des curateurs, des critiques d’art et des galeristes de faire part de leurs coups de cœur luxembourgeois. Aujourd’hui, rencontrez Julie Goergen et Laurent Friob. Le 03/12 — 16h

Défi sculptural teinté d’humour, l’œuvre de Goetschalckx consiste à transformer manuellement un tronc d’arbre de plusieurs tonnes en un cure-dent, et cela, en un temps record. L’artiste ne se ménage pas pour cette performance qui, à la fois, élabore une critique de la sculpture contem­ poraine et dénonce l’arrogance de l’homme face à la nature. A sculptural challenge tinged with humour, this work by Goetschalckx consists in the manual transformation of a tree trunk weighing several tons into a toothpick, in record time. The artist does not spare himself in this performance, which, at the same time, formulates a critique on contemporary sculpture and denounces the arrogance of man in the face of nature.

Mudam

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Jeudi 18h (F) Samedi 15h (F) Dimanche 14h (L), 15h (F) et 16h (D) MHVL Jeudi 18h (L) Dimanche 16h (F) Du château comtal à la ville européenne  Dimanche 16h MNHA Jeudi 18h (L / D) Samedi 15h (F) Dimanche 15h (L) MNHN Dimanche 16h Mudam Samedi 16h (F) Dimanche 15h (D) et 16h (L), 04/12 11h (EN) Visites enfants Samedi 15h (L / D) et dimanche 14h (F) Villa Vauban Vendredi 18h (L / D)

VISITES PAUSE DÉJEUNER "MUSÉE DU JOUR"

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Mercredi 12h30 (30 min) (F / D / L) MHVL Vendredi 12h30 (30 min) (L / F) MNHA Mardi 12h30 (30 min) MNHN Jeudi 12h30 Mudam Lundi 12h30 (15-20 min) Villa Vauban Samedi 12h30

VISITES PONCTUELLES

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Visite commentée 60+ Lundi 05/12 15h MNHN Illusions optiques liées aux couleurs : visite thématique de l’exposition "Haut en couleurs" suivie d’un menu gastronomique Dimanche 04/12 11h Mudam Stiefesdag Lundi 26/12 16h (L) Villa Vauban Visite en émotions Dimanche 04/12 16h (D)

© Joseph Probst

À l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de Joseph Probst (1911-1997). À travers une cinquantaine d’œuvres, l’accrochage au MNHA permet au visiteur de suivre l’évolution de la création artistique de l’artiste de ses débuts jusqu’à la fin de sa vie. Jusqu’au 25/03/12

Sous nos pieds – L’archéologie au Luxembourg de 1995 à 2010

Une grande rétrospective sur l’archéologie présente les principales découvertes archéologiques faites au Luxembourg de 1995 à 2010. Jusqu’au 02/09/12

L’exposition réunit une sélection de peintures du 17e au 19e siècle issues des trois collections de la Villa Vauban et une série d’œuvres photographiques du tournant du 21e siècle provenant de la collection du Centre national de l’audiovisuel (CNA). Jusqu’au 07/05/12

BECH-KLEINMACHER Musée A Possen / Musée folklorique et viticole / Musée de jouets Serge Koch et Katarzyna Kot Exposition dans le cadre du Week-end du bois. Jusqu’au 23/12

musée national d’histoire naturelle

ESCH-SUR-ALZETTE

Haut en couleurs – Farbenfroh

Musée National de la Résistance

Le long d’un parcours varié et interactif, dans des salles en couleur, chaque visiteur découvrira comment la couleur est produite, comment elle est perçue et comment elle agit. Jusqu’au 26/02/12

Lapidaires empreintes / Steinerne Spuren

Un mélange d’art, de provocation, d’érotisme, de couleur et de joie de vivre caractérise l’exposition montée par Patrick Wengler, président de l’asbl Paticka qui emprunte le chemin de l’art pour "toucher les gens" et leur rappeler par la photo et de manière ludique que le sida reste présent partout et à tout moment. Du 02/12 au 08/01/12

marita liulia "Choosing my religion + Tarot" Jusqu’au 15/01

Lucien Wercollier Exposition permanente

Archives Nationales de Luxembourg Feierrout – Le dernier siècle de la sidérurgie luxembourgoise

Héritières des archives de l’Arbed, les Archives nationales portent un regard particulier sur les cent dernières années de la sidérurgie luxembourgeoise — la parole est aux documents d’archives. Jusqu’au 14/12

CarréRotondes Salon 2011 du Cercle Artistique de Luxembourg

Découvertes

Exposition permanente

Les planètes

Exposition permanente

Nos ancêtres

Exposition permanente

Nos paysages

Exposition permanente

Nos régions

Exposition permanente

Monuments commémoratifs du camp de concentration de Mauthausen, photographiés par Jean-Marie Winkler. Jusqu’au 29/01/12

Notre Terre

Exposition permanente

Qui suis-je ?

Exposition permanente

Metz (France) Centre Pompidou-Metz Erre

Cette exposition collective prend comme point de départ le motif du labyrinthe pour aborder les questions de l’errance, de la perte, de la déambulation et leurs représentations dans l’art contemporain. Jusqu’au 05/03/12

Artistes : Gudrun Bechet, Marc Bertemes, Laurianne Bixhain, Fränz Dasbourg, Jean Delvaux, Doris Drescher, Gudrun Eliasdottir, Katrin Elsen, Claude Ernster, Tom Faber, Malou Faber-Hilbert, Henriette Feitler, Celine Flammang, Claire Flammang, André Haagen, Miikka Heinonen, Germaine Hoffmann, Florence Jost-Schuller, Anne Marie Klenes, Carine Kraus, Michael Kravagna, MaxLauer, Catherine Lorent, Isabelle Lutz, Chantal Maquet, Anne Mélan, Iva Mrazkova, Dani Neumann, Christian Neuman, Anna Prajer, Anna Recker, Jean-Claude Salvi, Véronique Kolber, Doris Sander, Rafael Springer, Marianne Steichen, Clas Steinmann, Leen van Bogaert, Robert Viola, Catherine Winandy, etc. Jusqu’au 04/12

us ez to s sur v u o Retr énement n v o les é l e v e n t s l A et n d Fin urio.

www

.pl

www.citymag.lu


Expositions

31

Agenda Cercle

ETTELBRUCK

Joseph Probst – 100e Anniversaire

CAPe

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie Exposition du Prix d’Architecture 2011 L’exposition des projets nominés et lauréats présentera un panorama unique du meilleur de la création architecturale récente au Luxembourg. Jusqu’au 17/12

DIEKIRCH Maison de la Culture Exposition d’hiver De l’association artistique La Palette. Du 10/12 au 15/01/12

MERSCH Centre national de littérature – La Maison Servais 2, rue Emmanuel Servais – Politik, Literatur, Industrie

Mierscher Kulturhaus (Fresken) Altéer an Helleg Biller

Vernissage : 01/12 à 18h30. Du 02/12 au 29/01/12

NIEDERANVEN Kulturhaus Niederanven

jean messagier Jusqu’au 07/01/12

Galerie d’Art Contemporain Am Tunnel et Espace Edward Steichen Ma Passion – Ma Vision

Photos, peintures et sculptures d’élèves de lycées luxembourgeois. Jusqu’au 15/01/12

Pièces rares issues des archives de la Banque pour la commémoration de ses 155 ans. Jusqu’au 31/12

Auto-mobil Jusqu’au 31/12

WEISWAMPACH Dexia Banque Internationale à Luxembourg Robert Schaus Jusqu’au 14/01/12

WILTZ BNP Paribas Claudine Maillet Du 02/12 au 13/01/12

À l’occasion de cette exposition, la Galerie l’Indépendance accueille des artistes venus de tous horizons esthétiques et rassemble leurs créations autour d’un sujet inédit. Chacun d’entre eux, avec sa sensibilité artistique unique, s’approprie brillamment le thème de la réalité se mêlant à la fiction. Artistes : Pascal Bircher, Justine Blau, Wang Du, Grégory Durviaux, Martine Feipel et Jean Bechameil, Jerry Frantz, Vanessa Gandar, Marco Godinho, Sébastien Gouju, Mike Lamy, Saskia Raux et Marc Scozzai, Sandy Skoglund, The Plug et Stéphanie Rollin, Adam Vackar. Jusqu’au 17/02/12

galerie lucien schweitzer

galeries

Armand Strainchamps

josé anne hoffmann

Fremd Gang

Artistes : Gast Bouschet et Nadine Hilbert, Patrick Galbats, François Goffin, Carine et Elisabeth Krecké, Armand Quetsch, Chantal Vey. L’exposition regroupe le travail d’artistes autour des thèmes du déplacement, du dépaysement et de l’errance. Jusqu’au 12/02/12

Face2Face – Rencontre avec le Sud Photographies. Du 11 au 31/12

Gravures et livres d’Artiste – Soheila Knaff-Sanie Tableaux. Jusqu’au 05/01/12

CLERVAUX Ancien Hôtel du Parc Britt Bernard / Odile Jager-Poirel / Mich Siebenaller Dessins, peintures, photographies, assemblages, céramiques et meubles. Jusqu’au 18/12

Grand-Rue The Incomplete Dictionary of Show Birds – Luke Stephenson

Montée de l’Église Mémoires – Chantal Vey

L’appareil photographique de Chantal Vey nous permet d’accéder à des endroits qui restent habituellement fermés au public. Les stocks et les entrepôts des musées semblent être des endroits indéterminés, irréels. Chantal Vey permet à l’observateur de devenir témoin de comment, dans la pénombre des entrepôts, non seulement le voile protecteur de l’emballage, mais avant tout le jeu entre la pénombre et l’obscurité procure finalement aux objets une nouvelle forme et redonne vie à la collection de manière fantastique. Jusqu’au 14/09/12

en image la dimension invisible immanente à la réalité et la rendre consciente pour l’observateur. Jusqu’au 14/09/12

ESCH-SUR-ALZETTE BâTIMENT MASSENOIRE La Cité des Sciences Le centre de documentation de la Cité des Sciences présente les projets de construction de l’État, les concepts d’urbanisme et des aménagements urbains de la Terrasse des Hauts Fourneaux, mais aussi les acteurs et futurs utilisateurs des nouvelles infrastructures.   Exposition permanente

MONDORF-LES-BAINS Mondorf Parc Thermal – Source Kind Hiver artistique

Artistes : Rol Backendorf, Nicole Betz, Nicole Boulmont, Cynthia Haas, Marcelle Haine, Nico Hienckes, Edmée Lichtfus, Romy Weydert. Jusqu’au 06/12

VIANDEN Ancien Cinéma Café Club 75e Anniversiare FC Orania Vianden Photographies. Jusqu’au 05/12

église du sacré-cœur noël à travers le monde

Exposition de plus de 350 crèches, de photos de Fernand Konnen, exposition philatélique "Nativité". Du 21/12 au 06/01/12

WILTZ Place Communale Crèche de Noël Sculptures en bois. Du 01 au 31/12

Théâtre Municipal Exposition duLions Club Jusqu’au 08/01/12

Place du Marché Fluffy clouds – Jürgen Nefzger

Quel phénomène étrange. Des nuages pelucheux, d’un blanc pur, traversent un ciel vide. Tout à coup la vision du spectateur se recompose, les édifices à l’arrière-plan se dégagent clairement : des centrales nucléaires. Jürgen Nefzger démontre comment figer

Tracing Space

Serge Ecker konstruiert in seinen Fotoarbeiten durch Wegnahme und Hinzufügung zeitlich versetzter Spuren eine Hyperrealität, in der das Tatsächliche und das Vergangene durch eine unsichtbare Montage aus Erinnerung und Fiktion miteinander verschmelzen. Jusqu’au 08/01/12

n ent o ur ev ts sur o y t i n subm z vos eve t ive r c . s In rio n/1e2 u l p . wwwn janvier : 05 Éditio

espace mediart Rencontres – Begegnungen

La 8e édition limitée art et poésie de mediArt réunit une série d’encres de Chine de l’artiste luxembourgeois Nico Thurm et des reproductions de poèmes manuscrits en allemand de l’auteur luxembourgeois Lex Jacoby. Jusqu’au 23/12

Armand Strainchamps 25.11. 2011 - 5.1.2012

Home Sacré-Coeur Noël en Provence

"Notion" Jusqu’au 26/01/12

Hilly Kessler – FRAUEN-BLICKE

Display 01 – espace d’exposition du CNA

Galerie d’art Château de Wiltz

Cette série d’images se concentre sur une partie de l’univers des oiseaux. Le concept est cependant tout à fait insolite. Luke Stephenson ne crée pas d’image documentaire qui montre chaque animal dans son environnement habituel. Il élabore une sorte de catalogue et exclut tout ce qui pourrait voler la vedette aux oiseaux : leur habitat et l’arrièrefond. Jusqu’au 14/09/12

martin werthmann

artium art gallery

Jusqu’au 05/01/12

Serge Koch. Vernissage : 01/12, 19h. Du 02/12 au 29/01/12

WILTZ

LUXEMBOURG

Galerie Miltgen

Marc Ferrante

3DIMENSIONEN

AUTRES

LUXEMBOURG

Centre d’art Nei Liicht

GENIE FRISCH

Realfictions

Centre d’art Dominique Lang

Jusqu’au 05/01/12

Galerie S.I.T.

Crédit Suisse STEINFORT

Suite au livre publié en 2010 à l’occasion de son Centenaire, l’Administration des bâtiments publics jette une nouvelle lumière sur ses 100 ans d’activités sous forme d’une exposition présentant au grand public des documents intéressants, de précieux plans et photos sortis des archives, des articles de journaux ou encore des films. Jusqu’au 09/01/12

Galerie Château de Bourglinster

Galerie l’Indépendance Exposition commémorative des 155 ans de Dexia BIL

expo 100+1

BOURGLINSTER SCHIFFLANGE

Du 03 au 11/12

Artistes : Bernhard Maria Müller, Emmanuelle Lévy, Anna Prajer. Jusqu’au 14/12

Espace H2O, Oberkorn

DUDELANGE

Œuvres récentes. Jusqu’au 07/01/12

Wanted

DIFFERDANGE

Yvon Lambert nous donne le goût du voyage, d’aller à l’encontre de ces personnages sortis de l’ombre et des ruelles obscures mais pas à la manière d’un guide touristique qui nous présente une ville sous son meilleur angle avec des photographies explicites " en couleur et ciel bleu". Jusqu’au 18/12

claude tétot

Jusqu’au 16/03/12

Centre culturel Al Schmelz, Stengefort

Naples – Yvon Lambert

Œuvres récentes. Jusqu’au 07/01/12

tour alcide de gasperi (luxembourgkirchberg)

Du 03 au 24/12

"Maginal moments, Bilder und Glas-Lichtskulpturen" Jusqu’au 07/12

galerie nordine zidoun

Beaumontpublic

"Clash" Jusqu’au 31/12

Curated by...

Exposition jonction annonçant la future orientation du lieu en espace expérimental. Artistes : Marina Abramovic, Tamy Ben-Tor, Anna & Bernhard Blume, Miki Carmi, Jan Fabre, Tue Greenfort, Gudny Gudmundsdottir, Jenny Holzer, Lee Miller, Kosyo Minchev, Hermann Nitsch, Su-Mei Tse. Jusqu’au 23/12

COVART GALLERY MATTER BEYOND – Photographies by Bagrad BADALIAN Pour sa nouvelle exposition, Bagrad Badalian a choisi de plonger le spectateur dans un univers très corporel, voire dénudé, où la peau occupe une place majeure. Jusqu’au 13/01/12

Tom sanford

300 santons et automates : la plus grande crèche du monde. Jusqu’au 15/01/12

Galerie nosbaum & reding

KIOSQUE MPK

karina bisch & nicolas chardon

Jusqu’au 06/12

"Cache-cache & Damiers" Jusqu’au 07/01/12

Gallery Edition 88 Nikolai Panayotov – Rétrospective Du 01/12 au 28/01/12

ESCH-SUR-ALZETTE Galerie Terre Rouge DOWN HERE | UP THERE

Im Dezember 2010 machte der gebürtige Escher François Besch,

CHRISTIAN ASCHMAN

Siège ALIAI / OAI / ALI / Tema.lu Maison passive – ma maison de demain

bunker palace.com

L’exposition au Ratskeller du Cercle met en évidence une période bien spécifique de la carrière de l’artiste, à savoir les œuvres réalisées entre 19801984 et inspirées des poèmes et des "lieder" du romantisme allemand. Sont exposées aussi plusieurs céramiques de son épouse Colette Probst-Wurth. Jusqu’au 29/01/12

Dans son travail artistique, l’artiste plasticien Stylianos Schicho se penche sur notre société de surveillance. Mais l’observation externe n’est pas son unique thème, l’artiste s’intéresse aussi à l’observation propre et la perception de chacun de nous. Jusqu’au 07/12

david wolle

Jahrgang 1963, Bekanntschaft mit einer iPhone-App namens Hipstamatic, einer Art Simulation analoger Fotografie. Seitdem entstanden hunderte von Bildern, die er in Form eines virtuellen Tagebuches auf seiner Webseite www.hipstamat.com veröffentlicht. Unter dem Titel "down here | up there" zeigt der erst im Juli vom "National Geographic Magazine" ausgezeichnete Fotograf in der Galerie Terre Rouge eine Auswahl an Natur- und Landschaftsaufnahmen, bei denen die Spannung zwischen Himmel und Erde im Mittelpunkt steht. Jusqu’au 11/12

La construction passive représente aujourd’hui le standard optimal en matière d’efficacité énergétique, qu’il faut implémenter dans les habitudes et les projets de construction. En tant que structure nationale pour le conseil en énergie, myenergy a décidé de mettre en place cette exposition afin de répondre à toutes les questions qui se posent à ce sujet. Jusqu’au 03/12

réalisation :

© MNHA / Tom Lucas

Stylianos Schicho

galerie bernard ceysson

www.centredart-dudelange.lu www.citymag.lu A_STRAINCHAMPS_city_130x190.indd 1

18/11/11 09:26


32 For December

Hysteria

Comic relief

1 2 3 4 5

14/12

Mission Impossible: Ghost Protocol Tom Cruise returns as Ethan Hunt in the fourth instalment of the franchise.

09/12

Puss in Boots

Antonio Banderas voices the suave fairytale cat in a prequel to the first Shrek film.

02/12

Real Steel

Near future drama starring Hugh Jackman as a former boxer, now promoting a robot pugilist.

11/12

Happy Feet Two

Sequel to the animated feel-good penguin adventure.

25/12

Carnage

Roman Polanski’s dark drama focuses on two middle class couples.

Photos: Paramount Pictures, DreamWorks Animation, Touchstone Pictures, Village Roadshow Pictures, Constantin Film Production

New releases

Slingshot Hip Hop

Taking the rap

Filmed to a large extent in Luxembourg, Hysteria is a delightful Victorian romp about the invention of the motorised sex aid. FilmÉ en grande partie au Luxembourg, Hysteria est une comÉdie victorienne dÉlicieusement exubÉrante sur l’invention du vibromasseur.

V

ictorian attitudes to sex are turned upside down in Tanya Wexler’s historical comedy Hysteria. Set in 1880s London, the film stars Hugh Dancy as Dr Joseph Mortimer Granville, a doctor who, together with amateur scientist Edmund St. John-Smythe (Rupert Everett), it claims invented the first electricmechanical vibrator. The device was made to help treat female “hysteria” and is first used by Granville and his senior partner Robert Dalrymple (played by Jonathan Pryce) on their female patients. Dalrymple’s daughter Charlotte (Maggie Gyllenhaal) also enters the scene and is a vivacious independent woman in contrast to her younger sister Emily (Felicity Jones), who is betrothed to Granville. The scene is thus set for much sexual hilarity and a budding romance. Audiences in Toronto apparently loved the film when it premiered at the film festival earlier this autumn. One commentator said the film manages to discuss the subject in a purely enjoyable manner without offending anyone. Q

L

a comédie historique de Tanya Wexler intitulée Hysteria tourne en dérision les attitudes victoriennes vis-à-vis de la sexualité. L’intrigue se déroule à Londres dans les années 1880. Hugh Dancy campe le rôle du docteur Joseph Mortimer Granville, un médecin qui, avec l’aide du scientifique amateur Edmund St. John-Smythe (Rupert Everett), aurait inventé le premier vibromasseur électro-mécanique. Cet appareil a été mis au point pour soigner des patientes atteintes d’« hystérie », et est utilisé pour la première fois par Granville et son associé Robert Dalrymple (incarné par Jonathan Pryce) sur leurs patientes. La fille de Dalrymple , Charlotte (Maggie Gyllenhaal), entre aussi en scène ; c’est une femme dynamique et indépendante, contrairement à sa jeune sœur Emily (Felicity Jones), qui est fiancée à Granville. Tous les ingrédients sont réunis pour un grand moment d’hilarité sexuelle et une idylle naissante. Le public de Toronto a manifestement adoré le film lors de sa première au festival du film au début de l’automne. Selon un commentateur, le film parvient à aborder ce sujet de manière très plaisante et sans offenser quiconque. Q

Costume comedy E 16/12 S In English (st. Fr & Nl.) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

dezember'11  city agenda luxembourg

Photo: Rumzi Araj

N Duncan Roberts  O Delux Productions

DAM, highly politicised hip hop. DAM, du hip hop très politisé.

The Comité pour une Paix Juste au ProcheOrient (CPJPO) is hosting a screening of Jackie Reem Salloum’s documentary about Palestinian Hip Hop artists who live and perform in Israel or the occupied territories of Gaza and the West Bank. The film follows a number of groups and rappers, including DAM which has developed from a group imitating US gangster rap to becoming a highly politicised outfit. But the film does not shy from taking a critical look at the often negative reception these artists face in their own community when they dress in the US hip hop style or when independent females perform on stage. The film will be followed by a discussion with members of the CPJPO and Alain Tshinza, director of local documentary Hamilius.

Le Comité pour une Paix Juste au ProcheOrient (CPJPO) organise une projection du documentaire de Jackie Reem Salloum sur des artistes de hip hop palestiniens qui vivent et se produisent en Israël ou dans les territoires occupés de Gaza et de Cisjordanie. Le film suit plusieurs groupes et rappeurs, dont DAM, qui était à l’origine un groupe imitant le gangsta rap américain et qui est devenu très politisé. Mais le film n’hésite pas à porter un regard critique sur la manière souvent négative dont ces artistes sont perçus dans leur propre communauté lorsqu’ils s’habillent façon hip hop américain, ou lorsque des artistes féminines indépendantes se produisent sur scène. Le film sera suivi d’un débat avec des membres du CPJPO et avec Alain Tshinza, réalisateur du documentaire luxembourgeois Hamilius.

Social-cultural documentary E 13/12 H 19:30 S In Arabic (st. En & Fr.) I Exit07 (CarréRotondes) J www.paixjuste.lu

www.citymag.lu


Cinéma

The Rum Diary

The Lady

Johnny Depp reprises his Hunter S. Thompson role from Terry Gilliam’s Fear and Loathing in Las Vegas. Well, he plays a fictional version of a young, pre-gonzo journalism Thompson. Paul Kemp is a hedonist who lands a job with a paper in Puerto Rico and lands in all sorts of scrapes. Bruce Robinson (Withnail & I) directs what seems to be a fun but unfocused film. Johnny Depp reprend le rôle de Hunter S. Thompson, qu’il jouait dans Las Vegas Parano, de Terry Gilliam. En fait, il joue ici une version fictive de Thompson jeune, avant la création du journalisme gonzo. Paul Kemp est un hédoniste qui trouve un travail dans un journal de Porto Rico et va s’attirer toutes sortes d’ennuis. Bruce Robinson (Withnail et moi) est le réalisateur de ce qui semble être un film amusant mais confus.

Michele Yeoh stars as Aung San Suu Kyi and David Thewlis plays her husband, the writer Michael Aris, in Luc Besson’s take on the life of the Burmese pro-democracy activist. The story takes in Suu Kyi’s formative years but focuses on her house arrest and the relationship with Aris as the military rulers in Burma attempt to crush her spirit. Michele Yeoh joue le rôle de Aung San Suu Kyi et David Thewlis interprète son mari, l’écrivain Michael Aris, dans ce film de Luc Besson sur la vie de la militante birmane pour la démocratie. L’histoire aborde la jeunesse de Suu Kyi mais se concentre sur son arrestation et sa relation avec Aris, à l’époque où le régime militaire birman cherchait à briser sa résistance.

Photos: EuropaCorp, GK Films

Before gonzo

33

Courageous love

Comic drama E 02/12 S In English (st Fr. & Nl.) I Utopia (Limpertsberg) J www.utopolis.lu

chaque mercredi 2 places de cinéma pour le prix d’1 le mercredi change avec Orange. Nous pensons que le cinéma se partage à 2. C’est pourquoi, avec Orange Wednesdays, vous bénéficiez chaque mercredi d’1 place gratuite pour 1 place achetée.

True life drama E 02/12 S In English (st Fr. & Nl.) I Utopia (Limpertsberg) J www.utopolis.lu En collaboration avec

www.utopolis.l

www.utopolis.lu

www.utopolis.lu

Sherlock Holmes: A Game of Shadows

www.orange.lu

Photo: Warner Bros.

Elementary

Holmes and Watson set forth again. Holmes et Watson de retour.

Guy Ritchie’s rehabilitation continues with this sequel to his 2009 take on the world’s most famous detective. Robert Downey Jr. reprises his role as a smug, seemingly invincible but moody Holmes, while Jude Law does some of his best work for a long time as sidekick Dr. John Watson and Eddie Marsden returns as inspector Lestrade. The new film’s plot centres on the investigation into the death of the Crown Prince of Austria and its historical implications. Noomi Rapace (Millenium trilogy) and Kelly Reilly co-star, while Stephen Fry plays Holmes’s brother Mycroft and Jared Harris is the detective’s arch enemy Moriarty. Action adventure E 30/12 S In English (st Fr. & Nl.) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

Le retour en grâce de Guy Ritchie se poursuit avec la suite de son film de 2009 sur le détective le plus célèbre du monde. Robert Downey Jr. reprend le rôle d’un Holmes sûr de lui, se croyant invincible, mais d’humeur maussade, tandis que Jude Law trouve là son meilleur rôle depuis longtemps en interprétant son acolyte, le docteur John Watson, et qu’Eddie Marsden nous revient dans le rôle de l’inspecteur Lestrade. Le scénario du nouveau film se concentre sur l’enquête menée sur la mort du prince héritier d’Autriche et ses implications historiques. Noomi Rapace (trilogie Millenium) et Kelly Reilly se partagent également l’affiche ; il y a aussi Stephen Fry, qui joue le frère de Holmes, Mycroft, et Jared Harris, qui est l’ennemi juré du détective, Moriarty.

Utopolis fête ses 15 ans! A l’occasion de son 15e anniversaire, le multiplexe cinématographique Utopolis vous offrira tout au long du mois de décembre de nombreuses surprises ! Entre cadeaux à gagner, évènements spéciaux, animations et offres tarifaires, le cinéma sera en fête pour vous remercier !

Scannez le QR code ou retrouvez toute la programmation et bien plus encore sur : www.utopolis.lu/15ans/

www.utopolis.lu

www.citymag.lu

01122011_CityMag_15ans.indd 1

11/21/11 3:28 PM


34

30 years of Aids

...and how it began

To mark International Aids Day, a special double feature is being screened in association with the Red Cross’s and Stop Aids Now. The two films are Luxembourg director JeanClaude Schlim’s acclaimed drama House of Boys (photo) and Norman René’s Longtime Companion. The day before, Jonathan Demme’s Philadelphia, for which Tom Hanks won an Oscar, is also being screened. Pour marquer la Journée mondiale de lutte contre le sida, un programme spécial composé de deux films sera proposé en collaboration avec la CroixRouge et Stop Aids Now. Il s’agit de l’œuvre acclamée du réalisateur luxembourgeois Jean-Claude Schlim intitulée House of Boys (photo) et de Un compagnon de longue date, de Norman René. La veille, ce sera Philadelphia, de Jonathan Demme, qui sera à l’honneur ; un film pour lequel Tom Hanks a gagné un Oscar.

Soirée spéciale Méliès

Rocket man

Double feature E 03/12 H 20:00 S In English (st Fr.) – House of Boys & Longtime Companion

Du mélo au western spaghetti – Tous les genres du cinéma en 10 leçons

Regards sur le cinéma israélien

Le biopic

From diaries to Cannes winners

Professor of film Martin Barnier gives the third lesson in the series. He will discuss the biopic as a genre, which became a Hollywood staple during the crisis years of the 1930s, and especially the films of Wiliam Dieterle, who gave the genre a certain nobility. A screening of Queen Christina, starring Greta Garbo, follows an interval of finger food and a drink. Martin Barnier, professeur en études cinématographiques, tiendra la troisième séance du cycle. Il parlera du film biographique, le « biopic », qui, lors de la crise des années 1930, était devenu le sujet principal des films hollywoodiens, et notamment des films de William Dieterle qui offrit au genre ses titres de noblesse. Une pause agrémentée d’amuse-bouche et d’un verre précédera la projection de La Reine Christine, avec Greta Garbo.

The season of films from Israel continues with an eclectic selection, including David Perlov’s 1970s Diary, Chapter 1 (at which screening Perlov’s daughter Yaël will be present), Avi Mograbi’s soldier confession documentary Z32, award-winning drama Intimate Grammar and acclaimed comedy La Visite de la fanfare (photo), which won the Prix du Jury at Cannes in 2008. Le cycle des films israéliens se poursuit avec une sélection éclectique de films, notamment celui des années 1970 de David Perlov intitulé Diary, Chapter 1 (la fille de Perlov, Yaël, sera d’ailleurs au rendez-vous), le documentaire intimiste d’un soldat, Z32, d’Avi Mograbi, le drame primé Intimate Grammar, et enfin la comédie à succès La Visite de la fanfare (photo) qui remporta le Prix du Jury à Cannes en 2008.

Film history E 09/12 H 19:00 S En français (film in English)

Four Israeli films E 01-15/12 H 18:30 & 20:00 S In original language (st. Fr or En.)

A special evening will mark the 150th anniversary of the birth of cinema pioneer Georges Méliès. Une soirÉe spÉciale est organisÉe pour cÉlÉbrer le 150e anniversaire de la naissance du pionnier du cinÉma, Georges MÉliÈs. NDuncan roberts

T

he father of science fiction film, Frenchman Georges Méliès was a true pioneer of cinema who saw in the medium infinite technical possibilities that could be used to tell fantastic stories. European fantastic film festivals have even named their top film prize – the Méliès d’Or – after the director. Méliès was one of the first filmmakers to use multiple exposures, time-lapse photography, dissolves, and hand-painted colour. His most famous film, Le Voyage dans la lune, was made in 1902. Based loosely on Jules Verne’s novel From The Earth To The Moon, the film features the now iconic image of a bullet-shaped spaceship landing in the eye of the man in the moon. It has now been painstakingly restored by Lobster Films, la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma and the Fondation Technicolor pour le Patrimoine Cinéma with colour tinting and a soundtrack by French group Air. A documentary by Serge Bromberg and Eric Lange detailing the restoration will also be screened – Bromberg will be at the event to answer questions from the audience. Q

L

e père du film de science-fiction, le Français Georges Méliès, fut un véritable pionnier du cinéma ; il vit en lui une infinité de possibilités techniques susceptibles d’être utilisées pour des histoires fantastiques. Les festivals européens du film fantastique sont même allés jusqu’à intituler leur prix d’excellence, le « Méliès d’Or ». Georges Méliès fut un des premiers cinéastes à utiliser le mode d’exposition multiple, le timelapse, le fondu enchaîné ainsi que le coloriage manuel de ses films. Son œuvre la plus connue, Le Voyage dans la lune, fut tournée en 1902. S’inspirant du roman de Jules Verne, De la Terre à la Lune, ce film met en scène l’atterrissage devenu légendaire d’un vaisseau spatial en forme d’obus dans l’œil de la lune. Lobster Films, la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma ainsi que la Fondation Technicolor pour le Patrimoine Cinéma lui ont donné un second souffle en restaurant les couleurs et en l’accompagant d’une bande-son du groupe français Air. Un documentaire de Serge Bromberg et d’Éric Lange sur la restauration sera projeté également ; Serge Bromberg sera présent pour répondre aux questions du public. Q

Restored classic E 12/12 H 20:30 S With documentary – en français

dezember'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Cinémathèque

Agenda jeudi 01 thursday

on: ckets sur: your ti Book ez vos places ticket.lu Réserv uxembourg www.l

dimanche 04 sunday

06

mardi tuesday

18:30 Running on Empty

15:00 Jessica und das Rentier

18:30 Z 32

Citizen Lumet USA 1988 / vo / 116’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Christine Lahti, River Phoenix, Judd Hirsch

Cinéma Paradiso USA 1989 / deutsche Fassung / 103 Minuten / Farbe / Von: John Hancock / Mit: Rebecca Harrell, Sam Elliott, John Duda / Nach dem Kinderbuch von Astrid Lindgren / Empfohlen ab 8 Jahren

17:00 The Thing

vendredi 02 friday

20:30 The Morning After

Citizen Lumet USA 1986 / vo / 103’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Jane Fonda, Jeff Bridges, Raul Julia

07

mercredi wednesday 18:30 Family Business

20:30 Philadelphia

Arthouse Classics USA 1993 / vostf / 119’ / c / De : Jonathan Demme / Avec : Tom Hanks, Denzel Washington, Jason Robards, Mary Steenburgen, Antonio Banderas

samedi 03 saturday

20:00 House of Boys

Sense and Sensibility Luxembourg-Allemagne 2009 / vostf / 117’ / c / De : Jean-Claude Schlim / Avec : Layke Anderson, Benn Northover, Udo Kier / Lëtzebuerger Filmpräis

22:00 Longtime Companion

Last Picture Show USA 1990 / vostf / 96’ / c / De : Norman René / Avec : Stephen Caffrey, Patrick Cassidy, Bruce Davison, Dermot Mulroney, Marie-Louise Parker

Finlande 2010 / vostang / 84’ / c / De : Jalmari Helander / Avec : Onni Tommila, Jorma Tommila, Tommi Korpela / Meilleur documentaire, Tribeca Film Festival New York

samedi 10 saturday

20:00 Bridget Jone’s Diary

Sense and Sensibility USA-GB 2001 / vostf / 94’ / c / De : Sharon Maguire / Avec : Renée Zellweger, Hugh Grant, Colin Firth, Gemma Jones, Jim Broadbent / D’après le livre de Helen Fielding

20:30 Imitation of Life Citizen Lumet USA 1989 / vo / 115’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Sean Connery, Dustin Hoffman, Matthew Broderick / D’après le roman de Vincent Patrick Université Populaire du Cinéma USA 1959 / vostf / 124’ / c / De : Douglas Sirk / Avec : Lana Turner, John Gavin, Sandra Dee, Dan O’Herlihy / D’après le roman de Fannie Hurst

lundi 05 monday

18:30 Von HerzfuSSb� ballern, RumpelfüSSlern und Zauberern auf dem Platz

Stereotype bzw. Automatismen in der Fußball-Berichterstattung imaginieren Nationalmannschaften als individuelle Subjekte mit einem mehr oder weniger festen Charakter, der dann in jedem einzelnen Vertreter und letztlich in allen (nicht nur fußballerischen) Handlungen aller Vertreter einer Nation wiederzuerkennen ist. Solche Zuschreibungen von Nationalcharakteren referieren jedoch nicht auf wirkliche Subjekte und ihre tatsächlichen Eigenschaften, sondern sind vielmehr stets Konstrukte, sind imaginierte Formen des Nationalen. Der Vortrag zeichnet die Grundlinien des Systems der FußballNationalstereotype vorwiegend aus Perspektive der deutschen Medien nach, um dann am Beispiel der WM 2010 nach Irritationen in den Zuschreibungen nationaler Eigenschaften zu fragen, die sich dann ergeben, wenn eine Mannschaft mit dem Merkmal spielfreudig plötzlich nur noch mauert, oder ein frankophoner Afrikaner für England oder ein italienisch sprechender Schweizer für Frankreich spielen, aber beide in der deutschen Bundesliga unter Vertrag stehen. Vortrag von Prof. Dr. Rolf Parr (Universität Duisburg-Essen) in deutscher Sprache (ca. 60’). Pause mit Fingerfood. Es wird der Dokumentarfilm "Deutschland. Ein Sommermärchen" gezeigt: Deutschland 2006 / vo / 110’ / c / Regie: Sönke Wortmann

20:30 Splendor in the Grass

jeudi 15 thursday

samedi 17 saturday

14:30 Elle et lui

20:00 Serendipity

19:00 du mélo au western spaghetti

Université populaire du cinéma USA 1961 / vostf / 124’ / c / De : Elia Kazan / Avec : Natalie Wood, Warren Beatty, Pat Hingle

lundi 12 monday

Sense and Sensibility USA 2001 / vostf / 91’ / c / De : Peter Chelsom / Avec : John Cusack, Kate Beckinsale, Jeremy Piven

18:30 Diary, Chapter 1 cf. 07/12

20:30 Le Voyage dans la lune en couleurs

Kino mat Häerz An Affair to Remember / USA 1957 / version française / 112’ / De : Leo McCarey / Avec : Cary Grant (Nickie Ferrante), Deborah Kerr (Terry McKay), Cathleen Nesbitt (la grand-mère)

18:30 Intimate Grammar

22:00 The Thing From Another World

20:30 Diary, Chapter 1

Regards sur le cinéma israélien Yoman / Israël 1973-77 / vostang / 55’ / c / Journal filmé de David Perlov Avant-programme : In Jerusalem B’Yerushalaim / Israël 1963 / vostf / 33’ / c / Essai cinématographique de David Perlov

08

jeudi thursday

18:30 La Visite de la fanfare

Last Picture Show USA 1951 / vo / 87’ / De : Christian Nyby, Howard Hawks / Avec : Kenneth Tobey, Margaret Sheridan, James Arness / D’après : "Who Goes There" de John W. Campbell Jr.

dimanche 11 sunday

20:30 Family Business Version restaurée en couleurs Le Voyage dans la lune / France 1902 / restauration en couleurs en 2011 / 14’ / c | De : Georges Méliès / Avec : Georges Méliès, Bleuette Bernon, François Lallement / Musique 2011 : Air / D’après le roman de Jules Verne "De la Terre à la lune" et "Autour de la lune" L’épopée de la restauration du Voyage dans la lune : Le Voyage extraordinaire / France 2011 / vo / 65’ / c / Documentaire de Serge Bromberg et Eric Lange

13

mardi tuesday 18:30 Garbo Talks

Citizen Lumet USA 1984 / vo / 103’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Anne Bancroft, Ron Silver, Carrie Fisher

20:30 Intimate Grammar

cf. 01/12

20:30 Running on Empty cf. 01/12

09

vendredi friday

18:30 L’Avare

Cinéma Paradiso - édition française France 1961 / version française / 92’ / De : Yves Robert / Avec : Jean Richard, Michel Galabru, Petit Gibus et cent autres enfants / À partir de 7 ans

17:00 Apollo 13

Comedy Classics France 1980 / vo / 118’ / c / De : Louis de Funès et Jean Girault / Avec : Louis de Funès, Michel Galabru, Claude Gensac / D’après la pièce de Molière

cf. 07/12

22:00 Gremlins

Last Picture Show USA 1984 / vostf / 106’ / c / De : Joe Dante / Avec : Zach Galligan, Phoebe Cates, Hoyt Axton

vendredi 16 friday

regards sur le cinéma israélien Hadikduk HaPnimi / Israël 2010 / vostang / 110’ / c / De : Nir Bergman / Avec : Yehuda Almagor, Roee Elsberg, Evelyn Kaplun / D’après le roman de David Grossman / Best Feature Film, Jerusalem International Film Festival 2010 ; Grand Prix, Tokyo International Film Festival 2010

dimanche 18 sunday

15:00 Die Muppets-Weihnachtsgeschichte

18:30 Hardly Working

Comedy Classics USA 1981 / vostf / 95’ / c / De : Jerry Lewis / Avec : Jerry Lewis, Susan Oliver, Harold J. Stone

20:30 Before Sunset

15:00 La Guerre des boutons

lundi 19 monday

cf. 13/12

Ciné XXL USA 1982 / vostf / 108’ / c / De : John Carpenter / Avec : Kurt Russell, A. Wilford Brimley, Richard Dysart

18:30 Never Give a Sucker an Even Break

Comedy Classics USA 1941 / vo / 71’ / De : Edward Cline / Avec : W.C. Fields, Gloria Jean, Margaret Dumont

20:30 Rare Exports : Finnish Xmas Cult Movie

Regards sur le cinéma israélien Israël 2008 / vostang / 81’ / c / Documentaire de Avi Mograbi

20:30 La Visite de la fanfare

Regards sur le cinéma israélien Israël 2007 / vostf / 86’ / c / De : Eran Kolirin / Avec : Sasson Gabai, Ronit Elkabetz, Saleh Bakri / Prix du Jury "Un certain regard", Cannes 2007

35

Arthouse Classics USA 2004 / vostf / 80’ / c / De : Richard Linklater / Avec : Ethan Hawke, Julie Delpy, Vernon Dobtcheff Lors d’une séance de dédicaces pour son nouveau roman, Jesse, un jeune Américain, retrouve Céline, une Française qui n’était pas venue au rendez-vous qu’ils s’étaient fixé à Vienne, neuf ans auparavant. Lui s’est marié depuis… Elle n’a eu que des aventures éphémères. Alors qu’il doit reprendre l’avion pour New York deux heures plus tard, ils entreprennent une longue pérégrination dans les rues de Paris…

22:00 Filmreakter Night 7 : The Holiday Fright Fest

Tous les genres du cinéma en 10 leçons Leçon 3 : Le biopic. "Of glorious and terrible lives : Pourquoi mettre la vie d’un personnage célèbre à l’écran ?" par Martin Barnier. Ciné-conférence en langue française ponctuée d’extraits de films (60’). Martin Barnier est professeur en Histoire du cinéma à l’Université Lumière-Lyon 2. Il oriente ses recherches vers l’histoire du son au cinéma et collabore aux revues "1895" (revue de l’Association Française de Recherche sur l’Histoire du Cinéma), "Admiranda", "CinémAction", "Positif", "Film History" (USA), "Cinegrafie" (Italie). Il a également dirigé avec Rémi Fontanel l’un des rares ouvrages sur la biographie filmée ou "biopic" : "Les biopics du pouvoir politique de l’Antiquité au XIXe siècle Hommes et femmes de pouvoir à l’écran", Lyon, Aleas éditeur, 2010. Interlude gastronomique glass & finger food. Puis projection du film : La reine Christine (Queen Christina) / USA 1933 / vostf / 99’ / De : Rouben Mamoulian / Avec : Greta Garbo, John Gilbert

Cinéma Paradiso USA 1992 / deutsche Fassung / 85 Minuten / Farbe / Animationsfilm von Brian Henson / Mit: Kermit, Miss Piggy, Fozzie Bär & Michael Caine / Empfohlen ab 6 Jahren

17:00 Barabbas

Ciné XXL USA 1961 / vostf all / 137’ / c / De : Richard Fleischer / Avec : Anthony Quinn, Silvana Mangano, Jack Palance, Arthur Kennedy, Ernest Borgnine / D’après le roman de Selma Lagerkvist

20:30 The Bridges of Madison County

14

mercredi wednesday Ciné XXL USA 1995 / vostf / 139’ / c / De : Ron Howard / Avec : Tom Hanks, Bill Paxton, Kevin Bacon, Gary Sinise, Ed Harris / D’après le livre "Lost Moon" de Jim Lovell et Jeffrey Kluger

18:30 The Morning After cf. 06/12

20:30 Z 32

Film 1 : Halloween / USA 1978 / vo / 91’ / c / De : John Carpenter / Avec : Donald Pleasence, Jamie Lee Curtis, Nancy Loomis Film 2 : New Year’s Evil / USA 1980 / vo / 90’ / c / De : Emmett Alston / Avec : Roz Kelly, Kip Niven, Chris Wallace

Université Populaire du Cinéma USA 1995 / vostf all / 135’ / c / De : Clint Eastwood / Avec : Clint Eastwood, Meryl Streep, Victor Slezak / D’après le roman de Robert James Waller

cf. 06/12

www.citymag.lu

dezember'11  city agenda luxembourg


1

CULTURE & GOING OUT A COMPREHENSIVE LISTING OF CITY VENUES AND CONTACT DETAILS. PLUS A GUIDE TO CITY RESTAURANTS AND BARS. Une liste exhaustive des lieux de loisir et leurs coordonnées, ainsi qu’un guide des bars et restaurants.

Luxembourg city tourist office

CINEMAS Cinémas

Tickets Billetterie

Cuisine Asiatique Nouveau concept unique au Luxembourg

libraries bibliothèques

JS 1 30, place Guillaume II Bureau d’accueil touristique Lu-sa : 9-19h, di : 10-18h Communication et marketing : Promotes culture and tourism and the brand image of Luxembourg City. Promotion culturelle et touristique de Luxembourg-Ville et de son image de marque. Service Guidages Luxembourg Convention Bureau : Consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. Guided tours and organised programmes. Incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. Organisation de tours guidés et de programmes-cadres. Incoming, élaboration de forfaits touristiques. G 22 28 09 J touristinfo@lcto.lu www.lcto.lu

ART GALLERIES galeries D’ART 2 Artium Art Gallery 11c, boulevard Joseph II /  49, avenue Monterey G 26 44 00 66 J www.artium.lu

3 beaumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston Diderich G 46 23 43 J www.beaumontpublic.com

4 covart Gallery 23, rue Adolphe Fischer G 26 29 61 70 J www.covartgallery.com

5 Galerie Bernard Ceysson 2, rue Wiltheim G 26 26 22 08 J www.bernardceysson.com

6 Galerie Clairefontaine Espace 1 7, place Clairefontaine Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

7 Galerie Clairefontaine Espace 2 21, rue du Saint-Esprit Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

8 Galerie d’art Am Tunnel 16, rue Zithe G 40 15 24 50

9 Galerie f. hessler 21, rue Astrid Me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h G 27 28 12 77 J www.galeriefhessler.lu

19

35

24

LUXEMBOURG TICKET Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman (Limpertsberg) Reservation and purchase by telephone: Réservation et vente par téléphone : G 47 08 95-1 J www.luxembourgticket.lu Lu-ve : 10-18h30 Sales points in the city: Points de vente en ville : Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), Conservatoire de Musique (Merl), Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (Grund).

Cinémathèque Municipale 17, place du Théâtre G 29 12 59 (infos programme) J cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

bibliothèque Municipale cité 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J bibliotheque@vdl.lu www.vdl.lu

37 Utopolis 45, avenue J.F. Kennedy G 42 95 11-1 J www.utopolis.lu

MUSEUMS musées

CULTURAL VENUES Espaces culturels 10

20

28

Banannefabrik 12, rue du Puits www.banannefabrik.lu

FondatIon de l’Architecture et de l’Ingénierie 1, rue de l’Aciérie G 42 75 55 J office@fondarch.lu www.fondarch.lu

11

12 Galerie Miltgen 32, rue Beaumont G 26 26 20 20 J www.galerie-miltgen.lu

21 Café-Théâtre “Rocas” Place des Bains G 27 47 86 20 J www.rocas.lu

22 CarréRotondes 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

13

23

Galerie Nordine Zidoun 101, rue Adolphe Fischer G 26 29 64 49 J www.galeriezidoun.com

CCR Abbaye de Neumünster 28, rue Münster G 26 20 52-1 J contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

14 Galerie Pascal Bello 74, avenue Gaston Diderich G Tel.: 26 45 97 73

15 Galerie Toxic 2, rue de l’Eau G 26 20 21 43 J www.galerietoxic.com

16 Konschthaus beim Engel 1, rue de la Loge Ma-di : 10-12h, 13-19h G 22 28 40

24 Cercle Cité 3, rue Genistre G 47 96 26 29 Jinfo@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

25 Conservatoire de Musique 33, rue Charles Martel G 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) J cml@vdl.lu www.vdl.lu

17

26

Lucien Schweitzer galerie et éditions 24, avenue Monterey G 23 616-56 J www.lucienschweitzer.lu

d:qliq 17, rue du Saint-Esprit G 26 73 62 J info@dqliq.com www.dqliq.com

6

18

27

Nosbaum & Reding – art contemporain 4, rue Wiltheim Ma-sa : 12-18h G 26 19 05 55 J www.nosbaumreding.lu

Den Atelier 54, rue de Hollerich G 49 54 85-1 J info@atelier.lu www.atelier.lu

22 Exit07 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

44

www.jsrestaurant.lu 2

bibliothèque nationale 37, boulevard F.D. Roosevelt Ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h Médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 G 22 97 55-1 J info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

19 Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman G 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

29 Kasemattentheater 14, rue du Puits G 29 12 81 J infos@kasenmattentheater www.kasemattentheater.lu

30 Philharmonie 1, place de l’Europe G 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) J info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

les amis des musées J info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

38 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain 41, rue Notre-Dame Lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h G 22 50 45 J info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

39

pour finir 2011 Royalement

41

33

34 TOL – Théâtre Ouvert Luxembourg 143, route de Thionville G 49 31 66 J tol@tol.lu www.tol.lu

Tél. +352 24 16 16 736 Tél. +352 24 16 16 737 restauration@leroyalluxembourg.com

46 école d’art contemporain 117, rue de Hollerich G 49 46 16 J ecoleart@ecoledartcontemporain.lu www.ecoledartcontemporain.lu

Hôtel Le Royal 12, boulevard Royal Tél.: + 352 24 16 16-1 L-2449 Luxembourg Fax : + 352 22 59 48 Annonce Carte visite CHA 04.pdf 1 www.leroyalluxembourg.com

au nouve Zheng le ir r v maître décou venez concept de

40

Musée National d’Histoire et d’Art Marché-aux-Poissons Ma-di : 10-17h G 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) J musee@mnha.lu www.mnha.lu

Théâtre National du Luxembourg 194, route de Longwy G 26 44 12 70 J info@tnl.lu www.tnl.lu

Renseignements et réservations :

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 14, rue du Saint-Esprit Ma-di : 10-18h, je : 10-20h G 47 96 45 00 J musee@vdl.lu www.mhvl.lu

31

32

cercle européen pour la propagation des arts Lycée Technique des Arts et Métiers 19, rue Guillaume Schneider G 40 99 20 (9-11h) J cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

Mudam – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen Me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h G 45 37 85-1 J info@mudam.lu www.mudam.lu

Théâtre des Capucins 9, place du Théâtre G 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

Théâtre du Centaure 4, Grand-Rue G 22 28 28 J centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

Nouvel An, Nouveau Chef, Nouvelles Saveurs…

art schools écoles d’art 45

Galerie La Cité 1, rue Louvigny (1er étage) G 22 36 89 J www.lacite.lu

Galerie L’indépendance Dexia BIL 69, route d’Esch Lu-ve : 8-18h

36 Ciné Utopia 16, avenue de la Faïencerie G 22 46 11 J www.utopolis.lu

5, rue du Saint-Esprit L-1475 Luxembourg Tél : 22 01 21

275, route d’Arlon - L-8011Strassen

tél. 27 39 74 7787

www.zheng.lu

42 Natur Musée – Musée National d’Histoire Naturelle 25, rue Münster Ma-di : 10-18h G 46 22 33-1 J musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

43 Villa vauban – musée d’art de la ville de luxembourg 18, avenue Émile Reuter Lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h G 47 96 45 65 J www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

3

, SPORT SERVICES nd ses a & SHOPPING ddres age 26 a l u f p e

n us Find g guide o in shopp Magazine s utiles y se 6 of Cit z les adres à la page 2 ve g u in o r p t p e R sho guide ine z et un Maga y it C du

20 Trois C-L 12, rue du Puits G 40 45 69 J danse@danse.lu www.danse.lu culture going out

11/17/11

3:49 PM


45

30

19 39 36

2

21

12

43

35 31 32 3

41 18

24

5 1

17

16

10

9 33 25 14 3

23

15 38

6

44

40

42

7 26 1

2

8

4

11

13

3

46

27 20 29 28 22

34

37


prochainement

Réservez de suite !

We advise you to get tickets now for the following shows that are likely to sell out: Nous vous conseillons d'acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants :

OURS

Jusqu’au 1er janvier 2012

WINTERLIGHTS

Festivités d’hiver de la ville avec une panoplie de manifestations : concerts, expositions, cortège de la Saint-Nicolas, marché de Noël, cirque, ventes dominicales… A celebration of winter including concerts, exhibitions, a Saint Nicholas parade, Sunday openings, the Adventscircus and the popular Christmas market. J www.winterlights.lu

GOOD DESIGN AWARD 2010 ve

Salon grand public dédié au tourisme et aux voyages, proposant une offre variée autour du thème des vacances. A public trade fair dedicated to everything connected to tourism and travel, with a wide variety of stands from countries and regions all around the world. J www.luxexpo.lu 26 février 2012

BUERGSONNDEG

Cette tradition typiquement luxembourgeoise consiste à enflammer une grande croix de bois dans la vallée de la Pétrusse afin de marquer la fin de l’hiver. Cet événement comprend spectacles, concerts mais aussi repas et boissons. Le train touristique Pétrusse Express propose une navette gratuite depuis la place de la Constitution. A unique local tradition that sees a large wooden cross set on fire in the Pétrusse Valley to represent the end of winter. The event includes entertainment, concerts and food and drink. The “Pétrusse Express” tourist train provides a free shuttle from the Place de la Constitution. J www.lcto.lu Jusqu’en mars 2012

For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg) Pour les résidentsFree de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi subscription que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail Luxembourg) et du Grand-Duché Pour les résidents deàLuxembourg

Abonnement gratuit que les frontaliers (abonnez-vous sur to/ Sendainsi an email with your name and full address lieu de travail à Luxembourg) Envoyezvotre vos coordonnées par mail à : citymag@vdl.lu For residents Luxembourg & the Grand Duchy Ouoftéléphonez au City 47 96 41 14 and foreign commuters (subscribe to your workplace City Mag abroad / à l'étranger : address in Luxembourg) Envoyez vos coordonnées par mail à

i g n aWa r d

Shoes E 25-27/04/12 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Salon Vakanz

ropean d

20-22 janvier 2012

OPL / Carl Davis / CHARLes Chaplin – Live Cinema E 09 & 10/03/12 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

r aWa r d · eu

kasabian E 29/02 I den Atelier J www.atelier.lu

manifestations 2011/12 – la sélection du lcto

010 · si l s2

Book Early!

es

38

Concerts du midi

Une série de concerts gratuits, organisés deux fois par mois les vendredis, propose aux travailleurs, aux adeptes du shopping et aux visiteurs de la ville de changer leurs habitudes pour la pause déjeuner... A series of free concerts, twice a month on Fridays, that offer workers, shoppers and visitors to the city an alternative way to spend their lunch break. J www.lcto.lu

est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg / is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an / published 11 times a year Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT :

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu RESPONSABLES RUBRIQUES /  IN CHARGE OF GENRES : Théâtre, danse / opéra, jeune public, expositions : Elvire Bastendorff J elvire.bastendorff@citymag.lu Musique classique Lisbeth Owen

citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14.

Envoyez vos par Participation auxcoordonnées frais de l'ordre de 10 EURmail par anà / numéros) virer àname MM Publishing Send an (11 email withàyour and fullS.A. : address to: citymag@vdl.lu au 47 96 41 14 Please send an email with ou yourtéléphonez name and full address to citymag@vdl.lu

J lisbeth.owen@citymag.lu Musiques actuelles, événements, conférences, cinéma : Duncan Roberts J duncan.roberts@citymag.lu

or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published the year to MM Publishing S.A.: City Mag àduring l'étranger / abroad : IBAN LU87 0019 1655vos 8851 4000 / Code / Swift Envoyez coordonnées parBic mail à BCEELULL. citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. :

Coordinatrice : Deborah Lambolez (-56) J deborah.lambolez@maisonmoderne.lu

Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage

cartographie / cartography : monopolka Sàrl GRAPHISME / layout :

J design@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

PUBLICITÉ / ADVERTISING :

Coming up

prochainement

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

Afin de promouvoir au mieux votre événement, nous vous conseillons d’insérer en complément une publicité. Promote your event with even greater visibility by placing a complementary advertisement. Impression / PRINT : Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr.

Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

Prochaine parution / NEXT EDITION : 28/12/2011

Silent Movie Music Company/Lubitsch Confluence – Akram Khan and Nitin Sawhney january

13 Janvier

The Silent Movie Music Company plays a score by its founder (and pianist/violinist) Günter A. Buchwald to accompany a screening of Ernst Lubitsch’s 1919 silent movie Die Puppe. The romantic comedy precedes the great German director’s move to Hollywood, but is packed with some of his trademark humour and sensibility for absurd situations leading to romance. In association with the Cinémathèque. La Silent Movie Music Company se penche sur une œuvre musicale composée par le fondateur de la compagnie, le pianiste et violoniste Günter A. Buchwald, pour accompagner la projection du film muet de 1919 intitulé La Poupée que l’on doit à Ernst Lubitsch. Jalonnée de situations burlesques, cette comédie sentimentale fut réalisée par le cinéaste allemand avant son grand départ pour Hollywood. Elle est empreinte d’un humour et d’un goût pour les situations absurdes propices aux histoires d’amour qui le caractérisent... En collaboration avec la Cinémathèque. I Philharmonie

Choreographer-dancer Akram Khan joins forces once again with composer-musician Nitin Sawhney for a sort of retrospective of their work. Confluence explores the way these two artists came to work together on projects such as Zero Degrees and Bahok, and celebrates the creative process. Six musicians and five dancers join them for what the Daily Telegraph called a powerful and idiosyncratic work. Le danseur et chorégraphe Akram Khan et le musicien et compositeur Nitin Sawhney se réunissent une nouvelle fois pour ce que l’on pourrait qualifier de « rétrospective de leur œuvre ». Confluence nous propose de découvrir la manière de travailler des deux artistes lorsqu’ils se sont consacrés à Zero Degrees ou encore à Bahok. Une véritable ode au processus créatif ! Ils seront accompagnés de six musiciens ainsi que cinq danseurs pour ce que le journal britannique Daily Telegraph a qualifié d’œuvre idiosyncrasique en saluant sa puissance artistique. I Grand Théâtre

dezember'11  city agenda luxembourg

20 21  & 

January Janvier

Baxter Dury January 21 Janvier

Baxter Dury cannot escape comparisons with his father – the late, great, Ian – especially as his vocal style is, as Dave Simpson in The Guardian writes very familiar with its “half-mumbled cockney narratives”. However, Happy Soup, his third album released in the autumn is packed with what Simpson calls “terrific, understated, dry, post-modern, electro-tinged pop songs.” Baxter Dury ne peut guère échapper aux comparaisons avec son père – le regretté Ian Dury – surtout si l’on fait référence à son style de voix... Selon Dave Simpson, critique musical pour le journal britannique The Guardian, la ressemblance est frappante au niveau des « récits de cockney à moitié audibles ». Cela dit, Happy Soup, le troisième album de Baxter, sorti cet automne, est un recueil de ce que M. Simpson qualifie de « chansons pop postmodernes rehaussées d’une pincée d’électro qui allient merveilleusement mordant et raffinement ». I Exit07

Organisateurs / producteurs : Pour apparaître dans les pages du City Agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande Région. Deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net : Édition janvier 05.12.2011 Édition février 06.01.2012 OrganisERs / producERS / PROMOTERS: To ensure inclusion of your event in the second section, City Agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater Region’s culture portal. Deadline for submissions via plurio.net: January edition 05.12.2011 February edition 06.01.2012

Luxembourg fait partie, avec Metz, Sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier QuattroPole : www.quattropole.org Luxembourg is a member, alongside Metz, Saarbrücken and Trier, of the cross-border QuattroPole network: www.quattropole.org

www.citymag.lu


Exposition

16 NOVEMBRE 2011 - 20 JANVIER 2012

d’Villa BGL BNP PARIBAS 10A Boulevard Royal, Luxembourg

FARGO

BGL BNP PARIBAS S.A. (50, avenue JF Kennedy, L-2951 Luxembourg, R.C.S. Luxembourg : B 6481) Novembre 2011

Exposition ouverte au public du lundi au vendredi de 09h à 16h Accès libre

bgl.lu


Sous nos pieds Archéologie au Luxembourg 1995 – 2010

Musée national d’histoire et d’art Luxembourg

Marché-aux-Poissons L-2345 Luxembourg www.mnha.lu

mardi-dimanche 10h -18h jeudi 10h - 20h lundi fermé

21. 10. 2011 - 02. 09. 2012


dezember'11 CITY AGENDA LUXEMBOURG

Tom's City Magazine  

The December edition of City Magazine Luxembourg, the official publication of the Ville de Luxembourg.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you