Page 1


CCP Connect gérer son compte en ligne, c’est plus de temps pour soi

• accès à votre compte CCP 24h/24 • • • •

accès universel et sécurisé via Internet (domicile, bureau, étranger...) service 100% gratuit prix avantageux pour virements électroniques compatible Mac

• nouveau : rechargement carte TIPToP

CCP Connect

L’internet banking du compte courant le moins cher. Division des Services Financiers Postaux - L-2997 Luxembourg - Téléphone gratuit : 8002 9696 - www.ept.lu

Rendez-vous.indd 1

22/08/07 18:00:08


Septembre étant synonyme de rentrée, nous avons sauté sur l’occasion pour vous faire franchir les portes de l’Université du Luxembourg. Véritable microcosme au cœur de notre capitale, elle bénéficie, dans cette édition, de deux expositions complé­mentaires. Ainsi, en complément de la présentation de cette jeune et dynamique institution par son recteur, Rolf Tarrach, nous vous invitons à découvrir, au travers du travail photographique d’Andres Lejona, plusieurs membres de cette communauté étudiante grandissante. Huit couvertures différentes soulignent notre attachement à la rentrée académique programmée au 17 septembre. Autre rendez-vous majeur de la rentrée, la semaine de la mobi­ lité se tiendra du 15 au 23 septembre. La Ville profitera de cette édi­tion pour présenter une pléthore de nouveautés dans le domaine des transports en commun et de la mobilité douce. Découvrez-les en avant-première et profitez de la carte théma­ tique de ce numéro pour emprunter les nombreuses pistes cyclables présentes sur le territoire de Luxembourg-ville. Ce numéro vous incitera également à vous rendre au CRAZY CINEMATOGRAPHE actuellement installé à la Schueberfouer. Entre chiens-pianistes et femmes-serpents, un univers bizarroïde et joyeux, pour redécouvrir le cinéma forain d’antan. C’est également en septembre qu’aura lieu la semaine culturelle capverdienne, avec pour point d’orgue un festival de musi­­que et de danse Place Guillaume II les 15 et 16 septembre. Nous sommes, de fait, heureux d’accueillir le Cap-Vert dans la rubrique International Community, à proximité de Paul Gudendorf, fonctionnaire au service financier de la Ville, passionné de photo et de modélisme (Passion Commune). Un dernier crochet, enfin, par le tournoi international dames de Tennis, les Fortis Championships Luxembourg 2007�, vous permettra d’entrer, avec nous, dans ce mois de septembre particulièrement animé. Bonne rentrée! Paul Helminger Bourgmestre de la Ville de Luxembourg

Photo: Luc Deflorenne

Une reprise en fanfare

A new term is trumpeted forth As September is synonymous with the start of a new term, we have jumped on the occasion to open the doors of the Univer­ sity of Luxembourg to you. This real microcosm at the heart of our capital enjoys two supplementary exhibitions, in this edition. Thus, as a complement to the presentation of this young and dynamic institution by its rector, Rolf Tarrach, we invite you to meet, through the photographic work of Andres Lejona, several members of this growing student community. Eight different covers highlight our attachment to the beginning of the academic year planned for 17 September. Another major event for the new term is mobility week, taking place from 15 to 23 September. The City takes advantage of this edition to present a plethora of news in the field of public transport and environmentally friendly mobility. Learn about it here first, and use the Carte thématique in this issue to take the numerous cycle paths on the Luxembourg-City territory. This issue also encourages you to visit the CRAZY CINEMATOGRAPHE currently set up at the Schueberfouer. Dog-pianists and snake-women feature in this peculiar and fun-filled universe; redis­cover the fairground of days gone by through cinema. It’s also in September that the Cape Verdean community hold their celebrations, with a music and dance festival in Place Guillaume II on 15 and 16 September as an interlude. We are delighted to welcome them in the International Community column, near to Paul Gudendorf, a civil servant in the City’s financial department, with a passion for photography and model-making (Passion commune). Finally, a last detour via the inter­national women’s tennis tournament, the Fortis Championships Luxembourg 2007, means you can begin, with us, this particu­larly animated month of September. Have a good new term! Paul Helminger Mayor of the City of Luxembourg

 02_Edito.indd 3

30.08.2007 11:30:01 Uhr


Sommaire The Magazine includes portraits, interviews, stories and a portfolio.

Rendez-Vous presents the Highlights of events, exhibitions and the Cinémathèque programme.

Magazine 6 Agir Uni A la fois plurilingue et axée sur la recherche, l’Université du Luxembourg construit, pas à pas, son identité. Confrontée à un nécessaire jeu de séduction auprès de la population estudiantine, elle met dans la balance des arguments pour le moins uniques, qu’il s’agisse de participation active ou de partenariats privilégiés.

22 „E Kuss fir de Bus“ Luxemburg steht europaweit an der Spitze, wenn es um die Anzahl an Autos pro Einwohner geht. Allein 61% aller Haushalte verfügt über mindestens zwei Pkws. Der öffentliche Transport muss sich daher einiges einfallen lassen, um als Alternative zum Privatwagen zu bestehen. Die Neuordnung des städtischen Busangebots ist dabei ein Schritt in die richtige Richtung.

36 Creole Charm 162 nationalities live in Luxembourg… Including 10,000 Cape Verdeans.

42 Tous UNI

Highlights 80 Spectacles et loisirs Une sélection des événements du mois

100 Expositions Une sélection des expositions du mois

112 Cinémathèque Les différents cycles, les événements live, et le programme du week-end en détail

Ce portfolio signé Andres Lejona atteste de la grande diversité d’étudiants inscrits à l’Université du Luxembourg.

58 Le sens du détail La capitale luxembourgeoise revendique une ­variété d’enseignes aux contours uniques. Destination shopping.

64 Retour vers le futur Le Crazy Cinématographe de la Cinémathèque fait renaître, à la Schueberfouer, une vieille tradition foraine qui offre à ses visiteurs une balade animée dans le temps...  03_Sommaire.indd 4

30.08.2007 16:49:32 Uhr


Find the monthly features in Rubriques.

Vademecum is a pocket size day-to-day agenda.

Vademecum 8 Agenda Concerts, théâtre, danse, cinéma… Classement jour par jour.

34 Expositions Musées, galeries, institutions... toutes les expositions du mois.

46 Listing, cartes, adresses utiles Pour retrouver toutes les adresses des différents lieux en ville.

Rubriques 16 Carte thématique En ajoutant, en juillet dernier, trois pistes cyclables au réseau existant de quelque 70 km, la Ville de Luxembourg vient de livrer un chapitre de son ambitieux concept-vélo.

28 City News Informations pratiques, nouveautés shopping, nouvelles adresses... Les temps forts de l’actualité citadine.

74 Sport Le 22 septembre, les arènes du CK Sport Center s’ouvriront sur la 16e édition des Fortis Cham­ pionships Luxembourg. Une occasion exceptionnelle d’approcher les divas du court.

116 Adresses utiles Musées, institutions, théâtres, discothèques… Guide pratique.

118 Passion commune A mi-parcours d’une année événement, Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007 tire un premier bilan de ses six mois jalonnés d’une pléiade d’événements. Quelque 231 projets ont ainsi déjà vu le jour, drainant 541.179 visiteurs, depuis décembre dernier jusqu’au début du mois de juin. Les spectateurs, majoritairement de nationalité luxembourgeoise (64%), ou originaires d’un pays de l’Union Européenne (28%) sont plutôt des hommes (54%). Les 35-49 ans représentent la tranche d’âge la plus importante (36%) des participants à une ou plusieurs manifestations initiées par Luxembourg 2007, suivis des 50-64 ans, 20%, et des 20-34 ans, 19%. Au nombre des événements marqués du sceau de Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007, à Luxembourg ville, l’exposition Michel Majerus a accueilli 40.318 visiteurs, à travers le pays Branebuerg Meet the Makers 2 a été fréquenté par environ 10.000 personnes. Animées d’une nouvelle vie, la Rotonde 1, avec deux expositions, a vu défiler 10.194 visiteurs, la Rotonde 2, 31.679 spectateurs, dont 19.682 pour Traffo, Festival Jeunes Publics des Arts de la Scène.

Féru de botanique, passionné de nature et de photographie, Paul Gudendorf développe sa vision romantique et champêtre de nos contrées.

120 Luxembourg utile Les initiatives sportives se multiplient dans la Capitale… La rentrée fait ses premiers pas en ville.

126 Courrier des citoyens Véritables espaces de citoyenneté, les forums de la Ville permettent aux résidents ou utilisateurs de la Ville de Luxembourg d’échanger des idées. Voici une sélection de problématiques abordées via ce service.

128 Groupes politiques Chaque parti représenté au Conseil communal de la Ville se positionne autour d’un thème d’actualité.

130 Prochainement Chaque mois, un aperçu des événements et manifestations à venir. 

03_Sommaire.indd 5

31.08.2007 12:58:02 Uhr


04_universite.indd 6

30.08.2007 17:01:10 Uhr


Université

Agir Uni A la fois plurilingue et axée sur la recherche, l’Université du Luxembourg construit, pas à pas, son identité. Confrontée à un nécessaire jeu de séduction auprès de la population estudiantine, elle met dans la balance des arguments pour le moins uniques, qu’il s’agisse de participation active ou de partenariats privilégiés. Un microcosme au cœur de la place.

Photo: Andres Lejona

J

e suis, par nature, assez impatient. Mais je suis, pour autant, assez satisfait du parcours accompli dans les deux dernières années. Il ne faut pas oublier que l’Université du Luxembourg va seulement fêter sa quatrième année d’existence! Elle est certes née sur les bases d’une institution, mais c’est seulement maintenant que les grandes orientations prises vont commencer à payer», explique en préambule Rolf Tarrach, le Recteur de l’Université du Luxembourg. Recruté il y a près de trois ans, huit mois après le décès soudain de son prédécesseur François Tavenas, Rolf Tarrach affirme avoir, avant tout, été séduit par le contexte très particulier dans lequel s’opère la construction de cette université: «C’était, pour moi, une opportunité unique. Je n’ai jamais eu, autant qu’ici, la possibilité de créer. On me laisse travailler librement, la majorité des propositions étant d’ailleurs acceptées. Le modèle de gouvernance de l’université était déjà là avant mon arrivée. C’est, je crois, une bonne loi, que l’on pourrait, à l’image de son Conseil, rapprocher de certains systèmes nordiques. A l’exception près qu’ici, le chemin de décision est beaucoup plus court que dans la majorité des pays européens, ce qui nous facilite grandement la tâche», explique-t-il. Posée à proximité immédiate d’institutions européennes, dans une place financière ‡ 

04_universite.indd 7

30.08.2007 17:01:29 Uhr


The University in brief

L’Université de Luxembourg se compose de 3.300 étudiants originaires de 71 pays, de 150 enseignants issus de 20 pays et de plus de 500 professeurs associés issus des plus prestigieuses entreprises ou institutions du Luxembourg. 150 jeunes chercheurs sont actuellement en train de préparer leur doctorat. Le minerval d’inscription s’élève à 100 euros par semes­ tre. Les inscriptions pour le semestre d’hiver sont ouvertes du mois de juillet au mois de septembre et de janvier à février pour le semestre d’été. Rens.: Service des Etudes et de la Vie étudiante de l’Université du Luxembourg (SEVE). seve.infos@uni.lu, T 46 66 44 66 10 ou 46 66 44 62 22, www.uni.lu

The University of Luxembourg comprises 3,300 students from 71 countries, 150 teaching staff from 30 countries and more than 500 associate lecturers from the most prestigious enterprises and institutions in Luxembourg. Some 150 young researchers are working on their doctorates. Tuition fees comprise 100 euros per semester. Enrolment for the winter semester is open from July to September, while that for the summer semester is open in January and February. Information may be obtained from��: Service des Etudes et de la Vie étudiante de l’Université du Luxembourg�������������� (SEVE). seve. infos@uni.lu, T 46 66 44 66 10 or 46 66 44 62 22, www.uni.lu

Photo: Andres Lejona

L’université en bref

Campus de Walferdange Campus of Walferdange

‡ internationale et un espace socioculturel plurilingue, c’est pour partie dans son envi­ ronnement que l’Université a puisé ses orien­ tations fondatrices.

Une pêche aux étudiants Une démarche raisonnée qui s’appuie, en premier lieu, sur un habile dosage linguistique. Rolf Tarrach: «La plupart des formations sont données en deux langues: anglais/allemand, français/allemand et anglais/français. Si le français reste le langage dominant, l’anglais et l’allemand gagnent progressivement du terrain. Cet aspect est intéressant à différents niveaux, tant pour l’étudiant que pour le corps enseignant. Aussi, pour l’accompagner, nous avons choisi d’offrir un appui linguistique (français, anglais, allemand et luxembourgeois, ndlr.) à toutes les personnes susceptibles de fréquenter l’université». Une disposition aux vertus éminemment stratégiques. Rolf Tarrach: «L’UNI est, à l’échelle de la Grande Région, la seule entité où l’on a la possibilité de profiter d’un corps enseignant constitué de non moins de 21 nationalités. C’est une richesse que nous tendrons à renforcer», souligne-t-il.

Dans un contexte européen de concurrence débridée – on dénombre plus de 3.000 universités –, la chasse aux meilleurs étudiants et enseignants n’est pas une légende. C’est même, pour Rolf Tarrach, plus qu’un enjeu, un objectif à atteindre: «Il existe trois indicateurs majeurs pour estimer la pertinence d’une université: la qualité des professeurs que l’on arrive à recruter, le niveau de recrutement, également, des étudiants, et enfin l’attractivité exercée auprès des étudiants étrangers. Nous dénombrons, pour l’heure, 54% d’étudiants luxembourgeois, auxquels il faut ajouter tous ceux nés sur le territoire mais qui ne profitent pas encore de la double nationalité, ainsi que tous ceux issus de la Grande Région. Au total, l’université dispose d’environ 10% d’étudiants ayant fait spécifiquement le déplacement pour accomplir ici leurs études. J’aimerais, sous une échéance de cinq à six années, amener ce quota à 50%». Un chiffre particulièrement ambitieux, auquel il faut, en outre, ajouter un franc appel du pied en direct de la population étudiante luxembourgeoise: «Il y aurait plus ou moins 5.500 à 6.000 Luxembourgeois étudiant à l’étranger. Nous n’aimerions pas, dans un premier temps, puiser dans ce vivier, l’ une des idées du processus de Bologne étant précisément d’accomplir le Bachelor et le Master dans des pays différents. Nous aimerions

davantage encourager la nouvelle génération à s’engager plus massivement dans la poursuite d’études. Je rencontre beaucoup de jeunes dont le modèle de réussite sociale réside dans l’accès à la fonction territoriale. C’est une option effectivement attrayante et évidente au Luxembourg. Pour soutenir la comparaison, il faudra, très clairement, que l’on fasse la démonstration des vertus de l’enseignement… Il y a une règle universelle qui veut que la population étudiante corresponde à 1/30e de la population totale, cela nous laisserait, à Luxembourg, un réservoir d’environ 15.000 personnes. Il faudra aller les chercher…».

Expliquer pour convaincre Face à cet enjeu, l’alignement des formations sur plusieurs orientations gouvernementales sonne comme une véritable démarche incitative. Rolf Tarrach: «Nous voulons être une université de recherche. Ce terme est notre leitmotiv, notre fil rouge. Les Masters (portés au nombre de 14 avec la rentrée 2007-2008, voir encadré, ndlr.) sont en liaison étroite avec les enjeux industriels et économiques du pays. La volonté ‡

 04_universite.indd 8

30.08.2007 17:02:01 Uhr


Untitled-2 1

03.01.2012 17:20:37 Uhr


Concerning the courses

Les facultés dispensent les enseignements de l’Université du Luxembourg sur trois niveaux: le Bachelor, le Master et le Doctorat. Détaillées dans la rubrique Formations sur le site de l’Université du Luxembourg (www.uni.lu) ces filières sont composées de quelque onze Bachelors académiques ou professionnels, 14 Masters académiques ou professionnels indexés sur le système de Bologne (l’engagement à cons­truire un espace européen uni­ formisé de l’enseignement supérieur, avant 2010) ainsi que de différentes formations spécifiques.

The university’s faculties offer courses at three levels: Bachelor, Master and Doctorate. Details may be found under Formations on the University of Luxembourg Website (www.uni.lu). These courses comprise some 14 academic or professional Bachelors degrees, eleven such Masters degrees linked to the Bologna system (undertaking to create a har­ monised European area for tertiary education by 2010), together with a range of specific courses.

Photo: Andres Lejona

Côté formations

Campus du Limpertsberg Campus of Limpertsberg

‡ du gouvernement est, par exemple, de faciliter l’intégration des biotechnologies, de techniques moléculaires. Nos Masters s’attaquent aussi à la sécurité et à la fiabilité informatique, aux sciences des matériaux, au droit européen, à la finance internationale, à l’éducation dans une société plurilingue, à l’étude du luxembourgeois… Ceci ne doit rien au hasard». C’est dans cette même logique que l’Université du Luxembourg a choisi d’agir en concertation avec les centres publics de recherche comme les entreprises: «Nous nous retrouvons, avec les centres publics de recherche, tous les deux mois. Nous avons établi, au sein d’une association créée spécifiquement, une convention pour la coopération. Ainsi, une recherche chimique réalisée en laboratoire peut, par exemple, être prolongée par une recherche fondamentale effectuée au sein de l’université… En ce qui concerne les relations université-entreprises, elles sont pour le moins excellentes. Je connais et ai d’ailleurs visité de nombreuses grandes entreprises du pays. C’est une véritable chance pour un recteur. Il en est de même de nos relations avec la Chambre de commerce, la FEDIL (l’association professionnelle luxembourgeoise représentative des secteurs de l’industrie, de la construction et des services aux entreprises, ndlr.), la Fédération des Jeunes Dirigeants d’En-

treprise du Luxembourg, la Jeune Chambre économique… Cette proximité est, elle aussi, unique! Les feed-back auprès de ces entités sont d’ailleurs très positifs. Ce type de relations nous permettant, en outre, d’aller vite, de défendre efficacement l’Université».

Une vie de campus Trois facultés portent le concept d’Université du Luxembourg: la Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication, la Faculté de Droit, d’Economie et de Finance et la Faculté des Lettres, des Sciences Humaines, des Arts et des Sciences de l’Education. Posées actuellement sur les Campus du Kirchberg, du Limpertsberg et de Walferdange (certaines formations étant également assurées à la School of Finance et à la Luxembourg Business Academy), elles sont, plus que jamais, sujettes à projections. Rolf Tarrach: «Lors du plan stratégique présenté en août 2005, nous imaginions une université avec plus ou moins 9.000 étudiants sous une échéance de dix à quinze ans, avec la répartition suivante: 2.500 étudiants en sciences, 2.500 en lettres, 4.000 en droit. Pour l’année 2006-2007, nous disposions déjà de 3.400 étudiants, dont 160 doctorants, issus de

71 nationalités différentes. Tous les services sont désormais opérationnels, en bonne voie, ou viennent d’être renforcés. Qu’il s’agisse des études, de l’infrastructure, de la bibliothèque, du service des RH, de la logistique, de la comptabilité, de la communication… Le seul point de blocage pour l’heure dans ce développement reste le débat actuel sur le choix des futurs sites d’accueil. C’est très clairement la tâche la plus urgente à accomplir. Le reste viendra naturellement». Résolument optimiste, le Recteur l’est notamment dans la capacité des étudiants à trouver, à Luxembourg, un cadre de vie approprié: «Où pouvez-vous trouver, comme ici, une ville majoritairement composée d’étrangers, avec une offre – notamment culturelle – de cette envergure et une telle paix sociale? On ne peut créer une véritable ambiance en un coup de cuillère. Cela prendra une dizaine d’années, il faut en être conscient… mais les choses se mettent en place. Nous sommes d’ailleurs en train de créer une association des amis de l’université et, déjà, une association des anciens élèves. Nous essayons de construire, jour après jour, un modèle différent, original, européen. C’est la première université dans un pays, elle est très jeune, en pleine croissance, c’est une chance pour les étudiants comme pour les chercheurs de participer à cela…». Alexis Juncosa

10 04_universite.indd 10

30.08.2007 17:02:27 Uhr


International faculty and students are a unique opportunity to understand business in Europe and around the world. Philippe Waltener, Fastnet, Coordination Department Class part-time 1

Personal enrichment, professional challenge and growth - a unique and rewarding experience. Eulalia Codipietro, NGR Consulting SA, Senior Consultant, Class part-time 2

Master of Science in Banking and Finance. Share your values. Power your career. › › › › › ›

Full-time study: October 2007 (scholarships available)

info@lsf.lu or phone: + 352 466644- 6810

Part-time study for professionals – Next academic start: January 2008

visit us at www.lsf.lu www.uni.lu

Courses given entirely in English Renowned faculty recruited from leading institutions Balanced approach to business education, linking theory to real-world business Multicultural and international environment

The program includes a residential academic week at the New York University Stern School of Business, one of the leading business schools in the world for its strength in finance.

T h e L S F i s p a r t o f t h e F a c u l t y o f L a w, E c o n o m i c s a n d F i n a n c e o f t h e U n i v e r s i t y o f L u x e m b o u r g .


Unified B

oth multilingual and research based, the University of Luxembourg is establishing its own identity step by step. Faced with the need to demonstrate its attractiveness to the student population, it tosses into the scales some unique arguments ranging from active participation to privileged partnerships. A microcosm in the heart of its host country. “It is in my nature to be somewhat impatient. Nevertheless, I am rather satisfied with the progress achieved over the past two years. One should not forget that the University of Luxembourg has been in existence for only four years! While it was indeed founded as an institution, it is only now that the key strategic decisions taken will begin to pay off,” notes Rolf Tarrach, the rector of the University of Luxembourg. Recruited almost three years ago, eight months after the sudden death of his predecessor François Tavenas, Rolf Tarrach comments that what attracted him in particular was the very special context in which this university was taking shape. “For me, it was a unique opportunity. I have never had such an opportunity as I

have here to create. I can work freely and indeed most of my proposals are accepted. The university’s administrative structure was already in place before my arrival. It is, I believe, a good statute which resembles, along with its Council, certain Scandinavian systems - although with the difference that the decision-making process is considerably shorter than in the majority of European countries, which in turn makes our work a lot easier,” he explains. Located right next to the European institutions and in the midst of an international financial centre and a multilingual sociocultural zone, its environment has shaped to a considerable extent the main contours of the University. This was a sensible approach which primarily features a deft balance of languages. Rolf Tarrach: “The majority of courses are given in two languages: English/German, French/German and English/French. Although French remains the dominant language, English and German are steadily gaining ground. This aspect is interesting in a number of ways, for both students and teaching staff. In addition, as a support structure, we have decided to offer linguistic

Photo:: Andres Lejona

Campus du Kirchberg Campus of Kirchberg

Welcome Days

Welcome Days

Cette opération a pour but d’aider les nouveaux étudiants de l’Université du Luxembourg à mieux s’orienter dans leur université et leur ville. Au programme notamment: Rentrée académique le 17 septembre sur les campus, concert des Solistes Européens, Luxembourg à la Philharmonie le 24 septembre, journée d’information à la Place d’Armes le 29 septembre, mais surtout «Faim d’échanges» – «A table chez...?» du 14 octobre. Lors de cette journée d’information et d’invitation, les résidents luxembourgeois auront l’opportunité de souhai­ ter la bienvenue aux nouveaux arrivants, en invitant à déjeuner un étudiant, un doctorant ou un chercheur le dimanche 14 octobre 2007. Faites-lui découvrir le Luxembourg en passant la journée ensemble. Rens.: T 46 66 44 65 77, espace.cultures@uni.lu

These events are designed to help the new students at the University of Luxembourg to find their way around the University and the city in which they now live. Key features of the programme include the start of courses on the campus on 17 September, a concert by the Solistes Européens, Luxembourg at the Philharmonie on 24 September, an information day on the Place d’Armes on 29 September, and especially the 14 October event Faim d’échanges – A table chez...?. During this information and invitation day, Luxembourgish residents will have the opportunity of welcoming new arrivals by inviting an undergraduate, a PhD student or a researcher for a meal on Sunday, 14 October 2007. They can then help their guest to discover Luxembourg as they spend the day together. Information may be obtained on: T 46 66 44 65 77, espace.cultures@uni.lu

12 04_universite.indd 12

30.08.2007 17:02:53 Uhr


help (editor’s note: French, English, German and Luxembourgish) to every person who is likely to attend the University.” There are clear strategic considerations behind this move, as Rolf Tarrach notes: “The university is the only institution in the Greater Region around Luxembourg where one can take advantage of a teaching faculty comprising no fewer than 21 nationalities. This is a rich asset and one we constantly seek to strengthen,” he emphasises.

Angling for students

Convincing explanations

Photo: Andres Lejona

In the context of unbridled competition in Europe - there are more than 3.000 universities - the hunt for the best students and teachers is a fact of life. For Rolf Tarrach, indeed, it is more than an investment or an objective to achieve: “There are three key indicators of the relevance of a university: the quality of the teaching staff that one manages to recruit, the level of uptake by students and, finally, the degree to which it is attractive to foreign students. At present, we have 54% Luxembourgish students, to which

one must also add those born in Luxembourg that the student population corresponds to 1/30th but not yet able to have dual nationality, together of the total population: in Luxembourg, this with those from the Greater Region around Luxem- would mean a reservoir of some 15,000 people. bourg. In all, some 10% of the university’ stu- We must go out and find them...” dents have made a deliberate move to undertake their studies here. Within the next five or six years, I would like to bring that figure up to 50%.” In itself, this is a particularly ambitious figure but one must also add a clear rallying call to the student population in Luxembourg: In the face of this challenge, there is every “There are believed to be between 5,500 and 6,000 Luxembourgers studying abroad. Initially incentive to align the courses offered with key at least, we do not intend to trawl in those waters, impulses at government level. Rolf Tarrach: one of the ideas underlining the Bologna process “We seek to be a research-based University, it is being specifically that the Bachelor and Mas- our leitmotif and guiding principle. The Masters ter’s qualifications should be carried out in dif- degrees (editor’s note: now increased to 14 for ferent countries. We would more particularly the start of the 2007-2008 academic year, see wish to encourage the younger generation to be text box.) are closely linked to the industrial and more heavily involved in studying. I meet a lot of economic focuses of the country. For example, the young people whose concept of social success is government wants to achieve greater integrato obtain a job in local government. Clearly, this tion of biotechnologies and molecular techis an attractive and obvious option in Luxem- niques. Our Masters degrees also focus on safety bourg. In order to survive this comparison, it is and reliability in the context of informatics, on quite clear that you have to prove the value of materials science, European law, international the teaching you offer... There is a universal rule finance and on education in a multilingual ‡

13 04_universite.indd 13

30.08.2007 17:03:27 Uhr


‡ society, as you find in Luxembourg.... there is type of link allows us to move fast and to effecnothing haphazard about it.” tively defend the University.” This thinking has also dictated the UniverThe University of Luxembourg concept is sity of Luxembourg’s decision to co-operate built around three faculties: the Faculty of Sciwith both government research centres and ences, Technology and Communication; the enterprises: “We meet with the research centres Faculty of Law, Economics and Finance; and every two months and have drawn up, through a the Faculty of Humanities, Arts and Education specially created association, cooperation agree- Science. Currently located at three campuses ments. For example, chemical research con- on the Kirchberg and Limpertsberg and in ducted in the laboratory could, for example, be Walferdange (some courses are also taught at followed up by fundamental research under- the School of Finance and in the Luxembourg taken within the University... As far as links Business Academy), they are more than ever between university and business are concerned, subject to forecasts. Rolf Tarrach comments: they are nothing short of excellent. I know and “When the strategic plan was presented in August have indeed visited many major companies in 2005, we were envisaging achieving within 10 to the country. This is a real opportunity for a rec- 15 years a university with around 9,000 students tor. The same applies to our links with the distributed as follows: 2,500 science students, Chambers of commerce, the FEDIL (editor’s 2,500 arts students and 4,000 studying law. For note: the Luxembourgish professional associa- the 2006-2007 academic year, we already have tion representing the industrial, construction 3,400 students, including 160 PhD students, from and services sectors), the Fédération des Jeunes 71 different countries. All services are now operDirigeants d’Entreprise du Luxembourg (Young ational, are well on track or have just been Managers Federation), the Junior Chamber of upgraded - irrespective of whether one is dealCommerce... This closeness is also unique! The ing with studies, infrastructure, the library, feedback we have received from these bodies is, human resources, logistics, accountancy or commoreover, extremely positive. Furthermore, this munications... The only constraint at the moment

on this development is the ongoing discussion about the choice of future sites. Obviously, this is the most urgent thing to resolve. The rest will follow naturally.”

Campus life

Photo: Andres Lejona

Resolutely optimistic, the Rector is all the more so about the students’ ability to find an appropriate lifestyle in Luxembourg: “Where else could you find a city where foreigners comprise the majority of the population and with so many things to do, particularly in terms of culture, together with such social harmony? You cannot just concoct an appropriate atmosphere... you have to realise that it takes a good dozen years... but things are falling into place. Moreover, we are now establishing a “Friends of the University” association and we already have an association of former students. We seek to build, day by day, a different, original and European model. It is the first university in a country, it is very young and growing vigorously - it is a wonderful opportunity for both students and researchers to participate in this process.”

Une coopération ville-université

Town-Gown links

Exemple de l’ancrage de l’université sur la capitale, une chaire de Recherche en développe­ ment urbain, initiée et financée par la Ville de Luxembourg, vient d’être créée dans le Laboratoire de Recherche géographique en Aménagement du Territoire. Les chercheurs de ce laboratoire se penchent surtout sur des questions de planification régionale et communale au Luxembourg et en Grande Région, sur des concepts d’aménagement du territoire européen, ainsi que sur des questions de développement durable régional et local. Ce laboratoire fait partie de l’Unité de Recherche Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) au sein de la Faculté des Lettres, des Sciences Humaines, des Arts et des Sciences de l’Education.

An example of the close links between the University and the capital is the endowment by the City of Luxembourg of a chair of urban research and development within the Laboratoire de Recherche géographique en Aménagement du Territoire. Researchers in this laboratory focus in particular on issues of regional and municipal planning in Luxembourg and the Greater Region around it, on planning concepts at European level and on sustain­ able development issues at regional and local level. The laboratory is part of the Unité de Recherche Identités, Politiques, Sociétés, Espaces (IPSE) within the Faculty of Humanities, Arts and Education Science.

14 04_universite.indd 14

30.08.2007 17:04:04 Uhr


G&CO

BMW Série 1 Sportshatch

Le plaisir de conduire

Plus de puissance et moins de carburant.

Nouvelle BMW Série 1 Sportshatch 3 portes. La BMW Série 1 existe maintenant en 3 portes. Avec son moteur placé à l’avant, son système de propulsion, son habitacle superbement redessiné et les technologies innovantes de BMW EfficientDynamics, la toute nouvelle BMW Série 1 Sportshatch vous garantit un plaisir de conduire exaltant. BMW EfficientDynamics englobe toutes les actions visant à réduire constamment la consommation et les émissions, tout en renforçant les qualités sportives, le dynamisme et les performances typiques des motorisations BMW. C’est ainsi que le moteur de la BMW 118d développe 143 cv, soit 21cv de plus que la version précédente, tout en réduisant sa consommation à 4,5 l/100 km, pour une émission de CO2 de 119 g/km. La nouvelle BMW Série 1 Sportshatch a vraiment tout pour surpasser vos attentes les plus élevées. Nous nous ferons un plaisir de vous le prouver noir sur blanc. Ou découvrez-la sur www.bmw.lu/1 BMW Serenity Essential : à partir de € 375 TVAc, un montant que vous ne payez qu’une seule fois, votre BMW Série 1 sera entretenue pendant 4 ans ou 80.000 km (première limite atteinte). Renseignez-vous auprès de votre Partenaire BMW agréé. Votre BMW bénéficie durant 5 ans des services de mobilité BMW Mobile Care. Plus de détails sur www.bmw. lu/mobilecare

Informations environnementales: www.bmw.lu

Consommation moyenne (l/100km)/émission CO2 (g/km): 8,3-4,5/198-119

Arnold Kontz

Bernard Muzzolini

Carlo Schmitz

Jeannot Schweig

184, Route de Thionville L-2610 Luxembourg Tél.: 49 19 41-1 info@arnoldkontz.net.bmw.lu www.arnoldkontz.bmw.lu

2, Rue Jos Kieffer L-4176 Esch-sur-Alzette Tél.: 57 26 26-1 info@muzzolini.net.bmw.lu www.muzzolini.bmw.lu

21, Rue de la Gare L-7535 Mersch Tél.: 32 91 11 info@schmitz.net.bmw.lu www.schmitz.bmw.lu

6, Rue Principale L-9806 Hosingen Tél.: 92 13 76 info@schweig.net.bmw.lu www.schweig.bmw.lu

46214 BMW S1 3P 300x230 Lux.indd1 1

14/08/07 9:54:58


°9

8

Choisir le vélo plutôt que xxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxx la voiture, xxxxxxxxx notamment xxxxxxxxxxxxxxxx pour les trajets xxxxxxxxxxxxxxx courts, une démarche xxxxxxxxxxxxxxxx plus que jamais possible x xxxxxxxxxxxxxx sur la capitale xxxxxxxxx grâce àxxxxxxxxxxxxxxxxxxx l’ouverture de trois pistes xxxxxxxxxxxxx cyclables supplémentaires xxx xxxxxxxxxxxxxx appelées àxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx entraîner… une réaction en chaîne. xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxx Opting for the bike over the car, especially for short trips, is a more xxxxxxxxxxxxxxxxx feasible choice than ever xxxxxxxxxxxxxxx in the capital thanks xxx xxxxxxxxxxxxxxxxx to the opening of three xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx new cycle paths which is likely to result in…. a chain reaction!

te n

route n°

Ride in Xxxxx Xxxxx in the city

rou

5

e

ut

ro

Photos: Andres Lejona. Carte: xGraphix

16

05_carte thematique.indd 16

31.08.2007 15:45:11 Uhr


Points de repères. Un survol sommaire des nombreuses installations réalisées

à l’attention des cyclistes, à éprouver impérativement sur le terrain.

Landmarks. A brief overview of the numerous facilities designed for cyclists,

to be tested imperatively on the field.

Réseau périphérique de pistes cyclables +/- 42 km Voie cyclable Voie suggestive Parcs minicipaux autorisés à la circulation des cyclistes Zone de rencontre (zone 20) Nouvelles pistes cyclables

z

Sens interdit excepté cycles

z

Chemin obligatoire pour cyclistes et piétons

z

Emplacement de stationnement pour cycles

z

Abris pour cycles

z

Ascenceur - cycles autorisés

z

Location cycles

17

05_carte thematique.indd 17

30.08.2007 17:13:07 Uhr


Quand on partait sur les chemins En ajoutant, en juillet dernier, trois pistes cyclables au réseau existant de quelque 70 kilomètres, la Ville de Luxembourg vient de livrer un chapitre de son ambitieux concept-vélo.

C

ycliste au quotidien, c’est en toute connais sance de cause que le premier échevin François Bausch s’attaque, avec conviction, à la promotion de cette forme de mobilité douce: «Nous souhaitons renforcer l’incitation et combattre les préjugés qui persistent autour du vélo. J’en suis un grand utilisateur, quel que soit le temps. Le vélo reste, à Luxembourg, le moyen de transport le plus efficace en termes de délais. Notre ambition est, en conséquence, de rendre son utilisation la plus aisée possible, afin de séduire le plus grand nombre d’utilisateurs potentiels». Munich et l’événement Velo-city – le forum d’échange international des expériences sur le thème de la bicyclette – eurent, en juin dernier, la primeur d’un concept développé spécifiquement pour la Ville de Luxembourg, d’après les résultats de l’étude commandée à la PGV Planungsgemeinschaft Verkehr. François Bausch: «Lors de cette présentation, nous avons exposé les principaux piliers de notre stratégie. Face, notamment, à la croissance de la population active constatée sur la capitale, nous avons élaboré un plan d’action autour de quatre axes: la mise en place d’une infrastructure adaptée, une offre de service spécifique, une campagne de relations publiques ainsi que la création d’une entité d’observation». Une stratégie qui doit également composer avec la topographie difficile de la ville: «C’est très clairement l’un des défis du concept. Mais les solutions existent. Ainsi, nous découvrirons, dès octobre, un avant-projet d’ascen­ seur à Pfaffenthal qui permettrait, comme le Lift

Alexis Juncosa

du Grund, d’atteindre sans souffrance la ville haute depuis la vallée. De nombreux outils seront mis à profit au terme de ce plan développé sur une dizaine d’années. Comme des passerelles piétons-cyclistes au dessus des vallées, des rails de guidage permettant d’affronter les reliefs…»

Une stratégie protéiforme Première tranche visible, donc, de cette stratégie protéiforme, l’ouverture, en juillet dernier, de trois pistes cyclables: La route nº 5 (Howald Bonnevoie - Centre-Ville), la route nº 8 (Gasperich - Hollerich - Centre-Ville) et la route nº 9 (Merl - Belair - Centre-Ville). Loin d’être anecdotiques, ces adjonctions au réseau existant seront pourvues d’équipements garantissant une pratique facilitée et sécurisée du vélo en ville. François Bausch: «Le conseil communal a donné le feu vert pour l’ouverture de ces trois pistes cyclables supplémentaires en prenant en compte de nombreux facteurs. La première garantie à fournir était la mise en place d’itinéraires sécurisés, mais également ininterrompus. Ce qui nécessite, dans les grandes intersections, un certain savoir-faire et la mise en place de feux lumineux dédiés. Ensuite, il fallait prendre en compte la nature même des axes, pour adapter la solution au contexte. Ainsi, sur les grands boulevards, les pistes sont véritablement séparées, voire surélevées, alors que sur les artères de moindre importance, les zones 30 par exemple, il existera une mixité de circulation». Autre aménagement majeur, la signalétique: «Entièrement repensée, elle permet de connaître précisément le chemin à suivre pour aller d’un point A à un point B. Chaque cycliste doit, très aisément, connaître la route correspondant à son trajet». Etablie selon un système pyramidal de routes principales puis secondaires, auxquelles sont associées des liaisons à travers le centre, cette stratégie ne demandera pas seulement l’injection de crédits conséquents, à l’image de la spectaculaire voie de Gasperich. Elle demandera également une inflexion dans les mentalités des différents utilisateurs du réseau: «Nous allons engager une grande campagne d’information, tant en direction des automobilistes ou des piétons que des cyclistes eux-mêmes. Il faut que tous apprennent à cohabiter». Les récentes expériences conduites en Europe ayant d’ailleurs amplement démontré que plus le nombre de cycles augmente, plus l’attention des automobilistes envers les deux roues est soutenue. Un véritable mécanisme en chaîne… Alexis Juncosa

18

05_carte thematique.indd 18

30.08.2007 17:13:52 Uhr


Capitalising on Cycling L ast July, when Luxembourg City added a further three cycle paths to the existing network of some 70 kilometres, it opened a new chapter in its ambitious “bicycle project.” Cycling being part of Deputy Mayor François Bausch’s daily routine, it is with knowledge and conviction that he backs this form of environmentally friendly transport. “We are hoping to break down the preconceptions that still surround cycling and encourage more people to take it up. I cycle all the time, whatever the weather. In terms of time, the bike is still the most efficient form of transport in Luxembourg. Our aim is to win over the maximum number of potential cyclists by making cycling as attractive as possible.” Munich and the Cycling-City event – the international forum for the exchange of experiences on the subject of cycling – were, last June, the stimulus for a plan developed specifically for Luxembourg City, according to the results of the study commissioned by the PGV (Planungsgemeinschaft Verkehr). François Bausch continues, “At this presentation, we set out the crucial elements of our strategy. In view of the growing active population in the capital, we drew up a plan of action on four fronts: establishing a suitable infrastructure, offering a tailor-made service, a public relations campaign and the setting up of an observation body.”

Preliminary plans A strategy which also has to fit the city’s problematic topography, “This is certainly one of the challenges of the project. However, there

are solutions. For example, in October, we will unveil preliminary plans for a lift in the Pfaffenthal which will, like the one in the Grund, make the upper city effortlessly accessible from the valley. Numerous innovations will be brought into play in the course of this scheme which has been a decade in the planning. These include pedestrian/cyclist footbridges spanning the valleys and guide-rails to make the steeper parts manageable…”

A multi-facetted project Thus the first tangible part of this multi-facetted project was the inauguration in July of three cycle paths: route no 5 (Howald – Bonnevoie - City Centre), route no 8 (Gasperich – Hollerich – City Centre) and route no 9 (Merl – Belair – City Centre). Far from being just a topic of conversation, these additions to the existing network will be furnished with the necessary equipment to make cycling in the city simple and safe. François Bausch explains, “Taking a number of factors into account, the City council gave the green light for the setting up of three more cycle paths. The first guarantee required was the establishment of safe, continuous routes. At the larger intersections, this requires a certain amount of skill and dedicated traffic lights for the bicycles. Next, the nature of the routes had to be considered to ensure the solutions fitted the situations. So, on the main boulevards, the cycle paths are genuinely separated from, even raised above, the traffic while on the secondary roads such as the 30kph areas, the road use will be mixed.” Another major item is the signalisation, “Completely rethought, it indicates clearly the path to follow from point A to point B. It should be easy for every cyclist to find the best route for his/her journey.” Drawn up on a pyramidal system from principal to secondary routes, with connecting links across the centre, this plan will need more than just a substantial injection of funds, in line with that of the spectacular road in Gasperich. It will also require a shift in mind-set from the different groups using the network. “We are going to start a huge information campaign, aimed as much at car drivers or pedestrians as at the cyclists themselves. They all have to learn to live together.” Recent experiments in Europe have shown amply that as the number of bicycles increases, the awareness of car drivers towards the two-wheelers increases correspondingly. A genuine chain reaction…..

20

05_carte thematique.indd 20

30.08.2007 17:14:35 Uhr


06_mobilite bus.indd 22

30.08.2007 17:24:49 Uhr


Mobilität

E Kuss fir de Bus Luxemburg steht europaweit an der Spitze, wenn es um die Anzahl an Autos pro Einwohner geht. Allein 61% aller Haushalte verfügt über mindestens zwei Pkws. Der öffentliche Transport muss sich daher einiges einfallen lassen, um als Alternative zum Privatwagen zu bestehen. Die Neuordnung des städtischen Busangebots ist dabei ein Schritt in die richtige Richtung.

Illustrations: Elisa Kern (xGraphix)

J

anuar 2008 soll es soweit sein: Dann werden die Nutzer des AVL-Netzes (Autobus de la Ville de Luxembourg) in den Genuss noch effizienterer Infrastrukturen kommen. Ihnen zugrunde liegt eine Erschließungsanalyse inklusive einer Netzoptimierung der Berlin-Aachener Ingenieursgruppe für Verkehrswesen und Verfahrensentwicklung (IVV), die von der Stadt Luxemburg in Auftrag gegeben wurde, um den momentanen Ist-Zustand des öffentlichen Busnetzes zu untersuchen und zu verbessern. Die dafür verwendeten Qualitätsstufen im Hinblick auf Fußwegentfernungen zu den Haltestellen oder Bedienungshäufigkeit wurden vom zuständigen Service Transports en commun vorgegeben. Die Berechnungen erfolgten auf Basis der Informationen des Verkehrsmodells Luxemburg CMT (Cellule Modèle Transports), die alle verkehrsrelevanten Daten landesweit sammelt. „Der Schöffenrat wollte das bestehende Buskonzept, das noch auf der Anfang der 90er Jahre durchgeführten BrändliStudie basierte, überdenken und optimieren“, erklärt Laurent Hansen, beigeordneter Verantwortlicher der städtischen Dienststelle für öffentlichen Transport. Erfreulich ist zunächst, dass das gesamte Stadtgebiet räumlich bereits sehr gut durch die AVL-Linien erschlossen ist. Von 99% aller Wohnstandorte oder Arbeitsplätze lässt sich die nächstgelegene Haltestelle innerhalb der geforderten maximalen Fußwegentfernung von 300m (im zentralen Stadtbereich) bzw. 500m (im übrigen Stadtgebiet) erreichen. Problematisch ist dagegen die Bedienungshäufigkeit einzelner Haltestellen, die die gewünschten Zielwerte teilweise unterschreiten. „Diese Mängel ‡ 23

06_mobilite bus.indd 23

30.08.2007 17:24:52 Uhr


Neuerungen und Verbesserungen

Nouveautés et améliorations

Durch die Neuordnung des AVL-Netzes erwartet man künftig 80% Direktfahrer (heute: ca. 74%) und ca. 20% Einfach-Umsteiger (heute: ca. 25%). Der Direktfahreranteil soll damit um ca. 8000/Tag gesteigert werden und es soll keine Mehrfach-Umsteiger mehr geben. Am Hautbahnhof sollen künftig nur noch 3 Linien mit 9 Fahrten/Stunde enden (heute: 11 mit 38 Fahrten/Stunde). Neue Linienführungen: Linie A: intensive Bedienung des Tram Léger-Korridors Linie Y: neue Buslinie zwischen P&R-Bouillon und Cloche d'Or Linien C, Q, Y und M (nur bis Gasperich): sie sorgen für eine Anbindung des Entwicklungsgebiets Gasperich/Cloche d'Or entlang der Route d'Esch Linie N: verbesserte Bedienungshäufigkeit des Bereichs Kiem (Bd. Pierre Frieden) Linie R: verbesserte Bedienungshäufigkeit von Dommeldingen (Van der Meulen, Place de l'Europe) Linie Z: verbesserte Bedienungshäufigkeit von Beggen (rue Henri Dunant) Linien N, K und V: Anbindung des Reha-Zentrums Kirchberg Die genaue Beschreibung aller neuen Linienführungen finden Sie auf www.vdl.lu (buskonzept.vdl.lu)

Grâce à la réorganisation du réseau AVL, à l’avenir, 80% des utilisateurs emprunteront les bus pour des trajets directs (aujourd’hui: environ 74%) et environ 20% de personnes effectueront un changement (aujourd’hui: environ 25%). Ainsi, le nombre de clients réalisant des trajets directs est censé augmenter d’environ 8.000 par jour et plus personne ne devrait changer plusieurs fois de bus. Seules trois lignes, avec neuf trajets par heure, termineront encore leur course à la gare centrale (aujourd’hui: onze lignes le font, avec 38 trajets par heure). Nouveaux trajets: Ligne A: utilisation intense du couloir du tram léger Ligne Y: nouvelle ligne de bus entre P&R-Bouillon et Cloche d’Or Lignes C, Q, Y et M (seulement jusqu’à Gasperich): elles assurent une connexion de la zone en développement Gasperich/Cloche d’Or, le long de la Route d’Esch Ligne N: fréquence de service améliorée de la zone Kiem (Bd. Pierre Frieden) Ligne R: fréquence de service améliorée de Dommeldange (Van der Meulen, Place de l’Europe) Ligne Z: fréquence de service améliorée de Beggen (rue Henri Dunant) Lignes N, K et V: connexion au centre de réhabilitation Kirchberg Vous trouverez la description exacte de toutes les nouvelles lignes sous www.vdl.lu ����������� (buskonzept.vdl.lu)

‡  werden so weit wie möglich durch die geplante Einführung neuer Linien behoben. Neue Endhaltestellen gibt es außerdem z.B. im Bereich Carmel (Cents), am Reha-Zentrum Kirchberg oder am Sportplatz in Cessingen. Die Avenue Monterey wird künftig eine Busspur in zwei Richtungen bekommen“, beschreibt Laurent Hansen einige geplante Verbesserungen.

Knotenpunkt Hauptbahnhof Dreh- und Angelpunkt des Regional- und Stadtverkehrs ist vor allem der Hauptbahnhof mit rund 47 000 Umsteigern pro Tag. Rund 50% des gesamten Verkehrsaufkommens im Stadtnetz entstehen durch die Pendler aus

dem Regionalnetz (RGTR und CFL); spezielle Schulbustransporte, die von außerhalb in die Stadt fahren, dabei nicht mitgerechnet. Das städtische Busnetz muss daher hauptsächlich vom Hauptbahnhof aus organisiert werden. Eine Priorität wird dabei künftig die Einführung sogenannter Durchmesserlinien sein, durch die endende Buslinien am Hauptbahnhof sowie am Centre Hamilius, dem zweiten wichtigen Knotenpunkt, vermieden werden sollen. Zweitens sollen Direktfahrten Vorrang haben: „Die Stadt Luxemburg hat eine bipolare Stadtstruktur (Gare Centrale und Hamilius/ Royal). Ein hoher Direktfahreranteil lässt sich insbesondere dann erreichen, wenn jede Linie beide ´Brenn­punkte´ anfährt“, heißt es in der Analyse. „Um den Hauptbahnhof stärker zu entlasten, soll außerdem die Fußgängerbrücke über die CFL-Gleise verbreitert und so ausgebaut werden,

dass von allen Bahnsteigen Zugang besteht. Auf Seite der ‘Rotondes’ sollen künftig ebenfalls Bushaltestellen zur Verfügung stehen“, erläutert Georges Feltz, Verantwortlicher der Dienststelle für öffentlichen Transport, die aktuellen Überlegungen. Im Zuge der Neuordnung ist ferner die Einführung einer Buslinie auf der Strecke des künftigen Tram Léger (P&R Bouillon-Gare- Centrale-Hamilius/Royal-Kirchberg) geplant, um eine spätere nochmalige Netzanpassung zu vermeiden. Diese Linie kann später durch den Tram Léger ersetzt werden. Im Sinne von mehr Übersichtlichkeit sollen künftig ebenfalls Ring- und Schleifenfahrten entfallen, das bedeutet die Linienführung sollte für Hinund Rückweg möglichst einheitlich sein, und die Haltestellen sollten sich jeweils gegenüber und nicht in einer anderen Straße befinden. Und schließlich sollen noch existierende

24 06_mobilite bus.indd 24

30.08.2007 17:25:08 Uhr


Semaine de la mobilité

Semaine de la mobilité

Während der Sem����� aine de ��� la ����������� mobilité vom 15. bis 23. September 2007 werden einige Neuerungen der Öffentlichkeit präsentiert. An Info-Ständen wird es weitere Auskünfte zum neuen Angebot geben. 1. Die Linie A (P&R Bouillon-Gare-Centre-Kirchberg) wird probeweise eingesetzt 2. Start des Systems „call a bus“, bei dem man rund um die Uhr einen Mini-Bus per Telefon zu einer Haltestelle beordern und sich von dort zu einer anderen Haltestelle befördern lassen kann. Der anfallende Tarif wird höher liegen als der des öffentlichen Transports, ist jedoch noch nicht festgelegt. 3. Einführung von „ SMS4Ticket“, dem Ticketkauf per SMS; im Bus wird der Fahrschein durch das Handy-Display nachgewiesen. 4. Einrichtung eines shopping shuttle für das gesamte Bahnhofsviertel

Lors de la Semaine de la mobilité du 15 au 23 septembre 2007, différentes nouveautés seront présentées au public. Aux stands d’information, de plus amples informations concernant la nouvelle offre seront disponibles. 1. Trajets d’essai sur la ligne A (P&R Bouillon-Gare-Centre-Kirchberg) 2. Lancement du système Call a Bus qui permet d’appeler par téléphone, à toutes heures, un minibus à un arrêt et de se faire transporter à un autre arrêt. Le tarif prévu sera plus élevé que celui du transport public, mais il n’est pas encore fixé. 3. Introduction de SMS4Ticket, l’achat de tickets par SMS. Dans le bus, le ticket est affiché sur l’écran du téléphone portable. 4. Mise en place d’un shopping shuttle pour l’intégralité du quartier de la gare.

Erschließungsdefizite im gesamten Stadtgebiet behoben werden. Nicht immer optimal ist das zeitliche Zusammenspiel von regionalen Bussen und Zügen mit dem städtischen Busverkehr: „Besonders bei häufig verkehrenden Linien gibt es eigentlich keine konkrete Abstimmung, weil wir davon ausgehen, dass die Busse oft genug fahren. Um die Koordination dennoch weiter zu optimieren, benötigen wir ein Betriebsleitsystem. Dies wird in zwei Jahren in Kraft treten“, erklärt Georges Feltz. Dank dieses hochmodernen, 4,2 Mio. € teuren Systems wird per Satellit (GPS) der Standort der Busse angezeigt und in die Zentrale übermittelt. So können Verspätungen oder Abweichungen frühzeitig erkannt werden. Um Verspätungen zu vermeiden, sollen Busse ab Anfang 2008 zudem an Ampeln eine verbesserte Priorität erhalten. An viel frequentierten Haltestellen ist bis Ende 2008 die

Installation von elektronischen Anzeigentafeln vor<gesehen, die die Fahrgäste informieren in wie viel Minuten der nächste Bus eintrifft.

Gute Gründe In den vergangenen Wochen wurden die neuen Linien während insgesamt sechs Versammlungen innerhalb des Stadtgebiets der Öffentlichkeit vorgestellt und Anregungen der Bürger eingeholt. Das Echo war größtenteils positiv. Momentan sind die 26 Linienführungen noch mit Buchstaben gekennzeichnet, um Verwechslungen zu vermeiden. Alle Haltestellen werden weiterhin angefahren, die Fahrtstrecken jedoch optimiert bzw. vereinheitlicht, damit häufiges Umsteigen entfällt. „Die meisten Fahrgäste möchten so oft und so nah wie

möglich vor der Haustür in den Bus steigen können, um dann entweder direkt zum Hauptbahnhof oder Centre Hamilius zu fahren“, resümiert Laurent Hansen. Organisationen wie PriceWaterhouseCoopers oder die EU-Kommission nutzen ebenfalls zunehmend den städtischen Bustransport für ihre Mitarbeiter und stellen gratis Abonnements zur Verfügung. Die Motive dafür sind vielfältig: eingesparte Parkplätze, die in Bauland bzw. Büroflächen umgewandelt werden können oder nachweisliche Maßnahmen zur CO2-Einsparung, die sich positiv im Jahresbericht hervorheben lassen. Gute Gründe, um den Privatwagen zu Hause stehen zu lassen und auf das städtische Busnetz umzusteigen, gibt es mehr als genug. Vibeke Walter

25 06_mobilite bus.indd 25

31.08.2007 12:38:44 Uhr


Bustransport in Zahlen

Le transport en bus en chiffres

Verkehrsaufkommen insgesamt: 119.441 Personenfahrten/Tag Verkehrsaufkommen Binnenverkehr: 50.085 Pers.fahrten/Tag Verkehrsaufkommen Regionalverkehr (Direktfahrer): 16.167 Pers.fahrten/Tag Verkehrsaufkommen Regionalverkehr (Umsteiger): 53.189 Pers.fahrten/Tag (Quelle: CMT)

Trafic total: Trafic intérieur: Trafic régional (trajets directs): Trafic régional (personnes effectuant des connexions): (Source: CMT)

«E Kuss fir de Bus» L e Luxembourg est le premier pays euro- péen en termes de nombre de voitures par habitant. 61% des ménages disposent d’au moins deux voitures. Les transports publics doivent faire de grands efforts pour s’affirmer en tant qu’alternative. La réorganisation de l’offre des bus de la ville est un pas dans la bonne direction. Tout est prévu pour janvier 2008: les utilisateurs du réseau AVL (Autobus de la Ville de Lu­xembourg) vont pouvoir profiter d’infrastructures encore plus efficaces. A l’origine de ces infrastructures se trouve une analyse d’aménagement comprenant une optimisation du réseau, effectuée par le groupe d’ingénieurs Berlin-Aachener Ingenieursgruppe für Verkehrswesen und Verfahrensentwicklung (IVV), commandée par la Ville de Luxembourg en vue d’améliorer l’état actuel du réseau des bus publics. Les niveaux de qualité retenus concernant la distance des chemins piétons aux arrêts ou la fréquence des services ont été fixés par le service responsable des transports

en commun. ��������������������������������� Les calculs ont été faits sur la base des informations du modèle de transport Luxembourg CMT (Cellule Modèle Transports) qui rassemble toutes les données en matière de transport au niveau national. ��� Un avantage est que l’ensemble du territoire de la ville est déjà très bien desservi par les lignes AVL. Cependant, la fréquence de service de certains arrêts pose problème. �«Ces lacunes seront comblées, autant que possible, par l’introduction prévue de nouvelles lignes. ���������� En outre, il y a de nouveaux arrêts, notamment dans la zone du Carmel (Cents), au centre de réhabilitation au Kirchberg et au terrain de sport de Cessange», ainsi Laurent Hansen, responsable adjoint du services des transports en commun de la Ville, décrit-il quelques-unes des améliorations prévues. Le point central du trafic régional et de la ville est la gare centrale, avec près de 47.000 personnes qui y prennent une connexion chaque jour. Près de la moitié du trafic total du réseau de la ville se compose des utilisateurs

119.441 trajets de passagers/jour 50.085 trajets de passagers/jour 16.167 trajets de passagers/jour 53.189 trajets de passagers/jour

du réseau régional (RGTR et CFL). C’est pourquoi le réseau des bus de la ville doit être organisé en premier lieu au départ de la gare centrale. A l’avenir, l’une des priorités sera l’introduction de lignes dites de périphérie, grâce auxquelles on évitera de placer les terminus à la gare centrale et au Centre Hamilius, deuxième point névralgique. En outre, les lignes directes auront la priorité.

Le centre névralgique de la gare «Afin de décharger la gare centrale, le pont piétonnier au-dessus des rails CFL doit être élargi et aménagé de façon à ce qu’il devienne accessible depuis tous les quais de la gare. Du côté des Rotondes, des arrêts de bus seront également à disposition, à l’avenir», explique Georges Feltz, responsable du service des transports publics.

26 06_mobilite bus.indd 26

30.08.2007 17:25:25 Uhr


Dans le cadre de la réorganisation, l’introduction d’une ligne de bus sur le trajet du futur Tram Léger (P&R Bouillon-Gare Centrale-Hamilius/Royal-Kirchberg) est également prévue. Pour assurer une plus grande transparence, les trajets de ceinture et en boucle seront supprimés à l’avenir et les lignes emprunteront si possible le même chemin à l’aller et au retour. Les lacunes existantes dans l’aménagement du territoire entier de la ville seront alors comblées.

Bonnes raisons L’interaction des horaires des bus et trains régionaux avec le trafic des bus de la ville n’est pas toujours optimale: «C’est surtout pour les lignes à grande fréquence qu’il n’y a pas de coordination concrète, parce que nous partons du principe que la fréquence de passage des bus est bonne. ��������������������������������������� Afin d’optimiser la coordination, nous avons besoin d’un système de gestion de la cir-

culation. Celui-ci entrera en vigueur dans deux Grâce à un sysans», explique Georges Feltz. ��������������� tème par satellite (GPS) très moderne, qui va coûter 4,2 millions d’euros, l’emplacement des bus est affiché et transmis à un point de régulation central. Ainsi, les retards ou écarts peuvent être détectés très tôt. Des organisations comme PricewaterhouseCoopers ou la Commission européenne utilisent de plus en plus les transports publics de la ville pour leurs collaborateurs et leur mettent gratuitement des abonnements à disposition. Les motivations sont multiples: les surfaces de parking gagnées peuvent être transformées en terrains à bâtir ou en bureaux; des mesures prouvant une diminution des émissions de CO2 peuvent être soulignées positivement dans le rapport annuel. Il existe de nombreuses et excellentes raisons de laisser sa voiture à la maison et d’utiliser le réseau des bus de la ville.

27 06_mobilite bus.indd 27

30.08.2007 17:25:47 Uhr


City News

Regards sur la ville Informations pratiques, nouveautés shopping, nouvelles adresses et endroits à découvrir... Les temps forts de l’actualité citadine sont recensés au fil de ces pages, véritables fenêtres ouvertes sur la capitale en mouvement. Practical information, shopping news, new addresses and places to discover... The major topics of the city news are related through these pages, real windows that open up to the capital in motion.

Photo: Conny Kurth

Que les meilleures gagnent! Croatie, France, Russie, Bulgarie, Espagne, Pays-Bas, Italie, Biélorussie, Allemagne, Belgique, Luxembourg… Pour la première fois de son histoire, quelque 75 ans après l’introduction du volley-ball au Luxembourg, le Grand-Duché accueille les meilleures équipes féminines du volley-ball européen, pour les demi-finales et les finales du Championnat d’Europe 2007. Organisée par la Fédération luxembourgeoise de Volley-ball, comptant près de 1.800 licenciés, les Indesit European Championships 2007 verront quelque seize équipes qualifiées pour la phase finale s’affronter lors des éliminatoires en Belgique (Charleroi et Hasselt) et dans la capitale luxembourgeoise pour la couronne suprême du volley-ball européen. Premier coup de sifflet des demi-finales de la compétition le 29 septembre, à partir de 16h30. Les finalistes s’affronteront le 30 septembre à partir de 15h30, au centre national sportif et culturel D’Coque. May the best team win! Croatia, France, Russia, Bulgaria, Spain, the Netherlands, Italy, Belarussia, Germany, Belgium, Luxembourg… for the first time in its history, some 75 years after the introduction of volleyball to Luxembourg, the Grand Duchy welcomes the top European women’s volleyball teams for the semi-finals and finals of the 2007 European Championships. Organised by the Luxembourg Volleyball Federation, which boasts almost 1,800 licensed players, the Indesit European Championships 2007 will see the 16 teams that have qualified for the final stages clashing in the eliminatory rounds in Belgium (Charleroi and Hasselt) and then in the Luxembourg capital in pursuit of the crowning title of European volleyball. The semi-finals get under way on 29 September, at 4:30 p.m., with the finals being staged at 3:30 p.m. on 30 September in the National sports and cultural centre D’Coque. Indesit European Championships 2007. Les 29 et 30 septembre, D’Coque, Luxembourg-Kirchberg. Vente directe des billets à la réception de la Coque et dans les agences de voyages Ecker et Sales-Lentz.

28 07_City News.indd 28

30.08.2007 17:30:17 Uhr


City News

Toi mon toit Organisée par le ministère des Classes moyennes, du Tourisme et du Logement, en collaboration avec Luxexpo, la Semaine nationale du Logement célèbre cette année sa dixième édition, placée sous le thème «Le logement pour votre avenir». Initiée dans le but d’être une fenêtre représentative de l’offre du marché du logement, elle rassemble sur une même place les acteurs complémentaires, voire indissociables du marché du logement. Le visiteur peut ainsi s’informer sur les conditions bancaires et de prêts, préparer son projet immobilier avec des spécialistes, avoir une vision assez large de l’offre de location et d’acquisition au Luxembourg, obtenir des informations sur les aides au logement et les mesures fiscales… Objectif du salon: informer et répondre au mieux aux demandes et besoins des visiteurs en matière de logement. La Journée mondiale de l’Habitat (1er octobre) fera également partie intégrante de cette dixième édition. Home sweet home Organised by the Ministère des Classes moyennes, du Tourisme et du Logement, in cooperation with Luxexpo, the Semaine nationale du Logement (National Housing Week) is being staged this year for the 10th time under the motto “Le logement pour votre avenir” (housing for your future). Initiated as a way of providing a representative overview of what is on offer in terms of housing, this event brings together at one venue the interacting, indeed inseparable, housing partners. Visitors can thus obtain information about banking and mortgage conditions, draw up a housing proposal with specialists, obtain a broad overview of properties for rent or for sale in Luxembourg, find information on government subsidies and tax benefits… The aim of the event is to inform and to respond as fully as possible to visitors’ questions in terms of housing… World Habitat Day 2007 on October 1 will be an integral part of this 10th event. Semaine nationale du Logement, du 28 septembre au 1er octobre, halls du parc des expositions de Luxexpo, Luxembourg-Kirchberg.

La nature tient salon Soufflant cette année ses 20 bougies, l’Oeko Foire, organisée par le Mouvement écologique OekoZenter Lëtzebuerg asbl, en collaboration avec Öko Fonds et luxexpo S.A., est devenue une véritable référence en matière d’écologie pour le public de la Grande Région. Elle accueille désormais quelque 170 exposants et 15.000 visiteurs afin de leur faire découvrir les dernières nouveautés dans de multiples domaines, allant de l’alimentaire au textile, en passant par l’ameublement, les cosmétiques, les nouvelles énergies, les livres, les loisirs, les jouets ou encore le secteur social, les dernières législations en matière de politique environnementale. Une large gamme de produits et de services écologiques, tous estampillés du sceau de la qualité puisqu’ils doivent satisfaire à des critères spécifiques en matière d’environnement et de santé, redéfinis chaque année par une commission de contrôle. Experts indépendants, ministères et institutions sont également présents afin de répondre aux questions des visiteurs, de leur apporter conseils et réponses concrètes sur leurs projets, notamment Topten, des économies d’énergie concrètes à la maison. Nature on show Celebrating its 20th birthday , the Oeko Foire, organised by the Mouvement Ecologique OekoZenter Lëtzebuerg, has become an unmissable ecological event for the general public in the Greater Region. It now numbers some 170 exhibitors demonstrating to 15,000 visitors the latest developments in a huge range of fields from food to textiles, by way of furniture, cosmetics, new forms of energy, books, leisure activities, toys, social issues and the latest legislation in terms of environmental policy. The fair presents products and ecological services, all with a quality hallmark in that they must satisfy specific environmental and health criteria, drawn up anew each year by a monitoring committee. Independent experts, ministries and institutions are also present to answer questions posed by visitors and to provide them with advice and specific comments on their plans. Oeko Foire, du 14 au 16 septembre, halls du parc des expositions de Lux­expo, Luxembourg-Kirchberg. 29

07_City News.indd 29

30.08.2007 17:30:24 Uhr


City News

Spectacle Le grand coup présenté par Luft und Liebe.

Photo: Till Poehlmann

Bien vu!

Les sciences font leur cirque Rebaptisé Cirque des Sciences 2007, dans le cadre de l’année culturelle, le traditionnel Science Festival prend le chemin du cirque et invite les curieux sans limites d’âge à venir assister et découvrir ateliers et spectacles tournant autour des sciences, de la technique et des arts circassiens. En collaboration avec de nombreux partenaires, dont l’Université du Luxembourg, institutions de recherche, et acteurs culturels, le Musée national d’histoire naturelle organise durant le Cirque des Sciences, des workshops, d’étonnantes animations, des concerts de rue et des spectacles artistiques et scientifiques, dans le but de promouvoir la science sous toutes ses formes, voire de susciter des vocations auprès du jeune public. Extraire l’ADN d’une tomate, affronter la gravité en marchant sur un fil, réaliser des expériences chimiques avec de l’azote liquide, dresser des robots, endosser le costume d’un expert scientifique pour résoudre un crime, découvrir les molécules et le magnétisme, assembler et souder des circuits électriques… durant un week-end, le Cirque des Sciences sera l’occasion de jongler avec la science sous de multiples formes. Performing science Renamed Cirque des Sciences 2007 as part of the Cultural Year, the traditional Science Festival has adopted a circus approach and invites the inquisitive of any age to join in and discover workshops and displays focusing on sciences, technology and the circassian arts. In cooperation with a number of partners, including the University of Luxembourg, research institutes and culturally-oriented organisations, the National Museum of Natural History organises throughout the Science Circus workshops, astounding animations, street concerts and artistic and scientific presentations with the aim of promoting science in all its forms, not to mention interesting young people in a career in science. Extracting the DNA of a tomato, challenging gravity by walking on a wire, carrying out chemical experiments with liquid nitrogen, training robots, donning the outfit of a scientific expert to solve a crime, discovering molecules and magnetism, assembling and soldering electrical circuits... over the whole of the weekend, the Cirque des Sciences offers the chance to juggle with science in all its variety. Les 22 et 23 septembre, 10-18h. Musée national d’histoire naturelle – natur musée, et Abbaye de Neumünster, Luxembourg. www.science-circus.lu Plus de détails dans les pages Highlights.

Le magnat allemand de l’optique s’est installé à Luxembourg cet été, en ouvrant une nouvelle succursale dans la capitale luxembourgeoise (une seconde à Esch-sur-Alzette). Philosophie de cet «opticien»-fabricant d’un nouveau genre: mettre à disposition de ses clients une gamme étendue de lunettes fabriquées par sa maison même, ainsi que des montures de grandes marques ou de couturiers à prix très compétitifs. Les boutiques Fielmann proposent également des examens gratuits des yeux avec les appareils modernes et performants, des assurances pour les lunettes de correction ainsi qu’une garantie de trois ans sur toutes les lunettes. Elles garantissent également les remboursements de leurs produits dans les six semaines si les clients les trouvent moins chers ailleurs. Autant de prérogatives qui ont fait de Fielmann une grande chaîne de magasins d’optique dans le monde. Looking good! The German optics giant became established in Luxembourg this summer, opening a new shop in Luxembourg’s capital (with a second in Esch-sur-Alzette). The approach adopted by this new style manufacturing optician is to offer its clients a wide range of its own brand of spectacles, in addition to frames from famous labels or designers at very competitive prices. Fielmann shops also offer free eye testing using modern, high-performance equipment, insurance for corrective lenses and a three-year guarantee on all spectacles. Their clients are also given a moneyback guarantee on all their products if the same articles are found more cheaply elsewhere within six weeks. Altogether, this package of advantages has allowed Fielmann to build up a great chain of optician’s shops throughout the world. Fielmann, 9-11 Grand’Rue, Luxembourg-ville.

30 07_City News.indd 30

31.08.2007 12:33:40 Uhr


sonyericsson.com

I

hypnotising design

Laissez-vous séduire par le design hypnotique du nouveau téléphone Sony Ericsson S500i. Ses effets lumineux changeants en font un objet unique et expressif. Il colore également votre vie grâce à son appareil photo 2 millions de pixels et sa fonction blog direct.

SER7054_S500i_Adv_RendezVousLetz1 1

22-08-2007 12:03:01


City News

De l’eau, des lumières et de la magie

Photo: Etienne Delorme

A l’occasion de l’année culturelle, la célèbre Mélusine reprend possession du Bock au mois de septembre. Coproduit par le LCTO et l’Abbaye de Neumünster, et soutenu par ING Luxembourg, MeLUXina se veut un projet ambitieux et inédit à Luxembourg, et propose chaque soir, à la tombée du jour, un fabuleux spectacle son et lumière aquatique racontant la légende de la charmante nymphe qui a séduit le comte Sigefroi, fondateur de Luxembourg. Un ballet de figures de 120 mètres de largeur animera les casemates du Bock et depuis l’Alzette, onze fontaines d’une hauteur de 50 mètres et un mur d’eau de 36 mètres sur 14, s’élèveront pour refléter des projections tridimensionnelles fascinantes, des effets de lumières et des figures laser, le tout orchestré par le Professeur Sieg­ wulf Turek, connu dans l’univers de l’opéra pour ses mises en scène magiques à Salzburg, Seattle, Helsinki, Monte-Carlo. Chaque représentation de MeLUXina sera précédée de concerts d’artistes luxembourgeois, parmi lesquels Largo and the Divas feat. Maggie Parke, Thorunn, Daniel Balthalsar… qui animeront le parvis de l’Abbaye. Water, lights and magic During September of the Year of Culture, the famous Melusina will retake possession of the Bock. An LCTO/Neumünster Abbey coproduction, with the backing of ING Luxembourg, MeLUXina will be an ambitious project unprecedented in Luxembourg. Every evening, at dusk, an amazing sound, light and aquatic display will resurrect the legend of the charming water nymph who won the heart of Count Siegfried, founder of Luxembourg. A ballet of fluidly changing shapes, up to 120 metres wide, will bring the Bock casemates to life while eleven fountains reaching a height of 50 metres and a wall of water measuring 36 metres by 14 metres will rise from the Alzette to reflect the mesmerising three-dimensional projections, the light effects and the laser ballet. All this is arranged by Professor Siegwulf Turek, well-known in the opera world for his magical stage productions in Salzburg, Seattle, Helsinki and Monte-Carlo. Every MeLUXina performance will be preceded by a concert by Luxembourg artists such as Largo and the Divas featuring Maggie Parke, Thorunn, Daniel Balthasar… who will bring the forecourt of the Abbey to life. Du 8 au 18 septembre, 21h. Parvis de l’Abbaye de Neumünster, Luxembourg. En plein air, tickets gratuits, réservation obligatoire sur www.meluxina.lu Plus de détails dans les pages Highlights.

Dans une ambiance chaleureuse, alliant mobilier tendance et décoration aux inspirations variées, le Zentral propose à ses convives de piocher dans une carte mondiale de la gastronomie. Se définissant lui-même comme un épicurien plutôt qu’un restaurateur, le maître des lieux implante, dans la capitale luxembourgeoise, un concept de restaurants existant en Chine, et invite ses hôtes à redécouvrir l’art de manger. Le Zentral donne ainsi l’avantage, dans un même lieu, de déguster des plats originaires d’Asie, d’Amérique du Sud, d’Italie, de France, tous bas en calories. Figurant également au menu, le «Coin des Interdits» qui offre à savourer foie gras, filets de bœuf et autres crèmes brûlées maison. L’endroit propose un service petit déjeuner tous les matins, ainsi que des brunches le samedi. An epicurean’s A to Z In the welcoming warmth generated by its mix of trendy furniture and heterogeneous decoration, the Zentral offers its guests a chance to take their pick from a global gastronomic menu. Considering himself an epicurean rather than a restaurateur mine host has transplanted to the Luxembourg capital a style of restaurant that exists in China and invites his guests to rediscover the art of eating. The Zentral thus makes it possible to taste, on the same premises, dishes from Asia, South America, Italy and France, all low in calories. However, the menu also includes a “Coin des Interdits”, offering such forbidden delights as foie gras, fillet of beef and home-made crèmes brûlées. Breakfast is on offer every morning, together with brunches on Saturdays. Zentral, 11A avenue Monterey, Luxembourg. Rens: 26 20 03 95

Photo: Meluxina 2007. Photo: Prof. Siegwulf Turek

SoyeZ épicuriens

32 07_City News.indd 32

30.08.2007 17:30:40 Uhr


Untitled-2 1

03.01.2012 17:20:37 Uhr


City News

Tradition en images

Nouveautés en bref… Nouveau concept au Luxembourg, Body & Mind est un «grand magasin de bien-être» proposant toute une gamme de produits naturels destinés à harmoniser le corps et l’esprit, allant des cosmétiques de luxe, aux huiles essentielles, en passant par les bougies aromatiques, les tapis de yoga, les coussins et bancs pour la méditation, les livres, CD, DVD, jouets et jeux éducatifs en matière naturelle… L’endroit dispose également d’un grand choix de cafés et de thés issus du commerce équitable, de boissons et sandwiches naturels, à goûter sur place ou à emporter. (Place Guillaume II, Luxembourg. Rens.: 26 27 06 71). News in brief... A concept new to Luxembourg, Body & Mind is a “retail experience in well-being”, supplying an entire range of natural products intended to bring physical and spiritual harmony: from luxury cosmetics to essential oils, by way of aromatherapy candles, yoga mats, meditation seats and cushions, books, CDs, DVDs, toys and educational games made from natural materials... The shop also stocks a large choice of fair trade teas and coffees, as well as offering natural drinks and sandwiches to eat in or to take away. (Place Guillaume II, Luxembourg. Information: 26 27 06 71).

Photo: Etienne Delorme

Suivant la mode des bars lounge fleurissant dans la capitale, le K, comme Kirchberg et Kennedy, lieu de son implantation, offre également, sur près de 300 m2 et un service petit-déjeuner dès 7h du matin, un service lunch. (K, 35 boulevard J. F. Kennedy, Luxembourg-Kirchberg. Rens: 24 52 75 47, www.k-lounge.lu) Following the fashion for Lounge Bars springing up around the capital, the K, as in Kirchberg and Kennedy, where it is situated, offers breakfast from 7am, and lunch, in its nearly 300 m2 interior. K, 35 boulevard J. F. Kennedy, Luxembourg-Kirchberg. Information: 24 52 75 47, wwwk-lounge.lu

Body & Mind, le «magasin bien-être»

Célébrant cette année sa 667e édition, la Schueberfouer est une véritable tradition au GrandDuché. Ambiance, odeurs, bruits, brassage des genres et des populations, ce rendez-vous annuel incontournable contribue à sauvegarder une culture populaire du pays et de la ville à laquelle sont attachés les Luxembourgeois et Steve Kayser, auteur de Dei Lëtzebuerger Traditioun Schueberfouer zënter 1340, récent ouvrage entièrement dédié à la Schueberfouer. Historien passionné de la foire, Steve Kayser offre, sur 160 pages, un voyage dans l’univers de la kermesse luxembourgeoise, au travers de photos couleur et d’archives. Manèges pour enfants et à sensations fortes, attractions de tous styles, stands culinaires, de jeux, d’ustensiles divers, visiteurs et badauds, tout est passé en revue. L’ouvrage permet une plongée savoureuse dans l’atmosphère si particulière de la Schueberfouer, tellement appréciée par des milliers de visiteurs chaque année. Tradition in pictures Being set up this year for the 667th time, the Schueberfouer is a true tradition in the Grand Duchy. Atmosphere, smells, noise, all nationalities and social groups rubbing shoulders, this not-to-be-missed annual fixture contributes to maintaining a popular culture of the city and, indeed, the whole country. Luxemburgers are very attached to this event and Steve Kayser, author of Dei Lëtzebuerger Traditioun Schueberfouer zënter 1340, has dedicated his most recent work entirely to the Schueberfouer. Historian with a passion for the fair, Steve Kayser presents a 160-page journey through the universe of the Luxembourg fairground, with colour photos and historical documents. From children’s merry-go-rounds to breathtaking rides, all levels of entertainment, food stalls, games, stands selling useful gadgets, visitors and those who come just to watch, it’s all at the fair. The book gives you a taste of the very special atmosphere that is the Schueberfouer, so much enjoyed by thousands of visitors every year. Dei Lëtzebuerger Traditioun Schueberfouer zënter 1340. Français – Allemand. Editions Schortgen.

34 07_City News.indd 34

30.08.2007 17:30:53 Uhr


08_Inter. Community.indd 36

31.08.2007 13:12:23 Uhr


International Community 162 nationalities live in Luxembourg, including 10,000 Cape Verdeans 162 nationalités cohabitent au Luxembourg, dont 10.000 Cap Verdiens

Creole Charm “We have a word in Creole that describes the attitude of the people of Cape Verde – it is ‘morabeza’. It means ‘hospitality to all, including strangers.’ I think we Cape Verdeans are proud of our culture, and we show this sense of ‘morabeza’, whether we are on the islands or here in Luxembourg.”

José Mauricio, President of Organisation Capverdienne du Luxembourg José Mauricio, président de l’Organisation Capverdienne du Luxembourg

Photos: Andres Lejona

J

osé Mauricio is a relatively new arri-­ val to the large, well-integrated Cape Verdean community in Luxembourg. Originally from the island of Santo Antão, he arrived five years ago after completing training in information technology in Torres Novas, Por-­ tugal. Like many from Cape Verde, he decided the best place to use his education was outside his home country. “We are a country of emigrants! I think 20% of the economy of Cape Verde is supported by those who have emigrated to Europe and the United States. We have more Cape Verdeans living outside the country than on the islands themselves.” Economic conditions on the islands trigge-­ red heavy emigration in the 1960s, when the first wave of Cape Verdeans arrived in Luxem-­ bourg. Some, like José, arrived here after an initial move to Portugal, which has retained close economic and cultural connections even after Cape Verde gained independence in 1975. Though Portugal remains its closest trading partner, Cape Verde has strong economic ties to Luxembourg, which has been a continuing sup-­ porter of its educational and health initiatives since the 1990s. A formal Programme Indicatif de Coopération continues today between the countries: Luxembourg has helped build sec-­ ondary schools as well as the first Ecole de Tourisme et d’Hôtellerie du Cap Vert, to foster the growing tourism industry. Other cooperative ‡ 37

08_Inter. Community.indd 37

31.08.2007 13:12:42 Uhr


Intercultural Mediator

Médiatrice interculturelle

Although Francisca Rocha Montiero has lived in Luxembourg for 22 years, she proudly says, “I am 300% Cape Verdean! There isn’t anything that would make me feel otherwise.” A graduate of the University of Kent in Canterbury, England, with a degree in English, Francesca is pursuing a full teaching certificate in Luxembourg. To keep her Cape Verdean heritage alive, she has participated in the local activities organised by “Cap Vers Nos Racines” and the “Comité Spencer”. Francisca was in a unique position to offer her services as a liaison between Luxembourgish teachers and Cape Verdean students and their parents. “Sometimes I would help translate but it was the cultural knowledge that came into play. For example, the idea of a school psychologist is foreign to a Cape Verdean parent.” Francisca insists that even though parents may not have the necessary language skills, it should not be a deterrent to helping their children. “They can show an interest in their school work and have their children read to them, even if it is in another language.” D. F. A.

Bien qu’elle vive au Luxembourg depuis 22 ans, Francisca Rocha Montiero déclare fièrement, «Je suis capverdienne à 300%! Et rien ne pourra changer cela». Titulaire d’un diplôme d’anglais à l’Université de Kent à Canterbury en Angleterre, Francisca fait actuellement un stage pédagogique au Luxembourg. Afin de préserver son héritage capverdien, elle participe à certaines activités organisées par Cap Vers Nos Racines et le Comité Spencer. Francisca était donc la mieux placée pour jouer le rôle de médiateur entre les enseignants, luxembourgeois, les étudiants capverdiens et leurs parents. «Je sers parfois d’interprète, mais ce sont surtout mes connaissances des deux cultures qui entrent en jeu. L’idée d’un psychologue scolaire est par exemple totalement étrangère à des parents capverdiens». Francisca insiste sur le fait que, bien que les parents n’aient pas les connaissances linguistiques nécessaires, cela ne devrait pas les empêcher de participer à la scolarité de leurs enfants. «Ils peuvent s’intéresser aux devoirs de leurs enfants et leur demander de les lire, même dans une autre langue».

Francisca Rocha Montiero, Teacher Francisca Rocha Montiero, enseignante

‡ programmes include a new hospital facility (Région sanitaire Santiago Nord) and the con­ struction of roads and water sanitation projects. José’s decision to come to Luxembourg was greatly influenced by his many friends and family in the country. “One of the things that really helps us is the number of long-term Cape Verdeans here, who not only speak Luxembourgish but are totally integrated into the culture.” The “morabeza” generosity of the Cape Verde community extends to their fellow immigrants. “They are taken in by their families or extended families, which in turn help steer them in the direction of work or language assistance by other local organisations. Any problem – any help they may need – we are there to help each other. We are like a network.” The local Cape Verde network is indeed exten­ sive. There are over 30 organisations around the Grand-Duchy representing the islands’ diversity and culture. Now combined under one umbrella organisation, the Organisation Capverdienne du Luxembourg (OCL) sponsors social and cultural events, provides activities for young people and aids in transition assis­ tance. José Mauricio is its current president.

“We receive support from the Luxembourg Ministry of Family and our own local embassy,” José explains from the OCL office in Ettelbruck, which is home to one of the largest Cape Verdean communities. The OCL supports activities throughout the country – from festivals promot­ ing Cape Verdean culture to information stands with ties to the ASTI (Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés) and the CLAE (Comité de Liaison et d’Action des Etrangers), highlighting immigration issues and multicultural diversity.

Linking the New Generation “We also have organisations like the Comité Spencer for our young people.” Created in 2002 after a young Cape Verdian, Spencer Dos San­ tos, was killed in a brawl outside a discotheque near the Luxembourg Gare, the Comité Spen­ cer not only promotes the integration of Cape Verdean youth into Luxembourgish society, but also supports projects that counter violence and racism in any form. But it is not only about social reform and awareness. Sharing the Cape

Verdean culture through the arts is also part of the mission – dance groups such as “Cabo Verde New Generation” and “Cabodança” link a new generation to its musical heritage. Though many of the Cape Verdean organi­ sations are geared to a certain age group or even to a specific island, there is one uniting element. “Music! Our music is very important to us.” José explains: “There is music that makes you want to move. But there is also a kind that is more melancholy, that talks to the history of our people – the day-to-day life on the islands, how they feel and what they struggle with.” The music ranges from soulful melo­ dies about the island left behind (“M’Bem di Fora” or “I Come From Far Away”) sung by artists such as Lura, to the “morna” (blues) of Cesaria Evora. In Luxembourg, Cape Verdean hip hop artist Kodé is bringing a fresh take on the island sound. All fill a gap that helps to soli­ dify Cape Verdeans’ connection to their roots. Whatever the pull of his homeland, José Maurizio is content with the opportunities and très jolie lifestyle of Luxembourg. “Mostly I miss my parents, my friends still on the islands. But would I go back? I’d have to think very hard about it!” Deborah Fulton Anderson

38 08_Inter. Community.indd 38

31.08.2007 10:23:13 Uhr


Helping Those Aider ceux qui in Special Need en ont besoin Aldina Galeto remembers the social worker she met after her family immigrated to Luxembourg when she was seven years old. She later decided to pursue a degree in social work herself. “I wanted to work with women and especially for women’s rights.” When she finished her studies she visited Cape Verde to “reconnect” with the culture. “I was searching, trying to find myself.” But what she discovered was a different set of values, especially in attitudes toward women, which surprised her. “My career is an impor­ tant part of my life. In Luxembourg, I have found the opportunity to be respected in my career, and also as a woman.” Aldina and her family consider Luxembourg their permanent home. Aldina ������������������� has found a new challenge as a social worker, working exclusively with the hearing-impaired via the Ministry of Families in Luxembourg. “I have learned more in the last three years working with them than in my 12 years as a social worker. The immigrant deaf person is especially in need of assis­ tance. How do you fight for yourself, if you cannot express yourself?” D. F. A.

Aldina Galeto se souvient encore du travailleur social rencontré après l’immigration de sa famille au Luxembourg alors qu’elle avait sept ans. Plus tard, elle décidera elle aussi de suivre des études dans le domaine social. «Je souhaitais travailler auprès des femmes et particulièrement pour les droits des femmes». Après avoir fini ses études, elle se rend au Cap Vert pour «renouer les liens» avec sa culture. Elle découvre alors des valeurs bien différentes, particulièrement concernant la manière de traiter les femmes. «Mon travail joue un rôle important dans ma vie. Au Luxembourg, j’ai eu la possibilité d’être respectée dans ma vie professionnelle et également en tant que femme». En tant que travailleur social, Aldina doit faire face à un nouveau défi: travailler exclusivement avec des malentendants via le ministère de la Famille du Luxembourg. «J’ai plus appris pendant ces trois années à leur contact que pendant mes douze années d’expérience en tant que travailleur social. Un ���������������������������������� immigrant sourd a particulière­ ment besoin d’aide. ������������������� Comment vous défen­ dre si vous ne pouvez pas vous exprimer?».

Aldina Galeto, Social Worker Aldina Galeto, travailleur social

Charme créole E n créole, nous avons un mot pour décrire l’attitude des habitants du CapVert: ‘morabeza’. Cela signifie ‘hospitalité pour tous, notamment les étrangers’. Nous, les Capverdiens, sommes fiers de notre culture et essayons de mettre en pratique cette notion de morabeza, que ce soit sur notre île ou ici, au Luxembourg». José Mauricio est un membre relativement récent de la vaste communauté capverdienne bien intégrée au Luxembourg. Originaire de l’île de Santo Antão, il est arrivé il y a cinq ans après avoir terminé ses études d’informatique à Torres Novas, au Portugal. Comme de nom-­ breux Capverdiens, il décide alors que le pays où il pourra mettre au mieux en pratique sa formation n’est pas son pays d’origine. «Nous sommes un pays d’émigrants! 20% de l’économie du Cap-Vert repose sur les Capverdiens ayant émigré en Europe et aux Etats-Unis. Il y a plus de Capverdiens en dehors du pays que sur l’île elle-même». Les difficultés économiques de l’île ont pro-­ voqué une forte émigration dans les années 60, lorsque la première vague d’immigrants est arrivée au Luxembourg. Certains, comme José, ont rejoint le Luxembourg après un pas-­

sage par le Portugal, qui maintient des rela-­ tions économiques et culturelles étroites avec le Cap-Vert, même après que l’île a obtenu son indépendance en 1975. ��������������������� Bien que le Portugal demeure son principal partenaire commer-­ cial, le Cap-Vert entretient d’importants liens économiques avec le Luxembourg qui soutient les initiatives de l’île en matière d’éducation et de santé depuis les années 90. Le Luxem-­ bourg a contribué à la construction de lycées et de la première Ecole de Tourisme et d’Hôtellerie du Cap-Vert, destinée à promou-­ voir le tourisme local.

«Nous sommes là pour nous entraider» La décision de José de rejoindre le Luxem-­ bourg a été largement influencée par les nom-­ breux membres de sa famille et amis présents dans le pays. «Ce qui nous aide beaucoup, c’est le nombre de capverdiens résidant à long terme au Luxembourg et qui parlent non seulement la langue du pays mais sont également totalement La générosité ou «moraintégrés à sa culture». ������������������

beza» de la communauté ­capverdienne s’étend aussi aux autres immigrants. «Ils sont accueillis par leurs familles ou leurs proches, ce qui les aide à trouver du travail ou à recevoir une assistance linguistique d’autres organisations locales. Nous ����������������������������������� sommes là pour nous entraider en cas de problème, ou pour offrir aux immigrants l’aide dont ils ont besoin. ������������� Nous formons une sorte de réseau».

Aider les nouveaux à vivre la transition On trouve au Grand-Duché plus de trente organisations représentant la diversité et la culture du Cap-Vert. Elles sont désormais réu-­ nies sous l’égide d’une organisation unique, l’Organisation Capverdienne du Luxembourg (OCL) qui sponsorise des événements sociocul-­ turels, propose différentes activités au jeune public et aide les nouveaux immigrants à mieux vivre cette transition. José Mauricio en est actuellement le président.

39 08_Inter. Community.indd 39

31.08.2007 13:13:32 Uhr


Year-Round Player

Joueur à temps plein

Nelson Delgado is a dedicated sportsman. When he’s not playing basketball for the Luxembourg National Team, he’s playing for his local club team. And when he’s not on the basketball court, he can often be found on a football pitch. At 27, he is now one of the “older members” on these teams. “But I am still improving!” he says, smiling. He has gained a lot from his passion for and participation in sports. Nelson ����������������� remembers an American coach: “He was very tough, always pushing. He taught us that when we go out on the court, we need to play like we are pros. For me, this is important. I give 100% to the game.” Nelson, whose family originally comes from Santo Antão, was born and raised in Luxembourg. “A lot of Cape Verdeans who were born here still have great interest in the culture, espe­ cially the music and the views of the people living there.” Nelson is well-known in the Luxembourg Cape Verdean community. “Because of sports, you get to know a lot of people. There are many benefits, connections. I hope to play as long as I can!” D. F. A.

Nelson Delgado est un sportif accompli. Quand il ne joue pas dans l’équipe nationale de basket luxembourgeoise, il participe à celle de son club local. A 27 ans, il compte désormais parmi les plus «vieux» joueurs des équipes dont il fait partie. «�Mais je continue à m’améliorer���� !»��,� déclare-t-il en souriant. Sa �������������������������������� passion pour le sport et son implication lui ont beaucoup apporté. «Même si nous ne sommes pas des profes­ sionnels, on nous a appris que, lorsqu’on arrive sur le terrain, on doit jouer comme des pros. Et ��� ça, ������������������������������ c’est important pour moi. Je me donne à 100% pendant un match». Nelson, dont la famille est originaire de Santo Antão, est né et a grandi au Luxembourg. «Beaucoup de Capverdiens nés ici s’intéressent toujours à leur culture d’ori­ gine, particulièrement à la musique et à ce que pensent ceux qui vivent toujours làbas». Nelson est bien connu de la communauté capverdienne du Luxembourg. «Grâce au sport, on rencontre beaucoup de gens. Cela apporte de nombreux avantages, crée des liens. J’espère jouer aussi longtemps que possible!».

Nelson Delgado, basketball player Nelson Delgado, joueur de basket

Facts Cape Verde

For more information: Ambassade de la République du Cap-Vert au Luxembourg Fernanda Fernandes, chargé d’affaires 46, rue Goethe L-1637 Luxembourg Tel 26 48 09 48, Fax 26 48 09 49 ambcvlux@pt.lu Cape Verde in Luxembourg: Organisation Capverdienne du Luxembourg (OCL) José Mauricio, President oclfed@hotmail.com Comité Spencer Promotes traditions and culture of Cape Verde www.comitespencer.lu contact@ comitespencer.lu L’association Cap Vers Nos Racines (CVNR) Promotes Cape Verdean culture through art and sporting events in Luxembourg and France www.capeversnosracines.com

Cape Verde Music in Luxembourg: DJ Nos Sabura Group of 4 DJs promoting music of Cape Verde in Luxembourg region www.djnossabura.com Kodé Cape Verdean hip hop singer born in Luxembourg. CD: Criol na Coração www.mckode.com Cape Verde Events September: Semaine Culturelle Santantonense Celebrating Cape Verdean art, dance and theatre featuring the island of Santo Antão 7-16.09.07 Various locations in Luxembourg City, Differdange and Ettelbruck Info: plardigreja@hotmail.com Includes: 10.09.07, 18h Exposition d’arts plastiques by artist Levy Lima Hall de la Gare de Luxembourg 14.09.07, 20h Nuit de Gala avec Musique Traditionnelle Hôtel Parc Belle-Vue 5, av. Marie-Therese, L-2132 Luxembourg

Festival de Musique et Danses 15.09.07 15h and 16.09.07 20h Place Guillaume, Luxembourg Ville About Cape Verde: Population: 423,613 (July 2007 est.) Languages: Portuguese and Cape Verdean Creole Government: Republic President (Head of state): Pedro Verona Pires Prime Minister (Head of government): José Maria Neves National Day: Independence Day, 5 July (1975) Geography: 10 islands and 5 islets off the west coast of Africa Famous Cape Verdeans: Cesária Evora, singer of morna style music Jorge Barbosa, poet and writer Patrick Donalé Vieira, football player Germano Almeida, author Ildo Lobo, morna singer Eugénio Tavares, poet Bana, morna singer Tchalé Figueria, painter Lura, contemporary singer Manuel dos Santos Fernandes, football player

40 08_Inter. Community.indd 40

31.08.2007 13:13:56 Uhr


Exe_AP_rendez_vous_220x140.qxp:annonce rendez vous

24/08/07

12:34

Plus d’infos au

www.coditel.lu

Page 1

26 10 23 01

Offres soumises à conditions réservées à certaines communes de Luxembourg, Strassen, Niederanven, Schuttrange, Leudelange, Reckange / Mess, Differdange, Roeser et Roodt /Syre. Valables pour toute nouvelle souscription à l’une des offres Coditel, destinées aux prospects résidentiels valable du 1er août au 31 septembre 2007. Contrat conclu pour une durée indéterminée assortie d’une période initiale de 12 mois. LuxBox BASE : Coditel Plus + Lightclick 1 MEGA + abonnement téléphone Classic, le client bénéficie de la ristourne durant la durée de vie du contrat. (Supplément de 2 € facturé si non souscription à une domiciliation bancaire pour les paiements mensuels).

p41.indd 1

D’Kabel-Qualitéit

27/08/07 12:50:32


Réalisé entre les derniers examens et les grandes vacances à la Faculté des Lettres, des Sciences Humaines, des Arts et des Sciences de l’Education, ce travail photographique signé Andres Lejona atteste de la grande diversité d’étudiants déjà inscrits à l’Université du Luxembourg. Un patchwork subjectif soucieux de mettre quelques visages sur cette jeune institution.

Tous UNI Photos: Andres Lejona. Réalisation: Alexis Juncosa, Irene Spalletti.

UNIted. Carried out at the Faculty of Humanities, Arts and Educational Science in the period between the final exams and the summer holidays, this photographic study by Andres Lejona is testament to the great diversity of students already enrolled at the University of Luxembourg. The result is a subjective patchwork keen to put a face on this young institution.

Photography: Andres Lejona. Production: Alexis Juncosa, Irene Spalletti.

42 10_portfolio.indd 42

30.08.2007 17:52:26 Uhr


Alexandra Hardt, Luxembourgeoise dâ&#x20AC;&#x2122;origine roumaine, auditeur libre

43 10_portfolio.indd 43

30.08.2007 17:52:42 Uhr


Anouschka Kaiser, Luxembourgeoise, Bachelor académique en Cultures européennes, filière Philosophie

44 10_portfolio.indd 44

30.08.2007 17:53:04 Uhr


Jeanne Wiltgen, Luxembourgeoise, Bachelor académique en Cultures européennes, filière Germanique

45 10_portfolio.indd 45

30.08.2007 17:53:20 Uhr


Peter Huang, Luxembourgeois, Bachelor académique en Sciences économiques et de Gestion

46 10_portfolio.indd 46

30.08.2007 17:53:31 Uhr


Sophie De Lang, NĂŠerlandaise, Bachelor professionnel en Gestion

47 10_portfolio.indd 47

30.08.2007 17:53:45 Uhr


Paolo Ribeiro, Portugais, Bachelor professionnel en Gestion

48 10_portfolio.indd 48

30.08.2007 17:54:09 Uhr


Roberto Romano, Italien, Bachelor académique en Science et Ingénierie, filière Mathématiques

49 10_portfolio.indd 49

30.08.2007 17:54:30 Uhr


Joëlle Sokponwe, Française, Bachelor académique en Sciences de la Vie, filière Médecine

50 10_portfolio.indd 50

30.08.2007 17:54:43 Uhr


Olivier Kamga Djoumfo, Français – Camerounais, Bachelor académique en Sciences de la Vie, filière Pharmacie

51 10_portfolio.indd 51

30.08.2007 17:54:56 Uhr


Timon Svoboda, Luxembourgeois, Bachelor académique en Sciences économiques et de Gestion

52 10_portfolio.indd 52

30.08.2007 17:55:13 Uhr


Jean Xavier A. Manga, Sénégalais, Bachelor académique en Droit

53 10_portfolio.indd 53

30.08.2007 17:55:33 Uhr


Sabina Klimentova, Bulgare, et Joanna Kowalska, Polonaise, Bachelor professionnel en Gestion

54 10_portfolio.indd 54

30.08.2007 17:55:51 Uhr


Ignace Tchaha Kankmo, Camerounais, Bachelor professionnel en Informatique de Gestion

55 10_portfolio.indd 55

30.08.2007 17:56:10 Uhr


Abdelslam Bourkane, Marocain, Bachelor professionnel en Informatique de Gestion

56 10_portfolio.indd 56

30.08.2007 17:56:33 Uhr


Max Haag, Luxembourgeois, Bachelor académique en Sciences de la Vie, filière Médecine

57 10_portfolio.indd 57

30.08.2007 17:56:51 Uhr


09_commerce detail.indd 58

30.08.2007 19:14:22 Uhr


Shopping

Le sens du détail Portée par une clientèle internationale, soucieuse de devenir le cœur d’un «pôle régional du commerce», la capitale luxembourgeoise revendique une variété d’enseignes aux contours uniques. Destination shopping.

S

Photo: Andres Lejona

ur l’ensemble du territoire de Luxem-

bourg-ville, près de 1.200 commerces de détail composent, au quotidien, une offre pour le moins unique. Une activité essentielle à l’identité, la vie et l’animation d’une capitale, construite et modelée au gré des grandes évolutions structurelles qui l’ont traversée: «Il faut s’imaginer ce qu’il s’est passé depuis les années 60 (les révolutions industrielles et financières, le développement des grandes institutions européennes… ndlr.) et mesurer le chemin accomplit. Le commerce de détail a dû, à Luxembourg, composer avec ces mutations exceptionnellement rapides», explique Michel Rodenbourg (photo), président d’une association plus que centenaire, l’Union Commerciale de la Ville de Luxembourg: «Aujourd’hui, pas moins de 65% de la population résidente sur la capitale est non luxembourgeoise. Les commerces se devaient de répondre à cette internationalité, qu’il s’agisse de l’offre, mais aussi de la langue ou du mode d’accueil». Première conséquence directe, et aisément visible d’étals en rayonnages, une incroyable variété de produits régionaux ou nationaux est, ici, rendue accessible. Que l’on soit à la recherche d’un vin fin italien, d’un fromage français ou d’une charcuterie typiquement allemande, la gamme disponible n’a rien d’anecdotique. Du commerçant suédois spécialisé en griffes nordiques jusqu’à l’antiquaire, cette offre confère à Luxembourg-ville un statut pour le moins unique. Michel Rodenbourg: «Le niveau de vie moyen étant relativement élevé, le luxe est, certes, très bien représenté. Mais contrairement à certaines idées reçues, toutes les catégories le sont, du produit le plus ordinaire au plus singulier. L’offre commerciale est très clairement la plus diversifiée à l’échelle de la Grande Région. D’autant que nous avons la chance de disposer d’établissements, de marques, de références exclusives sur ‡ 59

09_commerce detail.indd 59

30.08.2007 19:14:43 Uhr


D’une zone de shopping à l’autre Dès le 15 septembre, le Shopping Shuttle vous permettra de rallier la gare à la Ville Haute, et réciproquement. Ce bus destiné à vous faciliter le shopping circulera en boucle (lu 13h30-18h, ma-sa 10h30-18h) selon l’itinéraire suivant: Place de Paris - rue Origer - Avenue de la Gare (arrêt «Al Avenue/A-Z») - Viaduc - bd Roosevelt (arrêt «Roosevelt» quai 1) - Pont Adolphe - Avenue de la Liberté (arrêt «Martyrs») - Place de Paris (L’arrêt à la Place de Paris est situé entre la rue Duchscher et l’Avenue de la Liberté). Sa fréquence de passage sera de 12 minutes, son utilisation sera entièrement gratuite.

From one shopping area to the other As of September 15, the Shopping Shuttle will link the upper city with the railway station area, allowing you to get around Luxembourg’s shopping areas more easily. You will be able to catch this free bus every 12 minutes, at any point along its circular route, between 1.30pm and 6pm on Mondays, and from 10.30am to 6pm Tues-Sat. The route is as follows: Place de Paris - rue Origer - Avenue de la Gare (the Al Avenue/A-Z stop) - the Viaduct - Bd Roosevelt (Roosevelt, quai 1) - the Pont Adolphe - Avenue de la Liberté (Martyres) - Place de Paris (the Place de Paris stop is between rue Duchscher and Avenue de la Liberté).

‡ une très large échelle…». Face à une uniformisation mondiale des références et l’appropriation galopante par les grandes franchises de la plupart des ensembles urbains du globe, Luxembourg-ville tient même lieu de bastion, grâce à une originalité pour le moins significative. Michel Rodenbourg: «C’est assez original pour être souligné: la majorité des commerces n’est pas entre les mains de grands groupes, mais d’indépendants. C’est, plus qu’une singularité, un fait remarquable et le symptôme d’une certaine réactivité, d’une certaine vigueur du commerce de détail».

Points de repère Si plusieurs quartiers se partagent les faveurs des chalands, la Ville Haute et le quartier Gare disposent, à eux seuls, d’une majorité de commerces. Avec plus de 100 magasins, la Grand Rue reste le point de passage obligé. Du prêt-à-porter jusqu’au luxe le plus prestigieux, le mariage est ici consommé avec la complicité d’une multitude de galeries couvertes aux ressources insoupçonnées. A deux pas de là, la rue Philippe II, la rue Beck ou la rue Louvigny, pour ne prendre que quelques exemples, jouent les challengers, à grand renfort de commerces originaux, voire exclusifs. Autant d’illustrations d’une Ville Haute majoritairement piétonne, pour la plus grande joie d’un secteur horeca (regroupant l’Hôtellerie, la Restauration et les Cafés) qui a su faire de la Place d’Armes et de la Place Guillaume II ses principaux lieux de ren-

dez-vous. Autre atout d’une capitale à taille humaine, il n’est pas nécessaire de s’éloigner de l’hyper centre pour dénicher quelques joyaux. Ainsi, le Palais Grand- Ducal flirte-t-il avec la Rue de la Boucherie et l’Ilot Gastronomique, deux points de chute qui avancent respectivement la carte du dynamisme et de l’authenticité. Au fil d’une balade historique dans la Vieille Ville et les vallées, les musées tutoient même galeries et magasins plus alternatifs. Considéré, parfois, comme «plus familial», le quartier Gare a su gagner du terrain sur le centre, en s’attirant les faveurs de marques plus jeunes ou en osant le mix du chic et du pratique. C’est là que l’on vient dénicher le petit top en solde ou flâner sur les grands boulevards, les avenues de la Liberté et de la Gare n’occupant, en matière de shopping, que des rôles de transition. On y trouve, outre l’hôtellerie, de la hi-fi haut de gamme, même une librairie-restaurant… Une offre, au total, exceptionnelle d’après Michel Rodenbourg: «La ville est, dans son ensemble, tellement attrayante que je suis persuadé que si l’on arrivait à faire venir seulement une fois la majorité des consommateurs du pays, beaucoup reviendraient. D’où cette nécessité de multiplier les actions et les initiatives, afin de toucher toutes les cibles les unes après les autres. L’UCVL s’apprête, en collaboration avec la Ville de Luxembourg, à lancer une batterie de propositions appelées à faciliter le shopping. Ainsi, face au succès du City Shopping Bus (une navette gratuite naviguant entre le parking des Glacis et le centre, ndlr.), une formule comparable va être lan-

cée entre la gare et cette même Ville Haute (voir encadré). Une garderie sera prochainement mise en place, d’ici la fin de l’année, un service livraison, un système de consignes et un système de listes de mariage devraient également voir le jour». Un arsenal d’initiatives qui vise, parallèlement, à contrer l’évasion du pouvoir d’achat générée, en périphérie et jusqu’au-delà des frontières, par les grands ensembles commerciaux: «Les grandes surfaces mettent en péril les centres-villes, c’est une réalité internationale avec laquelle il faut apprendre à composer. Nous avons la chance, à Luxembourg, que l’offre ne se chevauche pas vraiment. La meilleure stratégie à adopter est précisément de chercher à établir une certaine complémentarité, mais aussi de poursuivre nos efforts. Qualifier l’offre, améliorer encore l’accueil, assister les commerçants comme les propriétaires de locaux dans leurs choix, c’est un travail que l’on accomplit au quotidien», poursuit Michel Rodenbourg.

Idées reçues L’un des grands défis, dans cette appréhension du commerce de détail à Luxembourg, consiste également, d’après Michel Rodenbourg, à lutter contre certains clichés à la peau dure: «On peut toujours se garer en ville, statistiques à l’appui. Il suffit de ne pas s’acharner à vouloir se garer sous la Place Guillaume alors qu’à quelques centaines de mètres seulement, des places sont disponibles. Le parking de la Place de l’Europe (au pied de la

60 09_commerce detail.indd 60

30.08.2007 19:14:54 Uhr


Photos: Stéphanie Saucez

Philharmonie, ndlr.) est, par exemple, régulièrement vide, alors qu’il suffit de traverser ensuite le Pont Rouge pour être directement au Centre». Autre sujet au cœur des discussions, l’amplitude d’ouverture des commerces. Michel Rodenbourg: «Il n’y a quasiment plus de commerces fermés sur le temps de midi, c’est déjà une grande avancée. Maintenant, si les initiatives conduites actuellement en direction d’une fermeture harmonisée à 19h semblent effectivement pertinentes, il me semble également prioritaire d’atteindre une certaine cohérence dans l’horaire d’ouverture et d’acquérir une plus grande flexibilité sur les ouvertures dominicales. Certaines villes du pays y ont droit, au titre de l’attrait touristique qu’elles représentent. Dans ce cas, pourquoi pas à Luxembourg-ville? C’est désormais au gouvernement de légiférer. On pourrait commencer par imaginer une ouverture dominicale par mois… Il faudra se décider au plus vite». Active sur tous les fronts, l’Union Commerciale de la Ville de Luxembourg croit en son potentiel. Michel Rodenbourg: «La capitale a tant de choses à offrir… Et puis, plus nous garderons le pouvoir d’achat à Luxembourg, plus le pays en profitera». Et l’association de miser, notamment, sur le projet Hotcity (le réseau d’antennes WiFi en ville et son portail Internet vous mettant en relation avec la culture, les commerces et les services de la ville, lancé en juillet dernier, voir également notre édition précédente) pour assurer une visibilité à cette offre à (re)découvrir. www.vdl.lu; www.cityshopping.lu

Retail therapy D rawing on an international clientèle

and keen to become the heart of a “regional business hub”, Luxembourg’s capital boasts a variety of distinctive establishments. A shopping Mecca. Across the whole of Luxembourg city, almost 1,200 retail businesses comprise a unique mix of services, shaping the identity, life and vigour of a capital created and moulded by the major structural changes it has undergone: “You have to bear in mind everything that has happened since the 1960s (editor’s note: profound changes in industry and finance, the development of the major European institutions) to appreciate how far we have come. In Luxembourg, the retail sector has had to cope with exceptionally rapid change, explains Michel Rodenbourg (photo), the president of an association founded more than a hundred years ago, the Union Commerciale de la Ville de Luxembourg: Today, no less than 65% of the capital’s residents are not of Luxembourg nationality. Businesses have to respond to this international element not only in terms of what they sell but also in terms of language and the welcome they offer their customers.” The first direct consequence of this, and very evident just from the shop displays, is the access to an incredible variety of regional or national products. Whether you are looking for a topquality Italian wine, a French cheese or a typical

German sausage, the range on offer is massive. From a Swedish retailer specialising in Nordic design to an antiquary, Luxembourg city businesses sell a unique variety of goods. As Michel Rodenbourg notes: “Given the relatively high average standard of living, luxury items are indeed well represented. However, far from what is often believed, every category of product is available - from the most ordinary item to the highly unusual. The range on offer in the shops is quite clearly greater than anywhere else in the region around Luxembourg, especially because we are lucky enough to have a large number of exclusive establishments and brands.” Confronted by a global trend of brand standardisation and the ever-increasing sway of major franchise chains in most of the world’s cities, Luxembourg is a bastion of remarkable originality. Michel Rodenbourg: “The difference is worth stressing; the majority of businesses are not in the hands of major consortia but are instead run by independent shop keepers. More than just a quirk, it is a remarkable fact and a symptom of retailers’ responsiveness, of their vigour.”

Landmarks While it is true that a number of districts each draw their share of shoppers, the upper ‡ 61

09_commerce detail.indd 61

30.08.2007 19:15:06 Uhr


of the old city and its adjoining valleys, museums alternate with galleries and less conventional shops.

Near the station Sometimes regarded as “more of a family place”, the station district has made up ground on the city centre by attracting younger brands and by daring to mix the chic and the practical. It is there that you will pick up a nice little top in the sales or stroll along the broad boulevards - after all, for shoppers the Avenue de la Liberté and the Avenue de la Gare serve only as a transition between shops. In addition to hotels and restaurants, you will find top of the range hi-fi equipment and even a bookshop/restaurant. The overall range on offer is exceptional, according to Michel Rodenbourg: “Taken in its entirety, the city is so attractive that I’m convinced that, if it were possible to persuade the majority of the country’s consumers to come here just once, many of them would return. Hence the need to launch a range of actions and initiatives in order to appeal, one

after the other, to each of the various target groups. In conjunction with the city of Luxembourg, the UCVL is preparing to launch a whole battery of proposals designed to make shopping easier. For example, in the light of the success of the City Shopping Bus (editor’s note: a free shuttle bus running between the centre and the parking area on the Glacis), a similar arrangement is due to be launched between the station and the upper city (see text box). A childcare centre will become operational, between now and the end of the year; a delivery service, a luggage-storing system and a system of marriage lists are also planned.” This arsenal of initiatives is designed to combat the siphoning off of purchasing power to the periphery and even beyond the country’s borders by large shopping centres. “These hypermarkets are a threat to central cities, an international reality which we must learn to live with. We are lucky here in Luxembourg that there is no real overlap in the kinds of shopping offered. The best strategy to adopt is indeed to seek to bring about some degree of complementarity, while at the same time continuing our efforts. Upgrading the quality on offer, continuing to improve the welcome

Photos: Stéphanie Saucez

‡ city and the station district between them boast the majority of shops. Its more than 100 shops ensures that the Grand Rue remains a must for any shopper. Not only do these retailers offer everything from readyto-wear clothes to the most prestigious luxury items, they can also offer their clients the benefit of a multitude of adjoining galleries containing unexpected delights. A couple of steps away, the rue Philippe II, the rue Beck or the rue Louvigny, to take just a few examples, mount a serious challenge, thanks to their special, often exclusive shops. These are all aspects of an upper city that is for the most part pedestrianised, to the great advantage of the horeca (hotel, restaurant, cafe) sector, which has succeeded in making the Place d’Armes and the Place Guillaume II the “in” places to meet. The other aspect of a capital built on a human scale is that you need not go far from the very centre to find a treasure or two. Is the grand-ducal palace flirting with the Rue de la Boucherie and the “Ilot Gastronomique” – two venues trading on their dynamism and their authenticity, respectively? At the end of a walk through the historic heart

Se garer pour faire ses emplettes

Where to park to shop

La Ville de Luxembourg dispose, sur son territoire, de 33.000 places de stationnement sur voirie. Pour accéder au centre, vous avez la possibilité d’utiliser gratuitement l’un des P+R (Bouillon, Kockelscheuer, Luxembourg-Sud, Kirchberg, Beggen). Ils offrent, au total, pas moins de 3.800 places de parking. Quelque 2.250 places disponibles en parkings souterrains ou de surface sont également à votre disposition. Leur taux d’occupation est disponible, en temps réel, sur le site de la Ville (www.vdl.lu) dans la rubrique Circulation.

Over the whole of the City of Luxembourg, there are some 33,000 on-street parking spaces, and to make it easier to get into the centre of town, there are no fewer than 3,800 free parking spaces at P+R (Park&Ride) areas around the edge of the city: at Bouillon, Kockelscheuer, Luxembourg-Sud, Kirchberg and Beggen. Underground spaces and parking buildings contribute to some 2,250 spaces available. The locations and rates for parking around the city are available (in French) on the city council’s frequently updated Website at www.vdl.lu, under the heading “Circulation”.

62 09_commerce detail.indd 62

30.08.2007 19:15:17 Uhr


given to customers and helping shop keepers and landlords to make the right choices are all part of our daily work,” continues Michel Rodenbourg.

Some prejudices As Michel Rodenbourg points out, one of the major challenges in raising the profile of the retail sector in Luxembourg is doing away with some stubborn clichés: “The statistics show it is still possible to park in town. It is only a matter of not insisting on wanting to park right beneath the Place Guillaume when parking places are available just a few hundred metres away. The Place de l’Europe parking building (editor’s note: below the Philharmonie) is, for example, quite often empty and from there you just have to cross the Red Bridge to be right in the centre.” Another common topic is the length of time that shops are open. According to Michel Rodenbourg, “Hardly any shops now close in the middle of the day and that is a big step forward. Alongside the currently topical issue of a harmonised closing time of 7 p.m., it also seems to me that we should give priority to achieving

some degree of coherence in opening hours and to obtaining greater flexibility in terms of opening on Sundays. A number of towns in Luxembourg are entitled to Sunday opening because of their role as tourist centres. If that is the case, why not also in Luxembourg City? It is now up to the government to legislate on this. One could begin, for example, by having one shopping Sunday a month... Rapid action is needed.” Active on all these issues, the Union Commerciale de la Ville de Luxembourg believes in the city’s potential. Michel Rodenbourg comments, “The capital has so many things to offer... Moreover, the more we can retain purchasing power in Luxembourg, the more the country will benefit.” The association will also focus on such projects as Hotcity (the network of WiFi access points in the city and its Internet portal giving access to cultural events, as well as information about shops and the services provided by the city that was launched in July [see our last issue]) as a way of enhancing the visibility of the retail choice available and so ensuring that shoppers (re) discover it.

63 09_commerce detail.indd 63

30.08.2007 19:15:28 Uhr


Lieu privilégié et spectaculaire d’expérimentations et de délires inventifs des hommes, le champ de foire a longtemps été la vitrine de nombreuses curiosités. De la fée électricité aux ménageries humaines, des spectacles coquins aux monstres en tout genre, les forains ont redoublé d’imagination, tout était prétexte à attirer le chaland et à lui extorquer quelques sous. Le cinéma comptait, dans ses premières années, parmi les plus populaires attractions de foire. Sous l’intitulé Crazy Cinématographe, la Cinémathèque fait renaître, jusqu’au 11 septembre, à la Schueberfouer, cette vieille tradition foraine, au travers d’un chapiteau itinérant qui offre à ses visiteurs une balade animée dans le temps... «Approchez, approchez, bonnes gens et amateurs de sensations fortes, le spectacle va bientôt commencer! Pour la première fois en cette ville depuis un siècle bien sonné, le cinéma forain est de retour à la Schueberfouer! Permettez-moi de vous présenter: le stupéfiant, magique, désopilant, bizarre et croustillant Crazy Cinématographe! Venez par ici, entrez dans cette spacieuse tente d’un fort joli style tenant de l’Art Nouveau et décorée d’arabesques byzantino-flamandes! Approchez, n’ayez pas peur! Représentations extraordinaires de plus de 20.000 photographies vivantes, animées en grandeur nature et illuminées à l’électricité par une machine de 50 chevaux. Luminosité et netteté remarquables! Changement de programme toutes les 40 minutes! Toutes les scènes sont accompagnées au piano et commentées par notre bonimenteur M. Bénédict Lemoine, prêtre défroqué, mais tenue impeccable».

Retour vers le futur

“Roll up, roll up! Ladies and gentlemen, thrill seekers, the show is about to begin! For the first time in a century, the fairground cinema returns to the Schueberfouer! Allow me to present: the astounding; the magical; the hilarious; the bizarre; the raunchy Crazy Cinématographe! Come this way, step into this spacious tent styled in beautiful Art Nouveau fashion and decorated with Byzantino-Flemish arabesques! Come closer, have no fear! Amazing displays of over 20,000 living photographs, animated in full size and illuminated electrically by a 50-horsepower machine! Remarkable brightness and clarity! A different show every 40 minutes! Every scene is accompanied on the piano and narrated by our pitchman, Mr Bénédict Lemoine, who may be a defrocked clergyman but is always impeccably attired!”

Photo: Andres Lejona

Back to the future. As a unique and dramatic arena for man’s experiments and flights of creative fancy, the fairground was for generations a window onto countless curiosities. From the fairy spark of electricity to the human “freak show”, from risqué shows to monsters of all kinds, fairs were overflowing with imagination. Everything possible was used to attract the punter and to squeeze a few coppers from him. In its early days, the cinema numbered among the most popular such attractions of the fair. Under the banner Crazy Cinématographe, the Cinémathèque will revive this fairground tradition at the Schueberfouer until 11 September, with a touring circus tent that will offer visitors an animated tour of the past...

64 10.2_crazy cine.indd 64

30.08.2007 18:08:04 Uhr


10.2_crazy cine.indd 65

30.08.2007 18:08:29 Uhr


Les Tulipes, France 1907 «Laissez-vous émerveiller par le chef- d’œuvre de Segundo de Chomón, maître incontesté de la trucographie scénique et photo-cinématographique! Les Tulipes, grande féerie tellurique en 20 tableaux, avec 80 transformations instantanées, défilés, ballets et splendides apothéoses éclairées à la lumière de feux de Bengale et de fontaines lumineuses coloriés au pochoir».

“ Allow yourself to be enchanted by this masterpiece of Segundo de Chomón, undisputed master of trick photography and cinematography! Les Tulipes, a great terrestrial fairyland in over 20 scenes, with 80 instantaneous transformations, parades, ballets and splendid apotheoses by the light of Bengal flares and luminous coloured water jets.”

66 10.2_crazy cine.indd 66

30.08.2007 18:08:47 Uhr


Arthème avale sa clarinette, France 1912 «Découvrez le cochon danseur, tête d’affiche loufoque d’un numéro de music-hall! Les Kiriki, acrobates japonais défiant les lois de la pesanteur! Et Arthème qui avale sa clarinette, une scène comique aux effets délirants!»

“Discover the dancing pig, goofy top of the music-hall bill! The Kirikis, Japanese acrobats who defy the laws of gravity! And Arthème swallowing his clarinet, a comical scene with hilarious effects!”

67 10.2_crazy cine.indd 67

30.08.2007 18:08:53 Uhr


Kobelkoff, France 1900 “Come admire the skills of history’s most «Venez admirer les prouesses du plus célèbre homme-tronc de tous les temps, famous turtle-man, Nicolas Wassilievitch Nicolas Wassilievitch Kobelkoff, exploitant Kobelkoff, fairground operator and proprietor forain et propriétaire du Kobelkoff’s Giant of Kobelkoff’s Giant Cinématographe. Born Cinématographe, né en Sibérie en 1851, in Siberia in 1851, he gave his wife eleven qui donna à sa femme onze enfants et children and belonged to what the Journal appartenait à ce que le Journal illustré des illustré des Sciences anthropologiques of Sciences anthropologiques du 25 décembre December 25th 1885, called the class 1885 appelait la classe des ectroméliens». of ectromelians.”

68 10.2_crazy cine.indd 68

30.08.2007 18:08:55 Uhr


Das eitle Stubenmädchen, Autriche 1907 «Et en séances nocturnes, pour vous spécialement, Messieurs, des scènes grivoises et piquantes qui vous arracheront à vos fauteuils. Des photographies animées de strip-tease viennois ainsi que les aventu- res du fantasque Mousquetaire B***raide, réputé pour son appétit sexuel gargan tuesque et son épée dégainée plus vite que son ombre. Mais attention: soltanto per adulti!»

“And, showing nights especially for you gentlemen, saucy and spicy scenes that will pull you right out of your seats. Animated photographic sequences of Viennese striptease, as well as the adventures of the fantastic Musketeer B***raide, known for his gargantuan sexual appetite and his lightning-fast sword. Warning: soltanto per adulti!”

69 10.2_crazy cine.indd 69

30.08.2007 18:09:03 Uhr


Les Chiens savants, France 1907 «Moins éprouvantes pour les nerfs, mais enrichissantes pour l’esprit, les séances familiales du Crazy Cinématographe Pot-pourri, un spectacle correct, amusant et instructif dont la moralité est assurée pour les 7 à 77 ans».

“Less demanding on the nerves, but enriching for the spirit, are the family showings of the Crazy Cinématographe Pot-pourri, a most proper, amusing and educational show guaranteed to be morally suitable for audiences ages 7 to 77.”

70 10.2_crazy cine.indd 70

30.08.2007 18:09:12 Uhr


Miss Harry’s femme serpent, France 1911 «Mesdames et Messieurs, j’espère que vous voudrez bien apprécier les efforts que j’ai faits pour vous présenter un spectacle nou- veau et de bon goût et ne pas confondre ce genre de travail avec les futilités présentées de nos jours».

“Ladies and gentlemen, I hope that you will be so kind as to appreciate the lengths to which I have gone to present you with a new show, of good taste, and not to mistake this kind of work for the futilities on offer these days.”

71 10.2_crazy cine.indd 71

30.08.2007 18:09:55 Uhr


The ? Motorist, Grande-Bretagne 1906 «En sortant de cette tente, vous pourrez dire: ‘J’ai vu ce qu’il y a de plus beau et de plus intéressant au monde’».

“As you leave this tent, you will be able to say:   ‘ I have seen the most beautiful and interesting sights in the world’.

72 10.2_crazy cine.indd 72

30.08.2007 18:10:00 Uhr


Le Cochon danseur, France 1907 (De gauche à droite: Nicole Dahlen, coordinatrice, et Claude Bertemes, Directeur du Crazy Cinématographe)

 «En vous remerciant de votre éminente visite “Thanking you for your esteemed visit to the du Crazy Cinématographe, j’ai l’honneur Crazy Cinématographe, I have the honour d’être votre très dévoué serviteur». to remain your most obedient servant.” Le directeur du Crazy Cinématographe, docteur Cl. Bertemes, illusionniste.

Director of the Crazy Cinématographe, Doctor Cl. Bertemes, illusionist.

Crazy Cinématographe, cinéma forain européen, jusqu’au 11 septembre, Schueberfouer, Place des Glacis, Luxembourg Infos: www.crazycinematographe.org

Crazy Cinématographe, European fairground cinema, until the 11th of September, Schueberfouer, Place des Glacis, Luxembourg.

73 10.2_crazy cine.indd 73

30.08.2007 18:10:07 Uhr


11_sports.indd 74

30.08.2007 19:22:19 Uhr


Sport

Match point Le 22 septembre, les arènes du CK Sport Center (Kockelscheuer) s’ouvriront sur la 16e édition des Fortis Championships Luxembourg. Une occasion exceptionnelle d’approcher les divas du court.

A

près de modestes débuts en 1991, sous la houlette, déjà, de Danielle et Charles Koster, les Fortis Champion­ ships Luxembourg ont su s’imposer comme l’un des évènements sportifs majeurs en terre luxem­ bourgeoise. Créé avec l’impulsion de l’Interna­ tional Women’s Tennis Promotion Luxembourg asbl, afin de promouvoir le tennis féminin, ce qui devait être un simple tournoi sur invitation a depuis longtemps dépassé les espoirs de ses organisateurs pour devenir une rencontre WTA prisée par les plus grandes championnes. Depuis deux ans, ce rendez-vous s’est même hissé à la hauteur de tournois aussi prestigieux que l’Open Gaz de France de Paris ou le Proximus Diamond Games d’Anvers. La compétition luxembourgeoise s’est parfaitement adaptée aux impératifs des grandes manifestations, tout en préservant une intimité chère aux orga­ nisateurs, aux joueuses et aux spectateurs, comme le souligne Charles Koster responsable de la communication du tournoi: «Ce qui attire beaucoup de joueuses à Luxembourg, c’est le côté simple et une organisation sans faille. Les infrastructures sont à taille humaine et permettent aussi bien aux spectateurs qu’aux championnes de garder une proximité tout à fait propre au tournoi. Le CK Sport Center permet cette interaction entre les sportifs et le public».

A Luxembourg, le Tennis Club des Arquebusiers prépare l’élite de demain. In Luxembourg, the Tennis Club des Arquebusiers trains the champions of tomorrow.

Photo: Andres Lejona

Success story made in Luxembourg Sous cet aspect familial, les Fortis Cham­ pionships sont pourtant une mécanique bien huilée, alliant des sponsors locaux et interna­ tionaux et bénéficiant d’un appui logistique ‡ 75 11_sports.indd 75

30.08.2007 19:22:37 Uhr


Money time Les Fortis Championships Luxembourg se tiendront du 22 au 30 septembre sur les deux terrains en dur du CK Sport Center (Kockelscheuer). La future gagnante recevra la somme de 95.500 dollars ainsi que 195 points comptant pour le classement WTA. Les places disponibles ont été vendues en totalité en avril, une semaine après leur mise à disposition. Rens.: www.fortis-championships.lu

Money time The Fortis Championships Luxembourg will take place from the 22nd to the 30th of September on the two hard-surface courts of the CK Sport Center (Kockelscheuer). The winner will receive the sum of 95,500 dollars, as well as 195 points counting towards WTA rankings. All tickets were sold in April, within a week of going on sale. Info: www.fortis-championships.lu

‡ conséquent de la Ville de Luxembourg. L’édi­ tion 2007 sera ainsi dotée de 600.000 dollars, d’une couverture médiatique mondiale sans précédent (Eurosport, RTL, CNN et de nom­ breuses chaînes asiatiques…) et de la présence de trois joueuses classées dans le prestigieux top 30 WTA. Ainsi, mesdemoiselles Francesca Schiavone (Italie WTA 30), Tatiana Golovin (France WTA 17) et Nadia Petrova (Russie WTA 11) feront, comme bien d’autres, trembler les tri­ bunes du CK Sport Center, au fil d’une semaine appelée à connaître son lot de rebondissements. Avec, en point de mire, une inscription au déjà prestigieux palmarès de l’événement, en héri­ tage direct des Kim Clijsters, Jennifer Capriati et autres Mary Pierce. Notons, au passage, la programmation d’un «match de l’amitié» au profit de la Fondation du Grand-Duc Henri et de la Grande-Duchesse Maria Teresa. Une petite touche d’humour et de légèreté avant le début des hostilités, qui devrait mettre en scène les tandems Roberto Blanco Jana Novotna et Dan Spogen - Kim Clijsters. Dans l’éventualité, toutefois, que cette dernière, actuellement enceinte, puisse maintenir sa pré­ sence, marquant du coup son attachement à la manifestation. Lim Sung Jin

Match point B

eginning on the 22nd of September, the CK Sport Center (Kockelscheuer) will host the 16th Fortis Championships Luxembourg. This tournament offers a unique opportunity to get close to the queens of the tennis court. First created at the instigation of the Interna­ tional Women’s Tennis Promotion Luxem­ bourg ASBL in order to raise the profile of women’s tennis, what started as just an invita­ tional tournament has long since exceeded the expectations of its organisers to become a WTA event prized by the greatest champions. In the past two years, it has even risen to the level of such prestigious tournaments as the Open Gaz de France in Paris or the Proximus Diamond Games in Antwerp. The Luxembourg competi­ tion has adapted itself perfectly to the demands of a large event, while nevertheless maintain­ ing an intimacy that is very dear to organisers, players and spectators alike. As emphasised by

Charles Koster, the tournament’s public rela­ tions officer: “What attracts a great number of players is the simplicity of the event and its faultless organisation. The infrastructure is human in scale and allows both spectators and champions to maintain a proximity to one another that is characteristic of this tourna­ ment. The CK Sport Center allows this interac­ tion between players and fans”. Bringing together both local and interna­ tional sponsors and with extensive logistical support from the City of Luxembourg, the 2007 tournament will boast 600,000 dollars in prize money, unprecedented worldwide media coverage and the presence of three players ranked in the prestigious WTA top 30. Francesca Schiavone (Italy - WTA 30), Tatiana Golovin (France - WTA 17) and Nadia Petrova (Russia WTA 11), along with many others, will stir the crowds during the course of a week that is bound to see its fair share of drama.

76 11_sports.indd 76

30.08.2007 19:23:16 Uhr


Metz - Thionville - Luxembourg Hahn Airport

flibco.com the easiest way to Hahn Airport for further information and bookings www.flibco.com Service Center 900 75 700 (0,55/min) mo-fr 9.00-19.00, sa 9.00-13.00 info@flibco.com

28.09.- 01.10.2007 Ve 28.09. 16h00 - 20h00 Sa 29.09. 14h00 - 19h00 Di 30.09. 14h00 - 19h00 Lu 01.10. 14h00 - 20h00 www.logement.lu

www.luxexpo.lu

Live erLiewen!

SNL_AD_rendezvous_220x140.indd 1

035.indd 1

8/29/07 9:48:10 AM

29/08/07 16:40:35


Adresses utiles Musées, bars, discothèques, galeries d’art, théâtres, salles de spectacles, services de l’Administration de la Ville de Luxembourg… Une sélection d’adresses pour aller danser, assister à un spectacle ou assurer un suivi administratif.

Musées

CASINO LUXEMBOURG – FORUM D’ART CONTEMPORAIN 41, rue Notre-Dame (Centre) T 22 50 45, F 22 95 95 www.casino-luxembourg.lu info@casino-luxembourg.lu lu-ve 11-19h, je 11-20h, sa-di 11-18h

MUSEE D’ART MODERNE GRAND-DUC JEAN – MUDAM 3, Park Dräi Eechelen (Kirchberg) T 45 37 85 1, F 45 37 85 400 www.mudam.lu info@mudam.lu lu-di 11-18h, me 11-20h

MUSEE NATIONAL D’HISTOIRE ET D’ART Marché-aux-Poissons (Vieille ville) T 47 93 30 1, F 47 93 30 27 1 musee@mnha.etat.lu ma-di 10-17h, je 10-20h

KASEMATTEN-THEATER / SAAL TUN DEUTSCH 14, rue du Puits (Bonnevoie) T 29 12 81 (Réservations) www.kasemattentheater.lu MUSEE NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE – NATUR MUSEE 25, rue Münster (Grund) T 46 22 33 1, F 47 51 52 www.mnhn.lu musee-info@mnhn.lu ma-di 10-18h

VILLA VAUBAN GALERIE D’ART DE LA VILLE DE LUXEMBOURG 18, avenue Emile Reuter (Centre) www.vdl.lu Fermée pour rénovation

Théâtre

MUSEE D’HISTOIRE DE LA VILLE DE LUXEMBOURG 14, rue du Saint-Esprit (Vieille ville) T 47 96 45 00, F 47 17 07 www.musee-hist.lu musee@musee-hist.lu ma-di 10-18h, je 10-20h

GRAND THEATRE1, Rond-point Robert Schuman (Glacis) T 47 08 95 1 (Réservations) F 46 57 77 www.theater-vdl.lu grandtheatre@vdl.lu

THEATRE DES CAPUCINS 9, place du Théâtre (Centre) T 47 96 40 54 (Standard) T 47 08 95 1 (Réservations) F 46 50 65 www.theater-vdl.lu capucins@vdl.lu

THEATRE OUVERT LUXEMBOURG – TOL 143, route de Thionville (Bonnevoie) T 49 31 66 www.tol.lu

Lieux de spectacles PHILHARMONIE 1, Place de l’Europe (Kirchberg) T 26 32 26 32, F 26 32 26 33 www.philharmonie.lu

Cinémas CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE ABBAYE DE NEUMÜNSTER 28, rue Münster (Grund) T 26 20 52 1, F 26 20 19 80 www.ccrn.lu contact@ccrn.lu CINEMATHEQUE DE LA VILLE DE LUXEMBOURG 17, place du Théâtre (Centre) T 47 96 26 44 (Standard) T 29 12 59 (Info programme) F 40 75 19 www.cinematheque.lu cinematheque@vdl.lu

THEATRE NATIONAL DU LUXEMBOURG 194, route de Longwy (Merl) T 2644 12 70, F 26 44 13 70 www.tnl.lu

CINE UTOPIA 16, avenue de la Faïencerie (Limpertsberg) T 22 46 11 www.utopolis.lu

THEATRE DU CENTAURE 4, Grand’Rue (Centre) T 22 28 28 (Réservations) F 26 27 06 33 www.theatrecentaure.lu

UTOPOLIS KIRCHBERG 45, avenue J. F. Kennedy (Kirchberg) T 42 95 95 (Standard) www.utopolis.lu

ROTONDES 62, rue de Bonnevoie (Gare/Bonnevoie) T 26 62 2007 www.luxembourg2007.org

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE de la ville DE LUXEMBOURG 33, rue Charles Martel (Merl) T 47 96 55 55 (Standard) T 47 96 54 32 (Réservations) F 44 96 86 www.vdl.lu cml@vdl.lu DANCE PALACE CPCA 12, rue du Puits (Bonnevoie) T 26 48 15 52, F 24 87 30 13 www.dance-palace.org info@dance-palace.org

DEN ATELIER 54, rue de Hollerich (Hollerich) T 49 54 66 1

SANG A KLANG Rue Vauban/rue des Trois Glands (Pfaffenthal) www.bluesclub.lu

Organisateurs d’événements

LUXEMBOURG CITY TOURIST OFFICE 30, place Guillaume II (Centre) T 22 28 09, F 47 48 18 www.lcto.lu

116 14_adresses utiles.indd 116

31.08.2007 16:07:55 Uhr


Discothèques Barbarella 36, rue Joseph Junck (Gare) T 49 57 36

CAPEL – CENTRE D’ANIMATION PEDAGO­ GIQUE ET DE LOISIRS 4-10, rue de l’Ecole (Mühlenbach) T 47 96 24 42 www.vdl.lu

lu-ve 8-17h

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DU LUXEMBOURg 1, Place de l’Europe (Kirchberg) T 22 99 01 1 T 47 08 95 1 (Réservations) F 22 99 98 www.opl.lu

SOLISTES EUROPEENS LUXEMBOURG T 46 27 65, F 22 98 14 www.sel.lu

Fashion Club 1, rue Joseph Heintz (Hollerich) T 26 18 71 87

Muko Muko 14, avenue de la Faïencerie (Limpertsberg) Vip Room 19, rue des Bains (Centre ville) T 26 18 78 67

UNITED INSTRUMENTS OF LUCILIN 10, rue de Cessange L- 3347 Leudelange T 621 355 355 www.lucilin.lu

INFO-VIDEO-CENTER 5, avenue Marie-Thérèse (Centre) T 44 74 33 40 ma-di 13-18h

L’Elite 75, route d’Esch (Hollerich) T 44 29 31

Melusina 145, rue de la Tour Jacob (Clausen) T 43 59 22

ESPACE PAUL WURTH/ LX5 1, rue de l’Acièrie, Luxembourg www.luxembourg2007.org; www.lx5.net

FONDATION DE L’ARCHITECTURE ET DE L’INGENIERIE 1, rue de l’Aciérie (Hollerich) T 42 75 55, F 42 75 56 www.fondarch.lu lu-je 9-12h30, 14-17h (bureau) lu-ve 10-12h, 14-18h, sa 11-15h (bibliothèque)

Byblos 58, rue du Fort Neipperg (Gare) T 49 24 86

White 21, rue des Bains (Centre ville) T 26 20 11 40

Piscines

CENTRE AQUATIQUE D’COQUE 2, rue Léon Hengen (Kirchberg) lu 12-22h. ma-ve 8-22h. sa 8-18h30. di 9-13h30. T 43 60 601

Sports pour tous Le programme Sports pour tous mis en place par le ser­­­­vice des Sports de la Ville de Luxembourg propose une large gamme d’activités spor­tives à tous ceux et celles qui sont soucieux de leur bien-être physique. Aînés, adultes et jeunes à partir de 16 ans peuvent participer à plus de 140 cours organisés dans les différents quartiers de la ville. Les cours sont conçus de manière évolutive afin de tenir compte des aptitudes physiques individuelles des participants. Ils sont dirigés par des moni­teurs de la Ville de Luxem­bourg. L’inscription peut se faire tout au long de l’année. Rens.: Service des Sports de la Ville de Luxembourg, 5, rue de l’Abattoir, L-1111 Luxembourg. T 47 96 24 63, 47 96 44 24. Hotline: 691 98 24 63

ETat civil Hôtel de Ville 42, place Guillaume ll L-2090 Luxembourg Tél.: 47 96 – 26 30 Fax: 47 36 53 Lu–ve 8–17h, Sa 9h30–11h30 Naissances, mariages, décès, légalisation de signatures, copies conformes

PERTE/VOL DE CARTES DE CREDIT (24h/24) IMPOSITIONS communales 9, bd F.D. Roosevelt T 47 96 – 26 84 F 22 91 36 Lu–ve 8–11h30, 13h30-16h30 Taxes communales

RECETTE COMMUNALE Bâtiment administratif Rocade 3, rue du Laboratoire L-1911 Luxembourg T 47 96 – 20 20 F 22 03 36 lu-ve 8h30-11h45, 13h30 -16h30 Recette communale (Encaissement des factures)

Côté pratique

Billetterie LUXEMBOURG TICKET 1, rond-point Robert Schuman (Glacis) Réservation et vente par téléphone: T 47 08 95 1 F 47 08 95 95 lu-ve 10-18h30 www.luxembourgticket.lu Points de vente en ville: Grand Théâtre (Glacis) Luxembourg City Tourist Office (Place Guillaume II) Conservatoire de Musique (Merl) Centre culturel de Rencontre – Abbaye de Neumünster (Grund) Rotondes (Gare/Bonnevoie) Pavillon Grand-Ducal (Gare)

OFFICE SOCIAL BONNEVOIE Rue des Ardennes (Bonnevoie) lu, ve, sa 8-20h30. ma, je 7-20h30. di 8-12h. T 47 96 28 89

CENTRE BADANSTALT 12, rue des Bains (Centre) ma-ve 8-21h30. sa 8-20h. di 8-12h. T 47 96 25 50

BIERGER-CENTER Centre Hamilius 51, boulevard Royal L-2449 Luxembourg T 47 96 – 22 00 F 26 27 09 99 Bierger-center@vdl.lu Lu–ve: 8–17h Cartes d’impôts, certificats, changement d’adresse, chiens, copies conformes, eau, gaz, électricité, inscription sur les listes électorales, légalisation de signatures, naturalisations, paiement des factures communales, commande de poubelles

24, côte d’Eich L-1450 Luxembourg Tél.: 47 96 – 23 57 Fax: 46 92 01 lu-ve 8-11h30, 13h30-16h30 Aide aux démunis, nuits blanches et taxe sur les amusements publics

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CENTRE E. HAMILIUS 51, bd Royal (Centre) T 47 96 27 32 http://bimu.vdl.lu bibliotheque@vdl.lu ma-je 15-19h, me 10-12h, 15-19h, ve 13-18h, sa 15-1h7

American Express, Bancomat, Eurocard MasterCard, Visa: 49 10 10 Diners Club: 22 76 36

PERTE DE TELEPHONES MOBILES (24h/24) Luxgsm: 80 02 43 21 Vox: 80 06 16 06 Tango: 80 07 77 77

URGENCES Urgences médicales, pompiers:112 (24h/24) Pompiers - ambulance: 44 22 44 Police grand-ducale: 113 (24h/24)

Pour faire apparaître votre établissement dans ce listing ou faire connaître son actualité, envoyez un mail avec vos coordonnées complètes à l’adresse suivante: news@rendez-vous.lu

Photos: Raymond Faber, Villa Vauban, Date: 12. 11. 1994, Réf. 1994/151 nég.17, © Copyright Photothè­ que, Ville de Luxembourg | © Christophe Olinger | Olivier Minaire | © Patrick Fabre & Sean Hudson | Carlo Hommel, Cinéma Utopolis, Date: 27. 05. 1999, Réf. 1999/133 nég. 12, © Copyright Photothèque, Ville de Luxembourg | © Christophe Olinger, © Patrick Fabre & Sean Hudson | Olivier Minaire | RGBretouche | Philippe Hurlin | Jean Huot | G. G. Kirchner | barth&design

117 14_adresses utiles.indd 117

31.08.2007 16:08:51 Uhr


Passion commune

Un naturaliste dans le vent Féru de botanique, passionné de nature et de photographie, Paul Gudendorf développe sa vision romantique et champêtre de nos contrées. Une explo­ ration du ciel, les deux pieds sur terre.

D

’apparence calme et effacée, ce fonc- tionnaire de 52 ans cache pourtant une personnalité passionnée, perfectionniste et curieuse. Car qui pourrait imaginer que derrière cette image parfois grave de comptable pour le service des Finances de la Ville de Luxembourg, se cache une âme de poète qui, loin du tumulte du quotidien, se plaît à maîtriser les éléments naturels les plus capricieux avec le doigté d’un chef d’orchestre… Parcours. A peine âgé de treize ans, le jeune Paul se passionne pour l’aviation, au point de se rendre à de nombreux meetings aériens. N’ayant jamais réalisé son rêve de devenir un jour pilote de ligne, Paul n’a pourtant de cesse de fréquenter le microcosme aérophile luxembourgeois. Très vite, les rencontres se multiplient et c’est tout naturellement qu’il entre dans un cercle de passionnés du vol à voile, suivant l’exemple paternel déjà rompu au modélisme. Il s’offre alors son premier planeur, un magnifique Cirrus 75, dont il conserve, 30 ans plus tard, un souvenir ému: «J’avais 23 ans à l’époque, je me souviens très bien de ce premier modèle. Mon père

m’avait assisté lors de la construction qui demandait une minutie et des techniques que je découvrais. Je fus immédiatement séduit par cette recherche de perfection et le défi que chaque modèle impose en termes de temps et d’apprentissage des notions de pilotage. Ceci, afin de le rendre propre au vol, puisque, si nous ne montons pas dans nos appareils, les paramètres sont évidemment les mêmes. Nous sommes soumis aux mêmes règles, nous devons échapper à la gravité».

A l’écoute de la nature Paul Gudendorf est, depuis, devenu un pilote aguerri. Il possède quelques modèles qui feraient bien des envieux et il peut se vanter de les faire planer parfois pendant plus de trois heures, grâce à la seule maîtrise des vents et des appareils qui, évolution technologique aidant, deviennent toujours plus performants, le profil d’une aile déterminant les performances et par

conséquence la finesse. Au fil du temps, il a également développé différentes techniques et une aptitude remarquable à décoder les signaux que nous envoie mère nature, que ce soit dans le vol des oiseaux ou encore dans la formation des nuages. Ces indicateurs lui prodiguent la voie du souffle favorable et la pression atmosphérique adéquate. Faire planer un coucou d’une masse de presque cinq kilogrammes et de quatre, voire même cinq mètres d’envergure, demande en effet beaucoup plus que de la bonne volonté. Ajoutez aux conditions de vol la maîtrise parfaite des trois axes permettant de gouverner le géant et vous pourrez vous faire une petite idée de la complexité de l’exercice: «Chaque vol est unique de par les conditions météorologiques, le relief du terrain, la direction et la force du vent. De ces paramètres dépend évidemment le choix du modèle. Il faut s’imaginer contrôler un planeur téléguidé pouvant monter de deux à trois mètres par seconde dans la fameuse thermique, une vitesse de vol avoisinant les 150 kilomètres à l’heure et grimpant dans l’espace aérien à une altitude de 1.000 mètres, où le planeur se transforme, grâce à sa silhouette,

118 15_passion commune.indd 118

30.08.2007 18:23:08 Uhr


Passion commune

Photos: Andres Lejona / Collage: xGraphix

Paul Gudendorf, surnommé «le comptable», est en activité au service des Finances communales de la Ville de Luxembourg depuis le 1er juillet 1980. Dans ce cadre, il apporte sa contribution au bon déroulement des affaires de l’administration communale en participant, entre autres, à la préparation annuelle du budget.

A naturalist takes to the air A dedicated botanist and a keen fan of both nature and photography, Paul Gudendorf has his own romantic, outdoor approach to our countryside - exploring the sky with both feet on the ground.

en hirondelle. Ceci fait monter le taux d’adrénaline. J’ai d’ailleurs souvent recours au variomètre qui m’indique acoustiquement le degré de la montée ou de la descente du planeur. Mais une fois ces forces de la nature maîtrisées, il est difficile de décrire la joie de faire évoluer le planeur dans le silence, au milieu des buses variables et des milans, le regard rivé vers un ciel d’azur clairsemé de cumulus, nuages de beau temps et garants d’une bonne ascension qui doit clôturer chaque vol par un atterrissage de précision dans la lueur crépusculaire. C’est la raison pour laquelle j’aime piloter en solitaire, dans la nature et le calme le plus complet, parfois interrompu par le cri d’un rapace. L’intersection de ma trajectoire avec la traînée de condensation d’un avion de ligne de passage au zénith est une impression qui me fait souvent chaud au cœur. Je me sens à la fois concentré et détendu». Paul projette également, sous peu, d’installer une caméra vidéo à bord «pour enregistrer d’en haut, à vol d’oiseau, notre magnifique planète. Prenons bien soin d’elle, et sauvegardons ce patrimoine extraordinaire pour nos descendants». Lim Sung Jin

The calm and retiring exterior of this 52-yearold civil servant hides the passionate personality of an inquisitive perfectionist. Who could have imagined that behind his occasionally grave demeanour as an accountant in the finance department of the city of Luxembourg there is the soul of a poet who delights, far from the daily bustle, in mastering the most fickle of natural elements with all the aplomb of an orchestra conductor.

Decoding nature’s messages Young Paul was barely 13 years of age when he was bitten by the aviation bug, becoming more and more involved and at the age of 23 purchasing his first glider, a magnificent Cirrus 75: “I have a very keen memory of that first model. My father helped me with the technically painstaking building of it and I was immediately taken by this search for perfection and the challenge you face with every model in terms of the weather and acquiring some understanding of piloting it. This is vital if it is to fly because even if we do not climb into our air-

craft, the same physical laws apply. The rules are the same, we have to overcome gravity.” Paul Gudendorf has in the meantime become a skilled and experienced pilot. He owns a number of models that would be envied by many a fellow pilot and can keep them aloft for as much as three hours, thanks to a mastery of the winds and the ever improving performance of the models as technology advances. Over time, he has also developed a range of techniques and a remarkable ability to decode the signals sent by Mother Nature in such varied forms as the flight of birds or the shape of clouds. Flying an object weighing almost five kilogrammes and with a wingspan of four or even five metres does, after all, require more than just good intentions. “Every flight is unique in terms of meteorological conditions, the relief of the ground, the direction and force of the wind. These factors must of course be taken into account when selecting the model. Just imagine controlling a remote-controlled glider capable of climbing at between two and three metres per second in a thermal and with an air speed approaching 150 km an hour, soaring upwards through the airspace until at an altitude of a thousand metres it seems no bigger than a swallow. Talk about an adrenaline rush.... Once you have mastered these natural forces, however, it is difficult to describe the joy of manoeuvring the glider in total silence as it is circled by all kinds of buzzards and kites, while you stare up into the blue sky.” 119

15_passion commune.indd 119

30.08.2007 18:23:42 Uhr


Luxembourg utile

C’est la rentrée! L’été touche à sa fin et la Ville de Luxembourg déploie toute une série d’initiatives pour faciliter à chacun son retour de vacances. Un nouveau service fait son apparition au sein de la commune, la rentrée académique se prépare et la saison des activités Sport pour tous est d’ores et déjà lancée. Der Sommer geht zu Ende und die Stadt Luxemburg startet eine Reihe von Initiativen, um allen die Rückkehr aus dem Urlaub zu erleichtern. Die Stadtverwaltung hat eine neue Dienststelle eingerichtet, die Universität nimmt ihren Betrieb wieder auf und das Freizeitvergnügen Sport für alle ist bereits in vollem Gange.

120 16_luxembourg utile.indd 120

30.08.2007 18:35:16 Uhr


Luxembourg utile

Illustrations: Vera Capinha Heliodoro (xGraphix)

Le conseiller en énergie – un nouveau service de la Ville A partir de cet automne, la Ville de Luxembourg instaure un nouveau service: le conseil en énergie dans le secteur résidentiel. Que vous construisiez une maison ou que vous souhaitiez effectuer des transformations dans votre logement, le conseiller en énergie de la Ville de Luxembourg est à vos côtés pour vous guider. Le conseil en énergie est destiné à promouvoir l’assainissement de bâtiments existants vers les standards basse énergie et maison passive, ainsi que la construction de nouveaux bâtiments suivant ces standards énergétiques. En plus, vous serez assisté dans vos projets de rénovation d’installations de chauffage et de mise en place d’installations solaires. Le conseil en énergie de la Ville de Luxembourg peut être considéré comme complémentaire aux aides financières de l’Etat et vise à puiser les importants potentiels d’économie d’énergie dans le secteur du bâtiment. Le conseil en énergie s’inscrit ainsi dans la politique énergétique de la Ville et ses efforts en matière d’utilisation rationnelle de l’énergie. Pour toute information supplémentaire: Gilbert Theato, ingénieur en énergétique, gtheato@vdl.lu

Energieberatung – eine neue Dienststelle der Stadtverwaltung Ab Herbst bietet die Stadt Luxemburg ihren Bürgern einen neuen Service: Energieberatung für Privathaushalte. Sowohl für Neu- als auch für Umbauten Ihrer eigenen vier Wände steht Ihnen künftig der Energieberater der Stadt Luxemburg hilfreich zur Seite. Die Energieberatungsstelle umfasst sowohl Altbausanierungen im Hinblick auf einen möglichst geringen Energieverbrauch sowie die Förderung des Passivhauskonzepts als auch Neubauten mit dem Ziel, diese Standards einzuhalten. Darüber hinaus beraten wir Sie bei der Projektphase zur Erneuerung Ihrer Zentralheizung und bei der Installation von Solaranlagen. Die Energieberatungsstelle der Stadt Luxemburg stellt eine Ergänzung zu den staatlichen Fördermaßnahmen dar und dient der Ausschöpfung des großen Energiesparpotenzials im Bausektor. Die Einrichtung der Energieberatungsstelle erfolgt im Rahmen der städtischen Energiepolitik, deren Ziel ein möglichst rationeller Einsatz der Energieressourcen ist. Weitere Informationen erteilt: Gilbert Theato, Ingenieur für Energiewesen, gtheato@vdl.lu 121

16_luxembourg utile.indd 121

30.08.2007 18:35:16 Uhr


Luxembourg utile

Sports pour tous, également en été!

Service d’hygiène: modifications des tournées d’enlèvement

Le service des Sports de la Ville poursuit, jusqu’au 29 septembre, son programme spécial «Vacances d’été». Les cours et entraînements assurés par des moniteurs ont lieu soit en salle, soit en plein air si les conditions météo le permettent. Le programme est gratuit pour les personnes inscrites à «Sports pour Tous», saison 2006-2007. Nouvelles inscriptions: Service des Sports, e-mail: sports@vdl.lu, tél. 47 96 44 00, fax 45 41 60.

Lundi A l’occasion des jours fériés en septembre, les tournées d’enlèvement des ordures ménagères, du papier, du verre, des déchets de jardinage et des sacs bleus des collectes Valorlux sont modifiées comme suit: «Schueberfouer» - lundi 03.09 avancé au samedi 01.09 - mardi 04.09 remplacé par mercredi 05.09 - mercredi 05.09 remplacé par jeudi 06.09 - jeudi 06.09 remplacé par vendredi 07.09 - vendredi 07.09 remplacé par samedi 08.09 Pour tous vos problèmes en matière de déchets un seul numéro de téléphone: 47 96 36 40 (les jours ouvrables 8h-16h). Hygienedienst: Änderungen der Abfuhrtouren Anlässlich von Feiertagen finden im September 2007 folgende Änderungen der Müll-, Papier-, Glas-, Grünschnitt- und Valorlux-Sammlungen statt: „Schueberfouer“ - Montag 03.09 vorverlegt auf Samstag 01.09 - Dienstag 04.09 ersetzt durch Mittwoch 05.09 - Mittwoch 05.09 ersetzt durch Donnerstag 06.09 - Donnerstag 06.09 ersetzt durch Freitag 07.09 - Freitag 07.09 ersetzt durch Samstag 08.09 Für alle Fragen zum Thema Abfall nur eine Telefonnummer: 47 96 36 40 werktags erreichbar von 8 Uhr bis 16 Uhr.

Mardi

Mercredi

Sport für alle auch im Sommer! Vom 16. Juli bis 29. September führt das Sportamt der Stadt das Sonderprogramm “Sommerferien” durch. Die Kurse und Trainingseinheiten werden von den Betreuern entweder in einer Halle oder je nach Wetterlage im Freien durchgeführt. Dieses Programm ist für Teilnehmer an “Sports pour tous”, Saison 2006-2007 kostenlos. Neuanmeldungen: Sportdienst, E-Mail: sports@vdl.lu, Tel.: 47 96 44 00, Fax: 45 41 60.

Jeudi

10.05 - 11.00 10.05 - 11.00 Stade J. Barthel Stade J. Barthel Gym Entretien Gym Douce

Vendredi

Samedi

10.05 - 11.00 Kockelscheuer Walking Nordic Walking

10.05 - 11.00 Baumbusch Jogging - Walking Nordic Walking

12.15 - 13.00 Th. des Capucins Midi Gym

14.15 - 15.15 15.00 - 21.00 Stade J. Barthel Terrains Boy Gym Dames Konen Beach Volley 16.15 - 17.15 Stade J. Barthel Sports Aînés

16.15 - 17.15 Stade J. Barthel Sports Aînés

18.30 - 19.30 18.30 - 19.30 18.00 - 20.00 18.00 - 19.30 18.00 - 19.30 Stade J. Barthel Baumbusch Terrains Boy Baumbusch Stade J. Barthel Entretien Fitness Jogging - Walking - Konen Jogging - Walking - Entretien Fitness Nordic Walking Musculation Nordic Walking sur machines

14.00 Terrains Boy Konen Randonnées cyclistes sur route

15.00 - 17.00 Parc Kinnekswiss Swedish outdoor Physical conditioning workout Friskis&Svettis

20.00 - 21.00 Merl Gym douce

122 16_luxembourg utile.indd 122

30.08.2007 18:35:16 Uhr


Projet réalisé par Festival de Cinéma Ville de Luxembourg a.s.b.l., dans le cadre de Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007, sous le Haut Patronage de Leurs Altesses Royales le Grand-Duc et la Grande-Duchesse.

PUB_RENDEZ_VOUSnew.indd 1

29/08/07 8:28:50


Luxembourg utile

Coup d’envoi de la saison «Sports pour tous» 2007-2008

Appel aux propriétaires de jardins! La Ville de Luxembourg fait appel à votre collaboration: en cette période de l’année, après un été particulièrement humide, les plantes et autres arbustes ont poussé en abondance, souvent de façon à entraver le passage des piétons qui sont fréquemment «arrosés» par des branches dépassant la clôture des jardins. Pour éviter ce genre de désagrément, nous vous prions de bien vouloir couper les plantes et arbustes de vos jardins de manière à ce qu’ils ne gênent pas la circulation des personnes et des voitures empruntant la voie publique, conformément à l’article 14 du règlement général de police de la Ville. Aufruf an alle Gartenbesitzer! Die Stadt Luxemburg bittet um Ihre Mithilfe! Zu dieser Jahreszeit, besonders nach einem außergewöhnlich feuchten Sommer, der Pflanzen und Gartensträucher üppig und oft über die Abzäunungen hinweg wachsen ließ, sind die Fußgänger nun die Leidtragenden. Ihr Weg ist von Hindernissen gesäumt und zusätzlich bekommen sie, aufgrund der überhängenden Äste, so manche unfreiwillige Dusche ab. Um diese Unannehmlichkeiten zu vermeiden, sollten Sie die Pflanzen und Sträucher Ihres Gartens so zurückschneiden, dass sie weder Personen noch Fahrzeuge, die auf den öffentlichen Wegen verkehren, behindern, dies im Sinne des Artikels 14 der allgemeinen Polizeiverordnung.

Welcome Days Dans le cadre de la rentrée académique et de la campagne Welcome Days, l’Université du Luxembourg et la Ville de Luxembourg accueilleront les étudiants de l’université à la Place d’Armes le samedi 29 septembre de 10h à 18h pour leur présenter les possibilités que leur offre leur lieu d’études. Et comme le même jour a lieu la Fête d’Automne de l’année culturelle et le festival de musique du monde MeYouZik, l’animation est garantie. Welcome Days Im Rahmen des Studienbeginns und der Kampagne Welcome Days stellen die Universität von Luxemburg und die Stadt Luxemburg den Studenten auf der Place d’Armes am Samstag, den 29. September von 10 Uhr bis 18 Uhr das Angebot und an ihrem Studienort vor. Da an diesem Tag gleichzeitig des Herbstfest des Kulturjahres und das Weltmusikfestival MeYouZik stattfinden, ist Hochstimmung angesagt.

La nouvelle saison «Sports pour tous» 20072008 sera lancée le 1er octobre prochain. Elle s’adresse à tous ceux qui veulent rester en forme et propose une large gamme d’activités sportives à tous ceux et celles qui sont soucieux de leur bien-être physique. Aînés, adultes et jeunes à partir de 16 ans peuvent participer à plus de 140 cours organisés dans les différents quartiers de la ville. Les cours dirigés par des moniteurs de la Ville de Luxembourg sont conçus de manière évolutive afin de tenir compte des aptitudes physiques de chacun. Nouvelles inscriptions: Service des Sports, e-mail: sports@vdl.lu, tél. 47 96 44 00, fax 45 41 60. (Les personnes inscrites la saison dernière reçoivent automatiquement un formulaire d’inscription.) Anpfiff zu „Sports pour tous“ 2007-2008 Die neue Saison “Sports pour tous” 2007-2008 startet am 1. Oktober 2007. Das Programm wendet sich an alle, die in Form bleiben und sich fit halten möchten. Senioren, Erwachsene und Jugendliche ab 16 Jahren können an mehr als 140 Kursen teilnehmen, die in verschiedenen Teilen der Stadt angeboten werden. Die von den Betreuern der Stadt Luxemburg geleiteten Kurse sind leistungsmäßig auf die Teilnehmer abgestimmt, sodass jeder ein für ihn individuell passendes Programm absolvieren kann. Neuanmeldungen: Sportdienst, E-Mail: sports@ vdl.lu, Tel.: 47 96 44 00, Fax: 45 41 60. (Die Teilnehmer der letzten Saison erhalten automatisch ein Anmeldeformular.)

124 16_luxembourg utile.indd 124

30.08.2007 18:35:17 Uhr


Hotcity. ViVez la Ville. _ Luxembourg m’offre la culture via Hotcity

Depuis juillet 2007, la Ville de Luxembourg vous offre un accès mobile à Internet au centre-ville. Avec votre ordinateur portable ou votre téléphone mobile, vous pouvez consulter vos emails, surfer sur Internet et rechercher des informations pratiques. Hotcity est un outil d’avenir, d’interactivité et de dialogue pour vous qui vivez la ville.

Hotcity, une initiative de la Ville de Luxembourg _ www.hotcity.lu

Annonces_HotCity_RdV_culture_2301 1

L’ Internet mobile en ville

29/08/07 10:02:48


Courrier des citoyens Mobilité

Shopping

wanter, 21 août 2007, 23h25

biscotte , 22 août 2007, 8h33

Das gibt Opfer!!!

Re: Das gibt Opfer!!!

Shopping au Luxembourg

In Abwesenheit eines grossen Teils seiner Bevölkerung wegen urlauberischem Umtriebes in fremden Gefilden haben fleissige Strichzieher virtuelle Fahrradpisten auf den durchnässten sommerlichen Asphalt gezaubert. Wer denkt sich bloss solchen Unfug aus? War bis dato das Befahren dieser Alibipisten allein für die Radfahrer eine lebensgefährliche Zumutung, so entstanden über Nacht durch die neue Konstellation eine Unzahl von neuralgischen Gefahrenpunkten, deren Ausmass und Konsequenz erst mit dem zunehmenden Verkehr nach Ende der Sommerferien zum Tragen kommen werden. Kaum verständlich, nein schon wirklich abenteuerlich, wirken die plötzlichen, unangekündigten Fahrbahnverengungen wie z.B. nach der Kreuzung ave Marie-Thérèse/bd Joseph II. Wie da ein LKW, ein Bus und ein todesmutiger Radfahrer nebeneinander gefahrlos koexistieren sollen bleibt mir ein Rätsel. Leider gibt es solche Beispiele zuhauf.Unfälle sind demnach vorprogrammiert. Da ich gerne abwechselnd mittels Drahtesel,Benzin­kutsche Bus oder ganz einfachen Schrittes diese Stadt durchquere, werde ich nach diesem kommunal-verordneten Strassengraffiti zwecks Erhalten meines Lebens aufs Erstere dann mal verzichten. Weil Autofahren nun auch noch durch diese Pinselei zum Kampf auf halben Fahrbahnen auszuarten droht, mutiere ich alsdann feiwillig zum busfahrenden Fussgänger, in der Hoffnung dass die Schleck-und Kirchen-Jünger diesem Unfug ohne bleibende Schäden entrinnen mögen.

Ech fannen dei nei Velospisten exzellent. Et ginn natirlech nach Plazen wou se verbessert musse ginn, wei z.B. d’Transitioun Bonnevoie-Gare-Centre, wou am Moment dei mannsten eens ginn. An et muss sech natirlech jiddereen -Velofuerer, Foussgaenger, Automobilisten an naechster Zait emstellen an rausfannen datt verschidden Kraizungen net mei sou fonktiounneieren wei dei lescht Joeren. Ma daat misst dach ze maachen sin? Op alle Fall ass de Velo mat den Changementer op de Staater Stroossen (wei zB d’Velosspuur op der Breck, iwwert d‘Kreizung bei der Hollerecher Kiirch) seit desem Joer eng reell Alternative, An ët mecht Spaass -- wann et net graad riicht rann reent. Net emmer meckeren!

Luxembourg est une ville très intéressante que ce soit du point de vue historique ou architectural. C’est aussi une ville avec de nombreux lieux culturels ainsi que des parcs verts... Cependant, pour le shopping, ce n’est pas vraiment la spécialité, sauf si vous voulez acheter de la maroquinerie de luxe car notre centre-ville compte beaucoup (trop) de boutiques de ce genre. Pour trouver des grands centres commer­ ciaux pour les vêtements, l’électronique... je vous conseillerai d’aller faire une escale à Trèves, très charmante ville située en Allemagne et à moins d’une heure en train de Luxembourg où de nombreux Luxembourgeois se rendent d’ailleurs le samedi faire du shopping. Nous avons le plaisir d’être au cœur de ce que l’on appelle la Grande Région et pouvons ainsi profiter des attraits des différents pays et régions qui nous entourent. Et je vous rappelle que notre ville est une ville très agréable qui est, avec l’espace de la Grande Région (la Sarre et la Rhénanie Palatinat en Allemagne, la Wallonie en Belgique et la Lorraine en France ainsi que le Luxembourg), Capitale européenne de la Culture 2007.

Pierremathieu, 17 juillet 2007, 20h55

Participez, vous aussi, à ces forums en vous rendant à l’adresse suivante: http://forum .vdl .lu

126 17_courrier citoyen.indd 126

30.08.2007 18:27:39 Uhr


Véritables espaces de citoyenneté, les forums de la Ville de Luxembourg permettent aux résidents ou utilisateurs de la ville d’échanger sur des thématiques telles que l’urbanisme, la culture, les sports, le shopping, l’université… Voici une sélection de messages collectés.

marianne, 19 juillet 2007, 09h18

Pierremathieu, 5 août 2007, 19h21

Re: Shopping au Luxembourg

Horaires des magasins et de certains services publics dans notre capitale

Pierremathieu a écrit: > Objectivement, le centre-ville de Trèves est beaucoup plus attractif pour faire du shopping. Subjectivement, je ne suis pas d’accord avec vous, pierremathieu. Votre opinion que Trèves est beaucoup plus attractive est une opinion purement subjective et non objective. Oui, il y a beaucoup de Luxembourgeois que se rendent à Trèves, mais il y a aussi ceux qui ne s’y rendent jamais, parce que ce n’est pas attrayant à leurs yeux... > Je trouve que les prix sont vraiment plus bas. Oui, c’est vrai que c’est moins cher, mais est-ce qu’on peut vraiment comparer un Kaufhof ou semblable à un Louis Vuitton ou pareil? Tout cela fait que ce n’est certainement pas un hasard si beaucoup de Luxembourgeois se rendent à Trèves le samedi, par exemple. A ceci s’ajoute aussi le fait que l’être humain croit toujours que c’est toujours mieux ailleurs! Bonne journée, marianne hatschi, 23 juillet 2007, 13h36

De très nombreuses personnes s’en plaignent et cela me semble justifié. Je ne trouve pas normal que, dans une ville comme la nôtre, qui est une capitale européenne de premier plan, les magasins ferment à 18h, mais surtout les supermarchés qui ferment au plus tard à 20h, pour le Delhaize situé près de la gare. La Poste, quant à elle, ferme à 19h... Au centre-ville, le dernier supermarché Cactus ferme à 19h. Nous ne sommes pas de la taille de Londres, Bruxelles, Paris... mais il me semble qu’il y a un minimum d’efforts à faire en ce sens. Il faudrait qu’au moins un supermarché soit ouvert jusque 22h et que la Poste propose un service minimum jusque 20h. C’est une nécessité pour les habitants de notre ville, ses usagers, ses touristes et la fameuse image de la ville qui fait l’objet d’une récente publication envoyée aux administrés. Les personnes qui rentrent du travail doivent pouvoir aller acheter à manger, faire des retraits, virement... à la Poste, service public de premier plan.

Re: Shopping au Luxembourg

Il y a aussi quelques Luxembourgeois qui vont tout simplement à Trèves à cause de la langue. Les gens d’un certain âge parlent et comprennent mieux l’allemand. Il faudrait inviter nos vendeuses, vendeurs (et beaucoup d’autres) à apprendre le luxembourgeois, sans oublier l’allemand, pour que ces clients viennent ou reviennent au Grand-Duché.

Sims, 6 août 2007, 09h04 Re: Horaires des magasins et de certains services publics dans notre capitale

Pourquoi un commerçant, respectivement la société de droit privé, serait-il contraint à assumer des pertes financières en proposant des heures d’ouverture prolongées pour un client manquant? C’est bien le client, le peuple, le citoyen, le bourgeois, le prolixe, le frontalier qui manquent à cette heure, sinon le commerçant aurait déjà proposé, de son propre gré, une prolongation des heures d’ouverture. Combien une heure lui coûte-t-elle? Est-ce que vous achèteriez à ces heures, vous-même? Il y a des Minimarkets aux stations d’essence qui sont ouverts le soir. Et ��������������� le Cactus à ‡

‡ Limpertsberg est ouvert les dimanches matin. En effet, nous ne sommes pas de la taille de Londres, Bruxelles, Paris... et les masses de frontaliers quittent la ville à partir de 16h, c’est un volume non négligeable. felix, 6 août 2007, 13h42 Re������������������������������ : Horaires des magasins et de certains services publics dans notre capitale

Ce problème est, à mon avis, un cercle vicieux. En effet, pourquoi les frontaliers resteraient-ils à Luxembourg puisque tout est fermé et pourquoi ouvrir plus tard puisqu’il n’y a plus personne? Moi, ce qui me déprime, c’est le centre-ville le week-end. Hormis les terrasses de la place d’Armes, tout est fermé. Quand je vois les gens dans les rues, je me dis: «Les commerçants semblent ne pas avoir besoin de vendre plus...» Je sais que le nombre d’ouvertures dominicales est fixé par le gouvernement, mais je pense que c’est là qu’il faudrait intervenir. Moderateur2, 6 août 2007, 13h35 Re: Horaires des magasins et de certains services publics dans notre capitale

La Ville est entièrement pour un changement (pas forcément prolongement) des heures d’ouverture des magasins. Il est cependant à noter que cela ne dépend pas uniquement des commerçants mais aussi du Ministère des Classes Moyennes, notamment en ce qui concerne les dimanches et les jours fériés. Dans le cadre de «la fameuse image de la ville qui fait l’objet d’une récente publication envoyée aux administrés», la Ville s’est mise en relation avec l’Union commerciale de la Ville de Luxembourg afin de trouver ensemble des alternatives valables.

127 17_courrier citoyen.indd 127

30.08.2007 18:27:40 Uhr


Demain, c’est aujourd’hui Chaque mois, Groupes politiques offre une tribune libre aux partis représentés au Conseil communal de la Ville de Luxembourg. Entièrement consacrés à l’initiative et à la force de proposition, ces espaces d’expression permettent aux partis d’exprimer leurs points de vues sur les thèmes importants de la Ville.

Déi Gréng «L’arrivée étu- «L’arrivéed’une d’unepopulation population étuxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxx xxxxxx diante étant étant un enjeuxxxxxxx diante enjeu essentiel au xxxxun xxxxxx xxxxxxxxxxxxxxx au développement à l’animation développement et et àxxxxxxxxxx l’animation xxxxx dela la capitale, capitale, de xxxxxxquelles mesures devra-t-on devra-t-on prendre pour faciliter l’intégration l’intégration de l’université?» l’université?»

128

Dans toutes les villes universitaires d’Europe, la population étudiante constitue un groupe jeune, cosmopolite, cultivé, nomade, vagabond au sens positif du terme, partagé entre le travail intense et les fêtes prolongées. Il n’en sera pas autrement au Luxembourg, mais tout dépend aussi de la masse critique et du degré de concentration ou d’éparpillement des institutions universitaires. Pour faciliter l’intégration de cette population étudiante, il faut avant tout mettre à disposition des logements à prix accessible et si possible communautaires afin de briser l’isolement des individus. La Ville a fait des efforts allant dans ce sens et continuera à le faire. Il faudra ensuite leur assurer un degré de mobilité élevé, sans qu’ils doivent recourir à la voiture individuelle pour se déplacer, dont la grande majorité ne dispose pas d’ailleurs. En d’autres termes, il faut développer la mobilité douce et les moyens de transport collectifs. En fin de compte, il faudra leur donner la possibilité de vivre pleinement ce qui constitue le côté inoubliable de toute vie d’étudiant, à savoir la culture, les loisirs, le sport, les rencontres, les sorties… Encore faudra-t-il choisir judicieusement le site des institutions universitaires. Carlo De Toffoli giancarlo.detoffoli@education.lu

LSAP Pour faciliter l’intégration de l’université, la capitale devra mettre en œuvre des efforts considérables. Il s’agira de rendre la ville plus accueillante qu’elle ne l’est pour le moment et de renforcer les liens avec l’université. Ces efforts ne pourront d’ailleurs que contribuer à un développement positif de notre ville. Ainsi, les étudiants devront avoir accès à des logements abordables. Il reviendra à la Ville de trouver des solutions, notamment en encourageant les particuliers à loger des étudiants. Il faudra également s’assurer que l’offre de la Ville, en termes de transport, de culture, de sport soit adaptée aux besoins de la population universitaire. Le tram devra être construit. Bien entendu, la vie nocturne devra s’adapter aux étudiants. Bref, il s’agira de développer un concept global visant à intégrer l’université dans la communauté locale. La présence de l’université confirmera la tradition de notre ville comme ville moderne, ouverte au changement et pilier de l’économie de services au Luxembourg. Mais cette aventure ne pourra être une réussite que si la ville, avec ses citoyens, veulent en faire un succès... De même, le collège échevinal devra assurer le maintien d’au moins une des facultés dans la capitale et profiter ainsi de la proximité des institutions européennes et de la place financière. Sans faculté, il sera en effet difficile d’intégrer l’université dans la Ville. Christophe Schiltz christophe.schiltz@gmx.net


Photo: Andres Lejona

Groupes politiques

CSV CSV -Stad s’est toujours prononcé pour l’ancrage de sites de l’université de Luxembourg en ville. Les besoins concrets des acteurs de l’université (étudiants, professeurs) doivent être pris en compte dans la conception des politiques communales. Quels peuvent être ces besoins? *Il faut favoriser la réalisation de logements pour étudiants à des prix abordables et CSVStad se félicite de la rénovation de l’immeuble Streckeisen qui doit servir à ces fins. *CSV-Stad préconise d’apaiser la circulation routière au Limpertsberg en optimisant l’offre en matière de transports en commun. *Il faut également développer davantage l’offre de mobilité en soirée, surtout pendant les week-ends, afin de permettre aux jeunes de se déplacer sans voiture. *L’intégration de l’université se fera aussi par l’offre d’une palette de loisirs aux étudiants: La vie au centre-ville doit être (ré)animée! Il importe de relancer et de progresser dans les discussions sur les horaires d’ouverture des commerces. Il faut faciliter l’accès des étudiants aux infrastructures sportives de la Ville et développer l’offre culturelle en faveur des jeunes. Enfin, CSV-Stad suggère d’inciter et de faciliter l’association des étudiants luxembourgeois et étrangers à la vie publique de notre ville. La présence de l’université représente une chance pour notre Ville: il faut la saisir! Claudine Konsbruck clakon@pt.lu

ADR Le gouvernement n’a pas encore pris sa décision définitive quant à l’implantation d’une partie de l’université dans la ville. Il est indispensable que les sections Lettres, Droit, Economie et Secteur bancaire soient définitivement implantées dans la capitale. Tant que ce point sera en discussion, il est difficile de tabler sur l’avenir et de faire des projets précis. La priorité des priorités est de lever définitivement cette inconnue. Il s’agit ensuite de savoir si l’université restera confinée pour l’essentiel aux résidents et aux frontaliers pour lesquels les infrastructures existantes suffisent. Au cas où l’université s’ouvrirait à des étudiants étrangers dans des proportions plus importantes qu’actuellement, il faudra tout d’abord prévoir pour eux des logements. Dans une optique d’intégration, il serait souhaitable que les étudiants puissent être logés dans de petites unités à travers la ville et non dans une cité universitaire. Le nombre d’étudiants étrangers ne devrait pas croître fortement, sauf à faire de notre Université le dépotoir de tous ceux qui n’arrivent pas à accéder à des universités dans leur pays, ce qui n’est pas souhaitable. Les besoins et les attentes d’étudiants de première année ne sont pas forcément les mêmes que ceux qui suivent un troisième cycle. La création d’une commission spéciale du conseil communal où seraient représentés les étudiants devrait permettre de mieux cibler leurs besoins actuels et futurs et de répondre à leurs attentes. Outre les problèmes de logement qu’il faudra résoudre, c’est surtout au niveau de l’ani-

mation qu’il faudra agir en se concentrant sur le centre-ville surtout après 18 heures. Une fois les inconnues levées, il faudra agir vite. Plus tôt les orientations essentielles seront connues, plus il sera facile de réagir. Le conseil communal, unanime pour une fois, est prêt à relever le défi. Jacques-Yves Henckes jhenckes@chd.lu

129 18_groupes politiques.indd 129

31.08.2007 12:37:15 Uhr


Prochainement Sur cette page, retrouvez à chaque parution, les manifestations (fêtes, foires, concerts, festivals...) qui vont ponctuer l’actualité dans les prochains mois.

En couverturE Edition spéciale, huit couvertures différentes signées Andres Lejona

est édité par Mike Koedinger Editions pour le compte de la Ville de Luxembourg. COMITE DE REDACTION Corinne Briault, Georges Fondeur, Alexis Juncosa, Mike Koedinger, Géraldine Knudson, Christiane Sietzen REDACTION Courrier BP 728, L-2017 Luxembourg Téléphone 29 66 18-1 E-mail info@rendez-vous.lu

Jeudi 4 octobre Concert d'Inauguration de Luxembourg Festival Un programme prestigieux interprété par l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, son chef d’orchestre Emmanuel Krivine et le jeune pianiste luxembourgeois Francesco Tristano Schlimé inaugurent le premier Luxembourg Festival. Coopération avec les Soirées de Luxembourg et l'OPL. Philharmonie, Luxembourg.

Du 10 au 14 octobre DirActor's Cut - Luxembourg City International Film Festival Le festival est consacré aux acteurs qui deviennent réalisateurs. Avec des projections, une sélection internationale en avant-première de films réalisés par des acteurs-réalisateurs, des débats, des courts métrages, des ciné-concerts... en présence de Tim Roth, Maria de Medeiros, Antonio Banderas, Peter Mullan... à la Cinémathèque et Utopolis. (Photo: Rainbow / Outnow.ch)

Corinne Briault corinne.briault@rendez-vous.lu Alexis Juncosa alexis.juncosa@rendez-vous.lu DIRECTION ARTISTIQUE Guido Kröger, Elisa Kern (xGraphix) SECRETARiat DE REDACTION Delphine François, Nathalie Lemaire Les 8 et 9 novembre 2007 Nederlands Dans Theater Choreographies by Jirí Kylián, Paul Lightfoot and Sol León and Alexander Ekman. World premiere. Dans le cadre de Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007. Grand Théâtre, Luxembourg. (Photo: Sharon Mor Yosef)

SUIVI DE production Rudy Lafontaine, Christelle Néant DIFFUSION Rudy Dropsy (-28) diffusion@nico.lu PHOTOGRAPHIE Luc Deflorenne, Etienne Delorme, David Laurent, Andres Lejona, Stéphanie Saucez ILLUSTRATION Elisa Kern, Vera Capinha Heliodoro, Nathalie Petit COLLABORATIONS Deborah Fulton Anderson, Lim Sung Jin, Vibeke Walter, Irene Spalletti

Dimanche 7 octobre Gwen Stefani Un événement spectaculaire en cou­leurs, truffé d’impressionnantes chorégraphies de danseurs et danseuses et non moins de 9 (!) changements de costumes pour l’actrice principale. Première partie: CSS (Cansei de ser sexy). Rockhal, Esch-sur-Alzette. www.atelier.lu

Les 8, 10, 12 et 14 octobre 2007 Le Nozze di Figaro Wolfgang Amadeus Mozart. Cette saison, le Grand Théâtre retrouve le metteur en scène Vincent Boussard et le couturier Christian Lacroix. Grand Théâtre, Luxembourg.

Samedi 13 octobre 2007 Nuit des musées Nocturne annuelle en ville, durant laquelle, entre 18h et 1h du matin, les collections permanentes et les expositions temporaires sont accessibles au public, tout comme un programme pluridisciplinaire. www.lcto.lu, www.statermuseeen.lu (Photo: Musée de la Fortresse – Romain Girtgen – CNA)

Lundi 15 octobre Ciné-Concert - The Man with a Movie Camera Une rencontre avec l’un des plus grands compositeurs de musique de film: Michael Nyman. En projection: le spectaculaire film classique en noir et blanc de Dziga Vertov The Man With a Movie Camera de 1929 dont la nouvelle bande-son de Michael Nyman et son groupe fut présentée pour la première fois en 2002 au Royal Festival Hall à Londres. Composition dans le style de Michael Nyman par les étudiants du Conservatoire de musique de la Ville de Luxembourg (création). Hannah Conway musicienne intervenante. Dans le cadre de «Luxembourg Festival». Coproduction Cinémathèque de la Ville de Luxembourg et Philharmonie. Philharmonie, Luxembourg. Mardi 23 octobre 2007 Duke Ellington’s Sound of Love Vienna Art Orchestra Dans le cadre de Luxembourg Festival 2007. Philharmonie, Luxembourg.

Jusqu’à novembre Festival Live at Vauban Festival original, dont la première édition s’est tenue en 1995 lorsque Luxembourg fut pour la première fois ville européenne de la Culture et qui se déroule sur plusieurs mois. Live at Vauban insuffle un vent de fraîcheur et rassemble diverses formes de musiques amplifiées. www.liveatvauban.lu

Mise en page xGraphix, M&V Concept

De novembre 2007 à février 2008 Winterlights Festivités d’hiver de la ville avec une panoplie de manifestations: concerts Gospel, expositions, cortège de la Saint Nicolas, ventes dominicales…

ABONNEMENTS Recevez Rendez-Vous gratuitement chez vous en envoyant vos coordonnées par mail à l’adresse suivante: rendez-vous@vdl.lu (objet du mail: abonnement) ou par téléphone: 47 96 41 14. PUBLICITE TEMPO S.A. Téléphone 29 66 18-1 E-mail info@tempo.lu Web www.tempo.lu paraît onze fois par an. Tirage 35.000 exemplaires Impression Imprimerie Centrale S.A. Imprimé sur papier cyclus Prochaine parution 27 septembre 2007

Décembre Marché de Noël Concerts de Noël en plein air, stands, artisanat, vin chaud et ambiance à la Place d’Armes. www.winterlights.lu

Samedi 8 décembre Fête de clôture 2007 Entre rêve et réalité, des personnages fantasques et merveilleux vous guident à travers la ville et vous transportent au travers de leurs histoires et légendes dans un grand final musical pour clore l’année culturelle. (Photo: ouverture 2007 Cie Carabosse. Sylvie Monier. Nantes 31 déc)

Organisateurs / producteurs Pour être annoncés dans les pages Highlights et Vademecum, vos événements doivent parvenir à la rédaction exclusivement via le lien www.rendez-vous.lu/agenda et dans le respect des délais suivants: Edition Octobre 2007: avant le lundi 10 septembre Edition Novembre 2007: avant le jeudi 4 octobre Edition Décembre 2007: avant le jeudi 1er novembre Tous les événements seront, dans la limite de l’espace disponible et de leur pertinence, publiés dans le calendrier Au jour le jour de Vademecum (avec une priorité accordée aux événements organisés dans ou aux alentours de la Ville de Luxembourg). La rédaction se réserve le droit de réaliser une sélection d’événements qui seront présentés dans les pages Highlights, une priorité étant accordée aux institutions culturelles de la Ville de Luxembourg (dans la limite d’un quota défini). Aucun événement livré incomplet (photos et textes au format) ne sera pris en compte. Afin de promouvoir au mieux votre événement, nous vous conseillons d’insérer, en complément, une publicité. Renseignements: www.tempo.lu/rendezvous © Ville de Luxembourg / Editions Mike Koedinger S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur.

130 19_prochainement_ours.indd 130

30.08.2007 18:32:45 Uhr


RÉSERVEZ VOS LIVRES SCOLAIRES ...ET PARTEZ l'esprit libre

Commande tes livres scolaires à la Librairie Ernster et gagne tes tickets pour Gwen Stefani

www.ernster.com

Powered by

LIBR AIRIE ERNSTER LUXEMBOURG • CIT Y CONCORDE • L A BELLE ÉTOILE • ERNY ERNSTER L A BELLE ÉTOILE PAPETERIE ERNSTER LUXEMBOURG • JEUX ET DÉCOUVERTES • ERNSTER DIDACTIQUE An R-v liv scol 07.07 F_E.indd 1

19/06/07 16:15:01


Profitez de la force du premier acteur de téléphonie mobile du Luxembourg! Plus de 50% des mobiles du pays sont LUXGSM: des milliers de personnes joignables sans restrictions pour seulement 10€ par mois.

+10€/MOIS** +10€/MOIS +5€/MOIS +5€/MOIS

COMMUNICATIONS ILLIMITÉES* LUXGSM à LUXGSM SMS ILLIMITÉS* COMMUNICATIONS ILLIMITÉES* VERS TOUS LES FIXES COMMUNICATIONS ILLIMITÉES* VERS VOX ET TANGO

COMMUNICATIONS

* ILLIMITÉES de LUXGSM à LUXGSM

10

/mois

DEVENEZ LUXGSM TOUT EN GARDANT VOTRE NUMÉRO DE GSM !

Helpline gratuite 24h/24 et 7j/7: GSM 4321 - Tél. fixe 8002 4321 - www.luxgsm.lu LUXEMBOURG-GARE I BELLE ETOILE I CITY CONCORDE I DUDELANGE I ESCH-SUR-ALZETTE I ETTELBRUCK I JUNGLINSTER I REDANGE I TROISVIERGES

* En national, hors numéros spéciaux et appels data, fax et visiophonie. **Abonnement Relax de base Prix indiqués en Euros TTC. Textes non-contractuels. Voir conditions en magasin.

Avec la formule la concurrence ne fait pas le poids.

Rendez Vous  

City Magazine Luxembourg 09/2007

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you