Issuu on Google+

sara'S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG · November'11

Sara Flanagan has a passion for media and is eager to make her mark at Ara City Radio. Sara Flanagan est passionnÉe par les mÉdias et impatiente de se faire un nom sur Ara City Radio.

L

T

he chipper voice of Ara City Radio’s Big Brunch show belongs to an Australian mother of two. Sara Flanagan has taken over the two-hour mid-morning slot, even though she never envisaged herself as a presenter. Her media experience has been behind the scenes and in production, but she is thoroughly enjoying her new role at the mic and playing a variety of music, including her favourite old funk and soul records. “Listeners are responsive,” she says. “But if you try to please everyone you are not being authentic.” Sara thinks her show, when children are at school, is ideal for providing listeners with information, even to the transient ex-pats who are only here for a few years. “We have to service the wider English-speaking community,” she explains. Q

www.citymag.lu 

a voix enjouée de l’émission Big Brunch d’Ara City Radio appartient à une Australienne, mère de deux enfants. Sara Flanagan anime la tranche de milieu de matinée, d’une durée de deux heures, même si elle n’avait jamais envisagé de devenir animatrice. Son expérience dans les médias a commencé dans les coulisses et à la production, mais elle est ravie de se retrouver derrière le micro et de passer toutes sortes de musiques, notamment ses vieux disques de funk et de soul favoris. « Les auditeurs sont réceptifs, dit-elle. Mais si l’on essaie de plaire à tout le monde, on ne peut pas être authentique. » Sara pense que son émission, diffusée à une heure où les enfants sont à l’école, est idéale pour informer les auditeurs, y compris les expatriés qui ne restent ici que quelques années. « Nous devons servir l’ensemble de la communauté anglophone », explique-t-elle. Q

NDUNCAN ROBERTS  OJULIEN BECKER

read page 08

sara's  city magazine luxembourg


Hermès, artisan contemporain depuis 1837.

Hermès 13, rue Philippe II Luxembourg Tél. (352) 220 981 Hermes.com


03

Un changement au sommet a change at the top

Sommaire Contents

Notre photo double page de ce mois-ci nous montre la place de l’Europe. Our new double page photo this month looks at the place de l’Europe.

stories

Seniors

City Memos 15 En bref

04 Rester actif après 60 ans

Le Service Seniors de la Ville de Luxembourg offre un service précieux aux résidents âgés.

18

En novembre, City Mag parle des gens qui font bouger la Ville. In November, City Mag talks about the people who make things happen in the city. NDuncan Roberts  OAndrés lejona

Un nouveau bourgmestre Les habitants de Luxembourg ont choisi d’élire un nouveau bourgmestre pour leur ville. Xavier Bettel a obtenu le plus de suffrages parmi les candidats DP, le parti démocratique ayant par ailleurs gagné le plus de sièges au conseil communal. Xavier Bettel succède ainsi à Paul Helminger qui a décidé de quitter la politique communale. Vous trouverez dans cette édition un bref portrait de M. Bettel. Seniors La capitale est peut-être un endroit qui attire les jeunes familles, mais la Ville de Luxembourg n’a pas oublié pour autant les besoins de ses citoyens plus âgés. Nous passons en revue les services proposés aux seniors, notamment une série de nouvelles initiatives qui, d’une part, stimulent leur vie sociale et culturelle et, d’autre part, répondent à leur besoin de sécurité et de bien-être. Nous présentons également la dernière édition du guide Living in Luxembourg, destiné aux nouveaux arrivants dans la capitale et publié par l’American Women’s Club of Luxembourg. Sara Flanagan, qui est relativement nouvelle parmi nous, est d’ailleurs en cover ce mois-ci. Elle est la nouvelle voix de l’émission anglophone diffusée en milieu de matinée sur l’antenne Ara City Radio. Parmi les autres personnes qui sont mises à l’honneur dans ce numéro, on retrouve des « Faces » comme le sommelier Gildas Royer, l’actrice Phoebe Smith ainsi que trois femmes entrepreneurs qui offrent un service de « home staging » (relooking intérieur). Rubriques régulières Cependant, tout ne change pas. Nos rubriques régulières dressent ainsi le portrait de quatre membres de la communauté italienne de la capitale et présentent une sélection des meilleures boutiques déco dans les pages « At your service ». Nous nous intéressons également à l’histoire qui se cache derrière l’auberge de jeunesse de la capitale et l’acteur Rob Stanley, vedette du film de Beryl Koltz intitulé Hot Hot Hot, nous dit pourquoi il adore Luxembourg. Q

www.citymag.lu

A new mayor This November edition of City Magazine Luxem­ bourg follows the decision by the residents of Luxembourg City to vote for a new mayor of the city. Xavier Bettel received the most votes of any single candidate in the Democratic Party list, which won the most seats on the city council. As such, M. Bettel will assume the role of mayor replacing incumbent Paul Helminger who has decided to withdraw from local politics. A brief portrait of the new mayor can be found in this edition. Senior citizens The capital city may be a place that attracts young families, but the Ville de Luxembourg has not forgotten the needs of its senior citizens. We take a look at the services provided for the older residents of the city, including a number of new initiatives that encourage social and cultural life and also increase their sense of security and wellbeing in the city. We also report on the new Living in Luxem­ bourg book published as a guide for newcomers to the city by the American Women’s Club of Luxembourg. And a relative newcomer, Sara Flanagan, is this month’s cover star. Sara is the new voice of the mid-morning show on English-language radio station Ara City Radio. Other people featured in this month’s edition as “Faces” include sommelier Gildas Royer, actress Phoebe Smith and three entrepreneurial ladies who provide a home staging service. Regular features But it is not all change. Regular features include profiles of four members of the Italian community, and a pick of some of the best home decor shops in our At your service pages. We also look at the story behind the city’s Youth Hostel and actor Rob Stanley, star of Beryl Koltz’s film Hot Hot Hot, reveals why he Loves Luxembourg. Q

Local politics 06 XAVIER BETTEL WILL BE THE CITY’S NEW MAYOR

Commerces — nocturne dans la Exhibition rue de la boucherie 100+1 years of public building Public building 19 forum da vinci 07 opens its doors — Concerts de Midi Cultured Lunchtimes Nuit des Musées Book Les médiateurs 20 new edition culturels assurent of living in la réussite luxembourg — Médias Cover Face 08 De nouvelles vidéos lèvent le voile sur les projets de logement Faces 10 Gildas Royer — Réseau tonicités – travailler Viewfinder ensemble 16 across the place — de l’europe Transport Mise en service du premier autobus 22 At your service interior design électrique Faces Communities 12 24 italy

Sara Flanagan

regulars

Home staging trio —

Scoutisme un nouveau foyer pour les aigles

Practical info 26 city guide

At second glance 29 youth hostel They Luxembourg 30 Rob stanley

Faces

14 Phoebe Smith

Exposition sous le signe de la forÊt sara's  city magazine luxembourg


04 Seniors

Rester actif après 60 ans Staying active in later years

Organisé chaque mois, le thé dansant au Konvikstgaart est très populaire. The monthly tea dance at the Konvikstgaart is a popular event.

Le Service Seniors de la Ville de Luxembourg offre un service précieux aux résidents âgés. De nouvelles initiatives aident de nombreux seniors à rester actifs et à avoir une vie sociale. The Ville de Luxembourg’s Service Seniors provides an invaluable service to the city’s elderly popu­ lation. New initiatives are helping many stay active and to have a social life. NDUNCAN ROBERTS  OLuc Deflorenne

A

vec près de 16 000 résidents seniors dans la capitale, le Service Seniors de la Ville de Luxembourg a de quoi s’occuper. En plus de fournir des informations pratiques aux citoyens âgés, ce service coorganise divers événements et activités, dont de nouvelles initiatives, destinés aux plus de 60 ans. Fin octobre a ainsi été organisée la première d’une série de neuf projections à la Cinémathèque, placée sous la thématique « Kino mat Häerz… a mat Kaffi! ». S’étendant jusque juin de l’année prochaine, ce programme cinématographique (sélec­tionné par la Cinémathèque) propose l’aprèsmidi la projection de classiques – tels que Les Lumières de la ville de Charlie Chaplin, ou encore Les Vacances de M. Hulot et Die Feuer­zwangbowle (Ce diable de garçon) – suivie d’une tasse de café et d’un morceau de gâteau, le tout dans une ambiance conviviale. Le programme inclut également des productions luxembourgeoises : le thriller Congé fir e Mord et le documentaire Léif Lëtzebuerger. « Nous voulions proposer un programme varié, explique Françoise Walch, chef du service. C’est pourquoi nous avons inclus des films luxembourgeois, à l’intention des seniors qui ont des difficultés avec le français ou l’allemand, et nous proposons aussi bien des documentaires que des comédies ou des drames romantiques. Nous voulons attirer tant les hommes que les femmes. En règle générale, les femmes ayant davantage confiance en elles, ce sont surtout elles qui sortent et ont des activités sociales. »

Déjeuners en société Un fait corroboré par les résultats du premier des Gemeinschaftsiessen (dîners collectifs) régu-

sara's  city magazine luxembourg

lièrement organisés dans des restaurants des quatre coins de la ville. « Au premier de ces déjeuners, il n’y avait que trois hommes seuls », déclare Brigitte Bourg, responsable de projet. L’idée est née d’une initiative de Hëllef doheem (un service d’aide à domicile) dans le nord du pays. Le Service Seniors a donc écrit à 471 restaurants afin de savoir lesquels seraient intéressés par l’organisation de tels déjeuners. Malheureusement, poursuit Mme Bourg, seuls 30 restaurants ont répondu à l’appel – il est vrai que les con­ ditions étaient strictes : accessibilité aux personnes en fauteuil roulant et repas deux services à 12 euros ou trois services à 15 euros. Mais la première édition – au restaurant luxembourgeois Firwatnet à Cents – a été un véritable succès et d’autres déjeuners vont donc être organisés, tous les 15 jours. « Ce n’est pas comme si les seniors n’avaient rien dépensé, remarque Brigitte Bourg. La plupart ont pris un apéritif et bu du vin avec le repas. Et qui sait, peut-être le restaurant a-t-il gagné quelques clients, si ces seniors reviennent avec leur famille. » Déjeuner en société est une chose, rester actif physiquement en est une autre. C’est pourquoi le service collabore également avec le programme « Sports pour Tous » afin de proposer des cours de fitness et d’autres activités spécialement adaptés aux plus de 55 ans. Outre la marche nordique, l’une des grandes activités favorites, d’autres rencontrent également un certain succès : pétanque, minigolf, aquagym et cours de natation. Malheureusement, les après-midi jeux de société organisés à la résidence Konviktsgaart chaque troisième mercredi du mois suscitent

moins d’engouement. Par contre, le thé dansant mensuel, qui a lieu au même endroit est, lui, très couru. Un gala dansant, organisé récemment au Grand Théâtre, a même fait salle comble. Au vu du succès rencontré par l’événement, un second gala est déjà prévu pour le printemps prochain. Françoise Walch et Brigitte Bourg soulignent toutefois que le Service Seniors ne souhaite aucunement faire de l’ombre aux clubs de citoyens seniors et autres foyers de jour.

Sécurité En 2008, le service a lancé la « Journée 60+ », une journée d’information pour les seniors organisée tous les deux ans. Lors de la dernière édition, en 2010, 40 associations et services ont présenté leur programme d’activité. « Nombreux sont les citoyens qui ne savent pas vers qui se tourner lorsqu’un parent âgé nécessite soudain davantage d’assistance. » Instauré en 2007, Sëcherheetsberodung est un autre service relativement récent que propose la ville. Quelque 18 seniors sont inscrits et formés comme conseillers en sécurité. À ce titre, ils participent à des rencontres et donnent des conférences de sensibilisation à la sécurité des personnes âgées, chez elles et dans les lieux publics. « Les personnes âgées sont davantage susceptibles d’écouter leurs pairs », affirme Mme Walch. Bien entendu, le service gère également le programme « Télé-alarme » et organise une assistance à domicile en collaboration avec ProActif. Les travailleurs de cette association peuvent effectuer des petits travaux et tâches ménagères et même emmener les seniors à des rendez-vous ou se rendre pour eux à la pharmacie. Q

www.citymag.lu


05

Information

Un numéro unique

Photo: Olivier Minaire (Archives)

Photo: Luc Deflorenne

Photo: David Laurent / Wide

One Number

1.

2. 1. Déjeuners en société : le Gemeinschaftsiessen, ici au Restaurant Da Noi de Limpertsberg, une activité sociale animée. Dining together: the new Gemeinschaftsiessen, here at Restaurant Da Noi in Limpertsberg, is a lively social event.

3.

2. Les projections organisées dans le cadre du « Kino mat Häerz » associent culture et café à la Cinémathèque. The “Kino mat Häerz” screenings combine culture and coffee at the Cinémathèque.

En vue de faciliter l’accès des citoyens âgés aux informations et services dont ils ont besoin, la Ville de Luxembourg a mis en place un système de numéro unique. En appelant la centrale à ce numéro, les seniors sont mis en contact avec le service pertinent. Le standard fonctionne 24/24 h toute l’année. To help senior citizens have easier access to the information and services they require, the Ville de Luxembourg has introduced a one number system. By calling the central switchboard on that number, senior citizens can be put through to the right contact. The switchboard is operated 24 hours a day 365 days a year. G 45 75 75

Photo: David Laurent / Wide

3. Françoise Walch et Brigitte Bourg : le service doit rester flexible. Françoise Walch and Brigitte Bourg: service has to remain flexible.

W

ith close to 16,000 senior citizens resident in the capital, the Ville de Luxembourg’s Service Seniors has plenty of work on its hands. As well as providing useful information to senior citizens, the service is also a co-organiser of events and activities, including some new initiatives, aimed specifically at the 60+ age group. The end of October saw the first of nine film screenings at the Cinémathèque under the “Kino mat Häerz…a mat Kaffi!” label. Stretching into June next year, the afternoon film programme (selected by the Cinémathèque) includes screenings of such classics as Charlie Chaplin’s City Lights, Les Vacances de M. Hulot and Die Feuerzwangbowle followed by coffee and cake in a “convivial” atmosphere. The programme also includes a couple of films made in Luxembourg – thriller Congé fir e Mord and documentary Léif Lëtzebuerger. “We want to show a mixed programme,” says the head of the service Françoise Walch. “So we included Luxembourg films for those who struggle with French or German and also documentaries and comedies as well as romantic dramas. We want to attract men as well as women. Because it is usually the women who have more confidence to get out and mix socially.”

Social dining That is borne out by the results of the first of the new Gemeinschaftsiessen (communal dining) that are being organised on a regular basis at restaurants around the city. “At the first lunch there were only three single men,” says administrator Brigitte Bourg. The idea stems from an initiative run by Hëllef doheem (a help at home service) in the

www.citymag.lu

« Nombreux sont les citoyens qui ne savent pas vers qui se tourner lorsqu’un parent âgé nécessite soudain davantage d’assistance. » “Many people don’t know where to turn if one of their elderly relatives suddenly requires more help.” Françoise Walch (Service Seniors)

north of the country. The Service Seniors wrote to some 471 restaurants to see which of them would be interested in hosting such a meal. Unfortunately, says Bourg, just 30 restaurants replied – though there were strict conditions such as accessibility for wheelchairs and being able to provide a two-course lunch for 12 euros (or three courses for 15 euros). But the first lunch – at Luxembourgish restaurant Firwatnet in Cents – was a success and others are to follow on a fortnightly basis. “It is not like the senior citizens didn’t spend any money,” says Brigitte Bourg. “Most had an aperitif and had wine with their meal. And who knows, maybe the restaurant won a few customers if they come back with their family.” While a leisurely lunch is one thing, the service also cooperates with the city’s Sports pour Tous programme to offer special fitness and activity courses for the over 55s. Nordic walking is one favourite, but other activities include pétanque and mini-golf as well as aqua gym, and swimming lessons are also very popular. Unfortunately, the games afternoons organised at the Konvikstgaart residence home on the third Wednesday of every month are proving less popular, but the monthly tea dance in the same venue is a success. A recent Gala Dansant at the Grand Théâtre even sold out and was so successful that another is already planned for next Spring. However, Walch and Bourg underline that they don’t want to create competition with senior citizen’s clubs or foyers de jour.

40 associations and services presenting their activity programmes at the last event in 2010. “Many people don’t know where to turn if one of their elderly relatives suddenly requires more help.” Another relatively new service provided by the city is the Sëcherheetsberodung, launched in 2007. Some 18 senior citizens are registered as trained security advisors who attend meetings and give talks about what elderly people should be aware of regarding their personal security at home and in public spaces. “The elderly are more likely to listen to their peers,” says Walch. And of course, the service also runs the Télé-alarm programme and organises help at home with ProActif, whose workers can help with small jobs around the house or even drive senior citizens to appointments or collect prescriptions from a pharmacy. Q J www.vdl.lu

Security In 2008 the service introduced a bi-annual Journée 60+ information day for seniors. Over

sara's  city magazine luxembourg


06 Politique communale

Xavier Bettel – nouveau bourgmestre de la ville Xavier Bettel will be the city’s new mayor À l‘issue des Élections locales du 9 octobre, le parti dÉmocratique continue d’être la force politique majoritaire au sein du conseil communal. De tous les autres candidats de la liste, Xavier Bettel est celui qui a rÉuni le plus de voix. Following the local elections on 9 October the Democratic Party continues to be the dominant force on the city council. Xavier Bettel received the most votes of any candidate on its list. NDuncan roberts  Ojulien becker (archives)

X

avier Bettel, âgé de 38 ans, sera le nouveau bourgmestre de Luxembourg. Il succède à Paul Helminger, qui a effec tué deux mandats, de 1999 à 2005 et de 2005 à 2011. À l’issue des élections locales, M. Helminger a décidé de se retirer de la politique locale et de passer les rênes à M. Bettel. « Le défi qui guette un homme politique est de ne pas rater sa sortie », a déclaré M. Helminger, âgé de 71 ans. M. Bettel fait parti du conseil communal depuis janvier 2000 et est échevin depuis six ans. « La gestion de la Ville m’a toujours passionné, déclare-t-il. J’ai essayé d’apporter des idées et une dynamique, de me mettre au service d’un programme collégial à long terme pour la capitale. » M. Bettel a également fait l’éloge du bourgmestre sortant. « Il faut saluer ce grand monsieur, qui a marqué Luxembourg. Il a fait du très bon boulot et a été un très chouette maire pour cette ville ! » M. Bettel, avocat, a fait ses études à Nancy où il a obtenu une maîtrise en droit public et européen ; il a continué avec un DEA en sciences politiques et en droit public. Il est entré dans la vie politique à l’âge de 15 ans. Il a été élu au Parlement en 1999 et, après les élections nationales de 2009, il a été choisi comme président du groupe parlementaire DP à la Chambre des députés. Le nouveau conseil communal est composé de dix membres du parti démocratique (DP), cinq du parti des verts (Déi Gréng), cinq du parti chrétien-social (CSV), deux du parti de gauche (Déi Lénk) et un de l’ADR. Q

X

avier Bettel, aged 38, will be the next mayor of Luxembourg. He will succeed Paul Helminger, who served for two terms of office from 1999-2005 and again from 2005 to 2011. Following the local elections, M. Helminger decided to withdraw from local politics and to hand over the reins of office to M. Bettel. “The challenge that marks out a politician is to not miss the time to make an exit,” said M. Helminger, 71. M. Bettel has been on the city council since January 2000 and has served on the college of aldermen for the last six years. “The management of the City always fascinated me,” he says. “I have tried to bring in new ideas and dynamism, to serve the college’s long-term programme for the capital.” But M. Bettel was also full of praise for the outgoing mayor. “We must salute this great man

who left his mark on Luxembourg. He did a very good job and was a wonderful mayor for this city.” M. Bettel, a lawyer, studied at Nancy, where he obtained a degree in European and public law and went on to take a masters in political science and public law. He entered politics at the age of 15. He was elected to parliament at the 1999 elections and after the 2009 general election, he was chosen to be the DP’s faction president in the Chamber of deputies. The new city council is made up of ten representatives from the Democratic Party (DP), five from the Green party (Déi Gréng), five from the Christian Social Party (CSV), two from the Left party (Déi Lénk) and one from the ADR. Q J www.vdl.lu

Exposition

Bâtiments publics : 101 ans ! 100+1 years of public building

NDuncan Roberts

L’exposition met en lumière des solutions innovantes et durables. The exhibition highlights innovation and sustainable solutions.

sara's  city magazine luxembourg

L’an dernier, l’Administration des Bâtiments Publics (ABP) célébra ses 100 ans d’existence avec un livre. Cette année, c’est une exposition qui est organisée dans la Tour Alcide de Gasperi (le Héichhaus) au Kirchberg. Documents, photographies, articles de journaux et films qui retracent les 100 dernières années des Bâtiments Publics vous y attendent. L’exposition se tiendra jusqu’au 9 décembre, du mercredi au vendredi de 11h à 19h et les samedis de 10h à 18h. Les visiteurs devront présenter une pièce d’identité pour accéder au bâtiment. Q

Last year the administration of public building celebrated its centenary with a book. This year an exhibition of documents and photos as well as newspaper articles and film about the last 100 years of public building is being hosted at the Tour Alcide de Gasperi – the Héichhaus – in Kirchberg. The expo is open Wednesday to Friday from 11 a.m. to 7 p.m. and Saturdays from 10 a.m. to 6 p.m. until 9 December. Visitors need to show proof of identity to enter the building. Q J www.abp.public.lu

www.citymag.lu


07 Nuit des Musées

Les médiateurs culturels assurent la réussite Cultural mediators guarantee success

La 11e Nuit des MusÉes de Luxembourg avait pour objectif de rapprocher l’art et le public. The 11th Nuit des Musées in Luxembourg aimed to bring art closer to audiences. NDuncan Roberts  OLuc Deflorenne

L

es directeurs, conservateurs, guides, musi ciens, acteurs et visiteurs ont tous contribué au véritable succès de la Nuit des Musées le 8 octobre dernier. Environ 14 000 visiteurs, symbolisant la multiplicité de la ville et du pays, ont assisté aux événements organisés dans les sept musées de la capitale qui appartiennent au groupe de musées d’stater muséeën. Ils ont pu profiter d’événements spéciaux : visites guidées, concerts, représentations diverses, tous destinés à faire prendre conscience au public que l’art peut faire partie de la vie quotidienne. Agissant en tant que « médiateurs culturels », les directeurs et conservateurs de musée avaient pour objectif d’amener le public à apprécier la richesse d’une œuvre d’art et peut-être, selon l’expression de Jo Kox, « faire appel à son esprit critique ». Un bus spécial de l’association Routemaster a été mis à disposition pour acheminer les visiteurs entre le centre-ville et le Kirchberg. Audi Luxembourg a également proposé un service de navettes entre les musées. Vers minuit, l’événement a atteint son apogée lorsque les directeurs de chaque musée ont présenté leur « coup de cœur », leur œuvre ou représentation préférée. La nuit s’est ensuite poursuivie dans le sous-sol du Casino Luxembourg, avec un concert spécial du Art Critics Orchestra de Berlin. L’année prochaine, la Nuit des Musées aura lieu le 13 octobre et sera placée sous le signe de l’architecture. Q

D

irectors, curators, guides, musicians, actors and visitors all played their part in making the Nuit des Musées a veritable success on 8 October. Some 14,000 visitors, representing the multiplicity of the city and beyond, attended events at the capital city’s seven museums that belong to the d’stater muséeën group. They enjoyed special guided tours, concerts, performances in a programme designed to encourage the public to make art a part of their daily life. Acting as “cultural mediators” the aim of the museum directors and curators was to get the public to appreciate the richness of a work of art and maybe, in the words of Jo Kox to even “appeal to their critical spirit.” A special Routemaster bus was laid on to help transport visitors between the city centre and the Kirchberg, while Audi Luxembourg also provided a shuttle service between the museums. Around midnight the event reached its climax as the directors of each museum presented their coup de cœur – a favourite performance or exhibit. The night then continued in the cellar of the Casino Luxembourg with a special concert by the Art Critics Orchestra from Berlin. Next year’s Nuit des Musées takes place on 13 October with architecture as its theme. Q

J www.statermuseeen.lu

1. À la Villa Vauban, l’exposition Émotions. At the Villa Vauban’s Émotions exhibition. 2. Jo Kox, président du groupe d’stater muséeën. Jo Kox, president of d’stater muséeën group. 3. Un service de restauration était disponible sur place pour les visiteurs. Food and drink was available to provide sustenance to visitors.

2

4. Interactivité à la Villa Vauban. Interactive in the Villa Vauban. 5. Les participants ont pu prendre part à des visites commentées d’expositions sur plusieurs sites, dont le Casino Luxembourg. Visitors were given guided tours of exhibitions at venues such as the Casino Luxembourg. 6. Enrico Lunghi, directeur du Mudam, et Kevin Muhlen, directeur artistique du Casino Luxembourg. Mudam director Enrico Lunghi and Casino Luxembourg artistic director Kevin Muhlen.

7

1 5

3 4

6

8

7. Des ateliers pour enfants étaient au programme. Children’s workshops were on the programme. 8. Dans le sous-sol du Casino Luxembourg. In the cellar of the Casino Luxembourg.

www.citymag.lu

sara's  city magazine luxembourg


08 media

The informative voice of brunch A

A

ra City Radio’s new Big Brunch DJ admits she is still finding her feet after previously being called upon to stand in for other DJs in their absence. “When you are filling in for someone else’s show you should not make your own mark, you should be almost invisible.” Sara Flanagan does, however, have plenty of ideas for the two-hour mid-morning slot and wants to introduce more chat and information and practical guidance for the English-speaking international community. After all, it was less than three years ago that Sara arrived in Luxembourg with her husband and two young children. At the time she was delighted to receive information that helped her wade through Luxembourg’s bureaucracy and set up home in this country. “When I was young in Australia, we only heard about Luxembourg through the Eurovision Song Contest,” she readily admits. Sara arrived here when her husband was offered a job at RTL – so media really is in the family. The couple fell in love with Luxembourg as soon as they visited to decide whether moving here with their two small children would be viable. “It was in October and the colours were so beautiful, the place was so pretty so we said ‘let’s do it’.” The following January, 2009, they moved. Sara had to adjust to not having a full-time job, and was grateful to the British Ladies Club in helping her find her feet. In London Sara had worked in television and new media at Turner Broadcasting. Her career was focused on interactive and multimedia production and saw her win a BAFTA as part of a team that developed the Cartoon Network website. Back in Australia she had worked for an event management company, a background that helped her develop ideas for multi-platform stunts and events for children’s channels as part of the broadcaster’s newly launched interactive department. “We were a young creative, fun team and we were in London. The world was our oyster.” There followed a move to Virgin Media’s Living TV, where she managed the team that took care of interactive elements for imported shows such as America’s Next Top Model, Grey’s Anatomy and CSI. But family also followed and it was during Sara’s second maternity leave break that her husband received the RTL offer. Three years later, Sara thinks Luxembourg is a wonderful place to bring up children and she loves the easy access to cultural events. “You almost have to stampede to get that sort of access to acts in the UK; if you are lucky enough to get tickets in the first place.” She is a particular fan of the intimate den Atelier venue and of the outdoor concerts and Sunday jazz brunches at Abbaye de Neumünster. “I love that element of everything being so genteel and in a beautiful environment. You get used to the comfort in Luxembourg and take it for granted.” On the other hand, she thinks Luxembourg is also a bit conservative with regards to women working. “It is important to value the role of parents who stay at home – because in Luxembourg there are plenty of stay-at-home Dads – but it was difficult for me to get back to work.” Nevertheless, she has made efforts to improve her French and find employment while also looking after her children. And she has been able to follow her other great passion, cooking. Sara loves the plethora of food festivals, especially in early autumn, and has been taking up with relish the weekly culinary challenges that her husband throws her way. She even has her own food blog (http://madamefabuleuse.blogspot.com), that records those challenges, which have ranged from Scotch Eggs to Peking Duck. “I have always loved cooking elaborate dinners,” she explains. Q

 READ PAGE 01

près avoir remplacé plusieurs fois au pied levé des animateurs, la nouvelle présentatrice du Big Brunch d’Ara City Radio reconnaît qu’elle cherche encore son propre style. « Quand on anime une émission à la place de quelqu’un autre, on ne doit pas imposer son style, on doit se rendre pratiquement invisible. » Sara Flanagan a pourtant des tas d’idées pour la tranche matinale de deux heures, et elle souhaite y ajouter plus de discussions, d’informations et de conseils pratiques pour la communauté internationale anglophone. Il faut dire que Sara est arrivée au Luxembourg il y a moins de trois ans avec son mari et leurs deux enfants. À cette époque, elle a beaucoup apprécié de recevoir des informations qui l’ont aidée à ne pas se perdre dans les méandres de la bureaucratie luxembourgeoise et à s’installer dans le pays. « Quand j’étais jeune, en Australie, on n’entendait parler du Luxembourg que pendant le concours de l’Eurovision », reconnaît-elle volontiers. Sara est arrivée ici lorsque son mari s’est vu proposer un travail à RTL : les médias, c’est donc bien une affaire de famille chez les Flanagan. Le couple est tombé amoureux du Luxembourg dès sa première visite, dont le but était de voir s’il était possible de s’y établir à long terme avec deux enfants en bas âge. « C’était la mi-octobre et les couleurs étaient si belles, l’endroit si charmant, que l’on s’est dit : ‘allez, on y va !’ » Ils ont déménagé l’année suivante, en janvier 2009. Sara a dû renoncer à un travail à plein temps, et elle est reconnaissante envers le British Ladies Club, qui l’a aidée à trouver ses marques. Avant Luxembourg, Sara a travaillé à Londres dans le domaine de la télévision et des nouveaux médias, d’abord chez Turner Broadcasting. Elle a orienté sa carrière vers la production interactive et multi­média, et obtenu un BAFTA award (Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma) pour avoir participé à la création du site Internet Cartoon Network. Son expérience acquise auparavant en Australie au sein d’une entreprise d’événementiel lui a permis de développer des événements multi­ plateformes pour des chaînes pour enfants, dans le cadre du département interactif que venait de lancer Turner Broadcasting. « Nous étions une équipe jeune, créative, décontractée, et basée à Londres. Le monde était à nous. » Elle est ensuite partie à Living TV, chez Virgin Media, où elle a dirigé l’équipe chargée des éléments interactifs pour des séries étrangères comme America’s Next Top Model, Grey’s Anatomy et Les Experts. Sa famille l’a suivie dans ce périple, et c’est pendant le deuxième congé maternité de Sara que son mari a reçu la proposition de RTL. Trois ans plus tard, Sara pense que le Luxembourg est un endroit fantastique pour élever ses enfants. Elle apprécie beaucoup l’accès aisé aux nombreux événements culturels. « Au RoyaumeUni, l’accès à la culture s’apparente à une foire d’empoigne ; et encore, si l’on a la chance d’obtenir des places ». Elle aime particulièrement la salle intimiste de l’Atelier, ainsi que les concerts en plein air et le Jazz Brunch du dimanche à l’Abbaye de Neumünster. « J’adore son côté ultra sophistiqué, dans un environnement magnifique. On s’habitue au confort de vie au Luxembourg, et on ne l’apprécie pas à sa juste valeur. » Elle trouve par contre le Luxembourg un peu conservateur à l’égard des femmes qui travaillent. « Il est important de valoriser le rôle des parents qui restent à la maison (au Luxembourg, il y a de nombreux pères au foyer), mais pour ma part, il m’a été difficile de retrouver un travail. » Malgré tout, Sara n’a pas ménagé ses efforts pour améliorer son français et trouver un emploi, tout en s’occupant de ses enfants. Et elle a pu entretenir aussi son autre grande passion, la cuisine. Sara est une fervente adepte des festivals gastronomiques qui ont lieu ici, en particulier au début de l’automne, et elle relève avec enthousiasme les défis culinaires de son mari. Elle a même son propre blog de cuisine (http:// madamefabuleuse.blogspot.com), qui présente des recettes élaborées, parmi lesquelles on trouve aussi bien des œufs à l’écossaise que du canard laqué. « J’ai toujours adoré préparer des repas raf­fi nés », dit-elle. Q

“You get used to the comfort in Luxembourg and take it for granted.” « On s’habitue au confort de vie au Luxembourg, et on ne l’apprécie pas à sa juste valeur. »

J www.aracity.com

sara's  city magazine luxembourg

Sara Flanagan

www.citymag.lu


cropmark.lu

WorkANDProgress

reedandsimon

interior design

7a rue de BitBourg

Zi Hamm

selected furniture on Picture: artifort, montana, louis Poulsen, foscarini-diesel


10 Transport

First electric bus in service

VIn

Une bonne année pour les vignerons Le sommelier Gildas Royer pense que les vendanges 2011 verront exceller les bons viticulteurs. Sommelier Gildas Royer thinks the 2011 harvest will bring out the best in wine-makers with talent.

N Duncan Roberts  O Photothèque de la Ville de Luxembourg / Charles Soubry

Après un an de tests, la Ville de Luxembourg et Sales-Lentz ont inauguré le premier service régulier d’autobus opéré par un véhicule électrique. La ligne City Shopping Bus est à présent desservie par un autobus électrique avec une autonomie de 120 kilomètres, ce qui lui permet de rouler toute la journée sans recharge. Le véhicule utilise des batteries lithium-métalpolymères qui peuvent être rechargées la nuit. Q Following a one-year test phase, the Ville de Luxembourg and Sales-Lentz have launched the first regular bus service operated by an electric vehicle. The City Shopping Bus is now being served by an electric bus which has a range of 120 kilometres – allowing it to operate all day without recharging. The vehicle uses Lithium-Metal-Polymer batteries that can be recharged at night. Q J www.vdl.lu

Gildas Royer – le respect du vin. Respect for wine. N Duncan ROberts  O JULIEN BECKER

Élu à trois reprises sommelier de l’année à Luxembourg, Gildas Royer reste fidèle à sa philosophie : montrer à ses clients que le vin, c’est avant tout le plaisir et la convivialité. Il arrête ainsi les cours d’œnologie, leur trouvant un côté trop scientifique, trop médical. Gildas pense que ses clients ont besoin de connaître seulement trois caractéristiques d’un vin : avec quels plats le servir, son potentiel de vieillissement, et à quelle température le servir. Il n’est pas nécessaire de humer son verre de vin pendant 20 minutes. « Certains apprécient de goûter le vin, d’autres de le boire. Il faut trouver un juste équilibre entre les deux », explique-t-il. En ce qui concerne les vendanges de l’année, Gildas pense que la cuvée 2011 dépendra des vignerons. « Cela veut dire que c’est le talent de chaque viticulteur qui fera la différence. » Il n’aime pas l’idée de vanter les qualités d’un vin avant même que les raisins n’aient été cueillis, mais il pense que les viticulteurs qui travaillent dans le respect de la vigne et n’utilisent pas trop de produits chimiques pourront faire de très bons vins. Quant à son vin préféré, Gildas pourrait parler pendant des heures du vin jaune ChâteauChalon, l’un des rares vins qui se bonifient pendant des dizaines d’années, jusqu’à 100 ans même. « Rien ne vaut l’accord parfait entre un vin jaune et un morceau de Comté. » Q Three-time Luxembourg sommelier of the year, Gildas Royer is sticking with his philosophy of showing customers that wine is all about pleasure and conviviality. He is stopping his wine courses because he feels they are too scientific, too medical. Gildas thinks that customers really just need to know three things about a wine – how it matches food, its ageing potential and the correct temperature at which to serve it. Spending 20 minutes over a glass of wine is not the thing. “Some people get pleasure from tasting, others from drinking. You need to find the right balance of the two,” he explains. As for this year’s harvest, Gildas thinks the 2011 vintage will be one for the vintner. “That means it will be up to the talent of each wine-maker to get the best out of the wine.” He is opposed to talking up the quality of wine before the grapes have even been harvested, but believes that those vintners who work their vines with respect and without using excessive chemicals will be able to produce some very good wines. As for his favourite wine, Gildas can wax lyrical about Château-Chalon’s vin jaune – one of the few wines that can age for decades, even up to 100 years. “If only life could find matches like a vin jaune and a Comté cheese.” Q J www.invinogildas.com

Réseau

tonicitÉs – travailler ensemble tonicités working together

NDuncan Roberts  OONT

Luxembourg est l’une des six villes du réseau tonicités qui a récemment publié de nouvelles cartes et brochures présentant le meilleur de la région. Avec Esch-sur-Alzette, Longwy, Arlon, Metz et Thionville, Luxembourg participe à un échange d’idées et de projets destinés à faciliter la vie quotidienne des habitants de ces villes – au nombre de 1,2 million – et à façonner l’avenir des centres urbains. Q Luxembourg is one of the six cities in the tonicités network that has just launched new brochures and maps highlighting the best of the region. Alongside Esch-sur-Alzette, Longwy, Arlon, Metz and Thionville, Luxembourg participates in an exchange of ideas and projects aimed at helping the day-to-day life and of the cities’ 1.2 million residents and shaping the future of the urban centres. Q J www.tonicites.eu

sara's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


12 HOME STAGING

The Cinderella touch Three friends have introduced the concept of home staging to Luxembourg. Trois amies introduisent le concept de home staging au Luxembourg. N DUNCAN ROBERTS  O Julien Becker

When three friends got together to set up a business, the idea of introducing home staging to Luxembourg seemed like a natural move. Thus was born Pommeverte, a company that plays to the skills and experience in interior décor and architecture of Cecilia Rodriguez, Elizabeth Geijer and Charlotte Kuylenstierna. “The traditional real estate market here is rather antiquated,” says Cecilia. “So we wanted to try something new, a breath of fresh air for Luxembourg.” Home staging, which is popular in the US, UK and Scandinavia, basically involves enhancing the value of a property by styling it to appear attractive, clean, elegant, and inviting. The Pommeverte team can work with an empty house or take the essential elements of a lived-in property and refine the interior to emphasise its strengths and create the right ambience. Once “staged” it is far easier to sell a property at a good price. “We give a home the Cinderella touch,” says Cecilia. Q J www.pommeverte.lu

Quand trois amies se sont réunies pour monter leur entreprise, l’idée d’introduire le home staging au Luxembourg leur a semblé tout naturel. Ainsi est née Pommeverte, une entreprise qui bénéficie des compétences et de l’expérience de Cecilia Rodriguez, Elizabeth Geijer et Charlotte Kuylenstierna. « Ici, le marché de l’immobilier traditionnel manque d’une petite touche de modernité, dit Cecilia. Nous voulions donc essayer quelque chose de nou­ veau, et apporter au Luxembourg une bouffée d’air frais. » Le home staging, qui est très à la mode aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves, consiste essentiellement à augmenter la valeur d’un bien immobilier à l’aide d’une nouvelle décoration, qui lui donnera une plus belle apparence, plus soignée, plus élégante et plus chaleureuse. L’équipe de Pommeverte peut travailler sur une maison vide, ou garder les éléments essentiels d’un bien déjà habité et en améliorer la décoration afin d’en mettre en valeur les qualités et de créer l’ambiance souhaitée. Il est ensuite beaucoup plus facile de vendre son bien à un bon prix. « Nous transformons les intérieurs à la manière de Cendrillon », dit Cecilia. Q

Elizabeth Geijer, Charlotte Kuylenstierna & Cecilia Rodriguez, Pommeverte.

Scoutisme

Un nouveau foyer pour Les Aigles NEW HOME FOR LES AIGLES Les Aigles, la troupe de scouts du Rollingergrund, a un nouveau foyer. Le bâtiment, conçu par michelpetitarchitecte, est caractérisé par la simplicité de sa forme et par le matériau utilisé, le bois. Il comprend 325 m2 de salles de réunion, ainsi qu’une cuisine et de nombreux espaces de rangement. The Les Aigles scout troupe in Rollingergrund has a new home. The scout hut, designed by michelpetitarchitecte is notable for its simple form and use of wood. It comprises 325 m2 of meeting rooms as well as a kitchen and plenty of storage space.

Photo: michelpetitarchitecte

J www.vdl.lu, www.michelpetitarchitecte.com

sara's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


14 THEATRE

A real character After her all-singing, all-dancing roles for Pirate Productions, the actress is doing something different in Opera Comique. après des rôles dans des comédies musicales de pirate productions, l’actrice se prête à un jeu quelque peu différent dans opera comique. NDUNCAN ROBERTS  OJULIEN BECKER

Phoebe Smith has become something of a leading lady in the local English-language theatre, even if she baulks at the idea. “I consider myself more of a character actor,” says the vivacious Yorkshire woman. Following her lead roles in Thoroughly Modern Millie and Calamity Jane for Pirate Productions, she is now starring in Opera Comique for the Berlin Grundtheater. Phoebe studied acting at Newcastle and was a professional actor for four years, doing theatre, corporate jobs and even role-playing for medical training. “The bread and butter work for an actor.” But since moving here she has thoroughly enjoyed acting in “amateur” productions in Luxembourg. “I am amazed at the standard, the production values and the quality of directors and actors.” Her latest role involves precise comic timing and relies on “bouncing off ” her fellow actors and the audience. “Comedy is difficult because it requires you to be very controlled.” Q Phoebe Smith est pour ainsi dire devenue la figure de proue de la scène théâtrale luxembourgeoise en anglais, même si elle s’en défend. « Je me considère plutôt comme une actrice de genre », confie cette native du Yorkshire avec sa vivacité habituelle. Après des premiers rôles dans Millie et Calamity Jane pour Pirate Productions, elle est aujourd’hui la vedette de Opera Comique au Berlin Grundtheater. Phoebe a étudié l’art dramatique à Newcastle et exercé en tant que comédienne professionnelle pendant quatre ans pour des entreprises et même dans des jeux de rôles pour la formation des futurs médecins. « Un travail alimen­ taire ! » Depuis son installation ici, elle participe avec enthousiasme à des productions « amateur » au Luxembourg. « Je suis stupéfaite du niveau d’exigence des productions et de la qualité des metteurs en scène et des acteurs. » Dans son dernier rôle, elle campe un rôle comique et doit jouer avec une précision d’horloger en sachant « rebondir » sur ses partenaires et sur les réactions du public. « Les rôles comiques sont difficiles et nécessitent un contrôle permanent. » Q

Phoebe Smith – actress. Actrice.

J www.bgt.lu

Exposition

Sous le signe de la forêt From the forest

NDuncan Roberts  Oont

Dans le cadre de l’Année internationale des forêts des Nations Unies, une exposition artistique inspirée par la forêt a lieu au siège des Ponts et Chaussées, à Bertrange, jusqu’au 15 novembre. L’exposition est organisée par l’Administration de la nature et des forêts, l’Association des propriétaires de forêts privées et le groupe Foyer. Les œuvres présentées invitent les visiteurs à s’intéresser au rapport entre la nature et l’art, et à prendre conscience de tout ce que les forêts apportent à l’humanité. Une vente aux enchères des œuvres aura lieu au Kikuoka Country Golf Club le 23 novembre.

In the framework of the United Nations’ International Year of Forests, an exhibition of art inspired by the forests is being hosted at the Ponts et Chaussées headquarters in Bertrange until 15 November. The exhibition is organised by the nature and forestry commission, the association of private forest owners and Foyer Group. The works challenge visitors to think about the relationship between nature and art and to raise awareness of the value forests provide mankind. An auction of works will be held at Kikuoka Country Golf Club on 23 November.

J www.konscht-am-besch.eu

Les forêts du Luxembourg lui ont valu le surnom de Cœur vert de l’Europe. Luxembourg’s forests lent it the name the Green Heart of Europe.

sara's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


15

City memos Un nouvel accord permet aux habitants défavorisés de Walferdange de faire leurs courses à Den Cent Buttek, l’épicerie dédiée aux personnes nécessiteuses. A new accord allows disadvantaged residents of Walferdange to use Den Cent Buttek, the store for people in need. J www.vdl.lu

Les Garçons est un nouveau magasin de vêtements pour hommes situé dans la Galerie Bonn (près de la rue Philippe II). Les Garçons is a new men’s fashion store in the Galerie Bonn (off rue Philippe II).

Cessange et Pfaffenthal sont les derniers quartiers où la vitesse a été limitée à 30km/h. Cessange and Pfaffenthal are the latest neighbourhoods in which a 30km/h speed limit has been introduced.

La prochaine brocante de la place d’Armes aura lieu le samedi 12 novembre. The next antiques market takes place on the place d’Armes on Saturday 12 November.

La nouvelle extension de la crèche municipale de la route d’Arlon a été inaugurée début octobre. The new extension of the crèche munici­ pale on the route d’Arlon was inaugurated at the beginning of October.

www.citymag.lu

Les magasins de la ville seront ouverts le dimanche 27 novembre en prévision de la SaintNicolas du 6 décembre. Shops in the city will be open on Sunday 27 Novem­ ber in the lead up to Saint Nicholas on 6 December. J www.cityshopping.lu

Le dernier marché du Glacis de la saison aura lieu le 20 novembre, de 10 h à 18 h. The final Glacis market of this season takes place on 20 November from 10-18h.

Une crèche géante, comprenant plus de 300 personnages et automates, est à voir au Home du Sacré-Cœur, près de la place de Paris, jusqu’au 15 janvier. A giant Christmas crib with over 300 figures and automatons is on show at the Home du Sacré-Cœur near place de Paris until 15 January. J karlblanchet.artblog.fr

Mobler, le nouveau magasin de mobilier design scandinave, est ouvert sur rendez-vous uniquement. New Scandinavian design furniture shop Mobler is open by appointment only. J www.mobler.lu

Photos: David Laurent/Wide; Luc Deflorenne; Mobler; VdL

Le marché organisé deux fois par semaine à la place Guillaume II (le mercredi et le samedi matin) propose toujours aux passants des produits frais et locaux. The bi-weekly market on the Place Guillaume II continues to offer shoppers fresh local produce every Wednesday and Saturday morning.

Relax Max, le célèbre service de massage, a une nouvelle adresse, dans les locaux de l’hôtel Albert Premier. Relax Max, the renowned massage service, has a new home in the Hotel Albert Premier. J www.relaxmax.lu, www.albertpremier.lu

sara's  city magazine luxembourg


Court of Justice towers The copper-gold cladding of Dominique Perrault’s towers is designed to catch the sunlight Le revêtement en cuivre doré des tours de Dominique Perrault a pour but de capter la lumière du soleil

Philharmonie Opened in 2005, the concert hall has since attracted a host of world class musicians from the world of classical, jazz, world music and even hip-hop Inaugurée en 2005, cette salle de concerts attire de nombreux musiciens de renom venant d’univers aussi variés que le classique, le jazz, la world music et même le hip-hop

Place de l’Europe The central square is now pedestrianised and is a place for workers to relax. It is also popular with local skateboarders La place centrale est désormais piétonne. C’est un endroit de détente idéal pour les travailleurs. Elle est également très appréciée des amateurs de skateboard


Tour Alcide de Gasperi The recently renovated 22-floor Héichhaus is currently host to an exhibition on public building (see page 6) Ce building de 22 étages (l’Héichhaus), fraîchement rénové, accueille actuellement une exposition sur les bâtiments publics (voir page 6)

Cranes The Kirchberg plateau has been totally transformed over the last 20 years Le plateau du Kirchberg s’est métamorphosé ces 20 dernières années

Weimershof The quiet residential neighbourhood is one of the smallest in the city Ce quartier calme et résidentiel est l’un des plus petits de la ville

New Conference Centre Kirchberg A brand new facility that can host conferences and receptions for up to 1,000 guests Un édifice tout neuf qui peut accueillir des conférences et des réceptions d’une capacité de 1 000 personnes

Viewfinder

Across the Place de l’Europe FACE à la Place de l’Europe NDuncan Roberts  OAndrés Lejona

Andrés Lejona this month shoots a view from the Hôtel MeliÁ across the place de l’Europe on the kirchberg. Ce mois-ci, Andrés Lejona pointE SON OBJECTIF SUR la Place de l’Europe AU kirchberg, DEPUIS l’Hôtel MeliÁ.


18 Commerces

Nocturne dans la rue de la Boucherie Late night in the rue de la Boucherie

1.

2.

Les ateliers, boutiques, galeries, restaurants et bars se succèdent dans la vieille ville. Le 10 novembre, la rue de la Boucherie sera le thÉÂtre d’une ouverture nocturne spÉciale. The narrow street in the old town is lined with workshops, boutiques, galleries, restaurants and bars. On 10 November, the rue de la Boucherie will host a special late night opening. Nduncan roberts  Odavid laurent / wide

S

3. 1. Eva Ferranti – ici avec Marisca de Changy et Georges Jungblut – la rue de la Boucherie est artisanale. Eva Ferranti – here with Marisca de Changy and Georges Jungblut – the rue de la Boucherie is artisanal. 2. Rue de la Boucherie – le symbole du charme de la vieille ville. Rue de la Boucherie – the epitome of old town charm. 3. Nocturne – le 10 novembre, les boutiques et commerces seront ouverts jusqu’à 22 heures. Late night – shops and businesses will open until 10 p.m. on the 10th of November.

sara's  city magazine luxembourg

ituée près du Palais Grand-Ducal et du Musée National d’Histoire et d’Art (MNHA), la rue de la Boucherie fait partie de ces rues qui symbolisent le charme de la vieille ville de Luxembourg. Depuis plusieurs années, cette rue se positionne comme un centre de talent créatif. « Il s’agit d’une pure coïncidence, et cela s’est produit par hasard », explique Eva Ferranti, qui a amené son activité de tailleur sur mesure dans cette rue il y a deux ans. « On peut dire que cette rue est artisanale et créative, elle rassemble des boutiques qui proposent une multitude d’articles sur mesure. » Eva explique qu’avec l’église Saint-Michel à une extrémité et le MNHA, la rue est un peu comme un village accroché à la ville. La soirée sera placée sous le thème « art sur mesure » – puisque l’événement coïncide avec les vernissages des expositions organisées pour l’une à la Galerie Nosbaum & Reding (qui présente des œuvres de Karina Bisch et Nicolas Chardon) et pour l’autre à la Galerie Bernard Ceysson (qui expose des peintures de Claude Tétot). Eva explique que trois commerçants portent actuellement cette initiative – elle-même, Marisca de Changy pour Création d’Ambiances et Marcel Goeres de l’Hôtel Parc Beaux-Arts qui fait partie du groupe Goeres. « L’organisation d’un événement de cette ampleur est un travail de longue haleine. Il faut obtenir la fermeture de la rue, l’autorisation de suspendre des illuminations avant Noël, etc. Je suis quelqu’un de positif et j’estime que si rien ne nous arrête, je ne vois pas pourquoi nous ne pouvons pas réaliser des choses. » Chaque boutique, galerie ou restaurant peut organiser son propre événement au sein de cette manifestation – ces établissements peuvent servir du champagne et des canapés, proposer un divertissement ou créer un menu spécial pour attirer les visiteurs. Au total, 18 commerces se sont engagés à prendre part à cette nocturne. La rue de la Boucherie est l’une des six zones commerciales à avoir créé un groupement officieux sur le modèle des « Business Improvement Districts », répandus dans d’autres villes. D’autres groupes informels déjà actifs sur une base volontaire ont été créés rue Chimay, rue Philippe II, rue Beck, Grand-Rue et place d’Armes. La City Manager, Geraldine Knudson, estime que les BID sont complémentaires au travail enthousiaste réalisé par l’UCVL. « Par exemple, en permettant à diverses rues d’adopter un positionnement qui leur est propre. » La rue de la Boucherie se considère de toute évidence comme le quartier créatif de la ville. Venez le découvrir en personne le 10 novembre. Q

T

ucked away near the Grand Ducal palace and the National Museum of History and Art (MNHA), the rue de la Boucherie is one of those streets that epitomises the charm of Luxembourg’s old town. For several years the street has been positioning itself as a centre for creative talent. “That is pure coincidence, and happened quite by chance,” says Eva Ferranti, who moved her custom-made tailoring business to the street just over two years ago. “But the street is what one can call artisanal and creative, with boutiques offering all sorts of made-to-measure articles.” Eva says the street, with the St. Michel church at one end and the MNHA, is like a village, but attached to the city. The theme of the evening is “art night made to measure” – coinciding as it does with the vernissage of exhibitions at both the Galerie Nosbaum & Reding (which is showing works by Karina Bisch and Nicolas Chardon) and the Galerie Bernard Ceysson (featuring paintings by Claude Tétot). Eva says that three business people are currently driving the initiative – herself, Marisca de Changy from Creation d’Ambiances and Marcel Goeres of the Hôtel Parc Beaux-Arts which belongs to the Goeres Group. “It takes a lot of work to organise an event, to request that the street be closed, that lights can be hung before Christmas and so forth. I am a positive per­ son, and I say that if there is nothing stopping us I don’t see why things can’t be achieved.” Each shop or gallery or restaurant can organise its own event within the event – they can serve champagne and canapés or even provide entertainment or create a special menu to attract visitors. A total of 18 businesses have signed up to take part in the late night. The rue de la Boucherie is one of six areas that have established a sort of unofficial grouping on the model of so-called Business Improvement Districts that are common in other cities. Other informal groups have been set up in the rue Chimay, rue Philippe II, rue Beck, Grand-Rue and place d’Armes. They have already been working on a voluntary contribution basis. City Manager Geraldine Knudson sees the BID scheme as complementary to the enthusiastic work being carried out by the UCVL. “For instance, by allowing different streets to create clear positioning for themselves.” Rue de la Boucherie clearly sees itself as the creative quarter of the city. Find out for yourself on 10 November. Q

www.citymag.lu


19 Public building

Forum da vinci opens its doors Le Forum da Vinci ouvre ses portes Le nouveau siÈge de plusieurs associations impliquÉes dans l’architecture et l’ingÉnierie a été inaugurÉ le 7 Octobre. The new seat of various associations involved in architecture and engineering was inaugu­ rated on 7 October. NDuncan Roberts  OBohumil KOSTOHRYZ boshua

t

he new Forum da Vinci is home to the Ordre des Archi tectes et des Ingénieurs-Conseils (OAI), the Associa tion Luxembourgeoise des Ingénieurs, Architectes et Industriels (ALIAI), the Association Luxembourgeoise des Ingénieurs (ALI) as well as of Technology Managers.lu (Tema.lu). It was inaugurated in the presence of ministers Claude Wiseler, Françoise Hetto-Gaasch and Octavie Modert as well as city mayor Paul Helminger, alderwoman Simone Beissel and several other local personalities. The three-storey building on the boulevard Grande-­ Duchesse Charlotte is clad in copper and was designed by Tetra Architectes Paul Kayser et Associés, which won a competition launched by OAI in 2004. It encompasses some 1,440 square metres and not only houses the seats of the four associations but also several multifunctional rooms that allow the building to be used for conferences, round table discussions, exhibitions and training. Pierre Hurt, director of the OAI says the building is a common venue not only for architecture and engineering but also for science and technology. “It is a shop window for the general public, but also a place to hold debates and discussions; an internal forum for our members, to exchange ideas on the quality of living environment in general.” ALIAI was founded in 1897 and now counts some 3,000 members. The OAI was founded much later, in 1990 and represents 1,269 individual members as well as 44 architect offices and 176 consultant engineers that employ some 4,000 people in total. Q

J www.oai.lu

L

e nouveau Forum da Vinci abrite l’Ordre des Architec-­ tes et des Ingénieurs-Conseils (OAI), l’Association Luxembourgeoise des Ingénieurs, Architectes et Industriels (ALIAI), l’Association Luxembourgeoise des Ingénieurs (ALI) ainsi que Technology Managers.lu (Tema.lu). Il a été inauguré en présence des ministres Claude Wiseler, Françoise Hetto-Gaasch et Octavie Modert, ainsi que du bourgmestre de la ville, Paul Helminger, de l’échevin Simone Beissel, et de plusieurs autres personnalités locales. L’immeuble de trois étages situé boulevard Grande-­ Duchesse Charlotte est revêtu de cuivre et a été conçu par Tetra Architectes Paul Kayser et Associés, société lauréate d’un concours lancé par l’OAI en 2004. D’une surface de 1 440 m2, il abrite non seulement les sièges des quatre asso

ciations, mais aussi plusieurs salles polyvalentes pouvant être utilisées pour des conférences, des tables rondes, des expositions et des formations. Pierre Hurt, directeur de l’OAI, affirme que l’immeuble est un espace commun dédié à l’architecture et à l’ingénierie, mais également aux sciences et techniques. « C’est une vitrine desti­ née au grand public, mais aussi un lieu de débat et de discussion, un forum interne pour nos membres, où ils peuvent échanger des idées sur la qualité du cadre de vie en général. » L’association ALIAI a été fondée en 1897 et compte aujourd’hui environ 3 000 membres. L’OAI a été créé beaucoup plus tard, en 1990, et représente 1 269 membres individuels, ainsi que 44 cabinets d’architectes et 176 ingénieurs conseils, pour un total de 4 000 personnes employées. Q

Concerts de Midi

De la culture au déjeuner CULTURED LUNCHTIMES L’auditorium du Cité accueille certains Concerts de Midi. The Cercle Cité hosts some of the Concerts de Midi.

NDUNCAN ROBERTS  OJULIEN BECKER

À partir du mois d’octobre et jusqu’à fin mars 2012, l’Office de tourisme de la Ville de Luxembourg organise une série de concerts gratuits à l’heure du déjeuner, dans divers endroits de la ville. L’idée de cette saison est d’offrir une activité différente pendant la pause de midi, une occasion pour ceux qui ne peuvent assister à des concerts le soir de profiter d’un moment musical en live. Les concerts débutent à 12h30. Au programme ? Musique classique, de la chanson et de la musique du monde. Q The Luxembourg City Tourist Office is hosting a series of free lunchtime concerts from now until the end of March next year at various locations around the city. The idea of the season is to offer an alternative lunchtime activity, a chance for those who cannot attend concerts in the evening to enjoy some live music. The concerts start at 12.30 and the programme includes classical, chanson and world music. Q J www.lcto.lu

www.citymag.lu

sara's  city magazine luxembourg


20 Book

New edition of Living in Luxembourg Nouvelle Édition de Living in Luxembourg The American Women’s Club has unveiled the 16th edition of its popular AND informative guide for newcomers to the Grand Duchy. L’American Women’s Club (AWCL) a dévoilÉ la 16e Édition de son guide d’information, toujours très apprÉciÉ par les nouveAUX arrivants du Grand-DuchÉ. N Duncan Roberts O Luc Deflorenne

F

or some 52 years the American Women’s Club of Luxem bourg has been providing women with assistance in settling in to life in the Grand Duchy. Membership of the club, founded in 1959, is not just restricted to women from the USA, and in fact counts women from 23 different countries among its 400-strong membership. Some 40 years ago the club published its first guide to Living in Luxembourg, a book compiled by members and packed with useful information for newcomers about life in the Grand Duchy. So popular was the book that even longterm residents bought copies to use as a reference guide. Now the book is in its 16th edition and has been totally reformatted. It is user-friendly, easy to read and edited with new up to date information, including websites, email addresses and the names and phone numbers of important locations and services. “It’s an ‘everything you need to know about Luxembourg’ book!” says Lisa Williams, president of AWCL. The book includes practical advice on finding a home, registering as a resident, social services and community information. It also serves as a guide to leisure activities and shopping and other services and also includes a chapter on activities for children. AWCL is a member of the Federation of American Women’s Clubs Overseas and as well as its social activities also raises monies and supports a number of charities such as local women’s shelters, the Fondation Cancer, SOS Femmes en Détresse, the Fischer House Foundation and Handi’Chiens. It even has its own clubhouse in Merl where members can gather for informal chats and also buy selected American groceries. Q

J www.awcluxembourg.com

C

ela fait 52 ans que l’American Women’s Club du Luxem bourg apporte une aide précieuse aux femmes qui vien nent s’installer au Grand-Duché. L’adhésion au club, fondé en 1959, n’est pas réservée aux femmes originaires des États-Unis ; sur ses 400 membres, on compte des femmes de 23 pays différents. Le club publia il y a une quarantaine d’années son tout premier guide sur le Luxembourg, un livre rédigé par ses membres et regorgeant d’informations utiles pour les nouveaux arrivants concernant la vie au Grand-Duché. L’ouvrage connut un tel succès que même les résidents de longue date l’achetèrent et l’utilisèrent comme guide de référence. Aujourd’hui, le livre en est à sa 16e édition et a été entièrement reformaté. Il est facile à consulter et présente des infos mises à jour, avec entre autres les sites web, adresses mail, noms et numéros de téléphone des lieux et services les plus utiles. « C’est un livre qui pourrait

s’appeler : Tout ce que vous devez savoir sur le Luxembourg ! », affirme Lisa Williams, présidente de l’AWCL. L’ouvrage livre des conseils pratiques pour trouver un logement ou s’enregistrer comme résident, ainsi que des renseignements sur les services sociaux et des informations communautaires. On y trouve également les possibilités de loisir et de shopping et autres services, ainsi qu’un chapitre sur les activités pour les enfants. L’AWCL est membre de la Federation of American Women’s Clubs Overseas et, outre ses activités sociales, le club recueille des fonds et soutient plusieurs associations caritatives telles que les centres d’accueil pour femmes de la région, la Fondation Cancer, SOS Femmes en Détresse, la Fischer House Foundation et Handi’Chiens. Le club a même ses propres locaux à Merl, où les membres peuvent se réunir pour des échanges informels et acheter des produits alimentaires américains. Q

Médias

De nouvelles vidéos lèvent le voile sur les projets de logement New videos show housing projects Une des vidéos de BCE présente le projet « Vivre sans voiture » au Limpertsberg. The Living Without Cars project in Limpertsberg is the focus of one BCE video.

NDuncan Roberts  OTatiana Fabeck Architecte / Tracol S.A.

La Ville de Luxembourg s’associe à Broadcasting Center Europe (BCE) en vue d’assurer la production de trois vidéos consacrées aux projets de logement dans la capitale. Elles proposent une description détaillée du projet « Vivre sans voiture » qui verra le jour dans le quartier du Limpertsberg, du projet « Baulücken » qui permet aux familles de bénéficier de logements abordables, et enfin du projet de quatre nouvelles résidences pour étudiants. Q The Ville de Luxembourg has teamed up with Broadcasting Center Europe (BCE) to produce three videos that highlight housing projects in the capital. The films show in detail the city’s new Living Without Cars project in Limpertsberg, the Baulücken project that provides families with affordable housing and a project for four new student accommodation locations. Q J www.bce.lu

sara's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


Administration des bâtiments publics Luxembourg Cent ans d’innovations et de solutions durables

9 NOVEMBRE - 9 DÉCEMBRE 2011 AU 22E ÉTAGE DE LA TOUR ALCIDE DE GASPERI

« HÉICHHAUS » PLACE DE L’EUROPE À LUXEMBOURG-KIRCHBERG

Heures d’ouvertures : Mer-Ven : 11 - 19 h / Sam : 10 - 18 h / Entrée libre Pour des raisons de sécurité, le visiteur est prié de présenter une pièce d’identité. Les visites groupées doivent être signalées au préalable (danielle.frank@tp.etat.lu)


22

On y trouve de tout You can find everything here CE MOIS-CI, NOTRE GUIDE DE BOUTIQUES ET DE SERVICES DE QUALITÉ DANS LA CAPITALE EST CONSACRÉ À LA DÉCORATION INTÉRIEURE. OUR REGULAR GUIDE TO QUALITY SHOPS AND SERVICES IN THE CAPITAL CITY THIS MONTH FOCUSES ON HOME DECORATION. NWendy Winn  O David Laurent / WIDE

L

ors de son inauguration en 1963, Tapis Hertz, comme son nom l’indique, ne pro posait que des tapis. Ce magasin continue à vendre des tapis – du Népal à l’Iran, tissés ou noués à la main, en laine, en soie, de toutes les couleurs et pour tous les budgets – et pourtant, comme le sait toute personne qui passe devant les magnifiques vitrines de ce magasin en plein centre-ville, la liste n’est pas exhaustive, loin de là. « Notre magasin s’étend sur cinq étages et nous proposons tout ce qui tourne autour du textile... Quoi que vous cherchiez, vous le trouverez chez nous », se félicite la propriétaire et directrice, Nathalie Rieth-Aach. Entrer dans ce magasin est le remède parfait contre les frissons d’automne et le blues hivernal – une atmosphère chaleureuse et vivifiante, une variété de textures et toutes les couleurs qui existent sous le soleil. « Et, fin octobre, nous installons au rez-de-chaussée notre exposition traditionnelle de Noël, avec toutes sortes de décoration pour les fêtes. C’est comme un vrai marché de Noël. »

L’embarras du choix À un autre étage, il y a des kilomètres et des kilomètres de tissus : de toutes les épaisseurs, couleurs, motifs... et même des couturières qui réaliseront sur mesure rideaux, housses de chaises, etc. « Nous détenons une gamme très étendue dans tous les domaines, au-delà de ce que vous pourrez trouver dans les pays voisins. Et nous proposons également différentes catégories de prix », affirme Nathalie Rieth-Aach. « Chaque jour, nous parlons français, allemand, luxembourgeois, anglais, espagnol... car nos clients viennent d’ici et de l’étranger pour découvrir ce que nous avons en stock. » Les clients peuvent repérer les nouvelles tendances ainsi que les nouveaux objets en regardant la vitrine ou en consultant le site web. La vitrine, qui est également reproduite sur le site Internet, change tous les 15 jours et offre en permanence Nathalie Rieth-Aach, Tapis Hertz

Michèle Brillhart-Rob, CarréRouge

sara's  city magazine luxembourg

“We were the first to sell designer furniture in Luxembourg,” says Michèle Brillhart-Rob, of the store her father Nicolas opened back in 1954. In recent years, CarréRouge has returned to having a broader range of items as well as the high-end designer furniture they’ve always carried. “We don’t just have three or four brands, we have thousands of items,” Brillhart-Rob says. Among them, superb lighting fixtures and very unusual pieces like a designer buffet made from paper and an avant-garde pull-out bed like none you’ve ever seen.

« Il y a 25 ans, Casa Nova a commencé à acheter de nouvelles marques italiennes qui n’avaient jamais été représentées au Luxembourg, nous explique le propriétaire, Marc Reding. Nous continuons à vendre ces marques en exclusivité, comme Poliform, Flexform, Acerbis et Zanotta. » Les objets design vont « du stylo-plume au mobilier pour toute la maison ». Ils sont ainsi accessibles à tout le monde, de l’étudiant aux clients plus avertis. Ce qui différencie Casa Nova de ses concurrents, c’est un service personnalisé d’une qualité exceptionnelle. « Notre équipe de professionnels accompagne le client de la phase du projet jusqu’à la livraison finale », ajoute M. Reding.

Photo : Olivier Minaire

Photo : David Laurent / WIDE

« Nous avons été les premiers au Luxembourg à vendre du mobilier design », se félicite Michèle Brillhart-Rob, en faisant référence au magasin que son père, Nicolas, ouvrit en 1954. Depuis quelques années, CarréRouge propose à nouveau une grande sélection d’objets et du mobilier design haut de gamme, comme par le passé. « Nous ne nous contentons pas seulement de trois ou quatre marques, nous avons des milliers d’objets », déclare Michèle Brillhart-Rob. Entre autres, de splendides luminaires et des objets absolument hors du commun, comme un buffet design en papier et un canapé-lit convertible d’avant-garde comme vous n‘en avez jamais vu.

Marc Reding, Casa Nova

“25 years ago Casa Nova brought in new Italian brands never represented in Luxembourg before,” says owner Marc Reding. “We still sell these brands like Poliform, Flexform, Acerbis and Zanotta in exclusivity.” Designer items range “from a fountain pen to furniture for the entire home”, making it accessible to everyone from students to seasoned clients. What sets Casa Nova apart from many commercial-centre kind of competitors is exceptional quality and personalised service. “Our professional staff accompanies our customers from the project stage to end delivery,” Reding adds.

www.citymag.lu


23 Tapis Hertz 44, Grand-rue G 22 73 27 J www.tapishertz.lu

Carrérouge 119, rue de Hollerich G 48 62 78-1 J www.carrerouge.lu

Home Interiors by Flamant 203, route d’Esch G 27 12 56 36 J www.homeinteriors.lu

aux passants quelque chose de nouveau à admirer et une raison de plus pour flâner et venir jeter un coup d’œil. Nathalie a grandi dans la Grand-Rue et a repris l’affaire de ses parents par passion. Elle-même architecte d’intérieur, elle reconnaît adorer « tout » ce qui tourne autour du magasin, mais ce qu’elle préfère c’est « le contact avec les clients. Cela me fait plaisir de voir les gens entrer et j’aime aller voir les clients chez eux. » Même si elle est une citadine de la tête aux pieds, elle avoue ce qui n’est plus un secret pour personne : le magasin qui fête bientôt ses 50 ans aura sous peu une succursale hors de la capitale, à la Belle Étoile, centre commercial en plein essor. « Nous y proposerons une grande variété de textiles, du linge de table, des coussins, des duvets, et ainsi, explique-t-elle, nous atteindrons de nouveaux clients qui ne viennent pas en ville si souvent. » Q

Casa Nova Contemporain 26, avenue de la Porte-Neuve G 22 26 27 J www.casanova.lu

Sichel 34, Rangwee Luxembourg Howald G 50 47 48 J www.sichel.lu

W

hen Tapis Hertz opened back in 1963, they did, as the name implies, stock only carpets. They still carry carpets – from Nepal to Iran, hand woven, hand-knotted, in wool, in silk, in lots of colours and price ranges – and yet, as anyone knows who passes by the beautiful shop windows in the centre of town, that’s far from all they carry now. “There are five floors and we have everything in textiles that exists... whatever you are looking for, you can find it here,” says owner and manager Nathalie Rieth-Aach. Walking into the store is a great remedy for the autumn chills or winter blues – it’s warm and vibrant, full of rich textures and every colour under the sun. “And at the end of October, we build our traditional Christmas display on the ground floor, with every kind of Christmas decoration. It’s like a Christmas market.”

A very, very big choice

« Nous détenons une gamme très étendue dans tous les domaines, au-delà même de ce que vous pourrez trouver dans les pays voisins. »

Photo : Olivier Minaire

Dès que vous entrez chez Home Interiors by Flamant, vous avez l’impression d’arriver chez vous ; vous vous sentez détendus, à l’aise, on s’occupe de vous. Il y a une explication toute simple : ce magasin, qui a ouvert ses portes à Luxembourg en 2009, respire le fameux esprit « Flamant » qui, dans le monde entier, est synonyme de décoration haut de gamme, d’aménagement intérieur authentique qui répand une sensation de qualité et de beauté classique atemporelle. Quand on lui demande ce que la ligne Flamant – qui inclut du mobilier jusqu’au papier peint d’exception et à la peinture – a de si particulier, Thierry Schumacher, son directeur, répond sans hésiter, « tout ».

Thierry Schumacher, Home Interiors by Flamant

www.citymag.lu

When you walk into Home Interiors by Flamant, you feel like you’re coming back home. You feel relaxed, comfortable, looked after. There’s a reason for that – the store that opened in 2009 in Luxembourg exudes the famous “Flamant” spirit, which is synonymous around the world for top quality interiors that have a “lived in”, real feeling of quality and endurance. Asked what was special about the Flamant lines, which include everything from furniture to exclusive wall papers and paints, manager Thierry Schumacher answered without hesitation, “everything”.

Photo : Olivier Minaire

“We have a very, very big choice in everything we offer, even more than you’ll find in neighbouring countries.”

Tanya Devallque, Sichel

Another floor is full of bolts upon bolts of fabrics in every thickness, colour and pattern... and seamstresses who can make your made-to-measure curtains, chair covers and other items. “We have a very, very big choice in everything we offer, even more than you’ll find in neighbouring countries. And there are different price ranges offered too”, Rieth-Aach says. “We speak French, German, Luxembourg, English, Spanish and other languages here every day... our clients come from here and abroad to see what we have in stock.” Customers can get a glimpse of what new trends or items await them by window shopping or by Internet surfing. The window displays, which are also featured on the store’s websites, change every two weeks, giving passerbys always something new to admire and added impetus to stroll in for a closer look. Rieth-Aach grew up on the GrandRue, taking over her parents’ business and doing so with passion. An interior architect herself, she says she loves “everything” about the business, but mostly “the contact with the customers. I love seeing everyone who comes in, and I love going to visit the homes of our clients.” Even though she’s a born and bred city girl, she says that it’s no longer a secret that the nearly 50 year old store will soon have a second location outside of the capital, in the Belle Étoile that is currently under expansion. “We’ll offer lots of tex­ tiles, tableware, cushions, duvets,” she explains, “and we’ll reach new clients who don’t come into town that often.” Q

Il n’existe pas moins de quatre établissements Sichel au Luxembourg. Cette maison, dont les origines remontent à 1873, se caractérise par une longue évolution depuis l’ouverture de la quincaillerie Sichel à Esch-sur-Alzette. « Notre maison s’inscrit dans une tradition. Nous avons su réellement nous développer tout en conservant notre touche personnelle. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients, que ce soit en magasin ou lorsque nous leur rendons visite chez eux », explique Tanya Devallque, chargée des relations publiques. Et d’ajouter : « Nous disposons de 3 000 m2 à Howald, avec un large choix. En nous tenant en permanence au courant des nouvelles tendances, nous parcourons les salons et foires, soucieux d’offrir à nos clients quelque chose de nouveau. »

Sichel has four locations in the Grand Duchy and a very long history, dating back to being a hardware store in Esch back in 1873. “We’re a traditional store that has really grown, but we haven’t lost our personal touch. We work closely with customers both in the store and on exterior visits to their homes,” says public rela­ tions manager Tanya Devallque. “We have 3,000 square meters in Howald, and a huge selection,” she adds, “and we always keep abreast of trends, we attend all the trade fairs and try to offer our clients something new.”

sara's  city magazine luxembourg


Lithuania

d Germany m Netherlands Belgium

24

Belarus

Poland Czechia

Luxembourg

Ukraine

Slovakia Hungary Switzerland

Slovenia

Romania

Croatia Bosnia. Herzegovina

France

Serbia

Montenegro

ITALY

rra

Kazakhstan

Moldova

Austria

Georgia Armenia Azerbaijan

Bulgaria Macedonia

Albania Balearics Islands

SARDENIA

a

ogo

Turkmenistan

Turkey Syria Cyprus Lebanon Palestine

Tunisia Malta

Israel

AlgeriaItaly

a

Greece

SICILY

Uzbekistan

Libya

Jordan

Kuwait

Art, Innovation and Style Egypt

Saudi Arabia

Qatar U. A. E.

ART, INNOVATION ET STYLE

Sudan

NDeborah Fulton-Anderson  OAndrés lejona

INigeria

talians answer their phones with a singular expression: “Pronto!” (Ready). It underlies the inherent passion and enthusiasm of their character. Volere è potere. Where there’s a will, there’s a way. And the Italian way in business, fashion, art and cuisine has endured despite current economic realities. “Italy is a style of life.” Fabio Morvilli, founder and chairman of the Italian Chamber of Commerce (CCIL), marries the pragmatism of Luxembourg with the “flexibility and problem-solving” strengths of Italy. “Our role here is to increase trade between the two countries.” Currently chairman of the board for Polcevera financial services and the director of Editus, Morvilli spent 20 years as Managing Director for SOFTE (Telecom Italia). He is a promoter of all things Italian.

Pakistan

Nepa India

Yemen

Etrea

L

es Italiens répondent au téléphone avec une expression singulière : « Pronto ! » (prêt !). Ceci exprime bien la nature passionnée et enthousiaste qui est la leur. Volere è potere. Quand on veut, on peut. Et que ce soit au niveau des affaires, de la mode, de l’art ou de la gastronomie, le style italien reste une référence, malgré la réalité économique actuelle. « L’Italie, c’est un style de vie. » Fabio Morvilli, fondateur et président de la Chambre de commerce italo-luxembourgeoise (CCIL), allie le pragmatisme du Luxembourg à la « capa­ cité d’adaptation et à la débrouillardise » des Italiens. « Notre rôle ici est d’accroître les échanges commerciaux entre les deux pays. » Actuellement président du conseil d’administration de la société de services financiers Polcevera et directeur de Editus, Morvilli a travaillé 20 ans comme directeur général chez SOFTE (Telecom Italia). Il aime faire connaître tout ce qui est italien.

Ethiopia

Djibouti Somalia Sri Lanka

Cent. Afr. Rep.

Benin

Cameroon

Guinea Congo Gabon

THE FAMILY BUSINESS

Angola

Uganda

Congo (ex-Zaire) Rwanda Burundi

Kenya

Tanzania

“Most Italian companies are small – 10 people or less – and often family-run. That translates into L’entreprise familiale Zambia exceptional pride in the quality of their product.” « La plupart des entreprises italiennes sont petites The global names in fashion and design – from (10 personnes ou moins), et souvent familiales. Cela Dolce & Gabbana to Alessi – are well represented signifie qu’elles sont extrêmement fières de la qualité in Luxembourg. Then there are the culinary de leurs produits. » Les plusMalawi grandes marques icons: Parma ham, Parmigiano Reggiano cheese, mondiales de la mode et du design, de Dolce & Ferrero chocolate. “We want to insure that these Gabbana à Alessi, sont toutes bien représentées au brands which symbolise the best of traditional Luxembourg. N’oublions pas les fleurons de la Italian fare are protected.” To that end, the CCIL gastronomie : le jambon de Parme, le fromage supports the initiative “Ospitalità Italiana”, a Parmigiano Reggiano, les chocolats Ferrero. « Nous Zimbabwe seal that guarantees authentic Italian products voulons nous assurer que ces marques, qui symbolisent and standards are used in qualifying restaurants ce que la tradition italienne a de meilleur, soient Mozambique in Italy and abroad. protégées. » Pour ce faire, la CCIL soutient l’iniBotswana “Made in Italy” also extends to specialised tiative « Ospitalità Italiana », un label garantissant Swaziland technology. “Right now, there isNamibia a village in Italy que les restaurants participants utilisent bien des that is assembling and collating all the ‘Info Mail’ produits et des normes authentiquement italiens. that comes to your post box in Luxembourg!” No La mention « Fabriqué en Italie » s’applique Lesotho matter what the enterprise, then, Italians seemSouthaussi aux technologies spécialisées. « En ce moment Africa “pronto” – ready to find the will and the way to même, dans un village italien, des gens sont en the next opportunity. train de classer toutes les informations qui arrivent dans votre boîte aux lettres au Luxembourg sous forme d'Info Mail ! » Quelle que soit leur activité, les Italiens semblent effectivement « pronto », c’est-àdire prêts à se mobiliser et à « L’Italie, c’est un style de vie. » trouver le moyen de saisir chaque nouvelle opportunité.

Madagascar

“Italy is a style of life.”

sara's  city magazine luxembourg

B

Oman

The enduring charm of Bella Italia. Bella Italia : un charme qui ne se dément pas. Niger

Chad

Tajikistan

Afghanistan

Iran

Iraq

Kyrgyzstan

www.citymag.lu


25 BETWEEN CULTURES

ENTRE DEUX CULTURES

BUON APPETITO Bon appétit

hIDDEN TREASURES TRésors cachés

About Italy Population: 61,016,804 (July 2011 est.) Capital: Rome Government: Republic National Day: Republic Day, 02 June (1946) Chief of State: President Giorgio Napolitano Head of Government: Prime Minister Silvio Berlusconi 159 nationalities live in Luxembourg including 5,640 Italians. 159 nationalités vivent à Luxembourg, dont 5 640 Italiens.

FABIO MORVILLI Chairman, Italian Chamber of Commerce, Luxembourg. Président de la Chambre de commerce italo-luxembourgeoise, Luxembourg.

ELISA CUTULLE Translation editor, Amazon EU.

MARIO NOTAROBERTO Notaro restaurant. Restaurant Notaro.

Elisa Cutulle has always been split between German and Italian cultures. Born in Hessen, Germany, she moved back to the family home in Serra San Bruno when she was 10, later studying languages at the University of Naples. Singing in the St. Bruno Abbey choir gave her a passion for music. Moving back to Germany gave her an appreciation for “organisation”. She is still Calabrese at heart. “When I speak passionately about feelings – it’s always in Italian!” You can hear Elisa on Radio ARA’s “Passaparola” program. “I’m between both cultures here – the best of both worlds!”. Elisa Cutulle a toujours été partagée entre la culture italienne et la culture allemande. Née à Hessen, en Allemagne, elle est retournée dans la maison familiale de Serra San Bruno à l’âge de 10 ans, avant d’étudier les langues à l’université de Naples. C’est lorsqu’elle chantait dans le chœur de l’abbaye de St. Bruno que sa passion pour la musique est née. Son retour en Allemagne lui a permis d’apprécier « l'organisation ». Elle reste cependant calabraise de cœur. « Quand je m'exprime avec passion sur des sentiments, c'est toujours en italien ! » Vous pouvez entendre Elisa dans le programme « Passaparola » de Radio ARA. « Je suis à cheval sur les deux cultures, je prends le meilleur des deux mondes ! »

Winning the latest Grand Jury Prize for Italian Restaurants by Explorator City Guide, Notaro is named for Mario Notaroberto, its colourful proprietor. Mario is from Salerno, where the Amalfi coast winds its way from Naples to Pompeii and Paestum. A chance meeting on a train changed the direction of his life. “Seeing my wife was like a drug. Here we are 32 years later!” In Clausen, Mario serves up the cuisine of Campania and other regional dishes. His signature linguini con vongole is a favourite, as are monthly wine tastings in the “Vinaio”. Dernier vainqueur en date du premier prix du Grand Jury, dans la catégorie restaurants italiens, décerné par Explorator City Guide, Notaro, doit son nom à Mario Notaroberto, son propriétaire haut en couleur. Mario est originaire de Salerne, où la côte amalfitaine s’étend de Naples à Pompéi et Paestum. Une rencontre imprévue dans un train a changé sa vie. « Lorsque j'ai vu ma femme, ce fut comme une drogue. Et nous voici, 32 ans plus tard ! » À Clausen, Mario propose la cuisine de la Campanie et autres plats régionaux. Sa spécialité, les linguini con vongole est un best seller, comme le sont ses découvertes viticoles du « Vinaio ».

J www.passaparola.lu

J www.notaro.lu

ROSSELLA PERONI Chair of the Italian Stand, International Bazaar. Présidente du stand italien, Bazar International.

As a tour guide in Rome, Rossella Peroni heard every imaginable tourist question. “Someone once asked me how old Moses was when he posed for Leonardo da Vinci!” She saw the amazement on their faces in St. Peter’s and the Sistine chapel. Today Rossella promotes Italian treasures in a different venue, as Chair of the Italian Stand at this month’s International Bazaar. On sale for charity will be handmade tablecloths, designer goods and even limoncello liquor. Rossella’s advice to tourists? “Discover the ‘tesori nascosti’ of Italia – the hidden treasures as well as the popular ones!” Alors qu’elle était guide touristique à Rome, Rossella Peroni a entendu les questions les plus invraisemblables des touristes. « Un jour, quelqu'un m'a demandé quel âge avait Moïse lorsqu’il posa pour Leonard de Vinci ! » Elle a pu lire l’étonnement sur leur visage dans la basilique St. Pierre et dans la chapelle Sixtine. À présent, Rossella assure la promotion des trésors italiens dans un lieu totalement différent, en tant que présidente du stand italien du Bazar International qui se tient ce mois-ci. Des nappes faites à la main, des articles de designer et même de la liqueur limoncello sont à vendre pour des œuvres caritatives. Le conseil de Rossella aux touristes ? « Découvrez les ‘tesori nascosti’ d’Italie – les trésors cachés – au même titre que les plus populaires ! » J www.bazar-international.lu

ts INFORMATION bourg FORacMORE Luxem assador in ly b a F It tio, Am ssy of Emba ffaele de Lu ïde a éla H.E. R Marie-Ad e rg u r u 5-7, Luxembo 8 2 1 2 1 L36 44 Tel: 44 55 23 5 Fax: 4 S SSION ome! EXPREnuto! Welc ! u e o v Ben ! Thank Y me! e o lem! Grazi Your welc ! No Prob ! a o m g Pre ê proble ' Non c

www.citymag.lu

sara's  city magazine luxembourg


Services & shopping

1

USEFUL SERVICES & SHOPPING

FIND THE RELEVANT CITY AUTHORITY, A USEFUL ADDRESS OR SPORTS FACILITIES. PLUS A GUIDE TO CITY SHOPS. Vous trouverez ci-dessous les services municipaux, adresses utiles, établissements sportifs, ainsi qu’un guide shopping. USEFUL ADDRESSES ADRESSES UTILES

BIERGER-CENTER 1 Centre Hamilius, 51, boulevard Royal, Adresse postale L-2090 Luxembourg Lu-ve : 8-17h G 47 96 22 00 T 26 27 09 99 Population register (registration, deregistration, changes of address), certificates, electoral list registration, identity cards, passports, registration for EU nationals, registration for third country cards, naturalization, birth certificate copies, legalization of signatures, parental authorizations, declaration of guardianship, certified copies, Chèque-Service Accueil, residential parking vignettes, dog registration, payment of commune bills etc. Registre de la population (inscriptions, radiations, changements d’adresse), certificats, inscriptions sur listes électorales, cartes d’identité, passeports, attestations d’enregistrement pour ressortissants UE, demande de cartes pour ressortissants pays tiers, naturalisations, copies actes de naissance, légalisations de signatures, autorisations parentales, déclarations de prise en charge, copies conformes, adhésions ChèqueService Accueil, vignettes de stationnement résidentiel, déclarations de chiens, paiements de factures communales, etc. J bierger-center@vdl.lu, www.vdl.lu

G 47 96 25 83 (Hotline : 691 98 24 63)

The Sport for All programme provides a wide range of sports activities. Registration takes place all year round. Le programme Sports pour tous propose une large gamme d’activités sportives. Inscription tout au long de l’année. Rens. : Service des sports de la Ville de Luxembourg J www.vdl.lu

2 Bonnevoie 30, rue Sigismond Bassin de natation Lu, ve, sa : 8-20h30, ma, je : 7-20h30, di : 8-12h Sauna Dames Lu, ve, sa : 8-11h30, ma, je : 14h30-20h Sauna Hommes Ma, je : 8-11h30 Sauna mixte Lu, sa : 11h30-20h, ma, je, ve : 11h30-14h30, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 34 71

3 Centre aquatique d’Coque 2, rue Léon Hengen (Kirchberg) Lu : 12-22h, ma-ve : 8-22h, sa-di : 10-18h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 43 60 60-1

4 Centre de relaxation aquatique Badanstalt 12, rue des Bains (Centre) Bassin de natation Ma-ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Sauna Dames Ma : 8-11h, me : 8-12h, je : 14h30-21h30 Sauna Hommes Je : 8-11h Sauna Mixte Ma : 11-21h30, me : 12-21h30, je : 11-14h30, ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 25 50

19

Archives municipales Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Pour les extraits des registres de l’état civil : Lu-ve : 8h30-11h30, 13h30-16h Pour les recherches historiques et généalogiques : Lu-ve : uniquement sur rendez-vous G 47 96 26 76 T 47 36 53

Office Social 24, Côte d’Eich Lu-ve : 8h30-11h30, 14-16h Late night licences and public entertainment taxes Nuits blanches et taxe sur les amusements publics Lu-ve : 8h30-11h Deprivation assistance Aide aux démunis G 47 96 24 70 T 46 92 01

12 Archives nationales de Luxembourg Plateau du Saint-Esprit Lu-ve : 9-11h45, 13-17h45, sa : 9-11h45 G 24 78 66 60 T 47 46 92 J archives.nationales@an.etat.lu www.anlux.lu

13

SPORT FOR ALL SPORTS POUR TOUS

SWIMMING POOLS PISCINES

11

ICE SKATING & SKATEBOARD PATINOIRE & SKATE 5 Patinoire de Kockelscheuer 42, route de Bettembourg Lu : 16-22h, ma-je : 12-22h, ve : 12-23h, sa-di : 10-23h G 46 74 65

6 Skate Park Hollerich Rue de l’Abattoir Lu-je : 11-22h, ve-sa : 11-23h, di : 11-20h G 44 83 47

TENNIS 7 Bambësch – Tennis Spora Allée des Présidents Lu, ma, je : 10-12h, 14h-16h, ve : 10-13h G 46 15 51 Sur réservation J www.tennisspora.lu

Bibliothèque Municipale Cité 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J www.vdl.lu

14 CAPEL – Centre d’animation pédagogique et de loisirs 4-12, rue de l’École Lu-di : 8-17h G 47 96 24 42 / 32 73 J www.vdl.lu

15 Centre d’information européen – Maison de l’Europe 7, rue du Marché-aux-Herbes Lu : 13-17h, ma-ve : 9-18h, sa : 11-16h G 43 01 37 83-3 Information, documents, personalised assistance, conferences, debates, exhibitions, group visits Information, documentation, assistance personnalisée, conférences, débats, expositions, visites de groupe J comm-rep-lux-info@ec.europa.eu

11 État Civil Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Lu-ve : 8-17h, sa : 9h30-11h30 Births, deaths, marriages, affidavits, registered copies Naissances, mariages, décès, légalisation de signatures, copies conformes G 47 96 26 30 T 47 36 53

8

Impositions communales 43, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-11h30, 13h30-16h30 G 47 96 26 84 T 22 91 36

9

10 Bonnevoie – Tennis Club 115, rue Anatole France G 49 65 95 J www.tcbonnevoie.com

Cultunue, restaurapnatge 36 ve on Find tings ar lis and b Agenda rants y restau of Cit z les bars, age 36 e p v Retrou de loisir à la x et lieu genda yA du Cit

20 Recette Communale 3, rue du Laboratoire Lu-ve : 8h30-11h45 G 47 96 20 20 T 22 03 36 Payment of bills Encaissement des factures

TRANSPORT TRANSPORTS 21 MOBILITEITSZENTRAL Gare centrale Lu-ve : 7-19h, sa-di et jours fériés : 10-18h G 24 65 24 65 Information and advice on the whole range of public transport service and alternative means of transport to the private car, such as ‘soft mobility’ Renseignements et conseils sur l’offre des services de transports publics et sur les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle, comme la mobilité douce J www.mobiliteit.lu Taxis Taxis Colux : G 48 22 33 Benelux Taxis : G 80 02 51 51 City Taxis : G 48 00 58

by Ackermann

Tout pour la future maman et pour les enfants de 0 à 12 ans

AéROPORT Arrivals/departures/info G 24 64 0 J www.luxairport.lu

Liste de naissance online

Ventes et réservations G 24 56 42 42 J callcenter@luxair.lu

www.lapino.lu

MARKETS Marchés

486A, r. de Longwy - L-1940 Luxembourg Tél.: +352 27 44 99 00 Ann_Monceau_CityMagazine_F.pdf

1

2

MARCHé DE BONNEVOIE In front of the parish church Devant l’Église paroissiale Me : 7-12h

23 17

Belair – Tennis Club Stade Boulevard Napoléon Ier Sans réservation, jusqu’à 22h G 45 16 10 J www.tcstade.lu

out

22 16

Belair – Tennis Club des Arquebusiers Val Sainte-Croix G 44 50 37

oing re & g

kids and the city maison relais 2, rue du Nord Lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 G 26 26 29 59 J www.kidsandthecity.lu

18 LEO (Luxembourg Energy Office) 9, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-17h G 26 39 48 48 T 26 20 24 24 For all your energy supply requirements Pour toutes vos démarches en matière de fourniture énergétique J www.leoenergy.lu

MARCHé DU GLACIS Glacis 3rd Sunday of every month 3e dimanche du mois : 10-17h

24 MARCHéS HEBDOMADAIRES AUX PRODUITS FRAIS DU PAYS Place Guillaume II et place de Paris Me, sa : 7-13h30 Some 55 stall holders provide a wide range of fresh products such as fruit, vegetables, organic farm produce, flowers, fish, roast chickens Quelque 55 marchands et jardi­ niers offrent une grande diversité de produits frais tels que fruits, légumes, produits de l’agriculture biologique, fleurs, poissons, poulets grillés

PARCEL-STATION

HOWALD BASCHARAGE WINDHOF MERSCH MUNSBACH

C=98 M=100 Y=36 K=53

C=0 M=60 Y=100 K=0

C=85 M=20 Y=85 K=7

C=0 M=65 Y=100 K=16

C=0 M=35 Y=60 K=0

Un service de RT-Log SA

WWW.BPM.LU

Tous les parfums du monde pour toutes les circonstances : baptêmes, mariages, réceptions. Service de livraison à domicile et internationale.

Tél. 49 15 54 Fax 49 15 94 104, rue de Hollerich Luxembourg 83, av. du Dix Septembre Luxembourg

Lundi au samedi 8h00 à 19h00 non-stop Dimanche et jours fériés 9h00 à 13h00

22/10/09

11:24


3

7 14

23

MAISONS I APPARTEMENTS I BUREAUX ACHAT I VENTE I LOCATION ASSURANCES I CONSEIL ImmoBILIeR

4

BRICKS Solu tion s Immobilièr e s 4-6, rue Pépin-le-Bref - Luxembourg Paul Fabeck I T : 26 44 11 61 info@bricks.lu I www.bricks.lu

8

19

3

9

17 13 15

1

3

4 24

18

2

11 16 12

1

7

GALERIE BEAUMONT 56, GRAND RUE LUXEMBOURG

63, AVENUE DE LA GARE LUXEMBOURG

4

20

24 AdvSOON64x97.indd 1

13/10/11 09:39

3

21 6 5

2 6

5 10 22 2 5

6

7

VOTRE MAISON OU APPARTEMENT N’EST TOUJOURS PAS VENDU ?

The Ultimate Spa Soins visage Massages corps aux effets revitalisants, relaxants et rajeunissants.

APPELLEZ VOTRE AGENCE RE/MAX au 26 64 99 99 (Luxembourg Ville) au 26 90 45 45 (Ettelbrück-Diekirch)

www.remax.lu

1, rue Auguste-Charles L-1326 Luxembourg-Bonnevoie Tel : 29 02 91 Fax : 29 02 89 Lundi à vendredi - 8 : 00/18 : 30 Samedi - 8 : 00/16 : 00

carte mullebutz.indd 1

Premier réseau mondial de l’immobilier

24.08.2011 11:43:02 Uhr Remax_citymag.indd 1

98, Boulevard de la Pétrusse | L-2320 Luxembourg T: (+352) 26 12 13 | www.yoake.lu

18.01.2011 15:51:45 Uhr _2_yoake_cityMag.indd 1

19.10.2011 15:43:03 Uhr


28 Click & find

apprendre le luxembourgeois sur le site De la Ville de Luxembourg

Bon à savoir

How to learn luxembourgish on the Vdl website

OURS

Good to Know

Passerelle et boulevard Roosevelt

010 · si l s2

i g n aWa r D

3. Sélectionnez « Cours de langue et de culture luxembourgeoise » Click “Cours de langue et de culture luxembourgeoise”

r aWa r D ·

es

2. Cliquez sur la rubrique « Culture et Loisirs » Click on the “Culture et Loisirs” header

ve

ropean D

1. Consultez / Visit www.vdl.lu

GOOD DESIGN AWARD 2010 eU

Les travaux de la Passerelle (Viaduc) reliant l’avenue de la Gare et le boulevard F.D. Roosevelt se poursuivent, mais devraient être terminés d’ici fin octobre. Pendant la durée des travaux, l’accès au tunnel via le boulevard F.D. Roosevelt est fermé et, sur le pont, la voie de gauche mène directement au boulevard. Work on the Passerelle (Viaduc) that connects avenue de la Gare and boulevard F.D. Roosevelt continues but should be completed by the end of October. During the work, access to the tunnel via boulevard F.D. Roosevelt is blocked and the left lane over the bridge leads directly on to the boulevard F.D. Roosevelt.

En couverturE : Sara Flanagan Photographie : Julien Becker

Vallée de la Pétrusse

L'Administration des Ponts et Chaussées a entamé des travaux de rénovation sur deux ponts de la Vallée de la Pétrusse. Pendant toute la durée des travaux, qui devraient durer encore cinq mois environ, les piétons et les cyclistes qui souhaitent utiliser le pont près du mini-golf devront emprunter la voie piétonne parallèle à celui-ci, qui sera indiquée par une signalisation appropriée. Work by the bridges and roads department has begun on renovating two bridges in the Petrusse valley. For the duration of the works, which is expected to last around five more months, pedestrians and cyclists wishing to use the bridge near the minigolf will have to use the pedestrian path parallel to the minigolf, which will be indicated by an adequate road sign.

4. Déroulez le menu et sélectionnez « Lëtzebuergesch léiere mat MP3 » Scroll down to “Lëtzebuergesch léiere mat MP3” and click 4. Choisissez un sujet, cliquez et écoutez Scroll to a subject, click and listen

Free subscription

Abonnement gratuit Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg) For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg)

Le Service de la canalisation de la Ville de Luxembourg effectue actuellement des travaux urgents le long de l‘avenue de la Liberté, au niveau des croisements avec la rue Joseph Junck et la rue de Strasbourg, suite à un effondrement de canalisations à proximité de la rue du Fort Neipperg. Les travaux devraient durer encore quelques semaines, mais ne devraient pas affecter la circulation. Urgent work by the Ville de Luxembourg’s waste water department is taking place along the avenue de la Liberté between the junctions with the rue Joseph Junck and the rue de Strasbourg following the collapse of pipes near the rue Fort Neipperg. The work is expected to last a few more weeks, but traffic should not be affected during that period.

City Mag à l'étranger / abroad : Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. : Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published during the year to MM Publishing S.A.:

Plus d’informations sur : More information at: J www.vdl.lu

IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / Swift BCEELULL.

COMITÉ DE RÉDACTION/ EDITORIAL COMMITTEE Duncan Roberts, Mike Koedinger, Geraldine Knudson, Christiane Sietzen, Pascale Kauffman RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu Journaliste : Duncan Roberts (-55)

J duncan.roberts@citymag.lu

Avenue de la Liberté

Envoyez vos coordonnées par mail à / Send an email with your name and full address to: citymag@vdl.lu Ou téléphonez au 47 96 41 14

est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg

Coordinatrice : Deborah Lambolez (-56)

J deborah.lambolez@maisonmoderne.lu Correction : Cynthia Schreiber, Cathy Weber Suivi de production : Rudy Lafontaine PHOTOGRAPHIE Julien Becker, Éric Chenal / Blitz, Luc Deflorenne, David Laurent /Wide, Andrés Lejona, Olivier Minaire cartographie / cartography monopolka Sàrl COLLABORATIONS / CONTRIBUTORS Elvire Bastendorff, Lisbeth Owen, Deborah Fulton-Anderson, Aaron Grunwald, Wendy Winn Traduction / Translation Architext S.A. PUBLICITÉ / ADVERTISING

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu GRAPHISME / layout

G 27 62 12 62 J design@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

Directeur : Guido Kröger Direction artistique : Vera Capinha Heliodoro, Maxime Pintadu

Fresh print

Mise en page : Stéphanie Poras (coordination), Robbin Gross, Lucile Guarnaccia, Jan Hanrion, Tae Eun Kim

PUBLICATIONS NOW AVAILABLE at THE BIERGER-CENTER

Impression / PRINT Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr.

publications disponibles au bierger-center

Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an / published 11 times a year Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286

Info-Services Dépliant Français / Deutsch Éditions VDL

Écologique

20 pages Français / Deutsch Éditions VDL

Conseils en énergie

24 pages Français / Deutsch Éditions VDL

S.d.S SportWochen

28 pages Deutsch / Français Éditions VDL

two ways to receive the Ville de Luxembourg’s publications:

Guide pour personnes 60+ 140 pages Français Éditions VDL

Vel'OH!

Brochure English Éditions VDL

Sports pour tous

46 pages Français / Deutsch Éditions VDL

Carnet Culture Jeunes Carnet de bons Français Éditions VDL

1. Visit the Bierger-Center (Centre Hamilius, 51, boulevard Royal) and ask for the publication you want 2. Download online at http://publications.vdl.lu

dEUX FAçONS DE RECEVOIR LES PUBLICATIONS DE LA VILLE : 1. Rendez-vous au Bierger-Center (Centre Hamilius, 51, boulevard Royal) et demandez votre publication 2. Téléchargez-les en ligne sur http://publications.vdl.lu

All publications are available free of charge!

Toutes les publications sont disponibles gratuitement !

sara's  city magazine luxembourg

© Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

www.citymag.lu


29

Hospitality The former slaughter house turned youth hostel in Pfaffenthal. L’ancien abattoir devenu auberge de jeunesse au Pfaffenthal.

FActs sed as a slauugshetebruhiloduinsg hostel. e.

o u ghterh t youth s: Site 1860 Original slau bourg’s firs wn and m : o 1947 ed into Luxe use torn d o rt . conve : Slaughterh onstructed r totally c rio s 1960 building is hostel inte h ’s t y u a . : Yo odelled tod m -2005 2002 hed and re is b r u ref

The city’s youth hostel and the surrounding Pfaffenthal neighbourhood have both seen remarkable transformations. l’auberge de jeunesse de la ville et le quartier du Pfaffenthal ont subi d’incroyables transformations. N Aaron Grunwald  O David Laurent / Wide

J

ust outside the Bock fortifications, at the foot of the Pfaffenthal incline, lies Luxembourg’s first youth hostel. The area was once home to bordellos, lepers and nomads – anyone too ill, poor or socially stained to live in the city proper. While the Alzette River – for years the main water source – enters the city in the Grund, it exits in Pfaffenthal. A hundred fifty years ago, it would have been murky with runoff from the city’s sewer system, the army washing its horses and leatherworks. “The water must have been disgusting,” says Laurent Kreintz, the hostel’s manager. The area started to gentrify following the Second World War. Vocabulary from its once looked-down-upon dialect Jéinesch has migrated into mainstream Luxembourgish and is considered hip nowadays, explains Kreintz. The youth hostel – largest of the ten in the Grand Duchy – was built in a converted slaughterhouse during the 1940s, with the current building replacing the original structure in the 1960s. The youth hostel movement saw dark days beginning in the 1970s after gaining a seedy reputation. Things started turning around in the 1990s as hostels started renovating and budget travel took off. Youth hostels began as a place to stay while trekking or biking the countryside, and “those ideas came back; now they’re modern again.” The Pfaffenthal hostel’s interior – and you might say its mission – was completely refurbished less than a decade ago. “You can improve quality without expensive furniture,” believes Kreintz, who previously worked for luxury hotels. Its restaurant is now open to the public, attracting a business lunch crowd during the week and neighbourhood families at the weekend. It focuses on providing healthy fare and a nice environment that is both budget and child-friendly. In fact, the hostel accommodates about ten percent of all overnight stays in Luxembourg City. Although “there is no age limit at all,” most overnight guests are still young people. However, Kreintz promises a free stay for anyone over 100. Q

www.citymag.lu

J

uste au-delà des fortifications du Bock, au pied du Pfaffenthal, se trouve la toute première auberge de jeunesse du Luxembourg. Le quartier abri tait autrefois maisons closes, lépreux et nomades : tous ceux que la maladie, la pauvreté ou la misère sociale reléguait au ban de la ville. Longtemps principale ressource en eau, la rivière Alzette pénètre dans la ville au Grund et la quitte au Pfaffenthal. Il y a 150 ans, elle charriait les résidus des égouts et la cavalerie y lavait bêtes et matériels. « L’eau devait être immonde », déclare Laurent Kreintz, gérant de l’auberge. Le quartier redora son blason après la Seconde Guerre mondiale. Certains mots de son dialecte autrefois méprisé, le Jéinesch, ont infiltré la langue luxembourgeoise et sont aujourd’hui considérés comme tendance, explique M. Kreintz. L’auberge de jeunesse (la plus grande des dix du Grand-Duché) fut construite pendant les années 1940. Le bâtiment actuel date des années 1960 et remplace la structure originelle d’un ancien abattoir réhabilité. À partir des années 1970, entachées d’une mauvaise réputation, les auberges virent leur fréquentation baisser. Un mieux se fit sentir dans les années 1990 avec la rénovation des structures et l’explosion des voyages à petit budget. L’auberge de jeunesse devint un lieu d’hébergement pour les randonnées pédestres ou cyclistes : « La roue tourne : ces idées reviennent à la mode. » L’intérieur de l’auberge du Pfaffenthal (et d’une certaine manière, sa mission) a été entièrement rénové il y a une petite dizaine d’années. « Pas besoin de mobilier coûteux pour améliorer la qualité », estime Laurent Kreintz, auparavant dans l’hôtellerie de luxe. Désormais ouvert au public, le restaurant attire en semaine des déjeuners d’affaires et des familles le week-end. Repas équilibrés et cadre agréable sont les atouts de ce restaurant bon marché où les enfants sont les bienvenus. L’auberge représente environ 10 % des nuitées de la ville de Luxembourg. S’il n’y a « aucune limite d’âge », les hôtes sont en majorité des jeunes. Mais la gratuité est assurée pour les plus de 100 ans, promet Laurent Kreintz. Q

sara's  city magazine luxembourg


30

rob luxembourg This month: rob stanley The English actor has starred in three of Beryl Koltz’s films, the shorts Your Chicken Died of Hunger and the award-winning Starfly, and her first feature film Hot Hot Hot. Rob trained at the Birmingham Theatre School, where he gained a diploma in acting in 1998 and was winner of the Victor Heath Memorial Cup for most outstanding graduate. On IMDb, he lists his skills as “improvisation, voiceover, juggling, comedian.” L’acteur anglais a joué dans trois films de Beryl Koltz : deux courts-métrages – Your Chicken Died of Hunger et Starfly (maintes fois primé) – et son premier long métrage Hot Hot Hot. Diplômé de l’école d’art dramatique de Birmingham (1998), Rob a remporté la Victor Heath Memorial Cup décernée aux jeunes talents d’exception. La base de données cinématographiques sur Internet (IMDb) liste ses compétences en « improvisa­ tion, voice over, jonglerie, comédie ».

Our regular interview with a visiting talent this month features actor Rob Stanley, who has worked with Luxembourg director Beryl Koltz on three films. Notre entretien avec un visiteur de marque est consacrÉ ce mois-ci À l’acteur Rob Stanley, qui a collaborÉ À trois reprises avec la cinÉaste luxembourgeoise Beryl Koltz. Nduncan roberts  Odavid laurent/wide

I

j

was picked out of Spotlight (a cast book) to audition in London for a ’ai été choisi dans Spotlight (un magazine de casting) pour auditionner part described as a tall thin guy with long greasy hair. I attended with a bit à Londres : je savais seulement que le personnage était grand, mince, of trepidation, but it went really well and the next time I saw the script avec des cheveux longs et gras. Malgré ma nervosité, l’audition s’est (for Your Chicken Died of Hunger) it was a short bald guy and I thought, très bien passée, mais quand j’ai lu la version suivante du script (de Your “ok maybe I stand a chance.” And that was the start of my relationship with Chicken Died of Hunger), il s’agissait d’un type petit et chauve. J’ai alors Beryl. That was filmed in Mondorf, and then there was Starfly which went pensé : « Bon, j’ai peut-être une chance. » Voilà comment tout a commencé on to win 13 awards, at the last count. Cinematographer Jako Raybaut had avec Beryl. Nous avons tourné à Mondorf. Ensuite, il y a eu Starfly qui a raflé seen the script and said to Beryl, “I think you’ve got Rob in mind for this.” 13 prix à ce jour. À la lecture du script, le directeur de la photo, Jako Raybaut, I’ve done six or seven features in the UK; but Hot Hot Hot was the first avait dit à Beryl : « Je crois que tu penses à Rob. » in a lead role. I originally read the first drafts in French, which gets a bit J’ai tourné dans six ou sept longs métrages au Royaume-Uni, mais Hot rusty when I’m in England though I can get by perfectly when I’ve been Hot Hot était mon premier rôle principal. J’ai d’abord lu les premières here for a few weeks. So, I didn’t get all the nuances, but I versions en français. D’ailleurs, je suis un peu « rouillé » avec knew it was a character I was very strongly attracted to. cette langue lorsque je suis en Angleterre, mais après quelques A Hôtel Victor hugo I really like working in Luxembourg. It’s like coming back to semaines passées ici, je me débrouille très bien. Je n’ai pas saisi 3-5, av. Victor Hugo family, working with very much the same crew. I don’t want to immédiatement toutes les nuances, mais je savais que ce perLimpertsberg do disservice to crews in the UK, but it is so much more relaxed sonnage me « parlait » énormément. G 26 27 440 and friendly here. I’ve been here nine times for various reaJ’aime beaucoup travailler au Luxembourg. C’est un peu comme Jwww.victorhugo.lu sons. I knew nothing about Luxembourg before I came here, être en famille, car l’équipe est plus ou moins la même. Je ne veux Mudam but I found everyone so welcoming from day one. That sounds pas faire du tort aux équipes britanniques, mais tout est tellement 3, park Dräi Eechelen like I’m saying a typical actor’s thing but it really isn’t. plus détendu et sympathique ici. J’ai déjà séjourné ici neuf fois, à Kirchberg For Starfly I was here in the city in February with two feet chaque fois pour des raisons différentes. J’ignorais tout du LuxemG 45 37 85-1 Jwww.mudam.lu of snow on the ground. For Hot Hot Hot I chose to stay in the bourg auparavant, mais je n’ai rencontré que des gens accueillants city and had a week to myself to wander around and spend et ce dès le début. Je sais, ça fait cliché mais ce n’en est pas un. P time in the park relaxing. It was the World Cup and with so Pour Starfly, je suis arrivé en février : il y avait 50 centimètres Kjub many different nationalities no matter which bar you went in, 49-51, bd Dr. Charles Marx de neige dans les rues ! Pour Hot Hot Hot, j’avais choisi de rester Hollerich there was always somebody supporting some team. I like stayen ville et j’ai pu passer toute une semaine à me détendre, à flâG 27 48 99 88 ing here at the Hotel Victor Hugo and visiting Mudam, and ner, à me promener dans le parc. C’était pendant la Coupe du Jwww.kjub.lu Kjub, which is owned by the stills photographer Patrick Monde et, bien sûr, avec toutes les nationalités présentes ici, il y Muller, and also Brasserie Guillaume in the main square. Q avait toujours quelque part, quelqu’un qui soutenait une équipe Brasserie Guillaume Place Guillaume II ou une autre. J’aime beaucoup séjourner à l’Hôtel Victor Hugo, Centre me rendre au Mudam, au Kjub, propriété du photographe de G 26 20 20 20 plateau Patrick Muller, et aussi à la Brasserie Guillaume sur la Jwww.brasseplace principale. Q rieguillaume.lu

Sara's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


Vous lisez cette annonce en

100% d’énergie verte pour tous nos clients* Dès ce mois d’octobre, tous nos clients* seront alimentés à 100% en électricité verte «naturstroum», une énergie provenant de sources renouvelables et respectueuse de l’environnement. Aucune intervention technique, aucune démarche administrative pour vous! En plus, nous prendrons en charge les surcoûts par rapport à la fourniture d’électricité conventionnelle. L’énergie verte, ça ne changera pas votre quotidien mais ça changera notre futur. * clients particuliers et professionnels (administrations et PME) à tarif standard

tél. 26 39 48 48 • www.zoneverte.lu Mix 2011

100% énergie hydroélectrique

émissions de CO2: 0 g/kWh

11,8% énergies fossiles

47,6% énergies fossiles

LEO 2010

0,1% énergies diverses émissions de CO2: 334 g/kWh

LEO prévisionnel émissions de CO2: 78,3 g/kWh


www.volkswagen.lu

Roues hiver offertes sur véhicules de stock.* Chez Volkswagen, un choix immense de plus de 700 véhicules neufs immédiatement disponibles vous attend à des conditions irrésistibles. Repartez maintenant avec votre Volkswagen de stock et nous vous offrons les roues hiver. Plus de détails chez votre concessionnaire Volkswagen.

*Offre valable sur les véhicules de stock commandés après le 01.10.2011 et immatriculés avant le 31.12.2011.

Garage M. Losch Luxembourg

Garage R. Cruciani Dudelange

Garage Castermans Redange/Attert

Garage M. Biver Weidingen/Wiltz

Garage Horsmans&Rosati Bech-Kleinmacher

Garage M. Losch Bereldange

Garage Roger&Diego Pétange

Garage Kieffer Steinfort

Garage Kruft Echternach

Garage Weis-Schon Munsbach

Garage M. Losch Esch/Alzette

Garage Pauly-Losch Strassen

Garage Pepin Ingeldorf

Garage Demuth Junglinster


Sara's

november'11 Cit y ma gazine Luxembourg


novembER'11

Photo: MF PLISSART

CITY agenda LUXEMBOURG

Théâtre danse / opéra

Cesena E 09/11 I Grand Théâtre

08

contes africains d’après shakespeare E 22 & 23/11 I Grand théâtre

04

musiques actuelles musique classique

jeune public

Elbow E 16/11 I den Atelier

picelectronic E 05/11 I carrérotondes

12

Valery Gergiev E 21/11 I philharmonie

18

événements

20

Bazar International E 26 & 27/11 I Luxexpo

expositions

24

L’art à tout prix E 18/11-05/03/12 I Villa Vauban

cinéma

26

Anonymous E 18/11 I Utopolis

cinémathèque

32

Regards sur 34 le cinéma israélien E 14-30/11 I Cinémathèque


Emmanuel Krivine, directeur musical Orchestre en résidence à la Philharmonie

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE LUXEMBOURG

VOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS ........................................................................................................

DÉCEMBRE 2011

JULIA FISCHER Photo : Decca / Uwe Arens

........................................................................................................

DIM 11.12.11, 11H

ME 14.12.11, 19H

JE 15.12.11, 20H & VE 16.12.11, 20H

CONCERT-APÉRITIF, AMIS DE L’OPL

« DATING: SIBELIUS »

EMMANUEL KRIVINE / JULIA FISCHER / MARIE-ELISABETH HECKER / MARTIN HELMCHEN

Salle de musique de chambre, Philharmonie Fabian Perdichizzi violon, Ilia Laporev violoncelle, Catherine Beynon harpe JACQUES IBERT • Trio pour violon, violoncelle et harpe CLAUDE DEBUSSY • Sonate pour violoncelle et piano (arr. pour violoncelle et harpe : Catherine Beynon)

Grand Auditorium, Philharmonie Emmanuel Krivine direction Nicole Max, Tom Leick présentation JEAN SIBELIUS • Symphonie N°2 en ré majeur (D-Dur) op. 43 En français, deutsche Untertitel, English subtitles

Grand Auditorium, Philharmonie Emmanuel Krivine direction Julia Fischer violon Marie-Elisabeth Hecker violoncelle Martin Helmchen piano LUDWIG VAN BEETHOVEN • Konzert für Violine, Violoncello, Klavier und Orchester C-Dur (ut majeur) op. 56 « Tripelkonzert »

CAMILLE SAINT-SAËNS • Fantaisie en la majeur (A-Dur) pour violon et harpe op. 124

JEAN SIBELIUS • Symphonie N°2 en ré majeur (D-Dur) op. 43

MAURICE RAVEL • Sonate pour violon et violoncelle en ut majeur (C-Dur) Billetterie : Luxembourg Ticket, (+352) 47 08 95-1, www.luxembourgticket.lu

INFORMATION & BILLETTERIE: WWW.OPL.LU, PHILHARMONIE, (+352) 26 32 26 32, WWW.PHILHARMONIE.LU MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BIZART

Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques


Edito

03

rendez-vous du mois Photo: Sven Becker

highlights of the month

Photo: Robyn Orlin

L’édition 2011 de PICelectroNIC est dédiée au disque vinyle. PICelectroNIC’s 2011 edition is dedicated to the vinyl record.

Robyn Orlin est de retour au Grand Théâtre avec une première mondiale de son nouveau projet, Venus. Robyn Orlin is back at the Grand Théâtre with a world premiere of her new project, Venus.

Anna Teresa De Keersmaeker revient avec Cesena, qu’elle a créé avec Björn Schmelzer. Anna Teresa De Keersmaeker returns for Cesena, which she created with Björn Schmelzer. N Duncan Roberts  O Ann van Aerschot

L

e programme proposé ce mois-ci par les espa ces culturels de la ville laissera l’embarras du choix aux amateurs. Novembre marque le retour de nombreux artistes en ville, parfois pour une deuxième ou une troisième visite. Robyn Orlin, par exemple, revient au Grand Théâtre pour la première mondiale de son nouveau projet, Venus, inspiré de l’histoire de Saartjie Baartman qui, à la fin du 18e siècle a été vendue en esclavage puis exhibée dans une foire aux monstres à cause de sa physionomie hors du commun. Une autre grande chorégraphe, Anna Teresa de Keersmaeker, fait également son retour au Grand Théâtre, accompagnée de sa compagnie Rosas, pour y présenter Cesena, qu’elle a créé avec Björn Schmelzer, de l’ensemble vocal Grainde­ lavoix. Sur les autres sites du circuit de la dance, à la nouvelle Banannefabrik, Trois C-L continue sa série How much for this dance, dont le programme n’est dévoilé qu’à la dernière minute. Les plus jeunes ne sont pas en reste, avec le retour au CarréRotondes de PICelectroNIC édition 2011 et un programme complet dédié aux vinyles. Les enfants pourront en outre se plonger dans le monde de la recherche et des expériences lors du Science Festival bisannuel. Le théâtre assiste aussi au retour des met­ teurs en scène. Après deux pièces aux Capucins, Douglas Rintoul revient avec sa compagnie Transport pour la pièce Invisible de l’auteur croate Tena Štivicic. Le metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski – qui a triomphé avec Tramway en décembre dernier – est de retour au Grand Théâtre avec sa pièce Contes africains d’après Shakespeare. Pour ce qui est de la musique, le ténor britannique Ian Bostridge continue sa série de récitals à la Philharmonie en sa qualité d’artiste en résidence de l’institution. Quant à l’Atelier, il ne présente pas moins de 12 spectacles ce mois-ci, avec, entre autres, le retour à Luxembourg d’Elbow, Rodrigo y Gabriela, Bush, Heather Nova, Cake, dEUS et Blue October. Q

www.citymag.lu

T

his month a truly packed programme at the city’s cultural venues leaves audiences spoiled for choice. November sees many artists returning to the city for their second or third visit. Robyn Orlin, for example, is at the Grand Théâtre again with a world premiere of her new project, Venus, based on the story of Saartjie Baartman, who was sold into slavery and put on public display in a freak show because of her unusual physiognomy at the end of the 18th century. Another great choreographer, Anna Teresa de Keersmaeker, also returns to the Grand Théâtre with her Rosas company for Cesena, which she created with Björn Schmelzer of Graindelavoix. Elsewhere on the dance circuit, at the new Banannefabrik Trois C-L continues its How much for this dance series, the programme of which is only revealed at the last minute. Younger audiences are not forgotten, though, and PICelectroNIC returns for its 2011 edition at CarréRotondes with a whole programme dedicated to the vinyl record. Children can also dive into the world of research and experiments at the bi-annual Science Festival. Theatre is also all about returning directors. Following two shows at the Capucins, Douglas Rintoul brings his Transport company production of Croat playwright Tena Štivicic’s Invisible back to Luxembourg. And Polish director Krzysztof Warlikowski – who had a triumphant Tramway last December – returns to the Grand Théâtre with Contes africains d’après Shakespeare. As for music, British tenor Ian Bostridge continues his run of recitals at the Philharmonie following his stint as that venue’s artist in residence. And den Atelier has now fewer than 12 shows this month, including the return to Luxembourg of Elbow, Rodrigo y Gabriela, Bush, Heather Nova, Cake, dEUS and Blue October. Q

Novembre marque le retour de nombreux artistes en ville, parfois pour une deuxième ou une troisième visite. November sees many artists returning to the city for their second or third visit.

Rodrigo y Gabriela est l’un des sept artistes à revenir à Luxembourg pour un concert à l’Atelier. Rodrigo y Gabriela is one of seven acts returning to Luxembourg for a show at den Atelier.

City Agenda indique les événements gratuits du mois. City Agenda highlights events where entry is free.

November'11  city agenda luxembourg


04

Krzysztof Warlikowski et Nowy Teatr

contes africains d’après Shakespeare I

Une pièce qui illustre l’humanité fébrile, constituée de destins singuliers et de vies collectives pris dans l’étau du mouvement oppressant et brutal de l’Histoire. Ein Stück, in dem die fieberhafte Menschheit dargestellt wird, die aus Einzelschicksalen besteht sowie aus Gemeinschaftsleben, die dem allgegenwärtigen unterdrückenden und brutalen Hinundher der Geschichte entrissen wurden. Nelvire bastendorff  OMF PLISSART

L

e Grand Théâtre accueille la toute dernière mise en scène de Krzysztof Warlikowski, en langue polonaise, produite dans le cadre de la présidence polonaise du Conseil de l’Union européenne. La première du spectacle se déroule au Théâtre de la Place à Liège, avant de venir à Luxembourg. En 2010, le public du Grand Théâtre découvrait cet important metteur en scène polonais grâce à la pièce Un tramway, une œuvre magistrale d’après Tennessee Williams qui, outre la perfection scénique, technique et la maîtrise des enjeux dramaturgiques, inaugurait la rencontre entre Krzysztof Warlikowski et Isabelle Huppert. Le spectacle conçu et construit sur les œuvres de Shakespeare – Othello, Le marchand de Venise et le Roi Lear – est une libre interprétation du metteur en scène qui retrace ici les histoires tra

november'11  city agenda luxembourg

giques de l’être humain dans leur brutalité nue. Contes africains d’après Shakespeare est l’allégorie d’une humanité fébrile qui se fait victime et bourreau d’un système de vie qu’elle crée et qui la broie. Les destins singuliers des personnages de Shakespeare sont les icônes d’une puissance qui n’a d’égale que sa force de destruction et d’anéantissement. Krzysztof Warlikowski, qui a monté de nombreuses fois l’œuvre de Shakespeare sur les grandes scènes théâtrales européennes, est ici accompagné par l’équipe du Nowy Teatr et par ses fidèles collaborateurs artistiques. C’est une vision limpide, perçante, dramatique – voire désespérée – du monde « shakespearien » qui prend d’autant plus de sens et qui résonne avec force au regard des réalités politiques et économiques d’un système sociétal occidental qui, ces derniers temps, semble sombrer sous nos yeux effarés. Q

« Au théâtre, nous devons parler directement au public de ce qui le concerne pour le réveiller, pour faire vivre des moments ici, maintenant, ensemble… »

m Rahmen der polnischen Präsidentschaft des Rates der Europäischen Union wird Krzysztof Warlikowskis neueste Inszenierung auf Polnisch im Grand Théâtre aufgeführt. Die Premiere findet im Théâtre de la Place in Lüttich statt, ehe das Schauspiel nach Luxemburg kommt. Das Publikum des Grand Théâtre hat diesen bedeutenden polnischen Regisseur 2010 durch dessen Inszenierung Un Tramway, frei nach Tennessee William, kennengelernt. Dieses Stück, das perfekte Bühnentechnik und die Beherrschung der Dramaturgie verbindet, war ebenfalls der Ausgangspunkt einer Begegnung zwischen Krzysztof Warlikowski und Isabelle Huppert. Das neue Schauspiel inspiriert sich von und beruht auf den Werken Shakespeares: Bei Othello, Der Kaufmann von Venedig und König Lear handelt es sich um eine freie Interpretation des Regisseurs, der hier die tragischen Geschichten des Menschen in grober Brutalität nachvollzieht. Die afrikanischen Märchen nach Shakespeare ist eine Allegorie einer fieberhaften Menschheit, die gleichzeitig Opfer und Folterkecht eines Lebenssystems geworden ist, das sie selbst erschaffen hat und das sie peinigt. Die Einzelschicksale der Charaktere von Shakespeare sind mächtige Ikonen, die ihres Gleichen nur in ihrer Zerstörungs- und Vernichtungskraft finden. Krzysztof Warlikowski, der zu zahlreichen Anlässen Shakespeares Werke auf großen Theaterbühnen Europas aufgeführt hat, wird hier von der Theatertruppe Nowy Teatr und deren treuen Mitarbeitern begleitet. Es ist eine klare, stechende, dramatische, fast hoffnungslose Vision der „Shakespearschen“ Welt, die umso sinnvoller ist und die vor dem Hintgergrund der politischen und wirtschaftlichen Gegebenheiten umso wirkungsvoller die Realität eines westlichen Gesellschaftsmodells widerspiegelt, das in jüngster Zeit vor unseren verängstigten Augen in sich zu zerfallen droht. Q

„Im Theater müssen wir einen direkten Dialog mit dem Publikum über das führen, was es betrifft, um es wachzurütteln, um es an dieser Stelle Augenblicke erleben zu lassen, jetzt, zusammen…“ Krzysztof Warlikowski (2005)

Théâtre contemporain, création E 22 & 23/11 H 19:00 S En polonais, avec surtitres en français et allemand I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu


05

Théâtre

Jérôme Richer / Martin Engler

Lesen und musik

Photos: Guy Helminger, Paulo Lobo, Bohumil Kostohryz

Naissance de la Violence

Guy Helminger liest

BGT English Theatre Company

Poésie et musique

Many spoken words

Une soirée aux sons du Quatuor de Luxembourg interprétant des pièces de Dmitri Chostakovitch et d’Erwin Schulhoff, et de la voix d’Irina Fedotova qui, en russe et en français, dira des textes d’Anna Achmatova, d’Ossip Mandelstam et de Jewgeni Jewtuschenko : joyaux artistiques et intellectuels de cette période d’histoire de la Russie. An evening listening to the music of the Quatuor de Luxembourg, performing pieces by Dmitri Shostakovich and Erwin Schulhoff, to the vocal accompaniment of Irina Fedotova reading works in Russian and French by Anna Achmatova, Ossip Mandelstam and Yevgeny Yevtushenko: the artistic and intellectual jewels of this period in Russian history.

Les Lettres portugaises, parues en 1669, réunissent cinq lettres d’une religieuse écrivant à l’homme qui l’a abandonnée. Cecilia Guichart revisite avec distance et humour – dans un décor de Jérôme Konen – ces perles littéraires, authentiques témoignages d’amour et de dévotion devenus les archétypes de la lettre amoureuse. The Letters of a Portuguese Nun, published in 1669, contain five letters from a nun writing to a man who has abandoned her. With detachment and humour – in a setting by Jérôme Konen – Cecilia Guichart revisits these literary pearls, authentic testimonies of love and devotion which became the archetypes of the love letter.

Théâtre musical E 15/11 H 20:00 S En russe et en français I Théâtre National du Luxembourg Jwww.tnl.lu

Performance autour des Lettres portugaises E 03/11 H 19:00 I Mudam J www.mudam.lu

Opera comique

Steve Karier et Sophie Langevin interprètent la pièce inspirée par l’histoire de Renato Curcio et de sa femme, membres des Brigades Rouges, et par les événements en marge du G8 en 2003. La lutte pour un idéal de société, poussée à l’extrême, instaure un jeu dangereux où s’imbriquent amour et violence et où se profile un désespoir inexorable. Steve Karier and Sophie Langevin perform this piece, inspired by the story of Renato Curcio and his wife, members of the Red Brigades, and events on the fringes of the G8 in 2003. The struggle for an ideal society, pushed to the extreme, creates a dangerous game in which love and violence are intertwined, overshadowed by an inexorable despair.

Nach den drei Aufführungen seines Theaterstücks Das Leben hält bis zuletzt Überraschungen bereit, liest Guy Helminger mit musikalischer Untermalung aus seinen Texten für sein Publikum vor. Dies ist die Gelegenheit, alle stylistischen, semantischen, kritischen und poetischen Facetten eines bedeutenden luxemburgischen Schriftstellers (neu) kennen zu lernen. Succédant aux trois représentations de sa pièce théâtrale Das Leben hält bis zuletzt Überraschungen bereit, Guy Helminger offre au public une lecture de ses textes, accompagnés de musique. L’occasion de (re)découvrir toutes les facettes stylistiques, sémantiques, critiques et poétiques d’un important auteur luxembourgeois.

On stage, the first performance of Carmen in Paris – in the auditorium, the audience includes a group of resourceful Parisians… Love stories, plots, disappointments, intrigues and amusements make up this hilarious comedy, written by Nagle Jackson and staged by the BGT, a Berlin theatre company whose members come from around the world. Sur scène, la première de Carmen à Paris, dans la salle, le public dont un groupe de Parisiens assez délurés… Histoires d’amour, petits arrangements, déceptions, intrigues et amusements constituent cette comédie hilarante écrite par Nagle Jackson et montée par la BGT, compagnie de Berlin dont les membres viennent du monde entier.

Théâtre contemporain, création E 07, 11 & 12/11 H 20:00 E 09 & 13/11 H 18:30 S En français I Théâtre du Centaure Jwww.theatrecentaure.lu

Zeitgenössisches Theater E 17/11 H 20:00 S Auf Deutsch I Kasemattentheater Jwww.kasemattentheater.lu

Comedy E 22, 23, 24, 25 & 26/11 H 20:00 S In English I Abbaye de Neumünster Jwww.ccrn.lu

L’autre Russie

Love Is Not A Pie

Guy Helminger

Photo: Christian Mair

Das Leben hält bis zuletzt überraschungeN bereit

Die beißende Satire eines Paars, das von seinen Nächsten und Liebsten bespitzelt wird. The mordant story of a couple hounded by their nearest and dearest. 

Tony und Grace haben sich in der Welt glänzend eingerichtet. Der Broker mit Hang zu moderner Kunst hat für seine Modellfrau eine hermetische Welt geschaffen. Außer eheähnlichen Ritualen bestimmen Tonys brillant-zwielichtiger Arbeitskollege Jesus, sowie „die Kids“, zwei hochbegabte Kinder der zum Haushalt gehörigen Putzfrau, die Tage des Paars. Jesus auf der einen und die Kids auf der anderen Seite belauern und unterminieren das Paar auf unterschiedliche Weise. Ein todkomisches und gefährliches Stück – eine notwendige Gesellschaftskritik und das Vergnügen, den luxemburgischen Dramatiker, Lyriker, Essayisten, Performer und Bachmann-Preisträger Guy Helminger beim Schaffen seiner originellen Bühnenwesen über die Schulter zu schauen.

Tony and Grace are a star-studded couple. He’s a broker with a penchant for modern art; she’s a model wife trapped in a hermetic world of his creation. They would lead a perfectly normal marital life. Unfortunately, their daily lives are controlled by Tony’s brilliant but shady work colleague Jesus, and by their cleaner’s two highly gifted children, all of whom persecute and undermine the couple in their own different ways. This dangerously funny play by Luxembourg dramatist, lyricist, essayist and performer Guy Helminger, winner of the prestigious Bachmann Prize for literature, combines timely social criticism with an enjoyable look over the writer’s shoulder as he creates his offbeat characters.

Zeitgenössisches Theater E 12, 14 & 15/11 H 20:00 S Auf Deutsch I Grand Théâtre Jwww.theatres.lu

www.citymag.lu

Théâtre

La Cousine de Pantagruel Hommage à Rabelais de Silviu Purcărete d’après François Rabelais

Mise en scène : Silviu Purcărete Scénographie : Helmut Stürmer Musique : Vasile Širli Avec : Miklós Bács, Jósef Biró, Zsolt Bogdan, Levente Borsos, Jacques Bourgeaux, Marie Cayrol, Florin Coçuleţ, Áron Dimény, Cristina Flutur, Diana Fufezan, Ennikö György Jakab, Adrian Matioc, Levente Molnár, Cătălin Patru, Ofelia Popii, Laurent Schuh, Cristian Stanca Musiciens : Laura Clina, Anca Stranici,

Soutenez notre action de solidarité

.lu

www.theatre.esch

SA

12 NOV 11

20:00

Réservations: Par téléphone: +352 - 54 03 87 ou +352 - 54 09 16 de 14 à 18 heures Par fax : +352 - 54 73 83 650 La caisse du Théâtre (rue de l’Alzette) est ouverte du mardi au samedi de 14.00 à 18.00 heures. Par courriel : reservation@theatre.villeesch.lu

Par Internet : http://www.theatre.esch.lu


06

Théâtre

Pierrette Dupoyet

Histoires et imaginaire

Trio Wanderer et Éric Génovèse

Ich bin an der Welt abhanden gekommen

William Shakespeare

Organisée par le Zonta Club Luxembourg en collaboration avec le CCRN, la pièce écrite, mise en scène et interprétée par Pierrette Dupoyet évoque la (sur)vie des femmes musiciennes de l’orchestre dirigé par Alma Rosé au camp d’Auschwitz. Une œuvre sur la transcendance de la musique, sur la beauté au cœur de l’horreur. Conceived by the Zonta Club Luxembourg in collaboration with the CCRN, this piece, written, directed and performed by Pierrette Dupoyet, portrays the life and survival of female musicians in an Orchestra directed by Alma Rosé in the Auschwitz concentration camp. A work which portrays the transcendence of music, the presence of beauty in the midst of horror.

Moment d’exception grâce à la rencontre d’une rare complicité, entre le trio connu pour son exploration musicale sensible et virtuose et Éric Génovèse, sociétaire de la Comédie-Française. Sur la musique de chambre de Franz Liszt, sont interprétés les textes du compositeur traversant tumultes, romantisme et doutes de sa vie de créateur. An exceptional event, made possible by a rare collaboration between this trio, renowned for its sensitive virtuoso musical exploration, and Éric Génovèse, a sociétaire of the Comédie-Française. The chamber music of Franz Liszt is accompanied by writings of the composer expressing the turmoil, romanticism and doubts of his life as an artist.

Théâtre contemporain & œuvre caritative E16/11 H 20:00 S Les bénéf­ices de la soirée seront versés à Femmes en détresse asbl I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

E 16/11 H 20:00 S En français I CAPe

Inszeniert von Claude Mangen, setzt das Duo Manou Walesch und Romain Nosbaum Gustav Mahlers Briefe an die Sängerin Anna von Mildenburg in Musik um. Ein Ausflug in das künstlerische und intellektuelle Wien des Zeitalters unter anderem durch die Charaktere von Gustav Klimt und Sigmund Freud. Dies ist eine intime und gefühlsvolle Hommage an den Meister der Symphonie. Sur une mise en scène de Claude Mangen, le duo Manou Walesch et Romain Nosbaum met en musique les lettres de Gustav Mahler à la chanteuse Anna von Mildenburg. Une plongée dans l’univers artistique et intellectuel de Vienne de l’époque à travers – entre autres – les figures de Gustav Klimt et Sigmund Freud. Un hommage intimiste et sensible au maître du langage symphonique..

In der von Armin Holz und Gerhard Ahren bearbeiteten Inszenierung dieser feinen Komödie wird Shakespeares Handschrift mit den romantischen Eigenschaften der deutschen Sprache vermischt. Erstklassige Schauspieler führen diese unter Leitung von Armin Holz auf, wobei die Dramaturgie und die dargestellten Charaktere das Publikum in eine komische und poetische narrative Fiktion versetzen. Cette délicieuse comédie, adaptée par Armin Holz et Gerhard Ahren, entremêle l’écriture de Shakespeare aux caractères romantiques de la langue allemande. Les personnages, interprétés par des comédiens de tout premier rang sous la direction d’Armin Holz, et la dramaturgie transportent le public dans un récit à la fois drôle et poétique.

Musikalisches Theater, Kreation E 03/11 H 20:00 S Auf Deutsch I Théâtre des Capucins Jwww.theatres.lu

Théâtre musical

Théâtre musical Jwww.cape.lu

Gustav Mahler

Willy Russell / Frédéric Frenay

Contes sans Frontières

Was Ihr wollt

C’est un voyage dans un univers oral peuplé d’histoires mythiques, de créatures étranges, de parfums orientaux, d’un taxi ivoirien, auquel invitent ces narrateurs maîtres du langage et de la musicalité des mots. Une programmation qui délivre l’enchantement éternel des contes pour petits et grands. A journey in an oral universe populated by mythical stories, strange creatures, Oriental fragrances, an Ivorian taxi to which you are invited by these narrators who are masters of language and the musicality of words. A programme that delivers the eternal enchantment of tales for children and grown-ups alike. Festival E 25-27/11 I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

E 18 & 19/11 H 20:00 S Auf Deutsch I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

Douglas Rintoul / Tena Štivicic

Invisible

Photo: Frédéric Frenay

Shirley Valentine

Photo: Zbigniew Kotkiewicz

L’Orchestre en Sursis

Photos: BGT, Marco Borggreve, Joseph Gallus Rittenberg

Franz Liszt, musiques et textes

Une ode à l’affirmation de soi, au courage de vivre pleinement sa vie. An ode to self-affirmation, to the courage of living one’s life to the full.

La pièce de Willy Russell – grand succès public et récompensée à maintes reprises – est une comédie sur le désir d’échapper à la morosité du quotidien. Shirley Valentine mène une vie sans histoire, dans les normes et très tranquille… Une tranquillité qui a plus à voir avec l’ennui, avec le sentiment de solitude qu’avec le besoin de calme. Shirley s’interroge sur le sens de sa vie – allant jusqu’à en parler à son mobilier – jusqu’au jour où son amie lui offre un séjour en Grèce… Les 15 jours prévus comme une simple détente transforment sa vie. Shirley Valentine est un délice qui donne aux rêves et aux désirs, trop souvent étouffés par la routine et par nos propres chaînes, la légèreté et la force de la liberté.

Willy Russell’s play – a great public success and winner of several awards – is a piece on the desire to escape the gloom of daily life. Shirley Valentine leads a humdrum, uneventful existence that is all very quiet… a quietness that has more to do with boredom and a feeling of loneliness than with a need for calm. Shirley wonders about the meaning of her life – even going so far as to talk to her furniture – until the day when her friend offers her a vacation in Greece… The planned two weeks of relaxation transform her life. Shirley Valentine is a delight that brings lightness and the strength of freedom to dreams and desires, which are all too often stifled by routine and by our own chains.

Théâtre contemporain, création E03, 04, 09, 10, 11, 17, 18, 19, 23, 24 & 25/11, 01, 02 & 03/12 H 20:30 S En français I Théâtre Ouvert Luxembourg J www.tol.lu

november'11  city agenda luxembourg

A work which highlights the human challenges raised by globalisation. Une œuvre soulignant les enjeux humains face à la globalisation.

Sub-titled Journey in a changing world, this new production by Douglas Rintoul, based on the writings of the Croat Tena Štivicic, uses multiple intertwined narratives to explore the situation of human beings in an increasingly globalised world. Identities, journeys, discoveries and adaptation to different cultural environments are analysed, revealing profound individual and collective behavioural changes. Using art and poetry to draw attention to the challenges and questions raised by these new life situations, the director, accompanied by the choreographer Darren Johnston, has created an eminently political piece with strong resonance in the Grand Duchy, an intrinsically multicultural and multilingual country.

Sous-titrée Un voyage dans un monde en mutation, la création de Douglas Rintoul basée sur les écrits du croate Tena Štivicic explore, par des narrations multiples et entrelacées, la situation des êtres dans un monde de plus en plus globalisé. Identités, déplacements, découvertes et adaptations à des milieux culturels différents sont abordés et pointent les profonds changements comportementaux individuels et collectifs. Soulignant, avec art et poésie, les enjeux et interrogations face à ces nouvelles situations de vie, le metteur en scène accompagné du chorégraphe Darren Johnston crée ici une pièce éminemment politique qui résonne avec force au Grand-Duché, pays intrinsèquement multiculturel et multilingue.

Contemporary theatre E 29 & 30/11, 01/12 H 20:00 S 19:30 Introduction to the piece by Jeanine Goedert I Théâtre des Capucins Jwww.theatres.lu

www.citymag.lu


Théâtre

07

Agenda jeudi 03 thursday

mardi 08 tuesday

samedi 12 saturday

mercredi 16 wednesday

19:00 MANY SPOKEN WORDS: Love Is Not A Pie

10:00 NACH ËMMER ALLC%OL

20:00 das leben hält bis zuletzt überraschungen bereit

20:00 L’Orchestre en Sursis

Text: Roger Seimetz. Regie: Anne Simon. Et spillen: Marc Baum, Nickel Bösenberg, Paul Dahm (Saxophon), Kimberley Jeitz, Annette Schlechter. TNL

20:00 Fureur

Mise en scène : Xavier Jaillard. Avec : Victor Haïm. Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE © Cecilia Guichart

Cecilia Guichart, conception et performance. Jérôme Konen, mise en espace. En français. Mudam

toutou

20:00 ich bin an der welt abhanden gekommen

Eine Hommage an Gustav Mahler. Inszenierung: Claude Mangen. Bühne: Jeanny Kratochwil. Mit Manou Walesch (Mezzosopranistin). Pianist: Romain Nosbaum. Théâtre des Capucins

20:30 Shirley valentine

De Willy Russell. Texte français de Denyse Périez. Mise en scène : Frédéric Frenay. Avec Véronique Fauconnet. TOL

04

vendredi friday

20:00 toutou

Kaméidistéck vum Agnès an Daniel Besse. An d’Lëtzebuergescht iwwersat vum Marcel Hamilius. Regie: Roger Seimetz. Dekoren: Romain Ohrendorf. Et spillen: Danielle Wenner, Claude Fritz a Marcel Hamilius. Kasemattenthater

20:30 Shirley valentine cf. 03/11 TOL

05

samedi saturday

20:00 toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

07

lundi monday

20:00 KLEIST. ZWISCHEN TRADITION UND MODERNE

Konzept und Dramaturgie: Peter Oppermann. Szenische Einrichtung: Gerhard Weber. Mit Mathieu Carrière und dem Schauspielensemble Trier. TNL

Naissance de la Violence

Mise en scène : Martin Engler. Assistant à la mise en scène : Jérôme Konen. Scénographie : Diane Heirend. Avec Sophie Langevin et Steve Karier.  Théâtre du Centaure

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

Guy Helminger, Uraufführung. Mit Luc Feit, Philipp Kraiczy, Jana Podlipna, Martin Schwanda, Isabella Wolf. Regie: Anna Maria Krassnigg. Musik & Visuals: Christian Mair. Raum & Licht: Andreas Lungenschmid. Kostüme: Antoaneta Stereva. Grand Théâtre

La cousine de Pantagruel

cf. 04/11 Kasemattenthater

09

mercredi wednesday

10:00 & 14:00 NACH ËMMER ALLC%OL cf. 08/11 TNL

18:30 Naissance de la Violence cf. 07/11  Théâtre du Centaure

20:00 les amazones

De Jean-Marie Chevret. Mise en scène : Jean-Pierre Dravel et Oliver Macé. Avec : Fiona Gélin, Sonia Dubois, Michèle Garcia, Steevy Boulay, Olivier Benard.  Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Hommage à Rabelais. Spectacle théâtral muet de Silviu Purcarete d’après François Rabelais. Mise en scène : Silviu Purcarete. Scénographie : Helmut Stürmer. Musique : Vasile Sirli. Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Naissance de la Violence cf. 07/11 Théâtre du Centaure

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

13

dimanche sunday

17:00 Colombe

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

20:30 Shirley valentine

10:00 NACH ËMMER ALLC%OL

18:30 Naissance de la Violence

jeudi 10 thursday

cf. 08/11 TNL

20:00 toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

20:30 Shirley valentine cf. 03/11 TOL

11

vendredi friday

10:00 & 14:00 NACH ËMMER ALLC%OL cf. 08/11 TNL

20:00 Naissance de la Violence cf. 07/11 Théâtre du Centaure

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

20:30 Shirley valentine cf. 03/11 TOL

manderscheid. ein stillleben

Guy Rewenigs literarische Hommage an seinen verstorbenen Freund, den Schriftsteller Roger Manderscheid, ist die melancholisch-groteske Geschichte eines Rentnerpaares, das Tag für Tag die Welt betrachtet, in der es sich immer weniger wiederfindet. Mit einem furiosen Sprachfeuerwerk beschreibt Rewenig die aufmüpfige Verzweiflung von zwei Versinkenden, die sich in irrwitzige Träume hineinretten. Regie: Frank Hoffmann. Szenografie: Anne Simon. Kostüme: Denise Schumann. Dramaturgie: Andreas Wagner. Mit: Annette Schlechter und Serge Tonon. TNL

popper

De Hanokh Levin. Adaptation française : Laurence Sendrowicz. Mise en scène : Christian Magnani. Compagnie Les crieurs de nuit. Théâtre du Centaure

cf. 07/11  Théâtre du Centaure

lundi 14 monday

19:30 Au menu de l’actu

Revue de presse mensuelle de Claude Frisoni et dîner à thème. Abbaye de Neumünster

20:00 das leben hält bis zuletzt überraschungen bereit cf. 12/11 Grand Théâtre

15

mardi tuesday

20:00 das leben hält bis zuletzt überraschungen bereit cf. 12/11 Grand Théâtre

L’autre russie

Soirée musicale et poétique. TNL

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

cf. 04/11 Kasemattenthater

was ihr wollt

William Shakespeare. Mit Markus Boysen, Hans Diehl, Vladim Glowna, Gitte Haenning, Dieter Laser, Ilse Ritter, Angela Schmid, Elisabeth Trissenaar. Regie: Armin Holz. Bühnenbild & Kostüme: Armin Holz & Matthias Weischer. Musik: Lisa Bassenge. Licht: Benedict Neuenfels. Théâtre des Capucins

20:30 Shirley valentine

Puppet comedy. Ils sont ravissants, les trois protagonistes qui accompagnent le comédien-vedette et ventriloque de vocation Sascha Grammel sur scène ! En allemand. Trifolion ECHTERNACH

Das Kollektiv Spettatori bestehend aus 9 jungen Schauspielern unter der Regie vom tchechischen Direktor Pavel Stourac spielt das Stück "Spettatori" für begeisterte "Spettatori" von jung bis alt. Ein poetischer Abend voller Musik, mit ausgezeichneten Choreografien und Akrobatik. opderschmelz DUDELANGE

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

trio wanderer et éric génovèse

Franz Liszt, musiques et textes. CAPe Ettelbrück

jeudi 17 thursday

20:00 Guy Helminger liest Kasemattenthater

20:30 Shirley valentine cf. 03/11 TOL

18

vendredi friday

20:00 Das Leben hält bis zuletzt Überraschungen bereit cf. 12/11 Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

popper

cf. 16/11 Théâtre du Centaure

mardi 22 tuesday

19:00 Contes africains d’après Shakespeare

Un spectacle basé sur les textes de Shakespeare : «Othello», «Le Marchand de Venise», «Le Roi Lear». En polonais, avec surtitres en français et allemand. Mise en scène : Krzysztof Warlikowski. Avec la participation des acteurs du Nowy Teatr. Grand Théâtre

20:00 C’est pas le moment

cf. 03/11 TOL

19

samedi saturday

cf. 12/11 Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

IMPROLABO Saison 2 Café-théâtre Rocas

popper

cf. 16/11 Théâtre du Centaure

SIMON SAYS, SIMON YELLS...

Jean-Claude Islert. Avec Jacques Balutin, Martin Gélin, Eliza Maillot, Morgane Bontemps, Marc Bertolini. Mise en scène : Jean-Luc Moreau. Décor : Stéfanie Jarre. Costumes : Camille Duflos. Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Opera comique

Ein humoristischer Impro-Abend über die Konflikte zwischen Regisseur und Schauspieler mit und von Pitt und Anne Simon. Auf Luxemburgisch, Deutsch, Englisch und Französisch. Idee: Jéròme Konen. Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

was ihr wollt

cf. 18/11 Théâtre des Capucins

20:30 Shirley valentine

The Berliner Grundtheater e.V (BGT) was founded in 1991 and is dedicated to producing a wide range of English-language plays while integrating players of different nationalities. Director: Tony Kingston.  Abbaye de Neumünster

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

mercredi 23 wednesday

19:00 Contes africains d’après Shakespeare cf. 22/11 Grand Théâtre

20:00 Die Geschichte der Zukunft

cf. 03/11 TOL

dimanche 20 sunday Die Kult-Comedy "Caveman" begeistert Publikum und Kritiker rund um den Globus. Ein MUSS für alle, die eine Beziehung führen, führten oder führen wollen! Bearbeitung: Kristian Bader. Titelrolle: Martin Luding.  Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

21

lundi monday

20:00 Caveman

cf. 20/11  Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Von Gabriele Haefs. Kreation. Regie: Anne Simon. Bühne: Anouk Schiltz. Kostüme: Carola Vollath. Dramaturgie: Sylvia Martin. Mit: Jan Brunhoeber, Brigitte Urhausen, Marc Baum, Klaus-Michael Nix, Vanessa Daun.   TNL

Opera comique

cf. 22/11  Abbaye de Neumünster

toutou

cf. 04/11 Kasemattenthater

20:30 Shirley valentine cf. 03/11 TOL

24

jeudi thursday

20:00 Die Geschichte der Zukunft cf. 23/11 TNL

www.citymag.lu

20:00 popper

20:30 Shirley valentine

Operatioun Lara

cf. 22/11  Abbaye de Neumünster

cf. 03/11 TOL

vendredi 25 friday

18:30 Festival Contes sans Frontières

"Les contes ne sont pas faits pour endormir les enfants, mais pour réveiller les parents" (Catherine Zarcate). Ouverture officielle du festival avec les conteurs.   Abbaye de Neumünster

Séance de lecture avec accompagnement à la guitare. En français et en allemand. Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

cf. 16/11 Théâtre du Centaure

Krimi-Comédie Centre culturel Al Schmelz STEINFORT

22:30 Festival Contes sans Frontières

"Contes coquins et érotiques" par Jihad Darwiche. (Adultes et grands ados, durée : 1h à 1h30)   Abbaye de Neumünster

dimanche 27 sunday

11:30 Festival Contes sans Frontières

"Apéro-jazz-contes" avec Daniel l’Homond, Jihad Darwiche, Taxiconteur, Gorky.   Abbaye de Neumünster

15:00 Festival Contes sans Frontières

Die Geschichte der Zukunft

"Vu Schniewlen a Schnuffen", contes en langue luxembourgeoise pour les enfants à partir de 4 ans par Betsy Dentzer.   Abbaye de Neumünster

Festival Contes sans Frontières

16:00 Festival Contes sans Frontières

Opera comique

18:30 popper

cf. 23/11 TNL

"Parfois les arbres" par Daniel L’Homond. Parfois les Arbres !... où comment parler de nos rapports étranges et intimes avec les végétaux. En français. (tout public, à partir de 12 ans, durée : 1h15) Abbaye de Neumünster

" Les balles populaires " par Gorky, conteur jongleur. Solo de jonglerie drôle et poétique. (spectacle tout public, à partir de 7 ans).   Abbaye de Neumünster

cf. 22/11  Abbaye de Neumünster

cf. 16/11 Théâtre du Centaure

popper

22:45 Oskar Serti va au concert. Pourquoi ?

cf. 16/11 Théâtre du Centaure

Toutou

cf. 04/11  Trifolion ECHTERNACH

20:30 Shirley valentine cf. 03/11 TOL

samedi 26 saturday

16:00 Festival Contes sans Frontières

20:00 Caveman

20:00 Opera comique

20:00 Carmen HEYAR und Lambert SCHLECHTER

20:00 Das Leben hält bis zuletzt Überraschungen bereit

Sascha Grammel

SPETTATORI De Jean Anouilh. Mise en scène : Michel Fagadau assisté de Brigitte Villanueva. Décor : Mathieu Dupuis. Costumes : Pascale Bordet. Son : Michel Winogradoff. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

cf. 03/11 TOL

Mise en scène : Pierrette Dupoyet. Abbaye de Neumünster

20:00 toutou

"Dis voir ! So mol !". Spectacle en francique luxembourgeois par Jo Nousse et la compagnie Himmelsteng. La compagnie Himmelsteng présente la version bilingue, en français et en luxembourgeois, de son spectacle de contes de Lorraine francique. (tout public, à partir de 9 ans, durée : 1h) Abbaye de Neumünster

20:00 Festival Contes sans Frontières

"Contes panachés" par Jihad Darwiche (Liban) et Taxi-Conteur (Côte d’Ivoire). (tout public, à partir de 9 ans, durée : 1 h45). Abbaye de Neumünster

manderscheid. ein stillleben cf. 16/11 TNL

Opera comique

cf. 22/11  Abbaye de Neumünster

Une réflexion en sept parties avec vernissage. Concert théâtral. Klangforum Wien. Jean Deroyer, direction. Salome Kammer, voix. Risgar Koshnaw, voix (chant kurde). Jerome Ibrahim Todd, voix (rap). Yaron Deutsch, guitare électrique solo. Dimitrios Polisoidis, alto électronique. Gerald Preinfalk, saxophone. Peter Böhm, Florian Bogner, sonorisation. Patrick Corillon, scénographie, objets, texte. Markus Kupferblum, mise en scène. Philharmonie

mardi 29 tuesday

20:00 invisible

A journey into a world in flux. Transport / Tena Štivicic. Director: Douglas Rintoul. Choreographer: Darren Johnston. Designed by Hayley Grindle. Lighting design: Katharine Williams. Dramaturgy: Synne Berndt. Sound designer: Emma Laxton. Théâtre des Capucins

mercredi 30 wednesday

20:00 invisible

cf. 29/11 Théâtre des Capucins

n nt o r eve sur u o y s it nt subm z vos eve ive r c . s o net/11 In i r u l p 7 . wwwn décembre : 0 Éditio

november'11  city agenda luxembourg


08

Robyn Orlin

vENUS ...Have you hugged, kissed and respected your brown Venus today? Une œuvre engagée, totalement bouleversante, qui soulève des problématiques politiques mondiales tant passées qu’actuelles : la supériorité des puissants et leur mépris envers les peuples. A work of commitment that overturns everything and raises past and current global issues: the superiority of those in power and their contempt for the people. Nelvire bastendorff

F

idèle au Grand Théâtre, c’est dans son arrière scène que Robyn Orlin fait découvrir au public son dernier projet. La chorégraphe et danseuse d’Afrique du Sud, dont les œuvres abordent les drames, les spécificités de l’histoire passée et contemporaine de son pays meurtri par l’apartheid ou encore par l’épidémie de sida, développe un travail théâtral qui mêle danse, texte et vidéo dans une effervescence des plus jouissives. D’une grande liberté et d’une énergie incomparable, ses pièces, tant dans la forme que sur le fond, bouleversent les idées convenues et révèlent la réalité et l’authenticité dans leur plus pure expression, toujours avec humour et tendresse. …Have you hugged, kissed and respected your brown Venus today? est directement inspirée du texte de Gilbert Gatore – écrivain rwandais diplômé de l’IEP de Lille et de HEC, dont le roman Le Passé devant soi fut distingué par le prix « Étonnants voyageurs, 2008 » – qui narre l’histoire de Saartjie Baartman, de son vrai nom Sawtche, plus connue sous le surnom de Vénus Hottentote. La rencontre entre ce romancier, dont l’écriture tente de traiter du thème du génocide par le biais de la fiction, et la chorégraphe est une conjonction parfaite des points de vue, des engagements sociaux et politiques intrinsèques aux recherches artistiques contemporaines. C’est à la fin du 18e siècle que Sawtche, née au Cap en 1789, fut emmenée comme esclave à Londres où elle fut baptisée sous le nom de Saartjie Baartman. Son hypertrophie des hanches, des fesses et la protubérance de ses organes génitaux firent d’elle une bête de foire livrée aux regards et aux supplices des publics anglais, français et hollandais. Soumise à la prostitution et tombée dans l’alcoolisme, les derniers moments de sa vie furent un véritable cauchemar… À sa mort, son corps devint une curiosité pour la science, alimentant les théories de l’époque sur la notion de hiérarchie des races. Disséquée, moulée au nom du progrès des connaissances humaines, sa dépouille morcelée fut exposée au Musée de l’Homme à Paris jusqu’en 1974. En 1994, Nelson Mandela demanda à la France la restitution des restes de Sawtche, souhait refusé par les autorités politiques et scientifiques, au nom du patrimoine inaliénable de la science. Il fallut attendre 2002 et le vote d’une loi spéciale en France pour que l’Afrique du Sud puisse obtenir gain de cause et récupérer sa dépouille afin de lui offrir de dignes funérailles. La Vénus Hottentote est une icône qui a inspiré beaucoup d’artistes durant les trois derniers siècles. Aujourd’hui, Robyn Orlin et Gilbert Gatore mettent cette femme, véritable symbole, à l’honneur et pointent les responsabilités des puissances européennes face à l’histoire du continent africain. Q

F

November'11  city agenda luxembourg

aithful to the Grand Théâtre, Robyn Orlin reveals her latest project to the public back stage. This South African choreographer and dancer, whose works touch on the dramas, details of the past and current history of her country destroyed by apartheid and the AIDS epidemic, is producing a theatrical work that mixes dance, text and video with joyful effervescence. Extremely free and suffused with incomparable energy, the form and content of her pieces unseat accepted ideas and express reality and authenticity in their purest form, but always with humour and tenderness. …Have you hugged, kissed and respected your brown Venus today? is directly inspired by a text by Gilbert Gatore – a Rwandan writer with a degree from the IEP de Lille and HEC, whose novel The Past Before You was awarded the “Astonishing Travellers, 2008” prize and tells the story of Saartjie Baartman, whose real name was Sawtche but who was better known as the Hottentot Venus. The meeting of this novelist, whose writing attempts to address the subject of genocide through fiction, and the choreographer, is a perfect conjunction of points of view and the socio-political commitments intrinsic to contemporary artistic research. At the end of the 18th century, Sawtche, born in the Cape in 1789, was taken to London as a slave and baptised as Saartjie Baartman. Her massive hips and posterior and protuberant genitals turned her into a circus freak subjected to the looks and taunts of English, French and Dutch audiences. The final moments of her life were the stuff of nightmares, victim as she became to prostitution and alcoholism… When she died, her body became a scientific curiosity, feeding the theories of racial hierarchy prevailing at the time. Dissected and ground down in the name of the progress of human knowledge, her broken body was on show in the Musée de l’Homme in Paris until 1974. In 1994, Nelson Mandela asked France to return the remains of Sawtche, a request that was refused by the political and scientific authorities, who said that it was the inalienable property of science. It was not until 2002 when a special law was passed in France that South Africa succeeded in its appeal and recovered the mortal remains of their compatriot for dignified burial. The icon of the Hottentot Venus has inspired many artists over the last three centuries. Today, Robyn Orlin and Gilbert Gatore are honouring this true symbol, turning the spotlight on the responsibilities incumbent upon European powers with regard to the history of the African continent. Q

“Are Africans put on stage in order to be distanced from the rest of humanity? What happens when two parallels are placed on stage at the same time? And why is this so important for the world?” « Les Africains sont-ils mis sur scène pour être mis à l’écart du reste de l’humanité ? Que se passe-t-il lorsque deux mondes parallèles viennent à se côtoyer sur scène en même temps ? Et pourquoi est-ce si important pour le monde ? » Robyn Orlin

Théâtre musical E 16 & 17/11 H 20:00 S En français et anglais avec surtitres en français et anglais I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Danse / opÉra

Photos: Accentaigu, Rafael Cordova

Le 3 du TROIS

How much for this dance?

Puccini / Compagnia d’Opera Italiana di Milano

Henry Purcell / New London Consort / Philip Pickett

Deuxième soirée de How much for this dance? dont le programme n’est dévoilé qu’au dernier moment… L’art chorégraphique résonne avec d’autres disciplines à chacun des événements, laissant la liberté au public d’exprimer un point de vue et des interrogations sur l’art d’aujourd’hui. Une surprise partagée par les créateurs et leur public… The second evening of How much for this dance?, the programme of which is only revealed at the last minute… Choreography resonates with other disciplines at each event, leaving the audience free to express a point of view and pose questions on today’s art. A surprise shared by the creators and their audience…

La Compagnie de l’opéra italien de Milan présente l’opéra en trois actes de Giacomo Puccini, grande histoire tragique d’une femme qui allie aux sonorités de l’ExtrêmeOrient le langage musical italien. Cette version soignée et raffinée a obtenu le prix « Inthega » de la meilleure production de théâtre musical de la saison 2004/2005. The Italian Opera Company of Milan is presenting Giacomo Puccini’s opera in three acts; the great tragic story of a woman which combines the sounds of the Far East with the musical Italian language. This meticulous, refined version won the “Inthega” prize for the best production of musical theatre for the 2004/2005 season.

Philip Pickett, accompanied by Mexican director Mauricio García Lozano, the New London Consort orchestra, eight singers and five circus performers, will interpret Purcell’s work based on Shakespeare’s Midsummer Night’s Dream. It is a Baroque delight, composed with clarity and crafted like a piece of fine jewellery. Philip Pickett, accompagné du metteur en scène mexicain Mauricio García Lozano, de l’orchestre du New London Consort, de huit chanteurs et cinq artistes de cirque, interprète l’œuvre de Purcell. Celle-ci, basée sur Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare, est un enchantement baroque, composé avec clarté et ciselé telle une pièce d’orfèvre.

Opéra E 23/11 H 20:00 I Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette J www.esch.lu

Scenic baroque work E 30/11 S Surtitles in French I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Madame Butterfly The Fairy Queen

Multidisciplinaire E 03/11 H 19:00 et le 03 de chaque mois I Banannefabrik J www.dance.lu

Rosas / Graindelavoix

Photo: Anne Van Aerschot

Cesena

Une œuvre intemporelle qui navigue entre passé et présent, entre immatériel et (sur)naturel. A timeless work that navigates between past and present, between the immaterial and the (super)natural.

Le Grand Théâtre accueille la création d’Anne Teresa De Keersmaeker et de Bjorn Schmelzer, directeur artistique de Graindelavoix, présentée au dernier Festival d’Avignon à 4 h 30 du matin. En effet, dans un dispositif scénique de lumières et de couleurs créé par Ann Veronica Janssens (le troisième pour Rosas), corps et chants s’éveillent dans la fluidité du jour naissant. Chants et musique du 14e siècle s’unissent aux mouvements essentiels des corps des danseurs dans cet espace poétique où la figure archétypale du cercle évoque les astres, la terre, la lune… lointains souvenirs, temps immémoriaux ou éternel recommencement des jours. Cesena est un spectacle saisissant, une rencontre féerique de sons, de corps, de lueurs.

The Grand Théâtre is hosting the new work by Anne Teresa De Keersmaeker and Bjorn Schmelzer, artistic director of Graindelavoix, showcased at the recent Avignon Festival at half past four in the morning. In a scenic arrangement of lights and colours created by Ann Veronica Janssens (the third for Rosas), bodies and songs awaken in the fluidity of daybreak. 14th century songs and music combine with the essential movements of the dancers’ bodies in this poetic space where the archetypical figure of the circle evokes the stars, the earth, the moon… distant memories, time immemorial or the eternal restart of the day. Cesena is a striking spectacle, a magical meeting of sounds, bodies and lights.

Danse contemporaine E 09/11 H20:00 S Dans le cadre du Luxembourg Festival I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu

09


10

Danse / opÉra

Agenda 03

lundi monday

19:00 Le 3 du TROIS

09

mercredi wednesday

20:00 Anne Teresa De Keersmaeker & Björn Schmelzer

"Cesena" : création au Festival d’Avignon 2011 avec 19 danseurs et chanteurs. Concept : Anne Teresa De Keersmaeker, Björn Schmelzer. Chorégraphie : Anne Teresa De Keersmaeker. Créé avec et interprété par Rosas & Graindelavoix. Scénographie : Ann Veronica Janssens. Costumes : Anne-Catherine Kunz. Durée : 1h50 (pas d’entracte). Dans le cadre du Luxembourg Festival. Grand Théâtre Venez évaluer la danse ! En termes de programmation, optant pour un caractère de laboratoire ouvert à toute expérimentation et à tout questionnement, le 3 du TROIS est un événement ouvert aux projets dansés ou pas mais qui sont toujours singuliers dans leur recherche, qui tentent de (re)questionner ou de repenser la société et l’art chorégraphique, qui puisent leurs sources dans la texture du corps, de l’âme et du temps, qui brouillent les frontières entre les arts, qui s’inscrivent plus dans la conviction que dans la séduction. Banannefabrik

mercredi 16 wednesday

20:00 Venus

"... Have you hugged, kissed and respected your brown Venus today?" Un projet de Robyn Orlin. Première mondiale en français et anglais, avec surtitres en anglais et français. Avec Elisabeth Tambwe Bakambamba, Ann Masina, Dorothée Munyaneza, Angela Simpson,

Batsheva Ensemble

Dudu Yende. Vidéo : Philippe Lainé, assisté de Stéphanie Magnat. Scénographie : Alexandre de Dardel, assisté de Emilie Jouve. Musique : Alessandro Cipriani & Luigi Ceccarelli. Costumes : Olivier Bériot. Création lumière : Laïs Foulc. Dramaturgie : Anisia Uzeyman. Grand Théâtre

20:00 SUPER HéROS

Chorégraphe : Bernard Baumgarten. Danseurs : Thierry Duirat Eliat, Gian Franco Celestino. Concept scénique : Elvire Bastendorff. Costumes : Caroline Koener. Durée : 40 minutes. opderschmelz DUDELANGE

jeudi 17 thursday

cf. 16/11 Grand Théâtre

20:00 SUPER HéROS

20:00 Venus

23

mercredi wednesday

20:00 Madame Butterfly

Compagnia d’Opera Italiana di Milano. Oper in 3 Akten von Giacomo Puccini. Libretto: Giuseppe Giacosa, Luigi Illica. Regie: Corinna Boskovsky. Musikalische Leitung: Tamas Bolberitz. Bühnenbild: Norbert Wengorz. Kostüme: Sartoria Giaminelli teilweise Original-Kimonos. Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

jeudi 24 thursday

Shama Khader, Antonio Vivaldi, John Zorn, Carl Orff, Arvo Pärt, Livingston & Evans Ray, Paul Smadbeck, chansons extraites de Cha-Cha de amor, rythmes et instruments africains, chansons traditionnelles adaptées par Dick Dale, etc. Costumes : Rakefet Levy. Lumières : Avi Yona Bueno. Durée : 1h20 (pas d’entracte). Dans le cadre de la Saison culturelle israélienne et du Luxembourg Festival. Grand Théâtre

baryton-basse. Boldo Janchivdorj, José Triguero Delgado, Trink Bruce, Olivia Quayle, Jan Patzke : artistes de cirque. Mauricio García Lozano : mise en scène. Isobel Dunhill : scénographie, costumes. Ace McCarron : lumières. Karla Shacklock : mouvement. Henry Purcell : "The Fairy Queen Z 629" (surtitrage en français). Backstage 19h15, Claude Hermann : "Henry Purcell, un Shakespeare musical" (F). Philharmonie

dimanche 27 sunday

17:00 Batsheva Ensemble

cf. 23/11 opderschmelz DUDELANGE

cf. 26/11 Grand Théâtre

samedi 26 saturday

mercredi 30 wednesday

20:00 Batsheva Ensemble

"Deca Dance" avec 16 danseurs. Chorégraphie : Ohad Naharin. Musique : Habib Alla Jamal,

20:00 New London Consort / Pickett

New London Consort. Philip Pickett, direction. Ruby Hughes, Dana Marbach, Faye Newton : sopranos. Christopher Robson, Tim Travers-Brown : contre-ténors. Ed Lyon, Joseph Cornwell : ténors. Michael George, Simon Grant :

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve t ive Inscr rio.n0e7/11 u l p .  : wwwn décembre Éditio

Bernard Baumgarten

Photo: David Laurent/Wide

Super héros

Photo: Gadi Dagon

Deca Dance

Un événement exceptionnel, dirigé par la figure incontournable et érudite, Ohad Naharin. An exceptional event directed by the erudite and irrepressible Ohad Naharin.

L’éminente compagnie israélienne, fondée en 1964 par Martha Graham avec le soutien de la baronne Batsheva de Rothschild, parcourt le monde entier avec ses créations qui se distinguent par le fort engagement de ses interprètes et de son directeur artistique Ohad Naharin. À la fois école, mouvement, philosophie, le Batsheva Ensemble accueille des chorégraphes du monde entier et diffuse son travail dans tous les pays. Deca Dance, la pièce la plus marquante de leur répertoire, est construite sur des extraits chorégraphiques d’Ohad Naharin : une traversée du large et extraordinaire registre esthétique, culturel et musical du directeur artistique interprété par 16 danseurs du plus haut niveau technique et expressif.

The eminent Israeli company, founded in 1964 by Martha Graham under the auspices of baroness Batsheva de Rothschild, travels the world over with its creations that are distinctive for the steadfast commitment of the performers and artistic director Ohad Naharin. A school, a movement and a philosophy all at the same time, the Batsheva Ensemble plays host to choreographers from all over the world and presents its work in all countries. Deca Dance, the most memorable piece in their repertoire, is built on choreographic excerpts from Ohad Naharin: a journey through the artistic director’s vast, extraordinary aesthetic, cultural and musical catalogue, interpreted by 16 dancers of the highest level of skill and expression.

Danse contemporaine E 26/11 H 20:00 E 27/11 H 17:00 S Dans le cadre de la Saison culturelle israélienne et du Luxembourg Festival I Grand Théâtre J www.theatres.lu

November'11  city agenda luxembourg

Splendeurs et misères des superhéros à l’aune de l’implacable réalité. The splendour and the misery of superheroes in the face of implacable reality.

Après la découverte des pouvoirs surnaturels, le travestissement de l’individu au profit des autres, l’appréhension de la notoriété, vient le temps de l’oubli, celui où la personnalité du superhéros se fissure. Que devient ce personnage seul, dénué de son rôle de sauveur des opprimés? La pièce allie le rêve enfantin – présent en chacun de nous – d’une justice pour tous, d’une société bienveillante pour tous les êtres, au désenchantement, à l’impossible bonheur, à la solitude et à l’abandon. Tout se joue dans cette dualité des désirs, facette d’une même réalité, étayée par un dispositif scénique où public et duo de danseurs partagent, le temps de la pièce, un espace commun où se brisent les rêves…

Following the discovery of supernatural powers, the individual disguises himself for the benefit of others and the fear of notoriety, then comes a time of oblivion when the character of the superhero cracks. What becomes of this lonely character when he is stripped of his role as saviour of the oppressed? This show combines the childish dream – present in every one of us – of justice for all and a benevolent society for all mankind with disenchantment, unattainable happiness, loneliness and abandonment. Everything is played out in this duality of desires, both facets of the same reality, backed up by a scenic arrangement where the audience and the dancing duo share, for the duration of the show, a common space where dreams are shattered…

Danse contemporaine, création E 23 & 24/11 H 20:00 I opderschmelz J www.opderschmelz.lu

www.citymag.lu


11

Walk’n’talk

Bonnevoie, une vie de quartier

Agenda samedi saturday

20:00 Bach trifft Buxtehude

En 1705, Johann Sebastian Bach, alors inconnu, rencontra Dieterich Buxtehude, qui a créé une œuvre aussi importante pour l’Europe baroque que pour Bach lui-même. Le cinéaste suisse Daniel Künzi a étudié dans un film documentaire instructif l’influence qu’a exercée ce maître oublié sur le jeune Bach. En présence du pianiste luxembourgeois de renommée internationale, Francesco Tristano, qui a participé à ce film, et du metteur en scène lui-même. En allemand. Trifolion ECHTERNACH

07

lundi monday

18:30 Open Days 2011

Local Event Luxembourg: 1st European Project Slam – Projects on stage. Dans le cadre des Open Days 2011 du Comité des Régions en coopération avec la Commission européenne (DG Regio), le ministère du Développement durable et des Infrastructures et le ministère de l’Intérieur et de la Grande Région vous invitent à apprendre comment les opérateurs luxembourgeois sont actifs dans le cadre de projets de coopération soutenus par l’Union européenne. En luxembourgeois, français, allemand et anglais. CarréRotondes

19:00 Viel Wirbel um Vitamin D: was steckt dahinter?

Conférence avec Paul Urbain (Dipl. Ern. Wiss. / Universitätsklinikum Freiburg / Deutschland). Cité

08

mardi tuesday

18:30 Gefühllosigkeit und das unedle Sentiment der Passivität

Konferenz mit Chus Martínez. Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

QUI VEUT GAGNER EN VISION ? CarréRotondes

19:00 Besser isolierte Gebäude benötigen mehr Energie Par le Dr. Ing. Beat Kegel. Philharmonie

mercredi 09 wednesday

18:30 HUNGRY PLANET

La planète a faim. Une partie de l’humanité réclame plus de nourriture, une autre des aliments plus sains. Sera-t-il possible de concilier le bon goût des riches

www.citymag.lu

et les droits élémentaires des pauvres ? Sujets complexes que nous voulons traiter d’une facon plus ludique que traditionnelle. CarréRotondes

19:00 Vielfalt auf dem Teller

Der österreichische Experte für Nutzpflanzen Georg Schramayr über eine saisonale, lokale und somit nachhaltige Ernährung. d’Haus vun der Natur KOCKELSCHEUER

20:00 Autour du monde – 33 500 kilomètres avec la Petite

Conférence-Projection : "Autour du monde 33 500 kilomètres avec la Petite" par Steven Weinberg. Eté 2010. Steven Weinberg, 63 ans, tente de rallier New York à Paris par la route avec sa Renault 4CV de 1959, affectueusement nommée "La Petite". La conférence, illustrée de photos magnifiques, vous emmène au jour le jour autour du monde.   Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

13

dimanche sunday

11:00 Walk n’ Talk : Bonnevoie, une vie de quartier

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie

lundi 14 monday

François Bausch (Déi Gréng), Lucien Lux (LSAP), Claude Meisch (DP) et Gilles Roth (CSV). À l’issue des échanges, le ministre de l’Economie et du Commerce extérieur, Jeannot Krecké, apportera sa propre vision de la situation et répondra aux interrogations soulevées au cours de ces débats. Inscriptions obligatoires : www.club.paperjam.lu Banque de Luxembourg

19:30 Conférence The network

Luxembourg for Business est la plate-forme de cohérence, coordination et compétence pour promouvoir le Luxembourg comme place économique. Par Carole Tompers. Hotel Sofitel Kirchberg

jeudi 17 thursday

18:30 Conférence-Débat

Conférence-débat avec Jean Feyder, ambassadeur et représentant permanent du Luxembourg auprès des Nations Unies à Genève et auteur de "Mordshunger-La faim tue". Sujet du débat : "La faim tue ! Qui en profite ? Faillite de la politique". Cité

Mudam Akademie I

"02. Cubisme, Futurisme, Abstraction, Suprématisme." Pas de con­ naissances préalables requises. (F) Mudam

19:30 Recréer la vie ? Jardins chimiques et cellules osmotiques

18:30 PUBLIC FORUM CarréRotondes

19:00 The concept of epidemiology, explained with the help of two studies Conférence avec Betty Bisdorff (PhD in Epidemiology / Klinik der Ludwig-Maximilian Universität München / Deutschland) Cité

mardi 15 tuesday

19:30 Mudam Akademie I

"02. Cubisme, Futurisme, Abstraction, Suprématisme." Pas de connaissances préalables requises. (L) opderschmelz Dudelange

mercredi 16 wednesday

18:30 JunckerAsselborn II : promesses tenues ?

En juin 2009, les élections législatives ont reconduit la coalition CSV-LSAP à la tête du pays pour un nouveau mandat de 5 ans. Arrivé à mi-parcours, quel bilan tirer de cette deuxième législature ? La table ronde rassemblera

Conférence-spectacle donnée par R-E. Eastes, chercheur et agrégé de chimie, assisté de Fabien Descamps, médiateur scientifique et Stéphane Querbes, photographe professionnel. Cette conférence fait référence à la théorie vitaliste de la biologie synthétique du 21e siècle de Stéphane Leduc. L’approche de cette conférence expérimentale interactive, en plus d’être scientifique, est artistique, historique et philosophique, mais toujours à la portée du public. Abbaye de Neumünster

vendredi 18 friday

20:00 Eng Rees duerch de Weltall Mam J-P. Dahm. Centre culturel Arthur Thinnes MONDERCANGE

21

lundi monday

18:00 DISCOURS WILTZ 2011

"Ardennes-Territoire et identité(s)". Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

19:00 Challenges and opportunities in future wireless

Conférence avec Thierry E. Klein (PhD in Electrical Engineering and Computer Science MIT / Director End-to-End Wireless Networking Research / Bell Labs Research, Alcatel-Lucent / USA). Cité

mardi 22 tuesday

18:30 Schmutzige Loops

Konferenz mit M+M. Der Vortrag beleuchtet exemplarisch einige Arbeiten des Künstlerduos und veranschaulicht deren Umgang mit zentralen gesellschaftlichen Themen und Phänomenen aktueller Zeit- und Raumvorstellung. M+M steht für das luxemburgisch-deutsche Künstlerpaar Marc Weis und Martin De Mattia. In deutscher Sprache. Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

20:00 Literarische Idole, Unverwüstlich? Unsterblich?

Konferenz mit Heinz Günnewig. CNL – La Maison Servais MERSCH

jeudi 24 thursday

09:00-16:30 Développement et promotion de l’Economie solidaire au service du développement durable à Luxembourg Cette conférence est organisée par le département de l’Économie solidaire, placé sous l’autorité de Romain Schneider, ministre délégué à l’Économie solidaire. Cette conférence réunira différents représentants du secteur, experts et universitaires pour aborder l’enjeu d’une meilleure compréhension et intégration de l’économie solidaire dans les politiques de développement nationales, régionales et locales. Programme : www.tudor.lu/ecosol2011 En luxembourgeois ou en français avec traduction simultanée du luxembourgeois vers le français. Cercle Cité

18:30 La Maison Link et la Villa Robur, deux exemples contrastés de l’Art Nouveau luxembourgeois À la fin du 19e siècle, le mouvement de rénovation des arts décoratifs né en Angleterre, avec les Arts & Crafts, et adopté sur le continent sous les noms divers d’Art Nouveau, Jugendstil, Liberty, touche le Grand-Duché de Luxembourg. Dans la capitale, la

version florale du style s’illustre avec éclat, en 1903, dans la construction et l’aménagement intérieur de la maison de l’horloger-bijoutier François Link. La décoration de la Villa Robur, nous permet de saisir l’évolution de ce mouvement "moderne", certes éphémère, mais riche en nuances. En français. MNHA

Mudam Akademie II "02. Vassily Kandinsky". Mudam

Pauvreté, inégalités et redistribution – comment lire les chiffres

" Statistiques et modèles de société : grille d’analyse et de lecture " par le Dr. Paul Zahlen, historien, responsable de la division Statistiques sociales à l’Institut national de la statistique et des études économiques (STATEC). "L’accès à l’assistance sociale : l’égalité à l’épreuve" par le Dr. Claudia Hartmann Hirsch, Sociologue au CEPS/Instead. MHVL

samedi 26 saturday

14:00 l’habitat repensé : les communes rurales

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie

28

lundi monday

10:00-18:00 La dimension religieuse du dialogue interculturel Colloque  Abbaye de Neumünster

18:30 Politik & Kunst – Kunst & Politik

Am 28/11 wird Prof. Astrid Deuber-Mankowsky (Ruhr-Universität Bochum) anhand des Films "Dogville" und der amerikansichen Kultserie "The Wire" die Bedeutung der Begriffe Masse und Volk im modernen Film erläutern.  Abbaye de Neumünster

19:00 du mélo au western spaghetti

mardi 29 tuesday

09:00-16:00 La dimension religieuse du dialogue interculturel Colloque  Abbaye de Neumünster

18:00 I racconti delle donne – "Una stanza tutta per sè"

Rencontre avec Luciana Restivo, auteur de "Turnham Green", et Maria Grazia Galati, auteur de "Libere dentro". "Le conte : le genre préféré par les femmes ?" Université du Luxembourg – Campus de Limpertsberg

20:00 Les mardis de la philo

Conférence avec Guy Greiveldinger (PhD in Organic Chemistry ETH / MBA / Director Business Development and Merger & Acquisitions NOVARTIS Pharma AG / Switzerland). Cité

La Fondation de l’Architecture propose une visite guidée de Bonnevoie. Voilà l’occasion de découvrir ce quartier vivant et chaleureux ! Des bénévoles du groupe de travail Espace Public de la Fondation assureront l’encadrement de cette visite. Les participants à cette promenade originale et animée seront ensuite invités à prendre part à un débat sur l’architecture urbaine. The Fondation de l’Architecture is hosting a guided tour of Bonnevoie, allowing visitors to discover this lively and convivial neighbourhood. The walk is escorted by volunteers from the Foundation’s Espace Public working group. Participants in this original and lively tour are encouraged to take part in a debate about urban architecture. Visite guidée E13/11 H 11:00 I Bonnevoie J www.fondarch.lu

"Maux dits d’Yvan" (Paul Rauchs). Paul Rauchs, est médecin psychiatre et psychanalyste. Abbaye de Neumünster

30

mercredi wednesday

18:30 HUNGRY PLANET

Les Mardis de l’Art

Schmutzige Loops

cf. 09/11 CarréRotondes

19:00 Überraschende Einblicke in das Weihnachtsfest und seine ökologische Dimension Mit Ingo Hanke. d’Haus vun der Natur KOCKELSCHEUER

20:00 Autour du monde – 33 500 kilomètres avec la Petite cf. 09/11  Abbaye de Neumünster

Tous les genres du cinéma en dix leçons. Leçon 2 : le mélodrame. Ciné-conférence "L’impossibilité d’aimer : la romance Hollywoodienne" par Laurent Jullier (professeur d’études cinématographiques, Université Nancy 2 et Paris III) ponctuée d’extraits de films en français. Interlude gastronomique "Glass & finger food" suivi de la projection du film "Une place au soleil" (USA 1951). Cinémathèque

The promise of personalized medecine

Photo: Olivier Minaire (archives)

05

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve e t iv r Insc rio.n0e7/11 u l p . wwwn décembre : Éditio

Eine Konferenz mit M+M – Deutschluxemburgisches Künstlerpaar Marc Weis und Martin De Mattia. Ihr künstlerisches Schaffen liegt an der Grenze zwischen visueller Kunst und Film, wobei der Schwerpunkt Anlagen gewidmet wird, die erzählerische Fragmente ohne irgendeine chronologische Reihenfolge wiedergeben. Im Rahmen der Konferenz wird das Werk des Künstlerpaars dargestellt sowie die Art und Weise wie sie sich mit sozialen Themen auseinandersetzen. A conference with M+M – GermanLuxembourg art couple Marc Weis and Martin De Mattia. Their work is on the cusp of visual art and film, with a focus on installations that show narrative fragments without any chronological order. The conference will illuminate the pair’s work and the way it deals with social issues. Kunstkonferenz E22/11 H 18h30 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

November'11  city agenda luxembourg


12

Elbow

The ordinary boys Despite selling out Arena venues across the world, Elbow still easily carries the weight of its “people’s band” label. A concert in the intimate confines of den Atelier should be a rare treat for fans. Elbow a beau s’Être produit À guichets fermÉs dans des stades et des salles de concert du monde entier, il porte toujours l’Étiquette de « groupe proche du public ». Un concert À l’Atelier dans une atmosphÈre intime devrait ravir tous les fans de ces musiciens britanniques. NDuncan Roberts

N

ot many bands have to wait until the fourth album to achieve the sort of reco gnition that Elbow has enjoyed since the release of The Seldom Seen Kid – maybe REM are the exception. Elbow’s fame came courtesy of the album’s anthemic centre-piece, and now traditional concert closer, ‘One Day Like This’, whose upbeat climax was used ad nauseam by UK television producers to soundtrack those particularly emotive moments in reality TV shows. The album itself then went on to win the Mercury Prize and Elbow’s fate was sealed. Not that the band seems to mind. Guy Garvey may be an unlikely star – a bearded overweight bloke from Bury would not be the image of choice for the majority of music executives trying to sell product – but together with his band mates he has embraced success without gloating or really questioning its provenance. Indeed, even if they have matured they continue to be, to all intents and purposes, just ordinary boys from Bury. Garvey alludes to as much in one song off this year’s Build A Rocket Boys! album. ‘Jesus is a Rochdale Girl’ is, in the singer’s own words, “a list of the things I remember from my life when I was 22 written with the knowledge of how things would unfold.” Alex Petridis in The Guardian calls the song, “an unsentimental, but beautifully drawn vignette of Garvey’s pre-fame life.” This is only the band’s second visit to Luxembourg, following a festival length show at this summer’s Rock-a-Field, at which the band was squeezed onto the second stage between Arcade Fire and Arctic Monkeys on the headline stage. Nevertheless, Garvey was at his charming best, encouraging the audience to sing a long and giving them appreciative winks. At den Atelier, the feeling of communal celebration will be even more intimate and could well lift the roof off by the time that song comes around. Q

P

“What Elbow excel at is alighting on small details and burnishing them into things of wonder...” « Elbow excelle à transformer les petits détails en éléments grandioses… »

Alternative rock E 16/11 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

November'11  city agenda luxembourg

eu de groupes doivent attendre la sortie de leur quatrième album pour atteindre le niveau de reconnaissance dont Elbow jouit depuis la sortie de The Seldom Seen Kid... À l’exception de REM peut-être... Le groupe doit sa renommée au morceau phare de cet album, ‘One day like this’, un morceau pratiquement élevé au rang d’hymne qui, depuis, clôture traditionnellement les concerts du groupe et dont le final enlevé fut utilisée ad nauseam par les producteurs de télévision d’outre-Manche afin de souligner des moments particulièrement forts dans des reality shows. Quant à l’album, il a remporté le Mercury Prize. Le sort d’Elbow était alors scellé. Voilà qui n’était pas pour leur déplaire ! Guy Garvey est certes une star improbable – la majorité des producteurs de disques, qui tentent de vendre leurs produits, n’auraient peut-être pas porté leur choix sur ce barbu rondouillard de Bury – mais, avec ses acolytes du groupe, le chanteur a accueilli le succès sans en faire une montagne ni se poser trop de questions. En effet, même s’ils ont gagné en maturité, ils continuent d’être des garçons de Bury comme les autres. Garvey y fait d’ailleurs allusion dans une des chansons de l’album Build A Rocket Boys!, sorti cette année. Le morceau ‘Jesus is a Rochdale Girl’ constitue, pour reprendre les mots du chanteur, « une liste de choses dont je me souviens de l’époque où j’avais 22 ans et écrite en sachant comment les choses allaient se passer ». Pour Alex Petridis, critique musical au Guardian, cette chanson constitue « un portrait peu sentimental, mais magnifiquement brossé, de la vie de Guy Garvey avant sa célébrité ». Ce n’est que la deuxième fois que le groupe se produira au Luxembourg, après une prestation au festival Rock-a-Field cet été, au cours duquel le groupe s’est retrouvé entre les deux têtes d’affiche : Arcade Fire et Arctic Monkeys. Guy Garvey était néanmoins au top de son charme, encourageant son public à chanter avec lui et lui faisant les yeux doux... À l’Atelier, l’atmosphère sera beaucoup plus intime, ce qui renforcera le sentiment de communion qui pourrait atteindre des sommets lorsque le groupe interprétera ce fameux morceau. Q

Alex Petridis (The Guardian)

www.citymag.lu


Musiques Actuelles

Stephen Malkmus & The Jicks

Sharon Corr

The rapture

Heather Nova

Sonic Visions

Almost unnoticed in the summer break, Stephen Malkmus’s postPavement band has released its fourth album, the critically acclaimed Minor Traffic. Produced by Beck, the album may not be the return to Pavement’s glory days that some nostalgia-bound fans yearn for, but it is packed with melodic songs featuring Malkmus’s trademark ‘slacker’ vocals and quirky lyrics. Sorti presque sans bruit cet été, Minor Traffic, le quatrième album du nouveau groupe de Stephen Malkmus, a enthousiasmé la critique. Produit par Beck, l’album ne marque peut-être pas le retour aux jours glorieux dont rêvent les nostalgiques du groupe Pavement, mais il regorge de belles mélodies sur lesquelles Malkmus appose son «slacker rock» avec des textes originaux.

Always hailed as “the pretty one”, Sharon Corr was destined to have the most successful solo career of The Corrs. Her debut solo album, Dream Of You, features Sharon on violin and vocals alongside a slew of renowned traditional Irish musicians, including Davy Spillane, John McSherry, Máirtín O’Connor and Gerry O’Connor as well as legendary rock guitarist Jeff Beck. De tous les Corrs, Sharon, « la mignonne », était destinée à la plus belle carrière solo. Sur son premier album, Dream Of You, Sharon chante et joue du violon entourée d’une brochette de grands noms de la musique traditionnelle irlandaise : Davy Spillane, John McSherry, Máirtín O’Connor et Gerry O’Connor, sans oublier le mythique guitariste de rock Jeff Beck.

Almost willfully eschewing the more disco elements that made second album Echoes such an indie-dance landmark (lest we forget, it preceded LCD Soundsystem’s debut by two years) The Rapture’s new album, In The Grace Of Your Love, nevertheless retains a funk-art pop feel. The band’s first Luxembourg gig promises to be a euphoric affair. En évitant délibérément les éléments disco qui faisaient de leur deuxième album Echoes un monument de l’indiedance (deux ans avant le premier album de LCD Soundsystem !), le nouvel opus du groupe The Rapture, In The Grace Of Your Love, garde cependant un petit goût de funk-art pop. Euphorie garantie pour leur premier concert au Luxembourg.

One of those artists who has made it big in one European country above all others – in this case Germany – Heather Nova writes songs that are often intimate and personal. But she also has an interest in the environment, which stems from her childhood spent aboard a sailing boat – discovering the wreck of which inspired latest album 300 Days At Sea. Heather Nova fait partie de ces artistes qui connaissent un succès fou dans un pays en particulier. Dans ce cas-ci, c’est l’Allemagne qui a adopté la chanteuse et ses textes aux thèmes souvent intimistes et personnels. Mais Heather Nova défend aussi l’environnement, un engagement qui lui vient de son enfance passée à bord d’un voilier. La découverte de son épave lui a d’ailleurs inspiré 300 Days At Sea.

Sonic Visions is, in its own words, a two day event “all about discovering new exciting bands”. International acts include The Drums, Katzenjammer and Metronomy, while most other artists on the bill hail from neighbouring countries and Luxembourg – including an appearance by local DJ Chook and singer-songwriter Claudine Muno’s beautifully mesmerising Monophona project. Sonic Visions ? Deux jours pour « découvrir de nouveaux groupes passionnants ». Parmi les internationaux, signalons The Drums, Katzenjammer et Metronomy. Pour la plupart, les autres viennent des pays voisins et du Luxembourg. À noter la présence du DJ local Chook et de la chanteuse et compositrice Claudine Muno avec leur projet fascinant Monophona.

Indie rock E 17/11 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

Folk-pop E 13/11 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

Singer-songwriter E 27/11 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

Eclectic festival E 25 & 26/11 I Rockhal J www.rockhal.lu

Beck in the groove Sister solo

Braids

Elliptical dream pop

Braids – rave reviews. Des critiques de rêve.

With a debut album shortlisted for the Polaris Music Prize (Canada’s equivalent of the Mercury Prize for best home-grown album) and rave reviews from the likes of Pitchfork, Braids is clearly a band to watch out for. Pitchfork said that Native Speaker is “almost Inception-like in its warping of reality” and praised the band’s ability to coax sounds “like they’re trying to learn something new about their instruments at each turn.” Fronted by the mesmerising vocals of Raphaelle Standell-Preston, Braids plays lush, elliptical dream pop that strives to embrace a broad audience.

Un premier album présélectionné pour le Polaris Music Prize (équivalent canadien du Mercury Prize pour le meilleur album du pays) et des critiques de rêve dans Pitchfork : Braids est clairement le groupe à suivre. Pitchfork compare Native Speaker à « Inception pour la distorsion de la réalité » et loue le talent des musiciens à cajoler les sons « comme s’ils essayaient d’apprendre quelque chose de nouveau sur leurs instruments à chaque note. » Porté par la voix ensorcelante de Raphaelle Standell-Preston, Braids propose une dream pop luxuriante et elliptique à la recherche d’un vaste public.

Indie wave E 04/11 H 21:00 I Exit07 (CarréRotondes) J www.rotondes.lu

www.citymag.lu

13

Let’s dance

Indie dance E 15/11 I Rockhal J www.rockhal.lu

Songs from the sea New(ish) sounds


14

Musiques Actuelles

Agenda Cake

Smart-ass hipsters

My Morning Jacket

Live legends

mardi 01 tuesday

20:30 LENNY KRAVITZ – sold out! Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Chico Freeman and Fritz Pauer Trio One of the True Greats of Jazz Saxophone INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

A band that inspires shrugs of recognition rather than awed adoration on this side of the Atlantic, Cake continues to pound out its familiarly likeable sound. Funky rhythms and a slacker sense of humour may not be enough to meet the expectations of modern music fans, but for lovers of a band den Atelier calls “smart-ass hipsters” this show will be a calorific treat. Reconnu à défaut d’être idolâtré de ce côté-ci de l’Atlantique, Cake poursuit sa route au son familier. Rythmes funky et humour nonchalant ne sont peut-être pas à la pointe de la mode, mais pour les fans des membres du groupe qualifiés par l’Atelier de « mecs cool », ce concert va chauffer.

Renowned for some legendary and extensive live shows, My Morning Jacket has a reputation for what Pitchfork calls “huge, ghostly, terrifying rock’n’roll”. That raw power may not come across on its recorded output, though this year’s Circuital album has been favourably reviewed by the likes of Rolling Stone, which gave it four out of four stars. Quelques concerts de légende ont valu à My Morning Jacket la réputation de ce que Pitchfork qualifie de «rock’n’roll énorme, spectral, terrifiant ». Une puissance brute qui ne passe peut-être pas totalement sur le disque bien que Circuital, sorti cette année, ait été bien accueilli et se soit vu décerner quatre étoiles par Rolling Stone – le top.

Alt Rock E 18/11 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

Rock E 11/11 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

02

mercredi wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM

Lowic-Righton.FM. Lowic Villa nous fait écouter sa discographie composée de sons nouveaux et inédits. Tel un percepteur de tendance, ce graphiste est en quête constante de musique novatrice et se qualifie d’intermédiaire entre la nouvelle scène musicale et le public. Skateur invétéré, le milieu urbain et le street art influent sur ses choix qu’il partage à travers ses playlists de novembre. Mudam

20:30 Ernie Hammes and Cubob The Music of Sanfrancha INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

jeudi 03 thursday

20:00 THE AGGROLITES

Formés à Los Angeles en 2002, The Aggrolites revendiquent un style propre au mouvement "Dirty reggae" (musique jamaïcaine pervertie par des influences plus américaines), savant mélange d’un son ska old school, de rythmes reggae et de soul music, biberonné au son de James Brown, The Meters ou encore Wilson Pickett. Leur musique est aussi marquée par l’énergie punk propre au label mythique HellCat/Epitaph, sur lequel ils signent leur premier album en 2005. Le groupe doit essentiellement sa popularité au fait d’avoir énormément tourné aux côtés des grandes légendes jamaïcaines telles que Prince Buster et The Skatalites, les vétérans ska de Madness et de Hepcat.com. Les cinq musiciens préconisent tout simplement des sonorités brutes, un son vintage et le désir de rester fidèles à leur style. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 BRIT FLOYD

The Pink Floyd Tribute Show. La tournée "Pink Floyd Greatest Hits World Tour 2011" s’est lancée comme défi de produire le plus grand et le plus beau spectacle d’hommage à Pink Floyd de tous les temps ! Deux heures trente du meilleur live de Pink Floyd, cadre spectaculaire et ostentatoire enchantant les vrais fans de Pink Floyd inclus. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

K’S CHOICE – ACOUSTIC TOUR

K’s Choice est avant tout une histoire de famille. Formé autour du tandem frère-sœur (Sarah et Gert Bettens) il y a plus de dix ans, le groupe a réussi a conquérir un public de plus en plus nombreux. Les compositions musicales de K’s Choice sont principalement mélodiques et calmes, laissant parfois place à quelques rythmes plus rapides et amplifiés. Une véritable carrière mondiale pour le groupe qui, au fil des albums, a offert au public une musique de plus en plus élaborée. Succès sans doute également lié à la magnifique voix de Sarah Bettens, la chanteuse du groupe, reconnaissable entre mille. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

21:30 LiquID BLUES HOUSEBAND

Notre Houseband est de retour ce mois-ci pour animer une autre de nos jam sessions. Entraîné par Dave White au chant et à l’harmonica ainsi que par Tomi Boy Lehnert à la batterie, venez participer à ce moment de pure générosité musicale avec certains des meilleurs artistes blues de la région. LiquID

vendredi 04 friday

20:00 ENVY

Envy est un groupe japonais fondé en 1992 qui a su s’imposer sur la scène hardcore indépendante de son pays. La musique du combo englobe un son où intensité et beauté coexistent, en mélangeant des éléments de post rock, screamo et hardcore. Depuis ses débuts, Envy enchaîne les tournées au Japon, en Europe et en Asie. L’un des plus grands groupes indépendants japonais et considéré comme l’un des meilleurs groupes en live. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Death Cab For Cutie

Joshua Redman-Brad Mehldau Duo

Death Cab For Cutie deserve attention. Attention, talent !

Brad Mehldau – near-telepathic communication with Joshua Redman. Communication quasi télépathique avec Joshua Redman.

subtly magnificent

One of those bands that has failed to fully translate domestic success in the United States to similar fortune on this side of the Atlantic, Death Cab For Cutie nevertheless deserve some attention. Latest album, Codes and Keys is the band’s seventh album, and one that builds on the acclaim lauded on previous effort Narrow Stairs which reached no.1 in the US album charts. The music is melodic, packed with interesting instrumentation and often clever enough to have the BBC’s Ian Winwood calling the album “an understated and subtly magnificent pleasure.”

S’il ne connaît pas de ce côté-ci de l’Atlantique le même succès qu’aux États-Unis, Death Cab For Cutie mérite néanmoins notre attention. Le septième opus du groupe, Codes and Keys, s’inscrit dans le sillage du succès de leur album, Narrow Stairs, numéro 1 des charts américains. Une musique mélodique, à l’instrumentation intéressante et souvent assez bien pensée pour que le critique de la BBC, Ian Winwood, qualifie l’album de « plaisir sobre et subtilement somptueux ».

Alternative Americana E 12/11 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

Double date

Saxophone player Joshua Redman and pianist Brad Mehldau have played together off and on since 1994, when the pianist was a member of the sax player’s quartet. Last year Redman appeared in Mehldau’s Highway Rider tour, which stopped off at the Philharmonie. Some observers says they have “near-telepathic communication.” Both are exquisite technical players who are not afraid to experiment and mix influences. As Mehldau says: “A truly creative musician is one who is simultaneously rooted in the past and expressing something new.”

Le saxophoniste Joshua Redman et le pianiste Brad Mehldau jouent ensemble de manière intermittente depuis 1994. Le second faisait alors partie du quatuor du premier. L’année dernière, Redman participa à la tournée Highway Rider de Mehldau, qui s’arrêta à la Philharmonie. Certains observateurs font remarquer leur « communication quasi télépathique ». Ces deux grands musiciens ne reculent devant aucune expérience et n’hésitent pas à mélanger les influences. Comme le déclare Mehldau : « La vraie créativité musicale s’enracine dans le passé et exprime quelque chose de nouveau. »

Jazz E 20/11 H 20:00 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

November'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Musiques Actuelles

20:30 Aynsley Lister

© 2006 Jon Gamble

Aynsley has never been an artist to reheat the music of yesteryear. Influenced from an early age by the 60’s RnB era, Lister takes these key elements and mixes them with a more current and melodic lyrical approach. He is one of very few artists playing blues infused rock with a modern edge-tangible, heartfelt, soul searching and full of fine songwriting; played with passion and vitality. His hard hitting rhythms and guitar work are reminiscent of a young Clapton.   Abbaye de Neumünster

21:00 BRAIDS+PETER KERNEL+zulu winter

Les Braids viennent du Canada et nous rappellent pourquoi on aime la pop new wave. Peter Kernel est une curiosité qui depuis sa formation en 2005 aime à réinterpréter des morceaux pop et les agrémenter d’une petite touche provoc’ et sexy. Exit07_CarréRotondes

06

dimanche sunday

20:30 HAMMERFALL

Depuis 1993, les Hammerfall, titans du metal, fournissent la preuve que la Suède a bien plus à offrir qu’Abba. Avec ses refrains mémorables, ses riffs directs et lourds, sa batterie tempétueuse, la puissance incroyable de sa basse et un chant hors du commun, le groupe Hammerfall a créé des hymnes de metal qui dépassent les générations. Ce groupe de musiciens expérimentés est devenu l’un des plus importants et célèbres représentants du metal contemporain. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

08

mardi tuesday

20:30 Kevin Mahogany

11:30 Apéro’s Jazz

Today’s Quintessential Male Jazz Vocalist. INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

Cindy Scott

The Lady of Jazz from New Orleans. INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

WITHIN TEMPTATION – sold out!

© Armand Wagner

Brian Seeger’s Organic Trio. Les Apéro’s Jazz sont suivis d’un brunch. Abbaye de Neumünster

21:30 MICHEL VRYDAG QUARTET

09

mercredi wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM cf. 02/11 Mudam

20:00 KINGS GO FORTH

Ce quartet joue des compositions personelles ainsi que quelques standards des années soixante (Wayne Shorter et Joe Henderson). Au cœur des influences musicales qui nourissent le projet : le jazz (du traditionnel au moderne), la musique classique européenne, les musiques classiques traditionelles non européennes, le funk, le rock, certaines musiques plus électroniques, quelques compositeurs et interprètes tels que Wayne Shorter, Dave Liebman, Dave Holland, Joe Henderson, John Coltrane, Debussy, Ravel, Bach, Satie, Charlie Parker, Pierre Vandormael, Jimi Hendrix,etc. Michel Vrydag : basse, compositions. Vincent Thékal : saxophone ténor. Laurent Melnyk : guitare. Antoine Pierre : batterie. LiquID

Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

À l’origine du groupe, deux maîtres incontestables que sont Andy Noble, grand collectionneur de disques et propriétaire de la célèbre boutique de vinyl Lotus Land, et Black Wolf, chanteur et musicien réputé issu de la scène R&B de Milwaukee. Vétéran de la scène soul locale, Wolf chante et joue depuis les années 70. Il a notamment fait partie du groupe The Essentials. Suite à leur rencontre et unis par leur amour de la soul, les deux artistes ont créé Kings Go Forth qui est rapidement devenu l’un des groupes les plus créatifs de la scène actuelle, alliant charisme et talent. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Tommy Emmanuel

Le nom de Tommy Emmanuel est une référence incontournable dans le monde de la guitare, un talent respecté bien au-delà de son Australie natale. Nominé deux fois aux Grammy Awards, cela fait près de cinq décennies que cet ambassadeur de la guitare est au service de la musique. Conservatoire de Musique

schwanger, klein mit Hut, groß mit Absätzen, grandios, betrübend, erfreulich, deutsch, französisch, englisch, frivol und pathetisch, voll Drama, Ecken, Kanten und Rundungen. Gesang: Sascha Ley. Klavier, Gitarre: George Letellier. Akkordeon, Klarinette, Saxophon, Schlagzeug: Eugène Bozzetti. Kontrabass: Jeannot Sanavia. Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Anoushka Shankar

Raga flamenco journey

jeudi 10 thursday

18:30 Eric Bibb & Staffan Astner

"Troubador live". Eric Bibb a le blues et le folk au bout des doigts. Il a reçu sa première guitare folk à 7 ans. Il jouait à 16 ans avec l’orchestre du show tv de son père, Leon Bibb. Bien que lié au folk et à la pop, il se définit comme un "troubadour du blues" et se sent, après des décennies passées entre Paris, Stockholm, Londres etc., plus proche du vieil esprit du Delta Blues que du New York des sixties. Avec lui, la guitare électrique du Suédois Staffan Astner, partenaire musical de Rebekka Bakken, Céline Dion et Ray Charles, entre autres. Philharmonie

Anoushka Shankar – raga flamenco journey. Voyage au cœur du raga-flamenco.

Anoushka Shankar cannot have had it easy when she chose to play the same instrument as her father. Ravi Shankar is, after all, the most famous sitar player in the world. But the 30-year old Anoushka is now a star composer and musician in her own right. Her latest project is a recording for Deutsche Grammophon titled Traveler, which is described as a “raga flamenco journey”, produced by noted Spanish musician, songwriter, and producer Javier Limón and featuring leading Indian and flamenco musicians. The concert is part of the Autour du Monde series.

Anoushka Shankar n’a pas opté pour la facilité en choisissant le même instrument que son père, car aux yeux du monde, Ravi Shankar incarne le sitariste. Aujourd’hui, à peine âgée de 30 ans, Anoushka n’en est pas moins une compositrice et instrumentiste reconnue à part entière. Son dernier projet en date Traveler, un enregistrement pour Deutsche Grammophon, est un « voyage au cœur du raga-flamenco ». Produit par l’auteur-compositeur-instrumentiste et producteur espagnol Javier Limón, il réunit de grands musiciens de traditions indienne et flamenco. Le concert s’inscrit dans la série « Autour du Monde ».

20:00 Femme Totale

samedi saturday

20:00 Death Cab For Cutie Alternative / Indie den Atelier

Double Drums

Le jeune pianiste de jazz luxembourgeois vient d’atteindre un niveau de jeu et d’inspiration qui lui permet de se frotter aux grands noms de la scène internationale. De formation classique, Michel Reis s’est reconverti dans le jazz et la musique improvisée. Après six ans d’études au Berklee College of Music et au New England Conservatory, travaillant avec des musiciens de jazz de renommée mondiale comme Danilo Perez, Dave Holland ou Joe Lovano, il s’est forgé une solide réputation. opderschmelz DUDELANGE

20:30 Meena Blues – Passionate Memphis Blues INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

21:30 BIG RED ROCKET

qui tint 12 ans durant la deuxième guitare à l’ombre du manche du maître. Favreau, qui a déjà publié ses propres chansons, ose enfin chanter Brassens. Et c’est superbe : la voix est chaude et bien timbrée, l’articulation exemplaire. Théâtre municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 Bluegrass – The White Mans Blues – The Straps

MICHEL REIS & BAND

20:30 ARCHIVE – ORCHESTRAL TOUR

Le groupe de Darius Keeler et Danny Griffiths jouera un concert exceptionnel à la Rockhal en coopération avec l’orchestre L’Autunno de Poznan. Lors de cette soirée orchestrale et à la plus grande joie de leurs auditeurs, les Archive présenteront leur répertoire de chansons dans un nouveau cadre. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

12

15

Des rythmes chargés en énergie se rencontrent dans des sons méditatifs, des scènes de film pulsatives sur des images atmosphériques. Avec le plaisir communicatif de jouer, le duo fait intervenir un arsenal d’instruments à percussion tels que le marimba, le gong et le tambour, ainsi que des bidons d’huile et des tôles et surprend les spectateurs en utilisant des cartons et divers objets de la vie quotidienne. Une fois leur diplôme obtenu à l’école supérieure de musique de Munich, Alexander Glöggler et Philipp Jungk ont réalisé d’innombrables tournées et participé à des festivals internationaux en Allemagne comme à l’étranger. L’année dernière, les deux musiciens professionnels ont été récompensés par le prix bavarois de promotion de l’art de 2010 pour leur grande joie d’expérimentation et leur mélange non conventionnel des influences les plus diverses. Laissez-vous emporter par l’œuvre d’art réunissant musique, film et spectacle. Trifolion ECHTERNACH

INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

THE RAPTURE

The Rapture ont souvent été considérés comme les précurseurs de la renaissance du postpunk qui a balayé l’underground indie au début du millénaire. Formé en 1998 par Vito Roccoforte (batterie) et Luke Jenner (guitare, chant), ce groupe crée un mélange entre le son post punk et des éléments de musique électronique et de dance. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

21:30 LUIS CARDOSO

Nostalgic Vision Psychobilly-punk-surf. Une fois n’est pas coutume, nous nous éloignons cette semaine de nos sentiers blues habitels, mais ces trois garçons ont tout à fait leur place dans notre programmation ! Ils jouent entre autres des morceaux d’artistes comme Reverend Horton Heat, HANK 3, Johnny Cash, Elvis, etc. LiquID

11

vendredi friday

19:00 My Morning Jacket

Der 25-jährige deutsch-kolumbianische Jazzpianist Bruno Böhmer Camacho zählt zu den wichtigsten lateinamerikanischen Musikern in Deutschland. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

dimanche 13 sunday

11:30 Apéro’s Jazz

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM cf. 02/11 Mudam

20:00 Elbow

Alternative Rock den Atelier 4’s Abbaye de Neumünster

20:00 Sharon Corr (of The Corrs)

Irish Singer / Songwriter den Atelier Zwischen Hits wie "Make Up" und "Ordinary Road" sowie den Hymnen "Young Birds" und "Ray of Colour" präsentieren uns Yucca auf ihrem zweiten Streich weniger Indie-Rock und dafür viel mehr Elektro-Pop.   Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

mercredi 16 wednesday

Rock den Atelier

22:00 YUCCA and HAL FLAVIN

This jazz quartet plays modern jazz with influence of Brazilian music and Brazilian jazz. It’s about understanding the world through the perspective of the communication, spontaneous ideas with beautiful tunes and swinging groove. LiquID

20:30 Asaf Sirkis Trio Progressive Power Jazz INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

lundi 14 monday

20:00 Bush

Alternative Rock den Atelier

mardi 15 tuesday

20:00 Salut Brassens

Begleitet von ihrem Totalorchester, serviert Sascha Ley einen köstlich schrägen Cocktail aus Chanson und Jazz. Sinnlich und besinnlich, heimlich und unheimlich, gedankenlos und gedanken-

Peut-on encore surprendre en reprenant du Brassens ? Oui ! Comme le prouve Joël Favreau

s les z tou r e v u o Retr ments su n e o n é év ents ll ev A et n d . n Fi lurio

www

.p

World music E 19/11 H 20:00 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

www.citymag.lu

November'11  city agenda luxembourg

SUITE  P. 16


16 Début  P. 15

Musiques Actuelles

Agenda 17

jeudi thursday

20:00 Stephen Malkmus Indie den Atelier

20:30 Paul Fox 4tet feat. Marly Marques Soulful Bossa Nova INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

VOLBEAT

The Danish metal/psychobilly band Volbeat knows how to beat a crowd into submission. The orchestrated energy of their entire set is effortless and mesmerizing. Lead singer and guitarist Michael Poulsen is an intense, poised piece of punk rock perfection. His vocal range varies from classic country, to bellowing sincere rock to stabbing metal rhythmic renderings. When combined with his ability to switch from genre guitar skill sets, Poulsen is the crux of Volbeat but there’s a seldom seen collective dynamic to this band’s performance. No matter what sound you’ll be coming for, Volbeat has something to deliver. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

21:30 KRIS DOLLIMORE

Having performed the length and breadth of the country over the last two years, Kris’s reputation and hard core following is growing by the day. LiquID

vendredi 18 friday

20:00 Cake

Alternative Rock den Atelier

Danielle Hennicot et Michel Clees

Diese Vereinigung von klassischer Musik und Liedtexten ergibt eine Besinnlichkeit der privaten, puren Art, die sich so rein gar nicht zuordnen läßt.  Abbaye de Neumünster

FESTIVAL DE LA PERCUSSION 2011 Opening Night: Percussion Ensembles. opderschmelz DUDELANGE

The Magnets

Voice & beat avec le groupe a cappella de Londres. CAPe ETTELBRUCK

20:30 Paul Fox Collective INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

WYE OAK

Wye Oak has fleeting glimpses of outside influences like Sonic Youth or Fleetwood Mac but they manage the exciting achievement of sounding familiar yet impossible to pin down. The style of their music can be best described as 21st-century folk music, mixed with dense shoegaze guitars,

nearly melodic rhythms, and impeccable splashes of electronic colour. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

samedi 19 saturday

sens et c’est grâce à eux que la coexistence de l’humour et du métal est possible. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

21:00 Concert Lars H.U.G.

17:00 FESTIVAL DE LA PERCUSSION 2011 Jost Nickel, Drum Masterclass opderschmelz DUDELANGE

20:00 Amérique

Ensemble de la Chapelle SaintMarc. Jean Halsdorf, direction. Samuel Barber : "String Quartet op. 11". Igor Stravinsky : "Concerto in E-flat" ("Dumbarton Oaks"). Charles Ives : "The Unanswered Question". Aaron Copland : "Appalachian Spring". Philharmonie

AL DI MEOLA

En duo avec Peo Alfonsi. La carrière internationale d’Al Di Meola commence à 20 ans lorsqu’en 1974, Chick Corea fait appel à lui pour être le guitariste du groupe Return to Forever. Il enregistre"Romantic Warrior", un des joyaux du jazz rock, et devient vite une référence chez tous les guitaristes. Sa discographie compte aujourd’hui plus d’une trentaine d’albums, qui explorent le jazz-rock ou la musique latine. Son style, sa rapidité, sa technique au service de compositions complexes auront une grande influence sur ses contemporains, qu’il joue du jazz, du flamenco ou même du rock. Mais c’est la rencontre musicale et humaine entre Al di Meola et Paco de Lucia qui marquera à jamais la carrière de l’artiste. Il viendra donc accompagné de Peo Alfonsi pour nous présenter son nouvel album, "Pursuit Of Radical Rhapsody", sorti cette année, pour un concert acoustique.  Conservatoire de Musique

Anoushka Shankar

Digne héritière de son père, l’illustre Ravi Shankar, Anoushka Shankar a depuis longtemps déjà, de ses débuts à New Delhi (1995) au succès de son album "Live at Carnegie Hall" (2001) primé d’un Grammy, confirmé ses talents de sitariste d’exception. À l’occasion de la sortie de son tout récent album "Traveller", on l’entendra à la Philharmonie, dans un voyage musical de l’Inde à l’Espagne, sur les traces des Roms, Manouches et Calé. En compagnie, entre autres, du percussionniste "El Piraña" (Israel Suárez, que l’on a déjà pu entendre au Grand Auditorium en companie de Paco de Lucía), et du guitariste flamenco Melon Jimenez, elle explore les similarités entre les deux styles transcendants et passionnés, indissociablement liés à la danse, que sont la musique indienne et le flamenco. Anoushka Shankar nous dévoile un univers musical à son image : virtuose, cosmopolite et épanoui. Philharmonie

FESTIVAL DE LA PERCUSSION 2011

Night of Percussion : Jost Nickel, JH Groove Factory, Playmobeat, Sonido Profundo. opderschmelz DUDELANGE

20:30 J.B.O.

La presse les a qualifiés de groupe de métal humoristique, comédiens exceptionnels et professionnels, rockeurs du nonsens, quartette fou et groupe culte. Mais qu’est-ce qui se cache vraiment derrière J.B.O ? Impossible de fournir une définition ! Une chose est certaine : ils sont les véritables défenseurs du non-

November'11  city agenda luxembourg

en lui apportant son autonomie, prouvant ainsi que ce n’est pas seulement un instrument d’accompagnement au service du chant et de la danse, mais aussi un instrument de création artistique. Unissant autour de lui différentes générations des plus talentueux jeunes musiciens mandingues, il présentera un concert haut en couleur d’une grande richesse rythmique et harmonique. opderschmelz DUDELANGE

21

Lars H.U.G. is one of the leading, most progressive and widely respected Danish artists of his time. He has covered musical genres from new wave to pop, jazz to experimental and even electronic music. He is also an acclaimed visual artist, something that has always been an integrated part of his musical career. He has produced pictures for many of his own covers, and he could be seen as a visual pop artist, for whom music and art are intertwined. He remains one of Denmark’s best loved artists. Abbaye de Neumünster

20

dimanche sunday

11:30 Apéro’s Jazz

lundi monday

20:30 AGNES OBEL

Agnes Obel possède le don rare d’avoir la voix d’un oiseau chanteur. L’album "Philharmonics" est un chef-d’œuvre d’une solitude adorable et gracieuse, bien qu’on ne puisse s’empêcher de penser qu’il s’agit là d’un album plutôt du crépuscule que du soleil, d’un calme mystérieux qui s’installe quand la nuit tombe. Dans ses chansons, elle réussit à fondre différentes humeurs et atmosphères, la formule parfaite pour une prestation sur scène des plus prometteuses. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

22

mardi tuesday

20:00 Blue October Pop / Rock den Atelier

20:30 Big Daddy Wilson

Back to the Roots Acoustic Blues INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

THE WOMBATS Jitz Jeitz 4tet Abbaye de Neumünster

17:00 Georges Paczynski Trio

Concert de jazz & master class avec Georges Paczynski. CAPe ETTELBRUCK

MAMADY KEïTA

Mamady Keïta a donné au djembé ses lettres de noblesses

mercredi wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM

Skateur invétéré, le milieu urbain et le street art influent sur les choix que Lowic Villa nous fait partager à travers ses playlists de novembre. Le 23/11, dans le cadre de My Mudam, il propose le jeune groupe Marie Madelaine (FR) en live. Mudam

20:30 L’ORCHESTRE D’HOMMES-ORCHESTRES

LODHO est un collectif d’artistesmusiciens du Québec : armé du répertoire riche en couleur de Tom Waits, cet orchestre d’affairés nous livre une prestation digne d’un spectacle de foire ou d’un cirque musical, où chaque dérèglement se fait prétexte à la fête. Livrant un puissant hommage à l’univers de Tom Waits, LODHO se joue cependant de ses compositions, en utilisant près de 100 objets et instruments qu’il martèle et caresse au cœur de tableaux vivants. Revisitant les arrangements et mélangeant les styles, les quatre multi-instrumentistes jouent l’un devant l’autre, l’un par-dessus l’autre, s’échangent les instruments et les voix, se mettent les doigts entre les cordes, les bâtons dans les roues, la corde au cou. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

jeudi 24 thursday

20:30 Le Trio Dal

Tango Nuevo INOUI – Café-Concert, Café-Théâtre REDANGE-SUR-ATTERT

Anciens étudiants de l’Institut d’Art de Liverpool, fondé par Paul McCartney, les trois membres de The Wombats excellent dans un post punk pop et dansant. Souvent considéré comme les héritiers des Pet Shop Boys pour la bougeotte, d’Oasis ou Supergrass pour le rock nerveux et des Smiths pour l’ironie des textes, The Wombats est un groupe qui déménage ! "This Modern Glitch", leur second opus sorti en avril dernier, produit par Eric Valentine (Queens of the Stone Age) et Jacknife Lee (U2, REM), allie le trio à un son énorme et à un savoir-faire pop toujours aussi magique ! Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

21:30 TEDDY COSTA

21:30 CEDRIC HENRIOT

18:00 Ouverture du festival Rainy days

20:00 Joshua Redman / Brad Mehldau Duo

Qu’il joue ses propres compositions, de vieux standards du bebop ou encore un nouveau tube pop ou rock, le Joshua Redman / Brad Mehldau Duo donnera aux fans de jazz les meilleures raisons de soupirer, comme le critique de l’Ottawa Citizen après leur concert de l’été 2011 : "Ah, enfin. Du jazz." Ils entamaient tout juste leur carrière quand, pour la première fois, ils se sont produits ensemble sur scène en 1994. Ces musiciens charismatiques, tous deux compositeurs et improvisateurs, Redman au saxophone et Mehldau au piano, font partie aujourd’hui de l’élite du jazz ; dans la longue histoire des duos de jazz, le leur est vraiment un coup de maître. Philharmonie

23

S’il est arrivé tard dans le monde de la musique, on comprend vite que Cédric Hanriot maîtrise tout ce qui touche le son, du grain à la couleur, qu’il est un adepte du travail sur la sculpture et la mise en espace sonores. Ajoutons que son "background" l’a poussé à voyager et vivre aux États Unis où il a vite accompagné des musiciens américains. Il est donc enclin à se frotter à tous les styles, genres et techniques : ses compositions explorent de façon ouverte et volubile le jazz et les autres musiques actuelles, pop, électro, R&B, blues, hip hop que Cedric Hanriot a su s’approprier en les pliant et dépliant, tentant ouvertures, passages, frontières abolies. LiquID

Teddy Costa, Harmonica, Vocals, Slide Guitar. Steph "Fingers" Barincourt, Guitar, Banjo. Patrice Feugas, Bass. Yvan Pedro, Drums. Laurent Dupart, Keyboards. Sébastien Mayor pour le son et la technique. LiquID

vendredi 25 friday

Steve Karier, acteur. Franz-Josef Heumannskämper, mise en scène. Harmonie Municipale de Dudelange. Sascha Leufgen, direction. Mauricio Kagel : "Der Tribun" für einen politischen Redner, Marschklänge und Lautsprecher. Place Guillaume II

20:00 dEUS

Alternative Rock den Atelier

SONIC VISIONS 2011

The Rockhal is proud to present the fourth edition of SONIC VISIONS. What’s it all about? It’s all about discovering new exciting bands. So get ready for two days of fresh new music. The line up is not 100% finished, but we already can offer you amongst others: The Drums, Metronomy, Yuksek, Katzenjammer and Rubik. From Luxembourg we will welcome Claudine Muno and The Luna Boots, Birdbones, Angel at

my Table. The rest of the line up will be announced very soon! Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

22:00 PORN QUEEN

21:30 Rodrigo y Gabriela

22:00 Fiebre Cubana

© Eric Durrer

Comme promis, le concert avec Fiebre Cubana prévu pour septembre a juste été reporté et leur concert clôturera l’année des concerts de salsa. Ce projet dirigé par le percussioniste luxembourgeois Eric Durrer rassemble quelques-uns des meilleurs musiciens de musique cubaine installés en Europe. Fiebre Cubana propose un répertoire de classiques de la musique cubaine, en allant du Son a la Rumba et passant par le latin jazz.   Brasserie de l’Arrêt (Cubana Café)

samedi 26 saturday

Porn Queen was founded by two Luxembourgish residents Lucas Ferraz (vocals/guitar) and Fred Barreto (lead guitar) from Brasil. After Yves DeVille (drums) and Dan Fastro (bass) from Luxembourg joined them, Porn Queen was born.The band members came from different musical directions such as blues, funk, heavy metal and rock, Porn Queen’s style has always been high energy Rock’n’Roll. LiquID

dimanche 27 sunday

11:30 Apéro’s Jazz

20:30 INCUBUS

After five long years, the wait is finally over! Incubus’ 6th studio album, "If Not Now, When?", is there! Formed 20 years ago and virtually silent for the last five, the return of Incubus to the frontstage is one of the most anticipated events in recent music history. And the band’s latest recording truly is one of this year’s albums that matter most. Frontman Brandon Boyd describes it himself as nothing less than an "unabashed, romantic, lush, sonic love letter to the world. It’s darker, slower, more rich, more refined, and more involved than anything Incubus has birthed to date." Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

SONIC VISIONS 2011 cf. 25/11 Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Acoustic Rock den Atelier

LiquID JAZZ HOUSEBAND

Notre Houseband est de retour ce mois-ci pour nous présenter un autre aspect, un angle de vue différent, sur le jazz aussi bien classique que contemporain. David Laborier à la guitare, Romain Heck à la basse, Jeff Herr à la batterie. LiquID

mercredi 30 wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM

20:00 Concert avec sous-titres

Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Peter Rundel, direction. Pascal Meyer, Xenia Pestova, piano. Teodoro Anzellotti, accordéon. Matthias Koole, guitare électrique. Béatrice Daudin, Benjamin Schäfer, percussion. Jean Sibelius : "Stormen (La Tempête/Der Sturm) op. 109 N° 1: Prélude". Arnold Schönberg : "Begleitmusik zu einer Lichtspielscene (Musique d’accompagnement pour une scène de film) op. 34". Erik Satie : "Cinéma. Entr’acte symphonique du ballet ‘Relâche’ pour le film de René Clair ‘Entr’acte’". Peter Ablinger : "Wachstum Massenmord" für Orchester und Untertitel (création/Uraufführung, commande Philharmonie Luxembourg). Franz Liszt : "Mazeppa. Poème symphonique N° 6". Clemens Gadenstätter : "Fluchten/Agorasonie" für Solisten, Orchester und Raum. Backstage 19h30 : "Meet the composer – Peter Ablinger und Clemens Gadenstätter im Gespräch" (D) Philharmonie

mardi 29 tuesday

cf. 02/11 Mudam Dorel Dorneanu Abbaye de Neumünster

19:30 PINBACK

C’est en 1998 à San Diego que Rob Crow (Heavy Vegetable) et Armistead B. Smith (Three Mile Pilot) décident de former Pinback. Très rapidement, le duo oriente sa musique vers du pop rock indé à l’atmosphère étrange et personnelle. Au fil des années, ces musiciens se sont créé une identité musicale reconnaissable faite de claviers, de guitares et de voix qui s’entrecroisent. Vous pourrez déjà découvrir, sur scène, certains de leurs nouveaux morceaux. Ceci laisse présager un album haut en couleur maniant avec intelligence un rock indépendant catchy et des mélodies décomplexées. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Round 6-CeCiL’s Afterwork – Sascha Ley and Natasa Gehl

Avec leur nouveau projet, Sascha Ley et Natasa Gehl cherchent et recherchent un langage musical particulier, qui reflète aussi bien leur plaisir d’explorer des sons et sonorités, des mots et syllabes que la spontanéité de leur rencontre. Leur musique se place à l’intersection de propres compositions, du folklore imaginaire, du jazz et de la musique populaire, contemporaine et improvisée.  Cercle Cité

20:00 Luxembourg Jazz Orchestra feat. David Linx

Luxembourg Jazz Orchestra. Ernie Hammes, direction. David Linx, vocals. Philharmonie

20:00 Heather Nova Singer / Songwriter den Atelier

22:45 Oskar Serti va au concert. Pourquoi ?

Concert théâtral pour grand ensemble et personnel de salle de concerts. Klangforum Wien. Jean Deroyer, direction. Salome Kammer, voix. Risgar Koshnaw, voix (chant kurde). Jerome Ibrahim Todd, voix (rap). Yaron Deutsch, guitare électrique solo. Dimitrios Polisoidis, alto électronique. Gerald Preinfalk, saxophone. Peter Böhm, Florian Bogner, sonorisation. Patrick Corillon, scénographie, objets, texte. Markus Kupferblum, mise en scène. Musique de Peter Ablinger, Georges Aperghis, Pierluigi Billone, Elliott Carter, Franco Donatoni, Beat Furrer, Bernhard Gander, Stefano Gervasoni, György Kurtág, Bernhard Lang, Matthias Pintscher, Enno Poppe, Gerald Resch, Erik Satie, R. Murray Schafer, Wolfram Schurig, Giacinto Scelsi, Vladimir Tarnopolski. Philharmonie

n nt o r eve sur u o y s it nt subm z vos eve ive r c . s o net/11 In i r u l p 7 . wwwn décembre : 0 Éditio

www.citymag.lu


LES THéÂTRES DE LA VILLE DE LUXEMBOURG

COLLAGE ROBYN ORLIN

VENUS ... HAVE YOU HUGGED, KISSED AND RESPECTED YOUR BROWN VENUS TODAY? A PROJECT BY ROBYN ORLIN WORLD PREMIÈRE IN FRENCH & ENGLISH, WITH ENGLISH & FRENCH SURTITLES

16 & 17 NOVEMBRE 2011 AT 8PM AT THE GRAND THéÂTRE

Adults 20 € / students 8 € InformAtIon www.theAtres.lu BookIng www.luxemBourgtIcket.lu t. +352/47 08 95-1 grAnd théâtre 1, rond- poInt schumAn l-2525 luxemBourg


18 Tsar de la musique

Valery Gergiev & le London Symphony Orchestra Chef permanent du LSO, Valery Gergiev est un surdoué de la direction d’orchestre. Valery Gergiev, the Permanent Music Director of the LSO, is an outstanding orchestra conductor. N Lisbeth Owen  O Marco Borggreve

P

our son retour à la Philharmonie, Valery Gergiev a troqué l’Orchestre du Théâtre Mariinsky contre le London Symphony Orchestra, proposant Tchaïkovski et Prokofiev aux côtés de l’une des plus grandes compositrices de notre temps, Sofia Gubaïdulina. Directeur artistique et général du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg depuis plus de 20 ans, Valery Gergiev, d’origine caucasienne – ossète plus exactement –, est l’une des figures majeures de la vie musicale russe, faisant de son théâtre l’un des plus réputés et allant jusqu’à éclipser son rival de toujours, le Théâtre du Bolchoï de Moscou. Cet homme a un emploi du temps surchargé : « Je ne vois rien d’anormal à diriger un opéra le soir et à participer le lendemain à des réunions à propos des coproductions ou du prix des costumes. » Avec plus de 200 concerts par an, Valery Gergiev a su s’imposer dans son pays et à l’étranger où il poursuit une carrière de chef invité, parcourant le monde, de Londres à New York, en passant par Vienne et Paris. Le duo Gergiev/LSO est un habitué de Prokofiev puisqu’il a déjà enregistré l’intégrale de ses symphonies. On devrait retrouver, dans La Première Symphonie qui sera jouée, toute la fougue et la virtuosité de son enregistrement. Le London Symphony Orchestra, bien connu sous ses initiales LSO, attire depuis sa formation en 1904 de brillants interprètes issus des quatre continents et collabore avec des chefs, mais aussi des solistes dont la liste est unique. Ses activités ne se limitent pas aux concerts qu’il donne, il travaille également à un programme éducatif local, largement récompensé, d’une vitalité exceptionnelle, offrant l’opportunité à un large public de s’immerger dans l’univers de la musique classique. LSO Live a été l’un des premiers labels classiques à s’ouvrir au téléchargement et à utiliser Internet. En 2008, le LSO a lancé le Youtube Symphony Orchestra, devenant ainsi le premier orchestre en ligne. Née en 1931 à Chistopol, en République tartare, Sofia Gubaïdulina est reconnue tardivement en Union Soviétique. C’est à 53 ans seulement qu’elle obtient, grâce à Gidon Kremer, un visa pour Lockenhaus et sort alors de l’anonymat. Elle compose lentement, avec soin, élabore, relit, retravaille, conceptualise avec rigueur et passion une musique de dimension mystique qui recherche, au-delà du son, la beauté et l’harmonie. Avec l’accordéon que l’on entend dans Fachwerk, elle apporte un timbre inhabituel dans le programme très russe de cette soirée luxembourgeoise. Q

Concert classique E 21/11 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.philharmonie.lu

November'11  city agenda luxembourg

« J’ai grandi dans l’idée que pour survivre, il faut travailler dur. » “I grew up with the idea that to survive, one has to work hard.” Valery Gergiev (interview Christian Merlin, Le Figaro)

V

alery Gergiev is back at the Philharmonie, this time with the London Symphony Orches­tra rather than the Mariinsky Theatre Orchestra, with a programme that includes works by Tchaikovsky, Prokofiev and one of the greatest female composers of our time, Sofia Gubaïdulina. Valery Gergiev, who comes from Ossetia in Russia’s Caucasus region, has been the Artistic and general director of the Mariinsky Theatre in SaintPetersburg for more than 20 years and is one of the leading lights in Russian music circles, having built such a reputation for his theatre that it has begun to eclipse its traditional rival, the Bolshoi Theatre in Moscow. The man has an incredibly busy timetable: “I don’t see anything wrong in conducting an opera one evening and taking part in meetings about co-productions or the price of the costumes the day after.” With more than 200 concerts per year, Valery Gergiev has made his mark in his country and abroad, where he pursues a career as guest conductor, travelling around the world, from London to New York, from Vienna to Paris. The Gergiev/ LSO combination is well used to the works of Prokofiev since it has already recorded all of his symphonies. The first Symphony, which will be played at the Philharmonie, will most likely be imbued with all the spirit and virtuosity of the recording.

Since its formation in 1904, the London Symphony Orchestra, which is widely known under its acronym LSO, has been drawing brilliant players from all corners of the world and has been working with the greatest conductors and soloists. Its activities are not limited to the concerts that it stages; it is also working on a local educational programme of exceptional vitality which has been extensively praised, providing an opportunity to many people to experience the world of classical music. LSO Live was the one of the first classical labels to support downloading and to use the Internet. In 2008, the LSO launched the Youtube Symphony Orchestra, thus becoming the first online orchestra. Sofia Gubaïdulina was born in 1931 in Chistopol, in the Republic of Tatarstan. It took a long time for her to become recognised in the Soviet Union. She was 53 when she obtained a visa for Lockenhaus, thanks to Gidon Kremer, which is what propelled her out of anonymity. She composes slowly, with great care, elaborates, re-reads, reworks, conceptualises with rigor and passion a music with mystical undertones in a quest for beauty and harmony, beyond mere tonality. With the accordion which one hears in Fachwerk, she contributes an unusual sound to the very Russian programme of this event in Luxembourg. Q

www.citymag.lu


Musique classique

19

Agenda Thomas Bauer

Voix de baryton

02

mercredi wednesday

20:00 AllerséilenConcert

Programme : Johann Adolf Hasse et Johann Michael Haydn. Église Saint-Michel

04 Les Solistes Européens dirigés par Pierre Cao, que l’on ne présente plus à Luxembourg, affichent un programme original, nous entraînant hors des sentiers battus avec entre autres le remarquable baryton allemand Thomas Bauer. Il chantera, avec l’incontestable talent qu’on lui reconnaît, des lieder de Schubert et deux œuvres trop rarement jouées, au charme méconnu : la Sinfonia n° 9 “Suisse” de Mendelssohn et la Symphonie n° 34 de Mozart. Les Solistes Européens, conducted by Pierre Cao, who needs no introduction in Luxembourg, offer an original programme, leading us away from the well-trodden path. Amongst the performers will be the remarkable German baritone Thomas Bauer, who will use his incontestable talent to interpret Schubert’s lieder and two works of unrecognised charm that are played only too rarely: Mendelssohn’s Swiss Symphony No.9 and Mozart’s Symphony No.34. Solistes Européens Luxembourg E 07/11 H 20:00 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

vendredi friday

20:00 L’Orchestre des Jeunes de la Grande Région (CMGR)

Leonard Bernstein : "Candide Ouverture". George Gershwin : "Rhapsody in Blue". Leonard Bernstein : "On the Waterfront". Daniel Schnyder : "Music for Symphony and Jazz Band". Chef d’orchestre : André Bellmont.  Conservatoire de Musique

lundi 07 monday

20:00 Rencontres SEL A-II Thomas Bauer, baryton. Solistes Européens, Luxembourg. Pierre Cao, direction. Wolfgang Amadeus Mozart : "Mauerische Trauermusik K.477". Franz Schubert : Lieder (arrangements de Max Reger et d’Anton Webern) "An die Musik op.88 n°4 D.547", "Greisengesang op.60 n°1 D.778", "Tränenregen op.25 n°10 D.795", "Der Wegweiser D.911", "Der Erlkönig en sol mineur D.382". Félix Mendels­ sohn-Bartholdy : "Sinfonia n°9 en ut majeur Suisse". Wolfgang Amadeus Mozart : "Symphonie n°34 K.338 en ut majeur" (Menuet K.409 inclus).    Philharmonie

08

mardi tuesday

20:00 Récital d’orgue Ian Bostridge

Photo: Simon Fowler

www.citymag.lu

OPL E 17/11 H 20:00 S Dans le cadre du Luxembourg Festival I Philharmonie J www.opl.lu

samedi saturday

20:00 Tetraktys String Quartet

Giorgos Panagiotidis, violon. Konstantinos Panagiotidis, violon. Ali Basegmezler, alto. Dimitris Travlos, violoncelle. Les quatre jeunes musiciens du Tetraktys String Quartet, baptisé d’après le symbole pythagoricien de l’harmonie et de la perfection et nominé par le Megaron d’Athènes pour le prestigieux cycle Rising stars de l’ECHO (European Concert Hall Organisation), ont à cœur d’associer les répertoires classique et contemporain. À la Philharmonie, on les entendra dans le second (1806) des célèbres Quatuors "Razoumovski" de Ludwig van Beethoven, considéré par quelques musiciens de l’époque comme "une mauvaise farce de toqué", "une musique de cinglé" ou, selon un violoniste, que l’on "ne peut pas considérer comme de la musique", ce à quoi Beethoven répondit : "ce n’est pas pour vous, c’est pour les temps à venir". Les "Dix Pièces" ("Esquisses") (1938-1947) de Nikos Skalkotas revisitent passacaille, caprice et autres ragtime. Alberto Ginastera (professeur d’Astor Piazzolla dans les années 1940) a, quant à lui, délibérément gommé toutes incidences folkloriques pour la deuxième version de son "Second Quatuor" (1958/1967), vers un "néo-expressionnisme" d’une extrême densité. Philharmonie

dimanche 13 sunday

17:00 Ensemble I Gorghi

Kiara Sealy, soprano. Sabine Vermeersch, traverso. Jean-Luc Blasius, chalumeau. Idoia Bengoa, basson. Jean Weber, clavecin. Concert organisé par les Rencontres Musicales de la Vallée de l’Alzette. Église St-Michel

18:00 Concert de clôture

A very British tenor

Artist in residence at the Philharmonie, this Great British tenor has one of the most astonishing voices of our time. Accompanied by the Luxembourg Philharmonic Orchestra and conductor Emmanuel Krivine, he sings the troubled Our Hunting Fathers by Britten, which has as its theme the issues of Man’s relationship with the animal world and 1930s dictatorships. Artiste en résidence à la Philharmonie, le grand ténor britannique a l’une des voix les plus étonnantes du moment. Accompagné par l’OPL et son chef Emmanuel Krivine, il chantera le troublant Our Hunting Fathers de Britten, animé par la question des relations de l’homme au monde animal et celle des dictatures des années 30.

12

Avec Kalevi Kiviniemi (Lahti, Finlande). D’automne 2011 à l’automne 2012, le Festival d’orgue de Dudelange fêtera un triple anniversaire : le centenaire des grandes orgues de l’église Saint-Martin de Dudelange, placé sous le patronage de S.A.R le Grand-Duc, le dixième anniversaire de la rénovation de l’orgue et le dixième anniversaire de la fondation du Festival d’orgue de Dudelange. Une spécificité du Festival d’orgue de Dudelange est la retransmission du jeu des musiciens sur un grand écran placé dans le chœur de l’église. Pour le Centenaire de l’orgue, le Festival a invité les organistes les plus renommés pour un total de 18 concerts. Église paroissiale Saint-Martin DUDELANGE

11

vendredi friday

12:30 Concerts des Lauréats

Au cours de ce concert, vous découvrirez les jeunes lauréats du concours luxembourgeois et européen pour jeunes solistes de l’UGDA. www.lcto.lu Église Protestante de Luxembourg

Concours pour jeunes solistes UGDA. 28e Concours Luxembourgeois pour Jeunes Solistes avec Concours Européen pour gros cuivres et chant. Concert de clôture du concours avec la Koninklijke Harmonie SainteCécile Eijsden (NL). Direction : Jan Cober. Le concert sera suivi vers 19h15 par la proclamation des résultats. Réservation obligatoire : direction@ugda.lu.  Conservatoire de Musique

20:00 Kozena / Martineau

Magdalena Kozena, mezzosoprano. Malcolm Martineau, piano. Maurice Ravel : "Vocalise-étude (en forme de habanera)". Claude Debussy : "Ariettes oubliées L 60". Benjamin Britten : "A Charm of Lullabies op. 41". Brett Dean : "Poems and Prayers". Gabriel Fauré : "Le Papillon et la fleur op. 1 N° 1", "En Sourdine op. 58 N° 2", "Rêve d’amour op. 5 N° 2", "Après un rêve op. 7 N° 1". Olivier Messiaen : "Poèmes pour Mi (2e livre) Sim. I/17a". Philharmonie

15

20:00 Mise en musique du film muet "Der müde Tod"

Avec Wilfried Kaets (orgue) et Norbert Krämer (percussions). Église paroissiale SaintMartin DUDELANGE

16

mercredi wednesday

20:00 Trio Wanderer

© Marco Borggreve

Les œuvres musicales et les textes de Franz Liszt, joués et lus par le Trio Wanderer et le comédien français Eric Génovèse. CAPe ETTELBRUCK

jeudi 17 thursday

20:00 oPL / Krivine / Bostridge /  Schneider

Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Emmanuel Krivine, direction. Ian Bostridge, ténor. Michael Schneider, orgue. Wolfgang A. Mozart : "Sinfonie N° 33 B-Dur (si bémol majeur) KV 319". Benjamin Britten : "Our Hunting Fathers op. 8". Camille Saint-Saëns : "Symphonie N° 3 en ut mineur (c-moll) op. 78 (Avec orgue/Orgelsymphonie)". Backstage 19h15 SMC Norbert Abels : "Die verworrenen Wege der Schuld". Philharmonie

vendredi 18 friday

20:00 OPL / Krivine / Bostridge

Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Emmanuel Krivine, direction. Ian Bostridge, ténor. Benjamin Britten : "Our hunting fathers op. 8". Symphonic cycle for high voice and orchestra. Philharmonie

samedi 19 saturday

20:00 Amérique

Ensemble de la Chapelle SaintMarc. Jean Halsdorf, direction. Samuel Barber : "String Quartet op. 11". Igor Stravinsky : "Concerto in E-flat (Dumbarton Oaks)". Charles Ives : "The Unanswered Question". Aaron Copland : "Appalachian Spring". Philharmonie

European Union Baroque Orchestra

mardi tuesday

20:00 ActArt Konzert Oper im Taschenbuchformat

Carine Forget, Flöte. Carlo Jans, Flöte, Piccolo, Altflöte. Katrin Reifenrath, Klavier. Werke von G. Rossini, W. A. Mozart, J. Feld, T. Boehm, Luc Grethen (Uraufführung), A. F. Doppler, C. Ciardi, F. K. Doppler. Conservatoire de Musique

Dir. Lars Ulrik Mortensen, Maria Keohane, Sopran, Sebastian Philpott, Trompete. "Echoes to the celestial realm". G.F. Haendel : "Ah! Che troppo ineguali, HWV 230" ; "Concerto grosso F-Dur, op. 6 Nr. 2, HWV 320" ; "Il Pianto di Maria,

HWV 234", tatsächlich von GB Ferrandini). G. Torelli : "Sonate D-Dur (G1) für Trompete, Streicher und b.c.". J.S. Bach : "3. Brandenburgisches Konzert" ; "Kantate 51 Jauchzet Gott in allen Landen". Trifolion ECHTERNACH

lundi 21 monday

20:00 London Symphony Orchestra / Gergiev

London Symphony Orchestra. Valery Gergiev, direction. Sergueï Prokofiev : "Symphonie N° 1 en ré majeur (D-Dur) op. 25" (Symphonie classique). Sofia Gubaidulina : "Fachwerk für Bajan, Schlagzeug und Streicher". Piotr Ilitch Tchaïkovski : "Symphonie N° 5 en mi mineur (e-moll) op. 64". Backstage 19h15 SMC Stefan Fricke : "Wildwuchs & Zucht – Die Komponistin Sofia Gubaidulina, Gärtnerin der Klänge und akustischen Beete" (D).  Philharmonie

mardi 22 tuesday

20:00 Academy Chamber Orchestra Jack Martin Händler

Academy Chamber Orchestra Schengen Bratislava. Jack Martin Händler, direction. Ladislav Fancovic, piano.  Wolfgang Amadeus Mozart : "Concert pour piano et orchestre no 9, en mi bémol majeur (Jeune homme)". Edward Elgar : "Introduction et allegro op. 47". Wolfgang Amadeus Mozart : "Ein Musikalischer Spass". Philharmonie

mercredi 23 wednesday

20:00 Michel Bouvard

Hommage à Jehan Alain. Michel Bouvard, orgue. Jehan Alain : "Première Fantaisie JA 72", "Deuxième Fantaisie JA 117". Nicolas de Grigny : "Récit de tierce en taille Fugue à 5". Jehan Alain : "Trois Danses JA 120A". Marcel Dupré : "Cortège et litanie op. 19 N° 2". Jean Bouvard : "Noël provençal", "Variations sur un Noël basque". Jehan Alain : "Le jardin suspendu JA 71". Maurice Duruflé : "Prélude (Suite op. 5 N° 1)". Jehan Alain : "Litanies JA 119 pour orgue". Maurice Duruflé : "Prélude et fugue sur le nom d’ALAIN op. 7". Philharmonie

17:30 Weekend des instruments à vent

Au programme, des œuvres variées du répertoire classique, des arrangements de thèmes connus, des pièces avec soliste et même une symphonie pour orchestre d’harmonie. De 17h30 à 19h : Cuivres (ensemble de cors, grand ensemble de cuivres et groupes de musique de chambre). Conservatoire de Musique

19:30 concert du CMNord CAPe ETTELBRUCK

20:00 Concert de Gala

Harmonie Municipale d’Esch-surAlzette. Concert de Gala. Au programme figurent entre autres des œuvres de R. Wagner, P. Mascagni, E. Elgar, J. Williams, B. Appermont, J.Van der Roost, A. Waignien. Direction : David Reiland. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Weekend des instruments à vent

Orchestre d’Harmonie du CML. Conservatoire de Musique

samedi 26 saturday

16:00 Weekend des instruments à vent

De 16h à 18h : Bois (ensembles de clarinettes, saxophones, bassons, flûtes traversières et groupes de musique de chambre). Conservatoire de Musique

20:00 Ensemble Vocal Cantica

Musique vocale sous la direction de Jean-Paul Majerus.   CAPe ETTELBRUCK

Festival – Weekend des instruments à vent Orchestre d’Harmonie du CML Conservatoire de Musique

dimanche 27 sunday

17:00 Michèle Kerschenmeyerrschenmeyer

vendredi 25 friday

12:30 Ex Tempore

Les pages d’or de la musique instrumentale du 13e siècle à la Renaissance avec l’ensemble Syntagma. Ce concert de midi vous fera voyager dans l’époque des musiques anciennes. L’ensemble Syntagma se consacre à des répertoires oubliés, tant de musique médiévale, que de musique de la Renaissance, ainsi que de musique baroque, et se compose de chanteurs, d’instruments à vent et à cordes. Au programme figurent des œuvres de Gauthier d’Epinal, Jehan de Lescurel, Bartolino da Padova, Landini et anonymes, interprétés par Alexandre Danilevski (luth et vièle) et Sophia Danilevski (vièle à archet). www.lcto.lu Église Saint-Michel

© Myriam Rollmann

Récital de piano dans le cadre du cycle "Schubert et le piano". CAPe ETTELBRUCK

Wiener Mozart Trio

Château de Bourglinster BOURGLINSTER

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve e t iv r Insc rio.n0e7/11 u l p . wwwn décembre : Éditio

November'11  city agenda luxembourg


20 Atelier « Le monde en pixels » : Andrea, Amelie, Adam, Emilia, Iris, Pierre, Laurentina Autour de l’œuvre de Xavier Vehlan, 07/07/11

Traffo & Exit07

PICelectroNIC Un après-midi divertissant plein de découvertes, de jeux et d’expérimentations autour du disque vinyle qui fait écouter – et voir – le son différemment. An enjoyable afternoon full of discoveries, games and experiments with vinyl records which make you hear – and see – sound differently. Nelvire bastendorff

T

raffo et Exit07 s’associent pour une après midi consacrée à la création musicale sous toutes ses formes. Concerts, performances, sets DJ, ateliers destinés aux enfants et aux adultes se répartissent dans les espaces du CarréRotondes. La nouvelle édition place le disque vinyle au centre des spectacles, renouant avec ce support au charme désuet qui revient cependant en force sur la scène musicale actuelle, lorsque les artistes – en réponse à une industrie de la musique en crise et à la multiplication du support numérique et du téléchargement – désirent produire des objets tangibles, sensibles, aux sonorités si particulières. Le disque vinyle, objet qui se manipule, se scratche de différentes manières, est intimement lié à la naissance de certaines formes musicales de la fin du 20e siècle et continue d’influencer les créations d’aujourd’hui jouant du mix, des variations des sens de lecture, des coupes franches dans la continuité des sons et des mélodies. Pour preuve, les artistes et spectacles invités pour PICelectroNIC 2011. Betsy Dentzer se fera un plaisir d’échanger vos disques, vos cassettes audio ou vos CD contre d’autres objets au choix, à condition de la convaincre de la qualité de vos trouvailles sonores… Bim Plackenteller est un « manipulateur-conteur » de disques très véloce : vous pourrez écouter des chansons, des airs connus, des ritournelles d’un autre temps, seulement si vous êtes capables de les choisir aussi rapidement que lui… D’un point de vue plus scientifique, le disque vinyle subissant traitements et transformations, servira à mieux faire comprendre certaines lois physiques dans le cadre d’un atelier. Pour le repos des corps et les plaisirs des voyages immobiles, le « Lauschbar » offre fauteuils confortables et casques sonores pour écouter en toute quiétude des histoires, des contes du monde entier et dans toutes les langues. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de comprendre tous les langages pour savourer la musique d’une langue étrangère… Dan Tanson propose une performance participative qui montre comment on écoutait la musique avant le support numérique. Pour certains, cela semblera venir des temps préhistoriques… Comme la musique ne peut se défaire de la danse, DJ Ouaf Ouaf créera en direct, en fin d’après-midi, des sets sonores irrésistiblement variés et rythmés pour bouger et s’amuser. D’autres surprises encore attendent petits et grands… amoureux et curieux des sons d’hier et d’aujourd’hui... Q

Photo: Sven Becker

Photo: Bim Plackenteller

Photo: Sven Becker

Photo: Daniel Clarens

Photo: Sven Becker

November'11  city agenda luxembourg

T

raffo and Exit07 join forces for an afternoon dedicated to musical creation in all its forms. Concerts, performances, DJ sets, workshops for children and adults will be taking place in the exhibition spaces of CarréRotondes. The new edition puts the vinyl record centre stage, harking back to the charms of bygone days that are nevertheless making a reappearance on the current music scene, with artists taking a stand to produce tangible, sensitive objects with very particular sounds, in reply to a crisis-hit music industry and the proliferation of digital media and downloading. The vinyl record, an object that can be manipulated and scratched in various ways, is intimately linked with the birth of certain forms of music from the end of the 20th century which continue to influence today’s creations, by mixing, changing turntable direction, making cuts in the continuity of sounds and melodies. The artists and performers invited for PICelectroNIC 2011 bear witness to this: Betsy Dentzer will be happy to exchange your records, your audio cassettes or your CDs for other items of your choice, provided that you convince her of the quality of your acoustic finds… Bim Plackenteller is a super-fast record “manipulator-storyteller”: you can listen to songs, familiar strains, tunes from days gone by, but only if you are able to choose them as quickly as he can… From a more scientific point of view, when a vinyl record undergoes such treatment and transformations, it can be used to create a better understanding of some laws of physics within the context of a workshop. To rest and experience the pleasures of motionless travel, the “Lauschbar” offers comfortable armchairs and headphones to listen in complete peace and quiet to stories, tales from the whole world over and in all languages. In any case, there is no need to know languages to enjoy music in a foreign tongue… Dan Tanson is offering a participatory performance that shows how music was listened to before the advent of digital media. For some, this will seem to hark back to prehistoric times… As music cannot be separated from dance, at the end of the afternoon DJ Ouaf Ouaf will create some irresistibly varied and rhythmic live sound sets to get everyone moving and enjoying themselves. Many other surprises for young and old alike await all those who are fans or simply curious about the sounds of yesterday and today. Q

Festival for headbanging kids and grooving parents E 05/11 H 14:00-19:00 S Réservations souhaitées I CarréRotondes J www.traffo.lu

www.citymag.lu


Jeune Public

21

Dan Tanson / Victor Villena

Photos : Sébastien Grébille, Panamarenko, Magica Club Lëtzebuerg, Pierre Morel

D’Anna an di nei Welt

D’Anna an hir Famill verloossen Europa op engem Ozeandampfer a wanderen an Amerika aus. Op dëser laanger Rees denkt dat butzegt Meedchen, traureg a verloossen, un dat Liewen dat et hannert sech léisst, bis et engem talentéierten a sympatheschen Bandoneonsspiller begéint… Eng Geschicht déi engem un d’Häerz geet, voller Hoffnung, mat der ganz spezieller Nostalgie vum Bandoneon. Anna et sa famille quittent l’Europe à bord d’un long-courrier, direction les États-Unis. Traversant l’Atlantique, la petite fille, triste et perdue, pense à la vie qu’elle quitte lorsqu’elle rencontre un talentueux et sympathique bandonéoniste… Une histoire touchante et pleine d’espoir au timbre nostalgique très particulier du bandonéon. E musikalescht Mäerchen, Kreatioun E 12/11 S Op Lëtzebuergesch. Vu 5 Joer un I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Charlot en musique

mudamini workshop

Atelier

Compagnie Defracto

La ruée vers l’or a conservé toute la magie, la finesse et la poésie d’un monde vu en noir et blanc sans paroles. Charlot, vagabond sentimental, révolté, asocial, emmène le public dans un voyage hypersensible, à la fois espiègle et grave. Ce ravissement hors du temps est exalté par le piano d’Hugues Maréchal qui accompagne les images. The Gold Rush retains all the magic, subtlety and poetry of a world in black and white, without words. Charlie, a sentimental, rebellious, antisocial vagabond, takes the public on a finely portrayed journey, mischievous yet at the same time serious. The timeless delight of this piece is intensified by a piano accompaniment by Hugues Maréchal.

Un atelier en résonance avec les œuvres de Panamarenko qui construit des machines volantes très originales. En quelques heures, les enfants inventent leur propre « engin » prêt à décoller ou non grâce à des associations de matériaux et d’objets de toutes sortes. L’imagination et le rêve de survoler le monde sont au rendez-vous ! A workshop in resonance with the works of Panamarenko who builds highly original flying machines. In just a few hours, children will be inventing their own “engine”, some ready for take off, using a combination of all sorts of materials and objects. Imagination and dreams of flying high are the order of the day!

Pendant deux jours, ateliers, concours et spectacles de magie sont proposés aux adolescents et jeunes adultes par le Service National de la Jeunesse en collaboration avec le Magica Club Lëtzebuerg. Le planning est intense et vous apportera tous les secrets et savoirs nécessaires pour débuter dans le monde mystérieux et habile de la magie. Spread over two days, workshops, competitions and magic shows are being offered to teenagers and young adults by the Service National de la Jeunesse in collaboration with the Magica Club Lëtzebuerg. The programme is intense and will reveal all the secrets and skills you need to make your debut in the mysterious, clever world of magic.

Le spectacle aborde la jonglerie comme une activité visuelle et rythmique constituée de lignes, de points. Les mouvements des corps et des éléments dessinent une partition fascinante pour les yeux qui délivre du cirque actuel une esthétique recherchée. Sans paroles, Circuits fermés s’adresse à tout public dès l’âge de huit ans. The show approaches juggling as a visual and rhythmic technique made up of lines and points. The movements of bodies and objects trace a fascinating graphic composition for the eyes, creating much sought-after aesthetic expression from the circus world. Without saying a word, Circuits fermés speaks to all audiences from eight years old upwards. .

Arts plastiques E 17 & 24/11 H 14:30 R 2h S Pour enfants de 6 à 12 ans. En luxembourgeois, français, allemand et anglais J www.mudam.lu

Festival de magie pour adolescents E 05/11 H 14:00 R 4h E 06/11H À partir de 09:00 I Abbaye de Neumünster J www.magica.lu

Cirque E 16/11 H 19:00 S À partir de 8 ans I CarréRotondes J www.rotondes.lu

La ruée vers l’or

Cinéma paradiso, ciné-concert E 27/11 H 15:00 R 72’ S À partir de 8 ans I Cinémathèque J www.cinematheque.lu

L’envol

Magica Club

Circuits fermés

Sciences & spectacles

Photo: MNHN

Science Festival 2011

Un festival réjouissant qui chaque année fait la joie du public. Ein Festival der Freude, das jedes Jahr das Publikum begeistert.

Petits et grands expérimentent les phénomènes scientifiques grâce à des ateliers, des spectacles, des expositions. En français, en allemand, en luxembourgeois, la manif­ estation s’adresse à tous les publics. Des histoires de cornichons qui brillent dans l’obscurité aux trouvailles pour faire revenir la lumière en passant par des situations spectaculaires, ce sont autant de moments divertissants pour découvrir les sciences dans la joie et la bonne humeur. Chacun trouvera son bonheur dans un très grand choix d’ateliers. Que vous aimiez ou non les araignées ou les chauves-souris, il est temps de mieux les découvrir. Ou alors préférez-vous vous concentrer sur la lumière, les couleurs, les nombres, la nourriture, la mécanique, les mathématiques… ?

Klein und Groß erleben wissenschaftliche Phänomene im Rahmen von Workshops, Aufführungen, Ausstellungen, die in Französisch, Deutsch und Luxemburgisch stattfinden und an alle Publikumskategorien ausgerichtet sind. Zahlreiche Facetten der Freizeitgestaltung ermöglichen die Entdeckung der Wissenschaften mit Freude und guter Laune, wie beispielsweise die Geschichten von sauren Gurken, die im Dunkeln leuchten bis hinzu Erfindungen, die das Licht unter spektakulären Bedingungen erzeugen. Jeder wird im Rahmen der zahlreichen Workshops auf seine Kosten kommen. Wenn Sie Spinnen oder Fledermäuse nicht mögen, ist es vielleicht an der Zeit diese besser kennen zu lernen oder möchten Sie sich eher dem Licht, den Farben, den Zahlen, der Nahrung, der Mechanik, der Mathematik widmen...?

Festival E 12 & 13/11 H 10:00-18:00 S Pensez à réserver vos places pour les spectacles ! En français, allemand, luxembourgeois I Abbaye de Neumünster et MNHN J www.science-festival.lu

www.citymag.lu

November'11  city agenda luxembourg


22

Jeune Public

Agenda LUXEMBOURG Abbaye de Neumünster Magica Club

Während zwei Tagen organisieren der SNJ (Service National de la Jeunesse) in Zusammenarbeit mit dem Magica Club Lëtzebuerg einen Workshop für Zauberei für Jugendliche und junge Erwachsenen im Alter von 12 bis 25 Jahren. Auf dem Programm stehen neben einer Einführung in die Magie ebenfalls ein intensives Training, ein Auftritt der Zauberlehrlinge vor Publikum sowie ein Zauberwettbewerb des Magica Club Lëtzebuerg. Les 05 & 06/11

Science Festival

Pour la huitième fois le Musée National d’Histoire Naturelle et le Fonds National de la Recherche organisent la grande fête des sciences au Luxembourg. Des spectacles et des ateliers autour des sciences naturelles et des technologies invitent à mettre la main à la pâte. Les 12 & 13/11 – 11h-18h

Festival Contes sans Frontières

donne à voir les fondamentaux de la danse contemporaine.   Le 13/11 – 11h & 15h

CIRCUITS FERMÉS

La compagnie Defracto envisage la jonglerie comme une discipline graphique et rythmique dont le but est de créer des impressions visuelles, un graphisme abstrait de points et de lignes formé par les objets en mouvement. Le spectacle "Circuits fermés" traite d’un rapport de dépendance mutuelle. L’un prend acte de l’obsession de l’autre et décide de la vivre avec lui. Le duo évolue en circuit fermé et possède des règles de fonctionnement exclusives et une logique interne. Le 16/11 – 19h

CarréRotondes PICELECTRONIC

Avec des noix, de l’eau, du chant et un ukulélé, une actrice et un musicien racontent aux tout jeunes spectateurs la métamorphose et l’évolution d’un petit être : d’abord fragile, ensuite protégé par sa carapace et enfin libre pour explorer le monde. Le public devient complice de l’exploration des multiples possibilités de l’être.  Le 24/11 – 15h, le 26/11 – 15h & 17h, le 27/11 – 11h, 15h & 17h

Ce cycle d’ateliers de théâtre n’a pas pour objectif l’apprentissage par cœur de textes préexistants, mais se concentre sur le plaisir de créer. Jusqu’au 15/12

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Very still frames Festival for headbanging kids and grooving parents. Le 05/11 – 14h-19h

HINTER DEN KULISSEN / DERRIÈRE LES COULISSES

Envie d’explorer le plateau d’une salle de spectacle, de manipuler les lumières et de jeter un coup d’œil derrière les coulisses ? Prenez le rôle d’acteur, inventez votre propre petite scène et découvrez TRAFFO différemment ! Le 08/11 – 15h (5-7 ans), le 29/11 – 15h (8-12 ans)

DU SIROP DANS L’EAU

Atelier vidéo-photographie web 2.0 avec les photographes Bruno Baltzer et Leo Bisagno. Après une visite guidée de l’exposition "Found in Translation, Chapter L", les participants réalisent au cours de l’atelier une série de vidéos. De ces vidéos, des images fixes en sont extraites qui, à leur tour, se transforment en images photographiques traitées dans Photoshop. Du mouvement vidéo au fragment photographique, les images sont à nouveau mises en mouvement à travers le flux Internet. Atelier pour adolescents. (F/L) Le 03/11 – 14h

Transposéieren

Lili et Lala partent à la recherche de Bubulle, leur compagnon de jeu, un poisson rouge. Elles participent à un défilé d’animaux en fanfare, boivent du thé au Portugal, dansent dans les champs en compagnie d’insectes, virevoltent dans les manèges de fête foraine, s’endorment sous les étoiles... À travers un chemin ludique et poétique, "Du sirop dans l’eau"

Wann en Trickfilm sozial gëtt

An hirem Wierk "a dream called macba, moca, moma, etc." erzielen d’Simona an den Ivo iwwer d’Fëscherei: wéi ee Fësch fänkt, wou se verkaf ginn, wéi ee se ka kache fir z’iessen an esou weider. Si verzielen dat awer net nëmmen einfach esou, mä si schaffe mam Trickfilm: Biller, Geräischer, Beweegungen... Haut am Atelier weisen an erkläre si perséinlech hiert d’Konschtwierk a weisen och deen een oder aneren Trick. 6-12 Joer. (L) Le 05/11 – 15h

Colorama

KOKON

THEATERWERKSTATT L’Abbaye de Neumünster et le Château de Malbrouck, deux lieux prestigieux associés pour vous faire vibrer aux paroles des conteurs et vous révéler la matière riche et vivante qu’est le conte. Du 25 au 27/11

haus ka ginn. 6-12 Joer. (L) Les 03 & 04/11 – 14h30

D’Ausstellung dréit sech ronderëm di verschidden Art a Weise wéi een eng Saach, eng Technik oder ee Material kann "transposéieren". Mä wat heescht iwwerhaapt "transposéieren”? Ma ganz einfach: an dësen zwee Deeg gesinn a léieren d’Kanner, wéi zum Beispill aus ganz einfachen Holzstéckelcher en Dram-

November'11  city agenda luxembourg

Les couleurs donnent le ton ! Elles traduisent les humeurs et les émotions. Les enfants partagent leurs sentiments et imaginent un monde haut en couleur au gré de leur fantaisie ! 6-12 ans. Durée : 2h. (F) Le 12/11 – 15h

Wuertspill

An eiser Sprooch benotze mir vill Wierder fir eppes bildlech, dat heescht un Hand vun engem Bild, ze beschreiwen: Wolkenkratzer, Sonneblumm, Bicherwuerm... Haut ginn zesummen nach méi der Wierder gesicht, se méi genau ugekuckt, se d’ënnescht an d’iewecht gedréit a probéiert se mat verschiddenen Technike kënschtleresch duerzestellen. 6-12 Joer. (L) Le 19/11 – 15h

Kleng Konschthistoriker gesicht

Verschiddene Figuren aus der Konschtgeschicht ass den Hannergronn geklaut ginn. Mä zum Gléck hu si d’Kanner! Déi schaafen hinnen en neien Dekor oder eng nei Landschaft, an domatter och eng nei Geschicht. Zum Schluss gëtt zesummen no engem Titel fir d’Wierker gesicht an esou d’Konschtgeschicht nach eemol nei geschriwwen. 6-12 Joer. (L) Le 26/11 – 15h

Conservatoire de Musique Musicroissant – Troaterbattien

Les Jeunesses Musicales du Luxembourg invitent tous les enfants âgés de 3 à 10 ans avec leurs parents (ou grands-parents) au Musicroissant. À l’issue du concert, les Jeunesses Musicales distribueront des croissants et du lait chocolaté aux enfants. Le 20/11 – 10h30

école de théâtre luxembourg stage découverte

Ces stages s‘adressent aux jeunes de 7 à 12 ans et ont pour objectifs la découverte et l’essai du monde théâtral. www.theatreinfo.lu Du 31/10 au 04/11 – 9h-12h

stage Théâtre & Marionnettes

Apprendre aux enfants à fabriquer eux-mêmes leurs propres marionnettes et à les animer. 7-12 ans. www.theatreinfo.lu Du 31/10 au 04/11 – 14h-17h

Istituto Italiano di Cultura les samedis de l’art pour les enfants

Musée national d’histoire et d’art Archéothème : Bourse romaine

6-12 ans. Durée : 2h. Les 03, 10, 17 & 24/11 – 14h30

Arthème : Couleurs d’automne

6-12 ans. Durée : 2h. Les 08, 15, 22 & 29/11 – 14h30

"Laboratoires tactiles : je touche, je comprends." Les enfants travaillent sur des matériaux différents (papier, étoffes, plastique, etc.), le but étant de classifier les sensations variées qu’ils peuvent engendrer. Par la suite, un travail d’assemblage des matériaux sera demandé aux enfants ainsi qu’un descriptif des sensations qu’ils veulent évoquer. 7-12 ans. Durée : 2h. Renseignements : 621 27 69 70 ou camilla.cuppini@gmail.com. Le 12/11 – 14h30

natur musée Vu Pinguinen a Co

Lycée Technique des Arts et Métiers Lux-Land

Science Festival

Mir entwéckelen selwer eng Elektronik, fir eng Kaart vun eisem Land ze bauen , ob där een di verschidden Haaptuertschaften vun deenen 12 Kantonen vu Lëtzebuerg , mat engem "Mikrokontroller" usteiere kann. Mir beschrëften Kantonen a Flëss, an testen Funktiounen vum der Platin. Science-Club. 13-15 Joer. Le 24/11 – 13h

Mudam ART FREAK WORKSHOPS : PAPER INFINITY

© Mudam Luxembourg

Structures modulables et extensibles, constructions en papier. Une feuille A4, cela te semble banal ? Dans ce workshop tu exploreras le potentiel sculptural du papier. L’artiste Sandra Biwer te montrera différentes techniques à travers lesquelles tu construiras ton module extensible et transformable. Tu développeras un processus créatif par la découpe, le pliage, la répétition et l’assemblage de ce médium simple, le papier. 12-19 ans. Durée : 3h. Les 03, 04 & 05/11 – 14h

MUDAMINI GUIDES

© Dan Porter,

Während den Ferien kannst du im Mudam Kunst vermitteln! Entdecke die Ausstellungen mit uns und bekomme dein eigenes Diplom mit dem du dann Familie und Freunde durch das Museum führen kannst. Le 03/11 – 14h30 (L/D), le 04/11 – 14h30 (F/E)

MUDAMINI WORKSHOPS : L’envol

Mudam te propose un atelier en rapport avec l’exposition "Mondes inventés, Mondes habités". De la conception à l’œuvre finie, tu découvriras le travail de Panamarenko en mettant la main à la pâte. Les ateliers te permettent d’aborder les clés de la création et de t’initier à différentes techniques tout en découvrant des œuvres d’art. (L/F/D/E) Les 17 & 24/11 – 14h30

Firwat frësst den Äisbier keng Pinguinen? Vum Nordpol a Südpol. Pinguinen hu vill Trikke fir sech géint Keelt ze schützen. Panda-Club. 6-8 Joer. Les 03 & 04/11 – 14h30

Wiederfräsch

Eng Mini-Wiederstatioun bauen, Satellitte-Fotoen auswäerten fir d’Wieder viraus ze soen. Panda-Club. 9-10 Joer. Le 03/11 – 14h30

Appréhender, tester et comprendre les technologies, les mathématiques, les sciences naturelles : il y en a pour tous les publics, enfants, jeunes et adultes. Sciences naturelles et technologies dévoilent leurs secrets. Les 12 & 13/11 – 10h-18h

Zauberei oder einfach nëmme Mathe?

Mir verwandlen e Mann an e Béierglas, maachen aus 12 Leit der 13 a maachen allerhand Zaubertricker mat Würfelen a Kaarten. Science-Club. 13-15 Joer. Le 19/11 – 10h

Wäiss a schwaarz

Mir gin d’Faarwenausstellung kucken a maache flott Faarwespiller. Wou kommen Wäiss a Schwaarz an der Natur vir? Mir maache Konscht am wäiss- schwaarzen, wat dir mat heem kënnt huelen. Panda-Club. 9-10 Joer. Les 22 & 24/11 – 14h30

Gold pur

Wat kann een alles mat Gold maachen? Mat der Lupp probéiere mir sou vill wéi méiglech Gold am Sand ze sammelen. ScienceClub. 11-13 Joer. Le 26/11 – 9h30

Philharmonie D’Anna an di nei Welt

Eng Geschicht vun a mat engem Bandoneon op Lëtzebuergesch erzielt. Dan Tanson, conception, narration. Victor Villena, bandonéon. Nicole Vandevelde, costumes. Claude Grosch, animation visuelle. Le 12/11 – 15h & 17h

Alliage Quintett

Daniel Gauthier, saxophone soprano. Eva Barthas, saxophone alto. Koryun Asatryan, saxophone ténor. Sebastian Pottmeier, saxophone baryton. Jang Eun Bae, piano. Luisa Bevilacqua, Loopino. Max Fischbach, atelier musical. Martine Daniels-Marson, atelier bricolage. Edmond Oliveira, décors. Musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski, Nikolaï Rimski-Korsakov, Reinhold Glière et Dmitri Chostakovitch. Le 19/11 – 10h30 & 14h (F), le 19/11 – 16h30 (L), le 20/11 – 10h30, 14h & 16h30 (L)

Appalachian Spring

Concert-présentation. Ensemble de la Chapelle Saint-Marc. Jean Halsdorf, direction. Christian Schruff, présentation. Aaron Copland : "Appalachian Spring". (D) Le 20/11 – 15h

Cinello – Lavande

Un concert interactif et multisensoriel pour enfants de 6 mois à 3 ans. Lilian Genn, actrice.

Christoph Stradner, violoncelle. Lena Schwentenwein, décors. Bogdan Pascu, costumes. Martin Schwanda, assistant mise en scène. Musique de Johann Sebastian Bach, Sergueï Prokofiev, David Popper, Camille Saint-Saëns, Adriane Muttenthaler, Fritz Kreisler, Johannes Brahms et Eva Campbell-Haidl. Le 22/11 – 09h30, 11h & 14h30, le 23/11 – 10h & 14h30, le 24/11 – 9h30, 11h & 14h30

STUDIO TROIS C-L tanzwerkstatt – HAT HAND, KOPF, FUSS UND HERZ

TRAFFO et le TROIS C-L (Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois) s’associent pour la deuxième fois afin de proposer un cycle d’ateliers de danse dirigés par des chorégraphes œuvrant au Luxembourg et en Grande Région. Ce cycle permettra aux participants de découvrir de manière ludique, via des thèmes divers, la multitude de pistes de travail qu’offre la danse. Atelier de danse par Annick Pütz. Durée : 1h30. 6-8 ans. Le 19/11 – 14h

tanzwerkstatt – HOPP HOPP HURRA!

Atelier de danse par Annick Pütz. Durée : 1h30. 9-12 ans.   Le 19/11 – 16h

DIFFERDANGE Parc Industriel et Ferroviaire du Fond-de- Gras Saint-Nicolas au Fond-de-Gras

Venez en Train 1900 à la rencontre de Saint-Nicolas. Rencontre avec Saint-Nicolas, trains miniatures, goûter, boissons, petite restauration. Départs de Pétange. Le 19/11 – 13h45 & 15h15, le 20/11 – 11h, 13h45 & 15h15

DUDELANGE opderschmelz DER KLEINE VAMPIR FEIERT WEIHNACHTEN

Anton liest wahnsinnig gerne Gruselgeschichten. Besonders Vampire haben es ihm angetan und eines Nachts begegnet ihm tatsächlich ein leibhaftiger Vampir: Rüdiger von Schlotterstein. Doch der kleine Vampir ist gar nicht so schrecklich. Die beiden ungleichen Jungen freunden sich an und sind ab der ersten Begegnung unzertrennlich. Und Rüdigers Vampirschwester Anna hat sich sogar in Anton verknallt. Doch da die drei aus verschiedenen Welten kommen, müssen sie ihre Freundschaft vor ihren Familien geheimhalten, und das bringt sie immer wieder in heikle Situationen. Auch das Weihnachtsfest birgt so seine Tücken, denn Antons ahnungslose Eltern haben ihm erlaubt, Rüdiger und seine Schwester Anna zu Heiligabend einzuladen. Ob das bei all der Freude gut geht? Zumal auch ein fieser Vampirjäger von der Einladung Wind bekommt und sich als verkleideter Weihnachtsmann bei der Familie einschleichen will. Von Angela Sommer-Bodenburg. Ab fünf Jahren. Le 26/11 – 15h

ESCH-SUR-ALZETTE

LULTZHAUSEN

Théâtre Municipal Der kleine Drache Paliwak

Auberge de jeunesse Wanterweekend zu Lëltz

Wéi kommen Déieren am beschten iwwert de Wanter? Experimenter mat Steng maachen; Nuetsdéiere kucken, flott Naturspiller maachen a Chrëschtdékoratioune bastelen. Panda-Club. 9-10 Joer. Les 05 & 06/11 – 10h

MUNSHAUSEN Musical für Kinder ab 5 Jahren. Le 27/11 – 17h

Tourist Center Robbesscheier Trauliicht Wochen

ettelbrück CAPe Den Zauberer vun Oz

Théâtre jeune public. La petite Dorothée vit au Kansas, une région grise et ennuyeuse. Mais un jour, une gigantesque tornade transporte Dorothée et sa maison dans un pays merveilleux du nom d’Oz. Et pour pouvoir retourner chez elle, Dorothée doit retrouver le magicien d’Oz. En chemin, elle rencontre de nouveaux amis : un épouvantail, un bûcheron en fer blanc et un lion. Mais vont-ils trouver le magicien ? Voudra-t-il vraiment les aider ? Les 05 & 06/11 – 15h, le 12/11 – 14h30 & 18h, le 31/11 – 15h

GREVENMACHER Kulturhuef Vacances de Toussaint : Zootrope

"Zootrope ?" Oui, oui ! C’est un objet bizarre en forme de tambour qui est un jouet d’illusion ! Sur une bande en papier, on dessinera une série de 11 petits dessins. Place la bande dans ton Zootrope, tourne-le et découvre la magie des débuts du cinéma ! 7-12 ans. (L/D/F/E) Le 03/11 – 14h

KIDSLAB : La Galerie d’Amis

On peindra des petits personnages sympathiques avec des acryliques sur du papier peint, marbré ou du tissu. Et bien sûr, tu repartiras avec tes petites œuvres pour décorer tes murs ! 6-12 ans. (L/D/F/E) Le 24/11 – 14h

KIDSLAB: Wenn der Wind weht

Le vent se lève, sortons nos cerfsvolants ! Plie et mets en forme de petits cerfs-volants rigolos avec des serpentins de toutes les couleurs. 4-10 ans. (L/D)   Le 29/11 – 14h

Das Freilichtmuseum Robbesscheier lädt zum alljährlichen "Traulicht brennen" ein.Traulichter sind selbstgemachte Laternen aus Rüben, die in der frühen Abendstunde im Fackelzug über das Land ziehen. Die furchterregenden Laternen mit geschnitzten Gesichtern verjagen böse Herbst- und Wintergeister und führen jung und alt gesund durch den Winter ins neue Jahr. Jusqu’au 03/11

NIEDERANVEN Kulturhaus Niederanven De Maulef an d’Blimmchen

De Maulef huet eng nei Frëndin: déi kleng Blimmchen, déi direkt nieft sengem Hiwwel wiisst. Si ass zwar net esou schéi wéi déi aner Blummen, an hir Blieder si schon e bëschen ugeknabbert, mä fir de Maulef ass si déi allerschéinsten a -léifste Blumm, déi et op der Welt gëtt. Déi zwee verbréngen e schéine laange Summer mateneen a ginn déi allerbeschte Frënn. Mä wéi den Hierscht kënnt an d’Blumm ëmmer méi wieleg a schwaach gëtt, mussen déi zwee onzertrennlech Frënn sech Äddi soen. Ob d’Hoffnung besteet, dass si sech nach eng Kéier erëmgesinn, dat gëtt elo hei net verroden. Liesung fir Kanner vu 5-7 Joer op Lëtzebuergesch. Dauer: 40 Minutten. Le 16/11 – 14h30

Rout, giel a blo… an elo?

Workshop pour enfants de 10 à 13 ans sur le monde des couleurs. Les 02 & 03/11 – 14h

HOSINGEN Housen (Naturparkhaus) Parfum Mir kréie gewisen waat een alles brauch fir Parfum ze maachen. Duerno dierf jidferee selwer Parfumeur spillen an säin eegene Spezialdoft kréeieren. Panda-Club. 6-8 Joer. Le 22/11 – 14h30

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net c Ins luriore. : 07/11 p . w ww n décemb Éditio

www.citymag.lu


25.11.–04.12.2011 www.rainydays.lu Festival de musique nouvelle rainy days festival pass: 45 € (< 27: 27 €) (+352) 26 32 26 32


24

Student’s Fair

Learn about higher learning

International Bazaar

Meet, eat and shop for a good cause

Photo: Luxexpo

The 25th annual Student’s Fair orga­nised by the ministry of Education’s Centre for Documentation and Information on Higher Education (CEDIES) features some 250 exhibitors from 18 countries. They provide students and those moving into higher education with information to help them make informed choices and about what financial support is available to them. Le 25e Salon annuel de l’étudiant, sous l’égide du Centre de Documentation et d’Information sur l’Enseignement Supérieur (CEDIES) du ministère de l’Éducation, rassemble 250 exposants de 18 pays. L’information proposée aide les futurs étudiants à faire leur choix et les renseigne sur les diverses possibilités de financement de leurs études. Education information E 10-11/11 H 10:00-18:00 H Luxexpo (Kirchberg) J www.cedies.public.lu

Red Cross Bazaar

Creative heads

The Red Cross Bazaar is an annual pre-Christmas highlight that raises funds for projects in Luxembourg and abroad. It is a vibrant affair, with stands selling all manner of gift items to suit a wide range of budgets and a tempting array of international and local cuisine. Visitors can also meet Saint Niklaus and be entertained by local artists. Juste avant Noël, le Bazar annuel de la Croix-Rouge récolte des fonds pour des projets caritatifs au Luxembourg et à l’étranger. Le visiteur trouvera ici des cadeaux à tous les prix et un choix appétissant de spécialités gastronomiques locales et internationales. Divertissement assuré par des artistes locaux – sous la bénédiction de Saint-Nicolas !

The Comité Gala des Masques of the Deutscher Verein in Luxemburg is organising a gala ball “for creative heads” in the splendid setting of the Cercle Cité. The ball includes a buffet dinner and dancing to the Odeon Quartet as well as a show programme. Dress code is evening dress and black tie – with a creative touch. Advance bookings only. Le Comité Gala des Masques du Deutscher Verein in Luxemburg organise une soirée de gala « pour les têtes créatives » dans le cadre somptueux du Cercle Cité. Un dîner-buffet sera suivi d’une soirée dansante au son de l’Odeon Quartet et d’un spectacle. Tenue de soirée de rigueur – avec une touche créative. Uniquement sur réservation.

Événement caritatif E 13/11 H 10:0018:00 I Hall Victor Hugo (Limpertsberg) J www.croix-rouge.lu

Buffet-dance E 12/11 H 19:00 I Cercle Cité J www.deutscher-verein-luxemburg.eu

Gifts and charity

Gala Ball

The International Bazaar raises fund for charity and is a meeting place for the international community. Le Bazar International est un lieu de rencontre pour la communauté internationale.

R

aising close to half a million euros for charities in Luxembourg and abroad, the annual International Bazaar is one of the most important fund-raising in the calendar. Now staged over the weekend before St. Nicklaus’s Day, the Bazaar last year celebrated its Golden Jubilee. The event features some 60 stands, representing countries from all five continents, that sell all manner of items and food and drink – from sushi and Thai curries to mince pies and Irish coffee – particular to their country. Which means visitors can take away some original gifts and partake in a culinary journey around the world. The Bazaar Book Stand, with a wealth of second-hand books ranging from crime fiction to weighty biography and children’s books, also draws a healthy crowd. The principal charity supported this year is TARGET, a project in Ethiopia that fights the practice of female genital mutilation. Four Luxembourg-based charities will also receive a share of the receipts. Support from the Ville de Luxembourg and sponsorship from the business community has led to growing awareness of the bazaar and its good works. Q

November'11  city agenda luxembourg

A

vec près d’un demi million d’euros recueillis pour aider des organismes luxembourgeois et étrangers, le Bazar international est une des plus importantes manifestations annuelles de collecte de fonds à but humanitaire. Organisé le week-end précédant la Saint-Nicolas, le Bazar a fêté l’an dernier son jubilé d’or. Sushis, currys thaïs, mince pie ou Irish coffee : sur une soixantaine de stands, des pays des cinq continents proposent toutes sortes d’articles et de spécialités locales. Ici, le visiteur trouve des cadeaux originaux et fait un tour du monde culinaire. La foule se presse aussi au stand du bouquiniste – le Bazaar Book Stand – qui recèle des trésors, du roman policier au « pavé » biographique, en passant par les livres pour enfants. Cette année, l’aide ira principalement au projet TARGET, qui lutte en Éthiopie contre les mutilations génitales infligées aux femmes. Quatre autres organismes humanitaires basés au Luxembourg recevront également une partie des recettes. Grâce au soutien de la Ville de Luxembourg et au mécénat des milieux d’affaires, le bazar et ses buts humanitaires sont aujourd’hui bien mieux connus. Q

Social fund raiser E 26 & 27/11 H 11:00-19:00 (Sat) & 10:00-18:00 (Sun) I Luxexpo J www.bazar-international.lu

Photo: Cour grand-ducale / Carlo Hommel

N Duncan Roberts OBazar International

www.citymag.lu


événements

25

Agenda LUXEMBOURG Abbaye de Neumünster Science Festival

Cercle Cité Bal des têtes créatives

Les 12 & 13/11

LUXEXPO International Dog Show

Les 05 & 06/11 – 10h-18h

Foire de l’étudiant

Soirée Tibet

DUDELANGE Display 01 – espace d’exposition du CNA Festival d’Art Vidéo D’Konschtkëscht

Les 10 & 11/11 – 9h-18h

BRIC-A-BRAC FAIR

Les 12 & 13/11 – 10h-18h

À l’occasion de leur grande soirée d’automne, les Amis du Tibet proposent un programme en deux parties : exposition de photos, notamment de Nicolò Massa Bernucci qui a séjourné neuf mois à Dharamsala dans le cadre du Service Volontaire de Coopération. Vente de photos et d’artisanat tibétain au profit des Tibetan Children’s Villages et projection du documentaire "Ce qu’il reste de nous", de François Prévost et Hugo Latulippe (76 minutes). Ce film canadien, cinq fois primé, est considéré par de nombreux Tibétains comme le plus beau documentaire réalisé sur eux. Questions-réponses à l’issue de la projection.  Le 22/11 – 18h30

Festival Contes sans Frontières Détails : cf. p. 07. Du 25 au 27/11

Gala de charité

L’association Espoir pour les enfants d’Haïti organise son premier gala de charité (dîner avec accompagnement musical) afin de récolter des fonds pour ses projets en Haïti. Réservations jusqu’au 10 novembre. Le 26/11 – 20h

Tenue de soirée avec "tête créative". Odeon Jazz Quartett. Buffet gastronomique. Show Programm. Direction artistique : Helma Werner. Sous le Haut Patronage de Madame Octavie Modert, ministre de la Culture, Madame Marie-Josée Jacobs, ministre de la Famille et de l’Intégration, S.E. Monsieur Hubertus von Morr, Botschafter der Bundesrepublik Deutschland.  Le 12/11

Les Journées de la Passion – Merveilles horlogères et joaillières

ouverture dominicale Le 27/11

Les merveilles horlogères et joaillières, les meilleurs artisans d’Art du Haut Commerce de Luxe Luxembourgeois réunis dans le superbe écrin du Cercle à Luxembourg. Une exposition thématique raconte les 100 ans du chronographe. Les nouveautés de plus de 30 grandes marques horlogères : Audemars Piguet, Backes & Strauss, Baume & Mercier, Bell & Ross, Blancpain, Breguet, Breitling, Chopard, Custos, Ebel, Eberhard & Co, Frank Muller, Glashutte Original, Graham, Hublot, IWC, Jaeger LeCoultre, Jaquet Droz, Longines, Louis Erard, Mano Metro, Omega, Pas De Deux, Pequignet, Piaget, Rolex, Porsche Design, Schoeder Timepieces, Vacheron Constantin, Zeitwinkel, Zenith.  Le 19/11 – 11h-18h, le 20/11 – 13h30-17h30

Hall Victor Hugo Bazar de la Croix-ROuge

MADE IN SPAIN Du 18 au 20/11

LUXEMBOURG MINERAL EXPO

Les 19 & 20/11 – 10h-18h

STOFFENSPEKTAKEL Le 19/11 – 10h-17h

BAZAR INTERNATIONAL

Le 26/11 – 11h-19h, le 27/11 – 10h-18h

Appréhender, tester et comprendre les technologies, les mathématiques, les sciences naturelles : il y en a pour tous les publics, enfants, jeunes et adultes. Sciences naturelles et technologies dévoilent leurs secrets. Les 12 & 13/11

Place d’Armes Brocante

À la recherche d’objets insolites, de pièces de collection ou simplement envie de plonger dans l’atmosphère des puces ?   Les 05 & 12/11

Place guillaume II Ouverture du festival rainy days

Steve Karier, acteur. Franz-Josef Heumannskämper, mise en scène. Harmonie Municipale de Dudelange. Sascha Leufgen, direction. Mauricio Kagel : "Der Tribun" für einen politischen Redner, Marschklänge und Lautsprecher. Le 25/11

Magasins ouverts jusqu’à 22h. Le 10/11 Placé sous le Haut Patronage de S.A.R. La Grande-Duchesse, le Bazar de la Croix-Rouge est un événement de bienfaisance dont la totalité des bénéfices ira aux projets de soutien aux familles en crise. Le 13/11 – 10h-18h

Du 26/11 au 15/01/12

Une nuit pleine de "premières" attend les visiteurs du Festival d’Art Vidéo : les vidéos nominées seront présentées pour la première fois sur grand écran au CinéStarlight. Elles sont issues du Luxembourg, de la Lorraine, de Rhénanie-Palatinat, de Sarre et de Wallonie. Et pour ceux qui veulent être plus que de simples spectateurs : D’Konschtkëscht vous invite à discuter avec des vidéastes reconnus ou émergents et à danser avec Dr.gonZo et DJ Mark Netty. Le 11/11 – 19h

ESCH-SUR-ALZETTE

rue de la boucherie nocturne

Home Sacré-Coeur (luxembourg-gare) Noël en Provence et son Village de 300 Santons et Automates

www.citymag.lu

Les 12 & 13/11 – 11h-19h

natur musée Science Festival

Centre-Ville de Luxembourg Marché de Noël

Toutes les informations seront prochainement sur : www.winterlights.lu Du 25/11 au 01/01/12

BRIDAL SHOW

Kulturfabrik 34e FESTIVAL DU FILM ITALIEN DE VILLERUPT

"Voir Naples et sourire (?)". Dans l’actualité internationale, la camorra napolitaine est en train de supplanter en notoriété la mafia sicilienne. L’iconographie napolitaine, déjà fournie en violences et incivilités diverses, s’est enrichie d’images de rues envahies par les ordures, de décharges illégales de déchets toxiques, de protestations populaires sans grand effet. "Gomorra" est venu se greffer sur ce substrat, lui donnant une dimension mythique. Pourtant, à l’automne 2010, le public italien a plébiscité Benvenuti al Sud, qui donnait de la Campanie et plus généralement du Sud italien une idée différente, brocardant savoureusement des stéréotypes trop vite généralisés. Le film de Miniero renouait ainsi avec la vision traditionnelle d’une région bénie des dieux, soleil, mer et joie de vivre, véhiculée entre autres par la chanson napolitaine. Le Festival du film italien de Villerupt s’était déjà interrogé, lors de sa 17e édition, sur cette double représentation de Naples. Mais depuis, une édition après l’autre, c’est plus de 30 films traitant de Naples qui ont été présentés sur nos écrans. Le moment est sans doute venu de refaire le point. Jusqu’au 13/11

www.festival-villerupt.com

canach country golf club kikuoka vente aux enchères

Dans le cadre de l‘Année internationale des Forêts 2011 décrétée par l’ONU et placée sous le Haut Patronage de son Altesse Royale le Grand-Duc au Luxembourg, est organisée l’exposition "Konscht am Joër vum Bësch" dans la salle d’exposition des Ponts et Chaussées à Bertrange. L’objectif principal de l’Année internationale des Forêts est de sensibiliser les gens à la valeur que représentent les forêts pour notre qualité de vie. Toutes les œuvres de l’exposition seront donc soumises à une vente aux enchères. L’excédent du prix de l’artiste est destiné à une œuvre caritative pour la forêt au Luxembourg. www.konscht-am-besch.eu Le 17/11 – 19h

n nt o r eve sur u o y s it nt subm z vos eve e iv r c . o net/11 Ins i r u l p 7 . wwwn décembre : 0 Éditio

VdD_CityAgenda_130x190.indd 2

05.05.2010 13:51:49 Uhr


26 Collection Jean-Pierre Pescatore

L’art à tout prix

le public peut contempler des œuvres de grands Maîtres du 19e siècle et saisir les origines des valeurs sociales et marchandes de l’art occidental. members of the public can view works by great masters of the 19th century, and grasp the origins of the social and commercial values of western art. NElvire bastendorff  UEugène Delacroix

C

’est à travers le portrait et les activités de Jean-Pierre Pescatore (1793-1855), banquier luxembourgeois grand collectionneur et amateur d’art du temps de Louis-Philippe Ier, que la Villa Vauban propose une exposition d’œuvres d’artistes majeurs du 19e siècle et explore les spécificités de l’art à une époque importante de son histoire, où la représentation et la reconnaissance sociales de la bourgeoisie passent par l’acquisition d’œuvres. Ainsi, Jean-Pierre Pescatore, installé en 1839 à Paris, commence à constituer une grande collection de pièces contemporaines françaises dont la plupart sont acquises pour son château « La Celle Saint-Cloud » qu’il achète en 1844. Ce riche personnage est une figure emblématique, d’une part, des changements politiques et économiques de la société de son époque et, d’autre part, de l’évolution du statut de la collection d’art et du mécénat. En effet, c’est au 19e siècle que fleurissent les salons littéraires et artistiques – reflets des tendances esthétiques du moment, entre académisme, conformisme et nouvelles représentations du monde. De fait, le discours philosophique et la critique d’art s’étoffent dans l’effervescence créative et les bouleversements philosophiques. L’art à tout prix apporte un éclairage nouveau sur la collection de Jean-Pierre Pescatore, léguée à la Ville de Luxembourg. Elle est enrichie de prêts de grands musées parisiens tels que le Musée Carnavalet, le Petit Palais et le Louvre, couvrant différents mouvements de l’art (orientalisme, peinture d’histoire, école de Barbizon) et exposant des peintures de Gustave Courbet, Eugène Delacroix ou Jean-François Millet. La sculpture est représentée par les pièces acquises par le riche banquier dont on découvre aussi les passions pour la culture des orchidées rares et précieuses et pour les livres destinés à sa grande bibliothèque. Q

November'11  city agenda luxembourg

« Nous parlerons de tout ce qui attire les yeux de la foule et des artistes de Paris. » “We shall speak of all that draws the gaze of the crowd and of the artists of Paris.” Charles Baudelaire (Salon de 1845, chap. I)

T

hrough the portrait and activities of Jean Pierre Pescatore (1793-1855), a Luxem­bourg born banker, great collector and art lover from the time of Louis Philippe I, the Villa Vauban offers an exhibition of works by major artists of the 19th century, and explores the specificities of the art market in an important era of its history, when social representation and acknowledgement by the bourgeoisie was expressed through the collection of artworks. Thus, Jean-Pierre Pescatore who settled in Paris in 1839, started to put together a large collection of contem­porary French pieces, most of which were acquired for his manor house, “La Celle Saint-Cloud”, which he bought in 1844. This rich figure was a typical example of the political and economic changes of the society of his time, and through transposition, of the changes in the status of art collections and of patronage. Indeed, the 19th century saw the rise of literary and artistic salons, which reflected the æsthetic trends of the moment, ranging between academism, conformism, and new ways of representing the world. Philosophical discourse and art critique grew rapidly amidst creative effervescence and philosophical upheavals. L’art à tout prix brings a fresh light to bear on Jean-Pierre Pescatore’s collection, which was bequeathed to the city of Luxembourg and has been complemented by works on loan from leading Paris museums such as the Musée Carnavalet, the Petit Palais, and the Louvre, covering various artistic movements : from Orientalism and history painting to the Barbizon School. It presents paintings by Gustave Courbet, Eugène Delacroix, and Jean-François Millet. Sculpture will be represented by pieces acquired by the rich banker – also waiting to be discovered are his pastimes for the cultivation of rare and precious orchids, and collecting books for his extensive library. Q

L’art au temps de Louis-Philippe Ier E 18/11-05/03/12 I Villa Vauban J www.villavauban.lu

www.citymag.lu


Expositions

Christian Aschman

Nicolas Chardon

Exposition collective

International social art network

Le kiosque à journaux désaffecté des Messageries Paul Kraus accueille son 20e événement : une unique photographie en noir et blanc de Christian Aschman qui, par son procédé de mise en abyme, évoque l’histoire et le devenir incertain de cette micro-architecture vitrée ouverte sur la ville, dédiée à la scène artistique du Luxembourg. The disused newspaper kiosk of Messageries Paul Kraus is hosting what is now its 20th event: a unique photograph in black and white by Christian Aschman who, through his mise-en-abyme technique, conjures up the history and the uncertain future of this glass microarchitecture opening onto the city, dedicated to the Luxembourg artistic scene.

Peindre de nos jours est un acte radical, un défi de représentation dont l’œuvre de Nicolas Chardon est exemplaire. Fonction et geste picturaux manifestent l’essentiel : un châssis, un tissu, des motifs, des couleurs (ou non-couleur). Une peinture dont il ne reste que les symptômes, comme débarrassée des bruits visuels et des parasitages formels. Nowadays, painting is a radical act, a representational challenge of which the work of Nicolas Chardon is an example. Pictorial function and action transform essential elements: a grid, some material, motifs, colours (or non-colour). A painting of which there remains only the symptoms, as though shorn of visual noise and formal parasitism.

Lauréats de la bourse d’aide à la création du CNA en 2009 et 2010, les photographes présentent leurs travaux explorant les notions de frontière, déplacement et voyage. Fortement ancrées dans la réalité, les photographies livrent de multiples visions de celle-ci et des errances produites par différents aspects du monde contemporain. Winners of the 2009 and 2010 CNA creative assistance scholarships, the photographers present their works that explore the notions of frontiers, movement and journeys. Strongly rooted in reality, the photographs deliver multiple visions of reality and migration portrayed by various aspects of the contemporary world.

À l’heure de la montée en puissance des réseaux sociaux sur le net et de la volonté de certains États de les contrôler, l’exposition Changes présente des artistes internationaux lauréats du concours organisé par Cultureinside – réseau social en ligne pour la communauté d’artistes visuels – et engagés dans cette nouvelle forme de citoyenneté. At this time when the power of social networks on the Internet is rising, and certain States want to control social networking sites, the Changes exhibition presents international artists who were successful in the contest organised by Cultureinside – an on-line social network for the community of visual artists who are engaged in this new form of citizenship.

Intervention photographique E Jusqu’au 06/12 I Kiosque place de Bruxelles / Pont Adolphe

Damiers

Fremd Gang

Peinture E 10/11-07/01/12 I Galerie Nosbaum & Reding Art Contemporain J www.nosbaumreding.lu

Peinture

Changes

Photographie contemporaine E Jusqu’au 12/02/12 I Centre national audiovisuel display 01 J www.cna.public.lu

Exposition internationale E Jusqu’au 20/11 I Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster J www.cultureinside.com

L’archéologie au Luxembourg de 1995 à 2010

Sous nos pieds

Photo: David Wolle

Claude Tétot et David Wolle

Photo: MNHA / Bertrange : bas-relief 

Photos: Christian Aschman, Nicolas Chardon, Armand Quetsch, Myriam Ziade

Kiosque MPK

La galerie est fidèle à sa passion pour la peinture actuelle et son amour des œuvres singulières et authentiques. The gallery is true to its passion for contemporary painting and its love for singular, authentic works.

La Galerie Bernard Ceysson Luxembourg expose les travaux de Claude Tétot et de David Wolle, deux artistes inclassables. David Wolle peint de petits formats qui, tout en frôlant l’hyperréalisme des représentations et la virtuosité d’une technique classique, plongent le spectateur dans un monde sucré amer aux formes molles, entre architectures de plastiline et pâtisseries quelque peu douteuses. Entre les images et leurs légendes s’instaurent des jeux sémantiques délicieux. L’œuvre de Claude Tétot échappe à tout désir de cerner et de globaliser une démarche. Cadre, horschamp, lignes et couleurs sont explorés, les formes se dessinent avec délicatesse et diffusent le charme d’une errance du regard et des sens.

The Galerie Bernard Ceysson in Luxembourg is exhibiting the works of Claude Tétot and David Wolle, two unclassifiable artists. David Wolle paints in small formats, which resembles representational hyper-realism and the virtuosity of a classical technique, whilst at the same time plunging the viewer into a bitter-sweet world of soft shapes that lie somewhere between plastiline architectures and unusual pastries. The images and the legends are interspersed with delightful semantic games. Claude Tétot’s work breaks free from every intention to define and globalise an approach. Frame, off-camera, lines and colours are explored, forms are depicted with delicacy and express the charm of a wandering gaze and senses.

27

Conséquente exposition sur une discipline très spécifique et hautement scientifique. Structured exhibition on a specific and highly scientific discipline.

Consacrée aux découvertes archéologiques des 15 dernières années au Luxembourg, l’exposition présentée au MNHA est richement documentée, très fournie en objets, en documentaires, en iconographie et en reconstitutions. Elle s’ouvre sur les étapes successives du parcours d’un objet archéologique – du chantier à la présentation muséale –, puis les différents modes de vie de nos ancêtres sont exposés selon les périodes de l’histoire allant de l’organisation de la vie quotidienne aux rites funéraires en passant par les diverses crises religieuses, politiques… La dernière partie est axée sur les récentes et notables découvertes archéologiques ainsi que sur l’évolution des techniques scientifiques d’analyse de cette discipline.

Focusing on archaeological finds of the past 15 years in Luxembourg, the MNHA presents a richly documented exhibition including many objects, documentaries, iconography and reconstitutions. The exhibition begins with an exposé of how an archaeological find gradually sees the light of day – from the dig to when it is put on display in a museum. This is followed by displays of the various ways of life of our ancestors throughout history, ranging from how they organised their daily life to funeral rites, via various religious and political crises… The final part focuses on recent notable archaeological discoveries and developments in the scientific analytical techniques within the discipline.

Archéologie E Jusqu’au 02/09/12 I Musée National d’Histoire et d’Art Luxembourg J www.mnha.public.lu

Art contemporain E Jusqu’au 10/12 I Galerie Bernard Ceysson Luxembourg J www.bernardceyssson.com

www.citymag.lu

November'11  city agenda luxembourg


28

Expositions

Reflets dans la peinture et la photographie

Photos: C. Weber, Karina Bisch, Bruno Baltzer, Jessica Theis blue box design,

Émotions

Karina Bisch

Cache-cache

Une exposition intimiste, tant dans sa forme que dans son contenu. En écho aux relations de proximité et de distance intrinsèques aux deux médiums, la Villa Vauban a choisi la thématique des sentiments humains – sujet éternel – évoqués dans des peintures des 17e et 19e siècles et des photographies au tournant du 21e siècle. An intimate exhibition in form and content alike. Echoing the relationships of proximity and of distance that are inherent in the two media, the Villa Vauban has chosen the eternal theme of human feelings evoked in paintings of the 17th and 19th centuries and photographs from the turn of the 20th to 21st centuries.

Une œuvre imprégnée du modernisme dont les motifs géométriques, les couleurs, les relations à la construction des formes et des volumes se déclinent dans des pratiques picturales, sculpturales et performatives. Un foisonnement de référents de l’art du 20e siècle dont l’artiste s’empare pour produire un art critique : entre héritage et rupture. A work imbued with Modernism, where the geometrical shapes, the colours, and the modalities of constituting forms and volumes are expressed in pictorial, sculptural, and performance practices. A proliferation of benchmarks of 20th century art, which the artist uses to produce critical art that lies midway between heritage and rupture.

Peinture et photographie E Jusqu’au 07/05/12 I Villa Vauban J www.villavauban.lu

Peinture E 10/11-07/01/12 I Galerie Nosbaum & Reding Art Contemporain J www.nosbaumreding.lu

Exposition photographique

Off

Off est pensée comme un écho au Mois européen de la photographie qui a lieu chaque printemps. L’idée est de montrer des travaux de photographes actuels se positionnant dans une pratique autre que celle qualifiée de « photographie contemporaine ». Les images témoignent de singularités tant dans le traitement que dans l’approche de leurs sujets. Off is meant to be a kind of echo of European Photography Month that takes place every Spring. The idea is to show the work of contemporary photographers who position themselves in a medium other than simply “contemporary photography”. There are singular aspects to these images in terms of both treatment and approach to the subject. Photographie actuelle E Jusqu’au 06/11 I Cercle Cité J www.cerclecite.lu

Exposition scientifique

Haut en couleurs

Le MNHN propose une exploration de la couleur sous toutes ses formes. Des caractéristiques physiques et chimiques aux utilisations des couleurs dans le domaine de la communication ou de l’art, l’exposition analyse dans un esprit ludique et didactique l’univers complexe et passionnant d’une composante des plus enchanteresses de la vie. The MNHN offers an exploration of colour in all its forms. Ranging from the physical and chemical characteristics to the use of colour in the fields of communication and art, the exhibition uses a playful and didactic approach to analyse the complex and fascinating universe of one of life’s most enchanting components. Exposition thématique E Jusqu’au 26/02/12 I Musée National d’Histoire Naturelle J www.mnhn.lu

Exposition collective

Photo: Tomás Saraceno

I’ve dreamt about

Photo: Robert & Shana ParkeHarrison

Mondes inventés, mondes habités

Collection Mudam

Une invitation qui cerne avec éloquence l’utopie intrinsèque aux créations de l’esprit. An invitation that eloquently defines the Utopia that is intrinsic to creations of the spirit.

Entre rêve prometteur et réalité désenchantée, les œuvres dialoguent autour de la notion d’utopie. Deux orientations esthétiques et conceptuelles se dégagent : un regard critique des artistes sur le passé ou des démarches plus prospectives qui explorent les possibles desseins du monde. Certaines pièces, telle Nusqam de Michel Paysant exposée en 2007 ou Syscape d’Eric Schockmel produite pour ELO sont revisitées par leurs auteurs, reflétant la dimension évolutive de la création intrinsèquement dépendante de paramètres contextuels. I’ve dreamt about investit tous les supports disponibles et explore des sujets de réflexion variés tels que l’architecture, le social et le politique, les problématiques environnementales…

Somewhere between a promising dream and disenchanted reality, these works hold a dialogue based on the notion of Utopia. Two æsthetic and conceptual orientations stand out : artists cast a critical gaze on the past, or take a more forward-looking perspective that explores possible world designs. Certain pieces, such as Nusqam by Michel Paysant, which was exhibited in 2007, or Syscape by Eric Schockmel, produced for ELO, are revisited by their creators, reflecting the evolving dimension of creation that depends intrinsically on contextual parameters. I’ve dreamt about involves all available supports, and explores varied subjects for reflection, such as architecture, society, politics, environmental issues, etc.

Rencontre exaltante avec la figure de l’artiste-inventeur, quasi démiurge. An exalting meeting with the figure of the artist-inventor, almost a demiurge.

Depuis toujours, phénomènes physiques, développements techniques et technologiques accompagnent les créations des artistes. L’exposition du Mudam présente des œuvres de créateurs actuels qui inventent, explorent et produisent des mondes singuliers, des machines incroyables, des images irréelles habitées par les forces et les flux qui régissent notre univers. Les installations qui convoquent les sciences, la poésie, la métaphysique et la philosophie sont exposées sous forme de petits ensembles qui délivrent les secrets et éclairent les démarches de ces artistes dont l’inventivité, la grande maîtrise des corps et de l’espace poussent jusqu’à interroger la notion de génie.

Physical phenomena as well as technical and technological developments have always supported artists’ creations. The Mudam exhibition presents works by contemporary creators who invent, explore, and produce singular worlds, incredible machines, unreal images peopled by the forces and flows that govern our universe. Installations that call together the sciences, poetry, metaphysics, and philosophy, are exhibited in the form of small assemblies that reveal the secrets and illuminate the approaches of those artists, whose inventiveness as well as their great mastery of bodies and space lead us to question the very notion of genius.

Art contemporain E Jusqu’au 15/01/12 I Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean J www.mudam.lu

Art contemporain E 23/11-04/03/12 I Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean J www.mudam.lu

November'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Expositions

29

SéLECTION D’OEUVRES EXPOSITION DU 07.10.2011 AU 18.11.2011 Exposition collective

Art contemporain et architecture

Sommeil, veille, obscurité participent d’un entre-deux-mondes où l’esprit s’abandonne, élabore des associations d’images, désordonne les pensées les rendant chaotiques, obsessionnelles voire tragiques… Les œuvres reflètent ces états communément singuliers provoqués par un repos inaccessible, par une (in)tranquillité perpétuelle. Sleep, wakefulness and darkness are all part of an in-between state to which the spirit surrenders and where it elaborates associations between images, muddles thoughts rendering them chaotic, obsessive, even tragic… The works of this exhibition reflect these states that are generally singular, and that are caused by lack of rest, and by a perpetual (dis)composure.

Une exposition d’artistes internationaux et luxembourgeois dont les œuvres, conçues spécialement pour les 50 ans du Fonds d’urbanisation et d’aménagement du Plateau de Kirchberg, portent un regard sur l’urbanisme et l’évolution future du quartier le plus représentatif de l’architecture contemporaine à Luxembourg. An exhibition of international and Luxembourg artists whose works, designed especially for the 50th anniversary of the Fonds d’urbanisation et d’aménagement du Plateau de Kirchberg, take a look at town planning and the future development of the quarter that best represents contemporary architecture in Luxembourg.

Art contemporain E Jusqu’au 17/11 I Centre d’Art Dominique Lang et Centre d’Art Nei Liicht J www.centredart-dudelange.lu

Exposition collective E Jusqu’au 12/11 I Quartier du Parc central, Plateau de Kirchberg

Photo: Fonds Kirchberg

Sleep disorders

Plateaux

ZAO WOU-KI

ZAO WOU-KI HANS HARTUNG LUCIEN WERCOLLIER JEAN BAZAINE

Galerie F. Hessler 21 rue astrid l-1143 luxembourg Tél. : (+352) 27 28 12 77 GsM : (+352) 621 327 749 Heures d’ouvertures : Mercredi : 14h - 18h , Vendredi : 14h - 18h , samedi : 10h - 12h et 14h - 18h et sur rendez-Vous : www.galeriefhessler.lu

Galerie hessler 1111.indd 1

histoire sociale

Photos: mhvl, Joseph Probst

Pauvre Luxembourg ?

www.citymag.lu

Une exposition qui aborde un sujet délicat pour nos sociétés, qualifiées de riches et de développées. Très bien documentée et mêlant de nombreux points de vue sur la pauvreté, Pauvre Luxembourg? soulève des questions fondamentales sur l’évolution et l’organisation sociales du Luxembourg et, par extension, des pays européens. An exhibition that addresses a delicate subject for societies that are classed as being rich and developed. Extremely well documented, the exhibition gives visitors various insights into the aspects of poverty, Poor Luxembourg? raises fundamental questions regarding the social evolution and social organisation in Luxembourg – and, by extension, in European countries. Exposition historique E Jusqu’àu 29/04/12 I Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg J www.mhvl.lu

Peinture

Joseph Probst

Entre des formats de grandes dimensions et des pièces plus intimistes, c’est une vision complète qu’offrent le Cercle Cité et le MNHA sur l’œuvre de Joseph Probst. Les deux accrochages se complètent et témoignent de la densité artistique de l’œuvre de l’artiste dont la démarche est représentative de l’art de la seconde moitié du 20e siècle. Ranging from large format to more intimate pieces, the Cercle Cité and MNHA offer a comprehensive overview of the work of Joseph Probst. These two aspects complement each other, revealing the artistic richness of Probst’s work, which is exemplary of art in the second half of the 20th century. Expositions monographiques E Jusqu’au 25/03/12 I MNHA J www.mnha.public.lu E Jusqu’au 29/01/12 I Cercle Cité J www.cerclecite.lu

PIERRE ALECHINSKY JEAN DUBUFFET EDOUARDO ARROYO SAM FRANCIS

17.10.2011 11:33:37 Uhr


30

Expositions

Agenda Jessica Backhaus

I wanted to see the world

Exposition collective

Found in Translation, chapter L

MUSÉes LUXEMBOURG

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

Photos: Jessica Backhaus, Lucia Bru

Rencontre avec la scène artistique

Voir le monde à l’envers, s’y perdre dans ses circonvolutions, ses plis et ses reflets, tel est le voyage auquel nous invite Jessica Backhaus. On croit y reconnaître des motifs connus, on se plaît à naviguer immobile dans les couleurs chatoyantes d’une photographie qui, capturant la surface des choses, donne à voir l’insaisissable. Seeing the world in reverse, losing oneself in its twists and turns, its folds and its reflections: this is the journey that we are invited to embark on by Jessica Backhaus. We are led to believe that we recognise familiar motifs, and draw pleasure from navigating motionless through the rippling colours of a photograph, which by capturing the surface of things, shows us their elusive, abstract nature.

Jouant avec la locution anglaise « lost in translation », l’exposition présente des œuvres dont le principe est un déplacement des codes de lecture et de production sur de nouveaux territoires. La fonction même de l’œuvre d’art est ici interrogée, réservant de nombreuses surprises créatives et stimulantes pour le spectateur. Playing on the English phrase “lost in translation”, the exhibition presents works based on the principle of shifting the interpretation and opening up to new contexts and perspectives. The very function of the work of art is questioned, with a number of creative and stimulating surprises awaiting the visitor. Art contemporain E Jusqu’au 08/01/12 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Photographie contemporaine E Jusqu’au 05/11 I Galerie Clairefontaine, Espace 2 J www.galerie-clairefontaine.lu

Stylianos Schicho

Public Fears

Tom Sanford

Clash

Chaque premier samedi du mois à 16h, le Casino Luxembourg propose à des artistes de présenter leur travail au public, et à des curateurs, des critiques d’art et des galeristes de faire part de leurs coups de cœur luxembourgeois. C’est l’occasion de faire connaissance avec la scène artistique du Luxembourg. Aujourd’hui, les coups de cœur du curateur Didier Damiani. Le 05/11

Les permanences de l’InfoLab

En novembre, l’accent est mis sur les artistes luxembourgeois et la jeune scène artistique locale. Du 05 au 26/11

residency @ project room : Wannes Goetschalckx

© One to tree

Résidence d’artiste jusqu’au 20/11. Exposition du 19/11 au 08/01/12. Vernissage : vendredi 18/11 à 19h. Un immense arbre installé dans l’Aquarium représentait le point de départ du projet de Wannes Goetschalckx. Un arbre, tel un adversaire auquel l’artiste s’est mesuré, le temps de sa résidence, afin d’en venir à bout et de n’en laisser au final que des copeaux de bois et un cure-dents ! Au-delà de l’entreprise ambitieuse teintée d’humour, naissent un regard et un questionnement bien plus pro-

Photos: Peter Kainz, Tom Sanford

Peinture contemporaine E 16/11-07/12 S En collaboration avec la Galerie Clairefontaine I CAPe J www.cape.lu

November'11  city agenda luxembourg

Organisée avec la curatrice Erna Hecey, l’exposition présente deux séries de travaux de Tom Sanford. Son œuvre, traitant des figures politiques et des réalités sociales des grandes puissances, reflète la crise actuelle que le monde traverse face à l’effondrement de l’empire américain et aux nouvelles forces géopolitiques qui se dessinent. Organised with Erna Hecey, curator of the exhibition, Tom Sanford presents two series of works. His paintings depicting the political figures and social realities of the Great Powers reflect the current crisis that the world is experiencing in the face of the collapse of the American Empire and the new geopolitical forces that are taking shape. Sculpture contemporaine E 10/11-31/12 I Galerie Nordine Zidoun J www.galeriezidoun.com

Found in Translation, chapter L

Artistes : Lara Almarcegui, Wojciech Bakowski, Pierre Bismuth, Aline Bouvy & John Gillis, Lucia Bru, Francisco Camacho, Ludovic Chemarin copyright, Koenraad Dedobbeleer, Edith Dekyndt, Simona Denicolai and Ivo Provoost, Agnès Geoffray, gerlach & koop, Sofie Haesaerts, Saskia Holmkvist, Hedwig Houben, Ann-Veronica Janssens, Ermias Kifleyesus, Gabriel Kuri, Jani Ruscica, Simon Starling, Pieter Vermeersch, Freek Wambacq. Jusqu’au 08/01/12

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Jeudi 18h (F) Samedi 15h (F) Dimanche 14h (L), 15h (F) et 16h (D) MHVL Jeudi 18h (L) Dimanche 16h (F) Du château comtal à la ville européenne  Dimanche 16h MNHA Jeudi 18h (L / D) Samedi 15h (F) Dimanche 15h (L) MNHN Dimanche 16h Mudam Samedi 16h (F) Dimanche 15h (D) et 16h (L), 06/11 11h (EN) Visites enfants Samedi 15h (L / D) et dimanche 14h (F) Villa Vauban Vendredi 18h (L / D)

My Mudam

Mudam WALKING THROUGH… MUDAM COLLECTION

L’exposition est une invitation à parcourir la Collection Mudam à travers le thème du paysage, à la fois objet d’observation et espace d’expérimentation. Ainsi, qu’il soit surdimensionné, pixellisé puis déployé à la manière d’un panorama par Xavier Veilhan, qu’il se fasse plus intime tel qu’esquissé dans les variations graphiques de Cy Twombly, ou qu’il soit fantasmé comme dans la peinture lumineuse de Christian Hidaka, le paysage semble être un territoire de recherches aux horizons fluctuants. Jusqu’au 06/11

VISITES PAUSE DÉJEUNER "MUSÉE DU JOUR"

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Mercredi 12h30 (30 min) (F / D / L) MHVL Vendredi 12h30 (30 min) (L / F) MNHA Mardi 12h30 (30 min) MNHN Jeudi 12h30 Mudam Lundi 12h30 (15-20 min) Villa Vauban Samedi 12h30

© Philippe Parreno

My Mudam est un nouveau rendez-vous semestriel réunissant différents événements liés à l’ouverture des expositions thématiques autour de la collection du Mudam. Le 23/11

MONDES INVENTÉS, MONDES HABITÉS

Artistes : David Altmejd, Chris Burden, Vija Celmins, Björn Dahlem, León Ferrari, Vincent Ganivet, Paul Granjon, Theo Jansen, Bodys Isek Kingelez, Paul Laffoley, Isa Melsheimer, Miguel Palma, Panamarenko, Robert & Shana ParkeHarrison, Nancy Rubins, Conrad Shawcross, Roman Signer, Jan Svankmajer. Jusqu’au 15/01/12

I’VE DREAMT ABOUT. COLLECTION MUDAM

© Chad McCail

Artistes : Vyacheslav Akhunov, Michael Ashkin, Chto Delat? / What is to be done?, Julien Grossmann, Steven C. Harvey, Filip Markiewicz, David Maljkovic, Chad McCail, Yves Netzhammer, Paulo Nozolino, Sven Johne, Miguel Palma, Philippe Parreno, Michel Paysant, Pavel Pepperstein, Nikolay Polissky, François Roche / R&Sie(n), Fernando Sánchez Castillo, Tomás Saraceno, Judith Walgenbach, etc. Du 23/11 au 04/03/12

Fidèle à ses missions d’étude scientifique et de mise en valeur du patrimoine artistique national, le MNHA présente pour cette occasion exclusivement les œuvres de Joseph Probst faisant partie des collections du musée, ensemble complété par quelques pièces en provenance de la famille de l’artiste, ainsi que par plusieurs céramiques de son épouse Colette Probst-Wurth. À travers une cinquantaine d’œuvres, l’accrochage au MNHA permet au visiteur de suivre l’évolution de la création artistique de l’artiste de ses débuts jusqu’à la fin de sa vie. Cette rétrospective est complétée par une exposition d’œuvres de Joseph Probst au Ratskeller du Cercle Cité (cf. page ci-contre). Du 18/11 au 25/03/12

Sous nos pieds – L’archéologie au Luxembourg de 1995 à 2010

Une grande rétrospective sur l’archéologie présentera au MNHA les principales découvertes archéologiques faites au Luxembourg de 1995 à 2010. Jusqu’au 02/09/12

natur musée Haut en couleurs – Farbenfroh

Le long d’un parcours varié et interactif, dans des salles en couleur, chaque visiteur découvrira comment la couleur est produite, comment elle est perçue et comment elle agit. Ici la couleur est : physique, chimie, communication, psychologie, esthétique, biologie, mythologie, art et artisanat. Jusqu’au 26/02/12

Découvertes

Exposition permanente

Les planètes

Exposition permanente

Nos ancêtres

Exposition permanente

Nos paysages

Exposition permanente

Nos régions

Exposition permanente

Notre Terre Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg Europe à l’affiche

Exposition permanente

Qui suis-je ?

Exposition permanente

Villa Vauban – Musée d’Art de la Ville de Luxembourg L’art à tout prix

VISITES PONCTUELLES

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Visite commentée 60+ Lundi 07/11 15h MNHN Les drapeaux du monde : visite thématique de l’exposition "Haut en couleurs" suivie d’un menu gastronomique Dimanche 06/11 11h Mudam Visite guidée en portugais Dimanche 27/11 15h30

Musée national d’histoire et d’art Joseph Probst (1911-1997)

© Robert & Shana ParkeHarrison

Visites guidées Visites commentées régulières

Né en 1977, Stylianos Schicho est un peintre autrichien au parcours déjà riche en reconnaissances internationales et présent dans de grandes collections. Sa peinture figurative de grand format se place dans l’œil des caméras de surveillance, un système de contrôle des individus, désormais élément banal du paysage urbain et social. Stylianos Schicho is an Austrian painter born in 1977 who has already gained extensive international recognition and his works are present in major collections. His large-scale figurative paintings illustrate what people look like from the perspective of a CCTV surveillance camera, a system for controlling individuals that is now a commonplace part of the urban and social landscape.

fonds sur notre société de consommation, entre autres. Outre les considérations écologiques, Wannes Goetschalckx n’oublie pas pour autant sa position d’artiste et remet, par cette action, également en question la création artistique elle-même. Une production artistique qui s’est transformée ici en véritable challenge physique et temporel. Du 19/11 au 08/01/12

Cette exposition présente des exemples d’affiches politiques des 60 dernières années et provenant de différents pays de l’Union européenne, parmi lesquelles la fameuse série de 1950 faisant la promotion du plan Marshall. Jusqu’au 26/03/12

Armes Luxemburg?

L’exposition s’articule en cinq domaines thématiques, combinant objets, photographies, art, films, citations de textes et illustrations sonores pour aboutir à une dramaturgie intermédiale sophistiquée. Jusqu’au 29/04/12

L’exposition s’intéresse aux collections bourgeoises du 19e siècle à travers la figure de Jean-Pierre Pescatore. Axée sur la peinture française de cette époque, dont la collection du banquier luxembourgeois recèle un échantillon représentatif, elle éclaire également le fonctionnement du marché de l’art. Pour les besoins de cette exposition, la collection Pescatore sera complétée par des prêts importants provenant de grandes collections internationales, telles que celles du Musée Carnavalet, du Petit Palais et du Louvre. Du 18/11 au 05/03/12

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net c Ins lurio.

www

.p

www.citymag.lu


Expositions

Émotions. Reflets dans la peinture et la photographie

d’organiser le support mutuel et la création d’une communauté internationale qui peut contourner l’élitisme et les structures de la scène artistique traditionnelle. Jusqu’au 20/11

Zesummen ass besser

L’exposition encourage le spectateur à entamer un dialogue avec un ensemble de tableaux historiques et de photographies récentes, associés selon le principe d’une mise en perspective. Pour ce faire, elle réunit une sélection de peintures du 17e au 19e siècle issues des trois collections de la Villa Vauban et une série d’œuvres photographiques du tournant du 21e siècle provenant de la collection du Centre National de l’Audiovisuel (CNA).   Jusqu’au 07/05/12

BECH-KLEINMACHER Musée A Possen / Musée folklorique et viticole / Musée de jouets

Um Menschen darzustellen, die aus fremden Ländern nach Luxemburg gezogen sind, haben 4 Schulklassen eine Fotoreportage in diversen "exotischen" Läden, Restaurants oder auch beim Friseur gemacht. Eine poetische, spielerische und farbenfrohe Ausstellung präsentiert die Werke der jungen Künstler. Du 17/11 au 02/12

Jean-Benoît Dominicy Jusqu’au 15/12

Lucien Wercollier Exposition permanente

Archives Nationales de Luxembourg Feierrout – Le dernier siècle de la sidérurgie luxembourgoise

Exposition dans le cadre du Week-end du bois. Jusqu’au 23/12

Cette exposition collective prend comme point de départ le motif du labyrinthe pour aborder les questions de l’errance, de la perte, de la déambulatio n et leurs représentations dans l’art contemporain. Jusqu’au 05/03/12

instituTIONS LUXEMBOURG

Abbaye de Neumünster THE FUTURE IS GREEN

L’exposition au Ratskeller du Cercle met en évidence une période bien spécifique de la carrière de l’artiste, à savoir les œuvres réalisées entre 19801984 et inspirées des poèmes et des "lieder" du romantisme allemand. Sont exposées aussi plusieurs céramiques de son épouse Colette Probst-Wurth. Du 18/11 au 29/01/12

CarréRotondes

DUDELANGE Centre d’art Dominique Lang Sleep disorders

Centre d’art Nei Liicht Sleep disorders Jusqu’au 18/11

Marc Ferrante Du 26/11 au 05/01/12

centre national audiovisuel display 01 fremd gang

CHANGES

Tracing Space

CULTUREINSIDE est un réseau social pour artistes. Nous espérons que la même diffusion sociale qui a permis aux gens d’utiliser Facebook pour s’organiser politiquement permettra aux artistes visuels, en tant que petite mais importante sous-culture,

www.citymag.lu

Kulturhaus Niederanven Wanted

Exposition avec les artistes Bernhard Maria Müller, Emmanuelle Lévy, Anna Prajer. Du 09/11 au 14/12

Centre culturel Al Schmelz, Stengefort Auto-mobil

20 photographies grand format et différents documents. Jusqu’au 31/12

galeries LUXEMBOURG

Beaumontpublic Curated by…

Exposition jonction annonçant la future orientation du lieu en espace expérimental. Artistes : Marina Abramovic, Tamy Ben-Tor, Anna & Bernhard Blume, Miki Carmi, Jan Fabre, Tue Greenfort, Gudny Gudmundsdottir, Jenny Holzer, Lee Miller, Kosyo Minchev, Hermann Nitsch, Su-Mei Tse. Jusqu’au 23/12

COVART GALLERY Russian Lights

d’élèves de lycées luxembourgeois. Jusqu’au 15/01/12

GALERie f. hessler Artistes : Zao Wou-Ki, Hans Hartung, Lucien Wercollier, Jean Bazaine, Pierre Alechinsky, Jean Dubuffet, Edouardo Arroyo, Sam Francis. Jusqu’au 18/11

Galerie l’Indépendance Exposition com­mémorative des 155 ans de Dexia BIL

Pièces rares issues des archives de la Banque pour la commémoration de ses 155 ans. Jusqu’au 31/12

L’exposition propose de s’immiscer dans les relations étroites subsistant entre le réel et la fiction. "Real-fictions", est autrement dit une contradiction sémiologique inavouable entre réalité et monde fictif synonyme d’un paradoxe linguistique, rassemblant une sélection d’œuvres d’artistes constituant des fragments narratifs générant des histoires mentales et déclenchant des scénarii imaginaires. Artistes : Pascal Bircher, Justine Blau, Wang Du, Grégory Durviaux, Martine Feipel et Jean Bechameil, Jerry Frantz, Vanessa Gandar, Marco Godinho, Sébastien Gouju, Mike Lamy, Saskia Raux et Marc Scozzai, Sandy Skoglund, The Plug et Stéphanie Rollin, Adam Vackar. Jusqu’au 17/02/12

Galerie Miltgen Rêves

Luis Lemos : exposition de peintures. Jusqu’au 19/11

Galerie nordine zidoun continuum Julie Tremblay Jusqu’au 05/11

Galerie Nosbaum & Reding — Art Contemporain Sharp Dull

Around up and down Patrick Condouret Jusqu’au 05/11

Success and Failure Mitja Tusek Jusqu’au 05/11

"Spuren sagen von sich aus nur wenig und vor allem sagen sie nicht immer das Gleiche zu allen." (Jo Reichhertz). Die Ausstellung "Tracing Space" zeigt zwei medienkünstlerische Positionen zum Thema Spuren. Du 30/11 au 08/01/12

ETTELBRUCK CAPe Stylianos Schicho Vernissage : le 15/11 à 19h. Du 15/11 au 07/12

claude tétot et david wolle Jusqu’au 10/12

Galerie Clairefontaine Espace 1 drinnen & draussen

Andrea Lehnert.   Jusqu’au 05/11

Galerie Clairefontaine Espace 2 Jessica Backhaus Jusqu’au 05/11

Galerie d’Art Contemporain Am Tunnel et Espace Edward Steichen Ma Passion – Ma Vision

Photos, peintures et sculptures

ESCH-SUR-ALZETTE

das blaue vom himmel

Galerie Schlassgoart

Anna Recker Jusqu’au 26/11

Ratnadeep Gopal Adivrekar

Galerie Toxic Daniel Martin Diaz et Norbert H. Kox Exposition commune. Jusqu’au 12/11

Gallery Edition 88 Nicolaï STOEV

Peinture en courbure de l’art naïf avec de forts accents symboliques et comiquement surréalistes, le travail de N. Stoev conserve un immense degré d’illusion. Jusqu’au 06/11

Realfictions

Tom Sanford Du 10/11 au 31/12

Jusqu’au 19/11

GALERie simoncini

sélection d’Œuvres

clash

Galerie Bernard Ceysson

Cercle

Les merveilles horlogères et joaillières, les meilleurs artisans d’Art du Haut Commerce de Luxe Luxembourgeois réunis dans le superbe écrin du Cercle à Luxembourg. Une exposition thématique raconte les 100 ans du chronographe. Les nouveautés de plus de 30 grandes marques horlogères : Audemars Piguet, Backes & Strauss, Baume & Mercier, Bell & Ross, Blancpain, Breguet, Breitling, Chopard, Custos, Ebel, Eberhard & Co, Frank Muller, Glashutte Original, Graham, Hublot, IWC, Jaeger LeCoultre,

NIEDERANVEN

Théâtre Municipal

Le 10/11

Les Journées de la Passion – Merveilles horlogères et joaillières

Aus Anlass des 200. Jahrestags der Geburt von Emmanuel Servais, eines bedeutenden luxemburgischen Staatsmannes, zeigt das CNL die Ausstellung " 2, rue Emmanuel Servais". Jusqu’au 16/03/12

ESCH-SUR-ALZETTE

Off

The future is green: green in a sense of life, worldwide life, healthy life for all beings and species, green in a sense of nature, worldwide nature. But green means hope! A sentence which rejects the thinking of profit and recession, power and victory. Du 12 au 20/11

2, rue Emmanuel Servais – Politik, Literatur, Industrie

Exposition collective Jusqu’au 12/02/12

Yes is More

"Off" la ville vue par : Bruno Baltzer, Robert Hornung, Martin Linster, Gino Ricca, Marc Wilwert. Commissaires : Paul di Felice, Alex Reding, Anouk Wies.   Jusqu’au 06/11

Centre national de littérature – La Maison Servais

STEINFORT

Du 26/11 au 05/01/12 Trois événements de l’année 1911 marquent le début d’une ère unique dans l’histoire industrielle du Luxembourg : la fusion constitutive des Aciéries Réunies de Burbach-Eich-Dudelange (Arbed), la conclusion de la communauté d’intérêts entre les Hauts-Fourneaux et Aciéries de Rumelange-St.Ingbert et la Deutsch-Luxemburgische Bergwerks- und Hüttenaktiengesellschaft de Differdange ainsi que l’inauguration solennelle de l’usine de Belval par la Gelsenkirchener Bergwerks AG. Héritières des archives de l’Arbed, les Archives nationales portent un regard particulier sur les cent dernières années de la sidérurgie luxembourgeoise, la parole est aux documents d’archives. Jusqu’au 14/12

MERSCH

© MNHA/Tom Lucas

Armand Strainchamps

Metz (france) Erre

Joseph Probst – 100e Anniversaire

Artistes : Marion Auburtin, Leonora Bisagno, Sneja D., Claire Decet, Samuel François, Benjamin L. Aman, Sébastien Maloberti, Christoph Meier, Claudia Passeri, The Sons of God, Brigitte Zieger. Jusqu’au 18/11

Serge Koch et Katarzyna Kot

Centre Pompidou-Metz

Jaquet Droz, Longines, Louis Erard, Mano Metro, Omega, Pas De Deux, Pequignet, Piaget, Rolex, Porsche Design, Schoeder Timepieces, Vacheron Constantin, Zeitwinkel, Zenith.  Les 19 & 20/11

Nouvelle exposition personnelle du duo d’artistes Aline Bouvy / John Gillis, qui investiront les deux espaces de la galerie. Dans les peintures exposées à la Galerie, un espace sombre est illuminé par une source de lumière présente dans le tableau même, en l’occurrence des lampes fluorescentes. Ce que ces lampes éclairent varie, parfois ce sont des éléments hétéroclites et épars ne laissant prise à aucun récit, flottant en apesanteur, parfois il s’agit d’objets plus élaborés. Des jeux de métamorphoses ouvrent des espaces modifiables et transformables, où se croisent images, systèmes géométriques et réseaux organiques. Jusqu’au 05/11

cache-cache

Karina Bisch Du 10/11 au 07/01/12

damiers

Nicolas Chardon Du 15/11 au 07/01/12

Lucien Schweitzer Galerie et Editions DES ENSEMBLES FAITS DES FRAGMENTS D’UN MEME MONDE

L’artiste indien présente ses peintures et dessins du cycle "Discourses of prismatic truths" à la Galerie Schlassgoart, Pavillon du Centenaire. Originaire de la ville de Bombay qui est devenue une ville pionnière dans le domaine des arts et de la culture, Ratnadeep Gopal Adivrekar fait partie d’une génération d’artistes indiens particulièrement talentueuse. Jusqu’au 11/11

AUTRES LUXEMBOURG

Auberge de Jeunesse de Luxembourg Face2Face – Rencontre avec le Sud Photographies. Jusqu’au 06/11

31

tour Alcide de gAsperi (place de l’europe, kirchberg) expo 100+1

Suite au livre publié en 2010 à l’occasion de son Centenaire, l’Administration des bâtiments publics jette une nouvelle lumière sur ses 100 ans d’activités sous forme d’exposition présentant au grand public des documents intéressants, de précieux plans et photos sortis des archives, des articles de journaux ou encore des films. Cette exposition retracera donc la démarche du livre avec une rétrospective d’un siècle de travail et présentera également les nouveaux défis que l’administration se doit de relever, ainsi que les objectifs à atteindre à l’avenir. Elle fera découvrir aux visiteurs les nouveaux concepts et approches en matière de développement durable, dont les principes ne peuvent plus être négligés dans la construction de nouveaux bâtiments et dans l’entretien du patrimoine existant. Vernissage le 08/11 à 18h en présence de M. le Ministre Claude Wiseler. Du 09/11 au 09/12

BECKERICH Moulin de Beckerich

Crédit Suisse Gravures et livres d’Artiste Soheila Knaff-Sanie : tableaux. Jusqu’au 05/01/12

©  Nathalie Du Pasquier

Présentation du travail de Nathalie Du Pasquier. Jusqu’au 17/11

kiosque mpk Christian aschman

BETTEMBOURG Galerie d’art Maggy Stein

La langue confisquée

Die geraubte Sprache. Victor Klemperer et la LTI. Jusqu’au 18/11

Du 12 au 20/11

Parc Central DIFFERDANGE Espace H2O, Oberkorn Yves Kortum

L’artiste photographe présente son dernier travail de photographie. Jusqu’au 06/11

Plateaux. Exposition pour le 50e Anniversaire du fonds du kirchberg Artistes : Pedro Barateiro, Hugo Canoilas, Marco Godinho, Leni Hoffmann, Sophie Krier, Claude Lévêque, The Plug. Jusqu’au 12/11

DUDELANGE

Siège ALIAI / OAI / ALI / Tema.lu

Galerie d’Art Armand Gaasch

Maison passive ma maison de demain

Chicken life! not so easy...

© Aïda Schweitzer

Aïda Schweitzer : peintures, dessins, vidéo, installation, performance. Jusqu’au 13/11

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve t ive Inscr rio.n0e7/11 u l p .  : wwwn décembre Éditio

Marc Fetler, artiste sculpteur et Emilie Pirlot, photos. Dans le cadre du week-end du bois, la galerie propose une exposition de deux artistes qui, à travers leurs œuvres, mettent le bois à l’honneur. Jusqu’au 13/11

Jusqu’au 06/12

Mémorial de la Déportation

Monique GERSONRETTER et Rose LOOS-WAUTHIER

Marc Fetler et Emilie Pirlot

La construction passive représente aujourd’hui le standard optimal en matière d’efficacité énergétique, qu’il faut implémenter dans les habitudes et les projets de construction. En tant que structure nationale pour le conseil en énergie, myenergy a décidé de mettre en place cette exposition afin de répondre à toutes les questions qui se posent à ce sujet. L’exposition est axée sur l’aspect technique, énergétique et architectural et illustre de façon compréhensible et complète les principes de la maison passive à travers une série de panneaux et une brochure d’information bilingues (allemand et français), ainsi que des échantillons et modèles d’exposition. Des soirées d’information ouvertes au public, suivies d’une visite guidée de l’exposition, seront organisées les jeudis 24 novembre et 1er décembre 2011 à 19h.  Du 16/11 au 03/12

BERTRANGE Laboratoire d’analyse et d’essais de matériaux de l’Administration des Ponts et Chaussées Konscht am Joer vum Besch

Cette exposition a pour objet de donner au visiteur des éléments de réflexion sur les liens qui unissent en profondeur, la nature et les œuvres. L’exposition réunit plus de cinquante artistes, peintres, photographes, sculpteurs européens. Une exposition exceptionnelle dans le cadre de l’Année Internationale des Forêts 2011 décrétée par l’ONU et placée sous le Haut Patronage de son Altesse Royale le Grand-Duc au Luxembourg. www.madeinluxembourg.lu   Jusqu’au 15/11

CLERVAUX Ancien Hôtel du Parc Britt Bernard, Odile Jager-Poirel et Mich Siebenaller Du 26/11 au 18/12

DIFFERDANGE Place du Marché Déifferdeng natierlech Marc Weis : photographies. Jusqu’au 03/11

ESCH-SUR-ALZETTE BATIMENT MASSENOIRE La Cité des Sciences Exposition permanente

November'11  city agenda luxembourg


32 In Time

The Conspirator

Justin Timberlake continues his stab at an acting career with this sci-fi thriller opposite Olivia Wilde. In Time is set in a future in which everyone stops ageing at 25 and the rich can buy more time to live eternally. Timberlake plays an ordinary Joe who ends up on the run from a corrupt police force known as ‘time keepers’. Justin Timberlake poursuit sa carrière naissante au cinéma avec ce thriller de science-fiction, aux côtés d’Olivia Wilde. In Time se déroule dans un avenir où tout le monde arrête de vieillir à l’âge de 25 ans, et où les riches peuvent acheter du temps pour vivre éternellement. Timberlake joue un type ordinaire qui tente d’échapper à des policiers corrompus appelés « les gardiens du temps ».

Historical courtroom thriller directed by Robert Redford in which Robin Wright plays the only woman charged with conspiring with John Wilkes Booth in the assassination of President Abraham Lincoln. James McAvoy is the young novice lawyer reluctantly defending her at a military tribunal. But a wider conspiracy may be afoot. Un thriller historique sous la houlette de Robert Redford, dans lequel Robin Wright interprète la seule femme accusée de conspiration avec John Wilkes Booth dans l’assassinat du président Abraham Lincoln. James McAvoy est le jeune avocat novice qui la défend à contrecœur face à un tribunal militaire. Mais un plus vaste complot se prépare peut-être.

Anonymous

Writer’s block

Photos: The American Film Company; Regency Enterprises

Help the aged

The Lincoln lawyer

Sci-fi thriller E 25/11 S In English (st Fr. & Nl.) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

Historical drama E 18/11 S In English (st Fr. & Nl.) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

Footloose

Back to the 80s

Theories abound about whether William Shakespeare wrote all, or any, of the plays and sonnets that have been accredited to his name. Les thÉories sur William Shakespeare abondent : a-t-il Écrit toutes les piÈces et les sonnets qui lui ont ÉtÉ attribuÉs ? Ou mÊme un seul d’entre eux ? NDuncan Roberts  OColumbia Pictures

R

oland Emmerich laisse momentanément de côté les monstres et l’apocalypse pour s’atta quer à un thriller historique dont le postulat est que William Shakespeare n’était pas l’auteur des œuvres qu’on lui a attribuées. En effet, dans l’histoire contée ici, c’est Edward de Vere, comte d’Oxford, qui a écrit les pièces et sonnets immortels. Shakespeare n’est qu’un acteur opportuniste qui saute sur l’occasion de revendiquer la paternité des pièces de théâtre écrites par de Vere, afin que ce dernier puisse rester anonyme pour des raisons politiques. Pourquoi ? Parce que, dans le film d’Emmerich, il n’est autre que le fils illégitime de la Reine. Pire encore, il a un enfant (Henry Wriothesley, le troisième comte de Southampton) avec Elisabeth. Cette situation devient le point central de la théorie, la base d’un accord secret obligeant de Vere à cacher son identité en tant qu’auteur des « œuvres de Shakespeare ». Rhys Ifans joue de Vere et Vanessa Redgrave livre une interprétation excellente de la Reine Elisabeth I (interprétée au temps de sa jeunesse par la fille de Redgrave, Joely Richardson), tandis que le grand acteur shakespearien Derek Jacobi apparaît dans un prologue contemporain. Q

Photo: Paramount Pictures

R

oland Emmerich takes a break from mons-­ ters and the apocalypse to tackle a his torical thriller promulgating the theory that William Shakespeare was not the author of any of the works attributed to him. Indeed, in this story it is Edward de Vere, Earl of Oxford, who wrote the immortal plays and sonnets. Shakespeare is merely an opportunist actor who jumps at the chance to be associated with the authorship of de Vere’s plays so that the latter can remain anonymous for political reasons. Why? Because, in Emmerich’s film, he is none other than the illegitimate son of the Queen. Even more shockingly, he fathers a child – Henry Wriothesley, the 3rd Earl of Southampton – with Elizabeth. This becomes a crucial factor to the theory – the crux of a deal that forced de Vere to keep secret his identity of the author of “Shakespeare’s works”. Rhys Ifans plays de Vere and Vanessa Redgrave does a great turn as Queen Elizabeth I (who is played as a young woman by Redgrave’s daughter Joely Richardson), while a modern day introduction is performed by great Shakespearean actor Derek Jacobi. Q

Subversive line-dancing in Footloose. Une chorégraphie subversive dans Footloose.

Nostalgia for the 1980s is all the rage, so it should come as no surprise that one of the decade’s era-defining movies has been remade. Kenny Wormald and Julianne Hough take on the iconic roles of Ren McCormack and Ariel Moore (played by Kevin Bacon and Lori Singer in the original 1984 film) in what is basically a great dance movie with a standard plot about kids fighting the powers, that because all they want to do is have a good time. Dennis Quaid plays Ariel’s father, a preacher who has banned modern music and dancing in the small town to which Ren and his family have just moved.

La nostalgie des années 80 bat son plein, on ne s’étonnera donc pas que l’un des films ayant le plus marqué cette décennie fasse l’objet d’un remake. Kenny Wormald et Julianne Hough reprennent les rôles cultes de Ren McCormack et d’Ariel Moore (interprétés par Kevin Bacon et Lori Singer dans la version originale de 1984) dans ce grand film de danse au scénario classique : des jeunes qui s’opposent à la loi, car ils n’aspirent qu’à une seule et unique chose : s’amuser. Dennis Quaid campe le rôle du père d’Ariel, un prêtre qui a interdit la musique et la danse contemporaines dans la petite ville où Ren et sa famille viennent d’emménager.

Musical drama E 18/11 S In English (st Fr. & Nl.) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

Historical epic E 18/11 S In English (st Fr. & Nl.) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

November'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Cinéma

33

November

New releases The Twilight Saga: Breaking Dawn part 1

Stephenie Meyer’s vampire series continues

4/11

The Thing

Remake of the John Carpenter classic science fiction horror set in an Antarctic research station

11/11

30 Minutes or Less

Comedy thriller in which Jesse Eisenberg plays a pizza delivery guy coerced into a bank robbery

11/11 50/50

Comedy with Joseph Gordon-Levitt as a young man battling cancer. Seth Rogan is his best friend

25/11

Arthur Christmas 3D

Animated feature about the son of Santa with a great cast of British actors providing the voices

Photos: Summit Entertainment, Morgan Creek Productions, Columbia Pictures, Mandate Pictures, Aardman Animations

1 2 3 4 5

18/11

chaque mercredi 2 places de cinéma pour le prix d’1 le mercredi change avec Orange. Nous pensons que le cinéma se partage à 2. C’est pourquoi, avec Orange Wednesdays, vous bénéficiez chaque mercredi d’1 place gratuite pour 1 place achetée.

En collaboration avec

www.utopolis.l

www.utopolis.lu

www.utopolis.lu

www.orange.lu

A Dangerous Method

Mind games

The MET • National Theatre • Bolchoï

Jung and Freud in A Dangerous Method. Jung et Freud dans A Dangerous Method.

David Cronenberg takes on a Christopher Hampton script in this historical dra­ma about the fathers of psychoanalysis Sigmund Freud and Carl Jung, played respectively by Viggo Mortensen and Michael Fassbender. Jung takes on a female patient (played by Keira Knightley) who suffers from apparently uncontrollable attacks. As the doctorpatient relationship threatens to overstep moral boundaries, Jung and Freud discuss their methods and the implication of psychoanalytic breakthrough for future generations. Vincent Cassel also stars as another of Jung’s patients, the dangerous and manipulative Otto Gross.

David Cronenberg reprend un scénario de Christopher Hampton dans ce drame historique sur les fondateurs de la psychanalyse, Sigmund Freud et Carl Jung, interprétés respectivement par Viggo Mortensen et Michael Fassbender. Jung prend en charge une patiente (interprétée par Keira Knightley) souffrant de crises apparemment incontrôlables.Alorsquelarelationmédecin-patient est sur le point d’outrepasser les limites de la morale, Jung et Freud s’entretiennent de leurs méthodes et des implications de la découverte de la psychanalyse pour les générations futures. Vincent Cassel est également à l’affiche dans le rôle d’un autre patient de Jung, le dangereux et manipulateur Otto Gross.

Psycho-drama E 11/11 S In English (st Fr. & Nl.) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

www.citymag.lu

The MET*

P rog ram mation don née sous réser ve de modif ications

Photo: Recorded Picture Company

Les plus belles saisons classiques dans vos cinémas Utopolis et Ciné Utopia

National Theatre Live**

NOV 5

SIEGFRIED

DÉC 1

COLLABORATORS

NOV 19

SATYAGRAHA

FÉV 9

title to be announced Stay tuned!

DÉC 3

RODELINDA

MAR 1

THE COMEDY OF ERRORS

DÉC 10

FAUST

JAN 21

THE ENCHANTED ISLAND

Bolchoï**

FÉV 11

GÖTTERDÄMMERUNG

NOV 20

LA BELLE AU BOIS DORMANT

FÉV 25

ERNANI

DÉC 18

CASSE-NOISETTE***

AVR 7

MANON

MAR 11 LE CORSAIRE

AVR 14

LA TRAVIATA

AVR 29

LE CLAIR RUISSEAU

JUIN 24

RAYMONDA

Retransmissions en direct et en HD. Plus d’infos sur www.utopolis.lu *

La saison 2011-12 de la MET sera retransmise à Utopolis, Ciné Utopia, Utopolis Longwy (FR) et CNA. ** Uniquement au Ciné Utopia *** Enregistré

01112011_CityMag_classic.indd 1

www.utopolis.lu

www.utopolis.lu

10/14/11 11:39 AM


34

Images et imaginaires de Naples dans le cinéma

Voir Naples et sourire (?)

Israeli cultural season

12

/20

11

20

D’ IS

SUR LA

RAE

L

D CU

LT URE

visions from Israel

REGAR Une série de films se déroulant à Naples sera présentée dans le cadre de la 34e édition du Festival du Film Italien de Villerupt et en association avec l’Istituto Italiano di Cultura. Ces films sont à la fois une confirmation et un défi pour les stéréotypes. Ils vont de l’hommage à cette ville par Vittorio De Sica L’or de Naples (photo) à la comédie gentillette de Billy Wilder Avanti! A series of films set in Naples is being screened as part of the 34th edition of the Festival du Film Italien de Villerupt and in association with the Istituto Italiano di Cultura. The films both confirm and challenge stereotypical images. They range from Vittorio De Sica’s tribute to the city L’oro di Napoli (photo) to Billy Wilder’s genteel comedy Avanti! Italian season E 01-10/11 H 18:30, 20:30 & 21:00 S In Italian (st Fr.) with some in English – Villerupt Festival

Kino mit herz... und mit Kaffee!

In the context of the city’s Israeli cultural season, the Cinémathèque is hosting a programme of films that highlight the country’s multi-faceted cinema tradition. Dans le cadre de la saison culturelle israÉlienne, la CinÉmathÈque accueille un programme de films qui tÉmoignent de la richesse de la tradition cinÉmatographique de ce pays. N Duncan Roberts  O Israeli Film Fund

D

espite the international successes of anima­ ted drama Waltz With Bashir and docu mentary Precious Life, very few films from Israel reach a broader audience. That is changing next month at the Cinémathèque, which hosts a season of eight films from the last 40 years of Israeli cinema. They range from the dark and disenchanted La vie selon Agfa by Assi Dayan to the farcical and derisive The Blaumilch Canal by Ephraim Kishon. The former, winner of a Silver Bear in Berlin in 1994, has been compared to Robert Altman’s Short Cuts in the way it intertwines several stories of everyday life in Tel-Aviv, revealing the shortcomings of society right up to its brutal climax. The latter is a 1969 comedy that has little to do with the political aspect of Israel, but, in the words of Variety, “carries… satire sometimes almost into caricature.” The programme starts with Doron Tsabari’s acclaimed docu-fiction Revolution 101 (photo) – a film lauded as being in the style of Michael Moore, but with credibility. Time Out said it “is a film that shakes, pokes and is so funny that it makes you cry.” The director will be present at the opening screening. Q

E

n dépit du succès mondial qu’a rencontré le film d’animation Valse avec Bachir et le documentaire Precious Life, très peu de film israéliens parviennent à atteindre un large public. Cela va changer le mois prochain à la Cinémathèque, qui accueillera un programme de huit films du cinéma israélien de ces 40 dernières années. Ils vont du sombre et désabusé La vie selon Agfa d’Assi Dayan à la satire hilarante Blaumilch Canal d’Ephraim Kishon. Le premier, lauréat de l’Ours d’argent à Berlin en 1994, a été comparé à Short Cuts de Robert Altman, par sa façon d’entremêler les destins de plusieurs personnages dans leur vie quotidienne à Tel-Aviv, en révélant les défauts de la société, avec une fin tout aussi violente. Le second est une comédie de 1969 qui n’a pas grand-chose à voir avec la politique israélienne mais qui, selon le magazine Variety, « pousse parfois la satire jusqu’à frôler la caricature ». Le programme commence avec le docu-fiction à succès Révolution 101 (photo), signé Doron Tsabari, un film salué pour son style à la Michael Moore, mais en plus crédible. Selon le magazine Time Out, « c’est un film qui nous ébranle, nous interpelle et nous fait pleurer de rire ». Le réalisateur sera présent lors de la projection d’ouverture. Q

Eight Israeli films E 14-30/11 H 18:30 & 20:00 S In original language (st Fr. or En.)

November'11  city agenda luxembourg

Du mélo au western spaghetti – Tous

Die Feuerzangen- les genres du cinéma en 10 leçons bowle Le mélodrame

Im Rahmen der zweiten Reihe der für Senioren bestimmten Kinonachmittage wird dieser Klassiker der deutschen Filmkomödie par excellence mit Heinz Rühmann, dem sehr beliebten Schauspieler, gezeigt. Er spielt die Rolle eines Dramatikers, der zur Schule zurückgeht, nachdem seine Freunde ihn überzeugt haben, dass er einige seiner besten Lebensjahre verpasst hat, da er Privatunterricht erhielt. Nach dem Film gibt es Kaffee und Kuchen. The second in the series of film afternoons aimed at senior citizens features a screening of this iconic German comedy starring the hugely popular Heinz Rühmann. He plays a playwright who goes back to school after his friends persuade him that he missed out on some of the best years of his life by being privately educated. The film is followed by coffee and cake.

Le chercheur et professeur d’études cinématographiques Laurent Jullier assurera la deuxième leçon de la saison en cours. On lui doit un essai : le mélodrame Hollywood et la difficulté d’aimer paru en 2004 et qui lui a valu un prix. Sa conférence sera suivie par une projection de Une place au soleil, avec Elizabeth Taylor et Montgomery Clift. Un cocktail accompagné de petits fours sera proposé entre les deux parties de ce rendez-vous. Researcher and professor of film Laurent Jullier gives the second lesson in the current season. He wrote an awardwinning essay on the melodrama in the 2004 book Hollywood et la difficulté d’aimer. His lecture is followed by a screening of A Place In The Sun starring Elizabeth Taylor and Montgomery Clift. Drink and finger food are served in the interval.

Ikonen der Komödie E 24/11 H 14:30 S Auf Deutsch

Film historique E 28/11 H 19:00 S En français (film in English)

www.citymag.lu


Cinémathèque

Agenda mardi 01 tuesday

on: ckets sur: your ti Book ez vos places ticket.lu Réserv uxembourg www.l

20:30 L’éclipse

18:30 Network

Citizen Lumet USA 1976 / vostf / 121’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Faye Dunaway, William Holden, Peter Finch, Robert Duvall, Ned Beatty

20:30 L’oro di Napoli

Arthouse Classics L’éclipse / Italie-France 1962 / vostang / 125’ / De : Michelangelo Antonioni / Avec : Monica Vitti, Francisco Rabal, Alain Delon  

samedi 05 saturday

20:00 Les nuits de la pleine lune

02

Sense and Sensibility France 1984 / vo / 102’/ c / De : Eric Rohmer / Avec : Pascale Ogier, Tcheky Karyo, Fabrice Luchini

22:00 Sleepy Hollow

mercredi wednesday

20:30 Avanti

Napoli USA-Italie 1972 / vo / 140’ / c / De : Billy Wilder / Avec : Jack Lemmon, Juliet Mills, Clive Revill, Gianfranco Barra

21:00 Murder on the Orient Express

Last Picture Show USA 1999 / vostf / 105’ / c / De : Tim Burton / Avec : Johnny Depp, Christina Ricci, Casper Van Dien, / D’après la nouvelle de Washington Irvin "The Legend of Sleepy Hollow" / 1 Oscar

06 Citizen Lumet GB 1974 / vostf / 128’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Albert Finney, Lauren Bacall, Ingrid Bergman, Sean Connery, Jacqueline Bisset, John Gielgud, Anthony Perkins, Richard Widmark, Vanessa Redgrave / D’après le roman d’Agatha Christie

03

jeudi thursday

18:30 The Wiz

Citizen Lumet USA 1978 / vo / 133’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Diana Ross, Michael Jackson, Lena Horne, Richard Pryor / D’après le roman de Frank L. Baum "The Wonderful Wizard of Oz" et le musical de William F. Brown "The Wiz"

21:00 La pelle

Napoli La Peau / Italie-France 1981 / vostf / 131’ / c / De : Liliana Cavani / Avec : Marcello Mastroianni, Ken Marshall, Alexandra King, Claudia Cardinale, Burt Lancaster

dimanche sunday

15:00 Meisterdetektiv Kalle Blomqvist lebt gefährlich

Cinéma Paradiso Schweden 1996 / Deutsche Fassung / 85’ / Farbe / Von: Göran Carmback / Mit: Malte Forsberg, Josefin Arling, Totte Steneby / Nach dem Kinderbuch von Astrid Lindgren / Empfohlen ab 8 Jahren

17:00 The Sicilian

Ciné XXL USA 1987 / vostf all / 116’ / c / De : Michael Cimino / Avec : Christopher Lambert, Terence Stamp, Joss Ackland, John Turturro, Barbara Sukowa / D’après le roman de Mario Puzo

20:30 Double Indemnity

Université Populaire du Cinéma États-Unis 1944 / vostf / 108 ‘/ De : Billy Wilder / Avec : Barbara Stanwyck, Fred MacMurray, Edward G.Robinson / D’après le roman de James M. Cain

07

18:30 Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

20:30 Dog Day Afternoon

Comedy Classics France 2002 / vo / 107’ / c / De : Alain Chabat / Avec : Jamel Debbouze, Alain Chabat, Monica Bellucci, Gérard Depardieu, Christian Clavier

www.citymag.lu

21:00 Le mani sulla città

Napoli Main basse sur la ville / Italie France 1963 / vostf / 105’ / De : Francesco Rosi / Avec : Rod Steiger, Salvo Randone, Guido Alberti / Festival de Venise : Lion d’or (Francesco Rosi)

09

mercredi wednesday

18:30 Morte di un matematico italiano

Napoli Mort d’un mathématicien napolitain / Italie 1992 / vostang / 108’ / c / De : Mario Martone / Avec : Carlo Cecchi, Anna Bonaiuto, Renato Carpentieri, David di Donatello (Meilleur réalisateur, Meilleur acteur) / Festival de Venise : Grand Prix spécial du jury (Mario Martone)

20:30 Network cf. 01/11

jeudi 10 thursday

18:30 Murder on the Orient Express cf. 02/11

21:00 Maccheroni

Napoli Macaroni / Italie 1985 / vostf / 104’ / c / De : Ettore Scola / Avec : Jack Lemmon, Marcello Mastroianni, Daria Nicolodi

11

vendredi friday

18:30 At the Circus

22:00 Insomnia

Citizen Lumet USA 1975 / vostf / 125’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Al Pacino, John Cazale, Charles Durning, Chris Sarandon

Last Picture Show USA 2002 / vostf / 116’ / c / De : Christopher Nolan / Avec : Al Pacino, Robin Williams, Hilary Swank

dimanche 13 sunday

15:00 Das fliegende Klassenzimmer

Cinéma Paradiso BRD 1954 / Deutsche Fassung / 92’ / Von: Kurt Hoffmann / Mit: Peter Kraus, Bert Brandt, Peter Tost, Knut Mahlke / Nach dem Roman von Erich Kästner / Empfohlen ab 6 Jahren

17:00 Cast Away

Ciné XXL USA 2001 / vostf /143’ / c / De : Robert Zemeckis / Avec : Tom Hanks, Helen Hunt, Lari White

20:30 The Killers

Université Populaire du Cinéma USA 1946 / vostf / 103’ / De : Robert Siodmak / Avec : Burt Lancaster, Ava Gardner, Edmond O’Brien / D’après la nouvelle d’Ernest Hemingway

18:30 Three Days and a Child

Regards sur le cinéma israélien Israël 1969 / Uri Zohar / vostang / 90’

12

samedi saturday

20:00 The Graduate

15

Regards sur le cinéma israélien Israël 1992 / Assi Ayan / vostf / 100’

20:30 Révolution 101

Regards sur le cinéma israélien Israël 2010 / Doron Tsabari / vostang / 85’ En présence du réalisateur

16

Sense and Sensibility USA 1967 / vostf /103’ / c / De : Mike Nichols / Avec : Anne Bancroft, Dustin Hoffman, Katharine Ross

18:30 Prendre femme cf. 14/11

20:30 Prince of the City

Citizen Lumet USA 1981 / vo /167’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Trat Williams, Jerry Orbach, Richard Foronjy / D’après le livre de Robert Daley

Regards sur le cinéma israélien Israël 1969 / Ephraim Kishon / vostang / 85’

Ciné XXL Japon 1985 / vostf / 160’ / c / De : Akira Kurosawa / Avec : Tatsuya Nakadai, Nezu Jinpachi, Akira Terao

20:30 Kiss Me Deadly

Comedy Classics USA 1985 / vostf / 108’ / c / De : John Sayles / Avec : Joe Morton, Carolin Aaron, Alvin Alexis

20:30 Die Sehnsucht der Veronika Voss

Arthouse Classics RFA 1982 / vostf / 105’ / De : Rainer Werner Fassbinder / Avec : Rosel Zech, Hilmar Thate, Cornelia Froboess

19

samedi saturday

20:00 You’ve Got Mail

Sense and Sensibility USA 1998 / vostf all / 119’ / c / De : Nora Ephron / Avec : Meg Ryan, Tom Hanks, Parker Posey

22:00 La Bête

Université Populaire du Cinéma USA 1996 / vostf / 135’ / c / De : David Lynch / Avec : Bill Pullman, Patricia Arquette, Robert Loggia Comedy Classics France 1997 / vo / 90’ / c / De : Jean-Pierre Mocky / Avec : Carmen Maura, Guillaume Depardieu, François Morel

20:30 Michael Kohlhaas

Université Populaire du Cinéma USA 1955 / vostf / 105’ / De : Robert Aldrich / Avec : Ralph Meeker, Albert Dekker, Paul Stewart

lundi 21 monday

18:30 Dog Day Afternoon cf. 07/11

20:45 Kadosh

22:00 Filmreakter Double #6 Blaxploitation

Film 1 : Superfly USA 1972 / vo / 96’ / c / De : Gordon Parks Jr. / Avec : Ron O’Neal, Carl Lee, Sheila Frazier Film 2 : Scream, Blacula, Scream! USA 1973 / vo / 95’ / c / De : Bob Kelljan / Avec : William Marshall, Don Mitchell, Pam Grier

samedi 26 saturday

20:00 Manhattan

Regards sur le cinéma israélien Israël 1999 / Amos Gitai / vostf / 110’ En présence de l’actrice principale : Yaël Abecassis

mardi 22 tuesday

18:30 Révolution 101 cf. 15/11

20:30 The Verdict

18:30 Kadosh Sense and Sensibility USA 1979 / vostf / 94’ / De : Woody Allen / Avec : Woody Allen, Diane Keaton, Mariel Hemingway, Meryl Streep

22:00 The Most Dangerous Game

cf. 14/11

20

dimanche sunday

15:00 Der kleine Eisbär

Cinema Paradiso Deutschland 2001 / Deutsche Fassung / 78’ / Farbe / Zeichentrickfilm von Piet de Rycker und Thilo Graf Rotkirch / Nach dem gleichnamigen Kinderbuch von Hans de Beer / Empfohlen ab 5 Jahren

20:30 La Vie selon Agfa cf. 15/11

jeudi 24 thursday

14:30 Die Feuerzangenbowle

Kino mat Häerz Komödie / Deutschland 1944 / Deutsche Originalfassung / 97’ / Regie: Helmut Weiss und Heinz Rühmann / Darsteller: Heinz Rühmann, Karin Himboldt, Paul Henckels

cf. 21/11

20:30 A Film Unfinished

Regard sur le cinéma israélien Israël 2010 / Yael Hersonski / vostang / 89’ En présence du consultant du film : Ronny Loewy

mercredi 30 wednesday

mercredi 23 wednesday 18:30 Three Days and a Child

Tous les genres du cinéma en 10 leçons Leçon 2 : Le mélodrame. "L’impossibilité d’aimer : La romance hollywoodienne" par Laurent Jullier. Ciné-conférence ponctuée d’extraits de films en français / 60’. Interlude gastronomique "Glass & Finger Food" suivi de la projection du film : Une place au soleil (A Place in the Sun) / USA 1951 / vostf / 122’ / De : George Stevens / Avec : Elizabeth Taylor, Montgomery Clift

mardi 29 tuesday

19:00 du mélo au western spaghetti

cf. 08/11

Last Picture Show France 1975 / vo / 93’ / c / De : Walerian Borowczyk / Avec : Sirpa Lane, Lisbeth Hummel, Elisabeth Kahson

lundi 28 monday

Arthouse Classics Allemagne 1969 / vo / 92’ / c / De : Volker Schlöndorff / Avec : David Warner, Anna Karina, Ingio Jackson / D’après la nouvelle de Heinrich von Kleist

vendredi 18 friday

18:30 The Brother from Another Planet

20:30 Lost Highway

18:30 Alliance cherche doigt

mercredi wednesday

18:30 The Blaumilch Canal

vendredi 25 friday

jeudi 17 thursday

mardi tuesday

18:30 La Vie selon Agfa

17:00 Ran

20:30 Prendre femme

20:30 Padre Padrone

Regards sur le cinéma israélien Israël 2009 / Scandar Copti, Yaron Shani / vostf / 118’

lundi 14 monday

Regards sur le cinéma israélien Israël 2005 / Ronit & Shlomi Elkabetz / vostf / 100’

Arthouse Classics  Italie 1977 / vostf / 111’ / De : Paolo et Vittorio Taviani / Avec : Saverio Marconi, Omero Antonutti

20:30 Ajami

Comedy Classics USA 1939 / vostf / 87’ / De : Edward Buzzell / Avec : Les Marx Brothers, Florence Rice

18:30 Gialli napoletano

vendredi friday

04

Citizen Lumet USA 1982 / vostf / 129’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Paul Newman, Charlotte Rampling, Jack Warden, James Mason / D’après le roman de Barry Reed

lundi monday

Napoli Mélodie meurtrière / Italie 1979 / vostf / 114’ / c / De : Sergio Corbucci / Avec : Marcello Mastroianni, Ornella Muti, Michel Piccoli, Capucine

mardi 08 tuesday

18:30 The Verdict

Napoli L’Or de Naples / Italie 1954 / vostf / 138’ / De : Vittorio De Sica / Avec : Silvana Mangano, Sophia Loren, Eduardo De Filippo, Paolo Stoppa, Totò

35

18:30 A Film Unfinished Last Picture Show USA 1934 / vostf / 63’ / De : Ernest B. Schoedsack & Irving Pichel / Avec : Joel McCrea, Fay Wray, Leslie Banks

dimanche 27 sunday

15:00 La Ruée vers l’or

cf. 29/11

20:30 Daniel

Citizen Lumet GB-USA 1983 / vo / 130’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Timothy Hutton, Mandy Patinkin, Lyndsay Crouse, Edward Asner, Ellen Barkin / D’après le roman de E.L. Doctorow

Cinéma Paradiso - édition internationale The Gold Rush / USA 1925 / muet / 72’ / De : Charlie Chaplin / Avec : Charlie Chaplin, Georgia Hale, Mack Swaim / À partir de 8 ans

17:00 Reds

18:30 Ajami cf. 16/11

20:30 The Blaumilch Canal cf. 16/11

Ciné XXL USA 1981 / vostf / 192’ / c / De : Warren Beatty / Avec : Warren Beatty, Diane Keaton, Jack Nicholson, Gene Hackman

November'11  city agenda luxembourg


1

CULTURE & GOING OUT A COMPREHENSIVE LISTING OF CITY VENUES AND CONTACT DETAILS. PLUS A GUIDE TO CITY RESTAURANTS AND BARS. Une liste exhaustive des lieux de loisir et leurs coordonnées, ainsi qu’un guide des bars et restaurants.

Luxembourg city tourist office

CINEMAS Cinémas

Tickets Billetterie

Cuisine Asiatique Nouveau concept unique au Luxembourg

libraries bibliothèques

JS 1 30, place Guillaume II Bureau d’accueil touristique Lu-sa : 9-19h, di : 10-18h Communication et marketing : Promotes culture and tourism and the brand image of Luxembourg City. Promotion culturelle et touristique de Luxembourg-Ville et de son image de marque. Service Guidages Luxembourg Convention Bureau : Consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. Guided tours and organised programmes. Incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. Organisation de tours guidés et de programmes-cadres. Incoming, élaboration de forfaits touristiques. G 22 28 09 J touristinfo@lcto.lu www.lcto.lu

ART GALLERIES galeries D’ART 2 Artium Art Gallery 11c, boulevard Joseph II /  49, avenue Monterey G 26 44 00 66 J www.artium.lu

3 beaumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston Diderich G 46 23 43 J www.beaumontpublic.com

4 covart Gallery 23, rue Adolphe Fischer G 26 29 61 70 J www.covartgallery.com

5 Galerie Bernard Ceysson 2, rue Wiltheim G 26 26 22 08 J www.bernardceysson.com

6 Galerie Clairefontaine Espace 1 7, place Clairefontaine Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

7 Galerie Clairefontaine Espace 2 21, rue du Saint-Esprit Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

8 Galerie d’art Am Tunnel 16, rue Zithe G 40 15 24 50

9 Galerie f. hessler 21, rue Astrid Me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h G 27 28 12 77 J www.galeriefhessler.lu

19

35

24

LUXEMBOURG TICKET Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman (Limpertsberg) Reservation and purchase by telephone: Réservation et vente par téléphone : G 47 08 95-1 J www.luxembourgticket.lu Lu-ve : 10-18h30 Sales points in the city: Points de vente en ville : Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), Conservatoire de Musique (Merl), Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (Grund).

Cinémathèque Municipale 17, place du Théâtre G 29 12 59 (infos programme) J cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

bibliothèque Municipale cité 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J bibliotheque@vdl.lu www.vdl.lu

37 Utopolis 45, avenue J.F. Kennedy G 42 95 11-1 J www.utopolis.lu

MUSEUMS musées

CULTURAL VENUES Espaces culturels 10

20

28

Banannefabrik 12, rue du Puits www.banannefabrik.lu

11

Café-Théâtre “Rocas” Place des Bains G 27 47 86 20 J www.rocas.lu

FondatIon de l’Architecture et de l’Ingénierie 1, rue de l’Aciérie G 42 75 55 J office@fondarch.lu www.fondarch.lu

12 Galerie Miltgen 32, rue Beaumont G 26 26 20 20 J www.galerie-miltgen.lu

21

22 CarréRotondes 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

13

23

Galerie Nordine Zidoun 101, rue Adolphe Fischer G 26 29 64 49 J www.galeriezidoun.com

CCR Abbaye de Neumünster 28, rue Münster G 26 20 52-1 J contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

14 Galerie Pascal Bello 74, avenue Gaston Diderich G Tel.: 26 45 97 73

15 Galerie Toxic 2, rue de l’Eau G 26 20 21 43 J www.galerietoxic.com

24 Cercle Cité 3, rue Genistre G 47 96 26 29 Jinfo@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

25

Konschthaus beim Engel 1, rue de la Loge Ma-di : 10-12h, 13-19h G 22 28 40

Conservatoire de Musique 33, rue Charles Martel G 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) J cml@vdl.lu www.vdl.lu

17

26

Lucien Schweitzer galerie et éditions 24, avenue Monterey G 23 616-56 J www.lucienschweitzer.lu

d:qliq 17, rue du Saint-Esprit G 26 73 62 J info@dqliq.com www.dqliq.com

16

6

18

27

Nosbaum & Reding – art contemporain 4, rue Wiltheim Ma-sa : 12-18h G 26 19 05 55 J www.nosbaumreding.lu

Den Atelier 54, rue de Hollerich G 49 54 85-1 J info@atelier.lu www.atelier.lu

22 Exit07 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

44

www.jsrestaurant.lu 2

bibliothèque nationale 37, boulevard F.D. Roosevelt Ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h Médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 G 22 97 55-1 J info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

art schools écoles d’art 45

Galerie La Cité 1, rue Louvigny (1er étage) G 22 36 89 J www.lacite.lu

Galerie L’indépendance Dexia BIL 69, route d’Esch Lu-ve : 8-18h

36 Ciné Utopia 16, avenue de la Faïencerie G 22 46 11 J www.utopolis.lu

5, rue du Saint-Esprit L-1475 Luxembourg Tél : 22 01 21

19 Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman G 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

29 Kasemattentheater 14, rue du Puits G 29 12 81 J infos@kasenmattentheater www.kasemattentheater.lu

30 Philharmonie 1, place de l’Europe G 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) J info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

les amis des musées J info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

38 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain 41, rue Notre-Dame Lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h G 22 50 45 J info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

39

41

33

34 TOL – Théâtre Ouvert Luxembourg 143, route de Thionville G 49 31 66 J tol@tol.lu www.tol.lu

12, boulevard Royal • L-2449 Luxembourg Tel +352-24 16 16 737 www.leroyalluxembourg.com 3

40

Musée National d’Histoire et d’Art Marché-aux-Poissons Ma-di : 10-17h G 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) J musee@mnha.lu www.mnha.lu

Théâtre National du Luxembourg 194, route de Longwy G 26 44 12 70 J info@tnl.lu www.tnl.lu

école d’art contemporain 117, rue de Hollerich G 49 46 16 J ecoleart@ecoledartcontemporain.lu www.ecoledartcontemporain.lu

de 12 h 00 à 22 h 30

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 14, rue du Saint-Esprit Ma-di : 10-18h, je : 10-20h G 47 96 45 00 J musee@vdl.lu www.mhvl.lu

31

32

Ouvert tous les jours,

46

Mudam – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen Me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h G 45 37 85-1 J info@mudam.lu www.mudam.lu

Théâtre des Capucins 9, place du Théâtre G 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

Théâtre du Centaure 4, Grand-Rue G 22 28 28 J centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

Succombez à la tentation . .

cercle européen pour la propagation des arts Lycée Technique des Arts et Métiers 19, rue Guillaume Schneider G 40 99 20 (9-11h) J cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

Annonce Carte visite CHA 03.pdf

1

42 Natur Musée – Musée National d’Histoire Naturelle 25, rue Münster Ma-di : 10-18h G 46 22 33-1 J musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

43 Villa vauban – musée d’art de la ville de luxembourg 18, avenue Émile Reuter Lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h G 47 96 45 65 J www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

, SPORT SERVICES nd ses a & SHOPPING ddres age 26 a l u f p e

n us Find g guide o in shopp Magazine s utiles y se 6 of Cit z les adres à la page 2 ve g u in o r p t p e R sho guide ine z et un Maga y it C du

20 Trois C-L 12, rue du Puits G 40 45 69 J danse@danse.lu www.danse.lu

275, route d’Arlon - L-8011Strassen

tél. 27 39 74 7787 culture going out

10/10/11

2:01 PM


45

30

19 39 36

2

21

12

43

35 31 32 41 18

24

5 1

17

16

10

9 33 25 14 3

23

15 38

6

44

40

42

7 26 1

2

8

4

11

13

3

46

27 20 29 28 22

34

37


prochainement

We advise you to get tickets now for the following shows that are likely to sell out: Nous vous conseillons d'acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants :

Smashing Pumpkins E 03/12 I Rockhal J www.atelier.lu Julia Fischer, OPL, Marie-Elisabeth Hecker & Martin Helmchen E 15 & 16/12 I Philharmonie J www.philharmonie.lu Les Ballets Trockadero de Monte Carlo E 29-31/12 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

LUXEMBOURG FESTIVAL

À l’initiative de la Philharmonie et du Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg, le festival vous offre plus de 30 productions de très haut niveau : opéra, danse, musique symphonique, musique de chambre, musique du monde, jazz, etc. An initiative of the Philharmonie and the Grand Théâtre, the festival stages some 30 productions of the highest quality including opera, dance, classical music, world music, jazz, etc. J www.luxembourgfestival.lu

GOOD DESIGN AWARD 2010 ve

Octobre-novembre

FESTIVAL LIVE AT VAUBAN

Véritable institution, ce festival propose des concerts amplifiés rock, pop, blues. Now a real institution, the festival showcases international rock, pop and blues artists. J www.liveatvauban.lu

est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg / is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg

Octobre-décembre

CONCERTS DU MIDI

City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an / published 11 times a year

Une série de concerts gratuits, organisés deux fois par mois les vendredis, propose aux travailleurs, aux adeptes du shopping et aux visiteurs de la ville de changer leurs habitudes pour la pause déjeuner... A series of free concerts, twice a month on Fridays, that offer workers, shoppers and visitors to the city an alternative way to spend their lunch break. J www.lcto.lu

Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur.

10-13 novembre

© Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

SCIENCE FESTIVAL

For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg) Pour les résidentsFree de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi subscription que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail Luxembourg) et du Grand-Duché Pour les résidents deàLuxembourg

Abonnement gratuit que les frontaliers (abonnez-vous sur to/ Sendainsi an email with your name and full address lieu de travail à Luxembourg) Envoyezvotre vos coordonnées par mail à : citymag@vdl.lu For residents Luxembourg & the Grand Duchy Ouoftéléphonez au City 47 96 41 14 and foreign commuters (subscribe to your workplace City Mag abroad / à l'étranger : address in Luxembourg) Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14.

Envoyez vos par Participation auxcoordonnées frais de l'ordre de 10 EURmail par anà / numéros) virer àname MM Publishing Send an (11 email with àyour and fullS.A. : address to : citymag@vdl.lu au 47 96 41 14 Please send an email with ou yourtéléphonez name and full address to citymag@vdl.lu

r aWa r d · ropean d

Ring Saga E 02-04/12 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

1er octobre-30 novembre

eu

Lenny Kravitz E 01/11 I Rockhal J www.rockhal.lu

OURS

010 · si l s2

Réservez de suite !

manifestations 2011 – la sélection du lcto

i g n aWa r d

Book Early!

es

38

Comme tous les deux ans, le Musée National d'Histoire Naturelle et le Fonds National de la Recherche mettent la science à l'honneur dans le cadre d'un festival. Très interactif, ce dernier permettra à tout visiteur (adulte ou enfant) de participer à des expériences et d'en apprendre davantage sur les sciences naturelles et les nouvelles technologies. The Musée National d'Histoire Naturelle and the Fonds National de la Recherche organise their bi-annual celebration of all things scientific. The festival is truly interactive, allowing visitors of all ages to take part in experiments and learn about natural science and new technologies. J www.science-festival.lu

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT :

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu RESPONSABLES RUBRIQUES /  IN CHARGE OF GENRES : Théâtre, danse / opéra, jeune public, expositions : Elvire Bastendorff J elvire.bastendorff@citymag.lu

25 novembre-1er janvier 2012

WINTER LIGHTS

Festivités d'hiver de la ville avec une panoplie de manifestations : concerts, expositions, cortège de la Saint-Nicolas, marché de Noël, ventes dominicales… A celebration of winter including concerts, exhibitions, a Saint Nicholas parade, Sunday openings and the popular Christmas market. J www.winterlights.lu

Musique classique Lisbeth Owen

J lisbeth.owen@citymag.lu Musiques actuelles, événements, conférences, cinéma : Duncan Roberts J duncan.roberts@citymag.lu

or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published the year to MM Publishing S.A.: City Mag àduring l'étranger / abroad :

Coordinatrice : Deborah Lambolez (-56) J deborah.lambolez@maisonmoderne.lu

IBAN LU87 0019 1655vos 8851 4000 / Code / Swift Envoyez coordonnées parBic mail à BCEELULL. citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. :

cartographie / cartography : monopolka Sàrl

Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage

GRAPHISME / layout :

J design@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

PUBLICITÉ / ADVERTISING :

Coming up

prochainement

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

Afin de promouvoir au mieux votre événement, nous vous conseillons d’insérer en complément une publicité. Promote your event with even greater visibility by placing a complementary advertisement.

Photo: Les Ballets Trockadero de Monte Carlo

Impression / PRINT : Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr.

Smashing Pumpkins

Dating: Sibelius

03

Billy Corgan and cohorts return to Luxembourg after a triumphant 2007 show at den Atelier. This time the band is booked into the Rockhal – though still promoted by den Atelier – to celebrate the release of new album Oceania, part of its ambitious Teargarden by Kaleidyscope project. Expect tracks from that release plus old favourites. Billy Corgan et ses acolytes font leur grand retour au Luxembourg après un concert inoubliable à l’Atelier en 2007. Cette année, c’est à la Rockhal (bien que le concert soit toujours organisé par l’Atelier) que le groupe de rock célébrera la sortie de son nouvel album intitulé Oceania, qui fait partie de son ambitieux projet : Teargarden by Kaleidyscope. Au programme : des morceaux de ce nouvel opus ainsi que des classiques de leur répertoire. I Rockhal (Esch-Belval)

L’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, sous la houlette d’Emmanuel Krivine, interprétera la Symphonie n°2 de Jean Sibelius. Tom Leick et Nicole Max assureront comme d’habitude la présentation de cette œuvre de 1902, qui fut rebaptisée « La symphonie de l’indépendance » par un grand nombre de Finnois, qui voient en son final exaltant un cri de ralliement patriotique du compositeur. Emmanuel Krivine conducts the Orchestre Philharmonique du Luxembourg playing Jean Sibelius’s 2nd Symphony. Tom Leick and Nicole Max as usual provide an erudite introduction to the 1902 work, which was popularly dubbed the “Symphony of Independence” by many Finns who read in its rousing finale a patriotic rallying cry by the composer. I Philharmonie

december décembre

november'11  city agenda luxembourg

14

Décembre december

Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

Prochaine parution / NEXT EDITION : 30/11/2011

Les Ballets Trockadero de Monte Carlo / New York

Décembre 29 to  31 december

Cette troupe, dont les membres sont tous des hommes, revisite les classiques du ballet, en leur donnant un nouveau souffle, tout en restant proche du ballet traditionnel. Durant trois soirs, la compagnie interprétera le deuxième acte du Lac des cygnes, Pas de Deux, Go For Barocco et Paquita. Un rendez-vous spécial avec ces danseurs aura lieu le 31 décembre pour le plus grand plaisir de tous ceux qui souhaitent entamer la nouvelle année avec quelque chose de complètement différent. The all male dancers of this troupe performs classics from the ballet repertoire, giving them a twist while remaining reverential. Over three nights the troupe will perform act two of Swan Lake, Pas de Deux, Go For Barocco and Paquita. A special performance on 31 December will be a real treat for anyone looking to start the New Year with something completely different. I Grand Théâtre

Organisateurs / producteurs : Pour apparaître dans les pages du City Agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande Région. Deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net : Édition décembre 07.11.2011 Édition janvier 05.12.2011 OrganisERs / producERS / PROMOTERS: To ensure inclusion of your event in the second section, City Agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater Region’s culture portal. Deadline for submissions via plurio.net: December edition 07.11.2011 January edition 05.12.2011

Luxembourg fait partie, avec Metz, Sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier QuattroPole : www.quattropole.org Luxembourg is a member, alongside Metz, Saarbrücken and Trier, of the cross-border QuattroPole network: www.quattropole.org

www.citymag.lu


E

X

P

O

S

I

T

I

O

N

D ´ A

R

T

Konscht am Joër vum Bësch 50 ARTISTES DE RENOMMÉE INTERNATIONALE

14 OCTOBRE - 15 NOVEMBRE 2011

BERTRANGE SALLE DES PONTS ET CHAUSSÉES L A B O R AT O I R E D ´ E S S A I D E S M AT É R I A U X

Vente aux enchères ouverte au public • 17 novembre 2011 à partir de 19h00 Country Golf Club Kikuoka à Canach BECKER Izabela BRANDY Kevin BRIGEOT Yveit CLAUDE Gérard CLEMENT Nathalie CLEMENT Raymond CONRADY Guy DETAIL Marc DRÄXELMAIER Ursula DUL Krystyna ERICKSON Keven EVERS Clemens FABER-HILBERT Malou FLICK Tom GENEST Marie-Charlotte GRAAS Gust GRASSELT Nico HUBERTY Nicole JACOBI Theo JODES Diane JOHNSTON Alan JOST-SCHULLER Florence KLINKER Josée KOCH Serge KOT-BACH Katarzyna LIPPERT Patricia LOHR Ray MARGUE Tung-Wen NEUMANN Dani OTH Gerry POISSONNIER Christophe POLFER Ania RHOMBERG Vicki RIPP Patrick RODA Fernand SAYN-NIKITARDIS Marita SCHMIT Jean-Paul SCHMIT Arny SOLDANI Nathalie SPRINGER Rafael STANEK Ondrej STRAUCH Peter THEIS Marc Van der VLUGT Wouter VON BOCH René WEISGERBER Vera WEISGERBER-PETERS Lily WEITEN Marco WUNSCHMANN Anita

www.konscht-am-besch.eu

Family Forestry Luxembourg


november'11 CITY AGENDA LUXEMBOURG


Sara's Citymag