Issuu on Google+

Gast'S

CITY MAGAZINE LUXEMBOURG · September’11

Gast Schmol est L’un des nombreux forains qui gagnent leur vie à la Schueberfouer. Gast Schmol is one of the many fairground entrepreneurs who earn their living at the annual Schueberfouer.

T

NDuncan Roberts  OJulien Becker

L

a Schueberfouer est incontestablement la plus grande manifestation annuelle au Luxembourg. Pendant deux semaines et demi, elle attire quelque deux millions de visiteurs venus du pays et de la Grande Région. Mais c’est aussi un événement vital pour les professionnels du secteur, les forains qui gagnent leur vie grâce aux fêtes foraines et de village. Gast Schmol est propriétaire de quatre manèges pour enfants à la Schueberfouer : une mini grande roue, un carrousel d’avions et deux manèges où les enfants s’amusent sur l’eau dans de grands cygnes ou des bateaux en fibre de verre. La Schueberfouer est l’événement majeur de l’année pour Gast et d’autres forains luxembourgeois. « C’est la plus grosse période, celle qui nous aide à passer l’hiver. Sans la Schueberfouer, la plupart des forains du Luxembourg ne survivraient pas », explique Gast. Q

www.citymag.lu 

read page 08

he Schueberfouer funfair is without doubt Luxembourg’s biggest annual event, attracting some two million visitors from all over the Grand Duchy and the Grande Region during its two-and-a-halfweek run. It is also a vital event for fairground professionals, the forains in local parlance, who make a living from funfairs and village fêtes. Gast Schmol is the owner of four children’s rides at the Schueberfouer – a mini big wheel, an aeroplane merry-go-round, and two water rides in which children sit in either large fibreglass swans or boats. The Schueberfouer is the most important event of the year for Gast and other Luxembourg forains. “It is the main business, it helps us bridge the winter. Without the Schueberfouer, most Luxembourg fairground businesses wouldn’t survive,” Gast explains. Q

Gast's  city magazine luxembourg


Discover a tablet like no other

*Price only available for the HTC Flyer together with a 24-month subscription for â‚Ź25/month including 5GB in national. See conditions in store.


03

L’édition de la rentrée The autumn issue

De gauche à droite / From left to right: Duncan Roberts, Geraldine Knudson, Christiane Sietzen, Pascale Kauffman.

Content Sommaire L‘équipe éditoriale de City Mag vous décrit en détail en quoi consiste l‘édition de septembre. The City Mag editorial team talks you through the September edition. NDuncan Roberts  ODavid Laurent / Wide

Le nouveau design fête ses deux ans ! Cette édition de City Mag célèbre les deux ans du nouveau format de publication. Ce nouveau design nous a valu de nombreuses récompenses. Nous avons en effet gagné la reconnaissance d’un grand nombre de jurys spécialisés dans le domaine et séduit notre public, comme nous le révèle une enquête menée en début d’année auprès de nos lecteurs. Aujourd’hui, nous continuons à améliorer le design actuel et à adapter le contenu du magazine en fonction des besoins de ceux qui vivent, travaillent ou visitent la capitale. Principaux sujets L’édition de septembre est consacrée à différents sujets essentiels, étroitement liés aux prochaines élections municipales. Nous nous intéressons à la manière dont la Ville de Luxembourg relève le défi du logement tout en encourageant les projets innovants tels que le projet « Vivre sans voiture » mis en œuvre dans le quartier de Limpertsberg. Les enfants, les questions liées aux jeunes et leur accès à l’information font partie intégrante du travail des membres du nouveau Kanner-a Jugend­ büro. Les transports en commun et la mobilité sont également au cœur des préoccupations des habitants et des navetteurs de la ville. Nous vous révélons donc les résultats de l’enquête concernant le plan de covoiturage proposé et examinerons le projet de construction d’une toute nouvelle passerelle pour piétons reliant la gare à Bonnevoie. Personnalités Mais il ne faut pas oublier ceux qui font battre le cœur de la ville, y compris ces artistes créatifs qui apportent tant de joie et d’animation à la capitale : des personnalités telles que Hans Fellner à l’origine du projet Recovering et la chanteuse d’opéra Helen Smith. Comme nous n’oublions pas que la capitale, représentée par 159 nationalités différentes, est la définition même d’une ville cosmopolite, nous ne renonçons pas aux articles dédiés aux communautés internationales. Ce mois-ci, c’est au tour des Israéliens de Luxembourg d’être à l’honneur – ces derniers font en effet l’actualité étant donné l’arrivée de la saison culturelle annuelle israélienne en septembre. Nous vous souhaitons une bonne lecture. Q

www.citymag.lu

Two years of new design This edition of City Mag marks two years since the publication’s format change. The new design has brought many rewards – recognition by numerous design award juries and appreciation from our audience, as signalled in our readership survey earlier this year. Now we continue to improve the design and tailor the content to suit the needs of those who live and work in the city and also those who visit the capital. Core subjects The September edition focuses on several subjects that lie at the heart of the upcoming municipal elections. We look at how the Ville de Luxembourg is meeting the housing challenge and encouraging innovative projects such as the Living Without Cars neighbourhood in Limpertsberg. Children and youth issues and their access to information are tackled by the new Kanner-a Jugendbüro. Public transport and mobility are also topics that are of concern to residents and commuters in the city and we reveal the results of a survey on the proposed car sharing scheme and also take a look at the project to build a brand new connecting footbridge from the railway station to Bonnevoie. People But we must not forget the people that make the city’s heart beat, including those creative artists who bring joy and entertainment to the capital. People such as Hans Fellner with his Recovering project and opera singer Helen Smith. Bearing in mind that the capital is truly cosmopolitan, with residents of 159 different nationalities, we maintain our International Communities feature which this month looks at the Israelis living in Luxembourg – a topical choice given that the year-long Israeli cultural season kicks off in September. Enjoy reading. Q

stories

City memos 14 En bref

04

Logement Hausse de la popu- lation : innovation La Ville de Luxembourg met en place une série d’initiatives Kanner-a Jugendbüro 06 Traiter les jeunes comme des citoyens pourvus de droits Les finances de la Ville 07 Un budget à nouveau excÉdentaire —

Urban planning LA NOUVELLE PASSE RELLE APPROUVÉE Cover face 08

Gast Schmol

Faces

10 Helen Smith

— Culture UN NOUVEAU SITE AMÉLIORE LE SERVICE DE PLURIO.NET Faces 12 Hans Fellner — Bâtiment public Nouveau centre de musique à Bonnevoie

Mobility 18 Positive response to carsharing concept —

Shopping LES AMATEURS DE BONNES AFFAIRES PRÊTS pour LA BRADERIE Culture 20 Une nouvelle saison haute en couleur Les directeurs de sept institutions ont sélectionné les grands moments.

regulars

Viewfinder 16 Schueberfouer 2011 At your service 22 Children’s clothes Communities 24 Israel 26 city guide At second glance 29 Fondation de l’Architecture et de l’inGénierie headquarters They Luxembourg 30 Marie Pedersen

Gast's  city magazine luxembourg


04

Logement

hausse de la population : Innovation Innovative projects for growing population

Les citoyens désireux de vivre sans voiture pourront s’installer dans le nouveau quartier au Limpertsberg. Residents happy to live without a car can make a home in the new Limpertsberg neighbourhood.

La Ville de Luxembourg met en place une série d’initiatives en vue de répondre aux besoins en logement et d’améliorer les conditions de vie des habitants de la capitale. The Ville de Luxembourg is taking a series of initiatives to meet housing requirements and improve living conditions for residents of the capital.

L

Nduncan roberts  Utatiana Fabeck architecte / tracol S.A.

Projets de construction

a population de Luxembourg-ville ne cesse de croître. Rien qu’au cours de ces trois dernières années, 7 000 nouveaux habitants sont venus s’y installer. En effet, depuis 2003, la ville a accueilli quelque 12 000 personnes supplémentaires. Face à cette croissance, la Ville de Luxembourg ne se contente pas d’assurer une disponibilité suffisante des logements, elle a également entrepris une série d’initiatives novatrices en vue de permettre à tous les habitants de la capitale de vivre dans des quartiers de qualité.

Selon le bourgmestre Paul Helminger, au cours des trois dernières années, 9 600 permis de construire ont été accordés pour l’édification de nouveaux logements. Près de 8 500 d’entre eux s’inscrivent dans le cadre de plans d’aménagement particulier (PAP) de grande envergure, nombre desquels sont en cours de réalisation. Des demandes de permis de construire ont également été introduites pour 5 000 logements supplémentaires. Mais, avec des prévisions de croissance tablant sur une population de quelque 120 000 habitants d’ici 2013, davantage de logements sont clairement nécessaires. M. Helminger déclare que bien qu’il y ait encore suffisamment de terrains disponibles à Luxembourg-ville pour loger de manière confortable jusqu’à 150 000 habitants, l’obtention de terrains à bâtir s’avère une importante pierre d’achoppement. Le prélèvement d’une taxe concernant les terrains à bâtir pour lesquels l’obligation de construire dans les

Gast's  city magazine luxembourg

trois ans n’est pas respectée ne suffit pas à décourager les spéculants. Le bourgmestre espère que les amendements à la loi régissant les PAP permettront de changer la donne et plaide également en faveur d’une nouvelle loi s’opposant aux promoteurs qui autorisent la construction de bureaux sur des terrains destinés à un usage résidentiel. La loi actuelle établissant qu’un bâtiment doit être « habituellement » utilisé à des fins résidentielles n’est pas suffisamment stricte. Avec pas moins de 650 résidences affectées à l’hébergement des citoyens qui, autrement, n’auraient pas les moyens d’occuper un logement décent, la capitale abrite environ un tiers des logements sociaux de tout le Grand-Duché. Mais le bourgmestre est d’avis que la capitale et la ville de Esch-sur-Alzette, qui accueille également un nombre important de logements sociaux, ne devraient pas être les seules à assumer la responsabilité de fournir un logement aux citoyens en difficulté. D’un autre côté, les projets Baulücken de Luxembourg-ville – pour lesquels la Ville a fourni aux promoteurs des terrains en vue de construire des logements abordables destinés à des familles répondant à certains critères sociaux et résidant déjà dans la capitale – ont été un succès total.

Vivre sans voiture Mais à la veille des vacances d’été, la Ville a dévoilé les plans lauréats de ce qui pourrait bien être son projet le plus novateur à ce jour. « Vivre sans voiture » est un projet de logements qui sera implanté dans le quartier du Limpertsberg,

sur un site de 70 ares sis entre la rue Ermesinde, l’avenue Pasteur, la rue Henri VII et l’avenue de la Faïencerie. Le projet a été conçu par l’architecte Tatiana Fabeck, en collaboration avec le promoteur Tracol Immobilier. Les occupants ne se verront octroyer aucun permis de stationnement et seront encouragés à se déplacer à pied, à vélo ou en utilisant les transports publics. Outre les habitations, l’ensemble immobilier accueillera des boutiques et des infrastructures communes qui lui conféreront une identité propre dans le quartier. Ce projet a été retenu car il est composé de résidences de type mixte aux façades bien pensées, qui s’intègrent parfaitement dans l’environnement existant, tout en offrant une architecture contemporaine. Le projet s’insère également bien dans le prolongement de l’avenue Pasteur et exploite intelligemment les espaces verts, tout en maintenant les prix à un niveau raisonnable. « Ce projet permettra d’améliorer la qualité de vie des résidents du site et du quartier dans son ensemble », déclare Paul Helminger. Le quartier du Limpertsberg a été choisi comme site d’implantation pour ce projet-pilote car il associe déjà hébergements et commerces et se trouve à proximité du centre-ville et des commodités telles que les magasins, écoles, parcs et centres sportifs. En attendant la concrétisation du projet, la Ville de Luxembourg aura cette année son propre stand lors de la Semaine Nationale du Logement, qui se tiendra à Luxexpo du 30 septembre au 3 octobre. Q

www.citymag.lu


05 Chambres meublées

La ville et la police unissent leurs forces

1.

Photo: VdL

Photo: David Laurent / Wide (archives)

Photo: Julien Becker (archives)

City and police join forces

2. 1. Les projets Baulücken de la Ville ont donné aux jeunes familles la possibilité d’acquérir un logement. The city’s Baulücken projects have given young families a chance to buy a home.

3.

2. Au cours des trois dernières années, plus de 9 000 permis de construire ont été accordés pour l’édification de nouveaux logements. Over 9,000 building permits were granted for new residences over the last three years.

Photo: David Laurent / Wide (archives)

3. La croissance démographique de la capitale confronte la ville à un véritable défi en matière de logement. That capital’s growing population means the city faces a housing challenge.

T

he population of Luxembourg City contin ues to grow, with a surplus 7,000 additional new residents in the last three years alone. Indeed, since 2003 the population has grown by 12,000. But the Ville de Luxembourg is ensuring that the extra population not only has enough housing but is also undertaking a series of innovative initiatives to ensure that all residents of the capital can enjoy quality living quarters.

Building projects Mayor Paul Helminger says that in the last three years 9,600 building permits were granted for new residences. Some 8,500 of the new residences are part of large-scale PAP (plan d’aménagement particulier) projects, many of which are currently under construction. A further 5,000 residences are currently under submission for building permission. But with growth forecasts projecting a population of around 120,000 residents in the city by 2013, there is clearly a need for more housing. Helminger says that although there is still enough available land in the city to comfortably accommodate a population of up to 150,000, the stumbling block is actually obtaining land for construction. Although a tax is levied on land that has been granted a permit but upon which no construction work has begun after three years, it is not high enough to dissuade speculators. The mayor hopes that changes in the law governing the granting of PAP licenses will change the situation, and he also wants a new law to deal with those developers who allow offices to be built on

www.citymag.lu

« Ce projet permettra d’améliorer la qualité de vie des résidents du site. » “This project will improve the quality of life of residents on the site.” Paul Helminger

land destined for residential use. Currently the law that states a building must be “habitually” used for residential purposes is not strict enough. The capital is home to around one-third of all social housing in the Grand Duchy, with some 650 residences being used to house those who couldn’t otherwise afford a decent home. But the mayor says that the capital or Esch-sur-Alzette, which also has a significant share of social housing, should not carry responsibility alone for providing homes for those who can least afford them. On the other hand, the Ville de Luxembourg’s Baulücken projects – in which the city provides land to promoters to build affordable housing for families already resident in the city who meet certain social criteria – have been an unqualified success.

Living without a car But just before the summer holidays the Ville unveiled the winning design for perhaps its most innovative project to date. Living without cars is a housing development in Limpertsberg that will provide homes on a 70-are site bordered by the rue Ermesinde, avenue Pasteur, rue Henri VII and avenue de la Faïencerie. The project is designed by architect Tatiana Fabeck, working with developers Tracol Immobilier. Residents of the housing project will not be given a parking permit and will be encouraged to walk, cycle or use public transport. The project not only includes housing but also shops and common facilities, giving it its own identity within the neighbourhood.

La Ville de Luxembourg et la police ont lancé une campagne visant à s’assurer que les chambres meublées louées dans la capitale répondent aux dispositions légales. La police effectuera des contrôles systématiques des chambres à louer afin de vérifier leur conformité à la loi en matière de superficie (minimum 9 m2), d’équipements sanitaires et d’ameublement. Un prospectus détaillant les conditions légales est distribué dans le cadre de la campagne « Chambres meublées » The Ville de Luxembourg and the police have launched a campaign to ensure that furnished rooms being rented out in the capital meet legal requirements. The police will make systematic checks on rooms for rent to ensure they conform to the law regarding size (they should be at least 9 m2), sanitation and furnishings. A leaflet detailing the requirements is distributed as part of the “Chambres meublées” campaign.

The winning project was chosen because it comprises mixed types of residences with wellthought out façades that match the local environment yet retain a contemporary architecture. The project also merges well with the opening to avenue Pasteur and makes good use of greenery, while prices are kept reasonably low. “This project will improve the quality of life of residents on the site and of the neighbourhood in general,” says mayor Paul Helminger. Limpertsberg was chosen as the site for this pilot project because it is a neighbourhood that already mixes housing and commercial use and is also close to the city centre and to public facilities such as shops, schools, parks and sports halls. Meanwhile, the Ville de Luxembourg will have its own stand at this year’s Semaine Nationale du Logement exhibition at Luxexpo from 30 September to 3 October. Q J www.vdl.lu, www.fabeck.lu, www.tracol.lu

Gast's  city magazine luxembourg


06 Kanner-a Jugendbüro

Traiter les jeunes comme des citoyens pourvus de droits Visuel: Beng architects

Treating the young as citizens with rights

1.

2.

Aboutissement d’un projet de longue date, le Kanner-a Jugendbüro ouvrira sur la place d’Armes le 20 septembre. A long standing project, the Kanner-a Jugendbüro will open on the place d’Armes on 20 September. Nduncan roberts  Odavid laurent / wide (Archives)

C

onsidérer les enfants et les jeunes comme des citoyens à part entière, tel est le principe fondamental du Plan d’action communal enfance de la Ville de Luxembourg. Un élément clé du plan consiste à offrir aux jeunes citoyens un endroit visible, accessible et adapté à leur âge où ils pourront poser des questions, émettre des suggestions, voire même formuler des plaintes sur certains aspects de la vie citadine qui les concernent directement. C’est précisément sur ce terrain que le Kanner-a Jugendbüro veut agir. « Nous considérons les enfants comme des citoyens en devenir, ayant les mêmes droits et les mêmes obligations que les autres citoyens, affirme Viviane Loschetter, échevine responsable de la politique enfance. Nous aurions pu discuter avec eux par l’intermédiaire d’un forum pour enfants ou d’un conseil municipal des jeunes, mais cela ne nous aurait pas permis de toucher tous les enfants. » Le bureau est avant tout un centre d’informations où les enfants, leurs parents, ou d’autres adultes de leur entourage peuvent se renseigner sur les activités et les services disponibles en ville. Ils pourront par exemple demander quel est le centre sportif le plus proche de leur école ou de leur domicile, quelles activités culturelles sont disponibles pour leur groupe d’âge, se plaindre d’équipements défectueux sur le terrain de jeux de leur quartier, ou encore demander où ils peuvent se faire aider s’ils se font malmener dans le bus scolaire. « Le bureau sera tenu par du personnel qualifié qui pourra apporter une aide concrète ou, s’il n’a pas la réponse à chaque question, qui pourra au moins diriger la personne au bon endroit pour trouver la réponse. » Le bureau jouera un rôle essentiel en maintenant un lien entre la ville et les enfants qui ont quitté l’enseignement primaire et ne sont plus sous la responsabilité des services de la ville. « C’est l’âge où les enfants traversent souvent des crises ou peuvent avoir des idées intéressantes pour améliorer la vie dans la ville », déclare-t-elle. Situé dans le bâtiment du Cercle, sur la place d’Armes, le bureau jouit d’un emplacement on ne peut plus central. De plus, il est situé au rez-de-chaussée et a été conçu pour être un lieu accueillant. Le personnel a également été formé pour parler aux enfants dans une langue qu’ils comprennent. Cette initiative a déjà été saluée par le OmbudsComité fir d’Rechter vun de Kanner (médiateur pour les droits des enfants) et Mme Loschetter espère qu’elle servira de modèle à d’autres communes du Grand-Duché. Q

3. 1. Le Kanner-a Jugendbüro est conçu pour être adapté aux enfants. The Kanner-a Jugendbüro is designed to be child-friendly. 2. Viviane Loschetter (ici avec le bourgmestre Paul Helminger) espère que le bureau servira de modèle. Viviane Loschetter (here with mayor Paul Helminger) hopes the bureau may serve as a blueprint. 3. La ville voit les enfants comme des citoyens qui ont les mêmes droits que les adultes. The city sees children as citizens who have the same rights as adults.

Gast's  city magazine luxembourg

V

iewing children and youths as citizens in their own right is the cornerstone principle of the Ville de Luxembourg’s Plan d’action communal enfance. A key factor in executing the plan is providing young citizens with a visible, accessible and age-appropriate location where they can ask questions, submit suggestions and even launch complaints about aspects of life in the city that affect them directly. The Kanner-a Jugendbüro aims to do just that. “We see children as small citizens who enjoy the same rights and obligations as other citizens,” says Viviane Loschetter, alderwoman responsible for children policy. “We could have engaged with them via a children’s forum or youth city council, but that would not have reached all children.” The bureau is first and foremost an information centre where children, or their parents or other adult relatives, can enquire about what activities and services are available in the city. They might ask about which is the closest sports facility to their school or home, cultural activities aimed at their age group or even complain that equipment in their local playground is defective or ask where they can get advice if they are being bullied on the bus they take to school. “The bureau will be staffed by qualified personnel, who can provide concrete help, or, if they do not have the answer to every question, will at least be able to point the person to the right place to find the answer.” The bureau will be vital in allowing the city to maintain contact with children once they leave primary education and are no longer under the direct care of the Ville’s services. “It is at that age when children often have a crisis or even come up with good ideas for life in the city,” she says. Situated in the Cercle building on the place d’Armes, the bureau could hardly be in a more central location. It is also on the ground floor and has been designed to be welcoming. Staff have also been trained to address children in a language they understand. The initiative has already been welcomed by the national Ombuds-Comité fir d’Rechter vun de Kanner (Ombudsman for children’s rights) and Mme Loschetter hopes it might serve as a blueprint for other communes in the Grand Duchy. Q

J www.vdl.lu

www.citymag.lu


07 Finances de la Ville

Un budget à nouveau excédentaire Budget back in the black

Le premier échevin François Bausch a dévoilÉ les chiffres des comptes 2010 de la Ville de Luxembourg. Deputy mayor François Bausch has unveiled the figures for the Ville de Luxembourg’s 2010 accounts. NDuncan Roberts  ODavid Laurent / wide

L

a Ville de Luxembourg a enregistré un excédent de 28,3 millions d’euros en 2010, ce qui marque un retour à des résultats positifs après le déficit de 18,7 millions d’euros en 2009. Les recettes fiscales, soit près de 190 millions d’euros, sont nettement plus élevées que les 178 millions prévus dans le budget (bien qu’en baisse par rapport à 2009), et le regroupement de LEO et du fournisseur d’énergie Enovos a également eu un impact positif sur le bilan de la Ville. Cependant, M. Bausch a déclaré que les efforts déployés par tous les services de la Ville pour réduire les dépenses de fonctionnement avaient également eu un impact significatif. Tel était le but recherché avec l’opération de réduction des dépenses qui a débuté fin 2009 dans tous les services. Mais la baisse des dépenses ne s’est pas traduite par une réduction de personnel, les charges salariales représentant encore un peu plus de 50 % du budget de la Ville. Autre élément tout aussi important, selon M. Bausch, la Ville n’a pas eu besoin de rogner considérablement sur les investissements en infrastructure. En effet, quelque 470 millions d’euros ont été investis ces six dernières années dans l’infrastructure et le bâtiment, avec près de 97,5 millions consacrés à d’« autres projets » en 2010. Q

T

he Ville de Luxembourg recorded a surplus of 28.3 mil lion euros in 2010, which is a return to positive results following the 2009 deficit of 18.7 million euros. Receipts from commercial tax, at almost 190 million euros, was substantially higher than the 178 million envisaged in the budget (although lower than 2009), and the merger of LEO with energy supplier Enovos also contributed positively to the city’s balance sheet. However, Bausch says the efforts made by all city services in reducing operational expenditure also had a signifi-

cant impact. This was the goal of a cost-cutting exercise introduced in all departments at the end of 2009. But the cost-cutting did not lead to a reduction in personnel, with staff costs still accounting for just over 50 percent of the city’s budget. Just as importantly, says Bausch, the city did not have to make any major savings in investments on infrastructure. Indeed, over the last six years some 470 million euros has been invested in infrastructure and building, with some 97.5 million being spent on “other projects” in 2010. Q

Urbanisme

La nouvelle passerelle approuvée New footbridge approved Le prolongement de la passerelle au-dessus de la rocade sera en place d’ici le printemps 2012. The new bridge extension across the rocade will be in place by spring 2012.

www.citymag.lu

Nduncan roberts  UINCA

Le conseil municipal a approuvé la construction de la nouvelle passerelle qui reliera la gare de Luxembourg à Bonnevoie. La passerelle enjambera la rocade de Bonnevoie pour rejoindre le nouveau pont mis en place par les CFL et dont les escaliers mènent directement aux quais de la gare. Un nouvel ascenseur situé à proximité du Casino syndical pourra transporter jusqu’à 13 personnes. La Ville participera au financement de la passerelle à hauteur de 1,58 million d’euros. Q The city council has approved the new footbridge that will link the city railway station with Bonnevoie. It will straddle the rocade de Bonnevoie, connecting with the new bridge put in place by the CFL which has staircases leading directly to station platforms. A new lift near the Casino syndical will have access for up to 13 passengers. The city’s contribution to the footbridge will be 1.58 million euros. Q

Gast's  city magazine luxembourg


08

Divertissement

Un jour à la fête G

G

ast Schmol, son épouse et ses employés n’ont pas vraiment le temps de s’amuser à la Schueberfouer du Glacis. Ils ont bien trop à faire avec les quatre manèges pour enfants de l’entreprise familiale créée par Gast voici 16 ans. Contrairement à beaucoup de professionnels présents à la foire, Gast n’est pas issu du milieu forain. « Mon père ne faisait pas les foires. Moi, j’ai pensé que ce serait intéressant de monter mon entreprise. » Mais sans attaches ni traditions familiales, Gast a eu de la peine à se faire accepter. À la Schueberfouer, il exploite ses manèges avec son épouse et trois étudiants. Il a d’ailleurs embauché les mêmes que l’année dernière parce que les bons collaborateurs se font rares. « C’est très variable. Certains étudiants sont très sérieux, d’autres non. » Pour survivre aujourd’hui dans le secteur, il est essentiel d’avoir plus d’un manège. « Mais l’augmentation des frais est un gros problème. L’électricité, le transport, l’essence, l’eau,…tout est plus cher. » Malgré les tournées dans les foires locales et les fêtes de village, et la location de ses manèges à d’autres forains pendant l’année, Gast explique que les 20 jours de la Schueberfouer constituent une période cruciale. En effet, Gast ne travaille que dans les fêtes foraines du GrandDuché. « Nous ne sommes pas très bien accueillis au-delà des frontières, explique-t-il. Les forains étrangers viennent à la Schueberfouer, mais si nous installions nos manèges en France, nous ne ferions pas long feu. » En dépit de la crise, les visiteurs continuent de venir par millions à la Schueberfouer, alors que d’autres foires révisent leur volume à la baisse ou désertent les centres-villes. L’importance de la Schueberfouer est d’autant plus grande que l’hiver est une saison creuse, sans grands revenus mais avec beaucoup de dépenses pour l’entretien et la remise à neuf des attractions. « Dans une année normale, l’argent sort plus souvent qu’il ne rentre. » Selon Gast, le paramètre commercial le plus important et le moins prévisible est la météo. « Le temps est le facteur clé. La pluie est mauvaise pour les affaires, mais une température qui atteint les 32 degrés aussi. » On peut s’en étonner mais le fait est que beaucoup de gens préfèrent passer la journée à la piscine quand il fait 30 degrés ou plus – surtout s’il n’a pas fait beau au début des vacances d’été. « Personne ne vient l’après-midi, et nous devons compter uniquement sur la soirée. Et s’il fait vraiment très chaud, les mômes se brûlent sur les sièges des manèges, » ajoute-t-il en plaisantant. Les journées spéciales – le Fouer Sonndeg, les journées à prix réduit et le dernier jour, où tous les manèges sont à moitié prix – sont cruciales pour le chiffre d’affaires des manèges. « Mais soyons honnêtes, à la Fouer, c’est tous les jours dimanche. Chaque jour est important. » Contrairement aux gros manèges qui nécessitent beaucoup de personnes pour leur mise en place, la plupart de ceux de Gast se montent en une demi-journée avec une seule personne. « Nous commençons à l’aube et finissons tard dans la nuit. Rien à voir avec des journées de huit heures. » Et que dire des grandes entreprises foraines qui tournent à l’international : les attractions sont démontées dans la nuit, transportées vers la prochaine fête et remontées en deux jours. « Les forains n’iront dormir qu’à l’ouverture, une fois le manège installé et prêt à tourner. » Q

Gast's  city magazine luxembourg

 LIRE PAGE 01

« Nous commençons à l’aube et finissons tard dans la nuit. Rien à voir avec des journées de huit heures. » “We are used to working from dawn until late at night. This is no eight-hour day job.” Gast Schmol

ast Schmol and his wife and employees don’t get much of a chance to enjoy the annual Schueberfouer on the Glacis. They are too busy working at the four children’s rides owned by the family business that Gast set up some 16 years ago. But unlike many of the professionals who work at the Fouer, Gast has no prior family connection to the business. “My father wasn’t in the fairground trade,” he explains. “I just thought it would be interesting to have a business in the fair.” But because there was no predecessor, no tradition, Gast says it was quite difficult to get a foothold in the business. He works the Schueberfouer with five staff, including his wife, and three students. This year he is employing the same students as worked last year, because it is not always easy to find good workers. “It is very changeable. Sometimes students are willing to work, other times they are not.” Nowadays, he says it is essential to have more than one ride in order to survive in the business. “But the problem is that costs are increasing. Electricity, transport and gas prices, water… everything is costing us more.” Although the team travel the country to local fairs and village fêtes, and Gast hires out his rides to other fairground showmen during the year, the 20 days of the Schueberfouer are crucial. After all, Gast only does business at fairs in the Grand Duchy. “We are not very tolerated abroad,” he explains. “Foreigners come here to the Schueberfouer, but if we would try to set up in France, we wouldn’t survive very long.” Despite the financial crisis visitors still flock in their millions to the Schueberfouer, whereas other fairs are downsizing or moving out of the centre of towns. The importance of doing brisk trade during the Schueberfouer is underlined by the fact that during winter the business not only has no or very little income, but money is actually being spent on maintenance and refurbishing the rides. “It’s a reality that during a normal year there are more days when we spend money than days when we actually earn money.” The main variable that can really have a big influence on trade is the weather, says Gast. “Weather is the main factor. Rain is bad, but 32 degrees is also not good for business.” That might seem incongruous, but the fact is that many people choose to spend the day at the swimming pool if temperatures hover around the 30 degree mark – especially if the early weeks of the summer holidays have been marked by poor weather. “People just won’t come in the afternoon, and then we have to rely solely on evening business. And if it is really hot, then kids even burn their bums on the seats of the rides,” he jokes. The special days at the fair – Fouer Sonndeg, the reduced price days and the last day when rides are half price – are vital for business on the rides. “But at the Fouer everyday is like Sunday, to be honest. They are all important.” Unlike some of the bigger rides, which require an army of workers to erect, Gast can set up most of his rides by himself in half a day. “We are used to working from dawn until late at night. This is no eight-hour day job.” The large foreign fair businesses have it even harder, taking down their rides through one night and then driving to their next fair to spend two days setting up. “They don’t get any sleep until the ride opens and the other staff take over running the ticket box.” Q

www.citymag.lu


BMW 1 Series

www.bmw.lu

Sheer Driving Pleasure

ONE ORIgIN. TWO ORIgINALS.

This compact and versatile car sets off your personality perfectly – and with its dynamism and efficiency, even adds extra sparkle. The new BMW 1 Series is totally convincing in everything it does. The combination of amazing ECO PRO technology with the innovations in BMW’s EfficientDynamics and ConnectedDrive systems means that driving is always fun – and always responsible. You’re the sporty type? The BMW 1 Series Sport is your kind of car. Creative? You’ll love the cool, contemporary look of the BMW 1 Series Urban. Want to express yourself in a truly individual way? The new BMW 1 Series can be fully customized according to your style. To be discovered as from 17 September at your BMW dealership, or right now on www.bmw.lu/1

THE ALL-NEW BMW 1 SERIES. SPORT OR URBAN. BMW EfficientDynamics

Less emissions. More driving pleasure. Arnold Kontz 184, Route de Thionville L-2610 Luxembourg Tel. 49 19 41-1 bmw@arnoldkontz.lu www.arnoldkontz.bmw.lu

Bernard Muzzolini 2, Rue Jos Kieffer L-4176 Esch-sur-Alzette Tel. 57 26 26-1 info@muzzolini.net.bmw.lu www.muzzolini.bmw.lu

Schmitz s.à r.l. 21, Rue de la Gare L-7535 Mersch Tel. 32 91 11 info@schmitz.net.bmw.lu www.schmitz.bmw.lu

Jeannot Schweig 6, Rue Principale L-9806 Hosingen Tel. 92 13 76 info@schweig.net.bmw.lu www.schweig.bmw.lu

With advantageous BMW Serenity maintenance and repair contracts, your BMW is now maintained in perfect condition. Your BMW is also covered by the mobility services of BMW Mobile Care for 5 years. Environmental information: www.bmw.lu

4,3-5,9 L/100 KM • 114-137 G/KM CO2


10 Opera singer

Biding her chance Just returned from a concert tour of Italy, soprano Helen Smith is looking forward to getting stuck in to her French lessons this autumn. De retour d’une tournÉe de concerts en Italie, la soprano Helen Smith attend avec impatience ses cours de français, À l’automne. Nduncan roberts Ojulien becker

Helen Smith – wants to play strong women. Veut interpréter des femmes de caractère.

Learning languages was one of the reasons Helen moved to Luxembourg from her native Ireland. Living here has also made it easier to get to competitions in France and Germany. “In Ireland I was getting too many funerals,” she says with a twinkle in her eye. In Italy she took on the role of Adina in Gaetano Donizetti’s L’Elisir d’Amore – a difficult role, but one that was, in her words, “good medicine” for Helen’s voice. Helen only sang in public for the first time at the age of 15 – in a school production of Les Misérables. “I was shy, so don’t know why I put myself forward.” Even though she had wanted to enter the nursing profession, after training in the States her career took off and she is now looking to make a name for herself via competitions. She thinks with her vocal type she will probably end up in Germany. Her dream role? Strong women such as Puccini’s Turandot or Musetta from La Bohème. Q Née en Irlande, Helen s’est installée à Luxembourg pour apprendre des langues et se rapprocher des centres de concours de chant en France et en Allemagne. « En Irlande, je chantais surtout lors des funérailles », dit-elle, le regard malicieux. En Italie, elle a endossé le rôle d’Adina dans L’élixir d’amour de Gaetano Donizetti : un rôle difficile mais, de son propre aveu, « exactement ce qu’il fallait » pour sa voix. Helen chanta pour la première fois en public à l’âge de 15 ans, dans une production scolaire des Misérables. « J’étais timide, j’ignore pourquoi je me suis ainsi mise en avant. » Elle voulait être infirmière, mais sa carrière musicale démarra après ses études de chant aux États-Unis. Elle cherche actuellement à se faire connaître en participant à des concours et pense que son type de voix a des chances de séduire l’Allemagne. Le rôle de ses rêves ? Une femme de caractère comme dans l’opéra Turandot de Puccini ou Musette dans La Bohème. Q

Culture

Un nouveau site Internet amÉliore le service de Plurio.net New website enhances Plurio.net service Le nouveau site web de Plurio.net, très complet et disponible en trois langues. Plurio.net’s new website, with much content available in three languages.

Nduncan roberts

Plurio.net, le portail culturel trilingue en ligne de la Grande Région, a lancé une nouvelle version de son site Internet. Celle-ci est beaucoup plus facile à utiliser, à la fois pour ceux qui recherchent des événements dans la région et pour les organisateurs qui veulent télécharger des pages d’information dans la base de données. Un bandeau affichant les événements importants contribue à l’esthétique graphique de la page d’accueil et lui donne un aspect beaucoup plus accessible et proche des internautes. Q Plurio.net, the tri-lingual online cultural listings service for the Greater Region, has launched a new version of its website. The new look site is much more user-friendly, both for those searching for events in the region and for organisers of events wanting to upload listings to its database. A grid of highlights also enhances the graphic aesthetics of the home page, making it feel much more accessible and connected with users. Q J www.plurio.net

Gast's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


12 Curateur

Un nouveau souffle pour le parc Pour son premier projet de curateur indÉpendant, Hans Fellner fait redÉcouvrir le Parc Dräi Eechelen, derriÈre le Mudam. Hans Fellner’s first project as an independent curator allows visitors to rediscover the Dräi Eechelen park behind Mudam. Nduncan roberts  Ojulien becker

« L’art doit aller vers le public », tel est le credo de Hans Fellner, curateur du projet Recovering – Soundscapes & Views. Pour sa première production, Hans a pris le taureau par les cornes et décliné une série d’événements à partir d’un concept : quatre installations sonores de Steve Kaspar qui reflètent le cadre du parc Dräi Eechelen (les Trois Glands). « Avec les chantiers de construction et le réaménagement, le public avait un peu oublié l’existence du parc », explique Hans, qui venait y jouer dans son enfance. C’est un espace unique où l’histoire, la nature, la vue sur la vieille ville et l’architecture moderne, rivalisent pour retenir l’attention. Hans a invité des artistes de toutes les disciplines – danseurs, musiciens, artistes visuels – à créer une œuvre propre au site, dans le cadre des installations sonores qui en sont la pièce maîtresse. « Le public aura ainsi l’occasion de rencontrer ce qu’il n’irait peut-être pas regarder en temps ordinaire. » Q

“Art has to come to the people,” says Hans Fellner, curator of the Recovering – Soundscapes & Views project. The production is a debut for Hans, but he has taken the bull by the horns and created a whole series of events out of the basic ideas – four sound installations by Steve Kaspar that echo the surroundings of the park Dräi Eechelen (Three Acorns). “After the transformation with these new buildings, the park became something of a lost space,” says Hans, who used to play in the park as a kid. It is a unique area of the city, with history, nature, views to the old town and modern architecture all competing for attention. Hans invited artists from across the spectrum – dancers, musicians, visual artists – to create something unique within the context of the installations centre-piece. “It will give people a chance to see something they might not usually go to watch,” says Hans. Q J www.mudam.lu Hans Fellner – rapproche l’art du public. Bring art to the people.

Bâtiment public

Nouveau centre de musique à Bonnevoie New music centre in Bonnevoie

Photo: David Laurent / Wide

Le centre de musique de la rue Pierre Krier comprend une grande salle de répétition et une aire de stockage pour la fanfare de Bonnevoie, ainsi qu’une école de musique située au deuxième étage. The music centre on the rue Pierre Krier comprises a large rehearsal room and storage space for the fanfare de Bonnevoie as well as a second-floor music school.

Gast's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


L’énergie de tous les festivals. En été, la ville déborde d’énergie. Festivals, animations, concerts, loisirs, découvertes... L’important c’est d’avoir l’énergie pour pouvoir en profiter.

Luxembourg City Energy Provider tél. 26 39 48 48 • www.leoenergy.lu


14

City memos Cette année, le prix Anne Beffort a été attribué à Sport a Fräizäit Zéisséng (SaF Zéisséng) pour ses efforts de promotion du cyclisme féminin. This year’s Prix Anne Beffort was awarded to Sport a Fräizäit Zéisséng (SaF Zéisséng) for its efforts in promoting women’s cycling.

Le prochain marché du Glacis aura lieu le 18 septembre. The next Glacis market takes place on 18 September. L’institut de beauté Ehlisa a ouvert son troisième salon au 77, rue de Bonnevoie. Beauty institute Ehlisa has opened its third city outlet at 77, rue de Bonnevoie.

À ½ mesure, une brasserie de style belge servant des plats frais et faits maison dans une ambiance détendue, a ouvert ses portes 9, rue des Bains. À ½ mesure, a relaxed Belgian style brasserie serving fresh, home-made food, has opened at 9, rue des Bains.

Les activités sportives gratuites de la Kinnekswiss, dans le parc de la ville, se poursuivent jusqu’au 18 septembre. Free sporting activities on the Kinnekswiss in the city park continue until 18 September.

Cette année, 340 étudiants ont suivi des cours de langue et de culture luxembourgeoise, tandis que 99 étudiants ont obtenu leur diplôme de langue des signes allemande. 340 students completed courses in Luxembourgish language and culture this year, while 99 students graduated in German sign language. J www.vdl.lu

Gast's  city magazine luxembourg

Photos: David Laurent/Wide, Olivier Minaire, David Laurent / Wide (archives), Mauro Doro, ONT, Olivier Minaire (archives), Luc Deflorenne

Les six musées du groupement d’stater muséeën organisent une journée portes ouvertes pour les personnes âgées, le 30 septembre. The six museums in the d’stater muséeën group are hosting an open door day for senior citizens on 30 September. J www.statermuseeen.lu

La prochaine brocante aura lieu sur la place d’Armes le samedi 3 septembre. The next brocante antiques fair takes place on the place d’Armes on Saturday 3 September.

La relève de la garde devant le Palais grandducal aura lieu le samedi 10 septembre. A changing of the guard outside the Grand Ducal Palace takes place on Saturday 10 September.

Le nouveau siège du service de traitement des eaux de la ville a été inauguré en juillet. Le service compte 27 salariés. A new headquarters for the city’s water treatment service was inaugurated in July. The service comprises 27 employees. Le marché de l’art en plein air, Konscht am Gronn, aura lieu le dimanche 4 septembre de 10 h à 18 h. The open-air art market, Konscht am Gronn, takes place on Sunday 4 September from 10 a.m. to 6 p.m. J www.konschtamgronn.lu

www.citymag.lu


Journée portes ouvertes

Mobilité 2011 Dimanche 18 septembre 2011 dès 10h00 sur le site du Service Transports en commun (63, rue de Bouillon / ligne de bus 1)

Comment s’organise la fréquence des feux rouges? Comment les bus font-ils pour être à l’heure? Combien y a-t-il de kilomètres de pistes cyclables en ville? La Ville de Luxembourg vous invite en famille à trouver les réponses à toutes ces questions lors de sa journée portes ouvertes du 18 septembre, à partir de 10h00. Au programme: Visites guidées, démonstrations, expositions, circuits en bus historiques, animations, restauration sur place, concert de la “Tramsmusék” et jeu-concours avec de nombreux prix à gagner. Plus de renseignements sur www.vdl.lu


Big Wheel The Bellevue Ferris wheel is 56 metres high and affords great views of the city La grande roue Bellevue fait 56 mètres de haut et offre une vue imprenable sur la ville

Entrance The 18x18m portal was made by a collective of artists in 2007 under the supervision of Rik Van Kerchove Le portail de 18 x 18 m a été réalisé par un collectif d’artistes en 2007, sous la supervision de Rik Van Kerchove

Police station Parents accompanying a child can obtain a special badge to use in case they become separated Les parents accompagnant un enfant peuvent obtenir un badge spécial à utiliser au cas ils seraient séparés

In the city The city centre is just 5 to 8 minutes walk away Le centre-ville n’est qu’à 5 à 8 minutes à pied


XXL This ride reaches a height of 47 metres and rotates at 15 rpm Cette attraction atteint une hauteur de 47 mètres et pivote à 15 tours par minute

Schueberfouer Photographer Andrés Lejona captures the colour and atmosphere of the annual funfair on the Glacis as seen from the roof of the Grand Théâtre. Le photographe Andrés Lejona a saisi, depuis le toit du grand théâtre, l’atmosphère et les couleurs de la fête foraine annuelle du Glacis. Nduncan roberts  Oandrés lejona

Glacis A total of 183 booths and rides and 90 retail stalls have set up on the Glacis Au total, 183 attractions et échoppes ainsi que 90 camelots investissent le Glacis


18 Mobility

Positive response to carsharing concept Le concept de carsharing est bien accueilli A survey of city households has revealed that many would forego buying a car if they could use a proposed carsharing scheme. Un sondage effectuÉ auprÈs des mÉnages de la ville a rÉvÉlÉ que bon nombre d’entre eux renonceraient À acheter une voiture s’ils pouvaient utiliser un systÈme de carsharing. Nduncan roberts  Odavid laurent / wide

T

he survey was carried out on behalf of the Ville de Luxem­ bourg in April and early May this year to ascertain the interest among city residents of a carsharing scheme. The idea of carsharing has been around for over half a century, though it has only really been a viable proposition on a larger scale for the past 20 years or so. The idea is that registered members can have self-service access at any time to a number of shared cars that are parked in specific spaces throughout the city. Some 72% of respondents to the survey, which covered around 1,600 people living on 670 households, said that they would be interested in signing up for a car sharing scheme. Furthermore, 48% said they would not buy a car, or a supplementary car, if they were in a carsharing scheme, while 45% said they would actually get rid of a current car. Translated into real terms, that would result in around 500 fewer cars on the streets, the equivalent of some 2.5km of vehicles parked on the city’s streets or in car parks. The survey also revealed some interesting figures about car ownership in the city. While 49% of households with a car own just one vehicle, 37% have two cars and 14% possess three cars. But, equally interesting for the carsharing scheme, is that 14% of respondents don’t have a car, with 74% of them saying that they don’t need their own car or that car ownership is too expensive – precisely the reasons that would suggest they might take up participation in a carsharing scheme. Furthermore, many car owners clock up fewer than 20,000 kilometres a year in their vehicles, which suggests that carsharing may be a viable alternative to ownership. Q

L

e sondage a été réalisé pour le compte de la Ville de Luxem bourg d’avril à début mai 2011, dans le but de convaincre les citadins de l’intérêt d’un système de carsharing (autopartage). Ce concept existe depuis plus d’un demi-siècle, mais il n’est devenu une option viable à grande échelle que depuis une vingtaine d’années. L’idée est la suivante : des membres inscrits peuvent avoir accès, en libre service et à tout moment, à un certain nombre de voitures « communes » garées dans des parkings dédiés répartis dans toute la ville. Près de 72 % des personnes interrogées, sur un total d’environ 1 600 personnes (représentant 670 foyers), ont déclaré qu’elles seraient intéressées par une inscription à un système de carsharing. En outre, 48 % des sondés ont indiqué qu’ils n’achèteraient pas de voiture, ou de seconde voiture, s’ils étaient inscrits à un tel service, et 45 % d’entre eux ont déclaré qu’ils se débarrasseraient même de leur voiture actuelle.

D’un point de vue pratique, cela voudrait dire 500 voitures en moins dans les rues, l’équivalent d’environ 2,5 km de véhicules garés dans les rues ou les parkings de la ville. Le sondage a aussi révélé des chiffres intéressants concernant les voitures individuelles dans la capitale. Alors que 49 % des ménages avec voiture n’en possèdent qu’une, 37 % en ont deux et 14 %, trois. Autre donnée pertinente pour le système de carsharing : 14 % des répondants ne possèdent pas de voiture, 74 % d’entre eux affirmant qu’ils n’ont pas besoin d’avoir leur propre véhicule ou que cela coûte trop cher – des raisons corroborant le fait qu’ils pourraient prendre part à ce système. En outre, de nombreux propriétaires de voiture parcourent moins de 20 000 km par an, ce qui laisse à penser que le carsharing pourrait être une alternative viable à la possession d’une voiture individuelle. Q

Shopping

Les amateurs de bonnes affaires prêts à envahir la Braderie Bargain hunters out in force for Braderie Les magasins sont également ouverts la veille de la braderie, le dimanche 4 septembre. Shops are also open on the eve of Braderie, Sunday 4 September.

Nduncan roberts  ODavid Laurent / Wide (archives)

Depuis 1929, les commerçants de la ville organisent une journée spéciale de braderie un lundi durant la fête foraine annuelle, la Schueberfouer. La braderie tombe cette année le 5 septembre et attirera à coup sûr une foule considérable d’amateurs de bonnes affaires dès le matin (les stands ouvrent à 8 h). C’est sans aucun doute la plus grosse journée pour les commerçants du pays, les magasins proposant des rabais jusqu’à 19 h. Q Since 1929 the city’s retailers have been holding a special day of sidewalk sales on a Monday during the annual Schueberfouer funfair. This year’s Braderie falls on 5 September and is bound to attract huge numbers of bargain hunters in the early morning – stalls open at 8 a.m. It is undoubtedly the biggest retail day in the country, with shops offering bargains right up until 7 p.m. Q J www.cityshopping.lu

Gast's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


Am 22.08.1947 drehte sich alles um die Schobermesse Das Portal www.eluxemburgensia.lu der BnL ermöglicht den Fernzugriff auf ältere Sammlungen von Luxemburger Zeitungen.

Photo : © copyright Photothèque de la Ville de Luxembourg, Tony Krier

www.eluxemburgensia.lu


20 Kevin Muhlen

Casino Luxembourg Culture

Une nouvelle saison haute en couleur An exciting new season

Nduncan roberts  Odavid LAURENT / WIDE, andrés lejona

The Height of Vanity – fait partie de l’exposition Ideal Individuals. Part of the Ideal Individuals exhibition. Photo: L.A. Raeven

La rentrÉe marque le dÉbut d’une nouvelle saison pour de nombreux musÉes et salles de spectacle de la ville. Les directeurs de sept institutions ont sélectionnÉ pour vous les grands moments de la saison À venir. The “rentrée” marks the start of a new cultural season for many of the city’s museums and live performance venues. The directors of seven institutions pick their highlights of the coming year.

Les expositions programmées pour l’année 2012 présentent un caractère bien spécifique tout en ouvrant le champ à des questionnements inédits, tant dans leur concept individuel que dans leur interrelation. Sous le titre Ideal Individuals, L.A. Raeven présenteront plus de dix années d’analyses et de recherches autour des mécanismes d’une société contemporaine. Abordant la monographie de manière complètement inverse, l’artiste belge Wesley Meuris proposera une exposition « anti-biographique ». Et en 2012 et 2013, le projet Atelier Luxembourg – Making of transformera le Casino en un véritable « forum d’art contemporain ». The exhibitions scheduled for 2012 all have a very specific character, while opening the field to new questions, both in their individual concept and in their interrelation. L.A. Raeven present more than ten years of analysis and research into the mechanics of contemporary society in a show titled Ideal Individuals. Belgian artist Wesley Meuris will host an “anti-biographical” exhibition. In addition, Atelier Luxembourg – Making of will allow local artists to install studios in the Casino. J ww.casino-luxembourg.lu

Photo: Barbara Aumüller

Grand Théâtre

Otello – arrive de Berlin. Arrives from Berlin. Il me semble particulièrement difficile de mettre en exergue l’une ou l’autre production de la programmation, car une pléiade de spectacles mériteraient qu’on les mentionne. Néanmoins, parmi les moments phares de cette nouvelle saison, l’on peut citer l’opéra Otello du Deutsche Oper Berlin ou encore Mademoiselle Julie avec la merveilleuse Juliette Binoche. Point de passage obligé pour de nombreuses productions étrangères prestigieuses depuis bien des années, les Théâtres de la Ville visent aussi à prouver, à travers leur programmation, la vitalité créatrice de la « scène locale ». It is difficult to select on or other production from the upcoming season, as a multitude of shows warrant mention. Among the true highlights are the Deutsche Oper Berlin production of Otello and Mademoiselle Julie with the marvellous Juliette Binoche. The city’s theatres have been an obligatory stopping point for a number of prestigious foreign productions for several years, but the programme also provides proof that the local scene is creative and vital. J www.theatres.lu

Matthias Naske

Philharmonie

Souad Massi – lance la série de concerts  Autour du monde. Launches the Autour du monde series. Photo: C. Bellaiche

Frank Feitler

Riccardo Muti ouvrira la septième saison de la Philharmonie en beauté, en dirigeant l’Orchestre symphonique de Chicago dans un programme composé d’œuvres ambitieuses du canon orchestral. Le 6 octobre, le charismatique Algérienne Souad Massi lancera la série de concerts Autour du monde, combinant la tradition nord-africaine à la chanson française, la pop et la folk. Le 27 novembre, un spectacle multidisciplinaire unique de six heures intitulé Oskar Serti va au concert. Pourquoi ? établira un réel lien avec la musique contemporaine. Riccardo Muti provides a prestigious opening to the Philharmonie’s seventh season by conducting the Chicago Symphony Orchestra with a programme of challenging works from the orchestral canon. On 6 October charismatic Algerian born Souad Massi launches the Autour du monde concerts, combining North African tradition with French chanson, pop and folk. On 27 November a unique six-hour multi-disciplinary spectacle titled Oskar Serti va au concert. Pourquoi ? provides a real connection with contemporary music. J www.philharmonie.lu

Gast's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


21 Claude Bertemes

Danièle Wagener

A Touch Of Evil – sera analysé dans le cadre d’une série de conférences. Will be analysed in a lecture series. La suite tant attendue de la série de conférences sur l’histoire du cinéma, intitulée Du mélo au western spaghetti – tous les genres du cinéma en 10 leçons, débutera en octobre. Organisées en collaboration avec l’Université du Luxembourg, ces conférences offrent un aperçu fascinant du 7e art. Du 14 novembre au 22 décembre, une série de films israéliens mettront en avant le cinéma aux multiples facettes de ce jeune pays. Enfin, le mois de mars marquera le retour de Live Cinema. À cette occasion, Carl Davis dirigera sa partition pour le chef-d’œuvre de Chaplin, City Lights. The much-anticipated follow-up to the series of lectures on cinema history, Du mélo au western spaghetti – tous les genres du cinéma en 10 leçons, starts in October. Held in conjunction with the Université du Luxembourg, the lectures provide fascinating insight into the 7th art. A series of Israeli films from 14 November to 22 December highlights the multi-faceted cinema of that young country. And Live Cinema returns in March with Carl Davis conducting his score to Chaplin’s masterpiece City Lights. J www.cinematheque.lu

Les 2 musées de la Ville de Luxembourg

Photo: Musée national Brukenthal, Sibiu (Roumanie)

Cinémathèque de la Ville de Luxembourg

L’homme au chaperon bleu de Jan van Eyck – sera exposé en avril 2012. Will be on show in April 2012. À la Villa Vauban, le mois de novembre marquera l’ouverture d’une exposition de peintures du 19e siècle de la collection de Jean-Pierre Pescatore. Parmi ces tableaux figurent notamment des œuvres d’artistes majeurs prêtées par le Louvre. Avril 2012 verra ensuite le lancement d’une exposition de trésors issus de la collection Brukenthal, comprenant des œuvres de Bruegel, Cranach, Titien et Van Eyck. En juin 2012, le Musée d’Histoire de la Ville lancera une exposition instructive intitulée  ABC – Luxembourg pour les nuls. November at the Villa Vauban sees the opening of an exhibition of paintings from the 19th century collection of Jean-Pierre Pescatore, including works by major artists on loan from the Louvre. April next year marks the opening of a show of treasures of the Brukenthal collection, including works by Bruegel, Cranach, Titin and Van Eyck. And in June 2012 the City History Museum launches an instructive exhibition titled ABC – Luxembourg pour les nuls. J www.villavauban.lu, www.mhvl.lu

d’stater muséeën

Photo: MNHA / Tom Lucas

Nuit des Musées – une occasion unique. A unique opportunity.

www.citymag.lu

Robert Garcia

CarréRotondes

PICelectroNIC – pour les jeunes et leurs parents. For youngsters and their parents.

La Nuit des Musées, une formule qui marche ! Pour preuve, elle s’exporte depuis maintes années déjà dans presque toutes les villes européennes. Créée en 1997 à Berlin, sur initiative du sénateur Hassemer, elle est devenue un rendez-vous incontournable pour les aficionados des musées. Cette manifestation nocturne et festive représente une occasion unique pour chaque musée de s’affirmer comme un espace de découverte, d’échange et de création. Elle offre à tout un chacun l’opportunité de prendre possession de son patrimoine culturel. The Night of the Museums is a formula that works. Proof, if needed, is that it has been exported to almost every European city. Created in Berlin in 1997, it is an unmissable event for museum aficionados. The night-time festivities represent a unique opportunity for any museum to cement its reputation as a place of discovery, exchange and creation. And it provides everyone with a chance to take possession of their cultural heritage.

En septembre, le CarréRotondes lance une exposition intitulée Luxembourg Planning : Esquisses pour une ville modèle, qui présente l’architecture de la ville dans tout ce qu’elle a de plus grandiloquent, d’inquiétant, de drôle et d’irréaliste. La tradition du programme jeune public se poursuit avec le grand spectacle de danse Nach dem Regen, qui met en scène des jeunes de Luxembourg et du Liechtenstein, et aussi avec un événement immanquable en novembre : le PICelectroNIC, un festival pour les jeunes qui aiment se déchaîner au rythme de la musique, et aussi pour leurs parents toujours « branchés ». In September we relaunch with an exhibition titled Luxembourg Planning: Esquisses pour une ville modèle of models and newly unearthed sketches presenting the architecture of the city in all its grandeur, concern, wit and unrealism. The tradition of youth programming continues with the dance highlight Nach dem Regen which involves youngsters from Luxembourg and Liechtenstein, and an unmissable event in November is the PICelectroNIC event – a festival for headbanging kids and grooving parents.

J www.statermuseeen.lu

J www.rotondes.lu

Gast's  city magazine luxembourg

Photo: Daniel Clarens

Jo Kox


22

Something really different Vraiment autre chose

OUR REGULAR GUIDE TO QUALITY SHOPS AND SERVICES IN THE CAPITAL CITY THIS MONTH FOCUSES ON BACK-TO-SCHOOL CLOTHING. CE MOIS-CI, NOTRE GUIDE DES BOUTIQUES ET SERVICES DE QUALITÉ DE LA CAPITALE SE CONCENTRE SUR LA MODE DE LA RENTRÉE DES CLASSES. NWendy Winn  OAndrés Lejona

J

ust looking in the large shop windows you know there’s nothing ordinary about Palazzo Kids. When we had a peek, there were fanciful designer lamps made of feathers and handmade metal trunks from India in bold colours of pink, orange and lime... so naturally, curiosity led us inside... Owner Laurence Noël was looking for that special something when she wanted to dress her own children, but the French native who moved here a decade ago didn’t find what she was looking for in Luxembourg. That’s why she decided to open up her own store. “We have 96 different brands,” she says, “and all of them are exclusive.” Bellerose, Canada Goose, Barbour, Oeuf NY, Petit Nord, Sœur, Little Paul & Joe, Antik Batik, Interdit de me gronder... just to name a few! These are brands known for their quality and fashion flair. This autumn, Noel predicts that a lot of kids will be sporting skinny jeans paired with sleeveless furs vests, very much inspired by the 1960s. “The brand Notify is top for jeans,” she advises. Clothes are sorted by brand, so that fans can easily find their favorites and discover new ones.

Cool to mix and match “For children, it’s important that clothes are easy to move in, comfortable, and warm when the weather is cool,” Noël says. “Even though my customers might very well be able to afford it, they usually don’t come in and buy a whole outfit from one brand. People like to mix and match. It’s very fashionable, very ‘rock’. Take, for example, fake leather pants or worn-in jeans matched with a real cashmere sweater, that’s very chic, it’s a very cool look.” And at Palazzo Kids, you’ll find plenty of accessories to complete the look, whether they be handmade shoes for little two-year old princesses, or a peace sign necklace for trendy teens. Laurence Noël, Palazzo Kids

Stéphanie Belviso, Little V.I.P.

Although she’s responsible for the Little V.I.P. store in the city centre, Stéphanie Belviso looks like she could still wear the clothes she sells. The charming Belviso says that the store stocks everything from Guess, “more for everyday, and at interesting prices”, to Gucci “which resembles the adult collection, but adapted for children.” In fact, “we have more than 20 brands and most of them we have exclusively,” she says. Her favorites include the colourful, playful designs by Sonia Rykiel and the finely detailed and fun fashion by Britain’s Paul Smith. Responsable de la boutique Little V.I.P. au centre-ville, la charmante Stéphanie Belviso pourrait tout à fait porter les tenues qu’elle vend. La boutique propose aussi bien des vêtements de la marque Guess, « plutôt pour tous

les jours, et à des prix très intéressants », que Gucci « très proche de la collection adulte, mais adaptée aux enfants ». En fait, « nous avons plus de 20 marques, dont une majorité en exclusivité. » Elle-même a un faible pour les motifs gais et colorés de Sonia Rykiel et la mode amusante, aux mille détails, du Britannique

Djouher Ouzzani, boutique Petit Bateau

Going to Petit Bateau before the new school year “is something passed on in families, shopping here is a tradition,” says Djouher Ouzzani, a mother of four boys who has tried and tested the clothing she now sells. “An enormous number of people come to buy underwear,” she says, “because they are 100% cotton, they don’t ride up or move, they’re comfortable and durable.” Of course it is also a line of clothing “which is as classic as it is modern,” but as far as covering the very basics, you just can’t miss this boat! Le passage chez Petit Bateau avant la rentrée scolaire est « un peu devenu une tradition familiale », affirme Djouher Ouzzani. Cette mère de quatre garçons a eu tout loisir de tester les vêtements qu’elle vend aujourd’hui. « Beaucoup de gens viennent ici pour acheter des sous-vêtements, dit-elle, parce qu’ils sont 100% coton, ils ne remontent pas, ne bougent pas et sont confortables et solides. » Une chose est sûre : cette gamme « aussi bien classique que moderne » ne vous mènera pas en bateau !

Paul Smith.

Gast's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


23 Palazzo Kids 30, rue des Capucins G 46 10 91

Little V.I.P. 41, Grand-Rue G 26 47 88 64

Boutique Petit Bateau 58, Grand-Rue G 26 20 11 72

There’s everything from organic underwear to wide brimmed hats here in this delightful emporium, almost all of it with a touch of whimsy, class and that priceless je ne sais quoi. Clothes are for everyone from babies to adults (sizes up to age 18), and styles range from very classic to a little crazy. While back to school shoppers will find great clothes to make them almost eager for that school bell to ring, Palazzo Kids carries much more than clothes. There are those aforementioned feathered lamps, for starters, but also gifts and toys from the likes of Ouma Productions and Anne Claire Petit. At the first concept store for kids in the Grand Duchy, you’ll find a bit of everything in fact, and all of it with that extra something special! Q

Jacadi 14, Grand-Rue G 22 37 23

Club 0-16 7, place du Théâtre G 46 90 07

I

l suffit de regarder les grandes vitrines de Palazzo Kids pour comprendre qu’ici, tout sort de l’ordinaire. Des lampes design faites avec des plumes, des coffres en métal fabriqués à la main, importés d’Inde et aux couleurs vives : rose, orange et citron vert ? La curiosité nous a fait pousser la porte... Installée à Luxembourg depuis une dizaine d’années, la Française Laurence Noël, propriétaire de la boutique, cherchait toujours le petit quelque chose de spécial pour habiller ses enfants. Lassée de ne pas trouver son bonheur, elle décida d’ouvrir sa propre boutique. « Nous proposons 96 marques différentes, se réjouit-elle, toutes en exclusivité. » Bellerose, Canada Goose, Barbour, Oeuf NY, Petit Nord, Sœur, Little Paul & Joe, Antik Batik, Interdit de me gronder... et la liste est longue ! Toutes ces marques sont bien connues pour leur qualité et leur image « mode ». Pour l’automne, Laurence Noël prédit un retour des jeans très ajustés et des gilets en fourrure sans manches, une inspiration très années 1960. « Pour les jeans, Notify est parfait », recommande-t-elle. Les vêtements sont classés par marques : rien de plus simple pour retrouver ses griffes préférées et en découvrir de nouvelles.

Coordonner à son gré

“People like to mix and match. It’s very fashionable, very ‘rock’.” « Les gens adorent coordonner selon leur fantaisie. C’est très à la mode, très ‘rock’. » Laurence Noël

Fabienne De Plaen, Jacadi

www.citymag.lu

Round collars, little bows, leather shoes with ankle straps... stepping into a Jacadi store is almost like stepping into Ludwig Bemelmans’ Madeline books. “We revisit classics in new lines like ‘Tennis années 20’ but they are brought up to date with modern cuts and contemporary styling,” says manager Fabienne De Plaen. “It’s very high quality and very French. You just don’t find it elsewhere.” Classic navy and light blue are joined by lots of grey this year. “Bon chic, bon genre,” says De Plaen with a knowing smile. Quality people, quality clothes! Cols ronds, petits nœuds dans les cheveux, chaussures à brides... entrer dans un magasin Jacadi donne l’impression de suivre Madeline dans un livre de Ludwig Bemelmans. « Nous revisitons les classiques dans de nouvelles collections comme le style ‘Tennis années 20’, actualisées par des coupes modernes et un style contemporain, explique la gérante Fabienne De Plaen. C’est de la haute qualité, et un style très français. Vous ne le trouverez nulle part ailleurs. » Cette année, les classiques bleu marine et bleu clair s’accompagneront de beaucoup de gris. « Bon chic, bon genre ! » s’exclame Fabienne avec un sourire entendu. Des vêtements de qualité pour des personnes qui le méritent !

Mireille Rahme, Club 0-16

« Pour les enfants, les vêtements doivent permettre de bouger, être confortables et chauds quand il commence à faire frais, déclare Laurence. En général, mes clients n’achètent pas une seule et unique marque, même s’ils peuvent s’offrir la tenue complète. Les gens adorent coordonner selon leur fantaisie. C’est très à la mode, très « rock ». Regardez, par exemple, des pantalons en faux cuir ou des jeans au look usé avec un pull en cachemire véritable, c’est très chic, ça a beaucoup d’allure. » Chez Palazzo Kids, vous trouverez aussi toutes sortes d’accessoires pour parachever la tenue, qu’il s’agisse de chaussures faites main pour des petites princesses de deux ans ou de colliers au sigle de la paix pour les ados branchés. Des sous-vêtements en textile bio aux chapeaux à larges bords, tout (ou presque) dans ce merveilleux magasin a ce petit plus de fantaisie et de classe et ce « je ne sais quoi »qui n’a pas de prix. Du bébé aux adultes (toutes les tailles jusqu’à 18 ans), du très classique au un peu fou, chacun trouvera son style. La futurs élèves auront hâte de montrer ces tenues géniales, mais Palazzo Kids ne propose pas que de l’habillement. Outre les fameuses lampes en plumes, vous trouverez également cadeaux et jouets signés Ouma Productions et Anne Claire Petit. En fait, le premier concept de magasin pour enfants du GrandDuché a un peu de tout, mais tout est spécial ! Q

A small store with a lot to offer, Club 0-16 has everything from the affordable Lego Star Wars line for boys to gorgeous Burberry classics for girls, says owner Mireille Rahme. “We have a wide range of prices; you can’t only wear Armani to school,” says Rahme. “The big hit is Hugo Boss for boys, it’s new, and it’s really like the grown-up Orange collection. It’s more classic and people love it. For girls, well, nothing compares to Monnalisa and the detail and embroidery for little princesses, while Chipie is a nice everyday kind of look.“ Boutique mini, choix maxi : au Club 0-16 on trouve de tout, de la gamme Lego Star Wars pour les garçons aux magnifiques Burberry classique pour les filles, se félicite la propriétaire Mireille Rahme. « Nous avons tous les prix : on ne peut pas porter que du Armani à l’école. La grande tendance chez les garçons, c’est Hugo Boss, c’est nouveau et très semblable à la collection pour adulte, Orange. Les jeunes aiment ce côté classique. Côté filles, c’est Monnalisa avec le détail et les broderies genre petites princesses, et Chipie pour un quotidien sympa. »

Gast's  city magazine luxembourg


ia ry

Ukraine Kazakhstan

Moldova Romania

Mongolia

24

ercegovina bia gro Bulgaria Macedonia nia Greece

Georgia Armenia Azerbaijan

Uzbekistan Turkmenistan

Turkey Syria Cyprus Lebanon Palestine Israel Jordan Egypt

Kuwait

Saudi Arabia

Tajikistan

China

Afghanistan

Iran

Iraq

Kyrgyzstan

Pakistan

Qatar U. A. E.

Nepal India

Sudan

Myanmar

Yemen

Etrea

The New Israelites

r. Rep.

Laos Thailand Cambodia Vietnam

Djibouti

Ethiopia

R.O.C. (

Bangladesh

Oman

Israel

Bhutan

Somalia

Les nouveaux Israélites

Sri Lanka Malaysia

Uganda

innovative, ethnically diverse – Israelis share one Congo Passionate and Kenya unifying cultural identity. Rwanda ex-Zaire)Passionnés et inventifs, d‘origine ethnique variée, les Israéliens partagent Burundi

Singapore Indonesia

une identité culturelle commune.

Tanzania

NDeborah Fulton-anderson  OAndrés lejona

W

Botswana

Q

hether growing up in a kibbutz or on u’ils aient grandi dans un kibboutz ou à Zambia the streets of Tel Aviv, many Israelis Tel Aviv, de nombreux Israéliens déclarent declare that “being Jewish is more of an « qu’être juif est plus une identité qu’une reliidentity than a religion.” Shlomit Butbul carries gion ». Shlomit Butbul apporte cette identité et Malawi that identity and energy, her “Jewishness”, into cette énergie, sa « judaïté », à l’art local. Le résulthe local arts. The result is l’Inouï, a renovated tat ? L’Inouï, un hôtel réaménagé en club de jazz hotel-turned-jazz club featuring an international et fréquenté par de multiples artistes internatioMadagascar mix of artists. Before its transformation, Shlomit, naux. Avant la rénovation des lieux, Shlomit, une Zimbabwe in her own right, stood in the centua performer artiste à part entière, fréquentait déjà cet espace ries-old space and sang. “I knew that so many vieux de plusieurs siècles et y chantait. « Je savais things wouldMozambique be possible here. In art, there are no que tant de choses seraient possibles ici. L’art n’a borders. This room is magic!” pas de frontières. Cet endroit est magique ! »

Swaziland

Passion and “Chutzpah” South Africa

Passion et « Chutzpah » Si l’on définit le terme « chutzpah » comme le fait d’écouter son cœur en dépit des conventions, alors le parcours de Shlomit, de Haïfa à Vienne et à Luxembourg, est bien une histoire de détermination et de passion. Adolescente, elle chantait tout en aidant sa mère à gérer son club de jazz. Sans réelle formation musicale, Shlomit a pourtant passé une audition au prestigieux conservatoire de musique de Vienne. « Je ne savais même pas déchiffrer une partition ! » Elle a été choisie parmi des centaines de candidats pour étudier les arts de la scène. Pendant les dix années suivantes, Shlomit a fait de nombreuses apparitions dans de grandes productions. « J’ai joué Dolly, Sally Bowles, Dulcinée... La liste est longue ! » À New York, ses motivations ont changé. « Quelque chose me manquait. » Sa rencontre avec un Luxembourgeois, après des années de correspondance (« plus de 400 lettres ! »), l’a finalement conduite à Redange. Aujourd’hui, avec Paul, son mari, Shlomit utilise sa grande énergie créatrice pour mettre en scène non seulement des musiciens, mais aussi des artistes de cabaret, des comédiens et des ateliers pour enfants. Très demandée, elle continue d’enregistrer et de chanter en public ; son concert en 2010 à la Philharmonie s’est joué à guichets fermés. Parfois, le réper« Je savais que tant de choses toire est en hébreu. « Mon cœur seraient possibles ici. est toujours juif. Nous ne pouL'art n'a pas de frontières. » vons trouver le bonheur que si notre cœur et notre esprit sont en Shlomit Butbul harmonie. »

If “chutzpah” can be defined as acting on the Lesotho impulses of the heart despite conventions, then Shlomit’s path from Haifa to Vienna to Luxembourg is a story of both determination and passion. As a teenager, she’d sing while helping manage her mother’s jazz club. Lacking any formal music training, Shlomit nonetheless auditioned for the elite Vienna Conservatory of Music. “I couldn’t even read music!” She was selected from hundreds of applicants to study performance arts. For the next decade, Shlomit regularly starred in professional productions. “I did Dolly, Sally Bowles, Dulcinea – you name it.” She had a change of motivation in New York. “Something was missing.” Her meeting a Luxembourger, after years of corresponding (“over 400 letters!”), eventually brought her to Redange. Today, with her husband Paul, Shlomit uses her considerable creative energies to bring not only musicians to the stage, but also cabaret, theatre and children’s workshops. She continues to record and perform by popular demand - her 2010 Philharmonie concert sold out. Sometimes the repertoire is in Hebrew. “My heart is still Jewish. Only when your head and your heart are in harmony can you find happiness.”

“I knew that so many things would be possible here. In art, there are no borders.”

J www.inoui.lu, www.shlomitbutbul.com

GAST's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu

Philipp


25 Innovative thinking

Vibrant Israel

Life on a Kibbutz

Dan Feld, Regional Manager, Amazon web services. Directeur régional, Amazon web services.

Tania Gabbay, Client relations, Bank Leumi. Service des relations avec la clientèle, Bank Leumi.

Yair Popritkin, IFDS Customer Service representative. Représentant du service client chez IFDS.

Dan Feld is an optimist. The son of Romanian immigrants, he grew up in Rishon LeZion, one of the first Zionist settlements in Israel. “Considering what little natural resources Israel has, the progress since our founding as a state is unbelievable!” He points to the innovative thinking “especially in terms of technology and science” that has made Israel successful. Dan is equally optimistic about peace in his home country. “There are many people on both sides who want to stop the conflict.” Still, like most homes in Israel, his is built with a fortified “safe room.” Just in case. Dan Feld est un optimiste. Fils d’immigrés roumains, il a grandi à Rishon LeZion, l’une des premières colonies sionistes d’Israël. « Si l’on considère le peu de ressources naturelles que possède Israël, les progrès accomplis depuis la création de notre État sont incroyables ! » Il souligne l’esprit d’innovation, « particulièrement en termes de technologie et de sciences », qui est la clé de la réussite d’Israël. Dan est tout aussi optimiste sur la question de la paix dans son pays natal. « Il y a beaucoup de gens, de chaque côté, qui veulent mettre un terme à ce conflit. » Pourtant, comme la plupart des maisons israéliennes, la sienne est équipée d’un « abri » renforcé. Au cas où...

Tania Gabbay would like you to know that Israel is “not necessarily the images that you see on television.” She describes both Haifa, where she attended university, and Tel Aviv, where she often returns for work assignments, as “alive and vibrant.” The daughter of an Iraqi father and Lebanese mother, Tania sees Israel as “the place we feel most at home.” She is active in the local community – heading the Israeli stand at the International Bazaar. “We offer products from the Dead Sea, that are wonderful for the skin, along with home cooked falafel, ma’amoul and baklava.” Tania Gabbay tient à ce que l’on sache qu‘Israël ne se résume « pas forcément aux images que l'on voit à la télévision ». Elle décrit tour à tour Haïfa, dont elle a fréquenté l’université, et Tel Aviv, où elle retourne souvent pour le travail, comme des endroits « vivants et dynamiques ». Née d’un père irakien et d’une mère libanaise, Tania considère Israël comme « l’endroit où nous nous sentons comme à la maison ». Elle s‘investit dans la communauté locale, en tenant par exemple le stand israélien au Bazar International. « Nous proposons des produits de la mer Morte, merveilleux pour la peau, ainsi que des plats faits maison : des falafels, des maamouls, et des baklavas. »

A “first generation” Israeli, Yair Popritkin was born and raised on a kibbutz, Israel’s version of a utopian community based on communal living. There are still about 250 “kibbutzim” in Israel with over 100,000 residents – many are volunteers who come from all over the globe to experience the lifestyle. “Most are non-religious and many of its workers aren’t even Jewish, like my wife, who I met there.” The kibbutz concept was in place decades before the state of Israel itself. Yair left the kibbutz for his obligatory military service, required of both men and women in Israel. Israélien de la « première génération », Yair Popritkin est né et a grandi dans un kibboutz, la version israélienne d’une communauté utopiste basée sur la vie en collectivité. Il existe encore aujourd’hui environ 250 « kibboutzim » en Israël ;  ils comptent plus de 100 000 habitants, dont beaucoup de volontaires venus du monde entier pour tester ce style de vie. « La plupart ne sont pas croyants et beaucoup de travailleurs ne sont même pas juifs, comme ma femme, que j’ai rencontrée là-bas. » Le concept du kibboutz avait déjà été introduit plusieurs décennies avant la création de l’État d’Israël. Yair a quitté le kibboutz pour accomplir son service militaire obligatoire qui, en Israël, doit être effectué aussi bien par les hommes que par les femmes.

L'esprit d'innovation

Israël la dynamique

La vie dans un kibboutz

About Israel Population: 7,746,000 (May 2011) Capital: Jerusalem Government: Parliamentary democracy National Day: Independence Day, 14 May (1948) Chief of State: President Shimon Peres 174 nationalities live in Luxembourg, including 41 Israelis. 174 nationalités vivent à Luxembourg, dont 41 Israéliens.

Shlomit Butbul, singer, actress, manager of l’Inouï, culture venue. Chanteuse, actrice, directrice de l’Inouï, espace culturel.

ts INFORMATION ary FacMORE Honor neider,

FOR re Sch r Mr. Pie General iderich l ston D u s Con avenue Ga , rg I119 Luxembou 76 6 0 3 2 L-14 56 T 45 5 6 4 4   G ! odbye llo/Go tulations! EXPRESSIONS e H ! m ra Shalo Tov! Cong l ! e s r z e a e ! h M nk you im! C L‘Cha Raba! Tha h Toda

www.citymag.lu

GAST's  city magazine luxembourg


Services & shopping

1

USEFUL SERVICES & SHOPPING

FIND THE RELEVANT CITY AUTHORITY, A USEFUL ADDRESS OR SPORTS FACILITIES. PLUS A GUIDE TO CITY SHOPS. Vous trouverez ci-dessous les services municipaux, adresses utiles, établissements sportifs, ainsi qu’un guide shopping. USEFUL ADDRESSES ADRESSES UTILES

BIERGER-CENTER 1 Centre Hamilius, 51, boulevard Royal, Adresse postale L-2090 Luxembourg Lu-ve : 8-17h G 47 96 22 00 T 26 27 09 99 Population register (registration, deregistration, changes of address), certificates, electoral list registration, identity cards, passports, registration for EU nationals, registration for third country cards, naturalization, birth certificate copies, legalization of signatures, parental authorizations, declaration of guardianship, certified copies, Chèque-Service Accueil, residential parking vignettes, dog registration, payment of commune bills etc. Registre de la population (inscriptions, radiations, changements d’adresse), certificats, inscriptions sur listes électorales, cartes d’identité, passeports, attestations d’enregistrement pour ressortissants UE, demande de cartes pour ressortissants pays tiers, naturalisations, copies actes de naissance, légalisations de signatures, autorisations parentales, déclarations de prise en charge, copies conformes, adhésions ChèqueService Accueil, vignettes de stationnement résidentiel, déclarations de chiens, paiements de factures communales, etc. J bierger-center@vdl.lu, www.vdl.lu

G 47 96 25 83 (Hotline : 691 98 24 63)

The Sport for All programme provides a wide range of sports activities. Registration takes place all year round. Le programme Sports pour tous propose une large gamme d’activités sportives. Inscription tout au long de l’année. Rens. : Service des sports de la Ville de Luxembourg J www.vdl.lu

ICE SKATING & SKATEBOARD PATINOIRE & SKATE 5

2 Bonnevoie 30, rue Sigismond Bassin de natation Lu, ve, sa : 8-20h30, ma, je : 7-20h30, di : 8-12h Sauna Dames Lu, ve, sa : 8-11h30, ma, je : 14h30-20h Sauna Hommes Ma, je : 8-11h30 Sauna mixte Lu, sa : 11h30-20h, ma, je, ve : 11h30-14h30, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 34 71

Patinoire de Kockelscheuer 42, route de Bettembourg Lu : 16-22h, ma-je : 12-22h, ve : 12-23h, sa-di : 10-23h G 46 74 65

6 Skate Park Hollerich Rue de l’Abattoir Lu-je : 11-22h, ve-sa : 11-23h, di : 11-20h G 44 83 47

TENNIS

3 Centre aquatique d’Coque 2, rue Léon Hengen (Kirchberg) Lu : 12-22h, ma-ve : 8-22h, sa-di : 10-18h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 43 60 60-1

4 Centre de relaxation aquatique Badanstalt 12, rue des Bains (Centre) Bassin de natation Ma-ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Sauna Dames Ma : 8-11h, me : 8-12h, je : 14h30-21h30 Sauna Hommes Je : 8-11h Sauna Mixte Ma : 11-21h30, me : 12-21h30, je : 11-14h30, ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 25 50

g out n i o g &

e Cultur , restaurant e 28 g e venu gs on pa Find stin li r a and b Agenda rants y restau of Cit z les bars, age 28 p ve Retrou de loisir à la x et lieu genda yA du Cit

19 Office Social 24, Côte d’Eich Lu-ve : 8h30-11h30, 14-16h Late night licences and public entertainment taxes Nuits blanches et taxe sur les amusements publics Lu-ve : 8h30-11h Deprivation assistance Aide aux démunis G 47 96 24 70 T 46 92 01

12 Archives nationales de Luxembourg Plateau du Saint-Esprit Lu-ve : 9-11h45, 13-17h45, sa : 9-11h45 G 24 78 66 60 T 47 46 92 J archives.nationales@an.etat.lu www.anlux.lu

13

SPORT FOR ALL SPORTS POUR TOUS

SWIMMING POOLS PISCINES

11 Archives municipales Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Pour les extraits des registres de l’état civil : Lu-ve : 8h30-11h30, 13h30-16h Pour les recherches historiques et généalogiques : Lu-ve : uniquement sur rendez-vous G 47 96 26 76 T 47 36 53

7 Bambësch – Tennis Spora Allée des Présidents Lu, ma, je : 10-12h, 14h-16h, ve : 10-13h G 46 15 51 Sur réservation J www.tennisspora.lu

8 Belair – Tennis Club des Arquebusiers Val Sainte-Croix G 44 50 37

Bibliothèque Municipale Cité 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J www.vdl.lu

14 CAPEL – Centre d’animation pédagogique et de loisirs 4-12, rue de l’École Lu-di : 8-17h G 47 96 24 42 / 32 73 J www.vdl.lu

15 Centre d’information européen – Maison de l’Europe 7, rue du Marché-aux-Herbes Lu : 13-17h, ma-ve : 9-18h, sa : 11-16h G 43 01 37 83-3 Information, documents, personalised assistance, conferences, debates, exhibitions, group visits Information, documentation, assistance personnalisée, conférences, débats, expositions, visites de groupe J comm-rep-lux-info@ec.europa.eu

11

9

10 Bonnevoie – Tennis Club 115, rue Anatole France G 49 65 95 J www.tcbonnevoie.com

TRANSPORT TRANSPORTS 21 MOBILITEITSZENTRAL Gare centrale Lu-ve : 7-19h, sa-di et jours fériés : 10-18h G 24 65 24 65 Information and advice on the whole range of public transport service and alternative means of transport to the private car, such as ‘soft mobility’ Renseignements et conseils sur l’offre des services de transports publics et sur les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle, comme la mobilité douce J www.mobiliteit.lu

2

Taxis Taxis Colux : G 48 22 33 Benelux Taxis : G 80 02 51 51 City Taxis : G 48 00 58 AéROPORT Arrivals/departures/info G 24 64 0 J www.luxairport.lu Ventes et réservations

État Civil Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Lu-ve : 8-17h, sa : 9h30-11h30 Births, deaths, marriages, affidavits, registered copies Naissances, mariages, décès, légalisation de signatures, copies conformes G 47 96 26 30 T 47 36 53

G 24 56 42 42 J callcenter@luxair.lu

16

MARCHé DE BONNEVOIE In front of the parish church Devant l’Église paroissiale Me : 7-12h

GALERIE BEAUMONT 56 GRAND RUE L-1660 LUXEMBOURG TEL: +352 26 20 00 22 WWW.SOON.LU

MARKETS Marchés 22

Impositions communales 43, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-11h30, 13h30-16h30 G 47 96 26 84 T 22 91 36

3 AdvSOON64x97.indd 1

23 17

Belair – Tennis Club Stade Boulevard Napoléon Ier Sans réservation, jusqu’à 22h G 45 16 10 J www.tcstade.lu

20 Recette Communale 3, rue du Laboratoire Lu-ve : 8h30-11h45 G 47 96 20 20 T 22 03 36 Payment of bills Encaissement des factures

kids and the city maison relais 2, rue du Nord Lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 G 26 26 29 59 J www.kidsandthecity.lu

18 LEO (Luxembourg Energy Office) 9, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-17h G 26 39 48 48 T 26 20 24 24 For all your energy supply requirements Pour toutes vos démarches en matière de fourniture énergétique J www.leoenergy.lu

MARCHé DU GLACIS Glacis 3rd Sunday of every month 3e dimanche du mois : 10-17h

24 MARCHéS HEBDOMADAIRES AUX PRODUITS FRAIS DU PAYS Place Guillaume II et place de Paris Me, sa : 7-13h30 Some 55 stall holders provide a wide range of fresh products such as fruit, vegetables, organic farm produce, flowers, fish, roast chickens Quelque 55 marchands et jardiniers offrent une grande diversité de produits frais tels que fruits, légumes, produits de l’agriculture biologique, fleurs, poissons, poulets grillés

by Ackermann

Tout pour la future maman et pour les enfants de 0 à 12 ans Liste de naissance online

www.lapino.lu

486A, r. de Longwy - L-1940 Luxembourg Tél.: +352 27 44 99 00

21/09/10 10:48


3

7 14

23

MAISONS I APPARTEMENTS I BUREAUX ACHAT I VENTE I LOCATION ASSURANCES I CONSEIL ImmoBILIeR

4

BRICKS Solu tion s Immobilièr e s 4-6, rue Pépin-le-Bref - Luxembourg Paul Fabeck I T : 26 44 11 61 SISCO_CDV.pdf 22.02.2011 10:58:59 Uhr info@bricks.lu I www.bricks.lu

8

19

2

9

17

13 1

15 5 24

36  LE MOIS AVEC VOTRE COACH PERSONNEL À VOLONTÉ... LE PASS FITNESS

18

6

11

C

ECOUTE . EXPERTISE . EFFICACITE

M

16

Y

12

CM

OFFRE SPECIALE

MY

CY

TESTEZ nous et vous verrez la DIFFERENCE

CMY

(Deux séance de sport par semaine avec COACH PERSONNEL, sans oublier le sauna infrarouge à volonté).

1

Prenez soins de vous l’esprit tranquille, grâce à l’espace enfants gratuit à votre disposition.

K

www.siscobeautyform.com

4

Tel : 27 03 35 14

4

20

24

2

21 6 5

SOINS VISAGES MASSAGES CORPS

6

3

AUX EFFETS REVITALISANTS RELAXANTS ET RAJEUNISSANTS

7 10

Luxembourg | 98, Boulevard de la Pétrusse T +352 26 12 13 | www.yoake.lu 5

Ann_Monceau_CityMagazine_F.pdf

1

22/10/09

22

11:24

2

6

7

VOTRE MAISON OU APPARTEMENT N’EST TOUJOURS PAS VENDU ? Tous les parfums du monde pour toutes les circonstances : baptêmes, mariages, réceptions.

APPELLEZ VOTRE AGENCE RE/MAX au 26 64 99 99 (Luxembourg Ville) au 26 90 45 45 (Ettelbrück-Diekirch)

www.remax.lu

Service de livraison à domicile et internationale.

1, rue Auguste-Charles L-1326 Luxembourg-Bonnevoie Tel : 29 02 91 Fax : 29 02 89

Tél. 49 15 54 Fax 49 15 94 104, rue de Hollerich Luxembourg 83, av. du Dix Septembre Luxembourg

Lundi au samedi 8h00 à 19h00 non-stop Dimanche et jours fériés 9h00 à 13h00

Premier réseau mondial de l’immobilier

Remax_citymag.indd 1

18.01.2011 15:51:45 Uhr carte mullebutz.indd 1

Lundi à vendredi - 8 : 00/18 : 30 Samedi - 8 : 00/16 : 00

24.08.2011 11:43:02 Uhr


28 Click & find

Bon à savoir

Find car park spaces on the Ville de Luxembourg website

OURS

Good to Know

r awa r d · ropean d

010 · si l s2

ve

eu

Circulation pendant la Schueberfouer

es

Retrouvez les places de parking sur le site de la Ville de Luxembourg

i G n awa r d

GOOD DESIGN AWARD 2010

Schueberfouer traffic

Le City Shopping Bus The City Shopping Bus

ne circulera pas jusqu‘au samedi 10 septembre. will not operate until Saturday 10 September. 1. Consultez / Visit www.vdl.lu

En couverturE : Gast Schmol Photographie : Julien Becker

Le City Night Bus CN1

2. Cliquez sur l’icon « Parking » Click on the “Parking” icon

The CN1 City Night Bus

ne s‘arrêtera pas au Glacis, ni à la Fondation Pescatore. L‘arrêt le plus proche se situe au Badanstalt, place des Bains. will not stop at the Glacis or at the Fondation Pescatore. The nearest alternative stop is at the Badanstalt, place des Bains.

3. Cliquez sur la zone où vous voulez vous garer Click on the neighbourhood where you want to park 4. Visualisez les parkings avec places libres View which car parks have available spaces

Parmi les routes qui seront fermées, signalons : Road closures include:

- le boulevard Paul Eyschen, adjacent au Lycée Robert Schuman - le boulevard Prince Charles, entre le Val des Bons-Malades à l‘intersection de la rue Paul Noesen et la rue de Kirchberg - la rue de Kirchberg, entre la rue Paul Noesen et le boulevard Prince Charles - la rue des Maraîchers, entre la rue Paul Noesen et la rue Saint-Fiacre - la rue Saint-Fiacre - la rue de la Lavande - la rue de Neudorf, entre l‘accès à la cité Findel et la route nationale N1, où elle traverse le Kalchesbruck

Free subscription

Abonnement gratuit Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg) For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg)

Aménagement de la circulation et stationnement résidentiel :

Redirected traffic & residential parking:

Envoyez vos coordonnées par mail à / Send an email with your name and full address to: citymag@vdl.lu Ou téléphonez au 47 96 41 14

- la circulation sur plusieurs routes de Limpertsberg sera également redirigée, certaines rues devenant à sens unique - le stationnement résidentiel à Limpertsberg sera également prolongé et les véhicules ne disposant pas d‘un permis de stationnement pour le quartier seront limités à 2, 3 ou 5 heures de stationnement payant selon les rues, et jusqu‘à 1 heure du matin, y compris le samedi et le dimanche - pour une information complète, rendez-vous sur le site Internet de la Ville de Luxembourg et cliquez sur la rubrique « Mobilité ». - in addition traffic on several roads in Limpertsberg has been redirected, with some streets only open to one-way traffic - residential parking in Limpertsberg has been extended and vehicles without a Limpertsberg permit is limited to 5, 3 or 2 hours paid parking, depending on the street, up until 1 a.m. including Saturdays and Sundays - for full details, visit the Ville de Luxembourg website and click on the “Mobilité” header.

City Mag à l'étranger / abroad : Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. : Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published during the year to MM Publishing S.A.: IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / Swift BCEELULL.

est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg COMITÉ DE RÉDACTION / EDITORIAL COMMITTEE Duncan Roberts, Mike Koedinger, Geraldine Knudson, Christiane Sietzen, Pascale Kauffman RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu Journaliste : Duncan Roberts (-55)

J duncan.roberts@citymag.lu Coordinatrice : Deborah Lambolez (-56)

J deborah.lambolez@maisonmoderne.lu Correction : Cynthia Schreiber, Cathy Weber Suivi de production : Rudy Lafontaine PHOTOGRAPHIE / Photography Julien Becker, Eric Chenal / Blitz, Luc Deflorenne, David Laurent /Wide, Andrés Lejona, Olivier Minaire cartographie / cartography monopolka Sàrl COLLABORATIONS / CONTRIBUTORS Elvire Bastendorff, Brigitte Bertelle, Deborah Fulton-Anderson, Aaron Grunwald, Wendy Winn Traduction / Translation Architext S.A. PUBLICITÉ / ADVERTISING

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu GRAPHISME / layout

J www.vdl.lu J design@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

Direction artistique : Guido Kröger, Vera Capinha Heliodoro, Maxime Pintadu Mise en page : Stéphanie Poras (coordination), Monique Bernard, Annick Kieffer, Marie-France Lequeux, Nathalie Petit, Claire Ramos, Mireille Scheid, Laurie Vaxelaire

Fresh print

PUBLICATIONS NOW AVAILABLE at THE BIERGER-CENTER

Impression / PRINT Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr.

publications disponibles au bierger-center

Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an / published 11 times a year Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286

Info-Services Dépliant Français / Deutsch Éditions VDL

Écologique

20 pages Français / Deutsch Éditions VDL

Conseils en énergie

24 pages Français / Deutsch Éditions VDL

S.d.S SportWochen

28 pages Deutsch / Français Éditions VDL

two ways to receive the Ville de Luxembourg’s publications:

Guide pour personnes 60+ 140 pages Français Éditions VDL

VEL'OH!

Brochure English Éditions VDL

Sports pour tous

69 pages Français / Deutsch Éditions VDL

Carnet Culture Jeunes Carnet de bons Français Éditions VDL

1. Visit the Bierger-Center (Centre Hamilius, 51, boulevard Royal) and ask for the publication you want 2. Download online at http://publications.vdl.lu

dEUX FAçONS DE RECEVOIR LES PUBLICATIONS DE LA VILLE : 1. Rendez-vous au Bierger-Center (Centre Hamilius, 51, boulevard Royal) et demandez votre publication 2. Téléchargez-les en ligne sur http://publications.vdl.lu

All publications are available free of charge!

Toutes les publications sont disponibles gratuitement !

Gast's  city magazine luxembourg

© Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

www.citymag.lu


29

At the heart of things Former Paul Wurth headquarters, now home to the Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie. L‘ancien siège social de Paul Wurth abrite aujourd‘hui la Fondation de l‘Architecture et de l’Ingénierie.

FActs any that becaxemmebourg.

p ilds d in Lu : Com 1870 urth founde rgy firm bu u o ll Paul W : The meta entrance t rie. e ’s 1910 arters at th rue de l’Acié moves u s headq campus on eadquarter tarts to let h s w h e d t its n Paul Wur tower, an elworks site : e 1992 rrent office -former st s. u w s it c f o t s n u to it ts of the ultural o ecture take r c it a h d p c r n t a A u l’ s o panie ing. ion de to com The Fondat arters build u : q 2006 rmer head o over f

Former steelworks have been transformed into a culture cluster that is helping revitalise the Hollerich area. L’ancienne aciÉrie a ÉtÉ reconvertie en un espace culturel qui contribue À revitaliser le quartier de Hollerich. NAaron Grunwald  ODavid laurent / Wide

B

y 1909, metallurgy firm Paul Wurth was already becoming a giant in the industry. With 299 employees, it was time to expand its facilities. Sticking with its Hollerich roots, the company acquired a massive parcel of land to develop a campus which – in the present day – begins roughly at its modern office tower near the central train station, and runs west to the social security administration complex on route d’Esch. As time went by, manufacturing shifted elsewhere. While the firm still owns the whole site, much of it has been leased to tenants such as a cigarette company and culture venue CarréRotondes. Visitors may notice the century-old stately manor fronting the complex along rue de l’Aciérie. This was no mere guardhouse, but rather served as Paul Wurth’s worldwide headquarters until the early 1990s. For the past five years, the building has been home to the Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie, which aims to preserve and promote the Grand Duchy’s urban heritage. Paul Wurth’s former board room is today the foundation’s meeting and lecture hall. The foundation’s conference and exhibits space was likely Luxembourg’s first open-plan office, reckons Fondarch’s director, Andrea Rumpf. Further down rue de l’Aciérie and along rue Baudouin are terraced houses that were built alongside the campus. Today privately owned, they were once occupied by steel mill employees, who “were proud to live in houses next to where they worked,” says Rumpf. She notes urban planning has come full circle, with such “small footprint” ideas back to the fore. Rumpf reckons the foundation and CarréRotondes are appropriate “landmarks for the Hollerich quartier.” The small complex is at “the heart of what was once a very dynamic” area of the city. “We are trying to re-create the dynamic atmosphere with culture venues that have been successfully attracting young people to come here again.” Q

www.citymag.lu

E

n 1909, l’entreprise de métallurgie Paul Wurth était déjà en train de devenir un des géants du secteur. Avec 299 employés, il était temps d’agrandir les locaux. Restant fidèle à sa localité d’origine, Hollerich, l’entreprise acheta une immense parcelle de terrain pour y construire un campus qui, de nos jours, part de la tour de bureaux moderne située près de la gare centrale et s’étend à l’ouest jusqu’au complexe administratif de sécurité sociale de la route d’Esch. Au fil du temps, la production fut transférée ailleurs. Bien que l’entreprise possède toujours l’intégralité du site, une grande partie a été louée à des sociétés, entre autres à un fabricant de cigarettes et à l’espace culturel CarréRotondes. Les visiteurs remarqueront sans doute un imposant bâtiment datant d’un siècle, situé à l’entrée du complexe, rue de l’Aciérie. Cet immeuble n’était pas une simple maison de gardien, mais a en fait servi de siège mondial à Paul Wurth jusqu’au début des années 1990. Depuis cinq ans, le bâtiment abrite la Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie, qui a pour but de préserver et de promouvoir le patrimoine urbain du Grand-Duché. L’ancienne salle du conseil d’administration de Paul Wurth est aujourd’hui la salle de réunion de la fondation. L’espace de conférence et d’exposition est probablement le premier bureau open space qu’ait connu le Luxembourg, estime la directrice de la Fondarch, Andrea Rumpf. Un peu plus loin dans la rue de l’Aciérie et le long de la rue Baudouin, se trouvent des maisons mitoyennes qui ont été construites en même temps que le campus. Appartenant aujourd’hui à des particuliers, elles étaient autrefois occupées par les employés de l’aciérie qui, précise Mme Rumpf, « étaient fiers de vivre dans des maisons proches de leur lieu de travail ». La boucle est ainsi bouclée en matière d’urbanisme, selon elle, puisque des idées telles que « la faible empreinte écologique » sont à nouveau d’actualité. Andrea Rumpf considère que la fondation et le CarréRotondes sont d’excellents « repères pour le quartier de Hollerich ». Ce petit complexe est « au cœur de ce qui fut autrefois un endroit particulièrement dynamique » de la ville. « Nous essayons de recréer l’ambiance dynamique qui régnait ici, à l’aide d’espaces culturels qui ont réussi à attirer de nouveau les jeunes dans le quartier. » Q

Gast's  city magazine luxembourg


30

Marie

luxembourg This month: Marie Pedersen The Danish designer lives in London, where she makes knitted and crotched accessories for personal use or home décor. Marie also teaches crocheting and knitting and has set up her own label Silk & Burg, aimed at the Luxembourg market. Her designs include silk screen prints of the Gëlle Fra and rue du Nord as well as postcard prints of other city landmarks. La créatrice, d’origine danoise, vit à Londres, où elle confectionne des accessoires en bonneterie pour un usage privé ou pour la décoration d’intérieur. Marie donne également des cours de crochet et de tricot et a lancé son propre label Silk & Burg destiné au marché luxembourgeois. Parmi ses créations, on retrouve des travaux de sérigraphie de la Gëlle Fra et de la rue du Nord, ainsi que des cartes postales représentant d’autres lieux emblématiques de la ville. J www.silkandburg.lu

This month’s visiting talent has a real connection with Luxembourg – designer Marie Pedersen makes silk screen prints and postcards of familiar city landmarks. Ce mois-ci, notre visiteur à l’honneur est une crÉatrice de talent qui cultive une relation particuliÈre avec Luxembourg. Marie Pedersen crée des sÉrigraphies et des cartes postales reprÉsentant des lieux emblÉmatiques de la capitale. NDuncan Roberts (interview)  ODavid Laurent/Wide

I

M

arrived in Luxembourg at the age of 14 when my parents moved here. es parents et moi avons déménagé à Luxembourg lorsque j’avais I had previously lived in Denmark and spent a couple of years at school 14 ans. Auparavant, j’avais vécu au Danemark et fréquenté une in Winchester in England. I really liked Luxembourg when I arrived, école à Winchester, en Angleterre. J’ai tout de suite aimé le Luxembut that might have been because I had such a bad experience arriving bourg lorsque je suis arrivée, probablement parce que je gardais un mauvais in England – I didn’t know the language and had to wear a uniform, the souvenir de mon arrivée en Angleterre – je ne maîtrisais pas la langue et je opposite to Denmark. devais porter un uniforme, bref tout le contraire du Danemark ! But I loved going to the European School here, it was an amazing J’ai adoré aller à l’école européenne ici. C’était une opportunité incroyaopportunity even though you got a different impression of Luxembourg, ble, même si je voyais Luxembourg d’un autre œil car le pays est un peu à you are a bit segregated, which is a pity. It is only since moving to London l’écart. C’est dommage ! Ce n’est que lorsque je suis partie de Londres pour and coming back to visit that I have gotten to know the city properly. revenir à Luxembourg que j’ai vraiment découvert la ville comme il se I am now working independently, and I have never been happier, but doit. I’ve never been poorer either. But I would never go back because I get to Je travaille maintenant en tant qu’indépendante. Je n’ai certes jamais été aussi do exactly what I want. It’s hard to stand out from the crowd in London, heureuse, mais je n’ai jamais eu aussi peu d’argent. Pour rien au monde, je ne but from the beginning I always thought I would focus more on Luxem- reviendrais toutefois en arrière parce que maintenant, je fais exactement ce que bourg – I would eventually like to move back here. At the moment I have j’aime. Il est difficile de se faire une place dans la jungle londonienne. J’ai touthe best of both worlds. I get to use all the facilities that London has to jours pensé que Luxembourg m’intéresserait davantage et que je finirais par y offer, but then come here to get inspired and meet people. revenir. En ce moment, je gagne sur les deux tableaux. Je profite When I was last living here properly there was no design going de tout ce que Londres a à offrir en termes d’infrastructures et A Mudam on. But now it is a whole other world and I keep discovering reviens à Luxembourg pour y puiser mon inspiration et rencon3, Park Dräi Eechelen more and more, little pockets of people doing really interesttrer des gens. Lorsque je vivais vraiment ici, l’activité de design ne Kirchberg ing things. I love what Mudam has done for design. s’était pas encore développée. Mais aujourd’hui, tout est différent G 45 37 85-1 A lot of people I meet have never met anyone from Luxemet je fais de plus en plus de découvertes, je rencontre de plus en J www.mudam.lu bourg. They don’t really know much about the country, so plus de personnes qui réalisent des choses vraiment intéressantes. Gëlle Fra have no preconceptions. I describe it as small, but that because J’apprécie tout particulièrement ce que le Mudam fait pour le Place de la Constitution it is so multinational it doesn’t have that small place feel. I design. Centre also tell them it is beautiful and completely overlooked in Beaucoup de gens que je rencontre n’ont jamais croisé de B terms of history and nature – one of the first things I do when Luxembourgeois sur leur route. Ils ne connaissent pas grandKonrad I come back is to go for a run in the Bambësch. I show them chose du Luxembourg. Ils n’ont donc pas d’a priori. Je le décris 7, rue du Nord photos and they are amazed at how pretty it is. The nightlife comme un petit pays, mais on ne le ressent pas comme tel en Centre scene is fairly vibrant, though I am amazed that people still raison de la multinationalité qui y règne. Je souligne également G 26 20 18 94 J Facebook - Konrad smoke in bars here. I like d:qliq, and Café des Artistes is my la beauté du pays, souvent ignoré en termes d’histoire et de favourite bar. Konrad is my favourite café. Q nature : une des premières activités que j’effectue à chaque Café des Artistes retour, c’est un jogging au Bambësch. Je montre également aux 22, montée du Grund gens des photos et ils sont agréablement surpris. La vie nocD:qliq turne à Luxembourg est assez trépidante. Je suis juste étonnée 17, rue du Saint-Esprit de voir encore des personnes fumer dans les bars... J’aime me Centre rendre au d:qliq, mais le Café des Artistes reste mon bar fétiche. G 26 73 62 J www.dqliq.com Mon café préféré n’est autre que le Konrad. Q

Gast's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


idéal quand on a peur du noir avec le forfait Hello Europe Flat Surf le Samsung Galaxy SII est à 0€

en blanc exclusivement chez Orange Luxembourg

conditions sur orange.lu


s ' t s Ga

'11 September bourg m e x u L e in Cit y ma g az


September'11 CITY agenda LUXEMBOURG

événements

saison culturelle 14 israélienne E 17/09/11-15/07/12 I ville de luxembourg

Théâtre

Danse / opéra

Musique classique

Musiques actuelles Conférences

Carrie 04 E 28 & 29/09 I Théâtre des Capucins

Portes ouvertes 06 aux Théâtres de la Ville E 25/09 I Grand Théâtre & Théâtre des Capucins

Zubin Mehta E 17/09 I Philharmonie

Summer in the City 10 closing act E 10/09 I Place d’Armes & Place Guillaume II

08

The Voyeuristic Society E 09/09 I Cercle Cité

Jeune public

13

Crazy Cartoon circus E Jusqu’au 07/09 I Schueberfouer

16

Expositions

Cinémathèque

Photomeetings 20 Luxembourg 2011 E 06-10/09 I Galerie Clairefontaine

Votez cinéma ! E 16-23/09 I Cinémathèque

26


Emmanuel Krivine, directeur musical Orchestre en résidence à la Philharmonie

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE LUXEMBOURG

VOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS ........................................................................................................

SEPTEMBRE 2011

........................................................................................................

ME 21.09.11, 19H

JE 22.09.11, 20H & VE 23.09.11, 20H

JE 29.09.11, 20H

« DATING: DVOŘÁK »

JIŘÍ BĔLOHLÁVEK / JEAN-GUIHEN QUEYRAS

« DER LETZTE MANN » LIVE CINEMA

Grand Auditorium, Philharmonie

Grand Auditorium, Philharmonie

Jiří Bĕlohlávek direction Jean-Guihen Queyras violoncelle

Frank Strobel direction Emil Jannings, Maly Delschaft, Max Hiller, … acteurs Friedrich Wilhelm Murnau réalisation Carl Mayer script Giuseppe Becce musique Detlev Glanert arrangement Frank Strobel synchronisation

Grand Auditorium, Philharmonie Jiří Bĕlohlávek direction Nicole Max, Tom Leick présentation ANTONÍN DVOŘÁK • Symphonie N°6 en ré majeur (D-Dur) op. 60 En français, deutsche Untertitel, english subtitles

BOHUSLAV MARTINŮ • Tre Ricercari H. 267 ROBERT SCHUMANN • Konzert für Violoncello und Orchester a-moll (la mineur) op. 129 ANTONÍN DVOŘÁK • Symphonie N°6 en ré majeur (D-Dur) op. 60

FILM MUET (1924, 89 MINUTES) • Der letzte Mann (Le Dernier des hommes) Production : cinémathèque de la Ville de Luxembourg en coopération avec l’OPL et la Philharmonie Avec l'autorisation de la Friedrich-WilhelmMurnau-Stiftung et ZDF/ARTE

INFORMATION & BILLETTERIE: WWW.OPL.LU, PHILHARMONIE, (+352) 26 32 26 32, WWW.PHILHARMONIE.LU

MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BIZART

Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques


Edito

03

rendez-vous du mois Highlights of the month

Photo: Oded Antman

Khaled est la tête d’affiche du concert de clôture du programme Summer in the City. Khaled headlines the concert that brings to a close the Summer in the City programme.

Le célèbre chef d’orchestre Zubin Mehta est la vedette du pré-lancement de la saison culturelle israélienne. Renowned conductor Zubin Mehta is the star of the pre-launch of the Israeli cultural season.

ˇ Nicole Max et Tom Leick inaugurent un nouveau cycle Dating consacré à Dvorák. Nicole Max and Tom Leick launch a new Dating season with a focus on Dvorak.

Q

uand l’été cède sa place à l’automne, les institutions culturelles de la ville s’éveillent à une nouvelle saison. Théâtres et salles de concert, galeries et musées rouvrent fin septembre et se préparent à accueillir le nouveau programme qui s’étendra jusqu’à l’été suivant. La saison 2011-2012 souligne l’incroyable diversité et la qualité de l’offre culturelle dans la capitale. De Wagner (La Tétralogie) à Mozart (Idomeneo, re di Creta), les amateurs d’opéra seront comblés. Les compagnies de danse comme La La La Human Steps et les exubérants Ballets Trockadero de Monte Carlo se produiront en ville. Côté théâtre, la première mondiale de plusieurs spectacles dont Vénus, de Robyn Orlin, aura lieu ici, et des comédies musicales comme Shoes ou 1973 raviront tous les publics. Mais n’allons pas trop vite. En septembre, les projecteurs sont braqués sur la musique classique. La saison culturelle israélienne débute par un concert de piano à quatre mains, organisé au Conservatoire avec en vedette Sivan Silver et Gil Garburg. Auparavant, à la Philharmonie, Zubin Mehta dirigera l’orchestre philharmonique d’Israël. Deux moments inoubliables en perspective ! Parmi les autres moments forts à la Philharmonie, notons le début du nouveau cycle Dating : cette fois-ci, Tom Leick et Nicole Max présenteront l’œuvre de Dvořák. Jiří Bělohlávek, à la tête de l’OPL, dirigera la Sixième symphonie. Au Théâtre des Capucins, le public qui ne connaît ni le roman de Stephen King ni le film de Brian de Palma aura un choc en assistant à l’adaptation de Carrie par Wolfgang Neuhaus (en allemand). Et si l’été se prolonge, il y aura encore de bons moments à savourer en plein air : une dernière flânerie à la Schueberfouer, le concert final de Summer in the City avec Khaled, une visite de la ville avec Discover Luxembourg ou une journée de sport pour la bonne cause avec Fit Geint Gewalt de Conny Gabellini. Q

www.citymag.lu

A

s summer gives way to autumn, so the city’s cultural institutions awaken to a new season. Theatres and concert halls, galleries and museums all kick into action during the final weeks of September and gear up for a programme that stretches well into next summer. The 2011-12 season highlights the breath-taking range of quality culture on offer in the capital city. Opera covers ground from Wagner’s Ring Cycle to Mozart’s Idomeneo, re di Creta , dance companies such as La La La Human Steps and the exuberant Ballets Trockadero de Monte Carlo have been attracted to perform in the city, theatre productions, including Robyn Orlin’s Vénus, have their world premier in the city, while audiences will delight in musical productions such as Shoes or 1973. But that is for the future. Right now, in September, the focus is on classical music as the season-long programme of Israeli culture opens with duo Sivan Silver AND Gil Garburg, who play a concert of four-handed piano pieces at the Conservatoire. That is preceded at the Philharmonie by Zubin Mehta conducting the Israel Philharmonic Orchestra. Both are certain to be extraordinary experiences. Other Philharmonie highlights include the start of the new Dating season – this time with Tom Leick and Nicole Max presenting an interpretation of Dvorak’s work and Jiří Bělohlávek conducting the OPL in a performance of the composer’s Sixth symphony. At the theatre, audiences unfamiliar with Stephen King’s novel and Brian de Palma’s film are in for a shock when they watch Wolfgang Neuhaus’s adaptation of Carrie (in German) at the Capucins. And if the summer is extended there is still a chance to have fun outdoors by visiting the final days of the Schueberfouer, enjoying Khaled at the closing party of Summer in the City, exploring the city with Discover Luxembourg, or exercising for a good cause with Conny Gabellini’s Fit Geint Gewalt day. Q

La saison 2011-2012 souligne l’incroyable diversité et la qualité de l’offre culturelle dans la capitale. The 2011-12 season highlights the breath-taking range of quality culture on offer in the capital city.

Photo: Julien Becker (archives)

NDuncan Roberts  Ojulien becker

La Schueberfouer se poursuit jusqu’au 7 septembre. The Schueberfouer continues until 7 September.

City Agenda indique les événements gratuits du mois. City Agenda highlights events where entry is free.

september'11  city agenda luxembourg


04

Programmation 2011-2012

créations et œuvres classiques pour la nouvelle saison T

he stages of the two theatres will play host to light-hearted plays and more intellectual fare of the highest quality. For instance, the world premiere of Vénus, a play by Robyn Orlin about the famous Hottentot Venus, whose real name was Saartjie Baartman and whose earthly remains France returned to South Africa in 2002. Also Massimo Furlan’s 1973 recreates as faithfully as possible the evening when Luxembourg hosted the Eurovision Song Contest in the year in question; an event that had a marked influence on the childhood of the author. Furlan collaborates with actor Marc Augé, a real life anthropologist, and the two authors use humour and sensitivity to recount the existential dimension of being and their secret gardens… Two gripping shows will be staged by the RambaZamba theatre in Berlin, Lilith’s return and Die Winterreise by Franz Schubert, designed and produced with Down’s Syndrome sufferers. Meanwhile, Shoes, which is in a completely different register, is a surprisingly fun and subtle musical about these accessories which are often considered a reflection on the people who wear them. Choreographed by Sidi Larbi Cherkaoui, the dances, which are as cosmopolitan as the sound track, play on the theme of shoes in a highly alternative and humorous manner, creating extremely entertaining situations on stage. As for home-grown works, Ich bin der Welt abhanden gekommen is a homage to Gustav Mahler by Claude Mangen; Guy Helminger, together with national and Viennese artists, presents Das Leben hält bis zuletzt Überraschungen bereit; Tout le monde veut vivre by Hanokh Lévin will be staged by Carole Lorang and Mani Muller; Sophie Langevin will be showcasing Winter by Jon Fosse, and Myriam Muller La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux. The dual vocation of the Théâtres de la Ville to both produce and stage home-grown works from Luxembourg is being honoured once again this year with the focus this time being on female theatre directors from the Grand Duchy. Other female performers are also in the spotlight: the monologue by Petra Staduan in Carrie, Eugénie Rebetez in Gina, Judith Chemla in Tue-tête, Denise Chalem with Aller chercher demain and Martina Roth with Staub. Shakespeare’s works will also be given top billing, with a twist: readapted and revisited, they still bear witness to the modern relevance of the bard’s creations and yield plays of remarkable diversity and ingeniousness: Was ihr wollt, Contes africains and Au moins j’aurai laissé un beau cadavre, based on Hamlet. Lovers of more “classical” theatre will be delighted by the extensive fare on offer, with works by Feydeau, Chekhov and Molière. We should also mention the return of Guy Cassiers with Sang & Roses which deals with the trials of Joan of Arc and Gilles de Rais, the appearance onstage of Juliette Binoche in Mademoiselle Julie and a play by the famous lawyer Jacques Vergès. Q

Harmonie d’un programme entre des pièces légères de très grande qualité et des œuvres plus ardues. The programme features harmony between quality light-hearted plays and more hard-core works. N elvire bastendorff  O Koen Broost

S

ur les scènes des deux théâtres s’articulent des pièces légères et des œuvres plus savantes, toutes de très grande qualité. Notons la première mondiale de Vénus, pièce de Robyn Orlin, sur la fameuse Vénus Hottentote, de son vrai nom Saartjie Baartman, dont la France a restitué la dépouille à l’Afrique du Sud en 2002. 1973, de Massimo Furlan, reconstitue, le plus fidèlement possible, la soirée de l’Eurovision qui s’est tenue au Luxembourg cette année-là et qui a été un fait marquant de l’enfance de l’auteur. Avec la complicité, sur scène, de Marc Augé, un anthropologue bien réel, les deux auteurs racontent avec humour et sensibilité la dimension existentielle des êtres et de leurs jardins secrets… Deux spectacles saisissants sont proposés par le théâtre RambaZamba de Berlin, Lilith’s return et Die Winterreise de Franz Schubert conçus et réalisés avec des personnes atteintes de trisomie. Dans un tout autre registre, Shoes est une pièce musicale étonnante, drôle et subtile, sur ces accessoires considérés comme les reflets des personnes qui les portent. Chorégraphiées par Sidi Larbi Cherkaoui, les danses aussi cosmopolites que les musiques s’emparent des chaussures avec humour et décalage créant des situations scéniques des plus divertissantes. Concernant les créations luxembourgeoises, Ich bin der Welt abhanden

september'11  city agenda luxembourg

gekommen est un hommage à Gustav Mahler rendu par Claude Mangen ; Guy Helminger, en collaboration avec des artistes nationaux et viennois, présente Das Leben hält bis zuletzt Űberraschungen bereit ; Tout le monde veut vivre d’Hanokh Lévin est mis en scène par Carole Lorang et Mani Muller ; Sophie Langevin monte Hiver de Jon Fosse, et Myriam Muller, La longue et heureuse vie de M. et Mme Toudoux. La double mission des Théâtres de la Ville de production et de diffusion des créations du Luxembourg est cette année encore honorée et donne la place méritée aux femmes metteurs en scène du GrandDuché. D’autres femmes artistes sont aussi à l’honneur : le monologue de Petra Staduan dans Carrie, Eugénie Rebetez dans Gina, Judith Chemla dans Tue-tête, Denise Chalem pour Aller chercher demain et Martina Roth dans Staub. L’œuvre de Shakespeare est très présente, réadaptée et revisitée, elle atteste de sa modernité et suscite des créations d’une inventivité remarquable : Was ihr wollt, Contes africains et Au moins j’aurai laissé un beau cadavre, d’après Hamlet. Les amateurs de théâtre plus « classique » seront comblés grâce à des œuvres de Feydeau, de Tchekov et de Molière. Mentionnons le retour de Guy Cassiers pour Sang & Roses traitant des procès de Jeanne d’Arc et de Gilles de Rais, la présence de Juliette Binoche dans Mademoiselle Julie et une pièce du célèbre avocat Jacques Vergès. Q

« Les Théâtres de la Ville sont un point de passage obligé pour de nombreuses productions internationales prestigieuses. » “The Théâtres de la Ville are an inevitable stopping point for many prestigious international productions.” L’équipe des Théâtres de la Ville de Luxembourg

Programme des Théâtres de la Ville J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Théâtre

Richtung 22

Jérôme Richer / Martin Engler

poetische soiree

H. Lévin / Compagnie du Grand Boube

Ein Stück, das die Illusion anprangert, die die Gesellschaft der Jugend mit dem Versprechen eines erfüllten Erwachsenenlebens vorspiegelt... Die Wirklichkeit sieht anders aus: keine Arbeitsplätze, keine Chancen, dafür macht sich ein Gefühl der Verlassenheit breit. Dieses Thema, das von Studenten angepackt, gespielt und gelebt wird, erschüttert die Vorurteile über eine Jugend, die als lost generation bezeichnet wird. Une pièce qui dénonce l’illusion entretenue par la société envers la jeunesse lui promettant une vie d’adulte comblé… La réalité est tout autre, le travail manque, les choix s’évanouissent et le sentiment d’abandon surgit. Abordé, joué et vécu par des étudiants, le sujet ébranle les a priori sur une jeunesse qualifiée de lost generation.

Un homme titube… Gagné par des apparitions et réminiscences, il incarne à lui seul les actes des Brigades rouges en Italie et les événements en marge du G8 en 2003. Interprétée par Steve Karier et Sophie Langevin, la pièce, inspirée de Renato Curcio et Margherita Cagol, évoque l’amour, l’espoir et la violence, intrinsèques aux luttes politiques. A man staggers… Overwhelmed by apparitions and reminiscences, he alone incarnates the acts committed by the Red Brigades in Italy and the events on the margins of the G8 meeting in 2003. Performed by Steve Karier and Sophie Langevin, this play inspired by Renato Curcio and Margherita Cagol evokes the love, the hope and the violence that are intrinsic to political struggles.

Carole Lorang et Mani Muller mettent en scène ce texte, présenté pour la première fois en français, qui narre l’histoire du comte Pozna qui, du fond de son château dans les Carpates, confie à sa femme qu’il donnerait tout pour déguster de la moutarde avec sa mortadelle… Mais la mort s’en mêle. Une comédie satirique subversive sur la politique. Carole Lorang and Mani Muller present this play, translated for the first time into French, which recounts the story of Count Pozna who, in his castle in the Carpathian mountains, tells his wife that he would give anything in order to be able to have some mustard with his mortadella… And then death gets involved. A satirical and subversive comedy about politics.

Zeitgenössisches Theater, Kreation E 22, 23 & 24/09 H 20:00 S Auf Deutsch I Théâtre National du Luxembourg J www.tnl.lu

Théâtre contemporain E 30/09, 01, 04, 07, 08, 09, 11, 13 & 15/10 H 20:00 S En français I Théâtre du Centaure J www.theatrecentaure.lu

Die polnische Botschaft gibt eine Soiree mit poetischen Werken von Miłosz. Zeuge des Warschauer Aufstands, später Professor in den Vereinigten Staaten, zeugt sein gefühlsintensives Werk von der schmerzlichen Geschichte des 20. Jahrhunderts aus der Perspektive eines Lebens im Exil. Erinnerungen, Unterdrückung, Lüge und Vergänglichkeit: universelle Themen, die in Sprache und Musik umgesetzt wurden. L’Ambassade de Pologne propose une soirée de poèmes de Miłosz. Témoin de l’insurrection de Varsovie, puis professeur aux États-Unis, il a créé une œuvre intense qui reflète la douloureuse histoire du 20e siècle à travers le prisme d’une vie d’exilé. Souvenirs, pouvoir dominant, mensonge et temps qui passe, thèmes universels ici mis en voix et en musique.

Photos: Jason Somma, Bohumil Kostohryz, TNL

Eng Zukunft mat Job

Naissance de la Violence

Czesław Miłosz – Tout le monde polnisches Konzert veut vivre

Poesie und Musik E 10/09 H 20:00

Théâtre contemporain E 01, 03, 04, 05 & 07/10 H 20:00 S En français I Grand Théâtre J www.theatres.lu

S Auf Polnisch und Deutsch I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Agenda

Jérôme Junod

Carrie

Photo: Martina Viehauser

01

Carrie est riche d’archétypes et de métaphores sur les êtres. Carrie ist voller Archetypen und Metaphern über die menschliche Existenz.

Carrie, premier roman du maître de la littérature d’horreur (Stephen King), est la trame dramaturgique de la pièce de Jérôme Junod. C’est une jeune fille réservée, exclue, rejetée depuis toujours par ses camarades et bouc émissaire d’une mère, fanatique religieuse. Ses premières menstruations, événement qu’elle vit comme un cauchemar se croyant victime d’une hémorragie, réveille ses pouvoirs de télékinésie lui permettant de déplacer les objets par la seule force de son esprit. Ce pouvoir contrôlé la venge de la torture quotidienne qu’elle subit… Petra Staduan, seule sur scène, joue avec brio la complexité intérieure du personnage et l’exaltation de la violence surnaturelle – métaphore d’une société brutale et extrémiste.

05

Carrie, der Erstlingsroman des Meisters der Horrorliteratur (Stephen King) bildet den dramaturgischen Hintergrund des Stücks von Jérôme Junod. Sie ist ein zurückhaltendes junges Mädchen, von seinen Kameraden schon immer ausgeschlossen und zurückgewiesen und der Sündenbock ihrer bigotten Mutter. Ihre erste Menstruation, die ein Albtraum für sie ist, weckt ihre telekinetischen Fähigkeiten. Sie kann Gegenstände allein durch geistige Einwirkung bewegen. Ihre Macht über diese Fähigkeit entschädigt sie für ihr tägliches Martyrium... Petra Staduan, die alleine auf der Bühne steht, spielt diese vielschichtige Persönlichkeit und die Übersteigerung der übernatürlichen Kräfte – Metapher für eine rücksichtslose und radikale Gesellschaft – mit Virtuosität.

Zeitgenössisches Einmanntheater E 28 & 29/09 H 20:00 S Auf Deutsch I Théâtre des Capucins

22

25

jeudi thursday

jeudi thursday

dimanche sunday

19:00 MANY SPOKEN WORDS – POIL : Impro TV

20:00 eng zukunft mat job

11:00-18:00 Portes Ouvertes Théâtres de la Ville de Luxembourg

Basées sur les principes de l’improvisation théâtrale où rien n’est écrit ni répété à l’avance, les interventions du POIL (Pôle Impro Luxembourg) jouent sur l’interactivité avec le public et déjouent tous les codes classiques du théâtre pour créer une dynamique unique en son genre. En français. Distribution : POIL. Mudam

20:00 Milosz – concert polonais Abbaye de Neumünster

11

dimanche sunday 11:00 Bananne-fest

La "Banannefabrik" sera un lieu unique au Luxembourg ; un centre de création, de rencontre et de formation ouvert à toutes les formes d’expression du spectacle vivant : théâtre, danse, musique, performance... Elle sera ouverte au public, permettant l’accès à des créations en cours, des stages ou encore des représentations occasionnelles. La fête d’ouverture aura pour thème la banane, qui sera exploitée sous différentes formes artistiques. Banannefabrik

TNL

23

vendredi friday

20:00 eng zukunft mat job TNL

samedi 24 saturday

20:00 eng zukunft mat job TNL

MY NAME IS RACHEL CORRIE

Mise en scène : Anne Simon. Avec Elisabet Johannesdottir, Nickel Bösenberg. Pièce de témoignage basée sur les journaux et e-mails de Rachel Corrie (10 avril 197916 mars 2003), étudiante américaine et membre du International Solida Movement qui voyagea dans la Bande de Gaza pendant la deuxième Intifada. Alors qu’elle participait à une manifestation contre la destruction de maisons palestiniennes, elle fut écrasée par un bulldozer commandé par les Forces armées israéliennes. Les détails de sa mort sont vivement contestés. Alan Rickman et Catherine Viner ont édité les lettres et e-mails de Rachel Corrie en un captivant monologue. Galerie Terre Rouge ESCH-SUR-ALZETTE

Jetez un coup d’œil derrière les coulisses du Grand Théâtre et du Théâtre des Capucins, unis désormais au sein des "Théâtres de la Ville de Luxembourg". Appropriez-vous ces deux lieux à travers un programme varié proposant des visites guidées, des animations pour enfants, des spectacles de théâtre et autres surprises. Grand Théâtre & Théâtre des Capucins

lundi 26 monday

20:00 MY NAME IS RACHEL CORRIE cf. 24/09 Galerie Terre Rouge ESCH-SUR-ALZETTE

vendredi 30 friday

20:00 MATCH D’IMPROVISATION THEâTRALE

20:00 MY NAME IS RACHEL CORRIE cf. 24/09 Galerie Terre Rouge ESCH-SUR-ALZETTE

Démarrage de saison sur les chapeaux de roue pour la Ligue d’Improvisation avec le match Luxembourg/Belgique.   Abbaye de Neumünster

naissance de la violence

Théâtre du Centaure

mercredi 28 wednesday

20:00 carrie

Nach dem Roman "Carrie" von Stephen King. Mit Petra Staduan. Regie und Fassung: Jérôme Junod. Théâtre des Capucins

29

jeudi thursday 20:00 carrie

cf. 28/09 Théâtre des Capucins

n nt o r eve sur u o y s it nt subm z vos eve e iv r c . o ne0t9 Ins i r u l p / . wwwn octobre : 05 io Édit

I www.theatres.lu

www.citymag.lu

september'11  city agenda luxembourg


06

Nouvelle saison

Les théâtres de la ville

Photo: Otello Ensemble © Barbara Aumüller

W

Un parfait équilibre entre classique et contemporain qui ouvre les sensibilités du public à la pluralité des cultures et des plaisirs esthétiques. a perfect balance between classical and contemporary works to increase audiences’ awareness of the plurality of cultures and aesthetic pleasure. NElvire BAstENdorff

E

n opéra comme en danse, les Théâtres de la Ville – sous la direction de Frank Feitler – consolident leur rôle de soutien à la création nationale et à sa diffusion internationale. La saison d’opéra s’ouvre sur une création de Claude Lenners issue d’une pièce radiophonique de Peter Weiss et se termine par une commande du compositeur japonais Toshio Hosakawa à l’ensemble Lucilin. La scène chorégraphique luxembourgeoise est représentée par The warrior of beauty de Sylvia Camarda. L’opéra baroque de la saison est La Didone, dirigé par l’éminent William Christie, et la création contemporaine est une œuvre du compositeur français Pascal Dusapin, inspirée par le philosophe Nietzsche. À noter, deux événements exceptionnels – que peu de salles de spectacle peuvent s’offrir – : La Tétralogie de Richard Wagner, quatre opéras présentés en quatre jours et Idomeneo, re di Creta de Mozart, une des plus grandes productions que le Grand Théâtre ait jamais accueillies. En mai, c’est une plongée dans la tragédie Otello (photo) de Shakespeare, revisitée par le maître de l’opéra Giuseppe Verdi, qui sera interprétée par l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg.

september'11  city agenda luxembourg

Le programme de danse est riche et éclectique, présentant à la fois de grands ballets classiques et romantiques et des créations actuelles. Les habitués du Grand Théâtre sont au rendez-vous : Akhram Khan pour un solo et une pièce pour cinq danseurs ; Sidi Larbi Cherkaoui pour sa récente création ; Éric Gauthier Compagnie offrant sept chorégraphies ; Sasha Waltz, une pièce pour 24 danseurs et Anne Teresa de Keersmaeker avec sa dernière création pour le Festival d’Avignon et la reprise d’une précédente chorégraphie Drumming qui clôt la saison. La Saint-Sylvestre sera un moment savoureux et flamboyant grâce aux Ballets Trockadero de Monte-Carlo et l’année 2012 débutera avec la collaboration suivie entre le Ballet Royal de Flandre et l’OPL. Elektro kif de Blanca Li et deux spectacles d’Angelin Preljocaj et Robyn Orlin donnent aux danses urbaines leurs pleines valeurs d’art et de virtuosité. Des voyages plus lointains sont aussi proposés : un détour par le Brésil grâce à la prestigieuse compagnie Balé da Cidade de São Paulo ; l’Afrique, représentée par la compagnie Jant-Bi Jigeen et par le solo audacieux de Germaine Acogny ; puis le Canada et les célèbres La La La Human Steps… Une saison de spectacles toujours de très haute tenue, dédiée aux courants artistiques les plus représentatifs de la scène d’aujourd’hui. Q

« Découvertes et retrouvailles sont au menu de la nouvelle saison ! » “New discoveries and old classics combine to provide outstanding fare for the new season!” L’équipe des Théâtres de la Ville de Luxembourg

hen it comes to opera or dance, the Théa tres de la Ville – under the management of Frank Feitler – are consolidating their role of providing support to the nation’s creativity and its export worldwide. The opera season begins with a work by Claude Lenners derived from a radio play by Peter Weiss and ends with a commission by the Japanese composer Toshio Hosakawa for the Lucilin ensemble. The dance scene in Luxembourg is represented by The warrior of beauty by Sylvia Camarda. The baroque opera of the season is La Didone, conducted by the eminent William Christie and the contemporary work on offer is by the French composer Pascal Dusapin, inspired by the philosopher Nietzsche. Note, too, the staging of two exceptional events – which few auditoriums can accommodate – The Tetralogy by Richard Wagner, a cycle of four operas staged over four days and Idomeneo, re di Creta by Mozart, one of the greatest productions ever to be staged at the Grand Théâtre. In May, look to a staging of Shakespeare’s tragedy Othello (photo), as interpreted by the grand master of opera, Giuseppe Verdi, which will be played by Orchestre Philharmonique du Luxembourg. The dance programme is packed and eclectic, with performances of both leading classical and romantic ballets and contemporary works. A number of regular visitors to the Grand Théâtre will be staging their work: Akhram Khan will be performing a solo and a piece for five dancers; Sidi Larbi Cherkaoui will be performing his recent work; Éric Gauthier Compagnie will present seven choreographed pieces; Sasha Waltz will unveil a piece for 24 dancers, and Anne Teresa de Keersmaeker will present her latest work created for the Festival of Avignon as well as a reworking of a previous choreographed work entitled Drumming, which will bring the season to a close. New Year’s Eve will be turned into a delicious and flamboyant occasion thanks to the presence of Ballets Trockadero de Monte Carlo and 2012 will be ushered in by a joint collaboration between Ballet Royal de Flandre and OPL. Elektro kif by Blanca Li and two shows by Angelin Preljocaj and Robyn Orlin will showcase urban dance and its tremendous values of art and virtuosity. There will also be acts from further afield: a Brazilian escapade with the prestigious group Balé da Cidade de São Paulo; an African adventure with Jant-Bi Jigeen and the audacious solo of Germaine Acogny depicting an African woman; and finally a taste of Canada with the famous La La La Human Steps… A season of shows of outstanding quality lies in store, dedicated to the artistic trends that are most representative of the stage scene these days. Q

Danse et opéra I Théâtres de la Ville de Luxembourg J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Danse / opÉra

Daniel Linehan

Not about everything

Agenda

Steve Kaspar / Camille Kerger

Recovering – Voices

10

samedi saturday

Recovering – Voices est un corpus de performances qui se déroulent au sein d’installations sonores du compositeur Steve Kaspar. La Philharmonie propose une déambulation, accompagnée de l’artiste et de Camille Kerger, dans le parc Dräi Eechelen au Kirchberg, où résonnent créations sonores avec paysages et patrimoines architecturaux ancien et contemporain. Recovering – Voices is a corpus of performances which take place within sound installations created by the composer Steve Kaspar. The Philharmonie proposes a stroll through the park Dräi Eechelen on Kirchberg with the artist and Camille Kerger to hear sounds resonate in tune with landscapes and both the old and new architectural heritage.

Danse contemporaine E 30/09 H 22:30 E 01/10 H 20:00 I Studio du Centre Pompidou-Metz J www.centrepompidou-metz.fr

Installations sonores et paysages E 24/09 H À partir de 18:00 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Concert de Beata Szalwinska (piano) et Gilberto Pereyra (bandonéon), suivi d’un bal traditionnel, avec démonstration de Rodolfo et Miho (danse). Musique traditionnelle née dans les faubourgs de Buenos Aires à la fin du 19e siècle, le tango argentin a au fil du temps dépassé ses origines culturelles et sociales pour devenir à la fois un langage universel populaire et une musique exigeante s’adressant aux mélomanes les plus avertis. La soirée argentine sera l’occasion d’apprécier les multiples facettes du tango argentin, de la musique innovante d’Astor Piazzolla aux "classiques" qui résonnaient dans la capitale argentine à l’âge d’or du tango, dans les années 1930-1940. Après le concert, les danseurs du Luxembourg et de la Grande Région, où la pratique du tango argentin est aujourd’hui bien vivante, feront revivre dans une "milonga" l’atmosphère fascinante des bals traditionnels de Buenos Aires. La soirée proposée

par le Cercle Cité, en collaboration avec Tango Argentino Luxembourg, conviera donc le public à un voyage complet au cœur de l’Argentine, qui n’oubliera pas non plus ni la gastronomie ni les vins de ce pays. Cercle Cité

11

dimanche sunday 11:00-21:00 bananne-fest

"Banannefabrik" est le nom que les habitants du quartier donnaient à l’ancien dépôt de fruits et légumes, situé au 12, rue du Puits à Bonnevoie. Désormais, ce ne seront plus des bananes que l’on verra défiler dans ce lieu, mais les artistes et les administrateurs des structures culturelles associées à ce "Centre de Production et de Création Artistique (CPCA)" : Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois (TROIS C-L), Kasemattentheater, MASKéNADA, Théâtre du Centaure, Théâtre National du Luxembourg (TNL) et la Theater Federatioun. Depuis 1995, l’asbl "États d’Urgence" s’est engagée sans relâche pour que ce dépôt abandonné et appartenant à l’État soit transformé en un lieu de création. Après quelques incursions culturelles telles la "Manifesta 2" en 1998 ou le

"Dance Palace" en 2007, l’immeuble deviendra un lieu de création, de répétition, de diffusion et d’administration pour ses nouveaux locataires, acteurs dans le domaine du spectacle vivant et soutenus dans cette aventure par le ministère de la Culture. La "Banannefabrik" sera un lieu unique au Luxembourg ; un centre de création, de rencontre et de formation ouvert à toutes les formes d’expression du spectacle vivant : théâtre, danse, musique, performance… La "Banannefabrik" sera ouverte au public, permettant l’accès à des créations en cours, des stages ou encore des représentations occasionnelles. La fête d’ouverture aura pour thème la banane, qui sera exploitée sous différentes formes artistiques. Vous voulez savoir ce qu’est une banane dansée ? Le rôle de la banane dans la littérature vous a toujours intrigué ? Les bananes musicales vous font jazzer ? Alors on n’attend plus que vous à la Bananne-Fest ! Banannefabrik

samedi 24 saturday

18:00 Recovering – Voices Chœur – INECC, direction : Camille Kerger. Liedertafel Irsch, direction : Gottfried Sembdner. Un parcours avec des improvisa-

tions chorales et soundscapes de Steve Kaspar, Camille Kerger et Gottfried Sembdner. En coopération avec Mudam Luxembourg – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, INECC Luxembourg, Ville de Luxembourg. Philharmonie

mercredi 28 wednesday

19:00 Round 6 – CeCiL’s Afterwork

Dance Music Improvisation Performance. Dance: Gianfranco Celestino, Yuko Kominami. Music: Tomás Tello. Interference Interaction dialogue: movement waves and sound waves incidentally together creating new wave patterns. An inspiring exchange in the beautiful hall space of the newly renovated Cercle. Afterwork... playtime. Cercle Cité

t on even ur r u o it y nts s subm z vos eve e t iv r Insc rio.n5e/09 u l p . wwwn octobre : 0 Éditio

Visites, ateliers, rencontres et spectacles

Le jardin des délices

Photo: Sebastian Bolesch

Les Théâtres de la Ville ouvrent leurs portes

Blanca Li

Photo: Laurent Philippe

Photos: Jason Somma, Andrés Lejona

20:00 Tango argentin

Daniel Linehan – danseur et chorégraphe à New York, puis installé à Bruxelles où il a rejoint le cycle de recherche P.A.R.T.S. d’Anna Teresa de Keersmaeker – explore la ligne ténue entre la danse et « le reste du monde ». Son solo construit sur la répétition laisse transparaître puissance et émotions d’une profonde et poignante authenticité. Daniel Linehan is a dancer and choreographer who was based in New York before moving to Brussels where he joined the P.A.R.T.S. experimental cycle of Anna Teresa de Keersmaeker. Here he explores the tenuous boundary between dance and “the rest of the world”. His solo performance, based on repetition, projects power and emotions of a deep and poignant authenticity.

07

Une pièce chorégraphique qui se rapproche d’une œuvre d’art. A choreographed piece which verges on being a work of art.

Le Jardin des Délices de Jérôme Bosch est un triptyque des plus célèbres au monde, toujours énigmatique, véritable fresque de l’imaginaire entrelaçant les symboles, les êtres hybrides, les scènes de toutes sortes. La fascination exercée par l’œuvre a profondément influencé Blanca Li qui a passé des heures devant la peinture… Son spectacle est une ode à la vie, une pièce où décors, films, chorégraphie, costumes, musique et sculptures de corps se répondent et s’entremêlent. Foisonnant de plaisirs et de désirs, habité par la « folie » de Bosch, Le Jardin des Délices de la chorégraphe est une œuvre libre, à l’image de ses créations inspirées par toutes les danses, abolissant les frontières stylistiques et à la générosité hors norme.

The Garden of Earthly Delights by Hieronymus Bosch is one of the most famous triptychs in the world, still just as enigmatic as ever, a fresco of the imagination, a dense mass of intertwined symbols, hybrid beings and endless scenes. The fascination exerted by the work has deeply influenced Blanca Li who spent hours in front of the painting. Her show is an ode to life, a piece where background sets, films, choreography, costumes, music and body sculptures intertwine and play off one another. Replete with pleasures and desires, possessed by the “madness” of Bosch, the choreographer’s Jardin des Délices is a free-flowing work, in keeping with her other works which are inspired by all dance forms, abolishing stylistic boundaries and projecting exceptional generosity.

Danse E 11/10 H 20:00 S Dans le cadre du Luxembourg Festival I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu

Une occasion unique de percer les secrets de la scène. A unique opportunity to go behind the scenes.

Le Grand Théâtre et le Théâtre des Capucins ouvrent leurs portes ! Dès 11 h, le Grand Théâtre propose des séances de maquillage, un spectacle un peu fou pour les enfants ainsi que des visites guidées qui mènent des machineries aux différentes salles en passant par les coulisses… Le public peut aussi rencontrer les artistes de la Fédération luxembourgeoise des théâtres professionnels et assister au réjouissant spectacle Piano battle, une lutte musicale entre deux musiciens, drôles et virtuoses. La journée aux Capucins invite à de multiples activités pour tous publics, à des concerts, et consacre sa soirée à Carrie. Les bars des théâtres et les restaurants à proximité sont exceptionnellement ouverts pour accueillir les visiteurs.

Grand Théâtre and Théâtre des Capucins are opening their doors to members of the public! From 11 a.m., Grand Théâtre will be staging make-up sessions, a somewhat crazy show for children as well as guided tours that will take visitors through the various auditoria, via a look backstage… Visitors will also have an opportunity to meet the performers of Fédération luxembourgeoise des théâtres professionnels and to witness a delightful show entitled Piano battle, a musical struggle between two musicians, full of fun and virtuosity. The open day at Théâtre des Capucins is an opportunity to take part in activities and experience concerts. The evening will be dedicated to Carrie. The theatre bars and nearby restaurants will open exceptionally.

Journée Portes ouvertes aux Théâtres de la Ville E 25/09 H 11:00-18:00 S Spectacles jusqu’à 20:00 I Théâtres de la Ville J www.theatres.lu

september'11  city agenda luxembourg


08

Zubin Mehta / Israel Philharmonic Orchestra

La magie d’un accord parfait S

ufficiently unusual to be of particular note, this concert on Saturday 17 September will begin at 9 p.m. in order to respect the Sabbath rest. But at 8 p.m., all ticket holders are cordially invited to a tasting of specialities from Israel. It is therefore in an excellent atmosphere of conviviality that this exceptional evening with Zubin Mehta and his orchestra, the Israel Philharmonic Orchestra, of which he was appointed musical director for life in 1981, will be held. Mehta was born in Bombay on 29 April 1936. His father, a great violinist, was the founder of the Symphonic Orchestra of Bombay. The conductor is a living legend, who has received many honours and held the position of musical director of the Philharmonic Orchestra of Los Angeles from 1962 to 1978, then of the New York Philharmonic from 1978 to 1991. In March this year, he was given the ultimate American accolade by having a star engraved under his name on the famous Hollywood Walk of Fame. Zubin Mehta is one of a kind, as pointed out by Itshak Perlman, the violinist: “Zubin is a tremendous conductor, everything in him comes straight from the heart, and the musicians can sense this”. He has conducted more than two thousand concerts with this outstanding orchestra. One can genuinely speak of an alchemy between this conductor, with his clear and dynamic baton, and this orchestra, with its particularly homogenous sound. Founded in 1936 by the Polish violinist Bronislav Hubermann, The Palestine Orchestra gave its first concert in Tel Aviv under the baton of the greatest conductor of the era, the Italian Arturo Toscanini. Having fled his native land with the rise of Fascism a few years beforehand, he said: “I do this for humanity”. In 1948, upon the foundation of the State of Israel, the orchestra was renamed the Israel Philharmonic Orchestra. It nowadays numbers 110 musicians, and it has hosted the greatest conductors (Bernstein, Barenboïm, Celibidache…) and players (Heifetz, Milstein, Stern, Horowitz…) and many others. Each year, the orchestra goes on a world tour during which it enjoys tremendous success on the greatest stages and at the most prestigious festivals. At the Philharmonie, after an introduction consisting of the Opus 1 by Anton Webern, a lyrical Passacaglia which expresses the veneration that Schœnberg and Webern held for Johann Sebastian Bach, the orchestra will play Iberia, from Images pour orchestre by Debussy, a musical piece projecting an imaginary vision of Spain, free of anecdotal elements. The use of castanets, of the Sevillana and Habanera rhythms, should not mislead the listener: these may be among the colours that the painter uses in this piece, here and there; but the visions raised by Iberia are something else altogether! The evening will end in an apotheosis with the playing of Mahler’s tremendous Symphony No. 5. Q

Zubin Mehta est particulièrement célèbre pour ses interprétations de la musique symphonique néo-romantique comme anton Bruckner, Richard Strauss ou Gustav Mahler. Zubin Mehta is particularly famous for his interpretations of neo-Romantic symphonic music such as the works of Bruckner, Strauss or Mahler. NBrigitte Bertelle  OPhilharmonie

S

uffisamment inhabituel pour être souligné, ce concert du samedi 17 septembre débu tera à 21 h afin de respecter le repos du Sabbat. Mais à 20 h, tous les détenteurs de billets sont cordialement invités à une dégustation de spécialités venues d’Israël. C’est donc dans un climat de grande convivialité et d’excellence que s’annonce cette soirée exceptionnelle en compagnie de Zubin Mehta et son orchestre, l’Israel Philharmonic Orchestra, dont il a été nommé directeur musical à vie en 1981. Mehta est né à Bombay le 29 avril 1936. Son père, grand violoniste, est le fondateur de l’Orchestre symphonique de Bombay. Monstre sacré couvert d’honneurs, le maestro, qui a occupé le poste de directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles de 1962 à 1978 puis celui de New York de 1978 à 1991, a connu la « consécration » américaine en mars dernier avec une étoile gravée à son nom sur le célèbre boulevard des stars d’Hollywood (Hollywood Walk of Fame). Il faut dire que Zubin Mehta est un homme unique en son genre, comme le souligne le violoniste Itshak Perlman : « Zubin est un chef d’orchestre bouleversant, tout lui vient du cœur et les musiciens le savent. » Il a dirigé plus de deux mille concerts avec son orchestre. On peut véritablement parler d’alchimie entre ce chef à la baguette aussi claire que dynamique et

september'11  city agenda luxembourg

cet ensemble extraordinaire à la pâte sonore particulièrement homogène. Fondé en 1936 par le violoniste d’origine polonaise Bronislav Hubermann, The Palestine Orchestra donnait son premier concert à Tel Aviv sous la direction du plus grand chef d’orchestre de l’époque, l’Italien Arturo Toscanini. Celui qui avait fui sa terre natale à la montée du fascisme quelques années auparavant, déclarait : « Je fais cela pour l’humanité. » En 1948, à la création de l’État d’Israël, l’orchestre a été rebaptisé Israel Philharmonic Orchestra. Il se compose aujourd’hui de 110 musiciens et a accueilli les artistes les plus prestigieux de la direction d’orchestre – Bernstein, Barenboïm, Celibidache, etc. – et de l’interprétation – Heifetz, Milstein, Stern, Horowitz, etc. et bien d’autres encore. Chaque année, l’orchestre part en tournée à travers le monde où il remporte un vif succès sur les plus grandes scènes et dans les festivals les plus prestigieux. À la Philharmonie, après une entrée en matière avec l’opus 1 d’Anton Webern, une pièce au titre lyrique de Passacaglia empreinte de la vénération que Schœnberg et Webern portaient à l’égard de Jean-Sébastien Bach, vous pourrez entendre Iberia, extrait des Images pour orchestre de Debussy, page musicale d’une Espagne imagi­ née, abstraite de tout anecdotisme. La soirée se terminera en apothéose avec la viscontienne Symphonie n° 5 de Mahler. Q

« J’exerce une profession merveilleuse parce que je jouis de la beauté et de la créativité des œuvres de grands compositeurs. » “I have a marvellous profession because I am able to enjoy the beauty and the creativity of the works of great composers.” Zubin Mehta

Grands orchestres E17/09 H 20:00 S Israel Philharmonic Orchestra, Zubin Mehta ; Webern / Debussy / Mahler I Philharmonie – Grand Auditorium J www.philharmonie.lu

www.citymag.lu


Musique classique

belohlávek / queyras

Deux continents virtuoses

Agenda 01

Orchestre Philharmonique du Luxembourg E22 & 23/09 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.opl.lu

christoph könig

Solistes Européens Luxembourg

18

jeudi thursday

dimanche sunday

17:30 Organ after work

17:15 Un jardin clos

Concert d’orgue de 30 minutes dans l’Église Saint-Alphonse (Paterekierch) près de la place du Théâtre. À l’orgue (sauf exception) : Paul Kayser. Église Saint-Alphonse

À découvrir pour votre plus grand plaisir, toutes les facettes de l’art du grand chef d’orchestre d’origine tchèque Jirí Belohlávek, avec la complicité du violoncelliste français Jean-Guihen Queyras. Élu « Meilleur soliste instrumental » aux Victoires de la Musique classique en 2008, il abordera le Concerto en la mineur de Schumann, une œuvre-souvenir reflétant l’ardent désir du compositeur de renouer avec un passé idyllique. An opportunity to discover the multiple facets of the art of the great Czech-born conductor, Jirˇí Beˇ lohlávek, together with the French cellist Jean-Guihen Queyras, voted “Best instrumental soloist” at the Victoires de la Musique classique event in 2008. They will be performing the Concerto in A minor by Schumann, a work of remembrance reflecting the ardent wish of the composer to relive an idyllic past.

samedi 03 saturday

11:00 Concert d’orgue

Les Amis de l’Orgue Luxembourg invitent à leur 25e cycle d’auditions d’orgue. Église Saint-Michel

08

jeudi thursday

17:30 Organ after work cf. 01/09 Église Saint-Alphonse

15

jeudi thursday

17:30 Organ after work cf. 01/09 Église Saint-Alphonse

samedi 17 saturday

21:00 Israel Philharmonic Orchestra / Mehta Israel Philharmonic Orchestra. Zubin Mehta, direction. Anton Webern : "Passacaglia für Orchester op. 1". Claude Debussy : "Ibéria (Images pour orchestre n° 2)". Gustav Mahler : "Symphonie n° 5 cis-moll (ut dièse mineur)". Remarque : l’Israel Philharmonic Orchestra a souhaité décaler l’heure de début du concert à 21h afin de respecter le repos du sabbat. Dès 20h, tous les détenteurs de billets sont cordialement conviés à une dégustation de spécialités venues d’Israël. Philharmonie

Concert de polyphonie chorale européenne. 1300-1600 Ensemble vocal The Art of Music, direction de Mick Swithinbank. Œuvres de Jacques Arcadelt (1507-1568), Rodrigo Ceballos (1530-1581), Jacobus Clemens non Papa (1510-1556), Cipriano de Rore (1515-1565), Guillaume Dufay (1400-1474), Juan Escribano (1470-1557), Jacquet de Mantua (1483-1559), Llibre Vermell (14e siècle), Leonel Power (13851445) & Thomas Tallis (15051585) et compositeurs anonymes ; textes latins de la Cantique des Cantiques et du Moyen-Âge. Église Saint-Jean

lundi 19 monday

20:00 Rencontres SEL A-I

Solistes Européens, Luxembourg. Christoph König, direction. Richard Strauss (1864-1949) : "Sérénade op. 7". Luciano Berio (1925-2003) / Franz Schubert (1797-1828) : "Rendering" (achèvement de la dernière symphonie d’après des esquisses de Franz Schubert D 936a). Johannes Brahms (1833-1897) : "Symphonie n° 2 en ré majeur op. 73". Philharmonie

mercredi 21 wednesday

19:00 Dating: Dvorák

Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Jirí Belohlávek, direction. Nicole Max, Tom Leick, présentation. Antonín Dvorák : "Symphonie n° 6 en ré majeur (D-Dur) op. 60" (en français, deutsche Untertitel, English subtitles). Philharmonie

22

jeudi thursday

Photo: Gunther Glücklich

cf. 01/09 Église Saint-Alphonse

www.citymag.lu

Classique E19/09 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.philharmonie.lu

20:00 INAUGURATION DE LA SAISON CULTURELLE ISRAéLIENNE

20:00 OPL / Belohlávek / Queyras cf. 22/09 Philharmonie

Philharmonie Royale de Flandre

17:30 Organ after work

Pour sa deuxième saison à la tête des Solistes Européens, Christoph König nous fait la surprise de programmer des compositeurs fascinés par ce monde en soi qu’est l’orchestre, tels que Richard Strauss avec sa Sérénade (op. 7) ou bien encore Johannes Brahms et sa Symphonie n° 2 en ré majeur. Ajoutons-y une partition dont l’originalité est typique des goûts du jeune chef, le Rendering de Luciano Berio. For his second season at the helm of the Solistes Européens, Christoph König surprises us by delivering a programme of works by composers fascinated by the innate world of the orchestra. These include Richard Strauss’s Serenade (op.7) and Johannes Brahms’ Symphony No. 2 in D major, as well as a work whose originality is very much in keeping with the taste of the young conductor: the Rendering by Luciano Berio.

09

Le talentueux duo de pianistes Sivan Silver et Gil Garburg nous donne le privilège de découvrir ses interprétations à quatre mains de Stravinsky et Schubert ainsi que du compositeur israélien Yehezkel Braun. Une réception sera offerte par la Ville de Luxembourg et l’Ambassade d’Israël après le concert. Programme Stravinsky-Petrushka : "Original version by the composer for piano, four hands" ; "First Tableau: The Shrovetide fair" ; "Second Tableau: Petrushka’s Room" ; "Third Tableau: The Moor’s Room" ; "Forth Tableau: The Shrovetide fair toward evening". Y. Braun : "Variations from Sonata for piano, four hands". F. Schubert : "Fantasia in F Minor, op. 103, D. 940" ; "Duo in A Minor, op. posth. 144, D 947" (Known as "Lebensstürme") ; "March in C Major D. 968 No. 1". Réservation obligatoire : agence.culturelle@culture.lu ou au 46 49 46-1. Conservatoire de Musique de la Ville de Luxembourg

OPL / Belohlávek / Queyras

Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Jirí Belohlávek, direction. Jean-Guihen Queyras, violoncelle. Bohuslav Martinu : "Tre Ricercari H 267". Robert Schumann : "Konzert für Violoncello und Orchester a-moll (la mineur) op. 129". Antonín Dvorák : "Symphonie n° 6 en ré majeur (D-Dur) op. 60". Philharmonie

Concert d’ouverture de la saison 2011-12. Philippe Herreweghe, direction. Huw Morgan, trompette. Haydn : "Concerto pour trompette en mi bémol majeur Hob VIIe: 1". Beethoven : "Symphonie n° 3 en mi bémol majeur op. 55 ‘Héroïque’". CAPe ETTELBRUCK

samedi 24 saturday

18:00 Recovering – Voices Chœur – INECC, direction : Camille Kerger. Liedertafel Irsch, direction : Gottfried Sembdner. Un parcours avec des improvisations chorales et soundscapes de Steve Kaspar, Camille Kerger et Gottfried Sembdner. En coopération avec Mudam Luxembourg – Musée d’Art Moderne GrandDuc Jean, INECC Luxembourg, Ville de Luxembourg. Philharmonie

20:00 COLOR

Orchestre de Chambre du Luxembourg "Les femmes compositrices"

Fondé en 1974, l’Orchestre de Chambre du Luxembourg "Les Musiciens" se compose d’une quarantaine de musiciens professionnels. Depuis 2002, Nicolas Brochot (Paris) assure la direction. Kinneksbond, Centre culturel Mamer MAMER

Wiener Kammerphilharmonie / Traunfellner / Fellner

Wiener Kammerphilharmonie. Claudius Traunfellner, direction. Till Fellner, piano. Joseph Haydn : "Symphonie N° 99 Es-Dur (mi bémol majeur) Hob. I:99". Ludwig van Beethoven : "Konzert für Klavier und Orchester N° 2 B-Dur (si bémol majeur) op. 19". Ludwig van Beethoven : "Symphonie N° 3 Es-Dur (mi bémol majeur) op. 55" ("Eroica"). Philharmonie

29

jeudi thursday

23

vendredi friday

20:00 Les concerts du CMNord

Musique Militaire et jeunes talents du CMNord. Capt. Jean-Marie Thoss, direction. CAPe ETTELBRUCK

Agenda Appel

© Bert Hulselmans

"classiques" associés au shô, djembés, deedjeridoo, cimbalum, pierres sonores ou zarb, dans un répertoire composé de pièces de Iannis Xenakis, Toshio Hosokawa, John Cage, Camille Kerger et Michiru Oshima (création en présence de la compositrice japonaise). Événement coproduit par Lucilin et Cercle Cité Luxembourg. Avec : Tomoko Kiba, shô et violon. Françoise Rivalland, zarb et cimbalum. Olivier Sliepen, didjeridoo et saxophone. Guy Frisch, Michel Mootz, Serge Kettenmeyer, djembés, percussions. Natasa Gehl, accordéon. Pascal Meyer, toy piano, piano. André Pons-Valdès, violon. Danielle Hennicot, alto. Christophe Beau, violoncelle. Cercle

Musique contemporaine n’est pas forcément synonyme d’instruments contemporains : Lucilin propose, avec le concert "Color", de découvrir les sonorités d’instruments traditionnels, intégrés à des pièces contemporaines, le tout dans un parcours sonore à travers les somptueux espaces du Cercle de Luxembourg. Une large palette de couleurs musicales à découvrir grâce à des œuvres pour instruments

17:30 Organ after work cf. 01/09 Église Saint-Alphonse

n nt o r eve sur u o y s it nt subm z vos eve e t iv r c . Ins rio ne

www

.plu

Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

www.plurio.net

Aux organisateurs et producteurs avant les dates limites indiquées ci-dessous.

DEADLines édition octobre : Jusqu’au 05/09 édition novembre : Jusqu’au 03/10 édition décembre : Jusqu’au 07/11

september'11  city agenda luxembourg


10

Khaled

King of Rai closes Summer in the City The Luxembourg City Tourist Office’s Summer in the City programme closes with a spectacular climax – a free concert headlined by Arab singer Khaled. L’apothÉose du programme Summer in the City du Luxembourg city tourist office : Un concert gratuit avec en vedette le chanteur arabe Khaled. NDuncan Roberts

A

L

nother successful Summer in the City season ’édition 2011 du Summer in the City, une fois de comes to an end on 10 September with traditio plus une réussite, s’achève le 10 septembre avec les nal free concerts on the place Guillaume II and traditionnels concerts gratuits sur la place the place d’Armes. As usual, artists from the Grande Guillaume II et la place d’Armes, au cours desquels se Région have been invited to perform at the event. produiront des artistes venus de toute la Grande Région. Among the acts performing on the place d’Armes are La place d’Armes vibrera en effet au son d’un duo venu The Song Travellers, a duo from Germany that plays d’Allemagne, The Song Travellers, avec au programme classic hits from their home country but also more folk- des grands classiques de leur pays mais aussi des reprises inspired pop and rock by the likes of Simon & Garfun- pop rock tendance folk de Simon & Garfunkel, Neil kel, Neil Young and even Jethro Tull. Also on the Young et même Jethro Tull. Ils partageront la scène avec programme is Savoy Truffle, an eight-piece band from Savoy Truffle, un groupe de rock traditionnel composé Saarbrücken that plays tra­ditional rock music featuring de huit musiciens de Sarrebruck qui jouent leurs propres their own compositions. Headliner on the Plëss is Lux- compositions. En tête d’affiche sur la « Plëss » : le quaembourg rock quartet Keebo whose repertoire includes tuor rock luxembourgeois Keebo, dont le répertoire covers by the likes of Sting, Bill Withers and The Beat- comprend des reprises de Sting, Bill Withers et des Beatles as well as standards by George Gershwin. les ainsi que des standards de George Gershwin. Over on the Knuedler – the place Guillaume II – the Le Knuedler – place Guillaume II – accueillera The line-up features promising young Metz based band The Yupps, un jeune groupe au talent prometteur. OriginaiYupps who cite Arcade Fire, Cut Copy, MGMT and res de Metz, ils citent Arcade Fire, Cut Copy, MGMT et The National among their influences. New album The National parmi leurs influences. Leur nouvel album, Ground Zero was well received and they recently played Ground Zero, a été bien reçu et le groupe a récemment a great acoustic set at The Lab. fait une excellente session acoustique à The Lab. While they will attract a healthy crowd, the main Le public viendra en masse, mais le clou de la soirée sera attraction is bound to be headliner Khaled. The man la tête d’affiche : Khaled, le « roi du raï ». Le succès de acclaimed as the King of Rai is still best known for his Aïcha (chanson écrite par Jean-Jacques Goldman) ne s’est 1996 hit ‘Aïcha’, written by Jean-Jacques Goldman, pas démenti depuis 1996. Ce tube fut numéro un au hitwhich reached number one in parade en France (et remporta France (where it also won the une Victoire de la musique, caté­ Song of the Year prize at the gorie « chanson de l’année ») et Victoires de la musique) and en Belgique et connut également Belgium and also charted in de bons classements en AllemaGermany, the Netherlands and gne, aux Pays-Bas et en Suisse. Switzerland. Born in Algeria, Né en Algérie, le chanteur he began his career as Cheb débuta sa carrière sous le nom de Khaled but dropped the prefix Cheb Khaled avant d’abandonfor the release of his debut album ner le préfixe à la sortie de son « Qu’importe que Khaled in 1992. He has been producing premier album en 1992. Depuis, chante en arabe. hit records ever since. il enchaîne les albums à succès. Les mots importent peu The concert is organised in Ce concert est organisé con­ en présence d’une musique aussi conjunction with the Solidarity jointement avec l’initiative Soli­ fabuleusement funky. » 4 Africa initiative of SOS Vildarity 4 Africa de SOS Villa­ges lages d’Enfants Monde, whose d’Enfants Monde, dont l’amAmy Linden (Entertainment Weekly) ambassador David Goldrake bassadeur David Goldrake préwill host the show. Q sentera le spectacle. Q

“Never mind that Khaled sings in Arabic. Words don’t matter when music is so seriously funky.”

Eclectic festival

E10/09 H 11:30-23:30

I place Guillaume II & place d’Armes J www.summerinthecity.lu

september'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Musiques Actuelles

Paul Kalkbrenner

Photo: P.E.Raston

Techno as folk music

DJ Paul Kalkbrenner is something of a hero in his native Germany, attracting thousands of fans to gigs and festivals at which he appears – some 17,000 turned up at the Berlin Summer Rave on the old Tempelhof airport to hear him play tracks from new album Icke wieder in June. Welt Online said that his brand of Techno was “folk music for people with taste.” Le DJ Paul Kalkbrenner est un peu un héros outre-Rhin, dans son pays natal... Il attire en effet des milliers de fans lorsqu’il se produit en concert ou lors de festivals. Quelque 17 000 personnes se sont rassemblées lors du Berlin Summer Rave organisé à l’ancien aéroport de Berlin-Tempelhof pour l’entendre jouer des morceaux de son nouvel album intitulé Icke wieder, sorti en juin. Selon Welt Online, sa techno est de « la musique folk réservée aux personnes qui savent ce qu’est la bonne musique ». Dance E 30/09 H 20:00 I Rockhal (Esch-Belval) J www.rockhal.lu

Francesco Tristano – Aufgang

The modern project

The Luxembourg-born pianist joins Rami Khalifé (piano) and Aymeric Westrich (drums & electronics) for his Aufgang project that, in his words, reconciles intricate piano composition with club culture and hi-energy drumming. The result is a stunning mix of melodic dance, trance electronic mixed with jazz and classical elements with a broad cross-cultural appeal. Le pianiste luxembourgeois se joint à Rami Khalifé (piano) et Aymeric Westrich (batterie et électro) pour son projet Aufgang qui, pour reprendre ses mots, allie la composition complexe du piano, la culture club et l’énergie de la batterie. Le résultat est incroyable : un mélange de dance mélodieuse, de trance, d’électronique et de jazz, rehaussé de quelques touches de musique classique et du charme multiculturel de ce trio. Contemporary E 29/09 H 20:00 I opderschmelz (Dudelange) J www.opderschmelz.lu

Zucchero

The Maestro of emotion

Zucchero – worldwide acclaim. Acclamé dans le monde entier.

Adelmo Fornaciari returns to the Rockhal as part of his Chocabeck tour, promoting the 2010 album that many claim is one of his best yet. Certainly the recruitment of producers Don Was and Brendan O’Brien alongside the writing and signing talents of Bono – lyrics for ‘Someone Else’s Tears’ (Il Suono Della Domenica) – and Brian Wilson – backing vocals on the title track – suggest someone at the top of his game. Zucchero has a distinctive vocal style and is still most famous for his duet with Paul Young, ‘Senza Una Donna’. Ray Charles even said Zucchero was “probably one of the best blues musicians I’ve ever worked with.” That is some compliment.

Adelmo Fornaciari fait son grand retour à la Rockhal pour présenter son nouvel album sorti en 2010, intitulé Chocabeck et salué par beaucoup comme l’un des meilleurs opus du chanteur. La participation des producteurs Don Was et Brendan O’Brien, les paroles signées Bono pour la chanson intitulée ‘Someone Else’s Tears’ (Il Suono Della Domenica) et la voix de Brian Wilson comme choriste sur le morceau-titre révèlent un artiste à l’apogée de son talent. Zucchero a une voix bien particulière et tout le monde se souvient encore de son duo avec Paul Young, ‘Senza Una Donna’. Ray Charles a même déclaré que Zucchero était « probablement l’un des meilleurs musiciens de blues avec qui [il a] travaillé ». En voilà un compliment !

Blues-pop E 23/09 H 20:00 I Rockhal (Esch-Belval) J www.rockhal.lu

www.citymag.lu

Enter Shikari

For those about Sound and vision to rock... Melting Session 4 – The Cello Division

First performed in December 2009 at the Philharmonie, The Cello Division was the fourth project to feature live music mixed with video performed by Melting Pol. The cellists performing here include André Mergenthaler, Lisa Berg, Judith Lecuit, Clémentine Meyer and Emmanuelle Seiwerath – all collaborating with other performers and musicians to create unique sounds. La première édition de la Cello Division a eu lieu à la Philharmonie en décembre 2009. Cet événement constituait le quatrième projet visant à offrir au public un spectacle mêlant musique live et vidéos signées Melting Pol. On retrouve parmi les violoncellistes André Mergenthaler, Lisa Berg, Judith Lecuit, Clémentine Meyer et Emmanuelle Seiwerath. Tous joueront avec d’autres artistes et musiciens afin d’offrir à leur public des sons uniques.

Experimental rock outfit Enter Shikari pays its third visit to Luxembourg for a gig at the Rockhal that is bound to move the masses. The band’s live shows are renowned for their urgency as the quartet mixes a thrash rock attitude with dance-trance elements and throws in socio-political lyrics for good measure. Support comes from Your Demise and Let Live. Le groupe de rock expérimental Enter Shikari se produira pour la troisième fois au Luxembourg, à la Rockhal, pour un concert qui, à coup sûr, va faire sensation. On le sait : les concerts du groupe sont toujours très attendus. Le quatuor propose un mix de trash rock et d’éléments dance-trance pour accompagner des paroles socio-politiques et ainsi équilibrer le tout. Your Demise et Let Live se produiront également le même soir.

Experimental E 28/09 H 20:00 I opderschmelz (Dudelange) J www.opderschmelz.lu

Rock E 27/09 H 20:00 I Rockhal (EschBelval) J www.rockhal.lu

11


12

Musiques Actuelles

Agenda 04

10

dimanche sunday

11:30 Apéro’s Jazz

10:30 l’albert

19:00 the yupps

samedi saturday

Summer in the City – Closing Act Place Guillaume II

Summer in the City – Closing Act Place d’Armes

Summer in the City – Closing Act Place d’Armes

14:00 the song travellers

Summer in the City – Closing Act Place d’Armes

15:30 saarbrück libre A. Mergenthaler Solo. Surnommé poète du violoncelle ou encore musicien fou, André Mergenthaler ne peut laisser indifférent avec ses cello-loops qui sont autant de relectures surprenantes, lyriques et colorées de grandes œuvres du répertoire classique et contemporain dans lesquelles il n’hésite pas à faire s’interpénétrer Bach et Deep Purple.   Abbaye de Neumünster

07

mercredi wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM

Le Mudam fête ses 5 ans et revient sur les playlists proposées depuis son ouverture. Mudam

20:30 keebo

Summer in the City – Closing Act Place d’Armes

17:30 heavy petrol & the greyhounds

Summer in the City – Closing Act Place Guillaume II

savoy truffle

Summer in the City – Closing Act Place d’Armes

19:00 recovering – work

Tom Heck Trio : Jazz-Rock session. Fracture : Krautrock from Luxembourg. Kuston Beater : DJ mix avec des samples issus de banques de sons. European Pentagon, Safe and Sorry Pavillon (Bert Theis)

project 54

Summer in the City – Closing Act Place Guillaume II

22:00 khaled

Summer in the City – Closing Act Place Guillaume II

11

dimanche sunday 11:30 Apéro’s Jazz Pit Dahm Quartet. Cette formation de jeunes et talentueux musiciens est issue du conservatoire d’Amsterdam. Leur répertoire est fortement ancré dans le jazz traditionnel pimenté de compositions personnelles.  Abbaye de Neumünster

mardi 13 tuesday

20:00 TWO SAUCY DUDES AND A POCKETFUL OF BABES

Spada (L). Derrick Brown trifft auf Luc Spada. Rock ‘n Roll trifft Rausch. Zwei Männer, zwei Mikros und eine ganze Tonne voll sprachlicher Unverschämtheiten. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

21:30 CHRISTIAN MARIOTTO LiquID

14

mercredi wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM cf. 07/09 Mudam

15

jeudi thursday 21:30 STONEBRIDGE LiquID

16

vendredi friday

17

samedi saturday

21:30 Shirley Lee LiquID

18

dimanche sunday 11:30 Apéro’s Jazz

Maxime Bender  Abbaye de Neumünster

mardi 20 tuesday

21:30 GUILLAUME CHERPITEL TRIO LiquID

mercredi 21 wednesday

18:00 Taka Tuka

20:00 Night of Jazz Guitars

Chocabeck Tour 2011 Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

21:30 IVO PAPASOV and his WEDDING BAND

Ivo Papasov est depuis de nombreuses années LA superstar de la musique de mariage des Balkans, festive et débridée : appelé tendrement Ibryama par ses compatriotes, le Bulgare d’origine tzigane turque est un surdoué de la clarinette, technicien inégalé et improvisateur hors pair. La renommée de Papasov a largement dépassé les frontières de son pays d’origine : il se produit entre-temps dans les meilleurs festivals de jazz et de folk. Ivo Papasov, clarinette. Maria Karafizeva, chant. Matyo Dobrev, kaval. Ateshgan Yuseinov, guitare. Nesho Neshev, accordéon. Vasil Mitev, keyboards, gadulka. Salif Ali, percussions. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

22:00 the VALERIE SOLANAS

Trifolion ECHTERNACH

Ein Spoken Word-Abend mit Derrick Brown (USA) & Luc

Jazz with your aperitif

cf. 07/09 Mudam

22

jeudi thursday 20:00 Sun Ra Arkestra

Dir. Marshall Allen. Seit mehr als 55 Jahren sichert sich das Sun Ra Arkestra aus Philadelphia mit energiegeladenen Shows die Zustimmung eines stets wachsenden Publikums. Überbordend und mystisch, inspiriert und selbstbewusst hält die Musik der legendären SpaceGruppe allen neuen Trends und Entwicklungen stand. Trifolion ECHTERNACH

21:30 HERITAGE BLUES COMPANY

Maxime Bender – new project. Nouveau projet.

Voici l’une des rares opportunités qui s’offrent à nous de faire le plein de culture un dimanche matin : l’Apéro Jazz de l’Abbaye de Neumünster propose d’assister aux concerts des meilleurs musiciens du Luxembourg et de la Grande Région. Le 18 septembre, ce sera au tour du joueur de saxophone local Maxime Bender avec son nouveau projet, « Le potager de ma grandmère », de monter sur scène. Avec Philipp van Endert à la guitare, Christian Lohr à l’orgue et au Fender Rhodes, Andreas Waelti à la basse et Silvio Morger à la batterie, le quintette joue de tout : du jazz contemporain au free jazz en passant par la pop. Ce mélange explosif a permis l’émergence d’un processus créatif qui a abouti au son unique qui caractérise le groupe.

Créée en 2006, cette formation rassemble d’anciens élèves de la Bluesschoul Differdange. Une programmation éclectique tout comme les musiciens qui la composent. LiquID

Après deux années à flirter avec crooners, surfrock et pop, les membres de Valérie Solanas décidaient d’immortaliser leurs expérimentations en studio d’enregistrement. Le chanteur Michael Brijs est un crooner sur acid et réalise un revival de la flûte traversière dans la musique pop. LiquID

samedi 24 saturday

19:30 FALLING PROMISES

À l’occasion de la sortie de leur nouvel album "Diary", Falling Promises vous convie à une release party des plus prometteuses, remplie de surprises en tout genre. À leurs côtés sur scène : Mute Appeal (L), Saddest Messiah (D), Buddies von Miles To Perdition (L) et Twisted Frequencies (L). Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 CONCERT DE BIENFAISANCE AU PROFIT DE L’ASILE POUR ANIMAUX opderschmelz dudelange

Nils Landgren Funk Unit

vendredi 23 friday

Zazie (SOLD OUT) French pop den Atelier

vendredi 30 friday

20:00 Marc Demuth – George Letellier – Luisa Vieira Abbaye de Neumünster

Dee Dee Bridgewater

25

dimanche sunday 11:30 Apéro’s Jazz

© Catherine Thiry

Marc Lohr. He who binds to himself a joy Does the winged life destroy; But he who kisses the joy as it flies Lives in eternity’s sun rise.  Abbaye de Neumünster

mardi 27 tuesday

19:30 ENTER SHIKARI & YOUR DEMISE & LET LIVE

21:30 ARNE DONADELL LiquID

28

mercredi wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM cf. 07/09 Mudam

20:00 MELTING SESSION 4 & CELL(O)DIVISION

Orchestre National de Jazz Luxembourg, Dir. Gast Waltzing. Die amerikanische Jazzsängerin Dee Dee Bridgewater gehört zu den Ausnahmetalenten, zu den Spitzenreitern der Jazzszene. Sie wurde mit Preisen überhäuft und ist Superlative gewohnt. "Die legitime Nachfolgerin der JazzLegende Ella Fitzgerald", hat man sie genannt, und auch "First Lady des Jazz". Sie ist die Solistin in zwei sich als ereignisreich ankündigenden Konzerten des Orchestre National de Jazz Luxembourg. Trifolion ECHTERNACH

SOLEDAD

Concert d’ouverture de la Fête des Cultures en collaboration avec la Commission Consultative pour Étrangers (CCE). opderschmelz dudelange

21:00 PAUL KALKBRENNER

After learning to play the trumpet, the Berliner became one of the most talented DJs in the world and has more than 15 years of experience as a composer and a live DJ. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

22:00 Fiebre Cubana

opderschmelz dudelange

29

jeudi thursday 20:00 FRANCESCO TRISTANO AUFGANG opderschmelz DUDELANGE

Ciné-concert

Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Frank Strobel, direction. Film: "Der letzte Mann" (Le Dernier des hommes) (1924). Friedrich Wilhelm Murnau, réalisation. Carl Mayer, script. Emil Jannings, Maly Delschaft, Max Hiller, etc. : acteurs. Giuseppe Becce, musique (arr. Detlev Glanert, 2002). Frank Strobel, synchronisation. Coproduction Cinémathèque de la Ville de Luxembourg et Philharmonie. Philharmonie

© Eric Durrer

La nouvelle saison des concerts de salsa du dernier vendredi du mois démarre comme il se doit avec Fiebre Cubana. Ce projet dirigé par le percussioniste luxembourgeois Eric Durrer rassemble quelques-uns des meilleurs musiciens de musique cubaine installés en Europe. Fiebre Cubana propose un répertoire de classiques de la musique cubaine, en allant du son à la rumba en passant par le latin jazz. Brasserie de l’Arrêt (Cubana Café)

21:30 LiquID BLUES HOUSEBAND

20:00 MISTER OZ’S BIG BAND – GALA CROIXROUGE

Composé de la fine fleur du jazz lorrain, Mister Oz réunit 17 musiciens, le collectif étant dirigé par Damien Prud’homme. Les recettes sont intégralement versées au profit des projets de la CroixRouge. opderschmelz DUDELANGE

reagiert das Publikum von Stockholm bis Peking euphorisch. Der vielseitige Weltklasse-Posaunist liefert den Beweis, dass der Funk nie aus der Mode gekommen ist. Trifolion ECHTERNACH

The English trancecore band will perform for the third time at the Rockhal and show why they have been designated as one of the most exciting and explosive live bands of their genre. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Concert de l’orchestre de l’Institut St. Joseph Betzdorf lors du vernissage de l’exposition "Respektive Perspektive". Kulturhaus Niederanven NIEDERANVEN

WEDNESDAYS@ MUDAM

Le potager de ma grand-mère

One of the rare chances to enjoy culture on a Sunday morning, the Abbaye de Neumünster’s Apéro Jazz series features some of the best musicians from Luxembourg and the extended greater region. On 18 September it is the turn of local sax player Maxime Bender’s new project, “Le potager de ma grand-mère” to take to the stage. Featuring Philipp van Endert on guitar, Christian Lohr on organ & Fender Rhodes, Andreas Waelti on bass and Silvio Morger on drums, the quintet plays everything from contemporary jazz via pop to free jazz. This explosive mixture kicked off a creative process that has resulted in the band’s unique sound.

20:00 ZUCCHERO

© PC Steven Haberland

Wenn der schwedische Jazzman Nils Landgren mit der metallicroten Posaune und seiner groovenden Funk Unit auftritt,

LiquID

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net c Ins lurieo :.05/09 p . w ww n octobr Éditio

Contemporary jazz E 18/09 H 11:30 I Brasserie Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

september'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


13 Photomeetings

Georges Traus

Surveillance cameras, Google Street View, camera phones and the continued work of the paparazzi all mean that images of people are being captured without their permission. Images can be quickly disseminated via the Internet and social media networks. This raises questions about society – are we all to some extent voyeurs? – and how artists treat the subject. Les caméras de surveillance, Google Street View, les téléphones portables qui permettent de prendre des photos, les paparazzis... tous capturent des images d’individus sans leur autorisation. Les images peuvent ensuite être diffusées rapidement par le biais d’Internet et des réseaux sociaux. Ce phénomène nous pousse à nous interroger sur la société : sommes-nous tous, à des degrés divers, des voyeurs ? Et comment les artistes abordent-ils ce thème ?

C’est à l’architecte luxembourgeois Georges Traus (1865-1941) que l’on doit certains des bâtiments industriels et commerciaux les plus impressionnants du Luxembourg, parmi lesquels la manufacture de tabac Heintz van Landewyck. Avec Michel Wolff, il a également conçu le pavillon du Luxembourg pour l’Exposition universelle de Bruxelles de 1935. Le Dr Robert Philippart évoque sa vie et ses œuvres. Luxembourg architect Georges Traus (1865-1941) is responsible for some of the most impressive industrial and commercial buildings in Luxembourg, including the Heintz van Landewyck tobacco factory. Together with Michel Wolff he also designed Luxembourg’s pavilion for the World Fair in Brussels in 1935. Dr. Robert Philippart looks at his life and work.

A voyeuristic society

Architecte visionnaire

agenda 01

jeudi thursday 19:00 1st European Event Specialists Summit in Luxembourg

Share experiences & best practices of adding value to events and measuring it. (Topics: Adding Value to Events, Sustainable Development and Green Events, Hybrid Events, Multisensorial Communication). Qualified event specialists will deliver exceptional content. Network with European event specialists. Discover Luxem­bourg: a green destination in the heart of Europe. Who is invited? European event marketing associations, leading european event communication specialists, European event research institutes, European professional newspapers. www.eventsummit.lu Cité auditorium

vendredi 02 friday

08:45-23:00 1st European Event Specialists Summit in Luxembourg cf. 01/09. www.eventsummit.lu Cité auditorium

samedi 03 saturday

09:00-18:30 1st European Event Specialists Summit in Luxembourg cf. 01/09. www.eventsummit.lu Cité auditorium

mercredi 07 wednesday

17:30 Peter Weiermair – The Hidden and the Liberated Image

In this contribution to the general theme "Voyeur – the Hidden Photographer", Peter Weiermair sheds light on the history of erotic and sexual desire as shown in the output of photo­ graphy from the very beginning to today and the change of what has been forbidden (hidden), what has been allowed (liberated) and the relation of the photographer (who is a "looker") and the object, who is a "shower".  www.photomeetings.lu Cité auditorium

08

jeudi thursday 17:30 Guy Harles – Hidden Photographer and Privacy

The subject "Voyeur – the Hidden Photographer" raises the issue of the application of various legal principles such as privacy and right of personal portrayal/ right of publicity ("Droit à l’image"). Given the new technologies, it is increasingly easy to take hidden photographs. More­over, these technologies are accessible to anyone. It is important to understand the possible risks taken by the hidden photographer. Is it possible to take pictures of persons unwittingly or without their consent? At what point is there violation of pri-

www.citymag.lu

vacy? What covers the right of personal portrayal? What are the limits to the rights of the hidden photographer and what are its obligations? Can the hidden photographer circulate, display or publish such photographs? These will be the themes to be broached and discussed during this lecture. www.photomeetings.lu Cité auditorium

19:00 Strangers in the Night, projection du film et discussion

Projection du film de Beryl Koltz suivie d’une discussion ouverte avec la réalisatrice, le producteur Bernard Michaux (Lucil Film) et / ou le personnage principal Pit Vinandy. "Strangers in the Night" est un double portrait. Celui de Pit Vinandy de son état civil, et de Cyber Piper, son double virtuel et scénique. Entre marginalité et créativité débordante, entre illusion et confrontation, le film raconte le parcours d’un homme hors du commun dont la double vie soulève des questions très actuelles : celles d’une société hyper communicante qui a parfois du mal à investir l’instant présent. Réalisatrice : Beryl Koltz. Producteur : Bernard Michaux. Durée : 52 min. La projection a lieu dans le cadre de l’exposition "Second Lives : Jeux masqués et autres Je" au Casino Luxembourg.   Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

vendredi 09 friday

17:30 Une société voyeuriste

En français, anglais et allemand avec interprétation simultanée. À l’issue de la table ronde sera offert un vin d’honneur. www.photomeetings.lu Cité auditorium

samedi 17 saturday

11:00 IPW trifft Leni Hoffmann

Vorstellung des Werkes der bildenden Künstlerin Leni Hoffmann und Diskussion über Kunst im öffentlichen Raum. Moderation: Enrico Lunghi, Direktor des Mudam. In deutscher Sprache. Organisiert vom IPW in Zusammenarbeit mit der Ausstellung "Plateaux des Fonds d’Urbani­ sation et d’Aménagement du Plateau du Kirchberg" und dem Mudam. Mudam

mardi 20 tuesday

19:00 Georges Traus – architecte visionnaire

L’œuvre que nous a laissée Georges Traus est aussi riche que diversifiée. Grâce à une formation atypique, liant les beaux-arts à la technique, sans les affronter dans une querelle académique, Georges Traus parvenait à manier avec habileté tant l’architecture industrielle (abattoir, manufacture Heintz van Landewijk, foires

de Luxembourg) que commerciale (les magasins, les hôtels) et privée. En français.   Cercle

23

vendredi friday

12:30 Directorships of Luxembourg compa­nies: What every director should know

Guest speakers: Fabian Beullekens and Peter Myners of Allen & Overy Luxembourg. Golf Club Grand-Ducal

20:00 Journée SOS Faim en République Démocratique du Congo

Pour la troisième année consécutive au CCRN, la Journée SOS Faim vous emmène à la rencontre de femmes et d’hommes animés par un dynamisme hors pair et déterminés à changer leurs conditions de vie. Cap cette année sur l’est de la République Démocratique du Congo, dans la province du Kivu, une région meurtrie où l’aide au développement des Amis du Kivu, une ONG créée par des acteurs locaux, rend espoir et dignité aux paysans. Une soirée en deux parties où information, culture et divertissement se conjuguent. En première partie de soirée : conférence et vidéo. Charles Cikomola, coordinateur de l’ONG Les amis du Kivu présente le projet de renforcement des Organisations paysannes et de sécurité alimentaire dont SOS Faim est partenaire. Projection d’une vidéo sur la vie des communautés rurales. En seconde partie de soirée, film documentaire : "Benda Bilili!" Le film qui a fait l’ouverture du festival de Cannes 2010 a marqué les esprits. Il raconte le destin inespéré d’handicapés de Kinshasa, devenus stars internationales grâce à la musique et à une énergie tout en bravoure.   Abbaye de Neumünster

25

dimanche sunday

19:00 16th European Congress of Herpetology

Colloque scientifique de spécialistes européens. Jusqu’au 28/09. MNHN

mardi 27 tuesday

18:30 Thorsten Hens: Are you an emotional or a logical investor?

Thorsten Hens is an economist from Germany. He is Swiss finance institute professor of financial economics and director of the Swiss Banking Institute at the University of Zürich. His research areas include, among others, behavioral finance and evolutionary finance. In researching how investors make their decisions, Professor Hens draws on work in psychology and applies insights from biology in order to understand the dynamics of financial markets. His consulting experience includes application of behavioral finance for private banking and evolutionary finance for asset management. Registration required: www.club.paperjam.lu BGL BNP Paribas

Round table discussion E 09/09 H 17:30 S In English, French & German (with simultaneous translation) – in association with the Institute Pierre Werner I Cercle Cité J www.photomeetings.lu

29

jeudi thursday 16:00 Café philosophique mam Robert Urbé

D’Aarmut an d’Moossnamen dogéint suergen ëmmer nees fir Diskussionsstoff, esou wuel an der Bevölkerung, wéi bei de Spezialisten. Zesummen mam Robert Urbé kënnt dir verschidden Aspekter vun der Aarmut entdecken an iech dozou äusseren. Wat ass zu de Mesuren géint d’Aarmut se soen, déi d’Lëtzebuer­­ ger Regierung am Kader vun Europa 2020 virgesinn huet?  Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg

19:00 Virus Auto – Wirkungen auf den Wohnungsbau Conférence Prof. Hermann Knoflacher.  Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie

11:00 Walk n’ Talk : l’espace public et le patrimoine

Cette nouvelle édition du désormais célèbre Walk & Talk, balade conviviale et instructive, va se concentrer sur le lien entre le patrimoine et l’espace public. Comme d’habitude, le groupe Espace Public de la Fondation de l’Architecture met l’accent sur le dialogue entre les intervenants et les participants. Durant une fin de matinée, c’est une véritable plate-forme d’échange mobile et interactive qui se déplace autour du "backfiets". Place Guillaume II – De Knuedler

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net c Ins lurieo :.05/09 p . w ww n octobr Éditio

30 septembre 2011 Journée 60 + Visites spéciales Entrée gratuite pour seniors

Histoire-architecture E 20/09 H 19:00 S En français I Cercle Cité J www.cerclecite.lu


14 Oeko-Foire

Le vert à l’honneur Israeli cultural season

Luxembourg opens up

Chaque année, l’Oeko-Foire fait le bonheur de toutes les personnes soucieuses de l’environnement. Des stands d’information permettent de recueillir des conseils sur tout ce qui touche à l’environnement, comme les habitations économes en énergie ou les moyens de transport alternatifs. Des sociétés commerciales seront également au rendez-vous, proposant aussi bien des denrées alimentaires bio que des vêtements, des panneaux solaires ou encore des systèmes de chauffage central alimentés par des chaudières à granulés. The annual Oeko-Foire is a treasure trove for anyone interested in ecological and environment issues. The event is packed with information stands offering advice on anything from energy efficient housing to alternative forms of transport. Commercial companies are also on hand, selling everything from organic food and clothing to solar panels and pellet stove central heating systems. Foire environnementale E 16-18/09 H 14:00-21:00 (ven), 10:00-19:00 (sam & dim) I Luxexpo J www.luxexpo.lu

Thematic season E 17/09/11-15/07/12 I Luxembourg city J www.vdl.lu Official opening E 22/09 H 20:00 I Conservatoire de Musique

september'11  city agenda luxembourg

Fitness coach Conny Gabellini will be leading a special series of classes and workshops on the Kinnekswiss. On offer will be all the usual routines that the coach includes in her Conny’s Camp workouts. Music will be provided by cover band The Four. The event is to raise awareness of Waisse Rank Lëtzebuerg, the association that helps victims of crime and their families. La coach Conny Gabellini, spécialisée dans le fitness, est attendue à la Kinnekswiss pour un certain nombre de cours et d’ateliers inédits. Tous les enchaînements habituels que l’on retrouve dans les séances d’entraînement du « Conny’s Camp » seront proposés. Et tout cela en musique avec The Four. Cet événement vise à sensibiliser les gens au travail de Waisse Rank Lëtzebuerg, une association qui vient en aide aux victimes de la criminalité et à leurs familles.

A fun day out for the entire family, the City Rallye Discover Luxembourg challenge involves teams of four who follow a course around the capital during which they visit numerous Event Stations. At each station, teams undergo a challenge, ranging from gastronomic samplings to active sporting elements and stimulating brain-teasers. Proceeds go to charity. Venez vous amuser en plein air avec toute votre famille en relevant les défis proposés par le City Rallye Discover Luxembourg. Le principe ? Des équipes de quatre personnes parcourent la capitale luxembourgeoise en rejoignant de nombreux stands avec des épreuves. À chaque station, les équipes doivent relever des défis, comme participer à une dégustation gastronomique, s’adonner à une activité sportive ou encore faire marcher leur matière grise... Tous les fonds reçus seront versés à des œuvres de bienfaisance.

Fitness session E 18/09 H 10:00-16:00 I Kinnekswiss (city park) J www.fitgeintgewalt.lu

Family challenge E 10/09 H 13:00 I Luxembourg city J www.summerinthecity.lu

Tests of skill and wit

L

’Agence luxembourgeoise d’action culturelle s’est associée au service culturel de l’ambas sade d’Israël à Bruxelles pour préparer un programme chargé en événements qui auront lieu de septembre 2011 à juillet 2012. Cette saison permettra de révéler les multiples facettes de la culture israélienne en nous faisant découvrir aussi bien le cinéma que la littérature, la musique ou la danse de ce pays. L’inauguration de la saison aura lieu au Conservatoire de musique et sera assurée par un concert des pianistes Sivan Silver et Gil Garburg (photo). Le duo interprétera la version originale du ballet Pétrouchka de Stravinski, qu’il a composé pour piano à quatre mains. Au programme figurent également les œuvres de Yehezkel Braun et de Franz Schubert. Le concert est gratuit et sera suivi d’un cocktail, mais les réservations sont obligatoires, soit par e-mail : agence.culturelle@culture.lu ou par téléphone en composant le : 46 49 461. Parmi les autres événements de l’automne prochain, notez une pièce de théâtre du plus grand dramaturge israélien Hanoch Levin, qui sera présentée au Grand Théâtre, une saison d’une douzaine de films israéliens, qui seront projetés à la Cinémathèque, et enfin un spectacle de danse contemporaine de la célèbre compagnie de danse, Batsheva. La première moitié de la saison se clôturera par un concert de Timna Brauer, une Israélienne d’origine yéménite, dédié à Brel et Brassens. Cet événement est organisé dans le cadre des Concerts de Midi du LCTO. Q

Photos : David Laurent / Wide ; Luxexpo

T

he Agence luxembourgeoise d’action cultu­ relle and the cultural service of the Israeli embassy in Brussels have put together a programme of events from September 2011 to July 2012. The season will highlight the multiple facets of culture in Israel, including cinema, literature, music and dance creations. The official opening features talented pianists Sivan Silver and Gil Garburg (photo) at the Conservatoire de musique. The duo will play the original version of Stravinsky’s ballet Petrushka, which he composed for piano played by four hands. Also on the programme are works by Yehezkel Braun and Franz Schubert. The concert is free and is followed by a drinks reception – however, reser­ vation is obligatory either by email: agence. culturelle@culture.lu or by telephone: 46 49 461. Other highlights of this autumn include drama by Israel’s most important playwright, Hanoch Levin, at the Grand Théâtre, a season of around a dozen Israeli films at the Cinémathèque and contemporary dance from the celebrated Batsheva company. And the first half of the season closes with singer Timna Brauer, an Israeli with Yemmeni origins, performing Brel and Brassens in the LCTO’s Concerts de Midi programme. Q

Discover Luxembourg

Workout for a good cause

The city of Luxembourg launches a new initiative of hosting a cultural season from a particular country by inviting artists from Israel to the capital city. La ville de Luxembourg lance une nouvelle initiative : elle organise une saison culturelle dédiÉe à un pays bien particulier en invitant des artistes venus d’Israël. NDuncan Roberts

Fit against violence

www.citymag.lu


événements

15

Agenda LUXEMBOURG Abbaye de Neumünster Journées du Patrimoine 2011

Sous le thème choisi pour la Grande Région, le Service des sites et monuments nationaux et le Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster proposent, dans un chapiteau installé sur le parvis de l’Abbaye notamment, une exposition ainsi qu’un cycle de conférences et tables rondes autour du patrimoine bâti luxembourgeois féodal (redécouvert et réinterprété par les auteurs du 18e et du 19e siècle, parmi lesquels Victor Hugo et Wolfgang Goethe, et qui connaît actuellement une remise en valeur) et de la substance architecturale historique en milieu rural et urbain en évolution, notamment en vue d’une meilleure efficience énergétique.  Du 17/09 au 09/10

Course contre le cancer du sein Informations et inscriptions : www.broschtkriibslaf.lu Le 01/10 – 8h30-15h

banannefabrik Bananne-fest Le 11/09 – 11h-21h

Casemates du Bock et de la Pétrusse Visite des Casemates du Bock

la poésie se prête bien à la scène : Alice Ligier (F), Johnny Lorang (L), Dominique Macri (D), Maras (F), M’sieur Dam (F), etc. Les 26 & 27/09

Galerie Clairefontaine Espace 2 photomeetings luxembourg 2011

Dear friends of photography, September is around the corner, and therefore we would like to ask you to mark your calendar for the 7th edition of Photomeetings Luxembourg. The concept of our event has remained the same, as have our aims: to build a quality platform for the young and the young at heart, who have an interest in photography and photo-related arts. Photoartists, photo-theorists, students and amateur photographers from around the globe are welcome to participate in our workshops, lectures and discussions. With their thought-provoking themes, the Photomeetings Luxembourg go right to the heart of contemporary photographic discourse. This year’s theme is "Voyeur – the Hidden Photographer". Information and registration on www.photomeetings.lu  Du 06 au 10/09

Glacis Schueberfouer

Kinnekswiss Animations

La Ville de Luxembourg propose tous les jours des animations sportives gratuites dans le parc municipal. Jusqu’au 11/09 – 12h-20h

Centre-Ville de Luxembourg Braderie Le 05/09

Friskis et Svettis – sport au Parc de Merl

Pour un été en forme ! Séances de workout avec Friskis&Svettis gratuitement au Parc de Merl, pour adultes et enfants. Jusqu’au 08/09

semaine de la mobilité Du 16 au 23/09

SAISON CULTURELLE ISRAéLIENNE

Renouant avec une tradition ancienne d’ouverture aux cultures étrangères, la Ville de Luxembourg inaugure une nouvelle approche en lançant l’idée d’une "saison" dédiée, pour sa première édition, à la découverte de la culture israélienne.   Du 17/09/11 au 15/07/12

Exit07 Slam poésie

Pendant 2 jours, des poètes slameurs venus de toute l’Europe viendront nous montrer comment

place d’armes 02/09 Bob Bee (12h) | Ad Hoc

(20h30)

03/09 Orchester der Verbandsgemeinde Kell am See (11h) | Ensemble Instrumental Les Diapasons. Chef d’orchestre : Michel Guiot (16h) | Harm. Royale L’Emulation 1885, Habay-laNeuve. Chef d’orchestre : Jérémy Lacave (20h30)

La Nuit des Musées à Luxembourg 8 octobre 2011 à partir de 18 heures

04/09 Musikverein Mehren. Chef d’orchestre : Ralf Bernardy (11h) | Musikverein Guldental. Chef d’orchestre : Holger Metzler (16h) | Musikverein Alsdorf. Chef d’orchestre : Jonas Heck (20h30)

Jusqu’au 07/09

Depuis 1933, les casemates du Bock et de la Pétrusse sont ouvertes au public. Les bastions ainsi que la vieille ville, qui ne présente pas moins d’intérêt historique, jouissent d’une renommée mondiale. En 1994, l’Unesco les inscrivait sur la liste du Patrimoine mondial. Jusqu’au 31/10

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 3e édition Randonnée à travers la forteresse

FIT GEINT GEWALT Le 18/09 – 10h-16h

Luxexpo foire à la brocante

Salon dédié aux collectionneurs et amateurs, présentant sur plus de 3.000 m2 objets, mobilier et livres anciens. Les 10 & 11/09 – 10h-18h

oeko-foire Du 16 au 18/09

VINTAGE DESIGN SHOW

First exhibition dedicated to twentieth century design in Luxembourg. Du 16 au 18/09

SEMAINE NATIONALE DU LOGEMENT

Salon grand public donnant une fenêtre représentative de l’offre du marché du logement tant en termes de produits et de services que de conseils. Du 30/09 au 03/10

musées de la ville de luxembourg journée 60+ Visites spéciales et entrée gratuite pour les seniors dans les musées de la Ville. Le 30/09

Le Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg, en partenariat avec le Réseau des Villes fortifiées de la Grande Région et Servior, propose à tous les adeptes de la marche sa traditionnelle randonnée guidée qui fera le tour des anciennes lignes de fortification de Luxembourg. Pour midi, vous avez la possibilité soit d’apporter votre pique-nique soit de commander un repas lors de votre inscription à la marche. Inscription obligatoire jusqu’au 21 septembre auprès de : Mady Mailliet, Tél. : 47 96 45 00 ou mailliet@2musees.vdl.lu    Le 25/09 – 10h

natur musée Panda-fest

Grande fête portes ouvertes du Natur Musée avec nombreux ateliers d’animation pour jeunes. Le 11/09

Palais Grand-Ducal Relève solennelle de la Garde Le 10/09

07/09 Giacomo di tollo. Récital de piano (12h & 20h30) 09/09 Max Mausen 4tet (12h) |

Musées participants Villa Vauban - Musée d’Art de la Ville de Luxembourg • Casino Luxembourg Forum d’art contemporain • Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg • Musée national d’histoire et d’art • Musée national d’histoire naturelle ‘natur musée’ • Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean (Mudam Luxembourg)

Argillos (20h30)

11/09 Musique Militaire Grand-Ducale. Chef d’orchestre : Capt. Jean-Marie Thoss (11h) | Harmonie Ste Barbe Folschviller. Chef d’orchestre : Robert Flammann (16h) | Olivio Pagliarini Jazz Trio (20h30) 15/09 Helt Oncale and Band

(20h30)

17/09 Musikverein Föhren. Chef d’orchestre : Jochen Hofer (16h) | Royale Philharmonie Union Sterpenich-Barnich. Chef d’orchestre : Marc Sosson (20h30) 18/09 Musique Militaire Grand-Ducale. Chef d’orchestre : Capt. Jean-Marie Thoss (11h) | Musikverein Freudenburg. Chef d’orchestre : Mario Puffay (16h)

Avec le soutien de

21/09 Rolls-Royce Chamber Orchestra (20h30) 25/09 Estinnes Music Band. Chef d’orchestre : Geoffrey Hugé (11h) | Musikverein 1896 Kordel. Chef d’orchestre : Marco Bamberg (16h)

www.nuit-des-musees.lu

authentischer MittelalterMarkt

Place d’Armes Brocante Les 03 & 17/09

mit über 80 Händlern und Handwerkern

Croix-Rouge

*Ritter - Heerlager *Greifvögel der Anderswelt *Kinder-ritterturnier *Die Streuner, triskilian, wanderwind, duivelspack, spectaculatius, *Forzarello, Hexe Roxana, der grosse kalibo, The Fairytales, der hässliche hans, historia perita, Bertholder, der erzähler u.v.a.

Journée du secourisme Le 24/09

12e Pyramide de Chaussures

Pour la 12e année consécutive, Handicap International invite le public luxembourgeois à se mobiliser, le temps d’une journée, contre les mines antipersonnel et les armes à sous-munitions. La nouvelle édition de la Pyramide de Chaussures proposera à tous les citoyens d’exprimer leur soutien envers les victimes de ces armes en venant, notamment, déposer leurs chaussures. Un geste qui peut paraître anodin mais qui constitue pourtant un symbole fort et un message clair : que cesse le massacre de milliers de civils innocents à travers le monde. Tout au long de la journée, Handicap International accueillera le public à travers différents stands et animations. Le 01/10 – 10h-17h

10.9. ab 19.00 uhr: grosses jubiläums-Tavernenspektakel feuershow Spinne am vertikaltuch

10.Butschebuerger Buergfest

Place Guillaume II dexia classic tour

am Fusse des Johannisberges in Düdelingen (Luxemburg)

Le 03/09

city rallye discover luxembourg

10.+11. September 2011

Le 10/09 – 13h

porsche club luxembourg Le 24/09

n nt o r eve sur u o y s it nt subm z vos eve ive r c . s o ne0t9 In i r u l p / . wwwn octobre : 05 Éditio

www.buergfest.lu

www.dudelange.lu Syndicat d’Initiative et de Tourisme de la Ville de Dudelange

www.citymag.lu

130x190.indd 1

Quartier Buteschebuerg

21.07.11 11:54


16 Les petits artistes qui ont participé au workshop Continents Nouveaux dans le cadre de l'exposition de Pascale Marthine Tayou (16/06 & 30/06/2011) sont : Kalina, Iris, Pierre, Chiara, Emilia, Victoria, Sylvia, Theodora, Julie, Lozen, Marwan, Samuel, Andrea, Amelie et Phoebe.

Saison 2011-2012

Traffo Une programmation pour vivre pleinement diverses formes de théâtre, de danse et de musique. A programme that highlights the tremendous diversity of theatre, dance, music… Nelvire bastendorff

C

inquième saison pour Traffo, qui confirme son engagement dans une programmation des arts de la scène destinée à tous les publics, choisissant des événements de qualité, produisant des spectacles originaux et valorisant le dynamisme de la création nationale et internationale. Les spectacles et ateliers se focalisent sur la participation des enfants – des plus petits aux adolescents en intégrant les adultes – et les rencontres avec les artistes et accompagnateurs professionnels. Les projets participatifs structurent toute la programmation, exaltant les fonctions de découverte, de plaisir, de partage et d’éveil au monde conjuguées à celles d’une éducation artistique et créative, délivrée avec intelligence et considération. La saison s’ouvre sur un très beau projet de danse qui réunit des jeunes du Luxembourg et du Liechtenstein. Dance011 – Nach dem Regen, dirigé par la chorégraphe néerlandaise Janni van Goor, s’inspire des œuvres du peintre Goran Djurovic et décline en mouvements des paroles secrètes, des confidences légères et sérieuses. Un peu plus tard, Traffo se déplace dans les jardins ouvriers de Bonnevoie où la compagnie Orka a élaboré une pièce ludique tout en finesse, intégrée aux histoires des vergers et de leurs propriétaires. L’occasion est parfaite pour découvrir ces petits bijoux de verdure situés en pleine ville. La période festive de Noël délivre son lot de spectacles pour toute la famille. En collaboration avec les Théâtres de la Ville, Traffo-Chrëschtdeeg programme six pièces au Grand Théâtre et au Carré­Rotondes. La nouvelle saison accueille en résidence la Compagnie du Grand Boube, fondée par le couple Carole Lorang-Mani Muller, la costumière Peggy Wurth et les comédiens BachLan Lê Bà et Jérôme Varanfrain. Artistes invités, leurs projets se construisent sur l’interaction entre le monde du spectacle professionnel et amateur. La Compagnie organise ainsi le quatrième festival théâtral pour jeunes et monte la pièce Les enfants d’Edward Bond avec une quinzaine de jeunes venus de tous horizons. Fantaisie, onirisme et imaginaire ancrés dans la réalité d’un monde sans cesse en changement sont au centre des créations du Grand Boube, une démarche qui résonne avec la vie et les sentiments de la jeunesse. Place est aussi donnée au théâtre classique, revisité avec originalité et adapté à l’esthétique d’aujourd’hui à travers le travail de trois compagnies : Karyatides de Bruxelles pour Madame Bovary, la Cordonnerie de Lyon pour le cinéconcert (super) Hamlet et Chantier Théâtre – Compagnie Florence Lavaud pour Une Belle, une Bête. Une sélection pointue de spectacles, de projets et de cycles d’ateliers destinés aux enfants avides d’amusement et de découverte des univers des arts de la scène. Q

Photo: Stéphane Zang

Photo: Miikka Heinonen

Photo: Pixelbound

Photo: Daniel Clarens

september'11  city agenda luxembourg

T

his is the fifth season for Traffo, which the reby confirms its commitment to hosting a programme of stage arts aimed at all audiences, by selecting quality events, producing original shows and contributing to the dynamism of national and international creativity in the field. The shows and workshops focus on the participation of children – from the very youngest to teenagers, and even adults – as well as encounters with performers and professional stage hands. The programme is built around participative projects which focus on discovery, pleasure, sharing and awareness of the world around us while providing an artistic and creative education delivered with intelligence and consideration. The season opens with an outstanding dance project which brings together youngsters from Luxembourg and Liechtenstein. Dance011 – Nach dem Regen directed by the Dutch choreographer Janni van Goor, draws its inspiration from the works of the painter Goran Djurovic and interprets secret words, light-hearted and serious confidences in the form of movement. Later, Traffo will be travelling to the allotments of Bonnevoie where Orka will be staging a fun play with great finesse focusing on the histories of the orchards and their owners. This is a perfect opportunity to discover these jewels of greenery located in the centre of town. The festive period around Christmas time will also be full of shows for the entire family. TraffoChrëschtdeeg is a cycle of six plays at Grand Théâtre and CarréRotondes, staged in collaboration with Les Théâtres de la Ville. The new season sees the appointment of a new resident group: Compagnie du Grand Boube, founded by Carole Lorang and Mani Muller, the costume artist Peggy Wurth and the actors Bach-Lan Lê Bà and Jérôme Varanfrain. As guest artists, their projects are based on the interaction between the world of professional and amateur show business. The group will be organising its fourth theatre festival for young people and will be staging the play Les Enfants by Edward Bond with some fifteen youngsters from all backgrounds. Fantasy, dreams and imaginary worlds anchored in the reality of a world that is changing constantly, such are the concepts that lie at the core of the creative works of Compagnie du Grand Boube, an attitude that strikes a chord with the lives and sentiments of young people. There is also room for classical theatre, with a number of great works reinterpreted with tremendous originality and adapted to contemporary aesthetics through the work of three groups: Karyatides de Bruxelles with Madame Bovary, Cordonnerie de Lyon with a film/concert entitled (super) Hamlet, and Chantier Théâtre – Compagnie Florence Lavaud with Une Belle, une Bête. A cutting-edge selection of shows, projects and cycles of workshops aimed at children in search of fun and keen to discover the world of stage arts. Q

Arts de la scène S CarréRotondes J www.traffo.lu

www.citymag.lu


Jeune Public

Féierungen

Photos: Panda-Club, TROIS C-L, Laurent Henn, Christian Aschman

Kanner a Grousselteren

Zur Geleeënheet vun der grousser Vakanz – e besonnesche Moment, wou d’Enkelkanner an hir Grouss­ elteren zesummen roueg Deeg verbrénge kënnen – offréiert de Mudam eng Féierung op Mooss. Kanner an Erwuessener ginn duerch d’Ausstellunge geféiert a profi­ téieren vun den Erklärungen a vum Gedankenaustausch fir béid Generatiounen, alles op Lëtzebuergesch. Profitant des grandes vacances – moment privilégié où les petits-enfants et les grands-parents peuvent partager des instants communs tranquilles –, le Mudam propose une visite guidée sur mesure. Enfants et adultes, menés à travers les expositions, profitent des explications et des échanges en luxembourgeois destinés aux deux générations. Bildend Konscht E 05/09 H 15:00 R 45’ S Vu 6 Joer un. Op Lëtzebuergesch J www.mudam.lu

danse et découvertes

Tania Soubry

Fête de la nature

Une fois que la danseuse a évolué dans l’univers des sensations bigarrées et des volumes géométriques en divers matériaux, les enfants sont invités à explorer ce magnifique espace sensoriel et à découvrir les sens et leur ressenti. Un spectacle en deux parties à voir, à sentir, à toucher, à écouter, qui allie, avec délicatesse, poésie et éveil au monde. Once the dancer has moved through a world of multifarious sensations and geometrical shapes made out of various materials, the children are invited to explore this magnificent sensory space and discover the sensations that they evoke and their feelings as a result. This two-part show calls for the audience to watch, sense, touch and listen, gently combining poetry and an awakening to the world.

Tania Soubry, danseuse-chorégraphe formée à Londres et à Luxembourg, fait découvrir les relations entre différentes parties de son corps, entre le corps et l’espace environnant et aussi le corps des autres… L’atelier destiné à deux groupes distincts d’enfants valorise la danse comme un plaisir et un jeu pour sentir le monde autrement. Tania Soubry, a dancer and choreographer who trained in London and in Luxembourg, introduces us to the relationships between different parts of one’s body, between one’s body and the space around it not to mention the bodies of other people… The workshop, which is aimed at two separate groups of children, focuses on dance as a pleasurable activity and as a medium for acquiring a different perception of the world.

À la rentrée, le Natur Musée et le CCRN dédient un dimanche à des ateliers pratiques et amusants afin de mieux comprendre la nature, ses secrets, ses richesses, dans le but de mieux la préserver. Le cœur du Grund se transforme en laboratoires du petit chimiste, en ateliers de bricolage et en espaces de dégustation de produits bio. At the start of the new academic year, the Natur Musée and CCRN will be setting aside a Sunday for a series of practical and fun workshops designed to foster awareness and understanding of nature, its secrets and its resources, in order to help preserve it. The heart of the Grund will be transformed into a warren of laboratories for budding young chemists, DIY workshops and stands where visitors can enjoy organic food.

Spectacle de danse E 25/09 H 11:00 & 13:30 S Pour enfants de 3 à 7 ans I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Danse E 17/09 H 14:00-15:30 : atelier parents-enfants (6-8 ans) E 17/09 H 16:00-17:30 : atelier enfants seuls (9-12 ans) S Pas de connaissances spécifiques requises I Banannefabrik J www.danse.lu

Activités de sciences naturelles E 11/09 H 14:00-18:00 I MNHN & Abbaye de Neumünster J www.panda-club.lu

Tock-tock

Relations dansées Panda-Fest

.. . . . . . .

nach dem Regen dance011

VEN 07 + SAM 08 | 10 | 11, 20h Création - ouverture de la saison traFFo 11/12 Chorégraphie : Janni van Goor danseurs : 14 jeunes danseurs du Luxembourg et du Liechtenstein Coproduction : TRAFFO_CarréRotondes, TAK Theater Liechtenstein Tickets : 5/10€ | +352 47 08 95 1 | www.luxembourgticket.lu CarréRotondes | 1, rue de l’aciérie | luxembourg-Hollerich traffo@rotondes.lu | +352 2662 2007 www.traffo.lu

17


18

Jeune Public

Agenda LUXEMBOURG Abbaye de Neumünster Fête du Panda-Club

Tous les jeunes sont invités à participer à une vingtaine de stands d’animation, des ateliers de bricolage, des jeux, des tours découverte ayant tous comme sujet la nature, l’environnement et les sciences naturelles. Le Panda-Club compte près de 4 000 membres et offre des activités d’éducation à l’environnement depuis près d’une trentaine d’années. Son but est la sensibilisation des enfants aux sciences naturelles et à la protection de l’environnement.  Club pour enfants du Musée National d’Histoire Naturelle. Le 11/09 – 14h

banannefabrik relations dansées Durée : 1h30. Le 17/09 – 14h (6-8 ans), 16h (9-12 ans)

carrérotondes ON STÉITSCH 2011

L’édition 2011 du festival On Stéitsch s’annonce dynamique et riche en couleurs. Plus de 200 jeunes artistes et groupes d’artistes présentent leurs créations. Bien que la musique soit prédominante, d’autres disciplines sont aussi représentées : danse, théâtre, vidéo, beaux-arts et arts graphiques, une exposition de trains miniatures "graffés" et même un défilé de mode. On Stéitsch est également l’occasion de présenter de nombreux projets réalisés par des jeunes au cours de l’année. Le festival On Stéitsch, organisé par le Service National de la Jeunesse en partenariat avec de nombreuses institutions, offre aux jeunes une plateforme pour présenter leurs créations et se présente comme un tremplin vers d’autres horizons. Le 24/09 – 14h

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Iwwerraschungs‑ atelier

Eppes fir ze kucken, eppes fir ze maachen an eppes fir ze laachen! 6-12 Joer. (L) Le 03/09 – 15h

Who is Leo?

ing, taking pictures and writing texts. (EN) Le 10/09 – 15h

Centre-Ville de Luxembourg Friskis et Svettis – sport au Parc de Merl

Pour les enfants (2-7 ans) accompagnés de leurs parents, les séances Family feront bouger grands et petits, tout en musique. Tous les jeudis à 17h30 au Parc de Merl. Jusqu’au 08/09

city labo for kids

Tour de ville ludique pour enfants (5-12 ans) et familles. Les mardis, jeudis, samedis et dimanches à 14h30, départ : place Guillaume II, LCTO. Durée : 2h. Jusqu’au 11/09

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie Construis le château de tes rêves

Atelier créatif pour enfants de 7 à 12 ans. Qui n’a pas rêvé de châteaux forts imprenables et majestueux ? Lors de cet atelier, nous proposons aux jeunes participants de construire le château de leurs rêves...  Le 24/09 – 14h30

Two hours: time to discover not only the exhibition, but also Leo! Who is she? What could she be? What do you want her to be? Give her a new identity by paint-

grand théâtre Portes ouvertes aux Théâtres de la Ville Atelier de maquillage pour enfants. Le 25/09 – 11-18h

tock-tock

Portes ouvertes aux Théâtres de la Ville. Spectacle pour enfants de 3 à 7 ans. Le 25/09 – 11h & 13h30

Mudam MUDAMINI GUIDES

Pendant les vacances, tu peux devenir guide au Mudam ! Découvre avec nous les expositions et passe ton brevet de guide. Tu peux ensuite revenir avec tes parents et tes amis et leur faire des visites guidées. Le 02/09 – 15h (F), le 09/09 – 15h (EN)

VISITE FIR KANNER A GROUSSELTEREN Le 05/09 – 15h

Visites de groupe

Pendant les vacances scolaires, le Mudam invite les groupes d’enfants et d’adolescents dans le cadre d’activités d’été à la découverte des expositions. Visites avec médiateur, visites guidées participatives des expositions en cours, adaptées à l’âge du groupe. Jusqu’au 15/09

Crazy Cinématographe 2011

Musée national d’histoire et d’art archéothème : Amulette en pierre 6-12 ans. Les 01, 08, 15, 22 & 29/09 – 14h30

Bourse celtique

Atelier de vacances. 6-12 ans. Le 02/09 – 14h30

arthème : Détective au musée 6-12 ans. Les 06, 13, 20 & 27/09 – 14h30

Hansel et Gretel

Création et impression avec tampons

Voici une petite initiation à l’imprimerie. C’est tout simple ! Tu dessines d’abord quelques motifs qui sont ensuite découpés dans du papier mousse et collés sur un bloc en bois. Ceux-ci prêts, tu pourras tout de suite les utiliser. Les réalisations sur papier ainsi que les tampons seront bien sûr à toi. Atelier pour enfants (fête d’enfants, anniversaire, classe), sur demande. 6-12 ans. (L/D/F/EN) Jusqu’au 23/12

Agenda Appeal To organisers and producers

Papier

Atelier de vacances. 4-6 ans. Le 14/09 – 14h30

To ensure your event is published in City Agenda, register it with the Greater Regions’ cultural portal (“Pro” section):

natur musée Alles Steng.. oder wat?

Steng vun eisem Land kenneléieren, intressant Experimenter mat Steng maachen, Steng molen a mat Steng Musek maachen. Panda-Club. 9-10 Joer. Le 01/09 – 14h30

Déck Loft?

Mir ënnersiche Flechten (Champignonen, déi mat Algen zesummeliewen) fir erauszefannen, wéi propper d’Loft am Gronn ass. Science-Club. 11-13 Joer. Le 02/09 – 14h

Panda-fest

Grande fête portes ouvertes du Natur Musée avec nombreux ateliers d’animation pour jeunes, au Natur Musée et dans les environs à Luxembourg/Grund. Le 11/09 – 12h

www.plurio.net Before the indicated deadlines

Comme ça fait plaisir de recycler du papier tout en s’amusant ! Au lieu de jeter le papier à la poubelle, on le réutilise pour en refaire du nouveau. Tu ne t’imagines certainement pas tout ce qui est possible. Tu ne fabriqueras pas que des pages fades et toutes blanches, mais tu y rajouteras des couleurs, des formes différentes, des confettis, de la laine et bien plus encore. Atelier pour enfants (fête d’enfants, anniversaire, classe), sur demande. 5-12 ans. (L/D/F/EN) Jusqu’au 23/12

DEADLines october edition: Until 05/09 november edition: Until 03/10 december edition: Until 07/11

Prints

schuberfouer crazy cartoon circus

Crazy Cartoon Circus

Jusqu’au 07/09

théâtre des capucins Portes ouvertes aux Théâtres de la Ville Atelier de maquillage pour enfants. Le 25/09 – 11-18h

C’est toi qui lances la mode, cette année ! On t’attend avec tous tes meilleurs amis, pour tamponner le t-shirt le plus original jamais vu. 4-6 ans. (L/D/F/EN) Jusqu’au 23/12

The animal farm

GREVENMACHER

Photo: Cinémathèque de Luxembourg

Kulturhuef Boîtes à gogo

Un rendez-vous désopilant et loufoque avec les vedettes des tout premiers cartoons américains. A hilarious and crazy encounter with the stars of the very first US cartoons.

La Cinémathèque de la Ville de Luxembourg propose une expérience tout à fait originale à la Schueberfouer : le Crazy Cinématographe. D’année en année, le public est de plus en plus nombreux à venir savourer les films muets des tout débuts du cinéma, mis en musique et commentés avec allégresse par des bonimenteurs hors pair… Pour fêter ses cinq ans de succès, une programmation dédiée aux enfants fait son entrée : le Crazy Cartoon Circus ! C’est un divertissement jubilatoire, fou et hilarant grâce auquel le jeune public découvre les aventures de Felix le chat, Gertie le dinosaure et Oswald le lapin chanceux. Préfigurant la naissance de Mickey, ces créations animées sont d’une fraîcheur et d’une fantaisie inouïes.

The Cinémathèque proposes an absolutely original experience at the Schueberfouer: Crazy Cinématographe. Year after year, more and more people come to watch the silent films from the earliest days of filmmaking set to a musical background and commented on in real time by unrivalled comedians in joyful mood… To celebrate its five years of success to date, the film archive is staging a programme aimed at children: the Crazy Cartoon Circus! This event promises tremendously fun, mad and exhilarating entertainment through which the youngsters will discover the adventures of Felix the Cat, Gertie the Dinosaur and Oswald the Lucky Rabbit. Predating the birth of Mickey Mouse, these animated creations are of unbelievable freshness and fantasy.

Dans cet atelier, on te fera découvrir le secret de la fabrication d’une boîte. Tu pourras décorer cette boîte selon ton propre goût. 8-14 ans. (L/D/F/EN) Jusqu’au 23/12

Cartes à jouer

Ça te dirait de fabriquer un petit animal de compagnie ? Un chat, un coq, une vache ou un petit cochon rose ? C’est tout simple. On dessine d’abord, avec des pochoirs, les formes sur du papier mousse, ensuite on découpe. Puis, il faut juste encore coller un peu par-ci et par-là, relier le tout dans le bon ordre avec une ficelle et... c’est fait ! Atelier pour enfants (fête d’enfants, anniversaire, classe), sur demande. 7-12 ans. (L/D/F/EN)   Jusqu’au 23/12

Ton badge avec Muriel

Dans cet atelier, tu apprends à fabriquer un jeu de cartes "pas comme les autres". À l’aide de tampons que tu crées toi-même, tu imprimes les cartes blanches que l’animateur distribue. Chaque enfant ramènera son jeu de cartes à la maison. Atelier pour enfants (fête d’enfants, anniversaire, classe), sur demande. 8-12 ans (L/D/F/EN) Jusqu’au 23/12

Viens avec tes amis fabriquer des badges personnalisés. On travaille avec de l’encre, des tampons, des paillettes... et une véritable "machine à badges". 6-12 ans. (L/D/F/EN)   Jusqu’au 23/12

les tous z e v r ou Retr ments su n e o n s é t év ven t All e Find rio.ne

www

.plu

Cinéma E Juqu’au 07/09 H 19:00-21:00 (du lundi au vendredi), 15:00-21:00 (samedi & dimanche), 15:00-21:00 (07/09) I Schueberfouer – Place du Glacis J www.cinematheque.lu

september'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


portes ouVertes dimanche 25 septembre 2011

découVrez les coulisses des théâtres de la Ville Grand ThéâTre 11h00 – 18h00 11h00 – 18h00

atelier de maquillage pour enfants stands d’information de la fédération luxembourgeoise des théâtres professionnels fltp

11h00 – 12h00 11h00 – 12h00

Visite guidée des coulisses du théâtre tock tock – spectacle pour enfants de 3 à 7 ans

13h30 – 14h30 13h30 – 14h30

Visite guidée des coulisses du théâtre tock tock – spectacle pour enfants de 3 à 7 ans

15h00 – 16h00

piano battle – andreas kern & paul cibis

18h00 – 19h00

piano battle – andreas kern & paul cibis

ThéâTre des CapuCins 11h00 – 18h00

atelier de maquillage pour enfants

11h00 – 12h00

Workshop mit claudia dylla – Von 7 bis 99 Jahren

12h30–13h10

hadithi yangu, hadithi yako - märercher a geschichten aus afrika Vu 4 bis 99 Joër

13h30–14h30

Workshop mit claudia dylla – Von 7 bis 99 Jahren

15h00–15h40

hadithi yangu, hadithi yako - märercher a geschichten aus afrika Vu 4 bis 99 Joër

16h00–16h40

hadithi yangu, hadithi yako - märercher a geschichten aus afrika Vu 4 bis 99 Joër

17h00–18h00

Workshop mit claudia dylla – Von 7 bis 99 Jahren

18h00

performance im rahmen des Workshops mit claudia dylla

20h00 – 21h30

carrie nach dem roman “carrie” Von stephen king

entrée libre / eintritt frei dans les deux maisons, les bars seront ouVerts ainsi que les restaurants à proximité des théâtres afin de garantir une petite restauration tout au long de la Journée.

grand théâtre & théâtre des capucins. deux c’est mieux. InformatIons InformatIonen InformatIon www.theatres.lu


20 Exposition collective

Visuel: Simona Denicolai et Ivo Provoost Courtesy Aliceday, Brussels

Found in Translation, chapter L

Chapitre L(uxembourgeois) d’une série de manifestations qui déclinent la polysémie du terme « translation » et le polymorphisme en art selon l’environnement dans lequel l’exposition se déroule. a series of events which play on the polysemy of the word “translation” and polymorphism in art based on the environment in which the exhibition takes place. Nelvire bastendorff

P

our sa nouvelle exposition, le Casino Luxembourg − Forum d’art contempo rain a invité le commissaire indépendant belge Emmanuel Lambion. Sous la dénomination Found in translation, détournement linguistique de la locution anglaise « lost in translation », la manifestation présente un ensemble d’artistes internationaux dont les œuvres explorent ou peuvent se lire au regard de la polysémie et des ambivalences du terme « translation ». Signifiant simultanément l’idée de traduction et celle de translation en français, le mot, étayé par son étymologie latine – transfero-translatum – revêt ici bien d’autres sens : « porter », « conduire quelque chose, quelqu’un ou soi-même au-delà de son contexte usuel ». Déplaçant la question du langage sur le territoire des arts plastiques, les œuvres empruntent des chemins d’une grande diversité touchant à toutes les disciplines possibles, telles que le son, la performance, la vidéo, la photographie, la sculpture, l’installation… Reflétant avec pertinence les formes de la création actuelle, où les artistes déploient sensibilité, pensée et réflexion à travers une circulation entre tous les supports d’expression disponibles, polysémie et polymorphisme ici se rencontrent et s’unissent. Les artistes – dont certains sont déjà connus du public à Luxembourg (Pierre Bismuth, Aline Bouvy & John Gillis, Francisco Camacho, Ann Veronica Janssens…) – usent du principe de la métaphore, de l’ellipse, de la citation, de la réappropriation, déplaçant les signes, les sens et les pratiques vers de nouveaux champs de l’esthétique et de l’art. L’exposition ouvre de nouvelles perspectives de recherche, de transmission, de perception et de communication entre les êtres, qui résonnent avec force dans les esprits avides de nouvelles visions et interprétations du monde. Q

september'11  city agenda luxembourg

« Le simple basculement d’une perspective ou d’un contexte opère un questionnement (...) qui caractérise pratiques et recherches de l’art actuel. » “The simple shifting of a perspective or of a context results in a challenge (...) which characterises the practices and quests of contemporary art.” Emmanuel Lambion (curateur)

C

asino Luxembourg – Forum d’art contem porain has commissioned Emmanue Lam bion, an independent Belgian curator, to organise its new exhibition. The event, entitled Found in translation, which is a playful twist on the English expression “lost in translation”, features a set of internationally renowned artists whose works explore, or can be interpreted in light of the polysemy and ambivalence of the term “translation”. This term, which in French concurrently conveys the concept of translation and that of transference, is here laden with many other meanings, supported by its Latin etymology – transfero-translatum – from “carrying”, “taking something, someone or oneself beyond its usual context”. Shifting the matter of language to the territory of plastic arts, the works take paths of great diversity touching upon all possible disciplines such as sound, live performance, video, photography, sculpture, installation art, etc., reflecting with tremendous pertinence all contemporary forms of creativity, in which artists deploy great sensitivity, thought and cogitation through a mingling of all available mediums of expression; polysemy and polymorphism meet and combine at will. The artists – some of whom are already well known in Luxembourg (Pierre Bismuth, Aline Bouvy & John Gillis, Francisco Camacho, Ann Veronica Janssens, etc.) – make use of principles such as metaphors, ellipses, citations, alteration and shifting of everyday signs, sensory impulses and practices to explore new fields of aesthetics and art. The exhibition as a whole opens up new prospects of research, transmission, perception and communication between beings which resonate forcefully in minds that are curious and hungry for new visions and interpretations of the world. Q

Art contemporain E 01/10/11-15/01/12 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

www.citymag.lu


Expositions

Second Lives

Exposition historique

Le monde virtuel invite aux dissimulations de la réalité et aux diverses personnalités fictionnelles, témoignant de l’évolution des rapports entre les individus et leurs identités. Les œuvres actuelles présentes au Casino sur ce thème du je(u) reflètent ces transformations qui touchent à l’art, au politique, au social et au psychologique. The virtual world provides a means of concealing reality and developing multiple fictional personalities, which bear witness to the changes in the relationships between individuals and their identities. The works exhibited at the Casino, focusing on the theme of masked games, reflect these transformations which affect art, politics, society and psychology.

L’exposition, divisée en cinq thèmes, aborde la pauvreté à travers les prismes de l’histoire et de la réalité sociale sans pour autant omettre les peurs et les a priori qu’elle procure. Très documentée, Pauvre Luxembourg ? va à l’encontre des idées reçues et laisse la liberté au spectateur de se forger un point de vue personnel. The exhibition, which is divided into five themes, covers poverty as seen through the sights of history and social reality, without omitting the fears and the preconceptions that it gives rise to. The Poor Luxembourg? exhibition, which is extensively documented, challenges preconceived ideas and lets viewers make up their own minds freely.

Photos: VG Bild-Kunst, Bonn ; C. Weber, 2011

Jeux masqués et autres Je

21

Pauvre Luxembourg ?

Art contemporain E Jusqu’au 11/09 I Casino Luxembourg − Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

SLEEP DISORDERS

17.09 - 17.11.2011 Marion Auburtin Leonora Bisagno Sneja D. Claire Decet Samuel François Benjamin L. Aman Sébastien Maloberti Christoph Meier Claudia Passeri The Sons of God Brigitte Zieger

Performances musicales : Leif Elggren - Benjamin L. Aman Gran Horno - Elizabeth Flunger Commissaires : Marion Auburtin, Danielle Igniti, Benjamin L. Aman

Exposition historique E Jusqu’au 29/04/12 I MHVL J www.mhvl.lu

www.centredart-dudelange.lu

Ann. City Agenda-DEF.pdf

1

22/08/11

14:36

Artistes et ateliers dans la peinture néerlandaise du 19e siècle

Mythes de l’atelier

Photo: Rijksmuseum Twenthe, Enschede (détail)

Esquisses pour une ville modèle

La Villa Vauban lève le voile sur les mystères qui nimbent ces lieux de création. Villa Vauban lifts the veil off the mysteries which permeate these temples of creativity.

Le 19e siècle marque un tournant important pour la situation sociale des créateurs, faisant apparaître l’atelier comme le cadre premier de la production artistique et comme le lieu fondateur de l’ensemble du système de l’art. Marchands, collectionneurs, amis, artistes et modèles s’y retrouvent pour débattre, pour tenter de saisir les instants fragiles de création, pour se montrer dans le milieu… Les œuvres des peintres hollandais mettent en exergue la fonction de l’atelier comme refuge pour l’artiste solitaire, mais aussi comme le lieu des convenances et des tractations. Peintures et dessins de nus accompagnent l’exposition, à l’image de la forte présence des modèles féminins auprès des artistes.

The 19th century witnessed a major change in the social status of artists, and it was then that the studio emerged as the prime environment for artistic production and as the physical framework of the entire art system. Merchants, collectors, friends, artists and models would meet there to chat, to try to seize the brief and magical moments of creation, to be seen in the scene… The works of the Dutch painters highlight the function of the studio as a refuge for the solitary artist but also as a place for socialising and negotiating. Paintings and drawings of nudes complement the exhibition, emphasising the importance of the presence of female models among the artists.

Peintures, dessins, reconstitutions historiques E Jusqu’au 10/10 I Villa Vauban J www.villavauban.lu www.citymag.lu

C

M

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N

EXPOSITION DU 16.09 AU 30.10.11 1, rue de l’Aciérie Vernissage : JEU 15.09.11, 18h00 L-1112 Luxembourg-Hollerich Horaires d’ouverture : Infos : JEU : 14:00-21:00 +352 2662 2007 VEN - DIM : 14:00-19:00 expo@rotondes.lu fermé du LUN au MER www.rotondes.lu Entrée libre LUXEMBOURG PLANNING est une exposition réalisée par l’Espace culturel CarréRotondes en partenariat avec l’Administration des Bâtiments publics, la Ville de Luxembourg, l’Ordre des Architectes et Ingénieurs, la Fondation de l’Architecture et le Fonds Kirchberg.


22

Expositions

Mija TuŠek / Patrick Condouret

Collection Mudam

Aline Bouvy / John Gillis

Replay

Exposition scientifique

Entre abstraction et figuration, la peinture de Mija Tušek, renforcée par des choix techniques, révèle une forme d’évanescence au cœur même d’une image à la très forte présence. L’œuvre de Patrick Condouret est une exploration de la ligne qui traverse, surgit, s’entremêle, se disperse dans une pratique d’installation, de dessin, de sculpture. The paintings of Mija Tušek, which veer between abstraction and figuration, an effect which is strengthened by the technical choices made, project a unique evanescence at the very heart of an image with a very strong presence. The works of Patrick Condouret are an exploration of lines which cross, emerge, mingle and disperse in installations, drawings and sculpture.

Une déambulation à travers la collection Mudam qui livre du paysage ses multiples facettes artistiques. Motif pour les artistes de tout temps, le paysage dans les démarches contemporaines façonne des relations intimes entre l’espace et le temps, privilégiant à l’observation simple les explorations physiques et poétiques des lieux. A stroll through the Mudam collection which explores the multiple artistic approaches to the notion of landscape. As a leading motif for artists of all eras, the landscape, in the modern era, intimately combines notions of the close relationship between space and time, focusing on physical and poetic exploration, rather than on observation.

Le duo investit la galerie avec deux séries de peintures toutes au même format adapté à chacun des espaces. Multiples lectures de cette œuvre – ici entre peinture, sculpture et installation – qui oscille en permanence entre le sombre et la clarté, tant dans les approches techniques et iconographiques que dans les significations qu’elle produit. The duo of Aline Bouvy and John Gillis has taken over the gallery with two series of paintings all in the same format, adapted to each of the spaces. This body of work – somewhere between painting, sculpture and installation art – lends itself to multiple readings, veering permanently between light and dark, both in terms of the technical and iconographic approaches and the significations that it generates.

Empruntant à la sémantique du cinéma, les artistes perturbent la narration par des procédés de répétition, de réactivation et de reconstitution. Les œuvres, à la lisière du documentaire et de la fiction, mettent en crise l’authenticité des images, plaçant le spectateur en position de critique et d’acteur de ses visions et ses convictions. Borrowing from the semantics of cinema, the artists disrupt the narrative by using processes such as repetition, reactivation and reconstitution. The works on show, which lie at the very boundary between documentary and fiction, challenge the authenticity of images, turning the viewers into critics and urging them to act out their visions and convictions.

Si vous avez des interrogations sur la couleur, comment elle se compose, quels en sont les usages pour les animaux et les végétaux, quels sont ses pouvoirs psychologiques, voire son emploi en marketing, l’exposition au MNHN y répond de façon interactive et divertissante, tout en valorisant les spécificités scientifiques. If you have questions about colour, how it is composed, what are its uses for animals and plants alike, what are its psychological powers and the ways in which it is used in marketing, the exhibition at MNHN will answer them in a fun and interactive way while highlighting the various scientific specificities of this medium.

Art contemporain E Jusqu’au 18/09 I Mudam J www.mudam.lu

Exposition thématique E Jusqu’au 26/02/12 I MNHN J www.mnhn.lu

Photos: Mija Tusek, Nosbaum & Reding, Luxembourg, Jessica Theis blue box design, Courtesy galerie Nathalie Obadia, Andrés Lejona

Œuvres récentes

Walking through… Peintures

Art contemporain E Jusqu’au 06/11 I Mudam J www.mudam.lu

Art contemporain E 08/09-23/10 I Galerie Bernard Ceysson J www.bernardceysson.com

Out of storage III

Haut en couleurs

Peinture E 15/09-05/11 I Galerie Nosbaum & Reding Art Contemporain J www.nosbaumreding.lu

Photomeetings Luxembourg 2011

Pascale Marthine Tayou

Black Forest

7e édition de cette rencontre incontournable pour amateurs et professionnels de la photographie. 7th instalment of this unmissable event for photography amateurs and professionals.

Chaque année, la Galerie Clairefontaine organise un festival consacré à la photographie contemporaine, proposant une réflexion sur ses enjeux actuels. Rendezvous pour les professionnels et les amateurs de ce médium dont les changements esthétiques, techniques et éthiques reflètent les transformations de notre société et de ses représentations. Conférences et débats autour du thème Voyeur − le photographe caché se déroulent au Cercle Cité accueillant des formations tant dans les techniques numériques de l’image que dans celles traditionnelles du noir et blanc, du développement et du tirage. Orienté vers la jeune génération, l’événement met l’accent sur les perspectives futures des pratiques photographiques.

Each year, Galerie Clairefontaine organises a festival dedicated to contemporary photography, offering thought-provoking insights into the medium’s contemporary challenges. This is a key event for professionals and fans of photography, a medium whose aesthetic, technical and ethical changes reflect the transformations of our society and its representations. Conferences, debates around the theme of Voyeur – the hidden photographer will be held at the Cercle Cité, and will focus both on digital imaging techniques and on traditional black and white photography, development and printing. This event, which is aimed at a fairly young audience, emphasises the future prospects of photographic practices.

Festival de photographie E 06-10/09 I Galerie Clairefontaine J www.galerie-clairefontaine.lu

september'11  city agenda luxembourg

Photo: Oak Taylor-Smith

Photo: Leander Schönweger

Voyeur – le photographe caché

Une œuvre hybride où s’entrecroisent avec puissance poésie et violence. A hybrid work where poetry and violence play off one another with tremendous potency.

Les œuvres de Pascale Marthine Tayou se situent à la lisière de l’installation et de la sculpture. Agençant les matériaux naturels et artificiels, les objets artisanaux et ceux de la grande consommation, l’artiste développe une esthétique métissée. Les croisements d’articles, de détritus, de symboles issus des cultures populaires des pays développés et de celles des pays en voie de développement reflètent l’état du monde contemporain, inégal, injuste et opprimant… D’une grande liberté formelle, la magnifique installation présentée dans le grand hall est à l’image des rapports de force dans nos sociétés et produit chez le spectateur un véritable choc esthétique, s’adressant avec force aux ressentis et aux émotions sans emphase.

The works of Pascale Marthine Tayou lie at the very frontier between installations and sculpture. Combining natural and artificial materials, craftsmanship and mass consumption products, the artist’s work is typified by a hybrid approach, a mixture. The combinations of products, waste and symbols from the popular cultures of developed countries and those of developing countries reflect the state of today’s world: unequal, unfair, oppressive… The artist’s work features tremendous formal freedom, depicting the power play in our societies and inducing a tremendous aesthetic shock in the viewer, appealing forcefully to raw feelings and emotions.

Installation E Jusqu’au 11/09 I Mudam J www.mudam.lu

www.citymag.lu


Expositions

23

Agenda MUSÉes LUXEMBOURG

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain project room @ aquarium

Élodie Huet, "Restore Hope". À l’ère des échanges virtuels, Élodie Huet entend redonner à la carte postale – forme aujourd’hui plutôt désuète de communication – ses titres de noblesse. Jusqu’au 11/09

Second Lives : Jeux masqués et autres Je Jusqu’au 11/09

found in translation, chapter L Du 01/10 au 15/01/12

Mudam JOHN STEZAKER

Réalisées à partir de photographies de plateau ou de portraits d’acteurs trouvés dans des librairies d’occasion, d’images extraites de livres de seconde main ou de cartes postales anciennes, les œuvres que l’artiste britannique John Stezaker crée depuis le milieu des années 1970 ont pour origine la fascination que peut exercer l’image trouvée, inversant ainsi la hiérarchie habituelle entre l’artiste et l’œuvre. Jusqu’au 11/09

MAC ADAMS

Cette exposition présente des exemples d’affiches politiques des soixante dernières années et provenant de différents pays de l’Union européenne, parmi lesquels la fameuse série de 1950 faisant la promotion du plan Marshall. Jusqu’au 26/03/12

pauvre luxembourg ?

L’exposition se propose de présenter d’un œil critique les critères d’évaluation et de définition de la pauvreté et de donner un aperçu de ce thème complexe en le plaçant dans la perspective historique. Jusqu’au 29/04/12

natur musée Haut en couleurs – Farbenfroh

Les multiples dimensions de la couleur deviennent saisissables grâce à cette exposition. Jusqu’au 26/02/12

Exposition permanente

Les planètes

Nos ancêtres   Exposition permanente Toujours empreintes d’une tension dramatique soigneusement composée, les photographies et les installations que Mac Adams réalise depuis le début des années 1970 se caractérisent par l’économie des moyens narratifs mis en œuvre. À travers de savants jeux d’ellipses temporelles, de hors-champs, de reflets, les narrations qu’elles mettent en scène se déploient avant tout hors cadre, ou entre les images. C’est en ce sens que l’artiste parle de "vide narratif". Jusqu’au 11/09

PASCALE MARTHINE TAYOU. BLACK FOREST Jusqu’au 11/09

MELVIN MOTI. THE INNER SELF IN OUTER SPACE

Melvin Moti construit patiemment des récits visuels en prenant comme point de départ des anecdotes qui éclairent une histoire. Entre faits réels, imagination et fiction, les reconstitutions de Moti font appel à notre mémoire, justement pour pallier "les trous noirs" laissés volontairement. Jusqu’au 18/09

OUT OF STORAGE III: REPLAY

Artistes : Guillaume Bresson, Claude Closky, Jon Mikel Euba, Iain Forsyth & Jane Pollard, Jonathan Horowitz, Marine Hugonnier. Jusqu’au 18/09

ESCH-SUR-ALZETTE Musée National de la Résistance Kunst/KZ – Art/ Camps

L’exposition présente 50 originaux réalisés dans les camps ou immédiatement après la libération.   Jusqu’au 16/10

Nos paysages

Exposition permanente

Nos régions

Exposition permanente

Notre Terre

Exposition permanente

Qui suis-je ?

Exposition permanente

Villa Vauban Mythes de l’atelier Artistes et ateliers dans la peinture néerlandaise du 19e siècle.  Jusqu’au 01/10

Émotions. Reflets dans la peinture et la photographie

D’LËTZEBUERGER KARBIDSLUUT

La naissance de la lampe Made in Luxembourg. Jusqu’au 30/09

Metz Centre Pompidou-Metz Daniel Buren Jusqu’au 09/09

Institutions LUXEMBOURG

Abbaye de Neumünster EUtopia – Artistic visions of Europe

Les artistes de cette exposition supportent l’Année européenne 2010 de la lutte contre la pauvreté et de l’exclusion sociale. Jusqu’au 15/09

Journées du Patrimoine 2011

www.citymag.lu

DUDELANGE Centre d’art Dominique Lang & Nei Liicht Sleep disorders Du 17/09 au 18/11

Centre national de l’audiovisuel Le chemin de l’école, c’est ce que tous les jeunes du monde ont en commun, indépendamment de leurs conditions de vie. Que se passe-t-il à partir du moment où ils se lèvent jusqu’à leur arrivée en classe ? C’est ce que l’exposition de ces jeunes nous donne à voir.   Du 29/09 au 09/10

Palestine, terre de non-droits de l’homme

lee miller Jusqu’au 02/10

ETTELBRUCK CAPe Ott Neuens

Vernissage le 27/09 à 19h. Du 27/09 au 22/10

MERSCH Centre national de littérature – La Maison Servais Literatur, Industrie, Politik

En 14 tableaux de 1m50 sur 1m20, l’exposition "Palestine, terre de non-droits de l’homme" couvre les principales dimensions de l’histoire et de la situation actuelle de la Palestine au regard des droits de l’Homme et du droit international. Du 29/09 au 09/10

Lucien Wercollier  Exposition permanente

CarréRotondes Luxembourg Planning, esquisses pour une ville modèle L’exposition célèbre la ville telle que vous ne la verrez (peut-être) jamais. À côté des modèles urbanistiques, s’ajoute une collection de plans et d’esquisses récupérés auprès de l’Administration des Bâtiments Publics, de la Ville, du Fonds Kirchberg et des bureaux d’architectes.   Du 15/09 au 01/11

Cercle Edouard Kutter

Sous le thème choisi pour la Grande Région, le Service des sites et monuments nationaux et le Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster proposent une exposition ainsi qu’un cycle de conférences et tables rondes autour du patrimoine bâti luxembourgeois féodal et de la substance architecturale historique en milieu rural et urbain en évolution, notamment en vue d’une meilleure efficience énergétique. Du 17/09 au 09/10

Par les yeux d’une Amazone

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie une ville sans voitures

© Jacques-Edmond Leman, L’adieu, 1856

Les œuvres d’art sont chargées d’émotions et sont ainsi susceptibles de susciter chez celui qui les

Suite au traité signé en 1985, Schengen est devenu un lieu mythique dans l’esprit de nombreuses personnes. Cette lourdeur de sens associée au nom Schengen a inspiré Justine Blau, lui donnant envie de donner à ce

Aline Bouvy et John Gillis. Du 15/09 au 05/11

Galerie Toxic Daniel Martin DIAZ et Norbert H. KOX

Daniel Martin Diaz est un peintre du mystère qui utilise une iconographie religieuse mélangée à des éléments apocalyptiques tels que des monstres, squelettes, diables... le tout mélangé à une symbolique alchimique et astrologique. Norbert H. Kox, artiste visionnaire américain utilise des paraboles de la bible pour créer ses visions de fin du monde. Du 16/09 au 12/11

galerie Zidoun Continuum

Julie Tremblay. Vernissage le 08/09 dès 18h en présence de l’artiste. Du 08/09 au 05/11

photomeetings luxembourg 2011

Kulturhaus Niederanven Respektive Perspektive

Exposition de résidents de l’Institut St. Joseph Betzdorf, d’élèves du Lycée Technique des Arts et Métiers et d’artistes indépendants. Du 21/09 au 26/10

Galeries

Students’ exhibition Du 06/09 au 24/09

Lucien Schweitzer Galerie et éditions LES éDITIONS

Le travail d’édition fait partie intégrante de la programmation de la galerie. Étayé par des livres d’artistes, catalogues d’exposition et monographies, ce fonds théorique, qui ne cesse de s’enri-

chir, sera en libre consultation le temps d’une exposition. Seront également visibles des œuvres choisies de chaque artiste.   Jusqu’au 15/09

Nathalie DU PASQUIER

Vernissage le 22/09 à partir de 18h. Du 23/09 au 17/11

BERTRANGE Laboratoire d’analyse et d’essais de matériaux de l’Administration des Ponts et Chaussées Pont Rouge – von der Brücke zum Zeichen  Jusqu’au 30/09

AUTRES

BETTEMBOURG

crédit suisse

Château de Bettembourg

yvon reinard

Roger Dornseiffer

LUXEMBOURG

Dessins et peintures. Jusqu’au 15/09

Du 15 au 20/09

Grund

DIFFERDANGE

Konscht am Gronn   Le 04/09

Parc Industriel et Ferroviaire du Fondde-Gras

mediart

Wild

Joe Goergen Photographies. Jusqu’au 06/09

Mémorial de la Déportation  La langue confisquée

Du 30/09 au 18/11

Plateau du Kirchberg

Exposition des photos animalières de Britta Jaschinski, European Wildlife Photographer of the year 2010. www.brittaphotography.com Jusqu’au 11/09

ESCH-SUR-ALZETTE BâTIMENT MASSENOIRE La Cité des Sciences Exposition permanente

Plateaux

Exposition organisée dans le cadre des 50 ans d’anniversaire du Fonds d’urbanisation et d’aménagement du Plateau de Kirchberg. Plusieurs artistes ont été invités à proposer une œuvre en rapport avec le Kirchberg dans cette exposition temporaire prenant place dans l’espace public. Du 16/09 au 12/11

n nt o r eve sur u o y s it nt subm z vos eve e iv r net c . o Ins i r u l /09 .p wwwn octobre : 05 Éditio

LUXEMBOURG

artium art gallery marinella owens

Visites guidées

COVART GALLERY

Visites commentées régulières

Jusqu’au 14/09

Petits Formats Grandes Signatures Jusqu’au 17/09

Galerie Clairefontaine Espace 2 photomeetings luxembourg 2011

www.photomeetings.lu  Du 08/09 au 24/09

Galerie d’Art Contemporain Am Tunnel et Espace Edward Steichen Ma Passion – Ma Vision

kiosk SCHENGENLAND

peintures

NIEDERANVEN

Jusqu’au 15/01/12

En 50 photographies, Marie Mandy retrace à même son corps l’histoire de sa guérison d’un cancer du sein. Du choc du diagnostic à l’ablation, des traitements médicaux à son nouveau corps d’amazone, elle raconte le cancer comme un voyage émotionnel et initiatique. Son travail photographique, accompli avec

Hans-Peter Thomas (Bara), Ralf Dereich, Myriam Holme, Shila Khatami, Daniel Lergon. Jusqu’au 03/09

konschthaus beim engel

Mija Tusek et Patrick Condouret. Du 08/09 au 23/10

La Photothèque de la Ville de Luxembourg se propose de montrer l’exposition dédiée au photographe, artiste, éditeur et galeriste Edouard Kutter.   Jusqu’au 11/09

Geste. Zufall. Prozess. Neue Abstraktion in der Malerei der Gegenwart

Du 29/09 au 16/03

Œuvres récentes

Du 15/09 au 15/10

L’exposition est une invitation à parcourir la Collection Mudam à travers le thème du paysage, à la fois objet d’observation et espace d’expérimentation. Jusqu’au 06/11

Europe à l’affiche

lieu une image qui pourrait éventuellement circuler dans le monde. Jusqu’au 04/09

GALERie bernard ceysson

WALKING THROUGH... MUDAM COLLECTION

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg

Le chemin de l’école – Luxembourg – Palestine

Musée National des Mines de Fer Luxembourgeoises

Les ateliers d’artistes au Luxem­bourg : Frank Jons Après avoir vu les ateliers d’antan dans l’exposition, vous pourrez continuer l’expérience en visitant les lieux de travail de certains artistes contemporains. Des artistes luxembourgeois vous donnent rendez-vous dans leurs ateliers, où vous pourrez les observer pendant leur travail, leur poser des questions et voir leurs nouvelles créations en avant-première. Frank Jons (peintre), rue des Écoles (juste à côté de l’école) à Dudelange. www.la-cinquiemegalerie.com   Les 24 & 25/09

l’aide du réalisateur Vincent Fooy, révèle avec une audace exceptionnelle l’intimité de la maladie.  Vernissage le 23/09 en présence des artistes Marie Mandy et Vincent Fooy. Du 24/09 au 04/10

RUMELANGE

Découvertes

Exposition permanente

© Mac Adams

contemple des réactions révélatrices de son propre état affectif. L’exposition encourage le spectateur à entamer un dialogue avec un ensemble de tableaux historiques et de photographies récentes, associés selon le principe d’une mise en perspective. Pour ce faire, elle réunit une sélection de peintures du 17e au 19e siècle issues des trois collections de la Villa Vauban et une série d’œuvres photographiques du tournant du 21e siècle provenant de la collection du Centre National de l’Audiovisuel (CNA).   Jusqu’au 07/05/12

GALERie nosbaum & reding Paint Rock Tina Gillen Jusqu’au 03/09

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Jeudi 18h (F) Samedi 15h (F) Dimanche 14h (L), 15h (F) et 16h (D) MHVL Jeudi 18h (L) Dimanche 16h (F) Du château comtal à la ville européenne  Dimanche 16h MNHA Jeudi 18h (L / D) Samedi 15h (F) Dimanche 15h (L) MNHN Dimanche 16h Mudam Samedi 16h (F) Dimanche 15h (D) et 16h (L), 04/09 11h (EN) Visites enfants Samedi 15h (L / D) et dimanche 14h (F) Villa Vauban Vendredi 18h (L / D)

VISITES PONCTUELLES

Mudam Visites jeunes médiateurs Jeudis 01 & 08/09 18h30 (L / D) Vendredis 02 & 09/09 18h30 (F / EN) Villa Vauban Visites guidées "en émotions": tableaux et photos sont interprétés au travers de textes récités par de "jeunes acteurs" Dimanches 11/09 (D), 25/09 (F) Visite architecture et collection (visite gratuite spéciale pour personnes de plus de 60 ans) Vendredi 30/09 11h (L) & 14h30 (F)

VISITES PAUSE DÉJEUNER "MUSÉE DU JOUR"

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Mercredi 12h30 (30 min) (F / D / L) MHVL Vendredi 12h30 (30 min) (L / F) MNHA Mardi 12h30 (30 min) MNHN Jeudi 12h30 Mudam Lundi 12h30 (15-20 min) Villa Vauban Samedi 12h30

september'11  city agenda luxembourg


24 For September

New releases

from across the waters

Your Highness

Crass comedy sword and sorcery romp with Natalie Portman

02/09

The Three Musketeers 3D

The umpteenth screen version of the classic Alexandre Dumas story

23/09

Shark Night 3D

Just when you thought it was safe to go back to wearing 3D glasses...

23/09

Crazy, Stupid, Love.

Sentimental drama-rom com with Steve Carell and Julianne Moore

23/09

La nouvelle guerre des boutons Le film de Christophe Barratier, qui sort ce mois-ci, est l’une des deux versions du conte classique pour enfants

Photos: Universal Pictures ; Constantin Film Produktion ; Incentive Filmed Entertainment ; Warner Bros. ; Wild Bunch

British & Irish Film Season

1 2 3 4 5

30/09

Elle ne pleure pas, elle chante

Vivre avec son passÉ The annual festival is an excellent opportunity to preview new films and catch up with recent releases that didn’t make it to Luxembourg screens. Le festival annuel constitue une excellente opportunitÉ pour visionner des nouveaux films en avant-premiÈre et se mettre À jour avec les rÉcentes productions qui ne sont pas sorties sur les Écrans luxembourgeois. NDUNCAN ROBERTS  OReprisal Films

Mini festival E 30/09-14/10 S In English I Utopolis & Utopia J www.utopolis.lu

september'11  city agenda luxembourg

L

es cinémas britannique et irlandais sont connus pour être capables du meilleur comme du pire. D’un côté, il y a les films couronnés d’Oscars tels que Le Discours d’un roi et des réalisateurs acclamés par la critique tels que Martin McDonagh, à qui l’on doit Bons baisers de Bruges. De l’autre, des comédies d’une qualité qui laisse à désirer et des films policiers post-modernes décevants. Néanmoins, le bon fait généralement oublier le mauvais et le programme proposé par le groupe Utopia, réparti sur une quinzaine de jours, comprend des films qui méritent le coup d’œil. Le programme s’ouvre avec la première de The Guard, une comédie noire réalisée par John Michael McDonagh. Le frère de Martin (mentionné cidessus) a choisi le talentueux Brendan Gleeson comme premier rôle. L’acteur incarne un policier irlandais qui, selon un critique, est un mélange de Father Ted et du Bad Lieutenant. Brendan Gleeson joue aux côtés de Don Cheadle qui campe, lui, le rôle d’un agent du FBI. Y a du grabuge politiquement incorrect au rendez-vous ! Même si ce film est à deux doigts de tomber dans le cliché, il a été encensé par la critique en raison de sa grande irrévérence. Comme le fait remarquer le grand Roger Ebert, « Je suis incapable de vous dire si ce film est vraiment stupide ou vraiment prodigieux, mais je peux vous dire qu’il est vraiment bien. » Q

Photo: Tarantula

B

ritish and Irish films have a mixed repu tation. On the one hand there are Oscar winning glories such as The King’s Speech and acclaimed directors such as Martin McDonagh, the director of In Bruges. On the other, there have been strings of dud comedies and substandard post-modernist crime movies. Nevertheless, the good generally outweighs the bad and the Utopia group’s fortnight long programme of films should be worth checking out. It opens with the premier of black comedy The Guard, directed by John Michael Mc­Do­ nagh. Brother of the aforementioned Martin, McDonagh has chosen as his star the brilliant Brendan Gleeson to play an Irish policeman who is, according to one reviewer, a cross between Father Ted and the Bad Lieute­nant. He is teamed up with an American FBI agent, played by Don Cheadle, and all sorts of politically incorrect mayhem ensues. Even though it veers close to cliché, the film has been critically acclaimed for its fast-paced irreverence. As the great Roger Ebert puts it, “I can’t tell if it’s really dumb or really smart, but it’s pretty good.” Q

Jules Werner & Erika Sainte

Le film de Philippe de Pierpont dressant le portrait d’une femme qui se réconcilie avec son enfance abusive est en sélection au Festival des films du monde de Mont­ réal et à un certain nombre de festivals européens. L’acteur luxembourgeois Jules Werner est à l’affiche de ce film coproduit par Tarantula Luxembourg. Un certain nombre de Luxembourgeois ont également participé à la réalisation de ce projet, dont la maquilleuse Katja Alexis-Reinert. Erika Sainte incarne Laura : une femme d’une trentaine d’années qui vit seule et apprend que son père est plongé dans le coma après un accident de voiture. Elle voit en cela une opportunité pour lui rendre visite et affronter son passé... Jules Werner joue le rôle de Rémi, son frère. Un film intelligent et émouvant.

Philippe de Pierpont’s film about a woman coming to terms with the abusive nature of her childhood has been selected at the Montreal World Film Festival and a number of European festivals. Co-produced by Luxembourg’s Tarantula, the film features local actor Jules Werner as well as a number of crew from Luxembourg such as make-up artist Katja Alexis-Reinert. Erika Sainte plays Laura, a thirty-something woman living alone when she hears that her father is lying in a coma following a car accident. She grabs the opportunity to visit him and to face her past. Werner plays her brother, Rémi, in what is an intelligent and moving film. Drame émotionnel E 23/09 S En français

J www.utopolis.lu

www.citymag.lu


Cinéma

Restless

Trust

Gus van Sant delivers perhaps his most conventional film to date – which is strange given the rather unconventional storyline. Henry Hopper plays a young man obsessed with death who attends the funerals of strangers. He also happens to play chess with the ghost of a Japanese WWII kamikaze pilot. Then he meets a girl who, it turns out, is dying from brain cancer. Il s’agit peut-être du film le plus conventionnel jamais réalisé par Gus Van Sant, ce qui est étonnant étant donné l’intrigue plutôt originale. Henry Hopper incarne un jeune homme obsédé par la mort qui assiste à des enterrements de personnes qui lui sont inconnues. Il se trouve qu’il joue également aux échecs en compagnie du fantôme d’un pilote kamikaze de la Seconde Guerre mondiale. Il fait ensuite la connaissance d’une fille qui succombera à une tumeur au cerveau.

Former Friends star David Schwimmer has made a film that deals intelligently, and without resorting to histrionics, with the story of a 14-year old girl (played by Liana Liberato) who suffers a traumatic experience when the boyfriend she meets online turns out to be quite different from his virtual profile. Clive Owen and Catherine Keener star as the parents. L’ancien acteur de Friends, David Schwimmer, a réalisé un film sobre, intelligent, sur l’histoire d’une jeune fille de 14 ans (incarnée par Liana Liberato) qui vit une expérience traumatisante. Son petit ami, qu’elle a rencontré via Internet, se révèle être à l’opposé du garçon qu’elle a appris à connaître virtuellement. Clive Owen et Catherine Keener campent les rôles des parents.

Romantic drama E 23/09 S In English J www.utopolis.lu

Dramatic thriller E 09/09 S In English J www.utopolis.lu

Photos: Columbia Pictures , Millennium Films

Die for love

25

Danger signs

chaque mercredi 2 places de cinéma pour le prix d’1 le mercredi change avec Orange. Nous pensons que le cinéma se partage à 2. C’est pourquoi, avec Orange Wednesdays, vous bénéficiez chaque mercredi d’1 place gratuite pour 1 place achetée.

En collaboration avec

www.utopolis.l

www.utopolis.lu

www.utopolis.lu

www.orange.lu

En exclusivité, Utopolis, Ciné Utopia et CinéStarlight présentent

The Debt

Photos: Miramax Films, Tarantula

Mission accomplished

www.citymag.lu

Carré Blanc

Un climat tendu pour s’aimer...

Helen Mirren, Tom Wilkinson and Ciarán Hinds star in a gripping spy thriller about three Mossad agents who are forced to review a mission carried out some thirty years previously to capture a Nazi war criminal. Sam Worthington, Martin Csokas and Jessica Chastain play the trio in the expansive flashback sections, while Jesper Christensen does a nice turn as the Nazi. Helen Mirren, Tom Wilkinson et Ciarán Hinds se retrouvent dans ce thriller captivant. Trois agents du Mossad sont contraints de reprendre une mission effectuée il y a une trentaine d’années qui consistait à capturer un criminel de guerre nazi. Sam Worthington, Martin Csokas et Jessica Chastain forment le trio durant les flashbacks grandioses du film, tandis que Jesper Christensen excelle dans le rôle d’un nazi.

Le drame de Jean-Baptiste Leonetti présente la vie de deux orphelins, Philippe et Marie, qui, après avoir grandi ensemble, finissent par se marier. Mais en raison d’un système déshumanisé, ils vivent pratiquement comme des étrangers. Marie trouvera-t-elle en elle le courage de sauver leur relation ? Coproduit par Tarantula, ce film met à l’affiche quelques acteurs luxembourgeois comme Valérie Bodson. Jean-Baptiste Leonetti’s near future drama focuses on the lives of two orphans, Philippe and Marie, who grow up together and end up marrying. But in the face of a dehumanised system, they virtually live as strangers. Can Marie find the courage to rescue their relationship? Co-produced by Tarantula, the film features some local actors such as Valérie Bodson.

Espionage thriller E 23/09 S In English J www.utopolis.lu

Drame E 09/09 S En français J www.utopolis.lu

pour 4 € par film, tous ! au cinéma

1 4 SEPT 201 du 21 AU 2


26

Votez Cinéma !

Six of the best

Crazy Cinématographe

Relive the early days of cinema

The latest series of films picked by local “cinéphiles” features six selections, some of which may be described as controversial. They include Pedro Almodovar’s ¿Qué he hecho yo para merecer esto !! chosen by d’Lëtzebuerger Land journalist Josée Hansen and Ulrich Seidl’s divisive Dog Days (photo) selected by actress Vicky Krieps. La dernière série de films sélectionnés par des cinéphiles locaux comporte six longs métrages, dont certains peuvent être qualifiés de « controversés ». Parmi eux, on retrouve Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?, de Pedro Almodovar, choisi par Josée Hansen, journaliste à d’Lëtzebuerger Land, et Dog Days (photo) de Ulrich Seidl ayant divisé la critique et choisi par l’actrice Vicky Krieps. Cinéphile choice E 16-23/09 H 20:30 S Personal selections

Go Russia!

Focus on New Russian Cinema

Ciné-concert

Der letzte Mann

Audiences have one week left to enjoy the fifth season of the Crazy Cinématographe tent at the Schueberfouer funfair. Le public a encore une semaine pour profiter de la cinquiÈme saison de la tente du Crazy CinÉmatographe À la fÊte foraine de la Schueberfouer. NDuncan roberts

T

he screenings of silent short films with actors in period costume and a live pianist provides audiences with a truly authentic feel of how the public experienced the very first cinema shows some 100 years ago. The programme of films culled from the Cinémathèque’s own collection but also from archives in France, the Netherlands, Belgium, Austria, Spain and the United States, includes shows of science fiction and comedy shorts, as well as a late-night programme of erotica for adults only. A special new fifth anniversary show titled Crazy Cartoon Circus, featuring some of the very first ever animated short films, provides kids with a treat this year. A programme of films from Luxembourg’s Belle Époque, titled Crazy Luxembourg 1900, is also being screened on 4 and 7 September at 4 and 6 p.m. with RTL presenter Max Kuborn providing the commentary. And on 2 September DJ Kuster Beaton will provide tunes for a special Crazy Discographe night as from 11 p.m. Q

L

a tente du Crazy Cinématographe projette des courts métrages muets avec des acteurs en costumes d’époque. La présence d’un pianiste jouant dans la salle permet aussi aux spectateurs de se replonger dans l’ambiance des premières séances de cinéma, au début du siècle dernier. La programmation, composée de films provenant de la collection de la Cinémathèque, mais également d’archives venues de France, des PaysBas, de Belgique, d’Autriche, d’Espagne et des États-Unis, comprend des œuvres de science-fiction et des courts métrages burlesques, ainsi qu’un programme nocturne de films érotiques réservés aux adultes. Pour cette cinquième édition, un nouveau spectacle, intitulé Crazy Cartoon Circus et présentant une sélection de quelques-uns des premiers courts métrages d’animation, promet d’excellents moments aux enfants. Une série de films datant de la Belle Époque du Luxembourg et intitulée Crazy Luxembourg 1900 sera également projetée les 4 et 7 septembre à 16 h et à 18 h, en présence du présentateur de RTL Max Kuborn qui en assurera le commentaire. Et le 2 septembre, le DJ Kuster Beaton se chargera de la musique lors de la nuit spéciale Crazy Discographe, dès 23 h. Q

Silent shorts films with live music and animation E Until 07/09 H 19:00-24:00 (weekdays), 15:00-01:00 (Saturdays), 15:00-23:00 (Sundays) J www.cinematheque.lu

september'11  city agenda luxembourg

This season of films from Russia features five films by a new generation of Russian directors including Vladimir Zajkin’s black comedy Friday, the 12th and historical drama The Model by Tatyana Voronetskaya. But perhaps most interesting is Anna Tchernakova’s award winning drama Season of Mists (photo), starring Marina Blake as a 40-year old Russian who marries an Englishman. Cette saison, le programme de films russes présente cinq longs métrages réalisés par une nouvelle génération de cinéastes russes, notamment la comédie noire de Vladimir Zajkin intitulée Friday, the 12th, et le drame historique The Model, de Tatyana Voronetskaya. Mais le plus intéressant d’entre eux est sans doute le mélodrame d’Anna Tchernakova, Season of Mists (photo), film primé plusieurs fois avec Marina Blake dans le rôle d’une Russe de 40 ans qui épouse un Anglais.

F.W. Murnau ist sicherlich wegen seines Nosferatu bekannt, jedoch realisierte er zwei Jahre nach diesem Zeitalterklassiker mit Der letzte Mann einen Film eines ganz anderen Genres. Es handelt sich um ein „Zimmer-Drama“ unter Mitwirkung von dem einzigartigen Emil Jannings, das Roger Ebert einst zu seinen Lieblingsfilmen aller Zeiten zählte. Die Vorstellung erfolgt hier in musikalischer Begleitung des OPL unter Leitung von Frank Strobel. F.W. Murnau may be best known for Nosferatu, but two years after that era-defining classic he made another, quite different film. Der letzte Mann (The Last Laugh) is a “chamber-drama” starring the great Emil Jannings that Roger Ebert once listed as among his favourite films of all time. It is shown here with accompaniment from the OPL conducted by Frank Strobel.

Contemporary cinema E 26-30/09 H 20:30 S New generation

Stummfilmklassiker mit Live-Musik E 29/09 H 20:00 S Mit dem OPL I Philharmonie J www.philharmonie.lu

www.citymag.lu


Cinémathèque

Agenda 01

jeudi thursday 20:30 Search and Destroy

on: ckets sur: your ti Book ez vos places ticket.lu Réserv uxembourg www.l

la rencontre entre une femme de ménage artiste-peintre et un collectionneur d’art qui va encourager ses talents...

07

mercredi wednesday

20:30 L’Hypothèse du tableau volé Abécédaire des arts plastiques au cinéma USA 1995 / vo / 90’ / c / De : David Salle / Avec : Dennis Hopper, Rosanna Arquette, Griffin Dunne, Martin Scorsese, Christopher Walken, Ethan Hawke Martin Mirkheim, accablé par les dettes et les problèmes conjugaux, décide de réagir en se lançant à corps perdu dans la production d’un film tiré du roman du Dr Waxling, messie détraqué de la télé... 

vendredi 02 friday

20:30 Before Night Falls

Abécédaire des arts plastiques au cinéma USA 2000 / vostang / 133 / c / De : Julian Schnabel / Avec : Javier Bardem, Johnny Depp, Sean Penn, Jerzy Skolimowski, Diego Luna La vie de l’écrivain cubain Reinaldo Arenas, homosexuel militant, chantre de la liberté et victime des persécutions du régime castriste.

05

Abécédaire des arts plastiques au cinéma France 1979 / vo / 66’ / De : Raoul Ruiz / Avec : Jean Rougeul, Chantal Paley, Jean Raynaud Un collectionneur s’interroge sur les toiles d’un peintre académique du 19e siècle. Il les reconstitue à l’aide de tableaux vivants...

08

jeudi thursday 20:30 Passion

Abécédaire des arts plastiques au cinéma France 1982 / vo / 88’ / c / De : Jean-Luc Godard / Avec : Isabelle Huppert, Hanna Schygulla, Michel Piccoli, Jerzy Radziwilowicz, Jean-François Stévenin / Grand prix technique au Festival de Cannes 1982 

vendredi 09 friday

lundi monday

20:30 Camille Claudel

20:30 Lautrec

Abécédaire des arts plastiques au cinéma GB-Luxembourg 2003 / vostf / 100’ / c / De : Peter Webber / Avec : Colin Firth, Scarlett Johansson, Tom Wilkinson, Cillian Murphy / D’après le roman éponyme de Tracy Chevalier Griet, une jeune fille de modeste condition, est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Sensible à ses œuvres, elle entretient son atelier, préparant ses couleurs. Vermeer lui demande d’être son modèle pour sa nouvelle commande – ce qui n’est pas du goût de son épouse... Si le sourire de Mona Lisa a intrigué des générations entières, le regard indécis de "La Jeune fille à la perle" de Vermeer n’est pas en reste quant à son pouvoir de fascination. Le film est une tentative d’explication (imaginaire) de la grâce d’un chef-d’œuvre, ses images étant clairement inspirées par les toiles du maître.

mardi 13 tuesday

20:30 L’Amour

Abécédaire des arts plastiques au cinéma USA 1973 / vostf / 90‘ / c / De : Andy Warhol, Paul Morrissey / Avec : Michael Sklar, Donna Jordan, Patti D’Arbanville, Karl Lagerfeld

14

mercredi wednesday

plusieurs extraits de films sur la carrière de la peintre et sculpteur Niki de Saint Phalle.

vendredi 16 friday

20:30 Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?

Votez cinéma ! ¿Qué he hecho yo para merecer esto !! / Espagne 1984 / vostf / 102’ / c / De : Pedro Almodóvar / Avec : Carmen Maura, Luis Hostalot, Ryo Hiruma Gloria, une femme de ménage, est débordée de travail dans son modeste appartement d’une cité-dortoir où elle vit entre sa belle-mère excentrique, un mari macho et ses deux fils. Elle ne tient que grâce aux antidépresseurs... "J’adore Almodóvar. Tout Almodóvar, mais surtout ses tout premiers films, dont ‘¿Qué he hecho yo para merecer esto!!’ est un bel exemple : tourné avec deux bouts de ficelle dans le Madrid de la Móvida, il a l’esthétique pop, haut en couleur, et la philosophie punk : des personnages loufoques, complètement déjantés, qui ne s’en sortent pas dans la vie, des amours impossibles, des mères omniprésentes qui se droguent pour tenir, des fils qui se prostituent, des maris lâches et des grands-mères qui rêvent de retourner à la campagne... Tout Almodóvar est déjà là, en plus brut que ses dernières œuvres." (Josée Hansen)

19

lundi monday

20:30 Dog Days

20:30 The Naked City

Abécédaire des arts plastiques au cinéma France 1988 / vo / 175’ / c / De : Bruno Nuytten / Avec : Isabelle Adjani, Gérard Depardieu, Laurent Grévill, Alain Cuny, Madeleine Robinson / Ours d’argent (Isabelle Adjani) au Festival de Berlin 1988, 7 Césars Après être restée longtemps dans l’ombre de son maître et amant Rodin, Camille Claudel (sœur du poète Paul Claudel) se lance à corps perdu dans son œuvre de sculpteur...

mardi 06 tuesday

20:30 Séraphine

Abécédaire des arts plastiques au cinéma France 1998 / vo / 125’ / c / De : Roger Planchon / Avec : Régis Royer, Elsa Zylberstein, Anémone, Claude Rich / 2 Césars La vie douloureuse et fiévreuse du génial nabot à travers les rapports qu’il entretint avec les deux femmes de sa vie : sa mère, adoratrice effarée, et le peintre Suzanne Valadon, amante et concurrente...

Abécédaire des arts plastiques au cinéma USA 1948 / vo / 96’ / De : Jules Dassin / Avec : Barry Fitzgerald, Howard Duff, Dorothy Hart / 2 Oscars L’enquête sur le meurtre d’une jeune femme mène un vieil inspecteur et une jeune recrue à un trafic de bijoux volés... L’un des films noirs à connotations sociale et documentaire dont New York est ici l’entité principale, comme un grand corps maléfique en noir et blanc.

15

jeudi thursday

20:30 Girl with a Pearl Earring

20:30 Niki de Saint Phalle: Wer ist das Monster – du oder ich?

lundi 12 monday

Votez cinéma ! Hundstage / Autriche 2002 / vostf all / 120’ / c / De : Ulrich Seidl / Avec : Maria Hofstätter, Erich Finsches, Alfred Mrwa Dans la banlieue de Vienne, pendant un week-end de canicule, six personnages vont voir leurs destins s’entrecroiser. La chaleur est oppressante, les corps sont moites, les esprits s’échauffent, la nuit est gorgée d’alcool, de sexe et de violence. Ce tableau au vitriol d’une société en décomposition est un film choc qui se reçoit comme un coup de poing à l’estomac. La canicule abrutissante réduit ces êtres humains à l’état de monstres ordinaires... "Pour moi, c’est un de ces films qui me font croire au cinéma. C’est pourquoi je trouve qu’il est particulièrement bien placé à la Cinémathèque, car c’est ici que j’ai vécu mes premières grandes sensations de cinéma en tant que spectateur et où j’ai commencé à construire des rêves qui m’accompagnent et me nourissent jusque dans ma vie professionnelle d’aujourd’hui." (Vicky Krieps)  

mardi 20 tuesday

Abécédaire des arts plastiques au cinéma France 2007 / vo / 125’ / c / De : Martin Provost / Avec : Yolande Moreau, Ulrich Tukur, Anne Bennent / 7 Césars Au début du siècle dernier,

www.citymag.lu

27

Abécédaire des arts plastiques au cinéma Allemagne 1996 / vo / 93’ / c / De : Peter Schamoni / Avec : Niki de Saint Phalle, Jean Tinguely Reportages et assemblages de

20:30 Femme entre chien et loup

Votez cinéma ! Een vrouw tussen hond en wolf / Belgique-France 1979 / vf / 105’ / c / De : André Delvaux / Avec : Marie-Christine Barrault, Roger Van Hoole, Rutger Hauer À Anvers, pendant la dernière guerre, une jeune femme heureuse, bien que délaissée par un mari collaborateur, découvre l’amour-passion dans les bras d’un résistant... "Je me souviens très précisément de la sortie, en 1979, de ‘Vrouw tussen hond en wolf’ (‘Femme entre chien et loup’) d’André Delvaux. Alors que je faisais mes études en Belgique, je découvris à travers ce film la face cachée, le côté conflictuel d’un pays déchiré entre deux types de cultures. Ce n’est que quelques années plus tard, en lisant ‘Le Chagrin des Belges’ et les romans de Erwin Mortier que j’ai compris le véritable dilemme de Lieve (MarieChristine Barrault), cette jeune femme prise entre deux feux : son amour pour un nationaliste flamand et un résistant francophone. Rendons hommage à André Delvaux, merveilleux cinéaste de la belgitude, mort il y a bientôt 10 ans." (Olivier Frank)  

mercredi 21 wednesday

20:30 Le Destin

Votez cinéma ! Al Massir Égypte-France 1997 / vostf / 135’ / c / De : Youssef Chahine / Avec : Nour El Cherif, Mahmoud Hemida, Safia El Emary À partir du récit de la vie d’Averroès, philosophe et médecin arabe en Andalousie au 12e siècle, Chahine, qui a eu maille à partir avec l’intégrisme dans son pays, délivre un message de tolérance et réalise un film cosmopolite et baroque, qui ne laisse pas indifférent... "Un film égyptien en clin d’œil à la cinématographie du MoyenOrient, riche et engagée, ce qui me séduit par-dessus tout. Le réalisateur Youssef Chahine, symbole du cinéma égyptien, n’a cessé au travers de son univers artistique de dénoncer la bêtise et l’intégrisme. À première vue, le film peut dérouter par son mélange des genres, passant du western à la comédie musicale et au péplum, mais reste étonnamment d’actualité ! En 1997, il remporte le grand prix du cinquantième anniversaire du Festival de Cannes (Jubilé d’or commémoratif). Printemps ou été arabe, le cinéma devra toujours s’indigner contre le fanatisme !" (Gladys Lazareff)   

22

jeudi thursday 20:30 Something Wild

Votez cinéma ! USA 1986 / vo / 113’ / c / De : Jonathan Demme / Avec : Jeff Bridges, Melanie Griffith, Ray Liotta Charles, un bourgeois bien rangé, à l’existence tranquille, voit sa vie bouleversée par l’arrivée dans sa voiture de la très sexy et séduisante Audrey. Tous deux s’offrent le temps d’un week-end une fugue pleine de péripéties, dramatiques ou burlesques, mais toujours surprenantes. Cette escapade prendra toutefois une tournure dangereuse avec la

rencontre de l’étrange mari d’Audrey... "One of my favorite 80’s movies. A romantic comedy and a road movie and something else too. Very schizophrenic. Really good." (Govinda Van Maele)

vendredi 23 friday

20:30 Les Valseuses

Votez cinéma ! France 1974 / vo / 115’ / c / De : Bertrand Blier / Avec : Gérard Depardieu, Miou-Miou, Patrick Dewaere, Jeanne Moreau, Isabelle Huppert "‘On n’est pas bien là ? Paisibles, à la fraîche, décontractés du gland, et on bandera quand on aura envie de bander...’ Une perle parmi le chapelet de répliques de cette histoire écrite et réalisée par l’iconoclaste Bertrand Blier mettant en scène dans un road movie à la française trois jeunes acteurs des années 70 : la coiffeuse nunuche Miou-Miou, et deux petites frappes insolentes incarnées par Gérard Depardieu accompagné du regretté Patrick Dewaere, sans oublier bien entendu l’ex-taularde suicidaire campée par ‘la plus confirmée’ Jeanne Moreau, ainsi que la toute jeune Isabelle Huppert. Film cru et vrai à la fois, ‘Les Valseuses’ nous offre une vision sarcastique de la société française et de ses tabous des années septante, qui lors de sa sortie heurta nombre de critiques pudibonds et bien-pensants. Encore aujourd’hui, l’épopée de ces deux branleurs reste une bouffée d’air frais et n’a pas à pâlir face aux exercices du même style actuels. Je m’en voudrais de passer sous silence la mélancolique et légère bande originale composée par Stéphane Grappelli. Ce film est un monument du cinéma français, une provocation et une vulgarité assumées, de très très bons acteurs, une émanation de liberté..." (Christophe Peiffer)

lundi 26 monday

20:30 The Model

Go Russia – 2nd edition! Russie 2007 / vostang / 116’ / c / De : Tatyana Voronetskaya / Avec : Victoria Tolstoganova, Daniil Spivakovsky, Nikolay Fomenko, Vitaly Egorov, Tatyana Kravchenko / D’après la nouvelle "Three Men and One Woman and One More" de Yury Nagibin She was a high-society lioness. The artists painted her portraits and the poets devoted verses to her. But now Sofia Pshebyshevsky comes to Tiflis accompanied by Mr. Eschenbach...their mutual relations ready to burst at any moment. This is the drama of a collision of two worlds set before the background of prerevolutionary Russia.  

mardi 27 tuesday

20:30 Season of Mists

Go Russia – 2nd edition! Russie-GB 2008 / vostang / 100’ / c / De : Anna Tchernakova / Avec : Marina Blake, Ifan Huw Daffyd, Dudley Satton, Sergey

Chonishvili, Larissa Panchenko / Projection numérique / Awards: Best Actress (Marina Blake), Kinoshock, the XVI Film Festival of the CIS and Baltic Countries, 2008 Award for Outstanding Achievement (for direction, screenplay and cinematography), Faithful Heart film festival, Moscow, 2008 Best Actress (Marina Blake), Faithful Heart film festival, Moscow, 2008 films Marina, a forty-year-old Russian woman, lives in a small village in South Leicestershire in England. Seven years ago she married Gregory, a village garage owner whom she met when he came to Russia to see Ipswich Town playing against Torpedo Moscow, and moved to England with her then five-year-old daughter in the hope of happiness and a secure future for her child. A journalist and a writer in her previous life, she now works as a local hairdresser and in her spare time writes for the parish magazine. Gregory loves her, and her daughter seems to flourish in a private school, but Marina doesn’t feel happy and satisfied with her life – but can’t really explain why. The feeling increases when she goes to London to meet Valentina, an old friend who is visiting from Moscow. Valentina has become a successful writer and Marina asks herself whether maybe she could also write books in Russian...

mercredi 28 wednesday

20:30 Bugs

Go Russia – 2nd edition! Russie 2010 / vostang / 111’ / c / De : Andrey Bogatyrev / Avec : Aleksey Bochenin, Pavel Abramenkov, Olga Aksenova / Projection numérique Two characters, two generations. One is 68 with a Soviet Union background, the other one is 23 and without any targets in his life. They don’t know each other and they can’t cope with the new Russian reality.

29

jeudi thursday 20:30 Ten Winters

Go Russia – 2nd edition! Russie-Italie 2009 / vostang / 99’ / c / De : Valerio Mieli / Avec : Isabella Ragonese, Michele Riondino, Glenn Blackhall, Sergey Zhigunov / Projection numérique / Awards: Best New Director (Valerio Mieli), David di Donatello Awards, 2009 Best Actress (Isabella Ragnese), Flaiano Film Festival, 2009 It’s the winter of 1999. A water bus is crossing the Venice lagoon. Camilla, a shy eighteen-year-old, who has recently arrived in the city from a country village to study Russian literature, notices a boy in the crowd. He too is carrying a suitcase, he too has just arrived. They start exchanging glances: she’s shy, he’s more outgoing. Silvestro is the same age as Camilla, but unlike her, he hides his inexperience behind a naive jauntiness. When the water bus reaches the landing stage, he decides to follow the girl through the foggy alley ways of an island in the lagoon... Thus begins a ten-year-long adventure

that sees the two live their student life in Venice and continue on to the alienating frenzy of Moscow...

vendredi 30 friday

20:30 Friday, the 12th

Go Russia – 2nd edition! Russie 2009 / vostang / 87’ / c / De : Vladimir Zajkin / Avec : Nikita Visotsky, Sergey Medvedev, Anna Slynko, Michael Efremov, Elena Birjukova If the cop envies the maniac who brutally kills girls on Fridays, it means that something is wrong in the city. If love starts with stabbing a fork in the neck of somebody, it means that something is wrong with love. If the owner of a brothel loves a cop, it means that the brothel is obviously neglected. Of course, it is not necessary to think about it. But Friday the 12th comes and blood flows again in the streets. Why does it not happen on Friday the 13th? Because it is a black comedy, of course!

22:00 Filmreakter Double Feature: Night #4: Horror of Mario Bava

Black Sunday / Italie 1960 / 87’ / De : Mario Bava / Avec : Barbara Steele, John Richardson, Ivo Garrani, Arturo Dominici Accusée de sorcellerie et de vampirisme par son propre frère, la Princesse Asa est exécutée devant une foule hargneuse. La Princesse trouve rapidement la mort lorsqu’un masque à l’effigie de Satan et rempli de piques lui est planté au visage à coups de massue ! Deux siècles se sont écoulés lorsque deux médecins sont victimes d’un accident de carriole. Pendant que leur chauffeur exécute les réparations, les deux hommes s’aventurent dans les environs. Ils entrent dans une crypte où repose le cercueil d’Asa. En voulant chasser une chauve-souris, un des docteurs brise le cercueil, réveillant ainsi la Princesse. Cette dernière débute alors une vengeance sanglante auprès de ses descendants. Bahía de sangre / Italie 1971 / 84’ / De : Mario Bava / Avec : Claudine Auger, Luigi Pistilli, Claudio Camaso, Anna Maria Rosati et Chris Avram Une vieille dame en chaise roulante est sauvagement assassinée par son mari qui veut faire passer le tout pour un suicide. Alors qu’il contemple le corps inanimé de sa femme, l’homme est sévèrement poignardé à mort par un étranger !

september'11  city agenda luxembourg


CULTURE & GOING OUT A COMPREHENSIVE LISTING OF CITY VENUES AND CONTACT DETAILS. PLUS A GUIDE TO CITY RESTAURANTS AND BARS. Une liste exhaustive des lieux de loisir et leurs coordonnées, ainsi qu’un guide des bars et restaurants.

Luxembourg city tourist office 1 30, place Guillaume II Bureau d’accueil touristique Lu-sa : 9-19h, di : 10-18h Communication et marketing : Promotes culture and tourism and the brand image of Luxembourg City. Promotion culturelle et touristique de Luxembourg-Ville et de son image de marque. Service Guidages Luxembourg Convention Bureau : Consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. Guided tours and organised programmes. Incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. Organisation de tours guidés et de programmes-cadres. Incoming, élaboration de forfaits touristiques. G 22 28 09 J touristinfo@lcto.lu www.lcto.lu

ART GALLERIES galeries D’ART 2 Artium Art Gallery 11c, boulevard Joseph II /  49, avenue Monterey G 26 44 00 66 J www.artium.lu

3 beaumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston Diderich G 46 23 43 J www.beaumontpublic.com

4 covart Gallery 23, rue Adolphe Fischer G 26 29 61 70 J www.covartgallery.com

5 Galerie Bernard Ceysson 2, rue Wiltheim G 26 26 22 08 J www.bernardceysson.com

6 Galerie Clairefontaine Espace 1 7, place Clairefontaine Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

7 Galerie Clairefontaine Espace 2 21, rue du Saint-Esprit Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

9 Galerie f. hessler 21, rue Astrid Me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h G 27 28 12 77 J www.galeriefhessler.lu

34

23

Cinémathèque Municipale 17, place du Théâtre G 29 12 59 (infos programme) J cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

bibliothèque Municipale cité 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J bibliotheque@vdl.lu www.vdl.lu

36

MUSEUMS musées

19

27

11

Café-Théâtre “Rocas” Place des Bains G 27 47 86 20 J www.rocas.lu

FondatIon de l’Architecture et de l’Ingénierie 1, rue de l’Aciérie G 42 75 55 J office@fondarch.lu www.fondarch.lu

Galerie Nordine Zidoun 101, rue Adolphe Fischer G 26 29 64 49 J www.galeriezidoun.com

20

21 CarréRotondes 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

13

22

Galerie Pascal Bello 74, avenue Gaston Diderich G Tel.: 26 45 97 73

CCR Abbaye de Neumünster 28, rue Münster G 26 20 52-1 J contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

14 Galerie Toxic 2, rue de l’Eau G 26 20 21 43 J www.galerietoxic.com

15 Konschthaus beim Engel 1, rue de la Loge Ma-di : 10-12h, 13-19h G 22 28 40

16 Lucien Schweitzer galerie et éditions 24, avenue Monterey G 23 616-56 J www.lucienschweitzer.lu

Nosbaum & Reding – art contemporain 4, rue Wiltheim Ma-sa : 12-18h G 26 19 05 55 J www.nosbaumreding.lu

23 Cercle Cité 3, rue Genistre G 47 96 26 29 Jinfo@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

24 Conservatoire de Musique 33, rue Charles Martel G 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) J cml@vdl.lu www.vdl.lu

25 d:qliq 17, rue du Saint-Esprit G 26 73 62 J info@dqliq.com www.dqliq.com

26 Den Atelier 54, rue de Hollerich G 49 54 85-1 J info@atelier.lu www.atelier.lu

21 Exit07 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

43 bibliothèque nationale 37, boulevard F.D. Roosevelt Ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h Médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 G 22 97 55-1 J info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

art schools écoles d’art 44

Banannefabrik 12, rue du Puits www.banannefabrik.lu

12

35 Ciné Utopia 16, avenue de la Faïencerie G 22 46 11 J www.utopolis.lu

Utopolis 45, avenue J.F. Kennedy G 42 95 11-1 J www.utopolis.lu

10

17

8

18

Galerie La Cité 1, rue Louvigny (1er étage) G 22 36 89 J www.lacite.lu

Galerie L’indépendance Dexia BIL 69, route d’Esch Lu-ve : 8-18h

libraries bibliothèques

LUXEMBOURG TICKET Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman (Limpertsberg) Reservation and purchase by telephone: Réservation et vente par téléphone : G 47 08 95-1 J www.luxembourgticket.lu Lu-ve : 10-18h30 Sales points in the city: Points de vente en ville : Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), Conservatoire de Musique (Merl), Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (Grund).

CULTURAL VENUES Espaces culturels

6

Galerie d’art Am Tunnel 16, rue Zithe G 40 15 24 50

CINEMAS Cinémas

Tickets Billetterie

18 Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman G 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

28 Kasemattentheater 14, rue du Puits G 29 12 81 J infos@kasenmattentheater www.kasemattentheater.lu

29 Philharmonie 1, place de l’Europe G 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) J info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

les amis des musées J info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

37 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain 41, rue Notre-Dame Lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h G 22 50 45 J info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

38

39 Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 14, rue du Saint-Esprit Ma-di : 10-18h, je : 10-20h G 47 96 45 00 J musee@vdl.lu www.mhvl.lu

30

40 Musée National d’Histoire et d’Art Marché-aux-Poissons Ma-di : 10-17h G 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) J musee@mnha.lu www.mnha.lu

31

32 Théâtre National du Luxembourg 194, route de Longwy G 26 44 12 70 J info@tnl.lu www.tnl.lu

33 TOL – Théâtre Ouvert Luxembourg 143, route de Thionville G 49 31 66 J tol@tol.lu www.tol.lu

19 Trois C-L 12, rue du Puits G 40 45 69 J danse@danse.lu www.danse.lu

45 école d’art contemporain 117, rue de Hollerich G 49 46 16 J ecoleart@ecoledartcontemporain.lu www.ecoledartcontemporain.lu

Mudam – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen Me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h G 45 37 85-1 J info@mudam.lu www.mudam.lu

Théâtre des Capucins 9, place du Théâtre G 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

Théâtre du Centaure 4, Grand-Rue G 22 28 28 J centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

cercle européen pour la propagation des arts Lycée Technique des Arts et Métiers 19, rue Guillaume Schneider G 40 99 20 (9-11h) J cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

41 Natur Musée – Musée National d’Histoire Naturelle 25, rue Münster Ma-di : 10-18h G 46 22 33-1 J musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

42 Villa vauban – musée d’art de la ville de luxembourg 18, avenue Émile Reuter Lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h G 47 96 45 65 J www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

, SPORT SERVICES G nd ses a & SHOPPIN ddres age 26 a l u f p e

n us Find g guide o in shopp Magazine s utiles y se 6 of Cit z les adres à la page 2 ve g u in o r p t p e R sho guide ine z et un Maga y it C du

culture going out


44

29 18 38

35

3

20

34

42 30

31 40 17

23 1

5 1

16

15

10

9 32 24 13 3

22

14 37

6

43

39

41

7 25 2

2

catclub

8

18, rue de l’Alcérie | L-1112 Hollerich / Luxembourg Tél. : 40 08 15 69 | www.catclub.lu | info@catclub.lu

4

2 CDVcatclub_new.indd 1

22.02.2011 17:34:31 Uhr

11

12

Cuisine Asiatique Nouveau concept unique au Luxembourg

4

45

JS

5, rue du Saint-Esprit L-1475 Luxembourg Tél : 22 01 21

26 19 28 27

1 21

www.jsrestaurant.lu 3

Une représentation de votre établissement par l’image. un impact déterminant pour votre cible en plein cœur de la ville.

33

4

Découvrez notre sélection de 112 Whiskies

Contactez notre régie Appelez Mélanie au : 27 17 27 27-39 ou au 691 355 345 Ouvert tous les jours de 10h30 à 1h00 et les samedis et dimanches de 11h00 à 1h00. 12, boulevard Royal • L-2449 Luxembourg www.leroyalluxembourg.com

36


prochainement

BOB DYLAN / mark knopfler E 21/10 I Rockhal J www.rockhal.lu James Blunt E 24/10 I Rockhal J www.atelier.lu Ring Saga E 02-04/12 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Free subscription Abonnement gratuit Abonnement gratuit Free subscription

For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché and foreign commuters (subscribe to your workplace ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur address in Luxembourg) votre lieu de travail à Luxembourg) Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail and foreign commuters (subscribe to your workplace à Luxembourg) address in Luxembourg) Send an email with your name and full address to/ Envoyez vos coordonnées par mail à / Envoyez vos coordonnées par mail à : citymag@vdl.lu Send an email with your name and full address to : Ou téléphonez au 47 96 41 14 citymag@vdl.lu ou téléphonez au 47 96 41 14 City Mag abroad / à l'étranger : City Mag l'étranger / abroad : Envoyez vosàcoordonnées par mail à citymag@vdl.lu téléphonez au +352 47 à96 41 14. Envoyezouvos coordonnées par mail Participation aux frais de l'ordre de 10 47 EUR96par citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 41an 14. (11 numéros) à virer MM Publishing Participation aux frais deàl'ordre de 10 EURS.A. : par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. : Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or send call +352 47 96 41your 14 and transfer 10address EUR to cover postage Please an email with name and full to citymag@vdl.lu oforthe editions published during the year to MM Publishing S.A.: call11+352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage ofIBAN the 11 editions during year to Publishing S.A.: LU87 0019published 1655 8851 4000the / Code BicMM / Swift BCEELULL. IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / Swift BCEELULL.

LUXEMBOURG FESTIVAL

ve

À l’initiative de la Philharmonie et du Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg, le festival vous offre plus de 30 productions de très haut niveau : opéra, danse, musique symphonique, musique de chambre, musique du monde, jazz, etc. An initiative of the Philharmonie and the Grand Théâtre, the festival stages some 30 productions of the highest quality including opera, dance, classical music, world music, jazz, etc. J www.luxembourgfestival.lu

r awa r D · ropean D

Bruno Mars E 17/10 I Rockhal J www.atelier.lu

1er octobre-30 novembre

eu

We advise you to get tickets now for the following shows that are likely to sell out: Nous vous conseillons d'acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants :

OURS 010 · si l s2

Réservez de suite !

manifestations 2011 – la sélection du lcto

i G n awa r D

Book Early!

es

30

GOOD DESIGN AWARD 2010

8 octobre

NUIT DES MUSÉES

Le groupement d’stater muséeën organise la 11e édition de la Nuit des Musées, une nocturne spéciale qui met en lumière la vie culturelle à Luxembourg « after dark » ! Entre 18 h et 1 h du matin (entrée jusqu’à minuit), les musées proposent des visites guidées spécifiques, des rencontres d’artistes, des interventions musicales, des performances, de la danse, etc. Chaque musée vous réserve également une surprise culinaire. Une navette gratuite relie les différents sites. The stater muséeën group is hosting the 11th edition of the Night of the Museums, highlighting the cultural life of Luxembourg after dark. Museums will be open between 6 p.m. and 1 a.m. (entrances open until midnight) and will offer guided tours, meetings with artists, performances and musical accompaniment. Each museum will also be serving up a culinary speciality. A free shuttle bus operates between the different sites. J www.statermuseeen.lu

est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg / is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an / published 11 times a year Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur.

Octobre-novembre

© Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

FESTIVAL LIVE AT VAUBAN

Véritable institution, ce festival propose des concerts amplifiés rock, pop, blues. Now a real institution, the festival showcases international rock, pop and blues artists. J www.liveatvauban.lu

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT :

Octobre-décembre

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu

Une série de concerts gratuits, organisés deux fois par mois les vendredis, propose aux travailleurs, aux adeptes du shopping et aux visiteurs de la ville de changer leurs habitudes pour la pause déjeuner... A series of free concerts, twice a month on Fridays, that offer workers, shoppers and visitors to the city an alternative way to spend their lunch break. J www.lcto.lu

RESPONSABLES RUBRIQUES /  IN CHARGE OF GENRES : Théâtre, danse / opéra, jeune public, expositions : Elvire Bastendorff J elvire.bastendorff@citymag.lu

10-13 novembre

J brigitte.bertelle@citymag.lu

CONCERTS DU MIDI

Musique classique Brigitte Bertelle

SCIENCE FESTIVAL

Musiques actuelles, événements, conférences, cinéma : Duncan Roberts J duncan.roberts@citymag.lu

Comme tous les deux ans, le Musée National d'Histoire Naturelle et le Fonds National de la Recherche mettent la science à l'honneur dans le cadre d'un festival. Très interactif, ce dernier permettra à tout visiteur (adulte ou enfant) de participer à des expériences et d'en apprendre davantage sur les sciences naturelles et les nouvelles technologies. The Natural History Museum and the Fonds National de la Recherche organise their bi-annual celebration of all things scientific. The festival is truly interactive, allowing visitors of all ages to take part in experiments and learn about natural science and new technologies. J www.science-festival.lu

cartographie / cartography : monopolka Sàrl GRAPHISME / layout :

J design@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

PUBLICITÉ / ADVERTISING :

Coming up

prochainement

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu

Afin de promouvoir au mieux votre événement, nous vous conseillons d’insérer en complément une publicité. Promote your event with even greater visibility by placing a complementary advertisement. Impression / PRINT : Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr.

Please Recycle

Photo: Michel Szabo

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

TORI AMOS

OPL / KRIVINE / NOSBAUM

La Didone

Enigmatic, charismatic talent Tori Amos brings her Night of the Hunters tour to Luxembourg for a show that promises to be quite different. The new album is, after all, released on classical music label Deutsche Grammophon and is described by Tori as “a 21st century song cycle inspired by classical music themes spanning over 400 years.” Énigmatique, charismatique et pleine de talent, la chanteuse Tori Amos est attendue à Luxembourg pour la présentation de son nouvel album intitulé Night of the Hunters à l'occasion d'un concert qui promet bien des surprises. Ce nouvel opus sortira sous le label classique Deutsche Grammophon. Tori nous révèle qu'« il s'agit d'un cycle de mélodies inspirées de thèmes musicaux classiques couvrant 400 ans d'histoire mais transposées au 21e siècle ». I den Atelier

Emmanuel Krivine conducts the OPL, pianist David Fray, soprano Véronique Nosbaum, Baritone-Bass Alain Buet and with Frank Agsteribbe leading the CantoLX choir in a performance of Prokofiev’s Classical Symphony, Ravel’s Piano Concerto in G major and Fauré’s Requiem op. 48. Prokofiev’s first symphony is considered by some to be one of the first examples of neoclassical composition. À la tête de l'OPL, Emmanuel Krivine dirigera le pianiste David Fray, la soprano Véronique Nosbaum, le baryton-basse Alain Buet ainsi que Frank Agsteribbe, le chef de chœur de CantoLX pour présenter au public la Symphonie n° 1 de Prokofiev, le Concerto en sol de Ravel et le Requiem op. 48 de Fauré. Certains considèrent la première symphonie de Prokofiev comme l'une des premières compositions néoclassiques. I Philharmonie

Nobody who saw the marvellous production of Il Sant’Alessio, directed by William Christie as head of the Arts Florissants, at the Grand Théâtre will have forgotten the experience. Théâtre de Caen has decided to renew that collaboration with La Didone by Pietro Francesco Cavalli, which is based on a libretto inspired by the fourth book of Virgil’s Aeneid. Aucun des spectateurs du Grand Théâtre n’a oublié le merveilleux Il Sant’Alessio de Landi, dirigé par William Christie à la tête de ses Arts Florissants. Le Théâtre de Caen a décidé de renouveler cette collaboration avec La Didone de Pietro Francesco Cavalli. La Didone est créée le 1er mars 1641 à Venise, sur un livret inspiré du livre IV de L’Énéide. I Grand Théâtre

october 04 octobre

september'11  city agenda luxembourg

october 21 octobre

october 26 &  28 octobre

Prochaine parution / NEXT EDITION : 28/09/2011

Organisateurs / producteurs : Pour apparaître dans les pages du City Agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande Région. Deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net : Édition octobre 05.09.2011 Édition novembre 03.10.2011 OrganisERs / producERS / PROMOTERS: To ensure inclusion of your event in the second section, City Agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater Region’s culture portal. Deadline for submissions via plurio.net: October edition 05.09.2011 November edition 03.10.2011

Luxembourg fait partie, avec Metz, Sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier QuattroPole : www.quattropole.org Luxembourg is a member, alongside Metz, Saarbrücken and Trier, of the cross-border QuattroPole network: www.quattropole.org

www.citymag.lu


Besoin d’assistance ? Appelez le (+352) 26 000.

L’ACL vous offre 3 mois !

Devenez membre pour l’année 2012 et profitez gratuitement de votre affiliation jusqu’à fin 2011* Pour vous inscrire, rendez-vous sur www.acl.lu ou bien dans nos locaux à Bertrange ou Diekirch.

* Offre valable à partir du 3 octobre 2011 pour les cartes « Luxembourg », « Europe » et « Monde ».


Samedi, 10.9.2011 | 11h00-24h00 Place Guillaume II & Place d'Armes

organisé en faveur de

Khaled Summer in the City closing act

Place d'Armes: The Song Travellers, Saarbrück Libre, Savoy Truffle, Keebo Place Guillaume II: Heavy Petrol & the Greyhounds, The Yupps, Project 54, Abdou Day Organisation:

www.summerinthecity.lu Informations: Luxembourg City Tourist Office | Place Guillaume II | www.lcto.lu | www.sosve.lu | Tel. (+352) 22 28 09


september'11 CITY AGENDA LUXEMBOURG


City Magazine 0911