Page 1

Laurent'S CITY MAGAZINE LUXEMBOURG · AbrËLL'11

The graphic designer is passionate about bicycles and says cycling in the capital city is joy. Ce graphiste est un passionnÉ de vÉlo et il affirme que faire du vÉlo dans la capitale luxembourgeoise est un vrai plaisir. Nduncan roberts  Ojulien becker

l

aurent Daubach does as much as he can by bike. “I find the streets here quite easy to ride, not at all dangerous or difficult as some people claim.” But Laurent doesn’t just commute by bike, he also has different bikes for different occasions – for sport, shopping, and even for playing bike polo. He even uses the city’s vel’oh! bikes for short distances when visiting clients. “Bicycles have been a long standing passion,” he explains. Luxembourg could have more bicycle users, but Laurent understands that many commuters come from outside the city, even from across the borders, so cycling is not really an option for them. But he does not subscribe to the view that people in Luxembourg with their luxury cars still see cycling as a poor man’s mode of transport. “People who cycle realise what a true luxury it is,” he says. Q

www.citymag.lu 

“People who cycle realise what a true luxury it is.” « Les gens qui font du vélo se rendent compte que c’est un vrai luxe. » Laurent Daubach

L

aurent Daubach se déplace en vélo chaque fois qu’il le peut. « Je trouve les rues de la capitale faciles à parcourir en vélo et pas du tout dan gereuses ou difficiles, comme certains le prétendent. » Mais Laurent ne se contente pas d’aller au travail en vélo : il en possède plusieurs pour différentes occasions – pour faire du sport, faire ses courses et même jouer au polo-vélo. Il se sert aussi des « vel’oh » de la ville pour de courts trajets lorsqu’il doit rencontrer des clients. « Le vélo est une passion depuis longtemps », explique-t-il. La ville de Luxembourg pourrait compter davantage d’utilisateurs de vélos, mais Laurent sait que de nombreux navetteurs viennent de l’extérieur de la capitale, et parfois même de pays frontaliers, donc le vélo ne représente pas vraiment une option pour eux. Mais il ne partage pas l’opinion selon laquelle les résidents luxembourgeois, avec leurs voitures de luxe, considèrent encore le vélo comme le moyen de transport du pauvre. « Les gens qui font du vélo se rendent compte que c’est un vrai luxe », dit-il. Q

LAurent's  city magazine luxembourg


Coordonnées: Nom, Prénom

Numéro de sécurité sociale ou date de naissance

N°, rue

Code postal, Localité

Téléphone privé

E-mail

En cas d’une affiliation familiale veuillez lister ci-après les coordonnées des membres de la famille: Nom, Prénom:

Date de naissance

□ m/f□

Nom, Prénom:

Date de naissance

□ m/f□

Nom, Prénom:

Date de naissance

□ m/f□

Epoux (se), Conjoint(e)

Enfants Enfants

Date

Signature


03 Terrace Charter

Content Sommaire

Ennert Ons...

Faces

Entre Nous/Between us

Paul Helminger on the image of public spaces in the capital city. Paul Helminger s’exprime sur l’image des espaces publics de la capitale.

08

Anne Darin

14

Céline Agnes

Aisling Mc Inerney 18 Adam Walder & Daniel Clarens Benoît Canal Tim Probyn & Henrik Jensen 20 Elisabet Johannesdottir Djuna Bernard

stories Cercle-Cité

04 freshly renovated History The building on the place d’Armes re-opens to the public

Film festival

Relais pour la Vie

Cats

Family fun

06 Discovery Zone connects with Luxembourg 07 A show of solidarity

Dining establishments on the Place d’Armes have agreed to install furniture and accessories that comply with a new Terrace Charter. Les restaurateurs de la Place d’Armes ont acceptÉ d’installer du mobilier et des accessoires conformes À la charte des terrasses. NDuncan Roberts ODavid Laurent/Wide

Why is the Terrace Charter being introduced now? It is part of the process whereby we want to make public spaces in the city reflect the quality that we consider expresses the city’s everyday identity. This includes everything from street lighting to the road surface, from the way buildings are illuminated to the type of furniture used in public spaces. We wanted to start with the place d’Armes, which is variously referred to as the ‘salon de la ville’, in the context of the inauguration of the Cercle and the entire Cercle-Cité complex becoming operational.

What does the Charter itself involve? With the help of specialist consultants, and after discussions with the owners of the establishments with terraces on the place d’Armes, we worked out a charter to determine how they could use the public space at their disposal. The colour scheme range was determined by taking into account the materials that are used around the square, which is largely Luxembourg sandstone, so that there is harmony. The range of furniture that is available is also varied in style and price. The charter includes provision that allows the terraces to open throughout the year and gives indications about how they could be heated during the colder weather. Another issue has been the separation of terraces from each other. So now we have agreed what those separating elements should look like and that they should be transparent above a certain height, so that we don’t lose the openness of the space. The idea is to give the place d’Armes an elegant image as the city’s ‘living room’. We have also identified a new illumination scheme for the Cercle building and the square as a whole.

Will the scheme be extended to other public squares? It’s a pilot project, but the concept of giving the squares an identity has already been decided. Clearly place de Paris will have a different look from the place d’Armes, and quite likely the Knuedler as well. It is a further step in expressing the city’s high quality character through its public spaces. Quite a bit of work still needs to be done. We are also in the process of replacing the lighting in the rue Phillipe II and Grand-Rue, because the pedestrian area needs a new look; though that is a long-term effort. Q

www.citymag.lu

Pourquoi une charte des terrasses, aujourd’hui ? Elle s’inscrit dans un processus global : nous souhaitons que les espaces publics reflètent la qualité qui, à nos yeux, exprime l’identité de la ville au quotidien. Cela concerne aussi bien l’éclairage urbain que la surface des chaussées, l’illumination des bâtiments ou le type de mobilier urbain dans les espaces publics. Nous avons voulu commencer par la place d’Armes, souvent appelée le « salon de la ville », dans le cadre de l’inauguration du Cercle et la mise en opération de tout le complexe Cercle-Cité.

Qu’implique cette charte ? Après consultation de spécialistes et discussions avec les propriétaires d’établissements à terrasses sur la place d’Armes, nous avons élaboré une charte déterminant l’usage de l’espace public mis à leur disposition. Le choix de la gamme de couleurs a tenu compte des matériaux présents dans le périmètre de la place, à savoir principalement du grès de Luxembourg, afin de créer une harmonie. La gamme de mobilier disponible offre une grande variété de styles et de prix. La charte prévoit aussi que les terrasses peuvent être opérationnelles toute l’année et renseigne sur les différentes possibilités de chauffage pendant la saison froide. La délimitation des terrasses a été un autre problème. Nous sommes maintenant d’accord sur les éléments de séparation qui doivent être transparents à partir d’une certaine hauteur, afin de garder le côté « ouvert » des lieux. L’idée est de donner à la place d’Armes une image élégante de « salon » de la ville. Nous avons également décidé un nouveau plan d’illumination du Cercle et de la place en général.

Ce plan sera-t-il Élargi À d’autres places publiques ? C’est un projet pilote, mais le concept d’une identité visuelle pour chaque place a déjà été retenu. La place de Paris sera différente de la place d’Armes, comme le sera le Knuedler, en toute vraisemblance. C’est un pas supplémentaire dans l’expression de la qualité de vie urbaine. Il y a encore beaucoup à faire. Nous sommes également en train de remplacer l’éclairage de la rue Phillipe II et de la Grand-Rue, car la zone piétonne doit changer d’aspect, mais c’est une entreprise à long terme. Q

opinion

g embour y of Lux The Cit the opinion g is seekin ag readers M y it of C cation. he publi about t an online te Comple naire and n questio o a draw t enter in iPad. n a in to w bourg e Luxem La Ville d naître l’avis n désire co rs de City Mag u . te c des le blication de la pu e à propos au questionnair z t e n d e n o m Rép gale ourrez é et vous p à un tirage au r participe agner un iPad. rg sort pou /opinion itymag.lu J www.c

10 Purring on the Knuedler S.d.S. Sport-wochen Fit for fun, competition and health 12 Duck Race celebrates 10th anniversary Quinzaine du Don

Collecte de la Croix-Rouge City memos

15 News in brief Grand Prix Elsy Jacobs

19 Celebrating women’s cycling Mois européen de la photographie

Luxembourg joins six capitals to celebrate the image

regulars

Neighbourhood watch 16 Centre At Your Service

22 Child-friendly restaurants Communities 24 Slovakia

26 city guide At second glance

29 The Cercle Municipal

they

Luxembourg

30 Niklaus Troxler LAurent's  city magazine luxembourg


04 Cercle-Cité

freshly renovated history Un bÂtiment historique rÉcemment rÉnovÉ

Jean Reitz, Lydie Polfer, Paul Helminger and Anouk Wies in the Grande Salle. Dans la Grande Salle.

Some five years after the public was last allowed in to the Cercle Municipal on the place d’Armes, the restored building hosts a special opening weekend. PrÈs de cinq ans aprÈs la fermeture au public du cercle municipal sur la place d‘Armes, le bÂtiment restauré rouvre ses portes lors d’un week-end spÉcial. NDuncan Roberts  ODavid Laurent / Wide

T

he building dominates the city’s central square to such an extent that many visitors unfamiliar with the capital assume it must be the Grand Ducal Palace or city hall. But even if the Cercle Municipal does not carry the same official prestige as either of those two buildings, it is still very much a part of the lives of Luxembourgers. It has hosted wedding celebrations and art exhibitions, corporate functions and gala dinners and even royal banquets on the occasion of state visits. And it was from the Cercle’s balcony that Crown Prince Jean – later Grand Duke – greeted the Luxembourg people upon the liberation of the country from Nazi occupation in September 1944. Five years ago the Cercle was closed to the public and a lengthy process of restoration, renovation and technical improvements was begun. But even more than that, the upper floor has been transformed into a conference centre that connects to the newly constructed Cité building across the rue Genistre (Lantergaass). The entire complex is now renamed the Cercle-Cité. And

LAurent's  city magazine luxembourg

the so-called Ratskeller, for long the home to an impressive 3-D model of the city, has been transformed into a proper exhibition space.

Behind the scenes “It is not a simple building, it can be something of a labyrinth,” says Cercle-Cité coordinator Anouk Wies. “Based on the re-openings of the Grand Théâtre and the Villa Vauban, we are expecting around 10,000 visitors over the weekend. People are eager to see what has been done with the building that has so many memories for so many of them.” Which is why, during the open-doors weekend, visitors to the Cercle will follow a specific route through the building. This will allow them to see the new and restored aspects of the historical Cercle, as well as a glimpse behind the scenes.

Bel étage The tour begins with entertainment organised by CAPEL (the city’s Centre d’animation pédagogique et de loisirs) as people queue to enter the Cercle. “We are working with all the different services of the city, including the Photothèque, the theatres and museums, to make the event as interesting and entertaining as possible,” Wies explains. Indeed, the Photothèque will use the Cercle’s new exhibition space in the Ratskeller for its annual summer exhibition – the gallery will have a separate entrance via the rue Curé. During the opening weekend, there will be an

exhibition featuring some of the Cercle’s more historical moments, including state visits by Queen Elizabeth II and former French president François Mitterrand. What most visitors will want to see is the restored bel étage - the floor that houses the Grande Salle (the main banquet room) and the Salon Bleu. On the surface, not much has changed, but Wies explains that much of the work involved strengthening floors and installing sophisticated safety equipment. The main room will still be available for private and corporate dinners and functions and can seat around 250 people – though the Salon Bleu (which has retained its blue wallpaper) can also be used to accommodate more. Demonstrations of dancing will take place under the Grand Salon’s impressive chandelier, while out in the foyer Luxembourg’s barmen will be mixing mini-cocktails and TransFair Minka will be serving tiny portions of fair-trade tea and coffee. Visitors will also be able to see the new fifth floor conference centre comprising four rooms and a 48-seat auditorium. These will be occupied during the weekend by kids taking part in a workshop led by Bruno Baltzer as part of the Discovery Zone film festival (see page 6). The tour ends with a walk across the glass bridge into the modern part of the Cercle-Cité complex, which is now a shining symbol of the city’s blending of the old and new, of tradition with contemporary. And all slap bang in the centre of the capital. Q

www.citymag.lu


05

Public access

Open House portes ouvertes

1.

2. 1. A glass bridge links the old Cercle with the new Cité. Un pont en verre relie le vieux Cercle au nouveau Cité.

3.

2. Final restoration work on the Cercle’s grand staircase. Les derniers travaux de restauration du grand escalier du Cercle. 3. The foyer area of the bel étage. Le foyer du bel étage.

L

e bâtiment domine la place centrale de la ville d’une façon telle que les visiteurs qui ne la connaissent pas supposent qu’il s’agit du Palais Grand-Ducal ou de l’Hôtel de Ville. Mais même si le Cercle Municipal ne bénéficie pas du même prestige officiel que celui des deux bâtiments cités, il fait toujours bien partie de la vie des Luxembourgeois. En effet, celui-ci a été le lieu de mariages, d’expositions d’art, de réceptions d’entreprise et de dîners de gala, ainsi que de banquets royaux lors de visites officielles. C’est aussi depuis le balcon du Cercle que le prince héritier Jean – qui deviendra Grand-Duc – salua le peuple luxembourgeois après la libération du pays de l’occupation nazie en septembre 1944. Il y a cinq ans, le Cercle fut fermé au public et ce fut le début d’un long processus de restauration, rénovation et améliorations techniques. Sans oublier que l’étage supérieur a été transformé en centre de conférence relié au nouveau bâtiment Cité par la rue Genistre (Lantergaass). Le complexe entier a été renommé le Cercle-Cité. Le Ratskeller, qui a longtemps abrité une imposante maquette de la ville, a été transformé en un réel espace d’exposition.

En coulisses D’après Anouk Wies, coordinatrice du CercleCité, « il ne s’agit pas d’un simple bâtiment, il a quelque chose d’un labyrinthe. D’après les chiffres des réouvertures du Grand Théâtre et de la Villa Vauban, nous pouvons attendre près de 10 000 visi-

www.citymag.lu

“People are eager to see what has been done with the building that has so many memories for so many of them.” « Les gens sont impatients de découvrir ce qu’est devenu ce bâtiment qui rassemble tant de souvenirs pour nombre d’entre eux. » Anouk Wies

teurs sur le week-end. Les gens sont impatients de découvrir ce qu’est devenu ce bâtiment qui rassemble tant de souvenirs pour nombre d’entre eux. » C’est pour cette raison qu’au cours du week-end portes ouvertes, les visiteurs du Cercle suivront un parcours bien spécifique à travers le bâtiment. Cela leur permettra de repérer les nouveautés et les rénovations du Cercle historique, ainsi que d’apercevoir les coulisses.

Bel étage La visite débute par des animations organisées par le CAPEL (Centre d’animation pédagogique et de loisirs de la ville), dès que les visiteurs font la queue pour entrer dans le Cercle. « Nous travaillons avec les différents services de la ville, dont la Photothèque, les théâtres et musées, afin de rendre l’événement le plus intéressant et divertissant possible », explique Anouk Wies. En effet, la Photothèque utilisera le nouvel espace d’exposition du Cercle dans le Ratskeller pour son exposition estivale annuelle ; la galerie disposera d’une entrée séparée via la rue du Curé. Pendant ce week-end sera présentée une exposition des moments historiques les plus importants : la visite officielle de la Reine Elizabeth II et de l’ancien président français François Mitterrand, entre autres. Voici ce que la plupart des visiteurs veulent voir : le bel étage restauré, là où se trouve la Grande Salle (la salle de banquet principale) et le Salon Bleu. Au premier coup d’œil, tout semble ne pas avoir changé, mais Anouk Wies explique que l’essentiel

The Cercle re-opens to the public on the weekend of 30 April and 1 May. Visitors will be allowed into the building between 10 a.m. and 8 p.m. on 30 April and between 10 a.m. and 6 p.m. on 1 May. But they will have to follow a specific itinerary once inside the building. The route through the Cercle will be enlivened by various entertainment demonstrations and exhibitions. Upon exiting the tour, visitors will receive a token – based on the historical “jeton de la bière” – that allows them a free drink at any of the cafés on the place d’Armes. Le Cercle rouvrira ses portes le weekend du 30 avril et 1er mai. Les visiteurs auront accès au bâtiment entre 10 h et 20 h le 30 avril et de 10 h à 18 h le 1er mai. Mais une fois à l’intérieur du bâtiment, il leur faudra suivre un parcours bien spécifique. Celui-ci sera animé par plusieurs spectacles et expositions divertissants. À la fin de la visite, les visiteurs recevront un jeton – d’après l’historique « jeton de la bière » – pour obtenir une boisson gratuite dans l‘un des cafés de la place d‘Armes.

des travaux a consisté à renforcer les sols et installer un équipement de sécurité évolué. La salle principale pourra toujours accueillir des dîners et réceptions privés et d’entreprise, et aura une capacité d’environ 250 places. Le Salon Bleu, qui a conservé sa tapisserie bleue, peut également être utilisé pour accueillir plus de personnes. Des démonstrations de danse se tiendront sous l’impressionnant lustre du Grand Salon, tandis que dans l’entrée, des barmen luxembourgeois prépareront des mini-cocktails, et TransFair Minka servira de petites portions de thé et café issus du commerce équitable. Les visiteurs pourront également voir le centre de conférence du cinquième étage, comprenant quatre salles et une grande salle de conférence de 48 places. Au cours du week-end, celles-ci seront occupées par des enfants participant à un atelier dirigé par Bruno Baltzer, dans le cadre du festival du film Discovery Zone (voir page 6). La visite s’achèvera sur la traversée du pont en verre en direction de la partie moderne du complexe CercleCité, aujourd’hui symbole de la cohabitation du nouveau et de l’ancien dans la ville, de la tradition et de l’époque contemporaine. Et tout cela en plein cœur de la capitale. Q

J www.cerclecite.lu

LAurent's  city magazine luxembourg


06 Film festival

Discovery Zone connects with Luxembourg Discovery Zone associÉ au Luxembourg

1.

2.

The Ville de Luxembourg’s new film festival opens later this month. Finding its own identity, Discovery Zone also celebrates its local roots. Le nouveau festival du film de la Ville de Luxembourg dÉbute dans le courant du mois. Ayant sa propre identitÉ, Discovery Zone cÉlÈbre Également ses racines locales. NDuncan Roberts

A

3. 1. Acclaimed actress Michelle Williams stars in Blue Valentine. L’actrice Michelle Williams, encensée par la critique, est la vedette de Blue Valentine. 2. Pierre Hansen’s Der Solist starring André Jung is one of the Luxembourg short films being screened at Discovery Zone. Der Solist de Pierre Hansen, mettant en scène André Jung, figure parmi les courts métrages luxembourgeois qui seront projetés au Discovery Zone. 3. Discovery Zone – the new festival’s image. Discovery Zone – la nouvelle image du festival.

fter three editions under the guise of the DirActor’s film festival, the Luxembourg City Filmfestival returns this year with a new concept. Discovery Zone, as the new name suggests, is all about helping audiences find new films or new aspects to cinema. In its first edition, the festival programmers have already set the tone by selecting what one might call an anti-popcorn programme. The festival has three distinct pillars. Its “Discover: selected” programme features a choice of interesting films that are unlikely to be given a general release in Luxembourg. The programmers chose films that have garnered critical acclaim at preceding festivals, such as Sundance, Toronto, Berlin and Cannes, but that have not yet been screened in Luxembourg or the greater region. Among the films already confirmed are bizarre Greek fantasy Dogtooth, Takashi Miike’s samurai epic 13 Assassins and acclaimed marriage drama Blue Valentine. The idea is to promote cinema culture, but to strike a happy medium between art house and accessibility. Emphasis is also placed on a programme of screenings, events and projects for youngsters aged between 6 and 18. Education via images is something the festival really wants to develop. The older section, for 12-18 year olds, is being organised in association with the Hautnah festival, and already features a workshop with photographer Bruno Baltzer at which youngsters will create a film of videos they take with their smartphones during the opening weekend of the Cercle Municipal (see pages 4-5). The third main pillar of the festival is its “Discover: Hot Docs”. Documentaries have become more and more popular thanks to films such as Fahrenheit 9/11 and Into The Void, as a new wave of documentary makers emerges. The Discovery Zone selection includes Julien Temple’s Oil City Confidential (about British band Dr. Feelgood) and the high acclaimed Afghanistan combat zone film Restrepo, as well as Govinda van Maele’s local film about the Luxembourg alternative music scene Rocdoc. It is this local aspect that Discovery Zone really wants to push. The festival is collaborating with representatives from all of the local film industry associations and institutions. And to underline the Luxembourg aspect, the closing night will feature a selection of short films with a Luxembourg connection, including the latest efforts by Laura Schroeder and Eileen Byrne and Pierre Hansen’s Der Solist. More details in the May edition of City Magazine. Q

J www.discoveryzone.lu

laurent's  city magazine luxembourg

A

près trois éditions sous la forme d’un festival du film d’acteurs/metteurs en scène, le Festival du cinéma de la Ville de Luxembourg revient cette année avec un nouveau concept. Discovery Zone, comme le laisse entendre le nouveau nom, doit permettre au public de découvrir de nouveaux films ou de nouveaux aspects du cinéma. Dans sa première édition, les programmateurs du festival donnent le ton avec une sélection de films que l’on pourrait qualifier de ‘anti-popcorn’. Le festival repose sur trois piliers. Le programme « Discover : selected » présente une sélection de films intéressants dont la sortie générale au Luxembourg est peu probable. Les programmateurs ont sélectionné des films ayant été acclamés par la critique lors de précédents festivals tels qu’au Sundance, à Toronto, à Berlin et à Cannes, mais qui n’ont pas encore été diffusés au Luxembourg ou dans la Grande Région. Parmi les films d’ores et déjà confirmés figurent le film fantaisie grec Canine, l’épopée de samouraï de Takashi Miike 13 Tueurs et le drame sur le mariage, encensé par la critique, Blue Valentine. L’idée est de promouvoir la culture cinématographique, mais aussi de trouver un compromis entre cinéma d’art et d’essai et cinéma accessible à tous. L’accent est également mis sur un programme de projections, événements et projets pour les jeunes entre 6 et 18 ans. L’éducation à l’image est un point que le festival souhaite réellement développer. La section pour ceux âgés de 12 à 18 ans est organisée en association avec le festival Hautnah et propose déjà un atelier avec le photographe Bruno Baltzer dans lequel les jeunes pourront créer un film ou des vidéos prises avec leur smartphone lors du week-end portes ouvertes du Cercle Municipal (voir pages 4 et 5). Le troisième pilier principal du festival est la section « Discover : Hot Docs ». Les documentaires sont devenus de plus en plus populaires grâce aux films comme Fahrenheit 9/11 et Into The Void, alors qu’une nouvelle vague de réalisateurs de documentaires voit le jour. La sélection de Discovery Zone inclut Oil City Confidential de Julien Temple (sur le groupe britannique Dr. Feelgood) et le film très acclamé sur les zones de combat en Afghanistan Restrepo, ainsi que le film luxembourgeois de Govinda Maele sur la musique alternative au Luxembourg Rocdoc. C’est cet aspect local que Discovery Zone cherche à promouvoir. Le festival collabore avec des représentants locaux de toutes les institutions et associations de l’industrie du film. Et pour souligner l’aspect luxembourgeois, la soirée de clôture présentera une sélection de courts-métrages en lien avec le Luxembourg, avec le dernier projet de Laura Schroeder, Eileen Byrne et Pierre Hansen : Der Solist. Plus de détails concernant la programmation dans l’édition du mois de mai du City Magazine. Q

www.citymag.lu


07 Relais pour la Vie

A show of solidarity Une preuve de solidarité

The annual Relais pour la Vie took place over the weekend of 12 and 13 March. Thousands turned out to show support. L’événement annuel Relais pour la Vie s’est déroulé le week-end du 12 et 13 mars. Des milliers de personnes étaient présentes pour apporter leur soutien. NDuncan Roberts

N

ow firmly established as one of the great social events of early Spring, the Relais pour la Vie organized by the Fondation Cancer is an opportunity to show solidarity with cancer patients and the families of victims of cancer. This year’s event at the traditional venue of d’Coque on Kirchberg, attracted a record number of around 8,500 participants who entered either in Masters teams, which run for 24 hours around the track of the Coque, or Classic teams which complete just 12 hours. The event began with messages from four cancer patients, Marie-Claire, Isabelle, Tom and Christophe, who told their own moving stories of their trials and tribulations and hope and fears of living with cancer. The new research village was visited by hundreds of interested participants and spectators, while the Life-Boxes display was also a major attraction. On Sunday morning, dozens of local celebrities and politicians took part in the so-called Tour des Personnalités, while the emotional highlight was the traditional candle ceremony on Sunday afternoon – the candles this year spelled out the word “espoir” in the centre of the arena. Q

A

ujourd’hui bien établi comme l’un des évé nements sociaux majeurs du début du printemps, le Relais pour la Vie, organisé par la Fondation Cancer, est une opportunité de faire preuve de solidarité vis-à-vis des personnes atteintes du cancer et de leurs familles. Tenu comme d’habitude à la Coque au Kirchberg, l’événement de cette année a attiré un nombre record de quelque 8 500 participants, inscrits soit dans les Masters teams, pour une course de 24 heures sur la piste de la Coque, ou les Classic teams qui ont couru 12 heures. La manifestation a débuté par le récit de quatre personnes atteintes du cancer : Marie-Claire, Isabelle, Tom et Christophe, qui ont relaté l’émouvante histoire de leurs épreuves, leurs tribulations, leurs espoirs et leurs craintes de vivre avec le cancer. Des centaines de participants et de spectateurs intéressés ont visité le nouveau village de la recherche, tandis que l’exposition Life-Boxes a également été ne attraction majeure. Le dimanche matin, des dizaines de célébrités et politiciens locaux ont participé au Tour des Personnalités, alors que l’aprèsmidi, la traditionnelle cérémonie des bougies constituait un moment fort. Les bougies formaient cette année le mot « espoir » au centre de la salle. Q

J www.cancer.lu

1. Fondation Cancer director Marie-Paule Prost-Heinisch takes time to meet families. Marie-Paule Prost-Heinisch, directrice de la Fondation Cancer, consacre du temps pour rencontrer des familles.

1

2. François Biltgen (centre).

4. The Relais pour la Vie is all about showing solidarity. L’essence même du Relais pour la Vie est de faire preuve de solidarité. 5. The Fondation Cancer’s new logo. Le nouveau logo de la Fondation Cancer. 6. Xavier Bettel in action. Xavier Bettel en action.

3

2

3. Marie-Paule Prost-Heinisch with British ambassador Peter Bateman. Marie-Paule Prost-Heinisch en compagnie de l’ambassadeur britannique Peter Bateman.

4 6

7

5

8

7. Françoise Hetto-Gaasch. 8. Mars di Bartolomeo and Nicolas Schmit.

www.citymag.lu

laurent's  city magazine luxembourg


08 ht , ersighlig k a t h ion h we n. s i c t n tio D U de rs, ch mocogni e k EN AVANT ma s... ea of re s eS. , AGITATEURS e w a k e r thy n METTONS CONNU Thene sh e wor ÊTRE , NOUS ’ l e D p c s peo DÉCISIONNAIRES MOISitent r the i mé CHAQUE u . . q . NOUVEAUX nes son MOMENT per dES

Interactive Retail

The imminent opening of the CityShopping Info Point will further enhance the visibility of the capital’s retail outlets and ease the shopping experience for residents and visitors alike. L’ouverture imminente du CityShopping Info Point amÉliorera la visibilité des commerces de détail de la capitale et facilitera l’expérience shopping des rÉsidents et des visiteurs de passage. NDuncan Roberts  OChristophe Olinger

A

t the end of April, in con junction with the re-opening of the refurbished Cercle, another inauguration will take place on the place d’Armes. The Cityshopping Info Point will open in what used to be the tourist information centre run by the Luxembourg City Tourist Office. “It is a reception space and information bureau exclusively for the city of Luxembourg. But it is in a great location and we will add to the liveliness of the square,” says Anne Darin. It is unique in the Grand Duchy, but Darin says she is often surprised at how many people do not actually realize what the city limits are. “There are 24 different neighbourhoods that make up the city and we really promote retail activities in all of those neighbourhoods. So it is not just for the city centre, but also Kirchberg, Bonnevoie and Beggen and so on.” Although the UCVL – now comprising a six-strong team since it became a professional organization in 2008 – is used to answering queries and offering advice, the Info Point will provide a personal touch, a direct point of contact. “And it will be useful for us to hear what sort of questions people are asking.” But the Info Point is not ANNE DARIN, project manager UCVL-Cityshopping. Chef de projet UCVL-Cityshopping. just aimed at the general public, UCVL members and retailers looking to open an outlet in the city can also use its services and seek advice. The new “vitrine du commerce” will also house an interactive multimedia data base that allows visitors to search for a particular brand and find out which local shops stock it. A professionally trained team will welcome visitors and guide them through the wealth of information available to « Nous établissons vraiment un lien entre shopping, culture et loisir. » the UCVL. The UCVL represents a wide range of retailers and comAnne Darin mercial businesses – ranging from fashion boutiques to multi-media resellers, from jewellers to hotels. Its 450 members are listed in the brand new edition of its City Shopping Guide. Now available in one of three languages – French, German or English – and comprising 200 pages (compared to 154 in the 2010 edition), the new guide has attracted 30% more retailers than last year. “We have doubled the print-run from 15,000 to 30,000,” Darin explains. “And we have included a new sub-category for art galleries, because we had ten new members from that sector this year. We really provide a link between shopping, culture and leisure. It is a more global approach.” In this context, the UCVL last year entered a partnership with the National Tourist Office (ONT), both for its guide and at the Info Point. The link between tourism and shopping is ever growing, especially for visitors from Asia and for so-called business tourists, as Darin explains. “The Chinese are a prime example. For them, 80 percent of their stay anywhere involves shopping.” Q

“We really provide a link between shopping, culture and leisure.”

J www.cityshopping.lu

laurent's  city magazine luxembourg

 14, 18, 20

F

in avril, la place d’Armes verra conjointement la réouverture du Cercle Municipal – totalement rénové – et l’inauguration du Cityshopping Info Point, dans les anciens locaux du centre d’information touristique géré par le Luxembourg City Tourist Office. « Cet espace d’accueil est aussi un bureau d’information, dédié exclusivement à la ville de Luxembourg. Il est magnifiquement bien situé et contribuera à l’animation de la place », explique Anne Darin. Le cas est unique au Grand-Duché, mais elle avoue qu’elle est souvent surprise par le nombre de personnes qui ne connaissent pas les limites géographiques de la ville ainsi que la variété des produits et services disponibles. « La ville se compose de 24 quartiers différents et nous faisons la promotion du commerce de détail dans chacun d’entre eux. Il ne s’agit donc pas uniquement du centre-ville mais aussi de Bonnevoie, Beggen, Kirchberg et des autres. » L’Union Commerciale de la Ville de Luxembourg (UCVL), forte de six salariés depuis son passage au statut d’organisation professionnelle en 2008, répond déjà aux demandes des clients et offre des conseils, mais le Cityshopping Info Point ajoutera une touche personnelle, un point de contact direct avec les visiteurs. « Il nous sera très utile d’entendre les questions du public. » Le Cityshopping Info Point ne ciblera toutefois pas seulement le grand public : les membres de l’UCVL et les détaillants désireux d’ouvrir un point de vente en ville auront également accès à ses services et conseils. Ce nouvel espace innovant hébergera aussi une base de données multimédia interactive permettant aux visiteurs à la recherche d’une marque spécifique de localiser les boutiques qui la proposent. Une équipe de professionnels aidera les visiteurs à se repérer en fonction de leurs besoins spécifiques. L’UCVL représente une vaste palette de détaillants et d’entreprises commerciales, des boutiques de mode aux revendeurs de multimédia, des bijoutiers aux hôtels. Ses 450 membres figurent dans la toute nouvelle édition du City Shopping Guide. Disponible aujourd’hui en français, allemand ou anglais, le nouveau guide de 200 pages (contre 154 pour l’édition 2010) recense 30 % de détaillants de plus que l’année dernière. « Nous avons doublé le tirage, de 15 000 à 30 000, explique Anne Darin. Et nous avons ajouté une sous-catégorie pour les galeries d’art, car nous avons dix nouveaux membres issus de ce secteur. Nous établissons vraiment un lien entre shopping, culture et loisir. C’est une approche bien plus globale. » Dans ce contexte, l’UCVL a contracté l’année dernière un partenariat avec l’Office National du Tourisme (ONT), pour le guide comme pour le Cityshopping Info Point. Le lien entre tourisme et shopping ne cesse de croître, surtout en ce qui concerne les touristes asiatiques et le tourisme d’affaires, comme l’explique Anna Darin : « Les Chinois sont le meilleur exemple : le shopping représente pour eux une motivation plaisir essentielle de leur séjour touristique. » Q

www.citymag.lu


Domaine du Parc Bofferdange

PHASE 2

LA QUALITÉ, LA FINESSE ET LE CONFORT RENDENT CHAQUE APPARTEMENT UNIQUE. NOUS LES AVONS CRÉÉS POUR VOUS, PARCE QUE VOUS ÊTES UNIQUE !

14 Appartements 2 chambres Prix à partir de

584.000 € TVA 3 % incluse

+/- 122 m2 à 127 m2, terrasses de +/- 18 m2 à 25 m2 Garage privatif 1 ou 2 voitures, Cuisine haut de gamme super équipée Jardin privatif pour les appartements rez-de-chaussée

6 Penthouses 2 chambres

Prix à partir de 859.000 € TVA 3 % incluse

+/- 118 m2, terrasses de +/- 54 m2 Garage privatif 2 voitures, Cuisine haut de gamme super équipée

16 Appartements 3 chambres Prix à partir de 814.000 € TVA 3 % incluse

+/- 154 m2 à 164 m2, terrasses de +/- 30 m2 à 37 m2 Garage privatif 1 ou 2 voitures, Cuisine haut de gamme super équipée Jardin privatif pour les appartements rez-de-chaussée

4 Penthouses Duplex EXCEPTIONNELS 3 chambres Prix à partir de 1.285.000 € TVA 3 % incluse

+/- 180 m2, grenier +/- 20 m2, terrasses de +/- 80 m2 Garage privatif 2 voitures, Cuisine haut de gamme super équipée, Ascenseur privé

140, ROUTE DE LUXEMBOURG • L-7374 BOFFERDANGE

T E L : + 3 5 2 / 2 6 3 3 9 5 1 • W W W. A D - V I V R E . L U • M A I L @ A D - V I V R E . L U


10 Entertainment

Cats let out of the bag on the Knuedler auf dem Knuedler tanzen die katzen Crowds on the place Guillaume II, the Knuedler, were treated to a special preview of musical Cats on 21 March. Elektra und Mungojerrie, two of the stars from the show, delivered a sneak peak at what audiences can expect when the musical comes to town in June. Cats will be performed in a tent on the Glacis from 18 June to 10 July. Die Menschenmenge auf dem Knuedler (Place Guillaume II) erhielt am 21. März eine spezielle Vorschau auf das Musical Cats. Elektra und Mungojerrie, zwei der Stars aus der Show, boten einen Einblick in das, was das Publikum erwarten wird, wenn das Musical im Juni in die Stadt kommt. Cats wird vom 18. Juni bis zum 10. Juli in einem Zelt auf dem Place du Glacis aufgeführt.

Photo: David Laurent / Wide

J www.e-ticket.lu

SdS Sport-Wochen

Fit for fun, competition and health À fond la forme, le fun et la compet’ !

The Ville de Luxembourg’s service des sports is once again hosting a varied programme of activities for kids during this year’s summer holidays. Le service des sports de la Ville de Luxembourg propose une nouvelle palette d’activitÉs pour les enfants pendant les vacances d’ÉtÉ. NDuncan Roberts

t

he dilemma for many working parents of how to keep children occupied during the summer holidays is made all the easier by the S.d.S. Sport-Wochen programme, which runs from 17 July until 4 September at locations in the Grand Duchy and even abroad. While the main programme is restricted to youths aged between 13 and 17, it also includes four “mini” courses for children aged 11 to 13. These include a multisport week in the city and football in Cessange as well as sailing and multiple water sports in Lultzhausen. The programme for older kids also takes in sailing and diving at the Upper Sûre lake, and even includes a course in Catamaran sailing on Lake Como in Italy. Surfing and sailing weeks are available at Brouwersdam in the Netherlands, while a further “foreign” assignment is on offer at the Euro Sportjugendcamp in Trier which attracts kids from all over the world. Back in the Grand Duchy, the sports on offer range from skateboarding to golf via riding, mountain bike and rock climbing. Q

Mountain biking is one of many sports on offer this summer. Le VTT est un des nombreux sports proposés cet été.

N

ombre de parents travaillent et ne savent pas comment occuper leurs enfants pen dant les vacances d’été : du 17 juillet au 4 septembre, les S.d.S. Sport-Wochen offrent diverses solutions, au Grand-Duché, et à l’étranger. Le programme cible majoritairement les 13-­17 ans, mais comprend aussi quatre séquences « mini » pour les 11-13 ans. Elles comprennent une semaine multisport en ville, du football à Cessange, ainsi que de la voile et divers sports aquatiques à Lultzhausen. Voile et plongée sont aussi au programme des plus grands, au lac de la Haute-Sûre, ainsi qu’un stage de catamaran sur le lac de Côme en Italie. Les activités à l’étranger comprennent aussi des semaines de surf et de voile à Brouwersdam aux Pays-Bas, et un séjour au camp européen de jeunes sportifs de Trèves, avec des jeunes du monde entier. Au Grand-Duché, les sports pratiqués vont du skateboard au golf, en passant par l’équitation, le vélo tout terrain et l’escalade. Les réservations sont ouvertes à tous, mais les résidents de la Ville de Luxembourg bénéficient de réductions. Q

J www.vdl.lu

laurent's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


! l’Oh e v , ans eloh.lu 3 e v ès d ccès ! r p s en e du su n o i sat yclabl i l i t 00 u piste c 0 . 0 0 la de 4 is sur s u c pl ama Ave s que j plu e u tin con

a pa

v n o s,

us l p De

u l p en

à t u rto


12 Family fun

Duck Race celebrates 10th anniversary Dix ans de course de canards

Thousands of plastic yellow ducks will race down the Pétrusse for the tenth time in the name of charity. Pour la dixiÈme annÉe consÉcutive, des milliers de canards jaunes en plastique descendront la PÉtrusse pour la bonne cause. NDuncan Roberts  ORound table Luxembourg

I

nitiated in 2002 by the Table Ronde Luxembourgeoise, the annual Duck Race has become one of the most popu lar events of the Spring in the city. On 30 April, thousands of plastic ducks, each numbered and owned by a “god parent”, will be released into the Pétrusse near the mini-golf under the Viaduc and float downriver. A programme of entertainment and refreshments will be available from noon, with the grand depart scheduled for 3 p.m. Ducks can be purchased for 5 euros each online or from the Luxembourg City Tourist Office, Electricité Steffes at Luxembourg Gare, Aral in Junglinster, Jerrytravel in EschBelval, Meubles Oestreicher in Marnach and branches of AutoCenter Goedert. There are great prizes for the owners of the first ducks across the line, including a car sponsored by Garage de l’Est. All profits will be given to the Casa Sf. Iosif in Romania and the Foyer Namasté in Mauritius. Last year 20,000 euros was raised for two local charities. Q

L

ancée en 2002 par la Table Ronde Luxembourgeoise, l’an nuelle course de canards est aujourd’hui l’un des grands événements du printemps. Le 30 avril, des milliers de canards en plastique, tous numérotés et « parrainés », seront lâchés près du mini-golf, sous le Viaduc, et feront la course au fil de la Pétrusse. Divertissements et rafraîchissements sont prévus à partir de midi, et le grand lâcher de canards aura lieu à 15 h. Les canards (5 euros pièce) s’achètent en ligne ou auprès du Luxembourg City Tourist Office, d’Electricité Steffes à la gare de Luxembourg, chez Aral à Junglinster, Jerrytravel à Esch-Belval, aux Meubles Oestreicher à Marnach et dans les succursales d’AutoCenter Goedert. Les canards vainqueurs rapporteront de belles récompenses à leurs propriétaires, dont une voiture offerte par le Garage de l’Est. Tous les bénéfices seront versés à la Casa Sf. Iosif en Roumanie et au Foyer Namasté de l’Île Maurice. L’année dernière, la manifestation a recueilli 20 000 euros pour deux organisations caritatives locales. Q

J www.duckrace.lu

Quinzaine du Don

Collecte de la Croix-Rouge Red Cross collects Les premiers secours constituent une partie essentielle du travail de la Croix-Rouge. First aid is an essential part of the work of the Red Cross.

NDuncan Roberts  OCroix-Rouge

Depuis 1945, la Croix-Rouge organise l’événement annuel de la « Quinzaine du Don », au cours duquel des bénévoles font du porte-à-porte pour collecter des dons. Cette année, la « Quinzaine du Don » se poursuit jusqu’au 9 avril. C’est également l’occasion pour la Croix-Rouge d’informer le public sur ses activités dans les domaines des premiers secours, du travail social, de l’assistance familiale et de l’aide humanitaire. Q Since 1945 the Red Cross has been holding an annual donations fortnight, during which volunteers go door-to-door collecting contributions. This year’s “Quinzaine du Don” continues until 9 April. The fortnight is also an opportunity for the Red Cross to provide information to the public about its activities in the fields of first aid, social work, family support and humanitarian aid. Q J www.croix-rouge.lu

Laurent's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


14

Natural Media

Perhaps the most distinctive voice on the local airwaves, Céline Agnes has found her niche in presenting and producing at Ara Radio. Avec sa voix reconnaissable entre toutes, CÉline Agnes, prÉsentatrice et productrice À Radio Ara, a trouvÉ sa voie sur les ondes locales. NDuncan Roberts  OJulien Becker

I

t was, in her own words, a com plicated journey that led Céline Agnes to her current role as presenter, producer and administrative assistant at Ara Radio. The amiable half-French, half-Luxembourgish native of Nice used to come to Luxembourg – more precisely, Ettelbrück – for her summer holidays to spend time with her mother’s family. But she never imagined she would one day end up living in the Grand Duchy. “There was nothing to do in Ettelbrück and I didn’t know anyone.” Céline initially wanted to be a child carer and she even took an internship in a home for mentally handicapped children. “It was hard, and I realized I was not cut out for that job – even though it is a remarkable thing to do.” Taking a different route, she studied tourism and ended up doing a summer job at John Lewis’s on Oxford Street in London – “the best summer of my life” – before changing tack again and studying journalism in Marseille where she was taught by a DJ from RTL2 and a presenter from Canal+Sports. After completing the two-year course, Céline started looking for work. It was not easy. Céline Agnes, presenter and producer. Présentatrice et productrice. “My voice is quite special, and I was told it didn’t fit in with some radio stations.” Anyone who has heard Céline on Ara’s Bistro or BMM (Black Market Music) shows will recognize that voice, which is husky but actually warm and welcoming in tone rather than off-putting. With no work prospects in France, she returned to live in the house of her recently deceased grandmother and she soon found an internship position with Radio 100,7. But although she understood Luxembourgish, she didn’t really speak it – except with what she calls a horri« Ma voix est très particulière, ble “marseillais” accent that nobody could understand. et apparemment trop typée Nevertheless, Céline decided to stay in the Grand Duchy pour certaines stations de radio. » and seek work as a receptionist – which proved difficult because of her lack of German. But after reading LuxemCéline Agnes bourg’s free newspapers while looking for a job, she decided to send her CV in to the .24 newspaper and was hired as a freelancer for the cultural section. She also started volunteering on Ara Radio’s Graffiti show – the weekday afternoon slot made by local youths. She ended up being hired to help out station manager Germain Bintz and went on to present drivetime slot Bistro once a week as well as her own BMM Show. When she started Céline had to make use of the contacts acquired during her time at .24 to find interview partners for the Bistro show. “I am alone for one and a half hours, so people tuning in expect to hear an interview with someone interesting.” Now established, people are calling Céline to appear on the show. Her focus is on culture, and in particular music – Céline’s big passion. “I love all sorts of music, though I have periods where I will listen to one sort of music depending on my mood.” Q

“My voice is quite special, and I was told it didn’t fit in with some radio stations.”

J www.ara.lu, http://blackmarketmusictheshow.blogspot.com/

laurent's  city magazine luxembourg

E

lle le dit elle-même : le chemin qui a conduit Céline Agnes à son poste actuel de présentatrice, productrice et assistante administrative à Radio Ara est loin d’avoir été un long fleuve tranquille. Si l’aimable Franco-Luxembourgeoise, née à Nice, passait toujours une partie de l’été à Luxembourg (plus précisément à Ettelbrück) dans sa famille maternelle, elle n’aurait jamais imaginé venir vivre un jour au Grand-Duché. « Il n’y avait rien à faire à Ettelbrück, et je ne connaissais personne. » Au départ, Céline voulait être puéricultrice. Elle effectua même un stage dans une institution pour enfants handicapés mentaux. « C’était dur et j’ai réalisé que je n’étais pas faite pour ça, mais c’est un travail formidable. » Elle se réorienta donc, fit des études de tourisme et trouva un job d’été chez John Lewis dans Oxford Street à Londres (« le plus bel été de ma vie ») avant de changer encore une fois son fusil d’épaule pour étudier le journalisme à Marseille. Parmi ses professeurs se trouvaient un DJ de RTL2 et un présentateur de Canal+­ Sports. Diplôme en poche, Céline se lança sur le marché du travail. Les difficultés commençaient. « Ma voix est très particulière et apparemment trop typée pour certaines stations de radio. » Qui a écouté Bistro ou BMM (Black Market Music) sur les ondes d’Ara reconnaîtra immédiatement cette voix rauque, mais pas désagréable tant le timbre est chaud et accueillant. Sans perspective de travail en France, elle revint s’installer dans la maison de sa grand-mère, récemment décédée, et ne tarda pas à décrocher un stage à Radio 100,7. Mais si elle comprend le luxembourgeois, elle ne le parle pas – ou alors, de son propre aveu, avec un accent marseillais si terrible que personne ne la comprend. Céline décida néanmoins de rester au Grand-Duché et chercha un poste de réceptionniste, tâche difficile puisqu’elle ne parlait pas l’allemand. À force de consulter les petites annonces des journaux gratuits de Luxembourg, elle prit l’initiative d’envoyer son CV au journal .24 qui l’engagea comme pigiste pour ses pages culturelles. Elle fit également du bénévolat pour Radio Ara dans Graffiti, une émission locale de l’après-midi en semaine, réalisée par des jeunes. Elle finit par être engagée comme assistante par le directeur d’antenne Germain Bintz et présente maintenant Bistro, une fois par semaine, à une heure de grande écoute, ainsi que sa propre émission BMM Show. Au début, Céline jouait sur ses contacts de l’époque .24 pour amener des invités aux entretiens de Bistro. « J’anime toute seule pendant une heure et demie. Les auditeurs s’attendent donc à un entretien avec une personnalité intéressante. » Aujourd’hui, elle est très sollicitée. Son focus est la culture, en particulier la musique, sa grande passion. « J’aime toutes sortes de musique, mais, selon l’humeur, il peut m’arriver de n’écouter qu’un seul genre de musique. » Q

08  18, 20

www.citymag.lu


15

City memos

1. La saison de la Brocante vient d’ouvrir. Tous les 2e et 4e samedis du mois, de 8h à 18h, la place d’Armes se couvre d’éventaires proposant toutes sortes d’antiquités et de curiosités. Attention ! Exceptionnellement, en raison du marché du lundi de Pâques, la Brocante aura lieu les 9 et 16 avril. The Brocante market season has been relaunched. Every second and fourth Saturday of the month, stalls selling all sorts of antiques and curiosities set up on the place d’Armes from 8 a.m. to 6 p.m. Dates for April are the 9th and 16th (exceptionally because of the Easter Monday market). J www.vdl.lu 2. Dimanche 3 avril, les boutiques de la capitale seront ouvertes pour le Fréijoersshopping (shopping de printemps). Selon les nouvelles dispositions municipales, tous les bus de la ville de Luxembourg seront gratuits,

www.citymag.lu

ce jour-là. Shops in the capital city will be open on Sunday 3 April for the so-called Fréijoersshopping (Spring shopping). Under the city’s new scheme, all buses operated by the ville de Luxembourg will be free of charge on that day. J www.cityshopping.lu 3. L’étal du boucher de Beim Burg, présent au marché bihebdomadaire sur la place Guillaume II, s’agrémente de tables et chaises pour permettre aux clients du marché de se reposer et de se retrouver autour d’une boisson et d’un petit en-cas. The Beim Burg butcher’s stall at the bi-weekly market on the place Guillaume II has set up tables and chairs to allow market visitors to relax and meet each other over a drink and a snack. 4. Le marché mensuel du Glacis refait surface. Le troisième dimanche du mois, le marché est ouvert de 10h à 17h. The monthly Glacis

market season has started up again. Each third Sunday of the month the market is open from 10 a.m. to 5 p.m. 5. Le premier compteur de vélos est situé près de la station vel’oh! du Viaduc, côté avenue de la Gare. Le compteur affiche le nombre quotidien de passages de bicyclettes sur le pont et le nombre total depuis le 1er mars. The city’s first Bike Counter is located near the vel’oh! station at the avenue de la Gare end of the Viaduc. The counter displays how many bicycles have passed over the bridge each day and in total since 1 March. 6. Environ 48 % de l’eau distribuée dans la Ville de Luxembourg provient de ses propres sources, comme ce centre de distribution à Kopstal. C’est le message transmis par les échevines Viviane Loschetter et Simone Beissel et le directeur du département de l’eau Nico Pundel, au cours

de la Journée mondiale de l’eau. Some 48% of the Ville de Luxembourg’s water supply comes from its own sources, such as this distribution centre in Kopstal. That was the message sent out on World Water Day by alderwomen Viviane Loschetter and Simone Beissel and head of the water department Nico Pundel.

1

2 4

3 5

6

laurent's  city magazine luxembourg


16

centre Neighbourhood watch

Each neighbourhood in the capital city is different. With the help of our readers we have selected the people and places that give the Centre its unique character. Chaque quartier de la capitale est différent. Avec l’aide de nos lecteurs, nous avons sélectionné des personnes et des lieux qui confèrent au Centre son caractère unique. Nduncan roberts  Umonopolka

5

1

6

2 3 1

 A

Cinémathèque Municipale

17, place du Théâtre, Tél.: 29 12 59, www.cinematheque.lu

A real treasure trove in the heart of the city. The Cinémathèque screens a varied programme of classic and cult films from its vast collection, often featuring lectures and special events – like the recent cinema and food nights – which knock the spots off the popcorn and 3D mass consumption that is currently the trend. Véritable mine au trésor au cœur de la ville, la Cinémathèque propose des classiques et des films cultes issus de sa vaste collection. Souvent accompagnée de conférences ou de manifestations thématiques (comme les récentes soirées cinéma et gastronomie), la programmation laisse loin derrière elle la 3D, le pop-corn et la consommation de masse. Recommandé par Duncan Roberts

 A

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg

7

4

14, rue du Saint-Esprit, Tél.: 47 96 45 00, www.mhvl.lu

Another modern building built on old foundations. The city history museum hosts some pretty alterna­ tive exhibitions, such as the one about youth culture. The museum’s terrace is one of the best places for a snack and drink with a stunning view into the Grund. Encore un exemple qui conjugue modernité et tradition. Le Musée d’Histoire de la Ville présente des expositions plutôt alternatives, comme celle consacrée à la culture « jeune ». La terrasse du musée est parfaite pour savourer une petite collation avec vue plongeante sur le Grund. Recommandé par John Haslam 4

 A

Casino Luxembourg Cité-Bibliothèque – Forum d’art 3, rue Genistre, Tél.: 47 96 27 32, www.cerclecite.lu contemporain 2

 A

Housed in the swish new Cité building, the city library is now much more open and accessible than when it was crammed into the Hamilius building. It has internet workstations and a fine selection of books in several languages and DVDs available to loan, and all for free. Dans son nouvel écrin du bâtiment du Cité, la bibliothèque municipale est bien plus ouverte et accessible qu’autrefois, dans ses locaux confinés de Hamilius. Elle dispose de postes de travail avec connexion Internet et propose en prêt gratuit un grand choix de livres en plusieurs langues et de DVD.

41, rue Notre-Dame, Tél.: 22 50 45, www.casino-luxembourg.lu

Recommandé par Helen Mellor

Recommandé par Philippe Reynaud

LAurent's  city magazine luxembourg

The former meeting place, where Franz Liszt famously played his last ever concert, is now a cleverly trans­ formed contemporary art museum. With an international reputation, the Casino attracts top quality artists from all over the world and is worth visiting. Célèbre pour être le lieu du dernier concert de Franz Liszt, l’ancien casino a été habilement transformé en musée d’art contemporain. La réputation internationale du Casino attire des artistes de premier plan du monde entier. Une visite s’impose.

7

 A

Bi-weekly market 6

 A

Place Guillaume II, every Wednesday and Saturday from 7 a.m.-1:30 p.m., www.vdl.lu

This is the perfect place to relax and enjoy the soothing effects of water and even a sauna. The swimming pool is a leisure pool rather than a sports pool, complete with whirlpools and jets. L’endroit idéal pour se détendre et goûter les effets apaisants de l’eau, voire d’un sauna. La piscine, ludique plutôt qu’olympique, est agrémentée de tourbillons et de jets.

Set in the city park, the restored Villa, with its contemporary new extension, is a joy in the spring time. Exhibitions are cleverly conceived to attract art lovers and the mildly curious. Dans le parc municipal, la Villa toute restaurée, avec sa nouvelle extension contemporaine, est magnifique au printemps. Intelligemment conçues, les expositions attirent autant les amateurs d’art que les simples curieux.

The market on the Knuedler every Wednesday and Saturday morning is a great place for city dwellers to shop for fresh, local produce and to meet up with friends or bump into acquaintances. Find a great range of cheeses, organic bread and superb local meat. Le mercredi et le samedi matin, le marché du Knuedler est très apprécié des citadins à la recherche de produits locaux et frais, mais aussi de discussions entre amis et de rencontres impromptues. Vous trouverez un grand choix de fromages, de pains bio et de viande locale de première qualité.

Recommandé par Stefania Moretti

Recommandé par Anke Baron

Recommandé par Colin Windsor

5

 A

Badanstalt

12, rue des Bains, Tél.: 47 96 25 50, www.vdl.lu

Villa Vauban

18, avenue Emile Reuter, Tél.: 47 96 45 65, www.villavauban.lu

www.citymag.lu


17 Photographer Olivier Minaire captures the people behind the Centre’s social life. Le photographe Olivier Minaire pointe son objectif sur les personnes qui participent à la vie sociale du Centre. A Roby Schuler Rock um Knuedler G 47 96 47 47 J www.rockumknuedler.lu B Simon Delcomminette

Hotel Le Royal G 241 61 67 56 J www.leroyalluxembourg.lu C Jean-Claude Reiter

Badanstalt I 12, rue des Bains G 47 96 25 50 J ww.vdl.lu D Kevin Muhlen

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain I 41, rue Notre-Dame G 22 50 45 J www.casino-luxembourg.lu E Ray Hickey Urban City I 2, rue de la Boucherie G 26 47 85 78 J www.urban.lu

Roby

Simon

A

B

F Nathalie Rieth-Aach

Tapis Hertz I 44, Grand-Rue G 22 73 27 J www.tapisherz.lu G Carlo Speltz Restaurant Speltz I 8, rue Chimay G 47 49 50 J www.speltzluxembourg.com H Maggy Schlungs

Cité-Bibliothèque I 3, rue Génistre G 47 96 27 52 J www.vdl.lu I Yves Piron Union Commerciale de la Ville de Luxembourg G 22 62 60 J www.cityshopping.lu J Corinne Nietzen Cinémathèque de la Ville de Luxembourg I 17, place du Théâtre G 29 12 59 J www.cinematheque.lu

3

Jean-Claude

Ray

E

Carlo

G

C

 5

Kevin

D

4

Nathalie

F

Maggy

H

 2

Antenne HOT CITY Stations vel’oH! Luxembourg City Tourist Office K Toutes les lignes (1-23, J1 et 2, City Night Bus 1, 2, et 3 ), sauf 24 et 25. Zone piétonne Zone de rencontre (Voiture/Piéton)

B Bars P Restaurants A Bonus

Yves www.citymag.lu

I

Corinne

J

 1

LAurent's  city magazine luxembourg


18 Femininity

Adventuress Flowers Arts

Passionate

Promotional

Benoît Canal, florist

Adam Walder and Daniel Clarens, talent promoters

This year’s Luxembourg Rose of Tralee representative, Aisling will have to compete in heats as a change in rules means Luxembourg has no direct entry to the competition. That doesn’t bother Aisling. “No matter how far you get in the process of the Rose of Tralee, it is a memorable experience! I count myself privileged to have been given the chance to participate.” Like many Irish girls, the graduate in business studies grew up watching the Rose festival, which seeks out the girl who most represents “Irish femininity”. It is not a beauty contest. The girls have to conduct themselves through interviews and in public and once on stage they even perform an act – a song or dance or special talent. Aisling and her family – her father is Irish, her mother Dutch – even travelled to Tralee on occasion to soak up the festival atmosphere. “I think to become a Rose is what every Irish girl would love. For it be become a reality, is like a dream come true! It would mean a great opportunity for me to promote Ireland, whether work -or tourist related, Ireland has it all: a well educated workforce, beautiful countryside, wonderful history and heritage, but most of all, the wonderful Irish people.” Aisling was the runner-up at last year’s Luxembourg Rose Ball. That was an experience she really enjoyed. “During the selection process, I have enjoyed myself so much, and I have made great friends.I have also gained a lot of experience in many different things, one of which is the true importance of participation itself, meeting people of different nationalities, learning their cultures as well as sharing mine with them.” A keen traveler, Aisling spent four months in South America in 2009 where her adventures included abseiling down waterfalls, ice climbing glaciers, trekking to remote villages in the Andes, paragliding in Bolivia and horse riding across the Atacama desert. But she has fallen in love with her new home town. “I will do my utmost to be a great ambassador for Luxembourg in Ireland. If I get through to the final then that will be the icing on the cake.” There are several events leading up to the Rose Ball this year, details of which will be posted on the Luxembourg Rose website and in the Agenda pages of City Mag. Q J www.rose.lu

laurent's  city magazine luxembourg

Aisling, représentante du Luxembourg à la Rose de Tralee cette année, devra concourir dans les séries de qualification puisqu’un changement de règlement implique que le Luxembourg ne fait plus directement partie de la compétition. Cela ne gêne pas Aisling. « Peu importe jusqu’où vous allez dans la compétition de la Rose de Tralee, c’est une expérience mémorable ! Je m’estime privilégiée d’avoir l’opportunité de participer. » Comme beaucoup de jeunes filles irlandaises, cette diplômée en gestion a regardé durant son enfance le festival de la Rose, qui recherche la jeune fille la plus représentative de « la féminité irlandaise ». Il ne s’agit pas d’un concours de beauté. Les participantes sont évaluées lors d’entretiens devant un jury et en public, et doivent même présenter une prestation scénique : chanter, danser ou montrer un talent particulier. « Toute jeune femme irlandaise rêve d’être une Rose. Si cela m’arrivait, je réaliserais un rêve ! Ce serait une occasion fabuleuse de représenter et promouvoir l’Irlande. Tourisme ou travail, l’Irlande a tous les atouts : une main-d’œuvre bien formée, de magnifiques paysages, une histoire et un patrimoine merveilleux, mais par-dessus tout, les inimitables Irlandais eux-mêmes. » Dauphine du Bal de la Rose du Luxembourg, l’année dernière, Aisling a adoré vivre cette expérience. « J’ai apprécié les épreuves éliminatoires, et je me suis fait beaucoup d’amis. J’ai aussi acquis de l’expérience, en particulier sur l’importance de participer, de rencontrer des gens de différentes nationalités, d’apprendre à connaître leur culture et de leur faire partager la mienne. » Avide de voyage, Aisling a passé quatre mois en Amérique du Sud en 2009, où elle s’est notamment risquée à la descente de chutes d’eau en rappel, l’escalade de glaciers, le trekking vers des villages reculés des Andes, le parapente en Bolivie et la traversée à cheval du désert d’Atacama. Mais elle s’est éprise de la ville où elle vit à présent. « Je ferai de mon mieux pour être une ambassadrice exemplaire du Luxembourg en Irlande. Si j’atteins la finale, ce sera la cerise sur le gâteau. » Cette année, plusieurs manifestations sont organisées en amont du Bal de la Rose. Tous les détails seront publiés sur le site Internet de la Rose du Luxembourg et dans les pages « Agenda » du City Mag. Q

I Ellebore Fleurs, 16, rue Beaumont, Tel : 26 20 36 61

S Follow Fuze on Facebook

Texts : Duncan Robert, Wendy Winn. Photos : Julien Becker.

Aisling Mc Inerney, Luxembourg’s Rose of Tralee 2011

While the local music scene has exploded over the past few years, several acts still find it difficult to reach a wider audience outside of their initial Luxembourgish audience. Which is where Adam Walder and Daniel Clarens and their Fuze project come in. “We met and discovered we had the same idea about promoting Luxembourg talent,” Daniel explains. “The idea behind Fuze is to take music, art, theatre and film-making and promote it outwards, rather than hitting specific communities,” says Adam. With a presence on Facebook and a fortnightly show on Ara Radio, Fuze is focused on music for the moment and even provides press packages and organises events for local acts. “We think there is a lot of potential for the local music scene. We want to fuse communities and ideas and bring the talent and fans together.” Alors que la scène musicale locale a explosé ces dernières années, plusieurs groupes trouvent toujours qu’il est difficile d’atteindre un public plus large que leur public luxembourgeois initial. C’est là où Adam Walder et Daniel Clarens interviennent avec leur projet Fuze : « Nous nous sommes rencontrés et nous sommes aperçus que nous avions la même idée sur la promotion du talent luxembourgeois », explique Daniel. « L’idée, avec Fuze, c’est de prendre de la musique, de l’art, du théâtre et du cinéma, et de les promouvoir vers l’extérieur, plutôt que d’atteindre des communautés spécifiques », affirme Adam. Outre sa présence sur Facebook et une émission bimensuelle sur Ara Radio, Fuze se concentre pour l’instant sur la musique, fournit même des dossiers de presse et organise des événements pour des groupes locaux. « Nous estimons que la scène musicale locale présente un fort potentiel. Nous voulons fusionner les communautés et les idées, rapprocher le talent et les fans. »

“We had a country garden at our country home and a city garden in the city,”says florist Benoît Canal, explaining how his love of flowers grew along with those gardens. That love developed into a career that spans over two decades. As well as lots of lots of roses, Canal’s shop carries lots of house and garden plants. “I favour plants from our region over exotic plants,” Canal says. Still, these regional plants include very old lineages and real rarities. His customers come to Ellebore not just for the huge selection of fresh flowers and plants, but also for very special gift items and accessories. For example?“We have the best candles from Paris, from a candle-maker who has been making candles for all of the churches and beautiful sites in Paris since 1640. People come here to find something unique and exclusive.” And they keep coming back... because they do. « Nous avions un jardin de campagne dans notre maison de campagne et un jardin de ville en ville », raconte le fleuriste Benoît Canal pour expliquer comment son amour des fleurs s’est développé avec ces jardins. Cet amour s’est mué en carrière qui couvre désormais deux décennies. En plus d’innombrables roses, la boutique de Benoît Canal propose beaucoup de plantes d’intérieur et d’extérieur. « Je privilégie les plantes de notre région plutôt que les variétés exotiques », dit Benoît. Parmi ces plantes régionales figurent cependant des variétés très anciennes et très rares. Ses clients viennent chez Ellebore, non seulement pour l’immense choix de fleurs coupées et de plantes, mais aussi pour des articles cadeaux et des accessoires exclusifs. Un exemple ? « Nous avons les meilleures bougies de Paris, d’un fournisseur qui fabrique des bougies pour toutes les églises et les sites d’exception de Paris depuis 1640. Les gens viennent ici pour trouver quelque chose d’unique et d’exclusif. » Et ils reviennent toujours… parce qu’ils trouvent ce qu’ils cherchent.

08, 14  20

www.citymag.lu


19 Grand Prix Elsy Jacobs

Celebrating women’s cycling Célébration du vélo au féminin

A cycle race around the city, a memorial plaque and a round table discussion will celebrate the achievements of Luxembourg’s cycling world champion. Une course À vÉlo autour de la ville, une plaque commÉmorative et une table ronde pour cÉlÉbrer les exploits de la luxembourgeoise championne du monde de cyclisme.

E

E

lsy Jacobs fut une des pionnières du cyclisme féminin. Née à Pfaffenthal en 1933, elle découvrit le cyclisme à l’instigation de ses frères et remporta la première édition du championnat du monde féminin en 1958. Quelques mois plus tard, elle battit le record d’heure du monde à Milan. Il faudra 14 ans pour que son record soit battu. Pour rendre hommage à cette héroïne oubliée du sport luxembourgeois, une plaque commémorative sera officiellement dévoilée dans le parc municipal le 26 avril à 11h. Deux jours plus tard, une table ronde sur la lutte contre les stéréotypes du cyclisme féminin aura lieu au hall Victor Hugo à Limpertsberg à 19h30. Plusieurs championnes de cyclisme actuelles, dont Nathalie Lamborelle et Christine Majerus, ainsi qu’une adversaire et amie d’Elsy Jacobs, Jeannette Augusto, et Gaston Zangerlé, auteur de sa biographie, participeront à ce débat intitulé « Contre la montre et contre les stéréotypes ». Le couronnement sportif des célébrations aura lieu le vendredi 29 avril à 20h avec le Grand Prix de la Ville Elsy Jacobs, au cours duquel plusieurs équipes professionnelles féminines s’affronteront par trois fois sur un circuit de 1,7 km. La course partira du boulevard Roosevelt près de la Gëlle Fra en direction du Pont Adolphe pour continuer le long du boulevard de la Petrusse et revenir au point de départ via le Viaduc. Entrée gratuite pour cette manifestation qui promet d’être un événement sportif passionnant. Q

NDuncan Roberts  OSAF Zéisséng lsy Jacobs was a pioneer of women’s cycling. Born in Pfaffenthal in 1933, she was introduced to cycling by her brothers and went on to win the very first world championship for women in 1958. Later that year she also broke the one-hour time trial record in Milan. Her record stood for 14 years. To celebrate this forgotten hero of Luxembourg sport, a plaque will be officially unveiled in Jacobs’ memory in the municipal park at 11 a.m. on 26 April. Two days later a round table discussion about combating stereotypes in women’s cycling will be held at the Victor Hugo hall in Limpertsberg at 7.30 p.m. Titled “Contre la montre et contre les stéréotypes”, the discussion will feature current cyclists Nathalie Lamborelle and Christine Majerus as well as a friend and sporting adversary of Jacobs, Jeannette Augusto, and Gaston Zangerlé, author of her biography. The sporting highlight of the celebration takes place on Friday 29 April at 8 p.m. when the City Grand Prix Elsy Jacobs sees female riders race three times around a 1.7km circuit. The team time trial starts and finishes on the boulevard Roosevelt near the Gëlle Fra and heads across the Pont Adolphe, along boulevard de la Petrusse and back towards the finish via the Viaduc. Entrance is free to what promises to be an exciting sporting event. Q

J www.elsy-jacobs.lu

Mois Européen de la Photographie

Luxembourg joins six capitals to celebrate the image

Luxembourg s’ajoute À la liste des six capitales qui vont célébrer la photographie Suzanne Lafont, Situation Comedy, on show at Mudam. L’installation Situation Comedy de Suzanne Lafont est au Mudam.

NDUncan roberts  OSuzanne Lafont

Some 17 venues in the capital are participating in the third European month of photography. They include public museums and institutions as well as private galleries. Some exhibitions have already opened, others, such as the Mutations III show at CarréRotondes, launch on 27 and 28 April, but all will be open for a special day on 14 May. More details in next month’s City Mag. Q La troisième édition du Mois Européen de la Photographie se déroulera dans quelque 17 lieux différents de la capitale : musées et institutions publiques, mais aussi galeries privées. Certaines expositions ont déjà ouvert leurs portes aux visiteurs ; d’autres, comme Mutations III au CarréRotondes, démarreront les 27 et 28 avril, mais toutes seront ouvertes le 14 mai lors d’une journée spéciale. Vous trouverez davantage d’informations dans le City Mag du mois prochain. Q J www.emoplux.lu

www.citymag.lu

laurent's  's  city magazine luxembourg


20 Mixed

Music Leading

Youth theatre

Challenging

Djuna Bernard, Luxembourg Scout

Tim Probyn and Henrik Jensen, owners, Soul Kitchen

New bar. New faces. New energy. That’s the recipe Tim and Henrik have cooked up for their latest venture – Soul Kitchen in Hollerich. This area of Luxembourg City is heating up for a full-on revival that should peak this summer and Soul Kitchen looks set to be a prime attraction. Formerly The Point, Tim and Henrik decided it was time for a change. “The idea of The Point was to rent the space to different people for different events,” Tim explains. “From this we expected to see a range of different things. But the majority of events were techno/house. Now we like dance music, but we want something for all tastes. So we decided to get back to running the venue ourselves; this gives us a little more control and should lead to a wider variation of music.” Tim and Henrik will be more present and both will do some DJing. The duo, who have been in a successful partnership for years based on similar ideals, both like to redecorate (Tim has a background in design, Henrik in carpentry). They felt it was important to change the look of their venue’s interior, “to make a clean break, otherwise it would not make that jump to something new. The Point was only open Friday and Saturdays and it was always a full-on club. We want to bring the venue back to being a bar.” Soul Kitchen will be open from Wednesday to Thursday from 5 to 1am, on Friday from 5 to “4ish” and on Saturday from 8 to “4ish”. Thursdays will showcase live bands and there will be DJs at the weekends, but normally these will follow bands and there will be a rotation of styles. Expect to see more Funk and Hip Hop/Rock and alternative 80s music - “A proper 80s night with some decent tunes, not the same stuff you always hear,” say Tim. “All genres of music and much less commercial. We’d like to see a mixed crowd. We are one of the few bars that have a late licence without being a banging club. From 18 to all ages, and you don’t have to dance. But you can if you want to.” Q J www.soulkitchen.lu (also follow them on facebook)

Un nouveau bar. De nouveaux visages. Une énergie nouvelle. Telle est la recette qu’ont concoctée Tim et Henrik pour le Soul Kitchen à Hollerich. Ce quartier s’échauffe pour une résurrection dans les règles qui atteindra son point culminant cet été ; leur nouvelle entreprise promet d’ores et déjà d’être une attraction de choix. Tim et Henrik ont décidé qu’il était temps de changer le nom de cet établissement, qui s’appelait précédemment The Point. Tim explique que « l’idée du The Point était de louer l’espace à des personnes différentes pour des événements différents. Partant de là, nous nous attendions à ce qu’il soit consacré à des utilisations très diverses. Mais la majorité des événements tournait autour de la musique techno/house. En ce qui nous concerne, nous aimons la dance, mais nous voulons qu’il y en ait pour tous les goûts. C’est pourquoi nous avons décidé de reprendre la gestion de l’établissement. Nous disposons ainsi de plus de contrôle, ce qui nous permettra de l’ouvrir à une plus large palette de genres musicaux. The Point, qui n’était ouvert que les vendredis et samedis, a toujours été un club pur et dur. Nous voulons qu’il redevienne un bar. » Tim et Henrik, qui seront plus présents, s’activeront de temps en temps aux platines. Le tandem, dont l’association est fructueuse depuis des années parce qu’il partage les mêmes idéaux, aime refaire la décoration. Tim est designer de formation alors qu’Henrik est charpentier. Ils ont tenu à changer la décoration intérieure « pour tourner complètement la page, faute de quoi on ne passerait pas vraiment à quelque chose de nouveau ». Le Soul Kitchen est ouvert du mercredi au jeudi de 17h à 1h, le vendredi de 17h à 4h et le samedi de 20h à 4h. Des groupes s’y produiront le jeudi et des DJ le week-end (normalement après les groupes) et il est prévu de faire succéder les genres de musique en mettant l’accent sur le funk, le hip hop/rock et la musique alternative des années 1980. Tim souligne qu’il veut organiser « de vraies nuits consacrées aux années 1980 avec de belles mélodies et non les sempiternelles ritournelles commerciales. Nous aimerions attirer un public divers. Notre établissement est l’un des rares bars autorisés à rester ouverts tard le soir qui ne soit pas une boîte bruyante. Chez nous, on n’est pas obligé de danser (mais on peut le faire si on veut). » Q

Appearing in the play Closer at Théâtre des Capucins in May, Elisabet is a bright (and beautiful) young thespian. Following high school in Luxembourg, she studied acting for three years in New York and LA and continues to take classes in Berlin. Despite having once hurried off stage only to “crash into the side wing in a huge Victorian dress,” she still thrills at the “chance to explore many characters in one lifetime. Jules Werner directed me in a play at Lycée de Garçons in 2006 and I am excited to act opposite him in my debut on the Luxembourg stage.” Interested in working in films as well, she recently played Mrs Pearce in Hysteria, as well as a chambermaid in La Belle du Seigneur, both films coproduced by Delux in 2010. In Closer, she plays Alice, a young American woman with a slippery identity. “A stripper and a waif,” explains Elisabet, “for me she depicts the romantic view of love. I haven‘t figured her out just yet but she fascinates me. All will be revealed if you see the play.” Elisabet est une jeune comédienne brillante (et belle) qui jouera au mois de mai dans la pièce Closer au Théâtre des Capucins. Après des études secondaires au Luxembourg, elle a suivi des cours de théâtre pendant trois ans à New York et Los Angeles et poursuit cette formation à Berlin. Malgré une expérience passée où, sortant précipitamment de scène, elle s’était « effondrée avec une volumineuse robe victorienne contre la cloison des coulisses », elle reste enthousiasmée par « la possibilité d’explorer toutes sortes de personnages différents dans une seule et même vie. Jules Werner m’a dirigée dans une pièce au Lycée de Garçons en 2006 et je me réjouis de jouer face à lui pour mes débuts sur la scène luxembourgeoise ». Elle a aussi envie de travailler pour le cinéma et a récemment joué Mme Pearce dans le film Hysteria, ainsi qu’une femme de chambre dans La Belle du Seigneur, deux films coproduits par Delux en 2010. Dans Closer, elle joue Alice, une jeune Américaine à l’identité incertaine. « À la fois strip-teaseuse et enfant abandonnée, elle évoque pour moi la vision romantique de l’amour, explique Elisabet. Je ne l’ai pas encore complètement cernée, mais elle me fascine. » J www.theatres.lu

J www.fnel.lu (Secular Scouting Movement in Luxembourg) J http://scout.org/ (World Organisation Scout Movement)

08,14,18 

laurent's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu

Texts: Mary Carey. Photos: Julien Becker, Olivier Minaire.

Elisabet Johannesdottir, actress

A Scout of 12 years (three as a leader) Djuna is a bright and confident stand-out in any crowd. Awarded the Mérite Jeunesse (Gold) 2011 for an 80 km hike along the Belgian Coast, she was also selected to go to the 39th World Scout Conference attended by 8,000 Scouts from around the globe (Christian and secular), held in Curitiba, Brazil in January. “It was a great experience,” she says. “The Scouts are my family and my passion. Everyone was so friendly. It was interesting how different the groups can be; some military, some conservative, and some like ours, a progressive youth movement. In Luxembourg we are open to everyone.” A big topic for 2011 is International Volunteering, and it’s all a big commitment, with regular Saturday meetings from September to July and events such as the Sixplo Circus in April, an opportunity for 400 children. But this young leader takes it all in her stride. “I love when I can give something, like looking after the younger scouts, and then get something back, like their smiles and thank-yous.” Scout depuis 12 ans (chef scout depuis trois ans), intelligente et pleine d’assurance, Djuna ne laisse personne indifférent. Ayant reçu le Mérite Jeunesse 2011 (insigne Or) pour une marche de 80 km le long de la côte belge, elle a également été sélectionnée pour se rendre à la 39e Conférence mondiale du scoutisme qui se tenait en janvier dernier à Curitiba, au Brésil, et à laquelle participaient 8 000 scouts du monde entier (chrétiens et laïcs). « Cela a été une expérience formidable, dit-elle. Les scouts sont ma famille et ma passion. Tout le monde était vraiment adorable. C’était intéressant de voir à quel point les groupes peuvent être différents ; certains sont militaires, d’autres traditionalistes, et d’autres sont, comme nous, des mouvements de jeunesse progressistes. Au Luxembourg, nous sommes ouverts à tous. » Le volontariat international est un thème majeur pour 2011 et cela représente un engagement énorme, avec des réunions régulières le samedi entre septembre et juillet et des manifestations comme le Sixplo Circus en avril, qui est une belle opportunité pour 400 enfants ; mais l’ampleur de la tâche n’effraie pas cette jeune chef scout. « J’adore pouvoir donner quelque chose, m’occuper des scouts plus jeunes, par exemple, et recevoir ensuite quelque chose en retour, comme leurs sourires et leurs remerciements. »


z6creation.net

Lipotouch La première liposculpture 100 % naturelle

REjoIGNEz-

NoUS SUR

www. InstItutfrancoIse.lu/ facebook

Une méthode efficace ! Nous sommes équipées des nouvelles machines LPG EXPERT et de différents appareils de Lipocavitation (VIP ITALIA) qui vous garantissent des résultats jamais atteints et agrandissent les possibilités de traitements.

Les résultats Notre savoir faire, nos connaissances «expert en lipomassage» et l’expérience importante acquise au fil des années, sont votre garantie d’un résultat exceptionnel !

Les 4 objectifs ciblés

Depuis plus de 38 ans, Françoise Clément s’est donné pour tâche de mettre au point une Liposculpture non-invasive avec des résultats visibles et durables. Son objectif : des clientes et clients satisfaits de leur corps et de leur silhouette.

• La cellulite est très atténuée • Les graisses résistantes sont destockées • Les formes sont resculptées, la silhouette est redessinée • La peau est ferme et plus lisse

Le Lipotouch ?

DES RéSULTATS VISIBLES PLUS RAPIDEMENT, DURABLES, NATURELS, ASSURéS

Grâce à cette machine, la dernière frontière dans la lutte contre les adipocytes tombe.

institut-francoise.lu City Concorde

80, route de Longwy L-8060 Bertrange T. : +352 45 20 47


22

A treat for kids Un plaisir pour les enfants Our regular guide to quality shops and services in the capital city this month sits down for a family meal at the city’s child-friendly restaurants Envie d’un repas en famille ? CE mois-ci, notre guide des meilleurs services et boutiques de la capitale passe en revue les restaurants où les enfants sont les bienvenus. NWendy Winn  OAndrés Lejona

T

hat the Porta Nova Italian Restaurant in Limpertsberg is one of the best places to take children out for a family meal is hardly a secret. The restaurant was recently awarded first place for being the most family friendly restaurant in Luxembourg by the Explorator guide. But even without the official accolades, everybody who has children and has lived for a while in the Grand Duchy has either heard about or been to the Porta Nova – word of mouth gets around! “We offer something that is really appreciated and unusual,” says manager Adriano Presti. “We regularly have someone on our staff who plays with and entertains the children in the children’s play area.” And there are plenty of games and toys and even a wide-screen TV to watch children’s films there too. “We also offer small portions at smaller prices, child-sized pizzas and pasta dishes,” Presti adds. With pizza and pasta on the menu, they’d hardly have to offer anything else to please children’s tastebuds, but they have meat and other selections on the kids’ menu and they have crêpes and “lots and lots of different ice creams” for sweet treats to finish with as well. With children entertained and well-fed, parents can relax and even splurge on an after meal espresso or a limoncello instead of constantly having to answer the dreaded and oft-asked question, “When can we go home?”

Spacious dining, ample parking As well as being known for keeping kids happy and therefore keeping parents coming back week after week or to celebrate special occasions, the Porta Nova is also known for its lively atmosphere and live music most evenings. They also host special events, like the recent Cuban and Carnival evenings. A schedule of their upcoming events and photos from many fun evenings in the past can be found on their website. One of the most popular restaurants in the Grand Duchy, the Porta Nova is also one of the largest. Besides the very spacious main dining area, it boasts an exterior veranda in front of the restaurant and a terrace in the back. Parking too is ample, with underground parking at the restaurant itself, and the Glacis car park, with 1,200 spaces, right next door. Asked if he himself liked children, Presti says with a mischievous smile, “When they behave.” They usually do at the Porta Nova, because there is so much to keep them occupied!

laurent's  city magazine luxembourg

ADRIANO PRESTI, Porta Nova.

T

out le monde sait que le restaurant italien Porta Nova, à Limpertsberg, est l’endroit idéal pour un repas en famille avec les enfants. Le guide Explorator l’a d’ailleurs récemment classé en haut de son palmarès des restaurants « famille » à Luxembourg. La reconnaissance officielle n’est pas absolument nécessaire, car qui a des enfants et réside, même depuis peu, au Grand-Duché, connaît le Porta Nova – de nom ou d’expérience. Le bouche à oreille fonctionne ! « Nous offrons un ‘plus’ inhabituel et très apprécié, explique le directeur, Adriano Presti. Régulièrement, un de nos employés vient s’occuper des enfants dans l’aire qui leur est réservée. » Sans parler des jeux, des jouets et de la télévision grand écran pour visionner des films pour enfants. « Nous proposons aussi de petites portions à petits prix, des pizzas et des plats de pâtes adaptés à l’appétit

“Really appreciated and unusual.” « Inhabituel et très apprécié. » Adriano presti

des enfants », ajoute-t-il. Pizzas et pâtes suffiraient à combler les papilles enfantines, mais le menu enfant offre aussi de la viande et d’autres spécialités. Quant aux desserts, comment choisir entre les crêpes et « des tas et des tas de parfums de glace » ? Sachant leurs enfants comblés, les parents peuvent se détendre et prendre le temps de savourer un espresso ou un limoncello sans redouter la sempiternelle question : « Quand est-ce qu’on rentre à la maison ? »

Salle de restaurant spacieuse, grand parking Le bonheur des enfants fidélise une clientèle d’habitués qui viendra aussi fêter des occasions spéciales. Mais le Porta Nova est également connu pour son ambiance et ses nombreuses soirées musicales,

www.citymag.lu


23

Porta Nova 14, avenue de la Faïencerie G 22 34 32 J www.portanova.lu

sans parler des thématiques, comme les récentes soirées cubaine et carnaval. Le calendrier des prochaines manifestations et les photos des soirées passées sont affichés sur le site web. Le Porta Nova est l’un des restaurants les plus fréquentés du Grand-Duché, mais aussi l’un des plus vastes. Outre la grande salle à manger, l’établissement dispose d’une véranda à l’avant et d’une terrasse à l’arrière. Il est facile de se garer, soit au parking souterrain du restaurant, soit au parking de 1 200 places du Glacis, à deux pas. Quand on lui demande s’il aime les enfants, Adriano Presti répond avec un sourire malicieux : « S’ils se tiennent bien. » De ce côté-là, pas de problème : au Porta Nova, ils sont bien trop occupés pour penser à faire des bêtises !

www.citymag.lu

Pavillon du Parc Belair 111, avenue du X Septembre Belair G 44 55 87 J www.parcbelair.lu

La Torre 82, avenue du Bois Limpertsberg G 47 18 71

Auberge de Jeunesse Pfaffenthal 2, rue du Fort Olisy G 22 68 89 20 J www.youthhostels.lu

PASCALE RICHARD, Pavillon du Parc Belair

LAURENT MOUSSELER, Indigo, Hilton

Located within one of the city’s most popular parks and playgrounds makes the Pavillon du Parc Belair a natural for families. “We’re open all day,” says manager Pascale Richard, “so parents can come in with their kids anytime for a drink and a treat.” Seasonal opening hours coincide with the park’s: from May, it will again stay open through 9.30 p.m. for dinner. “We serve crêpes, ice cream, waffles, and we have a children’s menu and a play area with exclusively wooden toys.” No wonder some families come every Sunday lunchtime after a stroll around the park. Niché au cœur du plus populaire des parcs et terrains de jeu de la ville, le Pavillon du Parc Belair est le rendez-vous familial par excellence. « Nous sommes ouverts toute la journée, dit la directrice Pascale Richard. Les parents peuvent venir avec leurs enfants à toute heure prendre une boisson et une douceur. » Les heures d’ouverture se calquent sur celles du parc. À partir de mai, l’établissement restera ouvert jusqu’à 21 h 30. « Nous servons des crêpes, des glaces, des gaufres, un menu spécial enfant, et dans notre aire de jeu, les jouets sont exclusivement en bois. » Faut-il s’étonner si certaines familles viennent tous les dimanches midis, après leur promenade dans le parc ?

What comes to mind when you think of the Hilton? Elegance, expense? Perhaps it’s ideal for a luxury getaway or a business trip, but is it really a place for local families with kids to come for a relaxed and very affordable meal? Surprisingly, yes! “Children up to age 9 eat for free, and up to age 13, it’s 50% off,” explains Laurent Mousseler, manager of the Hilton’s Indigo Restaurant. “And kids receive a chef ’s hat, signed by the chef.” Well, hat’s off to the Indigo, where the Sunday brunch from 12.30 to 3.30 is especially popular with local families. Que vous évoque l’Hilton ? Elégance ? Dépenses ? L’Hilton est certainement l’endroit rêvé pour une escapade de luxe ou un voyage d’affaires, mais peut-il en même temps offrir aux familles locales avec enfants un cadre décontracté pour un repas convivial et très abordable ? Eh bien, contre toute attente, la réponse est oui ! « Les enfants jusqu’à 9 ans y mangent gratuitement, et ceux âgés de 9 à 13 ans bénéficient d’une réduction de 50 % sur leur repas », explique Laurent Mousseler, directeur du restaurant Indigo de l’Hilton. « Cerise sur le gâteau, les bambins se voient offrir une toque, signée par le chef. » En route donc pour l’Indigo, où le Sunday brunch (servi entre 12 h 30 et 15 h 30) est très prisé par les familles du coin.

LAURENT KREINTZ, Auberge de Jeunesse

CHANTAL JONOT, La Torre

“I’m not sure saying this just because I’m the manager, but honestly, if I didn’t work here, I would want to come here with my family. In fact, we just celebrated my little daughter’s birthday here last week,” says Laurent Kreintz of the Auberge de Jeunesse in Pfaffenthal. The daily plat du jour for 9 euros includes soup and a trip to the salad bar, the entrée and a dessert as well. Since the beginning they’ve used organic and Fairtrade products, and the hostel also offers something else naturally delicious for the little ones – access to the playground! « C’est un peu délicat à dire puisque je dirige cet endroit mais, franchement, c’est vraiment le lieu qui me donnerait envie de venir en famille. En fait, nous avons fêté l’anniversaire de ma fille ici, la semaine dernière », dit Laurent Kreintz de l’Auberge de Jeunesse de Pfaffenthal. Le plat du jour (9 euros) inclut une soupe et un passage au salad bar, une entrée et un dessert. En plus des produits bio et issus du commerce équitable, l’auberge offre aux enfants ce qu’ils adorent : une aire de jeu !

Chantal Jonot says she didn’t have to train her staff to be patient with children. “They do it automatically. They adore children!” she says. Everyone who works for her is Italian, a people known for their love of bambini. “In Italy, kids are kings,” Jonot says. At La Torre too. Not only is the restaurant across the street from a large playground, they specialize in a kid-favorite dish – pizza! “We cut the kids’ pizzas, and we offer them chocolate, lollipops or cookies for dessert.” Kids also get colouring pages and crayons as well as the royal treatment. Chantal Jonot déclare qu’elle n’a pas dû former son personnel à être patient avec les enfants : « C’est automatique. Ils les adorent ! » Tous ses employés sont Italiens, et les Italiens adorent les bambini. « En Italie, l’enfant est roi », ajoute-telle. À La Torre aussi : de l’autre côté de la rue se trouve une grande aire de jeu et le restaurant s’est spécialisé dans le plat favori des enfants : la pizza ! « Nous coupons les pizzas des enfants, et nous leur offrons du chocolat, des sucettes glacées ou des petits gâteaux en dessert. » En plus de ce traitement royal, les enfants reçoivent des pages à colorier et des crayons de couleur.

Indigo Restaurant Hilton Hotel 12, rue Jean Engling G 43 78 8076 J www.hilton.com

laurent's  city magazine luxembourg


24

Latvia

Denmark

Lithuania Belarus

Germany nds

Poland

Czechia

ourg

Ukraine

Slovakia Austria

ERLAND

Kazakhstan

Moldova

Hungary Romania

Italy

Bulgaria Macedonia Albania Greece

Georgia Armenia Azerbaijan

Montenegro

Sardegna Sicilia Slovakia

Turkey

Slovak Spirit

Tunisia

Malta

Syria Cyprus Lebanon Palestine Israel Jordan

Esprit slovaque Libya

A

Niger

geria

Chad

Cameroon

Riding the Tiger

Nepal India

M

Oman

Yemen

Etrea

Djibouti

Ethiopia

Uganda

Congo (ex-Zaire) Rwanda Burundi

Somalia Sri Lanka

Kenya

Peter Balla’s own career has mirrored the rapid Dompter le Tigre social changes in his country. “In small-town La carrière de Peter a suivi le même rythme que l'évoSlovakia, Angola the four most influential persons are the lution sociale de son pays. « Dans les petites villes, mayor, the priest, the doctor and the TV program- les quatre personnalités les plus influentes sont le maire, ming manager.” Balla was the latter – introduc- Zambia le prêtre, le médecin et le directeur de la programmaing television programs never seen in communist tion télévisuelle. » Il a lui-même occupé ce dernier days. “We had open debates on everything from poste, présentant des programmes jamais vus à l’époduck poop to bribery charges.” A former radio que communiste. « Nous avions des débats sur presenter with a degree in English, he was in the tout, de la Malawi fiente de canard aux peines à infliger en perfect position to ride the new Tatra Tiger. He matière de corruption. » Ancien présentateur radio, started a freelance interpreting service when diplômé en langue anglaise, il était en position idéale international business conferences came to pour dompter le nouveau Tigre des Tatras. Lorsque Madagascar Bra­tislava. Three years ago, Balla and his wife, des conférences professionnelles internationales a psychologist, moved to Luxem­ ont commencé à être organiZimbabwe bourg. His focus this month, sées à Bratislava, il a lancé un like most Slovaks, will be the Ice service d’interprétariat comme Mozambique Botswana Hockey World championship free-lance. Voici trois ans, Peter on their home turf. “It is the first et son épouse, une psychologue, Namibia Swaziland time we will host the games as se sont installés au Luxembourg. independent Slovakia. Both our Comme la plupart de ses comparivals, the Czechs and the Rustriotes, ce mois-ci, il regardera le Lesotho sians, will be in Bratislava!” South Africa championnat du monde de hoc« Les Tchèques représentent key sur glace, qui se jouera en le grand frère qui a réussi, mais Slovaquie. « C'est la première fois nous faisons notre chemin ! » que nous l'accueillerons en tant que Slovaquie indépendante. Nos Peter balla rivaux, les Tchèques et les Russes, seront tous deux à Bratislava ! »

Tanzania

“The Czechs are like our big successful brothers, but we are working our way up!”

laurent's  city magazine luxembourg

Bhuta

Bangladesh

Sudan

Cent. Afr. Rep.

Guinea Congo Gabon

À

l’époque étudiant, Peter Balla a vu immé diatement les changements apportés par la Révolution de velours de 1990. « C'était comme si on était passé du jour au lendemain du russe et des films de propagande communiste à l'anglais ! » Dans les petites villes, telles que Nové Zámky, le conservatisme régnait toujours en maître. « Nombre d'anciens leaders communistes, qui possédaient argent et biens immobiliers, avaient retourné leur veste pour devenir de puissants hommes d'affaires. » Quelques années plus tard, une décision politique entraîna la séparation entre la Slovaquie et la République tchèque, plus grande et plus riche. « Les Tchèques représentent le grand frère qui a réussi, mais nous faisons notre chemin ! » De fait, le « Tigre des Tatras » (surnom donné à la Slovaquie au vu de sa croissance rapide) est en plein essor grâce aux usines des géants de l’industrie automobile Peugeot-Citroën, Kia et VW. « Aujourd'hui, certains biens immobiliers sont plus chers à Bratislava qu'à Vienne. »

Tajikistan

Pakistan

Qatar U. A. E.

Ndeborah fulton-anderson  Oandrés lejona

Kyrgyzstan

Afghanistan

Kuwait

the “Tatra Tiger” Slovakians are proving their adaptability. Saudi Arabia vingt ans après la chute du communisme et la séparation de la Tchécoslovaquie, les Slovaques, « Tigres des Tatras », nous prouvent leurs facultés d’adaptation.

s a student, Peter Balla saw the immediate changes from the Velvet Revolution of 1990. “It seemed one day we were learning Russian and watching Communist propaganda films, and the next day we were learning English!” In the small towns, such as Nové Zámky, conservatism still ruled. “Many former communist leaders, who had the money and property, just changed coats and became powerful businessmen.” A few years later, a political decision separated Slovakia from the larger and richer Czech Republic. “The Czechs are like our big successful brothers, but we are working our way up!” In fact, the “Tatra Tiger” (Slovakia’s nickname given its rapid growth) has experienced a boom with car industry giants PeugeotCitroën, Kia and VW plants sparking the economy. “Today some properties in Bratislava are more expensive than in Vienna.”

Turkmenistan

Iran

Iraq

Egypt Two decades after communism and the split from Czechoslovakia –

Uzbekistan

www.citymag.lu


25 Hiking and Singing

Cultural Mix

Practical versus Fun

Beata Hatalova, chemistry teacher (retired). Professeur de chimie (à la retraite).

Slavo Strajt, Operations Control Manager. Operations Control Manager.

Mira Drinkova, Treasury assistant, industrial trading. Assistante budgétaire dans le secteur industriel.

The Beckov Castle looms over Trencin, Beata Hatalova’s home city. A trip to Belgium changed her life. “This was after the revolution. You can’t imagine what it was like to travel before — to get permission to leave the country or even to change money.” A chemistry teacher, Beata was on a school trip when she met her future (Belgian) husband. In Luxembourg for five years, she misses Trencin where “the Alps are in your pocket.” She brought with her two of her passions - singing and hiking. “I’ve sung in local choirs and every Monday, rain or shine, I hike with an all-female group, The WalkieTalkies!” Le château de Beckov surplombe la ville de Trencin, d‘où est originaire Beata Hatalova. Un voyage en Belgique a changé sa vie. « C’était après la révolution. Vous n’avez pas idée à quel point il était difficile de voyager auparavant, déjà pour avoir l’autorisation de quitter le pays ou même simplement pour changer de l’argent. » Professeur de chimie, Beata participait à un voyage scolaire lorsqu‘elle a rencontré son futur époux (belge). Après cinq ans au Luxembourg, Trencin lui manque. Là-bas, dit-elle, « on a les Alpes dans sa poche ». Elle a amené avec elle deux de ses passions, le chant et la randonnée. « Je chantais dans des chorales locales et, qu’il pleuve ou qu’il vente, je fais des randonnées tous les lundis avec un groupe exclusivement féminin, les Walkie-Talkies ! »

Slavo Strajt is from Slovakia’s second largest city, Košice, near the Hungarian border. Slavo, like many Slovakians, has family members who are originally Czech. “My Czech father came to Košice as part of his military service and fell in love with my Slovakian mother. There are still many marriages between the two countries.” After the “Velvet Revolution” Slavo hitchhiked around Europe. “It was the best way to mix with other cultures!” His globetrotting continued from Prague to the Cayman Islands before settling in Luxembourg three years ago with his wife and two young daughters. Slavo Strajt est originaire de Kosice, la deuxième plus grande ville de Slovaquie, située à proximité de la frontière hongroise. Comme beaucoup de Slovaques, Slavo a de la famille d’origine tchèque. « Mon père tchèque est venu à Kosice dans le cadre de son service militaire. Il est alors tombé amoureux de ma mère, une Slovaque. Les mariages sont toujours fréquents entre les deux pays. » Après la « Révolution de velours », Slavo a fait le tour de l‘Europe en auto­ stop. « Il n’y avait pas de meilleure manière de côtoyer d’autres cultures ! » Il est alors allé encore plus loin. Parti de Prague, il est passé par les îles Caïman avant de s‘établir au Luxembourg il y a trois ans avec son épouse et ses deux jeunes filles.

Slovakians are great fans of choral singing. Mira Drinkova loves music and languages but chose a practical degree in economics “to be able to find a job.” She still continued her language studies mastering Spanish, German and English (Russian was compulsory until 1990). After university, she worked at a travel agency to “experience other cultures.” In 2004 when Slovakia joined the EU, Mira came here as a translator. Now back in the financial field, she nonetheless continues her other passion – choral singing. “It is the only time I can turn off everything else. No stress!” Les Slovaques sont de grands amateurs de chant choral. Mira Drinkova adore la musique et les langues. Malgré tout, elle a opté pour des études d‘économie, « pour pouvoir trouver un emploi ». Elle a néanmoins continué à apprendre les langues et elle pratique l‘espagnol, l‘allemand et l‘anglais (sachant que le russe était une matière obligatoire jusqu‘en 1990). Après l‘université, elle a travaillé dans une agence de voyages pour « découvrir d’autres cultures ». Au moment de l‘entrée de la Slovaquie dans l‘Union européenne en 2004, Mira est venue travailler comme traductrice au Luxembourg. À présent, elle a retrouvé le domaine financier. Mais elle continue à se livrer à son autre passion, le chant choral. « C’est le seul moment où je peux oublier tout le reste. Sans stress ! »

Chant et randonnée

Mélange de cultures

Sens du devoir contre amusement

About Slovakia Population: 5,477,038 Location: East Europe Capital: Bratislava Government: Parliamentary democracy National Day: Constitution Day, 1 September (1992) Chief of State: President Ivan Gasparovic Head of Government: Prime Minister Iveta Radicova 174 nationalités vivent à Luxembourg dont 315 Slovaques. 174 nationalities live in Luxembourg, including 315 Slovakians.

Peter Balla, Translator and Ice Hockey fan.Traducteur et amateur de hockey sur glace.

TION ry Consul nora Facts INFORMA H r, ie o r Mourt FOR MORE ill lanche ton Church B . s r M s in W rg ce 6. Pla Luxembou 0 4 3 1 L 3-293 Tel: 45 7-224 5 Fax: 4

EXPRESSIONS you? Hi! w are Ahoj! máš? Ho ou! a y Ako s m! Thank ye! e j d u o k o G b Da enia! Dovid

www.citymag.lu

r... e v o c s jeudi ia g with Slovakian in y even d music. Slovak n hursda unity ink a xed T omm A rela ce, food, dr Slovakian c n e ambie iscover th d Come 7. ich) 0 Holler at Exit – s e d on rréRot il H 18 h r 7 (Ca Exit0 sday 14 Ap r u h T   E e ntranc Free e 20 07 2 G 26 6 .rotondes.lu J www

laurent's  city magazine luxembourg


Services & shopping

VOTRE MAISON OU APPARTEMENT N’EST TOUJOURS PAS VENDU ?

USEFUL SERVICES & SHOPPING

FIND THE RELEVANT CITY AUTHORITY, A USEFUL ADDRESS OR SPORTS FACILITIES. PLUS A GUIDE TO CITY SHOPS. Vous trouverez ci-dessous les services municipaux, adresses utiles, établissements sportifs, ainsi qu’un guide shopping.

au 26 64 99 99 (Luxembourg Ville) au 26 90 45 45 (Ettelbrück-Diekirch)

www.remax.lu

USEFUL ADDRESSES ADRESSES UTILES

BIERGER-CENTER 1 Centre Hamilius, 51, boulevard Royal, Adresse postale L-2090 Luxembourg Lu-ve : 8-17h G 47 96 22 00 T 26 27 09 99 Population register (registration, radiation test, changes of address), certificates, electoral list registration, identity cards, passports, registration for EU nationals, registration for third county cards, naturalization, birth certificate copies, legalization of signatures, parental authorizations, declaration of guardianship, certified copies, Chèque-Service Accueil, residential parking vignettes, dog registration, payment of commune bills etc. Registre de la population (inscriptions, radiations, changements d’adresse), certificats, inscriptions sur listes électorales, cartes d’identité, passeports, attestations d’enregistrement pour ressortissants UE, demande de cartes pour ressortissants pays tiers, naturalisations, copies actes de naissance, légalisations de signatures, autorisations parentales, déclarations de prise en charge, copies conformes, adhésions ChèqueService Accueil, vignettes de stationnement résidentiel, déclarations de chiens, paiements de factures communales, etc. J bierger-center@vdl.lu, www.vdl.lu

11

19

Archives municipales Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Pour les extraits des registres de l’état civil : Lu-ve : 8h30-11h30, 13h30-16h Pour les recherches historiques et généalogiques : Lu-ve : uniquement sur rendez-vous G 47 96 26 76 T 47 36 53

Office Social 24, Côte d’Eich Lu-ve : 8h30-11h30, 14-16h Late night licences and public entertainment taxes Nuits blanches et taxe sur 1 les amusements publics Remax_citymag.indd 1 Lu-ve : 8h30-11h Deprivation assistance Aide aux démunis G 47 96 24 70 T 46 92 01

12 Archives nationales de Luxembourg Plateau du Saint-Esprit Lu-ve : 9-11h45, 13-17h45, sa : 9-11h45 G 24 78 66 60 T 47 46 92 J archives.nationales@an.etat.lu www.anlux.lu

13

SPORT FOR ALL SPORTS POUR TOUS G 47 96 25 83 (Hotline : 691 98 24 63)

The Sport for All programme provides a wide range of sports activities. Registration takes place all year round. Le programme Sports pour tous propose une large gamme d’activités sportives. Inscription tout au long de l’année. Rens. : Service des sports de la Ville de Luxembourg J www.vdl.lu

ICE SKATING & SKATEBOARD PATINOIRE & SKATE

SWIMMING POOLS PISCINES

5

2 Bonnevoie 30, rue Sigismond Bassin de natation Lu, ve, sa : 8-20h30, ma, je : 7-20h30, di : 8-12h Sauna Dames Lu, ve, sa : 8-11h30, ma, je : 14h30-20h Sauna Hommes Ma, je : 8-11h30 Sauna mixte Lu, sa : 11h30-20h, ma, je, ve : 11h30-14h30, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 34 71

Patinoire de Kockelscheuer 42, route de Bettembourg Lu : 16-22h, ma-je : 12-22h, ve : 12-23h, sa-di : 10-23h G 46 74 65

6 Skate Park Hollerich Rue de l’Abattoir Lu-je : 11-22h, ve-sa : 11-23h, di : 11-20h G 44 83 47

TENNIS

3 Centre aquatique d’Coque 2, rue Léon Hengen (Kirchberg) Lu : 12-22h, ma-ve : 8-22h, sa-di : 10-18h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 43 60 60-1

4 Centre de relaxation aquatique Badanstalt 12, rue des Bains (Centre) Bassin de natation Ma-ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Sauna Dames Ma : 8-11h, me : 8-12h, je : 14h30-21h30 Sauna Hommes Je : 8-11h Sauna Mixte Ma : 11-21h30, me : 12-21h30, je : 11-14h30, ve : 8-21h30, sa : 8-20h, di : 8-12h Fermeture de la caisse une heure avant la fermeture de la piscine G 47 96 25 50

oing re & g

APPELLEZ VOTRE AGENCE RE/MAX

out

Cultunue, restaurapnatge 36 ve on Find tings ar lis and b Agenda rants y restau of Cit z les bars, age 36 p ve Retrou de loisir à la x et lieu genda yA du Cit

7 Bambësch – Tennis Spora Allée des Présidents Lu, ma, je : 10-12h, 14h-16h, ve : 10-13h G 46 15 51 Sur réservation J www.tennisspora.lu

Bibliothèque Municipale Cité 3, rue Génistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J www.vdl.lu

14 CAPEL – Centre d’animation pédagogique et de loisirs 4-12, rue de l’École Lu-di : 8-17h G 47 96 24 42 / 32 73 J www.vdl.lu

15 Centre d’information européen – Maison de l’Europe 7, rue du Marché-aux-Herbes Lu : 13-17h, ma-ve : 9-18h, sa : 11-16h G 43 01 37 83-3 Information, documents, personalised assistance, conferences, debates, exhibitions, group visits Information, documentation, assistance personnalisée, conférences, débats, expositions, visites de groupe J comm-rep-lux-info@ec.europa.eu

11 État Civil Hôtel de Ville 42, place Guillaume II Lu-ve : 8-17h, sa : 9h30-11h30 Births, deaths, marriages, affidavits, registered copies Naissances, mariages, décès, légalisation de signatures, copies conformes G 47 96 26 30 T 47 36 53

Belair – Tennis Club des Arquebusiers Val Sainte-Croix G 44 50 37

Impositions communales 43, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-11h30, 13h30-16h30 G 47 96 26 84 T 22 91 36

9

10 Bonnevoie – Tennis Club 115, rue Anatole France G 49 65 95 J www.tcbonnevoie.com

20

TRANSPORT TRANSPORTS 21 MOBILITEITSZENTRAL Gare centrale Lu-ve : 7-19h, sa-di et jours fériés : 10-18h G 24 65 24 65 Information and advice on the whole range of public SISCO_CDV.pdf 22.02.2011 10:58:59 Uhr transport service and alternative means of transport to the private car, such as ‘soft mobility’ Renseignements et conseils sur l’offre des services de transports 11/11/10 16:35 publics et sur les modes deAnn_64x97mm_Glamour Bijoux_Mag TEMPO_cor_vec.indd 1 déplacement alternatifs à la voiture individuelle, comme la mobilité douce J www.mobiliteit.lu

36  LE MOIS AVEC VOTRE COACH PERSONNEL À VOLONTÉ... LE PASS FITNESS

Taxis Taxis Colux : G 48 22 33 Benelux Taxis : G 80 02 51 51 City Taxis : G 48 00 58 AéROPORT Arrivals/departures/info G 24 64 0 J www.luxairport.lu Ventes et réservations G 24 56 42 42 J callcenter@luxair.lu

kids and the city maison relais 2, rue du Nord Lu-ve : 7h30 -18h30, sa : 9h30 -18h30 G 26 26 29 59 J www.kidsandthecity.lu

18 LEO (Luxembourg Energy Office) 9, boulevard F.D. Roosevelt Lu-ve : 8-17h G 26 39 48 48 T 26 20 24 24 For all your energy supply requirements Pour toutes vos démarches en matière de fourniture énergétique J www.leoenergy.lu

cuisines

C

ECOUTE . EXPERTISE . EFFICACITE

M

500 m2

Y

de showroom dédié à la

cuisine équipée

CM

OFFRE SPECIALE

MY

CY

TESTEZ nous et vous verrez la DIFFERENCE

CMY

(Deux séance de sport par semaine avec COACH PERSONNEL, sans oublier le sauna infrarouge à volonté).

Nous vous accueillons

du lundi au vendredi de 10h à 19h, le samedi de 10h à 18h.

Prenez soins de vous l’esprit tranquille, grâce à l’espace enfants gratuit à votre disposition.

K

38, Rangwee L-2412 Luxembourg-Howald Tél. (+352) 48 42 14-25

www.siscobeautyform.com

Tel : 27 03 35 14 MARKETS Marchés

www.bamolux.lu

MARCHé DE BONNEVOIE In front of the parish church Devant l’Église paroissiale Me : 7-12h

2

3

23 17

Belair – Tennis Club Stade Boulevard Napoléon Ier Sans réservation, jusqu’à 22h G 45 16 10 J www.tcstade.lu

18.01.2011 15:51:45 Uhr

Recette Communale 3, rue du Laboratoire Lu-ve : 8h30-11h45 G 47 96 20 20 T 22 03 36 Payment of bills Encaissement des factures

22 16

8

Premier réseau mondial de l’immobilier

MARCHé DU GLACIS Glacis 3rd Sunday of every month 3e dimanche du mois : 10-17h

24 MARCHéS HEBDOMADAIRES AUX PRODUITS FRAIS DU PAYS Place Guillaume II et place de Paris Me, sa : 7-13h30 Some 55 stall holders provide a wide range of fresh products such as fruit, vegetables, organic farm produce, flowers, fish, roast chickens Quelque 55 marchands et jardiniers offrent une grande diversité de produits frais tels que fruits, légumes, produits de l’agriculture biologique, fleurs, poissons, poulets grillés

AdvSOON64x97.indd 1

GALERIE BEAUMONT 56 GRAND RUE L-1660 LUXEMBOURG TEL: +352 26 20 00 22 WWW.SOON.LU

21/09/10 10:48


7 14

3

1

23

MAISONS I APPARTEMENTS I BUREAUX ACHAT I VENTE I LOCATION ASSURANCES I CONSEIL ImmoBILIeR

4

BRICKS Solu tion s Immobilièr e s 4-6, rue Pépin-le-Bref - Luxembourg Paul Fabeck I T : 26 44 11 61 info@bricks.lu I www.bricks.lu

8

2

9

19

7

17 13

15

1 5 24

18

6

11

by Ackermann

16 12

Tout pour la future maman et pour les enfants de 0 à 12 ans Liste de naissance online

www.lapino.lu 4 486A, r. de Longwy - L-1940 Luxembourg Tél.: +352 27 44 99 00 8 4

20

24

2

21 6 5

SOINS VISAGES MASSAGES CORPS

3

AUX EFFETS REVITALISANTS RELAXANTS ET RAJEUNISSANTS

10 22

Luxembourg | 98, Boulevard de la Pétrusse T +352 26 12 13 | www.yoake.lu 5

6

Ann_Monceau_CityMagazine_F.pdf

1

22/10/09

6

7

2

11:24

8

Contemporary rug art by Jan

Kath

LIB : SHARING RISKS - PROTECTING ASSETS

Tous les parfums du monde pour toutes les circonstances : baptêmes, mariages, réceptions.

TOUTES ASSURANCES - TOUTES COMPAGNIES Nous comparons pour vous les offres de tous les assureurs pour vous permettre de choisir la meilleure couverture ou le meilleur placement au meilleur tarif.

Service de livraison à domicile et internationale.

Tél. 49 15 54 Fax 49 15 94 104, rue de Hollerich Luxembourg 83, av. du Dix Septembre Luxembourg

Lundi au samedi 8h00 à 19h00 non-stop Dimanche et jours fériés 9h00 à 13h00

Fournisseur de la Cour

Luxembourg-Ville – 44, Grand-Rue – 11, rue des Capucins Bertrange – 259, rue de Luxembourg – Tél.: 22 73 27 www.tapishertz.lu

CM_64x97_Kath.indd 2

18.02.11 16:04 LIB.indd 1

LIB S.A. 13, AVENUE DE LA GARE L-1611 LUXEMBOURG TEL: +352 26480101 EMAIL: CONTACT@LIB.LU WEB: www.lib.lu

17.01.2011 14:49:22 Uhr


28 Click & find

ReTrouvez Les places de Parking sur le site de la Ville de Luxembourg Find car park spaces on the Ville de Luxembourg website

Fresh print

PUBLICATIONS NOW AVAILABLE at THE BIERGER-CENTER

Bon à savoir Good to Know

publications disponibles au bierger-center

rue de la Tour Jacob partiellement fermée Guide pour personnes 60+ 140 pages Français Éditions VDL

INFO-SERVICES Dépliant Français / Deutsch Éditions VDL

rue de la Tour Jacob partially closed 1. Consultez www.vdl.lu Visit www.vdl.lu 2. Cliquez sur l’icône « Parking » Click on the “Parking” icon

ÉCOLOGIQUE 20 pages Français / Deutsch Éditions VDL

VEL'OH! Brochure English Éditions VDL

Conseils en énergie 24 pages Français / Deutsch Éditions VDL

Sports pour tous 69 pages Français / Deutsch Éditions VDL

3. Cliquez sur la zone où vous voulez vous garer Click on the neighbourhood where you want to park 4. Visualisez les parkings avec places libres View which car parks have available spaces

Free subscription Abonnement gratuit

S.d.S Sport-Wochen 28 pages Deutsch / Français Editions VDL

Carnet Culture Jeunes Carnet de bons Français Éditions VDL

two ways to receive the Ville de Luxembourg’s publications:

1. Visit the Bierger-Center (Centre Hamilius, 51, boulevard Royal) and ask for the publication you want 2. Download online at http://publications.vdl.lu

dEUX FAçONS DE RECEVOIR LES PUBLICATIONS DE LA VILLE DE LUXEMBOURG :

1. Rendez-vous au Bierger-Center (Centre Hamilius, 51, boulevard Royal) et demandez votre publication 2. Téléchargez-les en ligne sur http://publications.vdl.lu Toutes les publications sont disponibles gratuitement !

i g n AwA r d

laurent's  city magazine luxembourg

es

COMITÉ DE RÉDACTION / EDITORIAL COMMITTEE: Duncan Roberts, Mike Koedinger, Geraldine Knudson, Christiane Sietzen, Pascale Kauffman

ropeAn d

010 · si L s2

r AwA r d · eu

En couverturE : Laurent Daubach Photographie : Julien Becker

Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. : Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published during the year to MM Publishing S.A.: IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / Swift BCEELULL.

ve

est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg / is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg

Send an email with your name and full address to Envoyez vos coordonnées par mail à : citymag@vdl.lu Ou téléphonez au 47 96 41 14 City Mag abroad / à l'étranger :

All publications are available free of charge!

OURS

For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg) Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg)

GOOD DESIGN AWARD 2010

www.citymag.lu

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT :

cartographie /  cartography : monopolka Sàrl

GRAPHISME / layout :

City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an /  published 11 times a year

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu

COLLABORATIONS / CONTRIBUTORS : Elvire Bastendorff, Brigitte Bertelle, Mary Carey, Céline Coubray, Deborah Fulton-Anderson, Wendy Winn

J design@maisonmoderne.lu

Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies

Journaliste : Duncan Roberts (-55) J duncan.roberts@citymag.lu Coordinatrice : Déborah Lambolez (-56) J deborah.lambolez@ maisonmoderne.lu Correction : Cynthia Schreiber, Cathy Weber Suivi de production : Rudy Lafontaine PHOTOGRAPHIE : Julien Becker, Eric Chenal / Blitz, Luc Deflorenne, David Laurent / Wide, Andrés Lejona, Olivier Minaire

Traduction / Translation: Architext S.A. PUBLICITÉ / ADVERTISING :

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu

www.maisonmoderne.lu

www.maisonmoderne.lu

Direction artistique : Guido Kröger, Vera Capinha Heliodoro, Maxime Pintadu Mise en page : Stéphanie Poras (coordination), Hélène Dupont, Tae Eun Kim, Marie-France Lequeux, Nathalie Petit, Francis Ramel, Mireille Scheid Impression / PRINT: Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr. Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

Dans le cadre du réaménagement de la rue de la Tour Jacob, la partie supérieure de la rue formant le virage avec la rue de Trèves sera entièrement fermée à toute circulation. La circulation de Clausen vers le quartier du Cents sera donc interrompue pendant toute la durée des travaux. Le chantier en question entraîne la déviation des lignes de bus 14 et CN1 par la rue de Neudorf. Pour des raisons de contraintes horaires, aucun arrêt n’est desservi dans la rue de Neudorf. Les horaires détaillés peuvent être téléchargés sur le site internet www.autobus.lu. Due to works improving the rue de la Tour Jacob, the road will be completely closed above where it forms the bend with the rue de Trèves. This means that traffic from Clausen to Cents and vice-versa will be blocked for the duration of the works. The road works also mean that the bus routes 14 and CN1 will also have to take a detour via the rue de Neudorf. But to maintain a timetable, no stops along the rue de Neudorf will be served by the two buses in question. The detailed timetables of the new routes can be downloaded at www.autobus.lu.

Chantier à l’avenue John F. Kennedy Construction work on avenue John F. Kennedy La construction d’un nouveau bâtiment à l’avenue John F. Kennedy, entre la rue Érasme et la Centrale de Cogénération, a entraîné la fermeture aux piétons et cyclistes de la chaussée surélevée entre l’avenue John F. Kennedy et l’entrée du parking souterrain à la Coque. Les travaux se prolongeront jusque décembre 2012. The construction of a new building on the avenue John F. Kennedy, between the rue Érasme and the Centrale de Cogénération, has caused the closure to pedestrians and cyclists of the raised pavement between the avenue John F. Kennedy and the entrance to the underground parking at la Coque. The work will last until December 2012.

Rue de la Semois partiellement fermÉe Rue de la Semois partially closed Des travaux d’infrastructure sur la rue de la Semois entraînent la fermeture de la route entre la rue de la Vallée et la bifurcation avec la rue de la Semois. Infrastructure work on the rue de la Semois means the road is closed between the rue de la Vallée and fork with the rue de la Semois. Plus d’informations sur : More information on: J www.vdl.lu

www.citymag.lu


29

Cercle Municipal The historical building is now part of the Cercle-Cité complex. Le bâtiment historique fait maintenant partie du complexe Cercle-Cité.

FActs r 1827:

tz de Me be aison m m e s t y p u 2 Se litteraire b 5: g 5 uildin Cercle vember 18 buys the b g o r 10 N Luxembou f City o 00 francs : ,0 Faber for 60 uary 1868 arguerite M n 17 Ja g leased to ilding Buildin y 1877: he bu t s y u a 18 M rite Faber b arde e s de g p r o Margu C d the : 1902 building an le c r ed Ce molish ed : are de ber 1904 ck announc etition p n m u e m F c o l De au re c and P itectu Pierre ers of arch 10: n 9 as win tember 1 ugurated a p 12 Se unicipal in M is la Pa

Like many public buildings and landmarks in the city, the newly renovated and expanded Cercle has a fascinating history. Comme nombre de bÂtiments et monuments publics, le Cercle, rÉcemment rÉnovÉ et agrandi, a une histoire passionnante. NDuncan Roberts  ODavid Laurent/wide

ven before the current Cercle Municipal was built, the site had been the subject of several different plans. The original building on the rue Genistre, named the “maison de Metz”, was purchased by the Cercle littéraire with a view to constructing a home for the society, which had been founded in 1826. The foundation stone was laid in 1830, but the Cercle littéraire failed to find the money to complete the construction and the city took over the building in 1855. But the name had stuck. The Cercle building was taken over by Marguerite Faber, who ran a popular restaurant called Beim Gréitchen in the banquet room. After her death, when the building was owned by her nephew, a developer named Kummer submitted plans to the city to build a luxury hotel on the site. The city dismissed those plans and instead decided to tear down the Cercle and the adjacent Corps de garde building on the place d’Armes and erect a grand municipal administrative building with banqueting facilities.

E

B

Architecture competition

Un concours d’architecture pour la conception du nouveau bâtiment prestigieux de la ville fut lancé en 1902. Deux ans plus tard, le maire de l’époque, Émile Mousel - également président du jury - proclama le résultat. Le projet retenu était l’œuvre d’une équipe père-fils, tous deux formés à Paris : Pierre et Paul Funck. Ils gagnaient devant Nicolas Petit, qui deviendrait néanmoins plus tard l’architecte de la ville. Le projet Funck fut légèrement réduit. La tour (avec une horloge) est légèrement moins haute que sur le papier, et la façade devait s’orner à l’origine de fenêtres de style Art nouveau. L’administration municipale emménagea dans ses premiers bureaux pendant l’été 1909 et le bâtiment fut officiellement inauguré le 12 septembre 1910. Sa véritable appellation est le Palais Municipal – Stadthaus en allemand – mais il sera toujours connu sous le nom de Cercle. Q

In 1902 an architecture competition was launched to design the city’s prestigious new building. Two years later, the winner was announced by then mayor – and president of the jury – Emile Mousel. A design by Pierre and Paul Funck, a father and son team who had both studied in Paris, was selected. They beat off competition from Nicolas Petit, who would go on to be the city’s head architect later in his career. The Funck design was scaled down somewhat. Its tower – incorporating a clock – was higher than that which was eventually built, and the façade was originally supposed to have windows in the art nouveau style. The first offices were occupied by the city administration in the summer of 1909 and the building was inaugurated on 12 September 1910. It was officially called the Palais Municipal – or Stadthaus in German – but it will always be known as the Cercle. Q

www.citymag.lu

ien avant la construction du Cercle Municipal que nous connaissons aujourd’hui, le site avait déjà fait l’objet de divers plans. Le Cercle littéraire avait acquis le bâtiment originel de la rue Genistre, appelé « maison de Metz », pour en faire le siège de sa société, fondée en 1826. La première pierre fut posée en 1830, mais le Cercle littéraire ne put réunir les fonds nécessaires pour achever la construction. La ville se porta acquéreur en 1855, mais le nom est resté. Le Cercle fut repris par Marguerite Faber, qui tint le Beim Gréitchen, un restaurant très couru, dans la salle de banquet. Après sa mort, un de ses neveux hérita du bâtiment. Un promoteur nommé Kummer soumit des plans à la ville pour en faire un hôtel de luxe. La municipalité refusa, décida de démolir le Cercle et le bâtiment adjacent du Corps de garde de la place d’Armes, et de construire à la place un grand bâtiment administratif avec une salle de banquet.

Concours d’architecture

laurent's  city magazine luxembourg


30

Niklaus Luxembourg This month: NIKLAUS TROXLER

THE AWARD WINNING SWISS DESIGNER RECALLS HIS IMPRESSIONS OF VISITS TO LUXEMBOURG FOLLOWING A RECENT TALK GIVEN TO DESIGN FRIENDS. DANS LA FOULÉE D’UNe RÉCENTE CONFÉRENCE POUR DESIGN FRIENDS, LE DESIGNER SUISSE PRIMÉ SE SOUVIENT DE SES VISITES À LUXEMBOURG.

Born in Willisau in Switzerland in 1947, Niklaus Troxler studied graphic design at the Lucerne Art School and went on to work at Hollenstein Création in Paris before returning to his home town and setting up his own graphic studio. He first started organizing jazz concerts in 1966 and in 1975 launched the Willisau Jazz Festival. He has designed posters for jazz concerts and the festival, as well as other cultural events, but also does corporate design work, illustrations and designs for urban architecture. Né à Willisau (Suisse) en 1947, Niklaus Troxler étudie le graphisme à l’École des Beaux-Arts de Lucerne. Il travaille ensuite pour Hollenstein Création à Paris avant de revenir dans sa ville natale et de monter son propre studio. En 1966, il commence à organiser des concerts de jazz et, en 1975, lance le Willisau Jazz Festival. Il a conçu des affiches pour des concerts de jazz, pour le festival et pour d’autres événements culturels, mais travaille aussi dans les domaines du corporate design, de l’illustration et de la conception pour l’architecture urbaine. J www.troxlerart.ch

NDuncan Roberts  OÉRIC CHENAL / BLITZ

U

C

nfortunately I did not have much time to visit Luxembourg on this ette fois-ci, malheureusement, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour trip – you can’t have holiday all the time. But I have been impressed visiter Luxembourg : le travail m’a rattrapé ! Mais j’ai été très impres with the Mudam museum, which I have looked around. I also man sionné par le Mudam, que j’ai parcouru rapidement. J’ai réussi à visiaged to visit the Galerie Clairefontaine where a friend of mine, Alfred ter la Galerie Clairefontaine où un de mes amis, Alfred Seiland, expose Seiland, currently has an exhibition of photos titled East coast – West actuellement des photos sous le titre East coast – West coast. C’est une très coast. It is a very nice gallery on two levels. belle galerie sur deux niveaux. Years ago I travelled along the Moselle and up to Luxembourg on a trip Avec ma femme, il y a plusieurs années, nous avons remonté la Moselle with my wife. It was nice to discover a country I didn’t know before. Before jusqu’à Luxembourg. J’étais heureux de découvrir un pays que je ne connaisthe first trip, I had vague ideas of what Luxembourg could be like. You sais pas du tout. Avant ma première visite, j’avais une vague idée de ce à certainly notice that there is money here, everything is well preserved and quoi pouvait ressembler le Luxembourg. Ce qui saute aux yeux ici, c’est la the quality of life seems to be very high. présence de l’argent, le bon état des choses et le niveau de quaI was also here six years ago at the invitation of Silvano lité de vie. A Mudam (Vidale from Design Friends). I travelled by train from Stutt­ Il y a six ans, à l’invitation de Silvano (Vidale, de Design 3, Park Dräi Eechelen gart and held a lecture at the Banque de Luxembourg. That Friends), je suis venu de Stuttgart par le train et j’ai donné une Kirchberg time I managed to stay a bit longer and I went down in to the conférence à la Banque de Luxembourg. Cette fois-là, j’avais pu G 45 37 85-1 Grund, which was fascinating. The way the city is situated, rester un peu et j’étais allé au Grund, un endroit fascinant. La J www.mudam.lu with the plateau and the valley, is interesting. Dinner after the situation de la ville est intéressante, avec le plateau et la vallée. talk this year was in the Italian communist restaurant, the Galerie Clairefontaine, Après la conférence, cette année-ci, nous avons dîné au restauEspace 2 Circolo Eugenio Curiel. rant communiste italien, le Circolo Eugenio Curiel. 21, rue du Saint-Esprit Where I come from, Willisau, is a small town of seven or Je suis originaire de Willisau, une petite ville de 7 ou 8 000 Centre G 47 23 24 eight thousand inhabitants. The nearest city is Lucerne, which habitants. La grande ville la plus proche est Lucerne, qui doit J www.galerieI guess is a similar size to Luxembourg. These days it seems to avoir la taille de Luxembourg. De nos jours, le lieu de travail est clairefontaine.lu be more and more important where you work. It wasn’t like primordial. C’était différent, autrefois, mais avec la centralisation that before, but centralization seems to be growing – the big galopante, les grandes villes gagnent en puissance et les petites P cities are becoming more and more important and the smaller Circolo Eugenio Curiel sont les perdantes. En France, hors de Paris, tout semble provin107, route d’Esch towns are losing out. In France everything outside Paris seems cial. Aujourd’hui, j’ai un appartement à Berlin, mais pas pour des Hollerich to be provincial. I do now have an apartment in Berlin, though raisons professionnelles. C’est une ville très intéressante. Q G 49 17 50 not for work purposes. It is a very interesting city. Q J www.curiel.lu

laurent's  city magazine luxembourg

www.citymag.lu


Je surfe quand je veux

0

Samsung Galaxy Ace

*

* Prix valable uniquement pour l’achat d’un Samsung Galaxy Ace avec souscription simultanée à un abonnement mySmartphone L à 50€/mois pour une durée de 24 mois, dans la limite des stocks disponibles. Offre valable jusqu’au 30 avril 2011. (1) Voir conditions détailllées en magasin et sur www.luxgsm.lu/mysmartphone


partagez un maximum d’émotions grâce à un maximum de cinéma le temps libre change avec Orange Chez Orange, nous savons que vous aimez passer votre temps libre entre amis. C’est pourquoi avec la carte prépayée My Friends, nous vous faisons bénéficier chaque mercredi de 2 places de cinéma pour le prix d’1 avec Orange Wednesdays à Utopolis et au Ciné Utopia, comme pour tout client Orange. Nous vous offrons également de nombreux sms gratuits et des cadeaux sur mymagiccode.lu à chaque recharge.

Pour plus de détails, rendez-vous dans un shop Orange ou sur www.orange.lu


Laurent's

Cit y ma g azine Luxe mbourg A brËll'11


AbrËll'11 CITY agenda LUXEMBOURG

Musiques Actuelles

Architecture in Helsinki E 07/04 I Exit07

Théâtre

Danse / Opéra

Musique Classique

Conférences

1669, TARTUFFE, 04 LOUIS XIV ET RAPHAËL LÉVY E 05, 06, 07 & 08/04 I Théâtre des Capucins

Afterlight E 01/04 I Grand Théâtre

angelika kirchschlager E 08/04 I Philharmonie

ASTI déjeuner- débat E 06/04 I ASTI

10

12

18

14

Jeune Public

Événements

Expositions

Cinémathèque

Nascente 20 E 23, 26, 28 & 30/04 I carrérotondes

Emaischen 24 E 25/04 I Marché-aux-Poissons

Haut en couleurs 26 E 08/04-26/02/2012 I Natur musée

Free cinema and beyond E 04-28/04 I Cinémathèque

34


........................................................ Emmanuel Krivine, directeur musical Orchestre en résidence à la Philharmonie

ME 06.04.2011, 19H .................................................................................... © Julien Becker

DATING:STRAVINSKY .................................................................................... GRAND AUDITORIUM, PHILHARMONIE // 19h00

...................................... .......................................... Hugh Wolff direction Nicole Max, Tom Leick présentation

......................................

Concert : 15€ < 27 ans : 5€

..........................................

Rentrez dans l'intimité des compositeurs grâce aux explications fournies par nos présentateurs, et écoutez les musiciens interprèter, une de leurs plus belles œuvres.

JE 07.04.2011, 20H & VE 08.04.2011, 20H HUGH WOLFF ANGELIKA KIRCHSCHLAGER ....................................................................................

HAYDN / MAHLER / STRAVINSKY .................................................................................... GRAND AUDITORIUM, PHILHARMONIE // 20h00

...................................... .......................................... Hugh Wolff direction Angelika Kirchschlager mezzo-soprano

Billets : 25€ / 40€ / 55€ / 65€ < 27 ans : 50%

.......................................... RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS www.opl.lu www.luxembourgticket.lu +352 47 08 95-1 Philharmonie: +352 26 32 26 32

BIZART

MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques


Edito

03

Highlights of the Month Photo: Théâtre d’Esch

rendez-vous du mois

Photo: ONT

Cavalleria Rusticana features local singers at the Esch Théâtre. Cavalleria Rusticana avec des chanteurs locaux au Théâtre d’Esch.

The Peckvillchen ceramic bird whistles are sought after objects at the Emaischen. Les oiseaux siffleurs en céramique – les Peckvillercher – sont très recherchés à l’Emaischen.

Discovery Zone – Local director Eileen Byrne’s Legal.Illegal stars Luxembourg actress Vicky Krieps. Legal.Illegal, de la réalisatrice locale Eileen Byrne, met en vedette l’actrice luxembourgeoise Vicky Krieps. NDUNCAN ROBERTS  OPatrick Muller / The Iris Group

S

pring is a time of new beginnings, so it is appropriate that the Ville de Luxembourg is launching its new film festival, Discovery Zone, at the end of April. The ambitious programme is divided into several distinct sections that will appeal to specific audiences as well as committed cinephiles. The programme includes a slew of new films, documentaries, shorts, films for young audiences and a retrospective. With a section also dedicated to Luxembourg (co)productions, Discovery Zone truly involves the local film industry. Before everyone heads indoors to watch movies, however, an outdoor highlight takes place at the old fish market on Easter Monday. Emaischen is a fine tradition that attracts crowds to the old town to buy the quite unique Peckvillchen and other ceramics, and, like any Luxembourg gathering, also involves food and drink. Live entertainment highlights this month include a performance by Austrian mezzo-soprano Angelika Kirchschlager at the Philharmonie – where she will sing Mahler’s Rückert-Lieder. Meanwhile, at the Esch Théâtre, a production of La Cavalleria Rusticana will feature local singers in the shape of soloists from the Luxembourg Opera Studio and the choirs from Institut Européen de Chant Choral and Esch-sur-Alzette. For something a bit different, head down to Abbaye de Neumünster, Galerie Simoncini or the Kufa in Esch-sur-Alzette for a three-day programme of Printemps des poètes, featuring readings and debates. Kufa is also the venue for the eighth Out of the Crowd festival, which this year is headlined by hip math-rock outfit Battles. Back in the capital, a two-day celebration of electronic music, Electric Feel, attracts a number of established and new bands to d:qliq. Q

www.citymag.lu

L

e printemps apporte renouveau et innovation, et la Ville de Luxembourg en profite pour lancer son nouveau festival de cinéma : Disco­ very Zone, fin avril. Le programme ambitieux propose plusieurs catégories bien distinctes qui plairont aux publics ciblés et aux cinéphiles engagés, avec beaucoup de nouveaux films, documentaires, courts métrages, films pour la jeunesse et une rétrospective. De plus, en consacrant une catégorie aux (co)productions luxembourgeoises, Discovery Zone implique véritablement l’industrie cinématographique locale. Avant de vous précipiter dans les salles obscures, n’oubliez pas de vous rendre au vieux marché aux poissons, le lundi de Pâques, pour l’Emais­ chen. Cette sympathique tradition attire les badauds dans la vieille ville, à la recherche du Peck­villchen de leurs rêves et d’autres objets en céramique. Et comme toujours à Luxembourg, il y aura de quoi se restaurer ! Parmi les moments forts du spectacle vivant, citons les Rückert-Lieder de Mahler, interprétés par la mezzo-soprano autrichienne Angelika Kirch­ schlager à la Philharmonie. Au Théâtre d’Esch, la production de Cavalleria Rusticana s’appuie sur des artistes locaux : les solistes du Studio d’Opéra de Luxembourg et les chœurs de l’Institut Européen de Chant Choral et d’Esch-sur-Alzette. Un tout autre programme vous attend à l’Abbaye de Neumünster, à la Galerie Simoncini et à la Kufa d’Esch-sur-Alzette, qui déclinent trois jours de lectures et débats dans le cadre du Printemps des poètes. La Kufa accueille aussi le huitième festival Out of the Crowd, avec en vedette le groupe de math rock Battles. Dans la capitale, valeurs sûres et nouveaux venus mettront la musique électronique à l’honneur pendant les deux jours d’Electric Feel au d:qliq. Q

Discovery Zone truly involves the local film industry. Discovery Zone implique véritablement l’industrie cinématographique locale.

Hamburg quartet Willhelm Tell Me feature at d:qliq’s Electric Feel festival. Le groupe hambourgeois Willhelm Tell Me sera au festival Electric Feel du d:qliq.

City Agenda indique les événements gratuits du mois. City Agenda highlights events where entry is free.

abrËLL’11  city agenda luxembourg


04

Jacques Kraemer

1669, TARTUFFE, LOUIS XIV ET RAPHAËL LÉVY F

ollowing in the footsteps of a series of plays that he himself refers to as “cryptic” – Phèdre / Jouvet / Delbo.39/45, Agnès 68 and Prométhée 2071 – Jacques Kraemer, founder of Théâtre Popu­ laire de Lorraine (1963), and an actor, author and theatre director, presents his latest production at Théâtre des Capucins: 1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy. The play draws its inspiration from the work by Pierre Birnbaum (Un récit de « meurtre rituel » au Grand Siècle – L’affaire Raphaël Lévy) which revisits the history of anti-semitic persecutions in the 17th century in Lorraine. As part of his quest for Jewish identity and culture throughout history, Jacques Kraemer combines a number of the key themes, which pervade his work as a playwright. The story takes place in September 1669 when Raphaël Lévy, a local man, is accused by Mangeotte Villemin of abducting her little boy for use in a hypothetical ritual killing. The trial of the accused brings to light the fantasies of the local population concerning Jews, who were supposed – among other things – to kill young children in order to gather their blood. Raphaël Lévy was thereafter tortured and led to the stake. The intervention of Louis XIV with the local authorities, though it came too late to save the life of this man, did result in the freeing of other Jews who were wrongly imprisoned. The director introduces the facts through an actress who, having discovered this story while rehearsing for a performance of Tartuffe by Molière, starts a polemic and debate on stage. Several issues are then intertwined by way of a series of temporal tricks: the relationship between the local authorities and the central power, the involvement of performers in society, the life of a theatre troupe, the reactivation of classical texts and their merits, the resurgence of anti-semitism… All of these are fundamental topics which the playwright touches upon, drawing up a dramaturgical dialectic based on the resonances and the correspondences between texts, the world of theatre and society. With this latest play entitled 1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy Jacques Kraemer evokes the absolute necessity of theatrical discipline, stimulating reflection, and an awakening of the senses in individuals to make them aware of the real world around them and of the behaviour of the human community. Q

Exposant le processus de montage d’une œuvre du répertoire théâtral que les événements historiques viennent bouleverser, le spectacle met en exergue la résonance entre la création, la politique et l’éthique. This play, which looks at the process of putting together a theatrical work which is suddenly disrupted by historic events, highlights the resonance between creativity, politics and ethics. NElvire Bastendorff  OMélanie Kochert

P

oursuivant la série de pièces que lui-même qualifie de « chiffrée » – Phèdre / Jouvet / Delbo.39/45, Agnès 68 et Prométhée 2071 – Jacques Kraemer, fondateur du Théâtre Populaire de Lorraine (1963), comédien, auteur et metteur en scène, présente sa dernière production au Théâtre des Capucins : 1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy. La pièce s’inspire de l’ouvrage de Pierre Birnbaum (Un récit de « meurtre rituel » au Grand Siècle – L’affaire Raphaël Lévy) qui réactive l’histoire des actes antisémites du 17e siècle en Lorraine. Affirmant sa recherche sur l’identité et la culture juives en résonance avec l’histoire, Jacques Kraemer entrecroise ici les thématiques qui jalonnent son parcours de créateur. L’histoire se déroule en septembre 1669 quand Raphaël Lévy est accusé par Mangeotte Villemin d’avoir enlevé son petit garçon pour se livrer à un hypothétique meurtre rituel. Le procès de l’accusé met à jour les fantasmes de la population locale sur les juifs, supposés – entre autres – tuer de jeunes enfants pour s’emparer de leur sang…

abrËll'11  city agenda luxembourg

Raphaël Lévy est alors torturé puis conduit au bûcher. L’intervention de Louis XIV auprès des pouvoirs locaux, arrivée trop tard pour sauver la vie de cet homme, permettra cependant de libérer les juifs injustement emprisonnés. Le metteur en scène introduit les faits à travers une comédienne qui, découvrant cette histoire tandis qu’elle répète Tartuffe de Molière, déclenche des débats et des discussions sur le plateau. S’entrelacent, par le biais de jeux temporels, plusieurs problématiques : les pouvoirs locaux et le pouvoir central, l’implication de l’artiste dans la société, la vie d’une troupe de théâtre, la réactivation des textes classiques et leurs bien-fondés, les résurgences antisémites… Autant de sujets fondamentaux que l’auteur aborde et qui dessinent une dialectique dramaturgique basée sur les résonances et les correspondances entre textes, monde du théâtre et société. Jacques Kraemer, par cette pièce 1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy revendique l’absolue nécessité de la discipline théâtrale qui œuvre à la stimulation de la réflexion, à l’éveil de la sensibilité des individus aux faits du monde et aux comportements de la communauté humaine. Q

« Les illusions technologiques tendraient à faire croire que l’art du théâtre est un archaïsme caduc. » “Technological illusions might have some believing that the art of theatre is a defunct archaism.” JACQUES KRAEMER

Théâtre contemporain E 05/04 H 18:30 E 01, 06, 07 & 08/04 H 20:00 S En français I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Théâtre

A. Dumas fils / Caroline Guiela

Photos: Bernhard Fuchs, BM Palazon 09, Lex Weyer, Jean-Louis Fernandez

Se souvenir de Violetta

La création s’inspire de La Dame aux camélias et du prénom de l’héroïne de La Traviata. Une semaine après la mort de la jeune femme, l’homme tant aimé revient dans l’appartement qui est mis en vente, ainsi que tous les objets… C’est dans cet espace singulier de deuil et de souvenirs que les auteurs inscrivent leur histoire fictionnelle bouleversante. This play draws its inspiration from The Lady of the camellias and the first name of the heroine from La Traviata. One week after the death of the young woman, her lover returns to the apartment that is put on sale together with all the objects within it… It is in this unique place of mourning and memories that the authors stage their shattering fictional story.

05

D. Fo et F. Rame / M. Poppenborg

Couple ouvert à deux battants

Un couple s’observe et découvre soudain ses différends… Tandis que l’homme collectionne les conquêtes féminines, la femme se réfugie dans le sentiment d’abandon. La pièce est une satire de la banale scène de ménage, qui ici oscille entre drame et comédie. A couple begin to observe one another and suddenly discover their differences… Whereas the man collects female conquests, the woman takes refuge in a sense of abandonment. The play is a satire of the stereotypical banal domestic scene, which here vacillates between drama and comedy. Théâtre contemporain, création E 01/04 : Après la représentation, discussion-débat en présence des comédiens et de la metteure en scène, 02, 07, 08, 09, 13, 14, 15, 28, 29 & 30/04 H 20:30 S En français I TOL J www.tol.lu

Création E 04, 05 & 06/04 H 20:00 S En français I Théâtre National du Luxembourg J www.tnl.lu

Marc Doré

Compagnie Marie Ruggeri

Je m’en vais narre l’histoire d’un couple au bord de la séparation. Parés d’un nez de clown les deux excellents acteurs roumains évitent les écueils et les banalités d’un mélodrame, pour présenter avec finesse leurs traversées affectives et existentielles. La cellule du couple ouvre sur des considérations plus vastes sur le rêve et sur l’amour. Je m’en vais narrates the story of a couple on the verge of separation. Wearing a clown’s nose, the two outstanding Romanian actors avoid the pitfalls and banality of a melodrama, to present with great skill their respective emotional and existential journeys. The closed unit of the couple opens up onto wider considerations of dreams and love.

Marie Ruggeri livre de Louise Michel un portrait intime : celui d’une femme face à elle-même, à son histoire et à ses idéaux. À travers la portée artistique, politique de la grande figure historique, le spectacle musical rappelle que les combats pour l’émancipation des femmes sont indispensables pour une société culturelle et humainement juste. Marie Ruggeri delivers an intimate portrait of Louise Michel: that of a woman facing up to herself, her backgrounds and her ideals. Through an examination of the artistic and political influence of this leading historic figure, this musical recalls the fact that the battles for the emancipation of women were a vital step towards attaining a fair cultural and humane society.

Soirée thématique E 29/04 H 20:00 S En français I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Théâtre musical E 06/04 H 20:00 S En français I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Je m’en vais

Louise Michel

Bryony Lavery / Lol Margue

Photo: Danielle Stammet

Frozen

Une pièce qui a l’intelligence de préférer au jugement péremptoire les doutes et les dilemmes. A play which intelligently substitutes doubts and dilemmas to peremptory judgement.

Lol Margue met en scène la pièce de l’auteure Bryony Lavery qui a remporté un grand succès dans les pays anglosaxons. Le sujet, délicat et complexe, traite du meurtre d’une jeune fille à travers la confrontation de trois personnages : la mère, l’assassin et la psychiatre. Le destin qui les enchaîne se pare pour chacun d’eux de sentiments ambivalents, de questionnements existentiels, éthiques et affectifs. Interprété par Marja-Leena Junker, Sophie Langevin et Francesco Mormino, ce thriller psychologique – non dénué d’humour et de tendresse – se focalise, par le biais des protagonistes, sur l’incompréhension des actes violents, sur le repentir possible, ainsi que sur la capacité de pardon des victimes.

Lol Margue is staging Bryony Lavery’s play, which has been a great success in many English-speaking countries. Delicate and complex, it deals with the murder of a young girl through the interactions between three characters: the mother, the killer and the psychiatrist. The destiny that binds them together raises ambivalent feelings for each of them, as well as existential, ethical and affective questions. Performed by MarjaLeena Junker, Sophie Langevin and Francesco Mormino, this psychological thriller – which has its fair share of humour and tenderness – focuses, via the protagonists, on the impossibility to comprehend violent acts, on the possibility to repent as well as on the ability of the victims to forgive.

Thriller contemporain E 28/04, 05, 08, 12 & 15/05 H 18:30 E 29 & 30/04, 04, 06, 07, 11, 13, 14, 16 & 17/05 H 20:00 S En français I Théâtre du Centaure J www.theatrecentaure.lu

Théâtre

Jungles

Grégoire Furrer/Productions Illimitées Avec : Lorella Cravotta, Philippe Leygnac, Patrice Thibaud Co-mise en scène : Susy Firth, Michèle Guigon Écriture : Patrice Thibaud

Patrice Thibaud, Philippe Leygnac et Lorella Cravotta sont fabuleusement forts, beaux et d’une drôle de sagesse. À ne pas manquer !

ME

20:00

Réservations: Par téléphone: +352 - 54 03 87 ou +352 - 54 09 16 de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures Par fax : +352 - 54 73 83 638 ou 54 73 83 650 La caisse du Théâtre (rue de l’Alzette) est ouverte du mardi au samedi de 14.00 à 18.00 heures. Aux guichets et au téléphone du City Tourist Office +352 - 54 16 37 Fax : +352 - 54 73 83 678 du lundi au vendredi de 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures. Par courriel : reservation@theatre.villeesch.lu

www.citymag.lu

03 AVR 11

Par Internet : http://www.theatre.esch.lu


Théâtre

Henrik Ibsen / David Mouchtar-Samorai

Photos: Céline Aubertain, Patrick Keller, Loll Willems

Eyolf Trauma

Die Geschichte von Klein Eyolf von Henrik Ibsen wird von David Mouchtar-Samorai neu inszeniert. Sie handelt vom Egoismus des Menschen – hier der Eltern – und seinen verhängnisvollen Folgen für die Kinder und ist zugleich eine tiefgründige und sensible Reflexion über die menschliche Existenz und Verantwortung: ein Hoffnungsschimmer im Drama der Gefühle... L’histoire de Petit Eyolf d’Henrik Ibsen est revisitée par David Mouchtar-Samorai qui, tout en traitant de l’égoïsme des êtres – ici des parents – et de leurs conséquences funestes sur les enfants apporte une réflexion profonde et sensible sur l’existence et la responsabilité : notes d’espoir dans le dramatique monde de l’affect… Kreation E 27 & 28/04, 03, 04, 05 & 06/05 H 20:00 S Auf Deutsch I Théâtre National du Luxembourg J www.tnl.lu

PATRICE THIBAUD & PHILIPPE LEYGNAC

TONY GATLIF / DIDIER LOCKWOOD

William Shakespeare

Construit selon une série de tableaux humoristiques et tendres, Cocorico est un défilé de moments musicaux et gestuels évoquant la fanfare, le 14 juillet, la course de vélo, le western… Sans paroles, le spectacle, nourri de l’esthétique du cinéma muet, rappelle les mondes de Chaplin, de Tati, de Keaton… Une curiosité théâtrale réjouissante. Consisting of a series of humorous and endearing set pieces, Cocorico is a succession of musical and miming moments evoking fanfares, the fourteenth of July celebrations, bicycle races, Westerns, and so on. This play without words is full of the aesthetic and devices of silent movies, harking back to the works of Chaplin, Tati, Keaton, etc. A delightful theatrical curiosity.

Conçu, mis en scène et réalisé par Tony Gatlif le spectacle réunit des interprétations des œuvres de Django par de très grands musiciens et une création visuelle originale à partir d’archives : un ensemble exceptionnel exaltant à la perfection la passion et l’amour pour le guitariste et sa musique. On ne peut rêver mieux que cet hommage ! Created, staged and produced by Tony Gatlif, this show consists of a series of performances of Django’s works by leading musicians and an original visual creation based on archives: an exceptional ensemble, which conveys to perfection the passion and love for the guitarist and his music. There could not be a better homage!

Das Kasemattentheater und das Mierscher Kulturhaus geben eine szenische Lesung von King Lear. Die Tragödie über Kindesliebe und Macht nimmt den Handelnden jede Hoffnung, sie illustriert den Generationenkonflikt, Egoismus und Schmeichelei. Gelesen wird sie von Pol Greisch, Fernand Fox und drei jungen luxemburgischen Schauspielerinnen. Le Théâtre des Casemates et la Kultur­ haus de Mersch produisent une lecture d’après Le Roi Lear. La tragédie sur l’amour filial et le pouvoir ne laissant aucun espoir aux personnages, illustrant les conflits générationnels, l’égoïsme et la flagornerie, est lue par Pol Greisch, Fernand Fox et par trois jeunes comédiennes luxembourgeoises.

Théâtre musical E 06/04 H 20:00 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Lesung E 31/03, 01/04 H 20:00 S Auf Deutsch I Kasemattentheater J www.kasemattentheater.lu

Cocorico

Spectacle musical E 29/04 H 20:00 S En français I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Eugène Ionesco / Luc Bondy

Django Drom

King Lear

Le Printemps des Poètes

d’infinis paysages

Photo: Mario del Curto

Les chaises

Photo: Tahar Ben Jelloun © RTBF

06

Les comédiens troublants de vérité et les images d’une grande poésie créent un spectacle à la fois léger et sombre. The actors play on the truth to great heights of emotion, and the resulting poetic imagery creates a show that is both light-hearted and bleak.

Un vieux couple reçoit des invités. Si ces derniers demeurent invisibles, il faut néanmoins leur offrir un siège… Se multiplient les chaises pour ces fantômes, décor dans lequel les deux personnages déambulent et parlent… La mécanique de prolifération caractéristique de l’œuvre de Ionesco participe des sensations d’angoisse face à l’incontrôlable. Luc Bondy exalte l’univers singulier de l’auteur, qui fait entrer avec humour et gravité l’irrationnel dans la réalité, par une mise en scène épurée et par deux comédiens remarquables qui livrent toute la profondeur de l’œuvre. La tendresse est infinie pour ces deux personnes âgées, pour leur histoire, pour l’amour qui les unit, pour leurs vies qui vont disparaître… Du théâtre bouleversant.

An old couple are receiving guests. Although the latter remain invisible, they must nevertheless each be offered a chair. As a result, a series of chairs are put out for these ghostly visitors, and the two protagonists walk and talk amid this slew of furniture… The proliferation mechanisms, characteristic of the work of Ionesco, give rise to sensations of anxiety in the face of that which cannot be controlled. Luc Bondy brings out the author’s unique approach to delivering a touch of the irrational into mundane reality with humour and gravity, thanks to a minimalist staging and two remarkable actors who deliver the full depth of the work. One cannot help but feel boundless tenderness for these two old people, for their story, for the love that unites them, for their lives, which are about to end… This is truly emotive theatre.

Théâtre contemporain E 28 & 29/04 H 20:00 S En français I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

abrËll'11  city agenda luxembourg

L’écrivain français Tahar Ben Jelloun (photo) sera présent au Printemps des Poètes. French writer Tahar Ben Jelloun (photo) will be present at the Printemps des Poètes.

Pour trois jours, l’Abbaye de Neumünster, la Kulturfabrik d’Esch-sur-Alzette et la galerie d’art Simoncini, en partenariat avec les ambassades et les centres culturels, dédient leurs programmes à la poésie. Sous le thème riche et fertile en créations « D’infinis paysages », les auteurs du monde entier font découvrir et entendre leurs textes. Rencontres et débats invitent à la réflexion et aux plaisirs des mots. Deux hommes sont célébrés cette année : le Polonais Czesław Miłosz, dont se fête le centenaire de sa naissance et Roger Manderscheid, auteur luxembourgeois disparu en 2010. Les journées se clôtureront par une grande nuit poétique unissant poètes et lycéens accompagnés par la pianiste Ewa Rzetecka et le flûtiste Carlo Jans.

For three days, Abbaye de Neumünster, Kulturfabrik in Esch-sur-Alzette and the Simoncini art gallery, in partnership with embassies and cultural centres, will be staging a programme dedicated to poetry. Under the rich and creatively fertile theme of “infinite landscapes”, authors from around the world will be unveiling and reading their works. The programme provides a forum for reflection and for enjoying beautifully crafted poems. The focus of attention falls on Czesław Miłosz, a Polish poet, whose centenary is being celebrated this year, and local poet Roger Mander­scheid, who died in 2010. The programme culminates in a grand poetry night invol­ving poets and high-school pupils, accompanied by the pianist Ewa Rzetecka and the flautist Carlo Jans.

Poésie, lectures, rencontres E 01, 02 & 03/04 I Abbaye de Neumünster, Kulturfabrik, galerie Simoncini J www.ccrn.lu, www.kulturfabrik.lu, www.hotelsimoncini.lu

www.citymag.lu


Théâtre

07

Agenda 01

vendredi friday

sche Weise auszusprechen. Gelesen von Pol Greisch, Fernand Fox, Vicky Krieps und Eugenie Anselin. Kasemattentheater

20:00 King Lear

19:00 PRINTEMPS DES POèTES

Kreisverkehr

Carte blanche à : André Velter. Kulturfabrik

19:30 ARSENE

Avec plus de 10 ans d’expérience sur les meilleures scènes parisiennes, ce magicien est un vrai phénomène ! Il vous entraîne irrésistiblement dans une tornade d’effets visuels et comiques. Ce magicien désopilant est un numéro à lui tout seul. LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 E schéine Bonjour vu Lëtzebuerg

Realisatioun: Jean-Paul Raths. Mat: Nora Koenig, Sascha Ley, Josiane Peiffer a Jean-Paul Raths. Eng wéineg konventionell Liesung vun Texter a Gedichter, vu Goethe bis Manderscheid. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

König Lear will sich zur Ruhe setzen und sein Reich unter seinen drei Töchtern aufteilen. Diejenige seiner Töchter, die ihn am meisten liebt, soll den größten Teil erhalten. Doch seine Rechnung - Liebesbeweis gegen Machtzuwachs - geht nicht auf: Ausgerechnet seine Lieblingstochter Cordelia verweigert wortreiche Beteuerungen und hohle Floskeln und wird vom enttäuschten Vater zornig verstoßen. Mit dieser Tat beginnt die zerstörerische Dynamik der Tragödie als Kampf der Generationen: Ein Stück übers Altern, über Egoismus und Machtgier, ein Spiel um Eifersucht und verletzte Liebe. Der Autor und Schriftsteller Pol Greisch trifft als König Lear in dieser szenischen Lesung des Kasemattentheaters auf eine neue Generation von drei jungen luxemburgischen Schauspielerinnen. Doch auch sein Hofnarr, gelesen von Fernand Fox, scheut nicht davor zurück, unangenehme Wahrheiten auf drasti-

Von Sophie Beck. Inszenierung von Elisabeth Werdermann. Die Einsicht, dass im menschlichen Leben nie etwas Wirkliches geschieht, und dass tätiges Streben und passive Trägheit zu dem gleichen Ergebnis führen - zu nichts und schließlich zum Tod bringt Junge (Luc Spada) und Mädchen (Isabelle Koob) dazu die Sache zu beschleunigen und sich von der Suche nach dem perfekten Leben auf die Suche nach dem perfekten Selbstmord zu begeben. Was erfordert mehr Mut? Sich umzubringen oder weiterzuleben? Knarre an den Kopf oder Auto gegen den Baum? Der Selbstmordversuch scheitert jedoch und die beiden stehen in einem Schwebezustand zwischen Leben und Tod den gleichen Gefühlen gegenüber, die sie zur Verzweiflung getrieben haben. In einer Montage aus

Gesprächsfetzen und hohlen Phrasen, in der ein ungreifbarer Sinn immer nur für einen Augenblick aufblitzt um im nächsten Satz wieder zu erlöschen, rauscht ihre Hassliebe zum Leben und zur Gesellschaft, mit all ihren Normen und Konventionen, noch einmal an ihren Augen vorbei. Angeekelt davon so zu werden wie alle anderen, verlieren sie schließlich ihre Angst davor nichts zu sein. Als sie endlich sterben können, wachen die beiden überhaupt erst auf. In den Hauptrollen spielen Isabelle Koob und Luc Spada. Dramaturgie: Marc Rettel. Produktionsleitung & Regieassistenz: Jérôme Konen. Bühne & Kostüme: Sarah Schlechter. Théâtre du Centaure

20:30 couple ouvert à deux battants

Dario Fo et sa femme Franca Rame ont écrit cette comédie sur un ton burlesque et émouvant. Prenant à témoin le public, les auteurs nous proposent une dissection au scalpel des rapports amoureux d’un couple à la recherche de son second souffle. Mise en scène : Marion Poppenborg. Avec Véronique Fauconnet et Frédéric Frenay. TOL

Patrice Thibaud & Philippe Leygnac

Jungles

02

samedi saturday

19:00 Le Printemps des Poètes

20:00 Kreisverkehr

cf. 01/04 Théâtre du Centaure

20:30 couple ouvert à deux battants cf. 01/04 TOL

Fidèle au rendez-vous, et riche des succès de ses trois premières éditions, le Printemps des Poètes revient en avril à la Kulturfabrik à Esch/Alzette, à la Galerie Simoncini et bien sûr à l’Abbaye de Neumünster où le Printemps des Poètes Luxembourg, avec les ambassades et centres culturels partenaires, proposera à nouveau trois jours de rencontres et d’échanges. Le thème choisi pour ce nouveau Printemps est "D’infinis paysages". Mais rien d’impératif et carte blanche est donnée aux poètes venus de toute l’Europe et de plus loin encore... Seront présents le Portugais Amadeu Baptista, l’Autrichien Moritz Beichl, le Franco-Marocain Tahar Ben Jelloun, le Suisse Julien Burri, l’Espagnol Vicente Cervera, le Catalan Narcís Comadira, l’Irlandais John Deane, le Luxembourgeois Pierre Joris, l’Italien Elio Pecora, l’Allemand Hans Thill, la Néerlandaise Joke Van Leeuwen, le Roumain Lucian Vasilescu et le Français André Velter. Au cours de cette 4e édition, des hommages seront rendus au Polonais Czesław Miłosz dont on célèbre cette année le centenaire de la naissance, au Luxembourgeois Roger Mander­ scheid qui avait participé au 1er Printemps luxembourgeois et au Martiniquais Edouard Glissant, chantre de la créolisation, qui vient de nous quitter. Abbaye de Neumünster

19:30 ARSENE

cf. 01/04 LE SHOWTIME ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Die groSSe HELFRIED-GALA

03

dimanche sunday 11:00 Le Printemps des Poètes Galerie Simoncini

17:00 King Lear

cf. 01/04 Mierscher Kulturhaus MERSCH

18:30 Kreisverkehr

cf. 01/04 Théâtre du Centaure

20:00 Du brauchs kee Strack

Kabarettistesch Retrospektiv vun 1970 bis haut vum Pol Pütz. De Pol Pütz ass well iwwert 40 Joer am Lëtzebuerger Literaturbetrib doheem. Hien huet besonnesch fir Revue a Cabaret geschriwwen. Vill vu senge Gedichter goufe vertount an en etlech vu senge Lidder goufe ganz populär: "O du léif kleng Zigarett, déi kleng Chamber, den Driibsert", asouweider. Regie: Claude Fritz. Musik: Paul Dahm. Et spillen a sangen: Sonja Neuman, Danielle Wenner, Claude Fritz, Rol Girres, Georges Neuen. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

lundi 04 monday

Photo: Céline Aubertain

20:00 D’éTATS DE FEMMES

© Elisabeth C

© Klaus Morgenst

Un bestiaire singulier s’adressant à tous publics et qui pointe avec adresse, humour et poésie nos attitudes. A unique bestiary aimed at all audiences, which takes a knowing, humorous and poetical look at our ingrained attitudes.

Prolongeant le travail de pantomime et de création musicale élaboré dans Cocorico, le duo Thibaud-Leygnac ici rejoint par Lorella Cravotta – découverte il y a quelques années dans Les Deschiens – présente une pièce sur le monde des animaux et, par transitivité, sur la part d’animalité dans l’humain. La jungle est urbaine, les mots peu nombreux et les mimes cocasses pointant les réflexes de prédation et de défense qui forgent nos comportements. Le langage universel que travaillent les trois artistes est implacable et déclenche son lot de surprises, de sourires et d’éclats de rire. Pour les amoureux des artistes, Jungles est aussi représenté le 27 avril au Théâtre d’Esch (co-producteur du spectacle).

Extending their combination of pantomime and music first attempted in Cocorico, Thibaud and Leygnac are now joined on stage by Lorella Cravotta, discovered a few years ago in Les Deschiens, and deliver a play about the world of animals, and by way of association, about the animal in us human beings. The jungle here is an urban jungle, the dialogue is sparse and the miming is hilarious: the techniques used emphasise the predatory and defence reflexes that shape our behaviour. The universal language developed by the three performers is in fact rather uncompromising and yields a fair few surprises, as well as smiles and laughter galore. Fans of this troupe should note that Jungles will also be staged on 27 April at Théâtre d’Esch (which is co-producing the play).

Tout a commencé en février 2000 : un petit gars engoncé dans un costume brun, à la raie impeccable et à la voix grinçante montait sur scène, c’était Helfried, le personnage élaboré dans ses moindres détails par Christian Hölbling, ce comique autrichien qui fit rapidement fureur sur les scènes germanophones. Son programme a été récompensé par d’innombrables prix, notamment le très convoité "Prix Panthéon" de Bonn. Dans son programme de gala d’anniversaire, Hölbling présente un florilège des meilleurs extraits de ses trois programmes "Helfried kommt!", "Helfried heiratet" et "Helfried, bitte melde dich!", tout un éventail de scènes et de personnages étranges, accompagnés d’intermèdes musicaux. Cabaret en langue allemande. TRIFOLION ECHTERNACH

King Lear

cf. 01/04 Mierscher Kulturhaus MERSCH

Théâtre d’objets, arts plastiques et musique live. Âge : 15-99. Des marionnettes, de l’argile, du sucre, du sable et de l’eau pour nous raconter en direct des états de corps. Quatre hommes dans un ventre de femme, ce ventre : un atelier. Quatre hommes qui essayent de résoudre le mystère qu’ils se sont créé autour de la femme. Quatre hommes, manipulateurs ou musiciens, qui se racontent et fantasment en dessinant ces états de femmes, ces émotions du rêve, ces sensations du cauchemar. "D’états de femmes" est un petit bijou, une rencontre poétique et sensuelle entre arts de la scène et arts plastiques, un instant charnel fort en émotions. Mise en scène : Alice Laloy. Scénographie : Jane Joyet. Création des marionnettes : Marion Legrand, Alice Laloy, Einat Landais. Création lumière : Kélig Le Bars. Musicien : Eric Recordier. Marionnettistes : Marek Douchet, Guillaume Durieux, Balthazar Voronkoff. Régie Générale : Julien Reboux. CarréRotondes

20:00 SE SOUVENIR DE VIOLETTA

D’après "La Dame aux Camélias" d’A. Dumas fils, création. Écriture : Caroline Masini, Caroline Guiela. Mise en scène : Caroline Guiela. Scénographie : Alice Duchange. Costumes : Benjamin Moreau. Avec Caroline Arrouas, Emmanuel Cuchet, Ruth Nuesch et Lucas Partensky. Publiée en 1848, "La Dame aux Camélias" d’Alexandre Dumas fils conte l’histoire de Marguerite Gautier, célèbre courtisane parisienne, qui s’éprend du jeune et riche Armand Duval. Le père de celui-ci oblige la jeune femme à rompre afin de ne pas compromettre l’honneur et l’avenir de la famille. Marguerite feint de ne plus aimer Armand, et, pour s’éloigner de lui, renoue avec sa vie légère. Mais atteinte de tuberculose, elle meurt à l’âge de 23 ans. Son amant découvre trop tard dans son journal intime l’amour qu’elle lui vouait. "Se souvenir de Violetta" de Caroline Guiela et Caroline Masini commence une semaine après la mort de Marguerite. Armand, effondré, désire revoir celle qu’il a aimée le plus au monde une dernière fois. Il retourne chez elle. Son appartement est mis en vente, ses robes, ses meubles, ses objets sont mis aux enchères. Armand, lui, erre dans cet espace qui appartient déjà au passé. TNL

05

mardi tuesday 18:30 1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy Jacques Kraemer poursuit ses investigations de la culture et de l’identité juives, notamment dans leur rapport à la société et à l’histoire tout en faisant appel aux moments et aux textes de théâtre présents dans ces franges historiques. Les concomitances historiques des interventions de Louis XIV, seront l’occasion de s’approcher du fonctionnement du pouvoir central et des pouvoirs locaux tout en abordant le thème du pouvoir et de l’artiste, de la résurgence antisémite tandis que des comédiens répètent des scènes de Tartuffe. Une dialectique dramaturgique propre à Jacques Kraemer qui, dans ses derniers spectacles, emprunte les œuvres classiques et, telles des peintures, les projette dans leur contextualité temporelle. Mise en scène : Jacques Kraemer. Assistant à la mise en scène : Jean-Philippe Lucas Rubio. Scénographe : Jeanny Kratochwil. Costumes : Anne Bothuon. Avec Caty Baccega, François Clavier, Joël Delsaut, Coco Felgeirolles, Thomas Gaubiac, Patrick Larzille, Mathias Maréchal, Emmanuelle Meyssignac, Claudine Pelletier, Pauline Ribat, Jérôme Varanfrain. Théâtre des Capucins

20:00 Kreisverkehr

cf. 01/04 Théâtre du Centaure

Richard III

De William Shakespeare. Traduction : André Markowicz. Mise en scène : David Gauchard. Création musicale : Olivier Mellano. Avec Vincent Mourlon, Arm, Olivier Mellano, Helène Lina Bosch, Emmanuelle Hiron, Nicolas Petisoff et une dizaine d’acteurs à l’écran. "Richard III" de William Shakespeare, écrit en 1592, montre l’irrésistible ascension d’un tueur en série au trône d’Angleterre au 15e siècle, mettant à nu un individu froid et sans scrupules qui sait utiliser et dévoiler à merveille les mécanismes qui mènent au pouvoir. Cette dernière partie de la "Guerre des Roses" dresse le

portrait d’un homme qui, pour créer le désert autour de lui, doit d’abord le créer en lui-même. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

SE SOUVENIR DE VIOLETTA cf. 04/04 TNL

06

mercredi wednesday 20:00 1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy

cf. 05/04 Théâtre des Capucins

DJANGO DROM

Hommage à Django Reinhardt. Avec Tony Gatlif, Didier Lock­ wood, Birelli Lagrene & Stochelo Rosenberg. Mise en scène, conception et réalisation : Tony Gatlif. La musique en direct aura un contrepoint visuel : un film original réalisé par Tony Gatlif, une évocation de la vie des gitans et de Django Reinhardt, un montage d’images des archives de ce réalisateur qui peut apparaître, lui, comme le "cinéaste manouche". En conclusion de la soirée, Didier Lockwood proposera une adaptation dans l’esprit swing manouche du "Boléro" de Maurice Ravel, continuateur en cela de Django Reinhardt, lui-même auteur en 1937 d’un morceau inspiré de Ravel. Une façon inventive de prouver l’universalité de l’œuvre de Ravel et de montrer comment le style Reinhardt lui ouvre des horizons sonores et rythmiques nouveaux. Et les images de Gatlif seront alors un montage de séquences de danse de ses films, parallèle visuel en crescendo à l’implacable crescendo musical, culminant en une sorte de transe. Grand Théâtre

Du brauchs kee Strack cf. 03/04 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Kreisverkehr

cf. 01/04 Théâtre du Centaure

Louise Michel, écrits et cris

© Marie Ruggeri

Un spectacle qui fait revivre la vie et la pensée de Louise Michel et au centre duquel on retrouve son engagement pour l’égalité culturelle et sociale et pour l’émancipation des femmes. "Ce spectacle, je l’ai construit à partir de la correspondance et les mémoires de Louise Michel. Je souhaitais mettre en lumière une Louise plus intime, une femme face à ses doutes, ses blessures. Montrer ce personnage hors du commun, cette personnalité complexe, animée jusqu’à son dernier souffle par la quête d’un monde meilleur, plus juste, plus équitable." Marie Ruggeri. Abbaye de Neumünster

SE SOUVENIR DE VIOLETTA cf. 04/04 TNL

Théâtre contemporain E 26/04 H 20:00 S En français I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu

abrËll'11  city agenda luxembourg

SUITE  P. 08


08

Théâtre

Agenda Début  P. 07

07

jeudi thursday

20:00

18:30 Kreisverkehr

cf. 01/04 Théâtre du Centaure

cf. 01/04 Théâtre du Centaure

20:00 1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy

cf. 05/04 Théâtre des Capucins

Du brauchs kee Strack cf. 03/04 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 couple ouvert à deux battants cf. 01/04 TOL

08

vendredi friday

20:00 1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy

cf. 05/04 Théâtre des Capucins

CAVEMAN

Solostück von Rob Becker. "Caveman" begeistert alle, die eine Beziehung führen, führten oder führen wollen! "Caveman" wirft einen ganz eigenen Blick auf die Beziehung zwischen Mann und Frau. Von seiner Frau vor die Tür gesetzt, philosophiert Tom, der sympathische Held im Beziehungsdickicht, über den kleinen Unterschied und seine grossen alltäglichen Folgen. Als männliche Logik und begrenzte Phantasie ihn schnell an seine Grenzen stossen lassen, erfährt Tom von unerwarteter Seite Hilfe. Im "magischen Unterwäschekreis" erscheint ihm sein Urahn aus der Steinzeit und lässt ihn an Jahrtausende alter Weisheit teilhaben: Männer sind Jäger und Frauen sind Sammlerinnen. Eine Tatsache, die die menschliche Evolution bis heute nicht hat ausmerzen können. Was der Durchschnitts-Mann schon immer vermutet hat, weiss Tom nun aus erster Hand: Männer und Frauen passen einfach nicht zusammen! Beflügelt von tiefer Erkenntnis analysiert Tom das befremdliche Universum der Sammlerinnen: Diese geheimnisvolle Welt von besten Freundinnen, Einkaufen und Sex. Regie: Esher Schweins. Titelrolle: Martin Luding. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

D’Schwéieschen

Kreisverkehr

20:30 couple ouvert à deux battants cf. 01/04 TOL

09

samedi saturday

20:00 CAVEMAN

cf. 08/04 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Kreisverkehr

cf. 01/04 Théâtre du Centaure

20:30 couple ouvert à deux battants cf. 01/04 TOL

10

dimanche sunday 18:30 Kreisverkehr

cf. 01/04 Théâtre du Centaure

11

lundi monday

19:30 Au menu de l’actu

20:30 couple ouvert à deux battants cf. 01/04 TOL

25

lundi monday

10:30 & 13:30 Les tsiganes

MASKéNADA présente "Les tsiganes" d’Alexandre Pouchkine. Leur culture nous attire, leur style de vie nous intrigue et leur musique nous transporte. "Les tsiganes", le poème en vers d’Alexandre Pouchkine nous fait plonger dans un monde de mystère et d’enchantement. Le poète retrace l’histoire d’amour tragique d’Aleko, jeune homme russe en quête de liberté, et de Zemphira, une tsigane vivant au sein d’une famille nomade. Le texte, d’une grande musicalité, pose la question de l’ambiguïté des sentiments quand ceux-ci confondent l’imagination à la réalité et la volonté au destin. Au détour d’une rue, là, en plein centre-ville, ils ont posé leur tente. Les nomades du spectacle vivant vous emmèneront dans un beau voyage semé de musiques entrainantes et de moments touchants. Claude Mangen dirigera à cette occasion la comédienne Irina Fedotova et le violoniste David Bubani, sous une tente créée spécialement pour ce projet par Anouk Schiltz. Mise en scène : Claude Mangen. Scénographie : Anouk Schiltz. Avec Irina Fedotova. Musique : David Bubani. Parvis du Musée National d’Histoire et d’Art

26

19:30 Jungles

Pour le grand plaisir du public, Claude Frisoni s’emploiera à maltraiter l’actualité ! En direct et pendant trois mauvais quarts d’heure. Au menu : un regard insolent et parfois insolite sur les petits et grands événements de la planète... de la mauvaise foi, de la mauvaise graine, de la mauvaise humeur. Une part d’improvisation, beaucoup d’insolence, un rien d’inconvenance, deux soupçons d’impertinence, pour un survol mensuel de ce qui fait l’info. Et puis, pour survivre au pire, après ce cocktail ravageur, le recours aux nourritures terrestres et à la gastronomie avec un menu concocté pour la circonstance. Abbaye de Neumünster

13 Trois sœurs. Toutes les trois différentes : la première, Thilly, est intelligente mais frustrée. Elle parle avec affectation et est mariée à Yves, l’aîné des trois frères. La deuxième sœur, Christelle, est la plus fortunée. Une snob, comme le révèlent aussi ses vêtements. Toujours la mode dernier cri ! Elle est mariée à un dentiste, David. Puis il y a encore Nicole, la maladroite. Elle énerve tout le monde et a épousé Francky, le troisième frère, qui dirige sa propre firme informatique. Eric Assous nous présente une comédie pleine d’humour qui décrit les relations de couple et des caractères proches de chacun de nous. TRIFOLION ECHTERNACH

vendredi friday

mardi tuesday

mercredi wednesday © Pit Weyer

15

20:30 couple ouvert à deux battants cf. 01/04 TOL

14

jeudi thursday 20:30 couple ouvert à deux battants cf. 01/04 TOL

abrËll'11  city agenda luxembourg

Avec Lorella Cravotta, Philippe Leygnac, Patrice Thibaud. Co-mise en scène : Susy Firth, Michèle Guigon. Écriture : Patrice Thibaud. Musiques : Philippe Leygnac. Création lumière : Dominique Bruguière. Costumière : Isabelle Baudouin. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

27

mercredi wednesday 20:00 Eyolf Trauma

Regie: David Mouchtar-Samorai. Bühne: Christoph Rasche. Kostüme: Urte Eicker. Musik: Ernst Becker. Mit: Ulrich Gebauer, Nora Koenig, Ulrich Kuhlmann, Luc Schiltz, Julia Wieninger. TNL

Jungles

cf. 26/04 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

Revue 2011

"Tschungel-Kämp" de Jochri, Jay, Pop, Marquis, Romey et Wagu. Le "Lëtzebuerger Theater" présentera au CAPe la 115e édition de sa traditionnelle Revue. Avec ses chansons pleines de gaité et de fantaisie, et ses imitations toujours acérées, le Lëtzebuerger Theater reviendra sur toute l’actualité de l’année. Ces quatre

soirées très attendues par le public seront à nouveau l’occasion de rire ensemble des derniers événements politiques, sociaux et culturels du Grand-Duché. (L) Zoltan Gaetti, mise en scène. Josée Conrardy, Inspizienz. Heng Kleren a Robi Arend, musique. Sophie Maurer, scènographie. Fabio De Colle, décor. Yvette Engel a Milly Heck, costumes. Avec Martine Haubrich, Paule Rodesch, Nathalie Felten, Corinne Collé, Stéphanie Welbes, Dana Zangerlé, Angela Zuidberg, Marc Camy, Will Aust, JeanClaude Muller, Fränk Kuffer, Marc Schmit et Zoltan Gaetti. CAPe ETTELBRUCK

28

jeudi thursday 18:30 frozen

Adaptation française : Eric Prigent, Lesley Chatterly. Mise en scène et scénographie : Lol Margue. Assistance à la mise en scène et dramaturgie : Rafael Koehn. Création sonore : Emre Sevindik. Avec Marja-Leena Junker, Sophie Langevin, Francesco Mormino. Théâtre du Centaure

20:00 Sans m’en apercevoir

Classe d’Art Dramatique du Conservatoire de Musique d’Esch-sur-Alzette. "Sans m’en apercevoir", Jean-Michel Ribes. Quand la non communication rend les situations du quotidien surréalistes, cocasses, très drôles : quand deux collègues de bureau doivent s’écrire pour se parler, quand un policier reçoit une déposition d’un être plus qu’étrange, quand un papa demande à sa fille pourquoi elle répond quand il l’appelle par son prénom... autant de moments de vie qui nous transportent dans la folie des mots et de leurs multiples significations. Un moment de théâtre qui vous fera voir le quotidien différemment, porteur de mystère, humour à l’appui, une soirée pour rire de nos travers, de nos silences, pour retrouver la voie de la parole avec un humour désopilant. Valérie Bodson : régie et mise en scène. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

Zwei nette kleine Damen auf dem Weg nach Norden

20:00 Aufzeichnungen aus dem Kellerloch

Von Fjodor Dostojewski. Die deutsch-luxemburgische Schauspielerin Catherine Janke liest mit eigener musikalischer Begleitung aus der gefeierten DostojewskiÜbersetzung von Swetlana Geier. "Ich bin ein kranker Mensch, ich bin ein böser Mensch." Mit dieser verheißungsvollen Selbstbezichtigung beginnen Dostojewskis "Aufzeichnungen aus dem Kellerloch" (1864). Die Parolen, mit der das 19. Jahrhundert die erhabenen Ideale von Aufklärung und Freiheit mit den progressiven Gedanken von technischem Fortschritt und evolutionärer Vervollkommnung versöhnen wollte, klangen in Dostojewskis Ohren hohl, der Optimismus seines Zeitalters schien ihm schal. Er setzte ihm eine unerbittliche Infragestellung des menschlichen Bewusstseins und seiner Freiheit entgegen. In diesem Text – von Nietzsche als "wahrer Geniestreich der Psychologie" bezeichnet – stellt sich ein kranker, verbitterter "Einzelner", der seine Existenz in einer erbärmlichen Petersburger Kellerwohnung fristet, gegen die von der Utopie des kollektiven Glücks beherrschte fortschrittsgläubige Ideologie eines Jahrhunderts, verteidigt das Recht auf Freiheit gegen das Diktat einer alles beherrschenden "Vernunft". Kasemattentheater

Eyolf Trauma cf. 27/04 TNL

Les chaises

D’Eugène Ionesco. Au Luxembourg, on aime l’œuvre d’Eugène Ionesco. Cette saison, c’est avec "Les chaises" que nous retrouvons le dramaturge roumain dans la mise en scène de Luc Bondy qui a été, tout jeune, son assistant et son ami. Après la réussite de "La seconde surprise de l’amour", de Marivaux qui a partout laissé des traces lumineuses dans les mémoires, Luc Bondy s’attelle à un chef-d’œuvre du théâtre dit de l’absurde, aux résonances plus profondes et mordantes que jamais. Mise en scène : Luc Bondy. Avec Micha Lescot, Dominique Reymond. Théâtre des Capucins

Revue 2011 cf. 27/04 CAPe ETTELBRUCK

Komödie (zeitweilig gesungen) von Pierre Notte Deutsch, Dorothea Renckhoff und Fedora Wesseler. Ein abenteuerlicher, absurd komischer und anrührender Roadtrip zweier Damen, leicht, unterhaltsam, bewegend – ganz so, wie die französischen Chansons, die die Schwestern unterwegs singen. Cube 521 MARNACH

20:30 couple ouvert à deux battants cf. 01/04 TOL

29

vendredi friday

17:00 les tsiganes

cf. 25/04 Rue des Capucins (devant le Théâtre des Capucins)

19:00 les tsiganes

cf. 25/04 Rue des Capucins (devant le Théâtre des Capucins)

20:30 Aufzeichnungen aus dem Kellerloch cf. 28/04 Kasemattentheater

cocorico

20:30 Je m’en vais

"Je m’en vais" est la représentation tragi-comique d’une rupture qui aurait pu tourner au mélo de boulevard, mais qui est une partie de ping-pong verbale, caustique et drôle, pleine de double sens qui rappelle même parfois la profondeur du théâtre de Beckett. Tutuca veut tout. Elle tempête, se fâche, s’émeut. Elle souffre, mais elle rit, mais elle pleure. Solido, homme fort, indépendant, lâche (parfois), mais si tendre au fond, souffre, mais il rit, mais il pleure... Et comment faire savoir qu’on se sent un peu ridicule, seul et déçu dans un monde trop pressé ? En emballant le tout dans un grand éclat de rire. Sur scène deux extraordinaires acteurs roumains : Oana Pellea, souvent récompensée par des jurys nationaux et internationaux et Mihai Gruia Sandu, acteur, scénariste et professeur à l’institut de théâtre de Bucarest. Cachés derrière un nez de clown, ils montrent que le seul espoir reste l’évasion dans le rêve et l’amour ! Organisé par Romania-Luxemburg Business Forum en collaboration avec le Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (CCRN), ce spectacle est placé sous le haut patronage de l’Ambassade de Roumanie et bénéficie du soutien de l’Institut Culturel Roumain. Abbaye de Neumünster

www.plurio.net Before the indicated deadlines

DEADLines may edition: Until 04/04 june edition: Until 09/05 july/august edition: Until 06/06

Revue 2011 cf. 27/04 CAPe ETTELBRUCK

samedi 30 saturday

13:30 les tsiganes

cf. 25/04 Rue des Capucins (devant le Théâtre des Capucins)

15:30 les tsiganes

cf. 25/04 Rue des Capucins (devant le Théâtre des Capucins)

17:30 les tsiganes

cf. 25/04 Rue des Capucins (devant le Théâtre des Capucins)

20:00 David Goldrake Cube 521 MARNACH

couple ouvert à deux battants

cf. 01/04 TOL

cf. 28/04 Théâtre du Centaure

To ensure your event is published in City Agenda, register it with the Greater Regions’ cultural portal (“Pro” section):

cf. 28/04 Théâtre des Capucins

frozen

frozen

To organisers and producers

Les chaises

Voilà, dans notre pays multilingue, une proposition bienvenue qui prouve que "le langage des signes et des sons" peut être l’aboutissement merveilleux d’une communication sans frontières que tous comprennent à la seconde. Avec Patrice Thibaud, Philippe Leygnac. Écriture : Patrice Thibaud. Mise en scène : Susy Firth, Michèle Guigon et Patrice Thibaud. Grand Théâtre

cf. 01/04 TOL

Agenda Appeal

cf. 28/04 Théâtre du Centaure

Revue 2011 cf. 27/04 CAPe ETTELBRUCK

20:30 couple ouvert à deux battants

les tous z e v r ou Retr ments su n e o n s é nt év All eve o.net Find ri

www

.plu

www.citymag.lu


e l l i v n e s t e r é o r i p o s s n a s r o t . v e n r u u q i t P o u s is s e z a r p t i e cho sû r

- entre 9h et 23h (lu-sa) - numéro à appeler : 4796-4797 - appel du bus 45 minutes avant votre départ souhaité - 5 € / trajet pour la 1ère personne, 2,5 € à partir de la 2e personne - réduction pour les détenteurs de la City-Kaart


10

The Russell Maliphant Company

AfterLight A

Un langage chorégraphique prenant sa source dans l’histoire de la danse et qui, de l’interaction entre lumières, mouvements et images, produit une pièce superbement émotionnelle. A choreographic creation which draws its inspiration from the history of dance and which, thanks to the interactions between light, movement and images on stage, produces a piece that is superbly emotional. Nelvire bastendorff  OHugo Glendinning

A

fterLight, pièce conçue pour trois danseurs, prolonge la création que Russell Maliphant (AfterLight (Part 1)) avait présentée lors de la dernière saison au Grand Théâtre en hommage au centenaire des Ballets Russes et de leur créateur, Serge de Diaghilev. La collaboration avec Michael Hulls pour la lumière, Jan Urbanowski pour les animations visuelles, Andy Cowton pour la musique et le danseur Daniel Proietto – qui avait interprété le premier AfterLight – s’enrichit ici des deux danseuses Silvina Cortés et Camilla SpidsoeCohen. Le spectacle, sorte de diptyque, agence trios et solos volontairement expressifs, jouant des répétitions de gestes dont l’apparente simplicité, accompagnée des projections visuelles et de la clarté musicale, forme une pièce à l’éclat inhabituel. Autour de la figure, devenue mythique de Vaslav Nijinsky, Russell Maliphant, tirant son inspiration des photographies d’époque et des dessins géométriques du danseur, en revisite les gestes, les attitudes et les mouvements, le tout façonné

abrËll'11  city agenda luxembourg

par sa connaissance profonde et sa formation en danse classique à laquelle se greffent les mouvements de nombreux langages chorégraphiques. Sur les compositions d’Erik Satie, Daniel Proietto, situé au centre du plateau sous les arabesques lumineuses de Michael Hulls et de Jan Urbanowski, incarne de manière admirable l’esprit et les gestes de Nijinsky mêlés au caractère fluide et métissé de la danse de Russell Maliphant. Le trio est un moment romantique exaltant où les corps expriment, par les torsions, les rapprochements, toute la force des sentiments. Tout en développant, d’une part, une danse hybride qui entremêle aussi bien les arts martiaux, le yoga, la danse contemporaine aux fondamentaux classiques et, d’autre part, créant une alchimie entre le son, le mouvement et les images, Russell Maliphant parvient à faire ressentir la présence, si singulière, de Vaslav Nijinsky. L’équilibre entre la référence, la filiation historique et le langage actuel chorégraphique est ici atteint, interprété par trois danseurs habités à la maîtrise physique extraordinaire. Q

« Les thèmes de la spirale, de l’angle, du mouvement et de l’énergie ont toujours inspiré mon travail. » “The spirals, angles, flow and energy are themes that have always informed the body of my work.”

fterLight, a piece designed for three dancers, extends the work (AfterLight (Part 1)) that Russell Maliphant presented last season at the Grand Théâtre in homage to the centenary of Ballets Russes and its founder, Sergei Diaghilev. Developed together with Michael Hulls (lighting), Jan Urbanowski (visual effects), Andy Cowton (music) and the dancer Daniel Proietto – who performed in the first AfterLight piece – this work is further enhanced by the presence of two outstanding female dancers: Silvina Cortés and Camilla Spidsoe-Cohen. The piece, which is akin to a diptych, combines deliberately expressive trios and solos, and plays on repetitions of gestures whose apparent simplicity, together with the visual projections and the clarity of the sound track, combine to deliver a work of unusual sparkle. Focusing on the legendary figure of Vaslav Nijinsky, Russell Maliphant, who draws his inspiration from photographs of the time and from the geometric drawings of the dancer, evokes the gestures, the attitudes and the movements of his famous forebear. He incorporates some unique twists resulting from his extensive knowledge of the field and his training as a classical dancer, not to mention the movements inspired by countless choreographic approaches. Against a background soundtrack featuring works by Erik Satie, Daniel Proietto, who takes centre-stage under the luminous arabesques projected by Michael Hulls and Jan Urbanowski, depicts in an outstanding way the spirit and gestures of Nijinsky mingled with the fluid and hybrid conventions of Russell Maliphant’s choreography. The trio is an exalting moment during which the bodies on stage express, through their contortions, a symphony of gettogethers, exuding potent feelings. While developing, on the one hand, a hybrid form of dance, which combines both martial arts, yoga, contemporary dance and classic fundamentals and creates an alchemy between sound, movement and images, Russell Maliphant somehow manages to summon the unique presence of Vaslav Nijinsky. The balance between the references, the historic element and the resolutely contemporary choreographic style is finely poised, thanks to the outstanding performances of the three dancers with their extraordinary physical control. Q

Russell Maliphant

Danse contemporaine E 01/04 H 20:00 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Danse / opÉra

Agenda

Pietro Mascagni / Giovanni Verga

Cavalleria Rusticana

Ensemble CosÌ Facciamo

Ariodante

01

vendredi friday

19:00 Essays on the body and sound

Diese Oper, die als eines der schönsten Werke von Georg Friedrich Händel gilt, handelt von der Liebesgeschichte zwischen Ginevra, der Tochter des schottischen Königs, und dem Ritter Ariodante. Das Ensemble Così facciamo präsentiert zusammen mit dem Tenor Kobie van Rensburg eine faszinierende und neue Version der barocken Oper. Considéré comme une des œuvres les plus belles de Georg Friedrich Händel, l’opéra met en scène une intrigue amoureuse autour du couple Ginevra, fille du roi d’Écosse et le chevalier Ariodante. La compagnie Così facciamo, en collaboration avec le ténor Kobie van Rensburg, propose une version captivante et nouvelle de l’opéra baroque.

Opéra E13 & 14/04 H 20:00 S En italien I Théâtre d’Esch J www.theatre.esch.lu

Opéra E 02/04 H 20:00 S In italienischer Sprache mit deutschen Untertiteln I CAPE J www.cape.lu

20:00 The Russell Maliphant Company

"AfterLight" with 3 dancers. Choreography: Russell Maliphant. Lighting design: Michael Hulls. Music: Andy Cowton & Erik Satie. Pianist: Dustin Gledhill. Grand Théâtre

02

samedi saturday

19:30 Bal tchécoluxembourgeois

Des démonstrations de danses de salon et latino-américaines aux performances du champion d’Europe de "Stepdance" et du champion du monde de "Swing", c’est un divertissement de niveau professionnel qui vous sera proposé. Profitez aussi des spécialités culinaires tchèques et luxembourgeoises ! Kinneksbond MAMER

Anne-Mareike Hess / Marc Lohr

20:00 Ariodante

Kobie van Rensburg, mise en scène. Hans Huyssen, direction musicale. Olivia Vermeulen, mezzo-soprano (Ariodante). Stephanie Krug, soprano (Ginevra). Martina Koppelstetter, mezzo-soprano (Polinesso). Gudrun Sidonie Otto, Sopran (Dalinda), u.a. CAPe ETTELBRUCK

06

mercredi wednesday 20:00 Compagnie Jérôme Bel Jérôme Bel, concept. De et par Cédric Andrieux. CAPe ETTELBRUCK

Django Drom

vendredi 29 friday

Hommage à Django Reinhardt. Avec Tony Gatlif, Didier Lock­ wood, Bireli Lagrene et Stochelo Rosenberg. La musique live aura un contrepoint visuel : un film original réalisé par Tony Gatlif, une évocation de la vie des gitans et de Django Reinhardt, un montage d’images des archives de ce réalisateur. Mise en scène, conception et réalisation : Tony Gatlif. Violon et création musicale : Didier Lock­ wood. Grand Théâtre

13

mercredi wednesday 20:00 Cavalleria Rusticana

Opéra de Pietro Mascagni d’après la pièce de Giovanni Verga. Mise en scène : Silviu Vacarescu. Direction musicale : Radu Pantea. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

14

jeudi thursday 20:00 Cavalleria Rusticana

cf. 13/04 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Un jour au musée...

Les classes de danse du Conservatoire de la Ville de Luxembourg sous la régie de Laurence Scassellati s’associent à l’Orchestre d’harmonie placé sous la direction de Marc Meyers dans un spectacle éblouissant en mouvements, rythmes et sons. Conservatoire de Musique

samedi 30 saturday

15:00 Un jour au musée... cf. 29/04 Conservatoire de Musique

20:00 Un jour au musée... cf. 29/04 Conservatoire de Musique

n nt o r eve sur u o y it nts subm vos eve ivez r net c Ins luri/o0.4 p . w ww n mai : 04 Éditio

Compagnie Jérôme Bel

Essay on the body and dance

Cédric Andrieux

Photo: Herman Posch

Photo: Herman Sorgeloos

Photos: Théâtre d’Esch , Anne-Mareike Hess

Studio Trois C-L

La composition de Pietro Mascagni place les événements dans un village de Sicile à la fin du 19e siècle durant la fête de Pâques qui prendra une tournure dramatique… Cavalleria Rusticana est ici interprétée chaque soir par des solistes différents et la partie musicale est confiée à l’Institut Européen de Chant Choral et à la chorale d’Esch. The music of Pietro Mascagni places the events in a village in Sicily at the end of the 19th century during the Easter celebration, which takes a dramatic turn… Cavalleria Rusticana is performed here every evening by different soloists. The choral backing will be provided by the Institut Européen de Chant Choral and the choir of Esch-sur-Alzette.

Une rencontre pour découvrir la synergie entre création sonore et chorégraphique. An encounter and opportunity to discover the synergy between composing music and choreography.

Depuis 2005, la danseuse et chorégraphe luxembourgeoise Anne-Mareike Hess collabore avec le compositeur Marc Lohr. Leur travail commun entre danse et musique tente d’établir un dialogue où chaque medium interagit avec l’autre, abolissant les frontières et les hiérachies entre les arts, créant ainsi des espaces sensoriels hybrides. Cette conception relève d’une authentique démarche contemporaine dans le domaine de la danse. Invités tous deux en résidence de recherche au Studio Trois C-L, leur travail se ponctue au jour le jour de diverses expérimentations. Lors d’une soirée, ils présentent au public l’état de leurs explorations, exposent leur cheminement, évoquent leurs doutes et leurs questions.

Anne-Mareike Hess, the Luxembourgish dancer and choreographer, has been working with the composer Marc Lohr since 2005. Their joint work, which is described as something akin to both dance and music, attempts to establish a dialogue where each medium interacts with the other, abolishing boundaries and hierarchies between different forms of art, and creating hybrid sensory spaces as a result. This concept is the outcome of a genuinely contemporary approach to dance. Having both been invited as resident researchers at Studio Trois C-L, their work increasingly features extensive experimentation. On April 1st, they will be presenting to members of the public their latest exploratory works, outlining the path they have been following, evoking their doubts and their inner questioning.

Rencontre autour d’une création E 01/04 H 19:00 I Studio Trois C-L J www.danse.lu

www.citymag.lu

11

Une pièce d’une rare humilité qui présente de la danse, toute sa dimension humaine et artistique. A piece of rare humility, which brings out the human and artistic dimension of dancing.

Jérôme Bel, chorégraphe français, élabore des spectacles dont l’interprète est le sujet même de la pièce. Initié en 2004 par Véronique Doisneau, danseuse à l’Opéra de Paris, ce travail introspectif et autobiographique des danseurs produit des solos singuliers et émouvants. Cette création est consacrée à Cédric Andrieux qui porte un regard rétrospectif sur sa carrière avec sensibilité et distance : il raconte ses choix, transmet ses doutes, commente les critiques… Le travail de Jérôme Bel ouvre les frontières de la chorégraphie à la pensée et à la connaissance, habitées par l’histoire de la discipline et de ses interprètes.

Jérôme Bel, a French choreographer, creates performances in which the actors are the very subject-matter of the narrative. Initiated in 2004 by Véronique Doisneau, a dancer with Opéra de Paris, this series of introspective, autobiographical works delving into the lives of dancers has generated some unique, emotional solos. This particular work is dedicated to Cédric Andrieux, who casts a retrospective look at his career with great sensitivity and distance: he recounts the choices he made, reveals his doubts, comments on some of the criticisms that were directed at him, and so on. Jérôme Bel’s work opens up the boundaries of choreography to critical thought, to a form of consciousness haunted by the history of this art and its performers.

Danse contemporaine E 06/04 H 20:00 S Dans le cadre du festival biennal « Printemps Danse » I Centre des Arts Pluriels d’Ettelbruck J www.cape.lu

abrËll’11  city agenda luxembourg


12

Orchestre Philharmonique du Luxembourg

angelika kirchschlager mezzo-soprano A

Digne héritière de la tradition viennoise, libre et généreuse avec son public angelika kirchschlager est sur scène comme dans la vie. as a worthy exponent of the Viennese tradition, ever open and generous with her audiences, angelika kirchschlager bears herself on stage as in real life. Nbrigitte bertelle  O nikolaus karlinsky

A

ngelika Kirchschlager honore à nouveau de sa présence, de sa voix et de sa personnalité si attachante la scène de la Philharmonie, en compagnie de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg dirigé par Hugh Wolf, un des chefs américains les plus convoités de notre époque. Angelika Kirchschlager a étudié au Mozarteum de sa ville natale, puis à l’Académie musicale de Vienne. Elle mène une carrière internationale se partageant entre le récital et l’opéra. À la Staatsoper de Vienne, elle a incarné Dorabella (Così fan tutte), Octavian (Der Rosenkavalier) et Clairon (Capriccio), au Royal Opera House, Mélisande (Pelléas et Mélisande) etc. Parmi ses concerts, on peut retenir des récitals en Europe et en Amérique du Nord avec Graham Johnson, Helmut Deutsch, des concerts Schumann à Paris, Vienne, Londres et Hambourg avec Dorothea Röschmann, Ian Bostridge et Thomas Quasthoff, un récital en solo à l’Alice Tully Hall de New York, un récital en duo avec Felicity Lott et un récital en duo avec Simon Keenlyside, tous deux au Wigmore Hall, à Londres. Angelika Kirchschlager donne de plus en plus de récitals, non seulement par amour de la mélo

abrËll'11  city agenda luxembourg

die et du lied — que son maître le baryton Walter Berry lui a appris à chanter sans le moindre effet avec un naturel absolu —, mais aussi parce que l’opéra est un grand dévoreur de temps. Elle a enregistré une large discographie pour Sony Masterworks remportant de nombreux prix, dont un Grammy. Ses dernières parutions comprennent un disque de lieder de Hugo Wolf avec Helmut Deutsch, un disque d’airs et de duos d’opérette, My heart alone, avec Simon Keenlyside et des arias de Händel avec l’Orchestre de Chambre de Bâle et Laurence Cummings. Le concert de l’Orchestre Philharmonique du Luxem­bourg, composé d’étonnantes alliances, fera dialoguer avec art une symphonie des plus classiques de Haydn, la 98, avec les subtils et intimes Rückert-Lieder (1901) de Mahler interprétés par la divine mezzo-soprano. De son propre aveu, Mahler dépeint dans ces chants « le sentiment que l’on éprouve en présence d’un être aimé dont on est entièrement sûr, sans que, entre deux âmes, une seule parole ne soit nécessaire ». Ils illustrent, d’ailleurs, un rare moment d’équilibre et de détente dans la vie du compositeur ; alors qu’une des pages les plus illustres de l’histoire de la musique, l’audacieux Sacre du Printemps de Stravinsky clôturera la soirée. Q

« Je me sentais affreuse, on me disait que j’étais parfaite et j’avais envie de hurler : dites-moi la vérité ! » “I thought I had turned in a terrible performance; people were saying that it was amazing, but I felt like screaming: tell me the truth!” Angelika Kirchschlager

ngelika Kirchschlager will soon be gracing the stage of the Philharmonie in Luxem bourg once again with her presence, her voice and her endearing personality, this time accompanied by the Orchestre Philharmonique du Luxembourg, conducted by Hugh Wolf, one of the leading American conductors of our time. Angelika Kirchschlager studied at the Mozarteum in her native town, then at the Vienna Academy of Music. Later she embarked on an international career, divided between recitals and opera. At the Staatsoper in Vienna, she has sung Dorabella (Così fan tutte), Octavian (Der Rosenkavalier) and Clairon (Capriccio), in the Royal Opera House, Mélisande (Pelléas and Mélisande) etc. She has given recitals in Europe and in North America with Graham Johnson and Helmut Deutsch, concerts of music by Schumann in Paris, Vienna, London and Hamburg with Dorothea Röschmann, Ian Bostridge and Thomas Quasthoff, a solo recital in New York’s Alice Tully Hall, a recital of duets with Felicity Lott and a recital of duets with Simon Keenlyside, both at the Wigmore Hall in London. These days Angelika Kirchschlager tends to give more and more recitals, not only out of love for the music and specifically of the lieder — which her teacher the baritone Walter Berry taught her to sing without the slightest affectation in an absolutely natural manner —, but also because opera is very time-consuming. She has recorded a wide range of music for Sony Masterworks, winning many prizes including a Grammy award. Her latest releases comprise a song cycle by Hugo Wolf with Helmut Deutsch, a recording of operetta arias and duets, My heart alone, with Simon Keenlyside, and a recording of arias by Handel with the Basel Chamber Orchestra and Laurence Cummings. The concert given by the Orchestre Philharmonique du Luxembourg features surprising combinations, and artfully melding one of Haydn’s most classical symphonies, his Symphony number 98, with a series of subtle and intimate Rückert-Lieder (1901) by Mahler, sung by the divine mezzosoprano. By his own admission, Mahler depicts in these songs “the impression that one feels in the entirely certain, without a single word having to be exchanged between the two souls”. They embody a rare moment of balance and relaxation in the life of the composer; the concert will culminate in a performance of one of the most famous pieces in the classical repertoire, the audacious Rite of Spring by Stravinsky. Q

Musique classique E 07 & 08/04 H 20:00 I Grand Auditorium – Philharmonie J www.philharmonie.lu

www.citymag.lu


Musique classique

récital de piano

Pierre-Laurent Aimard

Agenda 01

vendredi friday

Photo: Félix Broede

20:15 MUSICIENS DE L'ACCADEMIA DELLA SCALA DE MILAN

Premier artiste en résidence en 2005/2006 et parmi les plus grands pianistes français, Pierre-Laurent Aimard ébauche dans ce récital les « esquisses pour une harmonie du futur », pour reprendre le titre d’un cahier d’esquisses disparu de Franz Liszt, datant de l’époque de ses dernières œuvres pour piano. Il associe à ces compositions tardives, d’une incroyable expressivité, l’audacieuse Sonate de Liszt mais aussi celles de Wagner, Scriabine et Alban Berg. Pierre-Laurent Aimard, one of the greatest French pianists, who was the first resident artist in 2005/2006, will be performing a recital entitled “sketches for a harmony of the future”, which was the title of a notebook of sketches by Franz Liszt, now lost, dating back to the era of his last works for the piano. Aimard will be combining these late and highly expressive works with Liszt’s daring Sonata and pieces by Wagner, Scriabin and Alban Berg. Philharmonie E 03/04 H 20:00 I Grand Auditorium – Philharmonie J www.philharmonie.lu

philharmonie

Orchestre de Chambre Luxembourg

Le plus célèbre des théâtres lyriques italiens. La programmation musicale pour fêter le 150e anniversaire de l'Unité de l'Italie continue avec un concert historique : quatre chanteurs lyriques d'excellence provenant de l'Accademia del Teatro alla Scala de Milan se produiront avec un répertoire qui rassemble les plus inoubliables airs du 19e siècle. De Giuseppe Verdi à Andrea Mascagni, de Ruggero Leoncavallo à Giacomo Puccini, interprétés par : Marika Gulordava, soprano ; Evis Mula, soprano ; Jihan Shin, ténor ; Valeri Gospodinov Turmanov, baryton, qui seront accompagnés au piano par Vincent Michael Scalera. Cet événement est organisé par l'Ambassade d'Italie et par l'Istituto Italiano di Cultura, en collaboration avec la Ville de Luxembourg, et grâce au soutien d'UBIbanca, Luxair et Vinissimo. Conservatoire de Musique

02

samedi saturday

20:00 Dvorak – Gouvy

Antonin Dvorak : "Te Deum". Direction : Martin Elmquist. Théodore Gouvy : "Stabat Mater". Direction : Jean Gehlen. Exécutants : Chorale GrandDucale Ste-Cécile Wormeldange, Chorale Municipale Grevenmacher, Ensemble de chanteurs de Pont-à-Mousson, St-Avold et Metz, Orchestre Luxembourg Philharmonia. Solistes : Christiane Devaux (Soprano), Aline Martin (Alto), Manfred Heinz (Tenor), Carlo Migy (Basse). Conservatoire de Musique

Juxta crucem – Concert de la Passion

Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg

03

dimanche sunday 11:00 Concerts-apéritif

L’Orchestre de Chambre du Luxembourg poursuit son cycle sur la thématique « Le Chant du cygne », reprenant les ultimes œuvres de grands compositeurs. Ce concert placé sous la direction de Nicolas Brochot, soutenu par l’Ensemble vocal 85 avec Martin Folz, chef de chœur et de talentueux solistes, offre un programme varié à travers le 20e siècle. Orchestre de Chambre du Luxembourg continues its cycle of performances on the “Swansong” theme, performing the last works of great composers. This concert, under the baton of Nicolas Brochot, backed by the Ensemble vocal 85 choir directed by Martin Folz, choir master, features a varied programme of 20th century music sung by talented soloists. Musique ancienne et baroque E 10/04 H 17:00 I Philharmonie – Salle de musique de chambre J www.ocl.lu

www.citymag.lu

13

En abordant une grande variété d'aspects du vaste répertoire de la musique de chambre, la saison 2010 / 11 des Concerts-Apéritif est une fois de plus très attrayante. Deux axes gouvernent une programmation répartie sur trois siècles, les chefs-d'œuvre d'une part, les joyaux oubliés d'autre part. Au programme : Ludwig van Beethoven, Wolfgang A. Mozart, Franz Schubert, Ernö Dohnanyi, Herbert Howells, Albéric Magnard et Leopold Mozart. Philharmonie

18:00 Backstage Special – Pianomania

Film: "Pianomania". Ein Film über Liebe, Perfektion und ein kleines bisschen Wahnsinn… (2009). Lilian Franck, Robert Cibis: realization. Mit PierreLaurent Aimard, Lang Lang, Alfred Brendel, Ian Bostridge, Julius Drake, etc. (VO, sous-titres en français – 93’) Philharmonie

20:00 Pierre-Laurent Aimard

Franz Liszt : "La lugubre gondola S 200/1". Richard Wagner : "Sonate für Klavier As-Dur (la bémol majeur) WWV 85". Franz Liszt : "Trübe Wolken (Nuages gris) S 199". Alban Berg : "Sonate für Klavier op. 1". Franz Liszt : "Unstern! Sinistre, disastro (Étoile du malheur) S 208". Aleksandr Scriabine : "Sonate pour piano N° 9 op. 68" ("Messe noire"/"Schwarze Messe"). Franz Liszt : "Sonate für Klavier h-moll (si mineur) S 178". Philharmonie

lundi 04 monday

Rencontres Musicales de la Vallée de l'Alzette / Les Plaisirs

Ensemble Tom Ring. Gerlinde Sämann, soprano. Thomas Kügler, direction. Église de Lintgen LINTGEN

07

jeudi thursday 17:30 Organ after work

Concert d'orgue de 30 minutes. Église Saint-Alphonse

20:00 Angelika Kirchschlager

Voici un intriguant couplage d'œuvres avec une symphonie en parfaite forme classique, la 98e de Joseph Haydn, et les "Rückert-Lieder" de Mahler, d'une tout autre esthétique, profondément nostalgique. Et puis, pour terminer, une des pages les plus illustres de l'histoire de la musique, l'audacieux "Sacre du Printemps" d'Igor Stravinsky. Philharmonie

vendredi 08 friday

20:00 Neuburger

20:00 Angelika Kirchschlager

Jean-Frédéric Neuburger, piano. Johann Sebastian Bach : "Italienisches Konzert (Concerto italien) BWV 971 (Clavierübung II)". Robert Schumann : "Kreisleriana op. 16". Ludwig van Beethoven : "Sonate für Klavier N° 29 B-Dur (si bémol majeur) op. 106" ("Hammerklavier"). Backstage 19h SMC Meet the artist : rencontre avec Jean-Frédéric Neuburger (F). Philharmonie

05

mardi tuesday 20:00 London Philharmonic Orchestra / Nézet-Seguin / Vogt

London Philharmonic Orchestra. Yannick Nézet-Séguin, direction. Lars Vogt, piano. Ludwig van Beethoven : "Konzert für Klavier und Orchester N° 5 Es-Dur (mi bémol majeur) op. 73" ("L'Empereur"). Hector Berlioz : "Symphonie fantastique. Épisode de la vie d'un artiste op. 14". Philharmonie

06

mercredi wednesday 19:00 dating: Stravinsky

17:00 LUXEMBOURG SINFONIETTA

Hommage à Gustav Mahler (1860-1911). "Rückert Lieder", "Lieder eines fahrenden Gesellen" (Instrumentation Marcel Wengler). Création mondiale "Kafkas Träume" de la compositrice tchèque Sylvie Bodorová. Luxembourg Sinfonietta. Direction : Marcel Wengler. Solist : Lars Grünwoldt, Bariton. opderschmelz DUDELANGE

22". Joseph Haydn : "Konzert für Violoncello und Orchester N° 2 D-Dur (ré majeur) Hob. VIIb:2". Piotr Ilitch Tchaïkovski : "Sextuor en ré mineur (d-moll) op. 70" ("Souvenir de Florence"). Philharmonie

Faciliter l'accès à la musique classique et offrir à ceux et celles qui souhaitent approfondir leurs connaissances musicales des concerts qui présentent à la fois une œuvre et un compositeur, tel est le but du Cycle "dating". Ce programme vous permet d'entrer dans l'intimité des compositeurs et d'entendre, après les explications fournies par les présentateurs, les musiciens et sur écran géant, une de leurs plus belles œuvres. Philharmonie

20:00 Academy Chamber Orchestra

Jack Martin Händler, direction. Lukás Pospísil, violoncelle. Wolfgang A. Mozart : "Sinfonie N° 5 B-Dur (si bémol majeur) KV

cf. 07/04 Philharmonie

Ostinato". Ludwig van Beethoven: "Sonate E-Dur op. 109". Robert Schumann: "'Beethoven Etüden' Sinfonische Etüden op. 13". Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

10

dimanche sunday 16:00 Concert d'orgue

Dans le cadre des "Concerts de Carême" organisés par les "Amis de l'Orgue Luxembourg", l'organiste Paul Breisch interprétera des œuvres d'Alexandre Guilmant. Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg

lundi 11 monday

20:00 The Gregorian Voices

Sept chanteurs vêtus de frocs qui arrivent à créer une atmosphère mystique par leurs voix puissantes et leur prestation dynamique. Église Protestante de Luxembourg

13

mercredi wednesday 19:00 Membra Jesu Nostri

From Russia with Love

Christian Kirpes, direction. Ern Breuskin, présentation. Le concert de printemps de la Philharmonie Grand-Ducale et Municipale d’Ettelbruck est un hommage à la Russie. La première partie du programme débute avec la grande "Marche slave" pour s’achever avec la belle suite du "Casse-Noisette", toutes deux de Tchaïkovski. Entre ces deux pièces, l’ouverture de l’opéra "Ruslan et Loudmilla" viendra enrichir cette première partie de concert. La Philharmonie d’Ettelbruck interprètera ensuite les "Danses Polovtsiennes" de Borodin, puis la "Moravian Rhapsody" de Zamenznik. Ce brillant hommage à la musique russe sera clôturé par la "Suite jazz n°2" de Chostakovitch. CAPe ETTELBRUCK

17:00 DAVID IANNI opderschmelz DUDELANGE

Orchestre de Chambre du Luxembourg / Ensemble 85

Martin Folz, chef de chœur. Nicolas Brochot, direction. Gérard Caussé, alto. Mariette Lentz, soprano. David Pike, baryton. Béla Bartók : "Concerto pour alto et orchestre Sz 120". Lili Boulanger : "Pie Jesu". Bohuslav Martin : "The Prophecy of Isaiah H 383" Philharmonie

20:00 Kammerphilharmonie Köln Klassik überall – das ist das Motto der Kammerphilharmonie Köln. Die acht hervorragenden Musiker wollen überall auf der Welt möglichst viele Menschen für die klassische Musik begeistern. Auf dem Programm stehen Werke von A. Vivaldi, J. S. Bach, J. Haydn, W. A. Mozart und P. Tschaikowski. Église Protestante de Luxembourg

21

jeudi thursday 17:30 Organ after work

Collegium Novum Zürich / Widmann

Martina Fausch, soprano. Heinrich Mätzener, clarinette. Elmar Schmid, clarinette. Jacqueline Ott, percussion. Stefan Wirth, piano. Bettina Boller, violon. Urs Walker, violon. Hugo Bollschweiler, alto. Imke Frank, violoncelle. Martina Schucan, violoncelle. Johannes Nied, contrebasse. Jörg Widmann, direction. Jörg Widmann : "umdüstert" für Ensemble. "Sieben Abgesänge auf eine tote Linde nach Gedichten von Diana Kempff" für Sopran, Violine, Klarinette und Klavier Fieberfantasie für Klavier, Streichquartett und Klarinette. "Freie Stücke" für Ensemble. Backstage 19h30 SMC Meet the artist : Publikumsgespräch mit Jörg Widmann (D). Philharmonie

17

dimanche sunday

cf. 07/04 Église Saint-Alphonse

28

jeudi thursday 17:30 Organ after work "Membra Jesu Nostri" de Dietrich Buxtehude, à cinq voix, basse continue et ensemble instrumental baroque, par CantoLX et Frank Agsteribbe. Abbaye de Neumünster

14

jeudi thursday

cf. 07/04 Église Saint-Alphonse

vendredi 29 friday

20:00 Harmonie Municipale d'Esch

17:30 Organ after work cf. 07/04 Église Saint-Alphonse

19:00 Les sept dernières paroles du Christ

"Les sept dernières paroles du Christ" de Joseph Haydn dans sa version pour pianoforte, interprété par Jos van Immerseel. Abbaye de Neumünster

samedi 16 saturday

19:00 Lamentaciones de Jeremías

L'Harmonie Municipale d'Eschsur-Alzette reprend ses concerts au théâtre d'Esch renové et profite de l'occasion pour vous présenter son nouveau chef d'orchestre David Reiland. Les œuvres qui sont interprétées lors de son 1er concert officiel pour HME sont signées G. Holst, E. De Falla, G. Verdi, J.L. Hosay, D. Brossé, Ferrer Ferrant e.a. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

samedi 09 saturday

20:00 From Russia with Love cf. 08/04 CAPe ETTELBRUCK

Ragna Schirmer

Ragna Schirmer, Klavier. Ludwig van Beethoven: "Fantaisie in g-Moll op. 77". John Corigliano: "Fantasia on an

"Lamentaciones de Jeremías" de Tomas Luis de Victoria, par CantoLX sous la direction de Wim Maeseele. Abbaye de Neumünster

n nt o r eve sur u o y it nts subm vos eve ivez r net Insc luri/o0.4 p . w ww n mai : 04 Éditio

abrËll'11  city agenda luxembourg


14 Electric Feel Festival

Intimate beats

A highlight of the current programme at d:qliq is undoubtedly a two-day festival of electronic music featuring a wide range of acts. Un moment fort de la programmation du d:qliq sera incontestablement le festival de musique Électronique : deux jours et de nombreux groupes en vedette. N Duncan Roberts

L

uxembourg’s most intimate live music venue is also its most bold. Fred Baus at d:qliq has always said he would prefer 50 people at a gig paying attention to the music than hundreds of people who don’t really care about the act on stage. The two-day Electric Feel Festival begins with Boston-based duo Arms and Sleepers. Max Lewis (programming, keyboards) and Mirza Ramic (bass, keyboards) have been mesmerising audiences with their cinematic electronic ambience for close to five years. The beautifully delicate, carefully constructed, soundscapes they create are bewitching, but are so much more than ambient background music. There is, for instance, melodic pop in ‘The Architekt’, while ‘Matador’ is more akin to trip-hop. They tour in support of latest mini-album, Nostalgia for the Absolute. On the same bill is occasional Arms and Sleepers’ collaborator Ben Shepard from Uzi & Ari. He plays a set that will no doubt be in stark contrast to the manic upbeat performance by New Zealand’s Disasteradio (aka Luke Rowell), who has been playing and touring with his synthpop mayhem for over ten years. The second day of the festival features Berlin trio Bodi Bill, who have been gathering a steady electro-folk-pop fanbase since the release of debut album No More Wars in 2007. Third album proper, What? was released mid-March to more acclaim. Also on the bill, Wilhelm Tell Me has been hyped as Germany’s answer to Phoenix. A listen to singles ‘Oh My God’ or the infectiously catchy ‘Ghost’ is enough to confirm that the Hamburg quartet has a way with melodic hooks, while vocalist Henning also has a voice that seems welcomingly familiar while retaining its own distinctive timbre. Manchester’s Clockwork Radio complete the line-up. Q

AbrËll'11  city agenda luxembourg

L

a salle de concerts la plus intimiste de Luxem bourg est aussi la plus audacieuse dans ses choix. Fred Baus du d:qliq a toujours dit qu’il préférait 50 auditeurs passionnés et attentifs, à des centaines de spectateurs parfaitement indifférents à ce qui se passe sur scène. Le Electric Feel Festival débute avec le duo de Boston : Arms and Sleepers. Depuis bientôt cinq ans, Max Lewis (programmation, claviers) et Mirza Ramic (basse, claviers) enchantent les salles avec leur musique d’ambiance électronique et cinématique. Magnifiquement délicats, soigneusement construits, leurs paysages sonores envoûtants sont plus que de la musique d’ambiance. Écoutez la pop mélodique de ‘The Architekt’ et le trip-hop de ‘Matador’. Le duo est en tournée de promotion du mini-album : Nostalgia for the Absolute. La même affiche présente un collaborateur occasionnel de Arms and Sleepers : Ben Shepard, de Uzi & Ari. Nul doute que son set offrira un contraste saisissant aux rythmes frénétiques enflammés du Néo-Zélandais Disasteradio (alias Luke Rowell), agitateur de la scène musicale du synthpop depuis plus de dix ans. Le lendemain, le festival proposera le trio berlinois Bodi Bill, qui voit croître la foule des inconditionnels électro-folk-pop depuis la sortie de son premier album No More Wars (2007). Le troisième album – What? – a fait l’unanimité dès sa sortie, à la mi-mars. Au même programme : Wilhelm Tell Me, considéré comme la réponse allemande à Phoenix. Il suffit d’écouter les singles ‘Oh My God’ ou ‘Ghost’ (qui vous restera en tête) pour s’en assurer : le quatuor de Hambourg a bien la patte mélodique, et la voix de Henning a quelque chose d’agréablement familier tout en conservant un timbre bien particulier. Les Clockwork Radio (Manchester) complètent l’affiche. Q

“Arms and Sleepers ask you to stop, slow down, and pay attention to the moment.” « Arms and Sleepers vous oblige à vous arrêter, à ralentir, à être attentif à l’instant présent. » Mike Gutierrez (Gro magazine)

Mini festival E 22-23/04 H 21:00 I d:qliq J www.dqliq.com

www.citymag.lu


Musiques Actuelles

Dustin Wong

Mellow avantgarde

Norman Palm

Refreshing folk

An admirer of mellow and electronic avant-garde music – his heroes are Brians Wilson and Eno – the guitarist with Baltimore four-piece Ponytail is here on a solo tour that sees him use guitar and loops to create a quite unique, multilayered, yet sparse experimental sound. The concert is part of Exit07’s new 30SERIES programme of intimate gigs. Amateur de mellow et d’électro avantgardistes – ses modèles se nomment Brian Wilson et Brian Eno – le guitariste de Ponytail, le quatuor de Baltimore, nous revient pour une tournée solo ; l’occasion de l’entendre créer, à l’aide de sa guitare et de boucles, une musique expérimentale unique, faite de multiples couches de sons épars. Ce concert s’inscrit dans le cadre des 30SERIES, le nouveau programme de concerts intimistes d’Exit07.

With new album, Shore to Shore, featuring covers of Cyndi Lauper’s ‘Girls Just Wanna Have Fun’ and The Cure’s ‘Boys Don’t Cry’ Norman Palm has made a quite different record to debut effort Songs. It is described as more refreshing, with electronic beats enhancing his folksy sound. This is his second visit to the venue following an acclaimed gig in November 2009. Avec son nouvel album, Shore to Shore, incluant une reprise de ‘Girls Just Wanna Have Fun’ de Cyndi Lauper et de ‘Boys Don’t Cry’ de The Cure, Norman Palm nous livre un opus bien différent de son premier album, Songs, d’un abord plus difficile. Shore to Shore est qualifié de plus rafraîchissant et intègre des beats électroniques qui viennent rythmer le son folk. Norman Palm nous revient pour la deuxième fois, après un concert très acclamé en novembre 2009.

Experimental guitar E 24/04 H 21:00 I Exit07 (CarréRotondes) J www.rotondes.lu

Electronic-folk E 01/04 H 21:00 I Exit07 (CarréRotondes) J www.rotondes.lu

Cee Lo Green

The voice

Cee Lo Green, distinctive sound. Un son unique.

Thomas DeCarlo Callaway was hardly a household name, even under his stage moniker Cee Lo Green, until his first solo single ‘Fuck You’ took the world by storm last summer. But his distinctive vocals were certainly familiar to music fans and listeners of hit radio through his work with Gnarls Barkley – and especially as the voice of single ‘Crazy’. Before teaming up with Danger Mouse for that project, he was a member of hip-hop collective Goodie Mob. He is on tour to promote The Lady Killer, a solo album packed with gorgeously soulful and danceable pop hits, such as ‘It’s OK’ and current single ‘Bright Lights Bigger City’.

Personne ne connaissait vraiment Thomas DeCarlo Callaway, même sous son nom de scène Cee Lo Green, avant la sortie fracassante de son premier single solo : ‘Fuck You’, l’été dernier. Mais les amateurs et les auditeurs de hit radio avaient certainement déjà entendu sa voix unique, en collaboration avec Gnarls Barkley – en particulier sur le single ‘Crazy’. Avant de s’associer avec Danger Mouse pour ce projet, il faisait partie du collectif hip-hop Goodie Mob. Il est actuellement en tournée pour la promotion de l’album solo The Lady Killer, mélange d’émotion et de pop, comme ‘It’s OK’ et le single du moment : ‘Bright Lights Bigger City’.

Soul-pop E11/04 (NEW DATE !) H 20:30 I den Atelier J www.atelier.lu

www.citymag.lu

...And You Will Know Us by the Trail of Dead

Lessons in life

School friends Conrad Keeley and Jason Reece have been blasting out their particular brand of indie rock for close to 20 years. The duo has been the constant in a shifting line-up and it is their core understanding of each other that gives the band its energy on stage. New album Tao of the Dead is a sort of concept album in two parts with artwork by Keeley. Amis d’enfance, Conrad Keeley et Jason Reece balancent un rock indé bien à eux depuis près de 20 ans. Le duo est resté la constante au sein d’une configuration changeante et c’est leur profonde compréhension mutuelle qui donne au groupe son énergie sur scène. Leur nouvel opus, Tao of the Dead, est une espèce d’album concept en deux parties qui comprend des illustrations de Keeley. Indie rock E 13/04 H 20:00 I Rockhal (Esch-Belval) J www.rockhal.lu

The Used

For those about to rock

Utah’s favourite sons come to den Atelier on the back of a decade of success. Their uncompromising rock sound and seemingly boundless energy makes them a firm favourite among the no-nonsense, crowdsurfing adolescent audience. A new album is due this year to follow 2009’s Artwork, which made it into the US top ten and reached number two on the Billboard hard rock chart. Forts d’une décennie de succès, les fils prodigues de l’Utah débarquent à l’Atelier. Leur rock sans compromis et leur énergie débordante font du groupe une valeur sûre auprès des jeunes slammeurs en quête d’authenticité. Un nouvel album est attendu cette année. Il fera suite à Artwork, sorti en 2009, qui s’est hissé dans le top 10 américain et s’est propulsé au deuxième rang du classement hard rock du magazine Billboard. Hard rock E 22/04 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

15


16

Musiques Actuelles

Agenda 01

vendredi friday

20:00 Live Cinéma

Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Carl Davis, direction. Film : "Intolerance" (1916). David Wark Griffith : réalisation, script. Mae Marsh, Robert Harron, F.A. Turner, etc. : acteurs. Carl Davis, musique. Backstage 19h30 SMC: Pre-concert talk with Carl Davis and Patrick Stanbury (Photoplay Productions) (E). Philharmonie

20:30 Tony Allen

21:00 NORMAN PALM

EXIT07_CarréRotondes

02

samedi saturday

19:30 METAL BATTLE LUXEMBOURG 2011 Feat. Scarlet Anger, Abstract Rapture, Perish with Pride, Retrace my Fragments, Lost in Pain, Rude Revelation. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 I Blame Coco

21:00 The Convertibles

Ancien Cinéma Café Club VIANDEN

21:30 WELCOME TO PARADISE 

Welcome to paradise, Avicii/Tim Berg, Chuckie, Sebastien Benett, Steven Carrusca. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

03

dimanche sunday 11:30 Apéro’s Jazz

Paul Fox Quartet feat. Marly Marques. Abbaye de Neumünster

06

21:00 ARCHITECTURE IN HELSINKI

mercredi wednesday

EXIT07_CarréRotondes

18:00 little dash

Wednesdays@Mudam Mudam

07

jeudi thursday 20:00 Avishai Cohen – Seven Seas

vendredi 08 friday

opderschmelz DUDELANGE

Alliage Quintett

Percussion in concert

Conservatoire de Musique

EXIT07_CarréRotondes

Philharmonie

10

POLARKREIS 18

PAUL CARRACK & BAND Special Guest: Lisbee Stainton

Casino 2000 MONDORF-LES-BAINS

Suicidal Yodels – Erika Stucky solo

11:30 Apéro’s Jazz

Schungfabrik TéTANGE

© Farouk Kebila

Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

MAXIME BENDER

Conservatoire de Musique

Live Cinéma

20:30 Klasseklon

21:00 CHASE & STATUS

dimanche sunday

THE DØ

opderschmelz DUDELANGE

(L), Munch Munch (UK), Pharaohs (UK), Twin Pricks (F), No Metal In This Battle (L). Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 La Surprise

O.A.K Trio concert jazz

Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

Gothic rock Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Funk Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Folk/indie Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

19:30 Zaz

cf. 01/04 Philharmonie

Within Temptation

19:00 JAMIROQUAI

20:00 STORNOWAY

Philharmonie

Pop den Atelier

Afro Beat den Atelier

05

mardi tuesday

Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

09

samedi saturday

16:00 OUT OF THE CROWD 8

Battles (USA), And So I Watch You From Afar (EIR), Three Trapped Tigers (UK), Baths (USA), INBORN!

Quintasy Abbaye de Neumünster

12

mardi tuesday 20:00 OVERTONE QUARTET Jazz opderschmelz DUDELANGE

SYD MATTERS Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

13

mercredi wednesday 18:00 little dash

BONOBO

Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

THE SEDAN VAULT Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

TREY SONGZ

Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

vendredi 15 friday

20:00 ... AND YOU WILL KNOW US BY THE TRAIL OF DEAD

20:00 Blue Art Orchestra feat. Ernie Hammes

Rock indie Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

14

lundi 11 monday

jeudi thursday

20:00 Cee Lo Green

14:00 DIE FEST!VAL

Pop den Atelier

Punk/rock den Atelier

Hooverphonic

Architecture in Helsinki, modernist pop. Pop moderniste.

Hooverphonic, platinum album. Disque platine.

About to release its fourth album, Australian collective Architecture in Helsinki has been garnering critical acclaim from anyone that matters ever since debut release Fingers Crossed in 2004. The five multiinstrumentalists followed that a year later with one of the most delightfully chaotic yet catchy albums of the decade, In Case We Die. New album, Moment Bends, due for release in 11 April, is a follow up to 2007’s Places Like This, and promises to be, in the words of the band, “the first great modernist pop album of 2011.” Based on repeated listening to lead single, ‘Contact High’, that claim does not seem too farfetched.

opderschmelz DUDELANGE

Wednesdays@Mudam Mudam

Architecture in Helsinki

Beauty in chaos

20:00 BOBAN I MARKO MARKOVIC ORKESTAR

Jazz Abbaye de Neumünster

21:00 angel At My Table d:qliq

New voice

Le quatrième album du collectif australien Architecture in Helsinki va bientôt sortir. Depuis 2004 et Fingers Crossed, les cinq musiciens aux multiples talents recueillent les louanges de la profession. L’année suivante, ils sortaient un des albums les plus délicieusement déjantés de la décennie, In Case We Die. Le nouvel album, Moment Bends, (sortie prévue le 11 avril) fait suite à Places Like This (2007) et sera, d’après le groupe, « le premier grand album de pop moderniste de 2011 ». Une écoute sans modération du premier single, ‘Contact High’, prouve qu’ils pourraient bien avoir raison.

Joyous pop E 07/04 H 21:00 I Exit07 (CarréRotondes) J www.rotondes.lu

The Belgian outfit brings new singer Noémie Wolfs to Luxembourg for the first time. Wolfs replaced long-term member Geike Arnaert for the band’s latest album, The Night Before, but that did not stop Belgian fans sending the album platinum. Known originally as a trip-hop band, Hooverphonic have since experimented to incorporate pop and even psychedelia. The band is still probably best known outside of Belgium for breakthrough hit ‘2Wicky’, which was used in films ranging from I Know What You Did Last Summer to Bernardo Bertolucci’s Stealing Beauty. But irony-laden ballad ‘Mad About You’ was also a hit in some parts of Europe.

Le groupe belge vient pour la première fois au Luxembourg avec sa nouvelle chanteuse, Noémie Wolfs. Sur le dernier album du groupe, The Night Before, elle remplace au chant Geike Arnaert, qui fut la voix d’Hooverphonic pendant de nombreuses années ; un remplacement qui n’a pas empêché le public belge d’offrir au groupe un disque de platine. À l’origine groupe de trip-hop, Hooverphonic a depuis expérimenté l’intégration de pop et même de la musique psychédélique. Le groupe est encore probablement mieux connu en dehors de la Belgique pour son titre ‘2Wicky’ qui a fait une percée décisive grâce à son utilisation dans des films allant de Souviens-toi l’été dernier à Beauté volée de Bernardo Bertolucci. Mais la ballade chargée d’ironie de ‘Mad About You’ a également été un succès dans certaines parties de l’Europe.

Trip-pop E 27/04 H 20:00 I Rockhal (Esch-Belval) J www.rockhal.lu

AbrËll'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Musiques Actuelles

21:30 Sorel

17

dimanche sunday

jeudi thursday

mardi tuesday

11:30 Apéro’s Jazz

21

20:00 One Republic (SOLD OUT)

20:00 Este Mundo

den Atelier

21:00 Electric Feel Festival Day 2

Bodi Bill & Wilhelm Tell Me & Clockwork Radio d:qliq

22

Casino 2000 MONDORF-LES-BAINS

16

samedi saturday

19:30 BLUES NIGHT

Popa Chubby, Sweet Daddy Cool Breeze & The Little Blues Band opderschmelz DUDELANGE

20:00 Amaury Vassili

Conservatoire de Musique

PMD tells Movies Al Seeërei DIEKIRCH

21:00 The Oscillation & Ana & The Randefelts

vendredi friday

20:00 MICHEL PORTAL QUARTET Feat. LOUIS SCLAVIS, DANIEL HUMAIR, BRUNO CHEVILLON

Sonido Profundo Abbaye de Neumünster

19

mardi tuesday

samedi 23 saturday

24

dimanche sunday 20:00 DUSTIN WONG

Pop/rock den Atelier

Rock den Atelier

20

Arms & Sleepers & Ben Shepard & Disasteradio & A Low Hum d:qliq

Wednesdays@Mudam Mudam

RAINBOW ARABIA KAKKMADDAFAKKA

20:00 One Republic (SOLD OUT)

"Seasons" explore des pistes quelque part entre électro d’avant-garde et pop de chambre éthérée. EXIT07_CarréRotondes

XUTOS&PONTAPES Quintet rock Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

den Atelier

The original Elvis Tribute

27

mercredi wednesday 18:00 little dash

Wednesdays@Mudam Mudam

KING’S X

21:00 Electric Feel Festival Day 1

18:00 little dash

Rupa & the April Fishes Philharmonie

Hooverphonic est une légende de la pop alternative et du trip hop. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

The Used

mercredi wednesday

20:00 Empyr

20:00 HOOVERPHONIC

Jazz opderschmelz DUDELANGE

20:00 Julian Perretta

26

d:qliq

EXIT07_CarréRotondes

Die aus dem texanischen Houston stammende Band vereint Elemente des Blues und Gospel mit Rock, Metal und Pop. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Rock den Atelier

vendredi 29 friday

28

jeudi thursday 18:30 Gwilym Simcock Trio

Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

19:30 Kamelot

Taka Tuka

Mierscher Kulturhaus MERSCH

20:00 Quatuor LUCILIN

Théâtre National du Luxembourg

20:00 PATRICK FIORI

20:30 MOUSSO DOUMS & MARE SANOGO

Power metal den Atelier

samedi 30 saturday

Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Casino 2000 MONDORF-LES-BAINS

NIK BÄRTSCH’S RONIN opderschmelz DUDELANGE

21:00 HAL FLAVIN The Talk release show

17

22:00 fUNKsEGMENT Electro-pop EXIT07_CarréRotondes

Centre socioculturel régional Prabbeli WILTZ

Motorama d:qliq

22:00 Son del Salon

Brasserie de l’Arrêt (Cubana Café)

n nt o r eve sur u o y s it nt subm vos eve ivez r net c . o Ins i r u l .p wwwn mai : 04/04 io Édit

SAWURI & SOKAN Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

Philharmonie

Out Of The Crowd Festival

From the underground fri 01 | 04 | 11

NORMAN PALM TickeTS: 10/12€

THU 07 | 04 | 11

fri 22 | 04 | 11

TickeTS: 12/14€

TickeTS: 10/12€

sUn 24 | 04 | 11 DUSTIN WONG 30series TickeTS: 8/10€

Underground festival E 09/04 H 15:30 I Kulturfabrik (Esch-Alzette) J www.kulturfabrik.lu

www.citymag.lu

fri 29 | 04 | 11

HAL FLAVIN “THE TALK” RELEASE WiTH THe AeriAL & GUesTs

DARKSTAR sUPPOrT: sUN GLiTTers

EVErY THUrsDAY jEUDISCOVER

APéRO, AUDiO, eXPO, ViDéO FROM 18:00 / FRee FOR ALL CONCERTS: DOORS 21:00 / cONceRT 21:30 PReSALe: LUXeMBOURGTickeT.LU (*SALe AT The DOOR)

TickeTS: 5€ + 1 FRee eP*

www.exit07.lu | EXIT07_CarréroTondEs | 1, ruE dE l’aCIérIE | l-1112 luXEmbourg-HollErICH | | +352 2662 2007 | EXIT07@roTondEs.lu |

photo © sebweb.org

Avec Battles en tête d’affiche, le huitième festival rock et underground Out Of The Crowd a réussi un beau coup. Consacré « super groupe de rock expérimental » par Wikipedia, Battles est depuis longtemps un groupe culte des hipsters lecteurs de Pitchfork et amateurs de math rock. Sous le label Warp, Battles a sorti un super album (Mirrored, en 2007) et plusieurs maxis géniaux. Le second album, Gloss Drop, sortira en juin. Les autres invités du festival comprennent les Irlandais de And So I Watch You From Afar, les Américains de Baths, et trois groupes britanniques : les Three Trapped Tigers, les Munch Munch et les Pharaohs – ainsi que les groupes locaux Inborn! et No Metal In This Battle.

TickeTS: 12/14€

fri 20 | 05 | 11

RAINBOW ARABIA + KAKKMADDAFAKKA

The eighth Out Of The Crowd Festival of rock and underground music can celebrate something of a coup with its headline act. Battles, labelled an “experimental rock supergroup” by Wikipedia, have long established a cult following among the Pitchfork reading math-rock loving hipsters. Signed to influential label Warp, Battles have made one great album (2007’s Mirrored) and several fascinating EPs. Second album, Gloss Drop, is due out in June. Other bands on the festival line-up include Ireland’s And So I Watch You From Afar, Baths from America, and three British bands – Three Trapped Tigers, Munch, Munch and Pharaohs – as well as local bands Inborn! and No Metal In This Battle.

THE SOFT MOON sUPPOrT: PLANKTON WAVes

ARCHITECTURE IN HELSINKI TickeTS: 16/18€

Battles, modernist prog-rock. Prog-rock moderniste.

fri 13 | 05 | 11


18

DÉBAT ASTI

Haro sur les moins qualifiés ?

Agenda 13:15 Excursion architecturale autour du thème "Habitat" Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie

lundi 04 monday

17:30 nichts ist beständiger als der wandel "Deutsche Nationalbibliothek und digitale Revolution". Von Dr. Elisabeth Niggemann, Generaldirektorin der Deutschen Nationalbibliothek. Bibliothèque nationale de Luxembourg

05

mardi tuesday 09:30 FORUM DE LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES

"Intégrer la RSE au cœur de la stratégie des entreprises". Iso 26000, l’outil de référence pour intégrer la RSE. Centre Drosbach

11:15 FORUM DE LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES

"La responsabilité sociétale à grande échelle : les enjeux du développement urbain". La terre en héritage.

Inscription obligatoire sur www.csrluxembourg.com Centre Drosbach

13:15 FORUM DE LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES

"La ville durable : enjeux et perspectives". Inscription obligatoire sur www.csrluxembourg.com Centre Drosbach

14:45 FORUM DE LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES

"Le biomimétisme, outil d’écoinnovations techniques et non techniques, inspiré de la nature". Inscription obligatoire sur www.csrluxembourg.com Centre Drosbach

16:15 FORUM DE LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES

élèves du Conservatoire de musique de la Ville de Luxembourg. Cité-Bibliothèque

06

mercredi wednesday 12:15 immigrés : haro sur les moins qualifiés ? Par Jean Langers. ASTI

18:30 LUXEMBOURG ET GRANDE RÉGION 2030 Quelles perspectives pour le Luxembourg et la Grande Région à l’horizon 2030 ? Série de débats publics avec des responsables politiques et la société civile sur des enjeux divers, organisés par la "Gréng Stëftung". CarréRotondes

19:00 Libreria Italiana – Club del Libro

"À qui profite la RSE ?" Quels sont les impacts au sein de l’entreprise, au niveau national et international ? Inscription obligatoire sur www.csrluxembourg.com Centre Drosbach

18:30 Mardis littéraires

Lecture publique avec Helmut Fiebig et André Link organisée par la Bibliothèque municipale de la Ville de Luxembourg. Encadrement musical assuré par des

On discute et on se dispute autour d’un titre choisi parmi les nouveautés les plus actuelles de la scène littéraire italienne. Inscription : libreriaitaliana.lu@gmail.com. Libreria Italiana

07

12

jeudi thursday

mardi tuesday

19:00 Many Spoken Words

19:30 geméis, uebst a blummen: pflanzenvielfalt im bauerngarten

Presque quotidiennement, pendant 18 ans, Vincent Van Gogh a écrit à son frère Théo et réciproquement. Cet échange est un pacte de sincérité, un coup de poing, une gifle d’absolu, où l’émotion affleure à chaque fin de lettre. Suite au succès rencontré lors de la Nuit des Musées 2010, Valérie Bodson (comédienne et metteuse en scène belge résidant au Luxembourg) s’inspire une nouvelle fois du destin de Van Gogh et l’adapte, entre ironie et sarcasme, pour interpeller le visiteur sur le statut des artistes d’hier et d’aujourd’hui. Distribution : Valérie Bodson (Lecture/Concept), Jérôme Konen (Direction artistique). (F) Mudam

Mettre fin à l’impunité des graves violations des droits humains dans la guerre en République démocratique du Congo

Conférence organisée par Amnesty International Luxembourg. Avec Marie Mossi, membre de Associations africaines et directrice du programme "femmes et enfants" de 1998 à 2002. Modérateur : Robert Altmann, Président honoraire d’Amnesty International Luxembourg. Institut Saint-Jean

Elena Granda Alonso, Land­ schaftsplanerin und Georges Moes, Agraringenieur. Musée A Possen bech-kleinmacher

14

jeudi thursday 18:30 Millefeuilles

Soirée littéraire organisée par Millefeuilles asbl, l’Institut culturel luxembourgeois-péruvien, la Confédération de la communauté portugaise au Luxembourg et l’African women movement. Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

samedi 16 saturday

11:00 Photo-discussion : "Memento mori..."

De l’album de famille jusqu’aux médaillons photographiques sur les tombes des cimetières, la photographie semble avoir longtemps été un medium qui fixe les instants perdus. Dans beaucoup d’images, la perspective de la mort hante des situations et des visages qui n’en deviennent que plus impressionnants. Christian Mosar a commencé à explorer les images photographiques en 1986, il n’a pas arrêté depuis. Il travaille aujourd’hui en tant que commissaire d’exposition et critique d’art indépendant au Luxembourg. CNA DUDELANGE

27

mercredi wednesday

Agenda Appel Aux organisateurs et producteurs avant les dates limites indiquées ci-dessous :

DEADLines Édition mai : Jusqu’au 04/04 Édition juin : Jusqu’au 09/05 Édition juillet/août : Jusqu’au 06/06

AbrËll'11  city agenda luxembourg

Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

www.plurio.net

20:00 Aim and inititiatives of FFCEL

Hôtel Sofitel Kirchberg

28

jeudi thursday

Comment les sujets et les messages des dramaturges, acteurs, scénaristes, metteurs en scène sont perçus par une société en perpétuelle transformation ? La table ronde, prélude de la pièce "Je m’en vais" de M. Doré, sera animée par M. Thomas-Penette, directeur de l’Institut Européen des Itinéraires Culturels. Y participeront e. a. les acteurs Oana Pellea et Mihai Gruia Sandu et les directeurs de trois structures culturelles du Luxembourg, Serge Basso, Claude Frisoni et Charles Muller. Organisé par RomaniaLuxemburg Business Forum, en collaboration avec le Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (CCRN), ce spectacle est placé sous le haut patronage de l’Ambassade de Roumanie et bénéficie du soutien de l’Institut Culturel Roumain. Abbaye de Neumünster

Mudam Akademie 07

"Beuys, Land Art, Arte Povera, Hyperréalisme, Supports/Surfaces, Art conceptuel". La première heure est consacrée aux mouvements artistiques et aux figures marquantes de la fin des années 60 et des années 70. En deuxième partie, Christophe Gallois intervient sur l’art conceptuel. (L) Mudam

Photo: ASTI

samedi saturday

Durabilité

Dans le cadre des activités autour du Grand Prix Elsy Jacobs, Cid-femmes et la Ville de Luxembourg invitent à une table ronde sur le sport cycliste féminin. La Luxembourgeoise Elsy Jacobs était une des pionnières du sport cycliste féminin. En 1958, elle accrochait le premier titre de championne du monde de cyclisme sur route à Reims, un exploit qui est toujours mal connu au Luxembourg. 50 ans plus tard, on retrouve ses successeurs dans toutes les disciplines du sport cyliste de haut niveau : route, VTT, cross-country... Avec la participation de : Jeanette Augusto, amie et adversaire sportive d’Elsy Jacbos ; Gaston Zangerlé, auteur d’un livre sur Elsy Jacobs ; Christine Majerus, championne actuelle du Luxembourg en cyclo-cross, contre-lamontre et sur route et Nathalie Lamborelle, championne du Luxembourg à plusieurs reprises. Hall Victor Hugo

18:30 De la dictature à la démocratie

À travers le monde imaginaire du théâtre, refuge d’expression, de rêverie et d’amour, les propos porteront sur l’importance du verbe dans les diverses étapes de l’histoire roumaine. Ils poseront la question de l’évolution du théâtre dans la société actuelle.

les ous t z e r ouv Retr ments su n e o évén l events t Al Find rio.ne

www

.plu

Déjeuner-débat E 06/04 H 12:15-13:35 I ASTI (10, rue Laval) J www.asti.lu

Rse

19:30 Contre la montre et contre les stéréotypes

Photo: Luc Deflorenne

02

La série de déjeuners-débats organisée par l’ASTI (Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés) se poursuit avec l’intervention de Jean Langers : « Immigrés : haro sur les moins qualifiés ? ». Licencié en économie et en sciences démographiques, Jean Langers effectue des études sociales pour Statec. Il s’intéresse particulièrement à la démographie en termes socioéco­no­miques et à son impact à long terme. The series of lunchtime debates organised by ASTI (Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés) continues with Jean Langers addressing ‘Immigrés: haro sur les moins qualifiés?’ A graduate in economic and demographics, Langers works on social studies for Statec. He is particularly interested in socioeconomic demographics and their long-term projections.

Le troisième forum sur la responsabilité sociétale des entreprises, organisé par l’IMS Luxembourg, aborde un large programme, depuis l’intégration de la RSE dans la stratégie de cœur de métier jusqu’à la mesure et la compensation de l’empreinte carbone, et depuis le marketing responsable jusqu’aux technologies de l’information « vertes ». Claude Wiseler (photo), ministre du Développement durable, prendra la parole pendant la conférence. The third forum for corporate social responsibility, organised by IMS Luxembourg, takes in a broad programme ranging from integrating CSR into core business strategy to measuring and compensating carbon footprint, from responsible marketing to green IT. Minister for sustainable development, Claude Wiseler (photo), will address the conference. Conférence entreprises E 05/04 H 09:00-18:00 I Centre Drosbach (Gasperich) J www.csrluxembourg.lu

www.citymag.lu


29

avril

Luxexpo / Kirchberg

30

avril

1

mai

myenergy days le salon de l’assainissement énergétique

www.myenergydays.lu

Conception et layout : apart © Photo : Andrés Lejona

Photographie prise dans les locaux du Centre national de l’audiovisuel (CNA)


20 Artistes du mois : Sylvia, Theodora, Quentin, Anne, Nora, Noémie, Sascha, Samuel, Joshua, Dublé, Jil, Max, Julie, Elzbieta Workshop La BD revisitée (16/12/2010, Mudam). Travail réalisé à partir de l’œuvre d’Hergé.

Entre arts et science

Histoires d’eau Conscient du défi que représente la protection de l’eau, Traffo propose, en collaboration avec la compagnie Jucam, Indig’eau et le service des Eaux de la Ville de Luxembourg, un spectacle pluridisciplinaire et des ateliers sur ce thème. De Schutz vum Waasser ass ouni Zweifel eng vun de gréisseren Erausfuerderungen fir di nächst Generatiounen. Traffo ass sech däers bewosst an huet decidéiert, en éiergäizege multidisziplinaire Projet op d’Been ze stëllen, an Zesummenaarbecht mat der Kompagnie JUCAM, Indig’eau an dem service des eaux vun der Stad Lëtzebuerg. NCéline Coubray  OTom Schaul

T

out commence par un spectacle merveil leux, Nascente (qui signifie source ou fon taine en portugais), un voyage inattendu à la recherche de l’eau. Un matin, Nommo et Pit, deux adolescents se retrouvent confrontés dès leur réveil à un problème de plomberie. Cet éveil matinal se mue alors en un éveil des sens, à la recherche de l’eau. Guidés par un vieil homme, les deux enfants partent à la découverte de l’or bleu dans une aventure pleine de poésie et de douceur, au fil des méandres des canalisations urbaines jusque dans les déserts de pierres ou de glace. L’eau est incarnée, elle a un visage, un chant, elle s’offre à la contemplation, dévoile des rituels ancestraux. Tout au long du spectacle, les enfants sont invités à prendre conscience de l’importance du respect de la nature, qui implique aussi un respect de l’homme, une invitation passée dans la confiance et l’espoir, loin des alertes souvent moralisatrices et génératrices de peurs. Après le spectacle, point de trêve. Les enfants partent suivre des ateliers divisés en trois thèmes. Le premier, « L’eau dans le monde », est un jeu de questions-réponses mené par Miri, le Waassermeeschter, qui fait découvrir les besoins en eau au Luxembourg et ailleurs. « L’eau invisible » retrace le parcours fascinant de l’eau devenue souterraine. Le dernier atelier, « L’eau au quotidien », animé par les techniciens de l’eau, est une occasion unique de découvrir le parcours de l’eau que nous utilisons tous les jours, et permet de comprendre comment l’eau du nuage arrive dans notre robinet, tout en expliquant ce qu’elle devient après avoir tiré la chasse d’eau. Pédagogiques, ludiques et participatifs, ces ateliers devraient séduire les enfants tout en leur indiquant la place de l’homme au sein du cycle de l’eau. Q

AbrËll'11  city agenda luxembourg

A

lles fänkt mat enger wonnerbarer Opféie rung un: Nascente (dat heescht Quell oder Pëtz op Portugiesesch), eng onerwaarte Reess op der Sich no Waasser. Enges guddes Daags erwechen den Nommo an de Pit, zwee Jongen, a mierken, dass se e Problem mat der Waasserleitung hunn. Esou fréi z’erwächen, dat stimuléiert hir Sënner op der Sich no Waasser. Di zwee Kanner gi vun engem ale Mann op der Sich no dem bloe Gold geféiert. Ënnerwee erliewen se Abenteuer voller Poesie an Zärtlechkeet, si kommen op hirer Reess voller Ëmweeër duerch d’Kanalisatioun an der Stad, bis hin zu Wüsten aus Steng an Äis. D’Waasser gëtt lieweg, et kritt e Gesiicht a gëtt e Lidd, et léisst sech kucken a mech ural Ritualer sichtbar. Während der ganzer Opféierung kréien d’Kanner gewisen, wi wichteg de Respekt virun der Natur ass, an dat heescht och de Respekt virum Mënsch. Si kréie Mutt gemaach op Vertrauen an Hoffnung, wäit ewech vun den Drohungen voller Moral an Angscht. No der Opféierung ginn d’Kanner an dräi Workshopen opgedeelt. Den éischten, „D’Waasser an der Welt“, ass e Spill mat Froen an Äntwerten ënnert der Leedung vum Waassermeeschter Miri, den de Waasserbesoin vu Lëtzebuerg a soss iwwerall erklärt. „Dat onsichtbart Waasser“ beschreift d’fascinant Reess vum Waasser ënnert dem Buedem. De leschte Workshop, „D’Waasser fir all Dag“, get animéiert vu Waassertechniker an ass eng eenzegarteg Geleeënheet fir de Wee vum Waasser kennen ze léieren. Mir verbrauchen dat Waasser all Dag, an hei gett de Wee vum Waasser vun der Wollek bis zum Krunn erklärt, an net ze vergiessen wat geschitt nodeem dass mer d’Chasse op der Toilette zéien. Pedagogie, Spill an aktiv Mataarbecht, dat ass wat d’Kanner an dëse Workshopen bezaubert. An an engems léieren se d’Plaz, di de Mënsch am ganze Waasserzyklus anhëllt. Q

Spectacle pluridisciplinaire E 23/04 (Première) H 17:00 E 26, 28, 30/04, 03 & 05/05 H 15:00 S Op Lëtzebuergesch E 30/04 H 19:00 S En français R 50’ (spectacle) et 50’ (atelier) S À partir de 8 ans I CarréRotondes J www.traffo.lu J www.rotondes.lu

www.citymag.lu


Jeune Public

21

Steven Spielberg

Photo: Neckel Scholtus

Musique E.T. Der Außerirdische Musicroissants

www.citymag.lu

Der Film aus dem Jahre 1982 stellt den Außerirdischen, der ein friedliches Verhältnis zu den Menschen hat, positiv dar. Die Menschen, das sind der kleine Elliott, der bei seiner geschiedenen Mutter lebt, sein großer Bruder Michael und seine kleine Schwester Gertie, die den Außerirdischen entdeckt und ihm hilft, seine Gefährten wieder zu finden. Es entwickelt sich eine enge Freundschaft zwischen ihnen, so dass ET, als er nach und nach krank wird, Elliott mitzieht, mit dem er geistig verbunden ist. Die Gelegenheit, diesen Klassiker der ScienceFiction-Filme im Kino zu erleben. Sorti en 1982, E.T. offre une vision « positive » de l’extra-terrestre qui entretient une relation pacifique avec les humains. C’est le petit Elliott, qui vit avec sa mère divorcée, son grand frère Michael et sa petite sœur Gertie, qui découvre l’extra-terrestre et l’aide à retrouver les siens. Une amitié forte s’installe entre eux deux, si bien que lorsque E.T. tombe peu à peu malade, il entraîne avec lui Elliott auquel il est psychiquement lié. L’occasion de faire découvrir ce classique du cinéma de science-fiction sur grand écran. Cinéma Paradiso E 10/04 H 15:00 R 2h S Ab 8 Jahren, Deutsche Fassung I Cinémathèque J www.cinematheque.lu

Les Jeunesses Musicales du Luxembourg organisent régulièrement dans différents lieux des rencontres à destination des jeunes pour découvrir de manière conviviale la musique : pour ce rendez-vous du mois d’avril, c’est l’ensemble Les Musiciens qui partagera au Conservatoire de Luxembourg sa musique et ses instruments, en impliquant activement les enfants dans la représentation. À l’issue du concert, du chocolat chaud et des croissants sont offerts. Jeunesses Musicales du Luxembourg organises regular meetings in various locations to enable young people to discover music in a relaxed way. The organisation’s April event will feature the “Les Musiciens” ensemble at Conservatoire de Luxembourg. Children will be able to discover their music and their instruments, and they will be encouraged to play an active part in the performance. At the end of the concert, there will be hot chocolate and croissants on offer. Concert E 03/04 H 10:30 S 3-10 ans I Conservatoire de musique J www.jml.lu, www.cml.lu

Art contemporain

Apparition

À l’occasion de l’exposition de l’artiste canadien Pascal Grandmaison, les différentes thématiques de l’exposition sont explorées dans les ateliers pédagogiques. Pour l’atelier « Apparition », Loréna invite les enfants à réfléchir tout en s’amusant sur la notion de présence, celle qu’une personne peut laisser grâce à l’empreinte de ses pas, au son de sa voix ou à son odeur de parfum. Chaque sens doit être éveillé pour voir et pour créer le corps humain de mille et une façons. As part of the exhibition of works by Pascal Grandmaison, a Canadian artist, the various themes of the exhibition are being delved into by a number of associated educational workshops. For the workshop entitled “Apparition”, Loréna will be inviting children to play while thinking about the notion of presence – in the sense of the presence that a person can leave through their footprints, the sound of their voice or their perfume. Each of the senses must be wide awake to see and to perceive the human body in a thousand and one ways! Atelier E16/04 H 15:00 R 2h S En français I Casino Luxembourg-Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

AbrËll'11  city agenda luxembourg


22

Jeune Public

Agenda LUXEMBOURG Biobank BIOBANK (IBBL) – eng speziell Zort vu Bank hei am Land

CarréRotondes DER GUTE HIRTE

Komm mat a léier Wëssenschaftler vun der Biobank an hier Aar­ becht kënnen. Du gesäis wéi sie mat héich spezialiséierten Apparater schaffen fir biologescht Material ze stockéieren an ze analyséieren: Stockage a flëssegem Stéckstoff, genetesch Sequencer a villes méi. Science-Club. 15-18 Joer. Le 21/04 – 9h30

SCèNES à DEUX

dans 3 ateliers consécutifs à la pièce. Les ateliers sont animés par des professionnels, scientifiques et pédagogues qui ont également participé à l’Aquatunnel 2011. Une pièce de Renata Neskovska et Fränz Hausemer. Mise en scène : Renata Neskovska. Distribution : Edson Pires Domingos (Nommo), Nilton Martins (Pit), Fränz Hausemer (Miri, le Vieux). Scénographie : Sophie Maurer. Création vidéo : François Lejault. Musiques et univers sonore : Fränz Hausemer. Chargée de production : Dorothée Hacker. Construction décor : CAPEL. Concepteurs des ateliers : Indig’Eau asbl (Tom Schaul, Viola Huck, Daniel Wampach, Luc Zwank). Animations des ateliers : Indig’Eau asbl, Service des Eaux de la Ville de Luxembourg, Caritas Luxembourg. Le 23/04 (L) – 17h, les 26, 28 & 30/04 (L) – 15h, le 30/04 – 19h (F)

Finale luxembourgoise du projet participatif de théâtre. Âge participants : 12-19 ans. Le 06/04 – 19h

© Willi Filz

Schauspiel. Alter: 11-99. Dauer: 75’. (D) Spiel: Kurt Pothen, Matthias Weiland. Ton: Jean-Pierre Nelles, Kurt Pothen. Kostüm und Graphik: Katja Wiefel. Fahrzeug: Frank Keutgen. Regieassistenz: Matthias Weiland. Regie, Bühnen­idee, künstlerische Gesamtleitung: Marcel Cremer. Le 01/04 – 19h

NASCENTE – D WAASSER, TËSCHT KONSCHT A WËSSENSCHAFT

© Tom Schaul

Théâtre, musique, vidéo & atelier. Âge : 8-99 ans. Durée : 50’ (spectacle) et 50’ (atelier). La féerie du spectacle laisse perler les éléments de compréhension qui seront repris

Festival du film

THEATERWERKSTATT

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Op der Kopp!

Apparition

© Pascal Grandmaison, The Inverted Ghost

Le 16/04 – 15h (F) © Pascal Grandmaison, Fake imagery of a world upside © Sven Becker

Ateliers de théâtre. Âge : 8-12 ans. En luxembourgeois, pas de connaissances spécifiques requises. Le cycle d’ateliers aura lieu entre mars et juillet 2011. La participation à l’intégralité du cycle est souhaitée. Ce cycle d’ateliers de théâtre n’a pas pour objectif l’apprentissage par cœur de textes préexistants, mais se concentre sur le plaisir de créer. Des livres d’images serviront de base à la création de personnages, de textes et de scènes. Ainsi, les enfants découvriront de façon ludique les différentes facettes du jeu dramatique. Encadrement artistique et pédagogique : Milla Trausch. Jusqu’au 05/07

Beim Pascal Grandmaison ass net ëmmer alles esou ewéi et op den éischte Bléck schéngt. D’Kanner probéieren him dat nozemaachen an zwar mat engem ganz einfachen Trick: si molen, zeechnen, dréinen a kéieren alles op d’Kopp! 6-12 Joer. Le 02/04 – 15h (L)

Spaghettiiii!

Et dréit sech alles ëm d’Foto! Fotoapparat, Fotoserien, fotograféieren, Fotospabeier, Fotoe kucken... Ass alles gutt am Bild? Ma dann 1, 2, 3... Spaghettiiiiiii! 6-12 Joer. Le 09/04 – 15h (L)

!tniérdegmë hced nniseg hcE

Mam Fotoapparat erfuerschen d’Kanner deen een oder anere Film aus der Ausstellung. Wie weess wat do alles entstoe wäert? Si loosse sech iwwerraschen, vun der Magie vun de Filmer verzauberen an emdréinen. Mat hire Biller kënne si herno jidderengem weise wat si erlieft hunn! Les 20 & 21/04 – 14h30 (L)

Der Sinn des Lebens

Der gute Hirte

Same Same but different de Ruth Toma raconte l’histoire de Ben qui se rend avec un ami au Cambodge pour y vivre comme tout bon routard. Same Same but different by Ruth Toma tells the story of Ben, who travels with a friend to Cambodia to live the life of a backpacker there.

Organisé dans le cadre de Discovery Zone, nouveau Festival du cinéma de la Ville de Luxembourg, Discover 6/18 est un volet spécifiquement pensé pour les enfants et adolescents. Les jeunes pourront découvrir des films programmés selon les tranches d’âge (À pas de loup pour les 6-12 ans, Elephant ou Same Same but different pour les 12-18 ans…). Le chapiteau du Crazy Cinématographe (monté exceptionnellement place du Théâtre) accueillera les écoles avec une programmation autour des premiers films du 7e art et de ses effets spéciaux. De nombreux ateliers ludiques sont également prévus, dont certains sur les effets spéciaux ou les bruitages. Les adolescents pourront aussi expérimenter le cinéma à travers l’appropriation des nouveaux médias ou un stage d’initiation à l’écriture de scénarios.

Organised as part of Discovery Zone, the new Filmfestival of the City of Luxembourg, Discover 6/18 is specifically aimed at children and teenagers. Young people will discover films programmed for specific age groups (À pas de loup for those aged 6 to 12, Elephant and Same Same but different for those aged 12 to 18, etc.). The marquee of Crazy Cinématographe has been set up exceptionally on place du Théâtre and will host schools with a programme focusing on early films and special effects. Several fun workshops are also planned, some of them focusing on special effects and sound effects. Teenagers will also be able to try their hands at film-making through the use of new media or attend an initiation course on writing screenplays.

Photo: Willi Filz

Photo: Delphi Filmverleih

Discover 6/18

Claude Caminski hat Hunderte Audiocassetten aufgenommen, die ihn auf der Bühne begleiten. Claude Caminski a enregistré des centaines de cassettes audio qui l’accompagnent sur scène.

Claude Caminski geht von Stadt zu Stadt, um die Geschichte des „guten Hirten“ zu erzählen, der trotz seiner Hingabe schließlich alle seine Ziegen verliert. Sein Hund wird vom Milchlieferanten überfahren. Sein Esel wird von einer Schlange gebissen und stürzt, von Panik ergriffen, in einen Graben... Der gelähmte und unglaublich brillante Erzähler und Geräuschesammler wird auf der Bühne von einem Freund begleitet. Beide lassen uns an Hunderten Mensch- und Tierstimmen teilhaben, was die Geschichte sehr lebendig und humorvoll macht und den Zuschauer über den Sinn des Lebens nachdenken lässt.

Claude Caminski va de ville en ville pour raconter l’histoire du « bon berger » qui, malgré son dévouement a fini par perdre toutes ses chèvres. Quant à son chien, il fut renversé par le livreur de lait. Son âne fut mordu par un serpent et pris de panique, fonça droit dans un fossé… Étant paralysé, cet incroyable conteur et collectionneur de bruits se fait accompagner sur scène par un ami et tous deux nous font partager des centaines de voix d’hommes et d’animaux, rendant l’histoire très vivante et pleine humour, pour mieux faire réfléchir les spectacteurs sur le sens de la vie.

Theater E 01/04 H 19:00 R 75’ S Ab 11 Jahren, auf Deutsch I CarréRotondes J www.traffo.lu

Cinéma E18/04-05/05 S À partir de 6 ans I Ciné Utopia et Cinémathèque de la Ville de Luxembourg J www.discoveryzone.lu

AbrËll'11  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Jeune Public

Machinimaniaks

© Marco Cadioli (aka Marco Manray), Overdata, 2010.

Atelier d’initiation aux mondes virtuels 3D à travers la découverte et l’élaboration des espaces virtuels, la navigation y afférente, la création d’avatars, etc. Cet atelier explore l’étendue des caractéristiques de ces nouveaux territoires et en donne aux participants un premier aperçu global ainsi que les instruments permettant de construire, à leur tour, leur propre espace virtuel. Atelier pour adolescents et adultes, convient aux débutants. Avec Frederick Thomson, métadesigner pour l’exposition "AFK (Away From Keyboard)". Du 21 au 23/04 – 14h

A wat raschelt dann do...

Conservatoire de Musique Musicroissant – Orchestre de Chambre du Luxembourg

Archéothème : Coupelle d’encens celtique

CRP Santé Kriibsfuerschung am CRP Santé

Le 11/04 (10-15 ans) & le 12/04 (6-12 ans) – 14h30

Le 03/04 – 10h30

Komm mat an entdeck e Fuerschungslabo vun der Biomedizin! Am CRP Santé gi verschidde Kriibsaarten ënnersicht (Gehir kriibs, Leukemie, Longekriibs asw.). Hei gëtt mat klengen a méi groussen Elementer geschafft (Molekülen, Zellen an Déieren), fir déi Krankheet besser ze verstoen. Science-Club. 15-18 Joer. Le 20/04 – 14h

Libreria Italiana Lettura per bambini

Lecture de contes en italien pour enfants entre 3 et 10 ans. Il suffit de s’inscrire en envoyant un mail à libreriaitaliana.lu@gmail.com Le 02/04 – 16h

A wat raschelt dann do am Ouschterstrauch? Ass dat den Ouschtergeescht? Mat sengem decke Bauch? Weess ee wéi en heescht? D’Kanner huelen de Fotoapparat a knipsen hir eege Fotostory. Wat do alles mam Geescht geschitt, dat gleeft den Ouschterhues hinnen ni! 6-12 Joer. Le 23/04 – 15h (L)

Day or night, dark or bright

© Pascal Grandmaison

What do you prefer? Darkness or brightness? Day or night? Starting from Pascal Grandmaison’s works, we will create an incredible black and white universe. No need to make any choice: white moonlight or black volcano stones, you will get both! 6-12 years. Le 30/04 – 15h (EN)

ciné utopia & cinémathèque discover 6/18 www.discoveryzone.lu Du 18/04 au 05/05

Circuit nature Wenzel Déieren a Planzen um Wenzelspad

Par les petits chemins du circuit Wenzel, sur les traces de l’histoire, nous vous emmenons le long de l’Alzette pour découvrir un milieu de vie particulier : les falaises de grès. Des observations et petites expériences nous montrent comment les animaux et les plantes peuvent survivre sur ou près de ces roches. Le bec-de-cigogne, l’euphorbe et bien d’autres plantes nous livrent leurs secrets. Du 26/04 au 15/07

www.citymag.lu

mudam Mudamini Workshop: Stop Motion. Mon Film d’animation

Dans le cadre de l’exposition "Out-of-Sync. The Paradoxes of Time". Le Mudam propose un atelier chaque mois en rapport avec les expositions en cours. De la conception à l’œuvre finie, les enfants découvrent le travail d’artiste en mettant la main à la pâte. Les ateliers leur permettent d’aborder les clés de la création et de s’initier à des techniques tout en découvrant des œuvres d’art. 6-12 ans. Les 07 & 28/04 – 14h (L/F/D/EN)

ArtFreak workshop: Creative Process

Intervenant : Marco Godinho. Qu’est-ce qu’une démarche artistique ? Qu’est-ce que la création ? Comment l’artiste fait-il pour avoir des idées ? Ce workshop ne donne peut-être pas toutes les réponses à ces questions, mais il permet de suivre un artiste de très près, pas à pas ! En effet, Marco Godinho montre que sa propre démarche artistique commence souvent par la marche. Ensemble les adolescents vont partir à la découverte du monde qui les entoure d’une manière nouvelle. 12-19 ans. Durée : 3h. Du 14 au 16/04 – 14h

Mudamini Guides

Pendant les vacances, les enfants peuvent devenir guide au Mudam. Ils découvrent avec un médiateur les expositions en cours et passent un brevet de guide. Ils peuvent ensuite revenir avec leurs parents et amis et leur faire des visites guidées. 6-12 ans. Les 20 (F/EN) & 21/04 (L/D) – 14h

mnha Arthème : Jungle-symbole 6-12 ans. Les 05, 12, 19 & 26/04 – 14h30

6-12 ans. Les 07, 14, 21 & 28/04 – 14h30

Enluminure : Réalise ta propre initiale médiévale

Coutumes de Pâques

Les 13 & 20/04 (4-6 ans) – 14h30

Peinture sous verre

Le 18/04 (6-12 ans) – 14h30

Peinture sur bois

Le 19/04 (6-12 ans) & le 20/04 (10-15 ans) – 14h30

natur musée Boctok-1

Viru 50 Joer ass de Juri Gagarin mat enger Vostok-Rakéit als éischte Mënsch an de Weltall geflunn. Mat Experimenter probéiere mir alles iwwert dës Rees erauszefannen. Panda-Club. 9-10 Joer. Les 05 & 07/04 – 14h30

Philharmonie Ian Bostridge / Julius Drake

Ian Bostridge, ténor. Julius Drake, piano. Luisa Bevilacqua, Loopino. Max Fischbach, atelier musical. Martine Daniels-Marson, atelier bricolage. Edmond Oliveira, décors. Le 09/04 – 10h30 & 14h (F), le 09/04 – 16h30 (L), le 10/04 – 10h30, 14h & 16h30 (L)

Anna Engel

Eng Geschicht déi erzielt wéi e Cembalo d’Anna a säin Papp nom laange Krich nees zesummebréngt. Dan Tanson: conception, narration. Sofie Van Herle: clavecin. Nicole Vandevelde: costumes. Claude Grosch: animation visuelle. Avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle. Le 30/04 – 15h & 17h

Sentier géologique Geologie vun der Stad Lëtzebuerg

Lafen, schwammen, fléien Wéi kommen d’Déieren am beschte vun der Plaz a wat fir Tricken hu se dofir? Kënnen Afe schwammen? Kann de Kiwi fléien? Wie ka méi séier lafen: d’Giraff oder de Fuuss? Panda-Club. 6-8 Joer. Les 05 & 07/04 – 14h30

Mad Lab: Insectoid

Mir léiden en Insectoid zesummen. Dëst elektronescht Insekt ka Geräischer maachen, seng Fühlere beweegen an op Geräischer a Liicht reagéieren. En huet awer och d’Fähegkeet fir ze léieren, esou kanns du en esou trainéieren, datt en an der Nuecht schléift an am Dag aktiv ass. Science-Club. 13-15 Joer. Le 05/04 – 15h

Dauwen an der Stad

Hei gëss du alles iwwer Dauwe gewuer an du kanns Dauwe vu ganz no beobachten an engem groussen "Dauwennascht" matten an der Stad. Science-Club. 11-13 Joer. Le 19/04 – 14h

Astronaut

Mir fléie mat enger Rakéit op de Mound! Mir gesinn d’Stären an alles, wat een Astronaut soss nach op senger Rees begéint! Panda-Club. 6-8 Joer. Le 19/04 – 14h30

Speedboot bauen

Mir bauen e Boot matt eegenem Solarmotor an testen et natierlech och an der Uelzecht. Panda-Club. 9-10 Joer. Les 20 & 21/04 – 14h30

Vullennäschter

Mir gesi verschidde Vullennäschter a léiere vill Vulleneeër vuneneen ënnerscheeden, fierwen Eeër a bastelen eng Ouschterdekoratioun. Panda-Club. 6-8 Joer. Les 20, 21 & 22/04 – 14h30

Gesinn ech dat richteg? – Spigelverkéiert

Wat d’A gesäit, a mir verstinn, huet heiansdo näischt mateneen ze dinn. Mir kucken a bastele Saachen matt Spigelen, déi net esou ausgesinn, wéi se am Fong sinn. Science-Club. 11-13 Joer. Le 21/04 – 14h

ECHTERNACH TRIFOLION Musicroissant – Luxembourg Jazz 4

Université du Luxembourg – Campus Kirchberg HUMANOIDE ROBOTER

An dësem Workshop léiers du e mënschenähnleche Roboter kennen, dee schwätzen, gräifen, héieren a kucke kann. Duerch Programmatioun kanns du him bäibrengen wéi hie sech verhalen soll a wéi hie Problemer léise kann déi s du him stells. Science-Club. 13-15 Joer. Le 14/04 – 10h

CONTERN Chaux de Contern Alles iwwer Beton : Visite Chaux de Contern

Bei dëser Visit léiers du de Baustoff Beton méi no kënnen. Aus wat besteet de Beton, virwat gëtt Beton esou "haard wéi Beton", wéi ginn Zillen a Betonsréier hei zu Lëtzebuerg hiergestallt,... Science-Club. 13-15 Joer. Le 12/04 – 14h

Ton badge avec Muriel

Niederanven kulturhaus Liesung fir Liesraten

Liesung mam Jhemp Hoscheit fir Kanner vun 6-10 Joer. Le 05/04 – 10h

Wuessatelier Quatre protagonistes de la scène musicale luxembourgeoise présenteront leur monde musical aux enfants. Le saxophoniste Maxime Bender, Marc Demuth à la contrebasse, le percussionniste Jeff Herr ainsi que le pianiste George Letellier. Tous des amis de longue date, ils ont une passion commune : ils veulent partager leur joie pour la musique avec le plus de gens possible. Cela fait cinq ans déjà qu’ils poursuivent leur but commun avec les Jeunesses Musicales du Luxembourg : sensibiliser les plus jeunes auditeurs à la musique. Ils inventent avec humour et esprit des histoires autour de leur musique, l’expliquent d’une façon ludique et enthousiasment ainsi les plus petits pour le jazz. 3-10 ans. Le 03/04 – 10h30 (L)

GREVENMACHER Le trajet le long des impressionnantes falaises de grès de Luxembourg, sur les vestiges des fortifications et entre les bâtiments historiques se fait dans la peau d’un géologue. À l’aide de petites manipulations, nous faisons connaissance avec la roche et avec ses utilisations. Nous découvrons le rôle du grès de Luxembourg dans l’alimentation en eau potable de la ville. Après avoir enjambé la Pétrusse, nous nous demandons quelle est l’origine de cette grande vallée. Jusqu’au 15/07

boîtes à gogo

23

Kulturhuef Merci facteur

Ce matin, un lapin déguisé en facteur m’a apporté un sac plein de cartes postales. Viens dans cet atelier et on les tamponnera ensemble afin qu’elles puissent arriver à destination. 4-10 ans. Le 12/04 – 14h

Wibbel Buch

Dans cet atelier, Zonni te fera découvrir le secret de la fabrication d’une boîte. Tu pourras décorer cette boîte selon ton propre goût. 8-14 ans. Jusqu’au 23/12 (L/D/F/EN)

Cartes à jouer

HEIDERSCHEID

Papier

Dans cet atelier, tu apprends comment fabriquer un jeu de cartes "pas comme les autres". À l’aide de tampons que tu crées toi-même, tu imprimes les cartes blanches que l’animateur/trice distribue. Chaque enfant ramènera son jeu de cartes à la maison. 6-12 ans. Jusqu’au 23/12 (L/D/F/EN)

Création et impression avec tampons

Luxlait Bissen Vitarium

Elo ëm d’Ouschterzäit sinn d’Déierekanner vun Hong, Hues a Kanéngchen ënnerwee. Mir kucken emol wat si ons ze zielen hunn a bastelen och nach geckeg Hénger fir mat heem ze huelen. Panda-Club. 6-8 Joer. Le 07/04 – 14h30

C’est toi qui lance la mode cette année ! On t’attend avec tous tes meilleurs amis, pour tamponner le t-shirt le plus original jamais vu. 4-6 ans. Jusqu’au 23/12 (L/D/F/EN)

Komm mat an den neie Science Center Vitarium vun der Luxlait. E spannend Erliefnes: vill Experimenter an interaktiv Spiller erwaarden dech. Et geet lass mat enger Zäitrees (3D-Film), duerno entdecke mir de Wee, deen d’Mëllech vun der Kou bis an eist Glas mécht. Panda-Club. Le 12/04 – 14h30 (6-8 Joer), le 14/04 – 14h (9-10 Joer)

HOSINGEN Housen (Naturparkhaus) Déierekanner

Elo ëm d’Ouschterzäit sinn d’Déierekanner vun Hong, Hues a Kanéngchen ënnerwee. Mir kucken emol wat si ons ze zielen hunn a bastelen och nach geckeg Hénger fir mat heem ze huelen. Panda-Club. 6-8 Joer. Le 05/04 – 14h30

ROSPORT Musée Tudor Bricole tes montagnes russes

Le Musée Tudor te propose de bricoler un jeu lors duquel une alarme retentit lorsque tu touches la montagne russe avec ton levier. Avant de pouvoir jouer, tu dois coller, colorier, faire un circuit électrique... À partir de 8 ans. Durée : environ 45 minutes. Le 10/04 – 14h

MARNACH Voici une petite initiation à l’imprimerie. C’est tout simple ! Tu dessines d’abord quelques motifs qui sont ensuite découpés dans du papier mousse et collés sur un bloc en bois. Ceux-ci prêts, tu pourras tout de suite les utiliser. Les réalisations sur papier ainsi que les tampons seront bien sûr à toi. 6-12 ans. Jusqu’au 23/12 (L/D/F/EN)

The animal farm

Comme ça fait plaisir de recycler du papier tout en s’amusant ! Au lieu de jeter le papier à la poubelle, on le réutilise pour en refaire du nouveau. Sûrement que tu ne t’imagines même pas tout ce qui est possible. Tu ne fabriqueras pas que des pages fades et toutes blanches, mais tu y rajouteras des couleurs, des formes différentes, des confettis, de la laine et bien plus encore. 5-12 ans. Jusqu’au 23/12 (L/D/F/EN)

ROOST

Heischent (Konschthaus "A Frantzen") Déierekanner

Prints

On tire, on tourne, on ouvre... et hop ! Sais-tu comment fabriquer avec du papier tout un mécanisme qui bouge et qui se déploie ? Invente-toi une petite histoire et je te montrerai comment créer un livre pop-up totalement «dingo» ! 8-12 ans. Du 13 au 15/04 – 14h (L/D/F/EN)

Viens avec tes amis fabriquer des badges personnalisés. On travaille avec de l’encre, des tampons, des paillettes... et une véritable "machine à badges". 6-12 ans. Jusqu’au 23/12 (L/D/F/EN)

Komm maach mat an entdeck wei een den Wuess nach gebrauche kann, wéi eng Méiglechkeeten en eis bitt an sengen verschiddenen Konsistenzen, Formen a Faarwen a wéi séier een erëm alles verschwanne loosse kann! 9-12 Joer. Du 12 au 14/04 – 14h

Cube 521 Heidi

WILTZ Nach Johanna Spyri. Comedia Kindertheater Köln. Vor ungefähr 125 Jahren ließ Johanna Spyri zum ersten Mal das Waisenkind Heidi und den verbitterten und grimmigen AlmÖhi hoch oben in den Schweizer Bergen aufeinandertreffen. Wie Heidi den frechen Geißenpeter, die sanfte Klara und diverse Großmütter für sich einnimmt und das gestrenge Fräulein Rottenmeier fast in den Wahnsinn treibt, begeistert seitdem Kinder wie Erwachsene auf der ganzen Welt. Regisseurin Catharina Fillers erzählt gemeinsam mit ihrem Ensemble die Geschichte des kleinen Mädchens, das mit seinem unbedingten Gerechtigkeitssinn, seiner Warmherzigkeit und Klarheit Spuren hinterlässt: auf der Alm, in Frankfurt und heute. Ab 6 Jahren. Le 03/04 – 16h

Centre socioculturel régional Prabbeli Décoration de Pâques Le 02/04 – 14h

DJ Workshops for kids

Les DJ sont les héros de la piste de danse. Quelles astuces un jeune DJ doit -il connaître pour enflammer le public ? Comment fonctionne une table de mixage ? Quelle capacité a mon lecteur CD ou ordinateur portable ? Comment se font les transitions ? Cet atelier est destiné à tous les enfants qui veulent se défouler à la platine. Pour clôturer cet atelier, les nouveaux DJ vont mettre la musique lors de la soirée dansante pour enfants. Les 14 & 15/04 – 16h

KIDS DISCO

Disco vun Kanner fir Kanner vun 6 bis 12 Joer. Cocktails fir Kanner / Discolights / Dancefloor / Cool Snacks / Music / DJ’s / Fun Fir d’Elteren, Buffet am Restaurant op Umeldung: 95 92 05-1. Le 15/04 – 19h

Ça te dirait de fabriquer un petit animal de compagnie ? Un chat, un coq, une vache ou un petit cochon rose ? 6-12 ans. Jusqu’au 23/12 (L/D/F/EN)

NEULAND – Mal dir deine Welt n nt o r eve sur u o y s it nt subm vos eve ivez r c . o net Ins i r u l p . wwwn mai : 04/04 io Édit

7-12 ans. Du 18 au 22/04 – 13h30

AbrËll'11  city agenda luxembourg


24

MarchÉ Solidaire

Produits à valeur ajoutée

Emaischen

Photo: Luc Deflorenne (archives)

Traditions de Pâques

Le quatrième Marché Solidaire aura lieu à la fin avril, et coïncide habituellement avec le réel début du printemps, alors que le beau temps gagne la ville. Le marché rassemble des institutions offrant du travail aux chômeurs de longue durée et aux handicapés. Le marché comporte des échoppes vendant des objets artisanaux, des plantes et toutes sortes de choses pour le jardin. The fourth Marché Solidaire takes place at the end of April, and usually coincides with the real start of Spring as good weather hits the city. The market brings together institutions that provide work for the long-term unemployed and handicapped. The market incorporates stalls selling handicrafts, plants and all manner of things for the garden. Marché solidaire E 30/04 H 08:0017:00 I rue de la Reine J www.co-labor.lu

Car Boot Sale

Konzert – Vorträge

The British Ladies Club of Luxembourg is organising its 19th annual Car Boot Sale – a unique event in Luxembourg. There will be loads of bargains and refreshments will be available. The event raises funds for charity. It is also open to nonmembers – information on how to reserve a “spot” on tel. 26 95 97 77 (6-9pm only) or email carboot@blc.lu. Le British Ladies Club of Luxembourg organise sa 19e Car Boot Sale annuelle – un événement unique au Luxembourg. En plus des tonnes de bonnes affaires, des rafraîchissements seront également proposés. L’événement récolte des fonds pour des œuvres caritatives. Il est également accessible aux non-membres – pour des informations concernant la réservation d’un « emplacement », téléphonez au 26 95 97 77 (de 18h à 21h uniquement) ou envoyez un courriel à : carboot@blc.lu.

Der Historiker Marc Jeck bietet zum 40. Todestag von Igor Stravinsky einen imaginären Dialog zwischen dem Komponisten und dem Luxemburger Bildhauer Théo Kerg dar die beiden trafen sich tatsächlich in Paris in den 30er Jahren des vorigen Jahrhunderts. Vania und Judith Lecuit liefern die musikalische Begleitung. Veranstaltungsort ist die Kirche in Cents, deren Altar und Kirchenfenster von Kerg entworfen wurden. Historian Marc Jeck marks the 40th anniversary of the death of Igor Stravinsky by hosting an imaginary dialogue between the composer and Luxembourg sculptor Théo Kerg – the pair actually met in Paris in the 1930s. Vania and Judith Lecuit provide musical accompaniment. The venue is the church in Cents, whose altar and stained-glass windows were designed by Kerg.

Charity sale E 30/04 H 09:00-16:00 I Glacis car park J www.blc.lu

Historischer Dialog E 05/04 H 19:30 I Cents Kirche

A British tradition

Kerg meets Stravinsky

Les oiseaux siffleurs en cÉramique et les crÉcelles en bois sont caractÉristiques de la fÊte de PÂques au Luxembourg. Whistling ceramic birds and wooden rattles are a feature of Easter celebrations in Luxembourg.

A

vec la Schueberfouer et le pèlerinage de l’Octave, le marché de l’Emaischen le lundi de Pâques est l’une des plus anciennes traditions de la ville. Ce marché date d’il y a au moins deux siècles, mais les archives montrent qu’en 1827 il a été organisé pour la première fois au Marché aux Poissons. Depuis lors, il s’est développé et comprend maintenant des échoppes dans la rue de la Boucherie et la rue Rost. Aujourd’hui, il est organisé par le Comité Alstad, fondé en 1937 dans le but de revitaliser l’Emaischen. Le Peckvillchen, un sifflet en terre cuite en forme d’oiseau, constitue la principale attraction de ce pittoresque marché de Pâques. Les collectionneurs de ces oiseaux viennent parfois de loin pour acheter les derniers modèles à l’Emaischen – de nombreux artistes créent une nouvelle version chaque année. Durant les trois jours précédant Pâques, les enfants célèbrent la tradition de Klibberen – en faisant du bruit avec des crécelles en bois. Le bruit est censé remplacer l’appel à la messe habituellement fait par les cloches des églises, qui, d’après la légende, se sont envolées à Rome pour y être bénies avant Pâques.

A

longside the Schueberfouer fun fair and the Octave pilgrimage, the Emaischen market on Easter Monday is one of the longest lasting traditions in the city. This market dates back at least two centuriesbut records show that in 1827 it was first held in the Marché-aux-Poissons. It has since expanded to include stands along the rue de la Boucherie and the rue Rost. Today it is organised by the Comité Alstad, which was formed in 1937 with a view to revitalising the Emaischen. The main attraction of the vibrant Easter market is the traditional Peckvillchen, clay whistles in the shape of a bird. Collectors of these birds travel from near and far to buy the latest models at the Emaischen – many artists create a new version each year. In the three days before Easter, children celebrate the tradition of Klibberen – making a racket with mechanical wooden rattles. The noise is supposed to replace the call to Mass usually made by church bells, which, according to legend have flown to Rome to be blessed before Easter.

Marché traditionnel E 25/04 I Marché-aux-Poissons J www.comitealstad.lu

AbrËll'11  city agenda luxembourg

Photo: British Ladies’ Club

NDuncan Roberts  OComité Alstad

www.citymag.lu


événements

Agenda LUXEMBOURG Banque de Luxembourg (Siège Social) Cérémonie de remise de certificats "Projet Burundi" croixrouge Le 14/04

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Grand déstockage de livres d’art

Un grand marché aux livres offre à des prix fous un énorme choix de livres d’art neufs et de catalogues de qualité. Jusqu’au 01/05

cents kirche kerg meets stravinski Le 05/04 – 19h30

Cercle Ouverture CercleCité

© Julien Becker

Cinq ans après le début des travaux d’aménagement, de modernisation et de restauration, le bâtiment du Cercle va enfin rouvrir ses portes ; un moment très attendu par les citoyens de la Ville de Luxembourg et qui promet d’être festif et populaire. Pour l’occasion, toutes les salles seront ouvertes au public qui pourra se famililariser avec le contexte historique du bâtiment ainsi que ses fonctionnalités. L’ouverture aura pour thème principal "Cercle-Cité Live", en proposant de nombreuses animations et prestations artistiques variées, aussi bien à l’intérieur que sur la place d’Armes (si le temps le permet) : une exposition sur l’histoire du bâtiment ainsi que sur les travaux de rénovation, un encadrement musical, des démonstrations de danse, des ateliers pour enfants, des dégustations... Le 30/04 – 10h à 20h et le 01/05 – 10h à 18h

Cinémathèque + utopia Discovery Zone – Luxembourg City Filmfestival

Discovery Zone, le nouveau Festival du cinéma de la Ville de Luxembourg, vivra sa première édition du 28 avril au 5 mai. Premier évènement généraliste de cette envergure à l’échelle du pays, il a été pensé pour répondre aux attentes d’un public prêt à se laisser surprendre, bousculer ou émouvoir. Outre sa vocation à la découverte, Discovery Zone a choisi de se distinguer par l’originalité de sa programmation, de promouvoir la création luxembourgeoise et de proposer un volet spécifique aux jeunes publics, enfants et adolescents. En résumé : un festival convivial, propice aux rencontres et échanges, ainsi qu’aux débats et forums au sein de la Cinémathèque et du Ciné Utopia.   Du 28/04 au 05/05

www.citymag.lu

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie Excursion architecturale autour du thème "Habitat"

de l’assainissement sont soutenues et les particuliers profitent d’une source d’informations et de services complets. Du 29/04 au 01/05

geesseknäppchen campus – luxembourg-merl 5k fun run

Compétition internationale de patinage artistique. Du 01 au 03/04

ESCH-SUR-ALZETTE

For the past 10 years, ISL has been working to improve the learning environment and living conditions for children in the Moshi region of the Northern Tanzania. All proceeds from this Fun Run will support the ISL Moshi Project. Le 01/05 – 9h

Pétrusse (Vallée) DUCK RACE 2011

rockhal foire internationale aux disques

Glacis Glacismaart

C’est pour la dixième fois que se rassemblent cette année des milliers de canards en plastique en plein milieu de la ville pour leur course annuelle. Initié en 2002 par la Table Ronde Luxembourgeoise et placé sous le Haut Patronage de la Ville de Luxembourg, le Duck Race a trouvé au cours de la dernière décennie sa place dans le calendrier de la capitale. La Table Ronde Luxembourgeoise s’engage depuis 1963 pour la tolérance, l’amitié et le service. Comme dans le passé, les recettes du Duck Race sont investies au profit de la bienfaisance. Cette année, les recettes seront dédiées à parts égales à deux bonnes œuvres d’ordre international soutenant des enfants, à savoir la Casa St Iosif en Roumanie et le Foyer Namasté à l’Île Maurice. Le 30/04

Le 02/04

Vous y trouverez des produits très variés, tels que plantes et fleurs, fruits et légumes, jambons, poulets rôtis, vêtements, articles ménagers, brocantes... Le 17/04 – 10h à 17h

car boot sale Le 30/04 – 9h à 16h

Hôtel Novotel Luxembourg Kirchberg Journée du collectionneur de monnaie Le 03/04

Luxembourg-Kirchberg, rue Léon Hengen (prairie à côté de la Coque) Soirée d’ouverture de la 7e semaine de cirque sous chapiteau

Patinoire de Kockelscheuer Coupe du Printemps

Philharmonie Portes ouvertes CMNord Le 30/04

Place d’Armes Brocantes © Audrey Decaillon “Sitting to seE”

Cette année, l’école de cirque Zaltimbanq’ asbl ouvre les portes de sa 7e semaine sous chapiteau avec une soirée qui se consacre à la jonglerie. Balles, massues, diabolos et objets du quotidien voleront dans tous les sens. Soirée circacienne à passer en famille. Le 30/04

LUXEXPO myenergy days

Le salon myenergy days se présente comme une plate-forme unique en son genre, puisqu’elle rassemble les entreprises artisanales, les producteurs et commerçants, les architectes, les ingénieurs et les conseillers en énergie sur un même sujet : la rénovation énergétique. Organisé par myenergy et soutenu par un grand nombre de partenaires (Chambre des Métiers, l’Ordre des Architectes et des IngénieursConseils, la Fédération des Artisans, la Chambre de Commerce, la Confédération Luxembourgeoise du Commerce, la FEDIL et le Service des Sites et Monuments), le salon myenergy days met en lumière les opportunités offertes sur le marché pour l’artisanat, les entreprises et le commerce, tout en mettant l’accent sur l’innovation dans ce domaine. Les corps de métier sont valorisés, les entreprises désireuses de se développer dans le créneau

fameux "Péckvillercher", des sifflets en terre cuite en forme d’oiseau. Le 25/04

ville haute festival du cyclisme féminin Le 29/04 – 19h30

La Rockhal accueillera plus de 50 exposants internationaux qui présenteront et mettront en vente plus d’un million de disques (vinyle, CD, DVD) de groupes et artistes rock et pop des 50 dernières années. Vous y trouverez des perles rares en 33 tours, des 45 tours single (10 inch ou maxis) mais également des CD, des DVD musicaux, des VHS, des cassettes, des posters, des livres, des t-shirts et d’autres articles de fan rares ou introuvables. Le 03/04 – 11h à 16h

KOCKELSCHEUER d’Haus vun der Natur Laf fir d’Natur

Erlös für natur & ëmwelt. Fondation Hëllef fir d’Natur im Rahmen des nationalen Tag des Baumes 2011. Le 24/04

25

Agenda Appel Aux organisateurs et producteurs

Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

www.plurio.net avant les dates limites indiquées ci-dessous

Deadlines édition mai :

04/04 édition juin :

09/05 édition juillet/août :

WILTZ Commune de Wiltz Marché de Printemps

06/06

Le 09/04 – 10h à 18h

Monument de la Grève 8E Semi-Marathon de la Paix www.semimarathon.org Le 10/04

À la recherche d’objets insolites, de pièces de collection ou simplement envie de plonger dans l’atmosphère des puces ? Alors le marché de la brocante de la place d’Armes saura répondre à vos attentes. . Les 09 & 16/04

Stand Croix-Rouge "Quinzaine du Don" Le 02/04

Place Guillaume II – De Knuedler marché bihebdomadaire

Rendez-vous incontournable des amateurs de produits du terroir frais et de qualité et d’une vente directe du producteur au consommateur. Les 02, 06, 09, 13, 16, 20, 23, 27 & 30/04

rue de la reine marché solidaire Le 30/04 – 8h à 17h

Vieille ville Emaischen

Vivez un instant luxembourgeois et visitez le traditionnel marché dit "Emaischen" dans le quartier de la vieille ville. Vous y trouverez de l’artisanat d’art venant de toute l’Europe. Découvrez les

les tous z e v r ou Retr ments su n e o n évé l events Al et Find urio.n

www

.pl

City Magazine.indd 1

14/03/11 10:35:47


26 Exposition scientifique

Haut en couleurs

La grande exposition interactive et didactique qui dévoile les aspects physiologiques, scientifiques et culturels des couleurs permet à tous de mieux comprendre et de mieux saisir la sensation de la couleur. A major interactive and didactic exhibition which reveals the physiological, scientific and cultural aspects of colours, enabling everyone to better understand and grasp the concept of colour. NElvire Bastendorff  Omnhn

S

’ouvre au Musée National d’Histoire Naturelle, situé dans le quartier du Grund, une grande exposition sur le thème de la couleur, poursuivant ainsi ses propositions culturelles et éducatives sur de vastes sujets naturels. Durant plusieurs mois, le public est invité à découvrir les phénomènes des ondes lumineuses, autant dans leurs formations que dans leurs perceptions subjectives. La couleur est avant tout une sensation. L’œil humain la perçoit grâce à ses « récepteurs » colorés que sont les cônes et les bâtonnets – éléments physiologiques permettant de saisir une partie du spectre lumineux comme l’arc-en-ciel qui s’étend du rouge jusqu’au violet. Les rayonnements situés au-delà du spectre, tels que les infrarouges, les ultraviolets, les rayons gamma ne sont pas visibles pour l’œil humain. Outre un éclaircissement sur les différentes perceptions de la couleur, l’exposition s’attache à montrer comment les êtres vivants tels que les plantes et les animaux perçoivent le monde en couleurs et comment ceux-ci l’utilisent à des fins de protection, d’attaque, de démonstration de force, de séduction… Le parcours interactif combinant des films, des installations, des espaces ludiques, permet à chaque visiteur d’appréhender les caractères chimiques (couleurs pigmentaires) et physiques (couleurs structurelles), les modes de perceptions, les mesures, les restitutions (additive ou soustractive), les classifications des couleurs faisant ainsi apparaître l’infini des possibilités chromatiques et leur utilité dans notre société. Il va sans dire que les techniques et outils contemporains, tels que l’audiovisuel, le numérique ou l’ordinateur ont profondément modifié notre approche de la couleur. Sont aussi abordés les aspects symboliques, les pouvoirs psychologiques, les considérations esthétiques, les usages commerciaux et de marketing du phénomène couleur. Q

AbrËLL'11  city agenda luxembourg

A

major exhibition on the theme of colour will be opening at the National Museum of Natural History in the Grund neighbourhood, pursuing the museum’s series of exhibitions delving into vast topics of natural science. Over a period of several months, visitors will be able to discover the phenomena of light waves, both regarding their consistency and the science involved, and the subjective perceptions that they engender. Colour is all about sensory perception. The human eye perceives colour thanks to coloured receptors known as the rods and cones – physiological elements which can detect a part of the light spectrum akin to the rainbow, ranging from red to violet. Any radiation beyond this spectrum, such as infrared, ultraviolet and gamma rays are not visible to the human eye. Apart from clarifying issues as to the differing perceptions of colour, the exhibition attempts to show how living beings such as plants and animals perceive the world in colour and how they use it for purposes of protection, attack, shows of force, finding a mate, etc. The interactive itinerary of the exhibition, comprising films, installations and play areas will enable each visitor to become acquainted with the chemical aspects (colour pigments) and the physical aspects (structural colours), the different modes of perception, how to measure light, the way light is reflected (additive or subtractive), the classifications of the colours, revealing the infinite palette of colours and the uses of colour in our society. It goes without saying that contemporary techniques and tools, such as audiovisual, digital, and computer tools, have deeply altered our approach to colour. The exhibition also delves into the symbolic aspects of colour, its psychological powers, aesthetic considerations, and the use of colour in business and communication. Q

« De sa perception jusqu’aux symboles que nous lui attribuons, l’exposition invite à découvrir la couleur dans tous ses états. » “From its perception to the symbols that we attribute to it, the exhibition invites us to discover all of the aspects of colour.” Patrick Michaely (Commissaire de l’exposition)

Exposition thématique, scientifique E 08/04-26/02/2012 I Musée National d’Histoire Naturelle J www.mnhn.lu

www.citymag.lu


Expositions

Photos: Marie-Jo Lafointaine, Andrés Lejona, Collectif Atopia, Pascal Grandmaison

œuvres

Collection Mudam

The artwork on it’s own

Premier étage  – Second degré

Architecture, contre-architecture : transposition

La proposition, qui se situe en marge des pratiques actuelles d’exposition, revendiquant l’absence de thématique (entre autres) relève d’engagements esthétiques, politiques et ontologiques forts. La démarche de la galerie beaumontpublic, rendant à l’œuvre sa fonction centrale, stimule la réflexion sur l’art actuel et sollicite les regards aiguisés. This exhibition, which delves into alternatives to conventional exhibition practices, focusing on the absence of theme (among other things) is the outcome of strong aesthetic, political and ontological statements. The approach followed by the beaumontpublic gallery, namely to return the artwork to its position at the centre of the exhibition, stimulates reflexion about contemporary art, and is highly thought-provoking.

Exposant une partie de sa collection, le Mudam invite à savourer l’humour, la dérision et la radicalité des artistes portant un regard critique sur leur milieu professionnel et sur la société. La multiplicité des démarches reflète la pluralité des points de vue et sollicite du public sa capacité à l’autodérision, à l’ironie et au plaisir. During this exhibition of part of its collection, Mudam invites visitors to savour the humour, the derision and the radical outlook of artists who cast a critical eye on their professional environment and on society. The multiplicity of approaches on show reflects the plurality of points of view in existence and invokes visitors’ propensity for self-derision, irony and pleasure.

L’architecture éphémère de Daniel Buren accueille, ce dernier mois, les visiteurs. Tout en reprenant la structure architecturale du bâtiment, l’installation modifie profondément l’espace et plonge le public dans un monde coloré et géométrique des plus fascinant. La fonction, la forme et l’appréhension mêmes du musée sont ici interpellées. The ephemeral architectural design of Daniel Buren is on display for the last month. While delving into the architectural structure of buildings, this installation alters space deeply and plunges visitors into a fascinating world of colour and geometric shapes. Function, form and the very concept of what is a museum are all dealt with here.

Art contemporain E 02/04-21/05 I Galerie beaumontpublic J www.beaumontpublic.com

Daniel Buren

Installation d’art contemporain E Jusqu’au 22/05 I Mudam J www.mudam.lu

Art contemporain, exposition collective E Jusqu’au 10/04 I Mudam J www.mudam.lu

27

Pascal Grandmaison

Half of the darkness

L’exposition se développe dans les espaces du centre d’art avec force, intelligence et cohérence amenant chacun à prendre le temps d’apprécier les vidéos, les photographies, les sculptures, qui, toutes, modèlent par des jeux de résonances, d’échos, d’inversions un univers tout en subtiles variations tonales de matières, de formes et de sons. The exhibition inveigles the spaces of the art centre with force, intelligence and coherence, enticing visitors to take time to appreciate the videos, the photographs, the sculptures, which, through plays on such effects as resonance, echoes and inversion, model a world of subtle tonal variations in materials, forms and sounds. Art contemporain E Jusqu’au 01/05 I Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Andrés Lejona

Findel aérogare

Andrés Lejona livre ici une vision singulière d’un lieu avant sa démolition, ainsi que le pouvoir mnémonique du médium photographique. Les images révèlent l’étrangeté du site devenu inutile et font surgir les traces des employés et des passagers. Cette série montre, de nouveau, le talent d’Andrés Lejona à saisir la vie… même lorsque celle-ci semble avoir disparu. Andrés Lejona unveils a unique and surprising vision of a building just prior to its demolition as well as the mnemonic power of photography as a medium. The images on display highlight the strange atmosphere projected by a site that has suddenly become useless and unearth traces of the employees and passengers. This series demonstrates, once again, the talent of Andrés Lejona in capturing life… even when the latter appears to have disappeared. Photographie contemporaine E 16/04-17/05 S Dans le cadre du Mois Européen de la Photographie I Chapelle de l’Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Le Mois Européen de la Photographie

Braco Dimitrijevic´

NOUVEL ACCROCHAGE SÉLECTION D’OEUVRES

Photo: Galerie Nationale du Jeu de Paume

EXPOSITION DU 02.02.2011 AU 09.04.2011 PROLONGATION JUSQU’AU 16 AVRIL 2011

L’œuvre de Braco Dimitrijević fut remarquée grâce à sa série Casual Passer-By, portraits d’inconnus aux grandes dimensions affichés sur les murs des villes d’Europe et des États-Unis. Sous la forme du manifeste Tractatus Post-Historicus posant une réflexion approfondie sur la dialectique des images et leurs rapports à l’histoire, Braco Dimitrijević développe de nombreuses séries photographiques entremêlant les œuvres historiques, la notion de musée et la situation du créateur dans l’histoire de sa discipline. Synthétisant sa démarche conceptuelle, l’auteur affirme : « Louvre is my studio, street is my museum. »

Braco Dimitrijević’s works came to public attention thanks to his series entitled Casual Passer-By, featuring large-scale portraits of unknown people plastered over the walls of cities in Europe and the United States. Under the manifesto “Tractatus PostHistoricus”, which calls for in-depth reflection of the dialectics of images and their relationship to history, Braco Dimitrijević has developed numerous series of photographs combining historic works, the notion of a museum and the position of the artist in the history of his discipline. In the artist’s own words, summing up his conceptual approach: “Louvre is my studio, street is my museum.”

Photographie contemporaine E Jusqu’au 28/08 I MNHA J www.mnha.public.lu

Lucien Wercollier

Braco Dimitrijevic’ est précurseur du caractère documentaire de l’image. Braco Dimitrijevic’ is a pioneer of the the documentary aspect of an image.

LUCIEN WERCOLLIER JEAN LE MOAL ALFRED MANESSIER PAUL JENKINS CHU TEH CHUN

ANDRÉ LANSKOY GÉRARD SCHNEIDER HANS HARTUNG SERGE POLIAKOFF AGUSTIN CARDENAS

GALERIE F. HESSLER 21 rue Astrid L-1143 Luxembourg Tél. : (+352) 27 28 12 77 GSM : (+352) 621 327 749 Heures d’ouvertures : Mercredi : 14h - 18h , Vendredi : 14h - 18h , Samedi : 10h - 12h et 14h - 18h Et sur Rendez-Vous : www.galeriefhessler.lu

www.citymag.lu Galerie hessler02_2011.indd 1

21.03.2011 14:28:03 Uhr


28

Expositions

gravures

Suchan Kinoshita

La jeunesse de 1950 à 2010

Suzanne Lafont

Damien Deroubaix intervient dans les deux espaces de la galerie. Il présente, d’une part, un ensemble de grandes gravures sur bois composées d’éléments hybrides, prolongeant l’esthétique radicale, sombre et lucide de son art et, d’autre part, dans le second espace, il organise une exposition de très bons artistes aux démarches incisives. Damien Deroubaix’s works are exhibited in both spaces of this gallery. In the first, he is showing a set of large woodcuts consisting of hybrid elements, extending the radical, dark and highly lucid aesthetic of his art; in the second, he has organised an exhibition of the works of highly talented artists with potent approaches to their art.

Le parcours de l’artiste japonaise unissant le monde professionnel du spectacle vivant et celui de la création sonore nourrit une œuvre poétique et complète qui envisage les paramètres spatiaux, visuels, sonores et participatifs du public comme éléments fondamentaux et constructifs de ses environnements artistiques. The experience of this Japanese artist, who has crossed over from the world of professional live performance to that of creating artworks based on sound, yields a body of work that is both poetical and well-rounded, bringing together elements of space, vision, sound and audience participation and using them as fundamental and constructive building blocks of her artistic statement.

Quelques jours encore pour visiter la grande exposition sur la période de l’adolescence et son évolution sur les 60 dernières années. Le parcours muséographique divisé en plusieurs chapitres, décrypte et renseigne sur ce moment fragile et complexe. Born to Be Wild? s’adresse à tous, que l’adolescence soit passée, future ou en cours… There are but a few days left to visit this major exhibition about adolescence and the way it has been changing over the past 60 years. The journey, which is divided into several chapters, deciphers and informs visitors about this sensitive and complex time in our lives. Born to Be Wild? is aimed at everyone, be they children, teenagers or adults…

La série photographique reprend les modalités de production d’une pièce historique de 1971 du groupe d’art conceptuel General Idea invitant les gens à prendre des postures selon un principe prédéterminé. Réalisé avec des étudiants en école d’art, l’ensemble unit citations historiques, portaits photographiques, performance et éducation artistiques. This series of photographs revisits the production of a historic work in 1971 by the conceptual art group General Idea, which invited people to adopt postures in keeping with a predetermined principle. Created with the help of art school students, this ensemble combines notions of historic evocation, photographic portraiture, performance and artistic education.

Exposition thématique E Jusqu’au 10/04 I Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg J www.mhvl.lu

Photographie contemporaine E Jusqu’au 22/05 I Mudam J www.mudam.lu

Photos: Damien Deroubaix Courtesy Nosbaum & Reding, Andrés Lejona, MHVL, C. Weber, Suzanne Lafont

Damien Deroubaix Stick Empathy

Expositions monographique et collective E jusqu’au 23/04 I Galerie Nosbaum & Reding Art Contemporain J www.nosbaumreding.lu

Art contemporain E Jusqu’au 22/05 I Mudam J www.mudam.lu

Born to Be Wild?

Situation Comedy

L’Europe à l’affiche

Une image en construction depuis 1950

Dzine

Dzine transforme objets, environnements et pratiques banals en curiosités poétiques, précieuses et déroutantes. Dzine transforms everyday objects, environments and practices into poetic, precious and confusing curiosities.

La Galerie Nordine Zidoun, spécialisée dans l’art contemporain américain, représente de nombreux créateurs et participe activement à la scène artistique internationale. Chaque exposition de ses artistes, pour la plupart renommés et aux parcours déjà conséquents, est une véritable surprise esthétique. À l’image de la singularité de la galerie, Dzine développe une œuvre protéiforme inspirée par de nombreuses disciplines et esthétiques. Dialoguent ici la spiritualité, la foi, le folklore, l’artisanat et l’identité au sein d’un travail hybride au langage personnel et très singulier. Le monde de l’automobile peut croiser celui du raffinement et des bijoux créant des pièces impressionnantes, exubérantes et d’une grande poésie.

Galerie Nordine Zidoun, which specialises in US contemporary art, represents many creative artists and plays a very active role on the international art scene. Each exhibition by its artists, most of whom are household names with outstanding track records, is an outstanding aesthetic surprise. In keeping with the uniqueness of the gallery, Dzine has chosen to develop a body of work of protean appearance, inspired by numerous disciplines and aesthetics. His creations invoke spirituality, faith, folklore, craftsmanship and identity within elements of a hybrid design that project a unique and highly personal bent. The world of cars meets the world of high luxury and jewellery, and the outcome are works that are not only impressive and exuberant, but also replete with poetry.

Art contemporain E Jusqu’au 21/05 I Galerie Nordine Zidoun J www.galeriezidoun.com

AbrËLL'11  city agenda luxembourg

Photo: Affiche ERP Lalia 1950

Photo: courtesy of Dzine and Galerie Zidoun

Zeniths & Daytons

Une exposition riche en informations sur l’image de l’Europe au fil du temps. An exhibition that is highly informative about the development of the image of Europe over time.

Les affiches de l’Union européenne de sa création à nos jours proviennent du don de l’association des Amis des Musées d’Art et d’Histoire Luxembourg au Musée d’Histoire de la Ville. Regroupant plus de 300 pièces, la collection montre les qualités et les originalités graphiques des designers au service de la communication politique. Pour la première fois sont ici réunies les 25 affiches choisies lors du concours international organisé en 1950 pour la campagne d’information du Plan Marshall. Outre la découverte d’une large palette des arts graphiques de divers pays, L’Europe à l’affiche renseigne sur les moments importants de la construction européenne et sur les mouvements d’opposition.

This collection of posters created for the European Union, from its inception to our days, has been donated by Association des Amis des Musées d’Art et d’Histoire Luxembourg to the Musée d’Histoire de la Ville. Spanning more than 300 pieces, the collection highlights the graphical styles and originality of the designers working for the European Union’s political propaganda effort. For the first time, all 25 posters selected pursuant to the international competition organised in 1950 for the information campaign about the Marshall Plan have been brought together. In addition to showcasing a broad palette of graphical talent from several countries, L’Europe à l’affiche tells a lot about the milestones in the process of building the European Union as well as the development of its opposition movements.

Exposition thématique, historique E Jusqu’en mars 2012 I Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg J www.mhvl.lu

www.citymag.lu


Expositions

Correspondances d’un No Man’s Land

Wallace Whitney

Photos: Lee Miller Archives, England 2009. All rights reserved, Wallace Whitney

Lee Miller

Œuvres récentes

Initialement mannequin et assistante de Man Ray, Lee Miller devint photographe de guerre pour Vogue. Cette fonction l’amena au Luxembourg dont elle réalisa 350 négatifs. Une centaine de photographies, acquises par le CNA en 2010, sont présentées, documentées et analysées dans cette importante exposition. After serving as a model and assistant to Man Ray, Lee Miller became a war photographer for Vogue. This job took her to Luxembourg where she shot 350 photographs. Around a hundred of these photographs, acquired by CNA in 2010, are exhibited, documented and analysed here, in what is a major exhibition. Photographie E Jusqu’au 02/10 S Dans le cadre du Mois Européen de la Photographie I CNA J www.cna.public.lu

Nourrie par les grandes figures, les esthétiques et les démarches de la peinture américaine, l’œuvre de Wallace Whitney explore les couleurs, les intensités, les formes et l’expressivité du médium. Toute la force expressive de l’artiste se diffuse dans l’exposition procurant pour le public la sensation d’une plongée au cœur de l’espace pictural. Borne aloft by its iconic figures, the unique aesthetics and approaches of US painting, the work of Wallace Whitney delves into the colours, intensities, forms and expressiveness of the medium. The exhibition resonates with the artist’s potent expressiveness, giving visitors a sense of diving headlong into the very heart of the pictorial space. Peinture E Jusqu’au 23/04 I Galerie Bernard Ceysson J www.bernardceysson.com

Collection Mudam

Photo: Gustavo Lowry

Walking through…

Un parcours au sein de paysages protéiformes qui donne de cette notion une lecture esthétiquement et conceptuellement riche. A journey through protean landscapes which unfurls a conceptually and aesthetically rich take on this notion.

Le terme de paysage englobe de nombreuses dimensions, celles d’une réalité visuelle et celles de ses représentations. À travers ce genre spécifique, le Mudam livre une lecture d’une partie de sa collection. Que le paysage soit le sujet des représentations, qu’il soit le lieu dans lequel les artistes produisent des œuvres et des actions, qu’il soit un motif pour un développement imaginaire, le paysage est, depuis toujours, un territoire d’investigation artistique essentiel. Les formes multiples de production et de démarches artistiques, variant entre la surdimensionalité et l’intimité, entre le naturel et le numérique sont ici représentées par des œuvres d’artistes contemporains de toute première importance.

As a term, ‘landscape’ encompasses a number of dimensions – those of a visual reality and those of its representations. Here, Mudam uses this specific genre to decipher part of its collection. Whether the landscape is the subject-matter being represented in a work, whether it is the place where artists produce their works, or whether it is an element used as the basis of an imaginary development, the landscape has been, since time immemorial, an essential territory of artistic investigation. The multiple forms of artistic productions and approaches, ranging from ultra-dimensionality to intimacy, from naturalness to the digital world, are represented here through the works of leading contemporary artists.

Art contemporain E 27/04-06/11 I Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean J www.mudam.lu

www.citymag.lu

29


30

Expositions

Agenda project room @ aquarium

AFK (Away from keyboard)

mois européen de la photographie

Bailly-MaîtreGrand et Pirrwitz

MUSÉes Luxembourg

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

Buren a imaginées pour les institutions s’intéressent aux "cadres" qui conditionnent tout art exposé, qu’ils soient architecturaux ou institutionnels, en leur donnant plus de visibilité. Jusqu’au 22/05

ESCH-SUR-ALZETTE Musée National de la Résistance

La Commune de Paris (1871)

Témoins / Zeugen (1940-45)

OUT-OF-SYNC

Machinima screening: VolaVola by Berardo Carboni

© Laurent Montaron : The Stream, 2007.

Photos: Andrés Lejona, Andrej Pirrwitz

© VolaVola, Berardo Carboni (2009)

Les œuvres présentées par le collectif Human Atopic Space abordent la réalité virtuelle à travers un ensemble d’installations qui se déploient dans l’aquarium et les caves du Casino permettant à chaque visiteur de se familiariser mieux encore avec la virtualité par le biais d’expériences esthétiques, sensorielles et ludiques. The works presented by the Human Atopic Space collective delve into virtual reality through a set of art installations deployed in the aquarium and the basement rooms of the Casino, enabling each visitor to familiarise themselves with the concept of virtual reality via aesthetic, sensory and playful experiences. Art contemporain et nouvelles technologies E Jusqu’au 01/05 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Patrick Bailly-Maître-Grand et Andrej Pirrwitz sont deux grands photographes dont les approches – bien que différentes – sont exemplaires d’une réelle pratique photographique dite « plasticienne » qui explore du médium tous les aspects générant des écritures et des visions du sensible singulières. Des œuvres d’une très rare qualité. Patrick Bailly-Maître-Grand and Andrej Pirrwitz are two great photographers whose approaches – although different from one another – epitomise the artistic approach to photography, which explores all aspects of the medium, generating singular written and visual works. Expect works of the finest quality. Photographie contemporaine E 08/04-15/05 I Lucien Schweitzer Galerie et éditions J www.lucienschweitzer.lu

Un Machinima – dont le nom est formé par la contraction des trois mots machine (pour ordinateur), animation, cinéma – est un film réalisé en filmant à l’intérieur d’un monde virtuel ou d’un jeu vidéo. Comme la photographie, le Machinima désigne à la fois une œuvre et une technique. Aujourd’hui, avec plusieurs milliers de Machinima créés à partir des jeux vidéo les plus populaires, il est le premier genre cinématographique issu des mondes virtuels. Projection du long métrage "VolaVola", Berardo Carboni (2009). Produit par Arnaldo Guido, Cinesicilia et Isabella Arnaud. Le 21/04 – 19h

AFK (Away From Keyboard)

© Marco Cadioli, Remap Berlin, photographie, 2010

Artistes : Marco Cadioli, Paul Chavard, Collectif Atopia, Angela Di Paolo, Julien Levesque, Albertine Meunier, Nicolas Sordello, Flavien Théry et Christine Webster. Jusqu’au 01/05

Pascal Grandmaison – Half of the darkness Maja Weyermann

© Pascal Grandmaison, Half of the darkness, 2010.

Le titre de l’exposition fait référence à l’œuvre éponyme imposante, installée dans la grande salle du Casino Luxembourg qui est composée de 356 photos en noir et blanc posées sur quatre socles bas.   Jusqu’au 01/05

Photos: Andrés Lejona, Courtesy Maja Weyermann and Nosbaum & Reding, Luxembourg

Mudam Les plans d’urbanisme de Chandigarh (ville indienne) ont été pensés et réalisés par Le Corbusier et de jeunes architectes indiens. L’hybridité des images de Maja Weyermann témoigne de réflexions philosophiques, artistiques et scientifiques sur les notions d’identité et de mixité façonnant les lieux, leurs représentations, leurs définitions. The planning drawings for Chandigarh (an Indian city) were conceived and executed by Le Corbusier and a group of young Indian architects. The hybrid nature of the images taken by Maja Weyermann raise thoughts of a philosophical, artistic and scientific nature on notions of identity and diversity, which shape the places, their representations and their definitions.

Le temps, donnée abstraite insaisissable, est un matériau que les artistes explorent tout particulièrement depuis le milieu des années 60. La rencontre entre des œuvres historiques et des créations actuelles se fonde sur des procédés paradoxaux de non-synchronie tels que le retard, la boucle, la syncope… Une exposition poétique et existentielle. Time, an abstract and unstoppable quantity, is a medium that artists have been exploring in particular depth since the mid-1960s. This encounter between historic and contemporary works is bound together by studies of paradoxical processes of asynchrony such as delays, loops, syncopation, etc. A poetic and existential exhibition.

Architecture et photographie E28/04-04/06 I Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie J www.fondarch.lu

Art contemporain E Jusqu’au 22/05 I Mudam J www.mudam.lu

AbrËLL'11  city agenda luxembourg

SUCHAN KINOSHITA

MUDAM COLLECTION. PREMIER ÉTAGE – SECOND DEGRÉ

Artistes : Sylvie Auvray, Sam Baron, Beaurin Domercq, Walter Van Beirendonck, Christoph Büchel, Libia Castro & Ólafur Ólafsson, Jacques Charlier, Claude Closky, Tony Cragg, Jürgen Drescher, General Idea, Jochen Gerner, John Giorno, Jack Goldstein, João Maria Gusmão & Pedro Paiva, Simon Jacquard, Terence Koh, Edward Lipski, Martin Margiela, Mathieu Mercier, Albert Oehlen, Martin Parr, Grayson Perry, Joe Scanlan, Les ready-made appartiennent à tout le monde®, Judi Werthein & Leandro Erlich, Franz West, Heimo Zobernig. Jusqu’au 10/04

DANIEL BUREN

Jusqu’au 22/05

SUZANNE LAFONT walking through

Artistes : Masaya Chiba, AnneMarie Jugnet & Alain Clairet, William Kentridge, Guillermo Kuitca, Richard Long, Didier Marcel, Isa Melsheimer, Melik Ohanian, Taiyo Onorato & Nico Krebs, Bojan Šarevi, Janaïna Tschäpe, Cy Twombly, Juan Usle, Javier Vallhonrat, Xavier Veilhan, Christian Ward, Marijke Van Warmerdam, David Zink Yi... Du 27/04 au 06/11

L’ancien Findel vu par Andrès Lejona

chefs-d’Œuvre ? Jusqu’au 29/08

instituTIONS

Born to be wild?

En se détachant de la frontalité des Becher mais en gardant l’approche typologique et sérielle d’un Atget, Andrès Lejona s’aventure sur le champ de la photographie actuelle qui se situe entre le document et l’art. Ses photographies froides et vides reflétant la solitude des lieux et l’absence des gens accentuent la fragmentation de l’architecture d’intérieur et nous montrent une autre vision de ce lieu. Dans le cadre du Mois Européen de la Photographie. Du 16/04 au 17/05

l’europe à l’affiche

Art LatinoAméricain ETNIA VI

Abbaye de Neumünster Ramon Llul illustré par J.-J. Laigre

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg Jusqu’au 10/04

Musée national d’histoire et d’art Mois Européen de la Photographie – Braco Dimitrijevic

L’exposition au MNHA comprend des œuvres phares de la carrière de l’artiste, ainsi que des créations originales réalisées dans le cadre du Mois Européen de la Photographie 2011. Jusqu’au 28/08

Mois Européen de la Photographie – souvenirs d’égypte Jusqu’au 28/08

natur musée Haut en couleurs – Farbenfroh Du 08/04 au 26/02/12

découvertes

Exposition permanente

les planètes

Exposition permanente

nos ancêtres

Exposition permanente

nos paysages

Exposition permanente Exposition permanente

notre terre

Exposition permanente

Comme souvent dans son œuvre, les deux installations que Daniel

centre pompidou-metz

Il y a 140 ans, Paris fut dirigé pendant 72 jours par les hommes et les femmes du peuple qui essayèrent de créer de nouvelles façons de vivre ensemble. Cette expérience politique inédite resta gravée dans la mémoire populaire. L’exposition, consacrée aux principaux thèmes du soulèvement populaire de 1871, réservera une place à part aux relations de la Commune avec le Luxembourg. Jusqu’au 02/05

Jusqu’au 22/05

nos régions

© D.B-ADAGP

L’exposition montre des portraits récents grand format, en noir et blanc, de témoins d’époque ayant vécu différentes facettes de la guerre. Photographies de l’artiste luxembourgeois Tom Hermes. Jusqu’au 01/05

metz (france)

Une image en construction depuis 1950. Jusqu’en mars 2012

Out-of-Sync

Chandigarh in The Paradoxes Licht und Schatten of Time

Artistes : David Claerbout, Tony Conrad, Manon de Boer, Valie Export, Marco Godinho, Dan Graham, David Lamelas, Laurent Montaron, Bruce Nauman, Anri Sala, Hiroshi Sugimoto. Jusqu’au 22/05

qui suis-je ?

Exposition permanente

Du 21/04 au 04/05 © Illustration Jean-Jacques Laigre

Philosophe, théologue, missionnaire, Ramon Llull (env. 1232 env. 1316), qui naquit à Palma de Majorque, est considéré comme l’inventeur du catalan littéraire et le plus grand poète catalan de tous les temps. Le peintre Jean-Jacques Laigre parvient, en ce début de 21e siècle, à retrouver, au moyen de lettres et de couleurs, cette qualité primordiale du grand Majorquin. Ses interprétations nous font penser à une version moderne des manuscrits médiévaux enluminés, à une écriture réinventée qui nous aide à lire ou à relire ces textes merveilleux comme si nous les découvrions pour la première fois. Jusqu’au 10/04

Bridges of Our Past

CAL Photo

VISIT LUXEMBOURG!

Gudrun Bechet, Gérard Claude, Raymond Erbs, Luc Ewen, Miikka Heinonen, The’d Johanns, Tamara Kapp, Serge Koch, Jean-Luc Koenig, Michel Mimran et Max Steffen présentent chacun une série cohérente de leurs œuvres récentes. Jusqu’au 17/04

Out of Art Jusqu’au 17/04

The bridge connects. It creates a physical link between areas separated by water, a valley, road, railway or other obstacle. In a symbolic sense it is the path of the initiated from earth to heaven, from the physical world to the psychic world. Souls cross the river of the Underworld by it, yet it is also present in the sky, where the Milky Way symbolizes the bridges spanning the darkness of the winter solstice. Du 28/04 au 15/05

Lucien Wercollier Exposition permanente

CarréRotondes

Les jeudis, au-dessus du bar du CarréRotondes, dans le cadre des Jeudiscover et de l’exposition "Public images - Private views". L’étude de vues pittoresques et représentatives de la ville de Luxembourg a abouti dans une création d’images panoramiques, images qui se développent presque sans début ou fin. L’histoire qu’elles nous racontent est brouillée par des transformations et distorsions. La mémoire collective s’y implante et intervient dans ces représentations du métabolisme urbain. L’hyperréalité, fondée sur des souvenirs virtuels, accompagne le visiteur dans cette promenade visionnaire. Bon voyage ! Du 28/04 au 09/06

www.citymag.lu


Expositions

Visites guidées Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie Chandigarh

au paysage américain et cela sans tomber dans le panneau du cliché, du déjà vu, du facile à faire. "Vacancy" est une série d’images de Californie. Myriam Kraemer jette un oeil lucide, un peu amusé, un peu fasciné aussi sur cette terre supposée nous faire rêver. Jusqu’au 16/04

KOOL KOOR

lee miller Jusqu’au 02/10

MERSCH Centre national de littérature – La Maison Servais Hugo Gernsback

Konschthaus Beim Engel

Yao Yi-Zhi, Encres de Chine

Stilleben mit Steinen

CLERVAUX Mountains in rain

Jusqu’au 30/04 Par un langage d’écritures à travers ses dessins, Kool Koor peint son interprétation du présent, du passé et du futur en y intégrant des voyageurs de l’espace et sa propre calligraphie pour projeter des images multidimensionnelles. Du 30/04 au 25/06

Galerie Artgentik – Maison AK* NEW BLOOD

Avec Outi

Optiker Rodenbourg

Von Gunda Jakoby. Du 26/04 au 09/06

Cna Dans le cadre du Mois Européen de la Photographie 2011, la Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie, sous l’égide de l’Ambassade de Suisse au Luxembourg, accueille l’exposition "Chandigarh" de la photographe suisse Maja Weyermann. Du 28/04 au 04/06

Gallery Edition 88

Lucien Schweitzer Galerie et Editions

landscaping

Exposition dans le cadre du Mois Européen de la Photographie (Luxembourg). Du 09/04 au 29/05

Robert CAHEN

Comme tous les grands artistes, Robert Cahen aiguise notre regard, et tel est le plus beau compliment à lui faire : il nous conduit à mieux voir et à mieux entendre le monde. Jusqu’au 02/04

Art Paris 2011

Jusqu’au 30/04

galerie bernard ceysson

KOCKELSCHEUER d’Haus vun der Natur Faszinatioun Beievollek

Welche Blütenvielfalt brauchen Bienen und Bestäuber um gesund zu leben? Du 18 au 30/04

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Jeudi 18h (F) Samedi 15h (F) Dimanche 14h (L), 15h (F) et 16h (D) MHVL Jeudi 18h (L) Dimanche 16h (F) Du château comtal à la ville européenne  Dimanche 16h MNHA Jeudi 18h (L / D) Samedi 15h (F) Dimanche 15h (L) MNHN Dimanche 16h Mudam Samedi 16h (F) Dimanche 15h (D) et 16h (L), 03/04 11h (EN) Visites enfants Samedi 15h (L / D) et dimanche 14h (F) Villa Vauban Vendredi 18h (L / D)

VISITES PONCTUELLES

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Visite commentée pour seniors Lundi 04/04 15h (F / D / L) Mudam Zoom sur Bruce Nauman Jeudi 07/04 18h30 Kaffi a Kuch op Ouschterméindeg Lundi 25/04 15h (L)

VISITES PAUSE DÉJEUNER «MUSÉE DU JOUR»

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Mercredi 12h30 (30 min) (F / D / L) MHVL Vendredi 12h30 (30 min) (L / F) MNHA Mardi 12h30 (30 min) MNHN Jeudi 12h30 Mudam Lundi 12h30 (15-20 min) Villa Vauban Samedi 12h30

TETANGE Schungfabrik

thema 5

Diane Donnen, Diane KayserFrisch, Romaine Meyer

Jusqu’au 23/04 Jusqu’au 13/05

Ancien Hôtel du Parc

Visites commentées régulières

wallace whitney Jusqu’au 23/04

Du 22 au 25/04 © Pointe sèche, vernis mou, aquatinte, 20 x 21 cm, 2008

Le ministère de la Culture et l’Ambassade de Finlande ont le grand plaisir de présenter, pour la première fois au Luxembourg, des œuvres d’Outi Heiskanen, artiste finlandaise de renommée internationale, honorée en 1994 par le Président de la République du titre Académicienne des Arts. Elle est accompagnée de son collaborateur Janne Laine et d’un groupe de jeunes artistes finlandais qui habitent et travaillent actuellement à Bruxelles : Krista Autio, Nina Björkman, Kai Rennes, Paavo Räbinä et Ulla Shemeikka. Jusqu’au 02/04

Where are you? Voyages dans l’espace Du 05 au 17/04

DUDELANGE Centre d’art Dominique Lang Isabelle Marmann

Isabelle Marmann nous invite dans son monde dessiné. Elle raconte son histoire et nous découvrons la nôtre, renvoyés d’image en image, à travers les contes, les mythes et les récits universels. La technique est époustouflante. Les traits en parallèle et oblique aux crayons couleur tissent l’image. Le dessin devient toile flamande ou soie japonaise. L’ensemble de dessins et textes en reliefs s’intègre parfaitement dans l’espace, l’architecture est mise en valeur et l’œuvre s’impose avec douceur et fermeté. Jusqu’au 16/04

Mierscher Kulturhaus Rencontres

Michel Medinger

Myriam Kraemer

© Nathalie Du Pasquier

Jusqu’au 03/04

Patrick Bailly – Maître-Grand et Andrej PIRRWITZ Du 08/04 au 14/05

L’exposition vous invite à entrer en contact avec l’imaginaire des artistes. Vernissage : le 07/04 à 18h30. Du 08/04 au 14/07

niederanven kulturhaus a[rt(m)]nésique

Exposition de Diego Militello. Jusqu’au 23/04

BOURGLINSTER Galerie Château de Bourglinster Jusqu’au 14/05

Galerie d’Art Orféo sculptures en céramique et bijoux d’art Du 01/04 au 21/05

WILTZ

Galerie l’indépendance (dexia bil)

Centre socioculturel régional Prabbeli

christian frantzen

En 2011, la galerie Prabbeli est réservée aux artistes avec handicap de différents pays. Jusqu’au 13/05

LUXEMBOURG

beaumontpublic the artwork on it’s own COVART GALLERY Vincent ARCACHE : la figuration libre

Jusqu’au 10/04

Quatre artistes suisses exposent Du 30/04 au 15/05

ESCH-SUR-ALZETTE Galerie Schortgen Esch-Alzette Carme ALBAIGES Du 01 au 30/04

Galerie Terre Rouge Galerie Miltgen – Galerie d’art Jerzy Ruszczynski Du 02 au 23/04

galeries

TRIO ART

Jusqu’au 24/06

Famous People

Du 02/04 au 21/05

Centre d’art Nei Liicht

Galerie Clairefontaine Espace 2

galerie nordine zidoun zeniths & daytons Œuvres de Dzine. Jusqu’au 21/05

galerie nosbaum & reding art contemporain damien deroubaix Gravures. Jusqu’au 23/04

OUT OF THE CROWD

Pour cette huitième édition, l’exposition réunira des travaux de sept artistes luxembourgeois, français, allemands, italiens et brésiliens, afin d’instaurer une communication entre artistes au-delà des frontières. La mission de l’exposition reste néanmoins de soutenir des artistes jeunes et émergents, souvent fraîchement diplômés. Du 09 au 21/04

AUTRES lieux

Agenda Appel Aux organisateurs et producteurs

Pour annoncer vos événements dans City Agenda, inscrivez-les sur le portail culturel de la grande région (rubrique pro) :

www.plurio.net avant les dates limites indiquées ci-dessous.

LUXEMBOURG Galerie Schortgen

Altrimenti

Josep BOFILL

Deadlines

Duetto d’amour X

édition Mai :

Du 02 au 30/04

Myriam Kraemer revient à la création photographique avec force et courage. Elle s’attaque

www.citymag.lu

Situées à mi-chemin entre le Street Art et la figuration libre, les œuvres de Vincent Arcache respirent le dynamisme, la couleur et l’humour, proposant un langage visuel qui est relayé en permanence par la présence ludique de l’écriture. Jusqu’au 23/04

Jusqu’au 15/04

Galerie Simoncini

espace mediart

marie-paule schroeder

Roger Bertemes et leo Kornbrust

Jusqu’au 07/05

Jusqu’au 05/05

04/04 édition Juin :

09/05 édition Juillet / Août :

06/06

31


32

For April

New releases

Out for the count

The Eagle

Roman epic adventure set in Britain

29/04 Thor

Kenneth Branagh directs his take on the Nordic saga

01/04

Sucker Punch

Fantasy in the mind of a young girl in a mental asylum

08/04

Morning Glory

Romantic comedy set on a breakfast TV show

08/04

The Mechanic

The ubiquitous Jason Statham in a Charles Bronson remake

Photos: Millennium Films, Goldcrest Pictures, Warner Bros., Paramount Pictures, Film4

The Fighter

1 2 3 4 5

22/04

Red Riding Hood

The beast within David O. Russell’s boxing picture, based on a true story, garnered critical acclaim and academy awards for its supporting cast. Le film de boxe de David O. Russell, basÉ sur une histoire vraie, a recueilli suffrages des critiques et oscars grÂce À un casting convainquant. NDUNCAN ROBERTS  OMandeville Films

P

our les mordus de cinéma, il va sans dire que les meilleurs films de sport traitent de la boxe ou du baseball. Bien qu’il se joue en équipe, le baseball oppose deux hommes dans un pur moment d’affrontement psychologique qui permet au cinéaste de créer une tension dramatique, tandis que la boxe, au cinéma, touche le cœur plus que la raison. Le héros doit trouver le courage de combattre son adversaire, mais aussi ses peurs et ses démons intérieurs. Les démons intérieurs largement présents dans Fighter de David O. Russell n’habitent pas le personnage principal, Micky Ward (Mark Wahlberg), mais son demi-frère Dicky (Christian Bale), ancien boxeur tombé dans la drogue et la délinquance qui devient l’entraîneur de son frère. Le film met également en scène la mère des deux hommes (Melissa Leo, Oscar du meilleur second rôle féminin) et la petite amie de Micky (Amy Adams). Le film est sans doute davantage un drame familial qu’un authentique film de boxe, mais David O. Russell y a intégré assez de scènes de combats pour satisfaire les spectateurs en quête de sensations plus que d’émotion. Q

Sporting drama E Released 01/04 S In English (st. F) J www.utopolis.lu

AbrËll'11  city agenda luxembourg

Photo: Warner Bros

T

here is among film buffs an unspoken truth that the best sporting films are about box ing or baseball. Baseball, although a team sport, pitches two men against each other in a clean, single moment of mind-game spectacle that permits film-makers to create dramatic tension. Boxing movies, on the other hand, are all about heart rather than head. The protagonist must not only find the courage to combat his opponent, but also his inner demons and fears. David O. Russell’s The Fighter certainly has its fair share of inner demons – though these are tearing not at the protagonist, Micky Ward (Mark Wahlberg), but at his half-brother Dicky (Christian Bale). A former boxer himself, Dicky has succumbed to drugs and petty crime, but still manages to train his brother. Also in the picture are the pair’s mother (academy award winner Melissa Leo) and Micky’s girlfriend (Amy Adams). In the end, the film may be more of a family drama than a true boxing film, but O. Russell incorporates enough fight scenes to keep happy those film-goers seeking thrills rather than emotional punch. Q

Amanda Seyfried in the title role. Amanda Seyfried dans le rôle-titre.

Catherine Hardwicke’s career as a director seems to have been made on the back of teenage girls with problems. Her debut was the revelatory Thirteen, while her last film was the first of the Twilight series. Now she tackles a familiar fairytale and delves right into the heart of its sexual core. Amanda Seyfried stars as the titular heroine, caught between two suitors and living in a village regularly terrorised by a werewolf. When Gary Oldman arrives to hunt down the beast, mayhem is unleashed.

La carrière de réalisatrice de Catherine Hardwicke semble reposer sur les adoles­centes à problèmes. Elle a débuté par le révélateur Thirteen et son dernier film en date est le chapitre 1 de Twilight. Sa nouvelle réalisation explore le contenu sexuel sous-jacent d’un célèbre conte. Amanda Seyfried interprète le rôle-titre, prise entre deux prétendants, dans un village terrorisé par un loup-garou. Lorsque Gary Oldman arrive pour pourchasser la bête, c’est le début des ennuis.

Twisted Fairytale E Released 22/04 S In English (st. F) J www.utopolis.lu

www.citymag.lu


Cinéma

33

Limitless

Photos: Many River Productions, Olympus Pictures

The drugs don’t work

Rabbit Hole

The strain of grief

An off-the wall thriller about a writer (Bradley Cooper) down on inspiration and luck who stumbles across a secret drug that gives his brain superpowers. Soon he is a successful author and stock market guru, enjoying the high life and being mentored by a powerful mogul played by Robert de Niro. But what is the price of taking the drug? Limitless est un thriller non conventionnel sur un écrivain (Bradley Cooper) en mal d’inspiration et de chance qui obtient des capacités cérébrales hors normes à l’aide d’une mystérieuse drogue. Il devient rapidement un auteur à succès et un gourou de la finance, menant grand train sous la coupe d’un puissant financier interprété par Robert de Niro. Mais quel sera le prix à payer ?

Based on David Lindsay-Abaire’s acclaimed play, John Cameron Mitchell’s film stars Nicole Kidman and Aaron Eckhart as the grieving parents of a four-year old boy killed in a car accident. It is a subject that has been treated countless times, but the film tenderly examines how the couple, and in particular Kidman’s character, cope with the emptiness. Adapté de la pièce de David LindsayAbaire encensée par la critique, le film réalisé par John Cameron Mitchell, met en vedette Nicole Kidman et Aaron Eckhart, qui interprètent le rôle des parents en deuil d’un petit garçon de quatre ans tué dans un accident de voiture. Le thème a déjà été traité à d’innombrables reprises, mais ce film examine avec tendresse la façon dont le couple, et en particulier le personnage de Nicole Kidman, fait face au vide.

Thriller E Released 08/04 S In English (st. F) J www.utopolis.lu

Emotional drama E Released 15/04 S In English (st. F) J www.utopolis.lu

Source Code

la ligne droite

Director Duncan Jones follows up acclaimed intellectual sci-fi drama Moon with this thrill-a-minute, but equally clever, slice of fantasy. Jake Gyllenhaal plays a soldier who, via new technology, inhabits the body of another man just prior to a terrorist attack on a train that has already happened. His mission is to identify the terrorists and thus prevent their next attack. Après son excellent film de science-fiction Moon, le réalisateur Duncan Jones aborde le fantastique dans un style alliant sensations fortes et intelligence. Jake Gyllenhaal interprète le rôle d’un soldat qui, grâce à une nouvelle technologie, habite le corps d’un autre homme juste avant un attentat dans un train, qui s’est déjà produit. Sa mission est d’identifier les terroristes et d’empêcher leur prochain attentat.

Régis Wargnier’s drama tackles a theme rarely broached in the cinema, special Olympic sports. A young woman, Leïla (Rachida Brakni) emerges from prison and meets Yannick (Cyril Descours), a blind man who is a top athlete. He asks Leïla to be his guide on the track, running alongside him as he competes. The two leads have garnered plaudits for their roles. Le film de Régis Wargnier aborde un thème rarement traité au cinéma, les sports paralympiques. Une jeune femme, Leïla (Rachida Brakni) rencontre à sa sortie de prison Yannick (Cyril Descours), athlète de haut niveau qui a perdu la vue. Yannick demande à Leïla d’être son guide sur la piste pour reprendre la compétition. L’interprétation de Rachida Brakni et de Cyril Descours a recueilli tous les suffrages.

Action thriller E Released 22/04 S In English (st. F) J www.utopolis.lu

Romantic drama E Released 01/04 S En français J www.utopolis.lu

Ce cycle, ouvert au public, permettra aux spectateurs de voir ou de revoir sur grand écran les films cités ci-contre et d’en discuter avec des enseignantschercheurs de l’Université du Luxembourg.

Rebooting the Blonde 4 avril Legally Blonde

Rebooting the Love Story 9 mai Romeo + Juliet

réalisé par Robert Luketic, 2001

réalisé par Baz Luhrmann, 1996

Rebooting the Truth 11 avril The Usual Suspects

Rebooting the Myth 2 mai The Messenger: The Story of Joan of Arc

réalisé par Bryan Singer, 1995

réalisé par Luc Besson, 1998

Rebooting the Real 23 mai Inception réalisé par Christopher Nolan, 2010

Tarifs habituels. Les séances débuteront à 18:30 (sous réserve de modification) puis les discussions seront menées en français, anglais et allemand. www.utopolis.lu

CityMag_avril.indd 1

3/14/11 9:13 AM

Photos: Summit Entertainment, Pathé Films

Eight minute hero Girl Guide

www.citymag.lu

chaque mercredi 2 places de cinéma pour le prix d’1 le mercredi change avec Orange. Nous pensons que le cinéma se partage à 2. C’est pourquoi, avec Orange Wednesdays, vous bénéficiez chaque mercredi d’1 place gratuite pour 1 place achetée.

En collaboration avec

www.utopolis.l

www.utopolis.lu

www.orange.lu

www.utopolis.lu


34 Jazz expressions

The birth of cool

A programme that includes documentaries focusing on the great era of modern jazz, among them a history of Blue Note, a look at Thelonious Monk and Bruce Weber’s brilliant film about Chet Baker, Let’s Get Lost. Also included are landmark biopics like Clint Eastwood’s Bird and Bertrand Tavernier’s ‘Round Midnight. A special screening of Jazz rarities is scheduled for 7 April. Ce programme comprend plusieurs documentaires sur la grande époque du jazz moderne, dont un retraçant l’histoire de la Blue Note, un autre sur Thelonious Monk et le génial Let’s Get Lost de Bruce Weber sur Chet Baker. Des films biographiques cultes, tels que Bird de Clint Eastwood et Autour de minuit de Bertrand Tavernier, seront également au programme. Enfin, une projection de moments rares de jazz est prévue le 7 avril.

Free cinema and beyond

An attitude means a style

Documentaries and biopics E 05-27/04 H 18:30 & 20:30 S Films about the jazz era

Hommage à Claude Chabrol

Screening Youth Culture

Le cycle Claude Chabrol se poursuit et met à l’honneur ses films des années 1990. La rétrospective inclut son propre hommage à Fritz Lang, Docteur M. ; son interprétation du classique de la littérature française, Madame Bovary, avec Isabelle Huppert ; Betty, avec dans le rôle principal Stéphane Audran, l’actrice fétiche du réalisateur et, enfin, son excellent drame psychologique sur la jalousie et la folie, L’Enfer, avec Emmanuelle Béart et François Cluzet dans les rôles principaux. The season of Chabrol films continues with the director’s work in the 1990s. These include his own homage to Fritz Lang, Docteur M., his take on French literary classic Madame Bovary starring Isabelle Huppert, Betty starring Chabrol favourite Stéphane Audran, and his brilliant psychological drama about jealousy and madness, L’Enfer, starring Emmanuelle Béart and François Cluzet.

The season of films linked to the city history museum’s Born to Be Wild? exhibition closes with RTL presenter Monica Semedo talking about David Cronenberg’s eXistenZ. Starring Jennifer Jason Leigh and Jude Law, the film tackles the morality of virtual reality games and explores Cronenberg’s fascination with the melding of the organic and non-organic. Pour clôturer la série de projections liées à l’exposition Born to Be Wild? du Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg, Monica Semedo, présentatrice de RTL, nous parlera du film eXistenZ de David Cronenberg. Avec dans les rôles principaux Jennifer Jason Leigh et Jude Law, ce film traite de la moralité des jeux vidéo et explore la confusion entre l’organique et le non-organique, un thème qui fascine Cronenberg.

Cinéma au vinaigre

Monica Semedo on eXistenZ

During the late 1950s and Early 1960s British cinema underwent something akin to revolution with the emergence of the so-called Free Cinema movement. Fin des annÉes 1950 - dÉbut des années 1960, le cinÉma britannique a connu ce que l’on pourrait qualifier de rÉvolution avec l’Émergence du mouvement Free Cinema ou cinÉma libre. NDuncan roberts

A

t first there were the angry young men – the group of writers whose disillusionment with British society in the 1950s sparked a new wave of literature. And where literature goes, cinema pretty smartly follows. So it was little surprise that a cabal of film directors, spearheaded by the likes of Lindsay Anderson and Tony Richardson, founded a new movement that was labelled Free Cinema. Based on the premise that “no film can be too personal”, the directors made cinema that was the antithesis of the new trend for cinemascope epics. Free ­cinema films focused on the travails of the working class and were made on the cheap. Among the Free Cinema canon are such classics as Jack Clayton’s Room at the Top (which won Simone Signoret a best actress Oscar), Karel Reisz’s Saturday Night and Sunday Morning, Richardson’s A Taste of Honey (a favourite of that latter day angry young man, Morrissey) and Anderson’s This Sporting Life (photo). The latter, starring Richard Harris as a Yorkshire rugby league player, is still regarded as one of the finest films about sport ever made. Q

À

l’origine étaient les Angry Young Men (« Jeu nes gens en colère »), ce groupe d’écrivains dont les déceptions vis-à-vis de la société britannique dans les années 1950 ont donné naissance à un nouveau courant littéraire. Et là où s’aventure la littérature, le cinéma n’est jamais bien loin. Il n’est donc guère surprenant qu’une cabale de réalisateurs, emmenée par des figures telles que Lindsay Anderson et Tony Richardson, fondât un nouveau mouvement, qui fut qualifié de Free cinema. S’appuyant sur le principe qu’« aucun film ne saurait être trop personnel », ces réalisateurs ont développé un cinéma aux antipodes de la nouvelle tendance de l’époque : les épopées cinématographiques. Les films s’inscrivant dans la mouvance du cinéma libre étaient axés sur les difficultés de la classe ouvrière et réalisés avec de petits moyens. Parmi les classiques du genre, citons Les chemins de la haute ville de Jack Clayton (qui a valu à Simone Signoret un Oscar de la meilleure actrice) ; Samedi soir, dimanche matin de Karel Reisz ; Un goût de miel de Richardson (qui a influencé Morrissey, un Angry Young Man de la génération suivante) ; ou encore Le Prix d’un homme (photo) de Lindsay Anderson. Ce dernier, avec en rôle principal Richard Harris incarnant un joueur de rugby du Yorkshire, est considéré, encore aujourd’hui, comme l’un des meilleurs films jamais réalisés sur le sport. Q

British cinema E 04-28/04 H 18:30 & 20:30 S Themed retrospective

AbrËLL'11  city agenda luxembourg

Cult classic E 08/04 H 18:30 S Flesh sci-fi

Classiques français modernes E 04-28/04 H 18:30 & 20:30 S Rétrospective réalisateur

www.citymag.lu


Cinémathèque

Agenda 01

vendredi friday

18:30 Le Retour de Don Camillo

Comedy Classics France-Italie 1953 / vf / 111’ / De : Julien Duvivier / Avec : Fernandel, Gino Cervi, Edouard Delmont

on: ckets sur: your ti Book ez vos places ticket.lu Réserv uxembourg www.l

Iskanderija, kaman oue kaman / Egypte 1990 / vostf / 101’ / c / De : Youssef Chahine / Avec : Youssef Chahine, Amr Abdel Guelil, Hussein Fahmy

04

samedi 02 saturday

20:00 Brief Encounter

Sense and Sensibility GB 1945 / vostf / 86’ / De : David Lean / Avec : Celia Johnson, Trevor Howard, Stanley Howard

03

dimanche sunday 15:00 Babar, der Elefant

18:30 L’Enfer

Free Cinema GB 1959 / vostf / 118’ / De : Jack Clayton / Avec : Simone Signoret, Laurence Harvey, Heather Sears

20:30 Docteur M.

Claude Chabrol France-Allemagne-Italie1990 / vo / 115’ / c / De : Claude Chabrol / Avec : Alan Bates, Jennifer Beals, Hanns Zischler, Benoît Régent

05

mardi tuesday 18:30 Blue Note – A Story of Modern Jazz

10

15:00 E.T. – Der AuSSerirdische

Claude Chabrol France 1994 / vo / 100’ / c / De : Claude Chabrol / Avec : Emmanuelle Béart, François Cluzet, Nathalie Cardone, Marc Lavoine

Cinéma Paradiso USA 1982 / deutsche Fassung / 115’ / Farbe / Von: Steven Spielberg / Mit: Henry Thomas, Dee Wallace, Drew Barrymore / Empfohlen ab 8 Jahren

20:30 Soirée "cinémajazz" : Jazz rarities (2) : De Billie à Monk

17:00 Dead Man Walking

Louis Schiavo est un passionné de jazz qui, au cours de sa vie, a rassemblé une collection importante de films documentaires sur ce sujet et dont il a fait don à la Cinémathèque. Ses trésors, parmi lesquels de nombreux incunables, représentent un vrai who’s who de l’histoire du jazz : Louis Armstrong, Ella Fitzgerald, Billie Holliday, Django Reinhardt, Charlie Mingus, Sonny Rollins, Coleman Hawkins, Dizzy Gillespie, Count Basie, Duke Ellington, Bud Powell, Bill Evans, Dexter Gordon, pour ne citer qu’eux....

vendredi 08 friday 18:30 ExistenZ

Jazz Expressions Allemagne 1997 / vostall / 113’ / nb et c / Documentaire de : Julian Benedikt, Andreas Morell / Avec : Herbie Hancock, Freddie Hubbard, Carlos Santana, Ron Carter

Screening Youth Culture USA 2000 / vostf / 97’ / c / De : David Cronenberg / Avec : Jennifer Jason Leigh, Jude Law, Willem Dafoe, Ian Holm Témoignage de Monica Semedo, présentatrice RTL

20:30 Saturday Night and Sunday Morning

20:30 Good Morning Babilonia

Free Cinema GB 1960 / vostf / 90‘ / De : Karel Reisz / Avec : Albert Finney, S hirley Anne Field, Rachel Roberts / D’après le roman d’Allan Sillitoe

06

18:30 A Taste of Honey

Arthouse Classics Italie 1987 / vostf / 117’ / c / De : Paolo et Vittorio Taviani / Avec : Vincent Sparo, Joaquim de Almeida, Greta Scacchi, Désirée Nosbusch

09

Cinéma Paradiso Kanada-Frankreich 1989 / deutsche Fassung / 75’ / Farbe / Zeichentrickfilm von: Alan Bunce / Nach den Babar-Büchern von Jean de Brunhoff / Empfohlen ab 6 Jahren Free Cinema GB 1961 / vostf / 100’ / De : Tony Richardson / Avec : Rita Tushingham, Robert Stephens, Dora Bryan

Ciné XXL USA 1983 / vostf / 133’ / c / De : Barbra Streisand / Avec : Barbra Streisand, Mandy Patinkin, Amy Irving

20:30 Alexandrie, encore et toujours Jazz Expression USA 1988 / vo / 90’ / nb et c / Documentaire de : Charlotte Zwerin / Avec : Thelonious Monk, John Coltrane / Produit par : Clint Eastwood e.a.

www.citymag.lu

20:30 North by Northwest

samedi saturday

Sense and Sensibility USA 1996 / vostf / 101’ / c / De : Woody Allen / Avec : Woody Allen, Goldie Hawn, Drew Barrymore, Julia Roberts

22:00 The Incredible Shrinking Man

Free Cinema GB 1963 / vostf / 129’ / c / De : Tony Richardson / Scénario : John Osborne / Avec : Albert Finney, Susannah York, Hugh Griffith

17

mercredi wednesday

15:00 Wir Kinder aus Bullerbü

18:30 The Knack... and How to Get It

Free Cinema GB 1965 / vostf / 84’ / De : Richard Lester / Avec : Rita Tushingham, Ray Brooks, Michael Crawford

13

18:30 Saturday Night and Sunday Morning cf. 05/04

20:30 Let’s Get Lost

Cinéma Paradiso Schweden 1986 / deutsche Fassung / 91’ / Farbe / Von: Lasse Hallström / Mit: Linda Berhström, Henrik Larsson, Anna Sahlin / Nach dem Kinderbuch von Astrid Lindgren / Empfohlen ab 6 Jahren

17:00 Lawrence of Arabia

lundi 11 monday

18:30 Bird

Jazz Expressions USA 1988 / vostf / 119’ / nb / Documentaire de : Bruce Weber / Avec : Chet Baker, Carol Baker

14

jeudi thursday

Ciné XXL GB 1962 / vostf / 184’ / c / De : David Lean / Avec : Peter O’Toole, Alec Guinness, Anthony Quinn / Oscar du meilleur film 1962

20:30 Four Sons

20:30 Room at the Top

15

vendredi friday

18:30 La vie est un long fleuve tranquille

Panthéon du 7e Art Accompagnement live au piano USA 1928 / int. ang / 99’ / De : John Ford / Avec : Margaret Mann, James Hall, Charles Morton

lundi 18 monday

12

mardi tuesday 18:30 Sunny’s Time Now

Jazz Expressions Luxembourg 2008 / vostf / 108’ / c / Documentaire de : Antoine Prüm / Avec : Sunny Murray / Production : Paul Thiltges Distributions

21

jeudi thursday 18:30 Betty cf. 11/04

20:30 Péril en la demeure

Arthouse Classics 80e anniversaire de Michel Deville France 1984 / vo / 100’ / De : Michel Deville / Avec : Christophe Malavoy, Nicole Garcia, Michel Piccoli

samedi 16 saturday

20:00 Afterglow

Sense and Sensibility USA 1997 / vost / 113’ / De : Alan Rudolph / Avec : Nick Nolte, Julie Christie, Lara Flynn Boyle

22:00 They Drive By Night

Free Cinema GB 1963 / vostf / 129’ / c / De : Lindsay Anderson / Avec : Richard Harris, Rachel Roberts, Alan Badel

20:45 Madame Bovary

Claude Chabrol France 1991 / vo / 140’ / c / De : Claude Chabrol / Avec : Isabelle Huppert, Jean-François Balmer, Christophe Malavoy, Jean Yanne / D’après le roman de Gustave Flaubert

19

mardi tuesday 18:30 Thelonious Monk: Straight, No Chaser 20:30 A Taste of Honey cf. 06/04

Last Picture Show USA 1940 / vo / 90’ / De : Raoul Walsh / Avec : Ida Lupino, Humphrey Bogart, George Raft

18:30 The Apartment

Comedy Classics USA 1960 / vostf / 123’ / De : Billy Wilder / Avec : Jack Lemmon, Shirley MacLaine, Fred MacMurray / Oscar du meilleur film 1960

Ciné XXL USA 1992 / vostf / 130’ / c / De : Clint Eastwood / Avec : Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman / Oscar du meilleur film 1993

Panthéon du 7e Art Allemagne 1930 / vostf / 106’ / De : Josef von Sternberg / Avec : Marlene Dietrich, Emil Jannings, Kurt Gerron / D’après le roman "Professor Unrat" de Heinrich Mann

lundi 25 monday

18:30 Round Midnight

Jazz Expressions USA-France 1986 / vostf / 133‘ / c / De : Bertrand Tavernier / Avec : Dexter Gordon, François Cluzet, Philippe Noiret, Martin Scorsese, Herbie Hancock, Bobby Hutcherson / Musique : Herbie Hancock

21:00 This Sporting Life cf. 18/04

26

mardi tuesday 18:30 Let’s Get Lost cf. 13/04

Arthouse Classics Belgique-France 1999 / vo / 91’ / c / De : Luc et Jean-Pierre Dardenne / Avec : Emilie Dequenne, Fabrizio Rongione, Anne Yernaux / Palme d’Or, Cannes 1999

23

samedi saturday

20:00 Carrington

cf. 06/04

20:30 Tom Jones

vendredi 22 friday

Comedy Classics France 1987 / vo / 90’ / c / De : Etienne Chatiliez / Avec : Hélène Vincent, André Wilms, Christine Pignet

17:00 Unforgiven

20:30 der blaue engel

20:30 Rosetta

cf. 04/04

21:15 Betty

Claude Chabrol France 1991 / vo / 100’ / c / De : Claude Chabrol / Avec : Marie Trintignant, Stéphane Audran, Jean-François Garreaud

cf. 11/04

cf. 12/04

18:30 This Sporting Life

Jazz Expressions USA 1988 / vostf / 161’ / c / De : Clint Eastwood / Avec : Forest Whitaker, Diane Venora, Michael Zelniker / Musique : Lennie Niehaus / Oscar Best Sound, Forest Whitaker Meilleur acteur, Cannes

20:30 Bird

20:30 Sunny’s Time Now

cf. 04/04

Panthéon du 7e Art USA 1959 / vostf / 135’ / De : Alfred Hitchcock / Avec : Cary Grant, Eva Marie Saint, James Mason

20

dimanche sunday

mercredi wednesday

18:30 Docteur M.

20:00 Everyone Says I Love You

20:30 Thelonious Monk: Straight, No Chaser

Panthéon du 7e Art

Ciné XXL USA 1995 / vostf / 122’ / c / De : Tim Robbins / Avec : Susan Sarandon, Sean Penn, Robert Prosky

mercredi wednesday

17:00 Yentl

Last Picture Show USA 1957 / vo / 79’ / De : Jack Arnold / Avec : Grant Williams, Randy Stuart, April Kent

dimanche sunday

18:30 Room at the Top

22:00 Léon

Last Picture Show France 1994 / vostf / 105’ / c / De : Luc Besson / Avec : Jean Reno, Natalie Portman, Gary Oldman

07

jeudi thursday

lundi monday

20:30 Lantana

Arthouse Classics Australie 2001 / vostf / 120’ / c / De : Ray Lawrence / Avec : Anthony LaPaglia, Geoffrey Rush, Barbara Hershey

35

20:30 L’Enfer cf. 07/04

27

mercredi wednesday 18:30 Tom Jones cf. 12/04

Sense and Sensibility GB 1995 / vostf / 120’ / c / De : Christopher Hampton / Avec : Emma Thompson, Jonathan Pryce, Samuel West / Musique : Michael Nyman / Prix Spécial du Jury, Cannes 1995

20:45 Blue Note – A Story of Modern Jazz cf. 05/04

28

jeudi thursday

22:00 Blood Simple

18:30 Madame Bovary cf. 18/04

Last Picture Show USA 1984 / vostf / 98’ / c / De : Joel Coen / Avec : John Getz, Frances McDormand, Dan Hedeya

24

dimanche sunday 15:00 Porco Rosso

Cinéma Paradiso-édition française Japon 1995 / vf / 89’ / c / Dessin animé de : Hayao Miyazaki / À partir de 8 ans

21:00 The Knack... and How to Get It cf. 20/04

vendredi 29 friday

non communiqué Discovery Zone: Luxembourg City Filmfestival Deux séances www.discoveryzone.lu

samedi 30 saturday

non communiqué Discovery Zone: Luxembourg City Filmfestival Deux séances www.discoveryzone.lu

AbrËLL'11  city agenda luxembourg


CULTURE & GOING OUT A COMPREHENSIVE LISTING OF CITY VENUES AND CONTACT DETAILS. PLUS A GUIDE TO CITY RESTAURANTS AND BARS. Une liste exhaustive des lieux de loisir et leurs coordonnées, ainsi qu’un guide des bars et restaurants.

Luxembourg city tourist office 1 30, place Guillaume II Bureau d’accueil touristique Lu-sa : 9-19h, di : 10-18h Communication et marketing : Promotes culture and tourism and the brand image of Luxembourg City. Promotion culturelle et touristique de Luxembourg-Ville et de son image de marque. Service Guidages Luxembourg Convention Bureau : Consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. Guided tours and organised programmes. Incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. Organisation de tours guidés et de programmes-cadres. Incoming, élaboration de forfaits touristiques. G 22 28 09 J touristinfo@lcto.lu www.lcto.lu

2

3 beaumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston Diderich G 46 23 43 J www.beaumontpublic.com

4 covart Gallery 23, rue Adolphe Fischer G 26 29 61 70 J www.covartgallery.com

5 Extrabold 24, avenue de la Liberté G 26 64 96 03 J www.extrabold.eu

6 Galerie Bernard Ceysson 2, rue Wiltheim G 26 26 22 08 J www.bernardceysson.com

7 Galerie Clairefontaine Espace 1 7, place Clairefontaine Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

8 Galerie Clairefontaine Espace 2 21, rue du Saint-Esprit Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

9 Galerie d’art Am Tunnel 16, rue Zithe G 40 15 24 50

18

34

22

Cinémathèque Municipale 17, place du Théâtre G 29 12 59 (infos programme) J cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

bibliothèque Municipale cité 3, rue Génistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J bibliotheque@vdl.lu www.vdl.lu

36

MUSEUMS musées

19

18

Café-Théâtre “Rocas” Place des Bains G 27 47 86 20 J www.rocas.lu

Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman G 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

12 Galerie L’indépendance Dexia BIL 69, route d’Esch Lu-ve : 8-18h

13 Galerie Nordine Zidoun 101, rue Adolphe Fischer G 26 29 64 49 J www.galeriezidoun.com

14 Galerie Toxic 2, rue de l’Eau G 26 20 21 43 J www.galerietoxic.com

15 Konschthaus beim Engel 1, rue de la Loge Ma-di : 10-12h, 13-19h G 22 28 40

16 Lucien Schweitzer galerie et éditions 24, avenue Monterey G 23 616-56 J www.lucienschweitzer.lu 6

17

Nosbaum & Reding – art contemporain 4, rue Wiltheim Ma-sa : 12-18h G 26 19 05 55 J www.nosbaumreding.lu

20 CarréRotondes 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

21 CCR Abbaye de Neumünster 28, rue Münster G 26 20 52-1 J contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

22 Cercle-Cité 3, rue Génistre G 46 49 46-1 J info@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

23 Conservatoire de Musique 33, rue Charles Martel G 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) J cml@vdl.lu www.vdl.lu

24 d:qliq 17, rue du Saint-Esprit G 26 73 62 J info@dqliq.com www.dqliq.com

25 Den Atelier 54, rue de Hollerich G 49 54 85-1 J info@atelier.lu www.atelier.lu

20 Exit07 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

26 FondatIon de l’Architecture et de l’Ingénierie 1, rue de l’Aciérie G 42 75 55 J office@fondarch.lu www.fondarch.lu

43 bibliothèque nationale 37, boulevard F.D. Roosevelt Ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h Médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 G 22 97 55-1 J info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

art schools écoles d’art 44

10

11

35 Ciné Utopia 16, avenue de la Faïencerie G 22 46 11 J www.utopolis.lu

Utopolis 45, avenue J.F. Kennedy G 42 95 11-1 J www.utopolis.lu

Galerie f. hessler 21, rue Astrid Me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h G 27 28 12 77 J www.galeriefhessler.lu

Galerie La Cité 1, rue Louvigny (1er étage) G 22 36 89 J www.lacite.lu

libraries bibliothèques

LUXEMBOURG TICKET Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman (Limpertsberg) Reservation and purchase by telephone: Réservation et vente par téléphone : G 47 08 95-1 J www.luxembourgticket.lu Lu-ve : 10-18h30 Sales points in the city: Points de vente en ville : Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), Conservatoire de Musique (Merl), Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (Grund).

CULTURAL VENUES Espaces culturels

ART GALLERIES galeries D’ART

Artium Art Gallery 11c, boulevard Joseph II /  49, avenue Monterey G 26 44 00 66 J www.artium.lu

CINEMAS Cinémas

Tickets Billetterie

27 Kasemattentheater 14, rue du Puits G 29 12 81 J infos@kasenmattentheater www.kasemattentheater.lu

28 Philharmonie 1, place de l’Europe G 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) J info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

29 Théâtre des Capucins 9, place du Théâtre G 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

les amis des musées J info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

37 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain 41, rue Notre-Dame Lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h G 22 50 45 J info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

38

39 Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 14, rue du Saint-Esprit Ma-di : 10-18h, je : 10-20h G 47 96 45 00 J musee@vdl.lu www.mhvl.lu

30

40 Musée National d’Histoire et d’Art Marché-aux-Poissons Ma-di : 10-17h G 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) J musee@mnha.lu www.mnha.lu

31

32 TOL – Théâtre Ouvert Luxembourg 143, route de Thionville G 49 31 66 J tol@tol.lu www.tol.lu

33 Trois C-L 20a, rue de Strasbourg G 40 45 69 J danse@danse.lu www.danse.lu

45 école d’art contemporain 117, rue de Hollerich G 49 46 16 J ecoleart@ecoledartcontemporain.lu www.ecoledartcontemporain.lu

Mudam – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen Me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h G 45 37 85-1 J info@mudam.lu www.mudam.lu

Théâtre du Centaure 4, Grand-Rue G 22 28 28 J centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

Théâtre National du Luxembourg 194, route de Longwy G 26 44 12 70 J info@tnl.lu www.tnl.lu

cercle européen pour la propagation des arts Lycée Technique des Arts et Métiers 19, rue Guillaume Schneider G 40 99 20 (9-11h) J cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

41 Natur Musée – Musée National d’Histoire Naturelle 25, rue Münster Ma-di : 10-18h G 46 22 33-1 J musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

42 Villa vauban – musée d’art de la ville de luxembourg 18, avenue Émile Reuter Lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h G 47 96 45 65 J www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

, SPORT SERVICES PPINGsses and & SHO ddre age 26 p eful a

n us Find g guide o in shopp Magazine s utiles y se 6 of Cit z les adres à la page 2 ve g Retrou ide shoppin gu et un azine y Mag it C u d

culture going out


1 44

28

18 38 35

2

catclub

19

34

42 29

18, rue de l’Alcérie | L-1112 Hollerich / Luxembourg Tél. : 40 08 15 69 | www.catclub.lu | info@catclub.lu

30 40 17

22

6

2 CDVcatclub_new.indd 1

22.02.2011 17:34:31 Uhr

1

16

15

11

10 31 23 3

21

14 37

7

43

39

41

24

1, -/ 

UFVS T

EFT4

B WF

/

,

8

VSTF UEFT4F

O

La Pomme Cannelle

2

Découvrez la cuisine de création au carrefour de la gastronomie classique et de la passion des voyages culinaires. Réservations : +352-24 16 16 736 Parking couvert offert pendant la durée du repas

Ouvert du lundi au vendredi: de 12 h 00 à 14 h 00 et de 19 h 00 à 22 h 00 12, boulevard Royal • L-2449 Luxembourg Annonce Carte visite 0.8.pdf 1 3/20/11 www.leroyal-luxembourg.com

9 5 9:51 AM

4

12

33 13

NOUVEAU!

MENU DU JOUR

45

25

du lundi au vendredi (à midi)

TÉL. 27 39 74 76

Le restaurant LE ZAI est ouvert tous les jours sauf samedi midi.

www.lezai.lu

273, route d’Arlon - Strassen

Une représentation de votre établissement par l’image. un impact déterminant pour votre cible en plein cœur de la ville.

Contactez notre régie Appelez Mélanie au : 27 17 27 27-39 ou au 691 355 345

27 26

1 20

32

36


38

prochainement

Coming up

prochainement Carmen

may 9, 11  & 13 mai

Photo: Pierre Grosbois

Œuvre incontestée du répertoire de l'opéra, Carmen de Bizet – sur un livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy, d’après un roman de Prosper Mérimée – doit son succès à la célébrissime Marche des Toréadors. Cette coproduction du Grand Théâtre et de l’Opéra Comique est mise en scène par Adrian Noble. One of the most familiar works in the opera canon, Carmen, Bizet’s adaptation of Proper Mérimée’s novel – with a libretto by Henri Meilhac and Ludovic Halévy – is probably most famous for its signature March of the Toreadors. This is a co-production between the Grand Théâtre and the Opéra Comique directed by Adrian Noble. I Grand Théâtre

John Malkovich in the Giacomo Variations may 21 & 22 mai

Photo: Brigitte Lacombe

The acclaimed actor plays renowned seducer Casanova in this theatrical examination of the lover’s friendship with Mozart’s librettist Lorenzo Da Ponte. Featuring music by Mozart, what is described as a “chamber opera play” is directed by Austrian Michael Sturminger and has been touring the world since its premier in Vienna last year. Le grand acteur incarne le célèbre séducteur Casanova dans cette réflexion scénique sur l’amitié entre le libertin et Lorenzo Da Ponte, librettiste de Mozart. Depuis sa création à Vienne l’année dernière, cet « opéra de chambre » illustré par des œuvres de Mozart et mis en scène par l’Autrichien Michael Sturminger, tourne dans le monde entier. I Philharmonie

DJ Shadow

23

Josh Davis, in his guise as DJ Shadow, returns to Luxembourg following a gig at den Atelier in 2008. Best known for his work with James Lavelle’s Mo’Wax label, Shadow’s debut album, Entroducing… was a master class in the craft of creating tunes from samples. He is currently on tour with his Live From The Shadowsphere show. Josh Davis, alias DJ Shadow, revient à Luxembourg où il s’était produit à l’Atelier en 2008. Collaboration remarquée avec le label Mo’Wax de James Lavelle, son premier album, Entroducing… était parfaitement maîtrisé dans la création de mélodies à partir d'échantillons musicaux. Shadow tourne actuellement avec son spectacle Live From The Shadowsphere. I Den Atelier

roPeAn D

es

010 · si l s2

r AwA r D · eu

ve

i g n AwA r D

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT :

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg / is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg City Magazine Luxembourg paraît onze fois par an /  published 11 times a year Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

AbrËLL'11  city agenda luxembourg

Réservez de suite ! We advise you to get tickets now for the following shows that are likely to sell out: Nous vous conseillons d'acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants : Pops at the Phil with Angélique Kidjo E 08/06 I Philharmonie J www.philharmonie.lu Cats E 17/06-10/07 I Glacis Zelt J www.e-ticket.lu Rock-a-Field E 26/06 I Roeser festival site J www.atelier.lu BB King E 07/07 I Rockhal (Esch-Belval) J www.rockhal.lu

Free subscription Abonnement gratuit

For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg) Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg) Send an email with your name and full address to: Envoyez vos coordonnées par mail à : citymag@vdl.lu Ou téléphonez au 47 96 41 14

RESPONSABLES RUBRIQUES / IN CHARGE OF GENRES : Théâtre, danse / opéra, expositions: Elvire Bastendorff J elvire.bastendorff@citymag.lu Jeune public Céline Coubray

J celine.coubray@ maisonmoderne.lu

Musique classique Brigitte Bertelle J brigitte.bertelle@citymag.lu Musiques actuelles, événements, conférences, cinéma: Duncan Roberts J duncan.roberts@citymag.lu cartographie /  cartography : monopolka Sàrl

Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage of the 11 editions published during the year to MM Publishing S.A. IBAN LU87 0019 1655 8851 4000 / Code Bic / Swift BCEELULL.

www.citymag.lu Prochaine parution / NEXT EDITION: 27.04.2011

PUBLICITÉ / ADVERTISING :

Afin de promouvoir au mieux votre événement, nous vous conseillons d’insérer en complément une publicité. Promote your event with even greater visibility by placing a complementary advertisement. Impression / PRINT Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr. Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

25 avril

Marché traditionnel du lundi de Pâques se tenant sur le site de l’ancien marché aux poissons, derrière le Palais grandducal. Les Peckvillercher, de petits sifflets en argile en forme d’oiseau devenus de véritables objets de collection, y sont particulièrement prisés. A traditional Easter Monday market on the site of the former fish market behind the Grand Ducal Palace. Especially popular are the Peckvillercher, small clay whistling birds that have become collector’s items. J www.lcto.lu 28 avril-5 mai

Discovery Zone

Le Festival du cinéma de la Ville de Luxembourg, premier événement généraliste de cette envergure à l’échelle du pays, a été pensé pour répondre aux attentes d’un public prêt à se laisser surprendre, bousculer ou émouvoir. The Ville de Luxembourg’s film festival is the first non-specialised event on this scale in the country. It is aimed at audiences that are prepared to be surprised, taken aback or moved. J www.discoveryzone.lu 14 mai

Nuit des Cathédrales

Les cathédrales de Luxembourg, Liège, Metz, Nancy, Strasbourg, Reims et Trèves ouvriront leurs portes pendant la nuit et proposeront un programme culturel et spirituel comprenant visites guidées, conférences, concerts, moments de prière et de méditation. The cathedrals of Luxembourg, Liège, Metz, Nancy, Strasbourg, Reims and Trier open up all night and offer visitors a cultural programme comprising guided tours, conferences, concerts, prayer and meditation.

Organisateurs / producteurs: Pour apparaître dans les pages du City Agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande Région. Deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net: Édition mai 04.04.2011 Édition juin 09.05.2011 OrganisERs / producERS / PROMOTERS: To ensure inclusion of your event in the second section, City Agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater Region’s culture portal. Deadline for submissions via plurio.net: May edition 04.04.2011 June edition 09.05.2011

Le traditionnel pèlerinage dédié à Notre-Dame de Luxembourg existe depuis 1666. Ces processions organisées du troisième au cinquième dimanche après Pâques constituent le temps fort de l’année religieuse au Luxembourg. Un marché avec stands gastronomiques et jeux divers se tiendra à cette occasion place Guillaume II (Knuedler). The traditional pilgrimage to the Cathedral has been held since 1666 to honour Our Lady of Luxembourg. The pilgrimages take place from the third to the fifth Sunday after Easter and are the highlight of the religious year. A market with food tents is held on the place Guillaume II (Knuedler). J www.cathol.lu 11 juin

Luxembourg fait partie, avec Metz, Sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier QuattroPole : www.quattropole.org

www.maisonmoderne.lu

www.maisonmoderne.lu

Ce festival de musique de renommée internationale propose un programme innovant de concerts de jazz et de musi­ que du monde, où l’on retrouve des stars internationales qui se produisent dans différents lieux de la capitale. The renowned music festival features an innovative programme of jazz and world music concerts, featuring international artists at various venues in the capital city. J www.printempsmusical.lu

OCTAVE NOTRE-DAME

J design@maisonmoderne.lu

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu

Printemps musical

14 – 29 mai

GOOD DESIGN AWARD 2010

GRAPHISME / layout :

6 mars – 25 mai

EMAISCHEN

City Mag abroad / à l'étranger :

May mai

OURS

Book Early!

Manifestations 2011 – la sÉlection du lcto

Luxembourg is a member, alongside Metz, Saarbrücken and Trier, of the cross-border QuattroPole network: www.quattropole.org

ING EUROPE-MARATHON LUXEMBOURG

Au crépuscule, des athlètes de tous niveaux (du professionnel à l’amateur courant son premier marathon) sillonneront la ville sous les acclamations de dizaines de milliers de spectateurs. En prélude à l’ING-Europe-Marathon, la ville vibrera au rythme de 30 groupes de samba venus de plus de dix pays différents, le jour de la course et durant l’événement lui-même. At dusk, athletes of varying abilities – from professional marathon runners to first-time amateurs – will wind their way through the city cheered on by tens of thousands of spectators. As a prelude to the INGEurope-Marathon, the city will reverberate to the sound of 30 samba-bands from over ten different countries on the eve of race day and during the event itself. J www.ing-europe-marathon.lu

www.citymag.lu


le conseil général de la moselle présente

ROBERT

DOISNEAU

Château de malbrouCk - maNdereN 10 avril - 28 août 2011 www.chateau-malbrouck.com +33(0)3 87 35 03 87

CHÂTEAU DE

MALBROUCK SITE DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE

LE REPUBLICAIN LORRAIN_RCS 317 169 134 - Robert Doisneau, Les frères, rue du Docteur Lecène, Paris, 1934 © Atelier Robert Doisneau. Licence d’entrepreneur de spectacles de 1ère et 3e catégorie n°1-1031906 et 3-1031907

eXposition


HERMÈS SELLIER

-

H E R MÈS H O R LO G E R

AR C EAU S Q U E LET TE Boîtier en acier, mouvement squelette mé c anique à remont age automatique, bracelet alligator Fabriqué par les horlogers d'Her mès en Suis s e

Hermès. 13, rue Philippe II. Luxembourg. Tél. (352) 220 981. Hermes.com


abrËll'11 CITY AGENDA LUXEMBOURG

Laurent's City Mag  

The April edition of City Magazine Luxembourg, the official publication of the Ville de Luxembourg.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you