Issuu on Google+

januar'12 CITY agenda LUXEMBOURG


Emmanuel Krivine, directeur musical Orchestre en résidence à la Philharmonie

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE LUXEMBOURG

VOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS ........................................................................................................

JAN / FÉV 2012

........................................................................................................

« Heinz Holliger, le légitime successeur de Robert Schumann » (Die Zeit) 09 & 10.02.2012

Heinz Holliger Photo : PriskaKetterer

SA 21.01.12, 17H

DIM 22.01.12, 11H

JE 09.02.12 & VE 10.02.12, 20H

« GRUSELIG »

CONCERT-APÉRITIF, AMIS DE L’OPL CHOSTAKOVITCH

HEINZ HOLLIGER THOMAS ZEHETMAIR

Salle de Musique de Chambre, Philharmonie

Grand Auditorium, Philharmonie

Quatuor Louvigny : Philippe Koch, Fabian Perdichizzi violon Ilan Schneider alto Aleksandr Khramouchin violoncelle Michèle Kerschenmeyer piano

Heinz Holliger direction Thomas Zehetmair violon

Grand Auditorium, Philharmonie James Lowe direction, Klaus Brettschneider présentation et concept, David Leick-Burns (pour « As you like it ») illustrations & animations Pour chasseurs de fantômes intrépides, à partir de 8 ans / für furchtlose Geisterjäger ab 8 Jahren HECTOR BERLIOZ • Symphonie fantastique op. 14 : Marche au supplice SIR MALCOLM ARNOLD • Tam o’Shanter Overture op. 51 CAMILLE SAINT-SAËNS • Danse macabre op. 40. Poème Symphonique

DMITRI CHOSTAKOVITCH • Quintette pour piano et cordes en sol mineur (g-moll) op. 57 • Quatuor à cordes N° 7 en fa dièse mineur (fis-moll) op. 108 Réservation / Reservierung : www.luxembourgticket.lu, +352 47 08 95-1

HEINZ HOLLIGER • Ardeur noire d’après Claude Debussy. • Konzert für Violine und Orchester, « Hommage à Louis Soutter » ROBERT SCHUMANN • Phantasie für Violine und Orchester a-moll (la mineur) op. 131 • Symphonie N°1 B-Dur (si bémol majeur) op. 38 („Frühlingssymphonie“ / « Le Printemps »)

MODESTE MOUSSORGSKY • Tableaux d’une exposition (Bilder einer Ausstellung): 9. La cabane sur des pattes de poule. Baga-Yaga (Die Hütte auf Hühnerfüßen. Baba-Jaga) (arr. Maurice Ravel) • Une nuit sur le Mont Chauve. Poème symphonique (arr. Nikolaï Rimski-Korsakov) auf Deutsch, sous-titré en français, English subtitles LOGIN:MUSIC

INFORMATION & BILLETTERIE: WWW.OPL.LU, PHILHARMONIE, (+352) 26 32 26 32, WWW.PHILHARMONIE.LU MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BIZART

Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques


sommaire

03

Januar'12 CITY agenda LUXEMBOURG

Théâtre

06

Musique classique 12 Andras Schiff et la Cappella Andrea Barca E 30/01 I Philharmonie

Danse/Opéra Oh Mensch! E 11/01 I Grand Théâtre

14

jeune public Mon géant E 15/01 I CarréRotondes

18

Cinémathèque Martin Scorsese E 03-31/01 I Cinémathèque

22

CinÉma

24

Rendez-Vous Winter Clubbing E 14/01 I Luxexpo

32

Expositions

Sang & roses E 25 & 26/01 I Grand Théâtre

Musiques Actuelles

www.citymag.lu

Jane Birkin E 26/01 I philharmonie

28

The descendants E 27/01 I Utopolis

54 Ideal individuals E 28/01-22/04 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

Januar'12  city agenda luxembourg


04

rendez-vous du mois highlights of the month

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


edito

T

 Gatsby le Magnifique sera sur scène à l’Abbaye de Neumünster.

The Great Gatsby is performed at Abbaye de Neumünster.

www.citymag.lu

Photo: Pierre Nydegger

A

u théâtre, le mois de janvier sera placé sous le signe de la mélancolie. Au Grand Théâtre, Guy Cassiers présente Sang & Roses, une pièce sur l’histoire de Jeanne d’Arc et de Gilles de Rais, le tueur d’enfants. Au Théâtre National, la chorégraphe luxembourgeoise Sylvia Camarda interprète sa dernière création : How do they know they are the last humans on earth ?, inspirée du roman post-apocalyptique de Cormac McCarthy intitulé The Road, en collaboration avec Steve Kaspar (pour le son), le comédien Hervé Sogne et un nouveau venu, Joe Jakobi (dans le rôle du garçon). Au studio du Grand Théâtre, le compositeur Pascal Dusapin et le chanteur Georg Nigl proposent un cycle vocal sur des poèmes de Friedrich Nietzsche, dont les thèmes majeurs sont l’amour à sens unique et le désespoir. Dans le cadre de sa tournée européenne annuelle, l’American Drama Group Europe fera escale à l’Abbaye de Neumünster, pour présenter, avec le Tour de Force Theatre, sa production de Gatsby le Magnifique, chronique d’une société détruite par l’argent et la malhonnêteté. Les programmes pour la jeunesse n’échappent pas à la tendance, avec une adaptation scénique pour les adolescents du chef-d’œuvre de Flaubert, Madame Bovary, au CarréRotondes. Mais l’horizon n’est pas tout noir ! Akram Kahn dévoile Desh, son nouveau solo (en hommage au Bangladesh), au Grand Théâtre et fête ses collaborations avec le compositeur Nitin Sawhney dans ce même lieu. Encore plus de légèreté au principal théâtre de la ville avec 1973, magnifique célébration nostalgique du kitsch et du glamour de la grande époque du Concours Eurovision de la Chanson. De là à l’Atelier où le duo pop français Brigitte donnera libre cours à son superbe sens du divertissement rétro, il n’y a qu’un pas. Q

here is a distinctively downbeat fee ling to much of the on stage fare in January. Guy Cassiers brings his interpretation of the story of Joan of Arc and serial killer of children Gilles de Rais to the Grand Théâtre in a piece titled Sang & Roses. At the Théâtre National, Luxem­ bourg choreographer Sylvia Camarda dances in her own show How do they know they are the last humans on earth ? based on Cormac McCarthy’s post-apocalyptic novel The Road. She has collaborated with Steve Kaspar on the sound and works with actor Hervé Sogne and newcomer Joe Jakobi (as the boy). Back in the Grand Théâtre’s studio, composer Pascal Dusapin and singer Georg Nigl deliver a song cycle based on the poems of Friedrich Nietzsche, many of which have as their theme unrequited love and despair. And then there is the annual visit of the American Drama Group Europe which, together with Tour de Force Theatre, brings its production of The Great Gatsby – that tale of society being destroyed by money and dishonesty – to the Abbaye de Neumünster. Even kids don’t escape the verisimilitude, with a version of Flaubert’s masterpiece Madame Bovary being staged for teenagers at CarréRotondes. But it is not all doom and gloom. Akram Kahn brings his new solo work, Desh – a tribute to Bangladesh – to the Grand Théâtre and also celebrates his collaborations with composer Nitin Sawhney at the same venue. And even lighter fare can be found at the city’s main theatre in the shape of 1973, a gloriously nostalgic piece celebrating the kitsch and glamour of the real glory days of the Eurovision Song Contest. Which brings us neatly to French pop duo Brigitte, who bring their wonderful sense of retro fun to den Atelier. Q

1973 fait revivre l’âge d’or du Concours Eurovision. 1973 celebrates the glory days of the Eurovision Song Contest.

Photo: Bohumil Kosthoryz

N Duncan Roberts O ADG

05

La dernière création de Sylvia Camarda s’inspire de The Road de Cormac McCarthy. Sylvia Camarda’s latest work is based on Cormac McCarthy’s The Road.

Brigitte met l’Atelier à l’heure du divertissement rétro. Brigitte bring retro fun to den Atelier.

City Agenda indique les événements gratuits du mois. City Agenda highlights events where entry is free.

Januar’12  city agenda luxembourg


06 Diptyque théâtral de Guy Cassiers

Sang & Roses, le chant de Jeanne et Gilles

Une œuvre fascinante sur les enjeux, les relations entre les êtres, politiques, sociales ou privées, où se fondent l’abject et le sublime. Ein faszinierendes Werk über die auf dem Spiel stehenden Werte, die zwischenmenschlichen Beziehungen, die politischen, sozialen und privaten Zusammenhänge, In dem das Schreckliche und das Wunderbare verschmelzen.

Januar'12  city agenda luxembourg

NElvire Bastendorff  O Koen Broos

P

résentée pour la première fois au Bour laschouwburg d’Anvers en mai 2011, la dernière création de Guy Cassiers est au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg. Sang & Roses, le chant de Jeanne et Gilles met en scène le texte de Tom Lanoye – auteur complice de Guy Cassiers – conçu en deux parties qui se répondent, s’interpénètrent : les faits, les procès et les exécutions de figures historiques du 15e siècle, Jeanne d’Arc et Gilles de Rais. À travers Jeanne d’Arc, jeune fille du peu­ ple, et Gilles de Rais, homme mûr appar­ tenant à l’aristocratie et compagnon d’armes

www.citymag.lu


Théâtre

de la jeune fille, Guy Cassiers dépeint la force des pouvoirs religieux et judiciaire. Sans porter de jugement, metteur en scène et auteur analysent ces pouvoirs incarnés par un personnage central : l’homme de loi repré­­senté par Jos Verbist, tour à tour Évêque Cauchon, puis Malestroit, le juge de Rais. Si Jeanne d’Arc et Gilles de Rais ont partagé une histoire commune, leurs vies s’opposent, Gilles de Rais ayant sombré dans la décadence, le viol et le meurtre d’enfants. Pour tous deux, la fin fut similaire : jugés et brûlés. Outre le fait que les deux personnages soient les deux faces d’un même miroir, l’œuvre théâtrale résonne avec la société du 21e siècle où menacent les extrémismes politiques et religieux, où domine la manipulation des esprits par les médias, tout en invoquant les grands thèmes de la tragédie grecque. Les costumes – noirs, structurés, sur lesquels sont greffées des orthèses impressionnantes et grotesques – créés par Tim Van Steenbergen habillent ces êtres de chair et de sang interprétés par de sublimes comédiens. Abke Haring est une Jeanne d’Arc époustouflante : vêtue d’une légère robe rouge, elle irradie de sa présence ce plateau sombre. Johann Leysen est Gilles de Ray cuirassé de noir, absolument fascinant. La musique très présente – une composition pour trois trios vocaux de Dominique Pauwels inspirée des structures musicales du haut Moyen Âge et de la musique polyphonique – est interprétée sur scène a capella par neuf chanteurs du Collegium Vocale de Gand. La vidéo créée par Ief Spincemaille articule les visages des comédiens saisis en direct et des saynètes tournées en intérieur. L’obscur(antisme) de cette période est évoqué par l’ensemble du plateau, sombre et éclairé de façon extraordinaire, laissant entrevoir les brillances, les scintillements des corps encore vivants. Q

www.citymag.lu

« Il s’agit […] de mieux comprendre […] la façon dont un individu peut devenir victime d’une société... » „Es geht darum […] besser zu verstehen […] wie ein Individuum Opfer der Gesellschaft werden kann…“ Guy Cassiers (metteur en scène)

G

uy Cassiers’ jüngstes Werk, dessen Premiere im Mai diesen Jahres in der Bourlaschouwburg in Antwerpen stattfand, wird nun im Großen Theater der Stadt Luxemburg aufgeführt. Sang & Roses, der Gesang von Jeanne und Gilles ist die Inszenierung des Textes von Tom Lanoye, Guy Cassiers’ Schriftstellerkomplize. Das Stück besteht aus zwei Teilen, die sich ergänzen und in einander übergreifen: die Tat­sachen, die Prozesse und die Hinrichtung von Helden des 15. Jahrhunderts: Jeanne d’Arc und Gilles de Rais. Es gelingt Guy Cassiers, die imposante Macht der Religion und der Justiz anhand von Jeanne d’Arc, dem jungen Mädchen des Volks und ihrem Waffengefährten, Gilles de Rais, einem reifen Mann der Aristokratie darzustellen. Ohne ein Urteil zu fällen, analysieren Autor und Regisseur diese Gewalten, die von einer Hauptperson dargestellt werden: dem Gesetzgeber, dessen Rolle Jos Verbist spielt, indem er abwechselnd den Bischof Cauchon, dann Malestroit, Rais’ Richter interpretiert. Wenngleich Jeanne d’Arc und Gilles de Rais für eine gemeinsame Sache gekämpft haben, so kennzeichnen sich ihre

07

Leben durch Gegensätze aus. Gilles de Rais verfiel der Dekadenz, der Vergewaltigung und Ermordung von Kindern. Beide erleiden jedoch am Ende ein ähnliches Schicksal: verurteilt und verbrannt. Neben der Tatsache, dass die beiden Charaktere die beiden Seiten eines einzigen Spiegels sind, so spiegelt das Theaterstück unwiderruflich Facetten des 21. Jahrhunderts wider, einer Zeit, die durch den Anstieg des politischen und religiösen Extremismus, die Manipulation der Bevölkerung durch die Medien gekennzeichnet ist. Große Themen des griechischen Theaters werden auch dargestellt. In den von Tim Van Steenbergen entworfenen schwarz strukturierten Kostümen, die mit eindrucksvollen und grotesken Orthesen versehen sind, befinden sich diese aus Haut und Haar bestehenden Wesen, die von ausgezeichneten Schauspielern interpretiert werden. Abke Haring ist eine hinreißende Jeanne d’Arc, die in einem leichten roten Kleid in diesem dunklen Bühnenszenario hervorstrahlt. Johann Leysen stellt auf bewundernswerte Weise einen in schwarzer Rüstung erscheinenden Gilles de Rais dar. Die allgegenwärtige Musik, eine von Dominique Pauwels geschaffene Komposition für drei Gesangstrios, beruht auf einer Inspiration der musikalischen Strukturen des Hohen Mittelalters und der polyfonischen Musik und wird auf der Bühne von neun Sängern des Collegium Vocale von Gent a capella vorgetragen. Das Thema des von Ief Spincemaille erstellten Videos ist die Darstellung der unmittelbar erfassten Mimik der Schauspieler bei innen aufgenommen Szenen. Die Dunkelheit/das Dunkel dieser Epoche wird durch das gesamte Plateau hervorgerufen, das zugleich dunkel sowie außergewöhnlich hell ist und schimmernde, glitzernde, noch lebende Körper erkennen lässt. Q Théâtre contemporain E 25 & 26/01 H 20:00 S En néerlandais avec surtitres en français et allemand I Grand Théâtre Jwww.theatres.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


08

Théâtre

Hahidh Al-Ramadhani / Anne Simon

Massimo Furlan

Charles Muller

Amado, ein Kriegsmärchen

Anne Frank: Das Tagebuch

Hahidh Al-Ramadhani stellt viele Fragen über die Kriege und ihre unvergänglichen Spuren, die physische und psychische Schäden bei Soldaten und Bevölkerungen hinterlassen. Die Handlung der Geschichte beruht auf den Erfahrungen des Soldaten Hiro Onoda, der während seines 30-jährigen Refugiums auf einer Insel den Gedanken hegte, dass der Zweite Weltkrieg weiterging… Untergebenheit, Opfer, Verletzungen und Unverständnis sind Bestandteil der Konflikte, gleich welcher Art sie sein mögen, wo immer sie auch ausgetragen werden mögen. Eine von Anne Simon den Kriegsopfern gewidmete Hommage, die von Steve Karier und Wolfram Koch interpretiert wird. Hahidh Al-Ramadhani soulève de nombreuses questions sur les guerres et sur les traces indélébiles qu’elles laissent dans les corps et les esprits des soldats et dans ceux des populations. L’histoire s’inspire du parcours du soldat Hiro Onoda qui, durant 30 années, réfugié sur une île, crut que la Seconde Guerre mondiale continuait… Servitude, sacrifices, blessures et incompréhensions sont inhérents aux conflits, quels qu’ils soient, où qu’ils se déroulent. Un hommage d’Anne Simon, interprété par Steve Karier et Wolfram Koch, aux victimes des violences armées.

Die Auszüge aus dem Tagebuch des jungen jüdischen Mädchens, das zurzeit des Zweiten Weltkriegs geschrieben wurde, sind zum Symbol des Holocaust geworden. Während zwei Jahren lebte dieses Mädchen mit seiner Familie im Versteck, ehe es ins Konzentrationslager BergenBelsen gebracht wurde, wo es an Typhus starb. Dieses einfache Tagebuch ist das nüchterne Zeugnis des unbeschreiblichen Leidenswegs, den alle Verfolgten und Opfer des Nationalsozialismus zu bewältigen hatten. Fabienne Hollwege vermittelt unter der Regie von Charles Muller die Gefühle der ergreifenden Worte und erinnert uns an das Gesicht der jungen Anne, das sich in unser aller Gedächtnis eingeprägt hat. Les extraits du journal intime de la jeune fille juive au moment de la Seconde Guerre mondiale – qui vécut, avec sa famille, cachée pendant deux ans avant d’être déportée au camp de concentration de Bergen-Belsen où elle mourut du typhus – sont devenus le symbole de l’holocauste. Ce témoignage si simple porte à lui seul la souffrance innommable de tous les êtres persécutés et exécutés par les nazis. Sous la direction de Charles Muller, Fabienne Hollwege transmet l’émotion des mots et nous rappelle le visage de la jeune Anne gravé dans notre mémoire collective.

Photo : Pierre Nydegger

1973

Retour en 1973, au Grand Théâtre, le jour du Concours Eurovision de la Chanson. Sur un écran sont projetées les images d’époque où les candidats, fébriles et concentrés, défilent les uns après les autres tandis que Massimo Furlan se love dans chacun des personnages, effet miroir et différé des plus étranges… Soudain s’immisce dans ce spectacle calibré un personnage qui entame une réflexion sur les notions d’icône et d’« idole », analysant les raisons du succès populaire de la chanson. Marc Augé (anthropologue et ancien directeur de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris) joue ici le rôle de l’intellectuel bavard dont la présence donne au spectacle sa teinte marginale, en déphasage complet avec la légèreté de la variété… We are back at the Grand Théâtre on the day of the 1973 Eurovision Song Contest. Images from that time are projected onto a screen, where the fragile and focused competitors file past one after the other whilst Massimo Furlan insinuates himself into each character – the strangest of delayed mirror effects… Suddenly, a new character is introduced into this measured performance, and begins thinking about the concepts of icon and “idol”, analysing the reasons for the popular success of singing. Marc Augé (anthropologist and former head of the École des hautes études en sciences sociales in Paris) plays the role of a talkative intellectual, giving a somewhat marginal edge to the performance that is totally out of synch with the light entertainment side…

Photos : Bohumil Kostohryz, Charles Muller, Cabarenert , Heike Schneider-Matzigkeit

Une plongée dans ces instants particulièrement désuets de l’histoire de la télévision européenne. Step back in time to an outdated point in the history of European television.

Zeitgenössisches Theater, Kreation E 27, 30 & 31/01, 01 & 02/02 H 20:00 S Auf Deutsch I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

Monolog E 05 & 06/01 H 20:00 S Auf Deutsch I Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette J www.esch.lu

Théâtre musical E 06 & 07/01 H 20:00 S En français avec surtitres en allemand et anglais I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Théâtre

09

humor

Elauter Poppenetti

The Tiger Lillies

Freakshow

Molière / Marja-Leena Junker

Hannert dësem allerhand gemeimnisvollen Titel verstoppe sech sproochlech Iwwerraschungen, a mat deenen huet d’Equipe vum Cabarenert hire Spaass… Wann elo d’Wieder zu engem semantesche Prabbeli ginn, dee vun de Politiker, den Economisten, den „Décken“ an dëser Welt benotzt gëtt fir d’Wouerecht ze verstoppen oder dem Vollek Zweiwel an Onrou ze bréngen, abee da benotzt de Cabarenert déiselwecht Dialektik fir seng Kritik a seng Roserei auszedrécken, a geheit mat sengem ureegenen Humor e batteren an drolege Bléck op d’Welt vun haut. Dës Wuert- an Denkspiller fir hir Liebhaber zu Lëtzebuerg wäerten hirt treit Publikum begeeschteren. Derrière ce titre bien mystérieux se cachent des surprises linguistiques avec lesquelles s’amuse l’équipe du Cabarenert… Si les mots deviennent des paravents sémantiques utilisés par les politiciens, les économistes, les « grands » de ce monde pour cacher la vérité, pour instaurer doutes et troubles dans les populations, le Cabarenert lui, en usant de cette même dialectique, exprime ses critiques, ses colères et délivre avec l’humour qui lui est propre un regard grinçant et drôle sur le monde d’aujourd’hui. Jeux de mots et jeux d’esprit qui ravissent les amateurs du Luxembourg.

The Tiger Lillies versetzt das Publikum in die nostalgische und spezielle Atmosphäre der Freakshows, auf denen sonderbare Wesen sich den vorwitzigen (mehr oder minder unanständigen) Blicken des manchmal komischen, manchmal störenden Publikums stellen… Frauen mit drei Herzen, Riesen mit sechs Armen, Schlangenfrauen, Zwerge und Trapez­ engel sind die Stars dieser Veranstaltungen, zu denen Musik von Tom Waits, Kurt Weill usw. ertönt. Eine gewagte, mal melancholisch, mal festlich oder gar feierlich erklingende Vertonung, die der Veranstaltung aufgrund der von den ausgezeichneten Darstellern erbrachten Darbietung einen ganz besonderen Charakter verleiht. The Tiger Lillies plonge le public dans l’atmosphère passéiste et étrange des foires où des êtres bizarres s’exposent, attisant la curiosité (plus ou moins malsaine) des spectateurs – parfois drôle, parfois dérangeant… Femme à trois cœurs, géant à six bras, femme-serpent, nains et anges virtuoses du trapèze peuplent ce spectacle sur des reprises musicales de Tom Waits, Kurt Weill… Un audacieux mélange sonore, tantôt mélancolique, féerique ou festif, qui donne un caractère très singulier à ce spectacle interprété par des « musiciens-acteurs » de très grande qualité.

Cabaret

Theater, Tanz und Musik E 14/01 H 20:00 S Auf Deutsch I CAPe J www.cape.lu

E 19, 20, 21, 22, 25, 26, 27 & 28/01, H 20:00 E 29/01 H17:00 S Op Letzebuergesch I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Photo : Théâtre du Centaure

Les Femmes Savantes

La mise en scène de Marja-Leena Junker donne aux personnages féminins une place prépondérante. Staging by Marja-Leena Junker gives the female characters predominant roles. 

Une famille se divise entre la gent féminine curieuse des sciences, avide de savoirs et de connaissances du monde, et les hommes souhaitant maintenir les femmes dans leur rôle consacré et confortable de personnes incultes, intellectuellement effacées, juste efficaces pour les tâches ménagères. Les femmes savantes ne se résume cependant pas à la seule idée que l’éducation des femmes met en danger l’équilibre et le rapport établi entre les deux sexes, mais dépeint de magnifiques personnages féminins au caractère attachant. C’est sous cet angle et avec tendresse que Marja-Leena Junker a souhaité mettre en scène cette grande œuvre du répertoire classique, y rehaussant la dimension ironique, les subtilités humaines et l’extraodinaire maîtrise et écriture de l’illustre Molière. A family is split between the ladies, curious to discover science, desperate for knowledge and experience of the world, and the men, who wish to keep the ladies in their sacred and comfortable role as uneducated people with no intellectual capacity, who are only useful for accomplishing domestic tasks. However, Les femmes savantes is not simply about the idea that educating women upsets the balance and the established relationship between the sexes, but also depicts magnificent female characters who have endearing personalities. It is from this perspective, and with much tenderness, that Marja-Leena Junker has staged this major work from the classical repertoire, accentuating the ironic aspect, subtle details of human nature and Molière’s extraordinary mastery of language. Création E 09, 11, 12, 13 & 14/01 H 20:00 E 15/01 H 17:00 S En français I Théâtre National du Luxembourg J www.tnl.lu E 19, 22, 26 & 29/01 H 18:30 E 20, 21, 24, 25, 27 & 28/01 H 20:00 S En français I Théâtre du Centaure J www.theatrecentaure.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


10

Théâtre

Florian Zeller / Fabienne Zimmer

Neil Labute

Une pièce qui interroge l’image qu’on garde des êtres. A play that questions the image we have of others.

Ein „Tag der Gnade“ kreuzt ein Ereignis der Neuigkeiten mit dem Schicksal der Personen. Un « jour de grâce » qui croise un événement d’actualité avec le destin des personnages.

tag der Gnade

Photo : Vesna Biscan

Si tu mourais

Fabienne Zimmer met en scène la pièce de Florian Zeller, jeune auteur prolifique à succès français. Si tu mourais a obtenu le Prix Jeune Théâtre de l’Académie française en 2006. L’histoire est celle d’une femme qui, à la mort de son mari – qui était auteur de théâtre –, découvre les notes de sa dernière pièce dans laquelle il tombe amoureux d’une jeune comédienne. Fouillant ainsi dans la vie de son compagnon défunt, la fiction, l’imaginaire se déploient jusqu’à troubler l’image qu’elle gardait de l’homme qu’elle croyait pourtant si bien connaître… Une quête de vérité impossible dont le suspense et le trouble ne seront jamais élucidés mais qui prolonge, à sa façon, l’histoire d’un amour, la modifiant, la travestissant à travers le prisme de ses propres démons. Fabienne Zimmer stages the play by Florian Zeller, the young, prolific and successful French writer. Si tu mourais won the Prix Jeune Théâtre awarded by the Académie Française in 2006. It is the story of a woman who, on the death of her playwright husband, finds the draft notes for his final play, in which he falls in love with a young actress. Searching back through the life of her dead companion, both fiction and the imaginary world spread their influence and cloud the image that she had of the man whom she thought she knew so well… An impossible quest for truth, where suspense and doubt can never be fully explained but which, in its own way, extends a story of love, changing and altering it through the prism of its own demons. Comédie contemporaine, création E 12, 13, 19, 20, 21, 25, 26 & 27/01, 02, 03, 04, 08 & 09/02 H 20:30 E 05/02 H 17:30 S En français I Théâtre Ouvert Luxembourg J www.tol.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

Alles begann für Ben am Tag der World Trade Center-Katas­ trophe. Sein Büro befindet sich in einem der Zwillingstürme, doch zum Zeitpunkt des „Crashs“ der Flugzeuge ist Ben bei Abby, seiner Vorgesetzten, in deren Luxuswohnung. Sein Handy schellt, seine Frau am anderen Ende der Leitung versucht ihn zu erreichen… Er hebt aber nicht ab. Plötzlicher Existenz-Salto; Ben nutzt das schreckliche Ereignis, um den Versuch zu wagen, sein Leben zu ändern… Ein Leben zwischen zwei Personen hinter verschlossenen Türen beginnt – Gespräche, Verhandlungen, Vorhaben… Dank seiner hervorragenden Interpretation im Film Das Leben der Anderen ist Herbert Knaup ein berühmter Schauspieler der über die Grenzen Deutschlands hinaus bekannt ist. Bei diesem Schauspiel leitet er zwei ebenso bekannte Schauspieler: Roman Knizhka und Désirée Nosbusch. Tout commence pour Ben le jour de la catastrophe du World Trade Center. Son bureau est situé dans une des tours jumelles mais lors du « crash » des avions, Ben est avec Abby, sa supérieure hiérarchique, dans l’appartement luxueux de celle-ci. Son portable sonne, sa femme à l’autre bout du fil cherchant à le joindre… Il ne décrochera pas. Soudaine virevolte existentielle, Ben saisit le terrible événement pour tenter de changer de vie… Un huis clos entre les deux personnages s’engage – discussions, négociations, projections… Herbert Knaup, acteur très connu en Allemagne mais aussi dans d’autres pays grâce à son interprétation dans le film La vie des autres, dirige ici deux comédiens aussi renommés : Roman Knizhka et Désirée Nosbusch. Zeitgenössisches Theater, Kreation E 10, 14, 16 & 17/01 H 20:00 S Auf Deutsch I Théâtre des Capucins J www.theatres.lu

www.citymag.lu


Théâtre

Vincent Macaigne

Victoria Thierrée-Chaplin /

Photos : Christoph Raynaud de Lage, gezett, ADG Europe

Au moins Aurélia Thierrée j’aurai laissé Murmures un beau cadavre des murs

Quand les arts vivants vivent… C’est de cela qu’il s’agit dans Au moins j’aurai laissé un beau cadavre. Inspirée par Hamlet et Shakespeare, la pièce s’éloigne du texte original pour se nourrir d’écrits de Vincent Macaigne, de ses comédiens complices, de Sénèque, de Nietzsche et d’extraits de presse. Le processus de travail se fait sur le plateau « dans le vif » de la matière, travaillant l’improvisation, saisissant l’énergie de l’expression. Le théâtre ici crie, libéré des carcans intellectuels et des normes, pour faire jaillir des acteurs, de la lumière, du son et des images, la poétique et la violence du réel. Une œuvre radicale. When living arts really live… This is the subject of Au moins j’aurai laissé un beau cadavre. Inspired by Shakespeare’s Hamlet, the play departs from the original text, drawing on the writings of Vincent Macaigne, his fellow actors, Seneca, Nietzsche and some press cuttings. The working process unfolds at the heart of the performance, using improvisation and the energy of expression. The play screams at us, freeing us from any intellectual straitjacket or social norms. Actors, light, sound, image and the poetry and violence of reality all burst forth before us. A radical work. Théâtre contemporain E 08/02 H 20:00 S En français I Grand Théâtre J www.theatres.lu

11

Aurélia Thierrée – artiste de cirque – interprète ici une femme qui fuit sans cesse, traversant les appartements vides, escaladant les murs et parois des villes. Ses traversées et ses passages transitoires dans les espaces d’autrui lui permettent de capter des bribes et des impressions de leurs vies. Les jeux d’entrée, de sortie, sont de magnifiques passages fantomatiques et éphémères, exaltés par la virtuosité des acrobaties et de l’interprétation. Un spectacle d’une très grande poésie créé par un duo mère-fille de la grande famille d’artistes Chaplin. Circus performer Aurélia Thierrée plays the part of a woman who is constantly running away – through empty apartments, scaling city walls and partitions. Her temporary passage through people’s space offers her snatched impressions of their lives. Her exits and arrivals are amazing ghost-like ephemeral passages, enhanced by the virtuosity of her acrobatic moves and interpretation. An incredibly poetic performance created by a mother and daughter duo from the great Chaplin family of artists. Théâtre musical, cirque E 23 & 24/01 H 20:00 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Heiner Muller

1920s America

Der von Heiner Muller 1980 geschriebene Text handelt über Les Liaisons dangereuses von Choderlos de Laclos und wird von Germain Wagner und Christian Wirmer unter der Regie von Stefan Maurer interpretiert. Der provokante Text, der die ursprüngliche Dramaturgie bei­ behält, besteht aus einem Wirrwarr der Rollen von Merteuil, Valmont, Mme de Tourvel und Cécile de Volanges. Bei diesem Chaos hinter verschlossenen Türen wird ein brutaler, selbst­ zerstörerischer Kampf entfacht, bei dem das Geschlecht Drehund Angelpunkt eines perversen Spiels ist, das die zwischen den Wesen behaupteten Machtpositionen, ausgetragenen Kämpfe und bestimmte Rangfolgen widerspiegelt. Eine schwarze Komödie ohne Kunstgeflecht, ein radikaler Spiegel der zwischenmenschlichen Beziehungen auf privater oder öffentlicher Ebene. Basé sur Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, le texte écrit par Heiner Muller en 1980 est joué par Germain Wagner et Christian Wirmer, et mis en scène par Stefan Maurer. Un texte provocant qui, tout en gardant la didascalie initiale, entremêle les rôles de Merteuil, Valmont, Mme de Tourvel et Cécile de Volanges. Un huis clos chaotique qui dégénère en une lutte brutale et autodestructrice où le sexe est au cœur d’un jeu pervers – reflet des positions de pouvoir, de combat, de supériorité entre les êtres. Une comédie noire sans artifice, miroir radical des relations humaines, privées et publiques.

A play inspired by the novel by F. Scott Fitzgerald published in the United States in 1925, depicting the luxurious, greedy and extravagant life of American society after the First World War through the eyes of the young and mysterious multimillionaire Jay Gatsby. The story portrays a number of characters, who will be drawn towards a modern tragedy to the strains of jazz music popular in that era. A mirror of any time, this work is staged by The American Drama Group Europe, which shows its love of classical and contemporary theatre with great passion. Pièce tirée du roman de F. Scott Fitzgerald paru en 1925 aux États-Unis qui dépeint, par le biais du jeune et mystérieux milliardaire Jay Gatsby, une société américaine de l’après-Première Guerre mondiale, luxueuse, cupide et aux comportements extravagants. L’histoire réunit différents personnages qui, au son du jazz de l’époque, vont être entraînés vers une tragédie moderne. Cette œuvre, miroir de toute une époque, est mise en scène par The American Drama Group Europe, groupe théâtral qui transmet son amour du théâtre, à la fois classique et contemporain, avec passion.

Quartett

The Great Gatsby

Drama E 16 & 17/01 H 19:30 S In English I Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Kreation E 11, 13, 17, 19, 20, 25, 26, 27 & 31/01, 01, 02 & 03/02 H 20:00 S Auf Deutsch I Kasemattentheater J www.kasemattentheater.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


12 Les grands classiques

Schiff et la Cappella Andrea Barca

Andras Schiff applique à la direction d’orchestre la même rigueur qu’au piano. Andras Schiff applies the same rigour to conducting as he does to the piano. NLisbeth Owen  ORoberto Masotti

D

ans le cycle « Les grands classiques », le concert d’Andras Schiff avec la Cap pella Andrea Barca est sans nul doute l’un des plus passionnants. Le célèbre pianiste hongrois encensé par la critique, couvert d’innombrables prix, est à la tête d’une immense discographie dont les enregistrements consacrés à Bach, Mozart, Haydn, Beethoven, Schubert, sans oublier Bartok, restent de véritables références. Mais Schiff pratique également la direction d’orchestre. De son piano, il dirigera la Cappella Barca

Januar'12  city agenda luxembourg

qu’il a créée en 1999 à l’occasion d’une tournée Mozart. Orchestre constitué de l’élite de sa garde rapprochée, avec exclusivement des solistes et des spécialistes de musique de chambre, la Cappella est aujourd’hui mondialement reconnue. Artistes de haut vol, Andras Schiff et la Cappella uniront leurs talents pour interpréter le Concerto n° 9 de Mozart qui porte le nom de sa dédicataire, la virtuose française Mademoiselle Jeunehomme (que Mozart, dans sa correspondance, appellera toujours Jenomé). Une page dominée par un souci expressif où soliste et orchestre

sont unis en un dialogue ininterrompu et dans laquelle Mozart affirme pleinement sa personnalité. Il y aura également le Concerto n° 5 pour piano écrit par Beethoven en 1809, commencé en même temps que les préparatifs de guerre de l’Autriche, interrompu par le bombardement puis l’occupation de Vienne, la capitale impériale. Œuvre lumineuse et profonde, le Cinquième Concerto reste une pièce maîtresse du répertoire pianistique. La Cappella se penchera sur l’œuvre de Schubert avec la Deuxième Symphonie dont l’écriture demeure encore influencée par celle de Haydn et de Mozart. Q

www.citymag.lu


musique classique

deutsche radio philharmonie saarbrücken kaiserslautern

L’orgue dans tous ses états

I

n the cycle of “Les grands classiques”, Andras Schiff ’s concert with the Cap pella Andrea Barca is certainly one of the most exciting. The famous Hungarian pianist, lauded by the critics and awarded innumerable prizes, has compiled an extensive discography whose recordings dedicated to Bach, Mozart, Haydn, Beethoven and Schubert, not to forget Bartok, remain a true reference. But Schiff also conducts. From his piano, he will direct the Cappella Barca which he founded in 1999 for a Mozart tour. An orchestra made up of the elite among his close collaborators, consisting exclusively of soloists and chamber music specialists, the Cappella is now internationally renowned. As high-flying artists, Andras Schiff and the Cappella will combine their talents to interpret Mozart’s Concerto No. 9 which bears the name of its dedicatee, the French virtuoso Mademoiselle Jeunehomme (whom Mozart, in his correspondence, always called Jenomé). It’s a piece dominated by an expressive concern where soloist and orchestra are united in an uninterrupted dialogue, one in which Mozart affirms his personality fully. There will also be the Concerto No. 5 for piano written by Beethoven in 1809, which he began at a time when Austria was preparing for war, interrupted by the bombardment, then occupation of Vienna, the imperial capital. A radiant and profound work, the Fifth Concerto remains a masterpiece of piano repertoire. The Cappella will concentrate on Schubert’s opus with the Second Symphony, whose writing remains influenced by that of Haydn and Mozart. Q

Photo : Lukas Beck

Après son récital d’orgue à la Philharmonie, Martin Haselböck revient, cette fois, comme chef d’orchestre avec la Deustche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern et son homologue, l’organiste sarrois Christian Schmitt. Outre deux transcriptions de Liszt, ce programme affiche l’œuvre la plus célèbre de Joseph Jongen, la Symphonie Concertante pour orchestre et orgue (op. 81). After his organ recital at the Philharmonic, Martin Haselböck returns, this time as conductor with the Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern and his counterpart, the Saarland organist Christian Schmitt. As well as two transcriptions by Liszt, this programme includes Joseph Jongen’s most famous work, the Symphonie Concertante for organ and orchestra (op.81). Concert d’orgue avec orchestre E 09/01 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.philharmonie.lu

13

l’art du quatuor à cordes

Le Quatuor Capuçon

Toujours en quête de partage de ses passions, Renaud Capuçon a créé le Quatuor Capuçon avec la violoniste Aki Saulière, l’altiste Béatrice Muthulet et son frère le violoncelliste Gautier. Une formation portée par des solistes de talent où les grands classiques comme Schumann, Schubert et Debussy côtoient l’inimitable et surprenant Wolfgang Rihm. Always on the lookout for like-minded musicians, Renaud Capuçon created the Quatuor Capuçon with violinist Aki Saulière, viola player Béatrice Muthulet and his brother, the cellist Gautier. A group formed of talented soloists in which the great classics like Schumann, Schubert and Debussy brush shoulders with the inimitable and amazing Wolfgang Rihm. Musique classique E 10/01 H 20:00 S Quatuor Capucon Rihm / Schumann / Schubert / Debussy I Philharmonie – Salle de musique de chambre J www.philharmonie.lu

Concert classique E 30/01 H 20:00 I Philharmonie – Grand Auditorium J www.philharmonie.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


14 Pascal Dusapin / Georg Nigl

Oh Mensch!

Ein Werk eines Komponisten, dessen Talent das Publikum bei jeder seiner Produktionen durch eine kompositionelle Handschrift überraschen kann, die jedem etablierten System entweicht. l’œuvre d’un compositeur qui a le talent de surprendre le public à chacune de ses productions par une écriture compositionnelle qui échappe à tout système établi. NELvire Bastendorff  OBernd Uhlig

P

ascal Dusapins jüngstes Werk, dessen Uraufführung im November 2011 in Paris stattfand, wird im Grand Théâtre Luxemburgs aufgeführt. Oh Mensch! kennzeichnet einen besonderen Zeitpunkt in der Karriere des Komponisten, der nach seinen sechs sehr spektakulären Opern mit diesem Werk eine Art „musikalisches Minimalwerk“ präsentiert, bei der nur ein Klavier und eine Stimme, der Bariton Georg Nigl die musikalische Sprache zum Ausdruck bringen. Dem Luxemburger Publikum ist Georg Nigl durchaus kein Unbekannter, denn er hatte bereits mit seiner bemerkenswerten

Januar'12  city agenda luxembourg

Interpretation in den Werken Landschaft mit entfernten Verwandten von Heiner Goebbels und Passion (2008) von Pascal Dusapin, auf sich aufmerksam gemacht. Die Zusammenarbeit des Komponisten und des Sängers führte zu einer beruflichen und freundschaftlichen Beziehung, die ihre individuellen und gemeinsamen Kreationen prägt. So wurde auch Oh Mensch!, das ursprünglich als ein kleines Ensemble von Liedern für Georg Nigl geschaffen war, im Laufe der Produktion zu einem „mit den Leidenschaften Nietzsches frei zu­-sam­mengesetzten musikalischen Bündnis“, also einem Oratorium, das sich von den Gedichten der Jugend

des Philosophen inspiriert. Die lyrische Sensibilität, Interpretation und Intimität der beiden Künstler bringt die allgegenwärtige Präsenz Nietzsches in diesem Werk zum Ausdruck. Das vielschichtige Universum von Nietzsche wird durch die beschränkten musikalischen Mittel, auf die zurückgegriffen wird, besonders hervorgehoben, wobei die künstlerische Intensität und poetische Spannung umso stärker zur Geltung kommen. Pascal Dusapin und Georg Nigl stellen hier ein herausforderndes Werk vor, das die Quintessenz einer zeitgenössischen klangvollen Komposition und den Aufbau eines lyrischen Werks birgt. Q

www.citymag.lu


danse / opéra

15

Piotr Ilitch Tchaïkovski

Akram Khan Company

L’Opéra de Fribourg, la Compagnie Opéra Éclaté et l’Opéra de Massy présentent l’opéra de Tchaïkovski dont le livret de Constantin Chilovski demeure très fidèle au roman de Pouchkine. Une osmose parfaite entre musique lyrique, écriture littéraire et passions humaines, qui fait de cet opéra l’un des plus prestigieux de la culture russe. L’histoire est celle d’un homme que l’arrogance et l’égoïsme de la jeunesse entraînent à détruire l’amitié et refuser les avances d’une jeune femme. Les années passent et c’est bien plus tard qu’il prend conscience de la perte affective irrémédiable qui teinte sa vie d’un regret définitivement ancré en lui. Fribourg Opera, Compagnie Opéra Éclaté and Opéra de Massy present Tchaikov­ sky’s opera, whose libretto by Constantin Chilovski remains true to Pushkin’s novel. A perfect osmosis between lyrical music, literary writing and human passions which makes this opera one of the most prestigious in Russian culture. The story is that of a man whose youthful arrogance and egoism lead him to destroy the friendship and reject the advances of a young woman. Years pass and it is only much later that he becomes aware of the love he has irrevocably lost, tainting his life with perpetual regret.

Unissant autour de lui des artistes contemporains de très haut niveau dans les domaines du son, du design, du stylisme et de la lumière, Akram Khan, seul sur scène, livre un vibrant hommage à son pays natal, le Bangladesh. Le solo s’emploie à tisser des liens esthétiques, philosophiques, sentimentaux et à mettre en exergue la notion de transformation entre corps, terre, identité et mémoire. Les forces des paysages autant que celles des corps et des êtres sont convoquées par ce danseur hors pair, singulièrement virtuose et sympathique, qui sait mieux que nul autre provoquer l’éveil des sens. Surrounding himself with very highlevel contemporary artists in the fields of sound, design, styling and lighting, Akram Khan, alone on the stage, delivers a vibrant tribute to his native country, Bangladesh. The solo aims to weave aesthetic, philosophical and sentimental links and highlight the idea of transformation between body, earth, identity and memory. Both the forces of landscape and those of the body and beings are evoked by this matchless dancer, who is uniquely virtuoso and sympathetic, and knows better than anyone how to awaken the senses.

Eugène Onéguine Desh

Photos: Alain Wicht , Richard Haughton

L

a toute dernière création de Pascal Du sapin, présentée pour la première fois en novembre 2011 à Paris, est accueillie au Grand Théâtre. Oh Mensch! marque un moment singulier dans le parcours du compositeur qui, après avoir écrit six opéras très spectaculaires, produit ici une sorte de « réduction musicale » limitant son langage à un instrument (le piano) et une voix masculine : celle du baryton Georg Nigl. Celui-ci est déjà connu du public à Luxembourg, ses participations ayant été très remarquées dans Landschaft mit entfernten Verwandten de Heiner Goebbels et dans Passion (2008) de Pascal Dusapin. La rencontre entre le compositeur et le chan­teur sur plusieurs créations a donné nais­­ sance à une relation amicale et professionnelle détermi­nante pour leurs créations communes et individuelles. Aussi Oh Mensch!, initia­le­ ment conçu comme un petit ensemble de lieder pour Georg Nigl s’est transformé, au fil de sa production, en un « petit inventaire musical non raisonné de quelques passions nietzsché­ennes » – sorte d’oratorio inspiré par les poèmes de jeunesse du philosophe. Nietzsche est bien présent dans cette œuvre, mais lyrisé par la sensibilité, l’interprétation et l’intimité des deux artistes. L’univers tentaculaire de Nietzsche est exalté par l’économie des moyens musicaux employés, qui amplifie et enrichit la densité artistique et l’émotion poétique. Pascal Dusapin et Georg Nigl livrent ici une création exigeante, quintessence même de la composition sonore contemporaine et de la construction d’une œuvre lyrique. Q

Opéra E 21/01 H 20:00 I CAPe S En russe, surtitres en français J www.cape.lu

Danse contemporaine, création E 18/01 H 20:00 I  Grand Théâtre J www.theatres.lu

Récital contemporain, création E 11/01 H 20:00 S En allemand avec surtitres en français et allemand I Grand Théâtre Jwww.theatres.lu

www.citymag.lu

Januar’12  city agenda luxembourg


danse / opéra

Sylvia Camarda / Missdeluxedanceco!

How do they know they are the last humans on earth?

Ballet Royal de Flandre & l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg

Photo: Johan Persson

La belle au bois dormant

Photo: Bohumil Kosthoryz

16

Les romantiques et les amateurs de danse classique ne peuvent rêver mieux que cette version de La belle au bois dormant. Romantics and lovers of classical dance couldn’t ask for better than this version of Sleeping Beauty.

Adaptée par Marcia Haydée – figure incontournable de l’histoire de la danse – la pièce exalte la virtuosité et le raffinement du chef-d’œuvre de Marius Petipas. La danseuse et chorégraphe y apporte une dimension plus tragique convoquant la lutte entre le bien et le mal, métaphore des sentiments excessifs des êtres humains. Le conte mis en musique par Piotr Ilitch Tchaïkovski atteint la perfection de l’esthétique classique de la danse, tant dans les pas et leur complexité technique que dans les décors et la somptuosité des costumes. L’excellence du Ballet Royal de Flandre et celle de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg s’unissent à nouveau – repensons au Lac des cygnes donné en mai 2010 – pour deux représentations éblouissantes. Adapted by Marcia Haydée – an essential figure in dance history – the piece exalts the virtuosity and sophistication of Marius Petipa’s masterpiece. The dancer and choreographer endows it with a more tragic dimension evoking the conflict between good and evil, a metaphor for human excesses. The tale, set to music by Piotr Ilitch Tchaikovsky, achieves the perfection of the classical dance aesthetic, both in the steps and their technical complexities and in the decors and lavish costumes. The excellence of the Royal Ballet of Flanders and the Luxembourg Philharmonic Orchestra come together once again – think back to the Swan Lake of May 2010 – for two dazzling performances. Q Danse classique E 12 & 13/01 H 20:00 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

A powerful work which Sylvia Camarda delivers with a minimal aesthetic, in all its denseness. Une œuvre puissante dont Sylvia Camarda livre toute la densité grâce à une esthétique minimale.

Sylvia Camarda’s new piece is inspired by Cormac McCarthy’s novel The Road, which describes the journey of a father and his son in a post-apocalyptic world ravaged by fire, bathed in a thick cloud of ash. Violence and desolation characterise the indescribable universe which the survivors have to face. Father and son have no name, one is ‘the man’, the other ‘the boy’: the author’s choice, which gives the characters a universal value and underlines the quasi-unnameable aspect of beings. Performed by Hervé Sogne, Joe Jakobi and Sylvia Camarda with sound design by Steve Kaspar, the piece seeks to grasp the essence of the novel, a metaphor of the filial relationship and a desperate quest for a world that is lost forever. La nouvelle pièce de Sylvia Camarda s’inspire du roman de Cormac McCarthy The Road décrivant le voyage d’un père et de son fils dans un monde postapocalyptique ravagé par le feu, baignant dans l’épaisseur d’un nuage de cendres. Violence et désolation caractérisent cet univers indescriptible que les survivants doivent affronter. Père et fils n’ont pas de nom, l’un est « l’homme », l’autre « le petit » : choix de l’auteur qui donne aux personnages une valeur universelle et souligne l’aspect quasi innommable des êtres. Interprétée par Hervé Sogne, Joe Jakobi et Sylvia Camarda sur une création sonore de Steve Kaspar, la pièce cherche à saisir l’essence du roman, une métaphore de la relation de filiation et d’une quête désespérée d’un monde perdu à jamais. Q Contemporary dance, creation E 21, 24, 25 & 27/01 H 20:00 S In English I Théâtre National du Luxembourg J www.tnl.lu

www.citymag.lu


danse / opéra

17

rencontre autour de la danse contemporaine

4e soirée « 3 du Trois »

Katakló

Play 2 Akram Khan & Nitin Sawhney

Photos: Celestino, Piero Tauro

Soirée interdisciplinaire du Trois C-L qui présente Entre Musique et danse du danseur Gianfranco Celestino, dont les différentes étapes ont déjà rencontré un succès à Luxembourg et à Berlin. Yuko Kominami et Sascha Ley sont invitées à créer ensemble une pièce inédite. Chaque trois du mois se déroule une soirée singulière ouverte à tout public qui unit danse contemporaine et arts sonores et visuels. Une occasion de découvrir des pièces produites spécialement pour le lieu et pour une interaction avec le public. Le 3 janvier, outre les échanges avec les artistes, inaugure la nouvelle année dans la convivialité. A Trois C-L interdisciplinary evening event presenting Between Music and Dance by dancer Gianfranco Celestino – various stages of this performance have already met with great success in Luxembourg and Berlin. Guest artists Yuko Kominami and Sascha Ley create a unique joint performance piece. Every third day of the month sees the performance of a most singular work – open to everyone and combining contemporary dance with sound-based and visual art. An opportunity to experience performances developed for the specific location and for interaction with the public in mind. On January third, there will be a chance to talk with the artists and celebrate the New Year together. Créations interdisciplinaires E 03/01 H 19:00 S Tarif à la discrétion du public I Banannefabrik (Bonnevoie) J www.danse.lu

La Compagnie Katakló a réussi l’exploit d’unir la danse acroba­ tique de haut niveau à une pratique et un propos artistiques produisant un spectacle non seulement impressionnant, mais aussi drôle et poétique. Leur succès dans tous les pays du monde auprès d’un large public est exceptionnel et leur venue au Théâtre municipal d’Esch-surAlzette pour présenter leur dernière création est un événement culturel original, qui abolit les frontières et les a priori entre le monde du spectacle vivant et celui des performances sportives. The Katakló Company has succeeded in the exploit of combining high-level acrobatic dancing with artistic practice and direction, producing a show which is not only impressive but also funny and poetic. Their success throughout the world with a wideranging audience is exceptional and their arrival at the Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette to present their latest creation is an original cultural event which abolishes frontiers and pre-conceived ideas of the world of living spectacle and that of sports performance. Théâtre, danse, sport E 20 & 21/01 H 20:00 I Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette J www.esch.lu

Photo: Elliott Franks

Confluence

Un spectacle qui puise au cœur des rythmes enivrants de l’Inde et du Bangladesh et du vécu de deux grands artistes. A spectacle that delves into the heart of the intoxicating rhythms of India and Bangladesh and the experience of two great artists.

Confluence est la nouvelle collaboration entre le danseur et chorégraphe Akram Khan et Nitin Sawhney, musicien d’origine indienne dont les compositions ont à maintes reprises reçu de prestigieux prix. Les deux artistes, qui ont déjà travaillé ensemble pour Zero degrees and Bahok, sont accom­pagnés par six musiciens et cinq danseurs et explorent l’intime relation qu’ils entretiennent avec leur culture d’origine, entremêlant la connaissance complexe du Kathakali à la maîtrise des langages dansés et musicaux contemporains occidentaux. Plus qu’un partage culturel, il s’agit, pour le duo, d’une exploration profonde de leurs êtres et d’une réminiscence de l’intime. Une fusion entre corps et esprit de deux maîtres incontestables du spectacle vivant, créateurs d’un art d’aujourd’hui, authentique et intelligemment métissé. Confluence is the new collaboration between the dancer and choreographer Akram Khan and Nitin Sawhney, a musician of Indian origin whose compositions have won numerous prestigious prizes. The two artists, who have already worked together in Zero degrees and Bahok, are accompanied by six musicians and five dancers and explore their intimate relationship with their own culture, combining a complex knowledge of Kathakali with their command of contemporary western dancing and musical languages. More than a cultural sharing, the duo are engaged in a profound exploration of their beings and an intimate reminiscence. A fusion between body and mind of two undisputed masters of live performance, creators of an art of today, authentic and intelligently cross-bred. Q Musique, danse contemporaine, création E 20 & 21/01 H 20:00 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


18

Les petits artistes qui ont participé à l’atelier « L’envol autour de l’œuvre de Panamarenko » (17 & 24/11/2011) : Ambre, Chiara, Emilia, Eva, Helena, Henrietta, Jakob, Jil, Jules, Kestrel, Lou, Luis, Max, Niels, Pierre, Pit, Samuel, Sylvia, Theodora, Victoria.

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


19

Compagnies Les Nuits Claires et Agnello Crotche

Mon géant

Mon géant traite de la relation entre le corps et le langage et souligne les changements plus ou moins violents que notre corps vit tout au long de l’existence. Mon géant [my giant] looks at the relationship between the body and language and highlights the rather violent changes that the body experiences throughout life. NElvire bastendorff  OGilles Destexhe

I

l arrive parfois dans la vie des accidents qui laissent des traces pour toujours. C’est le cas de Jeanne, une femme qui rêvait de devenir danseuse et qui, à l’âge de 7 ans, fut renversée par une voiture. Le rêve disparaît et c’est une nouvelle réalité, une vie imprévue qu’elle doit affronter. La jeune femme qui joue le spectacle va faire revivre et partager au public son hospitalisation avec une poésie, une légèreté et une justesse remarquables. Jeanne, à l’hôpital, rencontre Madame Isis, une infirmière exubérante qui lui offre un géant de tissu. Compagnon de jeu et confident de la petite fille, il devient le personnage central qui écoute, répond, amuse. Dans cet univers médical que l’enfant découvre, peu de choses sont compréhensibles. Comment accepter que pour guérir il faille parfois souffrir un peu ? Comment admettre que le corps ressente des douleurs, qu’il soit immobilisé et que, même s’il se remet de la maladie, il soit différent d’avant ? Un beau spectacle – très bien écrit et conçu – qui apporte du sens à ces moments tragiques où une petite fille découvre son corps, tente de communiquer avec ses mots l’étrange situation qu’elle vit. Associées à l’écriture et à la dramaturgie, les créations visuelles et sonores permettent aux enfants, dès l’âge de 7 ans, de comprendre, de ressentir les émotions qui traversent le corps et l’esprit de Jeanne. Q

www.citymag.lu

S

ometimes, when accidents happen in life, they leave a permanent mark. This was true for Jeanne, a woman who dreamed of becoming a dancer but who was knocked over by a car when she was only seven years old. The dream was gone and a different reality appeared – a new and unexpected kind of life that had to be faced. The young woman who opens the performance relives her experience in hospital, sharing it with the audience in an approach that is remarkably poetic, subtle and true. When Jeanne is in hospital, she meets Madame Isis, a jolly nurse who gives her a toy giant. A play companion and confidant for the little girl, he becomes a central character – listening, answering questions and amusing her. As the child gradually explores the world of the hospital, there is not much she can understand – how are you supposed to accept that you sometimes have to suffer a little in order to get well? How do you accept that your body feels pain and is immobilised and that, even if it recovers from the illness, it will never be the same as before? A great show, very well written and conceived – bringing real meaning to such a tragic experience – that of a little girl discovering her body and trying to explain the strange ordeal that she is going through in her own words. To support the writing and dramatisation, visual and sound effects enable children from the age of seven to understand and feel the sensations running through the mind and body of the little girl. Q

Théâtre E 15/01 H 15:00 S En français. À partir de 7 ans I CarréRotondes (Traffo)

Januar'12  city agenda luxembourg


20

jeune Public

Cinéma Paradiso

Das doppelte Lottchen

Schnawwl – Nationaltheater Mannheim

Photo : Christian Kleiner

Den Dëlpeshans

Nom Mäerchen Klods Hans vum Hans Christian Andersen, dat de Kanner hirer Fantasie Plaz léisst. D’après le conte Klods Hans de Hans Christian Andersen qui laisse la place à la fantaisie des enfants.

Jutta und Isa Günther verstehen es, ihre Talente zur Darstellung dieses komischen, trickreichen, tiefgründigen Films, bestens einzusetzen. Jutta et Isa Günther servent à merveille ce film drôle, profond et plein d’astuce.

De klengen Hans zitt all méiglech Topegkeeten an Ongeschéckerlechkeeten wéi Pech un, net wéi seng zwee grouss Bridder, déi ganz gescheit a geléiert sinn an de Stolz vun hirem Papp sinn… Jiddereen nennt hien „den Dëlpeshans“, en zimlech onsympatheschen Numm! Enges Daags gi sämtlech jonk Männer opgeruff fir dem Kinnek seng Duechter ze bestueden. De klengen Hans setzt sech op säi Geessebock a reest dohinner… Ënnerwee iwwerleet hie sech, wéi en dat op eng lëschteg an originell Manéier upake soll. Kritt de klengen Hans dat iren hin? Le petit Hans collectionne les bêtises et les maladresses, contrairement à ses deux grands frères, très sages et très instruits, qui font la fierté de leur papa… Tout le monde le nomme « Hans le lourdeau », un qualificatif peu sympathique ! Un jour, un appel est lancé à tous les jeunes hommes pour épouser la fille du roi. Le petit Hans s’y rend sur le dos d’un bouc… Sur le chemin, il prépare une intervention drôle et originale. Le petit Hans obtiendra-t-il l’effet souhaité ?

Auf der Grundlage des Buches von Erich Kästner stellte Josef von Baky einen Schwarz-Weiß-Film her. Die Handlung erzählt die Geschichte der zufälligen Begegnung zweier kleinen Mädchen in einem Ferienlager. Nach und nach entdecken die beiden ihre Gemeinsamkeiten, ihre ähnlichen Charakterzüge und Verhaltensweisen… Kein Wunder, denn sie sind tatsächlich Zwillingsschwestern, die seit ihrer Geburt getrennt aufgewachsen sind. Sie beschließen dann ihren Eltern eine nette Überraschung zu bereiten… Du roman d’Erich Kästner, Josef von Baky a réalisé un film en noir et blanc. L’histoire raconte la rencontre fortuite de deux petites filles dans une colonie de vacances. Petit à petit, elles découvrent leurs ressemblances, leurs similitudes de caractère et de comportement… Rien d’étonnant à tout cela, car elles sont en vérité deux sœurs jumelles séparées à la naissance. Elles vont alors préparer une jolie surprise pour leurs parents…

Mäerchen a Musek E 10/01 H 14:30 & 16:30 S Op Lëtzebuergesch. Vu 6 Joer un I CAPe J www.cape.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

Komödie E 08/01 H 15:00 S Auf Deutsch. Ab 8 Jahren I Cinémathèque J www.cinematheque.lu

www.citymag.lu


jeune Public

mouvement des saisons

Photos : Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, Trois C-L, Philharmonie Luxembourg , Thomas Petri

Atelier de danse ludique

L’atelier se divise en deux périodes, la première est consacrée à un échauffement où les enfants commencent à improviser sur le thème des quatre saisons. Puis les mini créations sont reprises et « répétées », donnant naissance à de courtes saynètes enrichies des apports, des idées et des propositions de l’ensemble du groupe. The workshop is divided into two periods, the first being a warm-up session, where children begin to improvise on the theme of the four seasons. These mini pieces are then “rehearsed”, resulting in short sketches supported by contributions, ideas and suggestions from the rest of the group. Jeux et danse E 14/01 H 14:00 R 1h30 S 6-8 ans (atelier parents-enfants) H 16:00 R 1h30 S 9-12 ans (atelier enfants seuls) I Banannefabrik J www.danse.lu

21

Hip Hip Hurrey!

Say it with your words!

Gänsehautkonzert

Tali Rázga Company

Klaus Brettschneider präsentiert einen Abend für die Freunde extremer Gefühle. Diese musikalische „Teufelsreise“ von der Nacht auf dem kahlen Berge von Modest Mussorgski bis hin zum Danse macabre von Camille Saint-Saëns umfasst die Begegnung mit Hexen und Gespenstern. Gänsehaut und nächtliche Atmosphäre sind gesichert! Klaus Brettschneider présente une soirée dédiée aux amateurs de sensations. De la Nuit sur le Mont Chauve du compositeur russe Modeste Moussorgski à la Danse macabre de Camille Saint-Saëns, c’est une traversée musicale « endiablée » à la rencontre des sorcières et des fantômes qui est proposée. Frissons et atmosphères nocturnes assurés !

Un jour, les enfants découvrent la neige. C’est alors un monde enchanteur qui se présente à eux, plus rien ne ressemble à ce qu’ils connaissent, tout prend des formes douces. Deux danseuses et un musicien accompagnent les tout petits dans l’ambiance féerique et poétique de l’hiver, sans oublier les batailles de boules de neige… One day, children discover snow for the first time. It is an enchanting world, where nothing resembles what they are familiar with and everything assumes a softer shape. Two female dancers and a musician guide little ones through a poetic fairytale winter experience – complete with snowball fights…

Gruselig

Léo propose un atelier avec le(s) langage(s) comme matériau plastique. Léo parle anglais, luxembourgeois, français, italien… C’est à partir de ce mélange des langues que cette artiste invite chaque enfant à inventer sa langue « artistique », fantaisiste, originale, structurée avec son vocabulaire, sa grammaire et son alphabet. Léo runs a workshop using language as a plastic material. Léo speaks English, Luxembourgish, French and Italian… The artist invites children to use this mixture of languages to create their own fantasy “artistic” language – original and structured, with its very own vocabulary, grammar and alphabet. Arts plastiques E 07/01 H 15:00 R 2h I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Snow Eyes

Ein musikalisches Wintermärchen E 21/01 H 17:00 S Auf Deutsch, untertitel auf Französisch und Englisch. Für Kinder von 8 bis 12 Jahren I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Cycle CAKU E 24 & 26/01 H 10:30 & 15:00 E 25/01 H 09:00, 10:30 & 15:00 S Sans paroles. Pour enfants de 2 à 4 ans I Cape J www.cape.lu

Compagnie Karyatides

Madame Bovary

Un spectacle où les objets font aimer et (re)découvrir le célèbre roman de Gustave Flaubert. A performance where objects will captivate you and help you (re)discover the famous novel by Gustave Flaubert.

www.citymag.lu

Emma a toujours nourri son imaginaire par la lecture de romans… Un fossé sépare les univers littéraires et la réalité de sa vie : mariée à un médecin de campagne terne et sans ambition, ses journées se passent, semblables les unes aux autres. Le célèbre roman de Flaubert est retranscrit par un jeu subtil de manipulation d’objets. L’esthétique délicate de la pièce donne à cette version théâtralisée du roman des dimensions poétique et dramaturgique intenses.

Emma always fed her imaginary world through novels. There is a great divide between this literary world and the reality of her life: married to a dull country doctor devoid of ambition, time passes, each day exactly the same as the next. The famous Flaubert novel is transcribed into a subtle play on the manipulation of objects. The delicate aesthetic of the piece gives this theatrical version of the novel a certain intense poetic drama.

Théâtre d’objets E 25/01 H 19:00 S En français. À partir de 13 ans I CarréRotondes (Traffo)

Januar'12  city agenda luxembourg


22 Made by Scorsese

The memories of our lifetime M

Martin Scorsese turns 70 later this year, allowing the Cinémathèque to indulge in a comprehensive retrospective of the great director’s work. Le grand rÉalisateur Martin Scorsese fÊtera ses 70 ans en 2012. La CinÉmathÈque prÉvoit une rÉtrospective exhaustive de son œuvre. Nducan roberts

M

artin Scorsese is now rightly con sidered one of the true greats of film directing. His canon has become more eclectic with age, and in the lead up to his 70th birthday the time for a retrospective was clearly ripe. The retrospective is being treated more or less chronologically, with the first part focusing on his work in the late 1960s and early 1970s, including two of his most famous and iconic films, Mean Streets and Taxi Driver (photo), which catapulted Robert de Niro and, to a lesser extent, Harvey Keitel, to fame. But before he made those features, Scorsese did what any up and coming director did in those days – he made short films and also worked on the payroll of Roger Corman. Three shorts, including dark Vietnam protest film The Big Shave, are being screened together here. The director’s exploitation film

Januar'12  city agenda luxembourg

artin Scorsese est considéré à juste titre comme l’un des géants du cin éma. Son répertoire s’est élargi avec le temps, et à l’occasion de son 70e anniversaire, une rétrospective s’imposait. Dans l’ensemble, la présentation est plus ou moins chronologique, avec une première partie consacrée aux films de la fin des années 1960-début des années 1970, dont les célèbres et emblématiques Mean Streets et Taxi Driver (photo), qui propulsèrent Robert de Niro et, dans une moindre mesure, Harvey Keitel au sommet de la gloire. Auparavant, Scorsese avait suivi le parcours de tout jeune réalisateur de son époque : il avait réalisé des courts métrages et travaillé pour le cinéaste Roger Corman. Trois courts métrages, dont le sombre The Big Shave, film engagé contre la guerre du Vietnam, seront projetés. Bertha Boxcar, film commercial réalisé pour Corman, avec en vedette la jeune Barbara Herschey, figure également au programme, tout comme Alice n’est plus ici, film dramatique qu’il réalisa sur la proposition de sa vedette, Ellen Burstyn. Trois films  témoignent véritablement de sa vision d’alors : Who’s That Knocking At My Door (1969), Mean Streets (1973) et Taxi Driver (1976). Dans un univers marqué par la religion catholique, la culpabilité et la violence, ses « héros » sont de jeunes hommes endurcis qui sombrent dans l’autodestruction. Chacun dans leur genre, ces trois films sont aujourd’hui des classiques que tout étudiant en cinéma se doit de connaître. Scorsese déclara un jour : « Le cinéma nous touche au cœur, nous ouvre les yeux et change notre façon de voir les choses. Il nous emmène ailleurs. Il ouvre les portes et les esprits. Un film est la mémoire de notre vie. Il faut entretenir cette mémoire. » Q

for Corman, Boxcar Bertha starring a young Barbara Herschey is also on the programme, as is Alice Doesn’t Live Here Anymore, the drama he made at the behest of its star, Ellen Burstyn. But it is the trio of Who’s That Knocking At My Door (1969), Mean Streets (1973) and Taxi Driver (1976) that capture Scorsese’s true vision in the early years of his career. The films feature Catholic guilt, violence, hard-bitten young men with a tendency for self-destruction. All three are now considered landmark movies in their own way and should be required viewing for any student of film. As Scorsese himself once said: “Movies touch our hearts, and awaken our vision, and change the way we see things. They take us to other places. They open doors and minds. Movies are the memories of our lifetime. We need to keep them Director’s retrospective alive.” Q E 03-31/01 H 18:30 & 20:30 I In English (st. Fr)

www.citymag.lu


cinémathèque

23

Road Movie Europe

The journey as a metaphor

Road movies may be most frequently associated with Hollywood and positive concepts of freedom, or even “a Utopian fantasy of homogeneity and national coherence”, but Europe has also embraced the genre over the years. However, as Wendy Everett of Salisbury State University points out, in Europe the road movie tends to be “associated with widespread migratory experiences and the metaphysical sense of ‘homelessness’.” The programme includes Wim Wenders’ Im Laufe der Zeit, Manuel Poirier’s Western, Tony Gatlif’s Exils and Sans toi ni loi (photo) starring Sandrine Bonnaire. Si le road-movie est le plus souvent associé à Hollywood et à des notions positives de liberté, voire de « rêve utopiste d’homogénéité et de cohésion nationale », l’Europe a accueilli le genre au fil des années. Mais, comme l’explique Wendy Everett de la Salisbury State University, le road-movie européen est plutôt « associé aux grands problèmes migratoires et à un sentiment métaphysique d’absence de domicile ». Le programme comprend Au fil du temps (Wim Wenders), Western (Manuel Poirier), Exils (Tony Gatlif) et Sans toit ni loi (photo) avec en vedette Sandrine Bonnaire. Genre programme E 02-24/01 H 18:30 & 20:30 S In original language (st. Fr)

Ciné-Concert

Lubitsch magic

The Silent Movie Music Company plays a score by its founder (and pianist/violinist) Günter A. Buchwald to accompany a screening of Ernst Lubitsch’s 1919 silent movie Die Puppe and his 1920 film Romeo und Julia im Schnee. Die Puppe precedes the great German director’s move to Hollywood, but is packed with some of his trademark humour and sensibility for absurd situations leading to romance. It tells the tale of a young man who must marry to meet his uncle’s wishes, but whose shyness around girls leads him to marry a mechanical doll instead. But the doll turns out to be a real woman. L’ensemble Silent Movie Music Company interprète une composition de son fondateur, le pianiste-violoniste Günter A. Buchwald pendant la projection de deux films muets d’Ernst Lubitsch : La poupée (1919) et Romeo und Julia im Schnee (1920). Réalisé avant le départ du grand cinéaste allemand pour Hollywood, le film La poupée pétille de son humour particulier et de son sens des situations absurdes au dénouement romantique. Le film raconte l’histoire d’un jeune homme obligé de se marier pour respecter les vœux de son oncle, mais sa timidité maladive le conduit à épouser une poupée mécanique au lieu d’une jeune fille. Mais la poupée se révèle être une femme en chair et en os ! Live cinema E 13/01 H 20:00 I Philharmonie

Du mélo au western spaghetti – Tous les genres du cinéma en 10 leçons

Le film musical

Le film totalement chanté Les Parapluies de Cherbourg. The all-singing Les Parapluies de Cherbourg.

Le cinéaste, critique et producteur de radio Thierry Jousse consacre la quatrième leçon de la série au premier film musical : The Jazz Singer (Le chanteur de jazz) qui changea à jamais le septième art. Il évoquera également l’âge d’or du genre, avant et après la Seconde Guerre mondiale, lorsque Fred Astaire, Ginger Rogers, Gene Kelly et le réalisateur Stanley Donen faisaient fureur. Seront abordés également les opéras-rock des années 1970 représentés par Tommy (Ken Russell) et Phantom of the Paradise (Brian de Palma). La conférence sera suivie de la projection du grand classique de 1964 : Les Parapluies de Cherbourg. Cinéast, critic and radio producer Thierry Jousse gives the fourth lesson in the series. He will talk about how the first musical – The Jazz Singer – changed the movies for ever and also takes a look at the golden years of the musical both before and after WWII, when the likes of Fred Astaire and Ginger Rogers and Gene Kelly and directors such as Stanley Donen ruled the box office. But the lecture also examines the rock musicals of the 70s such as Ken Russel’s Tommy and Brian de Palma’s Phantom of the Paradise. A screening of 1964 classic Les Parapluies de Cherbourg, another iconic musical, follows. Histoire du cinéma E 30/01 H 19:00 S Pause « glass and finger food ». En français

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


24 J. Edgar Hoover

secret service C

e film permet à deux icônes du cinéma, à des stades différents de leur carrière, de se rencontrer. Clint Eastwood, maintenant âgé de plus de 80 ans, continue à réaliser de grands films qui trouvent un écho auprès d’un public très large. Il y a ceux qui apprécient l’accessibilité de ses films et d’autres qui adorent sa maîtrise cinématographique. Après l’aberration glamour que fut Titanic, Leonardo di Caprio est en train de prouver qu’il est un acteur magistral et qu’il est parfaitement capable, après des interprétations remarquables dans Les infiltrés et Inception, de rester à la hauteur de son immense talent dans le rôle torturé du chef du FBI. Les mémoires de Hoover servent de référence tout au long du film d’Eastwood, ce qui peut donner lieu à un manque de partialité. Le film est centré sur la relation entre J. Edgar et sa mère sévère (interprétée par Judy Dench) et sur son homosexualité refoulée, qui est vraisemblablement à l’origine de son comportement paranoïaque ultérieur. Mais l’histoire de Hoover est également l’histoire de l’éclosion d’une Amérique moderne,le film couvrant cinq décennies au cœur du 20e siècle. En effet, comme sa mère le dit dans la bande-annonce, il deviendra, en grandissant, l’homme le plus puissant d’Amérique. Hoover était craint à la fois par les présidents et les criminels, et la force de son influence trouvait son origine dans les dossiers méticuleusement détaillés qu’il conservait sur pratiquement chaque personnage public aux États-Unis et à l’étranger. Il est déjà question que di Caprio et Dench soient nominés pour les Oscars, et la performance d’Arnie Hammer dans le rôle du protégé de Hoover a également été remarquée. Avec ce film biographique, Eastwood s’est attaqué à un sujet d’envergure, mais il reviendra au public de décider s’il en a fait un grand film ou un simple mélodrame « qui se regarde ». Q

Clint Eastwood tries to unearth the illusive truth behind the man who helped shape American history. Clint Eastwood tente de cerner la vraie nature de cet homme qui a contribuÉ À bÂtir l’histoire des États-Unis. Nduncan roberts  Owarner bros.

t

wo icons of the cinema meet at different stages in their careers. Clint Eastwood is now in his eighties and still making grand films that find resonance with a broad audience. There are those who enjoy his films’ accessibility and those who revel in his cinematic mastery. Leonardo di Caprio is proving himself a masterful film actor after the pin-up aberration that was Titanic, perfectly capable after brilliant performances in The Departed and Inception of holding his own as the conflicted FBI chief. Eastwood’s film is told through Hoover’s own memoirs, which he dictates throughout, and is thus imbalanced. It focuses on J. Edgar’s relationship with his stern mother (played by Judy Dench) and his repressed homosexuality, which, it seems, is to blame for his later paranoid behaviour. But the story of Hoover is also the story of the making of modern America, spanning as it

Januar'12  city agenda luxembourg

does five decades at the very heart of the 20th century. Indeed, as his mother says in the trailer, he will grow up to be the most powerful man in America. Hoover was feared by presidents and crooks alike and his reach of influence was guaranteed by the meticulously detailed files he kept on nearly every public figure in the States and beyond. There is already talk of di Caprio and Dench being nominated for Oscars and the performance of Arnie Hammer as Hoover’s protégé has also been praised. Eastwood has tackled a huge subject in this biopic, but whether he has pulled off a great film or a watchable melodrama is up to the audience to decide. Q

Epic biopic S Released 06/01 – in English (st. Fr & Nl) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

www.citymag.lu


cinéma

25

Straw Dogs

Sleeping Beauty

Rod Lurie recreates Sam Peckinpah’s controversial 1971 film and relocates the action from South-West England to the Southern United States. Lurie clearly finds the rural distrust of newcomers equally disturbing in the new locale and the basic premise – that a man will revert to violence to defend his home and family – to be universal. James Marsden and Kate Bosworth play the roles taken by Dustin Hoffmann and Susan George in the 1971 film, and James Woods plays the local high school football coach who may well be the catalyst for the locals’ attitude that leads to the climactic violence. Rod Lurie reprend le thème du film controversé de Sam Peckinpah datant de 1971 et déplace l’action du sud-ouest de l’Angleterre au sud des États-­Unis. Lurie trouve que la méfiance du milieu rural vis-à-vis des nouveaux venus est aussi forte là-bas, et que le principe de base selon lequel un homme se tourne toujours vers la violence pour défendre sa maison et sa famille reste universel. James Marsden et Kate Bosworth jouent les rôles tenus par Dustin Hoffmann et Susan George dans le film de 1971. Quant à James Woods, il incarne le coach de l’équipe de football du lycée local qui va alimenter le mécontentement des gens du coin, ce qui mènera à l’explosion de violence finale.

Julia Leigh’s film has divided the critics and will certainly not suit all audiences. It’s tale of a student, played by Emily Browning, who ends up working in the sex industry that has variously been described as “a brave and beautiful calling card for both filmmaker and star” by Empire’s Anna Smith, and “more tiresome than anything” by Variety’s Peter Deburge. The Sleeping Beauty title refers to the disturbing concept of women being voluntarily drugged and waiting for their client in a comatose state. The biggest clue for audiences as to its style comes in the credit “presented by Jane Campion.” Le film de Julia Leigh divise la critique et ne conviendra certainement pas à tous les publics. C���est l’histoire d’une étudiante, jouée par Emily Browning, qui en vient à travailler dans l’industrie du sexe. Ce film est décrit à la fois comme « une belle carte de visite pour la réalisatrice et la vedette principale » par Anna Smith (Empire) et « un film particulièrement ennuyeux » par Peter Deburge (Variety). Le titre Sleeping Beauty fait référence au concept dérangeant de femmes volontairement droguées qui attendent leurs clients dans un état comateux. Pour le public, le meilleur indice sur le style du film sera la mention « produit par Jane Campion ».

Southern discomfort

Girlfriend in a coma

Jane Eyre

Photo: Focus Features

Gothic romance

Cary Joji Fukunaga is the latest director to tackle the Charlotte Bronte classic, a Gothic romance that, in the words of critic Roger Ebert “attracts us with a deep tidal force.” Mia Wasikowska stars as the wretched heroine, who suffers misfortune and abuse but rises above all with dignity to end up a wife and mother. Michael Fassbender, who must now be considered one of the finest screen actors of his generation, is Mr. Rochester, Jane’s one time employer with whom she falls in love but whom she cannot marry. And Judi Dench makes a significant contribution as Rochester’s housekeeper, Mrs Fairfax. Fukunaga brings out the dark side of the novel in what is a visually impressive film made all the better by its lead actors. Cary Joji Fukunaga est le dernier réalisateur en date à s’attaquer au grand classique de Charlotte Brontë, une romance gothique qui, pour citer le critique Roger Ebert, « nous attire avec une force irrésistible ». Mia Wasikowska campe le rôle principal de l’héroïne infortunée qui subit le malheur et les mauvais traitements, mais qui parvient à surmonter ces épreuves avec dignité pour devenir une épouse et une mère. Michael Fassbender, qu’il faut désormais considérer comme l’un des meilleurs acteurs de sa génération, joue le rôle de M. Rochester, l’employeur de Jane, dont elle tombe amoureuse mais qu’elle ne peut pas épouser. Et n’oublions pas Judi Dench, dans le personnage de Mme Fairfax, la gouvernante de M. Rochester, qui tient également un rôle important. Fukunaga fait ressortir le côté sombre du roman dans un film visuellement impressionnant et magnifiquement servi par ses acteurs vedettes.

Photos: Screen Australia, Sony Pictures

Michael Fassbender and Mia Wasikowska

Violent drama S Released 06/01 – in English (st. Fr & Nl) IUtopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

Dark drama S Released 20/01 – in English (st. Fr & Nl) I Utopia (Limpertsberg) J www.utopolis.lu

Literary classic S Released 06/01 – in English (st. Fr & Nl) I Utopia (Limpertsberg) J www.utopolis.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


26

cinéma

January

New releases

1

The Descendants

Paradise lost

20/01 The Girl with the Dragon Tattoo

2 27/01 Man on a Ledge

Heist thriller with Sam Worthington as the titular character and Ed Harris as his adversary.

George Clooney and Shailene Woodley

Alexander Payne’s latest film – seven years after Sideways – looks like his most commercial effort to date. Certainly the Biffy Clyro soundtracked trailer verges on the schmaltzy. But with Payne the joy is in the detail and characterisation, and this story of a Hawaiian businessman connecting with his daughters after his wife is hospitalised, and then finding out she may have been having an affair, looks promising. Indeed, the story that at first may seem trite has several layers. George Clooney plays the lead and has had critics praising his performance, as the hapless Matt King, as one of his best. Roger Ebert says that “what happens is that we get vested in the lives of these characters. That’s rare in a lot of movies.” Le dernier film d’Alexander Payne – sept ans après Sideways – est sans doute son œuvre la plus commerciale à ce jour. La musique de Biffy Clyro dans la bande-annonce est certes un peu sirupeuse, mais avec Payne, le plaisir naît de la subtilité du propos et de l’analyse des personnages : cette histoire d’un homme d’affaires hawaïen qui reprend contact avec ses filles après l’hospitalisation de sa femme, et qui découvre que celleci a pu avoir un amant, devrait tenir toutes ses promesses. En effet, cette intrigue, qui peut à première vue paraître banale, est en fait bien plus complexe. George Clooney y joue le rôle principal et certains critiques ont salué sa performance dans le personnage de l’infortuné Matt King comme l’une de ses meilleures compositions. Roger Ebert précise que « nous nous identifions à la vie de ces personnages. C’est très rare au cinéma ». Bittersweet comedy S Released 27/01 – in English (st. Fr & Nl) I Utopolis (Kirchberg) J www.utopolis.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

3 13/01 Intruders

Psychological horror starring Clive Owen about the fears passed from parent to child.

4 27/01 The Woman in the Fifth Mystery drama in which Ethan Hawke visits Paris and begins an affair with Kristin Scott Thomas.

5

Photos: Columbia Pictures, Broken Road Productions, UIP, film4, Summit Entertainment

Photo: 20th Century Fox

Daniel Craig and Rooney Mara take the leads in this US adaptation of the Stieg Larsson thriller.

20/01 Jack and Jill

Comedy with Adam Sandler playing twins – male and female. Al Pacino appears as himself.

www.citymag.lu


Des concerts de jazz, musique du monde, classiques, rock, au centre culturel « opderschmelz » /// Des festivals sous chapiteau et open air de renom comme le Zeltik, le Summerstage, le festival d’orgue, la fête de la musique et la fête des cultures /// Des expositions d’art contemporain aux centres d’art Nei Liicht et Dominique Lang /// Le Centre National de l’Audiovisuel, sa médiathèque, ses salles de cinéma /// Le musée d’histoire locale /// Le centre de documentation sur les migrations humaines /// Sans oublier la gastronomie multi-culturelle en toute convivialité dans un environnement vert et soigné. /// T +352 51 61 21-1 /// www.dudelange.lu /// www.opderschmelz.lu /// www.centredart-dudelange.lu


28 Baxter Dury

Melancholic quietude

The son of the late Ian Dury has carved out a niche of his own with latest album Happy Soup. Just the sort of artist to suit the roster at Exit07. Le fils du regrettÉ Ian Dury a trouvÉ sa propre voie avec Happy Soup, son dernier album. L’artiste s’inscrit parfaitement dans la programmation de l’Exit07.

Januar'12  city agenda luxembourg

NAnne Biren and Duncan Roberts

I

n an interview with The Guardian in 2005 shortly before the release of his second album Floor Show, Baxter Dury explained that he “loves making music and adores playing live”, but that he “doesn’t necessarily want to hang out in an atmosphere of lairiness.” Contrary to what one might expect given his wild roots – he is the son of the late rock ’n’ roll singer and Blockhead Ian – Dury presents himself as a mellow, amiable fellow. Six years later, Baxter comes out with an album that proves that he has stayed true to his principles: Happy Soup is calculated, tame, distinctly more uplifting

www.citymag.lu


musiques actuelles

than its predecessors. In short, it couldn’t be any further from lairy. The single ‘Claire’ sums it up beautifully: it’s very English, quirky indie music, carried by a charming quietude but nonetheless with a melodic and entertaining quality. Baxter himself refers to his new sound as “seaside psychedelia”, hinting at the fact that he started recording Happy Soup in Ibiza. Baxter is a story-teller, so it is worth noting that the lyrics are still not uniformly happy-go-lucky. He said that the first two tracks on the album are dedicated to women he used to date – “I think my mate slept with you when we were in Portugal”, he sings on the opening track ‘Isabel’, and the listener can’t help but notice a slight bitterness in his tone. Then, as ‘Claire’ comes on, you’re so drawn in by the soothing softness of both Baxter’s and the endearing female backing singer’s voice that you hardly notice the still melancholic-tinted, maybe somewhat nostalgic or even regretful lyrics. For those who like dreamy, subtle, unobtrusive music with a bit of lyrical playfulness – a kind that never really goes out of style – Baxter’s new record is highly recommendable. On stage, some of Baxter’s mannerisms are said to resemble his father’s. It is difficult for the offspring of famous musicians to escape the shadow cast by their illustrious parents, but Baxter recently introduced a gig with the almost defiant words “Awlright? I’m me. And I always was.” Writing for Mudkiss Fanzine, reviewer Phil King says that although the music Baxter makes is quite different in style from that of Ian Dury and the Blockheads, “the one thing he has inherited is a quiet on-stage charisma that keeps the eyes of the audience trained on him throughout the set.” King described the show in Manchester at the beginning of November as “genuine unforced fun.” Q

www.citymag.lu

“Even with music built on standard foundations, there’s a pleasing idiosyncrasy about his lyrics and melodies…” « Une musique qui repose sur des bases connues, mais des textes et des mélodies d’une agréable singularité… » Alexis Petridis (The Guardian)

D

ans un entretien accordé au Guardian en 2005, juste avant la sortie de son deuxième album Floor Show, Baxter Dury explique qu’il « aime faire de la musique et adore se produire en live », mais qu’il « n’a pas forcément envie de traîner dans une atmosphère bruyante et agitée ». Contrairement à ce que l’on pourrait attendre du fils de Ian Dury, le chanteur de rock déjanté des Blockheads, Baxter se décrit comme un gars doux et calme. Six ans plus tard, le nouvel album de Baxter prouve sa fidélité à ses principes. Happy Soup est mesuré, apaisé, et d’une humeur nettement plus réjouissante que les précédents, en bref : à mille lieues du bruit et de l’agitation. Le single ‘Claire’ en est la parfaite illustration : une musique indie très anglaise, originale, et portée par une quiétude pleine de charme mais néanmoins mélodique et divertissante. Baxter qualifie lui-même son nouvel univers sonore de « psychédélique tendance bord de mer », clin d’œil au fait que l’enregistrement de Happy Soup a débuté à Ibiza.

29

Baxter est un conteur. Ses textes ne sont donc pas toujours si insouciants. Les deux premiers titres de l’album sont dédiés à deux ex-petites amies. « Je crois bien que mon pote a couché avec toi quand on était au Portugal », chante-t-il dans le titre d’ouverture ‘Isabel’, où l’auditeur attentif décèlera une certaine amertume dans la voix. Et dans ‘Claire’, la douceur de sa voix et le timbre attachant de la choriste font presque oublier le texte teinté de mélancolie, voire de nostalgie sinon de regrets. Le nouvel album de Baxter Dury est vivement aux amateurs de musique rêveuse, subtile, discrète, avec une touche d’espièglerie complice (un genre, somme toute, indémodable). Sur scène, certaines de ses attitudes nous rappellent son père. Il n’est jamais facile pour la progéniture d’artistes célèbres de s’affranchir de l’ombre de ceux-ci. Récemment, en début de spectacle, Baxter a lancé, presque sur le ton de la provocation : « Je suis moi, d’accord ? Et je l’ai toujours été. » Pour Phil King, de Mudkiss Fanzine, si le style de musique de Baxter est très différent de celui de Ian Dury et des Blockheads, « il a hérité un charisme tranquille, une présence scénique qui rive les regards sur lui pendant tout le concert ». Le critique a par ailleurs vécu le concert de Manchester, début novembre, comme un « grand moment de plaisir franc et authentique ». Q

Singer-songwriter E 21/01 H 21:00 I Exit07 (CarréRotondes) J www.rotondes.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


30

musiques actuelles

Birkin sings Gainsbourg

Songs from the lovers

Lamb

Photo: Carole Bellaïche

Stripped down

Jane Birkin – iconic. Une icône.

Lamb – atmospheric darlings. Les chouchous de la musique chill-out.

Jane Birkin became an icon thanks to her professional and personal relationship with the late, great Serge Gainsbourg. It was the controversial hit single ‘Je t’aime… moi non plus’, banned by many radio stations upon its release in 1969, that catapulted the young British girl to fame. But her subsequent collaborations with Gainsbourg on seven studio albums are also worth celebrating – which is what the singer/actress/ political campaigner is doing here. The show features songs such as the biographical ‘Jane B’ and ‘Ah! Melody’ from the concept album/film Histoire de Melody Nelson. She is backed by a group of Japanese musicians including pianist and musical director Nobuyuki Nakajima. Birkin pursued an acting career and won acclaim for several roles. Her singing career has included her 2002 project Arabesque. Jane Birkin est devenue une icône grâce à sa relation, à la vie comme à la scène, avec le grand et regretté Serge Gainsbourg dont le sulfureux ‘Je t’aime… moi non plus’, interdit sur de nombreuses ondes à sa sortie en 1969, propulsa la jeune Britannique sur le devant de la scène. Elle enregistra ensuite sept albums studio avec Gainsbourg dont elle peut être fière. La chanteuse-actrice-activiste engagée reprend dans son spectacle des classiques comme le biographique ‘Jane B’ et ‘Ah! Melody’ tirés de l’album-concept Histoire de Melody Nelson. Jane est accompagnée par un groupe de musiciens japonais sous la houlette du pianiste et directeur musical Nobuyuki Nakajima. Birkin a poursuivi une carrière d’actrice durant laquelle elle s’est distinguée pour plusieurs rôles. Sa carrière de chanteuse a notamment été marquée par son projet Arabesque en 2002.

Andy Barlow and Lou Rhodes return for a third show at den Atelier on the back of new album, 5, their first in eight years. Lamb found fame in the mid nineties at the end of what could be labelled the trip-hop era with single ‘Gorecki’ as Lamb became the darlings of ‘chill out’ compilations such as the Café del Mar series. 2001 single ‘Gabriel’, from the album What Sound, was also a hit around Europe, and made no.1 in Portugal. The new record sounds familiarly ambient, but is stripped back and also has a slightly folk tinge. It has been called a return to form by some critics, while others lament the duo’s lack of progress since their 90s heyday. But it does feature a duet on ‘Back To Beginning’ with Damien Rice. Troisième visite d’Andy Barlow et Lou Rhodes à l’Atelier dans le sillage de 5, leur nouvel album – après tout de même huit ans d’absence. Lamb a percé au milieu des années 1990, vers la fin de la période qu’on pourrait qualifier de « trip-hop ». Le single ‘Gorecki’ en fit les chouchous des compilations « chill-out » telles que Café del Mar. En 2001, le single ‘Gabriel’, de l’album What Sound, connut un succès international en Europe et fut n°1 au Portugal. Le nouvel opus décline l’ambiance sonore familière, mais dépouillée, et est relevé par une légère nuance folk. Certains critiques parlent d’un retour aux formes, d’autres déplorent un manque d’évolution depuis l’âge d’or des années 1990. L’album inclut un duo avec Damien Rice sur ‘Back To Beginning’. Ambient folk E 30/01 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

Classic pop revisited E 26/01 H 20:00 I Philharmonie J www.philharmonie.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


musiques actuelles

31

One Night of Queen

They will rock you

Vessels

Brigitte

Band Of Skulls

One Night of Queen features singer Gary Mullen in the Freddie Mercury role as rock’s ultimate showman. So convincing is his shtick, that audiences have even been known to shout for “Freddie” when demanding an encore. The two-hour-concert features all the hits, including crowd-pleasers ‘Bohemian Rhapsody’ and ‘We are the champions���.   The event has been described as “the most authentic and most impressive Queen tribute show” and fans of the original band, and especially those who never got to see their hero before his tragic death in 1991, will be in for a rare treat as Mullen brings the spirit of Mercury back to life. Dans One Night of Queen, Gary Mullen est tellement convaincant en Freddie Mercury, LE showman du rock, qu’il n’est pas rare d’entendre le public hurler « Freddie ! » pendant les rappels. En deux heures défilent tous les succès, dont les incontournables ‘Bohemian Rhapsody’ et ‘We are the champions’. L’événement est considéré comme l’« hommage à Queen le plus authentique et le plus impressionnant ». Les fans du groupe, en particulier ceux qui n’ont jamais eu la chance de voir leur héros sur scène avant son décès en 1991, ne devraient pas bouder leur plaisir, Mullen réussissant à faire revivre l’esprit de Mercury.

British indie band Vessels this year released its second album, the acclaimed Helioscope, which BBC reviewer Mischa Pearlman says is an “immense, intense” record. It includes ‘Art Choke’, what the band describes as “definitely the filthiest riff we’ve ever written.” In the intimate setting of d:qliq, the gig promises to deliver a truly intense experience. Indeed, Pearlman says the band’s style seems to be to begin tracks slowly and quietly and then unleash “a cacophony that could well soundtrack both the beginning and the end of the world.” She likens the album to staring directly into the sun. Helioscope, le deuxième album du groupe britannique de rock indie, Vessels, est sorti cette année sous les applaudissements de la critique. Mischa Pearlman, de la BBC, salue un album « immense et intense ». Cet opus comprend ‘Art Choke’, aux dires du groupe son « riff le plus crasseux ». Dans le cadre intime du d:qliq, nul doute que le spectacle sera vraiment intense. En effet, selon Mischa Pearlman, le style du groupe semble se caractériser par des introductions calmes, suivies d’« une cacophonie qui pourrait faire office de bande sonore aussi bien pour l’origine que la fin du monde ». Pour elle, écouter l’album s’assimile à regarder le soleil à l’œil nu.

Described by Uncut magazine as “the biggest thing to leave Southampton since the Titanic”, Band of Skulls has carved out a particular niche in the rock-blues genre – irony-laden songs with great riffs (check out ‘Death by Diamonds and Pearls’), a touch of glam rock and gorgeous harmonies between Russell Marsden and Emma Richardson (such as the Gram Parsons-like ‘Fires’). Comparisons with The White Stripes, Pixies and even T-Rex have been hurled around by critics and fans alike, which is no bad thing. Indeed, one comment suggested that if Band of Skulls didn’t already exist, Jack White might have to create it. Band of Skulls serait « la chose la plus monumentale à quitter Southampton depuis le Titanic », selon le magazine Uncut. Le groupe s’est fait un nom dans le genre rock-blues avec des chansons truffées d’ironie aux riffs superbes (‘ Death by Diamonds and Pearls’ !), un zeste de glam rock et de somptueuses harmonies entre Russell Marsden et Emma Richardson (‘Fires’, aux accents de Gram Parsons). Aussi bien les critiques que les fans se sont empressés de comparer le groupe aux White Stripes, aux Pixies et même à T-Rex, ce qui est plutôt pas mal. Il a d’ailleurs été dit que si Band of Skulls n’existait pas, Jack White aurait pu le créer.

Tribute show E 20/01 H 20:00 I Rockhal (Esch-Belval) J www.rockhal.lu

Post-rock E 25/01 H 21:00 I d:qliq J www.dqliq.com

Duo Sylvie Hoarau and Aurélie Maggiori take on the whole canon of international pop and French chanson and add clever lyrics and irony to produce something fresh and magical. The songs on debut album Et vous, tu m’aimes? include an homage to Claude François, the deliciously French-accented ‘English Song’ as well as lead tracks ‘Oh La La’ and ‘Ma Benz’. The pair – one brunette, one blonde – have been likened to ABBA meeting Marilyn Monroe, though of course they are most likened to the kittenish period of one Brigitte Bardot. But judging from their lyrics and videos, they have an innate sense of fun. Sylvie Hoarau et Aurélie Maggiori détournent la pop internationale et la chanson française, y ajoutent des paroles pleines d’esprit et d’ironie pour un résultat inédit et magique. Leur premier album – Et vous, tu m’aimes ? – propose un hommage à Claude François, le délicieux ‘English Song’ à l’accent frenchy craquant, et deux titres phares : « Oh La La » et « Ma Benz ». Ce duo – composé d’une brunette et d’une blonde – a été décrit comme la rencontre d’ABBA et de Marilyn Monroe, bien qu’évidemment il se rapproche davantage de la période mutine d’une Brigitte Bardot, par exemple. Mais à en juger par leurs clips et les paroles de leurs chansons, ce tandem a également un sens inné de l’humour.

Intense

Retro magic

Harmonic

Blues-rock E 27/01 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

French pop E 25/01 H 20:00 I den Atelier J www.atelier.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


32 Coutumes hivernales

Des festivités chaleureuses pour conjurer le froid T

he first date of note is Dräikinneksdag on 6 January, which celebrates the arrival of the Magi bringing gifts to the baby Jesus. It is traditional to eat a Galette des Rois, a Frangipani cake with a hidden trinket and a crown made of golden paper. The person who finds the trinket in his or her slice of cake becomes “king” for the day. Then, on 2 February, children will be seen wandering the streets after dark bearing colourful paper lanterns and singing a song about peas and bacon. This is the tradition of Liichtmëssdag and, be warned, the children will knock on doors and expect sweets in return for the singing. On 26 February, down in the Petrusse, the tradition of Buergbrennen sees a wooden cross stuffed with straw set alight to symbolise the end of winter. The city event takes place at the bottom of the so-called Schlittenhiwel (sledging hill). Food and drink stands as well as entertainment for old and young alike draws in the crowds before a torch light parade arrives and the “Buerg” is set alight. Also in mid February, Carnival takes place across the country. Luxembourg follows the German tradition of dressing up for parties and parades, with the biggest being in towns such as Diekirch and Remich. But the capital city hosts plenty of parties with live music around the holidays. Q

Pendant les mois de janvier et de fÉvrier, la ville de Luxembourg vous propose quelques coutumes hivernales uniques toujours suivies avec ferveur. Luxembourg enjoys some unique winter traditions in January and February that are still practised with enthusiasm. Nduncan roberts  OAndrés Lejona

L

a première date à retenir est le 6 jan vier, la fête de l’épiphanie ou Dräikin neksdag, au cours de laquelle est célébrée l’arrivée des rois mages apportant des cadeaux à l’enfant Jésus. À cette occasion, il est de coutume de déguster une galette des rois, gâteau à la frangipane contenant une fève et accompagné d’une couronne en carton doré. La personne qui trouve la fève dans sa part de gâteau devient le roi ou la reine du jour. Ensuite, le 2 février, vous verrez les enfants déambuler dans les rues à la tombée de la nuit en brandissant des lampions multicolores et en chantant une chanson traditionnelle. C’est la fête de la Chandeleur ou Liichtmëssdag. Ne soyez pas étonnés, les enfants viendront sans doute frapper à votre porte pour vous réclamer des bonbons en échange de leurs

Januar'12  city agenda luxembourg

chants. Le 26 février, dans la vallée de la Pétrusse, aura lieu la fête des Brandons ou Buergbrennen, qui consiste à faire brûler une croix en bois garnie de paille pour symboliser la fin de l’hiver. L’événement se déroule au pied du Schlittenhiwel (colline des luges). Des stands de restauration ainsi que des animations pour petits et grands attirent les foules avant l’arrivée de la procession aux flambeaux qui enflammera le « Buerg ». À la mi-février, le carnaval bat son plein dans tout le pays. Le Luxembourg suit la tradition allemande qui consiste à se déguiser en vue de parader dans les bals costumés et les cavalcades - les plus importantes étant celles de Diekirch et de Remich. Mais la capitale organise également de Coutumes hivernales nombreuses festivités et des concerts au E 06/01, 02/02 & 26/02 I Ville de Luxembourg moment des vacances. Q J www.lcto.lu

www.citymag.lu


rendez-vous

33

Vakanz 2012

Around the world in three days

Winter Clubbing Part VI

Photo: Luxexpo

Photo: Winter Clubbing SA

Music and lights

Luxexpo will be packed with clubbers on 14 January. Luxexpo sera pleine à craquer de clubbers le 14 janvier.

Promoting local tourism at the Vakanz fair. Promouvoir le tourisme local au salon Vakanz.

The sixth edition of the annual « mega party » held at Luxexpo features a line up of top international and local DJs. There will also be entertainment in the form of the vibrant Cirque du Soir, featuring acts such as snake charmers, dwarfs, contortionists and stilt walkers. Local VJ Melting Pol will provide visuals to accompany the music. The DJ line-up is headed by Laidback Luke (voted one of DJ Magazine’s top 100 DJs) and Tocadisco, with DJ Ramon, Sylvain Armand and Manu M also among the international acts. Local DJs on the bill include Tasso, Mitch, Van-H, Billy Soul and newcomer Dirty Kid. Mitch could be considered a veteran by this stage, having started playing in 1987. Dirty Kid, at 20, is very much the new boy on the block. La sixième édition de la «mega party», organisée chaque année à Luxexpo, vous propose une sélection des meilleurs DJs internationaux et locaux. Cette année, vous pourrez également profiter du spectacle haut en couleur du Cirque du Soir qui propose des numéros assurés par un charmeur de serpent, des nains, des contorsionnistes et des échassiers. Le VJ (vidéo jockey) local, Melting Pol, projettera des images pour accompagner la musique. En tête d’affiche : les DJs Laidback Luke (élu parmi les 100 meilleurs DJs par le DJ Magazine) et Tocadisco, ainsi que DJ Ramon, Sylvain Armand et Manu M parmi les artistes internationaux. Pour les DJs locaux, on comptera Tasso, Mitch, Van-H, Billy Soul et Dirty Kid, un petit nouveau. Mitch, aux platines depuis 1987, est un vétéran de la scène DJ, alors que Dirty Kid, 20 ans, est la nouvelle révélation.

January is often not the most cheerful month, so it is the ideal time to start thinking about a vacation. The Vakanz faire at Luxexpo attracts over 200 exhibitors from Luxembourg and the greater region all offering vacation ideas and destinations to suit a wide variety of tastes and budgets. Exhibitors range from national tourist offices to regional and city destinations or even specific hotels, package tour operators and organisers of adventure trips. Each year around 20,000 visitors flock to the fair over the course of the weekend. Restaurants offer food from around the world and children are also catered for with a range of activities including a climbing wall, a Géoquizz and workshops available in Hall 7 of Luxexpo. Le mois de janvier n’est en général pas le mois le plus gai… C’est donc le moment idéal pour commencer à penser à vos vacances. Le salon du tourisme Vakanz, qui se déroule à Luxexpo, attire plus de 200 exposants du Luxembourg et de la Grande Région et offre des idées de vacances et un large choix de destinations pour tous les goûts et tous les budgets. Parmi les exposants, vous trouverez les offices de tourisme nationaux, des voyagistes proposant des forfaits touristiques ou des organisateurs de séjours aventure. Villes, régions et hôtels spécifiques seront également représentés. Chaque année, environ 20 000 visiteurs affluent au salon durant tout le week-end. Les restaurants vous proposent des saveurs des quatre coins du monde. Les enfants ne seront pas en reste avec les nombreuses activités proposées dans le Hall 7 de Luxexpo, dont un mur d’escalade, un Géoquizz et divers ateliers.

Party E 14/01 H 20:00 til late I Luxexpo J www.winter-clubbing.lu

Salon du tourisme E  20/01/2010 – 22/01/2010 H 14:00-21:00 vendredi & 10:00-19:00 sa & di I Luxexpo (Kirchberg) J www.luxexpo.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


34

rendez-vous

CeCil round six

Aladdin

Oh yes he did !

Photo : Olivier Minaire

Échangez vos cadeaux inutiles

Un cadeau ne vous plaît pas ? Échangez-le au Cercle Cité. Unwanted gift? Swap it at Cercle Cité.

The cast in rehearsal. Les comédiens en répétition.

La première soirée Round 6-CeCiL de l’année 2012 sera une véritable aubaine pour tous ceux qui ont reçu un cadeau de Noël inutile. Basée sur la tradition populaire allemande du Wichteln (« lutinage »), la soirée permet à tous d’apporter un cadeau décevant et de pouvoir peut-être l’échanger contre quelque chose de plus adapté. Cela ne doit pas être un objet de grande valeur, mais plutôt un objet que vous avez reçu en double, que vous n’avez pas l‘intention d’utiliser, ou que vous trouvez simplement de mauvais goût. Il peut s’agir d’un objet neuf, fabriqué à la main, ou simplement amusant. Le bar ouvrira à 18 h, une boisson « spéciale nouvelle année » sera proposée et un DJ animera la soirée pour encourager les échanges de cadeaux. The first Round 6-CeCiL’s Afterwork event of the New Year is a gift to anyone who has received a useless Christmas gift. Based on the popular German post-festivity tradition of Wichteln (which translates as sprites or gnome), the event is an opportunity for anyone to bring along a Christmas present they were not exactly thrilled to receive and maybe swap it for something more suitable. The gift should not be of high monetary value, but should be something that you maybe received twice or have no intention of using or simply find to be in bad taste. It could be new or hand-made or simply funny. The bar will be open at 6 p.m. and a special new year’s drink will be available and a DJ will provide music to encourage the gift-swap.

Pirate Productions has a history of producing traditional Christmas Panto. Indeed, one of its first ever shows, some 31 years ago, was a pantomime production of Aladdin. So it is appropriate that the story of the boy with the magic lamp should be restaged now. For those unfamiliar with the concept, panto takes as its source traditional stories and turns them into a farcical comedy featuring song, dance, slapstick, cross-dressing, in-jokes, topical references and audience participation – they are encouraged by the characters on stage to side with them in arguments and to shout warnings to the hero whenever the villain appears “behind you!”. In short, it is family fun for anyone who understands rudimentary English. Pirate Productions a déjà produit de nombreuses pantomimes de Noël. L’un de ses premiers spectacles, il y a 31 ans environ, était une pantomime d’Aladdin. Et le moment semble bien choisi pour rejouer aujourd’hui l’histoire du garçon à la lampe magique. Pour ceux d’entre vous qui ne connaîtraient pas le concept, la pantomime consiste à prendre un conte traditionnel pour en faire une farce accompagnée de chansons, de numéros de danse, de moments burlesques, de travestissements, de blagues d’initiés, de références à l’actualité, et qui sollicite la participation du public (les personnages de la pièce lui demandent de prendre leur parti dans les scènes de querelles et de crier pour prévenir le héros de l’arrivée du méchant « derrière toi ! »). Pour résumer, un bon divertissement familial en perspective pour tous ceux qui ont des rudiments d’anglais.

Boutique d’échange E 25/01 H 18:00-20:00 I Cercle Cité (Ratskeller, entrée rue du Curé) J www.cerclecite.lu

Comic theatre E 19-22/01 & 26-29/01 H 20:00 (Thu & Fri), 15:00 (Sat & Sun) I Château de Bettembourg J www.pirates.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


rendez-vous

35

Agenda Rendez-vous cercle cité Les Lutins du Nouvel An

1994, ce rendez-vous incontournable se déroule en Allemagne et dans les pays frontaliers. Les fans de heavy metal auront la possibilité de dénicher quelques perles telles que CD, vinyls, t-shirts, objets, et de découvrir les nouveautés du moment. Le 22/01 – 11h

événements LUXEMBOURG

jeu et laboratoire sonore. Au programme, six installations qui mettront à l’honneur l’expérimentation, le jeu collectif et la découverte des sons électro-acoustiques dans une ambiance ludique. Et ne ratez pas le vernissage de l’exposition "24 Heures Electro for Kids 2" qui aura lieu le dimanche 15 janvier à partir de 11h. Du 16/01 au 04/02 – Lu-ve : 9h-18h, sa : 10h-17h

Le CCRN, en collaboration avec ses partenaires, proposera une semaine culturelle tunisienne célébrant le premier anniversaire de la Révolution du Jasmin. Une table ronde, en collaboration avec le programme Gouvernance européenne de l’Université du Luxembourg et la Direction de la coopération, s’intéressera aux enjeux de cette transformation politique et sociale en Tunisie ainsi qu’au rôle des femmes et des nouveaux médias dans ce processus de transition. L’ampleur et la rapidité des changements survenus en Tunisie ont valu à ce mouvement le nom de révolution. La vie de la société tunisienne a radicalement changé le 14 janvier 2011 quand la révolte a mis fin à 23 années d’une sévère dictature. Hommage au courage des peuples qui ont su mener leur pays sur les voies démocratiques, un cycle de documentaires, du Portugal à l’Europe de l’Est en passant par l’Égypte, mettra à l’honneur "Les films de la Révolution". Parallèlement à ce programme qui explorera les aspects économiques, politiques et culturels de ce premier anniversaire, le CCRN organisera une semaine gastronomique orchestrée par un chef tunisien qui proposera, sur toute la durée de la semaine culturelle, un menu tunisien à la Brasserie Le Neumünster. Du 13 au 22/01

Centre-Ville de Luxembourg Marché de Noël www.winterlights.lu Jusqu’au 01/01

www.citymag.lu

Luxexpo Vakanz : Salon du Tourisme

Salon grand public dédié au tourisme et aux voyages, proposant une offre variée autour du thème des vacances. Avec plus de 200 exposants sur une superficie de 14 000 m², Vakanz attire quelque 20 000 visiteurs. Les 20 & 22/01

ESCH-SUR-ALZETTE Hôtel de Ville d’Esch-sur-Alzette Marché de Noël Jusqu’au 02/01

kulturfabrik METALBÖRSE

La prochaine Metalbörse a lieu, comme tous les ans, à la Kulturfabrik d’Esch-sur-Alzette. Depuis

Jeune public dudelange opderschmelz 3. Kannerbicherdag

Die Elternvereinigung organisiert zusammen mit der Gemeinde Dudelange ihren 3. Kinderbüchertag mit Autorenlesungen, Signierstunden, ein Pins-Atelier und viele Ausstellungen und Buchpräsentationen Luxemburger Verlage. Die "Diddelenger Bibliothek" stellt nicht nur ihr Bücherangebot vor, sondern präsentiert auch ihre Onlineaktivitäten. Ausserdem findet wieder ein Kinderbücherflohmarkt statt, wo alle Kinder ihre bereits gelesenen Bücher verkaufen können. Desweiteren sind alle Schüler der Grundschulen eingeladen an unserem Geschichtenwettbewerb teilzunehmen. Die besten Geschichten werden an diesem Tag vorgestellt und ausgezeichnet. Die Autoren, die in einer öffentlichen Lesung vortragen, sind unter anderem Mme Weiten-De Waha, Nico Brettner, Guy Rewenig und Jhemp Hoscheit. Le 21/01 – 9h30-18h

esch-sur-alzette rockhal 24H ELECTRO FOR KIDS 2

Après le succès de la première édition en mai dernier, le Centre de ressources de la Rockhal invite les plus petits et leurs parents à (re)découvrir la création et la manipulation sonores lors de la deuxième édition de l’exposition interactive "24 Heures Electro for Kids" avec de nouvelles installations du Mobiles Musikmuseum de Michael Bradke. Du 16 janvier au 4 février, l’espace Aquarium de la Rockhal se transformera une fois de plus en terrain de

LUXEMBOURG École Européenne de Luxembourg I-Kirchberg Friskis&Svettis open doors – workout for free!

Abbaye de Neumünster Semaine culturelle tunisienne Des cadeaux de Noël décevants ? CeCiL propose de trinquer, de socialiser et de donner une 2e chance au cadeau de belle-maman et de l’échanger avec un collègue, un inconnu, un élu, pour commencer l’année par une bonne action ! Connaissez-vous le jeu de "Wichteln", très connu dans le paysage germanophone ? Voici le principe adapté pour l’après-fêtes : chacun apporte un cadeau que vous avez envie de passer à quelqu’un d’autre. Ce cadeau peut être neuf, bricolé, fait main, sain, hérité, amusant, tout ce que vous voudrez partager ou donner. Après quelques potions magiques, et sur le son d’un guest dj, nous nous transformerons tous en lutins... et vous allez être enchantés ! Le 25/01 – 18h

Divers

Musique classique ETTELBRUCK CAPe Festival B-days

Le Centre des Arts Pluriels d’Ettelbruck et le Conservatoire de Musique du Nord organisent la 7e édition du festival régional biennal de musique baroque "B-days" avec le précieux soutien des communes de Diekirch et de Bettendorf. Du 29/01 au 18/03

Commencez bien la nouvelle année : chez Friskis & Svettis du 9 au 22 janvier, profitez d’un large choix de séances gratuites. Les séances proposées vont des séances classiques, en intensités "Start", "Basic" et "Medium", à des séances plus axées sur le renforcement musculaire ou sur l’entraînement cardiovasculaire. Les plus jeunes (7 à 12 ans) seront accueillis à la séance "Junior", pleine d’action et variée ; le but est tout simplement d’amener les enfants à sauter, courir, faire de l’exercice et à s’amuser au son de la musique. Les tout petits (2 à 6 ans) et leurs parents peuvent venir s’amuser et faire de l’exercice ensemble lors des séances "Family". www.friskis.lu Du 09 au 22/01

école d’art contemporain stages d’Arts Plastiques Jusqu’au 31/01

Théâtre ESCH-SUR-ALZETTE Kulturfabrik CULTURE ET MÉMOIRE – LA SHOAH

Présenté par le Théâtre d’Esch, la Bibliothèque municipale, le Musée national de la Résistance & le Centre culturel Kulturfabrik, "Culture et mémoire – la Shoah" est un projet qui rassemble plusieurs manifestations dont deux pièces de théâtre, des ateliers, des "Mises en voix", des representations scolaires et une lecture publique de textes élaborés par des jeunes. Du 05 au 13/01

n ent o ur ev ts sur o y t i n subm z vos eve ive r c . s o ne1t In i r u l p . wwwn février : 06/0 io Édit

Januar'12  city agenda luxembourg


38

Agenda

01 03 dimanche sunday

15:00 Wiener Quartet

Von Bach über Strauss, von Kreissler, den Beatles bis zu Abba. Place d’Armes

16:00 Jos Thill

Orgue Église Sacré-Cœur ESCH-SUR-ALZETTE

02

mardi tuesday

15:00 Freedefeier Chimie IV

An dësem Atelier entdecke mir all d’Geheimnisser vun der Chimie, déi hanner de Wonnerkäerzen an dem Freedefeier stiechen. Mir wäerten eis eege Wonnerkäerz an ee klenge Feierwierkskierper maachen. Natur Musée

Road Movie, Europe France 1985 / vo / 105’ / c / De : Agnès Varda / Avec : Sandrine Bonnaire, Macha Méril, Stéphane Freiss / Lion d’or (Venise 1985) Cinémathèque

Banannefabrik

Road Movie, Europe Uccellacci e uccellini / Italie 1966 /  vostf / 89’ / De : Pier Paolo Pasolini / Avec : Totò, Ninetto Davoli, Femi Benussi Cinémathèque

18:30 Une résidence d’artiste peut en cacher une autre

Aujourd’hui, de plus en plus d’institutions proposent des résidences d’artiste. Derrière cette désignation se cachent pourtant des approches différentes. Le contexte local est le seul dénominateur commun à chaque programme, permettant ainsi à chaque artiste de trouver la résidence qui convient le mieux à sa pratique artistique. Les lieux d’art contemporain sont intéressés pour participer activement à la phase de création de l’œuvre dans le contexte local qui les concerne. Les artistes, quant à eux, cherchent de plus en plus à se libérer de leur ancrage géographique pour devenir nomades et se confronter temporairement à des environnements nouveaux.

Januar'12  city agenda luxembourg

ordinateur est la source qui émet vos chansons préférées, sans censure ni fil conducteur. Téléchargez vos 10 chansons préférées (mp3 ou m4a) sur www.mudam.lu/wishlist, ou envoyez un CD et nous les programmons durant les mercredis des mois de décembre et de janvier. Mudam

18:30 Italianamerican

20:30 Taxi Driver

Martin Scorsese USA 1976 / vostf / 113’ / c / De : Martin Scorsese / Avec : Robert De Niro, Jodie Foster, Harvey Keitel, Cybill Shepherd, Peter Boyle, Albert Brooks, Martin Scorsese / Palme d’or (Festival de Cannes 1976) Cinémathèque

18:30 Guilty as Sin

20:30 Sans toit ni loi

19:00 Le 3 du TROIS

18:30 Des oiseaux petits et gros

lundi monday

Citizen Lumet USA 1993 / vostf / 107’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Rebecca De Mornay, Don Johnson, Jack Warden Cinémathèque

Les intervenants sont tant des responsables d’institution proposant des programmes de résidence, que des artistes ayant à leur actif plusieurs résidences. En français. Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

21:30 JAZZ & SOUL TRIO

Le Jazz & Soul Trio est un savoureux mélange explosif de jazz basé sur des grooves aux accents plutôt soul-funk et latins. La chanteuse Salima Cherifi possède un feeling incroyable, une énergie et un timbre de voix peu communs, qui ne laissent pas le public indifférent. LiquID

04

Martin Scorsese USA 1974 / vostf / 48’ / c / De : Martin Scorsese / Avec : Catherine Scorsese, Charles Scorsese, Martin Scorsese American Boy: A Profile of Steven Prince USA 1978 / vostf / 55’ / c / De : Martin Scorsese / Avec : Steven Prince, Martin Scorsese, George Memmoli, Julia Cameron Cinémathèque

20:30 Q and A

Citizen Lumet USA 1990 / vo / 132’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Nick Nolte, Timothy Hutton, Armand Assante, Patrick O’Neal / D’après le roman d’Edwin Torres Cinémathèque

05 jeudi thursday

17:30 ORGAN AFTER WORK

mercredi wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM : Make a Wish

Pour les fêtes, faites-vous plaisir ! Durant cette période, les wednesdays@mudam deviennent votre wishlist. Tel un juke box, notre

18:30 Night Falls on Manhattan

Citizen Lumet USA 1997 / vostf / 113’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Andy Garcia, Richard Dreyfuss, Lena Olin, Ian Holm, James Gandolfini / D’après le roman "Tainted Evidence" de Robert Daley Cinémathèque

18:30 La croissance économique fait-elle le bonheur des gens ?

Dans notre société, l’argent et la consommation continuent à être considérés comme de puissants garants du bonheur. Au-delà du pur confort, la possession de biens de consommation confère un certain statut social. Une certaine classe de biens de consommation, appelés biens contextuels, est avant tout une marque de standing, elle permet une "distinction subtile". Pour pouvoir faire la démonstration de leur succès social, certains ont recours à des crédits et à des paiements échelonnés qui, dans des cas extrêmes, aboutissent au surendettement. En 2008, 41 % des ménages luxembourgeois avaient contracté un crédit à la consommation, 3 % avaient au moins 12 mois de retard de paiement. Ceux qui renoncent volontairement à la consommation, comme les religieuses d’un couvent, sont l’exception. Et leur attitude laisse nombre de leurs prochains perplexes. Tandis que le rêve de richesse et la peur du déclassement social tourmentent les sociétés occidentales, la pauvreté frappe une majorité écrasante de la population mondiale. Le fait que la prospérité des uns accélère la pauvreté des autres est incontesté. Les médias, les organisations œuvrant pour l’environnement et celles s’engageant pour les droits de l’homme offrent à chaque citoyen la possibilité d’apporter ses propres réponses à ces disparités. Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg

30 minutes de musique d’orgue avec Paul Kayser. Église Saint-Alphonse, Luxembourg

www.citymag.lu


agenda

Théâtre Danse / Opéra

20:00 Anne Frank

Die Jüdin Anne Frank hatte sich 1942 zwei Jahre in einem Hinterhaus in der Prinsengracht 263 mit sieben Mitbewohnern versteckt und dort ihrem Tagebuch alles anvertraut, was ein 13jähriges Mädchen während dieser Zeit erlebt und beschäftigt hat. Das Tagebuch der Anne Frank ist zu einem erstrangigen Dokument für den Völkermord an den Juden im 2. Weltkrieg, aber auch zu einem Symbol für den unerschütterlichen Überlebenswillen des Einzelnen geworden. Bis heute hat es nichts von seinem tiefen Humanismus und dem immer aktuellen Engagement für Toleranz und für die Bekämpfung jeder Art von Unterdrückung und Ausgrenzung verloren. Charles Mullers vielgespielte Inszenierung zeigt eine weiterentwickelte Fassung von Anne Franks Tagebuch mit der deutschluxemburgischen Schauspielerin Fabienne Elaine Hollwege als Anne. Text-, Raum-, Lichtgestaltung: Charles Muller. Textauswahl: Olivier Ortolani. Kostüm: Dagmar Weitze. Mit: Fabienne Hollwege. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 Exils

Musique classique Conférence

Musique actuelle Cinémathèque

J. Hendrix, Danny Briant, Tadg Galleran, Muddy Waters, Freddie King and many others... LiquID

06

20:00 lumi Exit07

20:00 Maurice Clement

vendredi friday

Ce récital risque fort de bousculer nos certitudes sur la musique ! Totalement improvisée suivant un processus intuitif, donc de nature

18:30 Design for Living

19:00 Résidence d’artiste : Danse 1

Gianfranco Celestino s’est laissé inspirer par toute une série de résidences artistiques, réalisées à des endroits différents. Chaque résidence est une expérience unique où les endroits, les situations et les personnes rencontrées provoquent des sensations, des pensées et des émotions qui nourrissent le vécu de l’artiste. Le projet se propose de traduire les impressions de ces voyages sous forme d’instants chorégraphiques, de captations d’images et de sons, de pensées et de réflexions écrites. Mierscher Kulturhaus MERSCH

21:30 HEAVY PETROL & THE GREYHOUND

This Blues’n’Rock Band do play blues infused rock with a modern edge; they also cover songs from well-known artists like Johnny Winter, Rory Gallagher, Joe Bonamassa, Calvin Russell,

Exposition Divers

perpétuellement changeante, cette musique est réfractaire à toute analyse, codification, saisie intellectuelle ou approche académique. Un premier son en engendre un second, un accord entraîne une planète harmonique en constante évolution, allant du classique à la musique contemporaine, de la musique du monde au jazz, en passant d’adagios d’une lenteur mystique à des pics d’une vitesse vertigineuse. Improviser, c’est voyager dans son esprit ; c’est livrer sa partition intérieure, au-delà de ses limites, au-delà des frontières entre les genres musicaux. CAPe ETTELBRUCK

Comedy Classics USA 1933 / vo / 90’ / De : Ernst Lubitsch / Avec : Fredric March, Gary Cooper, Miriam Hopkins / D’après la pièce de Noel Coward Cinémathèque

20:00 Ulrich Tukur und die Rhythmus Boys

"Musik für schwache Stunden" heißt das neue Album und Bühnenprogramm der eleganten Tanzkapelle um den bekannten Schauspieler. Haben Sie keine Angst vor schwachen Stunden! Mit Ulrich Tukur & Die Rhythmus Boys werden sie zu einem einzigartigen und unvergesslichen Erlebnis! Cube 521 MARNACH

muséeskaart

20:00 Anne Frank Road Movie, Europe France 2004 / vo / 104’ / c / De : Tony Gatlif / Avec : Romain Duris, Lubna Azabal, Leila Makhlouf / Prix de la mise en scène (Cannes 2004) Cinémathèque

Événement Jeune Public

39

La « muséeskaart » est un laissez-passer annuel valable à partir de la date d’achat. Elle permet de visiter librement les collections permanentes et les expositions temporaires dans les musées et centres d’art faisant partie du groupement « d’stater muséeën ». Adulte ...................................................................................................... Couple ..................................................................................................... Senior (> 60 ans) .......................................................................... Enseignant ..........................................................................................

50 EUR 75 EUR 35 EUR 35 EUR

Musées participants Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain • Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean (Mudam Luxembourg) • Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg • Musée national d’histoire et d’art • Musée national d’histoire naturelle - ‘natur musée’ • Villa Vauban Musée d’Art de la Ville de Luxembourg

cf. 05/01 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 1973

www.museeskaart.lu

Un projet de Massimo Furlan en français, avec surtitres en allemand et anglais. Avec Marc Augé, Anne Delahaye, Massimo Furlan, Bastien Gallet, Thomas Hempler, Serge Margel, Stéphane Vecchione. Mise en scène : Massimo Furlan. Dramaturgie : Claire de Ribaupierre. Scénographie : Antoine Friderici, Massimo Furlan & Thomas Hempler. Grand Théâtre

www.statermuseeen.lu

www.citymag.lu 02812_SM_ANN_104x152.indd 1

14/12/11 16:42


40

agenda

20:30 Filmreakter and Nisi Masa present: Young European Cinema Cinémathèque

07 samedi saturday

10:30 Schumann / Sigfridsson (F)

Erik Schumann, violon. Henri Sigfridsson, piano. Luisa Bevilacqua, Loopino. Max Fischbach, atelier musical. Martine Daniels-Marson, atelier bricolage. Edmond Oliveira, décors. Musique de Maurice Ravel, Claude Debussy et Camille Saint-Saëns. Philharmonie

13:00 Stage IMPROVISATION THéâTRALE pour débutants

Régulièrement, le Pôle Impro Luxembourg (POIL) asbl organise un stage d’initiation à l’improvisation théâtrale. Le stage a pour but de faire découvrir la préparation et les univers variés de l’improvisation théâtrale, et vous donner le goût d’en faire avec nous. Découvrir les principes de l’impro : introduction à l’impro, exercices de mise en conditions, pratique de l’impro. Amateurs débutants ou avertis, peu importe, de 16 à 77 ans. Aucune expérience théâtrale n’est requise. Durée : 4h. Langue : français. Tenue souple. Club Haus Am Becheler BERELDANGE

15:00 Hip Hip Hurrey! Say it with your words!

In this multilingual workshop the children will use all the languages they know. And the most important will be their artistic language! After a guided tour they will create a fancy and crazy alphabet. (EN/L/F/I, etc.). 6-12 ans. Durée : 2h. Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

15:00 DE PIERCHEN AN DE WOLLEF

De Pierchen a säi Grousspapp wunne beim Bësch. De Grousspapp warnt de Pierchen stänneg an den déiwe wëlle Bësch eranzegoen, well de Wollef – schlau wéi d’Nuecht – do seng Ronnen dréit. Enges gudde Moien spréngt de Pierchen iwwert den Zonk, verléisst säi geschütztent Haus a rennt poulriicht an de Bësch. Hie begéint senge Frënn, dem Villchen an der Int. Ass de Pierchen och prett dem Wollef ze begéinen, dee sech am Schiet vun de Beem verstoppt? 12 Museker vum OPL an den Dan Tanson zielen a spillen dem Sergei Prokofjew säi Klassiker.   CarréRotondes

16:30 Schumann / Sigfridsson (L) cf. 10h30 Philharmonie

17:00 DE PIERCHEN AN DE WOLLEF cf. 15h CarréRotondes

17:00 Concert de Nouvel An du ChŒur Robert Schuman

14:00 Schumann / Sigfridsson (F) cf. 10h30 Philharmonie

14:00 Les permanences de l’InfoLab − Les monographies Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

Direction : Martin Folz, David Reiland & Camille Kerger. Château de Vianden VIANDEN

18:00 Artistes en herbe

Le concert du Forum international de pédagogie musicale réunira les lauréats du concours 2010.

Januar'12  city agenda luxembourg

Au programme, la création d’une œuvre de l’un d’entre eux, Max Molling. Ils seront accompagnés par l’orchestre Estro Armonico sous la direction de Guy Goethals.   Abbaye de Neumünster

22:15 Gothic

14:00 Schumann /  Sigfridsson (L) cf. 07/01 Philharmonie

15:00 Das doppelte Lottchen

20:00 Harmonie Municipale Echternach Neijaouers-Concert 2012 Trifolion ECHTERNACH

20:00 Women in Love The Last Picture Show GB 1986 / vostf / 87’ / c / De : Ken Russell / Avec : Natasha Richardson, Gabriel Byrne, Julian Sands Cinémathèque

Sense and Sensibility GB 1969 / vostf / 129’ / c / De : Ken Russell / Avec : Alan Bates, Oliver Reed, Glenda Jackson / D’après le roman de D.H. Lawrence Cinémathèque

20:00 1973

cf. 06/01  Grand Théâtre

20:00 José Luis Barreto

José Luis Barreto & Tanguisimo. Une voix dansante, un bandonéon "arrabalero", une guitare gardélienne, des cordes passionnelles et la pulsation languissante d’un piano vous transportent au cœur même de Buenos Aires. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 IMPRO 4X4 – Luxembourg vs Le Havre

Deux équipes de quatre comédiens (jouteurs) se rencontrent pour créer des histoires inédites, uniques et éphémères devant vos yeux. Centre Prince Henri WALFERDANGE

08

dimanche sunday

Cinéma Paradiso Deutschland 1950 / deutsche Fassung / 105 Min. / Farbe / Von: Josef von Baky / Mit Isa und Jutta Günther, Antje Weisgerber / Nach dem Roman von Erich Kästner /  Empfohlen ab 8 Jahren Cinémathèque

10:30 Schumann / Sigfridsson (L)

15:00 DE PIERCHEN AN DE WOLLEF

11:00 DE PIERCHEN AN DE WOLLEF

16:00 Zesummen ass besser

cf. 07/01 Philharmonie

cf. 07/01 CarréRotondes

11:00 Concert de nouvel an

Œuvres e. a. d’A. Marinov, P. Nagel, J. Williams, J. Muller. Piano : Jean et Gary Muller. Percussion : Michel et Paul Mootz. Trompettes : Roman Zaremba et Pavel Nakhimovitch. Trombone : Marc Meyers. Tuba : Patrick Krysatis. Quête au profit de la fondation Kriibskrank Kanner. Conservatoire de la Ville de Luxembourg

cf. 07/01 CarréRotondes

Theater/Workshop/AusstellungPapiermarionetten erzählen eine humorvolle Geschichte über bestehende Vorurteile. So wie in dieser Geschichte sind wir alle immer wieder mit fremden Situationen und Vorurteilen konfrontiert. Wie gehen wir damit um? Nach dem Theaterstück lernen die Kinder in einem Workshop andere Kulturen in Form von Geschichten, Spielen und Liedern kennen. Außerdem präsentieren 4 Schulklassen in einer farbenfrohen Fotoausstellung ihre Begegnung mit Menschen aus

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers

www.citymag.lu


agenda

fremden Ländern. Theaterstück: 45 Minuten. Workshop: 45 Minuten. Alter: 8-12 Joer. (L) Mierscher Kulturhaus

16:00 Les concerts du CMNord

Concert de bienfaisance. Martin Elmquist & Joachim Kruithof, direction. Réservation obligatoire. CAPe ETTELBRUCK

16:00 Harmonie Municipale Echternach Neijaouers-Concert 2012 Trifolion ECHTERNACH

16:30 Schumann / Sigfridsson (L) cf. 07/01 Philharmonie

de fêtes au cœur de la ville. Joignezvous à un voyage nostalgique au premières décades du 20e siècle avec des mélodies rêveuses et des rythmes de valses séduisantes des compositrices luxembourgeoises Lou Koster et Helen Buchholtz, qui déjà dans les années 30 passionaient le public à travers des diffusions du tout jeune Radio Luxembourg.   Cercle Cité

17:00 Altbachisches Archiv – Cantus Cölln Rencontres Musicales de la Vallée de l’Alzette. Église de Walferdange WALFERDANGE

17:00 Concert

Centre sportif et culturel GREVENMACHER

17:00 Le non de Klara

17:00 Joan of Arc

Ciné XXL France 1999 / voangstf / 160’ / c / De : Luc Besson / c / Avec : Mila Jovovich, John Malkovich, Faye Dunaway Cinémathèque

17:00 Concert du Nouvel An au Cercle Cité

Klara revient d’Auschwitz en juillet 1945. C’est sa belle-sœur, Angélika, qui la retrouve à l’hôtel Lutétia. Dès son arrivée, Klara dit ne pas vouloir revoir sa fille, âgée de 3 ans, qui a été recueillie et élevée par Angélika. Pendant un mois, Klara va tenter de "mettre en mots". Angélika va recevoir cette parole et la retranscrire progressivement dans son journal. Comment, après Auschwitz, continuer à vivre ? Klara tient debout, marche et parle. Mais peut-elle être encore dans la vie ? Avec "Le non de Klara", Soazig Aaron interroge l’histoire des rescapés et surtout leur tentative de "réinsertion", de retour à la vie. Adaptation et mise en scène : Virginie Marouzé. Création sonore : Marco Marini. Création lumière et scénographie : Matthieu Ferry. Régie : Philippe Colin. Avec Coco Bernardis, Marie Cambois. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

19:00 HANS KLOK

L’orchestre de chambre luxembourgeois Estro Armonico sous la direction de Jonathan Kaell et le Cercle Cité vous invitent à leur concert de Nouvel An dans l’illustre salle

Hans Klok begann sich für das Zaubern zu interessieren, als er im Alter von zehn Jahren von seinem Großvater einen Zauberkasten als Spielzeug geschenkt bekam. Im Alter von 14 Jahren gewann er die European Youth Magician

Champion Trophy. 1992 erhielt er seine erste eigene Show, die in den Niederlanden bereits 170.000 Zuschauer anzog. Die Goldene Europa erhielt er im Jahre 2000 als bester Entertainer. Am 1. Juni 2007 hatte im Planet Hollywood-Resort die Show "The Beauty of Magic" Premiere, bei der auch Pamela Anderson als Assistentin auftritt. Er ist damit der erste niederländische Entertainer mit einer eigenen Show am Las Vegas Strip. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

09

20:00 Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern / Haselböck / Schmitt

lundi monday

Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern. Martin Haselböck, direction. Christian Schmitt, orgue. Franz Liszt: "Fantasie und Fuge über den Choral ‘Ad nos, ad salutarem undam’ S 259" (arr. Marcel Dupré). "Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen. Präludium nach Johann Sebastian Bach f-moll (fa mineur) S 179" (arr. Leó Weiner). Joseph Jongen: "Symphonie concertante pour orgue et orchestre op. 81". Philharmonie

18:30 Find Me Guilty

20:00 Exploration du Monde – La Wallonie

Avec Philippe Soreil pour guide, de rencontres en découvertes, laissez surgir la lumière, la vie, la force et les beautés de la Wallonie. À travers de nombreux témoignages au fil de l’eau, il va tenter de recomposer cette mosaïque qui fait des Wallons d’aujourd’hui les gardiens de leur terroir. Présentateur télé et radio depuis plus de 30 ans, Philippe Soreil a un commun dénominateur à travers tout ce qu’il a fait : la nature et l’homme. Producteur d’émissionsmagazines nature et réalisateur de documentaires animaliers, il est également auteur de livres animaliers et vice-président du Festival du Film Nature de Namur. Actuellement, il est chargé de relations du Parc Pairi Daïza et administrateur délégué d’Exploration du Monde. Conservatoire de la Ville de Luxembourg

20:30 Lola Montès

Université Populaire du Cinéma France-Allemagne 1955 /  vostang / 115’ / c / De : Max Ophuls / Avec : Martine Carol, Peter Ustinov, Anton Walbrook Cinémathèque

Citizen Lumet USA 2006 / vostf / 124’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Vin Diesel, Peter Dinklage, Ron Silver Cinémathèque

20:30 Western

19:00 Concert de nouvel an opderschmelz DUDELANGE

19:30 Au menu de l’actu

Les mots sont laissés au libre arbitre et à la mauvaise foi de Claude Frisoni qui malmène l’actualité pendant trois mauvais quarts d’heure. Abbaye de Neumünster

20:00 Les femmes savantes

Il est très étonnant que Molière, en 1662, après "L’École des Femmes" – où il plaide pour l’accès à l’éducation des jeunes filles –, pouvait écrire dix ans plus tard cette curieuse pièce-charge contre les femmes "savantes" ! Molière pensait-il réellement que les études ne convenaient pas au genre féminin ? Un Molière sexiste et misogyne ? Marja-Leena Junker a envie de jeter un autre regard sur cette comédie, un regard plein de tendresse pour ces femmes savantes : Philaminte, Bélise et Armande, qui osent quitter le rôle assigné aux femmes et s’élancent avec une folle énergie vers les sphères enivrantes de la science et du savoir. Mise en scène : Marja-Leena Junker. Costumes : Katharina Polheim. Avec Isabelle Bonillo, Alain Holtgen, Denis Jousselin, Christine Muller, Myriam Muller, Marion Poppenborg, Camille Rasera, Hervé Sogne.   Théâtre National du Luxembourg

20:00 Exploration du Monde – La Wallonie cf. 08/01 Conservatoire de la Ville de Luxembourg

www.citymag.lu

41

Road Movie, Europe France 1997 / vostang / 124’ / c / De : Manuel Poirier / Avec : Sergi Lopez, Sacha Bourdo, Elisabeth Vital / Prix du jury (Cannes 1997) Cinémathèque

10 mardi tuesday

14:30 Den Dëlpeshans

Une version adaptée par Peter Seligmann. Version luxembourgeoise traduite par Martine Schoellen. Andrea Gronemeyer, mise en scène. Beate Anton, direction musicale. Avec David Benito Garcia, Beate Anton. Théâtre pour jeunes à partir de 6 ans. Durée : 50 min. (L) CAPe ETTELBRUCK

n nt o r eve sur u o y it nts subm z vos eve e iv r net c Ins luri :o0.6/01 p . w ww n février Éditio

Januar'12  city agenda luxembourg


42

agenda

16:30 Den Dëlpeshans cf. 14h30 CAPe ETTELBRUCK

18:30 des oiseaux petits et gros

20:30 Serge Tonnar Legotrip

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

19:00 Konrad Adenauer, le Chancelier de l’Allemagne européenne

20:30 Mean Streets

cf. 03/01 Cinémathèque

20:00 Caveman

Ein MUSS für alle, die eine Beziehung führen, führten oder führen wollen! Haben Sie sich schon mal über Ihren Mann beim Fernsehen geärgert? Zappen ohne Ende, immer auf der Suche nach anderen Kanälen? Ihre Frau macht Sie wahnsinnig, weil Ihr Platz im gemeinsamen Kleiderschrank auf wundersame Weise ständig schrumpft? Und ihre Schuhsammlung das Schlafzimmer flutet? Ob Sie es glauben oder nicht, es liegt daran, dass ER früher jagte und SIE sammelte. Das ist jedenfalls die These der Kult-Comedy "Caveman" und acht Millionen begeisterte Zuschauer in aller Welt geben dem Autor Rob Becker Recht. Erleben Sie selbst, wie viel Neandertal in Ihrer Beziehung steckt! Bearbeitung: Kristian Bader. Titelrolle: Martin Luding.  Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Quatuor Capuçon

Renaud Capuçon, violon. Aki Saulière, violon. Béatrice Muthulet, alto. Gautier Capuçon, violoncelle. Wolfgang Rihm: "Fetzen (N° 1)" für Streichquartett. Robert Schumann: "Streichquartett N° 2 F-Dur (fa majeur) op. 41 N° 2". Franz Schubert: "Streichquartettsatz (Mouvement de quatuor) c-moll (ut mineur) D 703". Claude Debussy: "Quatuor à cordes en sol mineur (g-moll) op. 10". Philharmonie

20:00 Tag der Gnade

Neil Labute, Übersetzung von Frank Heibert. Ein singuläres Ereignis der Weltgeschichte kreuzt sich mit einem ganz persönlichen Schicksal: Das ist die Ausgangsbasis für Neil LaButes Stück. Mit Désirée Nosbusch, Roman Knika. Regie: Herbert Knaup. Théâtre des Capucins

20:00 Les femmes savantes

Martin Scorsese Ciné-conférence sur l’œuvre de Scorsese par Michel Cieutat /  en langue française / 40’ USA 1973 / vostf all / 110’ / c / De : Martin Scorsese / Avec : Harvey Keitel, Robert De Niro, Amy Robinson, David Proval, Richard Romanus, Robert Carradine, David Carradine Cinémathèque

21:30 VINCENT THEKAL TRIO

Vincent is a young jazz sax talent based between Metz and Bruxelles. We are happy to welcome him with his trio, surrounded by Daniele Cappucci on double bass and Armando Luongo on drums. A nice fresh project, those boys have had a chance to take up to the Jazz à Vienne Festival this year. LiquID

11

mercredi wednesday

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM : Make a Wish cf. 04/01 Mudam

18:30 Taxi Driver cf. 03/01 Cinémathèque

cf. 09/01 Théâtre National du Luxembourg

Januar'12  city agenda luxembourg

apparences toujours voilées, l’allure d’un homme qui marche, qui cherche, un ou deux visages, des expressions de la lumière et du feu. Et un écran d’eau, réceptacle de toutes les évocations scéniques, produit d’une technologie aussi originale que complexe. L’espace sonore fera aussi l’objet d’un traitement particulier créant des lieux de réverbération dissemblables, d’une grande intensité poétique. Musique et mise en scène : Pascal Dusapin. Électronique musicale & vidéo : Thierry Coduys. Avec Georg Nigl. Piano : Vanessa Wagner. Grand Théâtre

20:00 Les femmes savantes "Mon objectif est de rêver qu’un jour nous puissions applaudir les États-Unis de l’Europe." K.A. Heinz-Hermann Elting, ancien administrateur principal au Parlement européen, évoquera la haute figure du 1er chancelier de la RFA qui signera en 1963 le traité d’amitié franco-allemand de l’Élysée avec le général De Gaulle. Organisé à l’occasion du 60e anniversaire de la ratification par le Bundestag du traité instituant la CECA par le CCRN en collaboration avec e.a. les Amitiés italo-luxembourgeoises.   Abbaye de Neumünster

20:00 quartett

De Heiner Muller. Kasemattentheater

20:00 Caveman

cf. 10/01 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 O Mensch!

cf. 09/01 Théâtre National du Luxembourg

20:30 Serge Tonnar Legotrip

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20:30 A Stranger Among Us

Citizen Lumet USA 1992 / vo / 109’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Melanie Griffith, Eric Thal, John Pankow, James Gandolfini Cinémathèque

12 jeudi thursday

14:30 MUDAMINI WORKSHOPS Ça cartonne Gedichte von Friedrich Nietzsche. Spectacle en allemand avec surtitres en français et allemand. "O Mensch!", 27 pièces dont 4 interludes pour piano seul ; une promenade où se croisent des thèmes aussi différents que l’humanité, les hauteurs, la nuit, la mort, le désespoir, l’amour, le secret, Richard Wagner, la nature, le gai savoir, le tonneau de Diogène, la gloire, la lune. Scéniquement, un piano, un homme qui chante, des ombres, des contours, quelques

Mudam te propose un atelier en rapport avec l’exposition "I’ve dreamt about. Collection Mudam". De la conception à l’œuvre finie, tu découvriras le travail de Michael Ashkin en mettant la main à la pâte. Les ateliers te permettent d’aborder les clés de la création et de t’initier à différentes techniques tout en découvrant des œuvres d’art. 6-12 ans. Durée : 2h. (L/F/EN/D) Mudam

15:00 Nach e Kuerf voller Geschichten

Mam Betsy Dentzer: Erzielerin a Luc Hemmer. Erzieltheater mat Musek. Op Lëtzebuergesch. Dauer: 35 Min. E Kuerf aus Stréi, gefëllt mat deene gelungenste Zaubersaachen a... Geschichten vu klenge Wonner a groussen Zaubereien, gesammelt uechter d’ganz Welt. Kulturhaus Niederanven NIEDERANVEN

15:00 DE PIERCHEN AN DE WOLLEF cf. 07/01  CarréRotondes

17:30 ORGAN AFTER WORK cf. 05/01  Église Saint-Alphonse

18:30 Sans toit ni loi cf. 02/01 Cinémathèque

19:30 L’usage des mots dans le conflit israélo-palestinien

Depuis de nombreuses années, Denis Sieffert suit la couverture médiatique du conflit israélo-palestinien tant en Israël que dans nos pays. Denis Sieffert, en grand spécialiste de ce conflit, montre qu’un long travail a été accompli sur l’opinion israélienne et internationale pour "déshumaniser" les Palestiniens. Institut Saint-Jean

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers

www.citymag.lu


agenda

20:00 Ballet Royal de Flandre

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01  Théâtre National du Luxembourg

20:30 Si tu mourais

"Sleeping Beauty / La Belle au Bois Dormant". Ballet en 3 actes et un prologue de Piotr Ilitch Tchaïkovski d’après le conte de Charles Perrault. Après "Le Lac des cygnes"en mai 2010, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, sous la direction de Benjamin Pope, s’associe à nouveau aux danseurs du Ballet Royal de Flandre pour le bonheur des amoureux des grands ballets classiques et romantiques. Cette chorégraphie de Marcia Haydée propose tout ce que l’on peut attendre d’un grand classique : des prouesses spectaculaires de la part des danseurs ainsi que des décors et costumes flamboyants imaginés par le célèbre Chilien Pablo Nuñez. Chorégraphie : Marcia Haydée, d’après Marius Petipa. Direction musicale : Benjamin Pope. Image scénique et costumes : Pablo Nuñez. Orchestre Philharmonique du Luxembourg. Grand Théâtre

De Florian Zeller. Mise en scène : Fabienne Zimmer. Décor & costumes : Jeanny Kratochwil. Avec Caty Baccega, Colette Kieffer, Etienne Guillot et Franck Sasonoff. Un auteur à succès meurt. Sa femme, médecin, met de l’ordre dans ses papiers et s’interroge en lisant des fragments de sa dernière pièce dans laquelle un auteur succombe au charme d’une jeune comédienne. Fiction ou autobiographie ? Le doute s’installe, elle fouille le passé et entreprend une enquête fiévreuse. Elle veut savoir, mais le veut-elle vraiment ? TOL

20:30 Serge Tonnar Legotrip

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20:30 Alice Doesn’t Live Here Anymore

20:00 Soirée de musique de chambre

Ensemble instrumental de l’Université du Luxembourg. Johan S. Svendsen : "Rhapsodie norvégienne". R. Wagner : "Siegfried Idyll" (extrait). L. Bernstein : "Three Movements from Westside Story". Direction : Ivan Boumans. Classes de musique de chambre (cordes). Direction : Henri Foehr. Ensemble de clarinettes basses. Paul Harvey : "Barnstormer’s Rock pour sextette de clarinettes basses". Direction : Marcel Lallemang. Orchestre d’harmonie. M. Mussorgski : "Une nuit sur le mont chauve". Walter Civitareale : "Concerto humoristique". Josy Hamer : "Daiwelselter". Direction : Marc Meyers. Conservatoire de la Ville de Luxembourg

20:00 Veronika, der Lenz ist da

Berlin Comedian Harmonists. Holger Off, Ralf Steinhagen, tenor. Olaf Drauschke, Philipp Seibert, baritone. Wolfgang Höltzel, bass. Horst Maria Merz, piano. Philharmonie

www.citymag.lu

Martin Scorsese USA 1974 / vostf all / 112’ / c / De : Martin Scorsese / Avec : Ellen Burstyn, Kris Kristofferson, Harvey Keitel, Diane Ladd, Jodie Foster, Martin Scorsese Cinémathèque

13 vendredi friday

12:30 Guitare et chants du Brésil

Ce concert vous transportera dans le Brésil colonial et minier des 18e et 19e siècles. Au programme

figure le CD "Estrada Real de Villa Rica" du Brésilien Celso Adolfo, interprété par Tattà Spalla et Sergio Tordini, à deux guitares. Cercle Cité

18:30 The Full Monty

Comedy Classics GB 1997 / vostf / 92’ / c / De : Peter Cattaneo / Avec : Robert Carlyle, Mark Addy, Steve Huison  Cinémathèque

19:00 Les Mélomanes à la Villa

Ce programme s’adresse à tous ceux qui aiment commencer leur week-end dans une ambiance détendue en écoutant de la musique. Un vendredi tous les deux mois, la Villa accueillera un hôte spécial qui vous fera découvrir sa playlist de musique classique. Pour vous faire vivre une nouvelle expérience, la musique sera retransmise dans toutes les salles du musée, tandis qu’un apéro-dîner vous attend à l’accueil du bâtiment où vous pourrez discuter avec l’hôte de la soirée, Marc Meyers, directeur du Conservatoire de la Ville de Luxembourg. Villa Vauban

43

19:30 MASSOT et JOUCLA

En ces temps modernes, deux hommes, Manu Joucla et Eric Massot, ont décidé de s’engager ! Contre la misère sexuelle, contre l’écologie, pour la solitude des vieilles personnes... Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 quartett

De Heiner Muller. Kasemattentheater


44

agenda

20:00 Ballet Royal de Flandre cf. 12/01 Grand Théâtre

20:00 10 Jahre Musical Magics – Das Jubiläum

Ein außergewöhnliches LiveShow-Konzept, das nicht allein mit herausragenden Gesangssolisten, Darstellern und Tänzern überzeugt, sondern auch in Sachen Requisite, Ton und Licht keine Kompromisse macht. Für den Zuschauer bedeutet dies, sich treiben zu lassen, begleitet von einem großen Live-Orchester, fantastische gesangliche und mimische Darbietungen zu genießen und dabei zu sein, wenn die verschiedensten Musical-Schauplätze nicht zuletzt dank einer Vielzahl glamouröser, authentischer Kostüme und phantasievoller Kulissen zum Leben erwachen.   Conservatoire de la Ville de Luxembourg

20:00 Jesus Christ Superstar

Cette année, au cœur de la programmation de l’Harmonie Gemeng Mamer, nous retrouvons l’opéra rock "Jesus Christ Superstar" d’Andrew Lloyd Webber. Laissezvous entraîner dans l’univers de cette comédie musicale interprétée par 60 musiciens et quelque 100 chanteurs et danseurs, qui, du point de vue du jeune disciple Judas Iscariote, retrace les sept derniers jours de la vie du Christ. Jésus de Nazareth, autoproclamé fils de Dieu, provoque des remous à Jérusalem qui, à cette époque, fait partie de l’Empire romain. Les Juifs oppressés voient en lui un sauveur potentiel et en font une "Superstar". Judas, l’ancien ami de Jésus, remarque que ce mouvement tend à évoluer en un vrai culte de la personnalité. Après quelques hésitations, il est prêt à trahir son ami. Directeur musical : Marco Battistella. Mise en scène : Marco Battistella & Serge Schonckert. Assistance à la mise en scène : Susy Lentz. Décor et costumes : Anouk Schiltz. Chorégraphie : Maria D’Angelo (CML). Direction de chœur : Camille Kerger & Stephany Ortega (INECC). En anglais. Kinneksbond MAMER

20:00 BLACK STONE RAIDERS

Jean-Paul Bourelly, digne héritier de Jimi Hendrix, s’est joint à deux amis pour former les Black Stone Raiders : l’extraordinaire bassiste Darryl Jones (Miles Davis, Sting, Peter Gabriel et Rolling Stones) et Will Calhoun, le mythique batteur du groupe Living Colour. Trois grands musiciens se sont associés pour un vrai Power Trio, rock et funky. opderschmelz DUDELANGE

20:00 Silent Movie Music Company / Lubitsch

Adrian Mears, trombone. Mike Schweizer, saxophone. Frank Bockius, drums. Günter A. Buchwald, piano, violon, alto. Film: "Romeo und Julia im Schnee" (Roméo et Juliette dans la neige) (1920). Ernst Lubitsch, réalisation. Hanns Kräly, Ernst Lubitsch, script. Lotte Neumann, Gustav von Wangenheim, Jakob Tiedke, etc. : acteurs. Günter A. Buchwald, musique (1994/2012). Film: "Die Puppe" (La Poupée) (1919). Ernst Lubitsch, réalisation. Hanns Kräly, Ernst Lubitsch, script (d’après E.T.A. Hoffmann). Ossi Oswalda, Hermann Thing, Victor Janson, etc. : acteurs. Günter A. Buchwald, musique (1985/2012). En collaboration avec la Cinémathèque. Philharmonie

20:00 Lecture : Culture et mémoire – la Shoah

Mise en voix des textes sur la Shoah, par des lycéens eschois, accompagnés de musiciens du conservatoire. Cette manifestation fait partie d’un projet commun de toutes les institutions culturelles et lycées eschois (Théâtre d’Esch, Centre culturel Kulturfabrik, Bibliothèque, Conservatoire et Musée national de la Résistance). Musée national de la Résistance ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01 Théâtre National du Luxembourg

Januar'12  city agenda luxembourg

20:30 A Brief History of Time

Arthouse Classics GB 1992 / vo / 78’ / c / De : Errol Morris / Avec : Stephen Hawking, Isorel Hawking, Powney Derek e.a. /  Musique de Philip Glass /  D’après le livre homonyme de Stephen Hawking Cinémathèque

20:30 Si tu mourais cf. 12/01 TOL

14 samedi saturday

11:00 La Fabrique musicale (F)

Comment sonne une clarinettefusée à trois étages ? Calefax Reed Quintet : Oliver Boekhoorn (hautbois), Ivar Berix (clarinette), Raaf Hekkema (saxophone), Jelte Althuis (clarinette basse), Alban Wesly (basson). Annechien Koerselman : scénario, mise en scène. Oda Buijs : mise en scène. Zita Winnubst : costumes. Joris Speelman : décors. Désirée van Gelderen : lumières. Philharmonie

ration des thèmes choisis, recherche de mouvements dans l’imaginaire individuel et collectif. Deuxième partie : création de petites saynètes dansées en combinant les différents thèmes exploités. L’apport d’outils tels que des voiles, des ballons... permettra aux enfants de puiser au maximum dans leur imaginaire. Ce stage permettra aux enfants d’explorer la richesse de leur propre univers gestuel, ainsi que de puiser et s’enrichir de celui des autres. Danse ludique et créative autour des saisons avec Nathalie Fontana. 6-8 ans : atelier parents-enfants. Durée : 1h30. TROIS C-L

14:30 LES SAMEDIS DE L’ART POUR LES ENFANTS

Cycle d’ateliers pédagogiques sur l’art contemporain. Les cours, en langue italienne, sont animés par Camilla Cuppini, diplômée en lettres modernes et spécialisée en art contemporain. 7-12 ans. Istituto Italiano di Cultura

Sense and Sensibility USA 1940 / vostf / 97’ / De : Ernst Lubitsch / Avec : James Stewart, Margaret Sullivan, Frank Morgan Cinémathèque

20:00 Jesus Christ Superstar cf. 13/01 Kinneksbond MAMER

20:00 winter clubbing part VI Luxexpo

15:00 La Fabrique musicale (F) cf. 11h Philharmonie

16:00 Tanzwerkstatt

cf. 14h 9-12 ans : atelier enfants seuls. TROIS C-L

17:00 La Fabrique musicale (D) cf. 11h Philharmonie

19:30 MASSOT et JOUCLA cf. 13/01 Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Soirées de danse

14:00 Tanzwerkstatt

Sur la base d’un jeu inspiré par les saisons et les éléments, les enfants devront explorer l’univers de la danse créative en découvrant la richesse de l’improvisation guidée. Le stage se déroulera en 2 parties. La première : échauffement et explo-

20:00 The Shop Around the Corner

Par les classes du Conservatoire de Musique d’Esch/Alzette. Chorégraphies : Natalia Ipatova, Nathalie Moyen, Danièle Pater.   Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 The Tiger Lillies

Sebastiano Toma, mise en scène. Sophia Spyratou, chorégraphie. Clare Bracewell, costumes. The Tiger Lillies : Martyn Jacques, lyrics, accordéon et chant. Adrian Huge, percussions. Adrian Stout, contrebasse et chant. "Freakshow" est un authentique spectacle de variété à la mode du temps passé ! Dans une ambiance de foire, le public découvre de nombreuses "curiosités" : la femme aux trois cœurs, le géant aux six bras, la femme-serpent, mais aussi des nains et des anges trapézistes... La musique originale du trio anglais The Tiger Lillies offre des thèmes tantôt mélancoliques et obscurs, tantôt bouffons et gais, à la fois dignes des vaudevilles des siècles derniers et des interprétations de Kurt Weill ou des premières œuvres de Tom Waits. CAPe ETTELBRUCK

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers

www.citymag.lu


agenda

20:00 Der Gott des Gemetzels

Seit ihrem Stück "Kunst" ist Yasmina Reza die weltweit meistgespielte Theaterautorin und wurde bereits zweimal mit dem Prix Molière ausgezeichnet. Ihre Stücke mit dem unverwechselbar doppelbödigen Dialog-Schlagabtausch machten sie zur weltweit meistgespielten Spezialistin für Paarkonflikte. Mit diabolischem Humor und erbarmungsloser Treffsicherheit spießt Yasmina Reza die moderne bürgerliche Gesellschaft auf. Regie: Bernd Mottl. Es spielen: Jacqueline Macaulay, Anna Stieblich, Adnan Maral, Hans-Werner Meyer. Cube 521 MARNACH

20:00 Tag der Gnade

cf. 10/01 Théâtre des Capucins

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre National du Luxembourg

20:30 Real Time Spinners

15

dimanche sunday

11:00 La Fabrique musiCale (D) cf. 14/01 Philharmonie

11:15 Improvisation: Jazz meets Classic Enseignants sur scène. Trifolion ECHTERNACH

14:30 Woll fierwen

Atelier dans le cadre de l’exposition "Haut en couleurs". Natur Musée

Devenue adulte, la jeune femme se remémore les longs moments qu’elle a passés à l’hôpital, lieu insolite où tout est blanc, et le jour où Madame Isis, son extravagante infirmière, lui a offert "un Géant", grand bonhomme de tissu, qui deviendra son compagnon de jeu grâce auquel elle entreverra sa guérison. Une histoire sensible où l’imaginaire, la capacité d’invention et le lien de tendresse sont de puissants et formidables remèdes. "Mon Géant", bien que résolument théâtral, laisse un champ important aux images, à la marionnette et au travail sonore, donnant ainsi une légèreté à un thème apparemment grave.   CarréRotondes

16:00 Jazz-Trio DemuthWildgen-Reis

17:00 Judgment at Nuremberg

15:00 Kiriku und die Zauberin

Both a techno DJ as well as a classical violin player did find their space on stage with Tobias Braun – aka Whale Vs Elephant who grew up in south-western Germany. Tobias who plays as well guitar as synths, xylophone or violon is mostly influenced by the German and Icelandic indietronic-scenes and is using all his skills on stage to produce original sound textures and layers to their songs. Ben Andrews will follow their set with a nice blend of music for a very original set. LiquID

Ciné XXL USA 1961 / vostf / 178’ / De : Stanley Kramer / Avec : Spencer Tracy, Burt Lancaster, Richard Widmark Cinémathèque

17:00 La Fabrique musicale (D) cf. 14/01 Philharmonie

15:00 La Fabrique musicale (D)

17:00 Jesus Christ Superstar

cf. 14/01 Philharmonie

cf. 13/01 Kinneksbond MAMER

15:00 MON GÉANT

17:00 CONCERT DE GALA

Centre sportif et culturel GREVENMACHER

Jeanne rêvait de devenir danseuse professionnelle, mais à 7 ans, elle fut renversée par une voiture...

www.citymag.lu

Pavel Vranicky : "quatuor n° 23/3 en la majeur". Johny Fritz : "quatuor à cordes". Franz Schubert : "quintette à cordes D.956". Château de Bourglinster BOURGLINSTER

20:30 L’évangile selon St Mathieu

17:00 Sérgio Tordini e Tatta Spalla

Tatta Spalla présentera son nouveau CD de Bossa Nova "Aqui, Ali, Ai" où l’on pourra retrouver ses propres compositions, ainsi que celles de Joao Gilberto, de Antonio Carlos Jobim et de Henri Salvador. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

cf. 09/01 Théâtre National du Luxembourg

22:00 Le dernier combat

22:00 WHALE VS ELEPHANT & BEN ANDREWS

cf. 14/01  Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

17:00 Les femmes savantes

Cinéma Paradiso Frankreich-Luxemburg 1998 /  deutsche Fassung / 75 Min. /  Farbe / Zeichentrickfilm von Michel Ocelot / Empfohlen ab 6 Jahren / Remerciements à Paul Thiltges Distributions Cinémathèque

20:00 Soirées de danse

Centre culturel beim Nëssert BERGEM

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

The Last Picture Show France 1983 / vo / 95’ / De : Luc Besson / Avec : Pierre Jolivet, Jean Reno, Jean Bouise Cinémathèque

17:00 Kapralova Quartet

45

Université Populaire du Cinéma Italie 1964 / vf / 132’ / c / De : Pier Paolo Pasolini / Avec : Enrique Irazoqui, Margherita Caruso, Susanna Pasolini Cinémathèque

16 lundi monday

17:00 Bats l’enfance

08:00 24H ELECTRO FOR KIDS Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Ce texte magnifique frôle nos blessures les plus enfouies... Une mère et sa fille s’affrontent dans un huis clos terrible dont la violence est adoucie par les mélopées d’une contrebasse solo et la lumineuse musique de Mozart. Coups de sang, coups de cœur, coups de gueule, coups d’archet... Tous les coups sont permis. Mais, ici, chacun joue avec sa vie. Création : Adeline Picault. Mise en scène : Serge Barbuscia. Acteurs : Emmanuelle Brunschwig, Pauline Jambet. Contrebasse : Eugénio Romano. Mierscher Kulturhaus MERSCH

t on even ur r u it yo nts s subm z vos eve e t iv Inscr rio.n/0e1 u l p . wwwn février : 06 Éditio

Januar'12  city agenda luxembourg


46

agenda

11:00 The Great Gatsby

Nick Carraway, a young man from Minnesota, moves to New York in the summer of 1922, and gradually becomes friends with a mysterious man named Jay Gatsby, who lives in a gigantic Gothic mansion and throws extravagant parties. Nick is drawn into a world of new money, decadence and deception. He discovers that Gatsby is in love with Daisy Buchanan, a rich cousin who is already married but who, when re-united with Gatsby, decides to leave her husband. Tragedy inevitably follows. A car crashes, a secret lover of Daisy’s husband is killed and Gatsby is eventually murdered because he is assumed to have driven the car. Nick observes all the characters as they play out their own tragedy, driven by cynicism and selfishness. Yet he admires Gatsby right to the end, because Gatsby’s motives are driven by love and hope, rather than greed. Filled with live and evocative jazz music from the twenties, this production recreates the glitz and decadence of the period. Abbaye de Neumünster

18:30 Q and A

Citizen Lumet USA 1990 / vo / 132’ / c / De : Sidney Lumet / Avec : Nick Nolte, Timothy Hutton, Armand Assante, Patrick O’Neal / D’après le roman de Edwin Torres Cinémathèque

19:30 The Great Gatsby cf. 11h Abbaye de Neumünster

20:00 Rencontres SEL A-III

20:00 Tag der Gnade

cf. 10/01 Théâtre des Capucins

20:00 Alonzo King Lines Ballet

21:00 Italianamerican cf. 04/01 Cinémathèque

17 mardi tuesday

10:15 ET BLANCHE AUSSI

Cette princesse à l’âme immaculée est un modèle de perfection ! Bien au chaud à l’abri dans son palais, elle ignore tout du monde, mais il lui arrive évidemment de rêver… Alors naissent les premiers fantasmes, une porte s’entrouvre sur le doute, des émotions violentes émergent. Comment s’étonner alors que la voix s’échappe, le corps déraille et que, sous la poussée des éléments, le palais finisse par exploser ? Ce conte de fées moderne dépasse la métaphore de l’adolescence puisque tout au long de notre vie, nous sommes confrontés à de multiples changements. Aux frontières entre théâtre et chorégraphie, "Et blanche aussi" emprunte le décor connu du conte et son style enchanteur pour mieux parler d’une révolution. Progressivement, la vie immuable et parfaite de la princesse va s’effriter, et Blanche passera de la pureté à l’impureté en se confrontant au monde. CarréRotondes

11:00 The Great Gatsby cf. 16/01 Abbaye de Neumünster

15:00 Freedefeier Chimie V

Alban Gerhardt, violoncelle. Solistes Européens, Luxembourg. Christoph König, direction. Gabriel Fauré : "Masques et Bergamasques op.112". Camille Saint-Saëns : "Concerto pour violoncelle n°1 en la mineur op.33". Arthur Honegger : "Concerto pour violoncelle et orchestre". Œuvre-surprise.  Philharmonie

18:30 MARDIS DE L’ART : Robots sexués, et après ?

An dësem Atelier entdecke mir all d’Geheimnisser vun der Chimie, déi hanner de Wonnerkäerzen an dem Freedefeier stiechen. Mir wäerten eis eege Wonnerkäerz an ee klenge Feierwierkskierper maachen. Natur Musée

18:30 Mean Streets cf. 10/01 Cinémathèque

Januar'12  city agenda luxembourg

© Paul Granjon : Machine à battement de cœur, 2006

Les installations et performances de Paul Granjon soulèvent des questions liées à ce qu’il nomme la co-évolution de l’humain et de la machine. Son travail s’inspire, d’une part, des progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle, et, d’autre part, d’une observation attentive de l’usage quotidien de technologies sophistiquées dans les sociétés contemporaines. Ses machines véhiculent, d’une façon tendant souvent vers l’absurde, des questions sur la dépendance technologique et le futur de l’humanité. Les Robots sexués furent exposés pour la première fois lors de la Biennale di Venezia en 2005. Paul Granjon a depuis diversifié sa pratique artistique et a construit de nombreux robots et autres machines. Il présentera une sélection des travaux réalisés depuis 2007 ainsi que ses réflexions sur quelques récents développements techno-scientifiques. En français. Mudam

19:30 MUDAM AKADEMIE I : 04. Bauhaus, Constructivisme, De Stijl

Le courant constructiviste en Russie, en Allemagne et en Hollande. Pourquoi un monochrome est-il une œuvre d’art ? Pourquoi un tas de terreau est exposé dans un musée ? Qu’est ce qu’une performance artistique ? Mudam Akademie I (débutants) analyse le siècle dernier par décennie en traitant les différents courants artistiques et leur contexte social. Pas de connaissances préalables requises. En luxembourgeois. opderschmelz DUDELANGE

19:30 The Great Gatsby cf. 16/01 Abbaye de Neumünster

"Réfraction", la collaboration du pianiste Jason Moran avec Lines Ballet, marque la première composition de celui-ci pour la danse. Chorégraphie : Alonzo King. Musique : Jason Moran. Conception lumières : Axel Morgenthaler. Conception costumes : Robert Rosenwasser. Fabrication costumes : Joan Raymond Rasa. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 quartett

Leino, bass harmonica. Musique folk finlandaise, tango, blues, Chopin, etc. le quatuor d’harmonica d’Helsinki est un remake moderne des ensembles d’harmonica finlandais des années 1950 et 1960. Philharmonie

20:00 Tag der Gnade

cf. 10/01  Théâtre des Capucins

20:30 Mem

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20:30 Ciné-débat : Le cinéma de la Révolution du Jasmin – Fallega 2011

De Heiner Muller. Kasemattentheater

20:00 What a time!

Concert ActArt. 100 années de musique allemande pour saxophone, violon et piano (1888 à 1988). R. Strauss : "Sonate pour violon et piano op.18A". Busch : "Suite pour violon et saxophone". P. Hindemith : Konzertstück pour 2 saxophones et piano. E. Schulhoff : "Hot-Sonate pour saxophone et piano". W. Heider : "Sax !" pour saxophone seul. M. Riessler : "What a time!" pour 2 saxophones, violon et piano. Interprètes : Michel Abreu Lopes (piano), Anaïs Lorentz (saxophone), Aude Miller (violon), Kim Scheiden (saxophone). Ce concert a comme idée de faire découvrir à l’auditeur la grande et rapide évolution des œuvres de musique allemande se situant avant, entre et après les deux guerres mondiales. Il s’agit de cerner les différents styles d’une musique fortement imprégnée par ce contexte historique émouvant qui ébranla le monde et marqua profondément et à jamais l’histoire, la culture et bien sûr la musique européenne. Conservatoire de la Ville de Luxembourg

20:00 Sväng

Eero Turkka, chromatic and diatonic harmonicas. Eero Grundström, chromatic and diatonic harmonicas. Jouko Kyhälä, Harmonetta, chromatic and diatonic harmonicas. Pasi

Tunisie 2011 / vostf / 52’ / c / Documentaire de Rafik Omrani Débat à l’issue du film. À l’occasion du premier anniversaire de la Révolution du Jasmin. Dans le cadre de la Semaine culturelle tunisienne au Luxembourg. Cinémathèque

21:30 CHRISTIAN MARIOTTO’S BROADWAY BAND

The Broadway band is revisiting Broadway musical standards for fun... LiquID

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers

www.citymag.lu


agenda

18

mercredi wednesday

Saville has over 30 years experience of leading teams in the UK. She is an ICF coach and founder member of the John Maxwell Team.   Hôtel Sofitel Kirchberg

20:00 Akram Khan Company

13:00 SCÈNES À DEUX

17:30 ORGAN AFTER WORK cf. 05/01 Église Saint-Alphonse

18:30 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

18:30 Western

cf. 09/01 Cinémathèque

Premier tour du concours "Scènes à deux".    CarréRotondes

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM : Make a Wish cf. 04/01 Mudam

18:30 Alice Doesn’t Live Here Anymore cf. 12/01 Cinémathèque

19:00 Kann Reisen nachhaltig sein?

© HvN

Im Januar pilgern etwa 20.000 Luxemburger auf die Vakanzefoire: doch kann Reisen nachhaltig sein? Die Tourismusindustrie erwirtschaftet etwa 10 % des weltweiten Bruttosozialproduktes, Tendenz steigend. Wegen vieler negativer Konsequenzen steht das Reisen allerdings in der Kritik: die Fliegerei erhöht durch den C02-Ausstoß das Weltklima und die Tourismuskonzerne investieren ohne Rücksicht auf die heimischen Einwohner und die Natur. Das nachhaltige Reisen, also der ökologisch, sozial und kulturell gerechte Tourismus bietet Alternativen. Referent: Rolf Spittler, Dipl.-Geogr. und Tourismusberater.  d’Haus vun der Natur asbl KOCKELSCHEUER

19:30 Conférence The Network

John Maxwell is an internationally recognized leadership expert who has sold over 20m books. His organizations have trained more than 5 million leaders worldwide. Jill

www.citymag.lu

"Desh" (solo). Création en septembre 2011 au Curve Theatre (Leicester). Depuis bien des saisons, Akram Khan et sa compagnie sont des habitués du Grand Théâtre, aussi bien avec des duos plus intimistes qu’avec des projets d’envergure. Cette fois-ci, il nous revient avec un solo en hommage à son pays natal, le Bangladesh. Il y explore l’idée de ces transformations qui modifient autant le corps que le paysage, l’identité et la mémoire, en partant des métamorphoses cycliques et extrêmes que connaissent les paysages d’un Bangladesh soumis à la puissance extrême de l’eau, et des inépuisables richesses de la volonté et de la force dont font preuve les gens ordinaires partout dans le monde. Pour ce projet très personnel, Akram Khan s’est entouré d’une équipe lauréate de nombreux prix : le décor et les costumes ont été créés par Tip Yip, la lumière est signée Michael Hulls ; quant à Jocelyn Pook, il est le compositeur de la musique. Grand Théâtre

20:30 Mem

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20:30 Guilty as Sin cf. 02/01 Cinémathèque

19 jeudi thursday

14:30 MUDAMINI WORKSHOPS Ça cartonne cf. 12/01 Mudam

18:30 MUDAM AKADEMIE I : 04. Bauhaus, Constructivisme, De Stijl cf. 17/01. En français. Mudam

20:00 Aladdin

Pirates Productions’ next show is a traditional British pantomime based on the story of Aladdin. Directed by Steve Preston. The most important thing to remember about pantomime is that it has nothing to do with mime: pantomimes are musical comedies where the cast speak and sing. It includes slapstick humour and jokes often re-written to refer to current news and events and/or well-known personalities in the community. Château de Bettembourg BETTEMBOURG

20:00 elauter Poppenetti

Et spillen: Monique Melsen, Marcel Heintz, Al Ginter, Karin Seywert. Texter: Rol Gelhausen, Jhemp Hoscheit, Al Ginter, Claudine Muno, Lucien Czuga. Musek: Paul Dahm a Camille Nanquette. Regie: Guy Geimer. Technik : Marc Georges. Dekoren: Anouk

Schiltz. Kostümer: Sylvie Hamus a Cristina Kneip. Abbaye de Neumünster

20:00 tag der gnade cf. 10/01   Théâtre Municipal Esch-sur-alzette

20:00 quartett

De Heiner Muller. Kasemattentheater

20:00 Winterreise ActArt Konzert. Konzert im Rahmen der Ausstellung "Joseph Probst – 100e anniversaire". F. Schubert: "Winterreise". H. Wolf: "Möricke-Lieder". Interpreten: Marc Dostert (Tenor), Marie-Reine NimaxWeirig (Soprano), W. Civitareale (Klavier), Georg Weege (Klavier). Cercle Cité

Agenda AppeAl To organisers and producers

To ensure your event is published in City Agenda, register it with the Greater Regions’ cultural portal (“Pro” section):

www.plurio.net Before the indicated deadlines

Deadlines february edition:

06/01

march edition:

06/02 april edition:

05/03

47


48

agenda

20:30 Who’s That Knocking at my Door?

Martin Scorsese USA 1969 / vostf / 90’ / nb / De : Martin Scorsese / Avec : Harvey Keitel, Zina Bethune, Lennard Kuras, Catherine Scorsese, Martin Scorsese Avant-programme : les premiers courts métrages What’s a Nice Little Girl Like You Doing in a Place Like This? USA 1963 / vo / 9’ / nb / De : Martin Scorsese / Avec : Zeph Michaelis, Mimi Stark, Sarah Braveman, Martin Scorsese It’s Not Just You Murray USA 1964 / vo / 15’ / c / De : Martin Scorsese / Avec : Ira Rubin, San De Fazio, Andrea Martin, Catherine Scorsese The Big Shave USA 1967 / sans paroles / 6’ / c /  De : Martin Scorsese / Avec : Peter Bernuth Cinémathèque

20:30 DEAR READER

The South African artist, Cherilyn MacNeil (singer, compositor and songwriter) will come to Luxembourg with a new album full of charm. With a voice comparable to Kate Bush, she will surprise you and bring you closer to her world of pop and folk pleasure. In a happy but fanatic melancholy, Cherilyn will expose her view of life, her conclusion about our lack of control of life and our separation with the rest of the animal’s reign. She will sing you her research about animals and humans; show you our differences and similarities to conclude that her idealistic animals are the humans. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 Si tu mourais cf. 12/01 TOL

20 vendredi friday

12:30 Orchestre de chambre du Luxembourg Les Musiciens

Au cours de ce concert de midi, plongez dans l’univers de l’orchestre de chambre Les Musiciens. Depuis 2002, Nicolas Brochot (Paris), directeur musical des Ballets de Monte-Carlo, assure la direction de l’orchestre. Leur répertoire est axé sur les œuvres du 18e siècle sans pour autant négliger les œuvres romantiques ou modernes, ni surtout les œuvres des compositeurs contemporains luxembourgeois, dont ils ont assuré de nombreuses créations. Église protestante de Luxembourg

18:00 La folie des orchidées

La première moitié du 19e siècle était propice à l’introduction des orchidées tropicales en Europe ainsi qu’au développement de leur culture au sein des jardins botaniques. L’aspect inhabituel de ces plantes exotiques a rapidement eu la faveur de riches collectionneurs avertis. Jean-Pierre Pescatore s’est inscrit dans cette orchidomanie naissante et, grâce à un réseau d’orchidophiles reconnus, a constitué à partir de 1845 une des collections les plus célèbres de son temps. Pascal Sauvêtre, adjoint au chef des serres du Jardin du Luxembourg à Paris, vous fera découvrir l’histoire de la collection d’orchidées de Jean-Pierre Pescatore dans son contexte socio-historique. Villa Vauban

18:30 Shampoo

21:30 BLUFROG

After electrified beginnings, Blufrog made the choice to go back to the roots of the blues with an acoustic approach. LiquID Comedy Classics USA 1975 / vo / 108’ / c / De : Hal Ashby / Avec : Warren Beatty, Julie Christie, Goldie Hawn Cinémathèque

Januar'12  city agenda luxembourg

19:30 MASSOT et JOUCLA cf. 13/01 Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Companyia JORDI BERTRAN

20:30 Si tu mourais cf. 12/01 TOL

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

20:00 elauter Poppenetti cf. 19/01 Abbaye de Neumünster

20:00 Akram Khan & Nitin Sawhney "Confluence" by Akram Khan & Nitin Sawhney with 5 dancers & 6 musicians. Grand Théâtre

20:00 United Instruments of Lucilin / Reiland / Deforce

United Instruments of Lucilin. David Reiland, direction. Arne Deforce, violoncelle. Georges Aperghis: "Bloody Luna" pour ensemble. Peter Eötvös: "Psy pour flûte, violoncelle et piano". Marcel Reuter: "Infra la neve" pour violon et piano. Peter Eötvös: "Korrespondenz. Szenen für Streichquartett". Iannis Xenakis: "Epicycle" pour violoncelle et 12 musiciens. Philharmonie

20:00 Grande soirée africaine

Venez dîner et danser au profit des partenaires de SOS Faim qui travaillent pour que les plus pauvres puissent produire de quoi se nourrir eux-mêmes. Église décanale Saint-Joseph ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 ONE NIGHT OF QUEEN

L’hommage rendu à Queen le plus authentique et le plus impressionnant qui ait jamais été présenté sur scène. Ce fascinant spectacle à la gloire de l’icône Freddie Mercury, dans une scénographie au plus près des tournées de Queen de 1980 à 1986, repose sur les épaules de Gary Mullen. Véritable sosie vocal et physique de Freddie Mercury, de l’aveu même de Brian May (le guitariste de Queen), il réussit l’incroyable pari de ressusciter la magie, la force et la virtuosité du chanteur.   Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

Kang / Grand Prix au Festival de Cannes, 2004 Cinémathèque

De simples lettres prennent vie sur scène et deviennent des histoires magnifiques, touchantes ou drôles grâce au savoir-faire magistral de la Companyia Jordi Bertran. "Poèmes Visuals" commence par un acteur / musicien représentant un poète. À travers sa guitare et ses chansons naît un rapport familier avec les lettres qui donnent naissance à un univers empreint de personnalités propres, de chorégraphies, d’humour et de drame. Le public découvre que les lettres sont utilisées pour créer de la poésie sans composer des mots et créent, ce faisant, un doux monde d’une étourdissante simplicité. Jordi Bertran, maître du théâtre de marionnettes, mondialement connu, présente un show féerique qui remplit chaque angle de la scène d’une rare virtuosité. Trifolion ECHTERNACH

20:00 quartett

De Heiner Muller. Kasemattentheater

20:00 tag der gnade cf. 10/01   Théâtre Municipal Esch-sur-alzette

20:00 Aladdin

cf. 19/01 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

20:30 Old Boy

Arthouse Classics Corée du Sud 2004 / vostf / c / 119’ / De : Park Chan-Wook / Avec : Min-Sik Choi, Ji-Tae Yu, Hyye-Jeong

21 samedi saturday

09:30 3. Kannerbicherdag opderschmelz dudelange

15:00 PICCOLI SENTIMENTI

Les spectateurs sont installés au plus proche, au bord de la scène, dans un cocon de voiles. Devant eux, un plateau, de la terre, un ciel de bambou et de petites constructions en bois. Un souffle berce les feuilles. Il n’y a rien d’autre, comme aux premiers temps du monde. Et puis soudain quelque chose s’agite sous la terre : un être, un être indéfini qui rampe. Quand son visage se révèle, tout commence. C’est le début des "Petits Sentiments", ceux qu’éprouve, un à un, l’unique personnage de ce spectacle : une marionnette grande comme la main.  CarréRotondes

15:00 Aladdin

cf. 19/01 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

17:00 PICCOLI SENTIMENTI cf. 15h CarréRotondes

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers

www.citymag.lu


agenda

17:00 Gruselig

Ein schauriges Gänsehautkonzert zum Mitzittern, Bibbern, Zähneklappern. Orchestre Philharmonique du Luxembourg. James Lowe, direction. Klaus Brettschneider, présentation. David Leick-Burns, illustration, animation. Hector Berlioz: "Symphonie fantastique op. 14: 4. Marche au supplice (Gang zum Richtplatz)". Malcolm Arnold: "Tam o’Shanter Overture op. 51". Camille SaintSaëns: "Danse macabre op. 40". Modeste Moussorgsky: "Tableaux d’une exposition (Bilder einer Ausstellung): 9. La cabane sur des pattes de poule. Baga-Yaga (Die Hütte auf Hühnerfüßen. Baba-Jaga)" (arr. Maurice Ravel). Modeste Moussorgsky: "Une nuit sur le mont Chauve (Eine Nacht auf dem kahlen Berge)" (arr. Nikolaï Rimsky-Korsakov). (auf Deutsch, sous-titres en français, english subtitles) Philharmonie

19:00 Krimidinner

D’Jugendherberg Remerschen invitéiert op hire Krimi Dinner "Eng kostuméiert Läich". De schéinsten a gréissten Maskebal an der Groussregioun. Fantastesch Kostümer, extravagant Masken. Een aussergewéinlechen Kader, alles ass pompös an immens. Auberge de Jeunesse REMERSCHEN

19:30 MASSOT et JOUCLA cf. 13/01 Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 elauter Poppenetti cf. 19/01 Abbaye de Neumünster

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

20:00 Toutou

Den Alex huet den Toutou, säin Hond verluer, wéi en owes mat em spazéiere gangen ass. D’Jessica, seng Fra, ass verzweifelt a schrekclech rosen iwwert dem Alex seng Noléissegkeet. Wat ass

www.citymag.lu

wiirklech geschitt? A wat fir eng Kriis huet den Alex lo ausgeléist? Regie: Roger Seimetz. Dekoren: Romain Ohrendorf. Mat: Danielle Wenner, Claude Fritz, Marcel Hamilius. Iwwersetzung: Marcel Hamilius. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 How do they know that they are the last humans on earth? Chorégraphie et danse : Sylvia Camarda.   Théâtre National du Luxembourg

20:00 The Piano

20:00 Jesus Christ Superstar cf. 13/01 Kinneksbond MAMER

20:00 Trio

Haoxing Liang, violon. Jean Halsdorf, violoncelle. Annie Kraus, piano. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Akram Khan & Nitin Sawhney cf. 20/01 Grand Théâtre

20:00 Schnéi-Bal 2012 du RWB Alvisse Parc Hotel

20:00 Concert d’hiver – Luxembourg Philharmonia

À l’occasion de la présidence danoise du Conseil de l’Union européenne. Carl Nielsen : "Ouverture Hélios". Edward Grieg : "Concerto pour piano et orchestre". Wilhelm Petersson-Berger : "Fleurs de Froso". Fini Henriques : "Danse de la joie de vivre". Finn Hoffding : "Det er ganske vist, Fantaisie pour Orchestre sur H. C. Andersen". Julia Hermanski, Piano. Conservatoire de la Ville de Luxembourg

20:00 Eugène Onéguine

Dominique Trottein, direction musicale. Éric Perez, mise en scène. CAPe ETTELBRUCK

22:00 Hollow Man

cf. 12/01 TOL

21:00 BAXTER DURY

22

dimanche sunday

11:00 PICCOLI SENTIMENTI cf. 21/01 CarréRotondes

20:30 Si tu mourais

Fils de Ian Dury, Baxter Dury n’a pas profité de son nom pour tran-

Sense and Sensibility Australie 1992 / vostf / 120’ / c / De : Jane Campion / Avec : Holly Hunter, Harvey Keitel, Sam Neill Cinémathèque

quillement emprunter un chemin déjà défriché par le papa. Donc, pas d’attitude punk-rock pour celui qui se définirait plutôt comme un gentleman cachant sa mélancolie derrière une posture et un humour vieille école British. Exit07_CarréRotondes

The Last Picture Show USA-Allemagne 2000 /  vostf all / 112’ / c / De : Paul Verhoeven / c / Avec : Kevin Bacon, Elisabeth Shue, Josh Brolin Cinémathèque

49

11:00 METALBÖRSE

Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE


50

agenda

11:00 Der magische Klang und die Schurken (F)

Audace, magie et musique. Martin Schelling, clarinette. Stefan Dünser, trompette. Goran Kovacevic, accordéon. Martin Deuring, contrebasse. Audrey Delaunay-Weiß, récit. Simon Windisch : mise en scène, chorégraphie, décors. Sarah Ludes, assistante mise en scène. Daniela Egger, livret. Musique de Tristan Schulze. Les "canailles", ensemble récompensé à plusieurs reprises et auteur de fantastiques concerts pour enfants, présentent leur nouveau spectacle "Le son magique et les canailles" et illustrent, à l’aide de leurs clarinette, trompette, accordéon et contrebasse, les bienfaits de la musique. Philharmonie

11:00 Concert-apéritif

Michèle Kerschenmeyer, piano. Quatuor Louvigny : Philippe Koch, Fabian Perdichizzi (violon), Ilan Schneider (alto), Aleksandr Khramouchin (violoncelle). Dmitri Chostakovitch: "Quintette pour piano et cordes en sol mineur (g-moll) op. 57", "Quatuor à cordes N° 7 en fa dièse mineur (fis-moll) op. 108". Philharmonie

14:30 Dem Pohunn seng faarweg Fiederen

Atelier dans le cadre de l’exposition "Haut en couleurs". Natur Musée

15:00 Der Schatz im Silbersee

Cinéma Paradiso Deutschland 1962 / deutsche Fassung / 103 Min. / Farbe / Regie: Harald Reinl / Mit: Lex Barker, Pierre Brice, Götz George / Empfohlen ab 8 Jahren Cinémathèque

15:00 PICCOLI SENTIMENTI cf. 21/01 CarréRotondes

15:00 Der magische Klang und die Schurken (D) cf. 11h Philharmonie

16:00 Concert national – Chorale Ste Cécile de Folschette

Au répertoire figurent des œuvres de styles, de langues et d’époques différents, le chant gospel y ayant sa place fixe. La chorale est dirigée depuis 2005 par Claire Garçon-Wio. Conservatoire de la Ville de Luxembourg

17:00 elauter Poppenetti cf. 19/01 Abbaye de Neumünster

17:00 Moulin Rouge

Ciné XXL Australie-USA 2001 / vostf / 127’ / c / De : Baz Luhrmann / c / Avec : Ewan McGregor, Nicole Kidman, Jim Broadbent Cinémathèque

17:00 FONDAMENTALES 2011-2012

Jean Muller, Lyonel Schmit & Quatuor Debussy. Récital Quatuor à cordes, Sextuor avec piano. opderschmelz DUDELANGE

17:00 Jesus Christ Superstar cf. 13/01 Kinneksbond MAMER

17:00 Byzantische Hymnen – VocalMe Rencontres Musicales de la Vallée de l’Alzette Église Steinsel STEINSEL

17:00 Voll Dernieft!

Et spillt d’Equipe vum Lëtzebuerger Theater ennert der Régie vum Zoltan Gaetti mat e.a. Marc Schmit, Nathalie Felten a Martine Haubrich. Cube 521 MARNACH

18:30 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

15:00 Aladdin

cf. 19/01 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

Januar'12  city agenda luxembourg

20:00 Play 2

"Kataklo" ist Tanz plus Sport plus Akrobatik – eine einmalige Mischung, die noch mit Poesie und Humor gewürzt wird. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:30 Raging Bull

Université Populaire du Cinéma USA 1980 / vostf / 128’ / De : Martin Scorsese / Avec : Robert de Niro, Joe Pesci, Cathy Moriarty / Oscar du Meilleur acteur pour Robert De Niro et du Meilleur montage pour Thelma Schoonmaker, 1981   Cinémathèque

23 lundi monday

18:30 Who’s That Knocking at my Door? cf. 19/01  Cinémathèque

18:30 Les couleurs du ciel Avec André Mousset. Natur Musée

20:00 Murmures des murs

Conception & mise en scène : Victoria Thierrée-Chaplin. Décor : Victoria Thierrée-Chaplin, réalisé par Étienne Bousquet & Gerd Walter. Costumes : Véronique Grand, Jacques Perdiguez & Victoria Thierrée-Chaplin, réalisés par Sophie Bellin & Aurélie Guin. Grand Théâtre

20:30 Night Falls on Manhattan cf. 05/01 Cinémathèque

24 mardi tuesday

10:30 Snow Eyes

Danse. 2-4 ans. Durée : 25 min. Sans paroles. Tali Rázga, chorégraphie. Ida Marie Ellekilde, décor. Søren Dahl Jeppesen, composition et musique. Avec Marie Sol Sandberg et Tomomi Yamauchi. CAPe ETTELBRUCK

15:00 Snow Eyes cf. 10h30 CAPe ETTELBRUCK

18:30 Exils

cf. 05/01 Cinémathèque

18:30 Well-Being with Chris Williams

Chris Williams, specialist in performance management & work-life balance and former international athlete, will lead attendees through a series of hands-on activities, presenting the concept "Health is Wealth: Maintaining Optimum Energy and Performance". St. George’s International School

burer Sängerin Manou Walesch geht einen anderen Weg: Sie lässt Mahler selbst sprechen, durch seine Lieder und durch seine Briefe an die Sängerin Anna von Mildenburg. Beides schafft den Rahmen für einen szenischen Abend, der in Mahlers Lebensphasen hineinführt, von der Aufbruchsstimmung der 1880er Jahre bis zur elementaren Lebenskrise 1907/1910 (Tod der ältesten Tochter, Herzerkrankung. Liebesaffäre seiner Frau Alma mit Walter Gropius). Inszenierung: Claude Mangen. Bühne: Jeanny Kratochwil. Kostüme: Mimosa Brega. Gesang: Manou Walesch. Klavier: Roman Nosbaum. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Murmures des murs cf. 23/01 Grand Théâtre

20:30 Denise Jannah L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20:30 Boxcar Bertha

Martin Scorsese USA 1972 / vostf / 88’ / c / De : Martin Scorsese / Avec : Barbara Hershey, David Carradine, Barry Primus, John Carradine, Martin Scorsese / D’après : "Sister of the Road" de Ben L. Reitman Cinémathèque

21:30 KENYATTE ABDURRAHMAN QUARTET LiquID

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

20:00 How do they know that they are the last humans on earth? cf. 21/01 Théâtre National du Luxembourg

20:00 Ich bin der Welt abhanden gekommen

Sein 100. Todestag hat Gustav Mahler im Jahr 2011 verstärkt in den Fokus der Öffentlichkeit gerückt. Die ebenso faszinierende wie rätselhafte Künstlerpersönlichkeit des Komponisten, Dirigenten und Opern- Reformers wird dieser Tage von allen Seiten und in unterschiedlichsten Facetten durchleuchtet. Die Luxem-

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers

www.citymag.lu


agenda

25

mercredi wednesday

09:00 Snow Eyes cf. 24/01 CAPe ETTELBRUCK

10:30 Snow Eyes cf. 24/01 CAPe ETTELBRUCK

15:00 L’Art africain : fragments du vivant

20:00 quartett

De Heiner Muller. Kasemattentheater

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

20:00 elauter Poppenetti cf. 19/01 Abbaye de Neumünster

20:00 How do they know that they are the last humans on earth? cf. 21/01 Théâtre National du Luxembourg

Bruno Turbang, sénateur européen, directeur associé honoraire de la BEIL’Art africain : "Fragments du vivant, L’Art africain exprime une vision du monde". Art de "l’invisibilité des objets", il devient corps et parole. Cet art prend de plus en plus de place dans le patrimoine universel des formes et les œuvres majeures atteignent des millions d’euros. Découvrez l’Afrique visionnaire et son langage des masques au travers d’une quête d’insaisissable et de mystérieux. Centre Prince Henri WALFERDANGE

20:00 La Musique Militaire Grand-Ducale

18:00 WEDNESDAYS@ MUDAM : Make a Wish

French pop den Atelier

cf. 04/01 Mudam

18:00 Les Lutins du Nouvel An Cercle Cité

19:00 Créajeune 2011: Filmwettbewerb: Filme von jungen Erwachsenen

In Zusammenarbeit mit Service National de la Jeunesse Luxembourg, Saarländisches Filmbüro e.V., Ligue de l’Enseignement/FOL Moselle, Institut Régional du Travail Social de la Lorraine, Centre Social et Culturel Thionville Est Le Lierre. Cinémathèque

19:00 MADAME BOVARY CarréRotondes

www.citymag.lu

Chaque année, le LCTO organise un concert de bienfaisance avec la Musique Militaire Grand-Ducale. Cette année, elle partagera la scène avec la Musique Militaire de la Bundeswehr. La quête après le concert sera organisée au profit de Jongenheem asbl Lëtzebuerg. Conservatoire de la Ville de Luxembourg

20:00 Brigitte

20:00 Sang et Roses

Chant : Collegium Vocale Gent. Mise en scène : Guy Cassiers. Texte : Tom Lanoye. Dramaturgie : Erwin Jans. Composition musicale : Dominique Pauwels. Conception vidéo : Ief Spincemaille. Concept esthétique / scénographie : Enrico Bagnoli, Diederik De Cock. Conception costumes : Tim Van Steenbergen. Assistante costumes : Mieke Van Buggenhout. Traduction : Alain Van Crugten. Grand Théâtre

20:30 Denise Jannah L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20:30 Si tu mourais cf. 12/01 TOL

26 jeudi thursday

08:30 Marché mensuel

Verzweiflung von zwei Versinkenden, die sich in irrwitzige Träume hineinretten. Regie: Frank Hoffmann. Szenografie: Anne Simon. Kostüme: Denise Schumann. Dramaturgie: Andreas Wagner. Mit: Annette Schlechter und Serge Tonon. Théâtre National du Luxembourg

20:00 elauter Poppenetti

Place communale WILTZ

cf. 19/01 Abbaye de Neumünster

10:30 Snow Eyes

20:00 quartett

cf. 24/01 CAPe ETTELBRUCK

17:30 ORGAN AFTER WORK

18:00 LOGOLUX Party!

20:00 Pazzi

Après le succès de sa première édition, la LOGOLUX Party est de retour à l’Exit07 dans le cadre d’un JEUDISCOLUX festif !   Exit07_CarréRotondes

18:30 A Stranger Among Us cf. 11/01 Cinémathèque

18:30 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

18:30 MUDAM AKADEMIE II : 04. Max Ernst

Mudam Akademie II (intermédiaires) s’adresse à ceux qui ont suivi la première année et qui souhaitent approfondir leurs connaissances. Nous reprenons le même siècle mais traitons cette fois-ci plus particulièrement les artistes majeurs de chaque période. Mudam

20:00 manderscheid. ein stillleben

Uraufführung. Guy Rewenigs literarische Hommage an seinen verstorbenen Freund, den Schriftsteller Roger Manderscheid, ist die melancholisch-groteske Geschichte eines Rentnerpaares, das Tag für Tag die Welt betrachtet, in der es sich immer weniger wiederfindet. Mit einem furiosen Sprachfeuerwerk beschreibt Rewenig die aufmüpfige

20:30 Shlomit – Tehora – Shlomit Butbul L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20:30 Si tu mourais cf. 12/01 TOL

Création : Stéphanie Boll, Géraldine Lonfat, Maud Pfister, André Pignat. Interprétation : Stéphanie Boll, Géraldine Lonfat, Maud Pfister. Scènographie : Patrick Jacquérioz. Costumes : Gerda Pignat. Mierscher Kulturhaus MERSCH

20:00 Jane Birkin sings Serge Gainsbourg

Jane Birkin, vocals. Nobuyuki Nakajima, musical direction and piano. Hoshiko Yamane, violin. Ichiro Onoe, drums. Takuma Sakamoto, horns. Pour aider le Japon sinistré, le plus délicieux des accents british chante le français le plus provocant. Philharmonie

20:00 Tingvall Trio

cf. 19/01 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

Road Movie, Europe Im Lauf der Zeit / RFA 1976 / vostf / 175’ / De : Wim Wenders / Avec : Rüdiger Vogler, Hanns Zischler, Lisa Kreuzer Cinémathèque

20:00 Voll dernieft!

cf. 05/01 Église Saint-Alphonse

20:00 Aladdin

20:30 Au fil du temps

De Heiner Muller. Kasemattentheater

cf. 22/01 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

51

Martin Tingvall, piano. Omar Rodriguez Calvo, bass. Jürgen Spiegel, drums. Les trois brillants Hambourgeois d’adoption reviennent à la Philharmonie avec de nostalgiques mélodies scandinaves et de tumultueux rythmes cubains. Philharmonie

21:30 EL ROLANDO & THE RUSTY CHEVY’S

El Rolando & the rusty chevy’s is a blues band from Luxembourg. LiquID

27 vendredi friday

12:30 Récital de musique de chambre Trio Vivente

Le Trio Vivente se caractérise par une grande spontanéité sur scène et une renommée grandissante dans la scène de la musique de chambre. Église protestante de Luxembourg

20:00 Sang et Roses cf. 25/01       Grand Théâtre

n ent o ur ev ts sur o y t i n subm z vos eve ive r c . s o ne1t In i r u l p . wwwn février : 06/0 io Édit

Januar'12  city agenda luxembourg


52

agenda

18:30 Love and Death

Comedy Classics USA 1974 / vostf / 82’ / c / De : Woody Allen / Avec : Woody Allen, Diane Keaton, Olga Georges-Picot Cinémathèque

19:00 Anthony JOUBERT

Anthony Joubert nous dévoile son univers, quelque part entre le tas de linge, la pile de papiers et la commode entrouverte... C’est avec une énergie folle qu’il mime, danse et chante son récit. Beaucoup de répartie, un peu de maladresse et un soupçon de provoc’, juste ce qu’il faut. Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 elauter Poppenetti cf. 19/01 Abbaye de Neumünster

20:00 quartett

De Heiner Muller. Kasemattentheater

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

20:00 How do they know that they are the last humans on earth? cf. 21/01 Théâtre National du Luxembourg

20:00 Voll dernieft! cf. 26/01 Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 LUXEMBURGER LITERATURABEND

Le Centre culturel Kulturfabrik accueille des poètes du pays : Michèle Thoma, Elise Schmit, Léon Rinaldetti, Hélène Tyrtoff, etc. Kulturfabrik ESCH-SUR-ALZETTE

20:00 Band Of Skulls Alternative rock den Atelier

20:00 Dobet Gnahoré & Band

Dobet Gnahoré, lead vocal. Colin Laroche de Féline, guitar, vocals. Clive Govinden, bass guitar, vocals. Tchango Amontete (Boris) Kassoung, drums, percussion, vocals. Elle associe la pop à la musique traditionnelle de Côte d’Ivoire et de toute l’Afrique, elle incarne le rythme pur de la danse et de la percussion et avec sa voix, est en passe de devenir une grande dame de la musique africaine. Philharmonie

20:00 ERIC LEGNINI & THE AFRO JAZZ BEAT Feat. HUGH COLTMAN

À partir d’un répertoire choisi, Legnini plonge résolument au plus intime d’une tradition proprement afro-américaine du piano jazz portée à son plus haut degré de perfection par des musiciens comme Junior Mance, Ray Bryant, Les McCan, ou encore Phineas Newborn. Une musique directe, chaleureuse, gorgée de swing et de gospel, qui sans passéisme ni nostalgie, célèbre la modernité intemporelle du jazz. opderschmelz DUDELANGE

20:00 Amado, ein Kriegsmärchen

Mit Steve Karier, Wolfram Koch. Regie: Anne Simon. Bühne & Kostüme: Anouk Schiltz. Ton: Emre Sevindik. Théâtre des Capucins

20:00 Aladdin

cf. 19/01 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

20:30 Shlomit – Tehora – Shlomit Butbul L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

20:30 Pieces of April

Arthouse Classics GB 2005 / vo/ 80’ / c / De : Peter Hedges / Avec : Katie Holmes, Oliver Platt, Patricia Clarkson / Patricia Clarkson, nominée pour l’Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle, 2004 Cinémathèque

20:30 Si tu mourais cf. 12/01 TOL

Januar'12  city agenda luxembourg

28 samedi saturday

15:00 Dem Torero säi Lidd (L)

20:00 Concert de Gala 2012

Concert de gala offert par la Fanfare municipale Luxembourg-Bonnevoie, sous la direction de Claude Weber, avec les solistes Conny Schneider (Marimba) et Jean-Luc Wietor (cor). Au programme figurent entre autres des œuvres de Mozart, Holst, Reineke, Lovatt Cooper, Séjourné, Vliex.  Conservatoire de la Ville de Luxembourg

29

dimanche sunday

14:30 Dem Pohunn seng faarweg Fiederen

Eng Geschicht vun a mat engem Gitarenduo erzielt no engem musikalesche Mäerche vum Kim Märkl. Dan Tanson, conception, narration. Gitarrenduo Gruber & Maklar : Christian Gruber (guitare), Peter Maklar (guitare). Nicole Vandevelde, costumes. Philharmonie

20:00 Harmonie Union Troisvierges

15:00 De blanne Jang

Heisse Rythmen und cooler Jazz. Conservatoire de Musique ESCH-SUR-ALZETTE

Cinéma Paradiso – édition française USA 1982 / vf / 115 min. / c / De : Steven Spielberg / Avec : Henry Thomas, Dee Wallace, Peter Coyote / À partir de 8 ans Cinémathèque

20:00 Spectacle de Magie

15:00 Atelier pour enfants

Les visites-ateliers permettent aux enfants de 6 à 12 ans de découvrir de manière ludique l’exposition en cours. Durée : 2h.   Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

15:00 Aladdin

cf. 19/01 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

17:00 Dem Torero säi Lidd (L) cf. 15h Philharmonie

Direction : Werner Eckes. Cube 521 MARNACH

20:00 Jazz meets Cub

Avec Christian Lavey. Home Saint Hubert PETANGE

20:00 The Bostonians

Sense and Sensibility GB 1984 / vostf / 120’ / c / De : James Ivory / Avec : Christopher Reeve, Vanessa Redgrave, Madeleine Potter / D’après le roman de Henry James Cinémathèque

20:00 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

6-12 ans. Durée : 2h. Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain

15:00 Aladdin

22:00 ExistenZ

16:00 Concert spirituel 2012

L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

cf. 19/01 Château de Bettembourg BETTEMBOURG

Direction : Nancy Back-Kelsen.   Église Saint-Pie X (Belair)

16:00 Früh übt sich

cf. 27/01 Le Showtime ESCH-SUR-ALZETTE

cf. 19/01 Abbaye de Neumünster

15:00 E.T. L’extraterrestre

20:30 Shlomit – Tehora – Shlomit Butbul

19:30 Anthony JOUBERT

20:00 elauter Poppenetti

Atelier dans le cadre de l’exposition "Haut en couleurs". Natur Musée

The Last Picture Show USA 2000 / vostf / 97’ / c / De : David Cronenberg / Avec : Jennifer Jason Leigh, Jude Law, Willem Dafoe, Ian Holm Cinémathèque

22:00 VENUS IN THE DUST LiquID

Concert d’enfants pour enfants sous la direction de Sven Kiefer. Durée : 60 min. Kulturhaus Niederanven NIEDERANVEN

Théâtre Danse / Opéra Musique classique Conférence Musique actuelle Cinémathèque Événement Jeune Public Exposition Divers

www.citymag.lu


agenda

17:00 elauter Poppenetti cf. 19/01 Abbaye de Neumünster

17:00 Black Sunday

Ciné XXL USA 1977 / vostf+all / 143’ / c /  De : John Frankenheimer / c / Avec : Robert Shaw, Bruce Dern, Marthe Keller Cinémathèque

17:00 Akademie für Alte Musik Berlin

Festival régional biennal de musique baroque B-days. Fondée en 1982 à Berlin-Est, l’Akademie für Alte Musik Berlin (AKAMUS) est aujourd’hui un des ensembles de musique de chambre majeurs dans le monde.   CAPe ETTELBRUCK

17:00 Concert de Musique de Chambre Martha Khadem-Missagh, violon. Dorothy Khadem-Missagh, piano. Château de Bourglinster BOURGLINSTER

17:00 Orchestre de Chambre du Luxembourg – Les jeunes solistes luxembourgeois

Carole Leyers, violon. Évelyne Marmann, violon. Caroline Reuter, violon. Kinneksbond MAMER

17:00 The Original USA Gospel Singers

Erleben Sie eine schwungvolle und atemberaubende Gospelshow. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

18:30 Les femmes savantes cf. 09/01   Théâtre du Centaure

20:30 The Queen

Université Populaire du Cinéma USA 2005 / vostf / 103’ / De : Stephen Frears / Avec : Helen Mirren, James Crormwell, Michael Sheen / Coppa Volpi de la meilleure actrice pour Helen Mirren & Osella du meilleur scénario pour Peter Morgan au 63e Festival International du Cinéma de Venise, 2006 Cinémathèque

30 31 lundi monday

19:00 du mélo au western spaghetti

Tous les genres du cinéma en 10 leçons Leçon 4 : Le film musical. "Singin’, dancin’ & rockin’ : Le cinéma (en)chanté" par Thierry Jousse (cinéaste, critique et producteur de radio). Ciné-conférence ponctuée d’extraits de films / en langue française / 60’ / Interlude gastronomique Glass & finger food Les Parapluies de Cherbourg France 1964 / vo / 90’ / De : Jacques Demy / Avec : Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo, Anne Vernon Cinémathèque

20:00 Les mardis de la philo

Avec Michel Legrand, sociologue. Il anime et préside actuellement le Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient, Luxembourg.   Abbaye de Neumünster

mardi tuesday

20:00 Guano Apes

18:30 Boxcar Bertha

Alternative den Atelier

cf. 24/01 Cinémathèque

19:00 Dialog der Konstrukteure, Zusammenarbeit von Ingenieur und Architekt Forum da Vinci

cf. 27/01 Théâtre des Capucins

cf. 09/01 Cinémathèque

20:30 No Smoking Tour Sascha Ley & Natasha Gehl L’Inouï REDANGE-SUR-ATTERT

If you’re into bands like the Arctic Monkeys or Kasabian, this lot might be up your street. Rockhal ESCH-SUR-ALZETTE

21:30 LiquID JAZZ HOUSEBAND

De Heiner Muller. Kasemattentheater

LiquID

20:00 Cappella Andrea Barca / Schiff

Cappella Andrea Barca. András Schiff, piano, direction. Wolfgang A. Mozart: "Konzert für Klavier und Orchester N° 9 Es-Dur (mi bémol majeur) KV 271 (Jenamy/ Jeunehomme)". Franz Schubert: "Symphonie N° 2 B-Dur (si bémol majeur) D 125". Ludwig van Beethoven: "Konzert für Klavier und Orchester N° 5 Es-Dur (mi bémol majeur) op. 73 (L’Empereur)". Philharmonie

20:00 Lamb

Trip hop den Atelier

20:00 Amado, ein Kriegsmärchen cf. 27/01 Théâtre des Capucins

20:00 Ma belle-mère et moi Avec Frank Leboeuf, Katia Tchenko, Chistine Lemler, Nicolas Citiello. Mise en scène : Luq Hamett. Théâtre Municipal ESCH-SUR-ALZETTE

chaque mercredi 2 places de cinéma pour le prix d’1 le mercredi change avec Orange. Nous pensons que le cinéma se partage à 2. C’est pourquoi, avec Orange Wednesdays, vous bénéficiez chaque mercredi d’1 place gratuite pour 1 place achetée. Envoyez « film » par sms au 60352 et présentez à la caisse le code reçu pour bénéficier de la 2ème place gratuite. Une exclusivité client Orange.

En collaboration avec

www.utopolis.l

www.utopolis.lu

www.utopolis.lu

orangewednesdays.lu

www.citymag.lu

20:30 Find Me Guilty

20:30 WE//ARE//ANIMAL

20:00 Amado, ein Kriegsmärchen

20:00 quartett

53

téléchargez l’application gratuite Orange Wednesdays pour Android et iPhone


54 L.A. Raeven

Photo : Lisa Boerstra et Viewpoint Productions, Amsterdam

Ideal individuals

Une œuvre puissante dont les enjeux s’inscrivent dans la réalité contemporaine des attitudes corporelles – principalement des jeunes femmes, stigmatisées comme victimes et malades de l’anorexie par la société – et qui, pour les sœurs Raeven, se pose comme un acte fort, créatif, profondément transgressif. A powerful body of work, focusing on contemporary attitudes to bodies, principally of young female anorexics stigmatised by society as victims. The Raeven sisters’ work is a strong, creative and deeply transgressive act...

Januar'12  city agenda luxembourg

NELVIRE BAstendorff

L

’exposition complète du travail de Liesbeth et d’Angelique Raeven est présentée au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain. Les sœurs jumelles, nées en 1971 aux Pays-Bas, élaborent une œuvre complexe et dérangeante qui s’intéresse à la notion de corps idéal, prônée principalement par les univers de la mode et des médias où les corps lisses, extrêmement minces et uniformes s’affranchissent des caractéristiques individuelles et charnelles au profit d’un corps svelte, normé, asexué. Les jeunes femmes travaillent ensemble, depuis 1999, sous le nom générique de « L.A. Raeven », produisant dessins, vidéos, textes, performances, instal­lations autour d’une quête qui

www.citymag.lu


expositions

s’exprime à travers des corps qu’elles mettent en scène, qu’elles mesurent, qu’elles calibrent, qu’elles sélectionnent, qu’elles fichent selon un processus minutieux, obsessionnel. De la beau­­té décharnée qu’elles agencent se dégagent d’étranges sensations, car si les corps des mannequins rencontrent succès et participent à une certaine vision du physique idéal, ces mêmes corps présentés de façon plus brute, débarrassés de leurs artifices, provoquent un certain malaise. Rappelons que chaque image médiatisée de ces modèles est totalement retouchée en numérique, effaçant les marques et « défauts » corporels, redessinant les courbes des corps, rajoutant de la matière là où elle manque. L.A. Raeven, quant à elles, présentent les corps dans leur vérité nue – les leurs ou ceux de jeunes gens – reflétant les troubles alimentaires, livrent certains pour correspondre aux critères de beauté établis. Véritable mise à jour des contradictions que notre société orchestre, l’œuvre des Raeven pose un acte artistique et politique engagé, d’autant plus transgressif que les deux femmes exposent la fusion relationnelle de leur gémellité. Leur démarche, qu’elles qualifient elles-mêmes de « terrorisme esthétique », soulève, à bien des égards, de nombreux débats et questions d’éthique. Une réalité avec laquelle elles s’accordent, souhaitant « réveiller » les gens, déclencher des réactions qui dépassent parfois leur travail : « Nous avons souvent affaire à des gens qui se méfient de nous, qui semblent ne pas nous apprécier [...], explique Liesbeth. Pourquoi ? Parce que nous sommes deux ? Parce que nous apparaissons comme des toxicomanes ? Parce que nous sommes trop minces ? » C’est effectivement tout cela qui peut troubler, des corps squelettiques qui s’exposent, une union entre deux êtres poussée à l’extrême : une manière pour le spectateur de se sentir à la fois concerné et exclu de cette symbiose renforcée par la prépondérance de l’autobiographie qui ne différencie pas l’existence de l’art. Q

www.citymag.lu

T

his exhibition of the complete works of Liesbeth and Angelique Raeven is run ning at the Casino Luxembourg – Forum d’Art Contemporain. The twin sisters, born in the Netherlands in 1971, have produced a complex and disturbing exploration of the concept of the ideal body. They focus mainly on the worlds of fashion and the media, in which sleek, emaciated bodies shed their individual, fleshly characteristics and become standardised and asexual. Liesbeth and Angelique have been working together since 1999 under the hybrid name of L.A. Raeven, producing drawings, videos, text, performance and installations in which they engage in a minutely obsessional process of dramatisation, measurement, calibration and selection. Their work has an unearthly and unnerving beauty: the same models displayed differently can express a view of the ideal physique or something much rawer and less artificial. Each mediatised image has been comprehensively digitally retouched, filtering out the blemishes, reshaping the curves of the bodies and adding substance where there was none. L.A. Raeven display the

55

naked reality of their own and others’ bodies, some clearly suffering from eating disorders caused by a desire to conform to established standards of beauty. Their œuvre highlights the contradictions imposed by society in an artistic and political act made all the more transgressive by their status as twins. Their approach, which they describe as “aesthetic terrorism”, raises many ethical issues. They work with this reality to sensitise the viewer, sometimes sparking responses that spill over into their personal lives. “We often find that people distrust us and seem to dislike us,” explains Liesbeth. “Why? Because there are two of us? Because we look like drug addicts? Because we’re too thin?” It can certainly be unsettling, this union of two exposed, skeletal bodies; two beings pushed to the extreme. We feel both involved in and excluded from this symbiosis, which is reinforced by the strong autobiographical element in which life overlaps with art. Q

Exposition monographique E 28/01-22/04 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

« Pourquoi sommes-nous ce que nous sommes ? Tout repose sur cette question. Nos gènes, notre milieu... Que déterminent-ils ? Et comment pouvons-nous changer la donne ? Nous considérer comme le point de départ... Tel est le leitmotiv de notre travail. » “Everything centers on the question of why we look the way we do. What is determined by our genes and what is determined by our milieu? And how can we change that? Taking ourselves as the starting point is the leitmotiv of our work.” L.A. Raeven

Januar'12  city agenda luxembourg


56

expositions

Collection Jean-Pierre Pescatore

graphisme et politique

Entre 1830 et 1848 se produisent des bouleversements politiques et sociaux modifiant profondément les sociétés. Dans ce contexte, Jean-Pierre Pescatore, banquier et grand collectionneur, s’installe à Paris. Une partie de sa collection est ici présentée et enrichie d’œuvres de grands musées parisiens : le Musée Carnavalet, le Petit Palais et le Louvre. Plus que le portrait d’un homme, c’est celui de toute une société qui se rédéfinit et qui montre le nouveau statut de l’art comme signe d’appartenance à la bourgeoisie. L’exposition offre aussi, sous un angle nouveau, la redécouverte des courants artistiques importants de l’époque. Between 1830 and 1848, European society was swept by a wave of political and social upheaval that left it profoundly changed. It was during this period that the banker and prominent art collector Jean-Pierre Pescatore moved to Paris. Here, we see part of his collection accompanied by works from three of that city’s leading museums: the Musée Carnavalet, the Petit Palais and the Louvre. They form a portrait of the man himself, and of a society that was redefining itself and in which art was acquiring a new status as a sign of middle-class prosperity. The exhibition also offers a new perspective on the main artistic currents of the time.

La construction européenne, vue à travers ses campagnes de communication et ses créations graphiques, apporte un éclairage original sur cette institution qui, depuis sa création, prend de plus en plus d’ampleur et d’importance dans les politiques et les économies des pays. En plus de l’histoire contemporaine de notre continent et de son devenir dont il est question ici – mettant en exergue la promotion d’une politique et de ses opposants – il est intéressant et instructif de découvrir la création graphique institutionnelle européenne des 50 dernières années. Over the past 50 years, the European Union has played an increasingly important role in the politics and economies of its member states. During that time, it has striven to keep the public in tune with its aims and ambitions, using both words and images. This exhibition traces the important role played by the graphic arts, and posters in particular, in the construction of a new Europe.

L’art à tout prix

Europe à l’affiche

Images et voyages

Photo : Carine et Elisabeth Krecké

Fremd Gang

Les lauréats des bourses d’aide à la création du CNA et de Regards Sans Limites (2009-2010) présentent leurs travaux animés par la notion complexe de limites. La lisière entre réel et imaginaire, entre visible et non-visible, fonde le travail de Gast Bouschet et Nadine Hilbert. Patrick Galbats traite de la marginalisation d’une population en voie d’intégration au Luxembourg. Carine et Elisabeth Krecké explorent la notion de récit à travers leur série réalisée au Dakota du Sud dont le point de départ fut une image publiée sur Internet. François Goffin et Armand Quetsch rapportent des traces poétiques ou indicielles de voyages qui sollicitent les capacités interprétatives du public, tandis que Chantal Vey crée une cartographie subjective des frontières bordant la Belgique. The winners of the 2009-2010 Centre National de l’Audiovisuel and Regards Sans Limites creativity grants present their work, inspired by the complex theme of limits. Gast Bouschet and Nadine Hilbert examine the boundaries between real and imaginary, visible and invisible. Patrick Galbats focuses on a marginalised immigrant group struggling to achieve integration in Luxembourg, while Carine and Elisabeth Krecké explore the notion of the story, in a series shot in South Dakota whose point of departure was an image published on the Internet. François Goffin and Armand Quetsch recreate fragmentary, poetic memories of travels which we are required to interpret for ourselves, and Chantal Vey subjectively maps the borderlands of Belgium.

Photos : Jean-Joseph François Bellel, © MHVL, C. Weber, Jani Ruscica

Dialectique du voyage, de la découverte et des frontières. The dialectic of the journey, discovery, and frontiers.

Exposition historique E Jusqu’au 26/03 I Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg J www.mhvl.lu

L’art au temps de Louis-Philippe Ier E Jusqu’au 05/03 I Villa Vauban J www.villavauban.lu

Photographie contemporaine E Jusqu’au 12/02 I Centre National de l’Audiovisuel Display 01 J www.cna.public.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


expositions

57

Exposition collective

Arts actuels et passés

Émotions

Found in Translation, chapter L

Conrad Shawcross

Depuis plusieurs mois, à la Villa Vauban, se tient une très belle exposition qui instaure un dialogue sensible entre peinture classique et photographie contemporaine. Les œuvres choisies, les dialogues qui s’y créent ainsi que la mise en espace de ces rencontres visuelles forment un ensemble cohérent et poétique. La réunion des collections du Centre National de l’Audiovisuel et de celle de la Villa Vauban est une initiative esthétique pertinente, étayée par la thématique touchante et atemporelle des sentiments humains. Une visite aux effets gracieux et délicats. This very fine exhibition, a sensitive dialogue between classical painting and contemporary photography, has been running at the Villa Vauban for several months. The works, from the Centre National de l’Audiovisuel and the Villa Vauban itself, have been carefully selected, and the relationships between them choreographed, to explore the timeless theme of human emotion. Together, they form a moving, coherent and poetic whole. Peinture et photographie E Jusqu’au 07/05 I Villa Vauban J www.villavauban.lu

Pensée à travers la polysémie du terme anglais « translation », l’exposition explore la façon dont les artistes déplacent les signes, les codes propres à une situation, un support, un matériau, vers d’autres territoires. Il reste quelques jours pour découvrir ces œuvres contemporaines – habitant l’espace du Casino – qui élaborent des jeux de signifiés, des jeux de mots, des jeux d’esprit inédits. Les artistes puisent, pour la plupart, dans la médiatisation et la globalisation de notre société, une réalité sociale qui favorise les échanges entre les êtres et tend simultanément à effacer les singularités. This exhibition at the Casino, which is nearing the end of its run, explores the theme of translation in its wider sense. It shows how contemporary artists displace familiar images and codes from their context and endow them with new meaning, playing with words and ideas in ways which, in the global multimedia society, highlight the similarities rather than the differences between individuals and nations. Art contemporain E Jusqu’au 08/01 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

Photo : Andrés Lejona

The Nervous Systems (Inverted)

Interconnexion entre pensée mathématique, théories scientifiques, figures symboliques et évocation poétique. The interconnections between mathematical thought, scientific theory, symbolic figures and poetic evocation.

Conrad Shawcross a conçu pour le Grand Hall une installation très impressionnante. Puisant son inspiration dans le do‑ m­aine scientifique et plus précisément dans la « théorie des cordes » – théorie qui tente d’unir la mécanique quantique et la théorie de la relativité générale, concevant les fondamentaux de l’univers non pas comme des particules ponctuelles, mais comme des sortes de cordelettes vibrantes –, l’artiste crée une œuvre fascinante où des bobines de fil tournant sur elles-mêmes produisent en vain une corde. The nervous systems jouant de la symétrie en miroir, des formes hélicoïdales, des hexagones, procure la sensation d’un envoûtement, trouble notre vision et aborde un temps simultanément linéaire et cyclique. Une œuvre qui montre la passion, la fascination et la stimulation qu’exercent les mathématiques pour l’esprit. Conrad Shawcross has created a highly impressive installation for the Grand Hall. He takes his inspiration from science, and more specifically string theory, which attempts to unify quantum mechanics with general relativity, regarding the fundamental units of the universe not as individual particles but as vibrating strings. The result is a fascinating work in which rotating bobbins of thread attempt to form a string. The nervous systems uses mirror symmetry, helicoids and hexagons to create a visually disturbing sense of wonder in which time is simultaneously linear and cyclical. It expresses the passion, fascination and stimulation that mathematics exerts on the mind... Installation E Jusqu’au 06/05 I Musée d’art moderne Grand-Duc Jean J www.mudam.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


58

expositions

vie sociale

Photos : MHVL, C. Weber, 2011, Joseph Probst, MNHN Luxembourg, Marita Liulia, Panamarenko, Wannes Goetschalckx

Pauvre Luxembourg ?

Un sujet délicat et cependant bien réel pour les sociétés occidentales que l’exposition aborde de manière très documentée selon cinq chapitres. C’est un regard sur les origines de la pauvreté au Luxembourg, mais aussi sur sa situation actuelle qui est proposé. Que la pauvreté et la richesse revêtent des définitions différentes relatives au lieu où l’on naît et où l’on vit, il n’en reste pas moins vrai que nous voyons, dans nos pays ­– dits développés – à un nombre croissant de personnes dans le besoin. Le Grand-Duché, pays a priori prospère et « sécurisé », n’échappe pas à l’évolution de l’économie mondiale et européenne. A sensitive yet very real subject for western societies which the exhibition approaches methodically in five chapters. It takes a look at the sources of poverty in Luxembourg but also at its current situation. While poverty and wealth assume different definitions depending on where you are born and where you live, it is nonetheless a fact that in our so-called developed countries more and more people are falling into the poverty trap. The Grand Duchy, however prosperous and “safe”, has not escaped this trend in the global and European economies.

Marita Liulia

inventer pour vivre

Deux séries artistiques de Marita Liulia sont exposées au cloître : Choosing my religion et Tarot. L’artiste, qui développe depuis des années un art associant les nouvelles technologies à des thèmes tels que l’identité, la notion de genre, la religion, propose ici deux magnifiques expositions qui, usant des clichés et des archétypes, détournent les conventions et les normes établies dans un esprit subtilement provocateur. Le travail de cette artiste rencontre un grand succès et est présenté dans de nombreux lieux prestigieux internationaux. Two artistic series by Marita Liulia are exhibited in the cloister: Choosing my religion and Tarot. The artist, who for years has been creating artworks linking the new technologies to themes such as identity, the idea of gender and religion, displays here two magnificent creations which, by making use of clichés and archetypes, overturn established conventions and rules in a subtly provocative spirit. This artist’s work, which has met with great success, is shown at many prestigious international venues.

À la frontière des sciences et du poétique, Mondes inventés, mondes habités réunit des artistes venus de tous horizons et de toutes pratiques artistiques dont les œuvres s’ingénient à conquérir l’espace, à apprivoiser le mouvement, à maîtriser le vol, à capter les flux d’énergie et à saisir la force gravitationnelle… Véritables joyaux de technique et d’imagination, les productions sont non seulement d’une beauté saisissante, mais dégagent des visions du monde et de la machine qui entraînent le public vers des univers insolites et qui attisent notre désir d’idéal – trop rarement sollicité. Halfway between science and poetry, Mondes inventés, mondes habités brings together artists from different backgrounds and artistic practices whose works are designed to conquer space, control movement, master flight, capture energy flows and harness the force of gravity. Real jewels of technique and imagination, the creations are not only very beautiful but also conjure up visions of the world and machines that fuel the audience’s desire for the ideal world – all too seldom envisaged.

Choosing my Mondes inventés, Haut en couleurs religion + Tarots mondes habités La couleur dans tous ses états

Pour découvrir tous les secrets des couleurs, les usages et les fonctions qu’en font les êtres vivants – animaux, êtres humains et végétaux – le Musée National d’Histoire Naturelle présente une exposition richement documentée. Privilégiant toujours une approche ludique et interactive des sciences, les responsables du musée ont conçu cette exposition qui se caractérise par sa grande clarté, sa simplicité et son sens pédagogique. Un événement réjouissant qui s’adresse à tous les publics et qui propose aussi de nombreuses activités pour les plus jeunes. To discover all the secrets of colours, and the uses and functions given by living beings – animals, humans and plants – the Musée National d’Histoire Naturelle is staging a richly documented exhibition. Always focusing on an entertaining and interactive approach to science, the museum’s curators conceived this exhibition, characterised by great clarity, simplicity and an educational bias. An enjoyable event for all audiences, as well as plenty of activities for young people. Exposition scientifique E Jusqu’au 26/02 I Musée National d’Histoire Naturelle J www.mnhn.lu

Arts numériques E Jusqu’au 15/01 I Abbaye de Neumünster J www.ccrn.lu

Exposition collective E Jusqu’au 15/01 I Mudam J www.mudam.lu

Exposition historique E Jusqu’au 29/04 I Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg J www.mhvl.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


expositions

59

Sculpture art luxembourgeois

Joseph Probst

Wannes Goetschalckx

Collection Mudam

Expositions monographiques E Jusqu’au 25/03 I Musée National d’Histoire et d’Art J www.mnha.public.lu E Jusqu’au 29/01 I Cercle Cité J www.cerclecite.lu

Si pendant plusieurs semaines, vous êtes passé devant l’Aquarium du Casino, vous avez certainement pu observer la réduction lente, mais bien réelle d’un tronc d’arbre impressionnant… En effet, le temps de résidence de l’artiste au Casino a été consacré à tailler ce tronc d’arbre de 12 mètres de long en un minuscule objet de notre quotidien : un cure-dent. Une œuvre qui, outre ses multiples façons de l’envisager, soulignant ses caractères de performance physique et d’acte sculptural – quasi aberrant – met en avant l’outrecuidance des hommes face à la nature et le gaspillage des ressources dans la société de consommation. If you have passed by the Casino’s Aquarium in the past few weeks, you will certainly have noticed the slow but sure whittling down of a large tree trunk… Indeed, the artist’s time of residence at the Casino has been devoted to trimming this 12 metre long tree trunk into a tiny household object: a toothpick. A task which, apart from the multiple ways of looking at it, in emphasising the physical performance and almost absurd sculptural act, underlines humans’ contemptuous attitude to nature and the waste of resources in the consumer society. Project room @ aquarium E Jusqu’au 08/01 I Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain J www.casino-luxembourg.lu

I’ve dreamt about

Photo : Eric Schockmel

Deux expositions sont consacrées à l’artiste luxembourgeois Joseph Probst à l’occasion du centenaire de sa naissance. La collection du Musée National d’Histoire et d’Art, qui est très riche en pièces, est complétée par des œuvres jamais exposées au public que le Cercle Cité présente donc pour la première fois. L’œuvre de Joseph Probst est marquée par les ­différents questionnements et réflexions de l’art pictural et graphique du 20e siècle, c’est donc une invitation à découvrir à la fois le parcours d’un artiste mais aussi celui de toute une génération de peintres. The centenary of Luxembourg artist Joseph Probst’s birth is celebrated in two exhibitions, one drawing on the extensive collection held by the Musée National d’Histoire et d’Art, and the other, at Cercle Cité, featuring works which have never been publicly displayed. Probst was deeply engaged in the theory and practice of the 20th century visual arts, and the exhibition chronicles not only his own work but that of an entire generation of painters.

Des œuvres revisitées et des dialogues inédits pour une conscience de l’utopie entre rêve et désillusion. Existing works revisited in a unique, utopian dialogue of dream and disillusionment...

À travers la notion d’utopie, les œuvres de la collection Mudam dessinent un panorama de propositions artistiques, tous supports confondus. Certaines pièces, présentées précédemment sous une autre problématique, prennent ici des sens nouveaux et affirment leur polysémie. L’éloquence du titre I’ve dreamt about renvoie non seulement à un rêve révolu, d’une certaine manière proche du désenchantement, mais aussi à un espoir pour le futur du monde. La collection Mudam affirme aussi son caractère évolutif par le prolongement créatif que certains artistes ont apporté à leurs pièces. Ainsi Michel Paysant et Éric Schockmel proposent-ils de nouvelles orientations et approfondissements de leurs œuvres Nusquam et Syscape. The Mudam Collection is a panorama of artistic ideas about the notion of utopia, using a wide assortment of media. Some of the pieces have previously been displayed in different contexts, and here affirm their ambiguity by taking on new meaning. The eloquent title I’ve dreamt about refers to the fleeting memory of a bygone dream, combining disenchantment with hope for the future. The collection is in a constant state of evolution, and some of the artists, such as Michel Paysant and Éric Schockmel with their works Nusquam and Syscape, have moved pieces out of their original settings to give them new creative expression... Art contemporain E Jusqu’au 04/03 I Musée d’art moderne Grand-Duc Jean J www.mudam.lu

www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


60

expositions

Du réel et de la fiction

Martin Werthmann

Didier Damiani a conçu une exposition dont les œuvres se situent à la lisière des notions de fiction et de réel, plus précisément des œuvres qui génèrent chez le spectateur des dynamiques mentales produisant des scénarios imaginaires. L’art d’aujourd’hui, nourri depuis quelques dizaines d’années par l’univers cinématographique, le monde des technologies et l’accès aux outils numériques créant une hyperréalité, dessine des esthétiques et des concepts entièrement nouveaux qui troublent profondément l’apparente frontière entre le réel et la fiction, ouvrant ainsi d’inédits rapports à la réalité. Didier Damiani has designed an exhibition whose works blur the boundaries between fiction and reality, more specifically works that generate mental processes in the viewer to produce imaginary scenarios. Present-day art, which for decades has incorporated cinema, new technology and access to digital tools to create a hyper-reality, outlines an entirely new aesthetic which clouds the apparent frontier between reality and fiction, and opens up unusual perspectives of reality.

L’exposition à la Galerie Lucien Schweitzer présente les dernières créations de Martin Werthmann, artiste allemand : gravures grand format et installations qui font écho aux pièces montrées lors de sa précédente exposition en août 2010. Une occasion de suivre l’évolution d’une œuvre protéiforme qui s’exprime aussi bien en deux qu’en trois dimensions. Le processus de créativité de l’artiste est d’autant plus cernable par le biais de la pièce maîtresse, une installation qui invite les spectateurs à y pénétrer, se retrouvant ainsi immergés dans un espace cerclé par un mur d’eau. The exhibition at Galerie Lucien Schweitzer presents the latest creations of German artist Martin Werthmann: large engravings and installations which echo the pieces displayed at his previous exhibition in August 2010. It’s an opportunity to follow the development of a proteiform work expressed in both two and three dimensions. The artist’s creative process can be gauged from the central feature, an installation that invites spectators to penetrate and become immersed in a space encircled by a wall of water.

Art contemporain E Jusqu’au 17/02 I Galerie l’Indépendance, Dexia BIL

Art contemporain E Jusqu’au 26/01 I Galerie Lucien Schweitzer J www.lucienschweitzer.lu

Realfictions

Motion

L’archéologie au Luxembourg 1995-2010

Photo : MNHA

Sous nos pieds…

Consacrée aux découvertes archéologiques du Grand-Duché ces 15 dernières années ainsi qu’aux métiers d’archéologue et de restaurateur d’objets anciens, l’exposition du Musée National d’Histoire et d’Art est de toute première importance. La partie inaugurale est un parcours au cœur de la discipline scientifique exposant les différentes étapes du processus de fouilles, de classification et d’analyse des découvertes. La seconde partie met l’accent sur les différents modes de vie, les activités, les croyances et les pratiques funéraires des hommes, illustrés par des pièces récemment mises au jour. C’est une véritable traversée dans le temps et dans différentes situations que le public peut vivre, mettant en lumière l’archéologie comme pratique scientifique fondamentale pour comprendre qui nous sommes. This important exhibition at the Musée National d’Histoire et d’Art is devoted to archaeological finds in Luxembourg over the past 15 years, and to the role of archaeologists and restorers in bringing them to life. The first section looks at archaeology in general, and the different stages involved in excavating, classifying and analysing finds. The second focuses on recently discovered artefacts, and what they reveal about their former owners’ lifestyles, activities, beliefs and funerary practices. Overall, the exhibition shows how the science of archaeology is fundamental to our understanding of who we are.

Photos : Frac Lorraine. © S. Skoglund, Martin Werthmann

La mise en espace permet à tous les publics de comprendre notre passé commun. Casting a spotlight on our shared past.

Exposition historique E Jusqu’au 02/09 I Musée National d’Histoire et d’Art J www.mnha.public.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


Exposition

16 NOVEMBRE 2011 - 20 JANVIER 2012

d’Villa BGL BNP PARIBAS 10A Boulevard Royal, Luxembourg

FARGO

BGL BNP PARIBAS S.A. (50, avenue JF Kennedy, L-2951 Luxembourg, R.C.S. Luxembourg : B 6481) Novembre 2011

Exposition ouverte au public du lundi au vendredi de 09h à 16h Accès libre

bgl.lu


62

Agenda expositions L.A.Raeven – Ideal Individuals

musées LUXEMBOURG Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Les permanences de l’InfoLab

Thème du mois : les monographies. Le 07/01 – 14h-18h

Wannes Goetschalckx : Toothpick

Le point de départ du projet de Wannes Goetschalckx, c’était un immense peuplier installé dans l’Aquarium du Casino Luxembourg et qui devait être taillé de ses propres mains en cure-dent. Wannes Goetschlackx s’est littéralement mesuré à l’arbre, en le taillant à la main, strate par strate, sans avoir recours à des outils industriels. Cet acte créateur, tant par la dépense d’énergie physique que par l’investissement temporel, souligne la révérence de l’artiste, de l’humain, face à la force majestueuse de la nature. Jusqu’au 08/01

© L.A.Raeven, The Height of Vanity

Depuis 2001, L.A.Raeven (*1971) développent un travail artistique autour de la notion de l’"individu idéal" qu’elles analysent à travers des vidéos, des photos et des dessins. Le concept d’une beauté parfaite et des enjeux de celle-ci se retrouve dans notre société occidentale, tant du côté de la réception et de la consommation de ces standards que dans la manipulation de masse de la part du monde de la mode et des médias. Plus qu’une interrogation sur la standardisation et le dictat de la perfection, les sœurs jumelles Raeven questionnent la notion du combat identitaire, ellesmêmes ayant vécu toute leur vie avec leur double identique. Du 28/01 au 22/04

Mudam MONDES INVENTÉS, MONDES HABITÉS

Found in Translation, chapter L

© Denicolai Provoost

Artistes : Lara Almarcegui, Wojciech Bakowski, Pierre Bismuth, Aline Bouvy & John Gillis, Lucia Bru, Francisco Camacho, Ludovic Chemarin copyright, Koenraad Dedobbeleer, Edith Dekyndt, Simona Denicolai and Ivo Provoost, Agnès Geoffray, gerlach & koop, Sofie Haesaerts, Saskia Holmkvist, Hedwig Houben, Ann-Veronica Janssens, Ermias Kifleyesus, Gabriel Kuri, Jani Ruscica, Simon Starling, Pieter Vermeersch, Freek Wambacq, etc.   Jusqu’au 08/01

Artistes : David Altmejd, Chris Burden, Vija Celmins, Björn Dahlem, León Ferrari, Vincent Ganivet, Paul Granjon, Theo Jansen, Bodys Isek Kingelez, Paul Laffoley, Isa Melsheimer, Miguel Palma, Panamarenko, Robert & Shana ParkeHarrison, Nancy Rubins, Conrad Shawcross, Roman Signer, Jan Svankmajer. Jusqu’au 15/01

Michael Ashkin, Chto Delat? / What is to be done?, Julien Grossmann, Steven C. Harvey, Filip Markiewicz, David Maljkovic, Chad McCail, Yves Netzhammer, Paulo Nozolino, Sven Johne, Miguel Palma, Philippe Parreno, Michel Paysant, Pavel Pepperstein, Nikolay Polissky, François Roche / R&Sie(n), Fernando Sánchez Castillo, Tomás Saraceno, Judith Walgenbach.  Jusqu’au 04/03

CONRAD SHAWCROSS

Les questions scientifiques et philosophiques sont au cœur de la pratique de Conrad Shawcross. Le travail de l’artiste fait se rencontrer différents champs scientifiques pour créer des images qui permettent de comprendre des liens de causalité complexes ou des principes théoriques. "The Nervous Systems", une installation imaginée pour le Grand Hall du Mudam, vient s’ajouter à une série de dispositifs dans lesquels l’artiste s’ingénie à faire et défaire des cordes. Du 16/01 au 06/05

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg Europe à l’affiche

I’VE DREAMT ABOUT. COLLECTION MUDAM

© Chad McCail: Ourobouros (détail), 2002

Cette exposition présente des exemples d’affiches politiques des 60 dernières années et provenant de différents pays de l’Union européenne, dont la fameuse série de 1950 faisant la promotion du plan Marshall. Jusqu’au 26/03

Armes Luxemburg?

L’exposition se propose de présenter d’un œil critique les critères d’évaluation et de définition de la pauvreté et de donner un aperçu de ce thème complexe en le plaçant dans la perspective historique. L’exposition s’articule en cinq domaines thématiques, combinant objets, photographies, art, films, citations de textes et illustrations sonores pour aboutir à une dramaturgie intermédiale sophistiquée. Jusqu’au 29/04

Musée national d’histoire et d’art Joseph Probst

Sous nos pieds – L’archéologie au Luxembourg de 1995 à 2010

Une grande rétrospective sur l’archéologie présente les principales découvertes archéologiques faites au Luxembourg de 1995 à 2010. L’exposition permet tout d’abord de découvrir le travail quotidien des archéologues et des restaurateurs. Une fouille reconstituée nous informe sur les méthodes de travail actuelles dans ce domaine. Plusieurs exemples illustrent le cheminement des objets historiques à partir de leur découverte jusqu’à leur présentation au musée. L’exposition a aussi pour thème la d��termination et la classification (y compris l’analyse scientifique) ainsi que la restauration des objets dans les laboratoires et ateliers. La deuxième partie de l’exposition traite des thèmes fondamentaux de l’existence humaine. Jusqu’au 02/09

natur musée – musée national d’histoire naturelle Haut en couleurs – Farbenfroh

© Joseph Probst, Nu sur une plage

Fidèle à ses missions d’étude scientifique et de mise en valeur du patrimoine artistique national, le Musée National d’Histoire et d’Art présente pour cette occasion exclusivement les œuvres de Joseph Probst faisant partie des collections du musée, ensemble complété par quelques pièces en provenance de la famille de l’artiste, ainsi que par plusieurs céramiques de son épouse Colette Probst-Wurth (1928-2008). À travers une cinquantaine d’œuvres, l’accrochage au MNHA permet au visiteur de suivre l’évolution de la création artistique de l’artiste de ses débuts jusqu’à la fin de sa vie. Jusqu’au 25/03

Les couleurs semblent omniprésentes. Un monde sans couleur nous paraît donc à nous, humains, assez peu vraisemblable, tout au moins aux plus jeunes d’entre nous. Peut-être est-ce en essayant de comprendre ce que signifie un

Artistes : Vyacheslav Akhunov,

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


expositions

monde sans couleur ou ce que nous entendons au juste par incolore dans le langage familier qu’on peut appréhender au mieux la nature de la couleur et sa complexité, qui va bien au-delà du scientifique. Le long d’un parcours varié et interactif, dans des salles en couleur, chaque visiteur découvrira comment la couleur est produite, comment elle est perçue et comment elle agit. Ici la couleur est : physique, chimie, communication, psychologie, esthétique, biologie, mythologie, art et artisanat. Jusqu’au 26/02

elle reste sans doute le texte le plus perspicace qui puisse s’écrire sur la nature de la vie. Toute la science moderne en est pénétrée. Des vitrines thématiques sur l’adaptation des membres, l’évolution des ammonites et les fossiles vivants illustrent par de nombreux exemples pratiques quelques mécanismes de l’évolution.   Exposition permanente

Nos paysages

Découvertes

Notre Terre

Les planètes

La terre et sa lune ont leur position dans notre système solaire. Les marées océaniques et terrestres nous font remarquer chaque passage de la lune. Les saisons permettent de suivre la position de la terre autour du soleil. Les planètes, les systèmes solaires, les galaxies, tous innombrables, constituent cet univers immense qui n’a cessé son expansion depuis son origine. Une chronologie des événements allant du Big Bang jusqu’à l’apparition du monde vivant retrace les faits marquants de l’histoire de l’univers. Exposition permanente

Nos ancêtres

La théorie de l’évolution de Charles Darwin fit sensation. Bien qu’elle date de plus d’un siècle,

www.citymag.lu

Vivre la nature de près, admirer la beauté de nos paysages, écouter toutes sortes de sons familiers, se sentir concerné par son environnement: tel est le message de cette salle. Une projection grand format sur trois écrans présente les paysages typiques du Luxembourg. Le visiteur fera partie intégrante de l’élément naturel. Il se verra au milieu d’une forêt, suivra l’évolution des paysages ouverts au cours des saisons, et découvrira la nature en harmonie avec nos villes et nos villages. Exposition permanente

Nos régions

La planète bleue, telle que nous la connaissons aujourd’hui, n’existait pas il y a 4,5 milliards d’années. Le visiteur fera un voyage au centre de la Terre, plongera vers les abysses profonds des océans... Exposition permanente

Dans la première des expositions permanentes, le visiteur se voit en face des autres, se compare aux autres : un chaînon essentiel de l’équilibre naturel, un homme parmi 5 milliards, tous parents, tous différents, un amas de cellules. Une série de bornes disposées autour d’un cylindre, kiosque d’information s’étendant sur deux étages, fait évoluer le visiteur par son questionnement, par l’apprentissage de lui-même. Exposition permanente

Post und Telekommunikationsmuseum Exposition BONNE ANNÉE ET MEILLEURS VŒUX

Les quatre régions du Luxembourg, le Centre, l’Oesling, la région de la Minette et l’Est, sont présentées par le biais d’objets typiques et variés qui retracent l’influence des facteurs abiotiques et biotiques sur la vie et la culture des habitants. Exposition permanente

dans la peinture du 19e siècle, de l’orientalisme et de la peinture d’histoire à l’école de Barbizon. À ces tableaux s’ajoutera enfin un choix de sculptures de la collection Pescatore. Jusqu’au 05/03

Émotions. Reflets dans la peinture et la photographie

Qui suis-je ?

Que faire contre les innombrables animaux qui nous empoisonnent la vie quotidienne ? Comment distinguer une guêpe d’une syrphe inoffensive ? Pourquoi les plantes sont-elles immobiles ? Le sol est-il vivant ? Exposition permanente

Villa Vauban L’art à tout prix

63

La fin d’année arrivant, le PostMusée présente une nouvelle exposition temporaire. L’invitée d’honneur est Muriel Moritz, l’artiste qui a réalisé le timbre de Noël ainsi que la "Neijoerschdagspost" 2011. Le deuxième volet de l’exposition est dédié aux cartes de vue anciennes ayant comme sujet les vœux de nouvel an. Jusqu’au 13/01

L’exposition s’intéresse aux collections bourgeoises du 19e siècle à travers la figure de Jean-Pierre Pescatore. Axée sur la peinture française de cette époque, dont la collection du banquier luxembourgeois recèle un échantillon représentatif, elle éclaire également le fonctionnement du marché de l’art. Pour les besoins de cette exposition, la collection Pescatore sera complétée par des prêts importants provenant de grandes collections internationales telles que le Musée Carnavalet, le Petit Palais et le Louvre. Une sélection d’œuvres d’artistes majeurs, parmi lesquels Gustave Courbet, Eugène Delacroix et Jean-François Millet, permettra d’illustrer les différents courants

© Jacques-Edmond Leman, L’adieu, 1856

L’exposition réunit une sélection de peintures du 17e au 19e siècle issues des trois collections de la Villa Vauban et une série d’œuvres photographiques du tournant du 21e siècle provenant de la collection du Centre national de l’audiovisuel

Visites guidées Visites commentées régulières

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Jeudi 18h (F) Samedi 15h (F) Dimanche 14h (L), 15h (F) et 16h (D) MHVL Jeudi 18h (L) Dimanche 16h (F) Du château comtal à la ville européenne  Dimanche 16h MNHA Jeudi 18h (L / D) Samedi 15h (F) Dimanche 15h (L) MNHN Dimanche 16h Mudam Samedi 16h (F) Dimanche 15h (D) et 16h (L), 08/01 11h (EN), 29/01 15h30 (PT) Visites enfants Samedi 15h (L / D) et dimanche 14h (F) Villa Vauban Vendredi 18h (L / D)

VISITES PAUSE DÉJEUNER "MUSÉE DU JOUR"

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Mercredi 12h30 (30 min) (F / D / L) MHVL Vendredi 12h30 (30 min) (L / F) MNHA Mardi 12h30 (30 min) MNHN Jeudi 12h30 Mudam Lundi 12h30 (15-20 min) Villa Vauban Samedi 12h30

VISITES PONCTUELLES

Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Visite commentée 60+ Lundi 02/01 15h Villa Vauban Le rêve et l’exotisme Vendredi 27/01 18h (F)

Januar'12  city agenda luxembourg


64

expositions

(CNA). La mise en rapport de ces deux supports, à travers leurs différents modes de représentation, points de vue et formats, permet aux visiteurs de l’exposition d’apprécier les chefs-d’œuvre historiques sous une lumière nouvelle. Jusqu’au 07/05

ESCH-SUR-ALZETTE Musée National de la Résistance Lapidaires empreintes / Steinerne Spuren

Choosing my Religion

"Choosing My Religion" views the major religions of the world from particularly the female point of view, and juxtaposes Christianity, Judaism, Islam, Sikhism, Hinduism, Buddhism, Confucianism, Taoism and Shinto. The artist, who is also the model in her photos, has placed herself in roles that normally are reserved for men. Jusqu’au 15/01

Silentio Delicti

amateurs ou avertis seront visibles lors de l’exposition qui débutera le 27/01. Le 26/01 – 19h

Exposition du Prix d’Architecture 2011 Jusqu’au 31/01

DIEKIRCH Maison de la Culture Exposition d’hiver De l’association artistique La Palette. Jusqu’au 15/01

DUDELANGE

Monuments commémoratifs du camp de concentration de Mauthausen, photographiés par Jean-Marie Winkler. Jusqu’au 29/01

ESCH-SUR-SûRE Musée Vivant de l’Ancienne Draperie Farbe und Stoff = farbSTOFF

La beauté du site et l’histoire chargée des lieux ne pouvaient manquer d’interpeller Filip Markiewicz qui à travers le dessin, la vidéo et la performance, confronte les faits de l’actualité avec l’histoire, et dénonce la violence de l’image dans notre société. Tentes militaires, fils barbelés, table d’opération, croix, potence, miradors sont autant d’éléments à même de rappeler aux visiteurs l’histoire mouvementée du lieu tour à tour abbaye, hôpital militaire, hospice, prison avant d’être centre culturel de rencontre. Du 28/01 au 04/03

Cercle cité Joseph Probst – 100e Anniversaire

Quilt-Ausstellung Jusqu’au 22/01

© MNHA/Tom Lucas

Institutions LUXEMBOURG Abbaye de Neumünster Men’s Art

Un mélange d’art, de provocation, d’érotisme, de couleur et de joie de vivre, c’est ce qui caractérise l’exposition montée par Patrick Wengler, président de l’asbl Paticka, qui emprunte le chemin de l’art pour "toucher les gens" et leur rappeler par la photo et de manière ludique que le sida reste présent partout et à tout moment. Jusqu’au 08/01

L’exposition au Ratskeller met en évidence une période bien spécifique de la carrière de l’artiste, à savoir les œuvres réalisées entre 1980-1984 et inspirées des poèmes et des "lieder" du romantisme allemand. Sont exposées aussi plusieurs céramiques de son épouse Colette Probst-Wurth (1928-2008). Jusqu’au 29/01

Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie SinCityPics "urban life – stolen moments"

Vernissage de l’exposition. Les contributions des photographes

Januar'12  city agenda luxembourg

Centre d’art Dominique Lang Armand Strainchamps

Display 01 – espace d’exposition du CNA Fremd Gang

L’exposition regroupe le travail d’artistes autour des thèmes du déplacement, du dépaysement et de l’errance. Artistes : Gast Bouschet et Nadine Hilbert, Patrick Galbats, François Goffin, Carine et Elisabeth Krecké, Armand Quetsch, Chantal Vey. Jusqu’au 12/02

MERSCH Centre national de littérature – La Maison Servais 2, rue Emmanuel Servais – Politik, Literatur, Industrie

vres d’art, elle doit avant tout être une artisane accomplie mais aussi une artiste dotée d’une sérieuse technique. Méconnue du grand public, cette profession rare, souvent confondue avec "rénovation", vise à conserver, dans le respect complet de l’original, les œuvres d’art du passé pour les transmettre aux générations futures. Chaque œuvre à restaurer présente des problèmes spécifiques. Des études sérieuses et une longue expérience sont des atouts majeurs pour répondre aux exigences de ce métier. Jusqu’au 27/01

NIEDERANVEN Kulturhaus Niederanven À la recherche de la Commedia dell’Arte

Jusqu’au 05/01

Leonora Bisagno + Claudia Passeri

Un ciclone tropicale nel emisfero boreale. Du 14/01 au 25/02

Centre d’art Nei Liicht Marc Ferrante "Jeux de mains" Jusqu’au 05/01

Marco Signorini "EARTH / HEART" Du 14/01 au 25/02

Centre de Documentation sur les Migrations Humaines Biographies, itinéraires, migrations

Présence luxembourgeoise dans les mines et la sidérurgie italienne (fin du 19e siècle-milieu du 20e siècle), photos et documents provenant de la Vallée d’Aoste et du Grand-Duché de Luxembourg. "Le Travail de l’Homme" par Barbara Tutino. Dans ses multiples activités artistiques, littéraires et journalistiques, l’artiste a exploré de diverses manières l’histoire et les richesses de sa région d’origine. L’exposition qu’elle propose à Dudelange est un hommage aux travailleurs tant de l’agriculture que de la mine de la haute vallée de Cogne. L’exposition présentera des documents essentiellement privés liés aux activités d’une poignée d’ingénieurs et d’industriels luxembourgeois qui ont œuvré dans les mines de fer de Traversella (Piémont) et de Cogne (Vallée d’Aoste). Ils y ont inauguré des explorations géologiques spectaculaires, participé à l’élaboration et la mise en œuvre de processus industriels innovants liés notamment à l’usinage de minerais spéciaux ou à la valorisation de la "houille blanche" (hydro-électricité).   Jusqu’au 19/02

Das CNL ist im ehemaligen Stammhaus der Familie Servais in Mersch, welches zugleich das Geburtshaus von Emmanuel Servais war, untergebracht. Die Ausstellung beleuchtet die Geschichte des Hauses seit dem späten 18. Jahrhundert, die Rollen, welche Mitglieder der Familie Servais in Politik, Literatur und Industrie Luxemburgs spielten, sowie die Einrichtung des Centre national de littérature im Servais-Haus, welches nach dem Tod von Jeanne Servais 1985 per Testament in öffentlichen Besitz überging. Jusqu’au 16/03

Mierscher Kulturhaus (Fresken) Altéer an Helleg Biller

Exposition de masques en cuir de la Commedia dell’Arte. Vernissage : le 18/01 à 18h30. La Commedia dell’Arte est un genre théâtral qui ne peut être évoqué sans parler de la tradition artisanale qui l’accompagne depuis toujours. Les costumes, les instruments, mais surtout ses masques en cuir sont de précieux objets d’artisanat. L’exposition est l’occasion d’un voyage à travers les différents masques, mais en illustre surtout un aspect caché : celui de la recherche et des différentes étapes nécessaires au mascheraio (l’artisan) qui fabrique les masques pour donner forme à la matière et faire surgir à travers le bois et le cuir les traits de personnages capables de raconter des histoires. Un métier qui ne se dissocie pas de la passion qui anime encore les jeunes créateurs d’aujourd’hui. Lors du vernissage, une conférence / démonstration donnera un aperçu de l’histoire du théâtre de la Commedia dell’Arte et des éléments qui la composent. Du 18/01 au 09/02

Peu de métiers font côtoyer l’art et l’artisanat à ce niveau. En effet, si la restauratrice se penche sur les œu-

www.citymag.lu


expositions

Galeries LUXEMBOURG COVART GALLERY MATTER BEYOND

la réalité se mêlant à la fiction. Les artistes s’emploient à jouer de fauxsemblants et d’illusions d’optique bariolées pour mettre en scène cette dilution de la réalité. Telle une invitation au songe, les œuvres emmènent le spectateur vers un questionnement sur la véracité des choses : est-ce réel ou imaginaire ? Artistes : Pascal Bircher, Justine Blau, Wang Du, Grégory Durviaux, Martine Feipel et Jean Bechameil, Jerry Frantz, Vanessa Gandar, Marco Godinho, Sébastien Gouju, Mike Lamy, Saskia Raux et Marc Scozzai, Sandy Skoglund, The Plug et Stéphanie Rollin, Adam Vackar. Curateur : Didier Damiani. Jusqu’au 17/02

Galerie Schortgen STEPHANE HALLEUX

Konschthaus Beim Engel Identity of our Society

Konviktsgaart (Résidence G-D JoséphineCharlotte) Viviane Briscolini / Béatrice Eifes / Kingsley Ogwara Jusqu’au 06/01

ASSELBORN LUME – Luxembourg-Mexico – Art Connection. Photographies et peintures. Du 12 au 29/01

Domaine du Moulin d’Asselborn Nicole Gibéryen

Lucien Schweitzer Galerie et éditions Notion – Martin Werthmann Jusqu’au 26/01

ESCH-SUR-ALZETTE Galerie Schortgen VOLKER KUHN

Jusqu’au 15/01

BOURGLINSTER

Œuvres récentes – Claude Tétot Jusqu’au 07/01

Œuvres récentes – David Wolle

WEISWAMPACH Dexia BIL – Agence Weiswampach Robert Schaus

Sculptures récentes. Jusqu’au 05/01

Galerie Toxic Who is afraid of painting?

Objektkasten. Jusqu’au 05/01

LUXEMBOURG Berthe Lutgen Jusqu’au 14/01

Gallery Edition 88 Nikolai Panayotov ��� Rétrospective Jusqu’au 28/01

www.citymag.lu

WILTZ BGL BNP Paribas – Agence Wiltz Claudine Maillet Jusqu’au 13/01

autres

Photos, peintures et sculptures d’élèves de lycées luxembourgeois. Jusqu’au 15/01

À l’occasion de cette exposition, la Galerie l’Indépendance accueille des artistes venus de tous horizons esthétiques et rassemble leurs créations autour d’un sujet inédit. Chacun d’entre eux, avec sa sensibilité artistique unique, s’approprie brillamment le thème de

Jusqu’au 14/01

Serge Koch, Maryse Linster, Jutta Mewes: Digitaldruck, Skulptur, Malerei. Jusqu’au 29/01

BâTIMENT MASSENOIRE La Cité des Sciences

Galerie d’Art Contemporain Am Tunnel et Espace Edward Steichen Ma Passion – Ma Vision

© Collection 49 Nord 6 Est - Frac Lorraine, Metz (FR)

© Maryse Linster

ESCH-SUR-ALZETTE

Jusqu’au 07/01

Galerie l’Indépendance Realfictions

Serge Ecker konstruiert in seinen Fotoarbeiten durch Wegnahme und Hinzufügung zeitlich versetzter Spuren eine Hyperrealität, in der das Tatsächliche und das Vergangene durch eine unsichtbare Montage aus Erinnerung und Fiktion miteinander verschmelzen. Thomas Hawranke arbeitet mit der Spur als Zeuge von Anwesenheit durch Abwesenheit. Beide künstlerischen Positionen treffen sich in weiteren Werken, die Teils als Gemeinschaftsarbeit die Spur im Bezug zu Raum und Zeit setzen und neu verorten. Der Ausstellungsraum wird durch die Werke beider Künstler zum Tatort, an dem der Besucher selber Spuren findet und individuell lesen kann. Durch die Interpretation des Betrachters wird dieser Raum neu konfiguriert und die Arbeiten innerhalb dessen als sich ständig veränderte Realität wahrgenommen. Jusqu’au 08/01

Exposition du Rotary Club. Du 14/01 au 12/02

Galerie Bernard Ceysson Jean Messagier Jusqu’au 07/01

Théâtre Municipal de la ville d’Esch-sur-Alzette Tracing Space

Bassin Minier

Galerie Château de Bourglinster 3DIMENSIONEN

Photographies by Bagrad Badalian. Jusqu’au 13/01

65

BGL BNP Paribas Kim En Joong Jusqu’au 20/01

Crédit Suisse Gravures et livres d’Artiste – Soheila Knaff-Sanie Tableaux. Jusqu’au 05/01

Home Sacré-Cœur Noël en Provence et son Village de 300 Santons et Automates

La plus grande crèche au monde. Jusqu’au 15/01

Le centre de documentation de la Cité des Sciences présente les projets de construction de l’État, les concepts d’urbanisme et des aménagements urbains de la Terrasse des Hauts Fourneaux, mais aussi les acteurs et futurs utilisateurs des nouvelles infrastructures. Exposition permanente

église Sacré-CŒur Noël à travers le Monde

Exposition de plus de 350 crèches.  Jusqu’au 01/01

t on even ur r u it yo nts s subm z vos eve e t iv Inscr rio.n/0e1 u l p . wwwn février : 06 Éditio

Januar'12  city agenda luxembourg


66

1

city adresses

Du 12 décembre 2011 au 15 janvier 2012

Bulles B ulles Bulles... d’hiver

CULTURE & GOING OUT

d’hiver ... Faites pétiller vos fêtes !

A COMPREHENSIVE LISTING OF CITY VENUES AND CONTACT DETAILS. PLUS A GUIDE TO CITY RESTAURANTS AND BARS. Une liste exhaustive des lieux de loisir et leurs coordonnées, ainsi qu’un guide des bars et restaurants.

Faites pétiller vos fêtes !

Luxembourg city tourist office 9 1 30, place Guillaume II Bureau d’accueil touristique Lu-sa : 9-19h, di : 10-18h Communication et marketing : Promotes culture and tourism and the brand image of Luxembourg City. Promotion culturelle et touristique de Luxembourg-Ville et de son image de marque. Service Guidages Luxembourg Convention Bureau : Consultancy for business tourism/framework for professional organisers of conferences, seminars and workshops. Guided tours and organise programmes. Incoming and package deals for tourists. Consultance tourisme d’affaires / encadrement pour organisateurs professionnels de conférences, séminaires et workshops. Organisation de tours guidés et de programmes-cadres. Incoming, élaboration de forfaits touristiques. G 22 28 09 J touristinfo@lcto.lu, www.lcto.lu

Galerie f. hessler 21, rue Astrid Me & ve : 14-18h, sa : 10-12h, 14-18h G 27 28 12 77 J www.galeriefhessler.lu

10 Galerie La Cité 1, rue Louvigny (1er étage) G 22 36 89 J www.lacite.lu

11 Galerie L’indépendance Dexia BIL 69, route d’Esch Lu-ve : 8-18h

12 Galerie Miltgen 32, rue Beaumont G 26 26 20 20 J www.galerie-miltgen.lu

ART GALLERIES galeries D’ART

13 2 Artium Art Gallery 11c, boulevard Joseph II /  49, avenue Monterey G 26 44 00 66 J www.artium.lu

3 beaumontpublic + Koenigbloc 21a, avenue Gaston Diderich G 46 23 43 J www.beaumontpublic.com

4 covart Gallery 23, rue Adolphe Fischer G 26 29 61 70 J www.covartgallery.com

5 Galerie Bernard Ceysson 2, rue Wiltheim G 26 26 22 08 J www.bernardceysson.com

6 Galerie Clairefontaine Espace 1 7, place Clairefontaine Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

Galerie Nordine Zidoun 101, rue Adolphe Fischer G 26 29 64 49 J www.galeriezidoun.com

14 Galerie Pascal Bello 74, avenue Gaston Diderich G Tel.: 26 45 97 73

15

12, boulevard Royal • L-2449 Luxembourg Tel +352-24 16 16 734 Annonce Carte visite CHA 05.pdf www.leroyalluxembourg.com

1

2

Galerie Toxic 2, rue de l’Eau G 26 20 21 43 J www.galerietoxic.com

2012: ragon c nous!!! D u d e Année ez fêter av ven

16 Konschthaus beim Engel 1, rue de la Loge Ma-di : 10-12h, 13-19h G 22 28 40

17 Lucien Schweitzer galerie et éditions 24, avenue Monterey G 23 616-56 J www.lucienschweitzer.lu 6

18

Nosbaum & Reding – art contemporain 4, rue Wiltheim Ma-sa : 12-18h G 26 19 05 55 J www.nosbaumreding.lu

infos sur

zheng.lu

273-275, route d’Arlon - L-8011Strassen

3

Tickets Billetterie

7 Galerie Clairefontaine Espace 2 21, rue du Saint-Esprit Ma-ve : 14h30-18h30, sa : 10-12h, 14-17h G 47 23 24 J www.galerie-clairefontaine.lu

8 Galerie d’art Am Tunnel 16, rue Zithe G 40 15 24 50

Januar'12  city agenda luxembourg

19 LUXEMBOURG TICKET Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman (Limpertsberg) Reservation and purchase by telephone: Réservation et vente par téléphone : G 47 08 95-1 J www.luxembourgticket.lu Lu-ve : 10-18h30 Sales points in the city: Points de vente en ville : Luxembourg City Tourist Office (place Guillaume II), Conservatoire de Musique (Merl), Centre Culturel de Rencontre - Abbaye de Neumünster (Grund).

www.citymag.lu

12/19/11

1


www.citymag.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


68

city adresses

CULTURAL VENUES Espaces culturels

libraries bibliothèques

CINEMAS Cinémas 40

20 Banannefabrik 12, rue du Puits www.banannefabrik.lu

21 Café-Théâtre “Rocas” Place des Bains G 27 47 86 20 J www.rocas.lu

22 CarréRotondes 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

23 CCR Abbaye de Neumünster 28, rue Münster G 26 20 52-1 J contact@ccrn.lu www.ccrn.lu

24 Cercle Cité 3, rue Genistre G 47 96 26 29 Jinfo@cerclecite.lu www.cerclecite.lu

25 Conservatoire de Musique 33, rue Charles Martel G 47 96 55 55 (standard) 47 96 54 32 (réservations) J cml@vdl.lu www.vdl.lu

26

30

35

d:qliq 17, rue du Saint-Esprit G 26 73 62 J info@dqliq.com www.dqliq.com

Philharmonie 1, place de l’Europe G 26 02 27-1(standard) 26 32 26 32 (réservations) J info@philharmonie.lu www.philharmonie.lu

Cinémathèque Municipale 17, place du Théâtre G 29 12 59 (infos programme) J cinematheque@vdl.lu www.cinematheque.lu

27 Den Atelier 54, rue de Hollerich G 49 54 85-1 J info@atelier.lu www.atelier.lu

22 Exit07 1, rue de l’Aciérie G 26 62 20 07 J info@rotondes.lu www.rotondes.lu

28 FondatIon de l’Architecture et de l’Ingénierie 1, rue de l’Aciérie G 42 75 55 J office@fondarch.lu www.fondarch.lu

19 Grand Théâtre 1, rond-point Robert Schuman G 47 96 39 00 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J grandtheatre@vdl.lu www.theatres.lu

29 Kasemattentheater 14, rue du Puits G 29 12 81 J infos@kasenmattentheater www.kasemattentheater.lu

Januar'12  city agenda luxembourg

31 Théâtre des Capucins 9, place du Théâtre G 47 96 40 54 (standard) 47 08 95-1 (réservations) J capucins@vdl.lu www.theater-vdl.lu

32 Théâtre du Centaure 4, Grand-Rue G 22 28 28 J centaure@pt.lu www.theatrecentaure.lu

33 Théâtre National du Luxembourg 194, route de Longwy G 26 44 12 70 J info@tnl.lu www.tnl.lu

34 TOL – Théâtre Ouvert Luxembourg 143, route de Thionville G 49 31 66 J tol@tol.lu www.tol.lu

20 Trois C-L 12, rue du Puits G 40 45 69 J danse@danse.lu www.danse.lu

36 Ciné Utopia 16, avenue de la Faïencerie G 22 46 11 J www.utopolis.lu

37 Utopolis 45, avenue J.F. Kennedy G 42 95 11-1 J www.utopolis.lu

MUSEUMS musées

les amis des musées J info@amisdesmusees.lu www.amisdesmusees.lu

38 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain 41, rue Notre-Dame Lu, me, ve : 11-19h, je : 11-20h, sa, di & jours fériés : 11-18h G 22 50 45 J info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu

39

Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg 14, rue du Saint-Esprit Ma-di : 10-18h, je : 10-20h G 47 96 45 00 J musee@vdl.lu www.mhvl.lu

24 bibliothèque Municipale cité 3, rue Genistre Ma-ve : 10-19h, sa : 10-18h G 47 96 27 32 J bibliotheque@vdl.lu www.vdl.lu

41 Musée National d’Histoire et d’Art Marché-aux-Poissons Ma-di : 10-17h G 47 93 30-1 (standard) 47 93 30 21-4 (visites guidées) J musee@mnha.lu www.mnha.lu

44 bibliothèque nationale 37, boulevard F.D. Roosevelt Ma-ve : 10h30-18h30, sa : 9-12h Médiathèque / media library : ma-ve : 10h30-18h30 G 22 97 55-1 J info@bnl.etat.lu, www.bnl.lu

42 Natur Musée – Musée National d’Histoire Naturelle 25, rue Münster Ma-di : 10-18h G 46 22 33-1 J musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu

43 Villa vauban – musée d’art de la ville de luxembourg 18, avenue Émile Reuter Lu, me, je, sa, di : 10-18h, ve : 10-21h G 47 96 45 65 J www.musee@vdl.lu www.villavauban.lu

art schools écoles d’art 45 cercle européen pour la propagation des arts Lycée Technique des Arts et Métiers 19, rue Guillaume Schneider G 40 99 20 (9-11h) J cepa@pt.lu www.summerakademie.lu

46 école d’art contemporain 117, rue de Hollerich G 49 46 16 J ecoleart@ecoledartcontemporain.lu www.ecoledartcontemporain.lu

Mudam – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen Me-ve : 11-20h, sa-lu : 11-18h G 45 37 85-1 J info@mudam.lu www.mudam.lu

www.citymag.lu


69 coming up

prochainement

New York Philharmonic / Gilbert / Zimmermann / Lang

Peter Hook & The Light: A Joy Division Celebration

février 10 & 11 February

03 & 04

Le New York Philharmonic et son chef Alan Gilbert vous donnent rendez-vous pour deux concerts. Lors du premier, le violoniste Frank Peter Zimmermann interprétera le Concerto pour violon en D majeur (op. 61) de Beethoven ainsi que la Symphonie en trois mouvements de Stravinski et des extraits de Daphnis et Chloé de Ravel. Le second concert mettra à l’honneur la Symphonie n°5 de Prokofiev et le pianiste Lang Lang (photo), qui interprétera le Concerto pour piano n°1 de Tchaïkovski. Dans l’univers de la musique classique, Lang Lang fait figure de super star : de nombreux critiques révèrent l’audace de sa jeunesse et l’humilité dont il fait preuve malgré son grand succès. Alan Gilbert conducts the New York Philharmonic in two concerts.The first sees violinist Frank Peter Zimmermann playing Beethoven’s violin concerto in D major (Op 61) as well as Stravinsky’s Symphony in Three Movements and extracts from Ravel’s Daphnis et Chloé. The second concert features Prokofiev’s 5th symphony and pianist Lang Lang (photo) playing Tchaikovsky’s piano concerto No1. Lang Lang is something of a superstar in the classical world and many reviewers adore his youthful bravado and the fact that he has achieved acclaim without dumbing down.

The iconic bassist with the legendary Joy Division, and later New Order, brings his tribute show to den Atelier. Together with The Light, he will be playing classic Joy Division album Unknown Pleasures sequentially and in its entirety, as well as a host of early tracks by the band and its previous incarnation, Warsaw. Joy Division’s influence can still be heard today, in bands like Editors or Interpol. Unknown Pleasures, released on Factory Records and produced by Martin Hannett (credited with giving the band its atmospheric sound), is one of the most noteworthy debut albums of all time. La tournée hommage à Joy Division, emmenée par le bassiste légendaire de ce groupe culte, puis de New Order, fera escale à l’Atelier. Avec son nouveau groupe, The Light, Peter Hook jouera dans son intégralité le désormais classique Unknown Pleasures, ainsi qu’une série de morceaux antérieurs du groupe, de l’époque de Warsaw. L’influence de Joy Division est encore palpable aujourd’hui, en particulier dans des groupes tels qu’Editors ou Interpol. Sorti sur le label Factory Records, et produit par Martin Hannett (reconnu pour avoir donné au groupe un son atmosphérique), Unknown Pleasures reste l’un des premiers albums les plus mythiques de tous les temps.

À la fois poète, compositeur, anarchiste, chanteur et musicien, Léo Ferré a livré son album-concept, L’Opéra du pauvre, en 1983 ; un conte de fées poétique dans lequel la Nuit est accusée d’avoir supprimé Dame Ombre. Ferré doutait de la possibilité de mettre en scène cet opéra. Près de 30 ans plus tard, le metteur en scène Thierry Poquet et le chef d’orchestre Jean-Paul Dessy ont toutefois relevé le défi avec brio. Ils sont parvenus à conférer sa lisibilité au thème dramaturgique et ont conçu un spectacle qui mêle au chant cirque et danse pour faire de l’œuvre de Ferré un spectacle complet emmené par sept acteurs-chanteurs, deux danseurs, un acrobate, 12 musiciens et un chef d’orchestre. Poet, composer, anarchist, singer and musician Léo Ferré released his concept album L’Opéra du pauvre in 1983. It is a poetic fairytale in which The Night stands trial accused of doing away with Shadow. Ferré was sceptical about the staging of the opera, but director Thierry Poquet and musical director Jean-Paul Dessy have taken up the challenge some 30 years later. They manage to provide legibility to the dramaturgic theme and create a spectacle that comprises circus and dance to make Ferré’s work a real show complete with seven actors-singers, two dancers, an acrobat, twelve musicians and a conductor.

H Philharmonie

H den Atelier

H Grand Théâtre

Février February

07

L’Opéra du Pauvre

February Février

Book Early! Réservez de suite !

We advise you to get tickets now for the following shows that are likely to sell out: Nous vous conseillons d'acheter dès maintenant vos tickets pour les spectacles suivants :

www.citymag.lu

OPL / Carl Davis / Charlie Chaplin – Live Cinema E 09 & 10/03 I Philharmonie (booking begins 09/02) J www.philharmonie.lu

Example E 16/03 I den Atelier J www.atelier.lu Shoes E 25-27/04 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

La La La Human Steps E 10 & 11/05 I Grand Théâtre J www.theatres.lu

Bobby McFerrin & Chick Corea E 17/06 I Philharmonie (booking begins 01/02) J www.philharmonie.lu Deep Purple E 08/11 I Rockhal J www.atelier.lu

Januar'12  city agenda luxembourg


70

OURS

Une série de concerts gratuits, organisés deux fois par mois les vendredis, propose aux travailleurs, aux adeptes du shopping et aux visiteurs de la ville de changer leurs habitudes pour la pause déjeuner... A series of free concerts, twice a month on Fridays, that offer workers, shoppers and visitors to the city an alternative way to spend their lunch break. J www.lcto.lu

010 · si l s2

est édité par Maison Moderne Publishing pour le compte de la Ville de Luxembourg / is published by Maison Moderne Publishing for the City of Luxembourg

26 février 2012

City Magazine Luxembourg paraît 11 fois par an / published 11 times a year

Cette tradition typiquement luxembourgeoise consiste à enflammer une grande croix de bois dans la vallée de la Pétrusse afin de marquer la fin de l’hiver. Cet événement comprend spectacles, concerts, mais aussi repas et boissons. Le train touristique Pétrusse Express propose une navette gratuite depuis la place de la Constitution. A unique local tradition that sees a large wooden cross set on fire in the Pétrusse Valley to represent the end of winter. The event includes entertainment, concerts and food and drink. The “Pétrusse Express” tourist train provides a free shuttle from the Place de la Constitution. J www.lcto.lu

Tirage / Print Run 35.000 exemplaires / copies

BUERGSONNDEG

r awa r D ·

i g n awa r D

Concerts de midi

Ve

rOpean D

GOOD DESIGN AWARD 2010

eu

Jusque mars 2012

es

manifestations 2012 – la sélection du lcto

Impression / PRINT Imprimé sur papier / printed on UPM satin 57 gr.

ISSN 2075-8286 © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans autorisation écrite au préalable de l’éditeur. © Ville de Luxembourg / MM Publishing S.A. All rights reserved. Reproduction or translation of this publication, either in its entirety or partial, is strictly prohibited without the prior permission of the publisher.

RÉDACTION / EDITORIAL DEPARTMENT

Please Recycle

Vous avez fini de lire ce magazine ? Archivez-le, trans-mettez-le ou bien faites-le recycler ! Finished reading this publication? Archive it, pass it on or recycle it.

Sources mixtes

Groupe de produits issus de forêts bien gérées et d’autres sources controlées

www.fsc.org Cert no. sgs-coc-005927 ©1996 Forest Sterwardship Council

Prochaine parution / NEXT EDITION 01.02.2012

1-9 mars 2012

Discovery Zone Luxembourg City Film Festival

La 2e édition du festival s’apprête à resservir le meilleur du cinéma international. Une semaine entièrement placée sous le signe du septième art avec près de 50 films présentés en exclusivité. The second edition of the festival is dedicated to the best of international cinema. Some 50 film premiers will be screened during the week-long festival. J www.discoveryzone.lu

Courrier BP 728 L-2017 Luxembourg G 29 66 18-1 J info@citymag.lu RESPONSABLES RUBRIQUES /  IN CHARGE OF GENRES Théâtre, danse / opéra, jeune public, expositions : Elvire Bastendorff J elvire.bastendorff@citymag.lu Musique classique Lisbeth Owen J lisbeth.owen@citymag.lu Musiques actuelles, rendez-vous, cinéma : Duncan Roberts J duncan.roberts@citymag.lu Coordinatrice : Deborah Lambolez (-56) J deborah.lambolez@maisonmoderne.lu

Abonnement gratuit Free subscription Pour les résidents de Luxembourg et du Grand-Duché ainsi que les frontaliers (abonnez-vous sur votre lieu de travail à Luxembourg) For residents of Luxembourg City & the Grand Duchy and foreign commuters (subscribe to your workplace address in Luxembourg) Envoyez vos coordonnées par mail à / Send an email with your name and full address to: citymag@vdl.lu ou téléphonez au 47 96 41 14 City Mag à l'étranger / abroad : Envoyez vos coordonnées par mail à citymag@vdl.lu ou téléphonez au +352 47 96 41 14. Participation aux frais de l'ordre de 10 EUR par an (11 numéros) à virer à MM Publishing S.A. : Please send an email with your name and full address to citymag@vdl.lu or call +352 47 96 41 14 and transfer 10 EUR to cover postage

Organisateurs / producteurs Pour apparaître dans les pages du City Agenda, vos événements doivent nous être transmis via www.plurio.net, le portail culturel de la Grande Région. Deadlines pour l’envoi de vos événements via plurio.net : Édition février 06.01.2012 Édition mars 06.02.2012 OrganisERs / producERS / PROMOTERS To ensure inclusion of your event in the second section, City Agenda, you must register the event at www.plurio.net, the Greater Region’s culture portal. Deadline for submissions via plurio.net: February edition 06.01.2012 March edition 06.02.2012

cartographie / cartography monopolka Sàrl

Luxembourg fait partie, avec Metz, Sarrebruck et Trèves, du réseau transfrontalier QuattroPole : www.quattropole.org

GRAPHISME / layout

Luxembourg is a member, alongside Metz, Saarbrücken and Trier, of the cross-border QuattroPole network: www.quattropole.org

J design@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu PUBLICITÉ / ADVERTISING

G 27 17 27 27-1 J mediasales@maisonmoderne.lu www.maisonmoderne.lu Afin de promouvoir au mieux votre événement, nous vous conseillons d’insérer en complément une publicité. Promote your event with even greater visibility by placing a complementary advertisement.

Januar'12  city agenda luxembourg

www.citymag.lu


THÉÂTRES DE LA VILLE DE LUXEMBOURG

SANG & ROSES. LE CHANT DE JEANNE & GILLES. GUY CASSIERS  MISE EN SCÈNE: GUY CASSIERS AVEC: KATELIJNE DAMEN, STEFAAN DEGAND, ABKE HARING, HAN KERCKHOFFS, JOHAN LEYSEN, JOHAN VAN ASSCHE, JOS VERBIST EN NÉERLANDAIS, AVEC SURTITRES EN FRANÇAIS & ALLEMAND 25 & 26.01.2012 À 20H00 AU GRAND THÉÂTRE

© KOEN BROOS

» Sang & Roses renoue avec les riches heures de la Cour d’Honneur du Palais des Papes, avec le souvenir, même rêvé, du théâtre altier, épique et sobre de Jean Vilar. Un plateau vide, ou quasi, et des acteurs, tous bien trempés, une belle troupe. Des images projetées, mais c’est d’un si bel et juste usage. Et les voix célestes et cruelles du Collegium Vocal de Gand, chœur noir tapi dans l’ombre. Le Nouvel Observateur » Sang & Roses. Le Chant de Jeanne et Gilles raconte avec subtilité deux destins de légende. Et on est soudain content de mieux comprendre les enjeux de pouvoir, les manipulations au sommet d’une époque qu’on ne connaît plus guère, et que Cassiers et Lanoye remettent superbement en lumière. Le théâtre, c’est ça aussi: réveiller les mémoires, le terreau collectif commun, pour retrouver, réfléchir ensemble. Télérama

AdultEs 20 € / JEuNEs 8 € INformAtIoNs www.thEAtrEs.lu rÉsErVAtIoN www.luxEmbourgtIckEt.lu t. +352/47 08 95-1 grANd thÉâtrE 1, roNd-poINt schumAN l-2525 luxEmbourg


Semaine culturelle tunisienne au Luxembourg Du 13 au 20 janvier 2012

www.ccrn.lu grand-duché de luxembourg Ministère des Affaires étrangères Direction de la coopération au développement


Gabriele's Agenda