Page 50

50 actualité

City marketing

multiplicity brand

Visuel: Binsfeld

Photo: David Laurent/Wide (archives)

By Duncan Roberts, published on 04.01.2011

Geraldine Knudson (Ville de Luxembourg): “Multiplicity describes the atmosphere of the city.”

The Ville de Luxembourg’s new slogan – multiplicity – and accompanying visual identity launch a new era for the capital city. Following a lengthy process the Ville de Luxembourg has unveiled its new brand. Multiplicity – the brain child of Brussels design and strategy consultants Minale Design – is the result of a series of workshops involving city departments as well as market analysis during which criteria were established and the values of the city were clearly defined. “If you want to sell or promote a product, you have to be fully aware of what the characteristics of that product are. And a city is no different” says city manager Geraldine Knudson. The goal was to create a brand in the form of a “claim”, in modern marketing parlance, that would express the very idea of the capital and that could be used for a multitude of marketing purposes. The multiplicity idea was enthusiastically welcomed by everyone involved – and most importantly by the mayor and the college of aldermen. “The fact that we have chosen multiplicity as our claim is both an acknowledgement of and support for the diversity of the city,” says mayor Paul Helminger. “It is also recognition that it is essentially what we are… and, equally importantly, what we want to be.” Ambassadors of the brand

As Pascale Kauffman, head of public relations at the Ville de Luxembourg, points out, it was also important that those who live, work and visit the city accept the values defined by the new slogan. “Because once they do accept them as being the true values of the city, they become ambassadors of the brand.” Local communications specialist Binsfeld then devel­ oped the visual identity. “We fairly quickly decided that we would have to develop the visual aspect of the claim, of the word multiplicity itself,” explains Marc Binsfeld. The Binsfeld team eventually selected a logotype that would be distinctive, but that could also be easily married with the existing Lion logo of the Ville de Luxembourg. “Multiplicity describes the atmosphere of the city and allows us to create a very strong brand,» says Geraldine Knudson. “And the new visual reflects on the people, the colourful aspect of Luxembourg. It is the city’s ‘leitbild’ encapsulated in one word.”

Suite de la page

46

une baisse de l’ordre de 1,63 %», rappelle toutefois la Bourse de Luxembourg.

Fonds d’investissement Indice LuxX

+12,4% en 2010

Dynamisme maintenu

Publié le 03.01.2011

Publié le 03.01.2011

Bilan 2010 positif pour la Bourse de Luxembourg. L’indice LuxX a clôturé l’année à 1.542,12 points, sur une hausse de 12,44%. Le niveau le plus haut a été atteint le 7 avril à 1.620,06 points et le plus bas le 20 mai à 1.327,41 points. «L’évolution du LuxX s’inscrit dans la tendance des places boursières européennes observée en 2010», note la Bourse de Luxembourg dans son communiqué. Au cours d’une année marquée par la crise des dettes des pays dits périphé­ riques de la zone euro (Grèce, Irlande, Portugal, Espagne…), l’indice allemand Dax a progressé de 16,06%, alors que le FTSE britannique s’est adjugé 9%. En revanche, le CAC 40 a fini l’exercice sur un recul de 3,34%, pendant que le Dow Jones amé­ ricain gagnait 11%. L’activité de cotation a également été prolifique au Grand-Duché, avec une progression de 20,85% par rapport à 2009. Au cours de l’année 2010, la Bourse de Luxembourg a admis 9.350 nou­ velles valeurs internationales contre 7.737 en 2009. «Au 31 décembre 2010, la Bourse de Luxembourg totalisait 44.916 lignes de cotation contre 45.660 en 2009, soit

Sixième mois consécutif de hausse de l’encours des fonds luxembourgeois. Avec une aug­ mentation significative de 2,53% en novembre, «le patrimoine global net des organismes de placement collectif et des fonds d’investissement spécialisés s’est élevé à 2.160,872 milliards d’euros contre 2.107,575 milliards d’euros au 31 octobre 2010», indique la CSSF. L’autorité de surveillance expli­ que que «cette augmentation résulte de la combinaison de l’impact favorable des marchés financiers à concurrence de 37,034 milliards d’euros (+1,76%) et d’émissions nettes positives à concurrence de 16,263 milliards d’euros (+0,77%)». L’encours de l’industrie des fonds est en augmentation de 20,79% sur la période des douze derniers mois (contre 18,57% au mois d’octobre).

Systemat

Managementbuy-out Publié le 03.01.2011

Le prestataire informatique Systemat a décidé de céder

ses activités «infrastructures» à un consortium composé de cadres dirigeants du groupe Systemat (Pierre Focant et Vincent Schaller), alliés pour la circonstance à un groupe d’investisseurs luxembourgeois (Field Sicar, Sting) et français (Eurocapital). Pierre Focant et Vincent Schaller assuraient jusqu’ici la direction des deux principales business units du groupe, respectivement la division PME (SGS) et grands comptes (SBS). Ils deviennent respectivement CEO et CCO (chief commercial officer) du «new systemat». Le nouveau groupe disposera d’un capital consolidé de 6 mil­ lions d’euros, dont 20% déte­ nus par les cadres dirigeants. Le périmètre d’activités repris réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 100 millions d’euros.

Politique

Juncker comprend les doutes de Krecké Publié le 03.01.2011

Dans une interview parue dans La Voix du Luxembourg du 31 décembre, Jean-Claude Juncker est revenu sur les états d’âme de son ministre de l’Economie et du Commerce extérieur. Lors d’une table ronde, organisée le 11 novem­ bre dans le cadre du paperJam

Suite en page

52

paperjam  | Février 2011 | économie & finance

04_50-65_SurLeFil3.indd 50

21.01.2011 18:39:17 Uhr

paperJam Economie et finances - février 2011  

paperJam Economie et finances - février 2011

paperJam Economie et finances - février 2011  

paperJam Economie et finances - février 2011

Advertisement