Page 1

Curriculum vitae détaillé MISE A JOUR MARS 2017 CAMPAGNE DE RECRUTEMENT MCF

Mikaël Chambru Né le 15/09/1986 à Echirolles (38) 9 rue du Grand Champ – 73 000 Bassens + 33 (0)6 23 48 64 10


PRESENTATION

Mikaël Chambru DOCTEUR EN SCIENCES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

+33 (0)6 23 48 64 10 mikaelchambru@riseup.net blog mikaelchambru.net twitter @chambrum

OBJECTIF // Investi dans l'Enseignement supérieur et la recherche (ESR) depuis huit ans, je suis actuellement à la recherche d’un poste de Maître de conférences en Sciences de l'information et de la communication.

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE // 2016 – 2017, IUT de Chambéry, Université Savoie Mont Blanc ENSEIGNANT VACATAIRE •

THÉMATIQUES D'ENSEIGNEMENT //

DUT Métiers du multimédia et de l'internet (70h eqTD)

2012 – 2016, Institut de la communication et des médias & Ecole de journalisme de Grenoble, Université Stendhal Grenoble 3 ATTACHE TEMPORAIRE D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE • • • •

Master Communication scientifique et technique (24h eqTD / an) Master Journalisme (36h eqTD / an) Master Diffusion de la culture (12h eqTD / an) Préparation aux concours écrits des écoles de journalisme (48h eqTD / an)

Sociologie des sciences Théories en Sciences de l'information et de communication Communication politique Sociologie des médias et du journalisme

2009 – 2012, Institut de la communication et des médias, Université Stendhal Grenoble 3 DOCTORANT CONTRACTUEL ENSEIGNANT • •

Etude des sciences et technique en société

Licence Information et communication (40h eqTD / an) Préparation aux concours écrits des écoles de journalisme (24h eqTD / an)

FORMATION // 2015 QUALIFICATION AUX FONCTIONS DE MAÎTRE DE CONFERENCE Section 71 du CNU

2014 DOCTORAT EN SCIENCES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Université Grenoble Alpes

2009 MASTER RECHERCHE EN SCIENCES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Université Stendhal Grenoble 3

2007 LICENCE INFORMATION COMMUNICATION Université Stendhal Grenoble 3

2006 DUT SERVICES ET RESEAUX DE COMMUNICATION Université de Savoie

2


ACTIVITES DE RECHERCHE // De 2009 à 2014 THESE DE DOCTORAT

Communication, délibération et mouvements sociaux. L'espace public à l'épreuve du phénomène antinucléaire en France (1962 - 2012)

THÉMATIQUES DE RECHERCHE //

Recherche financée de 2009 à 2012 par une allocation ministérielle fléchée « Communication et nouvelles pratiques politiques : vers des recompositions sociales ? » et réalisée sous la direction de Bertrand Cabedoche (Gresec, Université Grenoble Alpes).

Publicisation des questions scientifiques et techniques

Depuis 2014, 10 PUBLICATIONS D'ARTICLES DANS DES REVUES A COMITE DE LECTURE ET CHAPITRES D'OUVRAGES + 3 NOTES DE LECTURE

Mutations de l'espace public

Depuis 2011, 16 COMMUNICATIONS DANS DES COLLOQUES, CONGRES, JOURNEES D'ETUDE ET SEMINAIRES Depuis 2011, 15 INTERVENTIONS DE VALORISATION DE LA RECHERCHE

Participation du public en démocratie

Enjeux épistémologiques et méthodologiques

en savoir + cv.archives-ouvertes.fr/mikael-chambru

Participation aux activités de la Société française des Sciences de l'information et de la communication (Sfsic), du Gis Démocratie & participation, de l'Association française de sociologie (AFS) - RT 29 (sociologie des sciences) et RT 37 (sociologie des médias).

ACTIVITES ADMINISTRATIVES // 2015 - 2016, PARTICIPATION A L'ELABORATION DU PROJET DE RECHERCHE EUROPEEN CO-RESTART (Co-construire la RESilience des Territoires Alpins face aux Risques naTurels dans un contexte de changement climatique) 2009 - 2015, DIVERSES FONCTIONS ELECTIVES • • • •

Conseil scientifique de l'Université Stendhal Grenoble 3 Conseil de l'école doctorale Langue, littératures et sciences humaines de l'Université Stendhal Grenoble 3 et Conseil du collège des écoles doctorales du PRES de l'Université de Grenoble Conseil d'administration du PRES de l'Université de Grenoble Conseil des études et de la vie universitaire de l'Université Stendhal Grenoble 3

2010 - 2015, PARTICIPATION A L'ORGANISATION DU CONCOURS DE L'ECOLE DE JOURNALISME DE GRENOBLE 2010 - 2011, PARTICIPATION A LA MISE EN PLACE PEDAGOGIQUE DE LA PREPARATION AUX CONCOURS DES ECOLES DE JOURNALISME

CU RRI CU LU M VIT AE 3


ENSEIGNEMENT

De 2009 à 2012, suivi de stages de formation pédagogique au sein du Centre d'initiation à l'enseignement supérieur (CIES) de l'Académie de Grenoble.

Depuis septembre 2009 ENSEIGNANT EN SCIENCES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION UNIVERSITE GRENOBLE ALPES & UNIVERSITE SAVOIE MONT BLANC COURS MAGISTRAUX, TRAVAUX DIRIGES, ENCADREMENT ET JURY DE MEMOIRE STATUTS : Doctorant contractuel enseignant (DCE), Attaché temporaire d'enseignement et de rechercher (ATER) et Enseignant vacataire (EV).

DCE

DCE

DCE

ATER

ATER

ATER

ATER

EV

2009 2010

2010 2011

2011 2012

2012 2013

2013 2014

2014 2015

2015 2016

2016 2017

12 h

33 h

Master Communication scientifique et technique Master Journalisme

10 h

10 h

Master Diffusion de la culture Licence Information-communication

60 h

50 h

45 h

63 h

36 h

24 h

12 h

12 h

12 h

12 h

13 h

45 h

45 h

42 h

48 h

48 h

DUT Métiers du multimédia et de l'internet

70 h 70 h

60 h

57 h

102 h

117 h

108 h

118 h

70 h

MASTER COMMUNICATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE // [Sociologie des sciences, CM, M2, 12h] Ce cours a pour objectif d’aider les étudiants à se repérer dans le paysage fragmenté de la sociologie des sciences et de connaître les principaux auteurs et leurs questionnements. Il montre que chaque courant développe un questionnement particulier, présente des prolongements contemporains et instruit des débats vifs sur le développement actuel des sciences et techniques. [Lectures d'auteurs fondamentaux en communication scientifique, CM, M1, 12h] Ce cours a pour objectif de présenter aux étudiants les auteurs fondamentaux des Sciences studies. Chaque séance est consacrée à un ouvrage : une présentation de l’auteur et de la thèse qu’il défend, des principaux apports de l’ouvrage ainsi qu'une mise en perspective avec les enjeux contemporains du développement des sciences et techniques. [Encadrement de mémoire de fin d'études, M2] Barathon Caroline. Le rôle de l’université dans la culture scientifique et technique, quels enjeux et pratiques ? Sciences de l’information et de la communication, Université Grenoble Alpes, 2016. Robert Léna. De quelle manière les centres de diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle peuvent-ils s’emparer du modèle des tiers-lieux pour faire évoluer le rapport entre sciences, société et territoires ? Sciences de l’information et de la communication, Université Grenoble Alpes, 2016.

4


MASTER JOURNALISME // [Actualités et enjeux contemporains, TD, M1 et M2, 36h] Ce cours a pour objectif d’apprendre aux étudiants à recueillir et à organiser des informations dans des dossiers thématiques à partir d’une lecture quotidienne de la presse généraliste, en vue d’approfondir et de mettre en perspective leurs connaissances sur des questions d’actualité, et ainsi de faire valoir des « spécialités ». [Journalisme et questions sociétales, CM, M1, 20h] Ce cours a pour objectif de présenter aux étudiants des outils conceptuels issus des sciences sociales leur permettant d’éclairer les pratiques professionnelles des journalistes et leurs rapports aux questions sociétales contemporaines. S’intéressant au processus de production de l’information, il aborde les différentes spécialités journalistiques en concurrence et leurs logiques propres, le fonctionnement des rédactions et l’emprise des logiques économiques à l’œuvre. [Encadrement de mémoire de fin d'études, M2] Gruau Lucie. Le traitement médiatique par le journal Ouest-France du mouvement social contre la réforme des retraites de 2010 : le cas de la rédaction locale de Vannes. Sciences de l’information et de la communication, Université Stendhal Grenoble 3, 2014. Dauvergne Delphine. Le débat sur l’avortement, de Bobigny à la promulgation (octobre 1972-janvier 1975), la presse s’engage. Sciences de l’information et de la communication, Université Stendhal Grenoble 3, 2014. Hamon Tanguy. La critique des chaines d’information en continu BFM TV et iTélé par les journalistes. Sciences de l’information et de la communication, Université Stendhal Grenoble 3, 2015.

LICENCE INFORMATION ET COMMUNICATION // [Champs de la communication, CM, L3, 20h] Ce cours a pour objectif de présenter aux étudiants les principales évolutions marquant le concept d’espace public et l’emprise de la communication sur celui-ci. Chaque séance aborde une dimension spécifique de l’espace public (politique, scientifique, économique, etc) au prisme de laquelle est réalisée une analyse critique des stratégies des différents acteurs sociaux. [Suivi de l'actualité et culture générale, CM & TD, L3, 48h] Ce cours a pour objectif de permettre aux étudiants d’acquérir les pré-requis nécessaires pour préparer les différents épreuves (questionnaires, dissertations, commentaires, synthèses, etc) des concours des écoles de journalisme. Chaque séance est organisée autour d’un questionnaire synthétisant l’actualité de la semaine, à partir duquel sont ensuite abordées les thématiques de culture générale. [Actualité du multimédia et de l'internet, TD, L3, 20h] Ce cours a pour objectif de permettre aux étudiants de dresser un état des lieux et de cerner les enjeux de l’emprise des Technologies de l’information et de la communication (TIC) sur les champs sociaux (éducation, politique, économie, culture, etc). Chaque séance est organisée à partir de l’étude de cas concret et permet d’acquérir des outils méthodologiques et théoriques indispensables à la construction d’une démarche critique.

5


DUT METIERS DU MULTIMEDIA ET DE L'INTERNET // [Introduction aux sciences de l'information et de la communication, TD, 40h] Ce cours a pour objectif de présenter aux étudiants la spécificité des Sciences de l’information et de la communication (Sic) dans le champs des sciences humaines et sociales. Il s’agit plus particulièrement d’étudier quelques-unes des thématiques saisies par la recherche en information-communication et d'utiliser les apports de celle-ci pour analyser les phénomènes sociaux. [Initiation à la sociologie des médias, TD, 30h] Ce cours a pour objectif de présenter aux étudiants des outils conceptuels issus des sciences sociales pour analyser et comprendre le fonctionnement des médias et les pratiques professionnelles des journalistes. A partir de cas concrets, il s’agit plus particulièrement de comprendre le travail journalistique d’écriture de l’actualité et de développer un regard critique sur les contenus médiatiques.

MASTER DIFFUSION DE LA CULTURE // [Connaissance des médias, TD, M1, 12h] Ce cours a pour objectif de présenter aux étudiants des repères théoriques et méthodologiques relatifs aux processus de production et de diffusion de l’information culturelle dans les médias. En s’appuyant sur l'étude des techniques et des pratiques journalistiques, chaque séance aborde les outils (dossier de presse, communiqué de presse, réseaux sociaux, etc) que les communicants doivent maîtriser pour assurer la promotion de leurs événements. [Encadrement de mémoire de fin d'études, M2] Solène Reynier. Communication et vérité historique : le cas des éditions Talandier. Littératures, Université Grenoble Alpes, 2016.

6


RECHERCHE

Diaporama des communications fr.slideshare.net/mikaelchambru Version PDF des publications cv.archives-ouvertes.fr/mikael-chambru

Depuis septembre 2014 CHERCHEUR NON-PERMANENT AU SEIN DU GROUPE DE RECHERCHE SUR LES ENJEUX DE LA COMMUNICATION (GRESEC) EA N°608 – UNIVERSITE GRENOBLE ALPES

RESUME // Mes travaux de recherche s’intéressent à l’émergence, au déploiement et à la résilience des controverses au sein de l’espace public, et plus particulièrement à l’activité des mouvements sociaux dans ces processus. En s’appuyant sur des enquêtes de terrain réalisées autour de la mise en public de l'énergie électronucléaire, il s’agit plus précisément d’interroger les formes participatives et délibératives, les modalités de militantisme, d’expressions et d’actions publiques relatives à la publicisation de cette question scientifique. Une attention particulière est portée sur l'analyse croisée des stratégies des acteurs sociaux que sont les journalistes, les chercheurs, les experts, les élus, les syndicalistes et les représentants associatifs. Thématiques de recherche : publicisation des questions scientifiques et techniques, participation du public en démocratie, mutations de l'espace public, enjeux épistémologiques et méthodologiques. Méthodes de recherche : observation ethnographique, entretien, analyse d'archives et enquête par questionnaire.

2010

2011

2012

2013

Articles Revues à comité de lecture

2014

2015

2

3

2016

2017 2

7

Chapitres d'ouvrages

1

2

3

Notes de lecture

1

2

3

Communication Colloques internationaux

2

Communication Congrès, colloques et journées d'étude

1

Communication Séminaires et journées doctorales Diffusion de la culture scientifique

3

1

2 1

3

1

1

1

3

4

2

1

1

2

7

1

4 6

1

1

15

Projet de recherche en cours : analyse sur le temps long de la mise en public des questions scientifiques liées au thème de l'énergie et de l'environnement (pollutions visibles et invisibles, grands projets d'infrastructures, désindustrialisation, extractivisme, etc ) au sein du territoire alpin. Il s'articule autour de la problématique suivante : comment la diversité des acteurs locaux (industriels, élus, journalistes, experts, représentants associatifs, syndicalistes) réagissent aux controverses et pensent en conséquent la résilience de leur territoire.

7


ARTICLES – REVUES A COMITE DE LECTURE // [2017] Chambru Mikaël, « La publicisation du risque nucléaire par les usages protestataires du droit », Sciences de la société, numéro 103, à paraître. Cet article étudie comment le droit est mobilisé par les mouvements sociaux afin de publiciser le risque nucléaire. Il s'agit d'analyser, en fonction du contexte et des ressources disponibles en situation, les multiples usages protestataires du droit et la façon dont ils s'insèrent dans la trajectoire de la controverse électronucléaire. Chambru Mikaël, « La protestation antinucléaire au-delà des frontières : problématiser la conflictualité d'un espace public en train de se faire », Les enjeux de l’information et de la communication, à paraître. Cet article a pour objectif de problématiser la conflictualité et les structurations sociales d'un espace public européen en train de se faire. A partir de l'analyse de l'action transnationale de la protestation antinucléaire, Il mène une réflexion méthodologique et épistémologique sur le concept d'espace public et sa dimension sociologique. [2015] Chambru Mikaël, « L’utopie délibérative de la mouvance antinucléaire et les paradoxes de son expérimentation », Communication & organisation, numéro 48, décembre 2015, p.61-72. Cet article analyse la place centrale qu'occupent les idéaux délibératifs des militants antinucléaires dans les mouvements sociaux. En mettant la focale sur les stratégies d'acteurs au sein du Réseau sortir du nucléaire, il s'agit de décrypter les tensions entre les expérimentations de cette utopie délibérative et sa dimension normative. Chambru Mikaël, « L’engagement protéiforme des militants et des journalistes dans les mobilisations informationnelles antinucléaires », Sciences de la société, numéro 94, novembre 2015, p.65-82. Cet article s'intéresse à la manière dont est produite et diffusée l'information sur les risques nucléaires. Son objectif est d'analyser les logiques de coopération entre les mouvements sociaux et les journalistes dans la réalisation d'événements médiatiques et protestataires visant à publiciser la cause antinucléaire. Chambru Mikaël, « La critique du régime technopolitique des sciences par la mouvance antinucléaire : un éclairage sur le concept d’espace public oppositionnel », Les enjeux de l’information et de la communication, numéro 16, volume 3A, juin 2015, p.29-38. Cet article analyse la critique des mouvements sociaux du régime technopolitique du programme électronucléaire français et ce qu'elle révèle sur l'émergence des espaces publics oppositionnels. Il détaille le rôle joué par la contre-expertise scientifique et les chercheurs dans la publicisation du risque nucléaire au cours des années soixante-dix. [2014] Chambru Mikaël, « L’espace public à l’épreuve du phénomène antinucléaire en France (1962 – 2012) », ESSACHESS – Journal for communication studies, numéro 13, volume 7, juillet 2014, p.33-43. Cet article analyse la publicisation par les mouvements sociaux de la controverse électronucléaire française au prisme du concept d'espace public. Il retrace l'avènement du phénomène antinucléaire à partir des années soixante, puis son déploiement dans les décennies suivantes et enfin ses retentissements sur les dynamiques de l'espace public jusqu'aux années deux-mille-dix.

8


Chambru Mikaël, « L’évolution des dissonances du syndicalisme français aux prises avec l’énergie électronucléaire et sa critique sociale », Mouvements, numéro 80, hiver 2014, p.67-77. Après avoir retracé l'engagement des syndicats dans le processus de nucléarisation de la France, cet article étudie l'évolution de leurs relations d'interdépendances avec la mouvance antinucléaire. Il explore les potentialités contemporaines d'une convergence entre ces acteurs protestataires ouvrant la voie à une transition vers une société post-nucléaire.

CHAPITRES D'OUVRAGES // [2017] Chambru Mikaël, « Les temporalités des espaces publics oppositionnels : mouvements sociaux et enquête multi-située », Méthodes et pratiques de rechercher en SIC : un choc des temporalités ?, SFSIC – L'Harmattan, juin 2017, à paraître. Cet article propose un retour réflexif sur les mobilités temporelles et spatiales mises en œuvre au cours d'une enquête ethnographique. Le but est de montrer les apports de cette approche méthodologique lorsqu'il s'agit de saisir les pratiques des mouvements sociaux et leurs retentissements dans la reconfiguration de l'espace public contemporain. Chambru Mikaël, « Débats publics et mouvements sociaux : les enjeux normatifs des débordements contestataires de la mouvance antinucléaire », Le théâtre de la démocratie : pratiques délibératives des anciens, résonances modernes, Presses universitaires de Rennes, à paraître. Cet article s'intéresse à la perturbation par la mouvance antinucléaire des dispositifs de concertation mis en œuvre par la Commission nationale du débat public (CNDP). Le but est d'analyser les enjeux normatifs des débordements protestataires remettant en cause la « norme participative ». [2016] Chambru Mikaël, « La protestation antinucléaire autour de SuperPhénix. Une analyse des dynamiques d’un espace public oppositionnel transnational », L’espace public européen en question. Histoire et méthodologie (dir. Doria C. & Raulet G.), Peter Lang Edition, Bruxelles, avril 2016, p.193-210. Cet article analyse sur le temps long les dynamiques de l'espace public transnational au sein duquel s'articule et se déploie la protestation antinucléaire contre SuperPhénix. Il décrypte ses retentissements sur les espaces publics nationaux et les acteurs sociaux agissant en son sein, ainsi que sur la construction d'un espace public européen.

NOTES DE LECTURE // [2017] Chambru Mikaël, « Jean Lojkine, La révolution informationnelle et les nouveaux mouvements sociaux », en cours Chambru Mikaël, « Gabrielle Hecht, Uranium africain. Une histoire globale », Communication, numéro 34/2, à paraître. [2016] Chambru Mikaël, « Alexandrer Neumann, Après Habermas. La Théorie critique n’a pas dit son dernier mot », Questions de communication, numéro 30, p.421-423.

9


THESE DE DOCTORAT // [2014] Chambru Mikaël, Communication, délibération et mouvements sociaux. L'espace public à l'épreuve du phénomène antinucléaire en France (1962-2012), Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication, Université Grenoble Alpes, Echirolles, 13 juin 2014. Ce travail de recherche doctorale analyse les pratiques communicationnelles et les formes délibératives des mouvements sociaux opposés au programme électronucléaire français, entre 1962 et 2012. Le but est de réinterroger, à partir de celles-ci, les processus de renouvellement des structures et des thématiques d'un espace public « en train de se faire ». En s'intéressant à sa valeur d'usage, il s'agit de dépasser l'inscription de l'espace public au sein du seul agir communicationnel et ainsi de montrer le potentiel heuristique du concept d'espace public oppositionnel. Outre la discussion théorique et critique des concepts au prisme d'investigations empiriques, cette thèse apporte des éclairages sur les enjeux de la communication territoriale, publique et de la sociologie des mobilisations. Elle éclaire également l'évolution du rapport aux sciences au sein des sociétés contemporaines, notamment la conflictualité sociale et politique des applications technopolitiques.

COMMUNICATIONS - COLLOQUES INTERNATIONAUX // [2016] Chambru Mikaël, « De SuperPhénix à Bugey : comment appréhender les espaces publics transnationaux ? », Colloque international L’information – communication en Europe : perspectives nationales, transnationales ou comparatives, Gresec, Echirolles, 13 et 14 octobre 2016. Chambru Mikaël & Ghis-Malfilatre Marie-Aurore, « Lorsque salariés de l’atome et opposants au nucléaire se mobilisent autour d’un même problème : le cas de la santé au travail », Colloque international Penser l’émancipation : quelles convergences des luttes face à l’approfondissement de la crise ?, Université libre de Bruxelles, Bruxelles, 29 janvier 2016. [2014] Chambru Mikaël, « SuperPhénix, un ‘moment européen’ pour les mouvements sociaux (1974-2014). Une analyse des dynamiques d’un espace public oppositionnel transnational », Colloque international Espace public européen : histoire et méthodologie, Labex Ecrire une histoire nouvelle de l’Europe (ENHE), Paris, 9 octobre 2014. [2013] Chambru Mikaël, « La critique du régime technopolitique des sciences par les mouvements sociaux : un éclairage sur le concept d’espace public. Le cas du phénomène antinucléaire en France (1962 – 2012) », Colloque international Formes et enjeux contemporains de la communication et de la culture scientifiques et techniques, Gresec, Echirolles, 29 novembre 2013. [2012] Chambru Mikaël,« Les dispositifs institutionnels de participation à l’épreuve des dynamiques contestataires de la mouvance anti-nucléaire. Un cas révélateur des normes de l’engagement au sein de l’espace public ? », Colloque international Le théâtre de la démocratie : pratiques délibératives des Anciens, résonances modernes, PLH-ERASME, Toulouse, 17 novembre 2012. Chambru Mikaël & Bodin Cyrille, « L’espace public sous l’emprise des normes technoscientifiques. L’impossible rencontre des mouvements sociaux et des acteurs scientifiques dans les débats publics de la CNDP », Colloque international Communiquer dans un monde de normes : l’information et la communication dans les enjeux contemporains de la mondialisation, Société française des Sciences de l’information et de la communication, Roubaix, 9 mars 2012.

10


COMMUNICATIONS – CONGRES, COLLOQUES ET JOURNEES D'ETUDE // [2016] Chambru Mikaël, « Mutations de l’espace public et temporalité des mouvements sociaux : les apports d’une enquête multi-située », XXe Congrès de la Société française des Sciences de l’information et de la communication Temps, temporalités et information-communication, Université de Lorraine, Metz, 9 juin 2016. [2015] Chambru Mikaël, « La publicisation du risque nucléaire par les usages protestataires du droit », Journée d’étude Définir, domestiquer et communiquer sur les risques industrielles, Triangle, Elico et Sciences-Po, Lyon, 10 juillet 2015. [2014] Chambru Mikaël, « La fabrique du territoire nucléaire : stratégies et enjeux communicationnels du processus de territorialisation d’une controverse sociotechnique », Colloque Science, innovation, technique et société, RT 29 de l’Association française de sociologie & CR29 de l’Association internationale des sociologues de langue française, Bordeaux, 10 juillet 2014. [2012] Chambru Mikaël, « L’activisme délibératif de la mouvance anti-nucléaire. Entre résistance à l’impératif participatif et revendication d’une politique délibérative », Colloque L’impératif participatif en procès ? Regards croisés sur les critiques de la participation, École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Paris, 23 mars 2012.

COMMUNICATIONS – SEMINAIRES ET JOURNEES DOCTORALES // [2014] Chambru Mikaël, « La publicisation du risque nucléaire : une coproduction de l’information médiatique par les journalistes et les militants ? », Séminaire d’étude sur le journalisme de Grenoble, GRESEC, PACTE et EJDG, Grenoble, 12 décembre 2014. [2013] Chambru Mikaël, « L’engagement de la mouvance anti-nucléaire dans l’espace médiatique. Le cas de la publicisation des transports de déchets radioactifs italiens », Journées doctorales Médias, engagements et mouvements sociaux, RT37 de l’Association française de sociologie, Bordeaux, 29 mars 2013. [2012] Chambru Mikaël, « Les dynamiques de l’engagement anti-nucléaire en France après la catastrophe de Fukushima. Rupture ou continuité des modalités d’action dans l’espace public ? », Journées doctorales Crises critiques : un sujet, une posture, une écriture en dialogue, Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC, CNRS-EHESS), Paris, 12 décembre 2012. [2011] Chambru Mikaël, « Accident nucléaire de Fukushima : les enjeux d’une crise pour les opposants à l’atome. Entre publicisation du risque, participation du public et politisation du nucléaire », Journées doctorales Sociétés et environnement – réflexions croisées sur les crises, Université de Provence, Marseille, 15 décembre 2011. Chambru Mikaël, « L’espace public contemporain au prisme des formes de résistance à l’injonction participative relative aux débats public sur le nucléaire », Journée doctorale du Deuxième congrès du Gis Démocratie et Participation, École des hautes études en sciences sociales, Paris, 18 octobre 2011. Chambru Mikaël, « La publicisation du risque par la mouvance anti-nucléaire, l’expression d’un autre rapport au politique ? », Séminaire interdisciplinaire Journées Guépin Le lien social, Laboratoire d’économie et de management de Nantes-Atlantique, Nantes, 17 mai 2011.

11


DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE // [2016] Chambru Mikaël, « La publicisation du nucléaire en France – Entre logiques technopolitiques et idéaux délibératifs », Communication à Science Comm’16 – New tools, new placers, Congrès annuel de la communication scientifique suisse, Grandson, 22 septembre 2016. [2015] Intervention sur le thème « Comment décrypter l'actualité et le monde contemporain ? », Université populaire de Chambéry, Chambéry, 20 octobre 2015. [2014] Participation à « Pouvoir d'agir et engagements citoyens pour des territoires durables », Colloque participatif, Anciela & Science-Po Lyon, Lyon, 2 juin 2014. [2013] Participation à « Journée de mise en commun des actions/projets en Sciences et Citoyens » , Mission Sciences citoyennes du CNRS, MSH Alpes, Grenoble, 19 mars 2013. Participation à « La citoyenneté active comme solution face aux défis écologiques », Colloque participatif, Anciela & Science-Po Lyon, Lyon, 25 février 2013. [2012] Chambru Mikaël, « Valognes Stop Castor, continuité ou rupture des pratiques militantes antinucléaires ? », Article publié dans la Revue des livres, numéro 5, mai-juin 2012, pp.74-99. Participation à « Par quelle voie sortir du nucléaire ?  », Forum-débat, Festival des libertés, Bruxelles, 25 octobre 2012. Interview par Patrick Piro dans Le nucléaire, une névrose française. Après Fukushima, à quand la sortie ?, Les Petits matins, Paris, janvier 2012. Animation de «  Comment les journalistes construisent l'information ? D'une analyse comparative d'étude de cas à la réalisation d'un journal lycéen », Atelier-scénario, Lycée Marlioz, Aix-les-Bains, 30 mars, 6 et 27 avril, 4 mai 2012. [2011] Participation à « Quelles conditions pour que des échanges entre chercheurs et acteurs de la société civile aboutissent à des projets de recherche participative », Atelier-scénario, Adreca & fondation Sciences citoyennes, Saint-Martin d'Hères, 27 et 28 juin 2011. Intervention sur le thème « Les médias : vecteurs d'expression, vecteurs de représentation », Université européenne de l'engagement : (re)Trouver la capacité d'agir, Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), Université Claude Bernard Lyon 1, Lyon, 24 août 2011. Animation de « Qui fabrique l'information ? Quelle indépendance de la presse ? », Atelier-débat, Semaine de la presse et des médias à l'école, Lycée Marlioz, Aix-les-Bains, 25 mars 2011. [2010] Chambru Mikaël et Davy Cottet, « Pour une université coopérative », Article publié dans EcoRev' revue critique d'écologie politique, numéro 34, mars 2010, p.45-51. Intervention sur le thème « Comment les journalistes fabriquent-ils l'actualité et comment avoir un regard critique sur l'information ? », Formation à la citoyenneté, Unis Cité, Chambéry, 18 octobre, 2010. Intervention sur le thème, « A la découverte des médias et de leur fonctionnement », Atelier-débat, Dispositif Classe passerelle, Lycée Stendhal, Grenoble, automne 2010 (avec Paula De Souza Paes).

12


ADMINISTRATIF Depuis 2009 DIVERSES RESPONSABILITES ELECTIVES, ADMINISTRATIVES ET ASSOCIATIVES AU SERVICE DE LA COMMUNAUTE UNIVERSITAIRE ET EN LIEN AVEC SES MISSIONS

FONCTIONS ELECTIVES // Pendant sept années, j'ai été élu dans les différentes instances décisionnaires de l'Université. Dans une période de profonde restructuration du site universitaire grenoblois, mon investissement dans les instances élues (Conseil d'administration, Conseil scientifique, Conseil école doctorale, etc) m'a permis d'être au fait des enjeux, des logiques et des stratégies des acteurs parties prenantes de ces évolutions (Loi LRU et autonomisation des université, Plan campus, création d'une université unique, initiatives d'excellences, etc). J'ai eu à cœur de ne pas en être spectateur et que soient pris en compte les intérêts des doctorants dans ces processus (réalisation d'un rapport sur la précarisation des jeunes chercheurs, représentation des doctorants aux Assises de l'enseignement supérieur de la recherche, etc). Enfin, ces responsabilités ont été l'occasion de défendre la place des Sciences humaines et sociales, et plus particulièrement de renforcer la recherche en Sciences de l'information et de la communication, dans le processus de création d'une université grenobloise unique. 2008 2009

2009 2010

2010 2011

2011 2012

Conseil scientifique Université Stendhal Grenoble 3

2012 2013

2013 2014

2014 2015

X

X

X

Conseil du collège des écoles doctorales PRES de l’Université de Grenoble

X

X

X

Conseil de l'école doctoral Langue, littératures et sciences humaines Université Stendhal Grenoble 3

X

X

X

Conseil d'administration PRES de l’Université de Grenoble Conseil des études et de la vie universitaire Université Stendhal Grenoble 3

X X

X

X

RECHERCHE // Ma participation à l'élaboration du projet de recherche européen CO-RESTART (Co-construire la RESilience des Territoires Alpins face aux Risques naTurels dans un contexte de changement climatique) m'a permis de me familiariser avec les exigences et les contraintes relatives au montage de dossier de financement de projet de recherche d'envergure mobilisant plusieurs laboratoires de recherche issus de différentes universités et de différents champs disciplinaires. J'ai également été activement impliqué dans l'organisation des colloques et des journées d'étude de mon laboratoire de recherche tout au long de la réalisation de mon doctorat.

13


ENSEIGNEMENT // En 2010, je me suis impliqué dans la mise en place pédagogique de la Préparation aux concours des écrits des écoles de journalisme, module transversal porté par deux départements de l'Université Stendhal Grenoble 3 et ouvert aux étudiants de licence 3 des différentes universités grenobloises. Outre le cours « Suivi de l'actualité et culture générale », j'ai assuré la co-coordination de ce module pendant plusieurs années. De 2010 à 2015, j'ai activement participé chaque année à l'organisation du concours de l'Ecole de journalisme de Grenoble (préparation des questionnaires d'actualité et de culture générale, surveillance des épreuves et correction des copies) ainsi qu'aux phases réflexives visant à le faire évoluer dans le cadre d'un co-portage entre l'Université Stendhal Grenoble 3 et l'IEP de Grenoble. De 2009 à 2016, je me suis également impliqué dans la vie des départements Journalisme et Information communication, en prenant part régulièrement aux réunions pédagogiques au cours de mes sept années passées en tant qu'enseignant à l'Institut de la communication et des médias. En 2010, j'ai eu en charge la gestion des stages professionnels des étudiants du Master 1 Communication d'entreprise ainsi que l'organisation des soutenances.

FONCTIONS ASSOCIATIVES // De 2011 à 2013, j'ai été administrateur de l'Association pour le développement d'une recherche citoyenne active (Adreca). Dans le sillage de la Fondation science citoyenne (FSC) et dans le cadre du projet européen Public engagement in research and re- search engagement with society (Pepares), l'objectif était de repenser les rapports sciences-société et de développer les sciences participatives dans l'agglomération grenobloise (dispositif de boutique des sciences, expérimentation de méthodes de recherche participative, plaidoyer auprès des instances universitaires et des responsables politiques, etc). De 2010 à 2015, j'ai été membre du comité de rédaction de revues extra-universitaires (EcoRev', revue critique d'écologie politique et L'An 02, revue d'écologie politique) cherchant à tisser des liens entre la recherche, l'art et la société civile. Cet engagement m'a permis d'expérimenter le travail éditorial de fabrication d'une revue (coordination de dossier, contact avec les auteurs, relecture et correction d'articles, supervision du travail de mise en page, suivi de la fabrication et du travail d'impression, gestion de la distribution et des relations partenariales, promotion des numéros, etc). De 2014 à 2016, j'ai co-réalisé un projet de web-série documentaire sur la pratique des langues régionales en Pays de Savoie, financé dans le cadre de la politique publique de la Région Rhône-Alpes en faveur de la diversité linguistique.

14

Curriculum vitae détaillé (mars 2017)  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you