Issuu on Google+

autour du monde

N°11 - 4,90 € mars-avril 2010

S O D A S E D G A LE M ! T N E G U O B I U Q

” a t s e fi n e ”Gre

e t ê f a l s e t i Fa ! t n e m e r aut

actu : Le drapeau du climat | décryptage : Le flop de Copenhague | transports du futur : les îles artificielles de Rougerie | globe-trotter : Emma, des pays de l’Est à Cuba | upground : les jeunes ambassadeurs SPA | les lauréats de la presse ˝jeunes˝...


les

tra

ns

po

rts

Dans l’œil des océans Cet étrange engin, mi navire, mi sousmarin, est un projet fabuleux né dans l’esprit fécond de l’architecte français Jacques Rougerie. Le SeaOrbiter mesurera 51 mètres de hauteur, dont 31 mètres immergés. Doté d’équipements d’observation et d’écoute océanographiques, couplés avec les observations satellites, cette station accueillera jusqu’à dix-huit personnes. Dix d’entre elles vivront en pression atmosphérique et huit aquanautes, en zone pressurisée. Le vaisseau, unique au monde, permettra

r

tu u f du

d’observer les océans en continu, 24h sur 24. Car de l’observation naît la compréhension. Nous avons encore tout à apprendre sur la faune et la flore marine, sur les phénomènes marins, l’influence des courants sur notre climat… à l’heure où la mer s’épuise et ses ressources diminuent, SeaOrbiter est porteur d’un grand espoir. ” C’est de l’océan que naîtra le destin des civilisations à venir ”, affirme Jacques Rougerie. Il est donc grand temps de veiller à la protection de ses richesses… http ://www.seaorbiter.com/vid/sea_fr2


|édito| Vous êtes la generation

”Upground”!

Ondine, 13 ans, multiplie les expositions et conférences en faveur de la protection des requins. Yohann, 17 ans, président de l’association Jeunesse Environnement, veut créer dans sa ville un musée de l’écologie. Nicolas, 19 ans, s’est lancé, avec d’autres élèves de son lycée, dans la lutte contre la malnutrition au Burkina Faso. Teddy, 13 ans, est un membre actif des Jeunes SPA, le club junior de la Société Protectrice des Animaux. Eh non, les ados ne sont pas tous les zombies à télécommande incrustée que l’on croit ! Chaque année, vous êtes des centaines à vous engager dans votre collège, lycée, quartier ou au sein d’une association. Vous vous battez pour défendre vos passions, vos idées et votre environnement. Une nouvelle génération est en marche, bien plus enthousiaste et engagée que celle de vos aînés. Vous aussi, faites partie des jeunes qui se bougent et espèrent ! Soyez cette upground Generation dont nous sommes si fiers ! Mathilde Bréchet, rédactrice en chef EZ IS, RETROUV CHAQUE MO ET DE JEUNES LE PORTRAIT ES NS AU SEIN D LEURS ACTIO ÈGES LL NS, MJC, CO ASSOCIATIO SI LES S U RS... MAIS A OU QUARTIE GLOBE, JA DES ZELLID AVENTURES LS, AU EU S RTENT PA I U Q S ER T TROT NDE ! BOUT DU MO

[informations] Le SeaOrbiter, mi navire, mi sous-marin | Des bêtes, pas si bêtes | Le drapeau du climat | Recyclons nos piles ! | Les enfantastiques chantent pour la planète...

10

6

[décryptage] Le Grand emprunt : 35 milliards, et moi et moi ! | Copenhague : Pas d’accord pour la planète.

[expérience] C’est quoi l’effet de serre ? Petite expérience entre amis pour mieux comprendre l’effet de serre et le réchauffement climatique. Proposée par l’association Planète Sciences.

14

[globetrotters]

28

Avancer les yeux ouverts : Emma est partie seule découvrir les pays de l’Est, puis Cuba. Les dauphins du Sado : Observer les dauphins, près de Lisbonne

[métier]

Conversations de salon : René Silvestre, fondateur du groupe L’Étudiant, s’attaque à un nouveau challenge, nous expliquer l’écologie. Il vient de créer un nouveau salon : Planète, mode d’emploi.

40

[livres] 4

44

10 livres étaient à l’honneur au Salon du livre et de la presse Jeunesse à Montreuil. Et en bonus, deux pages de la BD ”Des Bêtes !“, en page17... 4


The

|sommaire|

7 Files

[les dossiers de 7]

L’anniversaire 19 D’ELSA ET MARC elsa et Marc sont frère et soeur. Leurs parents ont accepté qu’ils fêtent leur anniversaire à condition qu’ils l’organisent ensemble. Attention aux étincelles ! Ce roman - photo est l’occasion de tout savoir sur l’organsiation d’une fête écolo.

| D N U O |UPGeRneration g

,

,

34

toi !]

[bouge-

Les Jeunes SPA sont les ambassadeurs juniors de la SPA, la société protectrice des animaux.Ils sont plus de 1 000 à s’être engagés à soigner les animaux abandonnés.

,

Retrouvez les portraits de Nesrine, Teddy, Louise et Théo, des jeunes qui s’engagent !

Les Chasseurs de nature Huit photographes de 8 à 16 ans ont remporté le concours photo de National Geographic et Airbus. Ils se sont envolés pour Washington visiter le siège du fameux magazine.


Pas si bêtes 6

Saviez-vous que les cochons sont redoutables aux jeux vidéo ? De vrais ”geeks” à côtés de nos amis les chiens… Les poules, elles, apprennent très vite en regardant un documentaire à la télévision. Amusant, non ? Mais saviez-vous aussi que 80 % des poules sont élevées en cage ? Que la plupart des poulets français vivent en bâtiment contenant jusqu’à 24 animaux au mètre carré ? Que la majorité des truies en élevage allaitent leurs porcelets à travers des barreaux ?... Pour tout savoir sur ces animaux qui nous nourrissent et pour apprendre à les protéger eux-aussi, rendezvous sur le site éducatif de la PMAF (Protection mondiale des animaux de ferme) : www.animaux-de-ferme.com.

le y t S

! U A E

Bienvenu à B2P le petit dernier de la gamme Begreen de Pilot. Vous ne remarquez pas comme un petit air de famille ? Eh oui, le stylo B2P, en plastique recyclé comme tous les autres de la gamme, est fabriqué à partir de bouteilles d’eau ! Prix : 1,99 €, disponible en quatre couleurs.

Qu

es

Qui Que Quiz ? En France aussi, avoir un toit est un luxe. Cet hiver, le froid a envahi nos campagnes et nos villes, le problème du logement ressurgit. Mais combien sont-ils, ceux qu’on appelle les ”mal logés” ? 800 000  3,5 millions  La réponse, p. 46 6,4 millions 

ti

on

1


Nie

uw

s

]

ions

t rma [info

Planète en drapeau

Cul tu

re p

Violet, bleu, bleu ciel, vert, jaune, orangé, rouge. Un nouveau drapeau, aux couleurs de l’arc-enciel, vient d’être créé. Il est le symbole universel de notre planète en danger, mais c’est aussi un signe d’espoir derrière lequel tous les défenseurs de l’environnement peuvent s’engager. Le ”Climate flag”, qui signifie ”drapeau du climat” en Français, a déjà été imprimé en plusieurs milliers d’exemplaires, notamment lors du sommet de Copenhague. Tous, nous pouvons nous approprier cette bannière et la diffuser dans des événements sur le climat. Pour la télécharger et créer vos propres drapeaux, chapeaux, écussons ou pins : www.climateflag.com

Nos chers néons énergivores ont de la concurrence. La première enseigne publicitaire 100 % végétale vient d’être inaugurée sur le périphérique parisien. Quel panache avec ses quatre lettres énormes garnies de 200 plantes (cultivées avec amour pendant cinq mois) et posées sur de grands panneaux en bois. Du bois certifié ” forêt durable ” Les Français passent bien entendu. Pour arroser ces pousses publicitaires, 3 heures 24 min. devant la cousines de la fougère, on récupère les eaux de télé chaque jour (chiffres pluie. Et puisqu’il faut que cela brille dans la nuit, on Médiamétrie 2009). utilise des leds, plus économiques. Quatre lettres Les ados sont moins donc : PEFC, un organisme qui œuvre depuis dix ”télévores” que les adultes, ans pour une gestion durable des forêts. Son logo, mais au palmarès de vos apposé sur les produits en bois et à base de bois, autres activités, on trouve garantit au consommateur qu’en achetant ces Internet et les jeux vidéos. produits, il contribue à la gestion durable des Bref, des écrans, toujours forêts et à leur prospérité. Chaque jour, des écrans ! Et si on vivait 230 000 automobilistes verront autrement que comme donc la belle ”bio-enseigne” des zombies ? ! PEFC.De quoi faire passer le message !

ub

TV

t c i d ad

7


35 milliards... et moi, et moi et moi ! Au mois de décembre, le gouvernement a décidé de lancer un grand emprunt* de 35 milliards. Ça fait une sacrée somme !… Mais à quoi cela va-t-il servir ? Et à qui l'État va-t-il emprunter de l’argent ? Décryptage.

10

Gérer en bon père de famille Tous les jours, la France emprunte de l'argent aux banques internationales pour financer ses investissements. Tout comme une famille ordinaire qui a besoin d'argent pour acheter une nouvelle voiture ou un appartement par exemple, l'État finance la construction de routes ou d'hôpitaux en empruntant de l'argent aux banques. Le montant annuel de ces dettes publiques** est de plus de 500 milliards d'euros, bien plus que le ”grand emprunt” de 35 milliards ! Pourquoi dit-on un ”grand” emprunt, alors ? Parce que ce crédit est destiné à des dépenses spécifiques, engagées dans le cadre d'un projet précis. Ceci ne se renouvellera pas avant quinze ou vingt ans. On aurait pu parler d'emprunt exceptionnel. On a voulu mettre l'accent sur la taille de cet emprunt, beaucoup plus grande que d'habitude. Au fait, on en fait quoi de cet argent ? Que pourrait bien faire l'État avec 35 milliards ? a) Acheter de quoi manger pour 6 millions de personnes pendant un an. b) Faire travailler 1,5 million de personnes pendant un an. c) Ou encore, acheter 7 291 667 montres d'une marque suisse très connue (question : ”Monsieur et Madame Marollex ont une fille. Quel est son prénom ?” réponse à la fin de l'article)

Toutes ces actions sont très louables. Le problème est qu'elles ne sont pas ”durables”. Si on choisit d'acheter des repas pour les offrir gratuitement ou de créer des emplois pendant un an, il faudrait réemprunter 35 milliards… mais tous les ans ! En réalité, le gouvernement veut investir dans des projets qui vont produire des résultats pendant plusieurs années. C'est ainsi que Charles De Gaulle avait décidé, dans les années 60, de créer les premières centrales électriques fonctionnant à l'énergie nucléaire. Quarante ans plus tard, 75 % de l'électricité que nous consommons provient de ces centrales (pour le malheur des écologistes d’ailleurs !). Dans les années 70, le président Valéry Giscard d'Estaing a, quant à lui, lancé le projet des trains à grande vitesse. Le monde entier nous envie aujourd'hui notre réseau de TGV ! Des ”super-universités” Avec le grand emprunt, Nicolas Sarkozy a décidé de privilégier la connaissance et la recherche : 11 milliards d'euros seront consacrés à la création de nouvelles ”super universités” ; 8 milliards pour aider la recherche scientifique et 6,5 milliards pour créer les transports du futur (note : ce serait sympa s'ils donnaient un petit coup de main à nos copains de PlanetSolar*** !). En faisant ce choix, le président de la République mise sur l'avenir, c'està-dire sur vous qui lisez ces lignes ! Espérons que les jeunes qui sortiront de l'Université avec un bac +7 trouveront un job bien payé, mais ça, c'est un autre sujet. Le grand perdant dans ce projet, c'est le ministère de l'écologie. Seulement 3 milliards seront alloués aux projets ”durables”. Et parmi ceux-ci, le Président a inclus


AΠΠ

ΟΚΡ

ΨΠΤ

Ο ΓΑ

ΦΙΣ

[décr y

ptage

l'énergie nucléaire. C'est un véritable paradoxe, puisque les centrales nucléaires utilisent des minerais fossiles non renouvelables ! Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Écologie, souhaitait qu'on investisse dans les maisons du futur, notamment dans la rénovation des bâtiments publics, par exemple. Il n'a pas été entendu. Dommage pour la planète… Il reste à nos futures grosses têtes qui sortiront de nos ”méga universités” à les inventer.

Ι

]

* Grand emprunt : nom donné aux 35 milliards d'euros empruntés par la France pour favoriser la croissance économique. ** Dettes publiques : ensemble des dettes contractées par l'État. *** PlanetSolar est un catamaran solaire dont Sept autour du monde est partenaire et qui s’apprête à faire le tour du monde : www. planetsolar.org (Réponse à la question : Eléonore. ”Elle est en or ma Rollex !”)

t’es sûre que c’est vraiment nécessaire, Carlita ?

mais c’est pour ton grand n’emprunt, mon n’amoureux ! ! !

11

Qu

es

Qui Que Quiz ? La Convention des droits de l’enfant a fêté ses 20 ans. Pourtant, on dénombre des millions d’enfants (de 5 à 14 ans) travaillant dans le monde. Combien sont-ils ? 25 millions  250 millions  2,5 milliards  La réponse, p. 46

ti

on

3


Des Bêtes, volume 3 François Roussel Editions MaxMilo 48 p. 11,80 €


L’anniversaire D’ELSA ET MARC

Elsa et Marc sont frère et sœur nés le même jour. Ils s'’adorent, mais ils ne sont jamais d'’accord ! Leurs parents ont accepté qu'’ils fassent une soirée pour fêter leur anniversaire. Mais à une seule condition : qu'’ils l'’organisent et le fêtent ensemble, Attention les Étincelles !

Marc est assis devant l'’ordinateur, sur lequel il pianote, concentré. Elsa entre dans la pièce, jette un coup d’œil à l’écran et devient toute rouge...

The

7 Files

[les dossiers de 7]


Les invitations !!! ! ! n o o o o N Mais itations v pas des in ?!! par mail

Oups, j'’ai pas pensé aux pigeons voyageurs•••

Je parlais de cartes. c’est moins froid, moins impersonnel, moins•••

invitation papier ou mail ? Envoyer une invitation papier a un coût énergétique. Il vaut mieux privilégier le papier recyclé ou originaire de forêts gérées durablement (label FSC ou PEFC). Même chose pour les enveloppes. A cela il faut rajouter le timbre, votre déplacement (rendez-vous à la

poste à pied !) et celui du facteur. Sauf si vous distribuez vos invitations vous-mêmes, à l’école ou au collège… Côté mail, il ne faut pas croire, comme Marc, qu’il n’a aucun impact sur notre planète. Envoyer un mail implique la consommation d’électricité, celle de votre ordinateur, celle des ordinateurs de


Moins respectueux de l'’environnement !

Monsieur joue les écolos ? Et tu n’'as même pas pensé à leur donner l'’itinéraire en bus ou en tram !…

Et si je faisais ramassage scolaire, moi ? Ou plutôt, ”co-équipage” !

Papa... on dit ”CO-VOITUR AGE”

La hoooon te...

vos amis qui reçoivent votre message ou encore celle des routeurs qui l’envoient. Si vous optez pour le mail, terminez par un petit mot sympa : ” N’imprimez pas ce mail, pensez à votre planète !” Co-voiturage. C’est le fait de partager sa voiture. La plupart des gens n’y pensent pas, mais c’est

très pratique et cela limite les émissions de gaz à effets de serre. En tant qu’organisateur, suggérez le co-voiturage aux invités qui habitent près les uns des autres. Ensuite, donnez des indications sur les transports en commun pour venir jusqu’à chez vous.


Avancer s t r e v u o x u les ye par Emma Lebot

28

Quelques mots anodins sur une affiche placardée sur un mur de mon lycée. Pour moi, c’est comme ça que tout a commencé. Un peu de curiosité, une grande envie d’ailleurs et une formule magique : Zellidja ! C’est une fondation qui permet à des jeunes de toute la France, âgés de 16 à 20 ans, de partir découvrir le bout de monde de leur choix, à condition de partir seul pour au moins un mois et d’avoir un sujet d’étude qui structure leur voyage.

Pour moi, partir avec Zellidja était une évidence. C’était exactement la formule qu’il me fallait ! Pourtant, il m’a fallu un peu de temps pour mûrir un projet : Aller où ? Et faire quoi ? Et comment m’y prendre pour préparer un voyage ?

La ligne de fer Je suis originaire de l’île de la Réunion, et pour moi, un cocotier dans le jardin n’a rien de surprenant… Alors, pour ma première aventure, j’ai choisi une destination qui me semblait des plus exotiques : l’Europe Centrale ! J’étais alors étudiante en classe préparatoire, passionnée par l’Histoire et plus encore, par la géographie. Le sujet est donc

venu de lui-même : j’ai décidé de longer l’ancien rideau de fer ! J’avais en tête d’aller rencontrer des gens, d’essayer de comprendre comment, il y a vingt ans, cette ligne était une véritable frontière, coupait l’Europe en deux mondes qui s’affrontaient : à l’ouest, l’Occident, monde ”libre” et capitaliste, à l’est, le bloc communiste et la fédération soviétique. Comment vivait-on à l’époque le long de cette frontière, alors que chaque côté était le bout d’un monde ? Que s’estil passé quand ce mur est tombé ? Comment les gens vivent-ils aujourd’hui et à quoi ressemble cette ancienne frontière, aujourd’hui au cœur de l’Europe. Et d’ailleurs, est ce que le mot ” Europe ” a le même sens, des deux côtés de la ligne ?


” Un voyage commence toujours par un premier pas ” Ces questions ont ponctué mon voyage pendant un mois et demi, de Berlin à Trieste et m’ont permis de comprendre l’Europe autrement, par son côté humain. Ce que je retiens de ce premier périple ? Énormément d’émotions, l’apprentissage de la débrouillardise et de l’autonomie, des rencontres incroyables, la découverte de cultures qui m’étaient totalement inconnues, l’impression de toucher l’Histoire du bout du doigt. Je suis allée chercher cette frontière qui n’existe plus aujourd’hui dans des campagnes perdues, pour tomber finalement sur un vieux mur, un mirador, un souvenir, un détail qui témoigne d’une réalité oubliée… Je vis des moments de solitude aussi, souvent dûs à la difficulté de communiquer (je ne parle pas allemand, encore moins tchèque ou hongrois), mais qui ne m’empêche de faire de

vert ? L’ex rideau de fer, futur rideau

GL

OB

E TROT

TER

belles rencontres et d’avancer dans mon enquête. Je découvre des initiatives qui me plaisent, comme, par exemple, le projet de transformer l’ancien rideau de fer en ” rideau vert ”, une zone où sont aménagés des sentiers de randonnée et des pistes cyclables entre l’Autriche et la Hongrie. Ainsi, pour que les populations se rencontrent et se croisent à l’endroit même où un mur les séparait autrefois. Mais ce qui me reste surtout de ce premier voyage, c’est un goût d’aventure dans la bouche : à Gorizia, une petite ville Italienne à la frontière Slovène, qui est aussi une de mes dernières étapes, je regarde vers l’Est en me promettant de repartir d’ici pour un autre voyage. Je sais maintenant que je suis capable de tout, tant que je m’en donne les moyens.

29


1001 pattes

Les Jeunes SPA sont les ambassadeurs juniors de la SPA, la Société protectrice des animaux. Ils sont près de 1 000 à s’être engagés à protéger, soigner et câliner les animaux abandonnés.

,

.A. .P S s e n u Les je

34

Tout le monde connaît la SPA, Société Protectrice des animaux. Mais saviez-vous qu’il existe aussi les ”Jeunes SPA” ? Cette section a fêté ses 60 ans en 2009. Elle rassemble près de 1 000 adhérents de 12 à 18 ans, dont 300 membres actifs. Tous aiment les animaux et ont décidé de donner un peu de leur temps pour aider les bénévoles des refuges SPA. Il existe 22 clubs Jeunes en France et 55 refuges SPA. Nous avons rendu une petite visite au premier refuge créé par la SPA. C’était à Gennevilliers, près de Paris, en 1903. Tous les mercredis et pendant les vacances, Louise, Théo, Nesrine, Teddy et bien d’autres jeunes, apportent affection et réconfort aux animaux abandonnés du refuge de Gennevilliers.

Encadrés par des adultes, ils promènent et jouent avec les chiens, câlinent et gratouillent les chats, nourrissent les lapins et les cochons d’Inde… Et de temps en temps, ils se livrent à de petits travaux : nettoyer les enclos, repeindre les abris, faire des collectes de produits alimentaires pour les propriétaires d’animaux peu fortunés, ou encore participer à des salons et des événements comme le ” Noël des animaux ” pour sensibiliser les gens au bien-être et au respect des animaux. De leur côté, les refuges leur proposent de nombreuses activités et stages : rencontre avec un vétérinaire pour tout connaître sur le secours animalier, sortie en mer avec l’association SOS Grand bleu, qui défend les cétacés, observation des loups dans le parc de Marvejols en Lozère… Et


,

, |UPGROUND| generation

lorsqu’on demande à Cynthia, Chloé et les autres ce qu’être un Jeune SPA leur apporte, les réponses fusent : ”De la tendresse”, ”des responsabilités”, ”des bons moments avec les copains”… ”C’est très agréable de faire quelque chose qui nous plaît, conclut Nesrine, une jeune bénévole de 14 ans. Mais ce que j’aime surtout, c’est me sentir utile.”

les combats de la SPA…

Le trafic et la commercialisation des animaux

La SPA condamne la vente d’animaux, qui, dans un monde idéal, devrait être donnés gratuitement. Ce commerce accentue les abus, les animaux étant considérés comme de simples marchandises. La SPA insiste sur l’importance de tracer la provenance des animaux, de contrôler les animaleries et de former les vendeurs.

Les conditions de vie des animaux de compagnie

Les maîtres aussi doivent être éduqués ! Pour améliorer les conditions de vie des animaux domestiques, la SPA informe les propriétaires sur leurs devoirs et responsabilités. Elle leur conseille notamment la stérilisation afin de limiter les multiples reproductions et les fugues d’animaux (partis chercher un compagnon).

Les spectacles animaliers

La SPA lutte contre la captivité des animaux. Elle est pour l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques et pour la fermeture des delphinariums. L’association dénonce également les corridas et les combats organisés de chiens ou de coqs.

,

L’élevage intensif

La SPA se bat pour le respect des animaux d’élevage, demandant notamment l’interdiction de l’élevage en cage. Elle propose que les élevages respectueux du bien-être des animaux et de l’environnement bénéficient d’aides de l’Etat.

Les animaux à fourrure

Votre belle doudoune à fourrure vient sans doute de Chine ou d’un pays de l’Est, où sont élevés et abattus renards et autres animaux à fourrure souvent de façon inhumaine. La SPA vous encourage à abandonner cette mode affreuse…

Les animaux et la loi

1850 : La loi Grammont condamne les mauvais traitements envers les animaux. 1976 : L’animal domestique est considéré comme un “être sensible”, mais pas l’animal sauvage. 1978 : La déclaration universelle des droits de l’animal est proclamée. Elle considère que le respect des animaux par l’homme est inséparable du respect des hommes entre eux. Mais selon la SPA il reste encore beaucoup à faire…

35


36

Les jeunes aussi s’engagent ! Au sein de l’association S.P.A., Nesrine, Teddy, Louise, Théo et bien d’autres prennent soin des animaux abandonnés.

,

| D N U O |UPGR generation

Nesrine, 14 ans, Asnières

” Je veux travailler avec des chiens plus tard, alors j’ai fait mon stage de 3e au refuge d’Aubervilliers. Et je suis restée ! Pour la bonne ambiance et pour les chiens… Chez moi, j’ai un lapin et un poisson, mais je rêve d’avoir un chien. C’est mon père qui m’a transmis la passion des animaux. En Algérie, il avait une chèvre, un mouton, un lapin… Ce que je préfère, ce sont les gros chiens, de 1ère catégorie. C’est pour cela que j’écoute attentivement les conseils de Frédéric, qui est maître-chien. ”

,

Frédéric, bénévole au refuge,

membre de la brigade canine de la RATP ” J’ai vu tellement d’accidents idiots à cause de chiens mal éduqués et de maîtres mal informés. Alors, dès que j’ai le temps, j’enseigne aux jeunes ce qu’il faut faire et ne pas faire lorsqu’un chien joue, mange, court, montre les dents... L’éducation d’un animal est primordiale. Pas pour lui montrer que vous êtes le plus fort, mais pour lui donner des repères. Dites-vous que les chiens vivent en meute dans la nature. Ils ont besoin d’un chef, et le chef, ce n’est pas eux, c’est vous. ”


Missak, une littérature engagée !

Lauréat du prix de la presse des jeunes

Cette année, le débat fut houleux au Salon du livre et de la presse Jeunesse à Montreuil. Qui de ces cinq livres passionnants, allait recevoir le prix du meilleur documentaire jeunesse ? Le jury, dont faisait partie Sept autour du monde, a finalement tranché, après une heure et demi de tractations. Et c’est Missak, l’enfant de l’Affiche rouge qui est sorti vainqueur. Ce prix est un choix de raison et de cœur. De raison car cet ouvrage est objectivement le meilleur : les textes simples, émouvants et poétiques de Didier Daeninkx nous racontent l’enfance et le destin bouleversants de Missak Manouchian, un Arménien exilé en France. Amoureux de sa terre d’adoption, il fait partie de ces immigrés qui sont entrés dans la résistance pendant la Seconde guerre mondiale. Ses amitiés, son amour et son combat pour la liberté sont illustrés avec grand talent par Laurent Corvaisier.

Missak l’enfant de l’Affiche rouge Didier Daeninckx et Laurent Corvaisier Rue du Monde 52 pages. 17,00 €

Missak, ensuite, est un choix de cœur. Ce récit, une histoire vraie, nous rappelle que notre pays ne s'est pas construit uniquement avec des Français. Une partie documentaire, à la fin de l'ouvrage, retrace d’ailleurs l’histoire de Missak et des immigrés qui ont contribué à libérer la France occupée. Enfin, choisir ce très beau livre, signifiait pour nous, jury, récompenser l'audace et l'originalité éditoriales, mais aussi défendre le livre en tant que tel. Car toutes les technologies ne remplaceront jamais l’émotion que nous procure le papier…

43

un jour l’égalité ? Cet Atlas, très bien illustré et très complet, pointe les inégalités criantes d’un pays à l’autre, d’un peuple à l’autre, d’une couche sociale à l’autre. Que veut dire ” bien vivre ” ou être riche ? Pourquoi les enfants et les femmes sont-ils souvent victimes d’injustice ? Pourquoi existe-t-il encore des famines, quand on sait que la Terre a les capacités de tous nous nourrir ? Pourquoi des millions d’enfants n’ont pas accès l’école ? L’Atlas des inégalités est un cri d’alarme, mais aussi porteur d’espoir : ”Un monde sans inégalités, c’est sans doute impossible. Mais partout des hommes travaillent à les réduire.”

Atlas des inégalités

Stéphanie Ledu, Stéphane Frattini, Elodie Balandras, Julien Castanié Milan Jeunesse 46 pages. 14,90 €

Libri


Prix ”Terre en vue” Cette année, le Salon du Livre et de la Presse des Jeunes à Montreuil a inauguré un nouveau prix avec l’aide du conseil général du département de la Seine Saint-Denis. Intitulé ”Terre en vue”, ce prix devait récompenser un ouvrage consacré à l’écologie. Quoi de plus naturel que nous ayons participé aux délibérations de ce prix, présidé par Denis Cheissoux, le célèbre présentateur de l’émission CO2 mon amour, sur France Inter. Résumé des cinq ouvrages sélectionnés en finale…

une collection pour mieux comprendre la nature

44 La planète qui rétrécissait

Comment la Terre va-t-elle pouvoir nourrir 9 milliards d’habitants d’ici 50 ans ? Est-ce que les Africains parviendront un jour à vivre correctement, sans être menacés par la famine ou les épidémies ? Le fossé entre les pays riches et pauvres ne cesse de s’agrandir au fil des années. Et l’émergence de pays comme la Chine, le Brésil ou l’Inde n’y changent rien. Ce petit livre est un essentiel pour comprendre les enjeux de la surpopulation, dans une forme rapide et agréable à lire. La planète en partage. Pays du Nord, pays du Sud. Textes de Carina Louart, illustrations de Marie de Monti Collection ”à petits pas” Actes Sud Junior 80 pages. 12,50 €

Les éditions Actes Sud ont déjà publié plusieurs gros ouvrages qui permettent de découvrir la nature sous tous ses aspects : les forêts, la mer, les montagnes, les rivières… Chaque fois, les chapitres présentent de façon claire et concise un thème choisi et sont suivis d’expériences, de jeux et de propositions d’activités ludiques. Une façon parfaite pour apprendre en s’amusant. Le jury a couronné ce travail à l’occasion du nouvel ouvrage publié dans cette collection, précisément consacré à l’environnement et à l’écologie.

environnement & écologie Catherine Stern Actes Sud Junior avec l’aide de l’ADEME 304 pages. 25,00 €

et si un livre ”écolo” était joli en plus ?

Une nouvelle collection intitulée ”tothème” a choisi de présenter des sujets comme l’automobile, le moyen-âge, les religions ou l’environnement sous une forme originale et séduisante. Le coin du livre est arrondi harmonieusement, une fenêtre est découpée dans la couverture. En 60 fiches parfaitement documentées, on prend plaisir à lire et relire cet ouvrage. On peut parfois être beau mais loin d’être stupide. L’environnement Collection ”tothème” Jean-Baptiste de Panafieu Gallimard Jeunesse 96 pages. 13,90 €


45

Sauver la planète, ça commence maintenant !

Tous les matins, on se lève en se demandant quelle nouvelle catastrophe va bien pouvoir nous tomber sur la tête. Avec ce livre, arrêtez de vous poser des questions et agissez ! Il existe des dizaines de solutions pour changer notre mode de vie immédiatement. Dans ce grand livre généreux, soutenu par le Secours Populaire, Yann Arthus-Bertrand et Jean-Louis Etienne, entre autres, on vous propose d’agir tout de suite. Le grand livre pour sauver la planète Brigitte Bègue et Anne-Marie Thomazeau Rue du Monde 128 pages. 22,50 €

et le gagnant est…

Il fallait bien qu’un livre émerge de nos délibérations, et c’est sur celui-ci que notre choix s’est porté. Tout comme dans le livre ”La planète en partage”, les auteurs se sont interrogés sur la capacité de notre planète à accueillir 9 milliards d’êtres humains. De façon très pragmatique et instructive, ce livre remet l’agriculture à sa juste place, c’est-à-dire l’activité la plus importante de toutes pour l’humanité ! Les sujets s’appuient sur de superbes photos, accompagnées de textes ”succulents”. Entendez ”pleins de suc”, riches et accessibles. La dernière partie du livre permet d’approfondir les notions abordées dans les premières pages. Un livre essentiel pour nous aider à changer nos habitudes. une seule Terre pour nourrir les hommes Florence Thinard Gallimard Jeunesse 128 pages. 19,95 €

Libri


le mag des ados écolos

NOUVEAU !

Question 1 : Selon la Fondation Abbé Pierre, qui lutte pour le logement des défavorisés, la France compte 3,5 millions de personnes mallogées. Plus de 100 000 sont sans domicile fixe. 2 millions vivent dans des conditions de vie très difficiles. 861.000 sont en situation d’occupation précaire (hôtels, camping, cabanes et habitats de fortunes). C’est beaucoup pour le pays des droits de l’homme…

PROTÉGEONS NOTRE PLANÈTE !

Qui, Que, Quiz ?

bimestriel - n°5 - décembre 2007/janvier2008

autour du monde portables, jeans, consoles, PC, fast-food...

GUERRE À ! LA CONSO

+ supplément 16 pages

Junior AssOciations

!.

France métropolitaine : 3,90 € - DOM : 4,50€ - TOM: 570 XPF BEL/LUX : 4,30€ - CAN : 7.35$CAD- SUISSE : 7,60 CHF

Question 2 : C’est en 1974, sous la présidence de par Valéry Giscard d’Estaing, que l’âge de la majorité et par conséquent, du droit de vote est passé de 21 à 18 ans. Question 3 : 250 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent dans le monde. 60 millions ont entre 5 et 11 ans. Et 60 millions travaillent dans des conditions très pénibles. Les ¾ vivent dans les pays en voie de développement, dont 130 millions en Asie (hors Japon), 48 millions en Afrique, 20 millions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et 18 millions en Amérique latine (chiffres Unicef ). www.droitsenfants.com Question 4 : Reporters sans frontières, ardant défenseur de la liberté de la presse, établit chaque année un classement des pays, basé sur les atteintes directes contre les journalistes (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces...) ou les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions...). La France déjà mal placée en 2008 (35e), descend à la 43e place.

SEPT autour du monde, magazine bimestriel publié par les éditions Cabrera, EURL au capital de 5000 € • Siège social : 17, rue Henry Monnier - 75009 Paris • Rédaction : 2 rue Victor Beausse -

93100 Montreuil •

Tél. 01 48 57 35 87 • Courriel :

septautourdumonde@yahoo.fr • Publication régie par la loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse • Comité de direction : Alice Bréchet, Mathilde Bréchet, Laurence Jehanno • Dépôt légal : avril 2010 • Création : 4 novembre 2006 • Impression : IMPRIMERIE BRAILLY, 62 Route du Millénaire, 69230 Saint-Genis-Laval • ISSN : 19562055 • Commission paritaire : 1112K89171 • Directrice de la publication et rédactrice en chef : Mathilde Bréchet • Maquette : Eva Jérôme et M. Ramis • Couverture : Eva Jérôme et Mathilde Bréchet. Ont collaboré à ce numéro : M. Bréchet, Eva Jérôme, Emma Lebot, M. Ramis, Christophe Riedel et nos partenaires : Association Zellidja, le Réseau national des Junior associations et Planète Sciences. (Merci à Marc et Elsa) Crédits photos et illustrations  : p. 3 : Jacques Rougerie • p. 5 : La Parisien p. 6 à 9  : (D.R.) PMAF - Pilot - PEFC - Duracell - Les Enfantastiques p. 10  : M. Ramis. •

Question 5 : On compte 3,3 milliards de téléphones portables dans le monde, soit 1 pour 2 personnes. En France, chaque année, 20 millions de téléphones sont achetés. Mais seulement 5 % des anciens téléphones sont rapportés en boutique pour être recyclé. www.monextel.com - www.fonebak.com

p. 12 : Photodic® volumes Nature, Wildlife and environnement 2 • p. 14-15  : ”Des Bêtes”, François Roussel, éd. Max Milo • p. 17-18 : Eva Jérôme • p.1927  : Eva Jérôme et Mathilde Bréchet • p. 28-31  : Emma Lebot • P. 32-33  : Christophe Riedel • p. 34-37  : Mathilde Bréchet - Le Parisien • p. 38  : (DR) Airbus Media • p. 40-43 : éditeurs • La rédaction n’est pas responsable de la perte ou de la détérioration des textes & photos qui lui sont adressés pour appréciation. La reproduction même partielle de tout matériel publié dans ce magazine est interdite.


SEPT

autour du monde abonnement & anciens numéros

44,

10 €

pour 12 numéros

24,

50 €

pour 6 numéros

Coordonnées du souscripteur

Je souhaite recevoir

Prénom

_________________________________________________

(cochez la ou les cases utiles) :

Nom

_________________________________________________

 Abonnement 6 n° 24,50 €  Abonnement 12 n° 44,10 €

Date de naissance : ________________ Tél. _____________________

frais de port compris *

E-mail

_________________________________________________

Magazines

Adresse

_________________________________________________

N°0 N°1 N°2 N°3 N°4 N°5

Code postal/ Ville

________________________________________

Coordonnées du bénéficiaire (si différent du bénéficiaire) Prénom __________________________________________________ Nom

__________________________________________________

Date de naissance : ________________ Tél. _____________________ E-mail

__________________________________________________

Adresse __________________________________________________ Code postal/ Ville __________________________________________

     

Livres   

3,20 € 3,20 € 3,20 € 3,80 € 3,90 € 3,90 €

N°6  N°7 *  N°8  N°9  N°10 

3,90 € 9,50 € 4,90 € 4,90 € 4,90 €

* n° double

Sept en pays de Savoie Sept en Limousin T.1 Sept en Limousin T.2

9,50 € 9,50 € 9,50 €

+ frais de port (hors abonnements). > 2,00 €/exemplaire (France) > 3,00 €/exemplaire (international)

France métropolitaine. Frais de port supplémentaires : Union Européenne et Suisse : 7,40 € pour 6 n°- 14,80 € pour 12 n°. Autres pays d’Europe (hors Union Européenne, Suisse), Maghreb et autres pays d’Afrique, Amérique du Nord, Amérique Centrale, Amérique du Sud, Caraïbes, Moyen-Orient, Proche-Orient, Asie et Océanie : 8,60 € pour 6 n°- 17,20 € pour 12 n°.

*

* Réception du 1er numéro sous trois semaines environ. Prix de vente au numéro. Offre réservée à la France métropolitaine uniquement. Port en sus pour les autres destinations. Les informations ci-dessous sont indispensables au traitement de votre abonnement. Elles pourront être utilisées par les services internes de Cabrera éditions, ainsi que par ses partenaires commerciaux à des fins de prospection commerciale. En vertu de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition ou de suppression des données vous concernant. Adresse : Cabrera éditions - 17, rue Henry Monnier - 75009 Paris ** hors abonnement (France métropolitaine hors Dom-Tom)


Sept autour du monde 11 (extrait)