Page 1

SAINT-BARTH

MAGAZINE Mai 2014 • 28e année

Bonne Fête Maman

N°321


L’IMMOBILIER

L’IMMOBILIER DES RESIDENTS

Vue depuis l’immeuble A vendre immeuble de 3 appartements au coeur de Gustavia. Niveau rue supérieure : grand appartement 3 chambres, 3 salles de bain, terrasse, vue sur le port. Niveau rue inférieure : 2 appartements de 30 et 60m². Parking.

Résidence double vue mer. Grand appartement avec 2 chambres / Piscine. 63m2 plus terrasse couverte. Excellent rendement locatif.

Prix : 5 300 000,00 €

42, rue de la République Gustavia Cell : 06 90 20 96 66 sophie@terredestbarth.com www.terredestbarth.com

Prix de vente : 556 500 €

Rue du Roi Oscar II Gustavia Tel : + (59) 05 90 29 07 66 Cell : 06 90 73 26 06 info@destinationstbarts.com www.destinationstbarts.com


EDITO Chère Maman, Je cherche désespérément les mots qui sauraient emprisonner mes idées fugitives. Telle la quête du St Graal, la tâche n'est pourtant guère aisée. Non je plaisante, je ne parle pas comme ça, j'ai piqué ces phrases dans un St Barth Magazine. Ici, à Londres, tout va bien même s'il fait encore froid. Je travaille beaucoup à l'université. Ne crois pas ceux qui racontent que je suis plus souvent au pub qu'en classe. En dépit du bulletin qui ne reflète absolument pas mes aptitudes, mes efforts sont certains...quand il m'arrive de fournir certains efforts. Bref, ne t'en fais pas, je ne suis pas parti au jihad en Syrie ou à la gay pride chez Poutine ! Je suis déjà de retour de Dublin, où je m'étais rendu dans le cadre de mes travaux pratiques sur la St Patrick. Tu vois, j'utilise les sous que tu m'envoies à bon escient. A ce sujet, le coût de la vie est devenu si exorbitant, que la pinte coûte aujourd'hui 18 €. Avec une croissance française nulle au premier trimestre, tu comprendras qu'une petite aide supplémentaire ce mois-ci ne nuirait pas à ma qualité de vie. J'ai déjà réglé l'auberge espagnole pour mon prochain semestre, mais au cas où l'argent se serait égaré en route, pourrais-tu m'envoyer la même somme? Merci d'avance. Pour faire comme les bobos, je me laisse pousser la barbe ces temps-ci. Je n'ai pourtant pas celle bien taillée du..de la gagnante de l'eurovision. Tu sais ? La copine de soirée de Christine Boutin. Une histoire au poil qui me fait penser à Lisbonne. J'y ai croisé des portugais de St Barth qui, en spécialistes du bâtiment, se sont dits prêts à terminer rapidement les infrastructures au Brésil, avec leur équipe nationale s'il le fallait, pour mettre toutes les chances de leur côté au mondial. A Munich, j'ai aussi rencontré Ribéry à qui j'ai souhaité, comme on le ferait aux acteurs du Festival de Théâtre - qui se déroule du 16 au 25 mai - "Break a leg" ! Qui signifie "Bonne chance" dans la langue de Shakespeare. Il m'a traité de bouffon et a ajouté avec acrimonie "Komment moi joué san jembe". Je ne savais pas que l'on pouvait faire des fautes d'orthographe, même à l'oral. Et puisqu'on parle de prestations tarifées avec une mineure, ne crois aucune fille qui débarquerait en prétendant qu'elle attend un enfant de moi. Je ne connais aucune Natacha qui en plus, souffrirait de carpophobie - J'ai cherché, c'est quand on a peur des fruits... bizarre, non? Si tu la vois, présente lui des mangues, je crois que c'est la saison, elle partira affolée...ou pas. Tu n'oublieras pas de voter le 24 mai aux élections européennes car l'Europe m'est bien utile pour mes études avec ERASMUS. Enfin, et s'il ne fallait retenir que ces mots, j'aimerai te dire pour le jour de la fête des mères, comme ceux de l'année entière, avec toute mon admiration, je t'aime Maman. Bonne fête des mères et bonne lecture,

Miguel Berry

SOMMAIRE

SAINT-BARTH MAGAZINE Mai 2014 # 321 Gustavia - B.P. 73 97095 Saint-Barthélemy F.W.I. st.barth.magazine@wanadoo.fr www.stbarthmagazine.com fb : St-Barth-Magazine Directeur de Publication Sinclair Questel 0690 61 17 48 Rédacteur en chef Miguel Berry 0690 67 11 88 berrymiguel@hotmail.com Mise en page et graphisme Marie-Pier Pautrot 0690 74 05 60 mapisbh@wanadoo.fr

Impression Printed by PRIMSERVICES St-Martin Z.A. Hope Estate Tél : 0590 87 50 24 ISSN : 1151-3373 Dépôt légal à parution © st-barth magazine 2004 RC 89 B 141 Basse-Terre

• • • • • • • • • • • •

Politique : Devenir propriétaire 4 Politique : Elections européennes 6 Rires & Sourires : Festival de Théâtre 2014 8 Santé : Sacré moustiques - Vaccin ou OGM ? 10 Enseignement : Spectacle Senseyama 12 La Guadeloupe a le vent en poupe Brêves en images 16 Sport : Football / Surf / Voile 18 D’Art en Arts : Antoine Heckly 20 Histoire : Chroniques d’antan 22 Insolite : Un mois dans le monde 23 Histoires : St.Barth, des gens et des histoires 24 Horoscope /Jeux 26

saint-barth magazine # 321

3


POLITIQUE

DEVENIR PROPRIETAIRE ! L'assemblée territoriale de Corse a voté vendredi 25 avril, une disposition afin de limiter l'accès à la propriété pour les non-résidents. Ces derniers devront justifier d’au moins cinq années de résidence sur l’île de Beauté pour pouvoir acheter. La mesure, qui vise à freiner la flambée des prix et la spéculation immobilière, est jugée anticonstitutionnelle par la classe politique nationale. Mais pour Paul Giaccobi, député PRG de Haute-Corse à l'origine du projet, il s’agit d’ « une étape, qui n’est en rien discriminatoire », indique LeMonde.fr. Le député a d'ailleurs reçu le soutien du président du CESE de l'Union européenne, Henri Malosse. La situation corse n'est pas sans rappeler celle de notre caillou. Au regard des difficultés, voire de l'impossibilité pour les résidents de St Barthélemy d’accéder à la propriété, compte tenu des prix de l'immobilier local, une telle mesure pourrait-elle être transposée à St Barth ? Serait-elle bénéfique ou dommageable àl'économie de l'île ? Autant de questions sur lesquelles, Christian Lédée, représentant de St Barthélemy au CESE, a bien voulu apporter des réponses. C. Lédée : Le vote intervenu récemment à l'assemblée de Corse peut s'analyser sous deux angles : politique et juridique. Sur le plan politique, on peut comprendre que, compte tenu de la situation qui prévaut aujourd'hui dans l'île de Beauté, certains élus soient préoccupés et tentent de freiner une spéculation foncière qui est devenue un véritable fléau. Plus de la moitié de l'habitat est constitué de résidences secondaires dont beaucoup n'ouvrent que quelques mois par an. Par ailleurs,"l’immigration continentale" fait arriver près de 5000 nouveaux résidents chaque année. Enfin et surtout, de nombreux corses, et notamment les jeunes, sont dans l'impossibilité d'accéder à la propriété, en raison d’une spéculation effrénée. La solution préconisée par ces élus, celle qui semble évidemment la plus concrète, c'est bien sûr celle d'un protectionnisme et d'une forme de discrimination positive : " La Corse d'abord aux Corses !" Mais chacun sait bien que les choses ne sont pas toujours aussi simples et déjà certains pointent du doigt le risque de voir s'organiser "une mafia de l'immobilier" avec utilisation de prête-noms et délivrance de faux certificats de résidence ! Sur le plan juridique, la création de ce véritable statut corse devra passer par l'approbation de l'Assemblée Nationale et sans doute aussi par la validation du Conseil Constitutionnel. Deux écueils qu'il sera difficile de surmonter car si la création d'un statut de résident ne devrait pas rencontrer trop d'obstacles, comme ce fut d'ailleurs le cas pour Saint -Barth, on voit mal, par contre, comment le Parlement, et encore moins le Conseil Constitutionnel pourraient valider une disposition qui créerait de facto une discrimination injustifiée et injustifiable vis-à-vis d'une liberté fondamentale du citoyen. Si l'on essaie de se projeter sur Saint-Barth, la question, me semble-t-il, se pose exactement dans les mêmes ter-

4

saint-barth magazine # 321

mes : une volonté politique que l'on pourrait comprendre car si l'on regarde de près les sommets que l'on atteint dans notre île aujourd'hui en termes de coût de l'immobilier, il faut bien admettre que nous frisons la folie ; mais également un écueil juridique majeur que Saint-Barth, pas plus que la Corse, ne serait en mesure de surmonter. Notre avantage ici, c’est que nous disposons déjà d'un statut de résident et de compétences conférées par la loi organique qui nous permettent de mettre en place des incitations dans un sens ou des mesures dissuasives dans l'autre. “Saint-Barth aux Saints-Barths”, comme on dirait en Corse ! On peut imaginer en effet des exonérations importantes pour faciliter les transmissions familiales, comme c'est déjà le cas d’ailleurs, et une taxation plus dissuasive en cas d'acquisition par des non-résidents, qui viendrait s'ajouter au droit de préemption de la Collectivité. Ainsi le Politique trouverait une voie commune avec le juridique. Il serait judicieux aussi de regarder comment dans d’autres territoires insulaires la question est traitée. Certains arrivent en effet à favoriser un développement économique harmonieux tout en limitant de manière drastique la spéculation et à préserver les droits séculaires de leurs résidents par une législation adaptée. Mais en ce qui concerne Saint-Barth, il faudrait en outre se pencher sur les problèmes engendrés par une augmentation insoutenable de la population, une importation non-contrôlée des véhicules ou encore le volume de certaines constructions. Notre île est devenue trop petite ! Cela suppose au préalable, cependant, la définition d’une véritable ligne politique fondée sur un examen approfondi de la situation actuelle et sur une analyse prospective à 20 ou 30 ans. Cette volonté existe-t-elle ? Et puis, n’est-il pas déjà trop tard ? •


POLITIQUE

ELECTIONS EUROPÉENNES Le samedi 24 mai, veille du scrutin en métropole, St Barthélemy sera appelé aux urnes pour élire ses représentants au Parlement européen. u côté de l’outre-mer, les électeurs auront le choix entre 19 listes. L'issue du scrutin désignera trois élus qui représenteront la circonscription de l'Outre-mer. Un siège pour la section Atlantique, à laquelle Saint-Barth est rattachée, un autre pour la section Pacifique, et un troisième pour l’Océan Indien. Comme l'indique le mémento publié par le ministère de l'Intérieur, les trois sièges sont d’abord répartis entre chaque liste à la représentation proportionnelle sur la base du résultat dans l’ensemble de la circonscription. Une fois déterminé le nombre de sièges auxquels chaque liste à droit, il est procédé à la répartition des sièges au sein de chaque liste : - la liste arrivée en tête obtient son (ses) siège(s) dans la (les) section (s) où elle a obtenu le plus de voix en pourcentage des suffrages exprimés ; - la liste arrivée en deuxième position obtient son siège dans la section restante où elle a recueilli le plus de voix en pourcentage des suffrages exprimés ; - la liste arrivée en troisième position obtient son siège dans la section restante (dans l’hypothèse où trois listes auraient chacune droit à un siège). En bref, le système de vote tient compte à la fois du score global de la liste, mais aussi de son résultat par zone.

D

Si on retrouve des candidats pour les partis les plus représentatifs à l'échelle nationale, les électeurs pourront également se tourner vers des listes moins traditionnelles, spécifiques à ces élections européennes. Le candidat UMP, Laurent Bernier, soutenu par les élus de la Collectivité, était présent sur l'île le 6 mai dernier. A l'occasion d'une conférence de presse au Brigantin, il a présenté sa candidature aux auditeurs et a souligné son rôle futur d'intermédiaire de l'île, dans la perspective où il serait choisi.

6

saint-barth magazine # 321


Bonne Fête des Mères

VOTRE OPTICIEN

12, rue de la république, Gustavia Tél : 05 90 27 62 21 island-optic@orange.fr


RIRES & SOURIRES

FESTIVAL DE THEATRE 2014 www.festivaldetheatredesaintbarthelemy.com

Le Festival de Théâtre se déroule du 16 au 25 mai, à la salle de spectacle du Paradis, à Gustavia. Le Festival, qui dès ses débuts s'est imposé comme un rendez-vous culturel incontournable, n'a de cesse de se réinventer. Cette 13ème édition ne déroge pas à la tradition et propose cette année encore un programme de qualité. Dans cet objectif, Nadège Emmanuelian, responsable de la programmation, s'attache à réunir des talents éclectiques pour partager cette passion avec le plus grand nombre. Elle offre ainsi le prétexte, s'il en était besoin, pour passer d'agréables soirées théâtrales.

Les 17 et 18 mai à 20h ALI BOUGHERABA, "L'ODYSSÉE DE LA MOUSTACHE" «Comme tous les soirs, depuis qu’elle est toute petite, je lis des histoires à ma fille. Un soir, pour gagner du temps et prolonger l’histoire du soir, ma fille me pose une série de questions, quatre pour être précis… Un test, style « papa il a réponse à tout ». Faux, papa, il a des lacunes alors il va broder… Rapidement, ce récit explicatif va prendre des proportions gigantesques. De simple conte pour enfant il va devenir une épopée fantastique. Un voyage onirique à la rencontre de ses ancêtres les plus illustres, des personnages mythiques de l’enfance, des monstres effrayants mais aussi des préjugés et des qu’en-dira-t-on…»

Du 18 au 25 mai - Espace Météo CARTE BLANCHE À MICHELLE KOKOSOWSKI Michelle Kokosowski (née en 1945) est une praticienne et théoricienne du théâtre, qui a dirigé différentes institutions dans ce domaine. Maître de conférences à l'université Paris VIII, Michelle Kokosowski a créé puis dirigé de 1990 à 2002 l'association Académie expérimentale des théâtres orientée vers la transmission et l’expérimentation innovantes dans le théâtre contemporain. Elle s'est formée au théâtre en France et à l’étranger. A l'occasion du Festival, une carte blanche a été offerte à l'universitaire émérite qui en profitera du 18 au 25 mai. Projections, discussions, rencontres et échanges sont ainsi prévus à l'Espace Météo. Eric Lafon y animera également une discussion le 25 mai à 10h sur le sens et le rôle du Théâtre.

Les 19 et 20 mai à 20h YVES MARC, "CE CORPS QUI PARLE" Dans ce spectacle en forme de conférence, Yves Marc démonte et démontre les gestes usuels du quotidien. Axes de regard, inclinaisons de tête, gestes de main, postures, pas... Toutes ces actions simples qui échappent à la conscience nous disent combien le corps « parle ». En s'appuyant sur des données simples de neurosciences ou de techniques de communication, Yves Marc porte un regard amusé quoique scientifique sur notre humanité. Il croque, grâce à son expérience d'acteur gestuel et de metteur en scène au Théâtre du Mouvement, quelques portraits savoureux de la comédie humaine.

8

saint-barth magazine # 321

Les 21 et 22 mai à 20h RAOUL FERNANDEZ ET JULIEN TOUATI "TANGO GARDEL" Il s'agit là d'un hommage à Calos Gardel, aux chanteurs du tango au travers de deux corps d'acteurs/danseurs réunis sur scène et drapés de la sensualité et de la douceur de l'Argentine. Une ode à l'amour du tango. Pour ce spectacle Raoul Fernandez est autant metteur en scène qu'acteur dans cette création avec le danseur Julien Touati.

Les 23 et 24 mai à 20h ANTOINE DULÉRY "FAIT SON CINÉMA MAIS AU THÉÂTRE" Tour à tour Belmondo, Serrault, Luchini ou Johnny, Antoine Duléry rend hommage aux grands acteurs du passé mais aussi à ses complices d'aujourd'hui. Il passe d'un personnage à l'autre, du Théâtre au Cinéma, du réel à l'imaginaire avec virtuosité : Delon croise De Niro, Luchini poétise avec Jouvet, Galabru dialogue avec Serrault. Après avoir exercé son talent d’imitateur dans les soirées entre amis et, parfois, à la télé, le comédien Antoine Duléry nous en fait aujourd’hui profiter.

"RACONTE MOI SAINT BARTH !" Les 9, 10 et 11 mai, la salle du Théâtre du Paradis a vibré au rythme local. "Raconte moi St Barth", réalisé d'après les écrits des comédiens et mis en scène par Nadège Emmanuelian, nous a rappelé au doux souvenir d'antan. Les scènes, à l'exception d'un sketch en patois, ont été interprétées en créole et ont toutes brillamment mis à l'honneur la Mémoire de l'île. Les histoires, certainement peu étrangères au propre vécu des comédiens qui s'étaient, en amont d'une préparation conséquente, prêtés à l'écriture, ont été racontées avec beaucoup de réalisme. La pièce retrace avec justesse l'histoire de St Barth à l'aune du siècle dernier et propose une vision authentique de la vie sur l'île, bien éloignée de celle véhiculée par les médias en mal de sensationnel ostentatoire. Une occasion rare de partager des émotions sincères et de ranimer les réminiscences d'une époque passée qui contraste résolument avec les facilités associées à celle d'aujourd'hui. L'immersion temporelle fut complétée par la distribution de galettes traditionnelles et de chocolat chaud lors de l'entracte. Les acteurs, tous amateurs, ont offert une prestation de qualité, et ont été récompensés par les rires, comme par les applaudissements fournis, d'un public conquis. Victime de son succès, la pièce a d'ailleurs affiché complet à chaque représentation et devrait certainement, d'après les échos, être reconduite prochainement. Un grand bravo à toute la troupe !


SANTE

SACRÉS MOUSTIQUES... VACCIN OU OGM ? Les habitants de Saint Barthélemy connaissent bien la dengue et ont découvert plus récemment les joies du chikungunya. Le moustique, qui est l'animal le plus meurtrier au monde, fait localement la part belle aux raquettes électriques et autres répulsifs en tous genres.

OMS (Organisation Mondiale de la Santé) indique que 40% de la population mondiale est aujourd'hui exposée à la dengue et estime qu'il pourrait y avoir 50 à 100 millions de cas dans le monde chaque année. Il y a donc un marché prometteur et la nature comme les investisseurs- n'aime pas le vide. Pour le combler, deux laboratoires proposent des solutions très différentes dans l'objectif de contrer la dengue. D'un côté, un vaccin ! La firme pharmaceutique française Sanofi Pasteur a en effet annoncé le 28 avril dernier que son vaccin contre la dengue, sur lequel elle travaille depuis 20 ans, entraîne une réduction significative de 56% des cas. L'étude a été réalisée auprès de 10 000 volontaires en Asie et le vaccin contre la dengue pourrait être commercialisé en 2015. De l'autre côté, un moustique génétiquement modifié ! Le Brésil a autorisé la dissémination d'un moustique génétiquement modifié, issu des recherches du laboratoire britannique Oxitec. Les moustiques mâles (car ce sont les femelles qui piquent) transgéniques stériles ainsi libérés auront pour mission de s’accoupler mais pas de se reproduire. L'effet sera une réduction de la population de l’espèce Aedes aegypti, vecteur de la dengue ainsi que du chikungunya. De bonnes nouvelles pour les habitants de la planète ainsi que pour les poches des laboratoires. L'optimisme de telles avancées ne fait pourtant pas l'unanimité et des voix discordantes s'élèvent. Rappelons que la dengue est transmise par des moustiques infectés par l’un des quatre virus à l’origine de la maladie : DEN-1,

L'

10

saint-barth magazine # 321

DEN-2, DEN-3, DEN-4. (Il existe cependant des formes hémorragiques rares avec syndrome de choc sévère pouvant entraîner la mort). D'après certains observateurs, le vaccin ne pourrait protéger que trois des quatre souches du virus. Il est alors aisé d'imaginer que si le vaccin n'avait pas d'efficacité sur une des 4 variantes existantes du virus de la dengue cela risquerait d'amener un phénomène de résistance et de compensation

de la souche sur laquelle ce vaccin n’a aucun effet. Autre constat, même finalité pour le moustique OGM. L'extinction de l'espèce de moustique Aedes aegypti pourrait favoriser un moustique concurrent et la généralisation d'une forme plus grave de la maladie. Certains soulignent également les risques encore inconnus, contre les hommes, les animaux et le danger d'une baisse de l'immunité.

Mais alors, quelle est la meilleure solution? Pour un meilleur éclairage, nous avons demandé au Dr Yann Tiberghien son avis sur la question. Il y a deux façons de lutter contre la dengue : - Immuniser la population contre le virus par un vaccin, c’est extrêmement compliqué d’autant que la vaccination a très mauvaise presse depuis la polémique qui a concerné la campagne contre la Grippe A de 2009. Or, pour être efficace il faut vacciner plus de 80 % de la population avec un coût énorme pour la société et un risque d’effets secondaires non négligeables par rapport à ce NOUVEAU vaccin. - Eradiquer le moustique Vecteur par tous les moyens possibles : la lutte permanente contre les gîtes larvaires par l’ensemble de la population, les techniques de piégeage des adultes, la destruction des adultes et des larves par des produits chimiques peu efficaces et extrêmement toxiques pour l’environnement et la fameuse technique du moustique Aedes Aegypti mâle génétiquement modifié qui provoquerait en quelques mois la disparition quasi définitive du vecteur à Saint Barthélemy. Mais depuis 6 mois, l’épidémie de chikungunya a

touché Saint Barthélemy et de nombreux habitants souffrent de ses effets même après la phase initiale. La vaccination contre la Dengue n’aurait aucun effet sur cette nouvelle maladie contrairement à l’éradication du vecteur Aedes Aegypti qui véhicule les deux maladies en même temps. La question de l’utilisation de la technique OGM mérite donc d’être étudiée avec intérêt. Elle me semble exempte de réels risques objectifs : le moustique mâle produit et libéré ne pique pas et meurt au bout de quarante jours comme le moustique naturel. Les femelles ne sont pas concernées mais les larves qu’elles pondent après avoir été fécondées meurent dans le gîte larvaire avant d’arriver à l’âge adulte. Cette technique issue des plus grands laboratoires de recherche est plus que prometteuse à mon avis mais doit encore prouver son efficacité à grande échelle et en plus, a l’avantage de ne pas toucher à l’être humain contrairement à la vaccination…• Dr Y. Tiberghien


ENSEIGNEMENT

SPECTACLE SENSEMAYA

ans le cadre du cours d’espagnol et de portugais, ce mardi 6 mai de 10h00 à 12h, dans la cour de l’école primaire de Gustavia, près du collège, nous avons eu la joie de proposer de nouveau cette année à nos élèves le concert SENSEMAYA, dont ont bénéficié des milliers d’élèves de différentes académies et qui a connu chez nous un vif succès l’année passée. Ce concert, c’est un concert vivant et participatif de plus d’une heure et demie de voyage à travers une dizaine de pays et une vingtaine d’instruments d’Amérique Latine ! Un fil conducteur, simple et pédagogique, a retracé les 500 ans depuis la Découverte : des Incas aux Conquistadores et de l’Esclavage jusqu’à nos jours.

D

Ainsi, Sensemaya (l’artiste Jando Finelli) a chanté le Pérou, la Bolivie, a joué de ces instruments andins que sont les flûtes de pan, le charango ou le bombo, et nous a emmenés également au son des rythmes effrénés des Caraïbes avec Cuba, le Mexique, le Venezuela, la Colombie et leurs percussions. Des vêtements riches en couleurs et en originalité, divers instruments et un échantillon de chansons latino-américaines nous ont assuré un mélange d’humour, de dynamisme, de diversité et d’exotisme. Nouveauté cette année : le chanteur a proposé des chansons en portugais, ce qui a enchanté non seulement les élèves qui apprennent la langue depuis 2 ans mais aussi les élèves lusophones en général. Le même spectacle a été vu la veille, lundi, par les élèves de l’école Primaire et a connu également un vif succès auprès des plus jeunes. Nous remercions vivement la Principale du collège Annick Solvar, la directrice de l’école Primaire, Micheline Jacques qui nous a permis de participer au concertspectacle dans la cour de l’école, Leïla Césaire pour la sono, l’Association des parents d’élèves de l’école primaire, le FSE du collège et tous les collègues accompagnateurs. Les professeurs d’espagnol Leïla Nazzal, Déborah Dollin et le professeur de portugais Marylène Lanarre

"AU COLLÈGE, LA GUADELOUPE A LE VENT EN POUPE CETTE ANNÉE!" Ce mois-ci, ce sont les 12 élèves de la classe de 2nde rattachée au collège qui vont partir mercredi 14 mai pour quatre jours en Guadeloupe, accompagnés de leur professeur principal Leïla Nazzal, ainsi que d'Aurélie Dudeffant et d'Arnaud Pierre, respectivement professeurs de lettres et d'histoire géographie de la classe. Deux sorties pédagogiques sont à l'origine de ce voyage: initialement les élèves, comme l'année passée à la même période, devaient aller visiter un lycée à St Martin, plonger en immersion dans certaines classes et par ailleurs se rendre en Guadeloupe une soirée pour voir une pièce de théâtre avec leur professeur de français, également animatrice de l'atelier théâtre de l'établissement. La Principale Annick Solvar a proposé de faire coup double et de donner davantage d'ampleur aux objectifs culturels, d'organiser de fait un projet plus complet. Le voyage à l'aguichant intitulé "Des objectifs du lycée à la découverte du patrimoine de la Guadeloupe" prévoit donc sur 4 jours des activités autant pédagogiques (visite de trois lycées : Lycée de Pointe Noire, Georges Nicolo et Gerville Réache et immersion dans des classes de 1ère GT-générales ou

12

saint-barth magazine # 321

technologiques - et 2nde Bac pro - pour les réorientésque culturelles (pièce de théâtre Phèdre de Racine, exposition Winan'Art au Pavillon de la ville de Pointe à Pitre, film au cinéma, visite guidée de la ville de Basse-Terre) et de détente et découverte ( Maison de la forêt et cascade aux Ecrevisses). Mais qu'en est-il des principaux intéressés? Les élèves de la classe ont activement participé à l'élaboration de leur projet en cherchant notamment les financements. En menant des actions de vente (vente autonome de granités tous les jours aux récréations, vide-grenier au collège) et en sollicitant directement des donateurs, ils ont ainsi collecté plus de 5800 euros. Nos lycéens ont du talent! Nous aurons l'occasion, au retour de notre voyage, de remercier par écrit les généreux donateurs qui nous ont fait confiance et ont largement contribué à faire aboutir ce projet. Mais aussi à tous ceux et celles qui nous ont aidés et ont ainsi facilité la tâche d'organisation de ce voyage. Qu'ils soient d'ores et déjà convaincus de notre gratitude. L'équipe organisatrice du projet


Bonne Fête des Mères


BREVES EN IMAGES RUE DESERTE...1er MAI !

LA FANFARE "BITIN BRASS BAND" À LA NOUVELLE ORLÉANS !

TRANSAT AG2R : RENDEZ-VOUS DANS DEUX ANS !

SOIZIK, JUSTE AVANT DE PRÉSENTER SON NOUVEAU SPECTACLE "VIVRE ICI EN ÉTANT DE LÀ-BAS»

WEST INDIES REGATTA CAMPING PARADIS : LES JOIES DU CAMPING TRADITIONNEL A PÂQUES

CONCERT DE FIN DE SAISON POUR LES VIOLONISTES DE L'ÉCOLE ST BARTH HARMONY

DES PIRATES SUR L'ÎLE !!!

16

L'ÉQUIPE DU ST BARTH FILM FESTIVAL 2014 !

saint-barth magazine # 321


SPORTS

FOOTBALL MONDIAL 2014 La Coupe du monde 2014 se déroulera au Brésil du 12 juin au 13 juillet prochains. 32 équipes seront à la lutte durant ce mois de compétition pour conquérir le titre suprême. Pendant ce temps, des millions de téléspectateurs les regarderont courir après un ballon. Le pays organisateur, comme le veut le protocole lancera les "hostilités". Le Brésil affrontera donc la Croatie le 12 juin en match d'ouverture. L'équipe de France, qui a hérité d'un groupe abordable sur le papier, devrait, si elle décidait de descendre du bus, disputer son premier match face au Honduras le dimanche 15 juin.

SURF NINA REYNAL REMPORTE LE RIP CURL GROMSEARCH À CAPBRETON !

Rappel des compositions des groupes pour le premier tour de la coupe du monde. Dans cette phase, qui éliminera la moitié des nations engagées dans la compétition, chaque équipe rencontre celles qui composent son propre groupe. Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés.

VOILE LE TOUR 2014

Le Tour 2014 a réuni dans la convivialité, plusieurs disciplines nautiques pour une course autour de l'île. Planche à voile Formula : 1er Arnaud Daniel 2h02mn33s Planche à voile à dérive : 1er Daniel N’Guyen 2h31mn24s Catamaran Formule 18 : 1er Jeff Lédée/Vincent Jordil 1h27mn29s Kite : 1er Enguerrand Espinassou 1h52mn41s Laser : 1er Benoit Meesemaecker 2h46mn39s Sunfish : 1er Richard Lédée 4h33mn Bic Sup sur un aller-retour St Jean - Pointe Milou : 1er Franck Fifils 45mn25s

VOILE TRANSAT AG2R

1 : Gwenolé Gahinet /Paul Meilhat (SAFRAN - GUY COTTEN) 2 : Fabien Delahaye / Yoann Richomme (SKIPPER MACIF) 3 : Alexia Barrier / Laurent Pellecuer (30 CORSAIRES) Les figaros seront de retour à St Barthélemy pour la Transat AG2R-La Mondiale en 2016.

18

saint-barth magazine # 321

Après St Barthélémy, la Hollande et le Portugal, le Rip Curl GromSearch presenté par Posca poursuit sa route dans l'objectif de révéler les grands talents européens de moins de 16 ans. La deuxième épreuve française, qui se déroulait à Capbreton en ce début de mois a permis aux jeunes surfeurs d'exprimer leur qualité. Dans la catégorie ondine cadette, la surfeuse locale Nina Reynal, décroche de belle manière la première place. Elle obtient ainsi son ticket pour la grande finale européenne qui se jouera dans un lieu encore tenu secret.


D’ART EN ARTS

ANTOINE HECKLY On le connait surtout pour sa peinture, Antoine Heckly a aussi de nombreuses autres cordes artistiques à son arc. Parmi celles-ci, la photographie! A la faveur de rencontres, de ballades bucoliques ou encore d'événements nautiques, l'artiste capte à travers son objectif ces moments d'émotion qui transforment le cliché en souvenir marquant. En complétant avec humour les pointillés, Antoine Heckly s'est livré à l'exercice singulier de l'autoportrait. Il nous propose également un aperçu de sa passion à travers une galerie photo consacrée à la Bucket Regatta.

Je suis né le…29 Janvier 1958 A...Paris 8ème Je suis...Artiste peintre Les gens me décrivent comme...Démonstratif Et...drôle Alors que je suis plutôt...Timide Et...drôle Mon statut d'artiste peintre m'oblige parfois à...répondre Ah ! ce genre de questionnaire embarrassant !!! La photo est pour moi...une passion qui complète mon travail artistique J'ai débuté la photo à l'occasion...de mes études d’arts J'utilise comme matériel... essentiellement Canon !!! mon 1er appareil fût le reflex Canon F1 tout manuel Mon conseil en matière de photographie est...de soigner son cadrage et d’être toujours à l’affût du moment décisif Au quotidien, je déteste par-dessus tout…le quotidien Et mon vice est certainement…la bonne chair !!! St Barthélemy représente… un second souffle ; un havre de paix . Pour moi un bon photographe n'est pas…qu’un technicien Mais celui qui... a l’oeil !!! La photo qui m'a le plus touché est celle de...Jacques-Henri Lartigue : La voiture déformée . Tout ce que j'ai raconté jusqu'ici était.. Faux bien sur !!! Ah ! ah ! ah ! Mais j'espère que ... vous m’aurez cru ! J’espère surtout que la vie m’apportera encore de belles images, de beaux instants de vie que je ne me lasserai pas de photographier encore, afin de pouvoir partager ma passion.

«LA VOITURE DÉFORMÉE» DE JACQUES-HENRI LARTIGUE Cette image est un accident ! Elle est entrée dans l'histoire de la photographie comme "la voiture déformée" : on y voit une Delage transfigurée par la vitesse lors du Grand Prix de l’AutomobileClub de France, le 26 juin 1912. Jacques-Henri Lartigue, surpris par la vitesse de cette voiture, la suit de son viseur et déclenche. Curieusement, Jacques Henri Lartigue considéra que sa photographie était ratée (mauvais cadrage, flou et déformation), ce qui la conduisit à un oubli de quarante ans ! Ce n’est que dans les années 50 qu’elle fut exhumée, exactement pour les mêmes raisons que celles qui l’avaient mise à l’écart. D’échec, elle passa au statut de première photographie mettant en jeu explicitement la vitesse.

20

saint-barth magazine # 321


Bonne FĂŞte Maman !!


HISTOIRE

CHRONIQUES D’ANTAN A travers l'évocation de photos par des résidents de l'île, nous revivons les histoires d'antan à St Barthélemy. Guidés par la verve des intervenants, nous posons ainsi un regard sur un passé, témoin des profonds changements qu'une petite île perdue, sinon oubliée, a vécu. Des anecdotes aux allures lointaines qui rappellent utilement au bon souvenir, dans une échelle nostalgique du temps... que ça se passait hier !

FOOTBALL, années 60...

photo Sandro Turbé

«Il y avait deux terrains de football à St Jean - on les imagine aisément sur la photo de l'aéroport- . Le premier était situé à l'endroit où se trouve le centre commercial et la station service, chez Mme Querrard. On y jouait en 1956/1957 en dépit d'une pente importante...heureusement qu'il y avait deux mi-temps ! Par la suite nous avons coupé les acacias, en lieu et place aujourd'hui du marché U, pour aménager un autre terrain, celui de la photo. Il y avait, à l'époque, une très bonne équipe, "La Colas", composée des ouvriers de l'entreprise guadeloupéenne La Colas. Ils étaient présents sur l'île pour "couper" le morne de la Tourmente. C'était dans les années 60... Nous avions constitué cette équipe pour les affronter et avons réussi, contre toute attente, à gagner 1 à 0. Fiers de cette victoire, nous avons poursuivi la rencontre dans la fête et la bonne humeur.» Raymond Magras

Debout de gauche à droite : Raymond Gréaux, Lucien Gréaux, Raymond Magras, Daniel Blanchard, Charles Magras, Charles Turbé - Assis de gauche à droite : Honoré, Arthur Magras, Alain Magras, Raphael Magras, Bruno Magras.

Puits à Grand-Fond

22

saint-barth magazine # 321

AÉROPORT, 1969... «Cette magnifique photo de 1969 évoque l’histoire des pionniers Rémy de Haenen et José Dormoy avec les débuts de la desserte aérienne de l’île. La piste, longue d'environ 400 m et large de 15, ne permettait alors qu'une accessibilité limitée aux seuls pilotes chevronnés. En réalité, c’est en 1961 que l’aérodrome a reçu son premier agrément d'exploitation par les autorités de l’époque, alors qu’elle fût érigée bien avant, par Rémy de Haenen, dès 1945. Seize ans ont donc été nécessaires pour reconnaître légalement la piste d’atterrissage. C’est dire à quel point les contraintes réglementaires se sont toujours imposées à l’activité aérienne, tant pour des impératifs de sécurité que pour respecter des intérêts nationaux… L’endroit où nous sommes actuellement était un pâturage avec une mare, quelques arbres, et des moutons. En moins de 50 ans, soit moins d’une génération, l’aérodrome a connu un développement si rapide, que celui-ci est classé aujourd’hui parmi les aéroports les plus dynamiques de sa catégorie...» Fabrice Danet

«Dans les années 50, quand j'étais petite, nous allions chercher de l'eau jusqu'à un puits à Cul de Sac, dans "Pi' Molieau". Munis d'une grande boîte étanche de Margarine ou de biscuits, car nous n'avions pas les moyens d'acheter des seaux, nous nous y dirigions pieds nus, pour rapporter de l'eau à la maison. L'eau, était rare et précieuse, et servait à nos besoins, mais aussi à ceux des animaux. Pour ne pas perdre une goutte, nous ajoutions dans le réceptacle rempli à ras bord, des feuilles de quenettier. Elles permettaient de limiter les pertes sur le chemin. Il fallait y aller cinq fois par jour, et chaque aller-retour durait généralement une heure. La tâche était rude, comme la vie à l'époque, et représentait une besogne généralement féminine. Tout cela ne se passait pas il y a si longtemps...cette période semble pourtant tellement étrangère aux nouvelles générations qui ont aujourd'hui toutes les facilités (comme l'eau courante) à portée de main...» L.Brin


INSOLITE

UN MOIS DANS LE MONDE COREE DU SUD : Des certificats d'identité délivrés à ceux pour qui la chirurgie esthétique a été trop efficace. La Corée du Sud, réputé pour la qualité de ses chirurgiens esthétiques, se retrouve confronté à un nouveau problème : les patients méconnaissables après leur opération, au point de ne plus ressembler à la photo sur leur passeport. Ainsi, en 2009, 23 Chinoises ont dit avoir eu des problèmes pour rentrer chez elles après leur opération. Certains hôpitaux délivrent donc des "certificats de chirurgie plastique" pour permettre aux patients de rentrer chez eux plus facilement.

AUSTRALIE : retrouvés grâce à un SOS tracé dans le sable. Partis pour une expédition de plongée, 5 Australiens ont vu leur bateau dériver alors même qu'ils venaient d'accoster sur un îlot désert. Après 9 heures d'attente insoutenable, ils ont finalement été secourus par un hélicoptère qui les a repérés grâce à un message inscrit dans le sable.

CANADA : Elle reçoit une lettre avec 45 ans de retard. Une résidente de Calgary a eu l'heureuse surprise de recevoir dans sa boîte aux lettres un courrier de sa petite soeur, postée à 200 km de chez elle il y a 45 ans. Le pli était accompagné des excuses de la Poste du Canada.

USA : Il survit cinq heures dans le train d'atterrissage d'un avion. Un adolescent de 16 ans a survécu plus de cinq heures dans le train d'atterrissage d'un avion qui reliait la Californie à Hawaï. Le jeune homme a sans doute "perdu conscience à 10.000 pieds", et retrouvé ses esprits une heure après l'atterrissage.

Couic-couic : Il appelle la police pour une coupe de cheveux ratée. Un homme qui sortait de chez le coiffeur a fait appel à la police car il considérait que sa coupe était ratée. FRANCE : Une photo gênante du nouveau chef de la com' de l'Élysée sur Facebook. Le nouveau chef de la communication à l'Élysée, Gaspard Gantzer, doit faire face à une première polémique : une photo de lui fumant ce qui ressemble à un joint est visible sur son profil Facebook.

BELFORT : Un fétichiste fera 18 mois de prison pour avoir léché et humé les pieds d'une femme. Un fétichiste a été condamné à un an et demi de prison ferme à Belfort pour avoir caressé, léché et humé les pieds d'une septuagénaire à son domicile où il s'était introduit de force. VU ! : Sur les réseaux sociaux, le blingbling attire l'attention du fisc. Face à l'évasion fiscale, tous les moyens sont bons pour démasquer les fraudeurs. Le dernier en date : l'analyse des photos postées sur les réseaux sociaux.

CANADA : Elle porte plainte contre la famille du cycliste qu’elle tue pour "détresse émotionnelle". Sharlene Simon a renversé et tué le jeune Brandon Majewski, 17 ans. Si ce genre de drame est courant, la suite l’est bien moins. Et pour cause, l’automobiliste a porté plainte contre la famille du jeune garçon pour "détresse émotionnelle" causée par l’accident. INDE : Le plus grand loser de l'Inde espère son élection après 158 candidatures. Depuis plus d'un quart de siècle, K. Padmarajan s'est présenté 158 fois à une élection, sans jamais gagner. Mais pour le plus grand et le plus opiniâtre loser politique de l'Inde, la victoire est dans l'audace.

GASTRONOMIE : Des timbres... au goût de jambon et de gaspacho. La poste espagnole commercialise des timbres au goût des spécialités culinaires locales. Les saveurs se diffusent sur la langue quand on les lèche pour les coller. MEXIQUE : Mi âne, mi zèbre, un "zonkey" voit le jour dans un zoo mexicain. C'est un événement génétiquement très rare car la compatibilité entre les deux espèces est très mince. Et pourtant, Khumba, né d'un père âne et d'une mère zèbre a bien vu le jour.

ANGLETERRE : Il écoutait trop et trop fort Céline Dion, la police confisque sa chaîne hi-fi. Un Britannique qui écoutait à tuetête et en boucle les mêmes chansons de Céline Dion, s'est vu confisquer son matériel suite aux nombreuses plaintes déposées par ses voisins. PAKISTAN : L'électricité coupée à la présidence... pour factures impayées. Les autorités pakistanaises, à l'origine d'une campagne contre les mauvais payeurs d'électricité, se sont vu imposer leur propre médecine lorsque des responsables ont coupé le courant au Parlement, à la présidence et au gouvernement en raison de millions de dollars de factures impayées. saint-barth magazine # 321

23


HISTOIRES

ST BARTH, DES GENS ET DES HISTOIRES... « Il n'y a pas de plaisir comparable à celui de rencontrer un vieil ami, excepté peut-être celui d'en faire un nouveau » disait Rudyard Kipling. A la faveur des rencontres que relatent Philippe Savary, nous découvrons ou redécouvrons St Barth, à travers ses gens et ses histoires.

...Véronique, " J'ai une famille formidable. Mon mari et moi avons eu deux enfants et tous les quatre nous avons des liens très forts. C'est fou, avec le temps je trouve que ces liens se renforcent. - La recette de ce bonheur ? Mon mari a un caractère plus dur que moi, je suis plus malléable. Disons que l'équilibre s'est fait naturellement entre nous, c'est une chance c'est certain, mais cette chance on s'en est servie pour développer l'écoute et le respect des uns et des autres dans la famille. On a grandit tous ensemble. Je suis une mère heureuse. Mes enfants ont plus de vingt ans aujourd'hui et sont partis de St Barth pour faire des études. On s'appelle très souvent. Mon fils me dit de faire attention à moi quand je roule en scooter, il a peur que je fasse n'importe quoi. J'avais la même inquiétude pour lui quand, adolescent, il avait eu sa première moto. Alors je le rassure et lui dis que je suis très prudente. "

...Christophe, " En ce moment je lis Oro de Cizia Zykë. C'est un livre autobiographique qui raconte les aventures de l'auteur au Costa Rica avec des chercheurs d'or qui vivent illégalement dans une réserve naturelle. Cizia Zykë était de son vivant un personnage haut en couleur, un aventurier, un baroudeur qui avait une définition assez large de ce qu'est la légalité. Je suis originaire de Bordeaux et je me souviens que là-bas il y avait dans la zone portuaire des entrepôts qui appartenaient à la famille Zykë et qu'ils étaient extrêmement bien gardés. - Pour quelle raison ? - Bah ! moi et mes copains de l'époque on ne s'y est jamais aventurés, mais disons que pas mal de bruits couraient à leur sujet. "

24

saint-barth magazine # 321

...Marc, " Je pêche le snook. - A quoi ressemble ce poisson ? - Ça ressemble au sandre et les pêcheurs du quartier de Lorient l'appellent le brochet de mer. Le snook vient se nourrir des minuscules crevettes qu'il y a le long des plages. Quand le snook mord à l'appât ou au leurre il le fait de façon assez violente, d'un coup sec. Mais ce matin la pêche est pour moi une détente, je rejette à la mer tout ce que je prends. Je suis là avant tout pour profiter des premières heures de la matinée, au calme, les pieds dans l'eau, sur la plage de St Jean."

...Karima, " C'est la première fois que je participe à la tradition du week-end de Pâques durant lequel on peut camper sur les plages. C'est sympa, je campe avec des amis. Le bruit des vagues me berce le soir pour m'endormir et le matin il me sort de mon sommeil délicatement. Si le cadre pour camper est le même pour tous, je m'aperçois en revanche que la logistique est loin d'être la même pour tous. Avec mes amis on fait avec les moyens du bord, le campement est rudimentaire, pas d'électricité, des glacières pour garder quelques trucs au frais et c'est tout. Mais vous en verriez certains, ils sont venus avec leur cuisine tout équipée !"

...Melody et Guillaume, " Nous nous sommes mariés il y a un mois et nous sommes à St Barth pour notre lune de miel. St Barth ne devait être qu'une escale de quelques jours au cours d'un voyage nous menant successivement à Anguilla, en Martinique et pour finir en Guadeloupe, mais il faut croire qu'il est difficile de quitter St Barth puisque nous sommes restés ici exclusivement. L'île est tellement magnifique et les gens si accueillants qu'il va être dur de retourner à Paris. "


LE SPÉCIALISTE DU TRAITEMENT DE L'EAU A ST-BARTHELEMY STATION D'EPURATION & RECYCLAGE DE L'EAU POUR ARROSAGE

PARTICULIERS & COLLECTIVITES

Conception • Réalisation Exploitation • Rénovation Tél/Fax 05 90 87 21 38 Mobile 06 90 47 98 84 eaubarth@orange.fr


HOROSCOPE BELIER

LION

SAGITTAIRE

21 MARS - 20 AVRIL

23 JUILLET - 23 AOÛT

23 NOV.- 21 DÉC.

Grâce à une belle forme physique, vous pourrez fournir tous les efforts nécessaires pour aboutir là où vous n'avez pas pu aller tout récemment. Vous constaterez que tout se passera comme vous l'avez pensé et rien ne pourra plus vous arrêter dans la réussite.

Vous allez pouvoir penser à améliorer certaines relations que vous avez avec quelqu'un qui ne vous est pas indifférent. Ne compter pas trop sur votre moral qui est au beau fixe pour cela, faites plutôt confiance aux circonstances qui vous seront activement favorables.

Une décision importante va être prise prochainement. Un moral exceptionnel vous aide à accepter des conclusions qui vous semblent prises un peu trop à la hâte. N'hésitez pas à apporter certains commentaires nécessaires dans de telles circonstances aussi douteuses.

VIERGE

TAUREAU 21 AVRIL - 21 MAI Vous allez avoir des relations plus faciles avec les autres. Vous allez pouvoir vous exprimer en public avec sincérité. Profitez-en pour dire ce que vous pensez réellement. C'est le bon moment car vous aurez acquis les certitudes pour parler ouvertement et on vous écoutera.

GEMEAUX 22 MAI - 21 JUIN Vous allez entrer dans une période faste dans le domaine des affaires mais restez très prudent. Il ne faudrait pas qu'un incident de dernière minute vienne troubler le bon déroulement des opérations. Une démarche méticuleuse porterait plus rapidement ses fruits. Vigilance !

On conserve une très bonne image de vous et vous pourriez être pressenti pour un prochain rendez-vous d'affaires. Vos inquiétudes quant aux sentiments de cette personne proche de vous ne sont pas fondées. Répondez favorablement à une invitation de dernière minute.

22 DÉC. - 20 JANV. On vous fera une proposition alléchante. Une telle opportunité risque bien de ne pas se représenter. Il serait bon d'y réfléchir sérieusement surtout si vous considérez qu'il faille la saisir maintenant. N'attendez pas trop car vous pourriez penser que demain il serait trop tard.

BALANCE

VERSEAU

24 SEPT.- 23 OCT. Vous vous désespérez inutilement sur un sujet brûlant. Car la chance s'ingéniera à faire incliner les plateaux de la balance de votre côté. Il s'agit maintenant de bien comprendre les tenants et aboutissants pour faire tourner rapidement les choses à votre avantage.

CANCER

SCORPION

22 JUIN - 22 JUILLET

24 OCT. - 22 NOV.

Une évolution incertaine d'une situation compliquée vous empêche d'avoir des pensées claires et précises. Il faut voir au-delà des apparences trompeuses et aller au fond des choses. Votre perspicacité habituelle vous permettra de résoudre cet imbroglio que vous redoutez à tort.

CAPRICORNE

24 AOÛT - 23 SEPT.

Une opportunité d'améliorer rapidement vos finances s'offre à vous, ne la laissez pas passer. Il serait en effet dommage de tourner le dos à une offre aussi avantageuse sauf si des contraintes de dernière minute venaient perturber la réalisation de ce projet intrépide.

21 JANV. - 18 FÉV. Pour être en pleine forme vous avez besoin de nouvelles énergies. Vous aurez des idées neuves sur différents problèmes. Suivez votre inspiration. Laissez-la vous guider vers de nouvelles aventures. Vous êtes en forme, allez vite faire ces nouvelles découvertes.

POISSONS 19 FÉVRIER - 20 MARS On vous fera une remarque pas très gentille qui sera comme la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Plutôt que vous fâcher, faites preuve de patience dans vos sentiments mais indiquez clairement quand même les limites à ne pas dépasser. Faites-le et vous verrez les résultats.

JEUX ENIGMES ??? La tête au carré Combien y'a t'il de carrés dans cette image? Au pied du mur Je vais très vite et pourtant je n'ai ni jambes ni ailes. Vous aurez beaucoup de mal à vous mesurer à moi, mais si vous y arrivez, cela fera beaucoup de bruit. Vous voulez me saisir? Impossible! Me voir? Je suis invisible. Qui suis-je ?

26

saint-barth magazine # 321

A qui appartient un trésor ? La notion de trésor est une notion juridique précisément définie dans la loi française : c'est l'article 716 du Code civil français qui dispose que c'est une « chose cachée ou enfouie sur laquelle personne ne peut justifier sa propriété, et qui est découverte par l'effet du pur hasard. Il appartient pour moitié à l'inventeur et pour moitié au propriétaire du terrain ». Si vous trouvez le trésor chez vous, il est donc entièrement à vous, et si quelqu'un le trouve chez vous, il ne le sera qu'à moitié. L'empreinte du chien se trouve sur sa truffe Chez l'Homme, chaque empreinte digitale est unique et propre à chaque individu. Les chiens aussi possèdent une empreinte unique, qui n'est pas associée à la trace de leur patte, mais à celle de leur truffe. Avant l'invention de la puce, ce fut une méthode utilisée pour identifier les chiens. REPONSES • 40 carrés . • Le son.

SOLUTION SUDOKU

LE SAVIEZ-VOUS?


L’IMMOBILIER

Cette très belle propriété se trouve sur les hauteurs de Petite Saline et offre une vue sur la mer et sur les montagnes environnantes. La villa comprend deux chambres au niveau principal ainsi qu’une piscine. Au rez-dechaussée se trouve un appartement indépendant d'une chambre. Prix : 1 800 000,00 €

Rue Samuel Fahlberg Gustavia Tel. : 05 90 29 75 05 pascale.minarro@sothebysrealty.com www.sbpeurope.com

L’appartement FLEUR DE MER est un superbe duplex situé à quelques pas de la plage. Il bénéficie en outre d’un vaste espace privé extérieur avec piscine, terrasse et espace vert. Très spacieux l’appartement est composé de deux chambres, une salle de bain, un séjour ouvert sur une belle cuisine équipée, à l’étage une confortable suite avec chambre, salle de bain et petit dressing. Un excellent investissement pour cet appartement offrant tous les avantages d’une villa. Prix : 990 000,00 €

Cell : 06 90 39 85 86 info@immobusiness.fr www.immobusiness.fr


Rue de la République Gustavia - Tél 05 90 27 73 13 - www.fabiennemiot.com

fabiennemiot.creation

St Barth magazine 321 mai 2014  

St Barth magazine 321 mai 2014

Advertisement