Page 1


Stéphanie Deslauriers psychoéducatrice

• Illustrations de Mao •


Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Deslauriers, Stéphanie, 1987Socialement génial! : trucs et astuces pour développer tes habiletés sociales Pour les jeunes de 8 à 13 ans. ISBN 978-2-923827-52-0 1. Socialisation - Ouvrages pour la jeunesse. 2. Habiletés sociales chez l’enfant - Ouvrages pour la jeunesse. I. Titre. HQ783.D47 2014 j303.3’2 C2014-941350

Auteure : Stéphanie Deslauriers Illustrations : Mao (Marc-Antoine Olivier) Crédit photo de l’auteure : Rodrigo Édition et conception graphique : Éditions Midi trente Merci à Solène Bourque pour sa collaboration.

Tous droits réservés © Éditions Midi trente www.miditrente.ca ISBN : 978-2-923827-52-0 Imprimé au Canada Dépôt légal : 3e trimestre 2014 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives du Canada Tous droits de traduction, d’édition, d’impression, de représentation et d’adaptation, en totalité ou en partie, réservés pour tous les pays. La reproduction d’un extrait quelconque de cet ouvrage, par quelque procédé que ce soit, tant électronique que mécanique, notamment par photocopie ou par microfilm, est strictement interdite sans l’autorisation écrite de la maison d’édition.

Les Éditions Midi trente remercient la SODEC de son soutien.

Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC


La façon dont tu traites les autres est un reflet direct de la façon dont tu te sens envers toi-même. Paulo Coelho


9 Introduction i5

ChapiTRe i - La communication

16

Je communique, tu communiques, nous communiquons…

17

Faire le détective

29

Agir en diplomate

33

La méthode du sandwich au fromage

34

Une question de bulle

37

ChapiTRe 2 - Les émotions

38

Mieux vivre avec tes émotions… en trois étapes faciles !

48

Se mettre dans les souliers d’une autre personne

53

ChapiTRe 3 - La collaboration

54 57 59 62 63 66 67 68 71

Ensemble, tout est possible ! Moi aussi, je veux participer ! Bureau des plaintes, bonjour ! Offrir et demander de l’aide Ça ne te plaît pas ? Parle-moi, je t’écoute Un bon gagnant… Un bon perdant… Rejet, exclusion, discrimination… Les caractéristiques des personnes rejetées


TaBle Des maTièRes 75

ChapiTRe 4 - La gestion des conflits

76

Résous tes conflits comme un pro !

77

Les stratégies perdantes (pouet, pouet !)

81

Les stratégies gagnantes

85

Questions, questions…

87

ChapiTRe 5 - L’affirmation de soi

88

Je m’affirme !

89

Les règles sociales

92

Un obstacle à l’affirmation de soi : la faible estime personnelle !

93

C’est quoi au juste, « l’estime personnelle ? »

95

Les avantages de l’affirmation de soi

97

Les conséquences possibles d’un manque d’affirmation de soi

100

Quelques trucs pour s’affirmer

102

Et les réseaux sociaux, dans tout ça ?

105

Les « amis » des réseaux sociaux

107

Quiz : Es-tu socialement génial ?

109 Conclusion


INTRODUCTION Quelle que soit l’époque à laquelle il a vécu, l’Homme (et donc la femme, l’enfant et l’ado aussi !) a toujours été ce qu’on appelle un « être social ». Encore aujourd’hui, il se joint à d’autres personnes de son espèce (même si parfois, il préfère son chien, son chat ou son iPod !) pour apprendre, jouer, rigoler, échanger, collaborer, se confier, évoluer, travailler, partager ses passions, ses idées et ses pensées.

ALLO ?

Si tu as déjà appelé un ami pour lui annoncer une bonne nouvelle ou parlé avec un membre de ta famille de ce qui n’allait pas, c’est officiel, tu es un être social toi aussi. Bienvenue dans le club ! o

Club des o

«  Ê t re s s o c i a u x  »


10 Parlant de club, tu fais sans doute partie d’un groupe, que ce soit une équipe sportive, un groupe de musique, une troupe de théâtre ou de danse. En tout cas, tu fais certainement partie Alouette! d’une famille et d’une classe (qui fait partie d’une école, d’un quartier, d’une ville…) Évidemment, tu ne vois pas tous ces gens tous les jours sans qu’il se passe quoi que ce soit ! Tu développes des liens avec les gens que tu côtoies… Tu te sens compris par certains, tu as du plaisir avec d’autres et, avec certaines personnes, c’est pour la vie ! Arrives-tu à trouver ce qu’ont en commun toutes ces personnes qui t’entourent ? Comment les perçois-tu ? Comment décrirais-tu leur façon de t’écouter, de parler, de raconter une blague, de dire un secret, d’offrir un compliment ou de faire part d’une insatisfaction à quelqu’un ? Et toi, comment crois-tu que les autres te décrivent, lorsque tu es en situation sociale ?

e situation Une situation sociale, c’est un action dans laquelle tu es en inter peut être à avec d’autres personnes. Ce tes amis, l’école, dans ta famille, avec dans tes avec ton équipe de sport ou loisirs, par exemple.


B

11

z... iz

Bizz...

Si tu retournes le miroir vers toi, quel genre de « bibitte sociale « es-tu ? Es-tu plutôt maladroit ou assuré ? Sociable ou réservé ? Conventionnel ou excentrique ?

Voici une grande vérité fondamentale de l’existence (attention !) : l’être humain se développe en relation avec les autres. Eh oui… Il le fait d’abord en se voyant dans leurs regards, lorsqu’il est encore tout petit. Peu à peu, il s’identifie à ces regards : il est en train de développer son estime personnelle, qui influence sa façon d’entrer en interaction avec les autres, de se présenter, de s’exprimer ou même de se défendre… en cas de besoin ! Tu l’auras compris : l’être humain ne peut pas y échapper. Il se retrouve constamment en situation sociale. Dans ce livre, tu feras la connaissance de quatre personnages qui ont des personnalités fort différentes, mais qui possèdent un point commun : ils se questionnent et vivent des défis dans leurs relations avec les autres. Peut-être te reconnaîtras-tu dans les préoccupations de l’un deux ? Viens, qu’ils se présentent à toi.

Mélodie : Salut ! Je m’appelle Mélodie !

J’aime bouger. Je joue au soccer, au baseball, je fais de la natation, de la danse hip hop, du ski, du patin, du vélo. Et j’ai un chien. J’ADOOOORE les chiens ! Ils sont trop mignons ! Mon chien, Brutus…

Wouf !


12 Zachary : OK, OK, Mélo ! Laisse

la chance aux autres de se présenter ! Moi, c’est Zachary. Mais tout le monde m’appelle Zack. Moi aussi, je joue au soccer, mais dans l’équipe des gars. Nous sommes vraiment meilleurs que les filles ! Et en plus, je suis le meilleur de mon équipe, tout le monde le dit ! Pas vrai, Antoine ? Mélodie : Quoi ? ! C’est tellement faux ! Vous n’êtes pas meilleurs que nous ! En tout cas, tu n’es pas meilleur que moi ! M’as-tu vue sur le terrain ? Une vraie fusée !

Antoine : Oui, oui, c’est vrai que tu es très bon, Zack. Et toi aussi, Mélo. Tu cours vraiment vite ! Mais moi, je n’aime pas vraiment jouer au soccer. Il y a trop de choses à voir sur le terrain, trop de mouvements et de bruits. En plus, parfois, je trouve le soleil très agressant ! C’est difficile de se concentrer sur le jeu. Je préfère le dessin, comme Olivia. Mélodie : Wow, Antoine ! Tu parles vite ! Respire ! Mais, c’est vrai : où est cette chère Olivia ?

Olivia : Je suis ici. Eh bien moi, c’est Olivia. Il

m’arrive de dessiner avec Antoine. J’aime bien nos séances de dessin même si, parfois, je trouve qu’il parle beaucoup ! À part le dessin, j’aime beaucoup faire de la peinture et de la photo. J’aime nettement mieux être derrière la caméra que devant !


13 Mélodie : Pas moi ! J’aime ça quand tu me prends en photo ! Prends-en donc une de moi ! Zachary : Et de moi aussi ! Antoine : Est-ce que je peux être dans la photo ? Les autres, en chœur : Bien sûr !


ChapiTRe I La communication


16

Je commuNique, Tu commuNiques, Nous commuNiquons… Parce que tu es capable de lire, d’écrire et de parler, tu communiques assurément ! Mais t’y prends-tu de la bonne manière ? Les habiletés de communication sont au nombre de trois (comme les mousquetaires. Ou plutôt non... puisqu’en réalité, ils étaient quatre !)

Premièrement, il y a la capacité à écouter et à poser des questions. Tu dois être attentif à ce que les autres te disent (un peu comme si tu te transformais en Sherlock Holmes). Vient ensuite la capacité à s’exprimer à la première personne ( je, me, moi). Et finalement, la capacité à s’exprimer en respectant les autres.


17 Commençons par le commencement, ve ux-tu ? ;)

FaiRe le DéTecTive T’es-tu déjà trouvé dans une conversation où seul ton interlocuteur parlait, t’empêchant de placer un mot ? Zack : Ha ha ! Souvent ! N’est-ce pas, Antoine ? Antoine : Euh, oui, je sais… j’ai parfois du mal avec ça. C’est que je veux dire plein de choses et j’ai peur de les oublier. Mélodie aussi est un peu comme ça. Mélodie : Hein ? Moi ? Même pas vrai ! Olivia : Mélo, c’est vrai ce qu’il dit… Tu le dis toimême ! Tu sais, ce n’est pas si grave. Ça se travaille ! Je t’aiderai, si tu veux. Antoine : Et moi, m’aideras-tu aussi ? Olivia : Avec plaisir, Antoine. Zack : Moi, je n’en ai pas besoin ! Je suis vraiment bon là-dedans. Comme au soccer ! Antoine : Mais tu sais, Zack, comme au soccer, tu aurais parfois avantage à laisser la chance aux autres d’avoir le contrôle du ballon… et de la parole.


18 Il t’arrive peut-être parfois d’être cette personne qui ne laisse pas l’autre s’impliquer dans la discussion. Essaie de te remémorer quelques conversations que tu as eues avec tes amis ou avec tes parents. e tu étais T’ont-ils déjà dit qu e pie ou bavard comme un s un vrai encore que tu étai moulin à parole s ?

Pit! Pit!


19 Mélodie : Mes parents me disent parfois que je suis étourdissante. Comme si je parlais trop vite et qu’ils n’arrivaient pas à suivre le fil de mes pensées. Dans ce cas, les pages qui suivent seront très pertinentes pour toi ! Et si ce n’est pas le cas, peut-être connais-tu des personnes qui vivent cette réalité. Tu verras plus loin comment tu peux les aider, tout comme Olivia le fera avec Antoine et avec Mélodie. (Ça ne ferait pas de tort à Zack non plus… en espérant qu’il se laisse aider ! Ah, pas facile, l’orgueil !)

Par curiosité : te co ns

idères-tu comme une personne orgu eilleuse ? Prendstu le s commentaire s de s autres de travers, même s’ils sont constructifs ? As-tu du mal à ad mettre te s tort s ? Si oui, il y a fort à pa rier que tu es une personne orgueille use. Souvent, ce s personne s sont pe rfectionnistes : ell es ne se donnent pas le droit à l’erreur, ce qui expliq ue pourqu oi elles ont du mal à avouer qu’elle s en font.


Socialement génial!  

Qu’il se montre sociable, réservé, maladroit ou assuré, le jeune trouvera dans ce guide une foule de trucs et d’astuces pour bien se connaît...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you