Page 1

Sylvie Lachance

éducatrice spécialisée

Une journée pleine d’émotions

Bonne humeur

Tristesse

Peur

Surprise

Colère

Déception

Gêne

Culpabilité

Inquiétude


Une journée pleine d’émotions


Sylvie Lachance

éducatrice spécialisée

Une journée pleine d’émotions


Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Lachance, Sylvie, 1956Jojo l’ourson : une journée pleine d’émotions 3e éd. Publ. antérieurement sous le titre: Jojo l’ourson : que d’émotions!. Lac-Beauport, Québec : Éditions Académie Impact, 2002. Pour enfants. ISBN 978-2-923827-00-1 1. Émotions - Ouvrages pour la jeunesse. 2. Perception des visages - Ouvrages pour la jeunesse. 3. Albums à colorier - Ouvrages pour la jeunesse. I. Titre. II. Titre: Jojo l’ourson : que d’émotions!. BF532.L32 2010

j152.4

Texte, concept : Sylvie Lachance, éducatrice spécialisée (Site Web de l’auteure : www.synergologie.ca)

Illustrations : Sylvie Lachance et Marianne Tremblay Édition et conception graphique : Éditions Midi trente Les Éditions Midi trente remercient chaleureusement le CLD de Québec de son appui.

Tous droits réservés © Éditions Midi trente 650, av. Monk, Québec (Québec) G1S 3M3 www.miditrente.ca ISBN : 978-2-923827-00-1 Troisième édition Dépôt légal : 2e trimestre 2010 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque nationale du Canada

Tous droits de traduction, d’édition, d’impression, de représentation et d’adaptation, en totalité ou en partie, réservés pour tous les pays. La reproduction d’un extrait quelconque de cet ouvrage, par quelque procédé que ce soit, tant électronique que mécanique, notamment par photocopie ou par microfilm, est strictement interdite sans l’autorisation écrite de la maison d’édition.

C2010-940750-4


Guide d’utilisation Destiné aux parents, aux éducateurs et aux enseignants

Voici un ouvrage destiné à intervenir auprès des enfants qui, pour une raison ou une autre, éprouvent des difficultés avec les émotions — les leurs comme celles des autres. Cet album favorise une approche multisensorielle qui permet plusieurs applications de l’image : celle-ci peut être commentée par l’intervenant ou le parent, observée, dessinée ou coloriée, de façon à solliciter plusieurs canaux d’apprentissage chez l’enfant et à l’aider à intégrer l’essentiel des caractéristiques émotionnelles. Quand je présente Jojo à mes petits amis, j’ai toujours avec moi des miroirs pour leur permettre d’exercer les différentes attitudes faciales et corporelles d’une émotion particulière. Le miroir a comme premier objectif de faire voir à l’enfant son propre visage, bien sûr, mais également de lui permettre d’observer l’ami, l’enseignante, l’éducatrice, le parent dans cette recherche d’expressivité. Si l’enfant peut mieux observer le « visage de l’émotion » chez ceux qui l’entourent, il saura d’autant mieux le reconnaître par la suite. Le temps consacré à faire comme Jojo, en compagnie d’une autre personne qui se livre au même exercice, est riche d’information pour l’enfant. Le fait de pouvoir ressentir dans son visage comme dans tout son corps les différentes attitudes musculaires contribue à lui faire intégrer les différents « sentis » corporels de l’émotion travaillée. Cet ouvrage permet d’explorer une vaste gamme d’émotions, dans les contextes familiers aux enfants. Les histoires de Jojo viennent rassurer le jeune de la validité de son propre vécu : oui, on peut avoir peur, avoir honte, éprouver de la peine ou de la colère. C’est « correct » et c’est normal. Par ailleurs, le fait de reconnaître l’émotion, ses causes et ses « symptômes » permet ensuite de mettre des mots sur différents états d’âme. La possibilité de colorier Jojo favorise un meilleur ancrage de l’expérience chez l’enfant, qui réfléchit alors aux notions présentées de façon plus détendue. Des questions sont adressées aux enfants tout au long des aventures de Jojo. Elles installent un climat d’échange et de discussion et vous mèneront peut-être vers d’autres interrogations. Si c’est le cas, portez une attention particulière à la façon dont vous les poserez. Évitez les questions trop directes,


l’enfant aurait alors le réflexe de se refermer, surtout s’il se sent jugé. Il est souvent préférable d’attendre qu’il évoque de lui-même le sujet épineux auquel vous songez… N’hésitez pas à donner des exemples de situations qui causent chez vous l’émotion abordée : racontez les faits, nommez les mots et les expressions qui vous permettent de reconnaître et d’identifier l’émotion, expliquez comment vous composez avec elle. En dehors de l’exercice lui-même, « rentabilisez » toutes les occasions où l’émotion se manifeste. Vous êtes déçu ? Dites-le, exprimez ce que vous ressentez, pour quelles raisons et comment vous résolvez ce problème. Vous êtes ému par une attention spéciale ou un compliment ? Expliquez-lui à quel point vous appréciez ce beau moment. Si l’enfant vous semble morose, énumérez les signes émotionnels que vous observez et vérifiez auprès de lui s’il ressent bien ce que vous interprétez de son attitude. Si l’enfant éprouve des difficultés à se désengager d’une émotion désagréable, invitez-le à retrouver ou à imaginer ce que Jojo ferait dans une telle situation. La séquence de présentation des émotions vous est réservée : vous pouvez les introduire de façon arbitraire, dans l’ordre proposé dans ce recueil ou encore au fil des occasions où se présente une émotion pour la première fois (une grosse déception, une grande frayeur, etc.). Cette option aura plus d’impact, car l’enfant disposera alors d’une référence immédiate lui permettant de comprendre ce que vit Jojo. Quoi qu’il en soit, prenez le temps d’aborder et d’explorer une émotion après l’autre, en réservant pour la fin la dernière histoire, puisqu’elle vient récapituler les neuf émotions précédentes et qu’elle a pour but d’évaluer la compréhension de l’enfant.

Je vous souhaite une belle aventure ! Sylvie Lachance




Définitions des émotions TABLE DES MATIÈRES

Une émotion est une réaction affective à une situation réelle ou imaginée. Nous ressentons constamment des émotions. Comme elles sont riches d’informations sur nous-mêmes et sur nos besoins, il est essentiel de savoir les identifier pour mieux les comprendre et pour les vivre de manière saine et enrichissante. La bonne humeur est une disposition passagère à la gaieté et à l’optimisme, qui se manifeste dans l’air, le ton et les manières. Nous éprouvons ce sentiment lorsque nos besoins physiques, affectifs et intellectuels sont comblés et lorsque nous nous sentons bien, tout simplement. PAGE 9

La tristesse représente un état affectif par lequel la conscience est envahie par une douleur, une insatisfaction ou un malaise qui nous empêche de nous réjouir. La tristesse est d’autant plus intense que la perte ou le manque est subjectivement considérable. Elle est présente lorsque nous sommes privé d’une nourriture affective importante. PAGE 21

La peur est une émotion d’anticipation. Elle informe l’organisme d’un danger potentiel. Comme elle est subjective, c’est donc le fait d’imaginer ce qui pourrait se produire qui déclenche l’émotion. La peur nous avertit de la présence possible d’un danger. Elle est donc la plus précieuse des émotions, puisqu’elle est indispensable à la vie. PAGE 33

La surprise est provoquée par quelque chose d’inattendu ou d’étonnant. Agréable ou déplaisante, elle peut nous prendre au dépourvu, nous stupéfier ou nous ébahir. Notre esprit est alors frappé par quelque chose qui se présente sans être attendu ou qui est différent de ce que nous attendions. PAGE 45

La colère est une émotion qui traduit le mécontentement. Cette émotion surgit lorsque l’équilibre est rompu dans un aspect de notre vie, traduisant une certaine insatisfaction. Celle-ci peut signifier qu’un besoin ou un désir n’est 


pas comblé, qu’une attente est sans réponse. Comme toutes les émotions, la colère est une saine manifestation d’insatisfaction. Mais la façon dont nous la vivons peut parfois engendrer des problèmes, surtout lorsque nous agissons impulsivement. PAGE 57

La déception est un sentiment pénible causé par un désappointement ou une frustration. Elle indique non seulement que nous sommes insatisfait, mais encore qu’il y a un écart entre les attentes que nous avions et ce qui s’est réellement passé. Il n’y a pas de déception sans attentes préalables. La déception permet donc de mieux cerner nos attentes. PAGE 69

La gêne survient lorsque nous ressentons de la timidité ou lorsque nous tentons de repousser un sentiment de plaisir en faisant semblant d’être indifférent à un compliment. La gêne est le malaise provenant du camouflage de notre contentement, de notre manque d’assurance ou de notre crainte du jugement. Elle s’accompagne souvent d’un ricanement nerveux, mais plutôt joyeux. Celui-ci permet alors d’évacuer une partie de l’intensité de l’émotion contenue. PAGE 81

La culpabilité est un sentiment par lequel nous nous sentons responsable d’une situation fâcheuse, que nous le soyons réellement ou non, et qui nous donne mauvaise conscience. Si nous examinons soigneusement son contenu, la culpabilité peut nous informer précisément de ce que nous vivons. PAGE 93

L’inquiétude est une opération intellectuelle qui consiste à imaginer et à extrapoler une situation plus ou moins désagréable et à se faire du souci à son sujet. La personne qui s’inquiète s’appuie sur des événements présents ou passés pour anticiper la situation appréhendée. Comme l’inquiétude s’alimente à même l’imagination, certaines personnes sont plus portées que d’autres à s’inquiéter de ce qui pourrait arriver. PAGE 105

Une journée pleine d’émotions !

(Récapitulation) PAGE 117




est de bonne humeur


Quelquefois, Jojo l’Ourson est de bonne humeur.

10 10


Quand Jojo l’Ourson est de bonne humeur, ses yeux sont rieurs. Peux-tu faire des yeux rieurs comme Jojo quand il est de bonne humeur ?

11


12 12

Quand Jojo l’Ourson est de bonne humeur, sa bouche fait un beau sourire. Peux-tu faire un beau sourire comme Jojo quand il est de bonne humeur ?


Quand Jojo l’Ourson est de bonne humeur, il se sent en forme et marche d’un bon pas. Peux-tu marcher d’un bon pas comme Jojo quand il est de bonne humeur ?

13


14 14

Quand Jojo l’Ourson est de bonne humeur, souvent, il éclate de rire. Peux-tu éclater de rire comme Jojo quand il est de bonne humeur ?


Bonjour !

Quand Jojo l’Ourson est de bonne humeur, il dit : « Bonjour ! » avec un beau sourire. Peux-tu dire « Bonjour ! » comme Jojo quand il est de bonne humeur ?

15


Jojo aime bien être de bonne humeur parce qu’il se sent bien dans son cœur. Toi, aimestu être de bonne humeur comme Jojo ?

16 16


Plusieurs choses rendent Jojo de bonne humeur. Toi, qu’est-ce qui te rend de bonne humeur ?

17


18 18

Quand Jojo l’Ourson est de bonne humeur, il aime donner de gros câlins à maman. Toi, quand tu es de bonne humeur, qu’est-ce que tu aimes faire ?


Jojo pense que c’est merveilleux d’être de bonne humeur. Toi, qu’en penses-tu ?

19


Dessine pour Jojo ce qui te rend de bonne humeur.


est triste


Quelquefois, Jojo l’Ourson est triste.

22


Jojo l’Ourson est triste quand il brise son jouet. Quand il est triste, ses yeux se ferment un peu. Peux-tu fermer un peu tes yeux comme Jojo quand il est triste ?

23


24

Jojo l’Ourson est triste quand il ne peut pas avoir de dessert. Quand il est triste, sa bouche se tourne vers le bas. Peux-tu mettre ta bouche vers le bas comme Jojo quand il est triste ?


Jojo l’Ourson est triste quand il n’a pas d’ami pour jouer. Quand il est triste, sa tête et ses épaules se penchent vers la terre. Peux-tu mettre ta tête et tes épaules vers la terre comme Jojo quand il est triste ?

25

Jojo l'Ourson  

Outil d’intervention sur les émotionss permettant de soutenir les enfants dans l’expression et la reconnaissance de leurs émotions.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you