Issuu on Google+

Nature ● Cuisine ● Maison ● Jardin

EN RÉGION

Tourisme

N°  30 • Janv.-février 2017 • 4,80  €

Et si on se réchauffait au fil des pages ? Réchauffez-vous avec nos plats mijotés

Approchez ce drôle de raton laveur !

3’:HIKOKD=WUY]UZ:?a@a@n@a@k";

Ressourcez-vous dans la splendeur du Forez

M 04032 - 30 - F: 4,80 E - RD

Antilles/Réunion/Guyane S 6,80 € - Antilles/Réunion/Guyane A 9,80 € - Belgique 5,80 € - Luxembourg 5,80 € - Italie 5,80 € - Portugal 5,80 € - CH 8,40 SFR - Canada 9,50 CAD

Janvier-février 2017

30

LE MAGAZINE DE L’ART DE VIVRE

Dedans, dehors, l’hiver est d’or !

EDI30_Couverture_BATK1.indd 1

Découvrez les secrets d’un herboriste… Cuisine, tricot, déco, à vos créations ! 13/12/2016 11:52


52 •

n°30

EDI30_Herboristerie_BAT.indd 52

09/12/16 15:21


Herboriste par passion À Bordeaux, Charles Demau est l’un des derniers à pratiquer l’herboristerie traditionnelle. Il met la tisane au goût du jour en mariant avec art les vertus et les saveurs des plantes. Texte Patricia Marini. Photos Cécile Labonne.

EDI30_Herboristerie_BATK2.indd 53

15/12/2016 16:55


R

endez-vous rue Bouffard, anciennement celle des antiquaires bordelais, et celle du bel hôtel particulier qui abrite le musée des Arts décoratifs. Depuis les années 1950, une des dernières herboristeries de France lui fait face. Sa vitrine, avec ses grands pots en verre chargés de guimauves, de gommes arabiques et de bâtons de réglisse, nous renvoie à des souvenirs d’enfance. Voilà vingt-sept ans que Charles Demau a repris cette boutique qui vivotait. « Avant la Seconde Guerre mondiale, il y avait à Bordeaux plus d’herboristeries que de pharmacies. Il n’en reste plus aujourd’hui qu’une vingtaine en France », rappelle ce docteur en pharmacie (voir encadré page de droite).

Le royaume du végétal Sur les hautes étagères en bois patinées par le temps s’empilent des sachets de papier kraft. Pour les remplir, il puise dans un catalogue de quelque 600 variétés végétales, cultivées aux quatre coins du monde et fournies par la maison Cailleau, installée depuis plus d’un siècle à Chemillé, capitale historique de la plante médicinale, dans le Maine-et-Loire. Les plantes aromatiques, elles, proviennent des Alpes-de-Haute-Provence. Charles Demau exerce son activité dans le respect de la tradition, en proposant des tisanes d’herbes, bien plus efficaces, selon lui, que les gélules dorénavant disponibles dans le commerce. « Même séchée, la plante conserve 80 % de ses propriétés », rappelle-t-il. Il lui a fallu du

Dans l’ancienne rue des antiquaires bordelais, la boutique affiche son côté délicieusement rétro.

Dès le seuil de la boutique, les arômes de plantes séchées évoquent de lointains voyages. Des boissons bienfaisantes

Charles Demau, expert ès herbes, une passion de poids qu’il fait vivre avec légèreté dans sa boutique.

54 •

Pour bien profiter des principes actifs des plantes, suivez les indications données sur les sachets. En général, une fois les feuilles versées dans de l’eau froide, il suffit de laisser bouillir le mélange 1 min pour une infusion et 5 à 10 min pour une décoction de racines ou d’écorces. Par exemple, l’aubier de tilleul rouge du Roussillon (la partie intérieure de l’écorce) facilite le drainage. Pour bien dormir, rien de tel qu’une tisane du soir avec de la fleur d’aubépine, de la passiflore et de la valériane. L’ortie, elle, permet de fixer le fer. Bon à savoir, pour les végétariens notamment !

n°30

EDI30_Herboristerie_BAT.indd 54

09/12/16 17:46


Une profession en voie de disparition Le métier d’herboriste qui consiste en la préparation, le conseil et la commercialisation des plantes médicinales a été reconnu en France dès 1312 et ce, jusqu’au 11 septembre 1941, date à laquelle le diplôme d’État d’herboriste a été supprimé. Ce qui explique la quasi-disparition de cette profession, aujourd’hui essentiellement exercée par des docteurs en pharmacie. Un décret d’août 2008 régit le commerce des plantes médicinales en herboristerie. Il autorise à la vente 148 plantes, toutes jugées non nocives, « par des personnes autres que des pharmaciens ».

À côté des sachets d’herbes aromatiques provenant des Alpes de HauteProvence, on trouve une palette d’huiles d’olive sélectionnées avec goût par l’herboriste pour leurs arômes.

Un bon bouillon ? Avant la dégustation le mélange goûteux se prépare…

Fleurs de rose, bleuet, mauve : les fleurs séchées ont aussi des vertus.

n°30 • 55

EDI30_Herboristerie_BAT.indd 55

09/12/16 15:22


Bâtons de réglisse, capsules d’huile de foie de morue… Atouts santé et subtiles saveurs sont au rendez-vous chez Charles Demau.

56 •

n°30

EDI30_Herboristerie_BATK2.indd 56

15/12/2016 16:55


Des bocaux pas si insolites… En couleur, le souci fleur, ou calendula, aux propriétés adoucissantes.

Verveine, tilleul, badiane… les sachets étiquetés s’empilent sur les étagères en bois.

temps et de la curiosité pour s’approprier ce savoir ancestral, dont la pharmacie s’est elle-même inspirée. « Il y a encore quelques années, la formation de pharmacien incluait l’étude de la botanique et des plantes appliquées à la médecine, ce qui n’est quasiment plus le cas aujourd’hui », regrette-t-il.

Du naturel, rien que du naturel. Le plaisir des papilles en plus si vous dégustez une infusion… Mystère et boules de gomme… Que recèlentelles ? Sans doute un petit goût d’enfance !

Richesses de la nature Les trésors que recèle la nature sont l’occasion chaque jour d’enrichir ses connaissances, et ils fleurissent sur ses étagères où l’on repère le curcuma, une épice indienne utilisée en cuisine qui révèle des propriétés antioxydantes, ou encore le guarana. « Rien de tel que cette plante d’Amazonie pour lutter contre une fatigue intense », signale ce fin connaisseur, jamais avare d’un conseil. Pour une bonne mémoire ou pour lutter contre la peau sèche, les ballonnements ou les douleurs articulaires, il préconise l’huile de foie de morue, riche en oméga 3 et en vitamine D. Également spécialiste des huiles d’olive, il en propose un bon choix. Mais il a surtout lancé sa propre gamme de tisanes, sous le nom des « Bouillons de Charles », pour offrir une alternative au thé ou au café. Avec l’objectif de rajeunir l’image de cette boisson, en mariant des plantes aux saveurs gourmandes. Piment de la Jamaïque, réglisse, cannelle, gingembre et cardamome pour un mélange épicé ou lavande, marjolaine, fleur d’oranger pour un effet cocooning ? Vous pouvez les goûter sur place. Attendez-vous néanmoins à ce que le maître des lieux vous interroge, avec malice, sur la composition de ses potions magiques. Voir carnet d’adresses p. 120

n°30 • 57

EDI30_Herboristerie_BAT.indd 57

09/12/16 15:22


Nature ● Cuisine ● Maison ● Jardin

EN RÉGION

Tourisme

N°  30 • Janv.-février 2017 • 4,80  €

Et si on se réchauffait au fil des pages ? Réchauffez-vous avec nos plats mijotés

Approchez ce drôle de raton laveur !

3’:HIKOKD=WUY]UZ:?a@a@n@a@k";

Ressourcez-vous dans la splendeur du Forez

M 04032 - 30 - F: 4,80 E - RD

Antilles/Réunion/Guyane S 6,80 € - Antilles/Réunion/Guyane A 9,80 € - Belgique 5,80 € - Luxembourg 5,80 € - Italie 5,80 € - Portugal 5,80 € - CH 8,40 SFR - Canada 9,50 CAD

Janvier-février 2017

30

LE MAGAZINE DE L’ART DE VIVRE

Dedans, dehors, l’hiver est d’or !

EDI30_Couverture_BATK1.indd 1

Découvrez les secrets d’un herboriste… Cuisine, tricot, déco, à vos créations ! 13/12/2016 11:52


Pages de pages de binder8