Page 1

Avant-Propos

Maître  Nimh, voyageur infatigable, avait déjà parcouru le monde lorsqu’il se risqua au cǽur d’Ysambre, à l’aube de sa quarantième année. Quelles raisons ont poussé cet ancien Magister à pénétrer dans le Vieux Bois? Ceux qui l’ont connu évoquent la perte de sa femme et sa soudaine lassitude. La découverte de ses carnets de voyages, à la lisière du bois, dans le cocon d’une Estole, permet aujourd’hui de jeter plus de lumière sur ses errances.


En 1826, la naissance de la photographie permet à l’homme de figer le temps, d’en capturer un instant précis et de l’épingler tel un insecte, prêt à être disséqué et analysé.

Mais en ce début de siècle, seul un léger flou traduit le déplacement d’un fiacre en arrière-plan, trop rapide pour que l’appareil puisse le capturer. Il est fort possible que les activités humaines ne soient pas discernables pour un autre œil que le nôtre. Comment imaginer alors que nous laisserons une trace durable de notre passage ?


vants tout e siècle étaient sa 8 1 u d u s et partaient, a , les botaniste rs es ie ir rb ra é he m rs u té es et aient le vent Curieux, jeun n jour, ils ferm laient bien sou U vé . ré rs u se i te u ra q lo p rrestres ar... autant qu’ex ces paradis te ie, Madagasc n rs a ve cé O s, er l’ g n t, a en e de dresser xtrême-Ori ch mépris des d E tâ l’ r u o e, p u q é ri x é Am la étaient fi des enfers : l’ riosité, ils s’ ablement, ils parcouraient cu e d et ce n scie s... Inlass Hommes de in des Plante du monde. rd s a se J es u ch a ri ts n es l’inventaire d er des graines ou des pla u, Pierre Poivre, André ussie pport Joseph de J terre pour ra , rt o ef rn u o T aient Ils s’appel ? rre Belon... tes-voyageurs is n ta o b es Michaux, Pie d i le aujourd’hu Qui se rappel


SylveLune, premier jour On dit qu'il n'y a pas d'automne sur Ysambre.  Il serait peut-être plus juste de dire que les saisons y coexistent de façon anarchique. Le temps est incroyablement instable et capricieux, mais chaleur et humidité prédominent. En une journée, j'ai vu plus d'espèces végétales que lors de tous mes voyages.  La faune est presque aussi riche que la flore: à peine quelques lieues après mon arrivée, j'ai croisé plusieurs marsils, ces animaux musiciens dont les cornes percées de trous émettent le son flûté d'instruments à vent. Il me faut cependant surveiller chacun de mes pas. Tout à l'heure, un fruit inconnu, apparemment cousin de la châtaigne, a littéralement explosé à quelques mètres de moi, projetant des épines dans tous les arbres alentours.

Cinquième jour (BriseLune) Je l'ai vue ! J'ai entraperçu une Sylphe, cette créature légendaire qui hante tous les mythes d'Ysambre. Silencieuse et élancée, elle se confondait presque avec les arbres. C'est un mouvement de sa tête qui m'a dévoilé sa présence.


La lisière de la forêt est un véritable enfer: lianes étrangleuses, fleurs tsé-tsé... Mais passée la première barrière, la forêt n'oppose plus de résistance, comme si elle acceptait l'envahisseur. Etrange...

Après chaque nuit, la végétation d'Ysambre semble renaître d'un profond sommeil. Gorgées de rosée, les rouge-fleurs émettent leurs premières trilles matinales. Cet après-midi, j'ai pu assister à une éclosion l'oiseau sort de sa corolle et abandonne la fleur derrière lui, telle une mue.


Aube du septième jour J'ai de nouveau aperçu des Sylphes ! Cette fois, il s'agissait d'un vieil arbre dans un manteau d'hiver.

La nature semble avoir opéré ici une étrange symbiose entre le végétal et l'humain. De quel degré d'intelligence peuvent-elles bien disposer ?


Neuvième jour Certaines Sylphes sont littéralement englouties sous le lierre. J'ai remarqué que leurs mouvements se faisaient plus lents et plus rares... Est-ce un signe de vieillissement chez elles ?


Dixième jour Je jurerais avoir vu une racine de lierre ss'enrouler autour d'une une Sylphe assoupie. La chose est maintenant profondément enracinée dans son corps, mais j'ai nettement entendu un horrible bruit de succion au moment où le lierre est entré en contact avec la Sylphe. Celle-ci a tressauté mais nn'a pas cherché à arracher le parasite. Sans doute est-ce impossible.


Naissance d'une Sylphe ?

Ysambre tome 1 - le Monde Arbre (extrait)  

Tandis que jouent des ombres fugitives, toujours à la limite de votre champ de vision , un ruisseau cascade paisiblement entre des arbres pl...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you