Issuu on Google+

Dossiers

Immobilier Ecologie

FEVRIER 2009 | N째41

WWW.PILOTEURBAIN.COM

GRATUIT


français | espagnol catalan | anglais | grec italien | portugais allemand | néerlandais

On parle votre langue

Premier centre international de psychothérapie à Barcelone

Psychothérapie individuelle et de couple Thérapie de l’enfance et de l’adolescence Développement personnel Coaching | PNL Art-thérapie | Musicothérapie Thérapie sexuelle Première consultation gratuite

www.hestia.es

93 459 28 02 info@hestia.es

Pg. Sant Joan, 180 | Principal 2 08037 Barcelona <m> Joanic (L4) | Verdaguer (L4, L5) Autobus : 15, 20, 39, 45, 47, 55, 114


N°41 FEVRIER 2009

WWW.PILOTEURBAIN.COM

SOMMAIRE 04

MARCHÉ DE L’IMMOBILIER : ETAT DES LIEUX

06

ACHETER OU LOUER À BARCELONE

07

ESEC ITW DIRECTEUR

08

BARCELONE, VILLE ÉCOLO ?

10

LA TERRE VUE DE LA MER

12

FOCUS SUR L’ÉCOLOGIE

14

DÉCOUVERTES DU MOIS

15

INFOS GASTRONOMIE

16

A LA CARTE

18

LE CHAT

20

SANTÉ

22

BIEN-ETRE

Editeur : LOCO COMUNICACION SL CIF : B 64311996 Tél : 932 210 651 Publication : Thierry Trabarel thierry.piloteurbain@gmail.com Service Rédaction : Philippe Cusumano philippe.piloteurbain@gmail.com Tél : 652 654 171 Service Commercial : Christophe Martin chris@piloteurbain.com Tél : 625 319 190 Alban Drapeau comercial.piloteurbain@gmail.com Tél : 685 531 862

Ont collaboré à ce numéro : Noé Moulin, Alix Handschin, Aurélie Salvado, Christophe Dubédat, Philippe Geluck, Audrey Damas, Aurélien Le Genissel, Cécile Henriet, Anne-Caroline Laporte, Audrey Bach, Kristel Verbanck, Audrey Blancmunier. Correctrice : Corinne Bernard. Photo de couverture : Stockxchange Photo de couverture Sans Visa : Philippe Cusumano Photographies : Charles-Edouard Woisselin, Philippe Cusumano, Pilote Comunicacion. Illustrations : Philippe Geluck. Création graphique : Pilote Urbain : Michele Pinna Sans Visa : Noémie Sivadier

Impression: TRAJECTE S.A. GRAFIQUE 93.429.28.09 Dépôt légal: B-14185-2006 info@piloteurbain.com pub@piloteurbain.com www.piloteurbain.com Pilote Urbain n’est pas responsable des opinions, illustrations et articles de ses collaborateurs


004 DOSSIER IMMOBILIER

Texte : Alix Handschin

MARCHÉ DE L’IMMOBILIER : ETAT DES LIEUX

PH

ILI

PP

E

CU

SU

M

AN

O

CEUX QUI ONT VU L’AUBERGE ESPAGNOLE, LE FILM DE CÉDRIC KLAPISCH, SE RAPPELLENT DE LA GALÈRE DANS LAQUELLE SE RETROUVE LE FRANÇAIS XAVIER, LORSQU’ARRIVÉ À BARCELONE, IL CHERCHE À SE LOGER. CLICHÉ ? PAS VRAIMENT, CAR IL EST LOIN LE TEMPS OÙ L’ON POUVAIT TROUVER UN LOGEMENT À BARCELONE EN UNE SEMAINE. A l’heure où la crise financière s’est étendue dans le monde, l’Espagne se révèle être le pays de l’Union européenne le plus touché par l’explosion de la bulle immobilière. A titre d’exemple, les 700.000 logements construits en 2004, ce qui représente autant que la France et le Royaume-Uni réunis, ont conduit le pays à une surproduction massive. A Barcelone, le marché immobilier est en train de terminer un cycle commencé en 1996, durant lequel les prix n’ont cessé d’augmenter, bien souvent jusqu’à 300%. Cette croissance prodigieuse est la conséquence de plusieurs facteurs qui, mis bout à bout, ont mené le marché à la crise. Barcelone a cherché à égaliser ses prix avec ceux des autres pays de l’U.E, car d’une part la ville est considérée comme la capitale économique de l’Espagne, mais aussi parce que les prix des logements ont longtemps été beaucoup moins élevés que ceux des villes européennes équivalentes. Cet ajustement coïncide avec les jeux olympiques de 1992 qui ont permis à la ville de promouvoir une bonne partie de son économie. D’autre part, l’immigration massive qui a touché la ville ces dernières années a comblé la demande en logements. A cela s’ajoute la coutume espagnole selon laquelle les ménages sont persuadés qu’il faut à tout prix devenir

propriétaire de son logement, l’option de la location étant considérée comme une perte d’argent. Il est ainsi courant que les jeunes couples vivent chez leurs parents le temps de rassembler les fonds suffisants pour s’engager dans un prêt leur permettant d’investir dans un logement. Parallèlement, on a vu apparaître des petits investisseurs qui, profitant des augmentations régulières du marché, ont acheté en masse dans le but de sous-louer aux particuliers. Cette période prospère est terminée. Maintenant que 90% de la population est devenue propriétaire, et que les petits investisseurs ont cessé leur négoce, le secteur de l’immobilier est saturé. Il se voit confronté à une augmentation de l’offre face à une baisse de la demande.

Le tournant d’un cycle en 2008

La conséquence est immédiate. Dès le premier semestre de l’année 2008, les prix des appartements à Barcelone augmentent de manière moins forte que l’inflation, ce qui entraîne une chute des prix de 20%. Au terme de l’année 2008, la baisse générale des prix de l’immobilier s’approche des 30%. Selon les études réalisées sur le sujet, près d’un million de logements sont aujourd’hui considérés comme


005 DOSSIER IMMOBILIER

vacants, en attente de trouver un acheteur, et les prix devraient continuer de baisser d’environ 25% d’ici 2011. Cependant, ce ralentissement du marché était nécessaire et ne devrait entraîner ni un éclatement de la bulle immobilière, ni un effondrement des prix, en particulier dans le centre de Barcelone où la demande étrangère reste très élevée. De plus, il existe aujourd’hui toute une série d’acheteurs « en attente » dans l’espoir d’une poursuite de la baisse des prix, tout comme on trouve aussi des vendeurs potentiels, pas pressés, qui font le choix de laisser le marché repartir avant de mettre leurs biens en vente. C’est ainsi qu’on assiste en ce moment à un certain point d’équilibre selon lequel il est peu probable que les prix de l’immobilier continuent de chuter. Au contraire, il est possible que les prix tendent à s’aligner

sur l’inflation générale pendant que le pouvoir d’achat du marché retourne à la normale après la période prospère de ces dernières années. La question qui se pose alors est de savoir quand sera le meilleur moment pour qu’acheteurs et vendeurs arrivent à un commun accord. Il se pourrait bien que ce moment arrive plus vite que prévu. Effectivement, du point de vue de l’acheteur, il faut savoir que les prix vont atteindre un seuil avant d’augmenter en se cadrant sur l’indice du coût de la vie. Quant à la position du vendeur, même s’il est vrai que l’immobilier a dernièrement subi une chute des prix, si le possesseur du bien compare le prix auquel il l’a acheté il y a 15 – 25 ans avec celui auquel il peut le revendre aujourd’hui, il réalisera tout de même une plus-value honorable avec des prix pouvant être multipliés par 2,5 avec le temps.

Les graphiques suivants mettent en valeur à quel point l’Espagne, et Barcelone en particulier, sont passées par une période où le marché de l’immobilier représentait une importante partie de l’activité économique du pays : ANCIENNE CONSTRUCTION

BANLIEUES

HORTA GUINARDO SARRIA SANT GERVASI

VENTE

NOU BARRIS

zone 1

GRACIA LES CORTS

zone 2

SANT ANDREU

zone 3

EIXAMPLE SANT MARTI SANTS MONTJUIC

NOUVELLE CONSTRUCTION

LOCATION

VENTE

LOCATION

3.750€ / m2 > 11.00 / m2 4.600€ / m2 >12.00€/ m2 3.100€ / m2 9.70€/ m2

3.250 € / m2 10.60 € / m2

2.750€ / m2 8.50€ / m2

2800 € / m2 9.40 € / m2

CIUTAT VELLA MER

A : Graz B : Antwerpen CZ : Brno D : Hamburg DK : Aarhus E : Barcelone

F : Lyon FIN : Espoo H : Debrecen I : Milan IRL : Cork L : Esch s/ Alzette

LV : Daugavpils N : Bergen NL : Rotterdam PL : Kraków RO : Brasov

PRIX MOYEN AU M2 POUR L’ACHAT D’UN APPARTEMENT CONSTRUIT DANS LA 2ÈME VILLE DES PAYS DE L’U.E.


006 DOSSIER IMMOBILIER

Texte : Alix Handschin

ACHETER OU LOUER À BARCELONE

Patricia et Pascal expliquent que globalement, ils ont noté une croissance plus forte pour le marché de la location que pour celui de la vente. Cependant, la crise ayant affecté le secteur touristique, les professionnels de l'immobilier ont vu leur clientèle étrangère diminuer. Ceci, suite à l’arrivée moins dense des touristes dans la ville, et à la concurrence des hôtels qui s'est faite plus vive en 2008, ces derniers ayant baissé leurs tarifs pour attirer les clients. En ce qui concerne la proportion de la demande étrangère par rapport à la demande nationale, Pascal, avance un chiffre de 20%, tandis que Patricia dépend d'une clientèle 100% étrangère. La demande est-elle plus élevée dans la vente ou dans la location? D’après nos interlocuteurs, suite à la montée excessive des prix de la vente ces derniers mois, la demande générale a tendance à se porter sur la location. Mais comme il est prévu une baisse des prix, il est fort probable que la vente redevienne le principal business des agences immobilières. Pour ce qui est du temps à consacrer pour trouver un logement, il n'existe pas de réponse standard, puisque la recherche du logement idéal dépend du profil du client. Dans tous les cas, il est rare qu'un individu n'aboutisse pas dans ses recherches de logement, l'agence restant toujours à ses côtés pour le guider dans ses choix.

Travailler dans le secteur de l’immobilier est-il devenu un métier à risques depuis le début de la crise? Pascal et Patricia ne semblent pas être de cet avis. Il est évident que la crise a touché le secteur touristique et que cela se ressent dans les résultats de l'entreprise, mais pas tant que cela. En adoptant une stratégie adaptée au contexte économique actuel, il existe toujours une demande à pourvoir. Il suffirait juste de faire preuve de créativité tout en optimisant ses ressources afin d'offrir un service excellent aux clients. Pascal précise que la maîtrise des langues étrangères reste un atout important. Selon eux, il est préférable d'attendre un peu avant d'investir dans un logement, mais pas trop tout de même, car les bonnes opportunités partent vite. C'est pourquoi ils conseillent d'élargir la recherche et de faire appel à un professionnel dont le savoir-faire pourrait aider à évaluer en détail tous les aspects de la transaction (économiques, contractuels, garanties…). Un professionnel possède une connaissance du marché actuel et tient compte des attentes et besoins du client. Dans tous les cas, il faut se rappeler qu'acheter un logement à Barcelone ne sera jamais vraiment une mauvaise affaire, car la ville restera toujours un endroit agréable à vivre où il existera toujours une demande en logement très élevée.

CHARLES-EDOUARD WOISSELIN

DANS LE CADRE DE NOTRE BILAN SUR L'IMMOBILIER EN CATALOGNE, DEUX PROFESSIONNELS DU SECTEUR, PASCAL BOURBON, DIRIGEANT DE L'ENTREPRISE BARCELONA PROPERTIES & REAL ESTATES SERVICES, ET PATRICIA GABRIEL, RESPONSABLE DE L'AGENCE AKAZA SERVICE AGENCY, À BARCELONE, FONT LE POINT SUR LE SECTEUR DE L’IMMOBILIER.


007 Texte : Audrey Bach

ESEC ITW DIRECTEUR

BOOSTER SON AVENIR PROFESSIONNEL : L’ ESEC BARCELONE OU LE CHOIX D’UN DIPLOME PRESTIGIEUX FACE À LA DIVERSITÉ DES ÉCOLES DE COMMERCE, FORMATIONS ET UNIVERSITÉS EN ESPAGNE, NOUS AVONS RENCONTRÉ LE DIRECTEUR DE L’ESEC, OLIVIER BENIELLI, ANCIEN CONSULTANT EN NOUVELLES TECHNOLOGIES. IL NOUS ÉCLAIRE SUR LES CLÉS DU SUCCÈS DE CETTE ÉCOLE OÙ TOUS LES ÉTUDIANTS TROUVENT UN TRAVAIL DANS LEUR SPÉCIALITÉ PEU APRÈS LA FIN DE LEUR CURSUS. 1, 2, 3... C’EST PARTI, TOUS À VOS CAHIERS !!! Pouvez-vous nous présenter votre école ? L’ESEC Barcelone, fondée en 1995, est le campus espagnol du groupe ESC Toulouse, classée dans les 20 premières Business School en Europe, nous sommes donc reconnus comme une école de commerce française. Nous proposons deux cycles d’études  : le Bachelor (en trois ans) et le Master (en deux ans). L’entrée en Bachelor se fait sur sélection  : dossier, entretien individuel, dynamique de groupe, tests psychotechniques et entretien d’anglais. L’entrée en Master est sur concours (score au GMAT ou TAGE MAGE et entretien) (étudiant français ou étudiant étranger). Le second cycle d’études offre plusieurs spécialités : activité de service, finance, management B to B, international business. Qu’est ce qui vous différencie  des autres écoles de commerce espagnoles ? En Espagne, il n’y a pas d’école de commerce comme nous l’entendons en France. On passe donc par l’université puis éventuellement par une « escuela de negocios» qui offre des formations « post-grado ». Nous avons donc 3 grandes caractéristiques qui nous différencient de l’université : -l’aspect « professionnalisant » du cursus : comprenant des stages (douze mois de stages durant les trois premières années), atelier de développement des compétences, études de cas réels, tutorat, coaching, modules spécialisés pour la construction d’un projet professionnel pour chaque étudiant. -la pédagogie de proximité : ici, l’étudiant est entouré et aidé avec des classes de 30 élèves, seulement 350 étudiants sur

les cinq années, des orientateurs (on dit aussi des coach) et spécialistes des carrières à disposition de l’étudiant pour un accompagnement aussi bien professionnel que personnel. -l’ouverture internationale: pendant les trois années de Bachelor, il est possible d’effectuer la 1ère année à Barcelone, la 2nde dans une université partenaire au choix (attention ! départ selon classement par promotion !) Et la 3ème année à l’ESC Toulouse. En première année on peut suivre les cours soit en espagnol, soit en anglais, puisqu’il existera 2 sections distinctes en sept. 2009. À partir de la 2ème année, les cours sont à la fois en anglais et en espagnol. Quels sont vos objectifs pour cette rentrée 2009 ? Nous venons de nous installer dans nos nouveaux locaux, il y a quelques mois. Le prochain défi est l’ouverture de deux nouvelles spécialités en master : accounting management et management B to C. Suite à l’entretien avec le Directeur de l’ESEC, nous avons été à la rencontre de deux étudiantes  : Paulina, qui se concentre sur sa «  licenciatura  » pour peut-être continuer avec une option mode ou décoration. Quant à Sandra, elle souhaiterait reprendre l’entreprise familiale (distribution de produits multi-usages). Les deux étudiantes espagnoles sont unanimes, leur choix a été fait en connaissance de cause  : option internationale, apprentissage des langues (Paulina apprend le chinois), qualité de l’encadrement. Pour plus de renseignements : C/Trafalgar, 10. 08010 Barcelona Tél : 933 100 111 / www.esec.es


008 PORTRAITECOLOGIE D’UN ENTREPRENEUR DOSSIER

Texte : Aurélie Salvado

BARCELONE, VILLE ÉCOLO? COMME TOUTES LES GRANDES VILLES, BARCELONE S’EST ENGAGÉE DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES POUR LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. ETAT DES LIEUX AVEC IMMA MAYOL, ADJOINTE AU MAIRE CHARGÉE DE L’ENVIRONNEMENT.

IM

MA

MA YO

L

Quelles ont été les mesures majeures prises par la La ville investit-elle dans les energies renouvelables? ville de Barcelone dans le domaine du recyclage et Nous travaillons sur l’efficacité et l’économie des du développement durable? ressources naturelles, dans ce domaine il convient Une des décisions les plus importantes est celle d’insister sur l’économie de la consommation d’eau que nous avons prise pour la nouvelle charte potable qui sera possible grâce à l’usage de l’eau de propreté et de ramassage des ordures des nappes phréatiques pour le nettoyage des qui sera mise en place en novembre rues. Des travaux sont entrepris pour que prochain. Elle étendra la collecte de la majorité des fontaines de la ville soient résidus organiques à toute la ville. équipées de dispositifs de recirculation Par ailleurs, nous allons installer d’eau, et autres mesures destinées davantage de poubelles pour à éviter la surconsommation d’eau faciliter le tri sélectif des habitants. potable. Dans le domaine de l’énergie, Comme nouveauté, l’immense nous poursuivons la promotion des majorité des conteneurs seront énergies renouvelables, comme adaptés pour que chacun puisse l’énergie solaire thermique dans les les utiliser. D’autre part, nous nouvelles constructions. Nous avons avons étendu le réseau appelé déjà présenté le projet Central de Punts Verts, centres de collecte des Energías Barcelona Sud. Une initiative déchets, pour le rapprocher innovante qui propose des Les Barcelonais peuvent faire des quartiers et ainsi faciliter alternatives dans la production davantage le tri sélectif. beaucoup avec de petits changements d’énergie et profitera du froid Avec mon équipe, nous résiduel regazéifiant du port. dans leur vie quotidienne avons également réalisé des Il s’agit d’une installation campagnes d’informations sur l’environnement pour expliquer permettant de transformer le gaz liquide extrait du fond marin aux habitants le recyclage et le tri sélectif afin que chacun en gaz naturel, grâce à un processus thermal. Parmi d’autres puisse y prendre part. Avec, par exemple, la distribution de projets, je veux souligner que le Plan d’éclairage public de la sacs destinés à séparer les déchets. ville prévoit de rénover l’éclairage afin que, toujours avec la Quelles autres mesures allez-vous prendre dans les mois meilleure efficacité énergétique possible, on évite l’émission et les années à venir? de lumière vers le ciel. Notre équipe met déjà en place de nombreuses politiques Que peut faire chaque Barcelonais pour participer à la dans ce sens, depuis la nouvelle charte de propreté dont je protection de son environnement? vous ai parlé, jusqu’à l’implantation de nouveaux centres de Les Barcelonais peuvent faire beaucoup avec de petits déchets de quartiers, dont nous avons doublé le nombre. Il changements dans leur vie quotidienne. En utilisant le est également prévu d’augmenter et d’améliorer la qualité plus possible les transports publics, en générant moins de des espaces verts de la ville, avec la réhabilitation des déchets et en pratiquant le tri sélectif. Mais aussi en utilisant parcs et jardins et la création de nouvelles zones vertes. La intelligemment les ressources comme l’eau ou l’électricité Mairie continuera sa politique de protection de la biodiversité (choisir des ampoules à basse consommation, des appareils dans notre ville. Elle construira un nouveau centre d’accueil électroménagers de classe A). d’animaux de compagnie. Nous poursuivrons le travail dans Et que faites-vous, en tant que Barcelonaise, pour le secteur de l’éducation environnementale en consolidant l’environnement? l’Agenda 21 (voir encadré), comme mécanisme d’impulsion Dans ma vie quotidienne, je suis moi aussi les conseils des changements quotidiens aussi bien dans les institutions basiques que je viens de donner! que dans les écoles.


melisalres@gmail.com

Catering

Service sur-mesure pour toute forme d'évènements – salons professionnels, dîners d'entreprise, réceptions privées – l'équipe se charge de la personnalisation du local, de la musique et de l'ambiance générale.


010 PORTRAIT D’UN ENTREPRENEUR CENTRE OCÉANOGRAPHIQUE DE BARCELONE

Texte : Aurélien Le Genissel

LA TERRE VUE DE LA MER C’EST EN GRANDE PARTIE DANS LA MER QUE VA SE JOUER NOTRE FUTUR CLIMATIQUE. QUAND ON SAIT QU'ELLE REPRÉSENTE PRESQUE LES TROISQUARTS DE LA SURFACE DU GLOBE, ON COMPREND MIEUX L’IMPORTANCE QU’ELLE A DANS LE SYSTÈME RÉGULATEUR. BARCELONE ACCUEILLE EL INSTITUTO DE CIENCIAS DEL MAR (ICM), UN DES CENTRES EUROPÉENS LES PLUS IMPORTANTS. POUR MIEUX CONNAÎTRE LES DÉFIS À RELEVER, NOUS AVONS RENCONTRÉ HUGO SARMENTO ET BAPTISTE MOURRE, CHERCHEURS.

PHILIPPE CUSUMANO

Baptiste Mourre

que Montréal et pourtant l’hiver dans les deux continents est complètement différent. » La raison de ce climat plus tempéré qui berce l’Europe se trouve dans le courant océanique qui remonte des côtes du Brésil vers l’Europe en apportant avec lui la chaleur des zones équatoriales et tropicales. «Si un jour ce courant s’arrête, on peut être confronté à une ère glaciaire.» Or, depuis quelques années, les chamboulements climatiques dus à l’industrialisation massive de la planète semblent modifier aussi ces grands déplacements d’eau. D’où l’importance de bien connaître ce phénomène.

Hugo Sarmento Vous avez toujours voulu savoir pourquoi les scientifiques passaient leur temps à faire des recherches sur les pôles au lieu de rester dans les mers des Caraïbes? Vous vous demandez encore qu’est-ce exactement que le Gulf Stream et pourquoi température globale et montée des eaux sont intimement liées? Vous trouverez certainement vos réponses al Instituto de Ciencias del Mar (ICM), un centre de recherche public rattaché au CSIC (Consejo Superior de Investigación Científica), qui étudie le milieu marin et l’écosystème qui s’y développe. Plus de 150 personnes, réparties en quatre départements, étudient les transformations de la mer et l’impact que cela peut avoir sur la planète. Parmi elles, Hugo Sarmento et Baptiste Mourre, deux jeunes chercheurs spécialisés dans les micro-organismes marins, pour le premier, et la modélisation des courants dans l’Atlantique, pour le second. Pourquoi chercher à comprendre la mer alors qu’il existe tellement de questions irrésolues sur la terre ferme ? « L’océan est le grand régulateur du climat  », répondent les deux scientifiques. Pour comprendre, Hugo Sarmento nous explique une réalité surprenante à laquelle on ne prête sûrement pas attention : « Paris ou Bruxelles, par exemple, sont des villes qui se trouvent à peu près à la même latitude

La densité de l'eau

Mais cela n’est pas une tâche aisée et nécessite l’apport de nombreuses disciplines. Baptiste Mourre, par exemple, n’est pas biologiste. Après une formation d’ingénieur et un doctorat obtenu à Toulouse, il intègre l’institut catalan. Sa spécialité  ? L'océanographie physique, c'est-à-dire «  l’étude des mouvements de l’océan, des courants, de la salinité, de la température, des propriétés et du transport des masses d’eau.  » Un de ses objectifs est d’arriver à modéliser mathématiquement ces déplacements, ce qui permet par la suite d´étudier l’impact que pourraient avoir d´éventuels changements climatiques sur l´océan. Car, comme on sait, le fameux effet de serre provoque depuis quelques années une fonte des zones polaires. Un des moteurs de ces mouvements océaniques se trouve au Nord de l’Europe, près des régions polaires. « Ce qui met en place les courants marins, c’est la différence de température et de salinité. Ces deux paramètres définissent la densité de l’eau (son poids) et donc la circulation de l’océan par des mouvements de convection  », explique Baptiste. Lorsque les glaces polaires (non salées) fondent en Arctique, la densité des eaux de surface diminue et il est plus difficile pour elle de « plonger » dans les profondeurs et d’entretenir tout l’engrenage. Mais le phénomène reste encore peu connu car le voyage de ces eaux à travers le globe s´étend sur plusieurs centaines d´années. Pour avoir un aperçu global et continu de cela, l’Union européenne a décidé de lancer


011 CENTRE OCÉANOGRAPHIQUE DE BARCELONE une mission spatiale appelée SMOS (Soil Moisture & Ocean Salinity), prévue en juillet 2009, pour connaître la salinité de surface de l’Océan. « Cela nous aide à connaître la circulation pour pouvoir étudier le climat car ces mouvements redistribuent la chaleur dans la planète  », précise le scientifique. Mais comment calculer le niveau de sel en envoyant une sonde dans l’espace? Car le type de rayonnement électromagnétique à la surface de la mer dépend de quelques variables physiques... dont la salinité. De son côté, Hugo Sarmento travaille dans le département de Biologie Marine et a en charge l'étude des micro-organismes, «  c’est-à-dire tous les organismes vivants contenus dans la mer que l’on ne peut voir à l’oeil nu. » Là encore, la première question qui se pose est de savoir quel est le lien entre ces êtres microscopiques et le climat global de la planète.

L'importance des micro-organismes

«Le rôle des micro-organismes est important car ils sont très abondants. En terme de biomasse végétale, par exemple, si l’on prend toutes les forêts terrestres et qu'on les compare à toutes les algues de phytoplanctons dans les océans, la biomasse marine (masse totale des êtres vivants mesurée par unité de volume dans le milieu aquatique, Ndlr) est beaucoup plus importante », explique Hugo. Cette biomasse enfouie sous l’eau vit aussi de la fameuse photosynthèse (absorption de CO2 et rejet d’oxygène) et joue un rôle crucial dans le devenir des bactéries marines. Ainsi, son rôle dans le cycle du carbone est prépondérant. « L’unité de la biomasse, la " monnaie de l’environnement " et de la biologie, c’est le carbone. Nous sommes tous du carbone, en terme de fonctionnement biologique. Le rôle écologique de chacun dans l’environnement se mesure en fonction de cela. » Sachant que

les bactéries représentent la moitié de la biomasse vivante de la planète et que celles-ci dépendent du phytoplancton (la biomasse végétale) pour survivre, on comprend l’importance de ces micro-organismes pour le futur du climat. De plus, «on a observé depuis une quarantaine d’années que le pH de la mer a diminué à cause de la pression du CO2 dans l’atmosphère. Or, on y trouve des organismes, comme les coraux, très sensibles à ces changements, et cela pourrait avoir une conséquence sur la biodiversité de l’environnement car les coraux sont à la base de la chaîne alimentaire». Le travail de Hugo Sarmento sur ces micro-organismes doit servir à mieux comprendre ce qui se passe dans les mers pour tenter de pallier un possible dérèglement global de l’océan qui risquerait d’être fatal pour le reste de la planète : «  Le travail du scientifique n’est pas de savoir à quoi ça sert mais d’aller le plus loin possible. » Comprendre permet de trouver des solutions. Mais les scientifiques ne doivent pas travailler exclusivement en fonction de cela. Les applications ultérieures peuvent venir d’idées insoupçonnées. Ainsi, il évoque «  le champ des antibiotiques ou des micro-algues, pour produire de la bioénergie ». Finalement, ce qui stimule le chercheur c’est le plaisir de savoir. Non pas pour «  désenchanter le monde  », comme anticipait au début du XXe siècle le sociologue Max Weber, mais pour trouver la magie qui se cache dans les mécanismes fondamentaux de notre environnement. Ce n’est donc pas un hasard si, après l'interview, nous retrouvons nos deux scientifiques et leurs collègues en train de faire leur pause déjeuner sur un banc du Passeig Marítim (où se trouve le ICM) en regardant au loin la mer. La rumeur affirme même que certains ont leur planche rangée dans l’institut et vont faire du surf à la sortie du boulot...

FASHION & VINTAGE Nous vous présentons des designs de vêtements et de bijoux originaux ...

50%

REDUCTION


012 CLASSEMENT ÉCONOMIQUE DES PAYS DROIT ET ÉCOLOGIE

Texte : Anne-Caroline Laporte

FOCUS SUR L’ÉCOLOGIE

PHILIPPE CUSUMANO

ÉCOLOGIE ET ENVIRONNEMENT SONT DES TERMES TRÈS FAMILIERS DE NOS JOURS. DEPUIS UNE DIZAINE D’ANNÉES UNE SENSIBILISATION S’OPÈRE POUR ÉVEILLER LES CONSCIENCES AUX PROBLÈMES QUE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION A POSÉS EN INSTAURANT UN MODE DE VIE QUI NÉGLIGE L’ÉCOSYSTÈME.

Le concept d’environnement regroupe une grande variété d’éléments tels que les êtres vivants ou les éléments qui se trouvent dans l’eau, l’air et la terre (la faune et la flore). L’écologie est la science cherchant à établir une certaine symbiose et un équilibre pour concilier environnement et mode de vie humain. Pour préserver cet équilibre convenablement, il faut considérer l’environnement dans son ensemble. Au XIXe siècle, Victor Hugo disait déjà : «  C’est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas.  » Ainsi, force est de constater qu’il y a déjà plus d’un siècle, les hommes étaient confrontés à des problèmes de nature écologique, sans atteindre l’échelle de préoccupation actuelle. 1973 est une année clé et les différents gouvernements européens prennent réellement conscience des problèmes posés par le non-respect de l’environnement. Un programme d’action des Communautés européennes est alors mis en œuvre. Toutefois, la sensibilisation au problème n’est que législative et, bien que des sanctions soient mises en place, surtout à l’encontre des entreprises, elles ne suffisent pas à pallier les conséquences engendrées par les négligences individuelles. Ce n’est qu’au terme d’une véritable campagne d’information et de sensibilisation qu’une éducation est mise en place, permettant l’évolution des mentalités. Ainsi, le premier pas réellement franchi concerne le recyclage des déchets depuis les années 2000, suite aux démarches municipales qui l’ont rendu obligatoire pour le particulier.

« Celui qui pollue, paye »

En Espagne, la Constitution proclamée en 1978 autorise de nombreuses sanctions (administratives et pénales) pour punir les conduites qui mettent en danger l’environnement. Elles ont un double but pédagogique et éducatif. Elles mettent d’abord en lumière l’enjeu écologique via l’interdiction d’une certaine conduite. Puis, elles sensibilisent à cet enjeu en obligeant à la réparation du dommage : « Quien contamina paga » (« celui qui pollue, paye »). Malheureusement, les sanctions purement pécuniaires n’ont fait que développer des subterfuges pour les éviter. Puisque les entreprises sont soumises à des règles de plus en plus strictes et doivent assumer de lourdes responsabilités en cas de risques, elles ont souscrit à des «Assurances-Environnement» sur le même modèle que les assurances de responsabilité civile. Ce n’est évidemment pas le meilleur moyen pour protéger l’environnement, considéré comme un bien commun, des potentiels dommages à son égard. Pour mettre en valeur la réponse institutionnelle aux enjeux de nature écologique, il convient d’insister sur la mise en place de principes préventifs basés sur la prudence et visant à empêcher les dommages. Ainsi, le socle de lois protégeant l’environnement est composé d’une multitude de traités internationaux divers et variés et d’une abondante législation européenne qui oblige chaque pays de l’Union européenne de façon plus spécifique. S’additionnent à cela, les diverses lois propres à l’organisation régionale de l’Espagne : c’est-à-dire les lois nationales (applicables sur


013 DROIT ET ÉCOLOGIE

tout le territoire espagnol) et « autonomiques » (applicables seulement dans la Communauté autonome qui l’a émise). Chaque région peut ainsi donner une réponse adaptée, selon les priorités défendues. La réponse institutionnelle qui tente d’être donnée semble ainsi concerner un double enjeu écologique. D’une part l’épuisement des ressources naturelles comme le pétrole ou l’eau (est-elle en passe de devenir le nouvel or blanc pour les pays du Moyen-Orient une fois cette ressource épuisée?), et d’autre part, comme corollaire, la préservation de la nature (afin d’assurer la pérennité du mode de vie humain tel qu’on le connaît aujourd’hui).

Les énergies renouvelables

La voie des recours naturels est de plus en plus explorée et envisage de nouvelles solutions. Par exemple, les énergies

Saint Valentin

Boulangerie Croissanterie Française

Au nom de la rose mise sur le rouge

Une Saint Valentin 2009 sous le signe du rouge passion : c’est ce que propose Au nom de la rose avec ses coeurs de roses, vases, soliflores et senteurs pour la maison, tous vêtus de rouge.

Idéal pour déclarer sa flamme le 14 février. Carrer de València 203 Tel : 934 511 650 www.aunomdelarose.com

15%

renouvelables semblent être l’issue la plus adaptée, en particulier l’énergie solaire (plus accessible). L’énergie dite «photovoltaïque » est un type d’énergie solaire qui, par le biais des radiations captées du soleil (à l’aide de panneaux spéciaux), permet de produire, stocker ou réinjecter de l’électricité dans un réseau. Cette technique est utilisée depuis trente ans pour fournir l’énergie nécessaire aux vaisseaux spatiaux. Le coût de fabrication des panneaux ayant diminué au fil des années, son utilisation s’est démocratisée. Elle est désormais utilisée par les entreprises et les particuliers. Les panneaux solaires ne polluent pas, ils sont silencieux et ont une durée de vie inaltérable puisqu’ils sont de très grande dimension et ne comportent pas de pièces détachées. La Catalogne, pionnière en matière d’innovations, tente de démocratiser l’usage de l’énergie photovoltaïque. En effet, le cimetière de Santa Coloma de Gramenet, transformé en parc solaire, a été une initiative saluée par la presse internationale. Dans cette optique, si vous aussi vous le désirez, vous pouvez également installer des panneaux solaires chez vous! Il suffit d’aller sur ce lien http://www. icaen.net/aplicacions/diagsolarfot/index.htm, pour obtenir un devis gratuit (envoyé sur votre adresse email) sur la capacité de vos installations pour produire votre propre électricité et eau chaude. Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur les mesures écologiques décidées en Catalogne, nous vous conseillons de visiter le site internet de L’Institut catalan d’énergie (http://www20.gencat.cat/portal/site/icaen). Complet et bien construit (sous forme de fiches thématiques), il fait le point sur les avancées et les possibilités dans le domaine de l’environnement.

DE RÉDUCTION AUX LECTEURS DU PILOTE URBAIN AVEC CE COUPON. - OFFRE NON CUMULABLE -

Réservez dès maintenant vos canapés et autres plaisirs gourmands… Les nostalgiques des croissants au beurre, pains au chocolat, pains aux raisins, feuilletés 3 fromages, feuilletés fromage/oignon, Mille-feuilles, lingots d’or, chaussons aux pommes, éclairs 3 parfums, opéras… trouveront leur bonheur avec cette boulangerie française qui a ouvert ses portes pour ravir chacun de leurs plaisirs. Calle Assaonadors, 19 08003 Barcelone (Borne) 8h30-15h / 17h-22h00 (7J/7J) Réservations : 659 891 834 / 686 108 437


014 DÉCOUVERTES DU MOIS

ACAI

Texte : Christophe Dubédat Après une année 2008 riche en alertes sanitaires, huile ukrainienne dioxinée, lait chinois mélaminé... Alors que la guerre des chefs catalans déclenchée par Santi Santamaria contre l’étoile Ferran Adria sur l’usage de produits chimiques dans la cuisine d’avant-garde n’est pas encore close, Pilote vous propose une visite pleine de fraîcheur chez Manuel Pirelli y Anna Valès dans leur restaurant Acai. Dans l’une des deux salles du restaurant au décor sobre et intime, Manuel nous explique sa cuisine et sa conception de la gastronomie. Ses critères : fraîcheur, qualité, état sanitaire et proximité. S’il emploie un maximum de produits biologiques c’est autant pour la pureté du goût que pour des raisons

écologiques. Au delà de la cuisine, il s’agit d’une philosophie de vie. Dans la même “ligne” ne rentrent en cuisine que des aliments crus, non raffinés, des huiles d’olives vierges première pression jusqu'aux farines artisanales. Malgré des cuissons très techniques, Manuel ne revendique pas de coté scientifique pourtant très à la mode (toute cuisine est forcément moléculaire), pas plus qu’il ne recherche un quelconque label bio ou écolo. La cuisine d’Acai s’avoue volontiers minimaliste et naturaliste, à la recherche de la pureté, de l’essence du produit, dans sa texture, sa saveur et ses couleurs. Ici, on pratique une cuisine de la recherche des émotions, de la justesse du goût par la mise en valeur d’une matière première irréprochable. Dans ses plats, le chef joue avec les crus et les cuits (très précis), et considère sa cuisine comme le prolongement logique de la maturation naturelle du produit. Une assiette de fromage complète, le grand menu dégustation à 70€. La carte est restreinte, environ deux autres menus plus accessibles, et le choix des vins est en accord avec la philosophie du restaurant. C/ Elcano, 69, 08004 Barcelona tel : 93 600 78 39

L’OFFICE

Texte : Aurélien Le Genissel Il n’est pas difficile de passer une excellente soirée à L'office, un petit restaurant qui rappelle la chaleur des bistrots français. On y retrouvera une ambiance généreuse et décontractée ainsi que des produits de grande qualité. Un service attentif et humain, une offre qui allie des références traditionnelles françaises et des plats intelligemment risqués n’y sont pas pour rien. L’intensité avec laquelle le chef, Jérôme Perraudin, vit la cuisine se transmet dans la salle. Elle imprègne les plats qui puisent leurs racines dans des valeurs sûres de la culture gastronomique. Parfait si l’on veut déguster un bon foie gras, des escargots de Bourgogne ou un vrai tartare de bœuf fait maison, L’Office offre tout cela. Mais le restaurant permet aussi

de découvrir quelques nouveautés originales qui peuvent plaire à un public plus aventureux. Le cochon de lait rôti pendant sept heures ou la papillote de saumon à l’aubergine confite permettent de déguster une cuisine plus osée qui allie avec justesse l’imagination et le respect des saveurs. En effet, Jérôme Perraudin a mis au point sa technique dans les cuisines des grands chefs français, en particulier avec l’aide de Didier Oudill et Edgar Dhur, qu’il considère comme ses mentors. A côté de cette modernité bien comprise, on retrouve un amour du produit qui lui vient de famille car il descend de quatre générations de charcutiers traiteurs exerçant depuis 1907 dans le Sud-Ouest de la France. Comme le chef aime la définir, son restaurant offre une cuisine sans prétention mais très bien faite qui ravira les amateurs de saveurs, produits et plats justes, préparés avec passion. Bien placé, au cœur de l’Eixample, L’Office invite à la détente et au plaisir. Tout cela agrémenté de vins espagnols et français ou d'un délicieux calvados. Notons que le restaurant offre aussi deux menus (16 euros à midi et 26 euros le soir), un service de catering, et organise périodiquement des soirées autour d’un thème (comme la Chandeleur pour ce mois de février). Villaroel, 227. Tel. 93 444 22 88 www.officebcn.com


015 Textes : Christophe Dubédat

INFOS GASTRONOMIE

LA RECETTE Chou farci aux 4 épices INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES : un chou vert, deux oignons, une carotte, 4-5 petites pommes de terres 300 g de porc et de veau hachés, 100 g de lardons ou de jambon sec haché 1 c.à.c de quatre-épices (ou de Raz-el-Hanout ou de Garam Massala), une c.à s. de persil haché, un ½ verre de vin blanc, 50 cl de bouillon, sel, poivre, huile d’olive.

« Cuisinez les produits mythiques du XXIe siècle » Federicke Grasser Hermé. Préparation : Mélanger les viandes, un petit oignon blanc haché, le persil et un 1 c.à.c de mélange quatre-épices. Saler et poivrer. Nettoyer le chou, le plonger entier dans une grande cocotte d’eau froide salée, chauffer jusqu’à ebullition, le retirer, le laisser égoutter et refroidir. Retier une à une les grandes feuilles jusqu’au coeur en prennant bien soin de ne pas les “déchirer”, hacher le coeur du chou et l’incorporer à la farce. Avec de la patience et de la ficelle de cuisine préparer des paquets avec les grandes feuilles. Pour ce faire étaler une feuille, la remplir d’une bonne cuillère de farce, la refermer et la ficeler. Dans une cocotte bien huilée, faire dorer les paquets, les retirer, faire revenir oignon haché, aïl, lardons ou jambon haché, carottes en rondelles, réduire, reposer les paquets, saupoudrer de farine, remuer délicatement, laisser cuire 5 à 10mn, verser le vin, laisser réduire et évaporer l’alcool, incorporer le bouillon. Porter le tout à ébullition, mijoter à feu très doux, 1h30 à 2h. Après 1h de cuisson rajouter les pommes de terres pelées. Servir chaud dans une assiette creuse et prévoir des ciseaux pour découper la ficelle.

En plus d’une centaine de recettes comme les « Nems au Banania », « Pigeonneaux au Carambar », « Poulet au Coca Cola », « Endives au suc d'Orangina » l’auteur fait un tour d’horizon (fabrication, historique, marketing, slogans) de ces produits qui ont marqué l’histoire récente de l’alimentation, de la Vache qui Rit au Nutella. Drôle, créatif et instructif, un indispensable pour les fétichistes du carambar.

Estomàgo “Estomàgo, una historia gastronomica” de Marcos Jorge Pouvoir, sexe et biensûr, cuisine pour ce film brésilien à petit budget primé dans de nombreux festivals. Le point de départ : un néophyte doué se retrouve en cuisine pour échapper à la misère. Cinés Renoir Les Corts et Floridablanca. http://www.cinesrenoir.com http://www.estomagooflime.com.br


016 A LA CARTE

BLACK HORSE (Born)

Pour les amateurs de pubs anglais, le Black Horse est l’endroit idéal. La décoration et l’ambiance typiquement à l’anglaise rendent l’endroit très chaleureux et convivial. Pour preuve de son authenticité, vous pouvez y suivre la plupart des matchs de rugby, mais également tous les matchs de football en direct. Si vous préférez être au calme, prenez un verre à la terrasse, c’est un réel plaisir. Football en direct (Premier League, Liga, Champions...), Tournoi des VI Nations pour ceux qui aiment les émotions sportives.

Avgd. Allada-Vermell, 16 <M> Jaume I, L4 / Tél. : 93 268 33 38 Lun-ven de 18h à 02h, le week-end de 13h à 03h www.pubblackhorse.com

RESTAURANT MAHARAJÁ (Raval)

Situé sur la célèbre Rambla del Raval, le restaurant Maharajá se distingue par son élégance et l’authenticité de son lieu. La carte des plats est impressionnante par ses richesses culinaires. On y retrouve bien entendu les plats les plus célèbres comme le poulet Tandoori ou Tikka. Pas d’inquiétude pour ceux qui ne mangent pas de viande, le Maharajá propose un menu spécial végétarien. Un chupito de la maison et une shisha pour terminer votre digestion sont gracieusement offerts. Préparation de menus spéciaux pour tous types d’évènements.

RUGBY

SUIVEZ TOUS LES MATCHS DU TOURNOI DES 6 NATIONS EN DIRECT AU BLACK HORSE !!!

Samedi 7 février 15h00 Angleterre – Italie 17h00 Irlande – France Dimanche 8 février 15h00 Ecosse – Pays de Galles Samedi 14 février 16h00 France – Ecosse 17h30 Pays de Galles – Angleterre

ROUGE BAR (Poble sec)

Dimanche 15 février 15h30 Italie – Irlande Vendredi 27 février 21h00 France – Pays de Galles Samedi 28 février 15h00 Ecosse – Italie 17h30 Irlande Angleterre

Paré d’un rouge profond, meublé de confortables fauteuils, des sonorités passant du jazz à la soul et à la pop, le Rouge Bar nous invite dans l’intimité de son cadre. Retrouvez toutes sortes de cocktails dans le paisible quartier de Poble Sec, une adresse incontournable qui vous séduira par le charme de son lieu. Nouveau : Catering sur demande (du restaurant Kabara - cuisine internationale) pour les soirées privées, les réunions ou les anniversaires.

Rambla del Raval, 14 <M> Liceu L3 Tél : 93 442 57 77 | 64 586 67 23 Ouvert tous les jours midi et soir, les cuisines sont ouvertes à partir de 12h jusqu’à 1h. www.maharajarestaurante.com

Poeta Cabanyes, 21 / Tel : 93 442 49 85 Ouvert mardi, mercredi et dimanche de 20h à 1h ; jeudi, vendredi et samedi de 20h à 3h.

BARAVINS (Eixample Gauche)

LOCAL BAR (Born)

Situé à 50m de l’Ecole industrielle, le BARAVINS vous accueille dans l’ambiance d’un bistrot-restaurant de spécialités françaises. Au menu du jour à 9.25€, vous pourrez choisir parmi plusieurs plats qui rappellent la cuisine d’antan : blanquette, bourguignon, daube, quiche, friand etc. La sélection de vins regroupe toutes les régions pour pouvoir accompagner le moindre de vos plats. Une adresse authentique où l’on peut retrouver les bonnes saveurs du pays, les plats typiques qui nous manquent parfois cruellement. Un lieu où chacun se sent chez soi.

Comte d’Urgell 196 <M> Hospital Clinic (L5) / Tél : 93 451 51 72 | En semaine de 11h à 01h30 du matin, samedi de 12h à 16h et de 20h à 01h30. Fermé le dimanche.

Idéalement situé dans le Born, le Local Bar est le repère des évènements culturels. Sambafrique, Delicadencia et chaque dimanche l’évènement The Sunday Joint, rythment les soirées de la semaine. Profitez des petits-déjeuner salés ou sucrés pour vos matinées. Les amoureux du football se verront eux aussi comblés, avec la retransmission des matches du FC Barcelona et des rencontres de la Champions League sur grand écran. Et ce mois-ci, ne manquez pas la diffusion du Tournoi des VI Nations. WIFI gratuit.

C/Ases 7 Fossar de les Moreres | Tél : 93 319 13 57 Ouvert tous les jours de 9h00 à 2h30, vendredi et samedi 9h à 3h. www.localbar.es / www.myspace.com/localbarbarcelona


017 A LA CARTE

MARGARITA BLUE (Gòtico)

Depuis 10 ans, le MARGARITA BLUE se démarque par son style éclectique et personnel. La carte propose une variété de plats uniques tirés de la cuisine « mexiterranéenne » tels que les nachos avec guacamole, les fajitas ou autres pinchos. Les cocktails élaborés, les djs, les spectacles et autres fêtes surprises font le reste. Une adresse à connaître et à garder, une ambiance qui reste unique dans son concept grâce à son originalité. À Barcelone, un lieu tout aussi incontournable que la « Sagrada Familia » !

MILANS (Gòtico)

Le Milans vous propose une programmation toujours vitaminée: Mini-set tous les jeudis : session Dj dès 22h30 (Funk – Soul - Nu Funk – Jazz - Hip Hop) Les vendredis et samedis, set pop – rock – électro Côté art, ce mois-ci une exposition du photographe BUMA intitulée " route 66".

Calle Josep Anselm Clave, 6 <M> Drassanes L3 / Tél : 93 412 54 89 Tous les jours à partir de 19h www.margaritablue.com

C/Ases 7 Fossar de les Moreres | Tél : 93 319 13 57 Ouvert tous les jours de 19h00 à 2h30, vendredi et samedi 19h à 3h. www.localbar.es | www.myspace.com/localbarbarcelona

CACTUS BAR (Born)

Crêperie Bretonne ANNAÍCK (Port olympique)

Situé de manière stratégique le long du Passeig del Born, le Cactus Bar est un endroit paisible et confortable où vous pourrez siroter d’excellents mojitos (réputés comme les meilleurs de Barcelone) et caipirinhas. La terrasse est un point de chute idéal pour prendre l’apéro avant le dîner, et Dieu sait que les belles terrasses sont rares à Barcelone. Découvrez aussi leur formule petit-déjeuner, leur Vermouth maison, ainsi que leurs sandwiches et tapas. Un des repères les plus agréables de ce quartier.

Passeig del born, 30 <M> Jaume 1 (L4) et Arc de Triomf (L1) Tél : 93 310 63 54 Ouvert tous les jours de 09h à 02h, samedi de 10h à 03h, dimanche de 10h à 01h. www.cactusbar.cat

Située dans le port olympique, sous la splendide sculpture Peix de l’Américain Frank Gehry, la crêperie Annaick se différencie des autres par sa décoration particulière et son typique autobus londonien de deux étages posé dans le local. Vous pouvez y déguster des crêpes de sarrasin, différentes salades, des omelettes ainsi que des charcuteries bretonnes. Depuis des siècles, les crêpes de sarrasin ou de blé noir symbolisent la tradition culinaire de la Bretagne française. Elle se perpétue à la Crêperie Bretonne Annaïck pour notre plus grand plaisir.

C/Ramon Trias Fargas, 2-4 <M> Vila Olimpica / Tél : 93 221 15 99 Ouvert du mardi au jeudi de 13h à 16h et de 20h à 23h30, vendredi au dimanche de 13h à 24h www.creperiebretonne.com

HELLO SUSHI (Raval) Hello Sushi est un restaurant japonais à l’allure typique qui propose des spécialités de haute qualité dans une ambiance chaleureuse. Son chef, originaire du Japon, est reconnu pour ses talents multiples qui ont fait la renommée de sa cuisine. Le restaurant Hello Sushi a su façonner un lieu à son image. Vous y goûterez une incomparable friture de Tempura mais aussi un Yakisoba gyosa, une salade d’algues, des Sushis, Sashimis et Makis … le tout préparé avec agilité et tout le savoir faire japonais. Plus de 70 plats sont disponibles à la carte et tous les ingrédients utilisés sont des produits frais achetés quotidiennement au marché de la Boqueria. Un très bel endroit à découvrir avec en plus des concerts en live chaque week end. Le menu du jour est à partir de 8 euros et le menu Dégustation est à 18 euros. Calle Junta de Comerç, 14 / Tél : 93 412 08 30 Cuisine ouverte de 12h30 – 16h30 et 20h30 – 00h30 / Fermé : dimanche et lundi midi. www.hello-sushi.com


018 LE CHAT

Par Philippe Geluck / www.geluck.com


020 SANTÉ

Texte : Audrey Blancmunier

DEUX MÉTHODES PEU CONNUES POUR PALLIER LES TENDINITES LES TENDINITES SONT UN CERCLE VICIEUX ET LES SPORTIFS LA CRAIGNENT COMME LA PESTE. POUR LES SOIGNER, PLUSIEURS TRAITEMENTS SONT PROPOSÉS, LE REPOS ET L´IMMOBILISATION, LES BANDAGES ACTIFS (STRAPPINGS) OU LES ANTI-INFLAMMATOIRES. IL Y A AUSSI LA KINÉSITHÉRAPIE ET LES MÉDECINES NON CONVENTIONNELLES. ENFIN, IL EXISTE DEUX TRAITEMENTS MOINS CONNUS, CE SONT LES ONDES DE CHOC ET LA TECHNIQUE DU CROCHET. ALEXANDRE DELGADO*, QUI EXERCE ET ENSEIGNE À BARCELONE, SPÉCIALISTE EN RHUMATOLOGIE, TRAUMATOLOGIE ET MÉDECINE DU SPORT, NOUS EXPLIQUE. Les tendinites touchent surtout les zones des épaules, coudes, hanches, genoux et plante des pieds. Ces inflammations douloureuses peuvent donner lieu à des micro-ruptures de tendons, voire à des ruptures totales. Pour les soigner, un appareil, rare et très performant, produit des ondes de choc pneumatiques, c´est-à-dire des pressions grâce à un compresseur. Les ondes peuvent être radiales ou focalisées. Dans le premier cas, elles pénètrent dans le corps jusqu´à 4 cm et produisent un effet sur une zone concentrique. Les ondes de choc focalisées, en revanche, agissent à une profondeur de 5 à 10 cm et sont utilisées par les médecins, par exemple, contre les calculs rénaux. L´appareil a d´abord servi aux urologues pour casser les calculs, puis aux traumatologues pour briser les calcifications des tendons et des muscles. Depuis quelques années, il est utilisé par les kinésithérapeutes pour traiter les calcifications et les tendinites. En fait, il s´agit de petits coups reçus sur les tissus mous (comme les muscles et les tendons) pour générer une lésion dans des conditions particulières. Une inflammation est ainsi provoquée pour que le corps réagisse et guérisse dans des conditions parfaites. Mais attention, l´origine de la tendinite doit être le point de douleur et non une autre zone. Le traitement coûte environ trois cents euros. Il se déroule en trois séances échelonnées sur un mois. Les résultats apparaissent six semaines après la fin du traitement. Le pourcentage de guérison est d´environ 75% - 85%, avec un maximum pour les tendinites du pied (environ 95%) et un minimum pour celles des épaules (60%). Pour se faire une idée, l´appareil agit comme un marteau piqueur, bien entendu très doux. Cela dit, l'application sur la tendinite est douloureuse, mais relativement rapide: jusqu'à sept minutes.

Traitements interdits à certains patients Durant le traitement, les anti-inflammatoires sont proscrits. Contre la douleur: glace et autres cachets. L'inconvénient de cette méthode est qu´elle peut générer des hématomes et des douleurs résiduelles, voire des risques (casser le tendon) dans le cas où la sélection des patients ne serait pas bien effectuée par le professionnel. En effet, les ondes de choc sont contre-indiquées pour certaines personnes. Les enfants en croissance, tout d´abord. Les femmes enceintes ensuite, car elles ont les tendons plus élastiques. Les personnes ayant un pacemaker ou des troubles circulatoires, les patients atteints d'un cancer des os ou de la moelle et, enfin, ceux présentant des os fragiles, ne doivent pas être soignés ainsi. La technique du crochet, elle, vise à séparer les cloisons entre les muscles afin qu´ils glissent bien les uns contre les autres. Non agressif, ce traitement fait appel aux deux mains pour être très précis. Il existe depuis une trentaine d´années. Une autre méthode contre les tendinites est celle des ultrasons. Ils permettent, sans douleur, de générer des microvibrations à très haute fréquence sur les tissus moux, qui chauffent pour drainer l´inflammation. Elle est déconseillée aux patients qui souffrent de problèmes de peau ou respiratoires. Pour finir, les traitements biologiques sont en évolution et devraient guérir dans l´avenir. Alexandre Delgado a son cabinet rue Provença 238, entresuelo 3ª. Il est professeur à l´université EUIFN, Escuela universitaria de infermería, fisioterapia y nutrición, et rédacteur pour des revues spécialisées de kinésithérapie. Tél : 93 451 73 09


021 SANTÉ

PILOTE URBAIN PROPOSE UN DOSSIER SPÉCIAL SANTÉ DANS SON NUMÉRO DU MOIS DE MARS. POUR VOUS ANNONCER, MERCI DE NOUS CONTACTER : Tél : 625 319 190 chris@piloteurbain.com

Ophtalmopédiatrie Chirurgie réfractive Chirurgie de la cataracte

+ Spécialiste en dentisterie holistique et avancée + Implants

OSTHÉOPATHIE, KINÉSITHÉRAPIE , LÉSIONS DU SPORT, TRAUMATOLOGIE, RHUMATOLOGIE, ONDES DE CHOC.

OPHTALMOLOGUE

Dominique Léga Psychologue et orthophoniste

Trav. De las Corts 365 Tél. 659 22 48 86  pg sant joan 180 | pral. 2ª | barcelona  93 459 28 02 | 60 530 71 09  info@hestia.es | www.hestia.com

Michèle Rodriguez-Astuguevieille Psychanaliste-Psychothérapeute

Travaille depuis 13 ans avec la communauté française de Barcelone. Reçoit Adultes/Adolescents/Enfants Psychothérapies de type psychanalitique et psychanalyse. Formée à Paris. Plaça Llibertat, 4 pral 08012 Barcelone (Gràcia) Tel : 934 153 028 Métro Fontana ou FGC Gràcia


022 Texte : Kristel Verbanck

BIEN-ETRE

« BIOvore » IL Y A ENCORE BEAUCOUP DE CONFUSION À PROPOS DU « BIO », MAIS PEU À PEU NOUS APPRENONS À RECONNAÎTRE LES ALIMENTS ET PRODUITS BIOLOGIQUES. LA CATALOGNE DÉTIENT 40% DU MARCHÉ D’ALIMENTS ORGANIQUES EN ESPAGNE ET SE POSITIONNE COMME UN MARCHÉ ÉMERGEANT AU NIVEAU EUROPÉEN.

Que doit-on savoir sur le BIO ? Une agriculture biologique est un système de production qui respecte le cycle naturel de la terre et de la vie grâce aux plantations rotatives et non intenses, la non-utilisation de fertilisants chimiques, de pesticides ou d’herbicides. La santé du travailleur agricole est donc protégée. Les animaux dits «  bio  » sont élevés dans le respect de bonnes conditions de vie et nourris avec une alimentation bio. La viande, les produits laitiers et les œufs certifiés « biologiques », sont produits dans le respect des animaux, sans recours aux antibiotiques ou aux hormones de croissance. Les bénéfices du Bio sont multiples

et touchent divers aspect de notre mode de vie  La consommation de ces aliments améliore la santé. Ils sont plus nutritifs, contiennent plus de vitamines, antioxydants, sels minéraux, et sont donc moins gorgés artificiellement d’eau. L’agriculteur bio récolte les végétaux à maturité pour optimiser leurs qualités gustatives et nutritionnelles, sans compter sur le transport pour finir de les mûrir. Le transport des aliments a un impact environnemental important. On retrouve le respect de l’environnement, la préservation de la biodiversité de la faune et de la flore, et de l’érosion du sol. C’est un retour à la rotation des cultures et à la pratique de la jachère. Comment améliorer l’agriculture actuelle  et favoriser la tendance écolo ? C’est possible grâce au recyclage des matières organiques naturelles par compostage, grâce au « lâcher de coccinelles  » permettant de lutter contre les pucerons en arboriculture, en fabricant des emballages avec la cellulose récupérée de la canne à sucre ou grâce à la récupération des plumes avicoles. Il existe des plastiques biodégradables fabriqués à partir d’amidon de maïs, colorés par de la peinture comestible récupérée des carcasses et des peaux de fruits. Des

études sur les vers de terre ont démontré que ces derniers se convertissent en guerriers écologiques, en absorbant les métaux contaminant la terre. Comment faire la différence entre appellations et étiquettes ? Dûment labellisés, «  Agricultura Ecologica  » pour l’Espagne, chaque pays a sa propre étiquette Ecologique sur les aliments Bio. La certification des produits biologiques est obligatoire depuis 2005. Un produit qui possède la certification « bio » (ou « biologique », «  écologique  », «  biodynamique  » , «  organique  ») l’obtient à la suite d’un processus rigoureux. Attention aux mentions «produit naturel», «produit fermier», «agriculture raisonnée» : elles ne correspondent pas aux normes sévères de l’agriculture biologique. Il en est de même pour les Appellations d’Origine Contrôlée (AOC) ou les différents labels de qualité qui répondent à d’autres critères. Prêtez donc bien attention aux logos, ils doivent être accompagnés de la mention «agriculture biologique - système de contrôle CEE». Si cette inscription est facultative, elle est la seule à garantir un produit contenant au moins 95% d’ingrédients provenant de l’agriculture biologique. Les 5% restants, correspondant aux additifs non agricoles et naturels comme le sel, doivent répondre à des règles strictes. Si l’aliment est constitué de 70 à 95% d’ingrédients bio, il ne peut comporter qu’une référence à l’agriculture biologique en précisant le pourcentage d’ingrédients obtenus selon ses critères. En dessous de 70%, toute référence à l’agriculture biologique est exclue.


«La connerie, c’est la décontraction de l’intelligence !» [ Serge Gainsbourg ] Février 09

Sommaire... 24 |

Itw Aeroplane

26 |

Critiques Disc Boys Noize Jane Birkin Victor Bocanegra

Agenda Concert 27 |

Critiques Ciné

28 |

Littérature

30 |

Evènements

El curioso caso de Benjamin Button La clase

Voyage autour de mon crâne Millenium People

Barcelona VisualSound BarnaSants 2009 Minifestival de Musica Independant 23


ITW

AEROPLANE

A

_

L’Aeroplane s’est posé à Barcelone un soir d’hiver pour une nuit placée sous le signe des beats discos, des nappes mélancoliques et des sons de guitares psychédéliques. Ce soir-là, ils ont offert au kids du Razzmatazz une session ludique au groove implacable. Après cette folle nuit, nous avons rencontré les deux producteurs belges pour une interview la tête dans les nuages. Embarquement immédiat sur http://www.myspace.com/aeroplanemusiclove

Pilote Urbain : Hola Vito, Hola Stephen ! Avant de parler musique, je voudrais vous proposer un exercice un peu particulier... Il s’agit du célèbre «Questionnaire de Proust» auquel se sont soumis les plus grands artistes et dont Serge Gainsbourg donnait une lecture toute particulière dans son film Charlotte For Ever (http://www.dailymotion.com/video/ x5ke3s_charlotte-for-ever-extrait_shortfilms)

Le principal trait de mon caractère. Stephen : Rêveur Vito : Réaliste

Le pays où je désirerais vivre. S : l’Australie V : La Belgique ! Ou peut être l’Italie.

S : Personne V : Tous ceux qui se lèvent le matin pour aller travailler.

La qualité que je préfère chez un homme. S : La courtoisie V : L’honnêteté

La couleur que je préfère. S : Bleu V : Noir

La qualité que je préfère chez une femme. S : Sa beauté V : Son humour

La fleur que j’aime. S : La tulipe V : Les oiseaux du paradis

Ce que je déteste par-dessus tout. S : La jalousie et l’ail V : Attendre que Stephen choisisse son bâton de Toblerone à l’aéroport. En plus, c’est pas bon le Toblerone !

Mon principal défaut. S : Egoïste V : Réaliste

L’oiseau que je préfère. S : Le cygne V : Le phoenix

Mon occupation préférée. S : La musique évidemment, mais aussi la photographie V : Répondre à des interviews

Mes héros dans la fiction. S : Goldorak V : V for Vendetta

Comment j’aimerais mourir. S : En dormant V : Ecrasé par une météorite qui détruirait la terre, ça doit être cool … non ?

Mes héroïnes favorites dans la fiction. S : Alice (du pays des merveilles) V : Lynette, Bree, Susan et Gabrielle

État présent de mon esprit. S : Optimiste V : Concentré

Mes compositeurs préférés S : Brian Wilson, John Lennon, Serge Gainsbourg V : Brian Wilson, Lennon & Mc Car tney, David Gilmour & Roger Waters

Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence. S : Quelqu’un qui arrive en retard V : Celles que j’ai moi-même déjà commises...

Mes peintres favoris. S : Vasarely, Magritte, Peter Doig V : Escher

Ma devise. S : Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il le croit (La Rochefoucauld) V : Ready to die on my feet rather than be living on my knees (James Brown)

Mon rêve de bonheur. S : J’ai peur qu’il ne se réalise pas si je le dis V : Vivre vieux avec ma femme et mes (futurs) enfants en écoutant les Beatles. Quel serait mon plus grand malheur ? S : Perdre une personne très proche V : Perdre les personnes que j’aime Ce que je voudrais être. S : Moi en mieux V : Je le suis

Mes héros dans la vie réelle.

24

Le don de la nature que je voudrais avoir. S : Voler V : Voler


_

ITW AEROPLANE

Entrons maintenant dans le vif du sujet ! Comment est né Aeroplane ? Stephen : Nous nous sommes rencontrés il y a environ six ans dans un club belge où je mixais. Vito est venu me parler et m’a proposé de lui rendre visite, il avait à l’époque un magasin de disques. En discutant musique, nous en sommes arrivés à parler production. Vito démarrait et moi j’avais très envie de m’y mettre. Vito : J’ai étudié la musique très jeune, piano et guitare, avant de tomber dans la musique électronique. Lorsque j’ai rencontré Stephen je commençais à rassembler du matériel pour créer un petit studio. Aeroplane est né il y a environ deux ans, après deux autres projets, le premier plutôt rock et le second electrohouse, ça fait maintenant six ans que l’on travaille ensemble. Quel est votre parcours musical ? S : Lorsque j’avais onze ou douze ans, j’accompagnais de temps en temps mon oncle qui avait une disco-mobile. Il animait des soirées privées, des mariages,... C’est comme cela que je suis tombé amoureux des disques et du deejaying. Depuis je n’ai jamais arrêté d’acheter et de passer des disques. Au début dans des bars et ensuite dans la plupart des clubs belges. V : J’ai plutôt démarré dans des groupes de rock, parfois assez durs, pour ensuite découvrir la musique noire, soul, funk et disco. C’est grâce au disco que je me suis tourné vers la musique électronique. Vous pouvez nous en dire plus sur les différentes facettes du projet et sur votre actualité discographique ? On a commencé par un premier maxi pour Eskimo. «Caramellas / Aeroplane» qui grâce au support de nombreux DJ’s, nous a permis d’en produire un second «Pacific Air Race», et un troisième «Whispers» avec Kathy Diamond. Le succès de ces trois maxis a entraîné beaucoup de demandes de remix. Nous avons notamment remixé Das Pop, Cobra Dukes, Low Motion Disco... Les derniers en dates sont Friendly Fires « Paris », Grace Jones « Williams Blood », ou Sebastien Tellier « Kilometer », qui sortira fin février sur le label français Record Makers. Pour ce qui est des DJ sets, nous avons la chance d’avoir énormément de demandes. Ce qui fait un agenda bien rempli. J’ai lu que vous étiez en train d’enregistrer votre premier album. A quoi peut-on s’attendre ? Les démos sont prêtes depuis pas mal de temps. Nous commençons l’enregistrement début février avec Bertrand Burgalat. Nous espérions pouvoir enregistrer avant, mais on a préféré prendre notre temps pour se donner les moyens d’enregistrer l’album dont on a vraiment envie, et ça, on ne pouvait pas le faire dans notre home studio. Ce sera un album d’Aeroplane mais avec des influences et des climats plus marqués. Des chansons aussi, en opposition aux « tracks » que l’on a fait jusqu’à présent. On se dirige vers un vrai album. Lorsque vous réalisez des remixes, quelle est votre méthode de travail en studio ? Est-elle différente pour vos propres morceaux ? Bien sûr ! Pour les remixes nous sommes limités d’une certaine

façon par l’original, et de cette limite vient la créativité. La plupart du temps, on commence par garder le vocal et l’on tente de reconstruire une harmonie différente sur cette base. Une fois cette étape passée, c’est du fun avec nos machines. Pour nos propres morceaux, on part du silence. Donc, aucune limite, la discipline doit être plus stricte, et il faut savoir exactement ce que l’on veut. Nos morceaux se conçoivent plutôt dans nos têtes, nos remixes, plutôt avec nos bras et nos jambes. Vous avez remixé le dernier single de Grace Jones. Est-ce une artiste que vous appréciez ? Comment avez vous été choisis ? Evidemment, Grace Jones est une artiste majeure des années 80. Elle a influencé tout le monde inconsciemment, nous y compris. Nous avons été contactés pour cette proposition de remix, comme beaucoup d’autres artistes d’ailleurs. Nous avons d’abord refusé faute de temps pour le faire correctement, mais nous sommes rapidement revenus sur notre décision. Nous avions une seule journée de libre et avons fait de notre mieux… Elle a refusé le remix ! Internet étant ce qu’il est, deux jours plus tard le remix était sur un nombre hallucinant de blogs, avec des réactions plus que positives. C’est la que le label a tenté de convaincre Grace Jones de ré-écouter, et à la deuxième écoute, c’était gagné. Le remix est donc sorti sur le maxi officiel de « Williams Blood » sur Wall of Sound. Vous tournez énormément dans le monde entier. Vous avez quelques anecdotes ? Dans quel pays la réponse du public a-telle été la plus forte ? C’est difficile de raconter des anecdotes car, la plupart du temps, elles se déroulent après une courte nuit et nous sommes les seuls à en rire et à les comprendre. Il y a bien cette histoire à Stockholm où nous mixions dans les toilettes du Berns Hotel. Stephen, après avoir chiqué du tabac (car cela est très chic en Suède) alors qu’on l’avait averti que cela pouvait le rendre malade, a vomi dans un des lecteurs cd. Le cd est resté coincé et on a joué le même morceau pendant tout notre set... Dans l’ordre, les villes où nous avons eu le plus de réactions sont Glasgow, dans une sorte de club de mathématiques qui ce soir-là s’est transformé en dancefloor sauvage avec des cerfs z é b r é s et des juments cabrées qui descendaient de la colline pour danser sur « Kids » de MGMT. Ou encore St Petersbourg, Dublin, Melbourne, Munich et Barcelone bien sûr ! Texte : Noé Moulin

Rendez-vous le 4 avril au Razzmatazz ! 25


CRITIQUES

DISC

_

BOYS NOIZE

I Love techno 2008 N.E.W.S. / Decoder Muzique

JANE BIRKIN

Après un premier album (Oi Oi Oi) sorti en septembre 2007, un mix pour Bugged Out des plus dévastateurs, la création de Boys Noize Records et la sortie de différents maxis sur Kitsuné, Turbo et Gigolo, Mr. Ridha aka Boys Noize n’est plus à présenter. Avec cette nouvelle sortie, le jeune berlinois s’en donne à cœur joie en triturant ce qu’il a décidé de nous mettre sous la dent à l’occasion de ce grand rassemblement électronique qu’est l’I Love Techno. Il y reçoit ses amis français Mr. Oizo, Para One, Yusek et Brodinsky, fait quelques incursions du côté de la techno plus classique, titre oblige, avec Joey Beltram et Steve Rachmad et enfonce le couteau dans la plaie avec des tueries telles que le Raven de Proxy ou Wake Up des Petits Pilous.

// Karaoké ndis – 22h00

Tous les lu Rock’n’Roll OKE ANTI-KARA conso. lo / 7 € avec La [2] de Apo

21h30 // Rock 08/02/09 – KS TINDERSTIC /40€ / L’Auditori / 30 tackticket.com www.tick

Fnac & http://

ck / Indus 00h30 // Ro DJ 08/02/09 – NE CLARK + A Presents: N Jager Voltage RICARD € avec conso City Hall / 12 ZenClub @ Funk / Jazz h30 // Soul / 11/02/09 – 22 THOMAS + YD ssions : LLO The Joint Se ROGER C orn) / Gratuit Local Bar (B

(Fevrier 09)

o / techno / h30 // Electr

13/02/09 – 00 Minimal AYER + GUI MICHAEL M DJ KOMPAKT : C KAISER + RI -E N JA ve) + BORATTO (li B FRA + JUAN ec conso itsa) / 15 € av (N lo po Sala A h30 // Pop 14/02/09 – 20 N O LE F O KINGS azz / 33 € Sala Razzmat

t.com

www

Fnac & http://

Rock h00 // Pop / 13/02/09 – 21 ER AND THE DANGER LM AMANDA PA ENSEMBLE ] / 20 € t.com Sala Apolo [2 .ticktackticke www

Fnac & http://

o h00 // Electr MES HOL13/02/09 – 01 E LOFT – JA TH E IR SA ANNIVER HAN FAKE DEN vs NAT ec conso ubs / 12 € av cl z az Razzmat ckticket.com

h00 // Techno O 14/02/09 – 00 RKOTIC DLUX vs BRUN A N + DEETRON DE MONTEVER € avec conso decans) / 12 Row 14 (Vila // Rock ticket.com

www.ticktack

Fnac & http://

Funk / Jazz h30 // Soul / 18/02/09 – 22 MAN + ROER SH ssions : PU The Joint Se GER C orn) / Gratuit Local Bar (B

se 00h30 // Hou 27/02/09 – Y IAN POOLE nso / 12 € avec co Sala BeCool

tro/ Rock / Elec 17h30 // Pop 28/02/09 – INDEPENpop L DE MUSICA VA TI ra ES IF IN 14º M avas Orchest s + Chris Cac + op ip ur m DENT : Crane Le + Ally Kerr + o + Hugo Race Ix! + Dj Coc trotoylets + ec El + Santa N + Graham ] / 13 € om Sala Apolo [2 cktackticket.c

o h30 // Electr 19/02/09 – 00 S (Headbangers - Fr) + IS BL S U VICARIO HTY MAX TROL + NIG RADIOCON nso co ec av / 12 € Sala BeCool no 01h00 // Tech VIN SAUN20/02/09 – E LOFT – KE TH E IR SA ANNIVER CARL CRAIG DERSON vs ec conso clubs / 12 € av ket.com z az at Razzm tic ck ta .tick www

Fnac & http://

tic

www.ticktack

ke w.ticktacktic

h00 17/02/09 – 21 SOULFLY 18 € Sala Apolo /

no ) 00h30 // Tech 22/02/09 – SISTEMA (live + ) ve (li TA IE RR A o ns EL co U MIG € avec City Hall / 12 ZenClub @ no, minimal 01h00 // Tech O27/02/09 – – ANGEL M FT LO IRE THE ANNIVERSA X UNDER LINA vs ALE (live) CLUB – ESG ZZ SALA RA € avec conso 12 / s ub cl Razzmatazz ket.com Fnac & http://

ww Fnac & http://

12/02/ TRAVIS azz / 30 € t.com Sala Razzmat .ticktackticke

www.tickta

Après un premier disque (Bocanegra U) enregistré en 1986 en collaboration avec le peintre et poète Pepe Sales et la mise en musique des textes de cet artiste mort du sida en 1994 (Bloc de lirica dura, Homenatge a Pepe Sales), Victor Bocanegra prend pour la première fois la plume sur ces dix titres inédits influencés par le rock, le blues et le jazz. Digne héritier de Riba, Sisa ou Laguarda, le « cantautor » catalan nous offre ces Fonographies lyriques et passionnées, évoquant tour à tour le temps qui passe, les souvenirs et la liberté toutes teintées de cette touche d’humour et d’ironie, caractéristiques de la chanson catalane. On se réjuoit de retrouver l’artiste sur scène à la Luz de Gaz, le 15 février, à l’occasion du festival Barnasants 2009. Textes : Noé Moulin

// Pop 09 – 22h00

Fnac & http://

Fonografies Agharta Music / La Costa

A la manière d’un vieux film super 8 au parfum de nostalgie, Jane Birkin prend pour la première fois la plume pour nous offrir son album le plus personnel et sans doute le meilleur depuis les années Gainsbourg. Doux souvenirs (Enfants d’Hiver, Madame), amours déçus (14 février) ou amours tendresse (Prends cette main), langue de vipère (Oh, Comment ça va ?) et prise d’opinion politique (Aung San Suu Kyi) composent cet Enfants d’Hiver dont le cœur balance entre mélancolie et naïveté. Sur le plan musical, Jane B. s’est entourée de ses complices habituels que sont Alain et Pierre Souchon, Franck Eulry ou Hawksley Workman qui lui ont concocté de brillantes instrumentations en parfaite harmonie avec ses mots.

Clubs & s t r e c n o C Agenda

26

VICTOR BOCANEGRA

Enfants d’Hiver Music Man Capitol / EMI

www.ti

Fnac & http://

21h03 // Pop 02/03/09 – THE SCRIPT 20 € om Sala Apolo / cktackticket.c www.ti

Fnac & http://

21h00 // Pop 04/03/09 – ALITIES N TV PERSO 22 € / lo po A om Sala cktackticket.c www.ti

Fnac & http://

s 20h00 // Indu 07/03/09 – H M X + Covenant 22 € om Sala Bikini / cktackticket.c www.ti

Fnac & http://


_

CRITIQUES

CINE

El curioso caso de Benjamin Button

Dans le cinéma américain, l’heure est aux grandes épopées qui mêlent l’histoire du pays, l’imaginaire social et le destin grandiose d’un personnage. On pense évidement à There will be blood ou No country for old men. Comme son nom l’indique El curioso caso de Benjamin Button suit exactement cette idée et nous présente la vie tragique et glorieuse d’un homme qui, de manière mystérieuse, naît vieux et rajeunit avec le temps. Avec une mise en scène qui utilise parfaitement toutes les techniques cinématographiques traditionnelles, comme la voix off, l’histoire chronologique, la relation amoureuse ou le narrateur. Le film apparaît comme un collage dadaïste de Forrest Gump et Titanic. Le tout, soutenu par un scénario très intéressant (comme c’est toujours le cas avec David Fincher), un style très léché et des acteurs toujours justes. Et puis il y a Brad Pitt. Et c’est là sûrement que se trouve le cœur du film. Dans une histoire où les angoisses, les passions et les sentiments du personnage principal sont si prépondérants, le poids de la performance artistique se devait d’être à la hauteur. Le travail de maquillage, et autres effets spéciaux, est magnifique mais la vérité avec laquelle Brad Pitt joue un enfant dans un corps de vieillard ou un adolescent dans la peau d’un quinquagénaire est remarquable. Il ne fait rien d’extraordinaire, pourtant le film vit presque exclusivement de son charme (on ne peut l’appeler autrement). C’est pour cela que ce qui avait commencé comme une critique de film ne peut que finir par une reconnaissance de son talent. Car c’est lui qui est, en grande partie, responsable du surplus qualitatif de films remarquables comme L’armée des 12 singes, Fight Club, Snatch, L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford ou Burn after reading. Il suffit de voir les réalisateurs avec lesquels il a tourné (Fincher, Tarantino, Soderbergh, Pakula, Gilliam, Gray ou Aronofsky), pour comprendre que l’on est devant ce qu’on appelait jadis une star. Un film est, comme qui dirait, toujours mieux avec Brad Pitt. C’est peut-être la marque des vrais comédiens. Réalisateur : David Fincher Genre : Drame Acteurs : Brad Pitt, Cate Blanchett, Tilda Swinton Durée : 155 mn

Texte : Aurélien Le Genissel

La clase, de Laurent Cantet

La clase est le fruit d’une rencontre : celle de Laurent Cantet, qui voulait réaliser un film sur la vie d’une école, et de François Bégaudeau, professeur à plusieurs casquettes, puisqu’il est également écrivain (auteur du livre qui a inspiré le film), co-scénariste et acteur. François Marin, jeune professeur, se rend dans le collège difficile du 20e arrondissement où il enseigne le français. C’est la rentrée scolaire. On pénètre dans la salle de classe dont on ne sortira guère pour suivre les péripéties de François et de ses élèves de 4e. Une année scolaire réduite à deux heures qui cristallisent tous les moments de tension et de crise. D’un côté, cette classe mixte, où se côtoient des Africains, des Asiatiques et des « jambon-beurre », de l’autre, le jeune pédagogue dont la vocation est un sacerdoce. Commence, alors, une savoureuse joute oratoire. Comme cette scène d’anthologie où les élèves glosent sur l’utilité de l’imparfait du subjonctif, qu’ils finiront par définir comme « un truc de ouf ». La langue française écrite est malmenée et fait l’objet de railleries : riposte du professeur non sans délectation. François leur tient tête tout en cherchant à les aider et à leur inculquer le civisme mais il est confronté à l’insolence, à l’absence de respect et aux différences culturelles. Il tâtonne, doute, se trompe mais cherche toujours à mettre en exergue la communication. Un jour, pourtant, il dérape : à la suite d’un malencontreux commentaire sur l’un des élèves, Souleymane, il ne récolte qu’hostilité et animosité. Terrible engrenage : conseil disciplinaire puis expulsion du collégien, condamné à retourner au Mali. Le resserrement dramatique montre l’échec. Échec encore, lorsqu’à la fin du film l’une de ses élèves vient lui avouer qu’elle n’a rien appris pendant l’année. On est submergé par un sentiment de détresse. Laurent Cantet a le mérite de montrer l’école telle qu’elle est : un microcosme du monde réel régi par la dichotomie résistance/autorité. Mais plus encore, celui de révéler les fragilités du corps enseignant ainsi que la complexité des décisions prises. Palme d’Or au Festival de Cannes 2008, ce film est surtout une réussite pour la kyrielle d’émotions qu’il véhicule et cela, notamment, grâce aux acteurs non professionnels criants de spontanéité et de sincérité. Texte : Audrey Damas 27


LITTERATURE

_

e..... ne. crâân on cr mon touurr ddee m uto a ge a oy V u a ge a Voy

Présenté comme un roman, Voyage autour de mon crâne est en fait le récit autobiographique de sa maladie par l’écrivain hongrois Frigyes Karinthy (1887-1938). Auteur très populaire, il est connu pour

ses bons mots, ses exercices de style et ses caricatures d’écrivains célèbres. Victime d’une tumeur au cerveau, il tourne cette fois envers lui-même l’humour féroce dont il use d’habitude dans son œuvre. Tout commence un matin de 1936 à Budapest, lorsque Karinthy, assis à sa table habituelle au Café Central, entend pour la première fois des trains rouler dans sa tête. « …je me rendis compte, à mon grand étonnement, que le monde extérieur n’y était pour rien… que le bruit venait de l’intérieur de ma tête. Je ne ressentais aucun autre symptôme ; par conséquent, il n’y avait là rien d’ alarmant ; c’était simplement bizarre. » Plusieurs signes suivront mais il les éloignera avec humour et apparent détachement dans un premier temps, n’allant consulter que les médecins qui lui diront ce qu’il veut leur faire dire, plus friands de digres-

sions intellectuelles que de véritable diagnostic. Lorsqu’il ne peut plus nier la réalité de la tumeur, Karinthy nous entraîne alors dans son voyage contre la maladie au travers de la dégradation du corps, de la réalité qui vacille autour de lui et de son étrange sentiment de culpabilité. Sans pudeur, il décrit avec sensibilité et avec un humour décapant l’avancée de son état au travers de réflexions mêlant souvenirs, parenthèses oniriques, objectivité scientifique et vision des relations humaines quand la maladie s’en mêle. Après plusieurs mois de tergiversations, il sera opéré avec succès à Stockholm par le Professeur Olivecrona, neurochirurgien élève de Cushing. Alors guéri, il écrira ce Voyage autour de mon crâne véritable célébration de l’intelligence et de l’appétit de vivre.

vaient défier l’univers à son propre jeu ». D’abord sceptique, Markham ne tardera pas longtemps à trouver au fond de luimême un écho aux propos de la bande emmenée par le charismatique docteur Gould. Le psychologue est alors entraîné dans une série d’actions de plus en plus violentes qui prendront bientôt pour cibles les symboles de l’Angleterre. Elles bouleverseront profondément ses certitudes, ses préjugés, et mettront aussi son couple à l’épreuve malgré lui. A travers l’histoire de ces nouveaux rebelles qui refusent de payer leurs factures, jettent leurs clubs de golf aux conteneurs et incendient leurs maisons, Ballard nous renvoie à notre nature, à la vacuité de nos vies et à l’ambiguïté de la violence comme moyen d’action pour changer les choses. Un roman détonnant et brillant, terriblement contemporain, qui pousse à une ré-

flexion profonde sur notre société et ses codes. Bienvenue en ce début 2009 !

eeoopple P m le,,,,,, iu n P le il m M iu n Mille

Avec Millenium People, J.G. Ballard revient avec brio sur l’un de ses thèmes de prédilection: la crise de la société d’abondance. L’auteur de Crash ! et de L’Empire du soleil, nous entraîne sur les pas de David Markham, psychologue qui infiltre un mouvement clandestin parce qu’il veut découvrir la vérité sur l’attentat qui a coûté la vie à son exfemme. Il se retrouve alors impliqué dans les actions d’un groupuscule basé dans le quartier londonien cossu de la « Marina de Chelsea ». Il se définit comme le nouveau prolétariat et veut s’affranchir de ses servitudes en cherchant à libérer les classes moyennes de leur prison dorée. « Il essayait de trouver un sens à l’époque la plus dénuée de sens, premier d’une nouvelle espèce de desperado qui refuse de s’incliner devant l’arrogance de l’existence et la tyrannie de l’espace-temps. Il croyait que les actes les plus gratuits pou-

28

Millenium People J.G Ballard, 475 p. Folio. Textes : Cécile Henriet


Don d’Ovules Bouge-toi et appelle-nous pour demander des informations BARCELONE Tel. 93 206 3000 vgarrigos@ivi.es Cela se compensera économiquement selon les recommandations de la Socièté Espagnole de Fertilité et la Loi de Reproduction Assistée

29


EVENEMENTS

_

Minifestival de Musica Independant

Barcelona VisualSound Du 17 au 27/02

Une plate-forme de promotion pour les jeunes artistes dans le domaine de l’audiovisuel. On retrouve plus de dix catégories en compétition telles que la fiction, le design web, le vidéo-clip, la vidéo création... etc. Toutes les activités sont gratuites.

Le 27 et 28 février – Apolo 2 / Convent de St Agusti Voici la 14e édition de ce festival qui se déroulera sur deux jours et dans deux lieux différents (Apolo 2 et Convent St Agusti). Au programme, les groupes Cranes (originaire de Portsmouth), Hugo Race (Melbourne), Santa N (Barcelona), Chris Cacavas Oechestra (Karlsruhe), Electrotoylets (Girona)… etc. A soutenir absolument !

www.bcnvisualsound.org/

www.minifestival.net/

BarnaSants 2009 Du 15/02 au 22/03

Ce festival est entièrement dédié à la chanson d’auteur, il est unique en son genre en Espagne. Une soixantaine de concerts sont prévus durant cette 14e édition avec, entre autres, Javier Krahe, Marc Parrot, Amancio Prada, Gerard Quintana, Luis Eduardo Aute, Moncho, Roger Mas, Albert Pla, Paco Ibanez. www.barnasants.com

Le Chat

30

Par Philippe Geluck / www.geluck.com



PILOTE URBAIN n°41