Issuu on Google+

Avignon 2014


Lettre d’une inconnue

Théâtre Le Chien qui fume

du 5 au 27 juillet 2014

11h00

de Stefan Zweig adaptation théâtrale Michael Stampe mise en scène Christophe Lidon avec Sarah Biasini et Frédéric Andrau production Acte 2, RSC, Les Graveurs d’Estampes

Comment aimer jusqu'à la folie un fantasme ? Stefan Zweig nous livre le portait d'une femme plongée dans un amour obsessionnel pour un romancier de renom, qui fait de l'attente le sens ultime de sa vie. Ses paroles fébriles dévoilent les ravages de la passion qu'elle a portée pendant toute sa vie au destinataire de cette lettre ... Une sublime descente aux enfers. Toute la profondeur et la sensibilité de Zweig, une sublime descente aux enfers

durée : 1h10

La mise en scène de Christophe Lidon est travaillée. Sarah Biasini, qui interprète la femme, est grave, fragile, mais montre aussi une grande puissance. Frédéric Andrau campe avec précision un homme léger et volage. Un spectacle attachant qui fait jaillir une belle émotion. Télérama

Dirigée par Christophe Lidon, et au côté d'un partenaire très fin, Frédéric Andrau, Sarah Biasini bouleverse dans Lettre d'une inconnue. Tout est de haute qualité, de haute précision. Un très beau moment de grand théâtre. Le Figaro

Frédéric Andrau ne cesse de nous séduire par la qualité de son jeu, tout en finesse, en douceur, il donne à son personnage une personnalité riche. Lumineuse, irradiante de vie, Sarah Biasini interprète avec énormément de sensibilité la délicate partition de l’auteur Pariscope autrichien. Une grande comédienne.

La bande-annonce sur votre smartphone


Ma Marseillaise

Théâtre Les 3 Soleils

du 5 au 27 juillet 2014

10h50

de et par Darina Al Joundi mise en scène et scénographie Alain Timár production Acte 2, Noun Productions

Jour du dernier rendez-vous de Noun avant la naturalisation : elle s’y rend à pied, traversant Paris et chantant la Marseillaise. Elle se souvient : de sa vie et de son pays d’origine le Liban, des épreuves traversées, et des voyages qui ont précédé son arrivée en France. Défilent dans sa tête toutes les femmes qui l’ont aidée, leur histoire, et ce courage qui lui a donné la force de continuer à se battre. Pourtant, finalement établie en France, Noun n’a d’autre choix que de se battre encore : pour obtenir "les papiers", elle est prête à tout, à renier ses origines s’il le faut. Mais ce qu'elle ne peut absolument pas faire, c'est ''fermer sa gueule'' ! Après Le Jour où Nina Simone a cessé de chanter, Darina Al Joundi poursuit son épopée en France.

Un spectacle sans tabou, féroce et déchirant.

Le Monde

Un spectacle mis en scène avec sobriété et efficacité par Alain Timár.

Marianne

durée : 1h30

C'est déchirant et hilarant. C'est la France d'aujourd'hui ! Elle est poétique, mais aussi Le Figaro politique. Écoutez-la ! Le public se lève pour cette fine et intrépide artiste.

Le texte, largement autobiographique est engagé, féministe et drôle. Il aborde des problèmes brûlants, comme celui du voile ou du combat des femmes arabes, avec pour seul Télérama drapeau la soif de liberté et de dignité. C’est poignant, émouvant, poétique aussi. L’intensité est au rendez-vous. Précipitez-vous pour applaudir ce spectacle aussi salutaire que nécessaire. Pariscope

Un spectacle attachant et sensible à plusieurs titres, qui vaut bien de nombreux discours politiques en évitant la langue de bois. Webthea

La bande-annonce sur votre smartphone


Promenade de santé

Théâtre du Chêne noir

du 5 au 27 juillet 2014

17h00

de Nicolas Bedos mise en scène Hélène Theunissen avec Tania Garbarski et Charlie Dupont production Duponts et Duponts

Un arbre, un banc. Elle écoute de la musique. Il n’aime pas sa musique, alors il lui casse sa radio. La rencontre banale d’un homme et d’une femme…dans un hôpital psychiatrique ! Elle lui dit qu’elle est danseuse. Il lui répond qu’il la désire. A force de se provoquer, ils se plaisent. Il est bipolaire, obsessionnel, pervers narcissique et alcoolique à tendance suicidaire. Elle est nymphomane, paranoïaque, maniaco-dépressive à tendance schizophrénique. Ils ont tout pour être heureux. Cette comédie romantique oscillant entre cynisme et comédie est incarnée par Tania Garbarski et Charlie Dupont… qui forment un vrai couple à la ville. Nicolas Bedos, excelle dans ce registre d’une légèreté apparente qui, de situations graves en répliques exquises et drôles, nous tend le miroir à peine déformant de nos histoires d’amour. Une histoire d’amour fou

Une histoire d’amour douce amère écrite par Nicolas Bedos, où les mots giflent et caressent.

durée : 1h15

L'Essentielle

Le jeu époustouflant des acteurs, magistralement endossé par Charlie Dupont et sa femme Tania Garbarski, nous emporte dans cet univers « bedossien » où la justesse et le cynisme de chaque réplique frappent l’esprit et réveillent les consciences. Marianne « Aimer à en perdre la raison » Une ode à tous nos cœurs fêlés dans tous les sens du terme. Le Soir

Un texte percutant, drôle et parfois cru mais surtout une délicate réflexion sur l’amour fou. La dernière heure

La bande-annonce sur votre smartphone


Les Enfants du paradis

Théâtre des Carmes

du 5 au 27 juillet 2014

20h00

d’après le scénario de Jacques Prévert adaptation Philippe Honoré mise en scène Philippe Person avec Yannis Bougeard, Florence Le Corre-Person, Philippe Person, Sylvie Van Cleven production La Cie Philippe Person, Sole Levante Production, Acte 2

Personnages emblématiques, dialogues à la fois savoureux et incisifs, tout invite à attiser le désir de voir ce texte porté au théâtre. Y trouvant son existence propre et s’attachant à sublimer cette langue d’une pureté bouleversante. C’est ce que j’ai tenté de faire à travers cette adaptation du scénario originel de Jacques Prévert. Philippe Honoré Aucune allusion au film. C’est une pièce dans laquelle il y a de la gaieté de l’insouciance, de l’envie de liberté, de l’anti-conformisme... de tout ce qui nous rend joyeux. Il y a surtout à chaque coin de phrase le génie de ce grand auteur qu’est Prévert. Philippe Person C’est cela et rien d’autre que je veux faire résonner.

durée : 1h10

Le spectacle de Person et de son équipe est un peu comme une photographie retouchée par Warhol : il ne remplace pas l’original mais lui donne une autre vérité, celle du moment où se rencontrent la beauté d’hier et la beauté d’aujourd’hui. Gilles Costaz En nous faisant entendre autrement les sublimes répliques de Prévert, Philippe Person réussit son pari. Le Nouvel Observateur

La pièce est intense. Elle joue sur l’ambiguïté des sentiments, la fragilité des artistes, le désir irrépressible de liberté. Marianne

L'entreprise de Philippe Honoré, qui signe l'adaptation du scénario de Prévert, et du metteur en scène Philippe Person, est convaincante et habile. Figaroscope Nous avons avec ce spectacle, le bonheur d’être éclaboussés par ces Enfants du paradis. Le Monde

La bande-annonce sur votre smartphone


Ô vous frères humains

Théâtre des Halles

du 5 au 27 juillet 2014 relâche le 16

16h00

d’Albert Cohen mise en scène et scénographie Alain Timár adaptation Danielle Paume avec Paul Camus, Gilbert Laumord, Issam Rachyq-Ahrad production Théâtre des Halles

Ô vous frères humains fut publié en 1972 alors qu’Albert Cohen atteint l’âge de 77 ans. Il y confie un souvenir qui le hanta toute sa vie : un enfant de dix ans découvre, un jour du mois d’août, la haine et le rejet dans les paroles et le regard d’un camelot, occupé à vendre dans une rue de Marseille, des bâtons de détacheur : cet enfant juif, c’était lui...

Comme chaque fois avec Alain Timár la pièce est une splendide mise en espace, très plastique et le texte est mis en lumière avec beaucoup d’intelligence, merci Danielle La revue du spectacle Paume. Sur scène Paul Camus, Gilbert Laumord et Issam Rachyq-Ahrad, trois acteurs, trois pays, trois « étrangers d’ici » qui veulent apporter leur folle présence, leurs voix intense une dimension universelle à ce souvenir. La Provence La mise en scène est dynamique et l’on reconnaît de suite la précision qui fait la qualité du travail d’Alain Timár. On ne pourra que saluer le choix de la distribution qui permet d’universaliser le sujet. Du grand théâtre politique, si tant est que ce ne soit pas une Vaucluse Matin redondance... Un message universel, nécessaire par son actualité, autour de la tolérance et de la vie, plutôt que la haine destructrice et « l’illusoire amour du prochain ». Zibeline Alain Timár poursuit son œuvre exigeante et sensible et fait entendre par un trio cosmopolite le superbe texte d’Albert Cohen. Un récit écrit-parlé universel. La Terrasse

durée : 1h30

La bande-annonce sur votre smartphone


D’Artagnan hors-la-loi

Espace Alya

du 5 au 27 juillet 2014

16h40

de Grégory Bron avec Serge Balu, Grégory Bron, Benjamin Dubayle, Vincent Dubos, Jean-Baptiste Guintrand, Emmanuel Monier, Virginie Rodriguez combats Julien Hannebique production AFAG Théâtre

C’est un bien petit maître celui qui n’assujettit que le réel. La vraie tentation c’est vouloir beaucoup plus : l’estime de soi, le geste gratuit, la quête de l’impossible, défier les lois, tuer le législateur, bref être sublime. Alors voilà, D’Artagnan débarque de sa province, provoque trois mousquetaires, tombe amoureux, affronte une floppée de gardes dans des combats hallucinants, traverse deux fois la manche et se heurte de front au Cardinal. C’est une épopée haletante ! - n’en doutez pas - une narration décomplexée puisqu’on vous le dit - mais aussi un gant jeté à l’esprit de sérieux, au matérialisme bourgeois, à toute médiocrité, le tout en alexandrins sonnants et trébuchants gardez la monnaie !

Impétueux interprètes, ils ont un jeu efficace et séduisant.

durée : 1h30

Télérama

S’indigner c’est bien, mais désobéir c’est mieux ! Le rire est décidément l’arme du peuple et devrait être la terreur des tyrans ! France Culture

Cette jeune troupe, à l'audace et l'irrespect profondément jubilatoires, incarne sans coup férir une foule de personnages à eux sept. Reg’Arts Des grands artistes et des maîtres de l’épée : tout en se battant sur scène, ils parlent en alexandrins, avec beaucoup de charme et d’humour ! Le Républicain Lorrain

A couper le souffle, à pleurer de rire. Du grand spectacle ! À voir absolument. La Nouvelle République

La bande-annonce sur votre smartphone


Le Temps suspendu de Thuram

Théâtre des Halles

du 5 au 27 juillet 2014 relâche le 16

11h00

d’après Véronique Kanor mise en scène et scénographie Alain Timár avec Dominik Bernard, Ricky Tribord production L’Artchipel Scène Nationale de Guadeloupe en co-réalisation avec le Théâtre des Halles

Flash info : On nous signale la disparition inquiétante de Lilian Thuram ! Celui que l’on présente désormais comme « le Grand-grec » sociologue du monde noir était de passage en Guadeloupe pour inaugurer une école... C’est l’histoire d’Eugène un « quinqua télévore » qui réalise un jour qu’il est passé à côté de ses rêves. Sa petite vie bien rangée, sa voiture, sa femme, ses enfants et tous ces paons qui tapissent les murs de sa chambre, il les doit à un simple geste. Un geste qui aurait pourtant dû être sans conséquence...

C’est l’histoire d’un homme ordinaire qui décide de faire le ménage dans sa vie et de s’extraire de la boîte dans laquelle il s’est enfermé.

durée : 1h20

Un match dont la finalité est la quête de vérité et où dans un premier temps Eugène tient le beau rôle. Un cheminement vers la vérité servi avec humour, ironie, et autodérision, TV Magazine parfois. Une approche originale. C’est une fable moderne, une réflexion sur notre relation à la célébrité. La pièce tient en haleine, avec du rythme, du suspense, des rebondissements. Le spectateur sera bluffé par cette création menée par Dominik Bernard et Ricky Tribord. Une pièce des plus originales, France-Antilles de Véronique Kanor, mise en scène par Alain Timár. La pièce est conduite comme un thriller. Création contemporaine et universelle, elle emprunte subtilement les codes de l’univers télévisuel d’aujourd’hui. A voir absolument ! Siwotaj

La bande-annonce sur votre smartphone


Théâtre du Cabestan

Le Jour où je suis devenue chanteuse black

du 5 au 27 juillet 2014

22h40

de Caroline Devismes et Thomas Le Douarec mise en scène Thomas Le Douarec avec Caroline Devismes et Jean-Baptiste Artigas production Cie Thomas Le Douarec

« Comment peut-on devenir une reine de la Soul quand on est blonde aux yeux bleus et native du Pas-de-Calais ? » Caroline découvre à 8 ans un terrible secret familial : ses origines afro-américaines ! Pour faire plaisir à son nouveau grand-père black made in Texas, elle décide alors de devenir la nouvelle Diana Ross ! Petit problème : le seul à croire en elle, Mister Soul « made in Alsace » est aussi black qu’elle et se prend pour Stevie Wonder... Entre théâtre burlesque, drame autobiographique, comédie musicale et duo d’humour, ce spectacle est un véritable O.T.N.I : Objet Théâtral Non Identifié, comme Thomas Le Douarec les affectionne tout particulièrement ! Si vous aimez les grandes voix black, les divas, la musique « Motown », la soul, la pop, la danse, les paillettes, les perruques, les plumes, les Indiens, le music-hall, le Gospel, les histoires de famille, les histoires d’amour, les crises existentielles, capillaires et épidermiques… vous allez adorer ce show en noir et blanc !!

durée : 1h20

Un régal ! À ne pas manquer ! TSF Jazz

Un très bon spectacle ironique et malicieux. Le Figaro

Ce spectacle a tout pour vous mettre une pêche d'enfer ! Le Pariscope

Caroline Devismes fait le show avec un talent éblouissant ! Le Vaucluse Matin

Cette comédie musicale, au départ autobiographique, prend un surprenant virage burlesque et fantastique. Le Canard Enchaîné

La bande-annonce sur votre smartphone


tournées 2014-2015 Ah ! Le grand homme

une pièce de Pierre et Simon Pradinas mise en scène Panchika Velez avec Christophe Alévêque, Yvan Le Bolloc’h, Jean-Jacques Vanier, Jean-Pierre Malignon, Paul Minthe, Serena Reinaldi (distribution en cours)

coproduction Acte 2, Scène Nationale de Bayonne, Théâtre Olympia Scène conventionnée d’Arcachon

La Vénus au phacochère

une pièce de Christian Siméon mise en scène et scénographie Christophe Lidon avec Alexandra Lamy coproduction Acte 2 SIC en accord avec le Théâtre de l’Atelier

La Tempête

une pièce de William Shakespeare traduction et adaptation Michael Sadler adaptation et mise en scène Christophe Lidon avec Claude Rich, Dominique Pinon, Sarah Biasini, Denis Berner, Maxime d’Aboville, Joël Demarty, Jacques Fontanel, Adrien Melin, Jean-Marie Lardy, Jean-Loup Horwitz (distribution sous réserve)

création du CADO d’Orléans

Mécanique instable

texte et mise en scène Yann Reuzeau avec Salima Boutebal, Emmanuel de Sablet, Morgan Perez, Sacha Petronijevic, Leila Séri, Sophie Vonlanthen (distribution sous réserve)

en accord avec La Manufacture des Abbesses


Les Enfants du paradis

d’après le scénario de Jacques Prévert adaptation Philippe Honoré mise en scène Philippe Person avec Yannis Bougeard, Florence Le Corre-Person, Philippe Person en alternance avec Pascal Thoreau, Sylvie Van Cleven en accord avec la Cie Philippe Person, Sole Levante

D’Artagnan hors-la-loi

une pièce de Grégory Bron avec Serge Balu, Grégory Bron, Benjamin Dubayle, Vincent Dubos, Jean-Baptiste Guintrand, Emmanuel Monier, Virginie Rodriguez en accord avec AFAG Théâtre

La Botte secrète de Dom Juan

une pièce de Grégory Bron avec Grégory Bron, Benjamin Dubayle, Vincent Dubos, Jean-Baptiste Guintrand, Elodie Milo ou Charlotte Rondelez Serge Balu ou Emmanuel Monier Virginie Rodriguez en accord avec AFAG Théâtre

Un Amour de train

une pièce écrite et mise en scène par David Friszman avec Maïa Guéritte ou Lydia Cherton, Salvatore Ingoglia, David Friszman en accord avec La Clé des planches


Ma Marseillaise 10h50 - Théâtre des 3 Soleils 4 rue Buffon - Avignon

D’Artagnan hors-la-loi 16h40 - Espace Alya 31 bis rue Guillaume Puy - Avignon

Lettre d’une inconnue 11h00 - Théâtre Le Chien qui fume 75 rue des Teinturiers - Avignon

Promenade de santé 17h00 - Théâtre du Chêne noir 8 bis rue Sainte Catherine - Avignon

Le Temps suspendu de Thuram 11h00 - Théâtre des Halles Rue du Roi René - Avignon

Les Enfants du paradis 20h00 - Théâtre des Carmes 6 place des Carmes - Avignon

Ô vous frères humains 16h00 - Théâtre des Halles Rue du Roi René - Avignon

Le Jour où je suis devenue chanteuse black 22h40 - Théâtre Le Cabestan 11 rue du Collège de la Croix - Avignon


3

4

2

6

7 5

1 1 2 3 4 5 6 7

Théâtre Le Chien qui fume Théâtre Les 3 Soleils

Théâtre du Chêne noir Théâtre des Carmes Théâtres des Halles Espace Alya

Théâtre Le Cabestan


François Volard

Accueil des professionnels en Avignon :

Anne Berlan - Pauline Pierron

0 183 818 142 - resa@acte2.fr

Photos : Lettre d’une inconnue : Pacôme Poirier / WikiSpectacle - Ma Marseillaise : Sylvie Biscioni Promenade de santé : Marianne Grimont - Les Enfants du paradis : Christophe Gsell - Ô vous frères humains : Manuel Pascual - D’Artagnan hors-la-loi : AFAG Théâtre - Le Temps suspendu de Thuram : Soylé - Le Jour où je suis devenue chanteuse black : Fabienne Rappeneau, Jean-Chistophe Soum Fontez.

Conception graphique : Mia Koumpan

Notre site sur votre smartphone

Acte 2 62 rue Blanche - 75009 Paris tel 0 142 255 111 - fax 0 142 255 122 acte2@acte2.fr - www.acte2.fr


Acte 2 avignon 2014