Page 85

Cobra Backdraft

Morgan 3 Wheeler

oes ! décrire toutes nos émotions mais une expression anglo-saxonne collant particulièrement bien à cette extraordinaire auto les résume bien: « Porn on four wheels ! »  Morgan 3 Wheeler Après la Cobra, nous passons à quelque chose d’encore plus particulier, un tricycle ! Non, nous ne sommes pas sur les digues de la côte belge à bord d’un cuistax… La 3 Wheeler de notre essai est la réinterprétation moderne de la toute première Morgan, celle qui est née 1910. C’est dire si nous allons voyager dans le temps ! Quiconque croise ce véhicule ne peut s’empêcher de détourner le regard pour tenter de décrypter l’engin qui se découvre à ses yeux. Un cigare au ras du sol, un look ancien et moderne à la fois, un moteur qui s¹expose entièrement à la route bien devant son capot, qui possède trois roues dont une seule à l¹arrière et ne dispose ni de pare-brise, ni de toit. Vous avez dit bizarre ? La 3 Wheeler c’est un peu « Back to the future » à l’envers ! Sa réinterprétation moderne date de 2011 et, si elle possède la même architecture que l’ancien modèle, elle utilise désormais des technologies actuelles qui la rendent plus « vivable ». Son moteur, monté en porte-à-faux avant, est un 2 cylindres en V de 2.0l qui

développe 115 ch et est accouplé à l’excellente boîte de vitesse 5 rapports de la petite Mazda MX-5. Mais conduire une 3 Wheeler ça se mérite car, si vous avez réussi à pénétrer dans son cockpit exigu, il n’est pas certain que vous en ressortirez seul ! L’exercice est similaire à celui d’un pilote qui s’installe dans une monoplace puisqu’il doit au préalable retirer le volant (!) et prendre appui à la fois sur l’arceau et l’avant du cockpit pour enjamber l’habitacle. Bref, il vaut mieux être svelte et souple ! Une fois installé, on règle la profondeur des pédales (l’unique siège double est fixe), on boucle la ceinture et c’est parti ! Autant le look de ce drôle d’insecte étonne, autant sa conduite est facile et naturelle. Bien sûr, la position de conduite ultra-basse, les vibrations et la sonorité de son V-twin, sans oublier l’exposition aux éléments nous rappelle en permanence que nous sommes à bord d’un engin très spécial ; mais on se fait assez vite à sa conduite qui procure des sensations exquises dès les plus basses vitesses. D'ailleurs, ce véhicule est tellement apprécié des membres du club « The Car’tell » qu’il est, à ce jour, celui qui a le plus de succès. Une TVR Griffith, une Porsche 356 Speedster, une Lotus Evora, une Triumph TR6 ou encore une Alfa 4C... autant de voitures qu¹on n¹aurait jamais osé PREMIUM 85

acheter mais qu¹on meurt d¹envie de conduire de temps à autre ! Ceci suffit à résumer le bien fondé de ce concept original !

LE CONCEPT The Car’tell, un club privé pour amateurs de belles cylindrées, bouscule les croyances. Non, il ne faut pas être très aisé pour profiter d’une écurie de voitures d’exception! The Car’tell vous prouve le contraire grâce à son concept novateur unique. Devenir membre de ce club privé vous donne accès à un choix de magnifiques bolides récents et anciens qui ont marqué l’histoire de l’automobile. Et cela sans les contraintes et les inconvénients qui incombent aux propriétaires de ce type de véhicules. The Car’tell s’occupe de tout: des assurances, aux réparations et à l’entretien. Vous n’avez qu’à faire le plein de carburant et de sensations. The Car’tell organise également des événements qui donnent l’opportunité à ses membres de se rencontrer et d’échanger autour de leur passion commune. Aussi les membres viennent se détendre entre amis ou avec des relations professionnelles dans le bar-lounge du Clubhouse. Laissez parler l’enfant qui est en vous et rejoignez-les! www.thecartell.lu

Premium 20 luxembourg web  

PREMIUM Luxembourg - Le magazine des gentlemen extraordinaires Interview Nicolas Ivanoff - le corsaire du ciel Spécial mode - Le style à la...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you