Page 1


50 ARTISTES / 50 ESTAMPES ET PLUS...

DANS LES TRACES DE DUMOUCHEL

2016


Numérisation des œuvres Anil Ragubance / Ramy Gorgis Conception graphique et photographie Mustafa Hacalaki / mustafahacalaki.com Traduction Sheila Fischman Dépôt légal : janvier 2016 Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2016 Bibliothèque et Archives Canada, 2016

ISBN 978-2-9812656-2-3

Imprimé au Canada Tous droits réservés © 2016

2

Page couverture et icône

Cover and icon

Photographie par Hacalaki de la plus grande presse du dernier atelier de Dumouchel. C’est une Parks Press manuelle en fonte, avec double engrenage, fabriquée au XIXe siècle par Robert Mayer & Co., de New York. Aujourd’hui, elle est l’une des quinze presses de l’Atelier Circulaire, tout comme plusieurs pierres ayant appartenues à l’artiste.

Photograph by Hacalaki of the biggest press in Dumouchel’s last atelier. It is a manual Parks Press in cast iron, with a double gear train, manufactured in the 19th century by Robert Mayer & Co. in NewYork. Today, it is one of the fifteen presses in Atelier Circulaire; as well as a number of stones that had belonged to the artist.


DANS LES TRACES DE DUMOUCHEL Aujourd’hui au Québec, tous les graveurs, qu’ils s’en doutent ou non, doivent quelque chose à Albert Dumouchel (1916-1971). À la fois par son œuvre créatrice et par son action pédagogique, cet homme a donné à l’art de l’estampe un rayonnement qu’il n’avait jamais connu dans notre pays et qui perdure jusqu’à ce jour. Certes, l’estampe existait au Québec avant Dumouchel, et il est pertinent de rappeler que la première exposition exclusivement consacrée à la gravure sur bois et sur linoléum fut présentée en 1924 à l’Art Association of Montreal (Musée des beaux-arts de Montréal) et à la Bibliothèque SaintSulpice. Elle fut organisée par Ivan Jobin et Maurice Le Bel, auxquels s’est adjoint Edwin Holgate. Bien que couronné de succès, l’évènement reste isolé. En fait, cet isolement caractérise les graveurs, hommes et femmes, qui œuvraient un peu partout au Québec jusqu’aux abords des années quarante. Avec l’entrée d’Albert Dumouchel à l’École des arts graphiques de Montréal en 1942, tout change dans le monde de l’estampe. Pédagogue de la liberté dirigée et de l’approfondissement de soi comme source privilégiée de création, cet autodidacte qu’on prenait pour un «fou dangereux», se donne les coudées franches pour susciter l’artiste dans l’artisan, le maître dans l’apprenti. La richesse de son œuvre – à la fois gravée et peinte – et la fécondité de son enseignement plongent leurs racines dans un amour dévorant de son métier, allié à un esprit de recherche toujours renouvelé. Avec sa passion de transmettre à autrui ce qu’il a si durement appris, il épargne les affres d’une recherche sans direction à de nombreux graveurs. Ainsi, par le rayonnement de sa personnalité, Dumouchel fait naître une école attachée à son nom qui connaîtra son plein essor à partir de 1956

alors qu’il devient professeur à l’École des beauxarts de Montréal. Les manifestations de cette école apportent au public et à la critique la révélation des arts imprimés. À la suite de Clarence Gagnon, Albert Dumouchel fut celui de nos graveurs qui atteignit une reconnaissance internationale et qui entraîna dans son sillage plusieurs de ses élèves. Roland Giguère (1929-2003), Léon Bellefleur (1910-2007), Richard Lacroix (1939-), Janine Leroux-Guillaume (1922-), Pierre Ayot (1943-1995) et Monique Charbonneau (1928-2014), sont quelques-uns des artistes qu’il a contribué à former et qui, à leur tour, en ont formé d’autres. Un groupe de quatre artistes de l’Atelier Circulaire rend hommage à Albert Dumouchel en organisant l’exposition 50 artistes, 50 estampes, et plus… Elle commémore du même coup le centenaire de la naissance de ce personnage considérable dans l’histoire de l’estampe au Québec – qui attend toujours le catalogue raisonné de son œuvre gravée. Environ 50 artistes membres de l’Atelier Circulaire ont accepté leur invitation auxquels s’ajoutent des invités de divers ateliers du Québec. L’isolement en gravure est maintenant chose du passé, c’est un art reconnu. Lieu d’apprentissage et de recherche, de création et de diffusion, l’Atelier Circulaire s’inscrit dans les traces de Dumouchel par l’esprit de rigueur qu’il maintient dans l’enseignement des techniques de l’estampe ainsi que par l’accueil qu’il fait aux nouveaux modes de production, le tout en lien avec un souci de formation artistique hautement spécialisée. À cet effet, signalons l’apport soutenu du maître imprimeur François-Xavier Marange (1948-2012) auprès de nombreux artistes de l’atelier.

3


L’exposition 50 artistes, 50 estampes, et plus… rassemble des œuvres toutes du format grand jésus, et dont la plupart ont été produites spécialement pour l’événement. Parmi les exposants, nous en trouvons plusieurs dont la réputation n’est plus à faire, mentionnons Louis-Pierre Bougie – un des fondateurs de l’Atelier Circulaire – François Vincent, Francine Simonin, René Derouin et Marc Séguin, pour ne nommer que ceux-là. Ils sont côtoyés avec une parfaite aisance par de plus récentes figures dans le monde de la gravure. Ce qui rassemble tous ces artistes, c’est la force intrinsèque de chacune de leurs œuvres. La richesse d’imagination ici déployée ainsi que le savoir-faire technique mis au service de la créativité, sous sa forme classique autant qu’avantgardiste, surprendra le visiteur et le lecteur. On sera à même de constater quel sommet atteint la production de l’estampe contemporaine à Montréal, en partie sous l’influence de l’Atelier Circulaire. Voici une occasion privilégiée de parfaire ses connaissances en ce qui touche les arts imprimés. L’Atelier Circulaire, qui fêtera ses trente-cinq ans d’existence en 2017, fait figure d’institution. Sa renommée est maintenant internationale, car l’on vient des quatre coins du monde pour y suivre des stages et exposer dans sa galerie. Animé d’un souffle nourri sans cesse par ses professeurs et artistes, ce lieu est l’un des centres les plus actifs et les plus féconds de la vie artistique québécoise. C’est un flambeau venu de loin que tiennent bien haut ses membres, et auquel nous vous invitons à éclairer votre amour de l’art.

Richard Foisy

historien de l’art et de la littérature directeur du Centre de recherche sur l’atelier de L’Arche et son époque

4


IN THE TRACES OF DUMOUCHEL In Quebec today, printmakers knowingly or not, owe a debt to Albert Dumouchel (1916-1971). Through his art and his teaching, he gave printmaking a reputation here never known before, and that still endures today. Printmaking did exist in Quebec before Dumouchel, however, and we do well to remind ourselves that the first exhibition devoted exclusively to woodcuts and linocuts was held in 1924 at the Art Association of Montreal (Musée des beaux-arts de Montréal) and at the Bibliothèque Saint-Sulpice. It was organized by Ivan Jobin and Maurice Le Bel, joined later by Edwin Holgate. Though crowned with success, the event was an isolated one. Such isolation, in fact, was true for printmakers, women and men alike, who worked in much of Quebec until the 1940s. When Albert Dumouchel joined the École des arts graphiques in Montreal in 1942, everything was changing in the world of printmaking. He was an educator who encouraged focussed freedom and thoughtful self-knowledge as privileged sources of creativity. This self-taught artist, whom some saw as a “dangerous lunatic”, allowed himself total freedom to give birth to the artist in the craftsman and to the master in the apprentice. The wealth of his body of work, as printmaker and painter alike, and the richness of his teaching, are deeply rooted in an allconsuming love of his craft, along with a constantly renewed aptitude for research. With his passion for transmitting to others what he had learned with such difficulty, he saved a good many printmakers from the trials and tribulations of learning a craft. Through his own charisma, Dumouchel was responsible for a school attached to his name that would experience its full blossoming in 1956 when he became a teacher at Montreal’s École des beaux-arts. The achievements of that school brought forward the revelation of the printed arts. After Clarence Gagnon,

Albert Dumouchel was the printmaker to achieve international renown, bringing with him several of his pupils. Roland Giguère (1929-2003), Léon Bellefleur (1910-2007), Richard Lacroix (1939-), Janine LerouxGuillaume (1922-), Pierre Ayot (1943-1995) and Monique Charbonneau (1928-2014), are some of the artists he helped to train, who in turn trained others. A group of four artists from Atelier Circulaire wants to pay tribute to Albert Dumouchel in organizing the exhibition 50 artistes, 50 estampes, et plus … It commemorates the hundredth birthday of this significant artist – for whom a catalogue raisonné of his printed work is still awaited. Around fifty artists accepted their invitation, also members of Atelier Circulaire, along with guests from various printmaking ateliers in Quebec. Being isolated as a printmaker, has now been left behind. Printmaking is now well regarded. A place for study, research, creation and dissemination, Atelier Circulaire follows the footprints of Dumouchel through its rigorous way of teaching printmaking techniques also as its openness to new modes of production - all concerned with highly specialized artistic training. In this regard, we want to emphasize the significant support given by master printer François-Xavier Marange (1948-2012) to a number of the atelier’s artists. The exhibition 50 artistes, 50 estampes, et plus… consists of large-scale works, mostly produced especially for this event. Amongst the participants, some artists such as Louis-Pierre Bougie (one of the founders of Atelier Circulaire), François Vincent, Francine Simonin, René Derouin and Marc Séguin, have an established reputation. Some rub shoulders easily with more recent figures in the world of

5


printmaking. What brings these artists together is the innate power of each of their works. The wealth of imagination displayed here, as well as the expertise deployed in the service of creativity both classic and avant-garde will surprise the visitor and the reader. This exhibition illustrates the high level of contemporary printmaking in Montreal, in part due to the influence of Atelier Circulaire. Here is an opportunity to improve one’s knowledge of the fine art of printmaking. Atelier Circulaire, which will celebrate its 35th anniversary in 2017, is now an institution. Its fame is international, with artists coming from the four corners of the world to serve apprenticeships and to exhibit in its gallery. It is driven by a constant inspiration from all its teachers and artists making it one of the liveliest and most fruitful centres of artistic life in Quebec. It is a torch arriving from afar, held high by its members and aspiring to enlighten your love of art.

Richard Foisy

Artistic and Literary Historian Director of the Centre de recherche sur l’atelier de L’Arche et son époque Translation by Sheila Fischman

6


CATALOGUE

7


8


Hannah Alpha, Sea and Sky, 2014 Peinture, photo, litho, art numĂŠrique 9


Naomi Bellos, Baba Montagnes 3, 2014 Lithographie sans eau et chine-collĂŠ 10


Lorraine BĂŠnic, 137, 138 (dyptique), 1992 Eau-forte et gaufrage 11


Alejandra Bertorini, A quoi rĂŞve-t-elle?, 2015 Lithographie sur pierre, collagraphie, chine-collĂŠ 12


Marie-France Bertrand, Alegria, 2013 Lithographie sur pierre, 3 passages 13


Rosamunde Bordo, Icarus, 2014-2015 Eau-forte, vernis mou, pointe sèche 14


CAssandre Boucher, Septembre 58, 2015 SĂŠrigraphie 15


Louis-Pierre Bougie, Ciel perforĂŠ, 2010 Eau-forte, burin 16


Solange J. Brodeur, L’être de rêve, 2015 Collagraphie, double passage 17


Carlos Calado, Novembre 13…, 2015 Techniques mixtes des arts d’impression 18


Hélène Camirand, Deux frères I, 2015 Mixte, collagraphie et sérigraphie 19


Wah Wing Chan, Texture I, 2015 Embossage 20


JosĂŠe Charbonneau, Exil, 2015 Photogravure 21


Sylviane Chaurand, Rupestre, 2015 Taille douce sur ardoise, chine-collĂŠ 22


Mathieu Matthew Conway, Conformations I (H. Erectus) , 2015 Eau-forte 23


RenĂŠ Derouin, San Patricio I, 2015 Linogravure 24


Isabelle Desjardins, Sans titre, 2015 Pointe sèche sur cuivres découpés, embossage, monotype 25


RenĂŠ Donais, Les intestins en fleur, 2012 Eau-forte, vernis mou, aquatinte et burin 26


Catherine Farish, After Salisbury Plain # I, 1995 Collagraphie, roulage, vernis mou 27


Denise Faucher, Course vers ailleurs! 2015 Collagraphie, double passage 28


Charlotte Fauteux, L’oeillade de Lul, 1997 Eau-forte et chine-collÊ 29


Alexandre Fortin, L’escalier, 2015 Eau-forte, aquatinte 30


Jérôme Fortin, Variante No 2, 2015 Sérigraphie 31


Renée Gélinas, En pagaille multiplié, 2013 Lithographie sur pierre, manière noire, chine-collé 32


Roberto Godoy, Dedalus et Icarus: sur la libertĂŠ et la mort, 2011 Photogravure, collagraphie 33


Mustafa Hacalaki, Le Microcosme, 2015 Impression giclĂŠe 34


Talleen Hacikyan, Silent Music, 2015 Collagraphie 35


Eman Haram, Mélancolie de l’Olivier, 2015 Photo numérique composite avec cire d’abeille 36


Marcel Huguet, La longue marche, 2015 Monotype avec jeu de caches 37


Lucie Jolicoeur-Côté, Jouer avec l’espace, 2015 Eau-forte, pointe sèche 38


Julianna Joos, J’ai une forêt, 2015 Eau-forte, sucre et aquatinte 39


Ingeborg Jürgensen-Hiscox, Mythologies brodées, 2015 Gravure sur bois et peinture à l’huile 40


Diane Jutras, Filet, 2015 Eau-forte, chine collĂŠ, impression numĂŠrique, fil 41


Judith Klugerman, Danube IV, 2013 Eau-forte, manière noire et collagraphie 42


Michel Lancelot, Paris 1.2.3.4.5. 2015 Impression numÊrique, gaufrage, relief, caractères de bois 43


Guy Langevin, Perséphone aux enfers, 2014 Manière noire 44


Jo Ann Lanneville, Crash, 2015 Eau-forte, pointe sèche, chine-collÊ 45


Francoise Legris, Jewel, 2015 Lithographie sur pierre 46


Claire Lemay, La rencontre 4, 2015 Collagraphie et dĂŠcoupes 47


NoĂŠmie Lesquins, Entre Ciel et Terre/Animal, 2015 Linogravure, chine-collĂŠ 48


Ginette Maheu, Les absents III, 2015 Lithographie, lavis sur chine-collĂŠ 49


Jean Mailloux, À l’impossible nul n’est tenu IX, 2014 Lithographie rehaussée l’encre, aquarelle 50


Paule Mainguy, Bruant jaune, 2015 Aquatinte, eau-forte et roulage 51


Philippe Mainguy, Sans titre, 2014-2015 Eau-forte 52


Denis Malo, Figures h창tives, 2015 Lithographie sur pierre 53


Ann McCall, Conte d’hiver, 2015 Collagraphie, chine-collé 54


Konstantinos Meramveliotakis, Instrument III, 2015 Lithographie, gravure sur bois, chine-collĂŠ 55


Nicole Milette, Que des sabliers..., 2015 Litho sur pierre, impression giclĂŠe, chine-collĂŠ 56


Yveline Montiglio, Avalanches de points de vue, 2015 Impression numĂŠrique 57


Rolande Pelletier, Quatre stèles sur une estampe, 2012 Bois de fil gravé et découpé 58


Nicolas Prod’homme, Untitled (War-Zone), 2015 Litho sur pierre, eau-forte, taille douce, chine-collÊ, aquarelle 59


Suzanne Reid, Le cœur du chêne, 2015 Souche de bois imprimée 60


Christine Royer, Par dessous l’aile il perd son sang, 2015 Lithographie sur pierre 61


Jean-Pierre Sauvé, L’improbable parade, 2015 Berceau, burin, chine-collé 62


Marc Séguin, Novembre, 2015 Eau-forte, pointe sèche, vernis mou, rehauts à l’acrylique 63


Francine Simonin, Le modèle, 2013 Pointe sèche, chine-collé sur dessin à l’encre 64


Béatrice Sokoloff, Les quatre éléments – l’eau , 2014 Monotype à l’huile 65


Denis St-Pierre, Danseuses poses et gestes, 2008 Monotype, aquarelle, encre, taille douce 66


Daniel Sylvestre, Rouge, 2014 Lithographie sur pierre, 3 passages 67


Jacinthe TĂŠtrault, Joie, 2015 Collagraphie 68


Christian Tisari, Vibrance I, 1995 Collagraphie 69


Serguey Tyukanov, Flying bottle, 2015 Eau-forte rehaussĂŠe aux crayons de couleur 70


Dominique Valade, En suspension, 2015 Monotype, sĂŠrigraphie, eau-forte sur image numĂŠrique 71


Franรงois Vincent, Le Zeste, 2010 Aquatinte et eau-forte 72


Deborah Wood, Fish, 2015 Gravure en relief, 2 passages, lithographie sur pierre et rehaussĂŠe 73


Lysette Yoselevitz, Sans titre, 2015 Lithographie 74


Alice Zwarts, Interface, 2013-2014 Eau-forte, outil rotatif sur cuivre, chine-collĂŠ 75


76


ARTISTES

• Hannah Alpha / hannahalpha.com • Naomi Bellos / bellosnaomi4@gmail.com • Lorraine Bénic / 514-527-1149 • Alejandra Bertorini / alejandrabertorini.ca • Marie-France Bertrand / mariefrancebertrand@gmail.com • Rosamunde Bordo / rosamundebordo@gmail.com • CAssandre Boucher / cassandreboucher.com • Louis-Pierre Bougie / louispierrebougie.com • Solange J. Brodeur / brodeursjd@gmail.com • Carlos Calado / rodcal@videotron.ca • Hélène Camirand / frenchamericaine.com • Wah Wing Chan / chanwahwing@gmail.com • Josée Charbonneau / joschar@gmail.com • Sylviane Chaurand / chaurandsylviane@hotmail.com • Mathieu Matthew Conway / mmconway.com • René Derouin / renederouin.com • Isabelle Desjardins / desjardinsisa7@gmail.com • René Donais / usine106u.com/rd.htm • Catherine Farish / catherinefarish@gmail.com • Denise Faucher / denisefaucher.com • Charlotte Fauteux / chfauteux@gmail.com • Alexandre Fortin / alexandrefortin@sympatico.ca • Jérôme Fortin / jeromefortin.com • Renée Gélinas / reneegelinas.com • Roberto Godoy / popygodoy1250@gmail.com • Mustafa Hacalaki / mustafahacalaki.com • Talleen Hacikyan / talleen.weebly.com • Eman Haram / geographyofelsewhere.com • Marcel Huguet / marcel.huguet@gmail.com • Lucie Jolicoeur Côté / jolicoeur.cote@videotron.ca • Julianna Joos / julianna.jujoos.net • Ingeborg Jürgensen-Hiscox / ihiscox@videotron.ca • Diane Jutras / dianegilford@yahoo.ca • Judith Klugerman / klugerman@sympatico.ca

• Michel Lancelot / lancelot.michel@hotmail.com • Guy Langevin / guy.langevin@cgocable.ca • Jo Ann Lanneville / jlanneville.com • Francoise Legris / francoiselegris.com • Claire Lemay / clairelemay.com • Noémie Lesquins / angelikno.ultra-book.com • Ginette Maheu / ginette.maheu@yahoo.com • Jean Mailloux / flickr.com/photos/jeancommejohnny/albums • Paule Mainguy / paulemainguy@gmail.com • Philippe Mainguy / philippemainguy@ymail.com • Denis Malo / ontar@aei.ca • Ann McCall / annmcall.com • Konstantinos Meramveliotakis / meramveliotakis.com • Nicole Milette / nicolemilette.com • Yveline Montiglio / encreetpapier.ca • Rolande Pelletier / pelletierrolande@gmail.com • Nicolas Prod’homme / nikprodhom@hotmail.com • Suzanne Reid / sureid@sympatico.ca • Christine Royer / royerchristine@sympatico.ca • Jean-Pierre Sauvé / 514-524-3232 • Marc Séguin / marcseguin.com • Francine Simonin / galerielacerte.com/project/simonin-francin • Béatrice Sokoloff / beatricesokoloff.com • Denis St-Pierre / editpllune@videotron.ca • Daniel Sylvestre / dansylvestre@videotron.ca • Jacinthe Tétrault / ja.tetrault@gmail.com • Christian Tisari / christian.tisari@outlook.com • Serguey Tyukanov / tyukanov.com • Dominique Valade / dominiquevalade.com • François Vincent / francoisvincent.ca • Deborah Wood/ garwood2@sympatico.ca • Lysette Yoselevitz / cargocollective.com/yoselevitz • Alice Zwarts / behance.net/amzwarts

77


ÉPILOGUE

EPILOGUE

Pour rendre hommage à Albert Dumouchel (19161971), quoi de mieux que de le faire à Saint-Antoinesur-Richelieu où se trouvait son dernier atelier. Cette exposition s’inscrit dans les traces de cet immense créateur et diffuseur que fut Dumouchel. Les multiples exemples qu’offrent les œuvres des 67 artistes participants, allant de la tradition la plus ancienne du bois gravé jusqu’aux techniques plus contemporaines en arts imprimés sont une preuve du rayonnement direct ou indirect de l’enseignement du maître.

The ideal spot to pay tribute to Albert Dumouchel would be Saint-Antoine-sur-Richelieu where his last studio was located. This exhibition follows in the footsteps of the tremendous creative artist and disseminator of knowledge who was Dumouchel. The various examples of works by the 67 participating artists, from the oldest traditional woodcuts to more contemporary printmaking techniques are proof indirectly or directly of the master’s teaching.

Nous remercions en premier la Maison de la culture Eulalie-Durocher pour avoir permis d’utiliser ce lieu si significatif dans la vie d’Albert Dumouchel. Nous remercions chaleureusement tous les participants qui ont accepté notre invitation, et largement dépassé nos attentes, particulièrement Mustafa Hacalaki pour la réalisation de ce catalogue, Anil Ragubance et Ramy Gorgis pour la numérisation des œuvres ainsi que Nicolás Gulino pour le témoignage vidéo.

Our first thanks go to the Maison de la Culture EulalieDurocher for allowing us to use this location that was so meaningful in the life of Albert Dumouchel. Our warmest thanks to all the participants who accepted our invitation well beyond our expectations, particularly Mustafa Hacalaki for producing this catalogue, Anil Ragubance and Ramy Gorgis for digitizing the works, as well as Nicolás Gulino for the video testimony.

Alejandra Bertorini, Carlos Calado, Michel Lancelot, Nicole Milette

78


50 Artistes / 50 Estampes et plus...  

50 ARTISTES / 50 ESTAMPES et plus... Dans les traces de Dumouchel À la veille du centième anniversaire de naissance d'Albert Dumouchel, qua...