Page 79

mgv2_66

12_09

ses pensées ! » faut-il encore y mettre de l‟ordre, malaisément il s‟y essayait... Même si l‟affabulation régnait dans ces parages où de nombreux tartarins, matamores et autres „Don Quichotte‟ s‟y défiaient en doublant les tournées générales, quittes à laisser la sciure étendue sur le parquet absorber leurs trop-pleins d‟alcool, de tabac, de mélancolie, au gré de ses études de mœurs il établit l‟exacte corrélation entre les heures de fréquentation et les usagers y correspondant : ouvriers du petit matin suivis par employés et administratifs, aussitôt remplacés par les cadres supérieurs vite cédant leurs places aux chefs d‟entreprise, aux élus locaux ; ensuite viennent les professions libérales puis les désœuvrés, les retraités ou chômeurs. Un va et vient croissant puis décroissant sur le coup des quatorze heures, avant une bruyante reprise lors de l‟apéritif ouvrant sur des apartés, des scènes nocturnes. De cette multitude d‟individus (de potentiels sujets d‟écriture ?) circulant dans ces lieux, de ce maelstrom de banalités, de sottises, parfois d‟étonnantes vérités proférées par ceuxci, il en récupérait les répliques dignes du Boulevard : traits d‟humour et d‟humeur mélangés à de séditieux propos, de malveillantes insinuations, d‟oiseuses palabres, des boniments proférés à l‟emporte pièce, des réparties, parfois de géniales saillies empreintes d‟opportunité, etc., à côté de ces impénitents bavards ou fanfarons, les plus sombres et silencieux des habitués révélaient leurs troubles états d‟esprit par des soliloques, des tics nerveux, de subits emportements... Quant aux vieilles dames, elles apparaissaient en fin de matinée à cette heure d‟agitation maximale, s‟en fichaient car elles avaient leur table réservée, et de les voir guillerettes regagner leur poste d‟observation l‟écrivain finit par comprendre qu‟il avait été joué, qu‟en échange d‟une possibilité d‟analyse de la microsociété, son ami l‟offrait en pâture à ces harpies, qui s‟il n‟y prenait garde s‟empresseraient de le déchirer, de le désosser... Dès leur apparition dans le bar ces deux septuagénaires y produisaient un retentissant effet, accoutrées en „rockeuses‟ de blousons et pantalons de cuir parsemés de breloques et badges, d‟effigies d‟anciennes gloires du „yé-yé‟, sans se 79

Profile for Datura

mgv2_66 | 12_09  

The December 2009 issue of the magazine mgversion2>datura

mgv2_66 | 12_09  

The December 2009 issue of the magazine mgversion2>datura

Advertisement