Page 61

mgv2_66

12_09

Rapidement ils se rendent compte qu‟ils ne connaissaient pas ce Guy, depuis des lustres faisant partie de leur équipe de chaudronniers, qui leur demeure cet inconnu dont ils sont infoutus, après des milliers d‟heures passées dans un même atelier, d‟énoncer le moindre de ses passe-temps, de ses hobbys, de ses risibles tics ou fâcheuses manies : pas la moins irritable son habitude de systématiquement demander en guise d‟apéritif : « Un 51 bien tassé ! » ainsi que ses collections d‟ineptes colifichets : cendriers, briquets, cruchons, assiettes, porte-clefs et autres gadgets

publicitaires,

si,

allez

donc

savoir

pourquoi,

estampillés

51...

Alternativement ils s‟interrogent, piochent dans leurs mémoires, remontent jusqu‟aux derniers voyages et noëls d‟entreprise, n‟en relèvent rien de précis sinon qu‟ils ne savent rien ou si peu sur le bonhomme : rien sur ses choix politiques ou syndicaux, rien sur ses amours, sur ses perversions, rien sur ses goûts, ses préférences... Effrayés par l‟inconsistance de leurs rapports ils n‟osent s‟avouer une inqualifiable ignorance, le plus loquace la résumant ainsi : « On se côtoie, presque on cohabite alors qu‟en réalité nous demeurons des étrangers. L‟homme c‟est inconnu ! Les philosophes ont raison, il en va ainsi dans les couples, épisodiquement le sexe permet d‟établir un semblant de relation, et encore, l‟orgasme est rarement partagé. Nous jouissons, nous construisons, nous élaborons, nous échafaudons ni dans le même moment ni sur le même registre. Le langage ne nous serait-il commun, qu‟on douterait du degré d‟une telle incommunication ! » Sans un regard son vis à vis lui rétorqua : « D‟autant plus insupportable ce mépris d‟un voisin qui peut-être souffre, nous appelle au secours ? Pris dans le tourbillon de la vie, prisonniers d‟un relatif confort nous ne souhaitons pas révolutionner nos frileuses habitudes, ensuite, comme aujourd‟hui, il est souvent trop tard quand on prend conscience de la disparition de l‟un des siens ! »... Au fil du dialogue, ils s‟épient, supputent la silencieuse réprobation de l‟autre faisant face, chacun craignant voir ressortir une douteuse anecdote pouvant le déstabiliser, sûr d‟y jouer le mauvais rôle ; tant il est vrai que nous sommes mus par autant de passions que d‟intérêts, auxquels s‟ajoute une diffuse culpabilité inhérente 61

Profile for Datura

mgv2_66 | 12_09  

The December 2009 issue of the magazine mgversion2>datura

mgv2_66 | 12_09  

The December 2009 issue of the magazine mgversion2>datura

Advertisement