Page 58

mgv2_66

12_09

Km 51 !

- Tiens encore un... - Quoi encore un ? tu ne vas pas recommander une tour... - Non, un corbillard je disais... - Et ça t‟étonne dans un tel parage !... - Non, mais il me semble que la mort ne fait plus partie de notre quotidien, on l‟occulte, comme si c‟était une... - Tare ! Mais tu sais bien qu‟on ne meurt plus, on disparaît, on s‟évapore, on se... ou plutôt on nous disperse aux quatre vents de l‟oubli ... - A moins de se suicider, comme ce pauvre 51 ayant eu les honneurs de la Presse, tout est mis en œuvre pour que les vivants ne se rendent compte de rien, et pour le coup les entreprises funéraires prolifèrent... - Sur notre compte et aussi les bistrots placés aux portes des cimetières, comme cette „Souricière‟, une enseigne qui donne à réfléchir... - Autrefois ils étaient placés au centre de nos villages, et les morts au centre de nos vies, je me souviens qu‟enfant de chœur... - D‟accord, d‟accord, assez philosophé, entre deux Meaux (mots) ah ! ah ! il faut choisir le moindre et pour ma part, ne donnant quitus à notre cher disparu, je ne me sens pas le courage de me prendre un express en pleine poire... - Allez, hop ! déguerpissons, voilà qu‟il commence à sérieusement neiger, la nationale risque d‟être impraticable... - Tu as raison, allons nous en, il sera toujours temps de nous allonger à notre tour...

L‟hiver semblait au rendez-vous en ce début de semaine séparant les fêtes de fin d‟année, il neigeotait, dès la fin de la cérémonie civile les deux hommes s‟étaient réfugiés dans le premier bistrot jouxtant ce cimetière parisien ; son enseigne „la 58

Profile for Datura

mgv2_66 | 12_09  

The December 2009 issue of the magazine mgversion2>datura

mgv2_66 | 12_09  

The December 2009 issue of the magazine mgversion2>datura

Advertisement