Page 1

Pascal Carpentier Poèmes


Pascal Carpentier, c’est Hérédia réincarné en satyre maniaque, amoureux des femmes, de leur corps nymphés, de leurs valeurs charnelles et des plaisirs qu’elles offrent. Il est inévitable de se sentir projeter dans une certaine Grèce antique un peu orgiaque, un peu dionysienne à la lecture de ces poèmes si bien tournés. Les âmes prudes les trouveront obscènes, qu’elles aillent au diable et qu’elles tournent ces pages au plus vite pour retrouver les notes que nous vous proposons à la fin de ce numéro. Les poèmes de Pascal Carpentier n’invitent réellement que ceux, pour qui le sexe décrit d’une façon aussi crue que paradoxalement très poétique et originale, n’est pas ou plus un problème. Il faut se laisser bercer, je crois, par la mesure des mots, la solidité des phrases inscrites sur le papier comme un sexe érigé vers le ciel. Quelle plus belle inspiration que le monde antique méditerranéen et les nymphes qui l’accompagnent ? Vraiment, c’est une découverte que j’aurais aimé faire plus tôt et que je ne regrette pas d’avoir faite enfin. Pascal a cette simplicité et dégage cette sympathie qui pousseraient le plus misanthrope à s’en faire un joyeux camarade. Nous n’en sommes pas encore là bien sûr, mais je sens au travers d’une correspondance enrichissante, que Pascal a un besoin extrême d’échanger, de communiquer. C’est louable et j’en suis ravi. D’autant que l’érotisme de ces poèmes mériteraient quelques illustrations suggestives que nous n’avons pu hélas reproduire ici. Nous les avons remplacées du mieux que nous pouvions, j’espère qu’elles satisferont Pascal Carpentier. Je vous laisse donc entrer dans ce monde où l’amour physique est roi et la beauté reine. Bonne lecture… Bruno et moi-même vous souhaitons à tous une

Bonne et grande année 2000 !

Walter

REVUE MENSUELLE DE LITTÉRATURE N°42 - JANVIER 2000 ISSN : 1065-5410 DÉPÔT LÉGAL : À PARUTION IMPRIMERIE SPÉCIALE DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : WALTER RUHLMANN ASSISTÉ DE BRUNO BERNARD © MAUVAISE GRAINE ET LES AUTEURS, JANVIER 2000 ADRESSE : 71 RUE DE BERNIÈRES 14000 CAEN, FRANCE E-MAIL : mauvaisegraine@multimania.com WEB : www.multimania.com/mauvaisegraine

ABONNEMENT POUR UN AN (12 NUMÉROS) FRANCE : 22.50 € 150 FF ÉTRANGER : 30 € 200 FF INDIVIDUELLEMENT, LE NUMÉRO FRANCE : 2.25 € 15FF ÉTRANGER : 3 € 20FF RÈGLEMENT, POUR LA FRANCE : PAR CHÈQUE OU PAR MANDAT POUR L’ÉTRANGER : PAR MANDAT INTERNATIONAL LIBELLÉ À L’ORDRE DE : WALTER RUHLMANN


Pascal Carpentier

Poemes...

Le rouage des dieux Vulve Du destin Œdipe Roi Pris Dans le rouage Des Dieux Sans le savoir C’est Jocaste Sa propre Mère Qu’il est en train De s’envoyer.

4

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Pablo & Marie-Thérèse Est-ce Nausicaa Au corps fait pour la baignade Bleu de mer Ou Circé la muse enchanteresse Aux formes épanouies ? Marie-Thérèse Mais quelle mineure Solaire Ou découvrir Un nouvel horizon d’aimer Ta main ose Apprivoiser confiante Le terrible Minotaure Partager ta couche Sur toile Avec un immortel Caresse d’une main Palette de lumière De toute façon Il les dévore Toute Les unes après les autres.

5

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Un plaisir de Cythère Gonzesse Hyperconfortable C’est moi qui vous ai fait Cet effet ondée océane ? Divine surprise D’un plaisir de Cythère Un promontoire Rocheux Cette chérie Dédale à travers Son immense regard vaginal Genre de femmes Nimbée de fils d’argent Quelle est belle ! Fabuleuse et altière Mona Lisa Petite salope Plus hard que les autres Son regard Sourire Dont je vole En éclats Va & vient Avec ses seins qui redressent Dans l’étreinte fameuse De la félicité Signe de croix Express Sur sa chatte Bien qu’ordinairement D’un naturel païen.

6

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


L’ovation à Miss la Capte C’est elle Miss la Capte Lysidice 85-60-80 Aussi brune Que l’Hadès Par les dieux Quel corps de baise Compétition ! & son rouge À lèvre Couleur coteaux varois Rouge passion Quelle bouche Où fourrer Sa langue & autre chose aussi Ses deux dauphines Les voilà : Procidé Miss Ayguade Dont la flottante chevelure Est d’un blond d’or solaire & le cul Tel qu’un monumental Rempart Mycénien Mais facilement prenable & Méonis au savoir-faire établi Qui est brune d’un air Incitation au péché Un oiseau d’Olympe Du septième ciel Pour survoler les étendues Des eaux bleues De la mer aux orgasmes.

7

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


En pensant à Antoine de Saint-Exupéry Âme princière D’un enfant En tenue de vol Une étroite carlingue De guerre L’hameçon d’or Des étoiles T’appelles dans la nuit Une rose à aimer Dans ton cœur distrait Traîner son aura Comme une robe De mariée En plein ciel Hostile Impact D’un éclair bleu Dans la mer Finir en croix Au repos De la Méditerranée.

8

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Observations d’Archonios Vertige De mer Bleu intense Au vide Du bord De l’ocre Falaise De biens désirables Femmes Nues Serties dans le roc Solaire L’échancrure De la côte Essaime Ses petites criques D’amour Archonios observe Une galère de Phénicie Qui bat les flots De ses ailes En cadence.

9

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


L’onction de la muse Un olivier Couleur vieil argent Sur fond bleu Signe le regard Yeux pers d’Athéna La toute puissante Un air lumineux Où goûter l’onction De la muse Poésie Encore un de tes baisers Sourire malicieux Où s’écoule ta langue En ma bouche Un pur raisin Vin de feu jusqu’à ma queue.

10

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


La libation aux dieux Terre de chair & de soleil Ô Zeus tout puissant L’esprit des lieux Est un olivier Un arbre roi de vie Au tronc noueux Un phallus dressé Jusqu’au vagin des cieux J’en viens à ma libation Athéna Dionysos Apollon solaire Aphrodite à la belle croupe Hermès aux pieds ailés Terrible Poséïdon Voilà je lève ma coupe aux dieux & te fais don de ce poème.

11

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Feu intérieur ce en quoi Un fameux regard Chair déferlante Comme l’aileron surfing De l’écrit caressé Sur son âme Vague du large À fleur de nage sa peau Obsédante femme vision Calypso ta beauté permet L’audace même d’un sourire Feu intérieur ce en quoi Voluptueusement soupire-t-elle Veux-tu que je te dise Insane Félicité démesurée pleine voile Du plaisir front de mer Bondissement félin Mademoiselle Minette express je te veux Elle rit de plus belle En levrette Dionysiaque d’instinct Sur ses flancs solaires où souffle l’embrun

12

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Un ciel pays de cristal en elle encore Elle écarta les cuisses En sa sainte grâce Que le soleil baignait d’or Te masturber avec la morale Une jeune fille mince Musique hard rock aussi provocante Abreuvoir d’Astarté bouche ouverte Faite pour les inflexions voluptueuses Verre de cognac faire l’amour de sa voix La plus mélodieuse danse Copulatoire piste de danse un oiseau oh Ce ciel pays de cristal Je t’aime dit-elle À voix basse quel bistrot Pour boire de toute beauté à tes mots d’onanisme encore

13

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Les chapelles de lumière d’Arielle Elle femme chapelle Romane Arielle voûte l’escalier En colimaçon jusqu’aux Fenêtres de lumière Sa voix une telle croix De beauté anime toute d’un sourire Son âme papier de soie Sa main caresse artistement Je la sens les textures Vivantes de pierre De ses collages pèlerinages À l’œil desquels veille L’ange Cupidon qui s’esclaffe Religieusement d’un rire Large

14

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Son rire Soluble solaire chair À fleur d’eau ta peau Quel sanctuaire toutes bougies allumées Que ton corps où fleure bon L’éclat rire sonore va & vient Des vagues se pavanant Antique statuaire Ménade Dont le sourire d’harmonie Poudroie d’or mes secrètes Envies dont tu sais bien Quelle nympho à QUOI t’en tenir D’un ciel poésie domaine enchanté Puisque masque phénicien grimaçant art de séduire Pour te faire phallique tout exprès rire.

15

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Quelle impudeur ! Ô Astarté souveraine Tes courbes légères Toutes en désir Célèbrent l’impudeur Dans l’obscénité Qui ose ! Un rai de lumière Sur ton triangle de mousse Dévoile l’intime sanctuaire & quel merveilleux arrondi que celui de tes fesses le regard ensorcelé du mâle brûlant de mille feux admire tes attraits Astarté phénicienne Tes seins de douceur Caressent ma poitrine D’une main qui caresse tu sais quoi.

16

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Oraison bucco-génitale à astarté au bord de la mer Elle est lovée nue Sur le sable lit du rivage Un ange au milieu Des capotes bouteilles de vin vides Cigarettes FINE menthol de beaux seins Où trouver l’ivresse en vérité Pris dans l’intense tourbillon De ses baisers qui me sucent l’âme peau douce En religion d’excitation mais quel calice Que sa langue si frétillante de vie & bander avec liberté capote tous risques Alors que l’airain des falaises d’ocre Reluit de mille feux par Poséïdon Son cymbales de cette voix cigale Lèvres rouges Tu tombes du ciel Mona Lisa ô Astarté Inévitablement pourpre car toute revêtue De passion chromée nacre de turquoise Sourire grimaçant d’un satyre Fou dansant l’érection virile de ses intentions très claires Si tu veux entre les cuisses De toute façon pour l’éternité Je vous en prie lèvres vermeilles Puisque de façon très divertissante Quand la langue de la gourmande Est d’un si doux velours où me perdre.

17

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


La déesse aux serpents Elle a vous chavirant l’esprit Un regard minéral d’étrange douceur Où sifflant mille vipères d’intense fascination & la reptation sensuelle de son corps Tout en offrandes tentations Me damne l’esprit par les yeux Femme/serpent Femme/serpent Ton cœur parfumé s’entortille Tout autour de mon âme païenne Ô damnation ! Femme/serpent Femme/serpent Ta bouche qui veut bien Goûte à l’alcool de mes mots La poésie comme un vin nouveau Femme/serpent Femme/serpent Crétoise déesse t’aimer Ta peau vibre religion De mille pulsions & tes baisers brûlants Cherchent en ma langue Le Dionysiaque breuvage Femme/serpent Femme/serpent !

18

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Divagations urbaines Nous serons sublimes Avec nos mots Comme des arcs-en-ciel, Nos sourire angéliques, Nos mines superbes & nos cheveux au vent si longs et tellement dérangeants, Arpentant fébrilement De long en large l’impossible fourmilière, Libres d’errances & d’oisiveté (C’est la mer de tous les vices), Flottant dans le liquide matriciel Des bouteilles d’ambre de Jack Daniels, Ramant sous la lune hilare Nos lèvres avides de baisers volés, Fresques urbaines & affiches design de Rimbaud, Nos compagnons les chats Mystiques catalyseurs d’énergies Aux poubelles renversées De la société de consommation À l’heure de notre amour à livre ouvert.

19

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Madeleine Pablo & Madeleine Sa femme À la chemise Gloire À ses seins Son fin minois & Son ombre chignon Est un bleu Désenchantement Rose Tendre Son regard si Mélancolique Corps & Visage Immortel Expérimentation À jamais Sur la toile L’âme portrait De l’avoir Aimée.

20

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Le mardi d’un faune botté Le périmètre respirations Carcéral théâtre & bacchantes De la ville ô Dionysos Son cœur bat Sexe & poésie & correspondantes Le fantôme de John Lennon Hante les rues mort violente Haleine d’alcoll d’un ange déchu Sa copine était la reine des Mycènes Pris sur le vif Au soleil regard d’un palmier monument

Fierté de sa démarche L’élan du désir Dans un corps de femme Quelle bacchante ! Regard accroché aux sourires De néons, vitrines, lingeries, L’exhibition Je les mange du regard Leurs pantalons en cuir m’excitent Moulant jusqu’à l’extrême L’idéal achevé de leurs fesses & art Dont le galbe vainqueur chaloupe Alors qu’en ville ombre électrique Le faune rôde — un pirate sur la route.

21

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Réflexions poétiques D’océaniques Draps bleus Éjaculation oniriques Tu te caches Au milieu foule grouillante Des PUDIQUEMENT Mais moi je te le dis Foutre Tu n’en penses pas moins Postures Sculptées D’hommes et de femmes nus Sans moralité & irréligieux

Menstruations de la muse Chaussée d’or D’une façon inouïe Elle me courtisa De sa main Inspiratrice Prends moi ! Oui comme ça ! Danses extatiques Du printemps Faire l’amour Sur un sanctuaire d’ossements Nico chante Qu’elle sera mon miroir JOUIR !

22

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Multicolore d’écrire Précieux sens Fille me forme Jouisse véhicule Sur du papier Bleuté Pierre à vulves Un signe de Tanit M’est consenti En chignon La nuque du cœur Où je vogue Multicolore d’écrire Muriel revient Du boulot École infestée En vase clos Un élevage d’étoiles Birmanes En somme celle-ci Éduque ceux-là.

23

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Spasme intellectuel Hors des sentiers battus Tours et détours baladant En grosse grappes pourpres Reflets de cuivre D’écrire Elle Magiquement De broder le soir Quelques poèmes D’où jaillir le spasme intellectuel De milles étoiles filantes Il y a des mots Qui peuvent cacher Des choses très Intéressantes Un grand nu diagonal Dont le rire de lueur aurorale Décore en bouquet Son désordre intense Ce dimanche des nuées glaciales De l’Hadès où flotte toujours L’anse bohème d’un ciel à ravir !

24

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Notes Les éditions de La Mauvaise Graine se font connaître et nous joignent leur mini-catalogue. Je ne savais pas que notre revue avait un homonyme. J’attends de voir de plus près à cela ressemble, je vous en dirai sans doute plus d’ici quelques temps. Les éditions de la Mauvaise Graine 42 rue Louise Michel, 69200 Vénissieux, France Deux lettres poétiques, à commencer par la plus récente : Démolition, jeune revue concoctée par Fabrice Fossé (qui sera publié en mars dans MG) et Frédéric Becquet. Au programme : Bruno Tomera, Éric Dejaeger, Jean-Pierre Baissac. Il ne devait être qu’aléatoire, mais ils ont trouvé tant de perles rares à droite et à gauche, ici et là, qu’ils publient mensuellement dorénavant. Bon courage et bonne chance ! Ils le méritent bien. Démolition, Fabrice Fossé et Frédéric Becquet Hameau Sainte-Gertrude, 76490 Maulévrier Sainte Gertrude, France Et bien sûr, Dockernet, qui nous fait parvenir les deux numéros des jours de fête : décembre et janvier (un peu en avance en somme !) Mais ces numéros sont toujours aussi appréciables que tous les précédents, et nous n’aurons de cesse de les promouvoir autant que nous le pourrons, car ce sont vraiment là de fameux personnages… Dockernet, Harry Wilkens 86 rue Montbrillant, 1202 Genève, Suisse  hwilkens@worldcom.ch Claude G. Lugon, après avoir vu son Nufenen publié aux Éditions Clàpas, ainsi que dans Mauvaise Graine quelques semaines plus tard, le découvre à nouveau édité chez un éditeur suisse : les Éditions de l’Atelier Vivant. Pas étonnant que nous soyions tellement nombreux à nous y intéresser : ces poèmes sont fameux. Je suis donc heureux pour lui qui s’est aussi lancé dans l’animation revuistique, au travers d’une lettre poétique que nous connaissons tous à présent : Script Bizarre. Les éditions de l’Atelier Vivant 10 rue de l’industrie, 1201 Genève, Suisse La mignonne petite revue Libellé nous est arrivée elle aussi, comme chaque mois, avec son lot d’auteurs talentueux, dont un petit nombre se détache toujours. Libellé, Michel Prades 7 rue Henri Poincaré, 75020 Paris, France

25

Une nouvelle revue belge, L’Aconique, nous arrive. C’est frais et impertinent, c’est agréable. Le thème en est l’an 2000, avec, à l’intérieur, pensées, haïkus, et aphorismes à lire entre les lignes. Brèves de comptoirs et autres billevesées s’y retrouvent également ; nous aimons la nouveauté, nous encourageons donc Roger Avau dans son entreprise ! L’Aconique, Roger Avau 11 rue Martin van Lier, 1070 Bruxelles, Belgique Quelques autres grammes de poésie, d’amour et de sensualité dans ce monde de brutes épaisses... Pascal Carpentier a réuni et auto-édité quelques-uns de ses poèmes sous le titre Visions d’Archonios. c’est un tirage hyper limité, intime même, donc autant dire que cette poésie-là n’est pas à vendre et qu’elle n’est distribuée qu’à peu de personnes. Nous avons été suffisamment chanceux pour en recevoir un exemplaire, merci à Pascal, que vous connaissez un peu mieux à présent ! Le gros morceau du mois, c’est la nouvelle formule de la revue Nouvelle Plume que nous envoie Daniel Meunier après quelques longs mois de silence. Il nous revient donc avec le numéro 8 (octobre 1999) de sa revue et quelques pièces choisies parmi des nouvellistes talentueux. Un spécial Henry Miller — romancier américain de renom, s’il en est ! — d’après une interview parue dans le magazine littéraire Queen’s Quaterly, de l’Université de Kingston, Canada, traduite de l’anglais par J-M Bonnamy. Hormis cet entretien, des nouvelles, parmi lesquelles je retiendrai plus particulièrement L’enfant sombre de Pascale Genevey, L’île de granit de Bruno Lesage, Manuel d’un jeune suicidé de Stéphane Heude, publiée ici il y a quelques mois, et Le passé au conditionnel de Laurent Sauzé et Nicola Zewar. Les informations littéraires sont à lire aussi, pour notre gouverne. Nouvelle plume, Daniel meunier 235 C allée Antoine Millan, 01600 Trévoux, France La revue d’avant-garde Axolotl nous envoie son numéro 17, automne 1990 (erreur d’impression de leur part, bug de l’an 2000 avant l’heure, je suppose qu’il s’agit plus du numéro d’automne 1999…). De nombreux auteurs de talents néanmoins, triés sur le volet, un bon numéro, avec le septième chapitre du roman de Pierrette Kirchner-Zufferey : La plage d’A. Axolotl, Jean Grin 22 Plateires, 1009 Pully, Suisse

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Une fois de plus, Michel Debray nous fait parvenir ses deux lettres, littéraire et d’information. Dans Le poil dans la main, n° 98 (novembre), et 99 (décembre 1999) : des réactions au sujet de la presse, la grande et la petite, à vous faire pleurer de rire par leur réalisme (on ne rit jamais que de ce qui est triste finalement…) Bientôt le numéro 100 donc, mais Michel Debray est-il homme à fêter les anniversaires… nous le saurons le mois prochain. Il

est certainement plus enclin à vivre bien et prendre son pied plutôt que de se prendre la tête, aussi nous offre-t-il le chapitre 3 de son roman éroticohilarant : Autorut du soleil, dans sa feuille volante La plume dans le cul n°43. Le poil dans la main et La plume dans le cul Michel Debray 8 rue Degauchy, 80460 Ault, France  m_debray@club-internet.fr

Feedback Peu de retours sur les derniers numéros, je vous livre néanmoins celui-ci… « Je vous écris « à froid » après lecture des textes de Jérôme Game : la première chose qui m’est venue à l’esprit est le rapport amusant entre le nom de cet auteur et ce qui se joue dans ses nouvelles : c’est bien de jeu qu’il s’agit, dans la rencontre amoureuse prise au sens large. Il y a ceux qui jouent gros, il y a les gagne-petit, il y a les passionnels, il y a les gagnants, il y a les perdants et les qui-perd-gagnants. Plus que des textes érotiques, ce sont là des réflexions sur la rencontre, ce qui est mis en jeu hors de la rencontre, et les atouts maîtres, les handicaps de la rencontre. Ceux qui « n’y arrivent pas » sont bien évidemment les plus intéressants. L’érotisme se tient, en fait, au point de jonction du non-dit, de l’attente et de l’orgueil. Qui gagne, qui perd, de qui désire, de qui est désiré ? Éternelle stratégie du chat et de la souris… » Jean-Pierre Baissac, Saint-Vallier (06)

26

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


27

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000


Mais de quoi donc sera fait le mois prochain ? Jean-François Pollet nous livrera ses poèmes.

L’an 2000 démarre fort… poétiquement dans Mauvaise Graine ! alors, elle est pas belle la vie ?

Un ciel pays de cristal en elle encore Elle écarta les cuisses En sa sainte grâce Que le soleil baignait d’or Te masturber avec la morale Une jeune fille mince Musique hard rock aussi provocante Abreuvoir d’Astarté bouche ouverte Faite pour les inflexions voluptueuses Verre de cognac faire l’amour de sa voix La plus mélodieuse danse Copulatoire piste de danse un oiseau oh Ce ciel pays de cristal Je t’aime dit-elle À voix basse quel bistrot Pour boire de toute beauté à tes mots d’onanisme encore

28

MAUVAISE GRAINE 42  JANVIER 2000

Mauvaise graine #42  

January 2000 issue

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you