Page 22

Notes Pour entamer ces notes, je souhaiterais rendre hommage à Éric Benson et au Ravachol – feu Ravachol, puisque le dernier numéro, sur le thème de la Mort, était bel est bien le dernier. Si le Ravachol s’éteint, si Éric Benson met un terme à son activité revuistique, c’est que des querelles intestines ont pris le dessus sur sa foi. Des critiques stupides et injustifiées qui attaquaient l’un des auteurs phares de la revue en particulier. Mais je suppose qu’il ne s’agit pas que de ça et que Éric avait d’autres raisons pour cesser son activité. Lui seul pouvait en décider et même si nous autres de MG, à l’instar de beaucoup d’autres, sommes bien tristes de le voir s’en aller, nous ne pouvons qu’accepter, c’est ainsi. Alors parlons donc un peu de ce numéro 9, ultime claque dans la tronche aux mauvais coucheurs. La mort a rameuté tous les auteurs fidèles à la revue – Dejaeger, Ehret, Tomera, Carpentier, Ulrich pour les illustrations, entre autres. Ce sont des textes qui frappent, qui choquent, qui ne sont pas à mettre entre toutes les mains, mais qui sont tellement réalistes et puissants qu’ils ne peuvent qu’attirer le lecteur, même le plus lymphatique. Nous ne le sommes pas et ne l’avons pas été face à cette apothéose de littérature alternative. Merci à Éric Benson, à « ses » auteurs et à leur talent pour tous ces numéros du Ravachol qui nous ont tant plu, à Bruno, à moi, comme à tous les autres. Merci et bravo. Dans le même ton, la SUEL (Station Underground d’Émerveillement Littéraire, pour ceux qui ne le sauraient pas encore...) nous fait parvenir plusieurs petites choses de son cru. Un avis de parution de trois ouvrages signés par Lucien Suel

22

lui-même : La justification de l’abbé Lemire, aux éditions Mihàly 19 rue Basly, 92230 Genneviliers. Théorie des orages aux éditions de La main courante, 59 rue A. Coulon, 23300 La Souterraine. Et Sous-bois standard (Les idiots), aux éditions de l’Attente, 249 rue sainte-Catherine, 33000 Bordeaux. Ouvrages oscillant entre prose et poésie. Parmi ces quelques petites choses, nous trouvons également un carton d’invitation au vernissage de Visions de l’ordinaire, œuvres picturales de Lucien Suel, encore lui, qui se tenait le 3 septembre dernier à la Galerie du Bailliage, à Aire sur la Lys. L’exposition se prolongeait jusqu’au 30 octobre. Nous y découvrons également le catalogue (fourni) 1999/2000 des éditions de la SUEL. Et enfin, un petit ouvrage de John Beynon, Signatures, une histoire courte et poétique, traduite de l’anglais par Lucien. Vous pouvez également consulter le catalogue, lire et entendre des extraits des œuvres sur internet : www.kitusai.com pour tout renseignement. Station Underground d’Emerveillement Littéraire, 102 rue de Guarbecque, 62330 Isbergues, France. Un auteur que nous ne connaissions pas nous envoie quatre recueils de sa plume, deux récents (mai 1999) aux éditions Carnets Confidentiels, et deux plus anciens. J’ai aimé sa poésie, j’ai aimé lire ces recueils. Surtout les deux premiers. Distances, recueil bilingue, traduit en portugais brésilien par Irineu Volpato. C’est en quelques « Rodéos de poussière et de boue » et quelques « Étés à brûle mémoire », que Jacques Canut nous mène voir les « érables flamber ». N’en sommes-nous pas prévenus dès la première ligne, « c’est une cavale d’imaginaire ».

L’autre recueil des Carnets Confidentiels s’intitule Duos Duels. La couverture, signée Pascal Ulrich, offre une poésie très intérieure, pensée. L’auteur s’offre à nous et nous offre ses doutes, ses idées, mais pas seulement. Le titre l’indique, c’est le rapport à l’autre amie ou amante qui donne le cadre. Vraiment, deux très beaux recueils tant sur le plan esthétique que sur le plan littéraire, et que je vous conseille. Les deux plus anciens sont des recueils d’aphorismes : Humorêves, dans la collection Poésie pour rire, aux éditions Saint Germain des Prés. Et son petit frère, Humorêves 2 visiblement autoédité. Jacques Canut, 19 allées Lagarrasic, 32000 Auch, France. Axolotl récidive avec le troisième Hors-Collection de l’été 1999. De bons auteurs, la suite de roman de Pierette Kirchner-Zufferey, La plage d’A. une note de lecture juste et concise de Christine Zwingmann à propos des Putains cocaïnomanes de von Neff publié il y a peu dans sa version française par les Benway Institute Studios. Chose importante, ce numéro est un spécial poésie bretonne, pas mal pour des Suisses. J’aime Axolotl pour sa simplicité et son ton bon enfant. Merci à Jean Grin pour ce travail. Axolotl, Jean Grin, 22 chemin des Plateires, 1009 Pully, Suisse. Élodie Brulée, Princesse Sabra, Olivier Petit Helle, Modicorniaud, autant d’auteurs diffusés par les éditions underground Kryat, Arts écrits, dirigées par Denis Reynaud, promouvant le Metal qui, désormais, selon cet entrepreneur de l’ombre « ne se résume plus à la musique. » C’est en commandant une anthologie de petits poèmes, 17 Mélancolies, pochette de fiches

MAUVAISE GRAINE 40 W NOVEMBRE 1999

Profile for Datura

Mauvaise graine 40  

November 1999 issue

Mauvaise graine 40  

November 1999 issue

Advertisement