Page 22

reprise en main actuelle du net par la World Company. AlternB est une démarche citoyenne et amicale, pas une société anonymement mercantile. Ainsi mon client hébergeait-il, avant cette affaire de blonde convexe qu’on vexe, pas moins de 47634 sites différents. Sur l’un de ces sites était offerte à l’œil humide du pré-adolescent luisant d’acné, la chair dénudée de la jeune Estelle Halliday, laquelle proteste aujourd’hui, je cite, qu’elle en a marre que tout le monde lui reluque le cul.

“ Le 10 février 1999, la cour d'appel de Paris a condamné Valentin Lacambre, à verser une provision sur dommages et intérêts de 300 000 FF à Estelle Halliday, en le reconnaissant responsable de la diffusion des éléments d'un site hébergé sur AlternB. Paradoxalement, les avocats de Madame Halliday n'ont pas cherché à identifier l'auteur du site incriminé, rejetant toute la responsabilité sur Valentin Lacambre ! Si un tel jugement devait se confirmer et définir une nouvelle jurisprudence, il signifierait la disparition pure et simple des hébergeurs gratuits tels que AlternB et MultiMania. Rappelons simplement que les hébergeurs gratuits jouent en France, comme dans tous les autres pays, un rôle fondamental dans le développement d'Internet, et offrent un moyen d'expression inégalé à tous les internautes. À titre d'exemple, MultiMania héberge aujourd'hui 70 000 sites de particuliers et d'associations et accueille plus de 200 000 internautes chaque jour. L'Internet est un changement, une nouveauté, une formidable innovation pour tous les individus. Ce n'est pas un repaire de brigands et de pédophiles. ” MultiMania

“ En 1991 je travaillais dans une P.M.E. qui faisait des services Minitel, je fabriquais des jeux destinés à tenir en haleine le consommateur à 2.19 FF la minute. Rien de bien glorieux mais j'avais déjà essayé une très grosse boîte de communication et une P.M.E. bancaire et ma foi c'était partout la même nécessité d'arnaquer son prochain. J'étais branché sur Internet par GNA, et j'ai fini par monter un service Minitel d'accès à Internet, le 3616 ALTERN. A cette époque en 1992 c'était héroïque l'accès au réseau; l'ordinateur appelait UUNET aux USA tous les jours pour faire circuler le mail, mais autrement le ticket d'entrée c'était 100 000 FF à l'INRIA. En 1994 un coup pendable, j'obtiens de l'INPI la marque Internet, et de France Télécom le 3615 INTERNET. Yabon ! Autant le service Minitel en 1992 était le seul moyen d'accès facile et peu cher au réseau, autant aujourd'hui c'est pas pour les beaux yeux de l'humanité que je le laisse en activité. Donc avec le nerf de la guerre en poche je fais altern.org pour héberger gratuitement des sites web et des email. Vraiment gratos, pas de pub, pas d'exploitation commerciale, ça coûte pas trop cher et c'est le Minitel qui finance, juste retour des choses. Altern.org s'est avéré utile vu que sans aucune promotion (si, un jour je me suis référencé sur Yahoo!) le serveur est passé de quelques centaines d'usagers début 1995 à plus de 30 000 aujourd'hui. Périodiquement le serveur sature (en ce moment par exemple) et j'envoie par la poste un serveur plus puissant dans la salle machine aux États-Unis. Dernièrement j'ai construit à partir des enseignements de altern.org un site d'hébergement de domaines qui contribue à démocratiser la possibilité d'apparaître sur Internet sous son propre nom. Des problèmes avec altern.org, j'en ai eu pire que s’il en pleuvait, si je compte bien quatre procès dont trois sont toujours en cours, la visite de la DST, celle de la police et des gendarmes pour identifier des auteurs peu scrupuleux. Je sais pas si le pire c'est ça ou si c'est les arnaqueurs qui créent des sites sur altern pour essayer de gagner trois thunes avec des bandeaux et du spam. En fait quand quelqu'un porte plainte contre un site, je suis contacté par la police pour leur fournir les informations permettant de “ loger ” l'auteur du site (l'adresse IP datée). Mais si ce quelqu'un n'y connaît rien ou préfère ne pas savoir, par intérêt ou par flemme, il porte plainte contre altern.org. Mais altern.org c'est aussi beaucoup de satisfaction, 2000 personnes qui signent la

22

MAUVAISE GRAINE 33  AVRIL 1999

Profile for Datura

Mauvaise graine # 33  

April 1999 issue

Mauvaise graine # 33  

April 1999 issue

Advertisement