Page 21

Feedback Retour sur Mauvaise Graine… A-t-on senti comme un flottement suite au dernier numéro ? Peut-être. Les textes publiés n’avaient-ils pas autant de panache ? Possible. Certains textes ont pourtant retenu toute votre attention. Peu de réactions suite au premier Feedback, n’aurions-nous pas encore touché le point sensible de nos charmants lecteurs ? Qui sait ? Quelques réactions cependant, en voici toujours une. Et ceux qui ont cru que le jeune garçon de Impact pouvait avoir quelque lien avec votre humble serviteur ont fait fausse route... Désolé. “ L’évolution de Mauvaise Graine est remarquable, de plus en plus dense, et la revue elle même on ne peut plus aboutie. J’ai adoré Lucienne elle est seule, néanmoins il y a ce déjà vu, soit que je l’ai lu ailleurs – ce qui m’étonnerait fort – soit qu’elle fut inspirée par une lecture commune (...) Quant au bilinguisme, certes il serait ridicule de continuer ainsi si personne (ou quasiment personne) ne lit les textes en anglais. D’un autre

point de vue, ce bilinguisme fait partie de l’âme de Mauvaise Graine, et s’il faut plaire pour avoir un lectorat le fanzinat doit aussi éduquer, c’est pour cela qu’il me semble qu’un bilinguisme non systématique serait le bienvenu. Quant au Feedback je crois que je viens exprès de l’alimenter bien qu’il n’ait pas besoin de moi. ” Stéphane Heude, Deuil la Barre (95).

Surf De quoi est-ce qu'on accuse-t-on mon client ? Au départ de toute cette malheureuse affaire, il y a le cul d’une blonde. Je sais bien qu’en ce moment la République a décidé de faire la fête à la poésie – en plus de fêter dans le même mois Internet, les grand-mères et l’arrivée du printemps dans tous les magasins Jardiland – mais il faut bien appeler un chat un chat. Il me faut rappeler ici – car si personne n’ignore rien de la poésie de chez Jardiland ni des culs des chats des grand-mères blondes, tout un chacun n’est pas rompu aux subtilités du net – qu’Internet est un réseau qui relie tous les ordinateurs consentants de la planète. Ainsi, surfer sur Internet, c’est se balader d’un ordinateur à l’autre pour y découvrir ce qu’il offre à notre curiosité. Certains gros ordinateurs se proposent d’héberger des “ pages ” personnelles ou associatives, et il en reste même encore quelques-uns qui le proposent gratuitement. C’est le cas de MultiMania 6, qui accueille charitablement le site de Mauvaise Graine, ainsi que celui de mon client, Valentin Lacambre, responsable d’un autre site d’hébergement gratuit, AlternB 7. Ces “ hébergeurs ” bénévoles perpétuent encore aujourd’hui la grande aventure libertaire de l’Internet des origines, à contre-courant de la 6 www.multimania.com/mauvaisegraine 7 www.altern.org MAUVAISE GRAINE 33  AVRIL 1999

21

Profile for Datura

Mauvaise graine # 33  

April 1999 issue

Mauvaise graine # 33  

April 1999 issue

Advertisement