Page 20

grandiose. Le revuisme est un monde brutal et difficile, mener une revue l’est encore plus, j’en sais quelque chose. Malgré tout, ce qui nous est donné à lire dans Salmigondis, particulièrement dans ce numéro, est vraiment divertissant (on oublie trop souvent le but ludique au profit du but culturel des revues), j’en veux pour preuve la “ nouvelle ” de Christian Grenouillet, Boucher et Lucette Ranstad ; merci à tous ces auteurs, et à Gilles Bailly quand même, que je salue. Salmigondis, Gilles Bailly 7 avenue de Belfort 39200 St Claude. France. Également reçu, Le mensuel littéraire et poétique, qui plane toujours autant dans les éthers et les hautes sphères loin de la petite presse dont il se moque éperdument. Le mensuel littéraire et poétique Cité Fontainas 8, boîte 43 1060 Bruxelles. Belgique. Enfin, pour conclure avec les revues, la lettre poétique de nos amis suisses, Dockernet 19, espace de liberté, voire de libertinage ce mois-ci, totalement assumés, pour l’un comme pour l’autre. Dans cette lettre, une place est réservée à Nathalie Y, dont je vous ai déjà parlé dans un numéro précédent. Et qui nous envoie elle aussi quelques petites choses dont je ferai l’inventaire plus loin, juste le temps de vous donner l’adresse des dockers du

cœur et de la gueule qui nous font également part du gala de L’ouvre-boîte (une revue parmi d’autres) avec des poètes, des chanteurs, des musiciens, des humoristes, une exposition d’œuvres artistiques et poétiques et un verre de l’amitié, tout ça dans le seul but de fêter la poésie (mouais...). Ce gala aura lieu le 11 avril 1999, à 15 heures, 6 avenue de Domont, 95160 Montmorency, France. Et pour en finir avec Dockernet, vous pouvez leur envoyer vos textes et courrier, tant qu’à faire avec quelques sous pour les soutenir, ça n’a jamais fait de mal à personne. Adressez tout cela à Dockernet, Harry Wilkens 86 rue de Montbrillant 1202 Genève. Suisse Donc, Nathalie Y et les Benway Institute Studios sont partis en guerre pacifiste mais non moins violente, les mots peuvent s’avérer de précieuses et maléfiques armes contre tout, pour défendre la small-press, la presse underground quoi, le fanzinat, les petites revues telles que celle que vous avez entre les mains à cette seconde précise. Et pour ce faire, ils se sont tous réunis les 27 et 28 mars à New York. Nous n’y étions pas, parce que étant donc nous-mêmes small press, nous n’avions pas les fonds pour l’aller-retour Caen-Paris-NewYork. Vous pouvez néanmoins les contacter et correspondre avec Nathalie Y qui, à l’instar de beaucoup d’anglophones, n’entend ni ne lit un mot de

français. Benway Institute Studios, Nathalie Y. 790 20th Avenue, Suite 2 San Francisco, CA 94121. USA. benwaystudios@yahoo.com www.benwaystudios.com Que dire donc du 17ème numéro de la revue semestrielle toujours dirigée par Laure Ménoreau, que nous saluons bien bas pour son travail acharné et productif, Sol’Air. Qu’elle est toujours aussi séduisante, bien illustrée et que la majeure partie des nouvelles et textes courts qui y sont publiés ont de quoi satisfaire le lecteur ; on y retrouve, entre autres, les lauréats du prix du texte court 1998, les chroniques et les informations littéraires, dont les notes de lecture de Laurent Bayard. À noter tout de même que Sol’Air, à l’instar de nombreuses autres revues s’est mise à l’heure virtuelle pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Peut-être Bruno aurat-il l’occasion de vous dire quelques mots au sujet de son site web dans l’une de ses prochaines rubriques du Surf. En attendant, vous pouvez toujours les contacter en écrivant à la directrice qui se fera sans aucun doute une joie de vous répondre. Sol’Air, Laure Ménoreau 242 boulevard Robert Schumann, 44300 Nantes. France www.livre-francais.com

Walter

20

MAUVAISE GRAINE 33  AVRIL 1999

Profile for Datura

Mauvaise graine # 33  

April 1999 issue

Mauvaise graine # 33  

April 1999 issue

Advertisement