Page 12

CRI D'ALARME Poésie effrontée, sourires libertaires Ironie réfractaire, création exaltée Que bride leur esprit vicieux Que ceinture leur étroitesse d'âme Ici on se veut libre, mais si on ne censure On fait taire, on sanctionne qui déborde des moules Par milliers alignés, leur bois est de cercueils Des alyscamps formels drapés de tricolore Qui ne s'y coule meurt Conforme-toi ou crève ! Ambitions d'absolu, floraisons atypiques Intensités cosmiques, extensions éperdues Que blessent leurs lourdeurs convenues Dans leur socialope névrose. Ici règnent leur Droit, leur logique et leurs normes Leur loi du plus grand nombre, populiste cautèle Que contrent les prébendes, les faveurs féodales L'entre-soi des gagneurs, des fils-de, leur morale Castes et encartés, quotidien grisonnant Fonctionnariat goîtreux, normatif intégrisme Interdire compliquer taxer pourrir la vie Vulgate citoyenne, rancœurs entretenues Le gâteau du dimanche pour faire passer tout ça En attendant lundi et tous ses lieux communs Insolences rythmiques, gouailles ensoleillées Submersions métissées, refus du fatidique Bras ouverts sur demain, indolence frondeuse Immensités sourieuses aux conquis des lointains Que moquent leurs sermons ancrés Dans leurs lénifiantes scléroses La Mémoire Alzheimer soigne bien ses momies Retraités possédants acquis par habitude A ceux qui les pommadent pour être leur onguent Le marché est flétri mais ô combien juteux ! Commémorer alors cent jadis, mille naguère Honorer ses gériarques, plaider pour leurs vertus Tandis que l'avenir croupit dans les cités Ici c'est d'abord hier, toujours plus que jamais ! On achève bien ses jeunes, ses cerveaux, ses artistes Demain c'est pour plus tard NF c'est NO FUTURE Nos caciques y veillent Et ils y réussissent Voyez autour de vous... Ca sent comme le pourri.

12

MAUVAISE GRAINE 33  AVRIL 1999

Profile for Datura

Mauvaise graine # 33  

April 1999 issue

Mauvaise graine # 33  

April 1999 issue

Advertisement