Page 1

mgversion2>datura

mgv2_54 | 09_05


mgv2_54 | Alexandra Bouge un homme a sorti son revolver, une femme va dans la ville chercher à manger pour son fils la ville est triste on ‘garde les crachats sur les vitres, les gens dans les tramways qui passent, la ville qui passe la ville endormie on voit les gens, on voit les hommes les hommes passer, on a peur, on a peur des gens de passage là où les trains ne s'arrêtent pas où l'on ne s'arrête pas ils s'arrêtent..., où l'on regarde ces gens de passage ; où l'on ne regarde pas, où les gens ne regardent pas ces gens de passage où ces gens de passage où l'on ne voit pas les gens de passage chez les gens de passage où l'on n'est pas de passage, on n'est pas les gens de passage je regarde les gens de passage, je regarde les gens de passage je regarde les gens. chez les gens, chez les gens, chez les gens je regarde les gens ... de passage, les gens ne veulent pas entendre des villes dévastées, des cadavres de bêtes, des animaux morts, les gens ne veulent pas de la ville dévastée, des gens qui ont peur, où la faim tenaille des villes sans dieu où y a pas de dieu, dans ces villes où règne la terreur, chez les gens de passage où la ville est roi, où l'on est reine, on est rien et où l’on est reine ; où la ville est de misère et d'envie, dans cette ville riche à outrance, on meurt de faim, on a faim, les gens ont faim, on a faim, ils ont faim, ils ont faim, quelqu’un a faim, où l'on a faim où l'on meurt de faim, les gens vivent en dessous du seuil de pauvreté, ces gens ont faim, les gens ont faim dans la ville ces gens ont faim les gens dans cette ville de riches ces gens dans la ville ont faim les gens dans la ville de passage ont faim, les gens ont faim chez ces gens, je regarde les autres jours la ville est de pluie une ville si belle.. le rêve

3


mgv2_54 | Alexandra Bouge je regarde les gens morfler, morfler, je prends les jambes à mon cou et j'ai les savates dans le dos il fait bien sur la planète c'est eux qui sont pas beau je regarde les gens morfler, les gens morfler j'ai la police à mes trousses je ne sais pourquoi j'ai la maison à mes trousses, la maison à mes trousses j'sais pas quoi j'des gens à mes trousses, j'des gens à mes trousses, j'ai des gens à mes trousses, des gens à mes trousses les gens à mes trousses j'n'ai pas le choix, j'n'ai pas le choix la police est venue et nous a morflé cassez-vous et tout et tout ; j'ai laissé ma cabane..pour partir j'ai les gens à mes trousses, les gens à mes trousses cassez-vous, ils nous disent tout le temps la police nous fait du mal les gens savent pas qui on est, je regarde les gens partir, je regarde les gens partir, on fait rien de mal la police nous a morflé, la police nous a morflé : FIN ils nous empoignent et ne culeg pentru a ne taia, ils nous ramassent à l'arraché, ils nous prennent notre argent, la police se fait les choux gras des fruits de notre mendicité, empoche ce qu'on a gagné en mendiant, et nous vole notre argent qu'on a gagné en faisant la manche, que nous avons gagné avec la mendicité, et nous donnent des tickets de métro déjà utilisés ; ils nous prennent nos hommes :"déguerpis" ; ils nous prennent nos hommes de pe plaz et les passent en jugement puis nous renvoient en Roumanie ; ils nous renvoient ; nous sommes ramassées à l'arraché ; ils nous injurient, ils nous parlent mal, puis ils viennent avec des matraques, ils viennent chez nous ; ils sont venus prendre nos hommes, ils passent en jugement, et pendant ce temps ils nous renvoient nous les femmes chez nous ; puis ils font "du nettoyage ” dans notre camp ; sur le plaz (terrain) ; et ils viennent sur le plaz pour le nettoyage ; et la police nous renvoie chez nous ; ils sont venus le chercher sur le plaz (nos hommes) ; ils viennent sur le plaz chercher nos hommes, ils nous ramassent à l'arraché et nous prennent ce qu'on a gagné en faisant la manche, la mendicité et nous donnent des tickets qu'ils avaient déjà utilisés ; nous prennent notre argent et nous donnent des tickets qu'ils ont déjà utilisés eux-mêmes ; ils nous ramassent à l'arraché et nous prennent ce qu'on a gagné avec la mendicité ; sur le plaz ils viennent chercher nos hommes et nous reconduisent à la frontière, les font passer en jugement et nous reconduisent à la frontière, ils passent en jugement et les femmes sont reconduites à la frontière ; nous sommes reconduites à la frontière ; et nous sommes reconduits à la frontière ; (il nous pren..sur le plaz et ils nous reconduis à la frontière ; ... et ils nous don...qu'ils déjà utilisé eux-mêmes, puis nous

4


mgv2_54 | Alexandra Bouge don..qu'ils ont utilisé eux-mêmes ; nos hommes se font embarquer ils pas en jugement, et nous repartons.. ils nous reconduis à la frontière) j'ai les jambes à mon cou, les jambes à mon cou ils nous prennent dans la rue ou................. et nous font morfler dans les commissariats ; puis ils viennent avec des matraques et nous obligent de partir ils nous embarquent sur le plat ; ils nous embarquent pour nous empêcher de mendier et je suis déjà loin ; et nous gardent en cellule ; ils nous mettent en cellule jusqu'au soir, ils nous gardent dans une cellule et le soir nous rentrons à la caravane1 les gens que j'aime pas, les autres, les gens des villes, ces gens des gens de tous bords, des gens d'ailleurs, les gens des villes, les gens de campagne, les amis LES ENNEMIS DES GENS ces gens-là, les gens d'ailleurs, les gens de tous bords, les autres, ces gens qu'on aime pas, les gens de tous bords ou les gens des villes les gens de là-bas, les gens d'ailleurs ces gens de tous bords les gens d'ailleurs, ceux que l'on aime pas, ces gens-là ces gens-là d'ailleurs, des gens des gens de tout bord que l'on aime pas, des gens de là-bas ces gens de tout bord que l'on aime pas, des gens ou ces gens-là des gens d'ailleurs des gens pareils aux autres: sans fin

1 • ne culeg pentru a ne taia : en roumain se prononce “ né qoulegue pennetrou a né taïa ” : nous ramassent pour te saigner • de pe plaz : en roumain se prononce “ dé pé plaze” : sur la place

5


mgv2_54 | Alexandra Bouge Les forêts une forêt rase, de ces forêts qu'on allume pas la france la merde dans ces forêts qu'on allume pas ces forêts qu'on allume à l'aube, et qui se împrastie à tout le village et locuitorii, le feu dans la forêt qui prend la forêt s'allume (j'y mets le feu) les gens dans la forêt qui partent comme des fusées les gens des forêts qui brûlent les gens qui vont dans la forêt, les gens brûlent ces gens brûlent les gens vont et viennent dans le village, mouillés par la pluie les gens vont dans le village et viennent dans la forêt les gens vont et viennent dans le village et viennent dans la forêt ou les gens regardent le village....pustiu les gens s'apprêtent à rentrer. les gens viennent dans le village ces gens.2

2 • se împrastie : en roumain se prononce “ sé îmmeprachetié ” : se répand • locuitorii : en roumain se prononce “ loqouïtorï ” : les habitants • pustiu : en roumain se prononce “ poussetiou” : désert

6


mgv2_54 | Alexandra Bouge les gens du village vont et viennent de toutes parts les gens vont et viennent, les gens viennent. les gens sont de tous bords les gens qui viennent ces gens-là les gens des rues, ces gens des villes qui vont là qui sont là des gens sans famille, sans toit, des gens qu'on ne voit pas, ces gens-là, ces gens-là les gens des villes, les autres, des gens de toutes parts, ces gens-là, sans toit, ces gens-là, des gens-là, là des gens là-bas, ces gens-là, les gens de là-bas des gens là ces gens sans toit des gens-là les gens sans toit les gens-là ces gens-là des gens là les gens les gens d'là-bas des gens sans toit des gens les gens d'là-bas les gens d'là-bas ces gens-là je gardais les yeux fermés et ma voix s'éteignait ma voix couvrait la mienne de sons aigus, qu'on a entendus qu'une fois des sons jamais perçu par une voix étrangère, par une voix dépourvue d'organes que rien ne sépare par des gens sans voix, des gens sans voix, Les gens parlent, ils disent des choses, des choses à deux balles des choses pour rien des choses.... les gens regardent les autres et ils disent des choses qui me font expulser ; ils disent que je dois retourner dans mon pays ils disent : "cassez-vous" les gens disent : “ on en veut pas chez nous ” les gens ne veulent pas de nous ils ne veulent pas d'étrangers les gens les gens parlent de rentrer chez nous

7


mgv2_54 | Alexandra Bouge je regarde les gens ; c'est l'esclavage , je n'ai pas d'argent, et cé par si j'en aurai un jour, j'ai pas la foi, et les gens qui m'auscultent me regardent de travers, j'ai les foies, j'ai les foies la mada chante sur les toits, elle chante sur les toits,.... sur les toits je chante, dans les appartements, et dans la rue, dans les appartements les toits les squelettes des cimetières qui viennent à moi je danse sur les toits et dans le cage d'escalier des immeubles, sur les toits les gens viennent à moi et m'écoutent, et je chante pour toi, les gens .....des chants qui t'appellent à moi je chante je chante des chants vers toi, je chante pour toi viens... les chants du désespoir les gens chantent pour plus de bonheur on chante pour plus de présent on chante pour les gens ; pour une vie meilleure je chante pour dire non au racisme et à l'intolérance je chante pour dire non aux racismes, je chante, je chante contre les intolérances de tous bords, d'où qu'elles viennent des chants qui éloignent le racisme du cœur des gens je chante contre l'intolérance du cœur des gens

8


mgv2_54 | Alexandra Bouge les gens parlent, ils regardent les gens ne parlent pas ; les gens viennent d'ailleurs, on vient d'ailleurs, les gens viennent, ils parlent "on vient d'ailleurs” ; les gens parlent, on vient de nulle part ; les gens viennent, d’ailleurs, on vient de nulle part ; les gens viennent, on passe les gens viennent d'ailleurs, on vient de nulle part, les gens viennent d'ailleurs les gens de nulle part, les gens d'ailleurs les gens passent, les gens passent, on vient de nulle part, on passe, les gens passent les gens passent ces gens que rien ne trouble ces gens passent les gens viennent de nulle part ces gens que rien ne trouble les gens passent les gens regardent les gens qui passent ces gens que rien ne trouble les gens que rien ne trouble, les gens que rien ne trouble ces gens vont morfler ces gens vont morfler, ces gens ils vont morfler, ils vont nous en mettre plein la tronche ; en met’la tête, ils vont nous en met’plein la figure, je m'en vais les gens vont nous en met plein figure, on va morfler ; en mettre plein la tête, les gens passent, nous mettre plein la tête, les gens parlent je regarde les gens qui parlent, ils nous en met plein la tête et on va morfler les gens qui parlent ; les gens parlent, les gens parlent

9


mgv2_54 | Alexandra Bouge la mendicité est interdite en france, on veut pas mendier, c'est triste, c'est triste que la mendicité soit interdite ; la mendicité est interdite en france ; on veut pas de mendicité en france ; "on fait pas la mendicité" "y a pas de mendicité en france, "y a pas de racisme en france” ; y a pas le racisme ; on veut pas me baiser, y a pas de racisme en france; c'est triste en france pas mendi ; j'veux veux pas je veux mendier y a pas de racisme (en france) de racisme, y a pas de racisme pas de pasderacisme paaas enfrance pas d'mendicité, y a pas y a pas la mendicité, pas de raciste, y a pas de racisme en france ; pa droit de faire des enfants enfrance pas en France ; pas d'enfants en france ; on veut pames enfants pas en france ; pas mes enfants en france pasenfrance elle est triste de se faire embarquer pour mendicité agressive elle est triste de se faire embarquer elle est triste de se faire embarquée pour mendicité ; elle est triste....pour mendicité ; triste, de se faire arrêter et amener à la vigie pour cause de mendicité ; elle ne veut pas se faire embarquée pour mendicité ; CA N'EST PAS UNE MENDIANTE AGRESSIVE, elle est une mendiante triste de s'être fait embarqué violemment; elle est triste ; je ne suis pas agressive, paaaas agressive ; on se voit dans quatre heures ; parce que c'est de la mendicité ; à côté des keufs qui lui fait l'interrogatoire musclé pour mendicité ; ils l'amènent au poste pour avoir mendié ; au poste, ils l'embarquent pour mendier ; qui l'amènent au poste et qui mendie ; ils l'embarquent parce qu’elle mendie ; sur le trottoir ils l'amènent au poste, elle mendie ; sur le trottoir elle mendie ; ils l'ont amené au poste parce qu’elle mendie ; ils l'ont embarqué parce qu’elle mendiait ; elle mendiait, on l'a embarqué pour mendicité, on l'a embarquée, elle mendiait ; on embarquait pour avoir mendié (chez nous) ; on a embarqué pour mendier ; on a embarqué pour mendier ; les filles mendient et... on a embarqué pour mendier ; on embarque les filles pour mendicité ; y a des lois contre la mendicité aujourd'hui ; "c'est de la mendicité agressive” ; on nous embête pour mendier, parce que c'est de la mendicité ; ils nous embêtent pour la mendicité, ils nous embêtent parce que c'est la mendicité ; c'est de la mendicité, tous les jours ;

10


mgv2_54 | Alexandra Bouge c'est tous les jours qu'on se fait embarquer pour mendicité, on se fait embarquer ; on s'fait choper pour avoir mendié, pour avoir mendié, on s'fait choper pour la mendicité ; les filles ont mendié c'est pour ca qu'elles se sont fait choper ; les filles se font choper pour mendier, elles ont mendié les filles de chez nous, elles se sont fait choper pour avoir mendié ; elle se sont fait choper parce qu’elles ont mendié ; elles se font choper, elles ont mendié et à cause de....et on ......on les arrête (à cause de ca) les filles sont mendié ON ARRETE LES GENS POUR MENDICITE les gens mendient, on les arrête pour ca, on les arrête pour mendicité ; on les arrête pour avoir mendié ; on les arrête pour mendier, on arrête les gens pour avoir mendié ; on les arrête pour mendicité ; les gens sont arrêtés parce qu’ils ont mendié ; les gens se font arrêtés ; les filles ont mendié, on a mendié et on s'fait arrêter, on mendie on est arrêté, on a mendié et on est arrêté ; ....les gens pour mendier on les arrête, elles mendient, on morfle les gens pour mendicité, on a morflé ; les gens pour mendicité ; on a morflé pour mendicité; les gens m’interdisent d’entrer là où ils sont c’est la haine qui domine interdit de passer, c’est le no man's land c'est la haine le passage où l'on tranche la haine de la race ; interdit d'entrer chez nous c'est là où ta race ne passe pas c'est là où tu passes pas la rue de la misère INTERDIT sous peine de meurtre ; c'est l'impasse la rue qui ne

11


mgv2_54 | Alexandra Bouge je regarde les gens, beaucoup ont faim, des gens me regardent, ils font la manche parce qu'ils ont faim les gens viennent parce qu’ils ont faim, on a faim on vient pour qu'on a faim on vient pour qu'on a faim, on a faim les gens viennent p'qu'ils ont faim on vient parce qu'on a faim on a faim les gens ont faim les gens viennent parce qu’ils ont faim on a faim je regarde les gens, on regarde les gens, ils ont faim je regarde, on a faim les gens ont faim ils ont faim on a faim on a faim les gens viennent, les gens ont faim, les gens ont faim, les gens ont faim ; les gens ont faim, les gens viennent et j'ai faim je regarde puis je dis que j'ai faim, ils ont faim, les gens ont faim, les gens ont dit "j'ai faim" j'ai faim on a faim, j'ai la dalle, j'ai faim j'ai faim, j'ai la dalle et j'ai faim, j'ai faim, j'ai la dalle, les gens ont faim, je regarde les gens, ils mangeaient des cerises constelate des pommes care mai de care mai aratoase, des framboises glacées, des raisins sucrés, et des poires au chocolat et une maison en pin, zmeura confite et au cœur de la forêt des mirabelles, des bananes flambées, des babas au rhum, des cerises confites, des bananes au chocolat, des marrons confits, pommes à la cannelle, des trucs au miel ; des Bananas Split 3

3 • constelate : en roumain se prononce “ connessetélaté” : étoilées • care mai de care mai aratoase : en roumain se prononce “ quaré maï dé quaré maï aratoassé” : les unes plus brillantes que les autres • zmeura : en roumain se prononce “ zméoura” : framboises

12


mgv2_54 | Alexandra Bouge un homme entre, il sait qu'il va se faire plumer, qu'on va lui retirer son utérus, son vagin, ou son vagin et son utérus ; il vient jusqu'à moi et il flaire l'accident ; il regarde son entre cuisse et les gens l'ont morflé ; y a eu accident, un accident du cerveau : parce qu’elle était étrangère elle était niquée niquée de la tête, niquée du cerveau, elle avait quelque chose qui fonctionnait pas ; on lui a niqué la tête et le cerveau on fonctionnait à plein régime et j'ai lâché il a fonctionné dans les draps dans les draps de mon cerveau parce que ca marche pas quand t'es étrangère il marque pas d'arrêt, il n'arrive pas il marque pas, il ne vient pas y a eu accent, accident du cerveau on lui a tout niqué il a morflé jusqu'à l’os (il était dans la vase, dans le coltar, les gens viennent, on est pas là pour... ; j'ai de la merde dans les yeux; je fume ; on ne sait pas ce c'est ; ils ne savent pas que ; l'homme s'est fait la malle) j'ai pas d'enfant, je n'ai pas d'enfant, je ne veux pas d'enfant ; pas l'enfant ; je veux pas ; l'enfant des immigrés, de l'immigré ; il n'a pas d'enfant ; de l'immigré ; il n'y a pas d'immigrés ; j'aipasd'immigré ; y a pas 'enfant ; pas d'immigré, PAS L'IMMIGRE ; pas les enfants ; pas l'enfant ; j'aime pas les immigrés ; PAS L'IMMIGRE ; pas d'enfant, paas les enfants d'immigrés ; pas les immigrés, pas des enfants ; pas les immigrés, y a pas d'immigrés ; pas les immigrés; pas d'enfant ; pas d'enfant chez les immigrés ; pas de baise avec les francais, et pas d'enfant chez les immigrés les enfants ne sont pas les miens, les autres... ceux qui ne sont pas les miens, les enfants abandonnés ; ceux qui ne sont pas les miens, les enfants sont aux autres, ceux qui ne sont pas les miens, les enfants des autres, ceux qu'on dirait de nulle part, ceux qui ne sont pas les siens, les enfants sont les miens, ils n'aiment pas les enfants, ils e sont ni à eux. ce sont des enfants de personne ils veulent pas de ces enfants-là ils n'aiment ... ces enfants ne sont pas les nôtres ils n'aiment pas ces enfants-là ils n'aiment ces enfants qu'en în puscarie ils ne veulent pas de ces enfants les enfants sont în puscarie ils ne veulent pas de ces enfants

13


mgv2_54 | Alexandra Bouge ils aiment...? ils ne veulent pas d'eux ces enfants ne sont pas les leurs, ils n'en veulent pas, ils n'aiment pas d'eux, ces enfants ne sont pas les leurs ;4 nous aimons nos enfants, nous n'en voulons pas, ils ne veulent pas d'eux, les enfants sont à eux, ces enfants-là sont pas à eux, ces gosses dont personne ne veut, ils n'ont pas d'eux, ils n'y arrivent pas, ne veulent pas d'eux, ces enfants ne sont pas les leurs, ils n'ont pas d'eux, ces enfants ne sont pas comme eux, ces enfants sont d'eux, ils n'aiment pas ces enfants, les enfants qui sont pas à eux, ils ne veulent pas d'eux, ils ne les aiment pas, ils n'aiment pas les enfants, ils n'en veulent pas, ils ne voudront d'eux ces enfants sont pas miens, ils ne sont pas eux, les enfants ne sont pas à eux, ces enfants ne sont pour eux, ces enfants ne veulent pas d'eux, ces enfants n'sont pas à eux, ils n'aiment pasdeux ils sont pas à eux, ne sont pas à eux, les gosses ne sont pas d'eux ou à eux ces enfants sont à eux, ces enfants ne sont pas d'eux, ils n'aiment qu'eux, ces enfants n'aiment pas ces enfants ils ne veulent pas ces enfants sur eux, ils veulent les enfants à eux, ils ne les veulent sur eux, ils ne veulent pas....avec ces enfants-là ils en veulent que leurs enfants ils n'aiment pas ces enfants à eux ils n'aiment pas ces enfants deux ils les veulent pas sur eux (les enfants de medeux) ils n'ont pas sur eux ; ils n'aiment pas ces enfants d'eux ils n'aiment pas ces enfants-là, ces enfants ne pas à eux les enfants ne veulent pas..ils ne veulent pas d'eux ces enfants ne sont pas à eux ils n'ont pas d'eux 4 • în puscarie : en roumain se prononce “ înne pouchequarïé” : en tôle

14


mgv2_54 | Alexandra Bouge je ne veux pas ces enfants-là j'aimerais mieux ne pas avoir à faire à eux ils ils ils ils

ne veulent pas ces enfants, ils n'aiment pas ceux-là ne veulent pas d'eux (ils les tuent) veulent pas sur eux, ils n'aiment pas ces enfants-là ; ne les aime pas sur eux, ils n'aiment pas les enfants, ils ne veulent pas d'eux

ils n'aiment pas ces enfants-là ; moi non plus je ne les aime pas, eux. Ils nous interdisent les gosses, on peut pas faire des gosses parce qu'on se fait régulièrement explosé, on peut pas faire d'enfant qu'on se fait exploser pour cause de racisme ; on peut pas faire d'enfant parce qu'on a la peau foncée ; on peut pas faire d'enfants pour cause de grande souffrance ; pas d'enfants pc y a le raciste qui le guette pour lui faire la peau, par les mots ; pas faire d'enfant parce que ca plaît pas aux français; pas d'enfants parce qu'il va se faire déchiqueté par le chacal aux dinti ciobiti qui va lui faire la peau ; incendier à un coin de rue, dans un squat, il va le morfler planter ses griffes, le mordre lui faire la peau ; il va planter ses dents dans sa chair...(toute fraîche) de bébé ; il va le tuer ; le tuer ; à un coin de rue, quand on s'y attend :pas de bébé ici (chez nous) il va planter son unique croc on veut pas de ton amour on veut pas de la fille à la peau mate ; on veut pas de son gosse5

5 • dinti ciobiti : en roumain se prononce “ o dinnetzi tchiobitzi” : aux dents ébréchées

15


mgv2_54 | Alexandra Bouge ils sont arrivés à plusieurs, dans le trou, ils sont arrivés pour nous dire merde; ils sont là ; toujours ; ils sont là ; ils ont fait leurs bagages, les gens les ont regardés de travers, et les autres non plus ; ils n'ont pas su qui ils étaient, mais il était trop tard pour savoir, ils n'était pas bien, mais il était tard ; trop tard pour ca ; mais ils n'en savaient rien euxmêmes, on veut pas d'eux, pas elle pas chez nous on veut pas d'elle on veut pas chez nous la nuit le sperme s'écoule pres de vous, il remplit une jarre ; il te pisse dessus ; il est tard la nuit est faite de sperme qui s'ajoute ; la nuit s'écoule du sperme, il s'écoule ton sperme la nuit t'attrape et prinde et zigouille la nuit le sperme s'écoule du nez6 les aurores, la nuit se lit, demain ; il fait bon chez nous, triste de s'être faite embarquée la nuit, il n'a rien chez lui la nuit les gens... c'est une nuit de glace qui nous a réuni pour aller casser du noir, casser du noir dans la ville ou casser du noir pour revenir avec du sang dans les bottes ; (pour aller casser du jaune) revenir ensanglanté après avoir cassé du noir, du jaune, du malgache, "au noir"

6 • prinde : en roumain se prononce “ prinnedé” : attrape

16


mgv2_54 | Alexandra Bouge Le ciel La nuit tombe, la lune vine pe cer ; deux points care se prind ; se suspend sur le ciel, se fixe sur le ciel, Des croissants de lune sont amassés au-dessus de la voûte céleste L’un d’entre eux tombe à terre Ils recouvrent le ciel7 Le ciel La nuit tombe ; deux points care se prind sur le ciel, Des croissants de lune sont amassés au-dessus de la voûte céleste L’un d’entre eux tombe à terre Ils recouvrent le ciel8 Grimace Ma tête est un fardeau Une hallucination la fit se déployer en mille morceaux sur le trottoir Sa grimace. Sans titre La nuit de ses ténèbres Arunca-te Son air de chat mouillé Son air favori, celui d'une cantatrice Tu l'a laissé En proie aux démons La vieillesse n'est pas une belle aventure Une lampe veilleuse au loin.9

7 • • 8 • 9 •

vine pe cer : en roumain se prononce “ viné pé tchere ” : se fixe care se prind : en roumain se prononce “ quaré sé prinede” : épinglés care se prind : en roumain se prononce “ quaré sé prinede” : épinglés

Arunca-te : en roumain se prononce “ arounequaté” : jette-toi dans le vide

17


mgv2_54 | Alexandra Bouge Rengaine Les uns sur les autres, les uns dans les autres Oui mais à l'autre bout Les uns délabrés au bout, rejoignons-les Les autres sur les toits jouant à colin-maillard (Ensemble) des amis et conseillers Les uns dans les autres Je suis là, dit-elle à voix basse Le temps de faire un rot Le temps de scander la même rengaine Temps Un temps usurpé, Enlevé des filets aux grosses tresses (împaturit), Tenu par les mains aux doigts noueux, pointus, desquels picura quelques gouttes de sang sur l’eau de mer. Temps plapînd aux battements rapides et réguliers, caché, pus la adapost en milieu protégé Temps nemiscat. Semence arrachée (puis jetée sur le pont glissant d’eau de mer Terne et sombre), Temps éparpillé S’amassait dans la tasse de café et sur l’assiette cendrier. Temps aligné sur les murs à la peinture effilochée, Temps engouffré dans l’écran mat sans miroir, Absorbé par la moquette épaisse et nette, Temps aspiré par la fumée de cigarettes, Distillé à travers des passoires, Dépouillé de sa mesure. Temps régulier, recueilli, contenu, Temps de l’oraison des voix tulburi sans accent Qui assourdissent ; Opaque, au battement non retenu, clair, saccadé, sans timbre, rompu au moindre tressaillement. Temps vallonné de încercari, minces espoirs de le changer Avec des CV, lettres de motivation à tout va. Temps parcouru de fantômes agressives, nestapînite, dépossédé de sa mémoire, la bâillonnent, la frappent à coups de pics, aux flèches grinçantes, la voilent de leurs ailettes, de débris de chair statuta et sang coagulé Recueillie et reflétée comme mine intarissable de richesse dans les yeux de l’étranger.

18


mgv2_54 | Alexandra Bouge Aux mille facettes protectrices. Temps mesuré au poids des pensées inscrites sur ce papier. Temps décompté au salaire mensuel non déclaré et redistribué au moyen de revenus minimums d’insertion. Temps du coucher au temps du lever, qui rétrécit, s’écarquille, se compacte en nœuds qui trouvent leur place dans les articulations et se prind, desfac en bouts de fils avalés par l’organisme.10 Le chemin Je marchais toujours seule, mais plus ou moins à l'abri du besoin. Quelqu'un me tenait par la main Plus ou moins d’la partie En jouant sur des fausses cartes dès le départ distribuées à la va-vite par des hommes pressés de s'en débarrasser.

10 • • • • • • • • • •

împaturit : en roumain se prononce “ îmepatourite ” : plié picura : en roumain se prononce “ piqoura ” : s’égoutte, tombe plapînd : en roumain se prononce “ plapînde ” : délicat, frêle pus la adapost : en roumain se prononce “ pousse la adapossete ” : mis à l’abri nemiscat : en roumain se prononce “ némichequate ” : immobile tulburi : en roumain se prononce “ toulebouri ” : troubles, confuses încercari : en roumain se prononce “ întcherequarï ” : essais nestavilite : en roumain se prononce “ néssetavilité ” : impétueuses, indomptables statuta : en roumain se prononce “ ssetatouta ” : rance se prind, desfac : en roumain se prononce “ sé prinedé, sé dessefatché ” : s’accrochent, se déplient

19


mgv2_54 | Alexandra Bouge Le chômage Ne lui dis rien de ce qu’elle ne peut entendre Transmets-lui par personne interposée si elle ne peut l’entendre de ma bouche Qu’au départ les cartes étaient jouées Il faut qu’elle fasse avec. Le chat O auziti cum plînge ? Elle était là il y a quelques instants Maintenant la maison est vide Je l'entends respirer quand je travaille, juste derrière moi le souffle rauque de ses derniers jours de maladie, elle tend à guérir, qui va s'éclaircir, juste derrière moi. La maison est vide le soir quand je rentre, son souffle niché en toute chose me laisse étrangère ici. Elle était tout près de nous après m'avoir laissé son corps dans mes bras puis sans doute a suivi la voie qui était sienne, et me rend visite lorsque je sais qu'à ses côtés j'ai parcouru la moitié de ma vie. Mon double qui me couvait de son regard amoureux, un petit bout qui était ma conscience, qui sculptait mes idées dans son ventre, qui me suivait pas à pas pour pas que j'oublie que quelqu'un m'aime comme ça, que je ne vis pas que pour moi. La maison est vide, mais maintenant que je sens son odeur, je sais qu'elle est tout près de moi.11

11 • O auziti cum plînge : en roumain se prononce “ o aouzïtzï qoume plînetgé ” : vous l’entendez comme elle pleure

20


mgv2_54 | Alexandra Bouge La séparation Verre prune, vert comme le coucher du soleil, vers comme les versets, vert liant le bleu au jaune, vers toi, vers ceux qui sont en toi, que je découvre, que je feuillette, que j'éparpille, pour qu'il ne reste que moi à ta place, face à face, que creuse un trou innommable, dont je malaxe în nestire, le vide où mes mains enfermées, stressées dans des prothèses dans l'incapacité de se mouvoir blessent les murs de cette cavité à la chair tendre, dont les morceaux expédiés dans des valises carrées, vertes seront déposés à l'entrée de tous les immeubles de la ville, sur la mince couche de glace de l'océan du Pôle Nord, dans les ventres des baleines, petits bouts que tu fixeras sur une pellicule, NEANT au film autodégradable.12 Le couple Je l'ai vu, entr’aperçu Mon grand amour, Mon petit enfermé dans un bocal en verre posé sur l'armoire, formolisé, amidonné, lyophilisé, poussière que j'envoie, du vent Tu m'avais vu, entr’aperçu Silhouette brumeuse, vacante, dont l'aura légère, translucide s'est posée sur ma peau Puis j'ai pissé du sang Bleu comme le ciel froid et austère qui enveloppe les pics des montagnes Vert comme l'oiseau qui s'est posé un instant sur ton épaule, Rouge comme une tâche informe absorbée par la terre humide après la pluie.

12 • în nestire : en roumain se prononce “ îne néchtiré ” : sans interruption

21


mgv2_54 | Alexandra Bouge Les peilles Servant d'alibi Pour marcher finalement à la va vite, à tout va, à dos courbé, à celui qui le recevra en dernier Son corps. Elle rafistola des bouts trouvés En demi-teinte ou flash. Sans intercalaires À la va vite, posés, étirés, à plat, courbés, trifouillés, pendus Et vaquant à ses occupations Les feuilles fosnaiau sous l'effet du courant d'air, S'éparpillèrent, rafistolant le trou de la chaise, les égratignures sur le mur, le pied rompu de la table à desservir, perna cousue main, les chaussettes trouées, les draps par endroits déchirés Et toute la maison, Celle-ci ou l'autre Qu'elle quitta à la va vite, à tout va, obligée, délivrée, hier, demain. 13 Dorul Où est passée celle qui Tout près de moi avait fait son nid ? L'odeur de mort est déposée sur ma peau Où est passée celle qui du haut de ses dix cm Avait mis mon quotidien dans sa besace qu'elle avait tissée de son affection ? Où est passée celle qui Me disaient des mots de ses yeux, Se strecura dans mes rêves Et les yeux mi-fermés Protégeait la chair (elle me porte) dont elle en fait partie ? Où est passée celle qui De nos souffles réunis S'en est allée la première ? Et mon esprit vagabonde à sa recherche14

13 • fosnaiau : en roumain se prononce “ fochnaïaou ” : bruissaient • perna : en roumain se prononce “ pérena ” : le coussin 14 • dorul : en roumain se prononce “doroul ” : se languir de • se strecura : en roumain se prononce “sé stréqoura ” : se faufilait

22


mgv2_54 | Alexandra Bouge Le directeur Au début de la nuit, Lorsqu'il pensait passer le seuil du jour Il vint, empaillé depuis des siècles Son crâne troué de la taille d'un tuyau au milieu Lui dit qu'elle n'avait point sa place ici. Elle combla l'espace vide de son crâne de ses yeux Elle le vit de nouveau cette fois son cou long, une petite tête perchée dessus, les yeux comme deux billes. Glissa le long du cou, engloba sa tête de son regard, Descendit à la naissance du cou Et fixa une ligne d'horizon. Il revint, son torse imberbe percé, Elle se mit de côté pour pas recevoir Des balles qui lui avaient fait la peau.

23


mgv2_54 | Alexandra Bouge A l'armée Du fond de la nuit, il traversa la pièce, Lui jeta un coup d'œil Et leva ses troupes Pour elle et pour d'autres qui portaient les mêmes trasaturi. De l'autre bout de la ville Il vint, ramassant des troupes Care mai de care mai entreprenant, Pour mener à bout une entreprise qui lui était nécessaire à lui pour vivre Au bout de la nuit Se trouvait une faux qui lui barrait le chemin Il avait fait un carnage dans la ville le premier jour À la va vite Puis les choses furent mises sur pied, ordonnées, triées, distribuées, insufflées, le système était clos, les règles admises et applicables. Le petit matin enleva sur la rosée qui s'évapora au fur et à mesure le sang des survivants, ordonnés, triés par sexe, âge, hauteur Au bout des nuits marchait, paumé, le dos courbé Jésus. Il avait mis laolalta ses conseillers pour traverser le parcours nuptial, long, des années probablement (avec comme seul bagage quelques provisions) jusqu'à l'autre bout, celui du terminus, de la lumière et des ombres mises bout à bout dans un cortège les vainqueurs.15

15trasaturi : en roumain se prononce “trassaturi ” : linéament • - Care mai de care mai : en roumain se prononce “quaré maï dé quaré ” : les uns plus entreprenants que les autres • - laolalta : en roumain se prononce “laolaleta” : ensemble

24


mgv2_54 | Alexandra Bouge Toi Lorsque vivant en quiétude Marchant dans ton ombre. Vivant à l'écart de toi Je me suis vue pousser les ailes de l'ennui La mer était en bas En haut la poussière de la ville à l'approche de la nuit Tavalita par les pas et le bruit. Marchant vis-à-vis De toi, Je vis ton ombre Collée au macadam Les bouts mis côte à côte Quand j'avançais Sertis de clous qui laissa à tes côtés Une tâche de sang sur le macadam.16 Le couple (numéro 1) J'aurais voulu te dire des mots doux que tu inhales. J'aurais voulu que de cet ailleurs tu fasses un rêve d'histoires ininterrompues, à jamais finies. J'aurais voulu que de tes mots coulent la direction de mes pas Je t'envoie un petit paquet d'os marqués au stabylo noir. A l'armée Vivant dans la crainte de ne pas oublier Nos enfants morts Sertis de bijoux, de toute part brillants Comme une pomme huilée pour la rendre appétissante et belle Le vin leur aura tourné la tête Les auras désorientés dans leur parcours tout tracé

16 • tavalita : en roumain se prononce “tavalîta ” : traînée par terre

25


mgv2_54 | Alexandra Bouge A la piscine Sévir contre service Ils vinrent jusqu'à elle À quoi vous vous shootez ? À qui vous vous montrez ? Nous vivions (dans l'ombre) À l’écart O calauza. Non. Un embryon? Non. Umbre împerecheate, desperecheate, mais unies en une seule qui se reflète sur le panorama (Où était-ce déjà?) À la piscine. Sur le ponton, juste au début de la surface rectangulaire. - Vous avancez, lui hurla-t-on derrière. Le bassin est vide. Din zece tot cade unu, Pas moyen de reculer, sauf de tomber dans ses bras poilus, carnivore avant l'heure. Les ombres parcouraient à toute vitesse les murs de la piscine. 17 Le couple (numéro 2) Je ne serais pas tombée si les étoiles dans le ciel étaient blancs comme lui, Je ne serais pas tombée si toi tu m'avais dis pendant ce laps de temps "je vis pour toi" Le temps d'illustrer mes poèmes, Le temps de mesurer la portion d'espace sur laquelle je marchais à quatre pattes comme un chien flairant de loin ton souffle, Le temps de peser entre mes mains menues, ta poitrine souple comme l'élastique Je l'ai vu par le trou de la serrure, il courait, forcené avait cassé une fenêtre, avait pris ses cliques et claques une chemise à carreaux, un slip couleur miel, une rose kitsch qui s'est coincée dans sa poitrine.

17 • O calauza : en roumain se prononce “o qualaouza” : un guide • Umbre împerecheate, desperecheate : en roumain se prononce “oumebré îmepéréquéaté, dessepéréquéaté” : des ombres appareillées, dépareillées • Din zece tot cade unu : en roumain se prononce “dine zetché taute quadé ounoule” : entre dix y en aura toujours un qui va tomber

26


mgv2_54 | Alexandra Bouge Le meurtre J'ai pris soin de l'emmurer D'en faire ma chose, Mon dû Dilapidée, fondue, Mon avoir Mon précieux bijou, mon amour. J'ai pris soin de t'emmurer Dans un silence éternel, Je l'ai vu les yeux percés Donner seize coups de couteaux Puis il me prit dans ses bras Et me raconta une histoire sur notre bébé avorté. Le sang giclait sur mes mains, Police secours, venez vite Mon ami a déliré, Des entrailles de mon amant il me fit faire le tour de la pièce Notre beau bébé, Le combiné est décroché, Le flic entend, Le temps qu'ils arrivent Il a rendu l'âme, Presse le pas, pas assez, Vous allez être jugés, Gérard est tombé Le viol Attaque au féminin Attaque dans la chair, dans l'esprit Tout blanc, tout blanc, intermittence Temps suspendu Ne me tues pas, s'il te plaît Flash, il m'a envoyé au ciel "C'ayez, j'ai fini!", il disparut dans les champs Je me levais doucement Tirais mon tee-shirt vers le bas Des tâches de sang sur mon sexe et mes cuisses.

27


mgv2_54 | Alexandra Bouge Vincent Elle criait stop sans crier gare Elle hurlait "J'ai chaud, J'ai chaud" pour que sa voix couvre la sienne. Elle charmait son homme Se faufilait sous sa peau Maquée manque J'emprisonnais sa présence entre mes doigts pour qu'il lâche de lui ce qui reste de moi Visiblement mécontent De ne plus lécher les lèvres de mon sexe Qu'il est en train de toucher en pensée. Je passerais me mirer dans une glace Plus tard quand j'aurai du fric Je repasserais une deuxième fois. Ne pouvant me séparer d'eux. J'ai des vides à l'âme, froids et douloureux. Sans fard. Des bulles éclatent sans crier gare (sans prévoir), par accident et répandent une senteur dense jusqu'à l'étouffement, Ses bisous par la fenêtre me font savoir qu'il est disponible aussi pour moi. Les trous de balle dans la poitrine Sa voix à elle, l'emprisonne, le tire vers elle, le récupère, mime ses râles, ses désirs Tire ses fils, pantin Par les siens. Ne pas lécher sa peau du coin de la bouche, me nourrir de lui Mon souffle s'épuise dans le vide Ou (on) effleure le mal sa peau. On aurait dit que tu étais le seul homme sur cette planète. Les seuls que mes yeux peuvent voir. Obsession, possession, ta respiration dans ma bouche, Certain de l'appartenance, pression. En finir et recouvrer ma liberté.

28


mgv2_54 | Alexandra Bouge Le couple (numéro 3) Nous nous sommes rencontrés Tas de merde ambulante que j'aspirais à plein nez Évacuée Un morceau de viande est infestée quand je me penche, Je pénètre dedans la pièce Quand je l'accueille, quand je le quitte remplace les manques S'étale, il l'éjecte là dans la cuisine de mon bureau quand je doute Il se venge Les racines de mon passé poussent dans les interstices (s'élèvent) de mes handicapes creusés, vannes ouvertes S'échappent par son trou du cul violé Pleznesc Crèvent en moi, instantanée poubelle Et ca pue, ca pue, ca pue18 La maison À l'entrée des yeux carnivores Des tremblements Un vis-à-vis de glace sans teint Une expulsion Un tremblement O încordare a muschilor Élan refermé sur soi Tremblement O prapastie Pour tomber dedans.19

18 • pleznesc : en roumain se prononce “plezenésque” : éclatent 19 • O încordare a muschilor : en roumain se prononce “o inequoredaré à mouchequilore” : une crispation des muscles • O prapastie : en roumain se prononce “prapassetié” : un abîme

29


mgv2_54 | Alexandra Bouge Ce soir-là Il arriva la nuit dans les environs à plusieurs il fait violet clair dans la pièce où ils mènent leurs troupeaux c'est pour eux que tous étaient là où une fois, ils n'en firent presqu'rien Le chat Îngramadita în bratele mele A l'affût de mes moindres gestes et pensées Au bout de mes doigts elle affleure Je suis seule maintenant Et de là-haut me regarde-t-elle De ses yeux qui m'absorbaient toute entière Son odeur me surprend quand je la languis Tous ceux qui sont partis sont dans mes yeux et leurs pas me portent ici 20

Le chat Ses yeux jaunes sont au bout de mes nuits Son âme circule entre mes doigts et mon cerveau Pas quand je fonctionne, comme tout le monde dans le quotidien gris et vide Mais au bout de la rue, à mon travail, sur le pas de la salle de bains, à la fenêtre. Elle m'a suivi à la trace longtemps, elle m'a humectée, accueillie, a pris soin de mon imagination pour pas qu'elle soit une. Puis elle est partie, sur le pas de la porte, doucement, elle a pris soin de rester avec nous, a envahi la pièce pour une nuit, la dernière, (passée ensemble). Son corps blotti en mon sein, Je voudrais qu'elle continue à vivre avec moi nos moments de bonheur

20 • Îngramadita în bratele mele : en roumain se prononce “innegramadita ine bratzélé mélé” : pelotonnée dans mes bras

30


mgversion2>datura ISSN: 1365 5418 mgv2_54 | Alexandra Bouge | 09_05 edited by: Walter Ruhlmann Š mgversion2>datura & the contributors mgversion2datura@gmail.com http://mgversion2datura.hautetfort.com

mgv2_55 | 01_06

mgv2_54 | Alexandra Bouge | 09_05  

mgversion2>datura mgv2_54 fall 2005 issue special guest Alexandra Bouge

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you