Issuu on Google+

musique P. 23

Kyo a tenu la distance

Après dix ans d’absence, le groupe fait son retour avec un album intitulé L’Equilibre. © sony

monde P. 10

lundi 24 mars 2014 - n° 2582

afP

www.metronews.fr

Avion disparu, de nouveaux objets détectés

MUNICIPALES P. 4

PAR

ne jetez PAs ce jouRnAl suR lA voie Publique : offRez-le à votRe voisin !

metRoneWs est imPRimé suR du PAPieR 100% Recyclé.

NKM tient tête à Hidalgo La candidate UMP a remporté 35,6 % des voix hier au premier tour, contre 34,4 % pour son adversaire socialiste.

• Balkany et Copé dans un fauteuil P. 6

• La forte poussée du Front national P. 8

• Les points chauds du second tour P. 9


4 MUNICIPALES

1 Ier arrondissement 51,7 % J.-F. Legaret (UMP) 27,4 % L. Raoul (PS) 10,8 % E. Bourguignat (EE-LV)

XXe arrondissement F. Calandra (PS) A. Perifan (UMP) A. Guhl (EE-LV) D. Simonet (FdG)

37,3 % 17,5 % 10,9 % 10,4 %

XIX arrondissement e

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

sur

DIAPORAMA

INFOGRAPHIE

Retrouvez tous les résultats ville par ville grâce à notre carte interactive. Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir par e-mail et en temps réel les résultats pour le second tour. IIe arrondissement 33 % 24,3 % 22,8 % 11 %

J. Boutault (EE-LV) C. Lekieffre (UMP) V. Levieux (UMP) H. Delsol (DVD)

Gagnés par UMP PS

42,2 % F. Dagnaud (PS) 25,8 % J.-J. Giannesini (UMP) 12,9 % B. Jomier (EE-LV)

XVII arrondissement

63,1 % C. Goasguen (UMP) 12,8 % T. Lauret (PS)

XV arrondissement e

P. Goujon (UMP) A. Hidalgo (PS)

i vi

Ballottage : UMP

PS

XIVe arrondissement 37,9 % 33,1 %

C. Petit (PS) NKM (UMP)

XiX

iX

X

ii

iii iv

Xi

XX

Xii

VIe arrondissement 52,6 % 26,1 % 41 % 17,8 % 16,9 %

J. Coumet (PS) E. Gallois (UMP)

J.-P. Lecoq (UMP) R. Lévy (PS)

35,64 %

34,40 %

Xiii

R. Dati (UMP) C. Le Roux (DVD) C. Edou (PS)

VIIIe arrondissement 46,6 % J. d’Hauteserre (UMP) 19,3 % C. Beigbeder (DVD) 15,4 % C. Barlis (PS)

IXe arrondissement 39,4 % 39,2 %

D. Bürkli (UMP) P. Veron (PS)

Xe arrondissement

EE-LV 44,5 % 25 %

33,9 % M.-C Lemardeley (PS) 28,5 % F. Berthout (UMP) 19,4 % D. Tiberi (DVD)

44,4 % 21,5 % 11,5 %

XIIIe arrondissement

Total par parti

Ve arrondissement

VIIe arrondissement

v

Xiv

B. Kuster (UMP) A. Lepetit (PS)

XVIe arrondissement

48,6 % 29,1 %

viii

Xv

e

V. Roger (UMP) C. Girard (PS)

37,8 % 37,4 %

Xviii

vii

XVIIIe arrondissement

53,5 % 25,4 %

P. Aidenbaum (PS) M.-L. Harel (UMP) L. Hugues (EE-LV)

47,3 % 29,1 % 10,8 %

Xvii

Xvi

39,9 % E. Lejoindre (UG-PS) 25,2 % P.-Y. Bournazel (UMP) 12,7 % P. Julien (EE-LV)

IVe arrondissement

IIIe arrondissement

De François Hollande à Nicolas Sarkozy en passant par Jean-Luc Mélenchon : chaque leader politique a voté dans son fief électoral.

R. Féraud (PS) D. Pawlik (UMP) A. Souyris (EE-LV)

XIIe arrondissement

XIe arrondissement

37,6 % C Baratti-Elbaz (PS) 33,2 % V. Montandon (UMP) 10,1 % C Nadjovski (EE-LV)

44,7 % F. Vauglin (PS) 26,8 % C. Saint-Etienne (UMP) 11,6 % J. Morel (EE-LV)

Nathalie KosciuskoMorizet (UMP)

Anne Hidalgo (PS)

EE-LV

8,86 %

FN

6,26 %

PG

4,94 %

La capitale n’est pas si rose

DROITE. Hier, lors du 1er tour des municipales, l’UMP a obtenu davantage de voix que le PS sur l’ensemble de Paris mais les listes de gauche arrivent en tête dans 11 des 20 arrondissements. DUEL. Le second tour verra, comme attendu, une opposition entre le PS et l’UMP. La semaine s’annonce intense en négociations, notamment entre les socialistes et les écologistes. vincent michelon

U

n premier tour qui n’arrange personne. Malgré les discours triomphalistes, chacune des deux candidates, Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), a mordu à sa façon la poussière au soir du scrutin des municipales à Paris. A droite, Nathalie KosciuskoMorizet peut revendiquer une légère avance, mais elle devra composer avec les très mauvais scores réalisés dans le XIVe, où elle est candidate, et dans le XIIe.

Deux arrondissements jugés cruciaux pour reconquérir la capitale. A gauche, Anne Hidalgo peut savourer la vitalité de la gauche « dans une majorité d’arrondissements », à rebours de son échec cuisant au plan national. Elle ne pourra oublier les 19 points qui la séparent de l’UMP Philippe Goujon dans le XVe arrondissement où elle se présentait ellemême, et le score serré de sa candidate dans le IXe arrondissement face à Delphine Bürkli. « L’avance

de l’ombre, devançant nettement FN et Parti de gauche. « Très heureux, a simplement commenté l’homme sur Twitter, de voir que de nombreux Parisiens nous ont fait confiance et ont donné de la force à l’écologie. » Anne Hidalgo ne s’y trompe pas. « Dès ce soir, nous allons discuter avec nos amis écologistes, avec qui nous avons dirigé la Ville depuis treize ans », Les Verts devant le FN a rappelé la candidate PS. c’est le taux de Personne, ou presque. Avec participation à Des négociations cruciales. quasiment 9% des intentions Paris, hier, lors « Les écologistes demande vote, et un candidat en du 1er tour des deront probablement tête dans le fief écologiste du municipales. davantage de sièges, ce qui IIe, Christophe Najdovski (EEest logique, souligne un LV) peut savourer d’être le « pre- soutien d’Anne Hidalgo. De toute mier homme de l’élection ». Après façon, il faudra un accord d’ici une fin de campagne tendue face mardi. » Cette semaine, aucun au PS, sur fond de pollution, les candidat ne dormira sur ses écologistes sont parvenus à sortir deux oreilles. §

de la droite n’a aucune signification, répète le porte-parole de la candidate PS Jean-Louis Missika. Elle n’a aucune réserve de voix au second tour. » Quand à NKM, elle peut se convaincre que « deux Parisiens sur trois ont condamné l’équipe sortante ». Il n’empêche : personne ne peut s’estimer satisfait des résultats.

56,51 %


MUNICIPALES

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

PAU

MINISTRES Ils étaient deux membres du gouvernement à être tête de liste. Frédéric Cuvillier (photo),

François Bayrou en ballottage favorable. A Pau, où il joue sa carrière

politique,le président du MoDem arrive largement en tête à l’issue du premier tour, avec 42 %, selon les premières estimations. Fort d’une alliance avec l’UMP, François Bayrou devance le Parti socialiste mené par David Habib (26,8 %).

MEHDI fEDOUaCH / afp

le ministre chargé des Transports, obtient 49,82 % des voix à Boulogne-sur-Mer. De son côté Marie-Arlette Carlotti, la ministre chargée des personnes handicapées, est largement devancée par l’UMP dans le 3e secteur de Marseille.

5

Le camp Hidalgo adopte le méthode Coué REPORTAGE. « Qui va gagner ? Hidal-

goooo ! » Il aura fallu l’intervention d’une vingtaine de jeunes soutiens, installés sagement en rang d’oignons derrière leurs pancartes, pour réchauffer l’ambiance studieuse et préoccupée du QG de campagne. Si les porte-paroles d’Anne Hidalgo affichaient hier soir une certaine sérénité, les mines n’étaient pas des plus réjouies. « Tout va bien, assurait pourtant Jean-Louis Missika, porte-parole de la socialiste. Nous avons surtout en tête les résultats au niveau national. A Paris, nous ne sommes pas dans une situation où la droite dépasserait les 50 %. » Evacuant l’avance imprévue de la rivale UMP

Nathalie Kosciusko-Morizet à l’échelle de Paris, ils préféraient se concentrer sur les mauvais chiffres de cette dernière dans les XIIe et XIVe arrondissements. « NKM a perdu un triple pari, soutenait l’allié MoDem d’Anne Hidalgo, Jean-François Martins. Le XIVe arrondissement, la mobilisation des électeurs et le rassemblement au premier tour. » Et de répéter que l’avance de NKM « ne signifie rien » dans le cadre des municipales parisiennes.

Largement battue dans le XVe

La méthode Coué, donc. Anne Hidalgo, attendue dès 21h30, s’est finalement exprimée peu avant 23heures. « Ce soir, je me réjouis, car

la gauche est en tête dans la majorité des arrondissements », a lancé la candidate socialiste dans un bref discours, certifiant que les Parisiens seraient « encore plus nombreux à s’exprimer la semaine prochaine ». Elle s’est éclipsée avec ses soutiens après avoir assuré que les discussions avec les écologistes débutaient « dès [hier] soir ». Une des clés, probablement, du succès au second tour. Le QG de campagne de la candidate socialiste s’est vidé sans que personne ne se soit exprimé sur le mauvais résultat d’Anne Hidalgo dans le XVe arrondissement, où elle se présentait face à un Philippe Goujon (UMP) qui a frôlé la réélection dès le premier tour. § V. M.

Anne Hidalgo, hier soir, à son QG de campagne. afp


6

MUNICIPALES

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

Nathalie Kosciusko-Morizet arrive en tête au premier tour. ERIC FEFERBERG / AFP

Les ténors de l’UMP ont toujours la cote

sourire, avant d’entamer son discours, NKM prend le temps de répondre à un militant. Il est 21 h 45 et les dernières estimations lui accordent un point d’avance sur sa rivale, Anne Hidalgo, à Paris. À la tribune, la candidate clame : « Le peuple de Paris, fidèle à sa tradition libre et rebelle, a fait mentir les pronostics. On nous annonçait comme une évidence le triomphe de l’équipe sortante. Mais deux Parisiens sur trois l’ont condamnée.» Il faut dire que la soirée avait moins bien commencé. A la sortie des urnes, les premiers sondages la situent derrière la socialiste. Cloitrés dans leur QG rue de la Lune (IIe), ses partisans sont peu nombreux à s’aventurer au Delaville Café, une grande brasserie réservée pour la soirée électorale juste en face. Seuls trois ou quatre mililtants font de la figuration. «Ils sont tous en mairie d’arrondissement », tente de rassurer l’équipe de campagne. Il faudra attendre les premiers scores officiels, autour de 21 heures, pour que l’ambiance se réchauffe. «Il paraît que quatre maires passent au premier tour !» disent les uns. «Dans le IXe, on est devant !» se félicitent les autres. « On écrase Anne Hidalgo dans le XVe ! fanfaronne Philippe Goujon, le maire de l’arrondisse-

ment. C’est un tremblement de terre !» Avant l’exultation, devant le score final. « On a déjoué tous les sondages, sourit NKM. Les socialistes vont maintenant se perdre dans les négociations avec les Verts, nous on est déjà unis avec le centre.»

« Toujours mieux qu’Hidalgo »

Un triomphalisme qui ne saurait faire oublier son score dans le XIVe. Avec 33,1 %, elle est derrière la socialiste, Carine Petit, qui obtient 37,9 %. Là, la candidate élude, se bornant à indiquer qu’elle fera «mentir les pronostics». «C’est toujours mieux que le score d’Hidalgo dans son arrondissement », conclut un de ses conseillers. Toute à son émotion, NKM en a même oublié de faire son jeu de mot favori, elle qui clame depuis le début de la campagne «On est installé au métro Bonne Nouvelle, je n’ai pas choisi cet endroit pour rien.» «Il nous reste une semaine de travail. C’est une autre campagne qui commence», relativise le patron de la Fédération UMP de Paris. Et, à 23 heures, c’est finalement en métro que la candidate choisit de rejoindre ses partisans, réunis dans un café de la place Denfert-Rochereau (XIVe). Peut-être tient-elle dans ce trajet, l’un de ces «moments de grâce» dont elle se vantait tant. §CeRise sudRy-Le dû

93

s e i ne- sai n t-d enis . Accusé la semaine dernière de harcèlement sexuel par une ancienne employée municipale, Eric Raoult est en ballottage défavorable au Raincy. Avec 32,88 % des voix, le maire UMP sortant risque de voir ses deux rivaux de droite, Jean-Michel Genestier et Roger Bodin, s’unir au second tour, eux qui ont amassé près de 53 % au premier. L’un des derniers bastions communistes est en péril dans le département. A Saint-Denis, le candidat socialiste Mathieu Hanotin, élu député en 2012, talonne le maire sortant Didier Paillard avec 34 % des voix. Le second tour se résumera à un duel gauche gauche, aucune liste de droite n’ayant dépassé les 10 %. A Montreuil, la succession de Dominique Voynet s’annonce complexe. Quatre candidats de gauche peuvent se maintenir au second tour dont Jean-Pierre B r a r d ( DV G , e n photo), en tête avec 24,74 %, mais pas Razzy Hammadi, qui avait pourtant reçu l’investiture du PS.

94

Val-de-Marne. Le FN a réalisé hier l’un de ses meilleurs scores franciliens à Villeneuve-Saint-Georges.

G

rande couronne . Les grandes figures de la droite présentes en Seine-etMarne n’ont pas manqué le premier tour. Jean-François Copé (photo à droite), le président de l’UMP, Christian Jacob (photo ci-dessous), le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, et Yves Jégo, le délégué général de l’UDI, ont facilement été réélus à Meaux, Provins et Montereau. A BussySaint-Georges, le maire sortant, Hugues Rondeau (Cnip), qui avait manqué sa réélection au premier tour de 80 voix en 2008, est cette fois-ci en ballottage défavorable avec 22,6 % contre 32,7 % pour la candidate UMP, Chantal Brunel. En Essonne, les problèmes judiciaires de Serge Dassault n’ont semblent-ils pas refroidi les électeurs de CorbeilEssonnes qui ont placé en tête son héritier à l’hôtel de ville, Jean-Pierre Bechter (UMP), avec 45 % des voix. L’un des plus jeunes maires de la région habite enfin Juvisy. Robin Reda, 22 ans, a été élu au premier tour avec 52,5 % des voix. §JuLieN MaRivaL

AFP

«Ouais, c’est une bonne soirée. » Tout

95

AFP

Reportage

Le candidat d’extrême droite Dominique Joly a obtenu 26,5 % des voix face au DVD Philippe Gaudin (31,80 %) et à la maire sortante Sylvie Altman (38,88 %). A SaintMaur-des-Fossés, l’affrontement s’annonce fratricide entre quatre candidats de droite, dont le maire UMP sortant, Henri Plagnol. Va l - d e - M a r n e . A Cergy, Jean-Paul Jeandon (PS), le maire sortant, arrive en tête (43,25 %) devant l’UDI Thierry Sibieude (41,96 %). Il y aura donc un second tour dimanche prochain.

AFP

NKM a vécu son moment de grâce

AFP

92

Hauts-de-seine . A Levallois-Perret, Patrick Balkany (UMP, en photo) a résisté aux affaires judiciaires qui ont empoisonné sa campagne pour l’emporter dès le premier tour, comme en 2008, avec 51,56 % des voix. Les électeurs de Puteaux ont prolongé la dynastie familiale qui occupe la mairie depuis 1969 en accordant une nouvelle fois leur confiance à Joëlle Ceccaldi-Reynaud avec 55,93 % contre 15,61 % pour son rival DVD Christophe Grébert.


MUNICIPALES

8

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

résultats nationaux en % (totalisation à 23 heures)

2014 (villes de plus de 1 000 hab.)

31,5

25 16,7

17

2008 (villes de plus de 3 500 hab.)

29,6 19,4

16,4 12,1

0,55

2,8 2,62

1,79

PC

ext. g

11 0,96 1,19

Ps

dVg

ee-lV

0,56

4,49

3,7

Modem

UMP

dVd

L’abstention et le FN font des ravages Résultats

La grande gagnante de ce premier tour des municipales, c’est encore elle. L’abstention, sans doute aidée

par le feuilleton des « affaires » de ces dernières semaines, a atteint un nouveau pic hier : plus de 37 % des Français ne sont pas allés voter. Qui cette faible participation a-t-elle fait le plus souffrir ? Assurément le PS et ses alliés qui, larges vainqueurs du scrutin de 2008, avaient tout à perdre dans ce premier grand test depuis la victoire à la présidentielle et aux législatives. Avec 37,74 % des voix au niveau national selon les chiffres du ministère de l’Intérieur à minuit, la gauche enregistre un recul, même si la prime aux enjeux locaux et le bilan globalement satisfaisant de ses maires sortants lui permettent d’éviter un vote-sanction trop sévère. Symbole du désamour : la ville de Niort, qu’elle détenait depuis soixante ans, a basculé à droite dès le premier tour. Et que dire de Marseille, où le socialiste Patrick Mennucci croyait à ses

un record d’abstention Taux au 1er tour des municipales

27,1

30,6

37,09

32,7 33,5

21,6

1983 1989 1995 2001 2008 2014

chances de détrôner Jean-Claude Gaudin, mais se retrouve en fâcheuse posture. Il arrive non seulement 20 points derrière le candidat UMP, mais il est même devancé par le FN !

Vaguelette bleue

«Toutes les conditions sont réunies pour une grande victoire», n’a pas manqué de fanfaronner JeanFrançois Copé, élu dès le premier tour dans sa ville de Meaux, à l’annonce des premiers résultats. L’UMP, en progression, pourrait en effet reprendre une bonne partie

des 40 villes de plus 30 000 habitants perdues lors du précédent scrutin. A Amiens, par exemple, sa liste d’union est 20 points devant celle de la gauche. Mais ses vieux rêves de «vague bleue» pourraient bien n’être qu’une vaguelette. Car le parti va devoir composer avec l’autre enseignement majeur de ce scrutin : le Front national semble en passe de devenir un «Front local». Derrière Steeve Briois, élu dès le premier tour à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), ses troupes sont en pole position à Avignon, Béziers ou Perpignan, et le parti jouera les arbitres au second tour dans un grand nombre de triangulaires. Marine Le Pen, qui a salué un « cru exceptionnel », est largement en mesure de remplir son objectif de faire élire 1 000 conseillers municipaux à ses couleurs. Et de faire mieux qu’en 1995, lorsque son parti avait gagné trois villes (Toulon, Marignane et Orange). De quoi prévoir un entre-deux-tours agité entre PS et UMP sur le thème du « front républicain » pour faire barrage à l’extrême droite.

1,05

Fn

1,64

autres

Pour eux, c’est déjà fait alain JUPPé La maire sortant UMP a été reconduit à Bordeaux pour un quatrième mandat hier avec 60,9 % des voix, son « meilleur score ». ChRistian tRoadeC Le porte-parole DVG des Bonnets rouges a été réélu à Carhaix-Plouguer (Finistère). noël MaMèRe Le député a été réélu hier pour un cinquième mandat à la tête de la mairie de Bègles (Gironde), où il bénéficiait du soutien d’Europe Ecologie-les Verts et du PS. laURent WaUqUiez Le vice-président de l’UMP et ancien ministre est élu pour la 2e fois à Puy-en-Velay (HauteLoire) avec 69,58% des voix. JaCqUes boMPaRd Maire d’Orange (Vaucluse) depuis 1995, le président de la Ligue du Sud a de nouveau été réélu avec 59,82 % des voix. heRVé MoRin Le président du Nouveau Centre a été réélu dans sa commune d’Epaignes, village de 1 500 habitants de l’Eure.

§gilles daniel

eXPRess Jean-Marc ayrault, Premier ministre (Ps). « Certains électeurs ont exprimé, par leur abstention ou leur vote, leurs inquiétudes, voire leurs doutes. »§François Fillon (UMP). « Le score du vote protestataire [...] augmente de façon significative lorsque la gauche gère la France. » §Jean-luc

Mélenchon (Fg). « Il y a désaveu, on ne va pas raconter d’histoires. Ce soir la gauche subit une défaite. »§emmanuelle Cosse (ee-lV). « Les résultats sont contrastés. Il y a un très clair recul de la gauche. [...] Mais partout où on est en autonomie, on a été bien reçus. »§ Florian Philippot (Fn). « Le vote FN est désormais un vote local, un vote qui s’est enraciné. [...] Nous avons fait exploser le vieux système UMPS. » § Rama Yade (Udi). « J’appliquerai le front républicain.»


lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

MUNICIPALES

9

Ces villes où tout peut encore arriver

Enjeux

strasbourg

Surprises, scores serrés, risque de basculement... Metronews fait le point sur ces villes où rien n’est encore joué.

Forbach (Moselle). Florian Phi-

lippot, vice-président du Front national, est arrivé en tête du premier tour avec 35,75 % des voix, contre 33 % au maire sortant, le socialiste Laurent Kalinowski, selon des résultats définitifs recueillis auprès de la municipalité. On se dirige vers une quadrangulaire, les candidats divers droite et UMP ayant obtenu respectivement 18,99 % et 12,26 % des voix. Le FN est également en tête à Perpignan, Avignon, Béziers ou Fréjus.

reiMs (Marne). L’UMP Arnaud

Robinet est arrivé légèrement en tête avec 39,63 %, devant la maire PS sortante Adeline Hazan

Jean-Luc Moudenc pourrait reprendre Toulouse à la gauche. afp

(38,29 %) et la liste du FN Roger Paris (16,01 %), arbitre du second tour dans une triangulaire. Adeline Hazan dispose toutefois d’une réserve de voix non négligeable, avec la liste Front de gauche (3,41 %) et celle de Lutte ouvrière (2,65 %). Le PS risque également de perdre des villes comme Angers, Amiens SaintEtienne et Laval.

(bas-rhin).

Fabienne Keller (UMP) est légèrement en tête avec 32,4 % des voix devant le maire PS sortant Roland Ries (31,2 %). Le candidat FN JeanLuc Schaffhauser récolte 10,94 %. Il y a six ans, le socialiste l’avait pourtant largement emporté avec 58 % des voix. A une semaine du second tour, le suspense reste entier. A Toulouse, l’autre grande ville dont rêve la droite, le candidat UMP-UDI-MoDem, Jean-Luc Moudenc, devance avec 37,7 % des voix le maire PS sortant, Pierre Cohen (31,6 %),

nancy (Meurthe-et-Moselle).

Dans l’une des villes de droite de plus de 100 000 habitants que la gauche espère faire basculer, l’UDI Laurent Hénart est largement en tête, à 40,47 % contre 35,76 % au socialiste Mathieu Klein, dont les sondages avaient pourtant prédit l’avantage. Autre ville que la

gauche peut encore espérer emporter : Bayonne. Le candidat PS, Henri Etcheto, est arrivé en tête avec 35,26 % des suffrages et la droite sortante, divisée, est contrainte à l’union pour sauver une mairie détenue depuis cinquante-cinq ans.

liMoges (haute-Vienne). Le

maire sortant PS, Alain Rodet, subit un séisme politique en s’effondrant à 30 %, ce qui le contraindra à affronter un second tour pour la première fois depuis 1995, alors que le FN perce à près de 17 %. A Quimper (Finistère) également, le maire socialiste Bernard Poignant enregistre une contreperformance, possible effet d’un vote-sanction national. Très proche conseiller de François Hollande, il ne recueille que 28 % des voix et est devancé d’un point par le candidat UMP-UDI. §DAVID PERROTIN


10

ACTU FRANCE

ACTU MONDE

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

La France déroule le tapis rouge pour la Chine Diplomatie

L’accueil sera « exceptionnel », a prévenu François Hollande. Après les

Pays-Bas aujourd’hui, où il assistera à une réunion exceptionnelle du G7 sur des sanctions à prendre contre la Russie, le président chinois, Xi Jinping, fera étape en France demain soir et jusqu’à vendredi, dans le cadre de sa première tournée européenne. La visite débutera en Rhône-Alpes, la deu-

le président chinois, Xi Jinping, sera en France demain. aFp

xième région française en matière d’investissements chinois, où le président sera accueilli à Lyon par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Xi Jinping rejoindra ensuite Paris pour un accueil aux Invalides et un dîner à l’Elysée mercredi, un concert à l’opéra royal du château de Versailles et un dîner privé au Grand Trianon jeudi. Mais le menu sera avant tout économique : on devrait formaliser l’entrée du constructeur automobile chinois Donfeng au capital de PSA Peugeot-Citroën et signer un « partenariat industriel renforcé » pouvant concerner « jusqu’à 1 000 appareils » sur vingt ans, entre Airbus Helicopters et la Chine, selon une source proche du dossier. Areva espère aussi la signature d’un certain nombre d’accords. §gabriel siméon

EN BREF

Terrorisme

travers le monde», indique la Direction générale de la sûreté nationale.

Soupçonné de terrorisme, il a été interpellé samedi à Rabat, ont annoncé hier les autorités marocaines, ajoutant qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Le réseau auquel appartiendrait ce Français, dont l’identité n’a pas été révélée, est actif «dans le domaine du recrutement de volontaires pour combattre dans plusieurs foyers de tension à

Disparition

Un Français arrêté au Maroc.

Une octogénaire et son fils introuvables. D’importants moyens

de recherches ont été déployés hier à Poggio-di-Venaco, un village du centre de la Corse, après la disparition jugée «inquiétante» de deux habitants : une femme de 83 ans d’origine portugaise et son fils, âgé de 50 ans.

Des débris suspects ont été détectés par un satellite français aux confins des océans indien et austral. sipa

Boeing 777 disparu: l’espoir renaît Vol mH 370

plus de deux semaines après la disparition du Boeing 777, le mystère s’éclaircit à peine. Alors qu’une opé-

ration d’envergure a été déclenchée hier pour retrouver des débris de l’avion de la Malaysian Airlines, de nouveaux objets ont été détectés par un satellite français aux confins des océans Indien et Austral. La Malaisie a annoncé hier avoir reçu de la France des données de satellites ayant détecté des objets flottant dans la principale zone de recherche, à 2 000-2 500 kilomètres au sud-ouest de Perth, en Australie. On y voit « ce qui ressemble à des objets à proximité du couloir sud », zone possible d’une chute de l’avion, a indiqué le ministère malaisien des Transports dans un communiqué. Il n’a cependant fourni aucune précision quant à la taille, au nombre ou à la localisation de ces objets.

Une zone de 59 000 km2

Ces informations, transmises à l’Australie qui coordonne désormais les recherches, s’ajoutent à celles obtenues par satellite les 16 et 18 mars quelque part entre la pointe sud-ouest de l’Australie et l’Antarctique. Certains éléments, aperçus samedi par un appareil civil, seraient « proches les uns des autres dans la zone de recherche australienne », qui s’étend sur

quelque 59 000 km2, a précisé le Premier ministre australien, Tony Abbott. S’il est encore trop tôt pour savoir, celui-ci a tout de même estimé qu’il y avait désormais «des signes très crédibles », ainsi qu’un « espoir croissant » d’être sur le point de « savoir ce qu’il était advenu de l’avion ». Le ministère français des Affaires étrangères a, de son côté, expliqué qu’un satellite français avait détecté des « échos radar réalisés par un satellite », précisant qu’il n’y avait pas encore d’images de débris. Le Quai d’Orsay a en outre souligné dans son communiqué que Paris avait mobilisé des moyens satellitaires supplémentaires qui pourraient permettre de disposer d’images. Le coordinateur des opérations aériennes de l’Autorité australienne de sécurité maritime (l’Amsa) a pour sa part évoqué « une palette en bois et un certain nombre d’autres pièces indéfinies autour d’elle », notamment des sangles de différentes couleurs. Dans l’attente de précisions sur ces nouveaux éléments, l’Amsa a salué « la première observation visuelle » intéressante dans la région depuis que des avions australiens, américains et néozélandais ont commencé leurs rotations jeudi. §Virginie le borgne


VOTRE RégiOn

12

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

Paris 3 °C min

12 °C max

à suiVRE 19 heures : Starting-Block vous invite

à (re)découvrir les enjeux de la démocratie locale de façon ludique. Différentes animations et jeux de mise en situation seront mis en place pour « se questionner sur le pouvoir décisionnel des citoyens, déconstruire les programmes politiques, et échanger sur l’engagement citoyen ». Centre d’animation Goscinny, 14 rue Goscinny (XIIIe).

sE déplacER RER D : A partir d’aujourd’hui et

jusqu’au vendredi 28 mars, des travaux d’entretien des voies modifient la circulation des derniers trains entre Paris-Gare-de-Lyon et Villeneuve-SaintGeorges sur la ligne D du rer, entraînant des modifications de desserte. Des bus de remplacement sont mis en place. Un allongement du temps de parcours est à prévoir.

Plus d’infos : www.transilien.com Vos Rédaction : Pierre Chausse coNtacts pierre.chausse@metronews.fr Publicité : Stéphane naouri

stephane.naouri@metronews.fr

Une cinquantaine de personnes occupaient encore les lieux hier. A. S./ metronewS

Les intermittents délogés du Carreau Paris IIIe

Les forces de l’ordre ont procédé hier soir à l’évacuation d’une centaine d’intermittents et de précaires installés. Depuis vendredi ils occupaient le Carreau du Temple, nouveau lieu pluridisciplinaire de la Ville de Paris. L’évacuation, « musclée » selon un membre de la coordination des intermittents et précaires, a débuté aux alentours de 22 h 30, mobilisant « plusieurs cars de CRS, des gendarmes mobiles et des poli-

ciers en civil », alors qu’une cinquantaine d’intermittents se trouvaient à l’intérieur du bâtiment et une autre cinquantaine à l’extérieur.

Des galeristes bloqués

Depuis vendredi, des intermittents du spectacle investissaient le Carreau du Temple (IIIe), récemment rénové. Ils dénonçaient l’accord Medef conclu dans la nuit de vendredi à samedi sur de nouvelles

règles d’indemnisation des chômeurs. La mairie avait accepté que les intermittents s’installent au Carreau du Temple vendredi. «Ils nous avaient dit qu’ils partiraient après leur assemblée générale. La CGTSpectacle a quitté les lieux samedi matin, les autres sont restés.» Cette occupation dérangeait. D’abord, parce qu’elle intervenait au premier tour des municipales. Ensuite, parce que le Carreau doit accueillir dès le 26 mars son premier grand événement : la 8e édition du Drawing Art Paris et ses 87galeristes. L’installation du salon devait débuter samedi à minuit. « Certains galeristes sont bloqués avec leurs œuvres dans des camions aux portes de Paris. D’autres sont encore en province ou à l’étranger. Sur les 400 artistes, beaucoup sont en pleurs et redoutent que l’événement soit annulé. Chez eux aussi il y a des précaires» s’alarmait Carine Tissot, coorganisatrice du Drawing Art Paris. §aURéLIe saRRot

EN BREF

Paris

La moitié des piscines parisiennes fermées hier. Dix-neuf

d’entre elles n’ont pas ouvert à la suite d’un mouvement social commencé il y a plus d’un mois autour de la revalorisation de la prime dominicale des agents municipaux. Trois autres étaient fermées pour travaux, soit au total 22 piscines non accessibles sur les 38 de la capitale.

coûté vendredi soir la vie à un enfant rom de 18 mois. Il pourrait être impliqué dans l’accident survenu peu avant 20 heures vendredi. L’enfant a été renversé par une voiture alors qu’il traversait la route.

Fait divers

C’est sa sœur qui a appelé la police. Un jeune homme de 22 ans

a été interpellé à Guyancourt (Yvelines) et placé en garde à vue alors qu’il venait d’asséner plusieurs coups à sa mère à l’aide d’un objet métallique. Le meurtrier présumé a été retrouvé alors qu’il se trouvait à côté du corps sans vie de sa mère âgée de 44 ans.

Vitry

Un automobiliste en garde à vue. Un homme a été arrêté à Vitrysur-Seine après l’accident qui a

Les enchères auront lieu plus tard. mYCHeLe DAnIAU / AFP

Report

Pas d’enchères pour la chemise de Napoléon Ier. La vente de ses

effets personnels prévue hier aprèsmidi à Fontainebleau (Seine-etMarne) a été ajournée. Parmi les lots proposés, les manches de la chemise qu’il portait le jour de sa mort, estimées entre 8 000 et 10 000 euros, ou une mèche de ses cheveux.


votre job

14

2

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

Jobs d’été : c’est parti !

Etudiants, pour mettre toutes les chances de votre côté et trouver le petit boulot idéal, vous devez vous y prendre à l’avance. La pêche au job d’été, c’est maintenant ! Retrouvez conseils pratiques et bons plans sur www.studyrama-jobs.com.

0,5%

C’est le pourcentage auquel sont soumises les entreprises pour la taxe d’apprentissage. Les sociétés concernées sont celles qui ont au moins un salarié et qui s’aquittent de l’impôt sur le revenu.

Formation

Chaque année, l’opérateur accueille 5 000 alternants. orangE

Alternance : les préjugés passés au crible sUccès. L’alternance a le vent en poupe et continue d’être un tremplin pour l’emploi en période de crise. perspectives. Elle doit pourtant faire face à des préjugés parfois tenaces de la part des jeunes ou de leurs parents.

L

Marie Lyan

’alternance souffre d’une mauvaise image. Metronews met à mal les idées reçues qui lui sont associées. Revue de détail.

Une voie de garage ?

Faux ! C’est même tout le contraire, car un diplôme en alternance a la même valeur qu’un diplôme standard. « L’alternance est même une voie plus exigeante car les jeunes doivent mener de front travail et études. Elle leur permet aussi d’avoir une meilleure insertion et un accès à l’emploi plus rapide », souligne Pierre Lamblin, directeur des études à l’Association pour l’emploi des cadres (Apec).

Une formation réservée aUx cap et bac pro

« Si, à l’origine, l’alternance était en effet réservée aux CAP et bac pro, notamment dans les métiers de bouche (boulangers, pâtissiers,

bouchers…), ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui. Les écoles de commerce et les universités l’ont désormais adoptée », répond Michaël Moyal, directeur général du cabinet Moyal et Partners.

Un job près de chez soi Le site Jobaproximite. com permet de valoriser vos qualités personnelles. Découvrez également les jobs à proximité et les photos des entreprises qui recrutent.

616 000 C’est le nombre d’alternants recensés en France fin 2012. 87,7 % d’entre eux sont âgés de 16 ans à 25 ans. sourcE : DarEs

des métiers réservés aUx hommes

Alors que certaines formations techniques peinent encore à attirer des femmes, leurs profils sont au contraire recherchés par les entreprises. « Quand on sait que l’alternance est une formule exigeante qui demande de gérer à la fois sa vie à l’école, en entreprise et à la maison, les femmes peuvent même avoir tendance à réussir davantage car elles parviennent souvent

mieux à gérer leur vie », affirme Stéphane Vincent, directeur des relations entreprises à l’école de commerce Novancia.

Une formUle « paUvre »

Même si l’un des avantages de l’alternance est de proposer une formation gratuite aux apprentis, elle est loin d’être uniquement réservée aux

petits budgets. « Beaucoup de jeunes qui ont les moyens préfèrent l’apprentissage car ils souhaitent étoffer leur CV et développer leur expérience professionnelle. A l’inverse, on a des jeunes auxquels on propose des solutions de financement car on voit que l’alternance n’est pas pour eux », souligne Stéphane Vincent. §

orange : des alternants poUr déployer le haUt débit Le déploiement de la 4G et de la fibre, ils le vivront de l’intérieur ! L’opérateur Orange va former, dès la rentrée prochaine, 1 000 apprentis supplémentaires aux métiers des réseaux. « L’alternance est particulièrement adaptée à nos recrutements. Elle permet aux alternants de vérifier leur intérêt pour ce type de mission et à l’entreprise de vérifier l’intérêt et la capacité des jeunes à s’insérer sur le

marché du travail », explique Bruno Mettling, directeur général adjoint et DRH d’Orange. Le groupe misera donc sur les alternants pour l’ensemble de ses métiers du haut débit, allant des techniciens en intervention réseau (bac pro) aux chargés d’affaires (bac+2) et ingénieurs réseaux (bac +5). « D’ici à 2016, nous nous sommes engagés à embaucher 80 % de ces alternants

chez nous », ajoute le DRH. « Parmi les formations les plus demandées : les bac pro en systèmes électroniques ou en énergie, les DUT réseaux et télécoms, les BTS numérique… », énumère Bruno Mettling. « Environ 30 % de nos effectifs partiront à la retraite d’ici à 2020. Les perspectives d’évolution avec des prises de responsabilités sont donc intéressantes », ajoute le responsable. §


lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

votre job

15


16

votre job

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

Zoom sur les secteurs qui recrutent Perspective

un tremplin pour l’emploi. Et les entreprises sont de plus en plus nombreuses à miser sur les alternants pour constituer leur relève. Metronews fait le point sur les secteurs qui embauchent le plus.

1

2

banques et assurances Les banques et assurances comptent aussi sur la nouvelle génération pour remplacer les

EN BREF

Rendez-vous

a vos agendas. Le 26e salon Studyrama Sup’Alternance a lieu du 4 au 5 avril à l’Espace Champerret, à Paris. www.studyrama.com

Social

un salarié comme les autres.

L’alternant bénéficie des mêmes droits et devoirs qu’un salarié. Il doit respecter le règlement de l’entreprise. En contrepartie, il a droit à un salaire calculé sur son niveau d’études et son âge, ainsi qu’à des congés payés.

80 %

c’est la proportion du smic que percevra un jeune de 21 ans et plus en contrat de professionnalisation s’il a au moins le bac.

après les services, c’est l’industrie qui recrute le plus grand nombre d’alternants. sipa

départs à la retraite à venir. « Des entreprises comme la BPCE, la BNP Paribas, le Crédit agricole, la Société générale se situent dans le top 20 des entreprises qui recrutent le plus d’alternants », souligne Michaël Moyal, qui rappelle que chaque banque forme chaque année 3 000 à 4 000 alternants, dont la moitié finiront par être

embauchés. Les profils les plus demandés ? Des BTS négociation et relation clients (NRC), management des unités commerciales (MUC) ou des bacs + 5 en écoles de commerce et écoles d’ingénieurs.

3

L’énergie et Le conseiL Grâce à des entreprises telles que Total, Alstom, Areva ou

§marie lyan

L’alternance en trois questions entretien

yasmina haddouessom, rédactrice en chef emploi de Studyrama.

Vous êtes intéressé par une formation de ce type, mais vous manquez d’informations. La rédactrice en chef

emploi de Studyrama répond à vos interrogations.

dr

Le commerce Parmi les premiers employeurs des alternants, on trouve le commerce et la grande distribution. « Carrefour est l’entreprise qui recrute le plus grand nombre d’alternants en France. Elle intègre environ ainsi 50 % des 4 000 à 5 000 alternants, du CAP au bac+5, qu’elle forme chaque année », affirme Michaël Moyal, directeur général du cabinet de recrutement Moyal et Partners spécialisé dans l’alternance.

encore EDF, l’énergie emploie chaque année 2 000 à 3 000 C’est la alternants issus de proportion des filières bac pro ou alternants de l’enseignement école d’ingénieurs, supérieur dont 35 à 40 % finiemployés dans ront par recevoir une les services proposition d’emploi. (banques, Chez EDF, l’alterassurances, informatique). nance constitue par 40 % sont exemple le premier embauchés dans levier de recrutement l’industrie, 7 % pour les profils de dans le commerce. jeunes diplômés. Les source : étude cabinets de conseil et insertion de L’apec d’audit (Deloitte, Altran, Cap Gemini, Alten, Accenture…), friands de profils bac + 3 à bac + 5 (écoles de commerce, écoles d’ingénieurs ou universités), sortent du lot : « Si ce n’est pas le secteur qui forme le plus d’alternants, c’est celui qui transforme le plus d’alternances en emplois, soit près de 80 % », analyse Michaël Moyal.

50 %

La crise, et alors ? L’alternance est

« Deux formes d’alternance sont possibles selon l’âge et le niveau d’études. »

à qui s’adREssE l’altERNaNcE ?

« Du CAP au bac + 5, l’alternance touche un large public. Ce type de formation s’adresse aux personnes recherchant à la fois une formation et un futur métier, dans tous les domaines : hôtellerie-restauration, tourisme, artisanat, aéronautique, banques…» indique Yasmina Haddou-Essom, rédactrice en chef emploi de Studyrama.

dEux typEs dE coNtRats

« En fonction de votre âge et de votre niveau d’études, deux formes d’alternance sont possibles : le contrat d’apprentissage,

avantage de l’alternance : la pratique est menée de front avec sa formation théorique. sipa

réservé aux jeunes de moins de 26 ans, et le contrat de professionnalisation, pour les adultes de plus de 26 ans. » Ces contrats peuvent être proposés par des centres de formation d’apprentis (CFA), mais aussi des universités, des écoles de commerce ou d’ingénieurs.

lE RythmE

Il n’y a pas de règle, tout dépend de votre établissement. « Certains CFA imposent un rythme de trois jours à l’école et deux jours en entreprise, ou encore deux semaines alternées », souligne Yasmina Haddou-Essom. Le mieux est donc de se renseigner en amont en comparant les établissements. §PROPOS RECUEILLIS PAR m. l.


lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

votre job

17


18

votre job

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

environ 5 % des apprentis seulement partent faire un stage à l’étranger durant leur formation. sIpa

Et si vous mettiez le cap vers l’étranger ? Mobilité

La mobilité a le vent en poupe. « On est passés de 1 500 apprentis, partis à l’étranger en 2008, à 3 000-3 500 aujourd’hui », souligne Philippe Perfetti, directeur adjoint de la formation à l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA). Objectif ? Offrir cette chance à la totalité des apprentis. « On veut qu’il soit aussi facile pour un apprenti de suivre une partie de sa formation à l’étranger que pour un étudiant de partir en Erasmus. » avez fini d’étudier et vous rêvez d’une expérience internationale ? Là encore, votre CFA peut vous aider en vous proposant d’effectuer un stage d’une durée de trois à six mois au sein d’une entreprise étrangère partenaire.

entièrement défrayés et continuent Indemnités compensatrices d’être payés par leur entreprise en La bonne nouvelle, c’est que vous France. Au Centre interprofessionnel de formation pour l’artisanat et pourrez toucher une bourse de la vous qu’il est aussi possible d’efles métiers (Cifam) de Loire Atlan- Commission européenne et prétendre à des indemnités jourfectuer une partie de son apprentique, ce sont ainsi 100 à 150 tissage à l’étranger ? nalières à Pôle emploi. « C’est jeunes, sur un total de 2 500 le CFA qui s’occupe de tout, Grâce à des financements euroapprentis, qui partent péens comme le programme Eraschaque année entre cinq et C’est le nombre en aidant le jeune à remplir d’apprentis qui son dossier administratif et à mus (anciennement baptisé quinze jours pour visiter des ont bénéficié trouver un logement », assure Leonardo), ou à des enveloppes établissements de leur sec- d’une bourse Frédéric Enfrein, directeur du attribuées par les conseils teur et s’imprégner de la leonardo ou culture locale. Leur princi- erasmus depuis Cifam. Selon lui, les avanrégionaux ou par des organismes 2007. tages sont nombreux : « Les comme l’Office franco-allemand pale destination ? L’Europe, pour la jeunesse (Ofaj), les centres et notamment l’Angleterre, l’Italie, apprentis se construisent ainsi leur de formation des apprentis (CFA) l’Allemagne ou l’Espagne… Vous identité professionnelle, apprennent une nouvelle culture ainsi que de nouvelles méthodes de fabrication et de travail. » Et pour les étudiants en école de commerce ? Il existe plusieurs soluJérôMe Gerbaux, 27 ans, ancien alternant du cifam en BTs assistant de gestion pMe-pMi. tions. « L’alternant peut demander Pourquoi avoir choisi vaillé dans les bureaux du Cifam apporté ? à être envoyé à l’étranger dans le l’alternance ? sur les questions de mobilité J’ai d’abord été embauché par cadre d’un business développement ou d’une veille pour le Mon parcours est atypique : internationale. Cela m’a permis mon employeur à l’issue de mon après avoir obtenu un bac tech- d’être en contact avec un orga- stage. Le fait de pouvoir parler compte de l’entreprise, ou bénéfinologique en comptabilité et ges- nisme de stage anglais, Destina- une autre langue et de vivre en cier d’une convention de mise à tion, j’ai fait une première année tion Europe, auquel j’ai proposé autonomie dans un autre pays disposition, de la part de son entreà l’université, puis j’ai travaillé ma candidature pour un stage de m’a aussi aidé à prendre prise, vers une compagnie tierce deux ans et demi en usine. Je ne fin d’études. Je suis parti six mois confiance en moi. Même si j’avais basée à l’étranger, explique Stévoulais pas retourner dans le sys- grâce à une convention de stage, un bon niveau d’anglais, je me phane Vincent, directeur des relatème classique. J’ai donc choisi qui m’a permis de bénéficier suis rendu compte que, sur le tertions entreprises de Novancia. La l’alternance pour avoir des temps d’aides européennes et d’indem- rain, c’était autre chose ! En plupart du temps, ces immersions de formation en entreprise. nités journalières de Pôle emploi. Angleterre, les sélections ne se se font à la fin de la première ou de Vous êtes parti à l’étranger en Grâce à ces aides, j’ai pu toucher font pas sur le diplôme, mais la deuxième année pour ne pas per2012 à l’issue de votre BTS… 1 300 à 1 400 euros par mois. beaucoup plus sur la méritocratie. turber le rythme de la formation. » Lors de mon alternance, j’ai tra- Qu’est-ce que ce stage vous a §propos recueillis par M. l. § Marie lyan

Les étudiants des filières générales sont nombreux à s’offrir un séjour Erasmus pendant leurs études. Saviez-

interview

sont de plus en plus nombreux à proposer aux jeunes des immersions à l’étranger, allant de quelques jours à quelques mois. « Cette opportunité est offerte dans au moins la moitié des CFA en France. La plupart du temps, ce sont des séjours de trois semaines où les jeunes découvrent les pratiques d’une entreprise locale », explique Philippe Perfetti, directeur adjoint de la formation à l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA). La particularité ? Durant leur immersion, ces apprentis sont

Une solUtion prisée

« J’ai été embauché en angleterre après un stage »

907


20

votre job

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr Après deux ans d’apprentissage, le taux d’insertion des jeunes est de 70 % environ. ORANge

L’alternance, outil bien intégré ?

Insertion

L’alternance n’est plus réservée aux métiers techniques. Pour Frédéric

Enfrein, directeur du Centre interprofessionnel de formation pour l’artisanat et les métiers (Cifam) de Loire-Atlantique, nul doute que les employeurs ont progressé dans leur vision de l’apprentissage. « Ils jouent globalement le jeu, et en particulier les petites entreprises artisanales qui en ont fait leur mode de transmission des savoirs privilégié. » Le directeur adjoint de la formation de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA), Philippe Perfetti, rappelle que le taux d’insertion des apprentis, qui atteint les 80 %, « présente même des écarts de 10 à 20 % avec les autres types de formation ». Même ten-

dance chez les cadres, où Pierre Lamblin, le directeur des études de l’Apec, affirme que 40 % des alternants se voient proposer un emploi par leur entreprise d’accueil. « On propose aussi aux alternants de meilleures conditions de travail : un CDI, des postes cadres… C’est un investissement payant », résume-t-il. Reste que tout dépend du niveau de diplôme : « Après deux ans de formation en apprentissage, le taux d’insertion des jeunes est d’environ 70 %, alors que 80 % des jeunes qui font trois à quatre ans d’apprentissage s’insèrent durablement dans l’emploi », prévient Frédéric Enfrein.

Une image dépoussiérée

Si l’alternance est devenue plus attractive, « des choses restent encore à faire pour que l’appren-

tissage soit proposé comme une voie d’orientation possible dans les lycées par exemple », souligne le spécialiste. « On doit encore rappeler que l’apprentissage n’est pas un sous-diplôme », met en avant Stéphane Vincent, le directeur des relations entreprises de Novancia. Les réorientations vers l’alternance après une première année à la fac sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses : « Nous avons eu le cas d’une étudiante en architecture qui est revenue chez nous pour se for-

« Cette formation m’a permis de réaliser ce que je ne voulais pas »

Interview

d��couvrir ce que je voulais faire ou pas : ma première alternance s’est faite chez un opérateur de téléphonie, et j’ai réalisé que ce n’était pas ce que je voulais. Puis j’ai découvert la grande distribution, où j’ai commencé la première année en tant que manager puis, au bout de trois ans, je gérais un magasin avec 30 personnes aux côtés du directeur.

Aurélie Ortiz, 25 ans, diplômée de l’école Novancia en 2012, responsable de vente secteur chez Lidl.

Comment avez-vous choisi l’apprentissage ? Après un bac ES, j’avais fait six mois d’études à l’université et ça ne m’avait pas du tout convenu, je me sentais trop livrée à moimême, j’avais besoin de cadre. J’ai donc décidé de faire un BTS management des unités commerciales en apprentissage. Ensuite, j’ai fait une licence pro spécialisée dans la grande distribution à la Sorbonne, durant laquelle j’étais en apprentissage chez Simply Market. Pour devenir directrice de magasin, j’ai ensuite postulé à l’école Novancia via un concours passerelle pour suivre un master entrepreneuriat en alternance, toujours chez Simply Market.

Aurélie Ortiz. DR

Quels en étaient les avantages ? L’alternance m’a permis d’allier études et travail, et d’appliquer sur le terrain ce qu’on me disait à l’école. C’était aussi l’occasion de

Selon vous, l’apprentissage en école de commerce est-il un plus ? Complètement, puisqu’à l’école on voyait très bien la différence entre les personnes qui avaient déjà travaillé et celles qui étaient complètement déconnectées de la vie active et qui demandaient des salaires énormes. Je ne pensais pas devenir responsable de secteur aussi rapidement : c’est vraiment l’alternance qui m’a ouvert ces portes ! §PROPOS RECUEILLIS PAR M. L.

mer en boulangerie », cite en exemple Frédéric Enfrein. Des changements de carrière qui posent désormais d’autres questions : « De plus en plus d’apprentis arrivent à 21 ans et plus. Comme leur salaire est déterminé en fonction de leur âge, il faudra trouver une solution à long terme pour combler le différentiel qu’ont à payer les entreprises qui les embauchent, afin qu’elles puissent aussi accueillir des apprentis plus âgés », souligne Philippe Perfetti. §MArIE LYAN

ON S’Y EMPLOIE

La chronique de Philippe Duport

La franchise, un bon tremplin

J

usqu’à mercredi se tient le Salon de la franchise, à la porte de Versailles, à Paris. Prendre un commerce, un lieu de restauration rapide sous la bannière d’un réseau de franchise, ça peut être un bon plan si on a envie d’entreprendre mais qu’on n’a pas d’idée de business à soi. D’autant que le réseau vous forme : pas la peine d’être un vieux briscard du secteur pour démarrer. Les services aux entreprises, par exemple, ont le vent en poupe. Attention quand même : le droit d’entrée est d’au minimum de 30 000 euros et un franchisé sur cinq dépose le bilan après cinq ans. Choisissez un réseau qui a déjà fait ses preuves et allez rencontrer des commerçants franchisés qui ont déjà franchi le pas. n

A écouter chaque lundi à 12 h 45 ou sur Franceinfo.fr


votre job

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

© Crédit photo : iStockphoto

Votre j3b

Pour communiquer dans «Votre j3b» en Île-de-France 01 55 34 78 42

21


22

votre job

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr


CULTURE 23

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

3

sur MUSIQUE Leurs fans n’osaient plus y croire. Les Rolling Stones ont annoncé qu’ils se produiraient à Paris à l’occasion de leur tournée. Et pas des moindres puisqu’ils joueront au Stade de France le 13 juin.

musique

Kyo aurait-il trouvé son chemin ? soNy

« On a les épaules plus solides aujourd’hui» pop. Après une longue pause de dix ans, le groupe français Kyo publie un quatrième album réussi, intitulé L’Equilibre. interview. L’occasion d’évoquer avec le chanteur Benoît Poher, le guitariste Florian Dubos et le bassiste Nicolas Chassagne ce come-back risqué en temps de crise, qui devrait porter ses fruits. PROPOS RECUEILLIS PAR boris tampigny

Quel a été le déclic pour sortir de votre retraite ? Benoît : On n’a jamais arrêté de faire de la musique et on a continué à se voir. Mais écrire en français m’a manqué. On a attendu longtemps, on voulait que ce soit le bon moment. Florian : On se demandait toujours quand on allait refaire quelque chose. Les chansons ont fini par faire monter l’excitation. Avez-vous beaucoup hésité ? Florian : On était jeunes à l’époque, et on s’est dit qu’on avait encore des choses à dire. Benoît : L’important, c’était de ne pas avoir de regrets. A plusieurs moments, on s’est volontairement freinés pour faire encore mieux.

Depuis votre dernier album, le marché du disque vit des heures difficiles. Comment avez-vous intégré cela à votre démarche ? Florian : Par rapport aux chiffres de vente qu’on a réalisés, on sait qu’on ne pourra pas lutter. Nicolas : S’il y a un truc qui ne bouge pas, ce sont les concerts. Notre tournée doit être rentable pour faire un prochain disque. L’autre changement, c’est la prise de pouvoir des réseaux sociaux, qui permettent d’évaluer sa cote de popularité, positive ou négative... Florian : A l’époque, on recevait des cartons de lettres ! Sauf que les haters ne prenaient pas leur stylo. Nicolas : On constate une bienveillance et une nostalgie. On ne pensait pas qu’on avait autant marqué les esprits.

Benoît : On est très détendus par rapport aux commentaires négatifs, on prend ça avec philosophie. Vous êtes sereins aujourd’hui ? Benoît : Oui, on a les épaules plus solides. Florian : A l’époque, les critiques étaient violentes, on ne forçait personne à écouter notre musique. Et ça reste du divertissement, il n’y a aucune raison pour que ça attise la haine. Quelles sont les influences de votre nouvel album ? Benoît : On ne s’est pas fixé de limites, ce qui a parfois donné des trucs bizarres, passés à la trappe. On n’est pas forcément attachés à

l’étiquette rock. On s’est réunis autour du grunge, mais on a toujours été un groupe pop, peut-être aujourd’hui plus que jamais. Comment envisagez-vous le retour sur scène ? Nicolas : A la première répétition, on a eu quelques craintes mais elles ont été vite balayées. Benoît : On garde des souvenirs très forts de nos concerts. Même si quand on regarde des vidéos, on ne se reconnaît pas. Songez-vous déjà à la suite ? Benoît : On a envie d’enchaîner vite après la tournée. La création est une partie passionnante, on ne va pas traîner après L’Equilibre.§

on aime

Des nouvelles chansons au goût du jour Le premier extrait avait donné le ton. Lancé en éclaireur, « Le Graal » promettait des nouvelles couleurs pour Kyo, qui a connu une popularité éclair dans les années 2000. Guitares moins saturées, synthés bondissants, textes plus matures, le quatuor opère un retour revigorant avec L’Equilibre, qui adopte les codes musicaux d’aujourd’hui. Le tout sans oublier la mélancolie latente et le romantisme éthéré, marque de fabrique du combo qui s’est rencontré au collège il y a pile vingt ans.


24

CULTURE

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

Une jeune lectrice au salon du livre. MARTIN BUREAU / AFP

Salon du livre, les enfants d’abord Reportage

« Je veux ça ! » hurle l’un. « Et moi,

ça ! » renchérit l’autre en vociférant de plus belle. Si vous avez des mômes, le stand des éditions L’école des loisirs est bel et bien la destination incontournable de la 34e édition du Salon du livre de Paris, qui s’achève aujourd’hui. « Cet endroit concerne tous les enfants de 0 à 90 ans », confie tout

sourire Nathalie Brisac, la responsable de la communication de l’éditeur. Au cœur d’un brouhaha inextinguible, elle essaie de placer sa voix et poursuit : « On existe depuis cinquante ans maintenant en librairies et dans le monde enseignant. Les professionnels nous font confiance. Les enfants aussi puisque les livres sont leurs amis. » Dès l’ouverture de l’événe-

ment vendredi dernier à 10 heures pétantes, les lieux ont été littéralement pris d’assaut par des légions d’écoliers de tous âges.

Leur donner le goût de la lecture

Guillemette, une jeune institutrice de l’école maternelle de la porte Brancion dans le XVe arrondissement, garde un œil sur chaque bambin le temps de nous

faire quelques confidences. « Je suis venue avec mes élèves pour travailler sur le processus de naissance d’un livre, explique-t-elle avec passion. Ils vont par ailleurs pouvoir acheter des ouvrages grâce aux bons d’achat du conseil régional. Je trouve que c’est vraiment très important de leur donner le goût de la lecture.» Entre les enseignants et leurs ouailles se glissent également de nombreux parents. L’un d’eux, Michel, accompagne son fils, en CP, dans ses premiers pas de futur grand lecteur. « Je suis ici pour lui faire découvrir le monde du livre autrement et lui permettre de rencontrer ceux qui fabriquent les pages qu’il va dévorer, explique-t-il. C’est un âge où ils apprennent encore à lire, c’est tout beau tout neuf pour eux. » Non loin, la petite Léa, 8 ans, fait la queue devant les caisses pleines à craquer. « Je cherche des romans un peu bizarres et étranges et j’en ai trouvé un. Je suis contente », murmure-t-elle sous le regard fier §mehdi omaïs de sa maman.


CULTURE

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

Donna Leon, Venise dans la peau

Rencontre

ON aimE

Une enquête savoureuse Qui a tué Constanza Altavilla ? Ce dernier polar lance Brunetti à la recherche tortueuse du coupable dans la Cité des doges. Cette 20e enquête ne déroge pas à la règle : l’inspecteur se ressource grâce aux délicieux mets de son épouse. Avec lui, on salive et l’on repart découvrir comment passion amoureuse et escroquerie mènent au crime.§ Deux veuves pour un testament (Calmann-Lévy), 288 pages, 20 euros.

Musique

chanteuse britannique, qui n’est pas partie en tournée depuis 1979, assurera une série de 15 concerts au Hammersmith Apollo de Londres, du 26 août au 19 septembre. La pianiste avait sorti consécutivement deux albums en 2011, Director’s Cut et 50 Words for Snow.

C’est oublier que chaque Vénitien l’arrête au passage pour la saluer. Et pour cause : l’écrivain à succès a quitté depuis longtemps son New Jersey natal pour la Sérénissime. Depuis la parution du premier best-seller avec Brunetti, en 1992, Donna Leon navigue entre deux eaux. Exclusif.

«J’ai une passion pour Venise. Ici il y a de la beauté partout. Chaque jour, je vois quelque chose que je n’avais pas vu avant. Mais, comme partout ailleurs, tout le monde parle sur tout le monde. On se bat, on s’entretue, on maltraite ses enfants, les politiciens sont bons et mauvais, etc. Ce qui m’intéresse tout particulièrement, c’est le contraste entre ces choses horribles qui

EN BREF Kate Bush sort de l’ombre. La

A 71 ans, Donna Leon aimerait prétendre à une certaine invisibilité .

EllE aimE VEnisE… EnVErs Et contrE tout

25

Cinéma

Retour aux sources pour M. Night Shyamalan. Le réalisaDonna leon dans sa ville d’adoption. GINA DOGGETT / AFP

arrivent et la beauté de la ville.»

nul n’Est prophètE En son pays

« Ne pas être connue dans mon propre pays me permet d’avoir une vision plus claire des choses, de la corruption par exemple. Ma vision du bien et du mal est implacablement anglo-saxonne. Or ce qui nous rend fous, c’est l’incertitude. Pensez à l’affaire Amanda Knox (jeune Américaine soupçonnée d’un meurtre en 2009 à Perugia, ndlr). Nous en sommes déjà au troisième procès et nul n’en connaît l’issue. Les Italiens disent : c’est comme ci, c’est comme ça. Ils ont toujours une explication mais elle n’est basée sur rien.»

brunEtti nE sE prEnd pas au sériEux

«Je crois qu’un policier peut être un homme bien, un bon père de famille. Brunetti est intelligent, bien

éduqué, c’est une sorte d’intellectuel qui ne se prend pas trop au sérieux, il a de l’humour. Je suis entourée de personnes de cette sorte. Brunetti me surprend encore par sa gentillesse. Comme un ami, je le regarde évoluer. En fait mes personnages font ce qu’ils ont envie de faire et je le couche par écrit.» EllE rEchignE à tuEr «Je n’ai pas de plan prédéterminé. C’est comme faire un puzzle. En ce moment, je suis en train de travailler sur un nouveau livre et il y a dedans un personnage que j’apprécie beaucoup mais je vais devoir le tuer. Je n’ai pas le choix. Mais parce que je l’aime tant, je pense que je vais juste le faire poignarder à plusieurs reprises dans un parking et lui permettre de téléphoner, enfermé dans le coffre, avant de mourir.» §PROPOS RECUEILLIS PAR claiRe lamotte

teur de Sixième sens a annoncé qu’il reviendrait au thriller avec Sundowning, dont le scénario est gardé secret. Le cinéaste a également réalisé la série Wayward Pines, qui débarquera aux Etats-Unis fin avril.

Musique

Les Black Keys repartent à l’attaque. Le duo américain a

dévoilé les détails de son prochain album, qui s’intitulera Turn Blue. C’est le boxeur Mike Tyson qui a posté une vidéo sur son compte Twitter annonçant l’arrivée du disque le 13 mai. Le groupe jouera cet été au Main Square Festival et aux Eurockéennes.

People

Carnet rose pour Elsa Pataky.

La comédienne espagnole, ex-compagne de Michaël Youn, et son compagnon Chris Hemsworth sont devenus les parents de jumeaux ce week-end. Marié depuis 2010, le couple avait une petite fille de 22 mois. L’heureuse maman a notamment joué dans Fast & Furious 6, aux côtés de Paul Walker.


26

médias

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

la roue va-t-elle tourner pour laurent ournac ? TF1

qui joue depuis 2006 dans la série et dont les audiences sont toujours en tête. La semaine dernière, 5,6 millions de téléspectateurs (22,8 % de part de marché) étaient fidèles au poste.

«Tom a évolué avec moi»

En huit ans, l’acteur n’a pas eu le temps de s’ennuyer, puisque son rôle a évolué parallèlement à son propre parcours. «De mec un peu empoté, il est devenu un chef d’entreprise gérant son personnel et sa clientèle. C’est aussi mon expérience en tant que comédien à la télévision, explique-t-il. J’ai eu la chance de démarrer très jeune, à 25 ans, dans des projets où j’avais des rôles importants. Tom a évolué avec moi. Je prends vraiment du Laurent Ournac très amoureux. plaisir parce que je n’ai pas l’im« Aurélie Konaté est arrivée au pression de tourner en rond. » S’il début de cette saison. Sa relation est devenu le patron de camping le avec le personnage de Tom plus populaire de France, Laurent Delormes a évolué. Ce Ournac ne craint pas camping paradis ce soir à 20 h 50 sur TF1. dernier volet va être d’être enfermé dans ce l’occasion d’ouvrir ou de fermer personnage. «Si je dois l’être, je le des portes à ce début de coup de suis déjà, plaisante-t-il. Je crois que cœur », nous révèle le comédien, les gens font bien la différence. Jean

Laurent Ournac bien campé sur TF1 téléréalité

La 5e saison de Camping Paradis ferme ses portes ce soir sur TF1. Au menu

de l’épisode, intitulé « Les douze travaux du camping » : la construction d’une villa perturbant les vacanciers, des sœurs jumelles échangeant leurs vies et un

EN BREF

Confidentiel RTL

Emmanuel-Philibert de Savoie prend goût à la télé. Après sa par-

ticipation à « Un air de star », le concours de M6, le prince se lance dans la production. Il vient en effet de s’associer à la société Telfrance pour présenter trois concepts d’émission au prochain MIPTV, début avril : un talent show sur les pizzas, un programme sur le gotha et un divertissement dans lequel les stars mettent en scène leur décès.

férent au sort de Libération», a indiqué hier le banquier sur le plateau du « Supplément », présenté par Maïténa Biraben chaque samedi sur Canal+.

§ Renault engueRand / LE FIGARO

Chaque lundi, retrouvez une info révélée dans « Les dessous de l’écran », de Philippe Robuchon, sur RTL, dimanche à 13 h 10.

Presse

Le sort de Libération entre les mains de Matthieu Pigasse ?

L’homme d’affaires, qui codétient déjà Le Monde et Le Nouvel Obs, n’exclut pas d’investir dans le quotidien si l’occasion se présente. « Quand on investit dans la presse, quand on aime la presse, quand on aime l’écrit, quand on est de gauche, engagé, on ne peut pas rester indif-

laurent Ruquier. VILLARD/PDN/SIPA

Radio

Laurent Ruquier sur RTL, c’est du solide. Invité de « Médias, le

magazine» sur France 5, Christopher Baldelli, le patron de la station, a indiqué que l’animateur avait signé un contrat de deux ans pour présenter Les Grosses Têtes, en remplacement de l’inusable Philippe Bouvard. Il lui succédera en septembre.

Dujardin a incarné Loulou pendant longtemps dans Un gars, une fille. Il a su rebondir après des années de télévision et il a une carrière incroyable ! C’est la même chose pour Omar Sy. Il jouait dans le SAV et, aujourd’hui, dans X-Men. Nous n’avons pas tous le même talent. Mais, avec du travail, de la chance et du temps, on peut tout faire.»

Un nouveau projet sur TF1

Pour le moment, Laurent Ournac n’en a pas fini d’évoluer parmi les tentes et les vacanciers puisque le tournage de la prochaine saison de Camping Paradis débutera à Martigues, dès le 31 mars. «Un nouveau personnage va arriver. Il apportera une touche de jeunesse dans l’équipe du camping », révèle l’acteur, qui prépare un autre projet sur TF1, après avoir participé à la saison 4 de «Danse avec les stars». « J’ai émis l’idée d’une fiction unitaire. Je ne cours pas après le contre-emploi. Je resterai sûrement dans la comédie, mais avec un personnage différent de Tom. » §sonia ouadhi

Benjamin Castaldi et «Secret Story», ce serait fini télévision

Ils se sont tant aimés. Depuis 2007, Benjamin Castaldi présente « Secret Story », la téléréalité estivale de TF1. Une association qui pourrait désormais appartenir au passé : d’après le blog de JeanMarc Morandini, l’animateur aurait annoncé son intention de ne pas rempiler. « J’ai toujours dit que tant que “Secret Story” existerait, je serais de la partie», confiait l’intéressé à metronews, en février lors du lancement du jeu « Tahiti Quest», sur Gulli. Que s’est-il passé depuis ?

Un projet sur TF1 pour le retenir

Vendredi, Closer laissait entendre que Benjamin Castaldi aurait été contacté par M6 pour prendre les rênes de « Rising Star », le télécrochet inspiré d’un format israélien. Rien n’aurait été signé pour le moment et, d’après le magazine,

Benjamin Castaldi. LAURENT BENHAMOU/SIPA

TF1 aurait fait plusieurs propositions à l’animateur pour le conserver. Parmi ces projets, le show «The Winner is », dans lequel des duels de chanteurs sont départagés par le public. Benjamin Castaldi ou pas, «Secret Story» devrait malgré tout revenir pour une huitième saison. Elle débuterait le 11 juillet, avant la finale de la Coupe du monde de football, et s’achèverait en septembre. §jéRôme veRmelin


médias

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

20.55 Série

Camping Paradis «Les douze travaux du camping». Avec Laurent Ournac, Aurélie Konaté, Virginie Caliari. 22.45 New York, unité spéciale Série. «Mentir ou mourir» «Enfants des rues» «Le crime dans le sang». 1.10 Au Field de la nuit 2.20 Sept à huit Magazine.

20.45 Série

20.45 Téléfilm

Rizzoli & Isles : autopsie d’un meurtre «Après le combat». Avec Angie Harmon, Sasha Alexander, Lorraine Bracco.

Le cerveau d’Hugo Docu-fiction de S. Révil. 2012. Fr. 100 mn. Avec Thomas Coumans, Kilyann Lefevre, Arly Jover.

21.30 Rizzoli & Isles : autopsie d’un meurtre 22.55 Mots croisés Mag. 0.25 Toni Drame de Jean Renoir. 1935. Fr/ Ital. NB. 120 mn.

22.30 Grand Soir/3 23.30 La cicatrice Doc. «Une famille dans la Grande Guerre». 0.25 Midi en France Mag. 1.20 Plus belle la vie

TMC 20.45 Le transporteur 3 Action de Olivier Megaton. 2008. Fr. 102 mn. 22.35 Le transporteur 2 Action de Louis Leterrier, Corey Yuen. 2004. Fr/USA. 87 mn. Avec Jason Statham.

FRANCe 5 20.40 Un village français Série. «Une chance sur deux» - «Le choix». Avec Robin Renucci, Thierry Godard. 22.30 C dans l’air Magazine. 23.50 entrée libre Magazine.

NT1 20.45 Bachelor, le gentleman célibataire Divertis. Présentation : Grégory Ascher. 22.30 Baby Boom Téléréalité. «Devenir père» - «La première fois». 1.00 Super Nanny Divertissement.

D8 20.50 L’aigle de la neuvième légion Péplum de Kevin MacDonald. 2011. Brit. 115 mn. Avec Channing Tatum. 22.55 Tai-Chi Master Action de Yuen Woo Ping. 1993. Chin. 95 mn. Avec Jet Li.

20.55 Série

Hostages Avec Ayelet Zurer, Jonah Lotan, Micha Celektar. 21.35 Hostages Série. 22.15 Spécial investigation Magazine. «Pilule : la fin d’un mythe ?». 23.10 L’œil de Links Mag. 23.40 L’homme qui rit Drame de Jean-Pierre Améris. 2012. Fr. 93 mn.

20.50 Film

20.50 Jeu

La vérité Drame psychologique de Henri-Georges Clouzot. 1960. Fr. NB. 123 mn. Avec Brigitte Bardot, Charles Vanel, Sami Frey. 22.55 Raging Bull Drame de Martin Scorsese. 1980. USA. VM. NB. 123 mn. 1.00 Le chant des insectes Documentaire. 2009. 2.20 Metropolis Magazine.

HD1 20.50 Dr House Série. «Oubli de soi» «La fugueuse» - «La faute de personne» «Passer à autre chose» - «Médecin de famille» - «Les temps sont durs» «Comme dans un mauvais film».

W9 20.50 Le déshonneur d’elisabeth Campbell Thriller de Simon West. 1999. USA. 115 mn. Avec John Travolta. 23.05 Shining Épouvante de S. Kubrick. 1980. USA. VM. 115 mn.

27

Top Chef Présentation : Stéphane Rotenberg. Invité : Francois Berléand. 23.50 Norbert et Jean : le défi ! Magazine. Présentation : Norbert Tarayre, Jean Imbert. 1.50 A Gifted Man Série. «Les fleurs de foudre». Avec Patrick Wilson, Jennifer Ehle.

FRANCe 4 20.45 Attack the Block Action de Joe Cornish. 2011. Brit. VM. 88 mn. 22.10 Alien l’invasion Doc. 2010. 23.45 La rage et la passion : Boxing Beats, Aubervilliers Doc. 2012.

NRJ12 20.50 Crimes en Auvergne Magazine. Présentation : Jean-Marc Morandini. 22.40 Crimes dans le Centre Magazine. 0.30 Crimes en Picardie Magazine. 2.15 La maison du bluff


28 SPORTS sur

Le clasico a tenu ses promesses : hier soir, le Real et le Barça ont offert un duel tendu, remporté par les Catalans (4-3). Un match émaillé de trois penalties...

VIDÉO

SCHUMACHER

Le septuple champion du monde de F1, dans le coma depuis bientôt trois mois, a perdu plus de 20 kg, soit 25% de sa masse corporelle, selon La Gazzetta dello Sport.

retrouvez LA vIDÉo Sur

metronews.fr/ sport

ÉquILIBre. Le Lillois Origi a répondu au Monégasque Obbadi, hier soir au stade Louis-II, pour sceller un résultat nul logique. PoDIuM. Les deux équipes affermissent leur position sur le podium, loin du PSG, et restent bien placés pour la Ligue des champions.

football Ligue 1 Le Monégasque berbatov (ici dominé par basa) a amené l’action du premier but. AFP

1

MonaCo

1

LiLLE

PiERRE MEnjoT

o

n parle souvent de nuls qui n’arrangent personne, il y a aussi ceux qui contentent tout le monde. Celui entre Monaco et Lille, hier soir au stade Louis-II, en est l’illustration parfaite. En prenant un point chacun, Monégasques et Lillois sont toujours séparés par 9 points à huit journées de la fin, ce qui garantit quasiment la 2e place à l’ASM, et offre un point de plus aux Nordistes dans leur quête de la 3e place, qu’ils occupent actuellement avec 3 points d’avance sur Saint-Etienne.

Le PSG peut sourire

Pas si nul que cela En bREf

Rugby

AFP

AFP

Tennis

Monfils veut faire un break. Eliminé sèchement dès son entrée en lice à Miami par l’Espagnol Garcia-Lopez (6-2, 7-5), Gaël Monfils (27 ans) veut s’éloigner quelque temps du circuit ATP. Fragilisé par des problèmes personnels, qui s’ajoutent à ses soucis physiques (genoux, dos, coude), le n°3 français traverse une passe difficile. «Il y a trop de choses qui polluent mon cerveau, cela me fait du mal, il faut que je prenne un peu de temps pour moi» a-t-il déclaré après sa défaite.

Le score de parité est surtout logique vu l’opposition équilibrée entre les deux formations. Monaco ouvre rapidement le score par Obbadi, servi en retrait par Germain (4e), et Toulalan, qui frappe juste à gauche du but d’Enyeama, n’est pas loin de doubler la mise (21e). Mais ce sont ensuite les Dogues qui poussent et multiplient les attaques, jusqu’à égaliser logiquement par Origi après un jeu de passes entre Mendes et Kalou (38e). Ce dernier manque de

Biarritz en Pro D2. La défaite des Biarrots à Perpignan (1610), samedi, lors de la 22e journée du Top 14, a officiellement précipité le club basque vers la Pro D2. Cette 18e défaite de la saison met fin à dix-huit ans de présence dans l’élite pour le BO. Bayonne et Oyonnax, défaits ce week-end, devront lutter pour éviter la descente. Enfin, au Stade de France, le Stade français et Toulouse n’ont pu se départager, à l’issue d’un match spectaculaire (27-27).

placer les siens en tête juste après la pause, surpris par la sortie impeccable du gardien monégasque. Et dans une seconde période bien plus fermée, seule une tête de Berbatov, juste au-dessus de la barre (70e), inquiète les Lillois. Une autre équipe a regardé avec plaisir le score nul hier soir : le Paris Saint-Germain. Les champions de France en titre comptent désormais dix points d’avance sur leur dauphin monégasque, autant dire un gouffre. Quand on vous dit qu’il y a des nuls qui arrangent tout le monde...§ 30e journée rÉSuLtAtS vendredi Lorient - PSG............................................................1-1 samedi Marseille - Rennes .................................................0-1 Bastia - Reims........................................................ 2-0 Bordeaux - Nice.......................................................1-1 Nantes - Montpellier ............................................. 2-1 Toulouse - Evian......................................................1-1 Valenciennes - Ajaccio...........................................2-3 hier Saint-Etienne - Sochaux ........................................3-1 Guingamp - Lyon....................................................0-1 Monaco - Lille..........................................................1-1

Classement : 1. PsG, 73 pts, 2. monaco, 63 pts, 3. Lille, 54 pts, 4. saint-etienne, 51 pts, 5. Lyon, 48 pts, 6. marseille, 44 pts. 7. reims, 43 pts, 8. Toulouse, 43 pts, 9. Bordeaux, 42 pts, 10. Bastia, 40 pts, 11. nice, 38 pts, 12. Lorient, 36 pts, 13. nantes, 36 pts, 14. Guingamp, 35 pts, 15. montpellier, 34 pts, 16. rennes, 34 pts, 17. evian, 31 pts, 18. valenciennes, 28 pts, 19. sochaux, 25 pts, 20. ajaccio, 18 pts.

Cyclisme

Kristoff double les sprinteurs. Alexander Kristoff (Katusha) a remporté hier la 105 e édition de Milan-San Remo. Le solide outsider norvégien, âgé de 27 ans, a devancé, au sprint, le Suisse Fabian Cancellara, au terme de près de sept heures d’une course arrosée par la pluie. AFP

4

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr


détente

30

lundi 24 mars 2014 www.metronews.fr

Mots fléchés n° 1161 / facile LIT DE REPOS

L’hoRoscope eMA FontAyne

Bélier

Balance

Vous rêvez de romantisme mais votre conjoint vous déclare sa flamme un peu froidement. Vous serez déçu(e) par son manque d’imagination.

Vous ne vous sentez pas suffisamment confiant(e) pour déclarer vos sentiments. Vous avez peur qu’il ou elle ne ressente pas la même chose.

DÔMES

PARTIE DE FEUILLETON

CHIEN COURT SUR PATTES

CHEMIN À SUIVRE COMPRIMÉS

PRENDS LE RISQUE DEDANS

CHOISIT PAR VOTE ENLÈVE

AU-DELÀ DU MAL BORD DE MER

ELLE PROTÈGE DES BÊTES RIDES AUDESSUS DU DO

TRAIN RÉGIONAL DO, AVANT

PRÉCÈDE UN VERBE PRONOMINAL

S’EXPRIME EN DEUX LANGUES

ESTOUEST

ÉGARE

CREVANT

Taureau

Vous avez un moral d’acier. Rien ne pourra ébranler votre optimisme, vous savez que vous êtes promis(e) à un bel avenir.

Scorpion

Vous ne manquez pas de vitalité, vous vous agitez dans tous les sens. Vous avez envie de rendre service.

CEINTURE AU JAPON IMPLORE PRAIRIE PRONOM INTERROGATIF CARABOSSE, PAR EXEMPLE

Sagittaire

Gémeaux

La situation tourne à votre avantage et cela remet du baume au cœur. Vous êtes heureux(se) de voir que vos efforts n’ont pas été vains.

Vous vous jetez sur votre amoureux(se) ! Il ou elle vous fait encore de l’effet et vous voulez qu’il ou elle en ait conscience.

GROS IMPÔT BONNE CARTE

Cancer

Les rapports avec vos collègues sont harmonieux, chacun semble avoir mis de côté ses problèmes d’ego. La bonne humeur règne.

Lion

Vous vous sentez invincible aujourd’hui ! Vous êtes certain(e) de vos compétences et vous savez que votre projet ne comporte aucune faille.

Vierge

Vous êtes capable de prouesses quand vous croyez en vous alors prenez un peu confiance ou d’autres saisiront les opportunités avant vous.

BAUDET

ANALYSÉE

Verseau

1 9

Poissons

Vous vous changez les idées lorsque vous tournez en rond. Loin de vous laisser abattre, vous essayez toujours de trouver une solution.

01 75 75 90 93

(5 € les 10 minutes)

L’IMAGe du jouR

Sudoku n° 1161 / facile

2

4

4

8

1

6

5

9

7 9

8

9 3 5

1 5 2 5

7

2

4

9 4

7 8

1

6

8

3 1

6

Des oiseaux stars MADAREE TOHLALA / AFP

Sudoku

Mots fléchés

I V E T I L O L E

FUS APTE

DISCOURS FAMILIER

Solutions n°1 158 I L R U R B I R T I E R R F A I P I F T P A R E BOUCHON E S E R HU I T A L E V I E R U X S ON E R

GRAFFITIS DÉSHABILLÉ

APPAREIL DE LEVAGE

La journée va être splendide, vous êtes d’une humeur radieuse. Levé(e) du bon pied, vous avez envie de profiter pleinement de la vie.

Consultation voyanCe

U U Q H N S OU I L I E E A RM O S OD A N A

IL EST MIS POUR LE BAIN ET TOC ! PETITE POMME (D’)

PIÈCE DE MONNAIE FLEUVE D’ITALIE

6

R S E C G I F P S

BORNÉ OCCUPATION DIEU À SOUFFLE

PLAÇA

BIÈRE ANGLAISE

Priorité aux sentiments aujourd’hui, vous n’êtes là que pour votre moitié. Vous voulez lui faire plaisir et répondez à toutes ses envies.

IL OUVRE TOUTES LES PORTES

ANNÉELUMIÈRE

À ÉGALITÉ PRÉNOM DE FERRÉ

Capricorne

MONTÉE EN BIJOU

B E R E T

R E C E L

A L E I N C R E I N OS

1

9

4

8

3

5

2

7

6

3

6

2

9

1

7

5

8

4

5

8

7

2

4

6

3

1

9

6

3

5

7

8

2

9

4

1

9

2

8

4

5

1

7

6

3

4

7

1

6

9

3

8

5

2

7

4

3

1

2

8

6

9

5

8

5

9

3

6

4

1

2

7

2

1

6

5

7

9

4

3

8

RetRouvez tous nos jeux suR metronews.fr/jeux

Des cages suspendues au bout de gigantesques bâtons… pour un concours de chants d’oiseaux, en Thaïlande. Un événement qui se déroule chaque année.

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris§N° de commission paritaire 0617 C 91395§Président - Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono Presse Investissement – RPI, Domaine de Massane - Espace Méditerranée, 34670, Baillargues§Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@metronews.fr§E-mail rédaction : courrier@metronews.fr§Relations médias : Linda Bellal§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteurs en chef délégués : Christophe Coubetergues, Jérôme Guillas§Rédacteurs en chef adjoints : Emmanuel Bousquet (Sports), Flore Galaud (News), Alexis Picard (Régions), Florence Santrot (Soft News), Jérôme Vermelin (Culture)§Chef du service Paris : Pierre Chausse§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@metronews.fr



20140324_fr_paris