Issuu on Google+

Jo de sotchi P. 15

La française de 18 ans a remporté hier la médaille de bronze du premier concours de saut à skis féminin de l’histoire des Jeux olympiques. afP

Le vol planant de Coline Mattel

paris P. 6

mercredi 12 février 2014 - n° 2560

PAR

ne jetez PAs ce jouRnAl suR lA voie Publique : offRez-le à votRe voisin !

metRoneWs est imPRimé suR du PAPieR 100% Recyclé.

réd’chef invité P. 2

benjamin girette/metronews

www.metronews.fr

Des bars soûlés par les fermetures

france P. 5

Les hausses de salaire toujours à la baisse

Les revalorisations salariales s’annoncent encore plus limitées cette année. Selon une étude, elles ne devraient être que de 2,5 %, contre 2,8 % en 2013.

internet P. 8

Vincent Cassel

Une Bête brillante L’acteur forme avec Léa Seydoux le duo de La Belle et la Bête, le film fantastique de Christophe Gans, aujourd’hui en salles. L’occasion pour metronews de recevoir le comédien.

Percer les petits mystères de la science en un clic exposition P. 10

Cartier-Bresson, une vie en noir et blanc


2 événement sur

VIDéO

FRANCE

La comptabilité de Dieudonné épinglée. Le Canard enchaîné révèle notamment que l’humoriste, qui devait 900 000 euros au fisc, avait fait appel aux dons de ses fans pour acheter une propriété de 551 000 euros en Eure-et-Loir.

La belle histoire du jour : à 16 ans, grâce à une imprimante 3D, il fabrique une prothèse de main pour un enfant auquel il manque 4 doigts.

«Enfant, je ne rêvais pas d’être prince»

cinéma. Le prince maudit de Christophe Gans, c’est lui. Vincent Cassel est le héros de La Belle et la Bête, en salles aujourd’hui. interview. Un rôle taillé sur mesure pour un comédien fier de défendre les couleurs de cette superproduction made in France. ProPos recueillis Par Jérôme Vermelin et mehdi Omaïs

Le réalisateur Christophe Gans estime que personne en France n’aurait pu jouer la Bête, à part vous. Est-ce que vous êtes d’accord ? C’est très gentil de sa part, mais il exagère quand même un petit peu. Les acteurs sont toujours remplaçables, quoi qu’on dise. Quand il m’a proposé le rôle de la Bête, j’ai trouvé que c’était une bonne idée et qu’il y avait une certaine logique dans sa démarche. Après,

c’est facile de dire que personne d’autre ne pouvait le jouer quand les choses sont faites [rires]. Sans moi, le projet aurait également abouti. Il dit aussi que le personnage vous ressemble. A la fois sombre, drôle, flamboyant... Y a-t-il beaucoup de vous dans les rôles que vous tenez ? Un acteur laisse toujours transparaître un peu de sa personnalité dans un rôle. Surtout s’il fait bien son travail. Cela ne veut pas dire non plus que je suis un braqueur de banque ou un violeur [rires]. Disons que je dois avoir des couleurs qui correspondaient bien à ce personnage. Avez-vous hésité à rejoindre ce projet ? Il y a tout de même eu de nombreuses versions de La Belle et la Bête... Brandir les références, c’est un peu bidon en fait. Le film de Cocteau avec Jean Marais est bien évidemment un chef-d’œuvre, avec des images qui restent. Mais il est aussi désuet et indigeste.

J’ai essayé de le faire voir à mes enfants et il ont très vite décroché. En raison du rythme, très lent, et d’une théâtralité un peu trop prononcée. Aujourd’hui, notre œil est habitué à autre chose. Pour l’apprécier, il faut être un cinéphile ou avoir vécu à l’époque de la sortie du film. Rêviez-vous d’être prince quand vous étiez enfant ? Non, pas du tout. Le prince est souvent chiant. Ce n’est pas le plus rigolo. Il est souvent montré comme un être parfait, pondéré. Le mari chiant, quoi. Alors que, dans notre film, il est question de

b. G. /metronews

benjamin Girette/metronews, pathé

réd’ chef invité

Vincent cassel, hier, à la rédaction de metronews

« Il faut continuer à inspirer le désir en restant inatteignable. »

la rédemption d’un homme qui a tout perdu par avidité... Et ça n’a rien à voir. Quel regard portez-vous sur Léa Seydoux, la Belle à l’écran ? Je la connaissais uniquement en tant qu’actrice. J’étais spectateur. Quand son nom est arrivé sur le projet, j’ai trouvé que c’était idéal. C’est une femme mais elle a encore ce côté presque poupon, ce visage tout frais, tout rond. Comme Belle, qui est finalement une jeune fille qui devient une femme. Et puis, c’est tout de même l’une des seules actrices que nous ayons qui passe de Christophe Honoré à Mission impossible, en passant par Ridley Scott et Abdellatif Kechiche. Quand on tourne en motion capture, a-t-on l’impression que l’interprétation nous échappe ? Plus que dans n’importe quel film, ici, quand le tournage s’arrête, les choses ne sont plus entre nos mains. Ce que la Bête devient à l’écran ne

afp

1

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr


événement

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

3

MONDE New York veut donner une carte d’identité à tous les sans-papiers. Dans son premier discours d’orientation, hier, le nouveau maire Bill de Blasio, a annoncé vouloir délivrer des papiers municipaux à un demi-million de NewYorkais. Cela leur permettrait notamment d’ouvrir un compte bancaire.

dépend pas de moi. J’ai fonctionné à la confiance avec Christophe Gans. Il avait une véritable vision. On a travaillé avec une superbe équipe sur les effets spéciaux. Et puis, vous savez, c’est un très bon exercice pour l’ego que d’incarner la Bête. Quand je vois le résultat, je suis heureux d’avoir participé à une œuvre à l’ambition mondiale et j’espère qu’elle passera la barre pour que d’autres suivent derrière. Si La Belle et la Bête se viande, on va repartir sur des films intimistes pour dix ans. Croyez-vous que certains aimeraient vous voir échouer ? Dans ce pays, on aime que les gens se plantent. Pour se rassurer, je pense. Mais on est aussi très patriotes. On râle et on est fiers

ZAP RETROUVEZ TOUS CES SUJETS SUR

metronews.fr/ video

d’être des râleurs. Le coq est l’emblème de la France car c’est le seul animal qui continue de chanter lorsqu’il a les deux pieds dans la

Certains disent que le football rend fou. C’est ce que cette vitre aurait pu penser.

Vous ne devinerez jamais le son que produit le cri d’un rhinocéros.

merde. Si ce film marche, ce sera une bonne occasion de chanter. Depuis votre césar du meilleur acteur, en 2009, pour Mesrine, les

ON AIME

Un conte d’hier et d’aujourd’hui

Il était une fois une histoire... Qu’on croyait tous connaître, mais que Christophe Gans revisite dans l’un des films les plus ambitieux de la saison. L’un des plus atypiques aussi. Pour raconter l’histoire de Belle, la fille d’un marchand déchu, «livrée» aux griffes d’un prince maudit, l’auteur de Crying Freeman et du Pacte des loups conjugue mythologie antique et action effrénée, romantisme échevelé et magie des effets spéciaux digitaux. Visuellement, le résultat est un régal dont Vincent Cassel et Léa Seydoux sont le cœur et la chair. Les deux comédiens, certes moins torturés que dans leurs rôles habituels, incarnent ces archétypes avec un mélange de respect et de modernité. Et un plaisir évident qui devrait permettre à cette love story hybride, près de soixante-dix ans après la version de Cocteau, de faire craquer une nouvelle génération de spectateurs.§J. V.

Une femme qui demande à un neurochirurgien de lui refaire les seins c’est... «Tellement vrai».

choses ont-elles changé dans votre vie et dans votre carrière ? Non, ça m’a fait plaisir sur le moment d’être reconnu dans mon pays. C’était un beau moment, mais ça n’a rien changé, car je ne voulais pas que ça change. Quand on est rassuré, on n’est jamais au meilleur. Le moment où on vous dit « bravo », c’est bien mais pas bénéfique. Les récompenses n’augmentent pas les propositions. C’est votre capacité à faire rêver un metteur en scène qui le fait. Il faut continuer à inspirer le désir, en restant inatteignable. Finalement, un acteur est un dragueur. Et on agace les gens quand on est là tout le temps. Les gens veulent votre mort quand on vous voit trop, genre : « Encore ce connard ! » [Rires.]§


ACTU MONDE

Plus de 100 morts et un survivant dans le crash d’un avion algérie

Un petit miracle au milieu d’une véritable tragédie. Quelques heures

après le crash hier d’un avion militaire algérien dans l’est du pays, un survivant a été découvert. Une source sécuritaire avait indiqué un peu plus tôt que les 103 passagers étaient tous morts. Selon un des officiers de la protection civile, cité par la radio publique, le miraculé souffrirait d’un traumatisme crânien. En début de soirée, les secouristes avaient récupéré 76 corps. L’appareil, de type Hercule C130, qui transportait des militaires et leurs familles, faisait la liaison entre Tamanrasset et Constantine, lorsqu’il s’est écrasé vers midi dans la région montagneuse d’Oum El Bouaghi. L’accident se serait produit au moment des manœuvres d’approche de l’aéroport. « Les conditions météorologiques, très défavorables, avec un

Une Française condamnée à huit ans de prison. Incarcérée depuis

deux ans, Liana Guillon, mariée et mère de deux enfants, a été jugée coupable en appel de trafic de drogue, ce qu’elle nie farouchement.

Union européenne

Un nouveau maïs OGM va être autorisé à la culture. Dix-neuf pays

«Le ciel est dégagé»

orage accompagné de chutes de neige seraient à l’origine de ce crash », a déclaré le ministère algérien de la Défense dans un communiqué.

Une des pires catastrophes

« Une commission d’enquête a été constituée et dépêchée sur les lieux pour déterminer les causes et les circonstances exactes de ce tragique accident », a précisé le ministère. Deux cent cinquante secouristes s’affairaient encore hier soir sur les lieux du drame. Si plusieurs catastrophes aériennes ont endeuillé l’Algérie ces dernières années, le pays n’avait pas connu un bilan aussi meurtrier depuis 2003. Cette année-là, un Boeing 737-200 de la compagnie Air Algérie s’écrasait peu après son décollage de Tamanrasset. Bilan : 102 morts et... un survivant. §maUd VallErEaU

EN BREF

Saint-Domingue

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

s’y sont opposés, dont la France, mais ils n’ont pu réunir la majorité qualifiée. En conséquence, la Commission va devoir approuver cette autorisation.

Autriche

Le trésor nazi s’agrandit. Plus de

60 œuvres d’art ont été retrouvées dans la propriété autrichienne de Cornelius Gullit, l’octogénaire allemand qui détenait plus de 1 400 tableaux dans son appartement de Munich.

LES RENDEZ-VOUS DE LA RÉDACTION

Demain, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, est l’invitée des Indés Radios, metronews et LCI. Retrouvez les meilleurs moments de son intervention demain dans metronews, sur metronews.fr, l’appli Les Indés Radios et LCI.

François hollande et Barack obama, lors d’une cérémonie hier devant la maison-Blanche, à Washington. JacqUElyn Martin/aP/SiPa

France - Etats-Unis

Depuis l’arrivée de François Hollande aux Etats-Unis, lundi, Barack Obama est aux petits soins. Du voyage à bord d’Air

Force One à l’accueil en grande pompe à la Maison-Blanche, le président américain fait à son hôte tous les honneurs et a même annoncé qu’il se rendrait en Normandie en juin pour le 70e anniversaire du Débarquement. Et au cours de leurs allocutions, hier, ils n’ont pas manqué, l’un comme l’autre, de souligner les liens privilégiés qui unissent les deux pays. Historien spécialiste des Etats-Unis à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), Thomas Snégaroff analyse ces relations pour metronews. Barack Obama et François Hollande revendiquent « une relation personnelle de qualité ». Est-ce vraiment le cas ? Il faut garder à l’esprit que le président américain, malgré son image «cool», est quelqu’un d’assez froid et distant. Il accorde difficilement sa confiance. Et avec François Hollande, ils ne se connaissent pas très bien : ils s’étaient déjà rencontrés, mais à l’occasion de sommets, dans des moments tendus de négociations. Cette visite d’Etat est donc l’occasion pour eux de mieux se connaître. Et où en est la relation entre les deux pays ? C’est une relation complexe, de «je t’aime moi non plus», où alternent les pics de tension et les périodes d’amitié. Avec de Gaulle, puis lors du déclenchement de la guerre en Irak

en 2003, nous étions dans des périodes de tension. De même avec Nicolas Sarkozy qui, bien que passant pour un ami des Etats-Unis, s’était attaqué assez durement à eux quand la crise a éclaté, en pointant leur responsabilité. Aujourd’hui, le ciel est dégagé. La France est assez forte pour «partager le fardeau» des Etats-Unis sur la scène internationale, par exemple au Mali, mais pas suffisamment pour s’opposer à eux. Or ce sont les deux conditions pour bien s’entendre avec Washington. C’est aussi une relation asymétrique. Ce qui n’a pas empêché du « french bashing » ces dernières semaines... Les Américains ont en effet une mauvaise image de la France sur le plan économique. Ils estiment que nous souffrons de trop de taxes, de bureaucratie, d’Etat. Cela ne pose pas de problèmes au niveau commercial, mais peut en poser pour les investissements. Or, il ne faut pas oublier que les Américains sont à l’origine d’un quart des emplois créés par des investissements étrangers en France. Il faut donc les rassurer, et c’est l’objectif de François Hollande durant ce voyage. §PROPOS RECUEILLIS PAR Thomas VampoUillE

MEtrOnEwS/BEnJaMin girEttE

4

ViNCENT CassEl

réd’ChEF iNViTé

« Comme par hasard, la veille, un paparazzi de m... raconte que Beyoncé a une liaison avec Obama. Bonjour le climat. C’est bien, ils vont discuter de choses intéressantes... »


ACTU FRANCE

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

Des augmentations au ralenti

Economie

Pas de miracle pour les augmentations salariales. Au sortir des négociations

MEtronEws/BEnjaMIn gIrEttE

annuelles obligatoires dans les entreprises, les hausses de salaire s’annoncent limitées. Selon une étude du cabinet AON Hewitt publiée par Les Echos, les augmentations accordées aux salariés ne vont en effet être que de 2,5 % cette année, contre 2,8 % en 2013. Toujours en deçà des 3,2 % à 3,5 % octroyés avant la crise, il y a déjà cinq ans, donc. Pour espérer obtenir une revalori-

ViNcENT cassEl

réD’chEF iNViTé

« Le meilleur moyen de demander un bon salaire, c’est de se rendre indispensable. Ce qui veut dire être meilleur que les autres. Si bien que, lorsque vous voulez partir, on vous retient. »

sation de leur paie, les salariés ont tout intérêt, s’il n’a pas déjà eu lieu, à bien préparer leur entretien individuel. Une entreprise sur trois a en effet exclu de procéder à une augmentation générale des salaires au profit des seules augmentations individuelles. Gage généralement d’une meilleure revalorisation... mais limitée à une minorité de collaborateurs.

Les PME plus généreuses

A ce compte-là, les salariés français peuvent envier les conditions de certains de leurs voisins européens. Régulièrement citées comme modèle, les sociétés allemandes prévoient par exemple d’augmenter de 3,10 % les rémunérations de leurs employés. En France, c’est dans les secteurs les moins touchés par la crise, comme l’aéronautique, la pharmacie et la chimie, que les augmentations devraient être les plus impor-

tantes. A l’inverse, les salariés travaillant dans l’automobile, les transports ou encore les médias risquent, eux, de ne pas voir leur feuille de paie beaucoup gonfler. Point étonnant, toutefois : les entreprises de moins de 1 000 salariés devraient se montrer plus généreuses que les grands groupes, qui elles ne comptent pas que sur les augmentations pour motiver leurs troupes (primes, intéressement, etc). Dans ce contexte de crise, plombant pour la progression salariale, les Français peuvent se consoler en regardant le niveau de l’inflation, particulièrement faible lui aussi. L’année dernière, les prix à la consommation ont ainsi augmenté de seulement 0,6 % (hors tabac) en France, selon l’Insee. De quoi atténuer l’effet de la limitation des hausses de salaire sur le pouvoir d’achat des Français. De là à relancer la consommation... §Nicolas VaNEl

5 EN BREF

Emploi

Divergences de vue autour du pacte de responsabilité. François Hollande a appelé hier soir les entreprises à prendre des «engagements» à un «niveau approprié». Il répondait ainsi au président du Medef, Pierre Gattaz, qui avait rejeté l’idée de contreparties contraignantes en échange des allégements de charges.

Justice

Régis de Camaret a écopé hier en appel de dix ans de réclusion. L’ancien entraîneur de tennis vedette a été condamné en appel par la cour d’assises du Var pour les viols de deux pensionnaires mineures de son club de Saint-Tropez il y a 25 ans.

L’INvItÉ

MichEl barNiEr, commissaire européen au marché intérieur.

« Le repli nationaliste n’est pas le bon chemin. » REtRouvEz AuJouRD’HuI, L’INvItÉ DE GuILLAumE DuRAND à 8 h 15 sur LCI.


VOTRE RégiOn

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

Dans les quartiers festifs, riverains et gérants de bar peinent à s’entendre. CAPMAN VINCENT / SIPA

Paris 2 °C min

10 °C max

à suiVre A partir de 17 h 15 : Jean-François Copé, le président de l’UMP, vient soutenir les têtes de liste de son parti dans plusieurs arrondissements de la capitale. Il débutera par la permanence de Florence Berthout, en présence de Nathalie KosciuskoMorizet, au 73 rue Monge (Ve), puis se rendra à celles de Delphine Bürkli dans le (IXe) et de Brigitte Kuster (XVII e).

se déplacer RER D : Jusqu’au vendredi 28 février,

tous les soirs à partir de 22 h 45, des travaux d’entretien des voies modifient la circulation des derniers trains de la ligne D entre Paris-Gare-de-Lyon et VilleneuveSaint-Georges. En conséquence, des modifications de desserte sont à prévoir. Des bus de remplacement sont mis en place, ce qui entraîne un allongement du temps de parcours.

Plus d’infos : www.transilien.com Vos Rédaction : Pierre Chausse contacts pierre.chausse@metronews.fr Publicité : Stéphane Naouri

stephane.naouri@metronews.fr

Les bars refusent de la mettre en sourdine Paris XIe

La rue Jean-Pierre-Timbaud est un incontournable des nuits parisiennes.

Chaque week-end, des centaines de noctambules viennent ici commencer ou finir leur nuit. Jusqu’à peu, la cohabitation entre fêtards et riverains tenait de l’exemple : installation d’oriflammes sur les trottoirs, distribution de flyers, embauche de « chuteurs » (portiers chargés de faire baisser le ton aux clients)... Mais, depuis quelques mois, la situation s’est tendue. Avertissements et fermetures administratives se multiplient, au grand dam des patrons. « Je suis là depuis cinq ans et je n’ai jamais vu

Jean-Bouin sonne-t-il creux? Paris XVIe

« Les gens chantent, crient »

« Curieusement, aucun autre commerce que les bars ne s’est engagé dans le mouvement », relève un habi-

Un suspect dans l’affaire des Roms attaqués. Un homme de

le stade Jean-Bouin fait rarement le plein. JEFFROY GUY/SIPA

suffi », indique le conseiller de Paris Yves Contassot, estimant qu’il aurait été possible d’économiser « 120 millions d’euros ». La mairie de Paris modère ce bilan: « la moyenne de fréquentation sur cette saison est de 13 500 spectateurs », frôlant l’objectif de 14 000 personnes qui avait été fixé. « C’est un mauvais procès, tempête l’adjoint aux sports Jean Vuillermoz. Cela montre beaucoup de mépris pour ce grand club qu’est le Stade français. L’ancien stade attirait moins de 10 000 spectateurs, et les matches joués à Charléty, seulement 5 000. » §VIncent mIchelon

§ceRIse suDRy-le Dû

« J’ai vécu un Paris vraiment rigolo quand j’étais plus jeune. Il y avait des fêtes, les gens sortaient beaucoup. VIncent cassel Maintenant ce n’est plus le cas, il RéD’cheF n’y a plus de lieux pour sortir. » InVIté

en BreF

Paris

Six mois après son inauguration, le stade Jean-Bouin n’a pas encore trouvé tout son public. Alors que sa capacité

a atteint 20 000 places à l’issue de trois ans de travaux pharaoniques (et 160 millions d’euros à la charge de la mairie), la jauge est loin d’être pleine. Et ce, malgré la grande forme du Stade français qui y évolue, actuellement 2e du Top14. L’arène ne se remplit qu’à à peine plus de la moitié de sa capacité. Le dernier match, face à Castres, n’a attiré que 10 197 spectateurs. La rencontre Stade français-Perpignan, en décembre, n’a attiré que 12 376 amateurs de ballon ovale. Il faut remonter à la fin novembre, avec la large victoire des Parisiens face à Toulon (23-0), pour voir un stade plein. Il n’en fallait pas tant pour que les élus écologistes, opposés à l’extension de l’enceinte, dénoncent l’absence d’« utilité sociale » de cet équipement. « Un stade rénové de 15000 places, sans destruction de l’existant, aurait

ça ! » s’insurge Fabrice Buresi, de La Paloma et du Cri du glaçon. « On sent que les élections arrivent, renchérit Selim Hammoumi, gérant de La Droguerie moderne et du Ciré jaune. La mairie ne souhaite pas faire baisser les nuisances à long terme. Elle veut juste être vue des riverains. » Les tenanciers viennent de lancer une pétition pour faire valoir leur point de vue : «Depuis plusieurs années, quelques riverains essaient d’étouffer notre quartier.»

tant du quartier, pour qui « la dégradation a atteint des sommets ». « Au cours des six derniers mois, une petite dizaine d’établissements ont ouvert dans ce secteur, confirme Stéphane Martinet, adjoint chargé de la culture à la mairie du XIe. Les gens chantent, crient, dansent. Quand on concentre beaucoup de monde dans un même espace, ça fait trop pour les riverains. » La mairie confirme d’ailleurs la hausse de la répression. « Nous avons interrompu le processus de médiation », confirme l’élu. Mais il nie toute prétention électoraliste : « Les gens se plaignent du bruit depuis trois ans, alors quand les méthodes ne marchent pas, on en change. »

BENJAMIN GIRETTE

6

40ans a été placé en garde à vue hier soupçonné d’avoir aspergé, à la mijanvier à Paris, le matelas d’un couple de Roms d’un produit acide sans les blesser. L’individu a reconnu les faits, justifiant son geste par le « désordre engendré par leur présence ». Il a été déféré dans la soirée.

Essonne

Accident de travail mortel à Wissous. Lundi, un employé de l’entreprise Paprec Environnement , spécialisée dans le recyclage de déchets du bâtiment, a été tué sur son lieu de travail. D’après Le Parisien, qui relate l’histoire, la victime, âgée d’une cinquantaine d’années, serait passée dans une machine de tri de déchets.

Hauts-de-Seine

Un morceau de corps humain dans la Seine. Une jambe en état

de décomposition avancée dérivant sur le fleuve a été découverte hier

après-midi à Saint-Cloud par des passants. Selon les premiers éléments de l’enquête, le membre appartient à une personne à la peau blanche, dont le sexe et l’âge ne sont pas encore connus.

19 kilos

C’est la quantité de cannabis saisie hier à Bagnolet lors d’un vaste coup de filet. Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

Ile-de-France

Peu de vacance dans les lycées.

Seuls 3,5 % logements de fonctions dans les lycées franciliens sont inoccupés (140 sur 3 970), a annoncé hier le conseil régional d’Ile-de-France. Ce recensement faisait suite aux déclarations de Valérie Pécresse (UMP), qui avait dénoncé un « scandale des logements vides ». « La polémique fait pschiiiit », a réagi la gauche régionale.


8 AU QUOTIDIEN

2

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

sur

VIDÉo

facebook

Mark Zuckerberg, Américain le plus généreux en 2013. Le créateur de Facebook a donné près d’un milliard de dollars à la fondation caritative À lire sur metronews.fr/mark de la Silicon Valley.

Une porte coulissante sans rail, il fallait y penser. Une invention bluffante d’un designer autrichien, Klemens Torggler. À voir sur metronews.fr/porte

Pédagogie

La science pour les nuls sur le Web eurêka. Une plateforme participative de cours gratuits sur Internet est lancée aujourd’hui par l’université des sciences en ligne. pédagogie. L’idée : vulgariser neuf thématiques scientifiques durant dix semaines de cours. thomas roure

P

comptent déjà plus de 8 000 inscrits avant son lancement, commencent dès aujourd’hui sur Internet. Jusqu’au 26 avril, les internautes pourront s’inscrire à tout moment pour suivre 24 heures sur 24 un parcours autour d’une thématique différente chaque semaine.

ourquoi le ciel est-il bleu ? Pourquoi le rideau de douche colle-t-il à la peau ? Qu’est-ce que l’effet Doppler ? Les réponses à ces questions, vous les trouverez sans doute sur Internet. En revanche, pas sûr qu’elles soient vulgarisées pour le plus grand nombre. « Certes, on y trouve Rendre la science accessible réponse à tout, mais je vous mets Les énergies, les transports, la au défi de trouver des réponses planète, l’espace, la nature, le pertinentes chaque fois. Et ce n’est corps humain, les nouvelles techpas parce que c’est écrit sur Inter- nologies, les nombres, les sciences net que c’est forcément vrai ! » insolites. Neuf sujets que Maxime commente pour metronews Maxime et son équipe, composée de trois Beaugeois, chef de projets à l’Unis- enseignants et d’une dizaine de ciel, l’université des sciences tuteurs, vont tenter de vulen ligne. gariser pour des internautes C’est en partant de ces « âgés de 7 à 77 ans ». Pour constats qu’il a créé en col- C’est le nombre se mettre dans le bain, le laboration avec Daniel de participants cours de la semaine est Hennequin, physicien cher- qui se sont introduit par un épisode de inscrits à ces cheur au CNRS, la première cours d’un cinq minutes de plateforme participative et nouveau genre « Kezako ? », une série de vulgarisation scientifique gratuite de cours en ligne avant même qui fait un carton sur le autour de la vulgarisation qu’ils ne commencent. scientifique. Les cours de Web. Une fois le sujet posé, « QuidQuam ? Eureka ! », qui les élèves sont invités à suivre un

8 000

D’où l’éclair part-il : du ciel ou de la terre ? Pourquoi le ciel est-il bleu ? Pourquoi un bateau flotte-t-il ? Les réponses en vidéo sur kezako.unisciel.fr. kezako

parcours ponctué de quiz, d’exercices pratiques à faire chez soi avec des ressources d’autres contributeurs scientifiques qui enrichissent le tout.

Pédagogique et participatif

« C’est conçu comme un scénario pédagogique. Un cours qui dit : faites ça d’abord, puis allez voir là et ensuite nous échangeons en ligne ensemble », explique le physicien. Car ce cours en ligne se veut avant tout participatif et interactif. Tous les élèves sont invités à échanger, à raconter leurs expériences, à poser

leurs questions en ligne et, éventuellement, à répondre à celles d’autres internautes. Pendant ces dix semaines de cours, cinq conférenciers vont aussi proposer des interventions expérimentales, filmées et en direct. Le tout premier, Julien Bobroff, enseignant-chercheur à l’université de Paris-Sud, nous montrera à quoi pourraient ressembler les trains du futur. Une autre manière de « casser les barrières et de rendre la science encore plus accessible », conclut Maxime Beaugeois. Et ludique, donc.§ Rendez-vous sur kezako.unisciel.fr/


AU QUOTIDIEN

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

9

Dans certains départements, il faut parfois patienter sept mois pour obtenir un rendez-vous. afp

Cherche ophtalmo désespérément Santé

Soixante-dix-sept jours. Rien que ça.

BenjaMin GiRette

C’est, selon une étude publiée hier par Yssup Research pour le groupe Point Vision, le délai moyen pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste. L’enquête, menée auprès de 2 643 spécialistes, révèle les difficultés des Français pour consulter, avec de fortes disparités selon les régions. Selon l’étude, 15 % des spécialistes interrogés n’ac« Je viens de télécharger GlassesOff, un programme quotidien pour rééduquer le nerf optique. Comme VIncent caSSeL je commence à devenir un peu presbyte... réD’chef Je vous dirai si ça marche ! » InVIté

ceptent d’ailleurs plus aucun patient. Un chiffre qui atteint 30 à 65 % dans certains départements. La palme du délai le plus long revient au département de la Loire, avec près de sept mois d’attente. Le taux d’indisponibilité y dépasse même les 65 %. Le Finistère, l’Isère et la Seine-Maritime sont, eux, aussi mal lotis avec des délais d’attente supérieurs à cinq mois. En tête du classement, on trouve Paris, les Hauts-de-Seine, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône (24 à 40 ours d’attente, en moyenne). La capitale fait partie du trio de tête aussi pour ce qui concerne l’accès aux soins dans les grandes villes, suivie par Marseille et Bordeaux (24 à 27 jours d’attente). Pendant ce temps, à Rennes ou à Toulouse, il faut patienter trois mois pour obtenir un rendez-vous. Cette enquête

Google devient la deuxième capitalisation boursière mondiale Business

Le high-tech, nouvelle super puissance ?

Aucun doute, au vu du classement des plus importantes capitalisations boursières. Hier, pour la première fois, la valeur en Bourse de Google a dépassé celle du groupe pétrolier américain Exxon Mobil à la clôture, devenant ainsi la deuxième capitalisation boursière au monde, derrière Apple.

L’irrésistible ascension

Désormais, la valorisation de Google atteint les 394 milliards de dollars (288 milliards d’euros), contre 472 milliards (345 milliards d’euros) pour Apple mais devant les 393 milliards (287 milliards d’euros) d’Exxon Mobil. Ce dernier, comme les autres groupes pétroliers américains, voit son cours de Bourse malmené depuis le début de l’année à la suite de résultats financiers décevants. Ce n’est pas du tout le cas de

Google. Depuis le début de l’année 2013, l’action de la firme de Mountain View a gagné un peu plus de 66 %, progressant surtout très fortement à partir d’octobre 2013 après l’annonce de résultats financiers meilleurs que prévu. Mais Google voit la vie en rose depuis plusieurs années déjà. Sa capitalisation a doublé depuis la mi-juillet 2012 et triplé depuis le printemps 2009. Une situation qui ne devrait, a priori, pas changer dans les prochains mois puisque les résultats de Google ne devraient pas faiblir. La société s’arroge environ un tiers de la publicité en ligne et son système d’exploitation mobile, Android, connaît un succès sans faille. Enfin, Google explore sans cesse de nouveaux territoires et va lancer, d’ici à la fin de l’année, ses Google Glass, des lunettes connectées déjà très en vue avant même leur commercialisation. §fLorence Santrot

illustre les disparités d’accès aux soins que connaissent les Français.

Surcharge de travail

Déserts médicaux, manque de professionnels du secteur 1 (qui appliquent les tarifs de la Sécu, soit 28 euros pour les ophtalmologues), dépassements d’honoraires, etc. L’étude reflète aussi une autre réalité. Pour le Dr Jean-Antoine Bernard, ophtalmologiste récemment retraité, ce phénomène s’explique d’abord par une demande qui explose et une offre qui se réduit. « La population est vieillissante, il y

a donc plus de pathologies à traiter. Par ailleurs, certaines maladies qui n’étaient pas soignées il y a vingt ans le sont aujourd’hui. » Une bonne nouvelle, certes, mais aussi un effet pervers puisque cela induit une surcharge de travail pour l’ophtalmologue. Le spécialiste pointe aussi du doigt un internat d’ophtalmologie au nombre de places limitées. « Ça fait des années qu’on réclame une augmentation à cor et à cri depuis des années ! » fustige-t-il. Aujourd’hui, ce sont les patients qui en font les frais. § thomaS roure

EN BREF

Nutrition

Manger bio, est-ce vraiment bon pour la santé ? Pour en avoir le cœur net, une grande étude portant sur 100 000 consommateurs sur une durée de cinq ans s’apprête à être lancée. Les scientifiques de l’équipe Bio-Nutrinet (Inserm/Inra/ Cnam/université Paris-13) cherchent encore des volontaires.

relations amoureuses au bureau, établi par le site Monster, 58 % des salariés estiment qu’amour et travail ne font pas bon ménage. Mais près d’un Français sur deux serait néanmoins prêt à prendre le risque… Laver à 30°, c’est écolo et ça protège vos vêtements. jepRefeRe30

Renseignements sur etude-nutrinet-sante.fr.

Conso

Croquer un hippo pour rougir de plaisir. Les cho-

colats Barù cachent des saveurs au caramel à la fleur de sel, au praliné d’amandes ou aux fruits de la forêt. Noirs ou au lait, ils seront parfaits pour les pauses gourmandes. Barù, à partir de 2,85 € la boîte chez Monoprix.

Insolite

Les Français chauds lapins ? Selon le baromètre mondial sur les

Energie

Et si vous passiez à 30°. Laver à

basse température, c’est la possibilité de faire des économies d’énergie, de prendre soin des fibres textiles de votre linge et de l’environnement. Pour savoir dans quelles conditions laver à 30° est suffisant, rendez-vous sur www.jeprefere30.eu.


10 CULTURE

3

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

sur CINEMA

Scarlett Johansson sera récompensée pour l’ensemble de sa jeune carrière lors de la prochaine cérémonie des Césars, qui se tiendra le 28 février au Théâtre du Châtelet.

EN VIDEO retrouvez touS CeS SuJetS Sur

Dans « You’re mine », «Tourner dans le Lea Michele s’adresse vide», le nouveau tube à Cory Monteith. de la révélation Indila.

metronews.fr/ culture

expo

Derrière la gare Saint-Lazare, 1932. Henri Cartier-Bresson / MagnUM PHotos

Accélérateur linéaire, 1967. Henri Cartier-Bresson / MagnUM PHotos

un portrait de Cartier-bresson de 1935. george Hoyningen-HUene

Cartier-Bresson, l’instant T événement. Le Centre Pompidou présente la première rétro consacrée au photographe depuis sa mort il y a dix ans. témoignage. L’occasion de (re)découvrir une œuvre poétique et engagée indissociable de l’histoire du XXe siècle. judith korber

m

ieux vaut avoir du temps devant soi. Avec plus de 500 photos, dessins et documents, l’exposition du Centre Pompidou consacrée à Henri Cartier-Bresson est dense. Il faut dire que l’artiste, né en 1908 et mort en 2004, a laissé derrière lui une œuvre de taille, présentée ici chronologiquement. « Les tirages sont tous d’époque, précise Clément Chéroux, commissaire de l’exposition. Cela permet de montrer la diversité de son travail. Au fil des années, la taille des photos s’agrandit, les contrastes deviennent plus forts. » Seule constante : le règne du noir et blanc. «Cartier-Bresson détestait la

couleur car le temps d’exposition plus long ne lui permettait pas d’être dans l’instantanéité », rappelle Clément Chéroux.

Le temps des surréalistes

Passé les premiers clichés touchants des années 1920, le visiteur découvre l’influence du surréalisme sur l’œuvre de l’artiste. Ses photos répondent alors au même mode opératoire. Après avoir repéré un arrière-plan – un mur troué de fenêtres, une vitrine – Cartier-Bresson attend que des passants s’intègrent dans la scène. Le résultat relève autant de la composition géométrique que du hasard. « Ces photos, prises en plongée ou contreplongée, nous

font perdre nos repères. Les jeux de lignes sont maîtrisés, les formes se font écho », analyse Clément Chéroux. Une technique qui atteint son apogée avec Derrière la gare Saint-Lazare, un de ses clichés les plus connus représentant un homme et son reflet au-dessus d’une flaque. Mais le photographe glisse parfois aussi vers l’abstraction donnant naissance à des œuvres poétiques et fascinantes.

Une œuvre engagée

A cette iconographie artistique se superpose un travail plus engagé. En France, en Espagne ou au Mexique, Cartier-Bresson photographie la misère, les hommes qui dorment dans la rue. Il travaille pour la presse communiste, immortalise les premiers congés payés en 1936. A travers de grandes séries, il aborde des sujets de société comme le rapport de l’homme à la machine. Avec

d’autres grands noms, dont Robert Capa, il fonde en 1947 l’agence Magnum. Un an plus tard, il couvre en Inde les funérailles de Gandhi. Ses images, parues dans Life, font le tour du monde. Il part ensuite pour la Chine, la Russie. « Il a une très grande intelligence des situations, explique Clément Chéroux. En quelques jours, il comprend les problèmes du pays dans lequel il se trouve. » Malgré l’urgence dictée par le bouclage des magazines qui lui passent commande, il ne sacrifie pas la qualité graphique de ses clichés. Au début des années 1970, il met un terme à ses reportages et déclare : « J’ai arrêté de faire le trottoir. » Une tache dans un ruisseau, un nuage dans le ciel... Cartier-Bresson achève son œuvre sur des sujets plus méditatifs, hors du temps. § Henri Cartier-Bresson, au Centre Pompidou, Paris ier, jusqu’au 9 juin. tarif : 10 et 13 €.


CULTURE

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

bEnjAMIn GIrEttE

12

Les trois frères, tout ça pour ça ? Cinéma

Les Inconnus auront mis vingt ans à nous concocter la suite des Trois frères que l’on espérait savoureuse, acide et pimentée. Mais grosse déception : l’amertume domine pour cette farce avariée et bâclée.

1. Attention à lA dAte de péremption

Bernard Campan, Didier Bourdon et Pascal Légitimus auraient-ils dépassé la date limite de consommation ? Telle une épice qui s’affa-

dit avec les années, le trio a perdu son piquant. Pire, il se repose sur ses lauriers, espérant que son ex-étiquette «produit de qualité» suffira à appâter encore le chaland.

2. reproduire lA recette à l’identique

Après avoir lutté pour leur héritage dans leur premier film, que font les trois frères dans la suite ? Ils luttent pour toucher le reliquat et sortir de la mouise. Deux décennies pour nous servir ce scénario prémâché ?

«J’ai envie de le voir. Je relativise beaucoup les critiques parce que ça fait longtemps que je suis dans ce métier. Il arrive VinCent Cassel que le public sauve des films qui se sont fait défoncer réD’CheF à la sortie. Alors bon...» inVité

4. Ajoutez-y une (fAusse) note de modernité Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal légitimus, vieux croûtons ? wILd bunch

Ces trois quiches nous prendraientelles pour des jambons ?

3. ne lésinez pAs sur les cAlembours bien rAnces

Faute de recette gastronomique, le trio tente de combler à renfort de jeux de mots moisis, de travestissements ratés et de blagues de mauvais goût. Leur spécialité : un gag récurrent sur Mimie Mathy dont ils empruntent la mini-loge rose bonbon comportant une mini-dînette, des mini-toilettes et un mini lit...

Pour équilibrer leur menu, les Inconnus essaient d’apporter un peu de fraîcheur à leur tambouille en transformant Bernard en papa d’une fille en bisbille avec des voyous. Mais pas de produit d’exception ici : le trio recycle des dealers de «téci» à casquette et l’accent caillera... Avarié, là encore.

5. dressez Avec grossièreté

Votre plat est foutu ? Ne vous fatiguez pas à cacher la misère en soignant votre présentation. Mise en scène télévisuelle et interprétation poussive formeront l’accord parfait avec un scénario dégoulinant de fainéantise et irrespectueux du public. §Marilyne letertre

Shirley Temple, il était une fois une enfant star Disparition

Elle a été la première enfant star de hollywood. En 1933, au sortir de la

Grande Dépression américaine, Shirley Temple n’avait que 5 ans et alignait déjà une trentaine de films. A 21 ans, elle prenait sa retraite des studios. Lundi, la comédienne américaine est morte à l’âge de 85 ans, dans sa demeure en Californie. Dans un communiqué, les proches de l’actrice hollywoodienne annoncent qu’elle est décédée de causes naturelles, entourée de sa famille et de ses auxiliaires de vie.

L’hommage de whoopi Goldberg

Elle est surtout connue pour son interprétation chantée de «On the good ship Lollipop » dans le film Bright Eyes. C’est d’ailleurs ce dernier rôle que l’actrice Whoopi Goldberg a voulu retenir de Shirley Temple dans un tweet où elle a qualifié l’ac-

shirley temple, en 1937. AcME / AFP

trice d’« unique ». Orpheline dans Boucles d’or en 1935 ou Pauvre Petite Fille riche l’année d’après, Shirley Temple avait réussi le tour de force de décrocher un oscar à 6 ans, un record inégalé. Elle a régné sans partage sur le box-office américain pendant trois ans, de 1936 à 1938 et c’est avant l’âge de 12 ans que la petite fille chérie de l’Amérique aura réussi à entrer dans les mémoires. §sonia ouaDhi


CULTURE

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

Gallienne, un acteur qui a du chien Animation

Souriant, chaleureux et courtois. Le

succès retentissant des Garçons et Guillaume, à table ! n’a visiblement pas entaché la simplicité de son comédien et réalisateur, Guillaume Gallienne. Attablé devant un café, l’éminent sociétaire de la ComédieFrançaise s’enthousiasme quand il parle du film M. Peabody et Sherman : les voyages dans le temps. « Je l’ai montré à mon fils et à ses amis et ils étaient enchantés, se félicite-t-il, les yeux brillants. D’une certaine façon, si je fais du doublage, c’est pour lui. Je ne peux quand même pas lui montrer Les Garçons et Guillaume, à table ! ou Yves Saint Laurent (rires)».

Un chien de génie

Dans cette œuvre pédagogique, mise en scène par Rob Minkoff, le réalisateur du Roi Lion et de Stuart Little, Gallienne prête sa voix à Peabody, un chien à l’intelligence redoutable qui a adopté un petit garçon nommé Sherman. « Mon personnage est drôle, confie- l’acteur, amusé. Il balance des trucs hyper techniques avec une aisance à la british. C’est à la fois un Prix Nobel, James Bond et Indiana Jones. » En somme, un esprit éclairé, qui est allé jusqu’à fabriquer une machine à remonter le temps p o u r catapulter son mioche, avec une énergie contagieuse, vers le Moyen Age, la Renaissance ou vers l’Egypte ancienne. « J’ai étudié l’histoire et

passé ma vie à voyager au fil de mes pensées, explique le comédien. Je crois que j’aurais beaucoup aimé, si une telle machine avait existé, pouvoir visiter Byzance ou discuter avec William Shakespeare, qui est un véritable génie.»

Gallienne, un papa poule

A quelques jours des Césars, où son premier film est nommé dix fois, cet « érudit trash », comme aime le qualifier Michel Denisot, a des projets (canins) bien précis. «On va acheter un teckel à notre fils, explique-t-il avec entrain. Et pour son anniversaire, il veut une laisse et un bol... mais sans nom dessus. » Attentionné et affectueux, l’intéressé adore regarder des dessins animés en famille. «Je montre tout à mon enfant : de Garfield à L’Age de glace en passant par Chicken Run. C’est l’un des films les plus drôles que j’ai vus. » Papa poule jusqu’au bout... §mehdi omAïs

Guilaume Gallienne pose aux côtés de m. Peabody. twentieth centUry fox

13


médias

14

Julien Courbet, pari gagné

EN BREF

Série

Scènes de ménages revient en prime time. Ce soir à 20 h 50, la

mini-série proposera des épisodes inédits avec quelques guests. André Manoukian, Frédérique Bel, Noémie Lenoir et Baptiste Giabiconi donneront la réplique aux différents couples.

Série

Glee fait son grand retour sur W9. La chaîne diffusera la qua-

trième saison de la série dès le samedi 1er mars, à 14h45. Ces épisodes accueilleront notamment les comédiennes Whoopi Goldberg, Kate Hudson et Sarah Jessica Parker.

Fiction

Josiane Balasko va jouer les avocates pour France 3. La

comédienne apparaîtra dans la série La Loi de Barbara, bientôt diffusée sur la chaîne. Elle y défendra un homme accusé d’avoir assassiné l’amant de sa femme.

20.50 Série

Les experts «Hécatombe en cuisine». Avec Ted Danson, Elisabeth Shue, G. Eads. 21.40 Les experts Série. «L’éclat du passé» «Fleur sauvage» «Nuit de folie». 0.20 Breakout Kings Série. Avec Domenick Lombardozzi, K. Alejandro. 2.55 Reportages Mag.

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

Télévision

TMC déroule le tapis rouge du prime à Julien Courbet. Après avoir doublé

son score depuis son lancement en septembre, la quotidienne passe en prime dès ce soir. Fort d’un démarrage à 380 000 téléspectateurs, le programme a battu son record d’audience le 21 décembre en atteignant les 740 000 fidèles. En décembre-janvier, le programme a poursuivi sur sa lancée en réunissant 600 000 personnes. Des résultats encourageants alors que la guerre des access fait de nombreuses victimes.

Des cas plus complexes

Ce succès s’explique non seulement par le traitement de thèmes grand public, mais aussi par l’efficacité de l’animateur et son équipe d’avocats. La chaîne de la TNT revendique en effet « plus de 200 cas réglés, soit près de 90 % des dossiers traités ».Lors de ce pre-

20.45 Téléfilm

20.45 Football

La déesse aux cent bras Comédie de Sylvain Monod. 2013. Fr. 87 mn. Avec Cristiana Reali, Robert Plagnol, Rufus. 22.20 La parenthèse inattendue Magazine. 0.35 Rendez-vous en terre inconnue Série doc. «Mélissa Theuriau chez les Maasaï». 2.15 Présence protestante

TMC 20.45 Sans aucun doute Magazine. «Le Prime». Présentation : Julien Courbet. 22.40 90’ enquêtes Magazine. Présentation : Carole Rousseau. 1.55 Ma drôle de vie Magazine.

FRaNCE 5 20.35 La maison France 5 Magazine. Présentation : Stéphane Thebaut. 21.40 Silence, ça pousse ! Magazine. 22.30 C dans l’air Magazine. 23.45 Entrée libre Magazine.

Coupe de France Nice/Monaco. «8es de finale». À l’Allianz Riviera. 22.50 Le plein de buts Mag. «Coupe de France». Présentation : L. Luyat. 23.25 Soir/3 23.50 Un soir à Sotchi 0.40 Couleurs outremers 1.05 Espace francophone 1.30 Midi en France Mag.

NT1 20.45 Baby Boom Téléréalité. «Ce que femme veut» - «Une affaire d’homme» - «Vocation sage-femme». 0.15 Obèses : perte de poids extrême 1.55 Ma vie à la télé Magazine.

D8 20.50 En quête d’actualité Magazine. Au sommaire notamment :«Des stars au président : la presse people va-t-elle trop loin ?». Présentation : Guy Lagache. 2.00 Émissions de la nuit

Julien Courbet retrouve le format du prime. JP BALTEL/TMC

mier prime, Julien Courbet mettra l’émission se lancera le défi de de côté tous les petits problèmes retrouver un escroc digne des du quotidien pour s’attarder sur meilleurs blockbusters américains des dossiers plus complexes, mais et ayant de multiples activités également plus graves. L’équipe (écrivain, directeur de casting, tentera ainsi de venir expert dans la finance). « saNs aucuN doutE » ce soir à 20h55 sur TMC en aide à un père privé Pour son premier de sa fille, ou encore à une famille prime, Julien Courbet n’évoquera dont le petit garçon est atteint de donc pas les fameuses guerres narcolepsie après l’injection du entre voisins. vaccin anti-H1N1. Par ailleurs, §sonia ouadhi

20.55 Film

20.50 Film

20.50 Série

Mariage à l’anglaise Comédie de Dan Mazer. 2013. Brit. VM. 97 mn. Avec Rose Byrne, Simon Baker, Anna Faris.

Confessions d’un homme dangereux Espionnage de G. Clooney. 2003. USA. VM. 114 mn. Avec Sam Rockwell.

Scènes de ménages : tenue correcte exigée Avec David Mora, Anne-Elisabeth Blateau, Frédéric Diefenthal.

22.30 Jappeloup Biographie de C. Duguay. 2012. Fr. 130 mn. Avec Guillaume Canet. 0.35 Braquo Série. «Affliction» «Nos funérailles».

22.40 Docteur Caligari ou l’invention du film d’horreur Doc. 2013. 23.35 Le cabinet du docteur Caligari Fantastique de R. Wiene. 1919. All. NB. 80 mn.

23.00 Scènes de ménages Série. Avec Audrey Lamy, Loup-Denis Elion. 1.30 Cane : la vendetta Série. «Chasse à l’homme». Avec Jimmy Smits, Hector Elizondo.

HD1 20.50 alice Nevers, le juge est une femme Série. «Sous X» - «Faute d’ADN» - «Ressources inhumaines» «Les diamants du palais». 0.25 Countdown Série.

W9 20.50 Enquêtes criminelles Magazine. Au sommaire notamment : «Mystérieux meurtre sur la Côte d’Azur : l’affaire Dalmasso». Présentation : Sidonie Bonnec et Paul Lefèvre.

FRaNCE 4 20.45 Tanguy Comédie satirique de Étienne Chatiliez. 2001. Fr. 108 mn. Avec Sabine Azéma, Éric Berger. 22.30 In the Loop Comédie de A. Iannucci. 2009. Brit. VM. 106 mn.

NRJ12 20.50 alphas Série. «Sous influence» «Hantises» - «Alphaville» - «Le réveil» «Le vif et le mort» - «Dans l’arène». Avec David Strathairn. 1.55 La maison du bluff


SPORTS 15

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

4

sur

DIAPORAMA

COMBINÉ NORDIQUE

Jason Lamy Chappuis, le porte-drapeau de la délégation tricolore, défend aujourd’hui (à partir de 10h30) son titre olympique en combiné nordique. Une course mêlant ski de fond et saut à ski dont il est le favori.

Ils associent muscles et style. Metronews vous offre une sélection des plus beaux gosses des JO de Sotchi. retrouvez les photos sur

metronews.fr/sport

Saut à ski

Coline franchit une montagne réussite. La jeune Coline Mattel, 18 ans à peine, a remporté une médaille de bronze olympique, hier soir, en saut à ski. Compteur. La Française porte à trois le nombre de médailles remportées, pour le moment, par le clan tricolore. hamza hizzir

C

oline avait les yeux pleins de larmes hier soir. Et ses dents du bonheur n’avaient jamais aussi bien porté leur nom. Alors que les femmes avaient pour la première fois les honneurs de l’épreuve du saut à ski aux Jeux olympiques d’hiver, la Française est allée arracher, tout au bout du suspense, une magnifique médaille de bronze, la troisième breloque française à Sotchi. Jamais ce petit bout de femme de 1,65 m pour 57 kilos n’était apparue aussi immense. Plus grande même que le tremplin vertigineux depuis lequel elle venait de s’envoler, pour ne plus retomber.

Mention très bien

Du haut de ses 18 printemps, Coline Mattel, titulaire d’un bac S (mention très bien), espérait l’or. Elle l’avait assuré à metronews. Mais l’incroyable deuxième saut d e l ’Au t r i c h i e n n e D a n i e l a Iraschko-Stolz, que personne n’attendait, a bouleversé l’ordre établi en finale pour prendre la 2 e place. Et aurait pu bouter la Sallancharde hors du podium au

« Certains disaient que le saut à ski pouvait rendre stérile. » mattel peut exulter : elle décroche sa toute première médaille olympique. AFP

Coline mattel.

tout dernier moment. C’est finalement l’ultra-favorite, la Japonaise Sara Takanashi, qui a connu ce triste sort. La Française avait d’ailleurs anticipé le caractère singulier des Jeux olympiques. « Le niveau est plus élevé que pour les Coupes du monde. Mais, pendant les entraînements, j’ai senti que le niveau avait baissé, certainement à cause de la pression. J’ai le sentiment que nous sommes sur la retenue. Les premières mondiales semblent déstabilisées et ne sont pas forcément au-dessus du lot. C’est ce qui va sûrement faire la différence et il peut y avoir des surprises », nous annonçait-elle dès lundi. Seulement 2,2 points ont séparé Coline Mattel de l’Allemande Carina Voigt, première championne olympique du saut à ski féminin. « C’est triste d’avoir attendu si longtemps, déploraitelle avant d’entrer en compétition. Des générations de championnes ont été privées de ce moment. Certains disaient que c’était trop dangereux pour les filles, que ça pouvait rendre stérile... Comme je suis jeune, j’arrive après la bataille pour la reconnaissance de notre discipline. Mais ce sera un honneur d’être parmi les premières femmes à sauter. » Alors à recevoir une médaille, pensez donc...§


SPORTS

16

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

Les Bleus encore en reconquête

EN BREF

Tennis

Doha ne réussit pas aux Françaises. Il n’y a plus de Tricolores

engagées dans le tournoi qatari. Après Kristina Mladenovic et Alizé Cornet, c’est Caroline Garcia qui a échoué dès le premier tour, hier. Elle s’est inclinée face à Karin Knapp (6-4, 6-1). Celle-ci e sera opposée à la Serbe Jelena Jankovic, directement qualifiée pour le deuxième tour.

Football

Gignac incertain. L’attaquant mar-

seillais pourrait ne pas disputer le match à Saint-Etienne comptant pour la 25e journée de L1, dimanche soir (21 heures). Le Phocéen a été victime d’une contracture à l’ischiojambier face à Bastia samedi dernier et il va rester en soins jusqu’à jeudi. andré-pierre Gignac. AFP

Foot Equipe de France

Le barrage homérique contre l’Ukraine n’était-il que l’embryon d’une réconciliation sans lendemain entre l’équipe de France et le public? Près de trois mois

après une large victoire (3-0, le 19 novembre), synonyme de qualification pour la Coupe du monde brésilienne, les Bleus restent mal-aimés de leurs compatriotes. Seuls 63% de ceux-ci ont prévu de suivre leur parcours au Mondial, selon un sondage TNS-Sofres pour l’Observatoire des loisirs PMU, publié hier. «Si 63% des Français sont devant leur télé, ça fait beaucoup. Et si la France se qualifie pour les demies, ils seront bien plus nombreux», tempère Alain Giresse. Pour l’ancien membre du carré magique tricolore, aujourd’hui sélectionneur du Sénégal, ce chiffre est «lié fatalement à la cote d’amour des Bleus». Et depuis 2010, cette dernière a été malmenée, par Knysna ou Zahia. Des affaires qui ont laissé des traces.

Le comportement comptera aussi

Toulon contre PSA. Contrairement

au souhait de Philippe Saint-André, le sélectionneur des Bleus, Mathieu Bastareaud ne devrait pas être exempté de Top 14. Le Toulonnais va sans doute jouer contre Castres samedi (14h55). Clermont et Castres, eux, avaient accepté lundi la demande de PSA de ménager ce week-end les internationaux de l’équipe de France qui étaient titulaires lors des deux premiers matches des VI nations.

séduire à nouveau l’opinion publique, chantier sans fin pour Franck ribéry et les Bleus ? AFP

monde. « Ils ont eu tellement de pépins ces derniers temps que je pense qu’ils seront meilleurs que ce que l’on imagine», indique Hidalgo, qui espère, comme 21% des sondés, voir la sélection de Didier Deschamps se hisser en demies. «Dans l’état actuel de cette équipe, je crois que si elle atteint les quarts de finale, ce sera un parcours honorable », conclut Giresse. §remy de souza

L’AS Cannes prolonge la magie de la Coupe Foot Coupe de France

1

(a.p.)

CaNNes (CFa)

0

moNTpellier (l1)

«On a réussi à être l’équipe qui bat le PSG et qui se fait éliminer par Cannes.»

C’est avec son légendaire sens de la formule que Rolland Courbis, l’entraîneur de Montpellier, a tenté de cacher sa déception. Son club, pen-

sionnaire de l’élite, a en effet quitté la Coupe de France par la petite porte, éliminé hier soir en 8es de finale par l’AS Cannes, à la peine en CFA, le 4e échelon. Un exploit d’autant plus retentissant que les amateurs avaient déjà disposé de l’AS Saint-Étienne au tour précédent. Tout s’est joué lors de la prolongation, dans un final surréaliste. Après avoir obtenu un penalty à la 102e,

B. GIREttE/MEtRONEwS

Rugby

«Pour arriver à compenser, il faudrait que les performances soient très bonnes », indique l’ancienne gloire des Girondins. « C’est une question de résultats, mais aussi de comportement», complète Michel Hidalgo, sélectionneur français de 1976 à 1984. Dans ce contexte, le Mondial brésilien, programmé du 12 juin au 13 juillet, revêt une importance primordiale. Mais le scepticisme à l’égard des Bleus règne : seuls 3% des Français parient sur un nouveau titre de champion du

ViNCeNT Cassel

réd’CheF iNViTé

« Je ne suis pas très foot, même si je vis à Rio. Mais lorsque je vois le bordel, le prix que ça a coûté, les manifs... je suis obligé d’être pour le Brésil. S’ils perdent, ça va être la déprime totale. »

8es de finale Résultats HiEr Cannes (CFA) - Montpellier (L1) ..................1-0 (a.p.) Angers (L2) - CA Bastia (L2).................................. 4-2 Lille (L1) - Caen (L2)retrouvez le résultat sur notre site

Mbaye Niang envoie sa tentative sur le poteau droit d’Anthony Beuve. Un coup dur dont les Héraultais ne se remettront pas, encaissant un but de Belkacem Zobiri à la 119e, soit à une minute de la séance de tirs au but qui se dessinait. Le stade Pierre-deCoubertin pouvait basculer dans une liesse indescriptible. §hamza hizzir

aujourd’Hui L’Ile-Rousse (CFA2) - Guingamp..16 h 45 (Eurosport) Auxerre (L2) - Rennes (L1) ............. 18 h 45 (France 4) Moulins (CFA) - Sète (CFA 2) ...........................19 h 30 Nice (L1) - Monaco (L1)...................20 h 55 (France 3)

Bastia a battu toulouse (1-3), hier soir, lors du match en retard de la 22e journée de L1.

dEmain Lyon (L1) - Lens (L2)..................... 20 h 45 (Eurosport)

pRogRammE


détente

18

mercredi 12 février 2014 www.metronews.fr

Mots fléchés n° 1121 / difficile

L’hoRoscope eMA FontAyne

Bélier

Faites tranquillement ce que vous devez faire, et si vous avez la flemme d’en faire plus, laissez tomber. Vous avez le droit de vous reposer aujourd’hui.

Taureau

Vous êtes célibataire ? Vous connaîtrez l’amour. Vous êtes en couple ? Vous revivrez la fougue des premiers jours. Chaude ambiance, donc.

Gémeaux

Balance

Vous êtes bonne pâte aujourd’hui. Si vous avez des enfants, ces petits diables sauront sûrement en profiter au maximum. Bon courage !

SOBRE

Vierge

Ne vous gavez pas d’excitants pour être opérationnel(le) du lever jusqu’au coucher. Apprenez à vous laisser aller.

GREFFAI DIRIGER UNE ÉQUIPE

ACHÈVE

ÇA ENTAME LA RAISON CERVIDÉ

ENCOIGNURE DE COMBLE

EXPORTATEUR DE CAVIAR DIRECTION LE XÉNON GROS TEMPS BLEU DE L’ŒIL

IL A DÉJÀ TRACÉ LE SILLON MISE À SA PLACE

PETITS GRIS

POILS

OÙ TROUVER LE BONHEUR JOUÉ

COMME DAB COURS AIR PARTAGÉ

TRAMÉE CELA VAUT DE L’OR

TANNER LE CUIR AFFECTÉ PÈRE ANGLAIS DE JIVAGO

AVOIR CHAUD LIQUIDE POUR UNE SIRÈNE

FRAISE MÉCANIQUE

Verseau

Cessez de déverser une bile exécrable sur un ami à cause d’un petit différent… C’est très futile, infantile, et vilain. C’est compris ?

Poissons

L’IMAGe du jouR

Sudoku n° 1121 / difficile

9

3

6

4

7

6

5

1

8

8

8

7

5

4

4 2

01 75 75 90 93

3 8

8

(5 € les 10 minutes)

1 6

1

Vous aspirez au silence absolu ? Votre entourage n’est pas près de vous le concéder, je vous préviens. Et il a bien raison !

Consultation voyanCe

AUDESSUS DES T.P.E. LENTILLE

FIN AVRIL OU FIN JUIN

BRADYPE REVENUE HÉROÏNE EN FORME DE FLAUBERT

Vous ne savez plus dire je t’aime à votre conjoint. Ce n’est pas grave. Ces mots-là se réacquièrent très vite. Essayez donc, vous verrez.

Lion

2 5

6

8

7

5

1

1 9

8

4

2

1

Ça fuse sur la glace

JUNG YEON-JE/AFP

Solutions n°1 120

Sudoku

Mots fléchés L A J S Y BOUC A N CCOR D EME EM I O S E E OR N L S B A N C D F A D A B E T I S S A N A R L O T I N I C E L E S E L I R E R E

PORTÉ À

Capricorne

Côté finance, ça va très bien. Il faut dire que votre avarice actuelle y est pour beaucoup… Que diriez-vous de lâcher un peu du lest ?

S A N T I A MUG S O Z I N A N E N R E

À JAMAIS

BAS D’UN REGISTRE

ÇA VOLE ! PROPHÈTE BIBLIQUE

Vos caprices ne sont pas faciles à satisfaire, et comme votre entourage n’est pas très patient, vous risquez de finir seul(e) et déçu(e) !

Ne boudez pas si votre conjoint vous reproche d’être un peu coincé(e). C’est du temps perdu que vous pourriez utiliser à le surprendre…

B CO R E N E OR

QUOI ?

SIGNATURE RASSEMBLEMENT

Scorpion

Cancer

HOMME DE L’ART

DIFFICILE À ACCEPTER RADIO

Votre générosité répond présent à toutes les sollicitations de vos proches. C’est moche, mais on abuse de vous. Alors prudence.

Sagittaire

Votre maison est un vrai foutoir. C’est le mot ! Il est temps d’y mettre un peu d’ordre. Dépêchez-vous de ranger tout ça !

MISE EN ACTION

D E N U E E

R T T

A R I A O N T U T E V E

2

5

4

7

8

6

1

9

3

8

7

9

1

3

4

2

6

5

1

6

3

2

9

5

8

4

7

4

8

2

5

1

3

9

7

6

9

3

5

6

7

8

4

1

2

6

1

7

9

4

2

3

5

8

3

9

1

8

6

7

5

2

4

5

4

6

3

2

1

7

8

9

7

2

8

4

5

9

6

3

1

RetRouvez tous nos jeux suR metronews.fr/jeux

Parmi les épreuves des Jeux olympiques de Sochi hier, le patinage de vitesse. Temps moyen pour une course de 500 mètres : 38 secondes. A vos patins !

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris§N° de commission paritaire 0617 C 91395§Président - Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono Presse Investissement – RPI, Domaine de Massane - Espace Méditerranée, 34670, Baillargues§Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@metronews.fr§E-mail rédaction : courrier@metronews.fr§Relations médias : Linda Bellal§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteurs en chef délégués : Christophe Coubetergues, Jérôme Guillas§Rédacteurs en chef adjoints : Emmanuel Bousquet (Sports), Flore Galaud (News), Alexis Picard (Régions), Florence Santrot (Soft News), Jérôme Vermelin (Culture)§Chef du service Paris : Pierre Chausse§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@metronews.fr


E ISATEUR D L A É R E ES” L PAR RENOUILL

TIE DES G IGOU” É H P O R P “LA ET LE M ET “MIA

OIX DE AVEC LES V

A SABINE AZÉM E BALASKO ET JOSIAN

UN FILM DE JACQUES-RÉMY GIRERD

RÉALISÉ PAR JACQUES-RÉMY GIRERD ET BENOÎT CHIEUX

AUJOURD’HUI AU CINÉMA


20140212_fr_paris