Page 1

livre P. 13

l’actrice congolaise, révélée dans Rebelle, publie Survivre pour voir ce jour. le récit de son terrible parcours, des accusations de sorcellerie jusqu’aux oscars.

Rachel Mwanza, une sorcière bien-aimée

© benjamin girette/metronews

nice P. 6

www.metronews.fr

vendredi 17 janvier 2014 --n° n°xxxx 1916

société P. 2

france P. 5

Euthanasie passive : la justice dit non

metroneWs est imprimé sur du pApier 100% reCyClé.

Hier, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a ordonné le maintien de l’alimentation de Vincent Lambert, un tétraplégique en état de conscience minimale.

monde P. 4

La Centrafrique cherche son sauveur

Les clichés au piquet

Un rapport de 30 propositions visant à lutter contre les stéréotypes filles/garçons a été remis hier à Najat Vallaud-Belkacem. La ministre des Droits des femmes réagit dans metronews à ces pistes de réflexion.

on a testé P. 12

© corbis

ne jeteZ pAs Ce journAl sur lA voie publique : offreZ-le à votre voisin ! CAZ

Aéroport : écarté pour prosélytisme

Sous la douche, laissez tomber le savon


2 événement

1

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

sur

DIAPORAMA

MONDE

Premier faux-pas pour le nouveau maire de New York. Bill de Blasio a déclenché des commentaires indignés après avoir dégusté une pizza... avec une fourchette. La coutume populaire new-yorkaise exige qu’on la mange à la main.

najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes. AFP

«Objectif : 30% de métiers mixtes» Société. La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, veut mettre fin aux stéréotypes qui nuisent à l’égalité hommes-femmes. changement. Elle donne à metronews ses pistes en vue de faire évoluer les choses dès les prochaines années. PROPOS RECUEILLIS PAR Julie Mendel

«T

’es pas cap, tu es une fille », « pleure pas comme une fillette », ou « c’est pas un métier d’homme, sage-femme ! » Autant de clichés sexistes qui nous collent à la peau... Comment les abolir ? Le Commissariat général à la stratégie s’est penché sur la question dans un long rapport détaillé, qu’il a remis cette semaine à la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem. Avec, à la clé, 30 recommandations. La ministre réagit pour metronews. Quels enseignements tirez-vous de ce rapport ? Il montre à nouveau combien ces « représentations figées » qui enferment chaque sexe dans un rôle préétabli sont à la racine des inégalités entre hommes et femmes. Ces carcans font obs-

tacle à la liberté des filles et des garçons d’être eux-mêmes. C’est en leur nom que les femmes n’ont pas eu, pendant longtemps, le droit de vote. Ils perdurent aujourd’hui et il faut s’y attaquer de front. Le rapport préconise de commencer ce « chantier » par l’école... C’est dans cette perspective que nous mettons progressivement en place les modules «ABCD Égalité» à l’école primaire. Les enseignants sont formés pour faire prendre conscience aux filles et aux garçons des limites qu’ils se fixent à euxmêmes de façon injustifiée. C’est un formidable outil pour leur apprendre à envisager l’avenir sans barrières et dans le respect de l’autre sexe. Les enseignants euxmêmes disent combien cela les conduit à interroger leur propre pratique professionnelle pour offrir aux filles et aux garçons

la même attention, la même sévérité, les mêmes attentes. Est-ce une façon d’inclure la problématique du genre à l’école ? Non, l’égalité, le respect de l’autre, c’est comme tout le reste, ça s’apprend. Il ne s’agit jamais de nier la différence de sexe mais de porter un message fort : cette différence ne doit justifier aucune inégalité. Le rapport montre que les stéréotypes s’accompagnent aussi d’une trop grande part d’hommes ou de femmes dans certains métiers... 2014 sera l’année de la mixité des métiers. Objectif, à terme : réduire le nombre de métiers de fait quasiment fermés aux femmes ou aux hommes. Les hommes

Certains candidats aux municipales cherchent à se distinguer par des affiches originales... parfois trop ? restent une exception dans les services à la personne ou les métiers de la petite enfance, les femmes dans le BTP, le transport ou les métiers techniques, au nom de représentations souvent datées. Nous allons donc faire signer des «plans d’actions mixité» à une dizaine de branches professionnelles. L’objectif : 30 % de métiers mixtes (au moins 40 % d’hommes ou de femmes, ndlr) d’ici à dix ans, contre 17 % aujourd’hui. Autre proposition du rapport : mettre davantage en valeur les personnages féminins dans les manuels scolaires... Oui. C’est une question qui se pose aux professionnels qui sont en charge de la rédaction de ces manuels. Qu’ils tiennent davantage compte de la place des femmes dans l’histoire, c’est évidemment un enjeu majeur. Le rôle des femmes a souvent été passé sous silence. Ce serait leur rendre justice. La Suède, à la pointe de la lutte contre les inégalités, expérimente dans quelques établissements une neutralité totale pour les enfants. Cela vous inspire-t-il ? Non, cela ne fait pas partie de nos options. Nous voulons porter des principes et des valeurs, sans nier la réalité évidente des individus : il y a des filles et des garçons, et c’est très bien ainsi. Cette différence ne doit simplement jamais conduire à justifier d’office une inégalité de traitement.§

leS clichéS Sur leS couleurS ne paSSent paS Rose pour les filles, bleu pour les garçons : ce code couleur est un stéréotype en réalité très récent : il n’a pas plus de cinquante ans ! Avant, en effet, le blanc – couleur de l’innocence – était de rigueur pour tous les petits. Ironie de l’histoire, par le passé, le rose, couleur des attributs des chevaliers, était associé au masculin, voire à la virilité. Quand le bleu, couleur plus délicate et rappelant la Vierge Marie, était dévolu aux filles... Le temps associera ensuite le rose, à travers les arts, aux valeurs dites féminines : beauté, douceur, fragilité. Quant aux petits garçons, travailleurs ou héritiers et donc bénis du ciel, il prirent la couleur bleue. Ce qui devint une norme avec l’explosion de la vente en gros, au XXe siècle.


événement

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

3

RENDEZ-VOUS ZAP RETROUVEZ TOUS CES SUJETS SUR

metronews.fr/ video

A quelques mois des élections européennes, (re)découvrons l’Europe ! En partenariat avec Quand Ségolène Royal demandait en mariage François Hollande à la télévision...

Historique : une femme est devenue chef de la police à Kaboul, en Afghanistan.

En Chine, une improbable course dans la neige a opposé toute sorte d’animaux.

metronews, France Inter fait le tour des capitales dans «Tous des Européens», un vendredi sur deux. Ce soir, de 18h20 à 20 heures, Hélène Jouan, Jean-Marie Colombani et Eric Valmir seront en direct de Riga, en Lettonie.

FOCUS. Sourire aux lèvres, un petit

garçon joue à la poupée dans sa chambre. Quelques pages plus loin, une fillette s’amuse avec un établi de garagiste. En décembre dernier, le catalogue de jouets des Magasins U a envoyé valser pour la seconde année de suite les clichés sexistes qui s’invitent sous le sapin. «On avait pour tradition de mettre des garçons qui font du bricolage et des filles qui jouent à la dinette. Mais des parents nous ont fait remarquer que ça ne se passait pas forcément comme ça chez eux», a justifié l’enseigne, réfutant l’idée d’un acte militant. Pourtant, l’initiative dépasse le cadre symbolique. Car la publicité véhi-

cule des stéréotypes auprès d’enfants particulièrement réceptifs. «C’est important, même si ce ne sont que quelques images dans le catalogue », relève pour metronews Mona Zegaï. Pour cette sociologue qui a participé au rapport remis hier à Najat Vallaud-Belkacem, «les autres enseignes n’en font pas autant.»

Classes populaires plus touchées

Des clichés issus d’une autre époque ? Pas sûr. Car, rappelle la chercheuse, un catalogue des années 1950 était beaucoup moins marqué par la notion de genre, le marketing étant moins présent. «Les articles étaient catégorisés par types, la mixité était plus forte.»

L’arrivée de la photo et de la couleur ont contribué, au fil des ans, à l’assignation d’un genre aux objets. Jouets, jeux vidéos, mais aussi dessins animés ou films... le formatage s’installerait dès la petite enfance. En particulier dans les familles issues des classes populaires. « Ces dernières accordent plus d’importance à l’envie des enfants, quand les milieux plus favorisés culturellement s’interrogent d’avantage sur ce que le jouet véhicule », souligne Mona Zegaï. Néanmoins, les initiatives d’associations ou de simples parents bousculent les professionnels. « Ces derniers ne sont pas là pour

Le marketing joue un rôle dans la consolidation des clichés de genre. Mood Board/reX/sipa

lutter contre les stéréotypes. Sauf si les consommateurs les y poussent », assure la sociologue. Les enseignes, soucieuses de leur image, ne peuvent que céder. La chaîne de magasins La Grande Récré a par exemple lancé une marque de jouets mixtes. La révolution sexuelle des jouets a de beaux jours devant elle. §THomas Guien

pele gwendal/sipa

Stéréotypes : tout se joue à l’âge des jouets


ACTU FRANCE

4

Seuls 55 % des Français s’intéressent aux municipales politique

A moins de dix semaines du premier tour, la campagne des municipales est très loin de déchaîner les passions. Les

Français ne sont que 55 % à se dire intéressés par l’élection de celui qui prendra les clés de leur mairie après les 23 et 30 mars prochain, dans un sondage exclusif TNS Sofres Sofra Group pour metronews et LCI. C’est 7 points de moins que le résultat obtenu à la même question en février 2008. Les jeunes (72 % des 18-24 ans se déclarent «pas intéressés ») et les catégories populaires (63 % des ouvriers) sont ceux qui boudent le plus le scrutin. Faut-il y voir le signe d’une nouvelle forte abstention, après les 35,5 % record d’il y a six ans ? «Ce n’est pas forcément prédictif, mais cela veut dire que le danger d’abstention est sérieux », note Emmanuel Rivière, directeur du département opinion chez TNS Sofres. Les

Closer convoqué devant la justice. L’hebdomadaire qui a révélé

une liaison entre le président François Hollande et l’actrice Julie Gayet a reçu une assignation de la comédienne pour atteinte à la vie privée, a-t-on appris hier. L’actrice réclame 50 000 euros de dommages et intérêts et 4 000 euros pour les coûts de procédure.

Santé

L’hôpital de Chambéry mis en cause. L’avocat du laboratoire Marette, impliqué dans l’affaire des nouveau-nés décédés en décembre, a accusé hier l’établissement d’avoir utilisé une poche alimentaire périmée depuis trois jours. « Des dysfonctionnements majeurs internes au centre hospitalier de Chambéry ont eu lieu », a souligné l’avocat.

Fait divers

Un bébé dans une benne à ordures. Une femme se trouvait hier en garde à vue après la découverte

pierre et viviane Lambert, les parents de vincent, hier au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. HERVE OUDIN / AFP

partis politiques, le PS au pouvoir en tête, sont prévenus. D’autant que le politologue analyse surtout ce moindre intérêt comme l’expression «d’un regard sévère à l’égard de la politique et d’un manque de lisibilité sur les enjeux».

Priorité aux enjeux locaux

Dans ces conditions, François Hollande doit-il craindre un vote sanction ? Notre sondage témoigne du climat de défiance à l’égard du gouvernement. Certes, dans ce scrutin par définition «local», les Français sont 63 % à souhaiter que les électeurs se prononcent uniquement sur les enjeux « locaux ». Mais ils sont tout de même 29 % (moins 1 point par rapport à 2008) à appeler de leur vœux un vote de mécontentement à l’égard du gouvernement. §GiLLeS DanieL Retrouvez l’intégralité de notre sondage sur metronews.fr

EN BREF

Affaire Gayet

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

mardi soir au centre de tri des déchets de Dijon du corps d’un nourrisson dans un sac poubelle. Selon une source proche de l’enquête, cette femme est soupçonnée d’être la mère de l’enfant. Mais « aucun lien certain» ne peut être établi entre eux «à cette heure», a précisé le procureur.

L’INVITÉ

nathaLie KoSCiuSKo-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris.

« Je souhaite que le maire de Paris ait en plus les pouvoirs de police. » AUJOURD’HUI, L’INVITÉ DE GUILLAUmE DURAND est Elisabeth Guigou, députée PS de la Seine-Saint-Denis. A 8 h 15 sur LCI.

Social

La réforme des retraites franchit le dernier obstacle. Le

Conseil constitutionnel a validé hier la loi qui sera ensuite promulguée par François Hollande. Elle prévoit, entre autres, l’allongement progressif de la durée de cotisation (43 ans en 2035) et la création d’un compte pénibilité avec l’objectif de récupérer 7 milliards d’euros.

La justice dit non à l’euthanasie passive

Société

La justice a tranché sur le sort de Vincent Lambert. Le tribunal admi-

nistratif de Châlons-en-Champagne a demandé hier matin au CHU de Reims de maintenir l’alimentation et l’hydratation de ce tétraplégique de 38 ans, en état de conscience minimale (dit « paucirelationnel ») depuis un accident de la route en 2008. Le cas de Vincent Lambert, sur lequel sa famille se déchire, suscite de nombreuses polémiques. Samedi, le service de médecine palliative avait annoncé sa décision d’arrêter prochainement les traitements de nutrition et d’hydratation artificielles du patient. Les neuf magistrats, saisis en urgence par les parents de Vincent Lambert, ont jugé « que la poursuite du traitement n’était ni inutile ni disproportionnée, et n’avait pas pour objectif le seul maintien artificiel de la vie et a donc suspendu la décision d’interrompre le traitement ».

« Croisade idéologique »

Immédiatement la famille a réagi. « Cette décision risque de créer une jurisprudence fâcheuse pour l’ensemble des patients pauci-relationnels qui risquent de

se voir retirer du champ d’application de la loi Leonetti », a estimé Bruno Lorit, l’avocat de François Lambert, le neveu du patient, favorable à la décision de le laisser mourir. « C’est une victoire du droit, c’est une lecture de la loi Leonetti à la lumière de la dignité. C’est une victoire pour tous les handicapés », a au contraire commenté Jean Paillot, l’un des avocats des parents du patient. Et d’ajouter : « On a sauvé la vie de Vincent. » Une vraie bataille familiale est donc entamée entre les partisans du maintien en vie de Vincent Lambert et ceux qui, comme sa femme, estiment que ce serait une « croisade idéologique ». C’est d’ailleurs la deuxième fois en neuf mois que le tribunal de Châlons-en-Champagne a dû déterminer si le cadre prévu par la loi Léonetti avait bien été respecté par le CHU. En mai dernier, l’hôpital avait interrompu l’alimentation du patient pendant 31 jours avant que la justice ne l’oblige à le maintenir en vie. Une chose est sûre, la polémique sur l’euthanasie est loin d’être éteinte. « La loi ne suffit pas », a d’ailleurs déclaré la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur Europe 1. §DaviD perrotin


ACTU MONDE

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

A la recherche du président rare

Centrafrique

Une quête quasi impossible. Depuis

mercredi, les membres du Parlement provisoire centrafricain (CNT) se sont mis à la recherche d’un nouveau président de transition pour le pays. Le poste est en effet vacant depuis que Michel Djotodia a été acculé à la démission vendredi dernier. Après deux jours de tractations, les parlementaires se sont mis d’accord hier sur 17 critères d’éligibilité. Les candidats ont désormais deux jours pour se déclarer, avant un vote du CNT prévu lundi matin. Si la discussion a été si compliquée, c’est que le profil du poste est drastique, éliminant notamment toute personne ayant été membre d’une rébellion ou d’une milice au cours des vingt dernières années, ainsi que tous les parlementaires… « C’est cuit pour 99 % des politiciens ! » relève pour metronews Thierry Vircoulon, res-

Qui succédera à michel Djotodia ? AFP

ponsable pour l’Afrique centrale d’International Crisis Group. Sur la liste, qui doit être finalisée d’ici à samedi, bon nombre de noms pourraient donc être largement inconnus.

Rassurer la minorité musulmane

Quoi qu’il en soit, l’élection du président ne signifiera pas la fin de l’imbroglio politique. Il repartira même de plus belle, souligne le spécialiste : « Ensuite, il faudra

désigner un Premier ministre puis un gouvernement. La vacance du pouvoir pourrait donc encore durer plusieurs semaines.» Car ces discussions aborderont un autre problème crucial : l’équilibre entre chrétiens (majoritaires dans le pays) et musulmans (qui composent la rébellion Séléka). « Il faudra rassurer la communauté musulmane », prévoit Thierry Vircoulon. Sans cela, difficile en effet d’espérer mettre fin aux tueries interreligieuses qui ensanglantent le pays depuis des mois. Or, sur le terrain, le temps presse. Si Bangui connaît une accalmie – très précaire – à la suite de l’opération française Sangaris, le reste du pays reste livré à la violence. Tous les éléments restent réunis pour un génocide, a encore rappelé l’ONU hier, n’hésitant pas à faire le parallèle avec deux exemples terribles, « Le Rwanda et la Bosnie ». §Thomas vampouille

5 EN BREF

Autriche

Un suspect dans l’affaire de l’étudiante française tuée. Les

enquêteurs ont diffusé son portraitrobot hier. Cet homme, qui pourrait s’être trouvé sur les lieux du crime vers l’heure présumée des faits, aurait entre 35 et 40 ans et porterait une moustache « d’une forme inhabituelle », a indiqué la police.

Liban

Le meurtre de Rafic Hariri devant la justice. Le procès de

quatre membres du Hezbollah, responsables présumés de l’assassinat en 2005 de l’ex-Premier ministre libanais, s’est ouvert hier à La Haye devant le Tribunal spécial pour le Liban en l’absence des accusés.

Indonésie

Un Français interpellé avec de la drogue. Agé de 47 ans et originaire de Haute-Garonne, Thierry Verchere a été arrêté sur l’île de Bali en possession de plus de 100 grammes de cocaïne, a-t-on appris hier.


VOTRE RégiOn

6 Météo NIcE

cANNES

ANTIbES

8° 12°

9° 13°

8° 12°

Soleil

Lever : 8 h 37 Coucher : 17 h 24

lune

Lever : 19 h 10 Coucher : 8 h 47

INFOS PRATIQUES Circulation : En raison du rallye de Monte Carlo, la circulation sera interdite à partir de 18 heures jusqu’à demain minuit sur : la RD 2566 entre Moulinet et le col du Turini ; sur la RD 70 entre le col du Turini et la Bollène-Vésubie ; sur la RD 2566 (Peira-Cava) sur 500 mètres en direction de Peira-Cava à partir du col de Turini ; sur la RD 2204 (Sospel/Breil-sur-Roya) entre le carrefour RD93/RD 2204 et l’intersection RD 2204/RD 6204. Sport : A Nice, dans le cadre d’une compétition de natation, la piscine municipale Jean-Médecin sera fermée au public ce dimanche. VOS Rédaction : Michel Bernouin cONTAcTS michel.bernouin@metronews.fr Publicité : Edouard Huillet edouard.huillet@metronews.fr

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

Un agent de sûreté musulman renvoyé pour prosélytisme Justice

miner la situation » de l’intéressé. Ce sera chose faite dès le 17 décembre, avec une nouvelle décision préfectorale allant dans le même sens que la première…

Risque terroriste ou excès de zèle ? L’af-

faire de cet agent de sûreté travaillant au contrôle des bagages en soute à l’aéroport international de Nice-Côte d’Azur, écarté après avoir « défavorablement attiré l’attention », fait en tout cas polémique. « Le préfet reproche à mon client d’avoir “répondu en arabe à certains de ses interlocuteurs, ce qui caractérise une radicalisation religieuse”. Il l’accuse aussi d’avoir exprimé de la sympathie pour certains actes terroristes commis en France », rapporte à metronews son avocat, Me Sefien Guez Guez. « S’il y avait le moindre élément accréditant ces propos, mon client aurait été placé en garde à vue, ce qui n’a pas été le cas ! » Dès le 13 novembre, le préfet des Alpes-Maritimes, à la demande du

« Il ne peut plus travailler »

l’aéroport de nice-côte d’Azur. M. B./METRoNEwS

directeur départemental de la police aux frontières (PAF), a retiré à ce Français de confession musulmane âgé de 25 ans et père de famille, son « habilitation pour l’accès en zone réservée », au motif qu’il aurait eu un « comportement prosélyte ». Dans une ordonnance rendue le 12 décembre, dont metronews a obtenu copie, le juge des référés demande au préfet de « réexa-

Une nouvelle audience est prévue mardi prochain devant le tribunal administratif de Nice. D’ici là, selon le juriste, cet employé de la société ICTS qui travaillait depuis trois ans sur l’aéroport de Nice se retrouve sans ressources. « Il ne peut plus travailler depuis le 13 novembre mais n’a pas été licencié par son employeur. Il ne touche donc ni indemnités chômage ni salaire ! » La préfecture des Alpes-Maritimes indique qu’elle ne fait aucun commentaire sur cette affaire en cours. §michel beRnouin


VOTRE RégiOn

8 EN BREF

Presse

Les « bureaux » de Nice Matin lancent un appel au secours.

Selon eux, il faut 25 millions d’euros pour relancer l’entreprise. « C’est l’Etat qui les avancera, s’acquittant de la facture d’un privé [le groupe Hersant] », affirment-ils.

Fait divers

208 kilos de résine de cannabis saisis au péage de la Turbie. Les

douaniers azuréens ont découvert la drogue lundi, sous un camion frigorifique transportant des légumes d’Espagne en Italie. Les deux chauffeurs espagnols doivent être déférés au parquet aujourd’hui.

Politique

Jean-Marie Le Pen, Eric Ciotti et Patrick Allemand à « La Voix est libre ». Demain à 11 h 30 sur

France 3, Henri Migout animera un débat sur la nouvelle orientation politique gouvernementale, les ambitions du FN aux prochaines élections, et la place de la droite traditionnelle.

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

« J’estime n’avoir volé personne en déposant le slogan Issa Nissa » Polémique

Matthias Muratore est officiellement propriétaire de la marque Issa Nissa. Il a eu, en premier, l’idée de déposer à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) ce slogan nissart qui signifie « Allez Nice ». Ce jeune Mentonnais, à la tête d’une entreprise textile, veut vendre des tee-shirts « à prix imbattable » aux supporters.

Pourquoi avoir déposé à l’INPI le slogan Issa Nissa ? Dans notre société, il faut être opportuniste ! J’ai payé 200 euros pour être propriétaire de cette marque pendant dix ans et l’utiliser sur tout produit textile. Votre initiative provoque une vive polémique… Oui, j’ai même reçu des menaces. Je ne compte pas déposer plainte, je ne veux pas envenimer les choses.

Christian Estrosi, le maire de Nice, estime que « l’utilisation à des fins mercantiles d’un slogan qui appartient au patrimoine niçois […] est révoltante et intolérable »… J’estime n’avoir volé personne. N’importe qui pouvait déposer le nom. Si un Stéphanois l’avait fait, estce qu’il serait ouvert au dialogue ? Moi, je le suis ! C’est-à-dire ? J’ai un projet de développement économique autour de cette marque et je compte en faire profiter les associations de supporters de l’OGC Nice. Je vais leur proposer un partenariat : je leur fais des tee-shirts à prix très compétitif. Et s’ils estiment que mon offre n’est pas assez bon marché, je suis prêt à céder gratuitement les droits aux supporters, mais uniquement à eux. §PROPOS RECUEILLIS PAR michel bernouin

les tee-shirts issa nissa, une marque récemment déposée par matthias muratore. dr

L’ogc pRotEstE L’OGC Nice a réagi par la voix de son directeur général, Julien Fournier : « Le club bénéficie de l’antériorité sur le slogan. Je trouve détestable qu’une expression populaire soit devenue une marque. Nous allons donc formuler, avec nos avocats, une action en contestation de propriété auprès de la juridiction compétente. »


10 AU QUOTIDIEN

2

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

sur CONSO

Sur Internet, quels sites marchands protègent le mieux vos coordonnées ? Une étude menée par Dashlane permet d’établir un classement.

MOTO

Quelles sont les nouveautés du Burgman 125, le scooter urbain de Suzuki ? Réponse demain dans « Moto Hebdo », sur LCI. Le samedi à 10 h 50 et 17 h 50 et le dimanche à 14 h 50 et 21 h 50.

Rendez-vous Retrouvez toute l’actu high-tech avec metronews dans « De quoi j’me mail », avec François Sorel, chaque vendredi sur rmc.fr. Exclusivement en podcast.

Attention à la gastro ! Santé

Le grand froid n’est pas encore là, mais les virus prolifèrent déjà. En tête de gondole, la gastroentérite. En cette mi-janvier, l’incidence au niveau national est estimée à 274 cas pour 100 000 habitants, soit légèrement en-deçà du seuil épidémique fixé à 280 cas pour 100 000 habitants, alerte le réseau de médecins généralistes Sentinelles. Ce seuil devrait être franchi dès la semaine prochaine. Pour l’heure, la Bretagne, l’Alsace et le Limousin sont les régions les plus touchées (plus de 400 cas pour 100 000 habitants), « Mais les foyers devraient rapidement s’étendre », alerte le professeur Robert Benamouzig, gastroentérologue et chef de service de l’hôpital Avicenne, à Bobigny.

comment se pRémuniR de l’épidémie ?

« C’est une transmission virale, il n’est donc pas si facile de s’en prémunir », affirme le gastroentérologue. Néanmoins, il convient de

rappeler quelques notions d’hygiène de base « qui semblent se perdre avec le temps » : ne pas s’approcher des personnes malades et se laver les mains très régulièrement. Une évidence, selon vous ? Pourtant, selon des statistiques de l’Institut national de prévention et d’éducation sanitaire (Inpes), près de 66 % des Français déclarent ne pas se laver les mains après avoir pris les transports en commun.

comment se soigneR ?

Malgré toutes ces précautions basiques, il est possible que vous ne passiez pas entre les mailles, le risque majeur étant la déshydratation. Les enfants en bas âge et les personnes âgées, particulièrement exposés, doivent rapidement consulter dès les premiers symptômes de diarrhée ou de maux de ventre aigus. Dans tous les cas, il est recommandé de boire beaucoup, « principalement des boissons contenant du sucre et du sel ».

35000

Diarrhées aiguës, maux de ventre et éventuels vomissements sont les principaux symptômes d’une gastroentérite. PaTriCk bernard/aFP

Et, pour l’alimentation : du riz, de l’eau de riz, mais surtout pas de fruits ni de légumes. Pour se soigner, la poudre d’argile commercialisée sous le nom générique de diosmectite est aussi très efficace.

un vaccin comme pouR la gRippe ?

Il existe bien des vaccins pour les virus les plus fréquents, notamment ceux de la famille des norovirus. Mais, souvent, les spécialistes ne le recommandent pas. « Il existe tellement de virus qu’on ne pourra jamais tous les combattre grâce au vaccin », explique le docteur Benamouzig. Ce dernier demeure assez fataliste, expli-

quant qu’il y a peu de prévention possible : « Quand on le sent arriver, c’est déjà trop tard. » Mieux vaut donc s’y prendre à temps. § thomAS RouRe

les chiffRes clés • 176 000 nouveaux cas de diarrhées aigües la semaine dernière en métropole. • 50 % des malades sont âgés de moins de 22 ans. • 125 millions de personnes infectées chaque année dans le monde • 800 000 décès dont 500 000 enfants (mortalité très faible dans les pays occidentaux).

un chiffRe suR la planète

LUiS aCOSTa / aFP

Chaque semaine, avec Ushuaïa TV, metronews révèle un chiffre étonnant, vertigineux ou alarmant. PAR muRyel jAPPont

C’est le nombre de décès, par an, dus à une consommation excessive de sel en France, soit 96 personnes par jour. Cette mauvaise habi-

tude provoque de l’hypertension et augmente le risque de problèmes cardiovasculaires. Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fixe à 5 grammes maximum la consommation journalière, les Français salent à hauteur de

10 grammes et les Françaises à 8. Pour rester en bonne santé, doit-on pour autant supprimer la salière à table ? Pas nécessairement. La majorité du sel absorbé ne vient pas des grains que l’on ajoute dans son assiette mais de ceux qui se cachent dans les plats préparés, la charcuterie et les fromages. Aussi, prendre de nouvelles habitudes comme goûter son plat avant de

le saler, lire les étiquettes pour avoir une idée précise de sa teneur pour 100 grammes d’aliment et se contenter de celui présent dans son assiette sont déjà un bon début. Pour retrouver cette statistique en temps réel et des milliers d’autres, connectezvous sur planetoscope.com « Ushuaïa, le mag » vous donne rendezvous samedi 18 janvier à 20 h 10 sur Ushuaïa TV.


12

AU QUOTIDIEN

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

troquer son savon contre l’eau claire : le meilleur moyen pour échapper aux produits chimiques. SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

LES PLUS ET LES MOINS leS aVantageS • Je pollue moins la planète. • J’agresse moins mon corps et ne l’expose quasiment plus aux détergents contenus dans ces produits (lisez les étiquettes, c’est sans appel). • Je fais des (petites) économies. • Je n’ai plus besoin d’emporter de produits quand je voyage. • Les douches durent un peu moins longtemps.

Le jour où j’ai arrêté de me savonner

leS inconVÉnientS • La phase de transition peut être plus ou moins longue pour les cheveux. • L’entourage ne comprend pas toujours la démarche.

sin), je frotte les cheveux et le cuir chevelu avant de les « rincer » (deux fois par semaine, c’est suffisant). Côté odeur, aucune différence. En fin de journée ou quand j’ai fait un peu de sport, j’ai même l’impression que c’est mieux. J’ai aussi la peau moins sèche, c’est notamment visible au niveau des coudes.

Les cheveux : la prise de tête

Bien-être

Je ne me savonne plus. Ne prenez pas

cet air dégoûté. Que les choses soient claires : je me lave mais je n’utilise plus de savon. Depuis près de deux mois maintenant, j’ai décidé de tester cette nouvelle tendance après avoir lu un témoignage sur le Net. Cette personne disait avoir arrêté de se savonner sous la douche, n’utilisait plus de shampoing et… le vivait très bien. Voire mieux. Challenge accepted. Je me lance dans l’aventure, espérant juste que mes proches et mes collègues

de bureau ne s’en apercevront pas. Ils n’y ont vu que du feu.

Un gommage par semaine

Concrètement, je me douche simplement à l’eau, y compris les cheveux, mais je continue à me laver les mains après être passée aux toilettes. Je mets toujours du déodorant, je me brosse toujours les dents avec du dentifrice deux fois par jour. Pour atypique que soit cette démarche, elle n’est pas non plus extrême. L’avantage, c’est que je n’expose plus mon corps aux pro-

Là où l’expérience a été la moins simple, c’est pour les cheveux. duits chimiques que contiennent J’étais prévenue : il fallait au moins tous ces gels douche aux parfums patienter deux à quatre semaines plus exotiques les uns que les autres. pour qu’ils se régulent eux-mêmes Et, une fois par semaine, je frotte (moins gras ou moins secs, c’est mon corps avec un gant de gom- selon). Un mois et demi après, mage pour éliminer les cellules j’avais toujours ce sentiment étrange d’avoir des cheveux lourds, mortes sur ma peau. un peu rêches. VisuelleRésultat ? Un mois et demi après le début de ment, comme ils sont courts, cela passait inal’aventure, j’ai toujours ce a teStÉ perçu. J’ai fini par décider petit réflexe, vite réprimé, PoUr VoUS de faire un masque d’attraper le savon ou le gel douche. Je me frotte simplement hydratant après les avoir lavés à la peau en insistant aux principaux l’eau et la situation s’est améliorée. plis (je ne vais pas vous faire un des- Mais j’envisage quand même d’avoir recours aux « faux shampoings » maison (à base de fécule ou de bicarbonate). Bref, je ne renonce pas. Le plus compliqué, finalement, pourtant pas le seul à la maltraiter. c’est quand vient le moment d’expli« Une eau trop chaude et très calquer cette expérience. Elle est soucaire sont autant de facteurs aggravent résumée par un très réducteur vants », prévient Maud Bezier. – et erroné – « Elle ne se lave plus ». Agressés aussi, les cheveux pourPuis viennent les questions du type raient souffrir de shampoings trop « Mais tu mets quand même du déofréquents. Néanmoins, « laver ses dorant ? » et « Alors, tu pues ? ». Finacheveux à l’eau ne suffirait pas, lement, remettre en question une selon moi, à éliminer correctement habitude établie depuis la plus tous les résidus de kératine, le petite enfance dérange. Cela peut sébum et les débris qui s’y pourtant être parfois utile. Tout déposent », confie Maud Bezier. Il comme si je vous disais que vous ne est donc conseillé d’espacer les savez pas lacer correctement vos lavages dans la semaine. chaussures. Et pourtant c’est vrai.

Les dermatologues sont sceptiques « C’est un fait. Le savon décape la

peau et altère dans le même temps le film hydrolipidique (présent sur toute surface de l’épiderme). Sous l’effet de lavages agressifs, la peau fragilisée est sujette au dessèchement, qui peut prendre une forme sévère pour les peaux à tendance sèche » explique Maud Bezier, dermatologue attachée à l’hôpital Saint-Louis, à Paris. Pour autant, doit-on passer au sans savon ? La réponse est non pour Catherine Ghouti, dermatologue installée à Paris. Et la spécialiste de rappeler

qu’une toilette sans savon n’enlève pas plus le sébum, corps gras naturel que les cellules épidermiques mortes ont accumulé au fil de la journée. Ne pas les éliminer, peut aussi à la longue provoquer des lésions cutanées. Afin de maintenir le film hydrolipidique sur une peau propre, les deux professionnelles recommandent l’usage de gel douche sans savon, de savon surgras ou de pain dermatologique. Toutefois, si le savon est le premier responsable des tiraillements de la peau, il n’est

§ MUryel JaPPont

§ Florence Santrot


CULTURE

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

3

sur

EN IMAGES

MUSIQUE

Qu’est-il arrivé à Teri Moïse ? Une journaliste de Rue 89 a retracé les derniers mois de la chanteuse, qui s’est suicidée dans son hôtel madrilène au printemps 2013.

13

retrouvez touS CeS SuJetS Sur

metronews.fr/ culture

American Bluff et Le rappeur Macklemore Gravity, grands favoris a réveillé les usagers des prochains Oscars. d’un bus new-yorkais

Livre

Une sacrée sorcière

tÉmoignage. Dans le livre Survivre pour voir ce jour, la jeune comédienne Rachel Mwanza relate son douloureux parcours au Congo. portrait. Accusée par sa mère d’être une sorcière, la jeune fille vivra dans la rue jusqu’à ce que le cinéma lui ouvre ses portes. mehdi omaïs

e

n entrant dans un café aux abords de l’Ecole polytechnique, Rachel Mwanza, 17 ans, fredonne un air de R’n’B tout en improvisant une danse façon Beyoncé, son idole. A la voir ainsi, éclatante et rieuse, impossible d’imaginer que sa vie, qu’elle a consignée dans un récit baptisé Survivre pour voir ce jour (Editions Michalon), a été un véritable enfer. «C’est un livre d’espoir, clame-t-elle en savourant un chocolat chaud. Si la petite fille que j’étais a réussi à s’en sortir, alors je crois vraiment que tout est possible.»

Traitée de sorcière

Flash-back. Alors qu’elle coule une enfance heureuse à Mbuji-Mayi, une zone diamantifère du Congo, la petite Rachel est soudainement accusée par ses proches d’être une sorcière, ou shegué dans la langue locale. Séance tenante, sa mère l’expédie chez des guérisseurs douteux qui lui font vivre un véritable calvaire, la forçant, entre autre, à boire une substance infecte pour recracher la chair de toutes les personnes qu’elle a soi disant mangées. « Tout ça m’a fait grandir trop vite, regrette-t-elle. Mais j’excuse tout le monde, même ma mère, avec qui j’ai fini par reparler. Le pardon ouvre les portes. » Soupçonnée d’être un oiseau de mauvais augure, la fillette est finalement jetée à la rue, forcée de vivre

la faim chevillée au corps. « Pour tenir, j’avais la foi, confie-t-elle. Dieu m’a protégée. » Contre toute attente, elle s’inscrit à un casting et participe au documentaire Kinshasa Kids, consacré aux enfants de la rue. C’est ainsi que le cinéaste canadien Kim Nguyen la repère et lui offre, un peu plus tard, le rôle d’une enfant soldate dans Rebelle. « C’était une expérience difficile, se souvient-elle. Mais j’aimerais bien continuer à jouer. »

L’émotion de Trierweiler

En février 2012, devant un parterre de stars, Rachel reçoit à Berlin, des mains de l’Américain Jake Gyllenhaal, l’ours d’argent de la meilleure actrice. La citrouille se transforme en carrosse. Dès lors, sa vie devient un conte de fées qui s’écrit entre Dakar, Paris, Toronto, Los Angeles pour les Oscars, et Montréal, où l’équipe du film l’a prise en charge pour qu’elle suive des études méritées. Ce destin hors normes, Rachel le partage avec générosité auprès de ceux qu’elle a rencontrés, Valerie Trierweiler en tête. «Elle a été émue par mon histoire, ajoute-t-elle avant de conclure l’interview. Dommage que son mari lui ait fait ça. Je ne suis pas contente, c’est honteux. » Rebelle jusqu’au bout, donc. §

avant de recevoir un prix à la Berlinale, Rachel mwanza a été jetée à la rue dans son pays. benjAMin giReTTe

on aime

Un récit douloureux

Avec l’aide du journaliste Mbépongo Dédy Bilamba, Rachel Mwanza retrace sa propre histoire dans un style simple et plutôt limpide. Les chapitres, très courts, permettent au lecteur de plonger avec un sentiment d’urgence dans ce destin pavé de noirceur et d’éclat. Plus qu’un simple témoignage, ce livre fait de sa jeune auteure le salutaire porte-voix des enfances sacrifiées.§


14

CULTURE

léa Seydoux et vincent Cassel, deux bêtes d’acteurs. pathe

La Belle et la Bête, les dessous d’un duo Cinéma

C’est l’histoire d’un casting de rêve.

Avec Léa Seydoux et Vincent Cassel, Christophe Gans pouvait difficilement trouver duo plus « hot » pour incarner les héros de La Belle et la Bête, son nouveau film, en salles le 12 février. En exclusivité

pour metronews, le réalisateur raconte sa collaboration avec ces deux fortes personnalités du cinéma français.

Deux stars « Difficiles » « En jetant mon dévolu sur Vincent Cassel et Léa Seydoux, je

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

me mettais dans une situation périlleuse car ils ont la réputation d’être pointilleux dans leurs choix. Peu de choses trouvent grâce aux yeux de Vincent. Léa, elle, est connue pour recevoir tous les scripts qui arrivent sur la place de Paris. Et elle a fait jusqu’ici des choix de carrière pointus. Comment ai-je fait pour les avoir tous les deux ? Beaucoup de gens me parlent des films que je n’ai pas réussi à faire : Bob Morane, Rahan, Fantômas. Mais peut-être que les astres n’étaient pas alignés. Là, c’était le moment : Léa et Vincent ont tout de suite dit oui. »

cassel, la bête iDéale

« A partir du moment où je voulais un casting français, qui d’autre pouvait jouer la Bête à part Vincent Cassel ? Un prince de la Renaissance, arrogant, à la fois romanesque, cyclothymique, un peu Barbe bleue sur les bords. Avec Vincent je savais à quoi m’en tenir depuis Le Pacte des loups et, en dix ans, il n’a pas changé d’un

iota. Il est seul sur son terrain. Le cinéma français a tendance à créer des monstres, uniques en leur genre. Vincent existe par ses particularités, là où le cinéma américain produit de formidables acteurs, mais sur des modèles physiques qui se renouvellent. »

seyDoux, une belle obstinée

« Léa, j’ai eu un coup de cœur quand je l’ai vu dans Robin des bois de Ridley Scott. Je me rappelle de cette petite Française, photographiée par ce cinéaste que j’adore, une vision picturale de la femme superbe. Quand je pensais à la Belle, je ne suis pas parvenu à m’en extraire. Et puis Léa a un côté têtu qu’on a versé dans le personnage. Lors de notre première rencontre, elle était lumineuse alors que dans ses films, elle a tendance à tirer la gueule. J’ai trouvé ça intéressant à exploiter. C’est seulement lorsqu’elle est confrontée à la Bête que son côté obstiné ressort. Ce n’est pas pour rien que la presse féminine l’adore. » §jérôme vermelin


VOTRE WEEK-END

16

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

Sur la piste des trésors de l’art sacré Culture

vés de la fin du XVe siècle » est à admirer sans limite à l’église Notre-Dame de la Nativité. « Les personnages peints sont plus nombreux que les villageois de Lieuche », s’amuse à dire Germaine Leclerc, administratrice du Cercle Brea®.

Ce n’est sans doute pas ce qui est le plus connu des Alpes-Maritimes, mais le département foisonne de chefsd’œuvre en matière de patrimoine religieux. A l’occasion de la sortie

du guide gratuit Les Routes du sacré, édité par le Cercle Brea® et le conseil général, metronews vous propose une sélection de sites incontournables dont la visite permet souvent de (re)découvrir les beaux villages de l’arrière-pays niçois.

Clé disponible sur demande à la mairie. Tél. : 04 93 05 01 50.

à la brigue

Considérée comme « la Sixtine » du département, la chapelle NotreDame des Fontaines, quelques kilomètres en amont du village, protège le plus vaste décor peint de la région. Les murs sont couverts de fresques de la vie de Marie et de la Passion ainsi que d’une immense scène du Jugement dernier.

à lucéram

Entre les passages voûtés et les maisons gothiques bâties dans la pierre grise, l’église de Lucéram abrite cinq tableaux de primitifs niçois, ces peintres qui ont marqué de leur empreinte artistique la région aux XVe et XVIe siècles. On peut notamment y admirer le retable, signé Louis Bréa, représentant sainte Marguerite se libérant du dragon, ainsi que celui de saint Antoine de Padoue, avec ses personnages élé-

Parmi les chefs d’œuvre à découvrir, de nombreux retables des XVe et XVIe siècles dans les églises et chapelles des Alpes-Maritimes. © AFP

gants aux couleurs chatoyantes, par Giovanni Canavesio. Office du tourisme : 04 93 79 46 50.

à lieuche

Pour atteindre Lieuche, dans la vallée du Cians, il faut souffrir. Le

Du Molière survolté Théâtre. Dom Juan, dans une mise en scène réalisée par Gilles Bouillon, est joué demain soir à Anthéa, à Antibes. Cette création d’après la pièce de Molière met toujours en scène ce jeune noble vivant en Sicile accompagné de son fidèle valet Sganarelle et qui multiplie les conquêtes.

Spectacle

Visite sur rendez-vous auprès de l’office de tourisme. Tél. : 04 93 79 09 34.

village est très difficile d’accès avec sa route créée après la Seconde Guerre mondiale. Mais le résultat est surprenant. Un retable de Louis Bréa (encore lui !), considéré comme « l’un des plus ache-

© dr

§BAPTISTE LA ROCCA

Le guide Les Routes du sacré. A la découverte du patrimoine religieux des Alpes-Maritimes est disponible gratuitement dans les locaux du Cercle Brea® à Nice (12 bis, rue BenoîtBunico. Tél. : 04 93 27 27 01.

Le consul zoome sur la Chine Expo. La nouvelle exposition du musée des Arts asiatiques de Nice propose une cinquantaine de clichés réalisés par Auguste François, un diplomate français en poste dans le sud de la Chine entre 1896 et 1904. Un témoignage rare sur les coutumes et modes de vie chinois à l’aube du XXe siècle. Tous les jours, sauf le mardi, jusqu’au 12 mai, de 10 heures à 17 heures. 405, promenade des Anglais. Infos : www.arts-asiatiques.com. Entrée libre.

A 20 h 30, à Anthéa, salle Jacques-Audiberti. Tarifs : de 25 à 35 euros. Infos : www.anthea-antibes.fr

Le selfie est un art Expo. L’artiste niçoise Ultra Violet, proche d’Andy Warhol et de Salvador Dali, expose une trentaine d’œuvres à la galerie Depardieu, à Nice. Baptisé « Selfie », cet accrochage présentera cinq «autoportraits», clins d’œil à ceux réalisés avec un téléphone portable, mais aussi des peintures sur toile, des sculptures animées et des œuvres lumineuses. A partir de demain et jusqu’au 8 février, 18, avenue des Fleurs. Tél. : 04 93 964 096.

L’un des cinq « autoportraits » de l’artiste Ultra Violet présentés à la galerie Depardieu. © dr

L’ivresse de l’argent, d’Im Sang-Soo, ce soir à 21 h 30. © dr

Lautner et compagnie

Entrez dans la (grande) danse

découvrir quelques-uns des danseurs de la plus grande scène actuelle : c’est ce que propose Le Gala des étoiles, demain, au Palais des festivals de Cannes. Etoiles, solistes de l’Opéra de Paris et artistes internationaux seront sur scène pour un spectacle qui associera des extraits des plus prestigieux ballets classiques et des œuvres chorégraphiques plus contemporaines. A 20 h 30 au grand auditorium du Palais des festivals. Tarifs : de 10 à 28 euros. durée 1 h 50. Infos : www.palaisdesfestivals.com

Cinéma. Pour sa rentrée 2014, la cinémathèque de Nice propose un hommage à Georges Lautner, le troisième volet de la rétrospective Jean Gabin, des classiques et des reprises soigneusement sélectionnés… Aujourd’hui, on pourra notamment (re)découvrir Les Tontons flingeurs (16 heures) et Quelque part dans la nuit (19 h 30). Programme complet sur www.cinematheque-nice. com. 3, Esplanade Kennedy, Tunnel André Liautaud, Séance : de 1,5 à 2 euros.


médias

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

20.50 Divertissement

Ce soir on chante Piaf Présentation : E. Denis. Invités notamment : Alizée, Amel Bent, Corneille, Louis Delort. 23.30 Vendredi, tout est permis avec Arthur Divertissement. Présentation : Arthur. 1.20 Confessions intimes Magazine. Présentation : Marion Jollès Grosjean.

20.45 Téléfilm

20.45 Magazine

Les Dames «Dame de carreau». Policier de Alexis Lecaye. 2011. Fr. 105 mn. Avec Thierry Godard, Valérie Decobert Koretzky. 22.35 Ce soir (ou jamais !) Magazine. Présentation : Frédéric Taddeï. 0.10 Bivouac Magazine. 0.40 La parenthèse inattendue Magazine.

TMC 20.45 Les experts : Manhattan Série. «Vivre ou laisser mourir» - «Super -héros» «Chambre forte» - «Le vert de trop» «Le silence du témoin». Avec Gary Sinise. 0.45 Preuve à l’appui Série.

FrANCE 5 20.35 On n’est pas que des cobayes ! Mag. Présentation : Agathe Lecaron, Vincent Chatelain, David Lowe et Élise Chassaing. 22.25 C dans l’air Magazine. 23.35 Entrée libre Magazine.

20.55 Film

Thalassa Présentation : Georges Pernoud. «Bretagne : la promesse des îles».

Turf Comédie de F. Onteniente. 2012. Fr. 102 mn. Avec Alain Chabat, Édouard Baer, Vahina Giocante.

22.40 Soir/3 23.05 Ministre ou rien Documentaire. 2013. 0.20 Si près de chez vous Série. «Hors d’haleine» «La fille du camping». 1.10 Midi en France Mag.

22.35 Stars 80 Comédie de Frédéric Forestier et Thomas Langmann. 2012. Fr. 110 mn. Avec P. Timsit. 0.25 Pauline détective Comédie policière de Marc Fitoussi. 2011. Fr. 101 mn.

NT1 20.45 Falling Skies Série. «Amour et autres actes de courage» «Les liens du harnais» - «Tuer en silence» - «Le sanctuaire» (1/2). 0.10 True Blood Série. Avec A. Paquin.

D8 20.50 En quête d’actualité Magazine. Au sommaire notamment : «Cambriolages : sommes-nous tous menacés ?» «Accidents de ski : les urgences de l’extrême». Présentation : Guy Lagache.

20.50 Téléfilm

20.50 Série

Marcel Dassault, l’homme au pardessus Historique de O. Guignard. 2013. Fr. 91 mn. Avec Denis Lavant, Judith Rémy, E. Deshors. 22.20 L’enfant terrible Drame de Connie Walter. 2012. All. 86 mn. Avec Bibiana Beglau. 23.45 Court-circuit Mag. 1.20 DCI Banks Série.

HD1 20.50 Une famille formidable Série. «Vacances marocaines» - «La famille s’agrandit» - «L’enfer au paradis». Avec Anny Duperey, Bernard Le Coq. 2.05 Seconde chance Feuilleton.

W9 20.50 Enquête d’action Magazine. Au sommaire notamment : «Vols, accidents, incendies : urgences dans le sud de la France» - «Escrocs : comment les démasquer ?».

17

Elementary «Vengeance à retardement». Avec Jonny Lee Miller, Lucy Liu, Jon Michael Hill. 21.40 Elementary Série. «Les yeux du mal» «Léviathan» - «Le grand sommeil». Avec A. Quinn. 0.10 Californication Série. Avec David Duchovny, Natascha McElhone.

FrANCE 4 20.45 Les Chevaliers du Fiel : «L’assassin est dans la salle» Spectacle. 22.10 Les Chevaliers du Fiel : «La brigade des feuilles» Spectacle. 23.40 Boire fumer et conduire vite

NrJ12 20.50 Sauveur Giordano Série. «Mauvaises graines» - «Noces de papier» - «Présumé coupable». Avec Pierre Arditi, Cécile Bois. 2.05 Poker


18 SPORTS

4

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

sur FOOTBALL

L’info avait échappé à tout le monde, mais un Français a bien été retenu pour arbitrer des matches du Mondial brésilien au mois de juin prochain : le Tahitien Norbert Hauata.

C’est par un but gag que Ronaldo a fêté son Ballon d’or. Le Portugais et le Real Madrid se sont qualifiés mercredi soir pour les quarts de la Coupe du Roi.

VIDÉO retrouvez la viDÉo sur

metronews.fr/ sport

Football Ligue 1

La défense en questions fait. Le PSG remporte ses matches avec panache mais il affiche depuis un mois une certaine fébrilité défensive. analyse. Un problème sans conséquences pour le moment, mais qui pourrait s’avérer fâcheux face à des adversaires musclés.

21e journée

programme ce soir Saint-Etienne - Lille .................. 20 h 30 (BeIN Sport) demain Marseille - Valenciennes............. 17 heures (Canal+) Lorient - Guingamp.............. 20 heures (BeIN Sport) Nice - Ajaccio........................ 20 heures (BeIN Sport) Rennes - Evian...................... 20 heures (BeIN Sport) Bastia - Bordeaux................. 20 heures (BeIN Sport) Sochaux - Montpellier ......... 20 heures (BeIN Sport) dimanche Reims - Lyon .......................... 14 heures (BeIN Sport) Toulouse - Monaco................ 17 heures (BeIN Sport) PSG - Nantes................................. 21 heures (Canal+)

hamza hizzir

N

on, tout ne va pas si bien au PSG. Certes, il est le leader de la L1 à l’heure de recevoir Nantes dimanche soir. Certes, il reste engagé dans chacune des coupes qu’il dispute. Mais il y a (quand même) un hic : voilà désormais un mois et demi que l’équipe de Laurent Blanc encaisse au moins un but à chaque match. Alors, c’est grave docteur? «Actuellement, on pense trop à ce qu’on doit faire quand on a le ballon et on oublie ce qu’on doit faire sans. On ne va pas au duel et on est punis », déplorait l’entraîneur, samedi. On lui faisait remarquer que Paris venait de prendre trois pions en deux rencontres face au 15e de L2 (Brest) et au dernier de L1 (Ajaccio). Une explication ? «La fatigue et le manque de rythme après la reprise font qu’on a un peu de retard à l’al-

«Blanc demande à ses joueurs d’évoluer haut. Ils prennent certains buts à cause de ça. » PaTrick coLLeTer, ex-défenseur du PsG (1991-1996)

classement

Le Brésilien Thiago Silva constitue la pierre angulaire de la défense parisienne. AFP

lumage. Ça va se régler avec l’enchaînement des matches.» Mais si le trouble est d’ordre physique, pourquoi existait-il déjà avant la trêve hivernale? «Il y a un peu de laisser-aller, dû au fait qu’ils remportent leurs matches assez facilement, estime Patrick Colleter, défenseur historique du PSG (213 matches entre 1991 et 1996), sollicité par metronews. Les erreurs sont sans conséquences, comme à Bordeaux mardi en Coupe de la Ligue,

où ils prennent un but sur une faute de concentration mais gagnent 3-1.» Selon l’ancien joueur, les Parisiens redeviendront naturellement plus rigoureux quand les échéances importantes arriveront.

Thiago Silva revient à peine

Rappelons que la pierre angulaire de la défense du PSG, le capitaine Thiago Silva, est resté éloigné des terrains durant deux mois à la fin de l’année, pour cause de blessure,

1. PsG 2. monaco 3. Lille 4. saint-etienne 5. marseille 6. nantes 7. reims 8. Bordeaux 9. Lyon 10. Toulouse 11. Lorient 12. Guingamp 13. Bastia 14. nice 15. rennes 16. evian 17. montpellier 18. Valenciennes 19. sochaux 20. ajaccio

Pts 47 42 40 34 32 32 32 31 28 28 27 25 24 24 22 20 18 17 11 9

J 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20

G 14 12 12 10 9 10 8 8 7 7 8 6 6 7 5 5 2 4 2 1

N 5 6 4 4 5 2 8 7 7 7 3 7 6 3 7 5 12 5 5 6

P 1 2 4 6 6 8 4 5 6 6 9 7 8 10 8 10 6 11 13 13

Dif 32 18 13 8 8 7 3 5 3 -3 -1 0 -6 -7 -2 -14 -6 -10 -26 -22

et retrouve à peine son rythme de croisière. « Il ne faut pas non plus oublier que la défense, c’est le travail de toute l’équipe, ajoute Colleter. Quand les milieux font moins d’efforts, les défenseurs souffrent. Et puis, tous ont envie de participer au jeu, ce qui libère des espaces pour d’adversaire. Laurent Blanc demande à ses joueurs d’évoluer haut sur le terrain. Ils prennent certains buts à cause de ça. » C’est donc la faute de l’entraîneur.§


20 EN BREF

Rugby

Toulouse joue son avenir européen. En déplacement à Parme,

demain, chez les Zebre, le Stade toulousain doit ramener la victoire pour se qualifier – et jouer à domicile – en quarts de finale de la H Cup. Les Italiens n’ont jamais remporté le moindre match dans cette Coupe d’Europe, tandis que Toulouse en fait un objectif pour sa saison.

Handball

Les Bleus veulent faire le plein.

Déjà qualifiée pour la deuxième phase de l’Euro, la France affronte ce soir la Serbie, pour engranger le maximum de points avant la suite de la compétition.

Rallye

Ogier en embuscade. Hier à

Monte-Carlo, Sébastien Ogier (VW) s’est classé 4e de la première journée de course. C’est un autre pilote français, Bryan Bouffier (Ford), qui a pris les devants au général, sous une météo capricieuse.

SPORTS

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

Monfils à l’épreuve du feu Tennis Open d’Australie

Puisqu’il est capable de tout, tout est possible. Depuis son retour sur les courts il y a un an, après de longs mois passés à soigner son genou droit, Gaël Monfils oscille entre le moyen et le très bon. Avec un niveau de jeu partiellement retrouvé, le Français est passé de la 108e à la 32e place mondiale. Mais il faudra sérieusement le hausser pour espérer venir à bout de Rafael Nadal (n° 1), qu’il affrontera la nuit prochaine au 3e tour.

Nadal, un «grand monsieur»

«C’est génial, parce que jouer les grands messieurs dans les plus grands tournois, sur les plus beaux courts, c’est pour ça qu’on est là, non ? a expliqué Monfils, hier, après son succès sur Jack Sock (7-6, 7-5, 6-2). Mais c’est un peu chiant que ça arrive si tôt.» Car, évidemment, celui qui n’a jamais dépassé les 8es de finale à Melbourne sait qu’il aura bien du mal

Mené 9 victoires à 2 par nadal dans leurs duels, Gaël Monfils devra se surpasser demain à Melbourne. afP

face au lauréat 2009 et finaliste en 2012. Le 4 janvier dernier, en finale du tournoi de Doha, «La Monf», son surnom, était pourtant parvenu à arracher un set à l’Espagnol, avant de s’incliner (1-6, 7-6, 2-6) face à un joueur qu’il n’a battu qu’à 2 reprises en 11 confrontations. «J’ai l’impression que je vais être prêt», espère toutefois le Français qui va devoir

«changer de tactique» s’il veut faire mieux qu’au Qatar. Monfils pourra d’ailleurs compter sur les fortes chaleurs qui ont «beaucoup gêné » Nadal, de son propre aveu, pour l’aider dans sa tâche. Le thermomètre est annoncé encore en hausse à Melbourne, avec des pointes jusqu’à 44° sur les courts. §sébasTien coca


détente

22

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

Mots fléchés n° 1094 / difficile DU TEMPS À PERDRE NABABS

Tout compte fait Pour obtenir les totaux indiqués, placez le bon signe entre chaque nombre :

+ x

+ x

+ x

:

:

NEZ MALIN CONTESTÉE

TACHE RIVIÈRE ALPESTRE

DÉSAVOUANT ABEILLE EN VISITE

10

6

3

5

4

: =

10

3

5

4

6

=

12

10

4

3

5

6

=

16

BONNE À DÉTACHER

ÉLÉMENT PROTECTEUR TEINTÉ

19

Solutions : 10 x 6 : 3 - 5 + 4 = 19 ; 10 + 3 - 5 : 4 x 6 = 12 ; 10 - 4 : 3 x 5 + 6 = 16.

Mots à mot

ACTIVITÉ BIEN CIBLÉE DÉSERT DÉPÔT ANCIENS TRAVAUX FORCÉS

N’EST PAS À UN JOUR PRÈS C’EST-ÀARRIVER DIRE EN AU BOUT BREF HUMA

BON À ENFERMER BOÎTE DE CRÈME ÇA FAIT MAL ! BOUT DE TISSU STEAK DE LA MER

DÉTENUE

PLAN ORIENTÉ MET FIN AU JEU

IL SAURA VITE OÙ LE BÂT BLESSE

BILLET DOUBLE BIGLEUX

TAPIS D’ORIENT COMPAGNIE

Mélangez les lettres des deux mots pour en trouver un troisième.

+TA I N= T MO I R E + N A G E = M L I EG E +E S T E = T

IRONIE GLANER ÇÀ ET LÀ

DONNERA DES MOTIFS

AVANT D’AUTRES

S EL L E

DÉPARTEMENT BOUT DE CHAMP

TALUS DE TERRE

S

SPÉCIALISTE ESPACE ACTIF

E E

AMAZONIEN PEU PRESSÉ PRÉFIXE

AGENT TROUBLANT (D’)

CHANT TYROLIEN IL MIT SA MER EN MUSIQUE

CORPS GAZEUX

Sudoku n° 1094 / difficile

7

8

2

6 6

6 8

Solutions n° 1095

1

8

2 1

4

3

9 6

4

2

8

8

1

1 3

9

9 7

5

7

Mots fléchés

3 5

4

4

RETROUVEZ TOUS NOS JEUX SUR jeux.metronews.fr

1 9

7

L R M CO F F R E T R A UM NO E S E R C H I E R S S E R A V B L E L J E U D E L E CON H L A S S E L L E

C B G F OR T E A T I S A N X E S C E B A R R E B I E A S S T A S A S T R E P A R E R A I N I E I N S E R E

R T T A N A R A N E

Sudoku 2

9

5

1

4

6

7

8

3

4

3

7

2

5

8

9

1

6

6

1

8

3

9

7

4

5

2

1

7

6

9

2

5

3

4

8

3

8

2

7

1

4

5

6

9

9

5

4

8

6

3

1

2

7

7

6

3

4

8

1

2

9

5

5

4

9

6

7

2

8

3

1

8

2

1

5

3

9

6

7

4

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris§N° de commission paritaire 0617 C 91395§Président Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono Presse Investissement – RPI, Domaine de Massane - Espace Méditerranée, § 34670, Baillargues Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@metronews. fr§E-mail rédaction : courrier@metronews.fr§Relations médias : Linda Bellal§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteurs en chef délégués : Christophe Coubetergues, Jérôme Guillas§Rédacteurs en chef adjoints : Emmanuel Bousquet (Sports), Flore Galaud (News), Alexis Picard (Régions), Florence Santrot (Soft News), Jérôme Vermelin (Culture)§Chef du service Paris : Pierre Chausse§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@metronews.fr

Solutions : tenailles, mangeoire, télésiège.


détente

vendredi 17 janvier 2014 www.metronews.fr

23

La recette de L’atelier des Chefs

L’horoscope ema Fontayne

Taureau

N’écoutez pas les mauvais conseilleurs qui vous font douter de vos objectifs. Vous n’en n’avez jamais échafaudé d’aussi parfaits !

Gémeaux

Vous prenez des décisions risquées, mais qui augurent un vrai tournant dans votre vie. Rassurez votre conjoint, et allez-y !

Cancer

Eh oui, elle court la maladie d’amour ! Mais pas pour longtemps. Vous trouverez vite les moyens de vous en guérir.

Consultation voyanCe

Lion

Vous n’avez aucune inquiétude à avoir du côté financier. Vous gérez votre compte d’une main de maître. Cela mérite des félicitations.

Vierge

Quelle cacophonie dans votre couple ! Mais quand vous déciderez-vous à être sur le même diapason ? Pensez à faire des concessions.

Balance

Au travail, on vous confie de nouvelles responsabilités ? Félicitations ! Ne vous inquiétez pas, vous serez à la hauteur.

Scorpion

Si vous devez prendre une décision délicate pour votre avenir conjugal, attendez d’avoir l’esprit clair. Même si cela prend du temps !

Sagittaire

Aujourd’hui, ne déclenchez pas de jalousie en exposant aussi fièrement votre bonheur... Pensez donc à ceux qui n’ont pas votre chance !

Capricorne

Vous travaillez dur, et votre savoir-faire professionnel ne cesse de s’améliorer. Ça ne passera pas inaperçu aujourd’hui, croyez-moi !

Verseau

Vous risquez de discuter dans le vide si vous ne vous décidez pas à avoir un discours plus simple et plus limpide.

Poissons

Si les médisances sont à la mode aujourd’hui, ce n’est pas une raison pour en colporter ; Pour une fois, ne soyez pas une fashion victim !

01 75 75 90 93 (5 € les 10 minutes)

© L’ATELIER DES CHEFS

Bélier

Une discussion animée avec votre bien-aimé(e) vous rassurera sur ses sentiments qui ne se sont pas émoussés, au contraire.

Saint-Jacques à la bretonne cuites en coquilles 20 min

8 min

0 min

facile

Liste ingrédients. (quantités pour 6 personnes)

Coquille Saint-Jacques : 30 pièces ! Oignons : 2 pièces ! Gousse d’ail : 3 gousses ! Persil plat : 1 botte ! Vinaigre balsamique blanc : 1 cl ! Chapelure de pain : 200 g ! Beurre doux : 60 g ! Fleur de sel : 6 pincées ! Moulin à poivre : 6 tours ! Cidre doux : 10 cl ! Sel fin : 1 pincée ! Fleur de sel : 6 pincées ! Pour le dressage : gros sel : 500 g

Recette.! Laver et effeuiller le persil, puis le ciseler finement. Éplucher et

ciseler finement les oignons, ainsi que les gousses d’ail dégermées. Dans une casserole, faire fondre le beurre sans coloration, puis cuire les oignons et l’ail avec 1 pincée de sel pendant 5 min. Mélanger régulièrement (les oignons doivent être translucides). Déglacer ensuite avec le cidre, puis laisser la préparation réduire aux 3/4. Poivrer et hors du feu, ajouter le persil et bien mélanger. Ajouter la chapelure et terminer par le vinaigre. Réserver la préparation. Décoquiller les Saint-Jacques et retirer la barde, puis les rincer sous un filet d’eau froide. Réserver ensuite les coquillages à l’envers pour qu’ils ne se gorgent pas d’eau. Retirer le nerf des noix. Préchauffer le four à 200 °C (th. 6-7). Disposer un lit de gros sel sur une plaque allant au four, puis déposer les coquillages et les couvrir de farce. Enfourner pendant 6 à 8 min.Servir aussitôt. RETROUVEZ CETTE RECETTE SUR WWW.ATELIERDESCHEFS.FR CUISINEZ EN LIGNE AVEC L’ATELIER DES CHEFS


20140117_fr_cotedazur