Page 22

22 CULTURE

3

jeudi 5 décembre 2013 www.metronews.fr

sur CINÉMA

Marcia Gay Harden rejoint l’équipe de Cinquante Nuances de Grey, actuellement en tournage à Vancouver. Elle incarnera la mère du héros SM.

EN IMAGES retrouvez tous Ces suJets sur

metronews.fr/ culture

La Belle et la Bête : Miss France 2014 : une première bande- les favorites annonce majestueuse de la rédaction

BD

Les bonnes ondes de Blake et Mortimer série. L’Onde Septimus, le 22e tome des Aventures de Blake et Mortimer, sort demain. événement. Tiré à 500 000 exemplaires, c’est la plus grosse sortie de l’année pour son éditeur, Dargaud, qui a mis en place une grande opération de lancement. jennifer lesieur

B

y Jove ! Blake et Mortimer ne prendront pas leur retraite à 65 ans. Déjà parce que les héros créés par Edgar P. Jacobs en 1946 ne s’essoufflent toujours pas, grâce aux nombreux auteurs qui ont su renouveler leurs aventures sises dans la Grande-Bretagne des années 1950. L’Onde Septimus, qui sort demain, reste fidèle à la charte très british de la série. Elégante ligne claire (signée Antoine Aubin et Etienne Schréder), scénario machiavélique (Jean Dufaux), et toujours ce langage un rien précieux où l’on écrit «bien qu’il ne puisse nier une appréhension toute légitime» (p. 42) plutôt que «bien qu’il ait la frousse».

Le retour du mythique Septimus

Les fans de La Marque jaune, publiée en 1956, seront heureux de retrouver dans cette nouvelle aventure l’affreux Septimus, qu’on croyait réduit à néant depuis. Mais s’agit-il bien de Septimus, alors que Londres voit affluer dans ses rues et entrepôts des

centaines, des milliers de clones du sinistre scientifique ? «La caisse de résonance de La Marque jaune est tellement forte qu’elle se prolonge bien au-delà de l’album, remarque le scénariste, Jean Dufaux. C’est un mythe, et les grands mythes ne meurent jamais. Ils sont suffisamment puissants pour être adaptés et même pervertis, ce qui permet de les enrichir.» Le côté fantastique de l’histoire y est poussé jusqu’à la science-fiction, quand on suit les héros dans des laboratoires expérimentaux... « En relisant l’album de Jacobs, poursuit Defaux, j’ai trouvé qu’il flirtait zza-

vec la folie, un thème que j’aime traiter dans mes scénarios. Il introduit une sorte de dérèglement par rapport à la logique. Ce qui m’intéresse dans une histoire, c’est de montrer de quelle manière une situation se met à nous échapper.»

Une foule de produits dérivés

Un bon cru, donc, qui s’accompagne d’un lancement digne de son poids éditorial, avec produits dérivés et séances de signatures. Outre un calendrier et un agenda 2014, les collectionneurs pourront acquérir l’eau de parfum Vétyver Blake et Morti-

mer, conçue par les Parfums 137 (coffret de deux vaporisateurs édité à 1000 exemplaires, 42 euros), et le thé Earl Grey du Centaur Club (boîte éditée à 1000 exemplaires, 18 euros). Un «Rallye de La Marque Jaune» sera organisé demain à Paris, qui commencera chez RTL à 7 h 30 au volant d’une Morgan vintage, avec distribution d’ex-libris et de très britanniques biscuits McVitie’s.§ L’Onde Septimus, de Jean Dufaux, Antoine Aubun et Etienne Schréder, éditions Dargaud, 72 pages, 15,25 €.

20131205_fr_cotedazur  
20131205_fr_cotedazur  
Advertisement