Page 1

télévision P. 22

le mannequin se confie à metronews avant le retour de « danse avec les stars », demain soir sur tf1.

Noémie Lenoir mène la danse

DRELLa fOREVER/tf1

design P. 10 Ils ont imaginé le Nantes de demain

cécile Bourgeon en mai dernier, lorsqu’elle a signalé la disparition de sa fille. afP

metroNeWs est imprimé sur du pApier 100% recyclé. Ne jetez pAs ce jourNAl sur lA voie publique : offrez-le à votre voisiN ! NAN

5

pages spéciales

2

Tendances AU QUOTIDI EN

GARDEZ LE SOURIRE !

A

votre retour de vacances,

vous avez pris de bonnes

résolutions et géré la rentrée haut la main. Bravo ! Mais l’autom ne est là, avec une météo mi-fig ue mi-raisin, des jours qui n’en finissent pas de raccourcir et des pulls dont on se passerait bien. Avec notre numéro d’octo bre, aucun risque de céder à la déprime. Faites le plein de nouve autés beauté , surfez sur la tendance léopar d en total look ou par touches et choisissez votre camp avec le street style : Perfecto ou trench ? c’est la questi on du mome nt. Mode toujou rs, ce mois-c i découvrez la marque Zara sous toutes ses coutur es. Et parce que le moral passe aussi par l’assie tte, équipez-vous de l’essentiel et passez aux fourne aux. Souriez, c’est l’automne ! §MURYEL

d’octobre

• p.16 Shoppin g • p.18 Success story • p.20 Street style • p.21 Fooding

JAPPONT

En automne, chassez le monotone monde P. 6

La mécanique du mensonge

Durant quatre mois, la mère de Fiona et son compagnon ont caché la mort de l’enfant en faisant croire à sa disparition face aux caméras. Un terrible stratagème qui rappelle plusieurs affaires marquantes.

Les rappeurs tunisiens déchantent reportage P. 8

Florange : Hollande apaise les syndicats

GRIGOLLO

affaire fiona P. 4

vendredi 27 septembre 2013 -- n° n° xxxx 1776

ISTOCKPHOTO .COM/MAURO

www.metronews.fr


4 événement sur

DIAPORAMA

MONDE

Bataille de Miss en Indonésie. Alors que l’élection de Miss Monde, qui doit se dérouler demain, a dû être déplacée de Djakarta à Bali pour cause de menaces d’attentat, un concours concurrent de Miss Musulmane a été organisé.

Conséquence inattendue du tragique séisme qui a secoué le Pakistan mardi, une île de roche et de sable a émergé au sud-ouest du pays.

affaire Fiona

Disparition, mensonges et vidéos Rémy de Souza

u

ne terrible imposture. Déclarée disparue le 12 mai dernier à Clermont-Ferrand, la petite Fiona est morte. Sa mère, Cécile Bourgeon, et son ami, Berkane Maklouf, ont avoué son décès, mercredi, aux enquêteurs, pour siffler la fin de quatre mois de mensonges. Loin de la version de l’enlèvement, soutenue et défendue 136 jours durant par la jeune femme, à grand renfort d’apparitions médiatiques larmoyantes.

Ils « se sont enfermés dans leur mensonge » et ont « fini par y croire eux-mêmes », « complètement dépassés par l’impact médiatique de cette affaire », estime Xavier Capelet, l’avocat de Berkane Maklouf. Des médias avec lesquels le couple a pourtant joué en de nombreuses occasions. Cécile Bourgeon affichait son désarroi face aux caméras de télévision de la France entière.

« Appel au secours »

Si la tromperie s’est déroulée en plusieurs actes, les ingrédients ont

Le compagnon de Cécile Bourgeon, amené au palais de justice de Clermont-Ferrand, hier. AFP

des fouilles ont été organisées en lisière d’une forêt où le corps de Fiona aurait été enterré. AFP

souvent été les mêmes : de l’émotion et des pleurs, au service de la détresse affichée de la mère. Le 16 mai, quatre jours après la disparition supposée de Fiona dans le parc Montjuzet de ClermontFerrand, Cécile Bourgeon apparaît pour la première fois devant les journalistes. Sa voix étranglée lance un « appel au secours ». Le lendemain, la jeune femme floue cette fois la justice lors d’une reconstitu-

Interview

«la médiatisation empêche de faire marche arrière» RoLand CoutanCeau, psychiatre et criminologue

Comment Cécile Bourgeon a-t-elle pu mentir avec tant de sincérité devant les caméras de télévision ? La mécanique du mensonge était en route. L’enfant est morte, de manière accidentelle ou volontaire. C’est là que la mère, ou le compagnon, a fait le choix de ne pas dire la vérité, par peur du jugement, d’aller en prison... Et a entraîné l’autre. Le couple s’est enfoncé dans la spirale du mensonge : il fallait inventer une histoire, donner

du crédit à son scénario et le jouer, afin que les gens les croient. Médiatiser son mensonge, c’est le solidifier. Mais, dans le même temps, c’est aggraver son cas. La médiatisation sociale du mensonge empêche de faire marche arrière. Mais comment une mère peut-elle vivre avec un tel mensonge ? Ces mères sont souvent beaucoup moins monstrueuses que la société peut le penser. Il y a une dynamique de couple. Jusqu’où pourrait-on aller

par amour si l’autre commettait un meurtre ? C’est difficile à concevoir, mais lorsque Cécile Bourgeon pleure devant les caméras pour mettre en scène son mensonge, elle peut aussi pleurer le soir parce que sa petite fille est morte. Le couple peut-il finir par croire à son mensonge ? Non, en aucun cas. Il sait qu'il triche, qu’il joue. Il y a une forme de manipulation.§propos recueillis par maud vaLLeReau

DURAND FLORENCE/SIPA

enquête. Après les confessions de la mère de Fiona et de son compagnon, le corps de la fillette est activement recherché. aveux. Leur revirement rappelle de très médiatiques précédents.

tion. « J’ai vraiment montré tout ce qu’on a fait », lance-t-elle alors, sûre de son fait. Le 11 juin, France 3 recueille des propos qui sonnent aujourd’hui comme des aveux. « Je culpabilise beaucoup », déclare la jeune femme, ajoutant ressentir de la « honte » pour avoir laissé son enfant sans surveillance, la faute à une supposée sieste. Dans un entretien au journal La Montagne, le 7 septembre, Cécile Bourgeon ira jusqu’à critiquer la lenteur de la police, évoquant « un sentiment d’abandon, un ras-le-bol général ». « Il faut qu’ils se bougent », assène-t-elle. Le vœu s’est matérialisé aux dépens de la jeune femme. Elle a été écrouée hier soir, mise en examen pour quatre délits, dont « dénonciation de crime imaginaire », qui pourraient lui valoir cinq ans de prison, son compagnon en risquant trente pour « coups mortels » aggravés. Plus tôt, la mère de Fiona avait déclaré ne plus se souvenir de l’endroit précis où elle avait enterré sa fille, lors de premières fouilles qui n’ont pas permis de retrouver la dépouille de l’enfant. Un nouveau mensonge ? §

AFP

1

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr


événement

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

5

FRANCE Les Français sévères avec les Verts.

Pour 69 % d’entre eux, le mouvement écologiste « ne propose pas réellement d’alternatives politiques », selon un sondage exclusif metronewsOpinionWay. Ils approuvent ainsi les déclarations de Noël Mamère, qui a claqué mercredi la porte du parti. Découvrez tous les résultats de notre étude.

ZAP retrouvez tous ces suJets sur

metronews.fr/ video

Carla Bruni oublie des paroles... en plein gala dédié à la lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Un mannequin a commis un braquage « pour le fun » : c’est ce qu’elle assure aux policiers.

Un bébé panda connaît une nuit agitée par ses premiers rêves... mais sa maman veille.

Ils clament leur innocence face caméra, puis craquent précédents. Le mensonge de la

En mai, la mère de Fiona se confiait en larmes aux médias après la « disparition » de sa fille. AFP

En 2009, la mère de la petite Typhaine assurait que sa fille avait échappé à sa vigilance. AFP

mère de Fiona devant la France entière n’est pas sans rappeler d’autres affaires. Le 24 juin 2009, Anne-Sophie Faucheur raconte aux médias avec force détails le chemin qu’elle a emprunté avec sa fille dans le centre de Maubeuge avant que la petite Typhaine échappe à sa vigilance. Son compagnon, Nicolas Willot, demande à la population de se mobiliser. Cinq mois après, la mère craque. Victime de maltraitance, Typhaine a succombé à une énième série de coups. Le 22 août 2006, les époux Courjault tiennent une conférence de presse. Dénonçant un lynchage médiatique, ils contestent les résul-

tats des tests ADN des deux bébés retrouvés dans le congélateur de leur maison à Séoul. Deux mois plus tard, Véronique Courjault reconnaît avoir étranglé à leur naissance trois enfants qu’elle a mis au monde en secret, l’un en France, deux autres en Corée du Sud.

« Il mérite la peine de mort »

Cette même année, Aline Lelièvre, mère célibataire, tente maladroitement de faire croire à la presse à l’enlèvement de son bébé de 14 mois. Elle craquera quelques jours après, reconnaissant l’avoir jeté dans un étang. Deux autres grandes affaires ont marqué les esprits. En 1976, faute

de preuves, Patrick Henry est remis en liberté. Invité d’une émission radio-télévisée, l’homme soupçonné de l’enlèvement du petit Philippe Bertrand clame haut et fort son innocence. « Le véritable criminel mérite la peine de mort pour s’en être pris à un enfant. » Il finira par passer aux aveux. En 2003, c’est David Hotyat qui s’illustre dans l’émission « Sept à Huit ». Il s’exprime avec cynisme et mépris sur la disparition mystérieuse de son propriétaire, Xavier Flactif, et de sa famille. Quelques semaines avant l’enregistrement, le faux-témoin a tué froidement les trois enfants et le couple avant de brûler leurs corps.§M. V.


ACTU MONDE

6

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr Klay BBJ a été condamné pour outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes mœurs et diffamation. FETHI BELAID / AFP

EN BREF

Qatar

Les chantiers de la mort. Au

moins 44 ouvriers népalais, travaillant dans des conditions s’apparentant à de l’esclavagisme, sont décédés pendant l’été 2013, rapporte hier le quotidien britannique The Guardian. Ils travaillaient à la construction des infrastructures pour la Coupe du monde de football de 2022.

Journalistes et artistes ciblés

Russie

Les militants de Greenpeace mal embarqués. Dix-sept activistes écolos, dont 13 étrangers et un photographe, ont été placés hier en détention pour deux mois pour « piraterie ». Ce crime est passible en Russie de 15 ans de prison. Les militants avaient mené la semaine dernière une opération contre une plateforme de Gazprom en Arctique.

Six mois ferme pour une chanson

Tunisie

Un nouveau rappeur condamné. Klay

laurent Fabius, hier, à l’oNu. AFP

Syrie

Des progrès à l’ONU. Les discus-

sions sur une résolution encadrant le désarmement chimique syrien «ont nettement avancé», a indiqué hier Laurent Fabius à New York. Le texte inclut désormais l’éventualité de mesures coercitives, mais il reste «des sujets à préciser», selon le ministre.

Belgique

Le bizutage tourne mal. Une étu-

diante française en médecine vétérinaire à Liège est tombée dans le coma pendant deux jours après avoir ingurgité de grandes quantités d’eau. Elle avait participé à un week-end d’intégration dans les Ardennes, organisé par l’association des étudiants.

Italie

Des restes humains ont été trouvés hier à proximité du Costa-Concordia. Lors du nau-

frage du paquebot en janvier 2012, les corps de deux victimes n’avaient toujours pas été retrouvés. Des examens ADN seront menés pour confirmer, ou non, que les restes sont ceux des deux disparus.

le musellement croissant des artistes et journalistes du pays. «C’est un autre pas vers la mise en place d’une nouvelle dictature », s’est exclamé Thameur Mekki, leader du comité de soutien aux rappeurs poursuivis en justice.

BBJ, de son nom de scène, a été condamné hier à six mois de prison pour avoir traité les policiers de «chiens» lors d’un concert à Hammamet cet été. Il était accusé d’outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes mœurs et diffamation. L’autre jeune rappeur, Weld El 15, avec qui il se trouvait sur scène, avait

déjà été condamné cet été à 21 mois de prison ferme. Il est aujourd’hui en fuite. Devant le tribunal, Klay BBJ – de son vrai nom Ahmed Ben Ahmed – a estimé que la véritable raison de son procès était ses critiques à l’encontre des islamistes d’Ennahda au pouvoir. Un sentiment partagé en Tunisie par tous les défenseurs des droits de l’homme, qui dénoncent

«Ce sont des procès politiques », s’insurge pour metronews Souhayr Belhassen, ex-présidente de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), jointe par téléphone en Tunisie. «Les journalistes et les artistes sont dans le collimateur du pouvoir, ce qui revient à la situation d’avant la révolution», rappelle-t-elle. Et de citer d’autres cas d’artistes arrêtés pour leurs idées, dont l’équipe d’un film consacré à l’assassinat de l’opposant Chokri Belaïd, ou encore un cinéaste qui risque sept ans de prison pour avoir jeté un œuf sur le ministre de la Culture. «Voilà comment fonctionnent les choses dans le pays qui a initié les printemps arabes», regrette, amère, Souhayr Belhassen. Après la révolution, une loi avait pourtant bien été promulguée en Tunisie pour défendre la liberté d’expression. «Mais Ennahda ignore cette loi et continue de se référer au Code pénal en vigueur sous la dictature de Ben Ali», constate Souhayr Belhassen. Pour la militante des droits de l’homme, Ennahda a bel et bien «sifflé la fin de la récréation démocratique». §Thomas vampouille

Les homos, pas au goût du président de Barilla

italie

« Créez chaque jour votre histoire d’amour»... mais hétéro. Le slogan de

la célèbre marque de pâtes Barilla prend un sens plus étriqué après les propos homophobes tenus mercredi par le président de la compagnie, Guido Barilla : «Nous ne ferons pas de publicité avec des homosexuels, parce que nous aimons la famille traditionnelle.» Guido Barilla était interrogé sur le concept de «famille parfaite», après que la présidente du Parlement italien, Laura Boldrini, a dénoncé des publicités sexistes. Or le groupe Barilla a l’habitude de communi-

quer sur les concepts d’amour, de couple, de famille. Conscient que ses paroles n’allaient pas manquer de faire polémique, le président de la marque a prévenu dans la foulée : «Si les gays ne sont pas d’accord, ils peuvent toujours manger les pâtes d’un autre fabricant. Chacun est libre de faire ce qu’il veut à condition de ne pas déranger les autres.»

Tollé sur les réseaux sociaux

Message reçu 5 sur 5 par les intéressés et ceux qui les soutiennent. Immédiatement, le discours de Guido Barilla a été relayé sur les

réseaux sociaux italiens, puis français, provoquant un tollé. Comprenant finalement que l’affaire portait préjudice à sa marque, Guido Barilla a fini par rétropédaler hier. «Je m’excuse si mes paroles ont généré des polémiques ou des incompréhensions, ou si elles ont heurté la sensibilité de certaines personnes», dit-il dans des propos rapportés par La Repubblica. Et de préciser qu’il a « le plus grand respect pour les gays et pour la liberté d’expression de chacun ». Avant de conclure de manière inattendue : «J’ai également dit et je répète que je respecte le mariage gay.» §T. v.


8

ACTU FRANCE

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

François Hollande a mené sa visite de Florange au pas de charge. PATRICK HERTZOG / AFP

Des médicaments à l’unité pour moins gaspiller Santé

Achèterons-nous bientôt nos médicaments à l’unité ? Marisol Touraine a

L’ultime promesse de François Hollande Florange

«Il revient sur les lieux du crime», murmure, amer, un métallo de Florange.

dans le bâtiment administratif du site, pour rencontrer la direction d’ArcelorMittal, mais aussi pour avoir «une discussion les yeux dans les yeux avec les représentants des salariés», lors d’une table ronde, à huis clos.

C’est sous un ciel étonnamment sombre et dans une ambiance de plomb que François Hollande est arrivé sur le site d’ArcelorMittal en Moselle, hier matin. En uniforme orange, Pascal Olivarez, 43 ans, « Il est venu avec un acte » attend sur le parvis des « grands Puis, le président a sorti de son bureaux » l’arrivée du président. chapeau une annonce. La création Aujourd’hui, celui qui se targue d’une « plateforme publique de d’avoir vingt ans de métier ne tra- recherche et de développement », vaille plus qu’une heure par jour, à qui sera implantée sur la comla surveillance des hauts fourneaux, mune de Florange. 20 millions un site aujourd’hui « abandonné ». d’euros seront dégagés en 2014 et «Je surveille quelque chose qui n’in- le centre pourra mobiliser «jusqu’à téresse plus personne, lâche-t-il, 50 millions » à terme. « Je crois à la c’est une humiliation.» sidérurgie comme filière d’avenir. Un seul mot sur les lèvres des syn- Je crois à la Lorraine. Je crois à la dicats : trahison. Tous ont encore en sidérurgie dans la Lorraine », a travers de la gorge la fermeture, en clamé François Hollande, dans une avril, des hauts fourneaux de l’acié- courte allocution. rie, qui comptent 629 salariés, et ce «On ne voulait pas de discours, il malgré les promesses du chef de est venu avec un acte», s’est réjoui le l’Etat. C’est d’ailleurs sous les huées leader de la CDFT locale, Edouard et les sifflets que le Martin. «On a été trahi, Une plateforme convoi présidentiel est mais il faut tourner la entré sur le site, top publique de recherche page. Là, enfin, l’Etat départ d’une journée au à Florange en 2014. prend conscience qu’il pas de charge. Pas une minute à faut reprendre la main sur les breperdre pour le président, qui sait vets» en matière de sidérurgie avec que la journée est cruciale pour son la création de ce centre, a-t-il commandat. Florange ne doit pas deve- menté. Pour la première fois depuis nir le Gandrange de Nicolas longtemps, il y a «une lueur d’espoir Sarkozy, symbole d’une promesse qui naît» pour la sidérurgie en Lornon tenue. Il n’est pas venu les raine, se félicite-t-il, avant de prévemains vides. nir, sourire aux lèvres : «S’il ne tient A son arrivée, François Hollande pas sa promesse, on sera là pour le s’est immédiatement engouffré lui rappeler.»§JUlie mendel, à Florange

proposé hier cette solution pour diminuer le déficit de la Sécurité sociale. «Chaque Français a un kilo et demi de médicaments dans son armoire à pharmacie, a justifié la ministre. Ce sont des médicaments qui, soit ne sont pas utilisés soit font l’objet d’automédication dans des conditions qui ne sont pas toujours sécurisées.» Une expérimentation de vente à l’unité sera menée avec des pharmaciens volontaires, a-t-elle promis. Une mesure a priori de bon sens. Mais elle laisse sceptique les syndicats de pharmaciens qui n’ont pas été associés à cette décision. «S’il s’agit d’une lutte contre le gaspillage, on sera aux côtés de la ministre. Mais si c’est pour donner les médicaments en vrac comme aux Etats-Unis, nous ne sommes pas pour », explique pour metronews Gilles Bonnefond,

président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine. Depuis près de vingt-cinq ans, la mesure est en effet en vigueur dans plusieurs pays, notamment anglo-saxons. OutreAtlantique, l’initiative est coûteuse, à tel point que «les Américains sont ceux qui dépensent le plus pour acheter des médicaments par habitant et en fonction du PIB».

Un risque sanitaire

Pour Gilles Bonnefond, cette initiative pose surtout un problème de sécurité sanitaire. Il s’inquiète du fait que les médicaments soient vendus sans emballage : « En France, les boîtes comportent des notices avec les consignes de consommation et de conservation. » Sans oublier la date de péremption. Cela évite surtout aux particuliers de mélanger leurs médicaments comme ce fut le cas dans l’affaire mortelle du furosémide, souligne-t-il.§marc mecHenoUa

EN BREF

Politique

Cécile Duflot attaque Manuel Valls. La ministre du Logement a

accusé hier son homologue de l’Intérieur d’être allé « au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain» avec ses propos sur les Roms. Elle en a appelé à «la responsabilité du président de la République », qui n’a cependant pas souhaité commenter cet échange.

Emploi

L’Unedic plutôt optimiste. L’as-

surance chômage a annoncé hier s’attendre à un « fort ralentissement » du nombre de chômeurs au second semestre. Elle a de fait ramené ses prévisions de déficit à 4,1 milliards d’euros pour 2013 contre 4,8 milliards, selon son estimation de mai. En 2014, le déficit serait de 4,4 milliards d’euros.

Fait divers

Rebondissement dans l’affaire des disparues de Perpignan. Les

policiers chargés de percer l’énigme

de la disparition d’Allison Benitez et de sa mère vérifient des renseignements selon lesquels le légionnaire Francisco Benitez pourrait avoir un rapport avec la fin tragique d’une autre femme. Sandra Martin avait été retrouvée morte noyée en 1999 en Ariège.

L’INVITÉ

nicolaS HUlot, président de la Fondation pour la nature et l’homme.

« Pour le noyau dur des Verts, mon parcours les a gênés. » AUJOURD’HUI, L’INVITÉ DE GUILLAUmE DURAND est Alain Vidalies, ministre chargé des Relations avec le Parlement. A 8 h 15 sur LCI.

Fiscalité

Davantage de foyers imposés en 2013. Sur environ 36 millions de

foyers fiscaux recensés, 18,94 millions d’entre eux ont été imposés au titre des revenus 2012, contre 18,1 millions l’année précédente, selon les chiffres fournis hier par Bercy. Cela représente environ 840 000 foyers fiscaux de plus. Leur entrée dans l’impôt est, en très grande majorité, liée à une augmentation des revenus.


VOTRE RégiOn

10 Météo NANTES

16° 30°

SAINTNAzAIRE

17° 27°

Soleil

Lever : 7 h 44 Coucher : 19 h 39

RENNES

12° 26° lune

Lever : 23 h 53 Coucher : 14 h 32

INFOS PRATIQUES SNCF : Du 30 septembre au 20 octobre, en

raison de travaux de nuit sur les voies entre Angers et Nantes, les voyageurs verront leur temps de trajet allongé jusqu’à 5 minutes dans le sens Paris-Le Mans-Angers-Nantes.

Vélos : L’association Place aux vélos organise samedi place Viarme une bourse aux vélos d’occasion, de 11 à 16 heures. Le dépôt des deux-roues se fait de 9 h 30 à 11 heures. Restitution des invendus jusqu’à 17 heures. Contact : 02 40 20 04 00. Enfants : Le syndicat FCPE 44 invite sur

son site les parents à s’exprimer sur la mise en place des rythmes scolaires dans le département, avant de dresser un bilan le 9 octobre à 20 h 30. Contact : 44.fcpe-asso.fr

VOS Rédaction Nantes : Sibylle Laurent cONTAcTS sibylle.laurent@metronews.fr Publicité : Eva Ouvry eva.ouvry@metronews.fr

Dessine-moi le Nantes de demain Initiative

N’allez surtout pas dire à des étudiants en design qu’ils vous font penser à Valérie Damidot, la décoratrice de M6. Ils ris-

queraient d’être vexés… Mais Sandra Pelletier, Lorène Delattre et Sébastien Gorichon préfèrent en plaisanter: « Le grand public pense souvent que notre travail consiste à ajouter des couleurs partout », raconte Lorène. Depuis le début de leurs études, ils ont multiplié les projets à Nantes, en travaillant avec les acteurs locaux. Pour leur dernière étude, ils se sont plongés, en partenariat avec la Ville, Nantes métropole et la CCI, dans l’accessibilité des commerces du centre. La mise aux normes doit être faite avant 2015, dans le cadre de la loi Handicap.

Aider commerçants et usagers

Répartis en petits groupes, les étudiants de 4e année ont ciblé plusieurs enseignes – bar-tabac, magasin de vêtements, ou encore coiffeur. Pen-

Trois idées de sorties pour un week-end « très vert » loisirs

Un week-end au vert. Alors que se ter-

mine ce week-end, à Nantes Ecocity, le forum mondial des villes durables, voici quelques propositions pour continuer sur la lancée écolo de vendredi à dimanche.

POUR lES ScIENTIFIQUES

L’Aéroflorale II, l’aéronef volant imaginé par François Delarozière et la compagnie La Machine s’est posé ce jeudi place du Bouffay, après avoir voyagé à Bruxelles, Turin et Hambourg. Bardée d’hélices, de ballons et de plantes, cette Expédition végétale accompagne la réflexion environnementale portée par Nantes dans le cadre de son titre de Capitale verte. Les scientifiques de l’équipage feront découvrir au public les végétaux collectés lors de leur périple européen.

POUR lES céRéBRAUx

Vendredi et samedi, un For’hum

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

sandra, sébastien et lorène font des études de design à Nantes. © SL/MEtRONEwS

dant des mois, ils y ont pris des mesures, observé le comportement des clients, se sont entretenus avec les gérants. Avant de formuler des propositions de réaménagement. « Les propriétaires voient la loi comme une contrainte », raconte Sébastien. « On est là pour leur montrer que l’accessibilité, ce n’est pas qu’une rampe pour fauteuils roulants. Cela peut parfois même redynamiser un commerce. » L’équipe de Lorène, qui planchait sur un magasin de vêtements de

luxe, étroit et pourvu d’un étage, a ainsi proposé une application numérique permettant de découvrir l’offre sans monter et des cabines et meubles modulables. Une autre a réinventé le salon de coiffure, en faisant en sorte que ce soit le coiffeur qui se déplace et non plus le client. Les travaux des étudiants seront notamment visibles dans le cadre du « Design tour », une exposition itinérante, qui s’installe à Nantes du 23 au 27 octobre. §sIbylle lauReNt

EN BREF

autour du « consommer responsable » se tient à la Cantine du voyage. Des chercheurs, producteurs, maraîchers, militants associatifs, artistes feront partager leurs réflexions sur le devenir de l’environnement et leurs solutions créatives.

POUR lES RANdONNEURS

Une centaine d’artistes, sculpteurs, peintres ou photographes exposent leurs œuvres lors de la Balade des ateliers. Cette 13e édition se déroule de vendredi à dimanche dans une trentaine d’ateliers, allant de la butte Sainte-Anne à Chantenay. L’occasion de découvrir et échanger avec les artistes, mais aussi redécouvrir ce quartier qui offre une vue étonnante sur la Loire, avec les chantiers de l’Esclain, et le parc des Oblates. §s. l

Plus de bons plans week-end sur le site : www.metronews.com/nantes

Insolite

empêcherait l’urbanisation sur Nantes est un mensonge. »

Trempolino, structure implantée à La Fabrique sur l’île de Nantes et qui accompagne les artistes dans leur projets musicaux organise samedi de 14 à 18 heures une braderie d’un genre particulier : instruments ou disques seront bien entendu proposés à la revente. Mais les musiciens en recherche d’un groupe ou d’un projet sont aussi invités à venir se rencontrer.

Economie

une bourse… aux musiciens.

Renseignements et inscriptions pour la vente à studios@trempo.com

Polémique

Avions : pas tant de bruit que ça ? Le Cedpa, collectif d’élus dou-

tant de la pertinence du projet de Notre-Dame-des-Landes a rendu public hier un nouveau Plan d’exposition au bruit de l’actuel aéroport Nantes-Atlantique sur l’agglomération nantaise. Il s’appuie sur les projections du trafic passager du concessionnaire Vinci. Pour eux, « l’argument du bruit (des avions) qui deviendrait insupportable et

nantes, ville qui supporte mieux la crise. Le palmarès de

l’Express classe la Cité des ducs première ville de France pour le dynamisme économique. Elle est au coude à coude avec Toulouse, mais fait la différence grâce à son taux de chômage à 8 3 % de la population active, deux points sous la moyenne nationale. Ce bon résultat s’explique par un ratio favorable entre les destructions et les créations d’emploi.

Nantes serait la ville de France la plus dynamique économiquement. © SiPA


12

bonus

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

Sélection Touchants clichés ConCours. Metronews vous invite à participer à la 7e édition du Metro Photo Challenge, concours mondial de photographie. Le thème de cette année : «Les 5 sens et un 6e à imaginer.» aperçu. Amateurs et professionnels, proposez vos photos jusqu’au 13 octobre, sur www.metrophotochallenge.com. Deux reportages photo en Afrique de l’Ouest sont à gagner !, Voici nos images préférées de la semaine.

Karine Goyette.

Laurent Falleri.

Radu Bolbos.

Mallaurie Collin.

Brice Retailleau.


vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

AU QUOTIDIEN

13

Tendances

2

d’octobre

gardez le sourire !

A

votre retour de vacances, vous avez pris

• p.14 Shopping • p.16 Success story • p.18 Street style • p.19 Fooding

de bonnes résolutions et géré

la rentrée haut la main. Bravo ! Mais l’automne est là, avec une météo mi-figue mi-raisin, des jours qui n’en finissent pas de raccourcir et des pulls dont on se passerait bien. Avec notre numéro d’octobre, aucun risque de céder à la déprime. Faites le plein de nouveautés beauté, surfez sur la tendance léopard en total look ou par touches et choisissez votre camp avec le street style : Perfecto ou trench ? c’est la question du moment. Mode toujours, ce mois-ci découvrez la marque Zara sous toutes ses coutures. Et parce que le moral passe aussi par l’assiette, passez aux fourneaux. Souriez, c’est l’automne ! §muryel jappont

iStockPhoto.coM/MAuro grigollo

équipez-vous de l’essentiel et


AU QUOTIDIEN

14

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

Adidas Originals, 130 €

Robe Tati, 39 €

Adidas Originals, Tech Super, 135 €

Bonobo, 14,99 €

Marks&Spencer, 69 €

Shopping

C’est le moment !

Molly Bracken, 89,95 €

La tendance est au sauvage. En ce début d’automne, réchauffez vos armoires avec des motifs panthère ou léopard faciles à mixer. Féline de la tête au pied ou par touches, amusez-vous. La volupté est aussi au rendez-vous avec trois nouveautés beauté. §M. J.

Herschel Little America, 99 €

Martin Margiela Promenade in the Gardens, 80 € les 100 ml Roger et Gallet savon extra pur, 11,40 €

Urgo, 6,95 € la boîte

Eastpak, 50 €

Gloss Physicians formula, 19 € chez Parashop

American collège, 139 €

Daphnéa, 45 €


16

AU QUOTIDIEN

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

Success story

Un Z qui veut dire Zara

De gauche à droite, une usine du groupe, la photo officielle d’Amancio ortega Gaona, deux silhouettes de la saison automne-hiver.

Toutes les mordues de Zara l’affirment, les tendances ont à peine le temps de faire un tour sur les podiums qu’elles sont déjà en rayon chez le géant espagnol. Il est le fleuron du groupe numéro un mondial de l’habillement, Inditex.

Un homme, Une idée. incroyable réussite

que celle de Zara et de son fondateur, amancio ortega Gaona. En 1963, ce fils de cheminot,

qui a quitté l’école à 13 ans, est vendeur dans une boutique de vêtements de La Corogne, en Galice. Remarquant le succès d’une robe de chambre, il en réalise rapidement quelques copies. Succès immédiat : les clientes qu’il démarche se les arrachent. Amancio réitère l’opération, calquant ses modèles sur les pièces des maisons de luxe, et, de fil en aiguille, il crée son entreprise, Confecciones Goa en 1967, avant de décider, en 1975, d’ouvrir sa première boutique avec sa femme. Installée dans une rue commerçante de La Corogne, la nouvelle enseigne s’appelle Zara et devient rapidement le temple du bon chic, bon marché.

l’expansion internationale. son succès

fulgurant n’est pas sans rappeler celui d’un autre géant du fast fashion, le suédois H&M. Dix

ans après la première boutique, il y a un Zara dans chaque ville d’Espagne mais

Amancio voit toujours plus grand. Après avoir créé le groupe Inditex en 1985, il délocalise une usine au Portugal, ouvre, dans la foulée, une boutique en 1988. Puis c’est au tour de la France de découvrir la déferlante Zara en 1990. Aujourd’hui, Zara est présent dans 68 pays, avec plus de 1 700 boutiques, et la maison mère Inditex regroupe dix marques dont Zara, Bershka et Massimo Dutti, générant un chiffre d’affaires de plus de 16 milliards d’euros.

Une affaire de famille. Un développement rapide sans presque débourser un centime en publicité. Amancio préfère miser sur les ouvertures de boutique et l’offre de ses marques pour assurer la croissance de ses sociétés. Une discrétion qui est à l’image de sa personnalité : peu enclin à se mettre en avant, il n’accorde jamais d’interview, et il faudra attendre 1999

pour qu’il accepte de réaliser une première photo officielle. Retiré officiellement en 2011, le fondateur continue à influer sur la destinée du groupe, dont il est toujours actionnaire majoritaire. Sa fille Marta, âgée de 30 ans, est pressentie pour prendre un jour les rênes de l’empire paternel. En attendant, et comme son père, elle a fait ses débuts en tant que vendeuse dans l’une des enseignes du groupe. Tel père, telle fille.§LiLy TempLeTon

La signature Zara ? Des coupes classiques mais toujours dotées d’un petit twist qui surfe sur les tendances.

le nom de Zara s’inspire de la ville de Zadar en Croatie, une ville dont est tombé amoureux le fondateur de la chaîne.

LES CLÉS DU SUCCÈS. Le « modèle Zara » est le même depuis le

début : démocratiser un vestiaire inspiré des tendances et des créateurs. Sa force incontestable, c’est le contrôle sur toutes les étapes de création, production et distribution. Produire rapidement des nouveautés, oui. Stocker ou réapprovisionner, pas question. Du bureau du styliste aux boutiques, il ne faut qu’entre deux et six semaines pour mettre un produit en rayon, contre six mois pour la plupart des concurrents. Un système si efficace que Zara propose ainsi plus de 20 000 modèles différents par an, dessinés par les quelque 200 stylistes de la marque.


18

AU QUOTIDIEN

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

Mathilde, la rockeuse combine les tendances du moment avec un Perfecto chocolat (env. 160 €) et une chemise à rayures, le tout porté sur un slim moucheté Cheap Monday.

Rouge, gris et bleu, le tiercé gagnant de Louise. Son Perfecto rouge orangé aux manches relevées (env. 100 €) associé à un jean/baskets qui lui donnent un air très années 80.

Un sans-faute pour Maya, qui a shoppé chez Maje et Zara la panoplie parfaite : effet Perfecto trompel’œil (env. 140 €) sur son paletot et détail de dentelle sur son top.

Street Style

Le trench ou le Perfecto ?

Vous avez dit classique? Un trench à 8 boutons (env. 120 €), un chemisier à pois (H&M) et un pantalon carotte ton sur ton déniché à Londres : Kiona modernise sa tenue en finesse.

A la mi-saison, on navigue entre le frais matinal et la douceur de l’aprèsmidi. Alors quoi porter ? Les miss de notre street style d’octobre n’ont pas hésité. Trench ou Perfecto, elles ont §L. T. choisi. Et vous ? Tamina aime changer de saison en douceur. Le rouge corail de sa petite robe ASOS donne un coup de fouet à un trench basique mais efficace (env. 90 €).

Jessica mélange des accessoires de luxe (sac Miu Miu et bague Saint Laurent) et des pièces pas chères, à l’image de son trench en toile et simili cuir (env. 50 €). Elle fait mouche.


AU QUOTIDIEN

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

19

fooding

Cuisinez sur de bonnes bases 1 1

Le robot muLtifonctionneL : Seb Vita CompaCt pro • 129,99 € Un bon

robot est un robot qui ne reste pas dans le placard ! Privilégiez donc celui qui ne sera pas trop encombrant pour votre plan de travail, tout en étant assez gros pour cuisiner pour toute la famille. Le

plus important n’est pas la puissance du moteur, mais le nombre d’accessoires proposés : de quoi râper, hacher, pétrir, monter les blancs en neige… Si possible fournis avec une boîte pratique qui vous permet de les ranger facilement ou, encore mieux, logés directement dans le pied de l’appareil.

2

Le couteau univerSeL : opineL couteau du Chef intempora • 49 €

Avec sa lame de 20 cm, le couteau du chef désosse la viande aussi bien qu’il émince le persil. Privilégiez un modèle « pleine soie », c’est-à-dire dont la lame se prolonge à l’intérieur du manche : une vraie garantie de solidité. Et choisissez-le en acier inoxydable, un métal résistant qui s’affûte à la pierre, au fusil ou à l’aiguiseur à roulettes. Côté entretien, mieux vaut le laver à la main et le sécher immédiatement : il gardera son tranchant plus longtemps.

2

3

La bonne SpatuLe : Spatule en hêtre eCodis • 1,65 € Toujours à portée de

main, la spatule sert à tout : racler le fond des plats sans les rayer, mais aussi retourner des filets de poisson.

C’est pour cela qu’il vaut mieux la choisir rigide plutôt qu’en silicone, trop souple, ainsi qu’avec une palette large aux bords biseautés. Quant à l’essence de bois, le hêtre, aux fibres resserrées (et issu d’une forêt éco-gérée des Vosges) se conservera longtemps à condition de laver la spatule à la main et de la sécher rapidement.

4

La poêLe à tout faire : LagoStina tempra 28 Cm • 56 € (touS feux dont induction)

Optez pour une poêle aux bords relevés, polyvalente, avec une structure inox pour la solidité ou aluminium pour la légèreté, comme la Lagostina.

Côté revêtement antiadhésif, il n’en existe que deux : le téflon (souvent présenté sous d’autres noms) et la

3

céramique. Les deux sont de prix équivalent, la céramique accrochant plus que le téflon mais étant considérée comme plus écologique. À noter qu’aucun des deux ne résiste à la cuisson de la viande rouge, qu’il faut réserver à une poêle avec un fond en inox non revêtu.

§marianne cambray

4


20

AU QUOTIDIEN

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

Dans la boue et la bonne humeur, nos deux journalistes (en haut au centre) sont venus à bout d’épreuves plus physiques les unes que les autres, en se serrant les coudes. Benjamin GiReTTe/meTRonews

Mud Day

Jusqu’au boue de l’effort

SPORT. 13 000 personnes s’étaient donné rendezvous le week-end dernier dans les Yvelines. DEFI. Un parcours de 13 kilomètres, truffé d’obstacles, pour tester ses limites en équipe. Florence Santrot

S

e faire mal sans trop se faire mal. Se faire peur sans trop se faire peur. Le week-end dernier, s’est tenu le premier Mud Day, en région parisienne. Un parcours du combattant qui a accueilli 13 000 personnes, dont deux journalistes de metronews, sur un site d’entraînement du GIGN. Inspirée de la très dure course britannique « Though Guy », créée en 1976, il s’agissait de courir 13 kilomètres tout en passant 22 obstacles aux difficultés variables

mais toujours avec une constante : la boue (mud en anglais). Ramper sous des fils barbelés ou des fils électriques, grimper en haut de palissades lisses, traverser un tunnel de 15 mètres dans le noir, nager dans une eau à 4°C ou dévaler – et remonter – des pentes de boue… Sur le papier ce n’est pas une partie de plaisir, et pourtant…

Tous pour un, un pour tous

Les participants étaient aux anges. Ici, pas question de « faire un chrono », ils se sont majoritairement inscrits en équipe de quatre et sont là pour s’amuser, se dépasser et franchir la ligne d’arrivée. Pour la plupart trentenaires, avec une parité hommes-femmes quasiment respectée. Le départ se fait par vagues de 200 personnes toutes les 20 minutes pour éviter qu’il y ait de l’attente aux obstacles. Effectivement, la course est fluide. Nous commençons par un

footing de deux-trois kilomètres vallonnés pour nous mettre en jambes. La première épreuve consiste à ramper dans la boue sur 20 mètres sous des fils de fer barbelés. On se surprend à trouver cela facile. Le sourire aux lèvres à la sortie, de la boue sur les jambes, on se tape dans le dos avant de repartir et de se dire que ça va bien se passer. Et effectivement, les épreuves s’enchaînent sans que rien ne soit insurmontable. Même les palissades de 2,40 mètres se franchissent tant bien que mal. On se fait la courte échelle, on tire sur les t-shirts, on met la main au panier… tous les moyens sont bons pour hisser ses collègues.

Rincés, mais heureux

La bonne humeur est partout, on se motive et on avale les obstacles entre grimaces et fous rires. La fatigue aidant et avec de la gadoue de la tête aux pieds, les noms d’oiseaux fusent souvent. Le pire ? En

haut d’une bosse de boue grimpée tant bien que mal, on découvre qu’il va falloir en enchaîner quatre autres sur 50 mètres. A ce moment-là, les oreilles des organisateurs ont dû siffler... Et puis on en termine. Le franchissement d’un obstacle d’eau avec des cordes suspendues se conclura par un dernier bain forcé : les bras n’en peuvent plus. Un dernier champ de fils électriques à traverser et c’est la ligne d’arrivée tant attendue. En cadeau, un t-shirt, une médaille et un verre de bière chaude. Nous avons mis 2 heures 10 pour en finir. Les plus forts ont mis moins d’une heure, d’autres plus de quatre. On rentre chez soi, on lance un programme intensif à la machine à laver et on prend enfin une douche bien chaude en constatant que la boue se faufile vraiment partout. Et ce ne sont pas les courbatures du lendemain qui nous empêcheront de remettre ça l’an prochain.§


22 CULTURE

3

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

sur MUSIQUE

Le futur leur appartient. « Tracks » s’intéresse à Simonne Jones et King Krule, qui réinventent la façon même de concevoir la musique, demain soir à 0 h 40 sur Arte.

EN IMAGES retrouvez tous Ces suJets sur

metronews.fr/ culture

Fashion week : Le trio Haim reprend des stars très lookées le tube « Wrecking débarquent à Paris. ball » de Miley Cyrus.

télévision

« Ils me font tous peur »

ConCours. Après s’être effeuillée sur la scène du Crazy Horse, Noémie Lenoir fait partie du cru 2013 de « Danse avec les stars ». IntervIew. Deux expériences du monde de la danse, mais qui ne jouent pourtant pas dans la même catégorie selon elle...

Y a-t-il une danse qui vous fait peur ? Les danses rapides, latines. J’appréhende les fautes de pas. Que représente l’aventure « Danse avec Quel est le concurrent que vous allez les stars » pour vous ? surveiller de près ? Pour moi, c’est un super-challenge. Une Pour l’instant, ils me font tous peur ! Vu expérience dans la continuité du Crazy mon niveau… Même Titoff, parce que je Horse, l’effeuillage en moins. Et à l’époque, sais qu’il peut apprendre très vite. Je me je n’avais qu’une seule choré« Danse aveC les stars » méfie donc de tout le monde. samedi à 20 h 50 sur TF1. graphie à apprendre ! Vous aviez regardé les éditions précédentes ? Un candidat en Comment se passe l’entraînement avec votre partenaire, Christian Millette ? particulier vous a-t-il marqué ? Il y va doucement, on travaille les bases. Tous. Parce qu’ils ont tous progressé de Et il n’a pas intérêt à me bousculer sinon manière incroyable ! Après, ce qu’a fait je lui pète la tronche ! [Rires.] En fait, il Shy’m était magnifique. Même ceux a tout de suite compris mon tempéra- qui n’ont pas gagné. Quand je vois les ment : il faut être patient avec moi. Ne belles prestations réalisées par Lorie pas me pousser ou m’engueuler, parce avec Christian, et la façon dont elle que je ne suis pas quelqu’un qui se laisse s’est lâchée, je me dis : « Voilà ce crier dessus. que je veux montrer ».§ Pensez-vous pouvoir gagner ? En voyant les vidéos des années précél’avIs Du partenaIre dentes, je me suis dit que je ne pourrais Christian, a déjà repéré les jamais danser comme ça. Mais Christian m’encourage, il me dit d’attendre de voir points forts de Noémie : ce que je saurai faire dans six semaines ! « Elle est flexible, donc on Quelle est la danse que vous avez le plus va jouer sur ça. C’est un hâte d’apprendre ? avantage que tous les La valse ! C’est la danse préférée de ma candidats n’ont pas. Et mère, et quand j’étais petite on s’entraîpuis, elle a du charme, elle attire nait dans la salle à manger, même s’il n’y Le mannequin Noémie Lenoir avait pas beaucoup d’espace. C’est le rêve l’œil facilement. Je et son partenaire Christian pense aussi qu’on de ma mère, et c’est devenu le mien seront sur la piste sera capables depuis que je suis toute petite. J’espère que de « Danse avec les stars », je pourrai l’apprendre même si on ne la d’émouvoir. » dès demain sur tF1. TF1 danse pas sur le plateau ! PROPOS RECUEILLIS PAR Laetitia RebouLLeau


CULTURE

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr Metronews se décline sur les supports numériques.

Une marque devenue globale

Presse

Metronews creuse l’écart. Avec 2,9 mil-

lions de lecteurs quotidiens (+ 2,2 %, soit 62 000 lecteurs) d’après l’étude Audipresse One portant sur la période juin 2012-juillet 2013, votre quotidien conforte sa place de deuxième quotidien le plus lu de France. Si 20 Minutes conserve sa pole position, avec 4,4 millions de lecteurs (+ 0,5 %), Metronews creuse l’écart avec Direct Matin et ses 2,57 millions de lecteurs (- 4,2 %). Suivent Le ParisienAujourd’hui en France avec 2,47 millions de lecteurs, Le Monde (1,91 million) et Le Figaro (1,33 million). L’autre enseignement de cette étude, c’est la forte croissance de

metronews sur le digital (+ 17,5 %). Neuf millions de Français fréquentent désormais la marque metronews sur l’ensemble de ses supports, les applications mobiles et tablettes affichant une hausse de 28,8 %. Metronews, qui couvre 33 villes depuis début 2012, voit également son audience progresser de 5,3 % en régions. « A diffusion constante, nous avons étendu la couverture géographique de metronews, notre marque est devenue globale, souligne Edouard Boccon-Gibod, président de Metro France. Tout cela construit aujourd’hui une audience puissante et dynamique. » §jérôme vermeLin

La chronique d’Aïda Touihri

Audrey Fleurot, la revanche d’une rousse Aux Etats-Unis, avoir du succès à la télévision peut vous ouvrir grandes les portes du cinéma. Will Smith, George Clooney, Jenifer Aniston ont d’abord connu la gloire sur petit écran. En France, rares sont ceux qui franchissent la barrière. Avec sa crinière de feu, Audrey Fleurot en fait partie. Période médiévale dans Kaamelott, occupation allemande dans Un village français, elle est devenue un visage familier des séries télévisées à la française. Et le cinéma alors ? Audrey Fleurot y a cru très fort lorsqu’elle a été approchée pour tourner Minuit à Paris. Un rôle dans un Woody Allen, elle en rêvait tellement ! Pendant une semaine, elle tourne jour et nuit. Pourtant au montage, aucune trace d’Audrey Fleurot. « Ça a été une grande frustration, reconnaît aujourd’hui l’actrice. Mais c’est la vie d’un film… » Quelques mois plus tard, elle tenait sa revanche. Dans

La comédienne Audrey Fleurot. D.R

Intouchables, en très stricte assistante du paralytique François Cluzet. « Du jour au lendemain, j’ai reçu plein de propositions pour des films. » Le dernier en date s’appelle La Confrérie des larmes, avec Jérémie Renier, en salles le 9 octobre. Le réalisateur Jean-Baptiste Andréa dit avoir été séduit par sa rousseur « peu conventionnelle ». « C’est vrai que les rousses sont très connotées. En clair : les méchantes ou les salopes », glisse-t-elle avec un sourire. Sans doute les personnages les plus intéressants à jouer.§ Retrouvez Aïda Touihri dans « Grand Public » demain à 14 h 50 sur France 2 ou en rediffusion mercredi à minuit.

23


médias

24

20.50 Divertissement

MasterChef Invités : Jenifer, Garou, Louis Bertignac, F. Pagny. 23.25 Vendredi, tout est permis avec Arthur Divertissement. 1.10 Spéciale bêtisier Divertissement. Présentation : K. Ferri. 2.50 50 mn Inside Mag. Mag. Présentation : S. Quétier et N. Aliagas.

20.45 Série

20.45 Magazine

Boulevard du Palais «Silence de mort». Avec Anne Richard, Philippe Ambrosini, Jean-François Balmer. 22.25 Ce soir (ou jamais !) 0.30 Cash investigation Magazine. «Diesel : la dangereuse exception française». Présentation : Élise Lucet. 2.00 Toute une histoire

TMC 20.45 Les experts : Manhattan Série. «L’œil du témoin» - «1987» «Les créatures de la nuit» - «Membre à part» - «Promenade nocturne». 1.00 Suspect n°1 Magazine.

FRANCE 5 20.40 On n’est pas que des cobayes ! Mag. 21.30 Superstructures Série doc. 22.20 C dans l’air Magazine. 23.30 Entrée libre Magazine. 23.50 Le trésor de ma tante Doc. 2009.

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

20.55 Film

20.50 Série

20.50 Série

Faut pas rêver Présentation : Tania Young. «Colombie, l’eldorado».

Real Steel Science-fiction de S. Levy. 2011. Ind/USA. VM. 127 mn. Avec Evangeline Lilly.

Wallander «Avant le gel». Avec Kenneth Branagh, Cecilia Hjalmarsson.

22.40 Soir 3 23.10 Enquêtes de régions 0.00 Doc 24 Doc. 2013. 0.55 Le match des experts Magazine. Présentation : Laurent Luyat. 1.25 Midi en France Mag 2.20 Plus belle la vie

23.00 Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté Comédie de L. Tirard. 2012. Fr. 109 mn. 0.45 Associés contre le crime Comédie policière de P. Thomas. 2012. Fr. 104 mn. Avec C. Frot.

22.20 Borgen, une femme au pouvoir Série. Avec S. Babett Knudsen. 1.20 Court-circuit Mag. 2.15 Temps de pose Comédie dramatique de Jenneke Boeijink. 2012. Pays-Bas. VO. 46 mn.

NT1 20.45 Vampire Diaries Série. «Cours particuliers» - «La chasse au remède» - «Originellement vôtre». Avec Nina Dobrev, Paul Wesley. 23.15 True Blood Série. Avec A. Paquin.

D8 20.50 Au cœur de l’enquête Magazine. «Violences et séquestrations : les gendarmes traquent les kidnappeurs» «Stupéfiants, trafic et coup de filet» «Hold-up, petit calibre et faux témoignage».

HD1 20.50 Julie Lescaut Série. «Amour blessé» - «Jamais deux sans trois» - «La nuit la plus longue». Avec Véronique Genest, Jérôme Anger. 2.15 Contre-enquête Série.

W9 20.50 Enquête d’action Magazine. «Paris : quartiers chics sous hautesurveillance». Présentation : M.-A. Casalta. 22.50 Encore plus d’action Magazine. 0.00 Enquête d’action Magazine.

NCIS «De la vieille école». Avec Mark Harmon, Michael Weatherly, Pauley Perrette. 21.45 NCIS Série. «Tourner une page» «Sous emprise» «Des hommes d’honneur» «Bienvenue en enfer». 1.05 Californication Série. Avec David Duchovny.

FRANCE 4 20.45 Claudia Tagbo & Co Spectacle. 22.50 Les Chevaliers du Fiel démontent le Zénith Spectacle. 0.45 10 ans de mariage !!! Théâtre. 2.20 France 4 Live - Francofolies Concert.

NRJ12 20.50 Les Cordier, juge et flic Série. «L’assassin des beaux quartiers» «Une mort programmée» - «Une associée en trop». Avec Pierre Mondy. 2.10 Poker


26 SPORTS sur FOOTBALL

Eric Hély n’est plus le coach de Sochaux. Sa démission, présentée mercredi, juste après la déroute à Guingamp (5-1), a été acceptée hier par le président délégué.

Une simulation grossière mais efficace. Le Real Madrid a arraché la victoire à Elche, mercredi (2-1), grâce à un geste vicieux de Pepe.

VIDÉO retrouvez la viDéo sur

metronews.fr/ pepe

afp

4

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

football Ligue 1

«Un derby, ça se gagne» rivalité. Le match de dimanche entre Nantes et Rennes ravive les antagonismes entre les deux clubs bretons. classement. Le vainqueur de cette affiche pourrait s’installer dans le premier quart du classement de L1.

7e journée

résultat hier (derNier match de La jourNée) Montpellier - Rennes....................................................0-0

8e journée programme demaiN Lorient - Marseille ............... 14 heures (BeIN Sport) pSG - Toulouse.............................. 17 heures (Canal+) Saint-Etienne - Bastia.......... 20 heures (BeIN Sport) Lyon - Lille............................. 20 heures (BeIN Sport) Evian - Bordeaux .................. 20 heures (BeIN Sport) Nice - Guingamp.................... 20 heures (BeIN Sport) Sochaux - Valenciennes....... 20 heures (BeIN Sport) dimaNche Rennes - Nantes .................... 14 heures (BeIN Sport) ajaccio - Montpellier ............ 17 heures (BeIN Sport) Reims - Monaco............................ 21 heures (Canal+)

Jean Rioufol, à NaNtes

«C

inq ans d’abstinence, c’est long ». La campagne de communication lancée par Rennes en début de semaine a, sur le ton de l’humour, lancé les hostilités entre les deux clubs. L’affiche présentant deux canards vibrants aux couleurs des deux équipes a depuis été détournée par les supporters nantais, qui n’ont pas tardé à réagir avec un « quarante-deux ans sans titre, c’est long ». Nantes et Rennes, distantes d’une centaine de kilomètres, sont rivales, historiquement et géographiquement. « Naoned et Roazhon » s’épient, se jalousent et se chamaillent pour la suprématie régionale. Voilà pour le derby côté extra-sportif.

Un match tant attendu

Si l’on revient à la vérité du terrain, l’affiche promet également, à plus d’un titre. Car Nantes

« Il faut les taper ! Les supporters nous attendent au tournant. » luCas Deaux, le milieu de terrain nantais.

classement

Michel Der Zakarian souhaite que ses joueurs soient aussi performants ce dimanche contre Rennes que lors de leur match gagné mercredi face à nice.afp

affiche de plus en plus de promesses dans le jeu. Et Michel Der Zakarian, le coach, peut se satisfaire du calendrier. Car après la belle victoire acquise aux dépens de Nice mercredi à domicile (2-0), il n’aura pas besoin de motiver ses troupes pour dimanche. « Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne », a déclaré le technicien nantais déjà tourné

sur cette affiche juste après la victoire face aux Aiglons (2-0). Ses ouailles de Canaris semblent l’avoir entendu.

Engouement populaire

Lucas Deaux, avec son caractéristique franc-parler, acquiesce : « Il faut les taper ! Les supporters nous attendent au tournant ». Avant de reconnaitre « qu’il va falloir bien

1. monaco 2. PsG 3. marseille 4. Lille 5. rennes 6. saint-etienne 7. Nice 8. Lyon 9. Nantes 10. reims 11. toulouse 12. Guingamp 13. montpellier 14. Bastia 15. evian 16. Lorient 17. ajaccio 18. Bordeaux 19. Valenciennes 20. sochaux

pts 17 15 14 13 12 12 11 10 10 10 9 8 8 8 8 7 6 6 3 2

J 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7 7

G 5 4 4 4 3 4 3 3 3 2 2 2 1 2 2 2 2 1 0 0

N 2 3 2 1 3 0 2 1 1 4 3 2 5 2 2 1 0 3 3 2

p 0 0 1 2 1 3 2 3 3 1 2 3 1 3 3 4 5 3 4 5

Dif +10 +6 +5 +4 +3 +2 +1 +5 +1 +1 -2 +1 -2 -3 -4 -3 -3 -4 -8 -10

récupérer, car au niveau des jambes, ça devient un petit peu lourd ». Les joueurs pourront une nouvelle fois compter sur un engouement populaire extraordinaire. Pour le plus court déplacement de la saison, les 1 500 places dans le parcage nantais s’étaient arrachées en une heure et demie seulement.§


détente

vendredi 27 septembre 2013 www.metronews.fr

27

Mots fléchés n° 983 / difficile MARQUÉE JUPITER MAIS PAS ZEUS

VIEUX PLI IMPÉNÉTRABLES

L’hoRoscope eMA FontAyne

Bélier

Épanouissement sentimental au programme. Vous ne serez pas déçu(e) de cette journée toute en tendresse et en douceur. Quelle chance.

Taureau

Vous avez du mal à vous concentrer et vous risquez de prendre du retard dans votre travail. Pas de panique. Demain sera un autre jour.

Gémeaux

Un contretemps dans votre planning ? Qu’à cela ne tienne, grâce à votre patience, vous parviendrez à de beaux résultats.

L’harmonie qui règne dans votre couple vous met de bonne humeur. Ou bien, quelqu’un pense tellement à vous qu’il vous envoie des ondes positives.

Lion

On attendra en vain le fruit de vos réflexions aujourd’hui. Vous n’avez pas la tête à cela. Pour tout dire, vous auriez dû rester couché(e).

Balance

Vierge

P U L V U L ME R

S O U T D T U P E OC T P I N S O T T E A F BOU O L I T N E E U S L

A U E F E ND U R S E HOR S A I N E T E O GR R R E L E A RO T T A G S S D S I

Évitez de poursuivre plusieurs objectifs à la fois. Chacun d’eux requiert votre patience et votre vigilance.

E T R E I ON U T A S T I T NO E N

FAIT UN GESTE ATTACHANT

BIEN CACHÉ BIEN ARRIVÉS RÉGION VITICOLE HOME D’ÉTALONS DÉ

TON DE SONATE PIÈCE AU JAPON

DIGNITAIRE DE L’EMPIRE OTTOMAN

RADIO

TROUVA L’EMPLOI

LE PASSÉ DIVISION DE LIVRE

CREVÉ ELLE GLACE LE SANG ÉTÉ APTE

C’EST DU DOMAINE DU RÊVE POIDS HÉROS DE B. BRECHT

PLAQUAGE SÉVÈRE

Vous avez envie de voir du monde aujourd’hui. Lancez vos invitations et, en attendant, n’oubliez pas de remplir vos obligations.

CONDAMNÉ À L’ÉLOIGNEMENT

FAMEUX CORSAIRE (JEAN)

LE VIRGINIEN ACTIVITÉ DE PAPE

Sagittaire

ELLES ONT UNE JOLIE TAILLE

ANNEAUX MARINS

Verseau

Vos projets demandent beaucoup d’efforts. Ne baissez pas les bras. Persévérez dans votre rigueur et votre exigence. Vous ne le regretterez pas.

7

4 6

4

01 75 75 90 93

(5 € les 10 minutes)

8

4

9

5

1

6

3

2

7

2

6

5

9

7

3

4

1

8

7

1

3

4

8

2

6

9

5

9

8

7

6

2

1

5

4

3

6

5

1

8

3

4

2

7

9

3

2

4

7

5

9

1

8

6

1

7

2

3

6

8

9

5

4

4

3

8

2

9

5

7

6

1

5

9

6

1

4

7

8

3

2

1

2 7

Vous devez trouver un compromis pour lier vie professionnelle et vie sentimentale. Ce n’est pas facile, mais en cherchant bien…

L’IMAGe du jouR

Sudoku n° 983 / difficile

8

Sudoku S U R I S

FEMME D’ABRAHAM

Scorpion

Solutions n°982 H GO S E T I S E

TERRES PROCHES DE LA MER

ROUTE COURS PAROLES BRETON ÉCHANGÉES

Les célibataires doivent faire attention. On risque de vous faire des signes discrets mais ô combien signifiants. La nuit dépendra de votre réponse.

ConsuLtation voyanCe

Mots fléchés

VOISIN DU LOIR PRÉPARATEUR

SYSTÈME POUR FREINER

UN PEU D’AIR DONNA SA VOIX

Dans le domaine professionnel, ne laissez pas passer les opportunités que la chance vous octroie. Ouvrez l’œil et le bon.

Poissons

Sentimentalement, le temps est à l’orage. Vous redoutez la soirée, car le tonnerre risque bien de gronder. Courage. Demain sera un autre jour.

DÉCOUVRIR UNE TRAME VOILE

D’ACCÈS DIFFICILE QUI PROTÈGE

Capricorne

Cancer

ÉPOUSE DE ZEUS EFFET DE MANCHE

6 8

1

8

4 7

8

4

9

6

8

2 6

9

8

3 4

7

5

6

2

4

5 2

RetRouvez tous nos jeux suR metronews.fr/jeux

La tête dans le sable

GRÉGORY BOISSY/AFP

Très beau match de foot de plage à Papeete hier, lors de la Coupe du monde Fifa 2013, en Polynésie française.

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris§N° de commission paritaire 0617 C 91395§Président - Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono Presse Investissement – RPI, Domaine de Massane - Espace Méditerranée, 34670, Baillargues§Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@metronews.fr§E-mail rédaction : courrier@metronews.fr§Relations médias : Linda Bellal§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteurs en chef délégués : Christophe Coubetergues, Jérôme Guillas§Rédacteurs en chef adjoints : Flore Galaud (News), Alexis Picard (Régions), Joël Riveslange (Sports), Florence Santrot (Soft News), Jérôme Vermelin (Culture)§Chef du service Paris : Pierre Chausse§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@metronews.fr


20130927_fr_nantes  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you