Page 1

livre P. 14

Metronews a rencontré l’écrivain à succès, qui revient au thriller avec un roman très sombre intitulé La Conjuration primitive.

Chattam, le noir lui va si bien

© Jean-François robert

voile P. 17

www.metronews.fr www.metronews.fr

jeudi 13 juin 2013 - n° 263 jeudi 13 juin 2013 - n° xxxx

Le Cléac’h, confidences d’un solitaire

reportage P. 2

Syrie : Qousseir, ville martyre

LAN

télévision P. 15

Workingirls :

les barjots au boulot De la DRH nymphomane à l’employée dépressive, la série de Canal+, dont la saison 2 débute ce soir, dépeint le quotidien hilarant d’une PME.

lahache/canal+

Ne jetez pAs ce jourNAL sur LA voie pubLique : offrez-Le à votre voisiN !

metroNeWs est imprimé sur du pApier 100% recycLé.

Dans cette cité récemment reprise aux rebelles par l’armée de Bachar al-Assad, la situation humanitaire est de plus en plus alarmante pour les civils. Metronews a constaté en Syrie la périlleuse prise en charge des blessés.

monde P. 4

justice P. 6

sécurité P. 8

Bouteflika : des Affaire Tapie, Deux-roues : photos pour faire les pépins roulez protégés taire les rumeurs du PDG d’Orange sans transpirer


2 événement

1

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

sur

VIDéO Les dernières images de la télévision publique grecque, dont la fermeture a été décidée par le gouvernement.

FRANCE

Grève à la SNCF aujourd’hui et jusqu’à demain matin. Selon la direction, seuls 4 TGV et TER sur 10 devraient rouler. Le trafic sur les RER B et D sera également perturbé. L’évolution de la situation à suivre avec metronews.

syrie

Le calvaire des blessés de Qousseir

Ghassan (à gauche) et Ali à l’hôpital de Al Minieh, non loin de Tripoli au Liban. photos metroNews/A. r.

TURQUIE

CONTEXTE. Depuis la prise de Qousseir par les forces de Bachar al-Assad, les rebelles blessés tentent de quitter la ville. REPORTAGE. Ils essaient par leurs propres moyens d’atteindre le Liban pour se faire soigner.

Homs LIB AN

hôpitaux libanais que les blessés les plus graves peuvent être soignés», hmad* a les traits fatigués et explique-t-il. semble anxieux. Il scrute les L’évacuation des blessés de Qousavions militaires qui sur- seir est toutefois périlleuse. La ville volent les lieux. Ce médecin ins- est investie par les forces du régime tallé à Qarah, en Syrie, a impro- syrien et l’aide humanitaire ne visé une salle de soins de fortune p e u t y a c c é d e r. C e r t a i n s pour les blessés dans une habita- s’échappent comme ils peuvent, tion privée. Depuis une semaine, parfois en négociant leur évacuail reçoit quotidiennetion. Ghassan, combatil faut traverser ment de nouveaux tant rebelle soigné au les bastions Liban, affirme avoir combattants de la ville du Hezbollah pour obtenu le droit de de Qousseir, située à une dizaine de kilo- arriver aux secours. rejoindre la frontière mètres au nord, près de la fron- en échange de trois corps de comtière avec le Liban. Majoritaire- battants ennemis. « J’ai alors pu ment peuplée de sunnites, la cité bénéficier d’une escorte du Hezbola été reprise aux rebelles la lah jusqu’à la frontière, explique-tsemaine dernière par les forces de il. Mais je suis inquiet, ma famille Bachar al-Assad et leur allié chiite, est toujours là-bas, en danger. » le Hezbollah libanais. Ceux qui parviennent à rejoindre le Liban sont pris en charge prinNégocier son évacuation cipalement par la Croix-Rouge Pour ne pas se faire repérer ni libanaise, qui transporte les blesbombarder, Ahmad change réguliè- sés les plus graves vers plusieurs rement les blessés d’appartement. hôpitaux du pays. « Ils ne peuvent Mais l’homme se sent dépassé : «Je pas les transférer dans n’importe peux prodiguer quelques soins d’ur- quelle ville, souligne une source gence, mais je n’ai pas beaucoup de humanitaire indépendante. Les médicaments. Il n’y a que dans les rebelles se dirigent vers celles où

Alep

AnAïs RenevieR, À QARAH

A

Qousseir Qarah

JORDANIE

Un blessé soigné par un bénévole.

ils sont soutenus, par peur des représailles. »

« Je retournerai à Qousseir »

Le voyage se fait parfois sous tension, puisqu’il faut traverser plusieurs bastions du Hezbollah avant d’arriver à destination. Ghassan, lui, a été transféré à Al Minieh, non loin de Tripoli. Toute la localité soutient la rébellion syrienne, et le Bureau des réfugiés syriens local a financé la réhabilitation de l’hôpital, qui était abandonné il y a encore quelques jours. Les salles sont presque vides, quelques lits seule-

IRAK

DAMAS

100 km

Les moyens sont rudimentaires.

ment ont été installés, des béquilles et des cartons de provisions sont encore emballés dans des coins. Les médicaments sont distribués au compte-gouttes. Ceux qui sont déjà un peu reposés n’ont qu’une envie, retourner en Syrie. Leurs blessures n’ont pas entamé leur motivation. Ali*, 21 ans, reste déterminé malgré sa blessure à la jambe : «Dès que j’irai mieux, je retournerai à Qousseir. C’est ma ville, elle appartient aux rebelles. Je veux retourner m’y battre, même si je dois y mourir.»§ *Certains prénoms ont été modifiés.


événement

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

3

FRANCE Marie-Arlette Carlotti s’estime victime d’une « manipulation politique ». La

ministre chargée des Personnes handicapées, candidate à la mairie de Marseille, est l’objet d’une plainte d’un restaurateur de la ville car elle n’aurait pas payé l’addition. La ministre y voit un coup monté.

ZAP RETROUVEZ TOUS CES SUJETS SUR

metronews.fr/ metrozap

Ségolène Royal avoue qu’elle a été «au fond du trou» à cause de ses échecs depuis 2007.

Un buraliste a détourné des milliers d’euros en vendant des tickets de grattage perdants.

L’acteur franco-russe Gérard Depardieu est obnubilé par la Tchétchénie.

Au Liban , « la situation est très tendue » INTERVIEW. Depuis la prise de

Qousseir par les forces gouvernementales, de nombreux blessés affluent au Liban pour être soignés. Samar al-Qadi, porte-parole de la Croix-Rouge libanaise, tire la sonnette d’alarme. Quelle est la situation à Qousseir? Nos équipes n’ont pas pu accéder à la région. Sur les milliers de civils qui étaient coincés dans la ville au moment de l’assaut [plus de 20 000, ndlr], nous ignorons donc combien ont pu fuir pour se réfugier dans les environs. Et nous n’avons pas d’informations précises sur le nombre de blessés là-bas, ni sur leur état. Il

Du 3 au 30 juin

est temps que nous puissions avoir accès à Qousseir, pour en savoir plus et leur porter secours. Le dialogue est-il engagé avec les autorités syriennes ? Nous avons demandé plusieurs fois un accès sans conditions à Qousseir et à ses environs pour apporter une assistance médicale aux blessés et aux populations déplacées. Avec une délégation du Comité international de la CroixRouge [Circ] en Syrie, nous sommes

« Les capacités d’accueil des blessés sont dépassées. » SAMAR AL-QADI.

en contact régulier avec les autorités syriennes et toutes les parties qui peuvent faciliter nos opérations. Nous ne faisons pas de politique, nous souhaitons juste prodiguer des soins aux blessés. Nous espérons pouvoir y accéder rapidement. Sur quel terrain agissez-vous en attendant ? Pour l’instant, on récupère les blessés à la frontière libanaise. Ils arrivent par leurs propres moyens. On leur assure un transport sécurisé vers les hôpitaux libanais, en travaillant avec l’armée libanaise, les autorités et toutes les parties concernées sur le terrain. Depuis vendredi, nous avons transféré 130 blessés dans la

région de la Bekaa et dans le nord du Liban. On ne sait pas exactement combien de blessés vont arriver, mais ils pourraient être encore des centaines à tenter de franchir la frontière ces jours-ci. La situation est très tendue. Le Liban est-il débordé face à cet afflux de blessés ? Les capacités d’accueil des blessés sont dépassées, les hôpitaux seront bientôt pleins. Le ministère de la Santé libanais a tiré la sonnette d’alarme. Si les blessés arrivent en nombre important, nous ne pourrons pas les accueillir. Il y a une réelle urgence, à Qousseir bien sûr, mais aussi au Liban. §ProPos recueiLLis PAr A. R.

Crédits photo : Julie Ansiau / 3D : JEF Productions

Devenez propriétaire en toute sérénité.

2000

offres de logements exclusives (1)

7 ans

de

tranquillité offerts

(2)

(3)

Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice de la réduction d’impôt.

Profitez de nos offres et retrouvez nos 7 engagements sur :

PRIX D’UN APPEL LOCAL

(1) Liste des lots concernés établie au 03/06/2013 disponibles sur www.bouygues-immobilier.com ou sur demande. Dans la limite des stocks disponibles. (2) 7 ans faisant référence à la durée de la formule « Protection Revente et Garantie Trésorerie » destinée à l’achat d’un appartement occupé par son propriétaire. Pour 1 € de plus, offre faisant bénéficier soit de la formule “Protection Revente et Garantie Trésorerie” relative aux appartements occupés par leurs propriétaires (dont le coût correspond à 0,30 % TTC du prix de vente TTC), soit de la formule “Protection Revente Immobilière et Garantie couverture de l’effort d’épargne” dédiée aux investisseurs (dont le coût correspond à 0,42 % TTC du prix de vente TTC). Conditions détaillées sur simple demande. Formule destinée à la Résidence principale ou secondaire, Revente : remboursement de la valeur du bien en cas d’accident ou d’imprévu, à hauteur de 20 % du prix d’achat du bien revendu, et plafonné à 40 000 €, pendant une durée maximale de 7 ans à compter de la signature de l’acte authentique, après l’expiration d’un délai de carence éventuel, selon l’événement à l’origine de la revente dans les conditions des polices d’assurance souscrites pour cette garantie.Trésorerie : versement, en cas d’accident ou d’imprévu, d’une indemnité forfaitaire mensuelle de 450 € pour une durée de 12 mois consécutifs ou non, dans la limite d’un plafond de 5 400 € sur une période de 7 ans à compter de la signature de l’acte authentique, après l’expiration d’un délai de carence éventuel, selon l’événement à l’origine de la revente dans les conditions des polices d’assurance souscrites pour cette garantie. Formule destinée à l’investissement locatif, Revente : Remboursement de la valeur du bien en cas d’accident ou d’imprévu, à hauteur de 20 % du prix d’achat du bien revendu, et plafonné à 40 000 €, pendant une durée maximale de 10 ans à compter de l’acte authentique, après l’expiration d’un délai de carence éventuel, selon l’événement à l’origine de la revente dans les conditions des polices d’assurance souscrites pour ces garanties. Couverture de l’effort d’épargne : pendant 10 ans (5 ans en cas de liquidation judiciaire pour les TNS), nous vous remboursons la différence restant à votre charge entre les échéances du financement et les revenus générés par votre investissement (fruit du loyer et avantages fiscaux). En cas d’événement imprévu (perte d’emploi, interruption de travail suite à un accident…), nous vous verserons jusqu’à 450 € par mois pendant 12 mois maximum consécutifs ou non, au-delà de la période de franchise et de carence, dans la limite d’un plafond de 5 400 € sur une période de 10 ans, dans les conditions des polices d’assurance souscrites pour cette garantie. Si le réservataire ne souhaite pas bénéficier de cette offre, il ne pourra pas bénéficier d’une réduction du prix de vente équivalente. (1) et (2) Offre valable pour toute réservation signée entre le 03/06/2013 et le 30/06/2013 sous réserve de la signature de l’acte de vente dans les délais stipulés au contrat de réservation. Offre non cumulable avec les autres offres Bouygues Immobilier en cours. Sont exclus de l’offre les bâtiments en copromotion ainsi que les logements dont l’acquisition en subordonnée à des conditions d’éligibilité fixées par le conseil municipal ou la communauté d’agglomération ou l’aménageur. (3) Réduction d’impôt, codifiée à l’article 199 novovicies du Code général des impôts, pour l’acquisition d’un logement neuf situé dans certaines zones géographiques, destiné à la location pendant 9 ans minimum à un loyer plafonné et à des locataires sous plafond de ressources. Réduction d’impôt sur le revenu de 18 % du prix d’acquisition du bien retenu dans la limite de 300 000 € et d’un plafond de prix d’achat de 5 500 €/m². Seuls 80 % maximum des logements du programme (ou dans la limite qui sera fixée par décret) pourront être acquis en vue d’un investissement locatif ouvrant droit au bénéfice de cette réduction d’impôt. Faire un investissement immobilier présente des risques. Tout décalage dans la signature de l’acquisition et/ou dans le calendrier de livraison est susceptible d’entraîner la perte du bénéfice de la réduction d’impôt. Cette réduction d’impôt est prise en compte pour le calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux visés à l’article 200-0 A du CGI. Conditions détaillées sur www.bouygues-immobilier.com ou sur simple demande. Crédits photos : Bouygues Immobilier - RCS Nanterre 562 091 546.


4

ACTU MONDE

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

Bouteflika soigne son image Algérie

opération « désintox » pour alger. Afin

de mettre un terme aux rumeurs faisant état d’un président inconscient, voire mort, les autorités algériennes ont diffusé hier quatre photos et même une courte vidéo montrant Abdelaziz Bouteflika. Sur les images, on voit le chef de l’Etat en robe de chambre, buvant un café dans un fauteuil. La séquence ne permet pas d’entendre sa voix. La vidéo a été tournée dans un salon de l’institution militaire des Invalides à Paris, où Abdelaziz Bouteflika a reçu mardi son Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah. Au cours de cette entrevue de près de deux heures, le Président s’est vu présenter un « rapport exhaustif de la situation générale

du pays et des activités du gouvernement », selon un communiqué de la présidence cité par l’agence de presse APS. Le texte ajoute que le chef de l’Etat a donné à ses collaborateurs des instructions sur différents projets de loi.

procédure d’empêchement

Il s’agit de la première apparition du président depuis son hospitalisation, il y a quarante-sept jours à Paris, pour un accident vasculaire cérébral. Depuis, les autorités algériennes s’évertuaient en vain à

« Le Président a donné des instructions dans tous les domaines d’activité. » AbdelMAlek sellAl, Premier ministre.

Prison ferme pour les trois Femen européennes Tunisie

Les deux Françaises et l’allemande resteront encore quatre mois dans les geôles. Décision de la justice tuni-

sienne. Le juge a condamné hier les Femen pour « atteinte aux bonnes mœurs et à la pudeur ». La raison ? Avoir mené une action seins nus devant le tribunal de Tunis pour défendre Amina, jeune Tunisienne emprisonnée depuis le 19 mai, elle aussi pour des actions féministes.

atteinte à la sûreté de l’etat

Devant le tribunal, hier, les trois militantes ont revendiqué leur action et expliqué en détail la mise en place de leur manifestation. Toutes vêtues d’un voile blanc, tenue des femmes justiciables, elles se sont défendues de tout appel à la débauche, arguant avant tout d’une position politique. A la question « Comptez-vous récidiver ? » posée par le juge, la militante allemande

a répondu qu’elle se réjouissait de chaque opportunité d’exprimer ses positions politiques. Une attitude qui a vraisemblablement joué en leur défaveur. Le juge a toutefois rejeté la demande de constitution de partie civile de 14 associations islamistes. Autorisées à présenter leurs argument, elles avaient critiqué avec virulence l’action des trois femmes, jugée comme une tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat et une offense à l’islam. N’ayant pu s’exprimer lors des débats pour défendre leurs clientes, les avocats Patrick Klugman et Yvan Terel ont dénoncé l’absence de droits pour la défense. Ils comptent sur la venue de François Hollande en Tunisie, début juillet, pour accentuer la pression sur la justice tunisienne. Hier soir, Paris a regretté la « sévérité de la peine ». §VAlérie MereT

le président algérien sur les images rendues publiques hier afin de rassurer sur son état. aFp

affirmer qu’Abdelaziz Bouteflika était toujours opérationnel. Mais en l’absence d’images pour le prouver, des voix s’élevaient pour réclamer une procédure d’empêchement, prévue par la Constitution pour remplacer le chef d’Etat en cas de maladie grave et durable. La pression était encore montée d’un cran lundi, après que l’hebdomadaire français Valeurs actuelles a annoncé que le Président n’était « plus en état de gouverner » et

« serait inconscient ». « Toujours pas d’images de Bouteflika », titrait mercredi le quotidien francophone El Watan, rappelant que lors de sa précédente hospitalisation, en 2005, des images du chef de l’Etat avaient été rendues publiques. « Le mystère demeure entier, les craintes aussi », écrivait de son côté Le Soir d’Algérie. En réponse, la vidéo a été montrée en boucle à la télévision algérienne. Le voir pour le croire. §ThoMAs VAMpouille

EN BREF

Hong Kong

Edward Snowden promet de nouvelle révélations. Celui qui a dévoilé

le programme américain de surveillance d’Internet a assuré hier vouloir rester à Hong Kong. « Je ne suis ni un traître ni un héros. Je suis un Américain », a-t-il déclaré au South China Morning Post. Le journal indique que le jeune homme va révéler de « nouveaux éléments explosifs » sur les cibles surveillées par les Etats-Unis.

annoncer que Madiba réagit mieux au traitement depuis ce matin », a annoncé hier le président sud-africain Jacob Zuma. L’ancien leader de l’ANC, âgé de 94 ans, est hospitalisé pour une grave infection pulmonaire. Ariel Castro devant le tribunal, hier. Tony dejak/ap/sipa

Turquie

Erdogan n’exclut pas un référendum à Istanbul. Une consulta-

tion pourrait avoir lieu sur le projet d’aménagement de la place Taksim, à l’origine de la fronde antigouvernementale, a annoncé hier le gouvernement. Le calme était revenu hier sur la place, tandis que Recep Tayyip Erdogan devait rencontrer des « représentants » contestés du mouvement.

Afrique du Sud

Légère amélioration pour Nelson Mandela. « Je suis heureux de vous

Etats-Unis

Ariel Castro plaide non coupable.

Inculpé pour la séquestration et le viol pendant une dizaine d’années de trois jeunes Américaines dans sa maison de Cleveland, le chauffeur de bus au chômage a brièvement comparu hier. Le juge lui a détaillé les 329 chefs d’accusation retenus contre lui, qui lui font encourir la peine de mort.


6

ACTU FRANCE

Le patron d’orange, ancien directeur de cabinet de christine Lagarde, doit s’expliquer sur le recours à un arbitrage privé dans l’affaire tapie. MEIGNEUX/SIPA

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

Enquête préliminaire sur le Furosémide mal conditionné Santé

Tromperie aggravée, homicides et blessures involontaires, mise en danger de la vie d’autrui et administration de substance nuisible. Hier, le

Mis en examen, Stéphane Richard se rebiffe affaire tapie

Même si l’ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde a toujours assuré ne pas être « détenAprès le juriste Pierre Estoup, qui teur du pouvoir politique », il avait avait arbitré le litige entre Bernard récemment affirmé à l’AFP qu’une Tapie et le Crédit lyonnais, Jean- « réunion de validation » sur le François Rocchi, ancien président choix des arbitres avait eu lieu à du Consortium de réalil’été 2007 avec Claude désormais, sation (CDR), et StéGuéant. Un rendezc’est son avenir phane Richard, le vous auquel était préà la tête d’orange sent Jean-François patron d’Orange, ont été rattrapé hier par la qui est en question Rocchi, alors président machine judiciaire. Toutefois, ce du CDR, chargé de solder le passif dernier ne compte pas se laisser du Crédit lyonnais. Il n’y a eu « ni ordre, ni instrucfaire. Selon une information publiée hier soir par Lefigaro.fr, tion, ni pression particulière » de l’ancien directeur de cabinet de l’Elysée, avait assuré Stéphane Christine Lagarde au ministère de Richard avant son audition. Cepenl’Economie va poser un recours dant, selon Le Canard enchaîné, il contre sa mise en examen pour aurait soutenu le contraire en « escroquerie en bande organisée ». privé, évoquant une instruction Un chef d’inculpation qu’il juge transmise par Claude Guéant lors de la réunion. « infamant et grotesque ». Désormais, c’est son avenir à la Le rôle de l’Elysée en question tête d’Orange qui est en question. En garde à vue depuis lundi Il y a une semaine, Arnaud Montedans les locaux de la brigade bourg avait affirmé au Monde financière, en charge de l’en- qu’en cas de mise en examen « il quête sur l’arbitrage, Stéphane lui sera[it] difficile de rester », Richard s’est expliqué sur le avant de démentir ces propos. choix, fait en 2007, de recourir à Pourtant, après la fin de la garde un arbitrage privé pour régler le à vue de Stéphane Richard, Maticontentieux. Face aux enquê- gnon a avancé que le conseil d’adteurs, il est revenu sur la chaîne ministration de l’opérateur se réude décisions qui a conduit à choi- nirait « dans les prochains jours sir un tribunal privé et sur les pour tirer les conséquences » de rôles respectifs du ministère de ces événements judiciaires. l’Economie et de l’Elysée. §Marc Mechenoua et Maud vaLLereau

Ils sont désormais trois mis en examen pour escroquerie en bande organisée.

parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur le mauvais conditionnement du Furosémide. En cause, le remplacement de ce diurétique par le somnifère Zopiclone, qui serait à l’origine de trois décès et de deux hospitalisations. Pour tenter de faire la lumière sur les défaillances, la procédure sera menée par l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp) et par la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

Une boîte défaillante trouvée

Dimanche soir, les premiers éléments de l’autopsie de la première victime, un Marseillais de

91 ans décédé samedi d’un œdème pulmonaire, montraient que la prise d’un médicament autre que le Furosémide pouvait être à l’origine de sa mort. Pourtant, lors de l’inspection de l’usine d’origine des boîtes défaillantes, l’Agence du médicament (ANSM) n’a constaté aucun dysfonctionnement. Et « à ce stade, il n’y a qu’une seule boîte, la boîte identifiée à l’origine, qui porte la preuve d’un échange de médicaments », a indiqué hier la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Les résultats des analyses toxicologiques réalisées après le décès suspect du nonagénaire n’étaient « pas arrivés », a indiqué hier le parquet. Pour éviter toute méprise de la part de patients et à titre de précaution, l’ANSM a ordonné lundi le rappel de tous les lots de Furosémide 40 mg Teva. §M. M.

EN BREF

Santé

Fausse alerte au coronavirus.

Aucune trace de cette maladie n’a été détectée dans les analyses effectuées sur le patient hospitalisé à Tours, a indiqué hier le ministère de la Santé. Des sources médicales avaient fait état de cas suspects hospitalisés à Tours après un voyage en Arabie saoudite, le pays le plus touché par ce nouveau coronavirus.

Tabac

Bientôt une hausse de « 30 à 40 centimes » des paquets de cigarettes. L’augmentation devrait

survenir le 1er juillet, a indiqué hier la ministre de la Santé, Marisol Touraine. De récentes informations de presse avaient attribué à Bercy le projet de procéder à deux hausses de 20 centimes, en juillet et octobre.

Fait divers

Tuée par son fils souffrant de troubles psychiatriques ? Une femme de 54 ans a été retrouvée morte hier en Haute-Savoie, après

avoir reçu plusieurs coups de couteau. Son plus jeune fils, âgé de 19 ans, sous traitement pour des problèmes psychiatriques, a été placé en garde à vue. « Il semblerait que sa famille devait le faire hospitaliser dans la journée », a indiqué la vice-procureure d’Annecy.

ENTENDU SUR

Pierre Laurent (FG), sénateur, secrétaire national du PCF.

« Aux municipales, il n’y aura pas de listes autonomes partout. Il y a aura, chaque fois que c’est possible, des listes d’union. » AUJOURD’HUI, L’INVITÉ DE JULIEN ARNAUD est Christian Eckert (PS), rapporteur général du Budget à l’Assemblée nationale. A 7 h 45 sur LCI.

Justice

Twitter devra aider à identifier les auteurs de tweets racistes et antisémites. La cour d’appel de

Paris a débouté hier le réseau social, assigné par cinq associations de défense des droits de l’homme. Twitter devra leur communiquer les informations sur les personnes écrivant des tweets illicites.


AU QUOTIDIEN

8

2

spécial

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

deux-roues

estival. Profiter des beaux jours et circuler en deux-roues, un vrai bonheur. sécurité. Mais attention à ne pas le gâcher en négligeant l’équipement du conducteur et du passager pour se protéger d’une chute, même petite.

Au frais cet été dossier réalisé par Nicolas ValeaNo

l

a carrosserie d’un deux-roues tient dans l’équipement du pilote (et de son passager). C’est dire l’importance que l’on doit lui accorder. Un investissement pourtant souvent négligé après la somme déboursée lors de l’achat d’un scooter ou d’une moto, en particulier en milieu urbain. Budget limité, chaleur de l’été, look, tous les prétextes sont bons pour enfourcher son scooter en tenue de ville. Les équipementiers ont bien compris ce dilemme et proposent de plus en plus de produits offrant un bon compromis entre protection, esthétique, confort et prix. De quoi rouler protégé sans renoncer au style, que l’on soit un homme ou une femme. Dans tous les cas, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à vous rendre dans plusieurs boutiques spécialisées. Et surtout : essayez avant de vous décider.§

casque

La priorité

Seul élément obligatoire, le casque est fondamental pour la sécurité du pilote. Trois types existent : les jets, les intégraux et les modulables ou crossovers, qui combinent les avantages des deux premières catégories. Dans tous les cas, optez pour un modèle homologué (NF ou CE) et bien ajusté. Avant de faire son choix, il faut l’essayer en l’attachant bien. Tant pour des raisons d’hygiène que de sécurité, mieux vaut l’acheter neuf. Populaires chez les utilisateurs de scooters, les petits jets ne couvrent pas le visage et donnent une grande visibilité, à défaut de la meilleure protection. Choisir au minimum un modèle avec visière pour se protéger les yeux. Compter de 100 € jusqu’à 400 € pour les très hauts de gamme japonais. La meilleure protection est offerte par les casques intégraux. Plus lourds, ils limitent la visibilité, ce qui n’est pas idéal en ville. Il doit s’enfiler facilement mais bien tenir à la tête. Entre 100 et plus de 500 €. Le crossover s’avère le meilleur compromis pour la ville. Polyvalent, sa mentonnière est amovible ou ouvrable. Il est homologué en jet comme en intégral. De quoi adapter sa protection au mieux. Compter 200 à 300 €. Casque jet HJC Arty (135 €), avec déco façon métal et cuir. Nolan N44 Classic crossover, avec visibilité panoramique (289 €).

les gaNts

Une seconde peau

Très exposées, les mains nécessitent une protection spécifique. Cuir, Kevlar, voire tissus spécifiques offrent une bonne résistance sans gêner les mouvements. Existent en de nombreuses tailles. Compter entre 30 et 100 €. Gants Vespa été cuir et tissu (39 €).


10

AU QUOTIDIEN

PANTALON

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

VESTE

Protection maximum

Pour la sécurité et la pluie

Les jeans classiques sont probablement les plus solides des pantalons normaux, mais des versions discrètement renforcées notamment sur les zones de chute (genoux et fesses) autrement plus solides sont apparues. Ils sont réalisés dans des tissus spécifiques résistants à l’abrasion qui possèdent une bonne aération. Discret et efficace, à partir de 160 €. Jean huilé Esquad Chiloë (pour femmes), avec renforts synthétiques et protections homologuées (169 €).

SOUS-VESTE

Pour les jours les plus chauds

Le thermomètre dépasse les 30°C ? Ce n’est pas une raison pour conduire en T-shirt. Pour éviter un surcroît de transpiration, une sous-veste thermique permet de refroidir la température corporelle de 10 à 15 °C autorisant ainsi le port d’une veste. Pour l’activer, il suffit de la remplir d’eau pendant deux à trois jours. Macna Dry Cooling Vest, 129 €.

Une bonne veste offre une grande protection du corps quand le temps se gâte ainsi qu’en cas de chute. De nombreuses vestes techniques ont une doublure amovible qui les rend moins chaudes, plus légères et mieux aérées. Différents tissus imperméables et membranes respirantes sont proposés, plus légers aux beaux jours que le cuir. Préférer un modèle doté de protections homologuées (coudes et dos). Budget de 100 à 500 €. Veste Spidi Motocombat, Cordura et membrane respirante, doublure hiver amovible et aérations (499,90 €).

PROTECTION DU DOS

Sécurité maximale

Relié au deux-roues par un câble, le gilet airbag se déclenche en cas de chute pour protéger le thorax et la colonne vertébrale du pilote. Compter 400 € pour un modèle comme le Hit-Air. Autre moyen de protection original, le sac à dos Megalopolis Aero (photo) de la marque suédoise Boblbee (229 €) est homologué comme protection dorsale.

CHAUSSURES

Pour protéger pieds et chevilles

GILET

Etre vu la nuit

Même si le gilet fluorescent est pour le moment non obligatoire (alors que le sujet a été un moment évoqué), il reste crucial d’offrir le maximum de visibilité aux autres usagers de la route, principalement de nuit. Mieux vaut ainsi miser sur les stickers réfléchissants collés sur le casque, ils sont obligatoires (sous peine d’une amende s’élevant à 135 € et 3 points de permis). La plupart des vestes de moto comportent des éléments réfléchissants, discrets mais particulièrement efficaces de nuit. En complément, un simple brassard réfléchissant augmente la visibilité du pilote. Le top en la matière est proposé par les vestes « Night Eye » (photo) de la marque Macna : son tissu gris, discret de jour, devient entièrement réfléchissant de nuit (à partir de 289,95 €).

On n’y pense pas forcément, mais les pieds et les chevilles sont aussi très exposés en cas de chute. Toujours privilégier des modèles montants et solides. Des chaussures renforcées spécifiques offrent un look proche de baskets modernes, avec une meilleure protection (mais elles ne sont pas homologuées comme les bottes rigides). 80 à 150 €. Puma EnRoute Mid (photo), très hi-tech (109 €). Forma Slam, baskets cuir et coton (99,90 €).


12

AU QUOTIDIEN

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

La Zero DS combine maniabilité et confort de conduite.

Zero DS Zero Motorcycles joue le haut de gamme électrique chic. Ecolo, mais avec de belles sensations de conduite, la Zero DS offre des performances dignes d’un maxiscooter 600 (permis A2), obtenues aisément grâce à sa transmission continue qui tranche avec un joli look de vraie moto. Les sensations sont renforcées par le contraste entre la poussée du moteur et son silence. Seul un léger sifflement à la décélération et le bruit de roulement des - médiocres - pneus troublent le silence. Un avertisseur plus doux que le klaxon serait apprécié. Le comportement bien rigide est au niveau, le freinage convaincant et le confort correct. Malgré une selle haute, le poids contenu et l’équilibre de la moto lui donnent une bonne maniabilité, même si le rayon de braquage limité et le guidon large gênent pour se faufiler dans le trafic. Le modèle S, plus bas, s’adresse aux petits gabarits. On se fait vite à la conduite instinctive de cette moto un peu rustique mais agréable, tant en mode sport qu’éco, avec récupération d’énergie au freinage. L’autonomie, entre 120 et 200 km, suffit à une utilisation intensive en milieu péri-urbain. Alors, moto plaisir ou utilitaire de luxe ? Performante, mais pas comme une sportive, elle s’adresse à ceux qui veulent rouler écolo sans renoncer aux sensations. Quant à l’aspect financier, si une recharge (huit heures sur une prise normale) coûte moins de 2 €, il faudra rouler pour amortir les presque 16 000 € de ce joujou d’un nouveau genre, malgré des frais d’entretien quasi-nuls. Zero Motorcycles DS. Puissance : 54 chevaux • Vitesse maxi: 153 km/h • Poids : 175 kg. Prix : 13 995 / 15 995 € selon batterie.

photos DR

Le courant passe

ecolo et joli, ce deux-roues demande très peu de frais d’entretien.

Ses pneus font entendre un léger bruit de roulement.

ON AIME • Performances • Autonomie • Produit unique

ON AIME MOINS • Prix d’achat • Qualité des pneumatiques • Rayon de braquage


14 CULTURE

3

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

sur

VIDÉO

POLÉMIQUE

Alors qu’Universal a répondu aux propos de France Gall sur l’album de Jenifer, celle-ci poste sur Facebook des photos du tournage de la comédie Les Francis depuis la Corse.

Découvrez la bandeannonce de Runner Runner de Brad Furman. Ce thriller centré sur l’univers du poker en ligne réunit Justin Timberlake et Ben Affleck. retrouvez leS imageS de la bandeannonce Sur metronews.fr/culture

littérature

Chattam, l’impitoyable

Sortie. Après un détour par la fantasy et l’Histoire de France, Maxime Chattam revient au thriller avec La Conjuration primitive. interview. L’écrivain français livre à metronews les clés de l’un des romans les plus noirs de sa carrière. PROPOS RECUEILLIS PAR jérôme vermelin

Avec La Conjuration Primitive, vous revenez au thriller contemporain. Quel était votre point de départ ? Depuis un moment, j’avais envie de raconter une histoire qui se pas­ serait en France. Après, il fallait juste le déclic, et il a été double. D’abord, lorsque j’ai découvert la Section de recherches de la gendar­ merie. Ce sont des gens qui tra­ vaillent en civil, qui ont des préro­ gatives pour intervenir sur tout le territoire national, et même à l’étranger parfois. Et puis, en enten­ dant parler sans cesse de la mondia­ lisation, je me suis demandé si je ne pourrais pas l’évoquer du point de vue du crime. Et si la perversité se mondialisait ? Vous avez le souci du réalisme. Quelles recherches avez-vous effectuées cette fois ? D’abord des recherches de lieux, qui sont aussi importants pour moi que l’histoire. Je me suis pas mal baladé pour trouver la mine de sel de Wieliczka en Pologne, par exemple, ou encore le petit village québécois de la dernière partie, même si j’en ai changé le nom car j’y raconte des trucs un peu trop sordides. Je me suis également pen­ ché sur les procédures de la police scientifique, pour connaître les der­ nières trouvailles, notamment en matière de téléphonie. Certaines descriptions sont particulièrement violentes, peut-être

insoutenables pour certains lecteurs. Comment trouver le bon dosage ? Je vais jusqu’où mon histoire le demande. Je déteste le gore, ce n’est pas mon truc. En revanche, je fais des scènes hyperréalistes. Ça peut être très dur, mais ce n’est jamais com­ plaisant. Pour moi, décrire une scène de crime, un corps, c’est le meilleur moyen de créer des émotions fortes chez le lecteur afin de le mettre dans un certain état d’esprit. Il n’y a rien de mieux pour l’amener ensuite à se poser des questions. En vous lisant, on ressent un certain pessimisme. Jugez-vous la société de plus en plus violente ? De plus en plus violente, je ne pense pas. Seulement l’hyper­ médiatisation des crimes crée une sorte de choc, qui nous touche tous. En revanche, il y a de plus en plus de tueurs en série, c’est un fait. Et ça sous­entend plein de choses sur le virage que prend notre civilisa­ tion. Ça ne m’effraie pas, mais ça me rend dubitatif. Mon métier, c’est de comprendre. On dit toujours qu’on a peur des choses qu’on ignore. Et j’estime que plus on passe du temps à les décortiquer, moins elles sont effrayantes. De là à écrire un roman d’amour ? Mais j’y pense depuis longtemps. D’ailleurs, à mes heures perdues, j’écris des ébauches de scénarios pour le cinéma. Et l’un d’eux est une comédie romantique. Comme quoi on peut faire du thriller bien noir et s’amuser de temps en temps avec des choses plus légères.§

maxime Chattam, le maître du frisson made in France. JeAn-FrAnçois robert

on aime

Une véritable descente aux enfers

Alexis Timée et les gendarmes de la Section de recherches enquêtent sur une série de meurtres tous plus atroces les uns que les autres. Leur point commun ? Le symbole « e », gravé à proximité de la scène de crime, en lettre de sang… Si la lecture du nouveau Chattam est si prenante, c’est sans doute parce que ses héros souffrent pour de vrai. Dans leur âme, comme dans leur chair. Méfiez-vous, personne ne sera épargné.


médias

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

15

Les Workingirls ressortent leurs griffes

Série

Après des débuts qui nous ont pliés de rire, la fiction Workingirls revient pour une deuxième saison sur Canal+, dès ce soir à 22 h 35. A la limite du bon goût, mais que c’est drôle ! Une entreprise, c’est souvent une machine à café, des Post-it volés et des pots de départ. Ce sont aussi et surtout des employés, enfermés entre des murs de contreplaqué trente-neuf heures par semaine. Les Workingirls représentent un savoureux échantillon de cette (in)humanité en boîte. En voici les principales héroïnes : elles sont folles, méchantes, névrosées… et vous allez vouloir partir en séminaire avec elles.

Karine, la boss

Aussi classe qu’elle est crasse, la pédégère aux dents longues n’a peur de rien ni de personne. Enfin, si : de reconnaître qu’elle doit s’habiller

en 40, et pas en 34. Et quand quelques rides ont l’outrecuidance de se poser sur son visage, elle règle le problème à coup de scotch. Demandez-lui une augmentation, pour voir…

De gauche à droite : Sophie et Sophie, Deborah, Karine, nathalie, Hélène. réfléchissez bien avant d’envoyer votre CV. CAnAl+

Tout est bon pour assouvir ses pulsions : harcèlement sexuel de De retour après un énième congé pauvres subalternes, téléphone mis maternité, Nathalie remplit bien des sur vibreur, gadgets exotiques glisrubriques de magazines féminins. sés dans les commandes de fourniEtre mère de famille et l’esclave de tures. Notre DRH va se trouver très sa patronne, suivre un démunie quand elle Workingirls ce soir à 22 h 35 sur Canal+ tombera amoureuse régime draconien et bosser sur les dossiers dont personne ne d’un nouveau collègue. Comment veut… Nathalie cumule les pleins- l’aborder sans se déshabiller ? temps sans reconnaissance. Quoique, c’est dans la pire adversité hélène, l’employée qu’elle peut se révéler. Bourrée de phobies, mal fagotée, seule et dépressive, Hélène suscite Deborah, la Drh un sentiment unanime : la pitié. On Autant le dire tout net : Deborah a un peu honte de rire d’elle, avant est complètement nymphomane. de pouffer à nouveau devant ses

nathalie, l’assistante

bourdes. Même quand elle essaie de se pendre tranquillement, Hélène s’y prend comme un manche.

sophie et sophie, les stanDarDistes

A côté d’elles, JoeyStarr est un Bisounours. Les caïdettes de l’entreprise trompent leur ennui en rackettant les coursiers, en crachant leurs pipas, en faisant chanter les employés pour arrondir leurs fins de mois. Les couloirs secrets, salles de réunion et placards à fournitures gardent encore la trace de leur passage : une forte odeur de cigarette illégale. §Jennifer leSieur


médias

16

20.50 Série

20.45 Magazine

20.45 Film

Alice Nevers, le juge est une femme «Blessures invisibles» (1/2). Avec Marine Delterme, J.-M. Tinivelli.

Envoyé spécial «Viande de cheval, vers un nouveau scandale sanitaire» - «Ouganda, la traque des homosexuels».

21.40 Alice Nevers, le juge est une femme Série. «Blessures invisibles» (2/2) «À cœur et à sang» «Une vie dans l’ombre». 0.30 Les experts : Miami

22.15 Complément d’enquête Magazine. 23.20 Ce jour là, le 18 juin 1940 Historique de F. Olivier. 2010. Fr. 90 mn. Avec M. Vuillermoz. 0.50 Journal de la nuit

TMC 20.45 Mange, prie, aime Drame de Ryan Murphy. 2009. USA. 140 mn. Avec Julia Roberts, James Franco. 23.10 90’ enquêtes Magazine. 2.25 Les filles d’à côté Série.

FRANCE 5 20.40 Les diamants du pôle Doc. 2013. 21.30 Colombie : à la recherche de l’Eldorado Documentaire. 2011. 22.25 C dans l’air Magazine. 23.30 Montmartre, un village à Paris

Master and Commander : de l’autre côté du monde Aventures de Peter Weir. 2003. USA. 135 mn. Avec Russell Crowe, Paul Bettany, Billy Boyd. 23.05 Grand Soir/3 0.15 Venise, la cité des mystères Doc. 2012. 2.05 Libre court Magazine. «Spécial films d’animation».

NT1 20.45 Scary Movie 4 Comédie de David Zucker. 2006. USA. 83 mn. Avec Anna Faris, Regina Hall, L. Nielsen. 22.15 Banlieue 13 : ultimatum Action de Patrick Alessandrin. 2008. Fr. 95 mn.

D8 20.50 Les maîtres de l’humour Divertis. Présentation : Valérie Benaïm. 22.40 Touche pas à mon poste ! Magazine. Présentation : Cyril Hanouna. 1.35 Émissions de la nuit

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

20.55 Série

Homeland «Sale journée». Avec Claire Danes, Damian Lewis, Zuleikha Robinson. 21.50 Homeland Série. «Nouvelle collaboration». 22.35 WorkinGirls Série. 23.15 30 Rock Série. 23.55 Effraction Thriller de Joel Schumacher. 2012. USA. VM. 90 mn. Avec Nicolas Cage, N. Kidman.

20.50 Série

20.50 Série

Odysseus Avec Alessio Boni, Caterina Murino, Karina Testa, Carlo Brandt, Niels Schneider , J. Malerba. 21.35 Odysseus Série. 23.05 Opération Iceberg Doc. 2013. «La naissance d’un géant - Une longue odyssée vers la mort». 0.00 Alma, une enfant de la violence Doc. 2012.

HD1 20.50 FlashForward Série. Avec Joseph Fiennes, Jack Davenport. 1.00 Trois sœurs dans le Montana Comédie romantique de Mike Robe. 2007. USA. 90 mn. Avec Ashley Williams.

W9 20.50 Protéger et servir Comédie de Éric Lavaine. 2009. Fr. 90 mn. Avec Kad Merad, Clovis Cornillac. 22.25 Gardiens de l’ordre Policier de Nicolas Boukhrief. 2009. Fr. 101 mn.

Body of Proof «La loi du talion». Avec Dana Delany, Jeri Ryan, Mark Valley. 21.40 Body of Proof Série. «Matriochka» - «La rage au corps» - «Une véritable tragédie» - «Sur la piste du monstre». Avec N. Hall. 1.00 Damages Série. «Bon anniversaire, Patty» «Merci monsieur Zedeck».

FRANCE 4 20.45 Rugby France/Afrique du Sud. Coupe du monde des moins de 20 ans. 1er tour. Au stade Desgrange, à La Roche-sur-Yon. 22.45 TV Lab Divertissement.

NRJ12 20.50 Tellement vrai Magazine. «Demain ma vie va basculer». 22.40 Les anges de la télé-réalité 0.20 Tellement vrai La quotidienne Magazine.


SPORTS 17

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

VIDÉO

FOOTBALL

Rudi Garcia entraînera l’AS Rome la saison prochaine. Le club italien l’a officiellement annoncé hier. L’ex-coach du Losc a signé un contrat d’une durée de deux ans.

retrouvez LA vIDÉo sur

metronews.fr/ zlatan

AFp

4

sur

Voile solitaire du Figaro

Lors d’un match contre les îles Féroé, Zlatan Ibrahimovic a eu un geste plutôt surprenant à l’égard du gardien adverse…

armel le Cléac’h, lundi, juste après avoir remporté la deuxième étape de la solitaire du Figaro. ALexiS CourCoux

« Je dors deux heures par jour » course. La troisième étape de la Solitaire du Figaro, qui en compte quatre au total, débute ce midi à Gijón. rencontre. Metronews en a profité pour s’entretenir avec Armel Le Cléac’h, vainqueur de la deuxième manche, lundi dernier. propos recueillis par emmanuel bousquet

«l

e chacal » (le surnom d’Armel Le Cléac’h) reprend la mer ajourd’hui à midi. Le skipper Banque populaire entend bien damer le pion à Yann Eliès (Groupe Quéguiner-Leucémie espoir), le leader au général. Objectif de cette troisième manche, l’avant-dernière avant l’arrivée à Dieppe, le 23 juin : rallier Roscoff (Finistère).

Comparé à un Vendée Globe [qu’il a bouclé, finissant 2e, ndlr], la Solitaire du Figaro, c’est une promenade de santé ? Si on compare avec le marathon qu’est le Vendée Globe [soixantedouze jours en mer, ndlr], là, on est plutôt sur un sprint de trois, quatre jours de mer maximum. C’est l’équivalent d’un 400 mètres en athlétisme. Il faut gérer sans cesse ses adversaires, sa stratégie et son effort parce que ce sont souvent des étapes qui finissent avec très peu d’écart puisqu’on court tous sur le même bateau. Tout se joue sur un détail. Et concernant le sommeil ? C’est encore plus difficile que le Vendée. On ne pourrait pas tenir trois mois avec le rythme que l’on s’impose sur le Figaro. On dort une à deux heures par jour maximum, par tranche de quinze minutes. Quand on franchit la ligne d’arrivée d’une étape, on est cramé.

Justement, à Gijón lundi, l’arrivée était-elle très serrée ? J’avais à cœur de bien revenir après une première étape difficile. Cela a été compliqué jusqu’au bout, il y a eu pas mal de rebondissements, avec Morgan Lagravière; on s’est bagarrés jusqu’à la dernière ligne, un peu comme deux cyclistes qui sprintent après une échappée. Et là, c’est moi qui me suis imposé de quelques secondes [cinquanteneuf, exactement, ndlr] sur la ligne. Ça s’est « frotté », comme on dit dans le jargon du vélo ? C’était une belle bagarre à armes égales. Dans la voile, on appelle ça du match racing. On était à 100 mètres l’un de l’autre. Je l’ai contrôlé, on était face au vent, il fallait tirer des bords. Moi, je ne voulais pas lâcher la victoire. Une étape du Figaro, dans une carrière, ça compte. Celle-là, c’est ma

entretien

sixième, remportée comme il y a trois ans, à Gijón [en 2010, il avait finalement remporté pour la deuxième fois la Solitaire, ndlr]. A terre, comment gérez-vous la récupération ? On dort trois nuits à l’hôtel. En général, je n’ai pas besoin de berceuse. Je passe entre les mains du kiné qui remet tout en place. Il faut optimiser ces trois jours de repos pour se remettre à 100 % physiquement et psychologiquement avant de reprendre la mer. Et pour les ajustements sur le bateau, comment cela se passe-t-il ? Un préparateur me suit en camion par la route et, juste avant le départ, on travaille avec la cellule météo de Port-la-Forêt [où se situe le centre d’entraînement et de formation des navigateurs de haut niveau, ndlr] avant d’élaborer notre propre stratégie puisque, à bord, on n’a pas d’assistance.§


détente

18

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

Mots fléchés n° 877 / moyen HOMO SAPIENS TEL UN CLOU

Tout compte fait

15

+ x 5

15

9

9

7

+ x 9

: 7

3

7

15

5

: 3 5 3

: =

LAME AGRICOLE LA MOITIÉ

15

=

51

=

9

Solutions : 15 : 5 + 9 - 7 x 3 = 15 ; 15 + 9 : 3 x 7 - 5 = 51 ; 9 - 7 x 15 : 5 + 3 = 9.

Mélangez les lettres des deux mots pour en trouver un troisième.

N O S

= M= L =

B A T T A B A

B

NAVIRE À VOILES TENTE CONIQUE CÉLÉBRA

COMPARABLE ÉPROUVÉ AVEC INTRANSIGEANCE

À LA POINTE DE LA MODE

PILIER

GRAVE DÉFAUT FORT DOUÉ

ROYALES INITIALES POSSESSIF

EXERÇA DES PRESSIONS

GRAND PLAT PROVENÇAL C’EST BON EN BOUCHÉE

FILM MÉDIOCRE RADIO DE DUCHÉ

SE GÂTER ABRÉVIATION DU TEMPS ROI DE THÉÂTRE

O

ASTATE AU LABO WATERPROOF

EMBARCATION EN LOCATION

COUVRECHEF

S Solutions : bandit, mastoc, blason.

S O C

+ + +

SONT DONNÉS PAR UN ARTISTE

ROBOT CROCHET À VIANDE

MOTORISTE PIÈCE DE CHARRUE

DANS LA DÉTRESSE

Mots à mot N I D

POLICE DES USA MOUSSE AU PUB

CÉRÉALES TRAVAIL PÉNIBLE BIEN CONNU

Pour obtenir les totaux indiqués, placez le bon signe entre chaque nombre :

+ x

DÉPÔT DE VAPEUR PROJECTION

ILLIMITÉ

LANGUE D’ASIE HOMME DE BAMAKO

DIEU DES VENTS

Solutions Solutionsn°n°876 876 Mots fléchés

Sudoku n° 877 / moyen

4

3

7 5

6 4

6

9 3

9

1

4 4

9 5

1

6

5 3

7

2

9

3

3 4

7 6

9

RETROUVEZ TOUS NOS JEUX SUR jeux.metronews.fr

3

A E L M I N E L L E A R L E F I A C R E S I E N ON T H I E R N O L C I E T C H F G E A I ROR A T A L T I R E R A I T R E T L E V E E U S E S R E N E

Sudoku

7 1

V I CR I M AMP R I P A R C S P O T R P R A R E L E S H I P NO E S E C R I E

8

1

8

5

2

3

9

6

4

7

2

7

4

5

8

6

1

9

3

6

9

3

4

7

1

2

5

8

8

5

2

6

1

7

9

3

4

9

1

7

8

4

3

5

2

6

3

4

6

9

5

2

8

7

1

5

3

9

7

6

8

4

1

2

4

6

1

3

2

5

7

8

9

7

2

8

1

9

4

3

6

5

Edité par SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris§N° de commission paritaire 0617 C 91395§Président - Directeur de la publication : Édouard Boccon-Gibod§Directrice générale : Sophie Sachnine§Imprimé par le groupe Riccobono Presse Investissement – RPI, Domaine de Massane - Espace Méditerranée, 34670, Baillargues§Publicité commerciale : 01 55 34 45 16§Publicité culture : 01 55 34 45 18§Publicité emploi & formation : 01 55 34 78 42§Diffusion : 01 55 34 45 00§E-mail distribution : distribution@publications-metro.fr§E-mail rédaction : courrier@publications-metro. fr§Relations médias : Linda Bellal§Rédacteur en chef : Christophe Joly§Rédacteurs en chef délégués : Christophe Coubetergues, Jérôme Guillas§Rédacteurs en chef adjoints : Flore Galaud (News), Ulla Majoube (Suppléments et pages thématiques), Alexis Picard (Régions), Joël Riveslange (Sports), Florence Santrot (Soft News), Jérôme Vermelin (Culture)§Chef du service Paris : Pierre Chausse§Standard rédaction : 01 55 34 45 00§E-mail : prenom.nom@publications-metro.fr


détente

jeudi 13 juin 2013 www.metronews.fr

L’horoscope ema Fontayne

Taureau

Vous ne savez plus où vous en êtes. Il ou elle attend un engagement de votre part mais vous ne vous sentez pas du tout prêt(e). Demandez lui d’être patient(e).

Gémeaux

Sociable, vous n’hésitez pas à aller vers des inconnus pour faire connaissance. La journée est riche en rencontres intéressantes et constructives.

Cancer

Enfermé(e) dans votre carapace, vous ne laissez personne la pénétrer. Mais cela vous rend-t-il plus heureux(-se) pour autant ? Essayez de vous ouvrir aux autres.

Consultation voyanCe

La recette de L’atelier des Chefs

Lion

Vous n’en pouvez plus de votre quotidien et avez besoin de faire un break. Sans en parler à personne, vous partez quelques jours loin de chez vous vous ressourcer.

Vierge

Il ou elle n’est pas assez présent(e) à vos côtés. Vous aimeriez qu’il ou elle s’investisse plus dans vos projets et dans la réalisation de vos rêves.

Balance

Vous êtes d’excellente humeur aujourd’hui. Vous préparez quelques jolies surprises à vos proches et prévoyez de les combler de petites attentions.

Scorpion

Vous aimeriez pouvoir faire le vide dans votre tête et oublier vos soucis pour de bon. Sortez avec vos amis, rien de tel pour se changer les idées.

Sagittaire

C’est sûr, en ce moment, vous voyez la vie en rose. Comblé(e) tant sur le plan personnel que professionnel, vous êtes dans une courbe ascendante.

Capricorne

Troublé(e) et angoissé(e), c’est un peu confus dans votre esprit et dans votre coeur. Vous devez mettre de l’ordre dans vos émotions pour avancer plus sereinement.

Verseau

Tolérant(e), vous acceptez aussi bien les qualités que les défauts d’autrui. Cela fait de vous quelqu’un de respecté et d’aimé. Votre carnet d’adresse est bien rempli.

Poissons

Fatigué(e), vous avez l’esprit embrouillé. Votre avenir est embrumé et vous avancez un peu dans le noir. Courage, la lumière n’est pas bien loin.

01 75 75 90 93 (5€ les 10 minutes)

© L’ATELIER DES CHEFS

Bélier

Vous essayez avec passion de supprimer toutes les barrières qui éloignent les gens des uns des autres. Vous voulez les voir vivre en harmonie ensemble.

19

Gaspacho de légumes frais, lunette d‘œuf de caille à la tapenade Liste ingrédients.

Pour le gaspacho : Tomates : 3 ! Gousse d’ail : ½ ! Concombre : ½ ! Poivron rouge : ½ ! Oignon nouveau : 1 ! Baguette : ¼ ! Menthe fraîche : 1 branche ! Basilic : 2 branches ! Huile d’olive : 3 cl ! Vinaigre de Xéres : 2 cl ! Sel fin : 4 pincées ! Piment d’Espelette : 1 pincée ! Pour les œufs : Tranches de pain : 12 ! Œufs de caille : 12 ! Tapenade d’olive noire : 50 g ! Sel fin : 6 pincées ! Moulin à poivre : 6 tours

Recette.!Pour le gaspacho : Laver tous les légumes et les herbes. Peler les

tomates et les couper en 4. Couper le poivron en 4, l’éplucher et enlever les pépins. Éplucher et épépiner le concombre. Peler l’oignon nouveau et le couper en morceaux. Effeuiller la menthe et le basilic. Éplucher et dégermer la gousse d’ail. Mettre tous les légumes et les herbes fraîches dans le bol du mixeur, puis mixer pendant 1 min. Ajouter ensuite le pain et assaisonner le tout de sel fin, de piment d’Espelette et d’un trait d’huile d’olive. Ajouter le vinaigre et mixer à nouveau pendant 1 min. Passer le tout au chinois si nécessaire et réserver au frais. Pour les œufs de caille à la tapenade : A l’aide d’un emporte-pièce, couper des disques de pain de mie. Avec un autre emporte-pièce plus petit, ôter le centre des ronds de pain pour obtenir des cercles. Dans une poêle antiadhésive placée sur un feu doux, griller les cercles de pain de mie pendant 1 min, puis les retourner. Casser alors les œufs de caille au centre et laisser cuire durant 2 min. Disposer ensuite une petite quenelle de tapenade par-dessus. Dresser le gaspacho dans une assiette creuse et disposer la lunette d‘œuf de caille dessus. RETROUVEZ CETTE RECETTE SUR WWW.ATELIERDESCHEFS.FR CUISINEZ EN LIGNE AVEC L’ATELIER DES CHEFS


20130613_fr_languedoc  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you