Page 11

VOTRE RégiOn

jeudi 11 avril 2013 www.metrofrance.com

L’image du jour

JACqUES BrinOn/AP/SiPA

Ils cambriolaient les boulangeries pour dérober les œufs en chocolat Paris

A en croire leurs déclarations, c’est « par nécessité » qu’ils volaient les œufs. Dimanche, à 2 h 45, deux

Le Louvre fermé à cause des voleurs

Habituellement, le célèbre musée parisien ferme au public le mardi. Exceptionnellement, hier aussi, les visiteurs du Louvre ont trouvé porte close. En cause, une grève des agents, qui protestaient contre la recrudescence des méfaits des pickpockets qui sévissent dans le plus grand musée du monde. Alors qu’ils surveillent les œuvres d’art et le public, les employés « sont de plus en plus victimes d’agressions, crachats, menaces, coups et insultes de la part de voleurs en bandes, souvent mineurs, qui volent les visiteurs et que rien n’arrête », dénoncent les syndicats (CGT, FO, SUD). Le musée, qui accueille près de 10 millions de personnes par an, rouvrira toutefois aujourd’hui, les syndicats estimant avoir obtenu de la direction l’engagement qu’elle prendrait des mesures contre les voleurs. §

11

hommes âgés de 33 et 37 ans et une femme âgée de 40 ans ont été pris en flagrant délit alors qu’ils cambriolaient une boulangerie située place Saint-Ferdinand (XVIIe arrondissement). « Une brigade anticriminalité a repéré deux hommes qui faisaient des allers-retours entre le commerce et une voiture, pendant qu’une femme faisait le guet, un portable à la main », précisait-on hier à la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP). Alors que les malfaiteurs s’apprêtaient à quitter les lieux, les fonctionnaires de police ont procédé à leur interpellation avant de les placer en garde à vue. Dans le véhicule, les policiers

ont découvert tout l’attirail du cambrioleur – une perceuse sans fil, des tournevis, des pinces – mais aussi 500 euros en liquide et pas moins de 20 kilos de confiseries et d’œufs en chocolat. Une partie de l’argent provenait probablement de la vente des produits volés dans une boulangerie située à 300 mètres de celle de la place Saint-Ferdinand.

Une dizaine d’autres vols

Les suspects ont été déférés mardi devant la justice. Selon les enquêteurs, le trio serait impliqué dans une dizaine d’autres vols perpétrés dans des commerces des XVe et XVIe arrondissements. Le plus jeune était connu des services de police pour au moins 35 vols par effraction, commis principalement dans des commerces franciliens en 2010. §aurélie sarrot

20130411_fr_paris  
20130411_fr_paris