Page 28

SPORTS

28 en Bref

Athlétisme

L’heure de la reprise pour Renaud Lavillenie. Le champion

olympique de saut à la perche a retrouvé le chemin des sautoirs, hier matin à Granville (Manche), en compagnie des meilleurs sauteurs français. Ils participeront tous à une démonstration pour l’inauguration de la salle de la commune, demain.

Christophe Lemaitre a déjà la tête à 2013. Le sprinter français,

qui sort d’une saison décevante, a dévoilé hier une partie de son calendrier. Le champion d’Europe participera aux Mondiaux de Moscou (en août), où il s’alignera sur 100 m et 200 m. En revanche, il devrait faire l’impasse sur les hampionnats d’Europe indoor à Göteborg, en mars.

afp

Vite dit

Jean-BaptiSte GRanGe, skieur français, qui reprend l’entraînement aujourd’hui.

« Mon genou est solide et mon dos va mieux. J’ai envie de retrouver la neige. »

Cyclisme

L’étau se resserre autour de Lance Arsmstrong. Dans un communiqué paru hier, l’agence américaine de lutte antidopage (Usada) a affirmé que le dossier qu’elle constituait contre l’ex-coureur US Postal était « accablant ». L’Usada précise que le programme de dopage d’Armstrong était « le plus sophistiqué » que le sport n’ait jamais vu.

Tennis

Tsonga, seul rescapé. En battant son compatriote Benoît Paire (7-6, 7-5), Jo-Wilfried Tsonga s’est qualifié hier pour les 8es de finale du tournoi de Shanghai. Il sera le seul Français encore en lice à se stade, puisque Gilles Simon et Richard Gasquet ont été éliminés au tour précédent.

Basket

Inquiétude pour Dirk Nowitzki.

La star de Dallas s’est blessée lors du match de pré-saison perdu mardi face au FC Barcelone (99-85). Touché au genou, le joueur pourrait manquer le début de la saison NBA.

jeudi 11 octobre 2012 www.metrofrance.com

Loeb a-t-il bouclé la boucle ?

Rallye WRC

Il est difficile de comprendre pourquoi Sébastien Loeb « lève le pied ». Fort de

9 titres de champion du monde de rallye consécutifs depuis dimanche, il assure pourtant qu’il ne prendra part qu’à 3 ou 4 courses l’an prochain, le temps de préparer sa reconversion. Son biographe et ami Sébastien Keller* décrypte pour Metro cette surprenante décision.

La fatigue

« Ça fait un moment qu’il y pense. Sa mère, décédée juste avant le rallye de dimanche, lui répétait depuis 2002 qu’il fallait qu’il arrête, qu’il prenait trop de risques. Surtout, il est arrivé au bout de quelque chose. Qu’a-t-il encore à prouver aujourd’hui, avec tous les titres et les records qu’il a amassés ? Il sort sans doute de sa plus belle saison. Mais ce n’est pas le fait d’être dans la voiture au départ d’une spéciale qui l’a lassé, c’est plutôt les à-côtés : les reconnaissances de parcours qui n’en finissent pas, les essais, le fait de passer sa vie dans les aéroports entre deux avions... »

L’épanouissement

« Il le dit lui-même : il ne peut pas vivre sans compétition. Mais son nouveau défi, participer avec Citroën au championnat du monde des voitures de tourisme d’ici à 2015, peut très bien le remotiver. D’ailleurs, il n’a jamais eu besoin du rallye pour prendre du plaisir. Il est déjà très bien au volant de sa

Sébastien Loeb a décidé de tourner le dos au rallye, après un 9e titre mondial. getty

Porsche dans les rues de Pau ou sur le circuit privé du Castellet. Ce qui le motive, ce n’est pas tant la valeur de la course que le fait de s’amuser. Et puis l’an prochain, il courra pour le fun, mais certainement pas pour faire de la figuration. Il a toujours cette envie de gagner. »

L’incertitude

« Le connaissant, je sais que ses décisions sont irrévocables. De toute façon, concrètement, rien ne changera pour lui jusqu’à MonteCarlo, le premier rallye de la saison

le 20 janvier, auquel il prendra part. C’est après cette échéance qu’il ressentira peut-être un vide. On verra. Lui ne reviendra sans doute pas de lui-même, mais Citroën peut pousser à la roue pour qu’il fasse plus de courses que prévu. Et le convaincre que ce serait dans son intérêt de participer aux trois quarts des courses de la saison. Même si ce n’est pas du tout son état d’esprit. » §hamza hizziR

(*) Ma ligne de conduite, éditions Michel Lafon, 313 pages, 18,20 €.

Karabatic : « Les hommes à abattre »

handball

Dans Paris Match à paraître aujourd’hui, les frères Karabatic brisent le silence depuis leur mise en examen dans l’affaire des paris sur le match Cesson-Montpellier. Dans la maison familiale de Cas-

telnau-le-Lez, près de Montpellier, l’hebdomadaire a été reçu par tout le « clan », à commencer par Lala, la maman de Nikola et Luka, et par les compagnes des deux handballeurs.

Tous deux restent très marqués par leur mise en garde à vue après le match PSG-Montpellier, le 30 septembre dernier.

« J’étais sous le choc »

« C’est comme si on allait au bûcher, s’indigne Luka. Tous les regards étaient tournés vers nous, comme si nous étions les hommes à abattre. » Son frère Nikola, star

des Bleus, ajoute : « J’étais sous le choc. J’ai eu le temps de prendre une douche et on m’a mis dans un vestiaire à part. Quand je suis sorti du stade, il y avait des centaines de journalistes. » Sur le fait d’avoir parié, ce qui lui était interdit, Luka assume : « Je suis prêt à payer pour ce que j’ai commis. Mais ce qui me fait le plus mal, c’est qu’on m’accuse d’avoir triché. » §metRo

20121011_fr_grand est  
20121011_fr_grand est