Page 13

CULTURE

mardi 12 juin 2012 www.metrofrance.com

Birdy fait son nid

birdy a déjà vendu 70 000 exemplaires de son premier album chez nous. warner

Musique

Dans quelques jours, Jasmine Van den Bogaerde passera son brevet comme n’importe quelle autre collégienne.

Sauf que cette jeune Britannique, qui vient tout juste de fêter ses 16 bougies, mène également une double vie de chanteuse à succès sous le nom de Birdy. Sorti en novembre dernier au RoyaumeUni, son premier album squatte les premières places des charts français depuis plusieurs

semaines, boosté par le single « Skinny love », reprise touchante d’un titre du chanteur folk américain Bon Iver. Il faut dire que l’adolescente est allée à bonne école, avec une maman concertiste à qui elle doit son surnom de Petit Oiseau. « Elle fait partie de mes plus grosses influences, confirme la jeune fille, révélée après avoir remporté une scène ouverte en 2008, à l’âge de 12 ans. Elle m’emmenait tout le temps à ses

À écouter

Maxïmo Park garde la santé rock. Sept ans après ses débuts en fanfare, le groupe Maxïmo Park en a encore sous le pied. The National Health, quatrième opus des Britanniques, séduit par sa fougue et ses mélodies élastiques. L’intenable chanteur, Paul Smith, réussit encore à nous toucher en plein cœur (« The undercurrents ») et nous faire danser (« Hips and Lips» et « Write this down »). On ne s’en lasse pas. §b. t.

Une vague de bons décibels PoP. Belle découverte que celle du groupe AltJ. Ces quatre Britanniques livrent un premier album on aDorE

on aiME

appliqué et envoûtant. Avec les mélodies sinueuses de An Awesome Wave, la formation a réussi là où Radiohead échoue depuis plusieurs années, à savoir élaborer une pop intelligente, mais pas cérébrale. Mention spéciale aux soubresauts de « Tesselate », au rythme tribal de « Fitzpleasure » et aux arrangements planants de « Ms ». §b. t.

Usher met des synthés dans sa soul r’n’b. A 33 ans, Usher s’offre un séduisant lifting musical sous l’égide d’une armada de producteurs en vogue : Diplo, Danja, Swedish House Mafia ou l’inévitable Will I.Am. Looking for Myself oscille entre soul futuriste et house stylée, un écrin high tech au service du falsetto triomphal de ce disciple assumé de Michael Jackson.§ j. V. on HÉsitE

on DÉtEstE

concerts et c’est comme ça que je suis tombée amoureuse du piano. J’ai pris mes premiers cours avec elle à 6 ans, ça m’a tout de suite donné envie d’écrire des chansons. Pour moi, c’était naturel de commencer aussi tôt. »

Une star de proximité

Pourtant, Birdy tient à garder le rythme de vie d’une collégienne normale : « Je suis consciente que ce métier peut devenir dangereux,

15

donc je veux continuer mes études pour garder mon cadre de vie et le même groupe d’amis. Il arrive seulement que certains élèves me demandent de signer des autographes. » (Rires.) D’ailleurs, quand elle vient en France pour faire la promotion de son album, la chanteuse en herbe continue de réviser intensément ses leçons de français, sous l’œil attentif de son papa. Après avoir repris avec brio des artistes comme Phoenix, The Naked and The Famous ou The XX, des groupes qu’elle a découverts grâce à son grand frère, Birdy pense déjà à la suite. « Le premier album n’était qu’une introduction à mon univers, je n’ai pas pu en dévoiler davantage à cause du temps passé à l’école. Maintenant, j’aimerais faire découvrir mes propres chansons parce que l’écriture est mon activité favorite. Je voudrais que le public apprécie d’abord ma musique, et ensuite éventuellement ma personnalité. Ce n’est pas ma priorité d’être célèbre. » §boris taMpigny

20120612_fr_nantes  
20120612_fr_nantes