Page 12

CULTURE

3

Accident Plus de peur que de mal pour Lady Gaga. Lors d’un

concert à Auckland, dimanche, la star s’est pris en pleine tête une barre de métal qui s’était décrochée. Elle a tout de même pu assurer la fin du show.

mardi 12 juin 2012 www.metrofrance.com

« Plus je prends de la bouteille, plus je me sens libérée. Je n’en suis pas au stade où je pousse des “beurk” en me voyant dans le miroir. » CAmeron DiAz, l’actrice américaine, âgée de 39 ans, dans une interview accordée à Télé 2 semaines.

Cinéma

sur le web Ovidie signe un livre sur les rapports entre le sexe et la philo. L’ancienne actrice et réalisatrice porno sera en chat sur le site de Metro aujourd’hui, à partir de 11 heures. AFP

14

posez vos questions metrofrance.com/ovidie

A presque 70 ans, raymond Depardon, infatigable, photographie la france sous toutes ses coutures. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Les bobines de Depardon Docu. Journal de France, le nouveau film de Raymond Depardon, sort demain. Découverte. On l’y voit sur les routes de l’Hexagone, en parallèle avec ses archives. propos recueillis par jennifer lesieur

Journal de France pourrait-il s’intituler Journal de Depardon ? C’est Claudine (Nougaret, son épouse et coréalisatrice, ndlr) qui a eu l’idée de tourner ce film pendant que je photographiais la France depuis mon camping-car. C’est une situation où il arrive facilement à un photographe de rêver, de revenir sur des événements de sa vie… Claudine a retrouvé des bobines de mes films passés et nous avons monté le film sans que cela tombe dans le nostalgique ni dans le complaisant. C’est un film très ouvert, pas pour un public restreint. Il fallait qu’il

reste accessible à toutes les générations. Mettre la France en images, c’est votre projet le plus ambitieux ? Faire des photos à la chambre, cet appareil qui date du XIXe siècle, c’était un projet fou. On le réutilise aujourd’hui notamment pour les paysages, parce qu’il donne une douceur, une définition et beaucoup d’informations. J’élimine toute anecdote : quelqu’un qui passe avec une poussette, ça ne marche pas. Alors, il reste les murs, les ciels, le décor. Dans le film, c’est très photogénique, il y a un côté Tintin à se promener comme ça, avec cette chambre... Ce sont les derniers jours de l’argentique, mais ce sont de beaux jours. Quel est le prélude à une bonne photo ? La question essentielle, peu importe le sujet, est qu’il y a un seul bon endroit pour faire une photo. C’est très difficile à trouver.

J’ai aussi filmé beaucoup de choses où il fallait donner une voix aux gens qui souffrent. Que ce soit des paysans ou des jeunes au tribunal, peu importe. Souvent, on ne peut pas parler aux gens qu’on filme. On a donc cette responsabilité de bien les filmer. On doit avoir une empathie, mais très silencieuse. Que vous inspirent les réactions après votre portrait officiel de François Hollande ? Une bonne photo, c’est une photo qui vous échappe, c’est Orson Welles qui l’a dit ! Hollande avait peur que je refuse de la faire, alors que c’est un grand honneur pour moi. Si on devait la recommencer, ce ne serait pas facile, c’est pour vous dire qu’il s’agit d’un moment particulier. Ce n’était pas facile parce que je ne suis pas vraiment portraitiste. J’ai été un peu sauvé par ce vieil appareil, le Rolleiflex de 1962, qui fait toujours de bonnes photos. Je m’en suis servi aussi pour les paysans... J’avais ren-

contré Hollande à Tulle en 2004, pour une commande. On a parlé, il m’a posé beaucoup de questions. Je n’aurais pas pu le transformer en quelqu’un qui ne serait pas lui, sophistiqué. Et je ne pouvais pas faire non plus une photo de reportage. Il était content, et moi, je l’aime bien, cette photo.

on aime

Sur la route

Journal de France est une excellente introduction à l’art de Depardon. On y voit des extraits de ses premiers films, des reportages sur le printemps de Prague ou le Tchad, entremêlés avec sa propre histoire. « On avait envie de raconter des bribes de notre histoire commune », dit Claudine Nougaret, qui dévoile jusqu’au film de leur rencontre, en 1986. C’est drôle, émouvant, d’une actualité qui semble impérissable.

20120612_fr_nantes  
20120612_fr_nantes